Avertir le modérateur

26/05/2006

Ha! Ha! Ha!

Ah ben, enfin! Une bonne nouvelle!
Je sais pas vous, mais moi, la lecture des journaux commençait à me peser velu, depuis quelques années. Comme je disais encore à ma femme pas plus tard qu'hier matin: "Les nouvelles sont mauvaises, d'où qu'elles viennent". (Oui, elle a effectivement répondu qu'elle voulait, si je le permettais, déjeuner en paix, mais comment diantre le savez-vous?)
Mais bon, là, enfin, une info sympa, de nature à nous réconcilier avec l'actu. (Coco).
La Sogerma (EADS) va licencier six cents personnes, au lieu des huit cents initialement annoncées.
Personnellement, ça me ravit.
Pardon? Vous trouvez que "ça fait quand même beaucoup"?
Attendez. Aaaaattendez. Je crois que vous m'avez mal compris.
Moi, je suis libéral. Et totalement décomplexé, je préfère vous en prévenir. (Pour ça que je soutiens Sarko, à donf. Quand il parle d'économie, j'ai l'impression d'entendre Maggie Thatcher, et à chaque fois j'ai un début d'érection).
Alors, n'est-ce pas, comprenez-moi bien. Les salariés virés, moi, je m'en tamponne. Que ce soit bien clair. Je les emmerde. A pied. A cheval. Et en voiture. Mais regardez-les, nom de Dieu! Avec leurs tee-shirts à deux balles, "Sogerma Mérignac Vivra": j'ai honte pour eux!
Puis tendez, c'est quand même pas de ma faute s'ils refusent de monter dans le train de la réforme, hein? Pas de ma faute s'ils n'ont jamais ne serait-ce qu'ouvert un livre d'Alain Minc, pas de ma faute s'ils n'ont jamais lu un édito d'Eric Le Boucher dans le quotidien de référence d'Alain Minc! Pas de ma faute s'ils ne veulent jamais faire AUCUN effort, merde!
C'est ce qui nous tue, de nos jours: le prolo est conservateur. Pis: conformiste. Jamais partant pour le progrès.
Enfin bref. J'étais parti pour dissiper un malentendu.
La bonne nouvelle, soyons très clairs, n'est pas que Lagardère et Forgeard (EADS) aient accepté de garder 500 branl... euh, salariés à Mérignac. Ca, je vous l'ai dit, je m'en fous.
La bonne, la merveilleuse nouvelle, c'est qu'ils ont parfaitement appliqué, avec une maestria éblouissante, la règle de base du licencieur performant: virer des pauvres, d'accord, mais en douceur.
En leur donnant toujours, TOUJOURS, l'impression de leur faire un cadeau.
Ne jamais oublier que le travailleur français, foncièrement bolchevique, exige toujours de la vaseline, avant l'intromission. C'est navrant: je sais. Mais c'est comme ça: ils ont la revendication dans le sang.
Bon, rien de plus simple cependant que de les niquer à mort, la recette est archi-connue, et ça me fait vraiment plaisir qu'EADS l'ait appliquée: Tu Prévois Six, Tu Montres Huit.
T'as besoin de lourder six cents mecs? T'annonces que t'en dégages huit cents.
Effet garanti: dans la seconde qui suit, t'as une manif à la con, avec des tee-shirts à la con. Des fois même, ils cuisent des merguez. Hallucinant. Et ça gueule, et ça gueule...
Alors toi, t'arrives, et tu les figes. Tu les pétrifies. Ils attendaient le père Fouettard, et ils découvrent qui? Mère Teresa. Le grand patron conscient de ses responsabilités, MAIS foncièrement gentil. Humaniste. Presque de gauche.
"Votre détresse m'émeut", tu fais. "Votre détresse m'émeut tellement, que j'ai refait TOUS mes calculs, et que finalement... Finalement... Je ne vire QUE six cents personnes".
Bien sûr, faut éviter de pouffer. Je sais que c'est difficile, mais avec un peu d'entraînement, ça devient même assez amusant. Je connais un patron qui, à son troisième plan social, arrivait même à écraser une larme, en leur annonçant la bonne nouvelle. Ha! Ha! Ha!
Et le mieux c'est que ça marche! A tous les coups! C'est MAGIQUE! Voyez l'attaque, impeccable, du papier du "Monde" d'aujourd'hui (hier soir pour les Parisiens): "De la fermeture au maintien partiel d'une activité (...) les actionnaires d'EADS ont revu (...) leur position concernant l'avenir du site de la Sogerma".
Alors les pauvres, QUI sauve des emplois? Merci QUI?
Ha! Ha! Ha!

Commentaires

Stéphane Eicher ? respect !

Écrit par : guy birenbaum | 26/05/2006

Je crois que je ne ferai pas un bon patron : même dans un souk, j'y arrive pas, à proposer 150 en me disant que je monterai ensuite à 200.
Quoi qu'il en soit, je ne pense pas que l'opinion soit dupe de notre Galouzeau en sauveur d'emplois, lui qui gesticule autant qu'il le peut pour tenter de faire oublier l'affaire que l'on sait, qui continue pourtant de lui coller aux basques même chez les girondins.

Écrit par : Olivier Bonnet | 26/05/2006

Sébastien tu oublies de dire que dans son grand élan de générosité EADS propose à chacun des 800 licenciés un reclassement dans l'une de ses sociétés. Y a donc vraiment aucune raison de se plaindre. Oui il faudra déménager, trouver une autre école pour les enfants et le marché de l'emploi est tellement florissant en ce moment qui si la moitié de l'employé abandonne son propre boulot pour garder la famille ensemble, elle n'a aucun souci à se faire pour la suite. D'ailleurs les chiffres montrent bien que le chomage baisse en France.
Pourquoi les français sont ils aussi mécontents ?

ps : ils sont vraiment humains ceuc qui débitent à longueur de journée ces conneries libérales ?

Écrit par : carole | 26/05/2006

Comme déjà dit, Sarko est le fils caché de Thatcher et de Berlusconi. Mais ddv n'est pas mal non plus, et cette gerbante photo avec le T-shirt, et l'autre pingouin promettant de le porter dimanche prochain pour son footing escorté de caméras et de gardes du corps, afin de penser très fort à ces pôv'gens, de l'oindre de son suint villepinesque... putain, il ne va pas le revendre sur internet non plus? Après les culottes usagées, le t-shirt transpettant du Premier Minsitre qui sort de la mer sans abîmer son brushing?

On n'a pas fait beaucoup de progrès depuis que les rois guérissaient les écrouelles.

De Thatcher, cette phrase que j'adore: "Toute personne de plus de trente ans qui prend les transports en commun est un raté." ( si si...)
Ca calme tout de suite les tritureurs de béret au passage des Grands.

Écrit par : christian lehmann | 26/05/2006

@ Guy
Soyons clairs. Je n'aime pas TOUT Stéphane Eicher. Loin s'en faut. Mais la version live de "Déjeuner En Paix" est une pure tuerie. Chef, toi qui aimes faire de la route: j'espère que t'as ça dans ta boîte à gants! ;-)
@ Olivier
On n'est pas dupes, mais on continue à subir... Subir... Subir...
@ Carole
Oui. (La "baisse" du chômage: un noeud à mon mouchoir, qui ressemble de plus en plus à une toute petite chose informe, un peu comme la parka du général Rondot depuis que Villepin lui saute dessus à pieds joints).

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Au dêpart c’était 1200, puis Mille, puis 800 puis six cents. Sauf qu’1 emploi industriel produit 2, 5 emplois, commerce et service, sans compter les sous traitants et fournisseurs. Mais nous y sommes habitués. Pourquoi en arriver là, à ce cas de détresse humaine.
Parce que M.A.M a filé l’entretien des C 130 et autres joyeusetés paramilitaires au Portugal. Qui peut se plaindre de l’aide que nous apportons à nos immigrés, tous les portos là dans les cabanes à lapins direction Lisbonne et son Tage et il y a du taff technique. Anne plus de morue qui pue d’ailleurs Jacquot ne l’oublie pas lui que ça sent les loges de portosses.
Donc on se trouve engagé dans la partie il va falloir trouver et choisir son camp. Parce que Chirac revient, il reconstruit son armée fait sortir ses aides de camps mis au frais, décide du plan martial. Et bourre-pif à l’Arnaud paravent de ptitniko, Tu veux les sous des moutons pommes qui mange les pissenlits bien français, tu restes neutre, ou ! Moi le jacquot :
Je fais valoir la loi sur la concentration de la presse, à défaut j’en fais passer la directive au conseil Européen.
Je fais mettre sous scellés juridiques toutes les activités EADS à cause de la honte dont vous êtes l’origine par l’affaire Clearstream. A laquelle je me dois de vous condamner pour diffamation et détournement de preuves avec vos quotidiens et périodiques.
Tant qu’on y est tu roules pour moi, vois le sauteur de haies vives dans les starkings block.
Tant que l’on est là inverse la tendance, si tu dis que le nabot est mon fils spirituel j’te pète les dents.
Enfin dans tout ça ce matin pas mâtin ma tête a repris le rôle que j’affectionne, le ballon que deux camps vont taper. Un chiffre sauver un emploi c’est cent mille euros, le tarif le plus bas puisque le premier ministre nous l’a dit : la croissance c’est ha ! non ! bien plus que ça ! voyez le panier des ménages bien plus gros, l’endettement supérieur parce que la confiance revient. Et jospin, j’sais pas sur l’île de raie publique( Bobby Lapointe) Lui une vraie pointure.
Martingrall

Écrit par : martingrall | 26/05/2006

@ Christian
Absolument d'accord: on n'a fait aucun progrès depuis que les rois, etc.
C'est à pleurer. Mais d'un autre côté, nous savons comment cette histoire de rois s'est terminée... ;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

@ Christian
Les Tritureurs De Béret Au Passage Des Grands!
:o)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

communiqué :

En réponse à une question de Carole sur le livre de DSK. Non, je ne l'ai pas lu ni acheté, la folie ne m'a pas encore gagné et le ventilo refroidit mes neurones en surchauffe. Les intéressés peuvent se rabattre sur le blog de DSK (où un de mes commentaires désobligeants sur ce livre à été censuré)

La critique du Monde est complaisante, le peu que j'ai lu, le l'ai trouvé ennuyeux sans qu'aucune vision se dégage excepté quelques banalités que n'importe élève de term pourrait écrire

"""Place donc au journal qui lui permet d'aborder tous les sujets sans ennuyer, de livrer sa vision sans s'appesantir. Et comme l'homme n'aime pas le désordre, un petit dossier de presse très pratique a déjà sélectionné les morceaux choisis et dressé la liste des thèmes et des noms cités : nucléaire, 3 occurrences ; délocalisations, 8 ; Lionel Jospin, 8 occurrences ; Ségolène Royal, 3."""

www.lemonde.fr/web/article/0,1- href="mailto:0@2">0@2-3260,36-774962@51-707698,0.html

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

Attends Fulcanelli, je rêve?
Tu nous a mis la pression toute la journée sur un bouquin que tu n'as MEME PAS LU???
;-)
Et tu oses prétendre que DSK pratiquerait la censure sur son blog???

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

@ Christian

Elle est véridique cette citation de Thatcher ?
Mais dans quel contexte a-t'elle pu dire une énormité pareille ?
Elle plaisantait ou c'était pour de vrai ?...

Écrit par : Grabuge | 26/05/2006

@ Grabuge
Thatcher n'a proféré QUE des énormités.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Pourquoi est-ce que A. Lagardère s'est autant mis en avant dans cette affaire, alors qu'il n'est qu'un des actionnaires d'EADS ?

Écrit par : carole | 26/05/2006

""Attends Fulcanelli, je rêve?
Tu nous a mis la pression toute la journée sur un bouquin que tu n'as MEME PAS LU???
;-)
Et tu oses prétendre que DSK pratiquerait la censure sur son blog???""

@ Sébastien, non tu ne rêves pas, je suis devenu journaliste, ai-je droit à une carte ?

mais un journaliste paresseux, j'aurai pu quand même déglinguer ce livre avec une bonne critique, rien qu'à partir des extraits choisis par DSK lui-même

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

Thatcher en a sorti plein, des belles comme celle-là. Faut que je retrouve le livre d'où ça sort et que je vous en traduise quelques-unes, parce que dans les débats avec des libéraux bêlants, avec le temps qui passe, elle finit par apparître sous une lumière positive, alors que c'était une crapule du pire acabit. Si on continue comme ça, dans dix ans, on te fera des portraits hagiographiques de Berlusconi, Danube de la Pensée... ( j'ai essayé Po de la Pensée, mais ça marche pô...)

Sébastien, je t'échange Kader, Fatou et Frédéric contre des tritureurs de béret, quand tu veux... c'est pour ma collec Panini "J'ai confiance en la justice de mon pays".

Écrit par : christian lehmann | 26/05/2006

@ Sébastien - hors sujet
Lors de ma balade ce midi à la F**C, j'ai hésité longuement devant ton livre, mais la couverture était un peu abîmée (et je déteste ça), et puis je ne pourrais m'empêcher de vouloir le lire tout de suite et j'en connais un qui pourrait me faire une petite crise de jalousie ;o) Je l'ai laissé mais comme je l'ai sorti de derrière la rangée et que je l'ai mis bien en évidence, tu me pardonneras bien ? Tu peux dire merci à ton éditeur pour les bananes sur la tranche, ça permet de bien le repérer quand il est planqué derrière ;o)))
Ce n'est que partie remise. C'est possible d'avoir alors une dédicace ;o))

Écrit par : carole | 26/05/2006

Voilà.
Un éditeur complaisant vous flanque des bananes sur la tranche et tout de suite, vous augmentez vos ventes.
Euh, Carole, ton copain fait des crises de jalousie sur des LIVRES?
Je ne sais pas si je dois flipper ou trouver ça vaguement réconfortant, comme quand Khomeiny avait lancé sa fatwa sur Rushdie, nous rappelant que la littérature avait encore un sens.

Écrit par : christian lehmann | 26/05/2006

Non sur le fait qu'on se voit que le week-end et que je peux laisser mes histoires de blogs et autres de côté ;o)))

ps : christian promis j'irai voir du côté de tes bouquins aussi ;o)

Écrit par : carole | 26/05/2006

Bananana banana na banana split ouh....

Écrit par : guy birenbaum | 26/05/2006

SALAUDS DE PAUVRES, suite(s)...

"Bosch envisagerait de supprimer plus de 250 emplois en France" (Le Parisien).
J'en connais un, suivez mon regard, qui va encore gagner un beau tee-shirt...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Ouh là!
Apparemment, le Dafalgan ne marche pas. L'infection atteint le cerveau.
Sébastien, aide moi... tiens-le bien serré... cale lui un exemplaire d"Impunités Françaises" entre les dents ( goût banane)... voilà...

Guy, il va falloir être très fort.

Ce n'est qu'un mauvais moment à passer.

C'est l'heure de la ponction lombaire.

Écrit par : christian lehmann | 26/05/2006

@ Christian
Je sais que c'est, d'abord, surprenant. Mais en fait, quand "il" se met à chanter "Banana Split", c'est que ça va déjà beaucoup mieux. (Je ne commence à m'inquiéter vraiment QUE s'"il" trouve des animaux morts dans son jardin ;-))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

@ Sébastien
Bosch : ceux qui ont demandé et obtenu une augmentation du temps de travail sans augmentation de salaire l'année dernière. C'était contre la promesse de ne pas licencier non ?
Anne a raison sur DEL ça va MAL

Écrit par : carole | 26/05/2006

@ Carole
Voui.
Ceux-là même.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

D'autres bonnes nouvelles avant que je commence mon week-end ?

Écrit par : carole | 26/05/2006

Attends que je réfléchisse...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Justement, une idée vient de me traverser l'esprit il y a cinq minutes

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

@ Fulcanelli
Ah ouais? Une devinette? Encore un livre que t'as pas lu? ;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Allez, je suis dans les starting blocks : le vainqueur du 1er cpncours-de-la-devinette-à-Fulcanelli compte défendre son titre comme un beau diable !

Écrit par : Olivier Bonnet | 26/05/2006

concours, c'est mieux.

Écrit par : Olivier Bonnet | 26/05/2006

L'idée est partie, mais puisque Olivier tient à défendre son titre, je vais proposer un concours sur un disque que je n'ai pas écouté.

Quel est le disque récemment paru le plus mauvais de cette décennie. Un indice, son interprète compose aussi et on l'a vu récemment à la télé. (ce n'est pas Corneille, j'ai bien dit un auteur compositeur)

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

trop facile celui d'Obispo

Écrit par : carole | 26/05/2006

Gagné !

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

Grrrrrr, avec mon ordi qui rame, pas eu le temps de répondre. Un petit commentaire tout de même :

Posté le 06 mai 2006
Alerte !
Lu dans l'actualité de ce jour : "Les moules du bassin d'Arcachon impropres à la consommation". N'achetez pas le dernier album de Pascal Obispo !

Écrit par : Olivier Bonnet | 26/05/2006

Carole: 1
Olivier: 1

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

En fait j'ai triché, j'ai écouté Obispo à une borne d'écoute à la F....

Les moules ? En ce moment on parle des huîtres du bassin... qui sont impropres à la consommation toute l'année, les Marennes étant bien au-dessus et pas plus chères

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

Moi je ne l'ai pas écouté. Depuis qu'il est chauve Obispo c'est plus ma tasse de thé

Écrit par : carole | 26/05/2006

COMMUNIQUE DU FRONT ANTI-PSEUDOS

Dans l'ombre de cette fin d'après-midi de veille de Toussaint, un homme se prépare.
Affûte son clavier.
Prend son élan.
Ses amis l'appellent... Judge Dredd.
Ses ennemis (en gros, l'UMP circa 1994) l'appellent: Eric Le Rouge.
Mais lui n'a cure des pseudos.
Le compte à rebours est lancé...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Mais ça me traumatise de savoir qu'il y a en ce bas monde, autour de nous, des êtres assez PERVERS pour écouter un ALBUM D'OBISPO à la FNAC.
De me dire qu'ils sont LA. Tout près.
Et de penser que RIEN ne nous permet de les reconnaître, dans cette foule immense...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Je reconnais ma perversité vu que je n'ai pas foutu un coup de boule à la borne... me délectant à l'avance des futures victimes d'OBISPO.

J'avoue aussi regarder, quelques instants, MOF et parfois Ardisson, ce qui agrave mon cas. Que puis-je faire, Père Fontenelle, pour être rédimé de mes péchés ?

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

Mais déjà, cher Fulcanelli, déjà il vous sera BEAUCOUP pardonné - Dieu sait pourtant si votre besace est lourdement lestée - pour avoir osé ici un "rédimé" qui, ma foi, vous a quand même une sacrée gueule.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Dieu que ma besace est lourfe, que de tourments, une vie lourfe à porter, qui afmirer fepuis que...

Depuis que Obispo est chauve, il ne peut plus se faire la raie au milieu, d'un seul coup de peigne, et moi, je ne peux plus déclarer à l'occasion de cet exploit que :

la raie Halliday dépasse la friction !

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

Le fait est que si je fais un ratio:
commentaires sur le sujet du jour / vrilles totales.
Ben ce blog est quand même du TRES GRAND N'IMPORTE QUOI.
:o)))))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Bon d'accord c'est le week-end, mais j'avais été habitué à des vannes de meilleure qualité ;o))

Écrit par : carole | 26/05/2006

@ Carole
Mais de quoi parles-tu?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

"la raie Halliday dépasse la friction !"

Écrit par : carole | 26/05/2006

C'est peut-être le week-end pour vous, mais moi, à 19h32, je continue à sauver des vizumènes.

Alors quand, harassé, mon stéthoscope tout tire-bouchonné, mon noble front moite de sueur, mes fines mains encore pleines de la souffrance des hommes, je viens reposer un instant mon lourd fardeau sur ce blog... LES VANNES A DEUX BALLES CA VA UN MOMENT!!!!!

Écrit par : christian lehmann | 26/05/2006

Pour remonter le ratio, une question à Sébastien

quelles conclusions tires-tu, en trois lignes, de ces salariés repêchés de Sogerma ? (repêchés, à ne pas confondre avec repéchés, néologisme théologique qui du reste ne veut rien dire)

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

Faut vraiment que j'arrête le 20 heures de France 2.
Le 20 heures tout court.
Villepin en train de caresser des vieilles, quarante-huit heures après avoir flatté du tranchant de la main la croupe des salariés de la Sogerma...
Puis ce commentaire d'un "journaliste" maison: "(Villepin) à peine sorti des secousses de l'affaire Clearstream". Aaaah, bon. C'est fini alors? Et QUI c'est qu'on va tondre, quand on aura libéré la télé? (Chuis énervé).

@ Fulcanelli.
Trois lignes, c'est pas un peu beaucoup? ;-)
1. Penser à ceux qui ne le sont pas (repêchés).
2. Ceux qui restent seront, comme l'a dit Carole ce matin avec son taaalent, virés l'année prochaine. Par lots. Je prends des paris.
Trois lignes.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Mon avis

Ceux qui ne seront pas repêchés vont partir en préretraite sans doute
Tous ces salariés pensent-ils à ces employés de TPE qui de mois en mois, se font balancer ? J'ai un cousin ( faut avoir des cousins, ça a l'avantage de les prendre comme témoins dans une argumentation) qui naviguait de CDI en CDI dans une entreprise de navigation aérienne bien connue. Quand les gens se faisaient lourder tout le monde s'en foutait alors je ne vais pas pleurer sur les salariés de la Sogerma. Pour le reste, Villepin a sans doute quelques amitiés énarchiques et cabinitérielles chez EADS, alors il peut décider plus librement du quota de sauvé, autrement dit la taille du navire Exodus, bien plus réduite chez HP à Grenoble; HP qui elle, est une boîte américaine.

Bref, toute cette cuisine se joue de manière arbitraire. Ma pensée ira à tous ceux qui ont du talent et restent en marge du système, comme moi, mais je ne vois pas pourquoi je ne devrais pas penser à moi en premier.

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

A quand l'emploi EN ECHANGE du salaire?

Écrit par : Mathieu | 26/05/2006

Enfin, "en échange du salaire", je voulais dire évidemment "contre le fait qu'on NE paie PAS de salaire" :)

Écrit par : Mathieu | 26/05/2006

@ Mathieu
Moi je croyais que tu disais carrément que l'on allait payer pour avoir un job... Un jour ça arrivera.

Écrit par : carole | 26/05/2006

Mathieu, userais-tu des mots à contre-emploi ?

Les mots vont sans doute pointer à l'ANPE et s'inscrire aux assez-dits

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

lol, oui Carole, ça se serait l'étape suivante :) C'est bien c'est un bon slogan qui peut s'entendre en plusieurs sens.

Écrit par : Mathieu | 26/05/2006

@ Fulca
"Quand les gens se faisaient lourder tout le monde s'en foutait alors..."
Moyennement - très - d'accord avec ça - même si ça part d'un constat objectif (= absence de solidarité, pour faire vite). Justement: c'est ces liens-là qu'il faudrait resserrer.
"Je ne vais pas pleurer": ben si, quand même...
Moi aussi j'ai des cousins. :o)
@ Mathieu
Veux-tu bien reformuler ça? ;-))))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

lol Fulcanelli, joli.

Écrit par : Mathieu | 26/05/2006

@ Carole
J'ai compris comme toi.
Donc, Mathieu...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

@ Sébastien
Pour Mathieu la première étape de bosser pour rien, juste peut-être avoir une couverture sociale...

Écrit par : carole | 26/05/2006

Il n'y a aucune fatalité dans ce système. Le tout étant de tout mettre sur la table, il manque un banquet républicain et philosophique dans ce pays

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

Je ne crois pas non plus à la fatalité, mais au destin oui.

Écrit par : Mathieu | 26/05/2006

Je ne crois pas au destin de la France mais à ses calamités, oui, Sarko, DSK, Ségolène et last but not least, Chirac, le reste s'en suit

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

Demain matin sur le DEL une drôle de coïncidence, une étrange concordance, une bizarre concomitance....

Écrit par : guy birenbaum | 26/05/2006

Naaaaan.
Il manque une étincelle.
"Les jeunes chômeurs s'la donnent au cocktail Molotov".

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Dis-nous tout, Frère Guy, une révélation divine ?

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

@ Guy
On y sera.
(Bouge pas, je viens annoncer le sommaire d'ici chez toi).

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

@ Fulcanelli
Les voies du Seigneur sont comme vous savez...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Ces "calamités" comme tu dis ne sont pas arrivées par hasard. Ils ne sont que les suites d'une évolution qui a sa logique.

Écrit par : Mathieu | 26/05/2006

J'ai trouvé par hasard ce texte


Brouillard

Le brouillard persiste alors autant le dire avec fermeté, à moi de me débrouiller ! Et donc de me débrouiller. Cette nuit de l’esprit recèle certainement quelques questions fondamentales qui ne parviennent pas à la conscience. Trois possibilités, interroger son psy, ses rêves ou bien allumer ses anti-brouillards Aucune ne conduit vers la lumière. Reste le Temps, laisser du Temps au Temps comme disait Tonton. Laisser aussi du temps au silence. Un désir de ne pas écrire ou plutôt une impossibilité d’écrire, impassibilité et démission hélas car les maux appellent les mots. Mes maux et ceux de la société.

Ce n’est pas désagréable d’être dans le brouillard, on s’y habitue et puis on apprécie l’idée de sortir du tunnel avec une question sorti droit de l’inconscient. Cette question, elle est peut-être sans importance mais elle peut aussi être le point de départ d’une œuvre philosophique. Et donc, qui sait si mon inconscient ne recèle pas un texte majeur de la philosophie du présent siècle, et dire que je l’ignore ; rien que cette éventualité devrait me remplir d’une intense joie.

Pourtant, le brouillard se dissipe lentement, sans aucune révélation. Juste quelques musiques et Dieu sait si les œuvres musicales peuvent rasséréner les âmes. Bon, le ressort de cette sombre histoire d’état d’âme s’éclaircit en vérité ; je suis un looser et être un looser ne remplit pas, ni le ventre ni l’âme d’un individu et encore moins celle d’un philosophe qui, doué d’une conscience élargie, devient par la force des choses de l’esprit plus exigeant, ce qui est une erreur mais nul n’a décrété qu’un philosophe ne ferait pas d’erreur. Que celui qui n’a pas fait d’erreur me jette sa première pierre et sur cette pierre je bâtirai l’Eglise philosophique du doute. J’ai des cartes à jouer !

Mais je reste un looser, tant que cette peine n’aura pas été abolie par je ne sais quel décret statuant sur ma misérable existence, je n’ai pas péché Seigneur, juste de la présomptions, du docte dilettantisme, une désinvolture hélas commune à tous ceux qui se sentent investis d’un zeste de génie et qui finissent carbonisés à l’asile ou canonisés au Panthéon. Cet éclaircissement m’a-t-il fait sortir du brouillard ? Non, à vrai dire, je n’ai rien dit que j’ignorais mais le dire permet de ne plus maudire ce foutus brouillard.

Ce qui ne m’empêche pas de maudire cette société. Oui je sais, c’est injuste, je devrais choisir mes cibles et ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain comme le dit la fameuse formule. Et donc, sur cette pierre, quoi bâtir ? Et quoi détruire ? Peu importe, j’avoue, moi citoyen-de-gauche-engagé dans les dernière manifestations, avoir boudé le festival des Terres-Neuves à Bègles, sur les terres de Noël Mamère, hier quatre heures de débats citoyens, je m’en tape, et puis des concerts mais franchement, je ne peux plus suivre, Thiefaine, Dionysos, ces mots me donnent la nausée. Je n’ai pas pu, festival de franchouillardise, la France est restée en retrait de l’excellence rock et comme le rock décline en ce moment, le déclin est pire en France.

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

Que d'eau...

Écrit par : Mathieu | 26/05/2006

ça t'a pluie ce texte ?

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

@ lundi

Écrit par : carole | 26/05/2006

Un Fulcanelli de compète, ce soir...
(Est-ce que j'ai rêvé ou est-ce qu'à un moment donné quelqu'un, sur ce blog, récemment, a glissé une petite saloperie sur Thiéfaine..?)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

@ Carole
Et qu'on ne te voie pas traîner ici ce w-e! ;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Sincèrement? J'ai un peu de mal avec le côté "je suis un looser et je vous (en) maudis, ou je m'en maudis ".

Écrit par : Mathieu | 26/05/2006

Il y a une équivoque ou une contradiction ou les deux à la fois.

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

@ Mathieu
A quoi répond cette remarque? (Je te trouve plutôt dissipé aujourd'hui).

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Laquelle de remarque Sébastien? Oui dissipé c'est vrai, ça doit être le contre-coup de la nuit blanche et de la bouteille de rivesalte.

Écrit par : Mathieu | 26/05/2006

Y a une chanson d'Henri Dès que ma fille adore et qui dit:
"Il pleut dehors il pleut, et c'est tant mieux".
Ben moi ça commencerait pplutôt à me faire chier.
Ca fait quoi, dix mois qu'il pleut? Au bas mot?
(Je sais: je bousille le ratio).

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Ah mais c'est qu'il faut être un peu ballot pour boire après une nuit blanche :oD

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

lol nan nan, pas après, pendant justement, là c'est marrant :)

Écrit par : Mathieu | 26/05/2006

Le PDG de Michelin est mort en allant pêcher le bar, faut être sacrément gonflé, combien de bars ?

Écrit par : Fulcanelli | 26/05/2006

lol celle-là elle est drôle Fulcanelli

Écrit par : Mathieu | 26/05/2006

En parlant de lui, vous avez vu "paroles de Bib"?

Écrit par : Mathieu | 26/05/2006

Les gars? Vous êtes pas sortables!
:-))))))))))))))))))))))))))))))))))))))
Et moi tel vous me voyez, zou, je vais me coucher.
A domani, amici.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

Un dernier pour la route, in extremis: oui, je l'ai vu. Top.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/05/2006

eads a riboudé, ni plus, ni moins (cf : http://nues.over-blog.com/article-897222.html ;)

Écrit par : Nicolas Voisin | 29/05/2006

@ Nicolas Voisin
"Ribouder"!!!
:o)))))))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 29/05/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu