Avertir le modérateur

28/05/2006

Et Toi? Tu Aimes La Corrida?

medium_img_0201.2.jpg

Je me demandais: qu'est-ce que je pourrais trouver pour VRAIMENT énerver tout le monde, un dimanche matin? Un sujet qui exacerbe vraiment les passions, qui fasse grimper dans les tours, qui donne pour de bon envie de se foutre sur la gueule - histoire de bien nous réveiller?
Histoire aussi de nous changer un peu les idées?
J'ai trouvé la réponse hier après-midi, dans ma boîte aux lettres, où j'avais oublié de relever le courrier du matin: le programme de la prochaine feria de Céret. (Les 8 et 9 juillet prochains. Avec, notamment, des toros de Valverde. Excusez du peu).
La corrida, je me suis dit: voilà EXACTEMENT ce qu'il me fallait pour démarrer une bonne bagarre de saloon.
Tu lâches le mot et, deux secondes plus tard, ça part à gifles entre amis de vingt ans.
Tu dînes chez des potes, et ça se passe plutôt vachement bien, jusqu'au moment précis où tu fixes un(e) convive d'un oeil torve, en lâchant, froidement: "Et toi? Tu aimes la corrida?"
Là, d'un seul coup, l'ambiance chavire un peu.
Alors je sais TRES BIEN ce que vous allez me dire. C'est petit. C'est mesquin. C'est facile. C'est très con. Ca ressemble à de la télé.
Je l'admets. J'abonde. Même: j'opine. C'est justement ce que je pensais. Aujourd'hui, je me suis dit, on va faire comme à la télé. Ce sera notre façon, à nous, de ponctuer le départ de Thierry Ardisson. Qui s'en va enfin.

Commentaires

ollllllllllllleeeeeeeeeeeee

Écrit par : guy birenbaum | 28/05/2006

C'est bien ce que je disais.
T'es un maniaque.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

Vous aimez le sang la chique et le molard, alors allons-y Alonso. C'est un texte que j'avais écrit pour faire chier Heitz (télérama) Durand (Libé) et Marmande (Le Monde).

"Contre la corridaphobie galopante des belles hâmes humanistes, contre les déburnés de tous sexes, élevons le rempart des saines traditions, celles qui font qu’un peuple ne débande pas, ne se débande pas, et reste uni queue haute !
Les traditions, elles n’ont que trop disparu, à l’instar de celle des sacrifices d’enfants aux regrettés temps du dieu Baal. Ça c’était culturel, inamovible le croyait-on alors, ancré dans l’ancestrale coutume qui soude un peuple par la croyance !
Tout n’était dans ce rite que beauté, exaltation de ce que l’homme savait faire de plus raffiné.
Ah cette énorme fournaise aux mains tendues jetant ses proies dans sa gueule béante, sol sans sombra, ce monstre de métal après qui le plus cornu de nos taureaux n’est que veau de lait !
Ah ces prêtres aux costumes chamarrés, processionnant d’un pas altier au son d’un majestueux orchestre !
Ah ces enfants, dénudés pour qu’on jouisse plus du spectacle, leur petite queue ballottant comme celle du taureau, fous de terreur, hurlant pour notre plaisir ! (Ils souffraient, dites-vous. N’importe, comme les taureaux, ils étaient élevés pour ça. Et si vous voulez mon avis, l’enfant, comme l’esclave, comme le taureau, n’est pas un être humain, pas une personne, il n’est personne. Enfant vient du latin : infans, qui ne parle pas, qui n’a pas droit à la parole.)
Ah cette foule, ces hommes et ces femmes extatiques, communiant au même sacrifice, exorcisant leur peur de la monstruosité de l’enfant, de celui qui, s’il grandissait, pourrait les tuer ! Tous mouillant leurs culottes, bon sang de merde et de foutre !
Et donc, après avoir privé nos ancêtres de leurs sublimes idoles de fonte, on voudrait nous priver de nos matadors en collants moule-burnes ? J’ai beau dire aux tantouzes corridaphobes que ce noble art génère des pages de haute littérature dans – entre autres – Télérama, Le Monde et Libération, que les plus grands artistes ont su y puiser leurs plus belles œuvres, que nous avons fait des concessions (nous ne tuons plus des enfants, le taureau a sa chance et de toutes façons on ne voit pas ses larmes) : rien à faire, il faut subir les banderilles de ce vain peuple d’ilotes.
Quelle décadence...

Ernest Picasso

pcc : Faugiel

Écrit par : M.O.Faugiel-douche | 28/05/2006

COMMUNIQUE DU FRONT ANTI-PSEUDOS

@"MOF-d"
Ben alors toi, quand tu sautes sur Kolwezi, tu fais pas le voyage à vide, hein?
Alors on te balance n'importe quel mot-clé, et deux minutes vingt plus tard tu débarques avec ton arsenal? T'as comme ça des trucs en réserve pour TOUT?
;-D

Écrit par : FRAP | 28/05/2006

Ollllllleeeeeeeee bis ;-)

Écrit par : romain | 28/05/2006

Sur tout, non. Sur beaucoup, oui.
Avec les corridaphiles, ça ne sert à rien de se mettre en colère ou de faire la morale, non, il faut juste agir comme avec le taureau : viser au point faible. Dévoiler, en se moquant d'eux, le fait que la seule chose qui les intéresse c'est de bander sur de la souffrance.
J'ajoute que c'est un sujet sur lequel Raoul ne discute pas : il éparpille.

Écrit par : MOFau | 28/05/2006

@ Mano-late (il est 2H00 ;-)

L'horoscope Taureau
du dimanche 28 mai 2006

Vous allez pouvoir vaincre facilement un obstacle imprévu. Surtout qu'on vous aide à surmonter cette difficulté passagère. La vie n'a pas finit de vous sourire, profitez-en. Pensez à mettre de l'ordre dans vos affaires. Une personne proche s'intéressera à vous.

Et faîtes gaffe aux béliers qui, en ce moment, sont très NRV et très très AJT.

Écrit par : PyromAnne | 28/05/2006

C'est une allégorie magnifique du chemin entre le ciel et la terre ou les éclairs sont de métal.
Extraordinaire et puissant symbolisme.

Écrit par : olivier de melgueil | 28/05/2006

Sur la forme: enfin une photo.
Sur Ardisson: il me manquera.

Écrit par : olivier de melgueil | 28/05/2006

N'empêche que ce soir, j'ai cru comprendre que 11 gogols se foutaient sur la tronche avec 11 autres gogols... et ce fut le calme plat sur AJT ou NRV...
Comme dirait mon Pierrot Desproges...

"Voici bientôt quatre longues semaines que les gens normaux, j'entends les gens issus de la norme, avec deux bras et deux jambes pour signifier qu'ils existent, subissent à longueur d'antenne les dégradantes contorsions manchotes des hordes encaleçonnées sudoripares qui se disputent sur le gazon l'honneur minuscule d'être champions de la balle au pied. Voilà bien la différence entre le singe et le footballeur. Le premier a trop de mains ou pas assez de pieds pour s'abaisser à jouer au football.

Le football. Quel sport est plus laid, plus balourd et moins gracieux que le football ? Quelle harmonie, quelle élégance l'esthète de base pourrait-il bien découvrir dans les trottinements patauds de vingt-deux handicapés velus qui poussent des balles comme on pousse un étron, en ahanant des râles vulgaires de boeufs éteints. Quel bâtard en rut de quel corniaud branlé oserait manifester sa libido en s'enlaçant frénétiquement comme ils le font par paquets de huit, à grand coups de pattes grasses et mouillées, en ululant des gutturalités simiesques à choquer un rocker d'usine ? Quelle brute glacée, quel monstre décérébré de quel ordre noir oserait rire sur des cadavres comme nous le vîmes en vérité, certain soir du Heysel où vos idoles, calamiteux goalistes extatiques, ont exulté de joie folle au milieu de quarante morts piétinés, tout ça parce que la baballe était dans les bois ?

Je vous hais, footballeurs. Vous ne m'avez fait vibrer qu'une fois : le jour où j'ai appris que vous aviez attrapé la chiasse mexicaine en suçant des frites aztèques. J'eusse aimé que les amibes vous coupassent les pattes jusqu'à la fin du tournoi. Mais Dieu n'a pas voulu. Ca ne m'a pas surpris de sa part. Il est des vôtres. Il est comme vous. Il est partout, tout le temps, quoi qu'on fasse et où qu'on se planque, on ne peut y échapper.

Quand j'étais petit garçon, je me suis cru longtemps anormal parce que je vous repoussais déjà. Je refusais systématiquement de jouer au foot, à l'école ou dans la rue. On me disait : «Ah, la fille !» ou bien : «Tiens, il est malade», tellement l'idée d'anormalité est solidement solidaire de la non-footabilité. Je vous emmerde. Je n'ai jamais été malade. Quant à la féminité que vous subodoriez, elle est toujours en moi. Et me pousse aux temps chauds à rechercher la compagnie des femmes. Y compris celles des vôtres que je ne rechigne pas à culbuter quand vous vibrez aux stades.

Pouf, pouf."

Pierre Desproges

16 juin 1986. Extrait de "Chroniques de la haine ordinaire" aux éditions Points catégorie Virgule page 163-164.


Tout est dit...
Je m'en va me taper les deux derniers éposides de la saison 2 de lost et me finir sur du Matheson pendant que les mononeuronaux aggluntinés de la tête revisualiseront le "poteau" qui les a fait vibrer...

Écrit par : Grapuge | 28/05/2006

Bonjour à tous.
Il est 8 heures.
Le ciel est tout gris.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

Bonjour à toi il est 8h57 Soleil 29° à l'ombre plein Est,temps calme.
Tu peux pas te foutre des corridas et avoir le soleil en plus! Cependant Cabrel a raison c'est souvent le plus con qui gagne. T'occupes il sont en habits de lumière, les circuits grillés, et le cul en fer blanc plombé! Sur ça rassure, sur ça gêne pour la reproduction, un allier dans notre combat le saturnisme, on l'avait pas vu celui-la.

Écrit par : Martingrall | 28/05/2006

Pour l'instant le reveil est assez mou sur AGT (comme sur NRV). 10h08 le soleil semble vouloir percer sur Paris (le dashbord indique 26°c en max).
Pro corrida mais qui n'a jamais osé à en voir une en vraie. Pourtant les courses de vachettes de la fête du village j'ai bien connu. Toute ma jeunesse je n'ai été qu'à une heure d'Arles et une heure et demi de Nîmes. Je me suis contentée de la très bonne émission de Canal (je ne suis pas sûr qu'elle existe encore).
Dire que maintenant j'ai mes entrées aux arênes de Nîmes, par le cousin de mon "beau-père", mais ma moitiée n'aime pas la corrida.

Écrit par : carole | 28/05/2006

@ carole
Qu'est-ce que tu fais là???? ;-)
Et où donc étais-tu, à une heure et demie de Nîmes et d'Arles?
@ martin
Salut, Martin.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

Cette fois je viens d'avoir une idée et je l'exprime avant qu'elle ne se défile

Je viens d'inventer la notion de nécouverte scientifique, oui, une partie de la communauté vivant dans les laboratoire s'emploi à nécouvrir,

et dire que des chercheurs on en cherche

Écrit par : Fulcanelli | 28/05/2006

@ Fulcanelli
C'est édorme.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

et pourtant c'est frais, pardon, c'est drai, et zut, c'est vrai, voilà !

Écrit par : Fulcanelli | 28/05/2006

@ Sébastien
Je laissais dormir ma moitié. Là, il est parti voir un bouquiniste pour sa collection de livres.
J'étais entre Aix-en-Provence et Marseille, à Bouc-Bel-Air plus exactement.

Écrit par : carole | 28/05/2006

@ Carole
Je voulais que tu saches que nous sommes très larges d'esprit, sur ce blog. Tu n'es donc absolument pas obligée de nous signaler chacun des faits et gestes de ta moitié. :-D

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

"qui donne pour de bon envie de se foutre sur la gueule - histoire de bien nous réveiller?" J'aime ton penchant nietzschéen pour l'antagonisme et le combat, y compris contre soi-même, ton côté Fight Club ;)
Céret, magnifique village.

Écrit par : Mathieu | 28/05/2006

@ Sébastien
Je suis assez basique, tu me poses une question, je te réponds :o)

Écrit par : carole | 28/05/2006

lol Grabuge merci de re dire ce sublime texte de Desproges. C'est la meilleure riposte à ceux (héhéhé Guy) qui croient nous moquer en nous traitant de nulengym. :)

Écrit par : Mathieu | 28/05/2006

@Carole
"Je suis assez basique, tu me poses une question, je te réponds :o)"
Quel est ton numéro de CB et ton code? héhéhé

Écrit par : Mathieu | 28/05/2006

@ Mathieu
Joli village, mais avec peut-être un peu trop de cerises ;-)
(Et toi? Tu aimes la corrida? :-))
@ Carole
Oui. D'une certaine manière ton point de vue se défend.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

:)
En fait je suis assez ouvert à la fois aux arguments de ceux qui arguent de la cruauté de la Corrida, et aux arguments de ceux qui argent de sa beauté, voire de la beauté de la cruauté. Ca n'est pas un truc qui me touche en fait. Dans le genre du combat, même si ça n'est peut-être pas comparable, je lui préfère de beaucoup la Boxe. Le combat est toujours plus intéressant quand l'adversaire est à sa mesure.

Écrit par : Mathieu | 28/05/2006

@ Mathieu
Tu veux pas 100 balles et mars en plus ? ;o)))

Écrit par : carole | 28/05/2006

Bo c'est vraiment gentil mais la carte et le code me suffiront bien lol

Écrit par : Mathieu | 28/05/2006

@ A qui le tour ?

Ca va, Monsieur "A Fonte !" est réveillé ? C'est parti, cette promenade et-go-site-3hyènes ?

Va peut-être pouvoir penser à lever le MILLION :

http://www.loto.fr/saga_pub/tele/fcc6589302d113fee3e08a9b64c1f1f2.html

Écrit par : PyromAnne | 28/05/2006

Moi je préfère la course camarguaise et les raseteurs.

Zgur

Écrit par : Zgur | 28/05/2006

Aucun rapport: est-ce que le petit bonhomme avec la torche en haut à gauche vous plaît ?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

corrida: spectacle kitsch et sanguignolant d'une mort annoncée.

Un homme, un taureau .....et que le plus viril gagne

ça doit plaire à Eric Zemmour...quoique, ça fait pas un peu fille ces petits pantalons dorés bien moulants, ces gilets chamarrés, ces déhanchements lascifs?

@Sébastien
oui, moi je l'aime bien le petit bonhomme, mais où va-t-il, sa torche à la main?

Écrit par : céleste | 28/05/2006

@ céleste
1/ Moi dès que je peux faire plaisir à Eric Zemmour, je fonce.
2/ Le petit bonhomme va mettre le feu à l'Elysée.
Ou à Matignon.
Ou à France Télévision.
Ou...
Ou...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

@Sébastien

C'est bon, vous pouvez compter sur mon soutien!

Association d'idées en partant de la torche à la main

"Un homme tout nu marchait
son vêtement à la main

(là je coupe j'ai un trou de mémoire et pas le texte sous les yeux)

(...)je ne sais pas pourquoi, mais ça me fait rire
un homme tout nu marchait
l'habit à la main"

Boris Vian

Écrit par : céleste | 28/05/2006

Quelques précisions

un découvreur est un scientifique pourvu de capacités visionnaires, il fait des découvertes contrairement au...

nezcouvreur qui, n'ayant aucun flair, ne fait que des nezcouvertes

Écrit par : Fulcanelli | 28/05/2006

@ céleste
:-)
@ Fulcanelli
Ainsi donc depuis ce matin, cher ami, vous n'avez fait que ça.
Je ne vous le cache pas: je suis un peu inquiet. Un peu.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

@ Fulcanelli

Quand au couvreur j'ai un pote qui l'a rencontré ce matin, si, si et vous savez de quoi il m'a parlé?


plus fort que moi..

Coluche, Desproges, Boris, vous me manquez

Écrit par : céleste | 28/05/2006

@ Sébastien

chuittttttttt !!!!!

J'attends un poste de Ruquier, il m'a promis de venir ici pour m'informer de mon engagement comme chroniqueur

Écrit par : Fulcanelli | 28/05/2006

"est-ce que le petit bonhomme avec la torche en haut à gauche vous plaît ?" Et bien puisque tu me le demande, pas franchement. Mais bon, s'il faut on fera avec, on fait bien avec Galouzeau alors un bonhomme en pijama avec une torche qui ressemble plus à un cigare d'Edouard Michelin tu pense bien ;)

Écrit par : Mathieu | 28/05/2006

Pour le petit bonhomme: 1.
Contre: 1.
Abstentionnistes, je vous méprise.
(Et toi? Tu aimes la corrida?)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

@Seb le petit bonhomme en haut à gauche, c'est léger! Mois ur mon blog à moi il y a la photo de chirac assis sur un beau et conforatble louis XV et Raffarin, Galuzeau et surtout ptitniko courbés en deux regardant à terre en en acte de soumision soummis. Un régal rien que pour les voir je suis obligé de mettre des billets.
PyromAAAAANNNNEEEE c'est chaud!

Écrit par : martingrall | 28/05/2006

Qui pondu le texte rien moins que génial sur les idoles de fonte? ( j'ai du mal avec les pseudos) Chapeau très très bas.

La corrida? Putain, on n'est pas chez Fogiel. Juste ça, Sébastien. dans "Hommage à la Catalogne", Orwell parle du fait qu'il n'y a plus de corridas pendant la Guerre Civile. Il est loin de nous dans le temps, bien loin de nos évnetuelles préoccupations "humanistes" d'aujourd'hui sur la souffrance des bêtes. Il hausse juste les épaules ( ça se sent en le lisant), pour écrire, un peu comme le Renard dans la fable de la Fontaine "...ces raisins sont trop verts...", pour écrire, dis-je, dans le texte:
"All the best toreros were fascists, anyway."


"All the best toreros were fascists, anyway."
Recopie là cent fois.
Et tu auras ma réponse ;-)

Écrit par : christian lehmann | 28/05/2006

@ Christian
Orwell, hein? Monsieur vient me chercher direct sur mon terrain?
Le drame, c'est que le "best" est de trop...
Le drame c'est que sous Franco, all the toreros were (+ or -) fascists...
A part ça merci de noter quelque part que je n'ai pas vraiment d'idoles ;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

Quoi, les toreros jouaient au Real de Madrid ?

Yo no entiendo nada.

Pour ceux qui ne connaissent toujour pas le pourquoi de la tauromachie :
http://www.wolfgang.lehner.at/images/cartoons/Stier_und_Matador.jpg
(un classique!)

Zgur

Écrit par : Zgur | 28/05/2006

@ Zgur
:-)

Écrit par : céleste | 28/05/2006

@ Zgur
Re-:-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

Pour Zgur, pour Christian Lehmann et les autres, cette histoire :
C'est un touriste qui, dans une posada, demande une spécialité locale. On lui sert deux grosses choses brunes, trônant dans une sauce de même. Le serveur lui annonce pompeusement : "Couilles de taureau sauce matador". Bon, il trouve bien ça un peu dur au goût (le stress de la mort lente, sans doute), mais que ne sauverait-on pas avec de la sauce et un bon vin.
Il revient l'année d'après avec des amis, sûr qu'ils seront surpris à leur tour. Il prie le serveur, discrètement, d'apporter "la" spécialité. Et que voit-on arriver ? Deux sortes de petites prunes ratatinées, perdues dans un océan de sauce ! Furieux, il réclame, crie au vol, rappelle ce qu'il a eu l'an passé. Et le serveur, gêné :
- Heu... C'est pas toujours le taureau qui perd...

Écrit par : MOFaugiel | 28/05/2006

Tout ceci n'a aucun sens,

Je contemple les impatients récemment achetés pour les mettre sur mon balcon, le soleil brille de quelques efflorerescences alors que mon esprit se voudrait incandescent, le bonheur est éphémère et tient à peu de choses. J'aime jouer les idiots, ressembler à l'ineffable humanité parfois affable mais tout est fable et mérite moquerie car tout est comédie.

Écrit par : Fulcanelli | 28/05/2006

...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

... aussi.

Écrit par : Mathieu | 28/05/2006

Avec 20 métros de retard.
Je suis sûr que je préférerais une photo du GO de ce blog à ce bohomme, dont le style n'est pas trop à mon goût ;o)

Écrit par : carole | 28/05/2006

je prefere aussi une photo de Seb****** Font******, n* dans sa petite chambr**** en tra** de s* car*****.

Écrit par : Pasc** Sev*** | 28/05/2006

Demain, sur ce blog "Et toi, tu aimes les films de gladiateurs?" avec Sébastien Fontenelle dans le rôle de l'éphèbe aux muscles d'acier, sauvagement torturé à l'huile solaire par les sbires du Pharaon Noir.

Écrit par : Roc** Sif**** | 28/05/2006

Euh, Carole, de retour?

Écrit par : Roc** Sif**** | 28/05/2006

@ Christian

Des fois je lis vos messages - surtout les vôtres aujourd'hui, monsieur L. (dont par pudeur je tairai le patronyme, puisqu'aussi bien il a eu la sagesse de "lier" ses dernières interventions, s'épargnant les foudres du FRAP) - et une espèce d'hébétude absolue m'envahit.

(A côté de ça la sobriété de Mathieu a quelque chose de prondément apaisant).

@ Carole

Oui, le culte de la personnalité, tout ça? Mmmmmouaiiiip...
Je l'aime bien, moi ce petit bonhomme. Je ne peux pas dire qu'il fasse un tabac auprès de vous. Mais d'un autre côté ai-je jamais prétendu être un foutu démocrate? Suis-je tenu de prendre vos réactions en compte?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

@ Carole
PS: Ta moitié va?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

Demain, ici même, nous nous poserons la question, avec la gravité qui sied au sujet. La presse (qui ment) a-t-elle, un an plus tard, tiré quelque enseignement du référendum sur le TCE?
En paix dormez, jeunes Padawans.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/05/2006

la moitié va bien merci

Écrit par : carole | 28/05/2006

@ Fulcanelli

"le bonheur est éphémère et tient à peu de choses"

oui, il suffit parfois d'un rien pour illuminer une journée, j'aime le chant des oiseaux, à l'aube, quand tout dort encore.

Si je croyais en Dieu je n'en aurais qu'un le "Dieu des petits Riens" si joliment décrit par Arundhati Roy

Écrit par : céleste | 28/05/2006

Ce n'est pas important de croire en Dieu, l'essentiel est de Voir, le blanc, le noir, le gris mais surtout les couleurs, ici ça manque de couleur, sorry Seb, mais tu va arranger les choses j'en suis certain

Que la presse ait tiré quelque chose du référendum importe peu, la presse ne tire rien à part sur les ambulances.

J'ai voté NON le 29 mai et j'aime même eu mon site de campagne. Que l"Europe crève, je déteste cette Europe qui n'apporte rien sauf aux fonds de pensions américains et aux multinationales. Que ce monde crève, moi j'aime le vent et la musique, les couleurs et l'exotisme, les saveur et l'érotisme, toutes ces choses que le monde politique ne peut donner et c'est tant mieux, sinon ce serait un cauchemar.

Sébastien, pourquoi persistes-tu à vivre dans un cauchemar ? ça paye combien ?

Écrit par : Fulcanelli | 28/05/2006

Merci Seb. Autant pour ton humour.

Écrit par : Mathieu | 29/05/2006

Non je n'aime pas la corrida et les discours à la con des pro-corrida et des danseuses à costumes kitch m'exaspérent. Devoir se farcir leurs conneries sur l'honneur des hommes et des taureaux, le respect de l'animal,son courage,sa fiérté ... à mes yeux ces types là ne sont que des minables!!!

Tant que j'y suis ,j'en profite pour vous dire cher Sebastien Fontennelle et croyez le bien avec le plus grand des respect, je n'aime pas trop le p'tit bonhomme en haut.

Écrit par : séve | 29/05/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu