Avertir le modérateur

01/06/2006

Ce Livre Est En Vente A Toulouse

medium_hp_scands_653123173211.2.jpg

J'aurais beaucoup de choses à dire sur ce nouveau livre d'Eric Halphen, si je m'écoutais. Je pourrais vous dire, par exemple, qu'il est vraiment vachement bien. Je pourrais vous dire que vous seriez bien sot(te)s de ne pas le lire fissa.
Ce genre de trucs.
Mais je vous entends d'ici: "Il est quand même gonflé, ce con. Y manque pas d'air. Y a 48 heures, il nous balançait ici même la quatrième de couverture d'un de ses propres bouquins publié chez Privé, déjà fallait oser, et là, deux jours plus tard, il vient nous fourguer un nouveau bouquin publié, devinez chez qui? Chez Privé, tiens, pourquoi se gêner".
Et autres méchancetés.
Alors je me limiterai à deux observations. Importantes, au regard de ce qui suivra. Essentielles, même, parce qu'elles vont nous aider à mieux appréhender ce que peut devenir la justice française, quand elle se met à nous prendre pour des canards sauvages. 1) Ce nouveau livre d'Eric Halphen vient tout juste d'être publié. 2) Surtout, il est en vente à Toulouse, à l'instant précis où vous lisez ces lignes.
Cela, je l'ai personnellement vérifié.
Pas plus tard qu'hier après-midi, j'ai téléphoné à la FNAC-Wilson, à Toulouse. J'ai demandé le rayon livres, et j'ai posé la question suivante: "Est-ce que vous vendez "Le Bal Des Outrés", d'Eric Halphen?" Réponse: "Je pense que oui mais attendez, je vérifie... Oui, on l'a". Encore une investigation exemplaire.
Maintenant, pour bien comprendre la suite, je vais vous demander de mémoriser quelques noms propres, et quelques faits.
Premier nom: Line Galbardi. Rappelez-vous: il s'agit de cette jeune femme retrouvée morte, en 1992, dans une chambre d'hôtel toulousaine, et dont l'assassinat avait, dans un premier temps, été attribué à un client de passage non identifié, avant d'être finalement attribué au tueur en série Patrice Alègre, "qui a d'ailleurs un temps reconnu en être l'auteur avant de s'en défendre aujourd'hui", comme le rappelle justement Eric Halphen dans son nouveau livre.
Deuxième et troisième noms: Marie-France Etchegoin et Matthieu Aron. Ils sont journalistes. Elle, au "Nouvel Observateur". Lui à "France-Info". Ensemble, ils ont publié, en mai 2005, un ouvrage consacré aux affaires Alègre et (surtout) Baudis: "Le Bûcher De Toulouse, Autopsie D'Une Manipulation".
Je ne dirais pas qu'il s'agit de mon livre de chevet. Non, vraiment, je ne dirais pas ça. Je l'ai plutôt perçu comme une vibrante plaidoirie pro-Baudis, doublée d'un véritable jeu de massacre dont les victimes se trouvaient être, pour la plupart, des gens (des journalistes, un ex-gendarme, un éditeur) pour lesquels j'ai, dans l'ordre: de l'estime, de la sympathie, de l'amitié. (Disons, pour faire court, que je n'ai pas beaucoup aimé "Le Bûcher De Toulouse").
Troisième et dernier nom propre à retenir ici: Dominique Galbardi. Dominique est la tante de Line. Dominique a perdu sa nièce, morte assassinée. Dominique aimerait bien savoir, une bonne fois pour toutes, qui a tué Line, et comment, et pourquoi. Dominique fait partie de ces gens qui, à Toulouse, ont perdu un(e) proche dans des circonstances abominables, à la fin du siècle dernier. Dominique fait partie de ces gens, regroupés au sein de l'association "Stop A L'Oubli", qui aimeraient vraiment BEAUCOUP, après toutes ces années, que la justice fasse enfin, éventuellement, si ce n'était pas trop demander, toute la lumière sur toutes ces disparitions.
Quand "Le Bûcher De Toulouse" a été publié, Dominique, on le devine, l'a lu, de très près. Elle n'a pas aimé ce qu'elle a découvert dans ce livre. Elle a, même, porté plainte contre les auteurs. Pour "atteinte à la dignité de la victime" et "publication d'actes de procédure avant la décision de justice", pour "outrage à la justice" et pour "commentaire sur une affaire en cours ayant pour effet d'exercer une pression sur les juges et les témoins".
Cette affaire (la plainte de Dominique, donc) devait être jugée à Toulouse il y a trois jours. Mais elle ne l'a finalement pas été. Parce que voyez-vous, le tribunal qui devait la juger s'est déclaré, au tout dernier moment, "territorialement incompétent".
Dominique Galbardi croyait, naïvement, que son affaire serait jugée le 29 mai, à Toulouse, comme prévu. Mais ce N'EST PAS ce qui s'est passé. Le tribunal, posément, sérieusement, lui a dit qu'il n'était, finalement, pas compétent pour juger cette affaire. Ce sont des choses qui arrivent tous les jours dans les tribunaux, me direz-vous. Exact. Mais là, ce qui est tout de même assez particulier, ce qui pourrait même nous énerver, c'est le motif avancé par le tribunal.
Vous êtes assis(e)s?
Alors voilà: il manquait à Dominique Galbardi un ticket de caisse prouvant qu'elle avait bien acheté "Le Bûcher De Toulouse" à Toulouse.
Je répète: il manquait à Dominique Galbardi un ticket de caisse prouvant qu'elle avait bien acheté "Le Bûcher De Toulouse" à Toulouse.
Alors le tribunal lui a dit: "Puisque vous ne pouvez pas prouver que vous avez acheté ce livre à Toulouse, nous pouvons supposer que vous l'avez acheté ailleurs. Et si vous l'avez acheté ailleurs, alors votre affaire doit être jugée ailleurs. Nous ne sommes plus compétents, territorialement".
J'espère que vous mesurez bien l'énormité du prétexte. Le bouquin s'appelle "Le Bûcher De Toulouse". Il parle d'affaires 100 % toulousaines. Mais le tribunal de Toulouse s'estime incompétent pour juger du contenu de ce livre, parce qu'il a pu être acheté ailleurs. A Narbonne, si ça se trouve. Ou à Bordeaux. Ou, pire, à Paris. Ce qui, vous en conviendrez, change absolument tout. Le tribunal de Toulouse peut très bien évoquer le contenu de ce livre, s'il a bien été acheté à, mettons, la FNAC-Wilson. Mais pas s'il a été acheté ailleurs.
Moi, quand j'entends de telles inepties, ça me donne envie de hurler de rage.
C'est pour ça que j'ai commencé en signalant que le nouveau livre d'Eric Halphen est en vente à Toulouse - alors même que son titre n'a rien à voir avec la moindre affaire toulousaine. Pour bien souligner que si un livre tout juste paru, mais qui ne parle pas de Toulouse, est vendu partout à Toulouse, alors les nouveaux livres qui, en plus, comportent le mot "Toulouse" dans leur titre doivent eux aussi pouvoir se trouver assez facilement dans les nombreuses librairies de la ville, pas vrai?
Mais cela, les juges qui se sont déclarés "incompétents territorialement" font mine de l'ignorer. Ils préfèrent parier que Dominique Galbardi, prise d'un accès de folie dépensière, a fait un aller-retour à l'autre bout de la France pour, surtout, ne pas acheter ce livre à Toulouse.
Vous savez ce que je crois? Je crois que ces juges n'avaient pas DU TOUT envie de se prononcer sur une plainte déposée par quelqu'un de "Stop A L'Oubli", par quelqu'un de cette asso qui a l'outrecuidance de réclamer que justice soit faite, au motif, je vous demande un peu, que ses adhérents ont perdu qui une fille, qui une nièce...
Puis vous savez à quoi je pense? A la plainte pour "atteinte à la présomption d'innocence" déposée par Baudis, après la publication d'un de mes papiers sur l'affaire Alègre, quand je travaillais à VSD. En première instance, il a gagné. (En appel aussi). Le truc a été jugé à Toulouse, et tout d'un coup je me demande s'il a produit une facturette prouvant que c'était bien là qu'il avait acheté VSD. Je suis sûr que oui: ça m'étonnerait BEAUCOUP que la justice toulousaine ne soit pas EXACTEMENT la même pour Dominique Baudis et pour Dominique Galbardi.

Commentaires

Je me pince... Ayeuuuuuh !... ça n'est donc pas un cauchemar.

Mais si on le lui avait offert ?
Ou si comme des millions de gens, elle l'avait commandé chez Amazon depuis chez elle ?

Je n'arrive pas à croire qu'une telle décision ne soit pas attaquable.
De quelque façon que ce soit.
C'est trop énorme.

Ou alors, il faudrait se servir de l'affaire t'ayant opposé à Baudis, prouver que la preuve d'achat de VSD dans un kiosque toulousain n'a été ni apportée ni exigée et en faire un cas de jurisprudence...

Écrit par : Grabuge | 01/06/2006

NB: l'avocate de D. Galbardi a fait appel.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

Born to loose...

Écrit par : guy birenbaum | 01/06/2006

Ahurissant. Révoltant, aussi.
Bonjour les AJT !

Écrit par : Olivier Bonnet | 01/06/2006

Bonjour les AJT.
Je m'aperçois que j'ai oublié de vous rappeler que c'est là qu'on va, si on veut faire un petit coucou: www.stopaloubli.org.
(Et vive le Bureau De Réajustement Des Commentaires De Nuit ;-))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

@ Sébastien
Et tu as oublié de rappeler la manif de samedi à 15h devant le ministère de la Justice (place Vendôme, Paris).

Comme quoi les magistrats savent bien trouver la faille pour se débarrasser de la patate chaude.

Écrit par : carole | 01/06/2006

Je n'ai pas saisi où tu nous emmenais en lisant ton post.
Parce que c'était toi ;-), j'ai continué à lire.

T'es assez salaud finalement. C'est comme prendre un enfant par la main pour l'amener dans les toilettes des vestiaires. Parce que j'ai quand même UN PEU besoin de croire encore qu'ils mettent les formes, tu vois. Et là, même dans un thriller de gare, j'y croirais pas, à une saloperie de cette puissance sur l'échelle de Richter.

Je fais parti des gens "pas au courant" qui pensaient que c'était plus ou moins plié, cette affaire. Maintenant, je vais m'y intéresser: preuve que plus ils enterrent, plus ils donnent envie de creuser.


Ah, un truc. Pour Guy et tous les autres nuls en anglais ;-)
le verbe : "to lose, lost, lost" signifie PERDRE
un loser, c'est donc un perdant.

l'adjectif loose avec deux O veut dire mal ajusté, ou large

"this T-shirt is too loose for me, only someone with the gabarit of Birenbaum could buy it", signifie donc: "oh là, maraîchère, ce ravissant chemisier en tissu bon marché est trop grand pour moi, seule un culturiste au poitrail large et velu tel Birenbaum pourrait le porter"

donc c'est pas "born to loose", ni un "looser", c'est "Born to lose" ou "loser"

et on dit pas swit-shirt, non plus, mais swèt-shirt, ce qui évite de prendre une chemise à transpète pour une chemise à bonbon.

Écrit par : Smell of Napalm in The Morning | 01/06/2006

Infect.

Le tribunal de Toulouse: mort de trouille, vendu, servile?

Et dire qu'il va falloir garder précieusement tous les tickets de caisse...cas où..

Bonjour quand même

Écrit par : céleste | 01/06/2006

Comment c'est possible ?
Comment on fait si on veut en savoir plus sur cette décision de "justice" ?
Un truc pareil ça peut pas être recevable, c'est pas possible !!!
Je rejoins Grabuge pour le truc de VSD, si Baudis n'a pas prouvé qu'il a acheté son mag à Toulouse le jugement ne peut être valide puisque le tribunal est "territorialement incompétent". CQFD!!

Sans rire il n'y aurait pas un avocat, un magistrat dans les parrages pour nous en dire plus sur ce foutage de gueule ?

Écrit par : sève | 01/06/2006

@ tou(te)s
Merci pour eux/elles.
Il n'est pas impossible, d'après ce que je crois comprendre, que le parquet de Toulouse, lui aussi, fasse appel de cette décision.
Non, l'affaire Alègre (au sens large) n'est pas terminée. Non, toute la lumière n'a pas été faite sur ce qui s'est passé à Toulouse dans les années 1990. Non, nous ne savons toujours pas - un exemple parmi beaucoup d'autres - comment il a été possible que des meurtres, et pas des meurtres spécialement discrets, plutôt des trucs particulièrement sauvages, soient considérés comme des suicides ("médicamenteux"...) par toute une batterie d'experts et de magistrats...
Non, ce n'est pas fini.
Mais force est de constater que ce sont maintenant les proches des victimes qui sont considérés comme des emmerdeurs, avec leurs revendications hystériques genre mais qui a tué ma fille, mais qui a massacré ma nièce?
Oui, on marche sur la tête.
Oui, c'est énervant.
Et, non: le ministre de la Justice, l'excellentissime Pascal Clément, qui est quand même le gars qui tire plus vite que son ombre quand il s'agit d'amnistier un ex-champion (Drut) ou de flinguer un juge atypique (Van Ruymbeke), n'a toujours pas tapé du poing sur la table en criant: "Bon, maintenant, ça suffit, les juges, dans cette affaire, se sont assez ridiculisés, maintenant au boulot tout le monde!"

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

Un truc qui n'a rien à voir.

à Sebastien Fontenelle
à GB
à Anne
Sur DEL c'est silence radiot alors je tente ma chance ici,
c'est quoi cette histoire de clignotement ? C'est en train de me faire tourner chèvre!

Écrit par : sève | 01/06/2006

@ sève
Guy a un logiciel qui lui permet de repérer où se trouvent les gens qui se connectent à son blog. Exemple: un gars lui écrit de Santiago du Chili, ben ce truc lui dit tiens, vous avez un correspondant à Santiago du Chili. De la même façon, dans six mois, quand Chirac lui enverra un commentaire NRV sur les dysfonctionnements de la justice française, ça lui dira là, vous êtes en ligne avec un détenu du quartier VIP de la prison de la Santé ;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

Ben oui sébastien on se marre bien à Toulouse. On croit toujours avoir touché le fond et puis non, un petit coup de pelle et on descend encore un peu plus bas..
c'est peu être pour sonder le fond de la piscine que les familles se rassemblent le 3 juin prochain à l'angle de la rue de la Paix et de la place Vendôme (on ne peut pas s'approcher plus du ministère de la justice...). Si nos amis parisiens veulent venir y faire un petit tour, il y aura bien plusieurs familles pour vous faire découvrir les fonds et tréfonds de la justice toulousaine, téléguidée par la chancellerie n'en doutons pas.
a+

Écrit par : girophare | 01/06/2006

Birenbaum aurait sur son ordi un système qui lui permet de savoir d'où on se connecte à son blog. le tout relié à une batterie de missile

Écrit par : Smell of Napalm in The Morning | 01/06/2006

@ girophare
Faut-il que je vous rappelle que vous avez, d'une certaine manière, intérêt à en profiter?
Que dans plus très longtemps, les RDPDUSLVP (rassemblements de plus d'une personne sur la voie publique) seront définitivement interdits?
Qu'en effet l'Homme Que Nous Connaissons Sous Le Nom De Nicolas S****** sécurisera nos places. Surtout la place Vendôme.
Donc profitez-en.
D'ailleurs on sera là.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

Smell of Napalm in The Morning, j’te propose de nous faire un cours d’américo- pop corn- rosbeef anglais, le matin pour toutes ces interjections verbales zé écrites, parce que moi sauf carole quand je dis ti j’écris T où tee ?

@ seb avec ton livre sur les organismes pseudo truc, Toulouse, Rouen, ce qui s'y passe est prévisible. Depuis le temps de la confrontation, pour notre sixième république outre la séparation de la justice et du gouvernement quel qu’il soit, si Mitterrand l’avait fait nous n’en serions pas là, il faut que les juges d’instructions soient ELUS par la population. Parce qu’aujourd’hui cher ces juges il n’y a pas de présomption d’innocence mais le degré de culpabilité.
Tu peux me dire, un seul nom me suffira, la table qui ne veut le dernier chevalier templier, et là c’est plus que la partouze ou apparaîtra le ministre, celui qui amène ses deux pétasses qu’il abandonne ensuite pour l’amusement de la rumeur. Tous veulent en être, Ce couple sympatique, sa dame et le chevalier sont devenus riches en trente ans pas un centime d’euro chez l’épicier.

Écrit par : martingrall | 01/06/2006

COMMUNIQUE DES AMI(E)S DE SEGOLENE ROYAL

Les Amis de Ségolène Royal vous informent.

Hier, Madame Ségolène Royal, dont l'odorat est délicat, a passé quelques minutes à Bondy, Seine-Saint-Denis.
Incommodée par la forte odeur de misère ethnico-religieuse qui, selon elle, "fait le charme de nos banlieues, à condition de rester rue de Solférino à Paris", indisposée par d'insupportables effluves de, selon elle, "graillon bien gras de chômeurs séditieux", Madame Ségolène Royal, très pâle, a finalement du écourter son safari.
Madame Ségolène Royal a toutefois eu le temps, avant de quitter l'Afrique, d'apporter de nouvelles précisions sur son "programme".

Elle a prôné "une politique de sécurité "beaucoup plus ferme"".
Elle a évoqué "une "mise sous tutelle des allocations familiales" et "un encadrement à dimension militaire des jeunes délinquants"".

Attention: ces deux derniers points sont AUTHENTIQUES.
Source: "Libération " de ce matin.

Les Amis de Ségolène Royal invitent donc les supporters de Philippe de Villiers à laisser tomber ce LMDC (loser mou du cul) pour joindre leurs énergies à celle de la Seule Vraie Candidate D'Une France Véritablement Décidée A Lancer La Troupe Dans Les Banlieues Et A Ne Plus Se Laisser Piller Par Les Collectionneurs Immigrés D'Allocations:
MADAME SEGOLENE ROYAL.
POUR UNE FRANCE PROPRE ET FORTE.

Écrit par : ADSR | 01/06/2006

@Christian, Sève
Evidemment que ce qui s'est passé à Toulouse (je parle de l'affaire Alègre) est un pur scandale. On n'a vu que la face ouverte (un tueur en série, des prostituées qui reviennent - par un beau mouvement d'ensemble - sur leurs déclarations, et un ancien maire qui vient suer sang et eau sur un plateau télé). Mais le reste est passé aux oubliettes: des connections intolérables entre police, justice, notables, truands, des morts suspectes cataloguées a priori en suicides, des intouchables qu'il était de mauvais goût de suspecter. C'est ce que je me suis évertué à montrer dans mon livre (j'espère bien, Séb, qu'il est en vente à Toulouse!): on a tout stigmatisé sur Outreau, mais Toulouse et l'Yonne ont révélé des dysfonctionnements, pour parler pudiquement, bien plus inquiétants pour notre "démocratie".
Pour le reste, il faut savoir qu'en matière de délits de presse la justice est très sourcilleuse. Une virgule qui manque, et c'est toute la procédure qui s'écroule. Cela étant, un livre est censé être diffusé sur l'ensemble du territoire national, et la décision du tribunal de Toulouse d'exiger un ticket de caisse est donc, proprement -je ne sais pas si c'est le mot qui convient -, hallucinante.

Écrit par : eric halphen | 01/06/2006

Bonjour

@ Martingrall
Les juges élus ?
Tu as vraiment envie d'avoir balkany ou mellick (ou le même genre) pour juges ?

Ce qui se passe à Toulouse est un exemple archétypal d'enfumage :
on détourne l'attention sur des détails, on oublie le pllus imortant. Et puis un jour, ah merdre, j'avais pas vu, le temps passe vite, les dossiers ont disparus, les scellés ont été detruits, mince alors. et hop prescription, non lieu ...
Ou alors on se contente d'un coupable bien pratique qui paiera seul mais taira ce qu'il sait de plus.
La liste est longue : toulouse, les disparues de l'Yonne ...

A propos de perte de dossiers, on ne parle pas assez de la bonne juge morrachini qui avait perdu le dossier de la scientologie (et qui s'est occupé d'une autre affaire foireuse dont le nom m'échappe à l'instant) et qui eut un soutien corporatiste qui m'a rappelé furieusement celui accordé au juge Renard à Nice.

Zgur

Écrit par : Zgur | 01/06/2006

@ girophare
Des moustachus? Bon sang, c'était donc ça! Je me disais, aussi, c'est quand même marrant que l'Amicale des sosies de Georges Brassens se soit donné rendez-vous en bas de chez moi!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

mon cher Sébastien,
sais tu que lorsque nous ne pourrons plus manifester sur la voie publique un désir de justice, ton blog sera aussi entre les mains de "moustachus" de monsieur S ?
C'est pour celà que j'ai lancé quelques mails aux adhérents de STOP A L OUBLI pour qu'ils profitent de ces dernières bouffées de liberté pour venir te saluer..

Écrit par : girophare | 01/06/2006

@ Sébastien

La grosse berline noire aux vitres fumées sans plaque minéralogique c'est pour toi.

Zgur

Écrit par : Zgur | 01/06/2006

@ Zgur
Merci. Vraiment. Fallait pas. Une Fiat 500 aurait parfaitement fait l'affaire. Là c'est trop. Surtout avec le chauffeur, et tout. Le violoniste, à l'arrière, a l'air un peu crispé: ça fait trois heures qu'on roule, il en a pas lâché une.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

@ Zgur,
Non justement ils ne seraient plus là depuis longtemps et pas qu'eux d'ailleurs.

Écrit par : martingrall | 01/06/2006

à Eric Halphen :
Si même vous vous trouvez ça hallucinant ... sur quelle loi se base le tribunal de Toulouse pour rendre une telle décision ?
Avez-vous déjà entendu parler d'une situation identique ?

C'est tellement surréaliste que ça parait impossible, comment la loi a pû prévoir une telle disposition ? bordel! un ticket de caisse!!!
Une telle décision serait rendue dans un autre pays (exemple,complètement au pif,un pays du Sud!), tout le monde crierait à la magouille, à l'arbitraire, au dénie de justice ... alors comment la loi française peut justifier ça ????

Écrit par : sève | 01/06/2006

Nouvelle affaire le disparu de la fiat 500 avec chauffeur et service arrière;
Anne, faut prévoir un remplaçant.Jdisça mais ça n'arrivera pas au chef, lui il sait d'où ils viennent les appels. ce qui le chagrinne le chef c'est la grosse ligne jaune qui relie Paris 75008 à Anger, après vérification Par Stéganos c'est le fan club de georges brassens.

Écrit par : martingrall | 01/06/2006

Comment qui s'appelait le juge de lyon, ha, Renaud, déjà un accidenté de la route.

Écrit par : martingrall | 01/06/2006

une décision proprement esBAUDISsante !

Écrit par : Olivier Bonnet | 01/06/2006

Bon, ben, je te félicite mon ami (t'as vu einh j'ai encore des illusions à perdre), tu fais super bien mon boulot, mieux que moi peut-être parce que tu n'as pas l'air de le faire. Alors que moi quand je vante les mérites d'Impunités françaises, on me croit pas, on me prend pour une vendue qui aime les gros. Et quand je dis tout le bien que je pense du Bal des Outrés, on me dit que je ne suis pas objective, que je suis trop jugeophile. Bref, on me croit jamais, quoi que je dise. Voilà un vrai sujet : la difficulté d'être attachée...de presse (elle est où ?), c'est vachement plus important que Clearstream ou Baudis. Et un autre vrai sujet à te proposer : comment digérer les petits yeux bleus des poutines ?

Écrit par : Bob | 01/06/2006

@ tou(te)s
Vous l'aurez compris, Bob bosse chez le Boss.
Je le répète en clair, pour les profanes: Bob travaille aux éditions Privé.
Je continue à vous parler de Bob, parce qu'elle cherche. Pour vous qui lisez son commentaire au premier degré, ça n'apparaît pas forcément. Mais elle cherche, grave. Croyez-moi.
Alors je suis bien forcé de vous révéler que Bob, parfois, quand le soir tombe sur les Grandes Cités Du Sud, se met à manger de la poutine. Rien à voir avec l'épouse -soumise- d'un ancien kagébiste. (Enfin quand je dis ancien, je me comprends). La poutine est une espèce de... Comment dire sans vous faire vomir... De bouillie d'alevins... Y a qu'elle, pour manger ça... Rien que d'y repenser j'ai le coeur totalement retourné... Oh, mon Dieu... Oooooooh mon Diiiiiiiieu!!!
Finalement je préfère NE PAS vous parler de Bob.
Sachez tout de même qu'elle reste une amie. Malgré ses pénibles cherchages.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

Vous arrrrêter parrrrrler Poutchina!
Derrrrrnier connarrrrrds avoirrrr parrrrlé Poutchina finirrrr vie dans atrrrroces douleurrrrs, trrrrroisième sous-sol vieil immeuble moscovite rrrrrouge avec grrrrosses boules dorrrrées surrr toit connu sous nom Krrrremlin.
Seul évocation Krrrremlin fairrrre trrrrembler Eurrrrrope.

Écrit par : Vlad | 01/06/2006

@ sébastien! c'est délicieux la poutine, en omelette, avec une pointe de persil et d'ail ça me rappelle Nice

Écrit par : céleste | 01/06/2006

Bonjour à tous ! NON , vous ne rêvez pas , cela est bien vrai , j'y étais cet après midi là , à TOULOUSE ?au tribunal : il est quand même énorme que tous ceux qui osent se frotter à cette affaire d'un peu trop près ,enfin en l’occurrence , qui osent demander des comptes sur toutes ces aberrations ,qui ne recherchent que la VERITE par rapport à tous ces dysfonctionnements , soient tous écartés , rejetés , salis , renvoyés ,"suicidés ". Ca brûle ! Si l'on peut être sceptique au début , je crois qu'avec tout ça , on ne peut plus ne pas croire que c'est louche .Je peux assurer que j'ai moi-même acheté ce livre à Toulouse ,mais je ne sais plus si j'ai encore le ticket de caisse !!! A suivre!!

Écrit par : justicepourtous | 01/06/2006

ah, c'est pour ça que tu veux pas mettre t'as foto en haut à gauche, t'es gros! faut pas avoir honte! Non mets aps de la poutine à la place, zeu comprends pas zieux bleus!

Écrit par : martingrall | 01/06/2006

"le tribunal de Toulouse s'estime incompétent pour juger du contenu de ce livre, parce qu'il a pu être acheté ailleurs." Ahurissant, inacceptable. Première question qui me vient: N'y a-t-il aucune instance qui puisse contrôler et remettre en cause de telles décisions de "justice" fondées sur leur(s) "envie(s)"? Je vois que tu a déjà que répondu que l'avocate de D. Galbardi a fait appel. Seconde question: Appel auprès de quelle instance? L'appel va-t-il être tranché par les mêmes juges? Sais-tu si l'appel a une chance d'aboutir ou s'il va subir le même sort?
Autre question posée par Sève: "Sur quelle loi se base le tribunal de Toulouse pour rendre une telle décision ?"
Ces juges devraient être immédiatement limogés et rayés du barreau.

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

faut avoir l'oeil partout !
alors que je rédigeais ma précédente prose, arrivait l'intervention de monsieur Halphen. Heureusement que je repasse ! Plus sérieusement merci à lui, il y a vraiment des personnes qui ont besoin de croire que toutes les bonnes causes ne sont pas perdues. Je vais de ce pas leur demander de refaire un tour par ici afin qu'elles lisent de leurs propres yeux vos interventions à tous et toutes..
Ah au fait, vous ai je dit que d'après mes sources madame Ségolène Royal aurait reçu "du lourd" de la part de STOP A L OUBLI ? Il ne lui reste qu'à passer (ou faire passer) un coup de fil en Gironde si elle avait un doute, même léger... sur la teneur de la chose. Mais chut, pensons aux barbus en fiat 500...

Écrit par : girophare | 01/06/2006

juges et politiques indéboulonables

Écrit par : martingrall | 01/06/2006

qui est GROS???

Écrit par : obelix | 01/06/2006

Bonjour à tous,

Ouep. Pourquoi j'ai envie de vomir à la lecture de la note du jour... Peut-être parce que l'histoire est tout simplement écoeurante. Bravo Seb, tu choppes le sens du suspens (comme quoi à force de lire du polar…). dommage que tout ça ne soit que la triste réalité. Parce que dans un roman, tout cela sonnerait faux : manquait le ticket de caisse pour que le tribunal puisse juger! Jamais vu ça… Eh oh on se réveille quand dans ce pays??? Vous avez dit démocratie ? On a un garde des sots ? un garde des sourds? C'est l'autre Dominique qui doit se marrer… et si on envoyait Mongolfier faire le ménage à Toulouse...

Écrit par : Laurence | 01/06/2006

J'ai été stupéfait lorsque j'ai vu cette décision mais elle ne me surprend absolument pas car j'ai vécu, victime de la magistrature "couchée" un calvaire.

Raconté en deux mots : je dépose plainte contre un faux produit contre moi aux Prud'hommes. (durée de laux Prud'hommes , affaire extrêmement banale : 8 ans...)

Il y avait dans le faux attaqué par moi-même au pénal, deux phrases et 70 mots en tout.

Nous démontrons en 3 mémoires de mon avocat et 80 pages que le faux est entièrement contenu dans la 2eme phrase.

La justice déclare par deux fois (1ere instance, appel) qu'il n'y a pas de faux témoignage, car il n'y a qu'une phrase la 1ere.La deuxième phrase a disparu, napalmisée, vitrifiée...Elle n'existe plus pour la "justice" de mon pays...

Ces fourbes de Raminagrobis ont le culot d'écrire "étant donné que Mr X s''est borné à écrire.." et ils citent... la 1ere phrase.

Je vais être encore plus clair, car je pense que vous ne me croyez pas tellement c'est énorme.

Supposons que j'écrive :
*
Sébastien Fontenelle est un journaliste sympathique et courageux.

Cependant je sais que c'est un dangereux pédophile et un trafiquant international de cocaïne.

Sébastien Fontenelle porte plainte contre moi et la justice me relaxe en disant "Etant entendu que Pacifique s'est borné à écrire "Sébastien Fontenelle est un journaliste sympathique et courageux" il n'y a pas de diffamation....

Surtout, les pinailleurs, n'ergotez pas : pour la clarté de l'abjection des Raminagrobis et celle de la démonstration, j'ai volontairement donné un exemple diffamatoire plus facilmeent compréhensible qu'un faux....

Ce que je veux démontrer c'est que ces voyous ont fait disparaitre la phrase qui les obligeait, vu les preuves amenées, à condamner mes adversaires.

.
Suite à ce non lieu, je suis attaqué par 3 personnes le PDG de l'entreprise le DRH et l'auteur du faux en dénonciation calomnieuse ; mon dossier est excellent je ne risque rien me dit mon avocat.

Tout se passe bien en 1ere instance ; je vais confiant à l'énoncé du jugement.

Patatrac : 4 mois de prison avec sursis.

Remarque : Pour condamner quelqu'un pour dénonciation calomnieuse, il faut, d'après la loi, démontrer que lorsqu'il a porté plainte il était de mauvaise foi.

Ma culpabilité, écrit le tribunal, est parfairement démontrée par le fait que lorsque j'ai déposé plainte pour faux je n'ai pas tenu compte des témoignages de x et y.
,
Il ya a juste un petit problème du côté de ces sublimes Raminagrobis : x et y ont témoigné sur commission rogatoire , donc après le dépôt de ma plainte, soit 12 mois après mon dépôt de plainte !!!!

Eécoutez bien : je suis coupable en Octobre 99 de n'avoir pas tenu compte de deux témoignages qui interviendront en Septembre 2000.

Accessoirement, les deux témoignages étaient faux, nous l'avions démontré...car j'avais des tas de mails avec les deux lascars (des subordonnés) qui démontraient qu'ils avaient menti devant les pandores pour aider leur chez employeur...

En appel, j'ai expliqué mon histoire devant une Présidente héberluée et lui ai demandé comment 3 juges qui totalisent 80 années d'expérience à eux 3 étaient capables de produire de telles infamies.

Suite à ce cauchemard kafkaien j'ai failli y laisser ma vie (suicidaire pendant 8 mois)... et je n'ai eu aucune écoute de la part des médias que j'ai voulu sensibiliser à la pourriture d'une partie de notre magistrature.

Je n'ai pas eu beaucoup d'aide d'ailleurs de qui que ce soit....(sauf de très rares très proches et quelques syndicalistes, vrais démocrates...).

Je précise :

1- mon adversaire, le PDG d'une grande société est dans les 200 premières fortunes françaises,
2 - lors du non lieu et de ma condamnation, leur avocat qui ne connaissait strictement rien au dossier et qui a passé son temps dans une confrontation dans le bureau de la juge d'instruction à téléphoner et à sortir du cabinet du juge ce qui est formellement interdit (on était en plein dans l'affaire des billets d'avions de l'Escroc en Juillet 2001) était...l'avocat de (XXXXXXXX)
Alors depuis, j'ai un immense mépris pour la magistrature de mon pays car je je conçois aisément qu'il n'y qu'une minorité de magistrats qui soient à ce point pourris, je n'ai trouvé personne dans la magistrature, à ce jour, pour reconnaitre que ces infamies sont, hélas extrêmement fréquentes.

C'est Corléone chez ces gens là et s'ils ne sont pas tous pourris je n'en connais pas beaucoup d'assez courageux pour demander qu'on foute en tôle ceux qui les déshonorent.

J'ai d'ailleurs proposé à la Commission d'Outreau avec d'autre que touts ceux qui impliqués dans une procédure judiciaire (enquêteurs, magistrats, experts, etc..) qui profitent d eleur position pour faire obstacle à l'établissent de la vérité soient sanctionnés ainsi :

_ 5 ans de prison si c'est lors d'un délit,
- 12 ans de prison si c'est lors d'un crime.

Je pense que cela ferait un peu d'air frais dans la magistrature....

Écrit par : Pacifique | 01/06/2006

J'ai fazit un erreur dans la contribution précédante : il faut lire "chambre d el'instruction" au lieu d'appel ; désolé

Écrit par : Pacifique | 01/06/2006

"Remarque : Pour condamner quelqu'un pour dénonciation calomnieuse, il faut, d'après la loi, démontrer que lorsqu'il a porté plainte il était de mauvaise foi." C'est étonnant et très étrange. Je pensais, mais apparemment à tort, que pour que quelqu'un tombe sous le coup d'une dénonciation calomnieuse il fallait montrer que la dénonciation était... calomnieuse. Pas entrer dans les motivations ou la bonne ou mauvaise foi de l'auteur de la dénonciation calomnieuse. Si la loi est ainsi faite je ne la comprends pas, parce que je ne vois pas en quoi le fait d'être de bonne foi annule en quoique ce soit le caractère calomnieux d'une dénonciation. Tout simplement parce que le caractère calomnieux se rapporte à la dénonciation, et pas à l'intention de celui qui la commet.

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

Ca me paraît vraiment très très étrange que la loi rapporte le caractère calomnieux d'une dénonciation à l'intention de son auteur et non pas à la dénonciation elle-même, c'est-à-dire à sa véracité ou à sa fausseté. Si on reprend l'exemple:
"Je sais que Sébastien Fontenelle est un dangereux XXXX XXXXXX XXXX X XXX XXX X XXX"

Ca signifierait que celui qui est de bonne foi, c'est-à-dire celui qui, lorsqu'il dit ça, pense sincèrement dire la vérité n'est pas condamnable pour dénonciation calomnieuse.
Donc, réciproquement, ça signifie que seul celui qui sait qu'il ne dit pas la vérité peut être condamné pour dénonciation calomnieuse. Donc par exemple moi là je pourrais être condamné pour dénonciation calomnieuse, ce qui serait parfaitement absurde.

C'est vraiment absurde si la loi pense les choses en ces termes. Parce que ce qui caractérise le caractère calomnieux d'une dénonciation, ce n'est pas que son auteur SACHE ou NE SACHE PAS qu'il dise la vérité, c'est simplement que cette dénonciation, elle, soit FAUSSE.

Peut-être que Guy pourrait nous éclairer sur ce point?...

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

Peut-être toi aussi Sébastien pourras-tu m'éclairer là-dessus...

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

Si seulement il n'y avait que certains magistrats qui déconnaient mais il y a aussi tout le problème des enquêtes, le manque de moyen pour la justice, le manque de personnel ...

Si on faisait la liste de tous les dysfonctionnements dans des affaires judiciaires on se foutrait tous une balle dans la tête. Quant on pense à l'Yonne, Toulouse, Perpignan, la région d'Auxerre ... c'est à pleurer. Ce sentiment d'une justice à plusieurs niveaux ... quand tu es un citoyen lambda t'as pas intérêt d'avoir un souci parce que là tu vas te faire foutre.


Dans ce pays t'as intérêt d'être copain avec des hommes puissant genre Jacques C.
Cela me fait penser à un truc : l'année dernière Rafic Hariri se faisait assassiner au Liban, Jacques C. perdait un ami et donc démarrait au quart de tour réclamant une enquête; que toute la lumière soit faite sur cette affaire, que toutes les responsabilités soient connues, y compris si ça devait toucher des hommes importants. Quelques semaines plus tard dans ce même Liban, Samir Kassir, journaliste et écrivain FRANCO- libanais était aussi assassiné, les regards se portaient vers les même assassins que Rafic Hariri et ? Rien . Samir Kassir n'était pas un ami de Jacques C., juste un de ses concitoyens, du coup personne n'a demandé d'enquête, personne n'a demandé justice pour Samir Kassir!!
Si tu veux pouvoir compter sur ton président, sur ton Etat, mieux vaut être un ami du président qu'un citoyen français.
Je sais que cette histoire est un peu éloignée de Toulouse mais entre ça et GDrut, j'ai tout de suite pensée à Samir Kassir alors voilà ...

Écrit par : sève | 01/06/2006

En pensant à toutes les affaires judiciaires foireuses, je me pose une question : est-ce que toutes les associations de victimes se sont associées dans une structure quelconque ?
Si quelqu'un le sait ça m'interresse.

Écrit par : sève | 01/06/2006

Re.
J'ai enlevé deux noms propres d'un commentaire ci-dessus. Pas que j'aime jouer du ciseau, mais je suis responsable de ce qui se dit ici, je n'interviens pour ainsi dire jamais - sauf, comme à l'instant, quand on frôle vraiment la sortie de route. Merci de votre compréhension.
@ Mathieu
Peux-tu reformuler ta question? ;-)
@ sève
Je crois que plusieurs assos, dont Stop à l'oubli, songent à une espèce de fédération comme celle que tu évoques. On imagine volontiers, cependant, les difficultés à surmonter. A suivre...
PS: Non, je ne suis pas gros. Que ce soit bien clair pour tout le monde.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

@Sève
"Si on faisait la liste de tous les dysfonctionnements dans des affaires judiciaires on se foutrait tous une balle dans la tête." Non, non. La malhonnêteté, l'hypocrisie, les conflits d'intérêts, etc, c'est tout à fait inévitable, pas (seulement) à cause de notre impuissance, mais surtout parce qu'il est inévitable que certains soient malhonnêtes, corrompus, hypocrites, etc. Ca relève de leur liberté. La même liberté qui permet à d'autres d'être honnête, courageux, etc. Tu ne peux même pas penser la possibilité de l'honnêteté, de la vérité, du courage, de la sincérité si tu supprime la possibilité de la malhonnêteté, de la peur, de l'hypocrisie ou de la corruption. Je ne trouve pas que la vie ne vaille pas le coup d'être vécue parce que la réalité n'est pas une sorte de paradis idyllique qui est à vrai dire absolument impensable quand on y réfléchit cinq minutes. C'est la nature des choses et je ne la changerais pas même si je pouvais le faire.

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

Et bien ma question est: est-ce que la loi condamnant la dénonciation calomnieuse juge du caractère calomnieux en fonction de la bonne ou de la mauvaise foi de celui qui l'a commise, ou bien est-ce qu'elle juge du caractère calomnieux en fonction de la dénonciation elle-même, que son auteur ait été de bonne ou de mauvaise foi?

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

J'aurais bien regardé parce que c'est vraiment une question intéressante concernant la manière dont le droit pense les choses, mais je n'ai pas de code pénal.

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

@ Mathieu
J'attends: il y a peut-être dans les parages quelqu'un qui pourra t'apporter une réponse précise?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

Question : Si le tribunal de Toulouse refuse de traiter l'affaire parce que D Galbardi ne peut prouver le lieu d'achat, cette affaire ne pourra jamais être jugée. Elle ne peut pas prouvée qu'elle a acheté le livre à Toulouse ni ailleurs donc tous les tribunaux vont se déclarer "territorialement incompétent" ?
Du coup si l'avocate de D Galbardi perd son appel qu'est-ce qui se passe ?

Écrit par : sève | 01/06/2006

Laurence, a une époque c'était prévu, le ménage Nicois fait, Mais Guigou?? je pense qu'il y était prêt, instriure le faux viol de jooniiiii, ça doit un peu l'emmerder.

Écrit par : martingrall | 01/06/2006

à Mathieu :
"se tirer une balle dans la tête", c'était une image. Je ne suis en rien suicidaire! Pas plus que je ne suis totalement demeurée, le p'tit laïus sur la vie ... au risque de vous contrarier je ne vous avais pas attendu!

Écrit par : sève | 01/06/2006

@Mathieu

je suis un peu surpris de vous voir discuter sur le fondement de l'incrimination de "dénonciation calomnieuse".

Quels que soient les fondements ... c'est la loi...

Par contre les faits sont incroyables : comment 3 Raminagrobis peuvent dire que vous être coupables de ne pas avoir tenu compte à l'instant T de (faux) témoignages qui interviendront un an après ?

C'est un nouveau délit : l'absence de boule de cristal...

Et en plus les témoignages étaient faux comme j'ai pu le prouver...

De même je suis étonnée que le fait que les Raminagrobis soient encore meilleurs que Majax et qu'ils soient capables de faire disparaitre une phrase sur deux dans une attestation de 70 mots ne vous surprenne pas...

Mais peut être que les discusions d ela basoche vous passionnent...

Écrit par : Pacifique | 01/06/2006

@Le Gros
Mais qui a dit que t'étais gros ? personne. C'est pas toi qui a écrit Impunités françaises, si c'était toi, avec ta verve virile, ton idéalisme déçu et ton humour qui tue, ça aurait changé quelque chose, non ?
PS pas la peine de me menacer de mort pour crime de lèse-embonpoint, je suis déjà au Père Lachaise, allée 2B.

Écrit par : Allée2B | 01/06/2006

Je rappelle au jeune Sébastien Fontenelle que je n'ai pas de clignotant, moi, pour le localiser sur le plan de la Kapitale.

Écrit par : Christian Lehmann | 01/06/2006

Laurence la seule solution à mon sens se divise ne deux parties la première le plus efficace
Porter plainte au conseil européen des droits de l'homme, faire sortir le loup de son bois. mettre son dresseur aux abois.
Générer une Fondation pour la justice en France, là également faire sortir les loups et apporter une véritable défense. Fondation égal argent. egal efficacité. J'ai géré des associatiosn de défense à terme ce n'est pas une bonne chose, mélange public privé, etc.. La Fondation c'est clair, efficace, productif.

Écrit par : martingrall | 01/06/2006

@Mathieu
Le délit de dénonciation calomnieuse est effectivement curieux. Pour qu'il soit constitué, il faut:
1. Qu'il y ait eu une dénonciation, ce qui est dénoncé devant être une infraction (ex: Machin détourne des fonds au préjudice de son employeur);
2. Que cette dénonciation soit faite à une autorité qui a compétence pour tirer des conséquences de ce qui est dit (ex: employeur);
3. que l'autorité susceptible de donner suite à cette dénonciation n'en fasse rien (ex: bien qu'avisé que Machin puisse le voler, l'employeur ne le licencie pas).
Autrement dit, et c'est vrai que ça peut paraître choquant, le caractère réel ou pas de la dénonciation, la bonne ou la mauvaise foi, n'entrent quasiment pas en ligne de compte. Le fait que l'autorité supérieure (employeur, justice) n'ait pas donné suite à la dénonciation fait supposer que celle-ci était infondée (à la différence de la diffamation où on peut plaider la bonne foi), donc calomnieuse. Voilà, j'espère avoir été clair.
@ Girophare
Si vous êtes bien celui auquel je pense, un petit salut amical.
@ sève
Non, je n'ai jamais vu, ni entendu parler, d'une telle utilisation du ticket de caisse.
@ Bob
L'attachée de presse doit de toute façon tout aimer, les gros journalistes comme les petits juges; elle est là pour ça. Certes, ça doit être un peu usant à force, mais les difficultés font aussi le charme d'une existence. Quand tout est facile, c'est pas très drôle, finalement. Regarde Sébastien: un jour, il finira bien par réussir son régime (de bananes, bien sûr), et il en sortira plus fort que jamais. Peut-être même qu'il décidera alors de créer son blog.

Écrit par : eric halphen | 01/06/2006

En parlant de justice, selon que vous soyez puissant ou misérable, etc. Monaco. En ce moment, un jeune beur risque 6 mois de prison ferme pour avoir dit une grossièreté à la princesse suivie d'une vague échauffourée.
Un billet réactualisé le 24 mai, titré Monaco rétablit le crime de lèse-majesté : http://olivierbonnet.canalblog.com/archives/2006/04/28/1780584.html

Écrit par : Olivier Bonnet | 01/06/2006

@Sève
Ok.
C'est juste que dans la série "merci pour l'info sur la vie je t'ai pas attendu", j'ai trouvé que des phrases du genre de "Si tu veux pouvoir compter sur ton président, sur ton Etat, mieux vaut être un ami du président qu'un citoyen français." se posaient quand même UN PEU là, (et là c'est clairement pas une "image".D'ailleurs ton "image" exprimait une idée, et c'est contre cette idée qui était bel et bien exprimée que j'ai réagit) et ça m'a fait réagir.

@Pacifique
Je ne suis justement pas certain que ça soit la loi, c'est bien pour ça que je demande confirmation. Et si c'est la loi, et bien j'essaye justement de la comprendre. Evidemment que "quels que soient les fondements.... c'est la loi..."!

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

@Pacifique : on ne peut qu'être abasourdi devant votre histoire.

Écrit par : Olivier Bonnet | 01/06/2006

Merci Eric, je n'avais, bêtement, pas pensé à toi.

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

@ Mathieu
Ben voilà. Convenez que votre interlocuteur, sur le sujet, a quand même une certaine compétence.
@ eric
Justement. Faudra qu'on se parle sérieusement, nous deux, un de ces quatre. Ordre du jour: les GROSSES VANNES DEBILES sur les régimes! ;-)
@ sève
Réponse condensée - mais autorisée- à ta dernière question. A priori, Dominique Galbardi peut toujours, en bout de course, re-saisir le tribunal de... Toulouse, en produisant, cette fois, son ticket de caisse! De mon point de vue, ça confirme le caractère ubuesque (dans le meilleur des cas) de ce qui lui a été infligé il y a trois jours...
@ Allée 2B
Oh, là, là. Ooooooh, là, là. C'est plus une ardoise, que vous avez chez moi. C'est un tableau noir...
@ Pacifique
La "basoche", comme vous dites, aime à venir débattre ici, entre ami(e)s, de tout et de rien. Et je trouve ça fort plaisant. Qu'on se le dise et se le tienne pour dit.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

y a j'sais plus trop qui (einstein??)qui qu'a dit un truc du genre:"seules deux choses sont infinies:l'univer,et la connerie humaine;mais pour l'univer j'ai encore des doutes!"
c'etait dit mieux que ca,mais on saisit l'idée...
courage a vous...encore 7 jours avant la pause football!

Écrit par : tete de lynott | 01/06/2006

@ Christian Lehmann
Je crois que je saisis le sens du message que vous m'adressez.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

@Sébastien
???? Où est-ce que j'ai prétendu que "mon interlocuteur" (de qui tu parle?) n'avait aucune compétence ?
C'est la soirée ce soir ou quoi

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

Et encore je me retiens.

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

Born to loose, né pour élargir, je maintiens...

Écrit par : guy birenbaum | 01/06/2006

@ Mathieu
Mais si tu me relis, tu vas t'apercevoir que je n'ai jamais dit que tu avais "prétendu" quoi que ce soit, et tu vas sourire! ;-) Je soulignais juste que c'était quand même assez cool, voire même discrètement chic, d'avoir Eric Halphen comme interlocuteur, sur ces questions de droit.

J'en profite pour passer un appel, que je me lance aussi à moi-même et que ceux/celles qui doivent plus particulièrement le recevoir (ce qui n'est pas ton cas, Mathieu) capteront, je l'espère, cinq sur cinq: est-ce qu'on pourrait laisser de temps en temps nos susceptibilités au vestiaire? Meeeeerci!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

élargir quoi? (euh si c'est encore une question à la con tu peux toi aussi me le dire)

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

@Sébastien
Bien euh oui, je ne suis pas vraiment habitué à avoir Eric Halphen comme interlocuteur donc oui...

Oui la susceptibilité, et puis en même temps la mauvaise foi (je ne dis pas ça pour toi).

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

à Mathieu :
Je suivais mon idée en écrivant et je n'avais certainement pas la prétention de donner une leçon à qui que ce soit, mais si cela a dérangé vos yeux et vos neuronnes, mes excuses les plus plates.

Quant à mon image je suis peut-être, et je dis bien peut-être, mieux placé que vous pour savoir ce que j'ai dans la tête, alors si je vous dit que c'était une image peut-être pourriez-vous me l'accorder .

Écrit par : sève | 01/06/2006

Born to loosen, alors Guy...
To loosen, loosened, loosened

Né pour élargir. Quelqu'un entend le banjo?

Grouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiikkkkkk

Écrit par : Squeal Like a Pig | 01/06/2006

des cours de droit et des cours d'anglais : c'est le bog à tout faire

Écrit par : Laurence | 01/06/2006

heu le blog à tout faire…

Écrit par : Laurence | 01/06/2006

Régime et Gros je n'avais pas fait le rapprochement.

Écrit par : martingrall | 01/06/2006

@ Le Gros
je m'en fous de la note, je l'ai déjà payée, je te l'ai dit. Je suis déjà sous-terre et grâce au dégroupage global, avec mes copains de l'allée, on est en super maxi haut débit, ce qui nous permet de communiquer surtout avec les gros, fat admirers que nous sommes, décharnés que nous sommes. Sur ce, je vais prendre mon goûter, quelques pissenlits agrémentés, éventuellement, de bananes.

Écrit par : Allée2B | 01/06/2006

Sans oublier les cours de musique (le baaaannnnnjjjjo), et de savoir vivre (la susceptibilité)....

Écrit par : eric halphen | 01/06/2006

@ Allée 2B
Tout ça pour m'obliger à balancer une photo de moi...
Mais ça ne marche pas...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

Ce blog fait aussi le café.
A +

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

@ Sébastien
La photo, la photo, la photo !!!!!!

@ Eric
Est-ce que vous pouvez nous faire profiter de votre point de vue à chaud sur la présentation des conclusions de la commission parlementaire d'Outreau ?

Écrit par : carole | 01/06/2006

des cours de droit et des cours d'anglais : c'est le bog à tout faire

Ecrit par : Laurence | 01.06.2006

"a bog": une mare boueuse, un marécage

Écrit par : Squeal Like a Pig | 01/06/2006

@ Sébastien

Pour moi ce sera 2 cafés, dont un serré et deux verres d'eau, steuplait !
Merci

Zgur

Écrit par : Zgur | 01/06/2006

Vous voyez, cher Sachem, que vous n'avez pas besoin de moi pour plomber l'ambiance...

A chaque jour, suffit son bouc émissaire.

Écrit par : Accessoire | 01/06/2006

@ monsieur Halphen : si je suis reconnu je rentre le girophare et je coupe le deux tons. Merci pour votre amical salut que je vous retourne bien sincèrement.
@pour tous : imaginons que sur les bords de Garonne, près de toulouse, en 1987 soit découverte une dame assassinée et recouverte de branchages. Supposons ensuite qu'à 3km, et toujours en bord de garonne, soit découverte en 90 une jeune fille assassinée et recouverte de branchages. Poursuivons en disant que sur l'autre rive de la garonne (mais dans l'eau) soit également découvert le corps en 92 d'une autre dame (200m de la première). Pour bien corser le sujet, ajoutons la découverte à 4 km de tout ce qui précède d'affaires personnelles d'une jeune fille assassinée en 90 mais cette fois on sait par qui : Alègre.
QUESTION : vous semble t'il justifié que la famille de la première dame assassinée en 87 sollicite une réouverture d'enquête afin que les autres éléments soient insérés comme nouveaux éléments ? OUI ?
REPONSE : vous avez tout faux. La chambre de l'instruction de toulouse vient de dire NON aujourd'hui !
POURQUOI : parce que à Toulouse la Justice marche bien comme l'a dit le procureur général DAVOST sur France 3 il y a une dizaine de jours.
Qu'en pense monsieur HALPHEN ? (petite consult gratos mais qui ne manquera pas d'intéresser mon amie Danielle, la fille de la dame...)

Écrit par : girophare | 01/06/2006

@Allée 2B
M'a l'air plutôt sympa, votre goûter. Vous me réservez une place dans l'allée?
@ Carole
Vous voulez couler le blog de Sébastien, ou quoi? Plein de choses à en dire, mais ça prendrait des pages et des pages, on pourrait carrément en faire un bouquin...
Pour résumer, ça semble assez léger et consensuel, je n'ai pas vu pour l'instant une idée originale, et je ne crois pas du tout à la collégialité de l'instruction, car une enquête, c'est d'abord une logique, une ligne directrice, et quand on est plusieurs, la ligne s'infléchit trop. Sans parler des conflits d'ego. Il y a peu d'exemples ou une collégialité de juges ait vraiment marché. Pas un hasard si, alors qu'elle existe déjà, elle est si peu appliquée.
On en reparlera plus tard quand j'aurai un peu plus de temps, mais là, désolé, il faut que j'aille boire le café préparé par le blog.
A bientôt;

Écrit par : eric halphen | 01/06/2006

La photo juste une question de politesse! même une mOOOOOOOche

Écrit par : martingrall | 01/06/2006

@ Eric
Moi couler mon deuxième blog préféré, jamais.
Merci pour le début de réponse et bon café.
Je serai au débat de mardi soir, d'ailleurs vous retrouverez plusieurs d'aficionados d'ici.

Écrit par : carole | 01/06/2006

Eric Halphen
par le procès d'Outreau des juges d'instruction on avoué des erreurs sans doute, qui n'en fait pas il faut vivre avec, les personnes condamnées en pensent quoi?
Que doivent penser ces personnes de la justice à un seul qui se trompe, qui n'a pas le temps, qui a autre chose à faire, qu'on ennuie. je n'ai pas encore vu de juge d'instruction, seulement des juges avec assesseurs et personne ne sait de quoi il parle, le proc lit un roman , on ne peut pas dire grand chose, le juge ment, mais pour prêcher le vrai ! Et j’en passe. Ce que je sais c’est la formation des Juges ! Exemplaire, trouver le coupable, école du trésor trouver le fraudeur.

Écrit par : martingrall | 01/06/2006

Plus qu'hallucinante en effet cette réponse du tribunal de Toulouse à Dominique Galbardi... D'autant qu'en matière de droit de la presse, par exemple dans les affaires d'atteinte à la vie privée, je crois que les plaignants peuvent saisir n'importe quel tribunal de France où le journal incriminé est en vente. Pourquoi n'en serait-il pas de même pour les livres ?
J'aimerais savoir aussi ce que sont devenus les deux médecins légistes ayant conclu au suicide dans la mort de Line Galbardi et d'une autre femme dont je ne me rappelle plus le nom, moyennant des arguments proprement surréalistes. Ils avaient été clairement mis en cause par la justice mais ont-ils été enfin suspendus et rayés du conseil de l'Ordre ? J'en doute...
@Seb
A propos de ce chapitre de ton livre sur les dons à l'Unicef, ce n'est pas moi qui ai décelé une confusion dans tes calculs mais mon mec, journaliste scientifique: "avec mes 15 euros, l'Unicef achètera 220 doses de vaccin et sauvera donc, si j'ai bien compris, 220 gamins" écris-tu. Désolée, mais tu n'as... rien compris:
- si on fait la division de 15 euros, divisés par 220, ça ferait 7 centimes la dose. Or, ce n'est qu'une faible partie du coût réel total d'une opération de vaccination, qu'on estimait déjà à 1 dollar dans les années 90, pour une vaccination contre 6 maladies, et qui se situe aujourd'hui entre 20 et 40 dollars.
- il ne suffit pas de vacciner 220 gosses pour sauver 220 gosses. On ne peut arriver dans un village africain en disant: "que ceux qui vont mourir, lèvent le doigt"... Comme on ne sait pas d'avance qui va mourir, on doit vacciner des masses de gens. Par exemple, une semaine de traitement au Kenya, c'est 12,8 millions de gosses vaccinés, 125.000 morts évités. Il y a donc un facteur 100 environ.
"Si nous avions 100 millions d'euros, on pourrait sauver 1,3 milliards d'enfants" écris-tu aussi. Primo: l'OMS a dépensé bien plus que cela ces dernières années. Deuxio: ce ne sont pas des milliards mais des millions d'enfants qui meurent... En fait, à partir de ce chiffre trouvé dans un prospectus, tu as fait une enquête avec ta calculette mais sans tenir compte de variables déterminantes qui, au final, faussent toutes tes conclusions - entre nous, j'aurais fait pareil.
A part ça, il est très bien ton bouquin !
By the way, tu y parles aussi de ton expérience à France Soir et de l'affaire Alègre en particulier, pour laquelle "on" t'avait instamment demandé de "lever le pied"... N'était-ce pas le souhait d'un certain F.M. ? Le sauveur de France Soir ? Quoique : sur les 30 journalistes récemment repris, 20 ont déjà fait valoir leur clause de conscience et sont sur le départ... A croire qu'eux aussi ont du mal à travailler avec F.M.
Ce matin sur Europe 1, Paul Wermus a annoncé que le journal allait ressortir le 7 juin. Mais que valent les scoops de Wermus, ce XXXXXXXXX(NB: censuré par VLF!)XXXX qui disait pis que pendre d'Olivier Rey et nous a encouragés dans notre grève ?...
Pour ce qui me concerne, j'ai la chance de pouvoir piger pour Lire (beaucoup de papier à rendre en ce moment, d'où mon inconstance) mais j'aimerais bien réintégrer une rédaction, si tu as des pistes...
Bravo pour ton blog en tous cas, une entreprise d'utilité publique dont les médias feraient bien de s'inspirer !
Bises

Écrit par : delphine peras | 01/06/2006

@ girophare
Ce que vous racontez fait (encore une fois) froid dans le dos.
@ Eric H.
Merci BEAUCOUP pour ta contribution édifiante, éclairante au débat d'aujourd'hui. Ca aide, d'avoir un avis qui soit à la fois engagé et autorisé!
@ Carole
Je crois que nombre de réponses à ta question à Eric se trouvent dans "Le Bal Des Outrés"!
@ Delphine
Coucou!
1) Aaaaaah. Je suis rassuré. Je NE ME SUIS PAS trompé dans mon bouquin - puisque, effectivement, j'ai fait mes petits calculs à partir des chiffres / données de l'UNICEF. (Et quand je dis 1,3 milliard d'enfants, c'est bien évidemment une figure de style!)
2) Non. "FM" n'est pour rien dans l'épisode que je rapporte dans "IF". (Désolé!)
3/ Sur les "experts" toulousains: je vais à la pêche aux infos!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

Bonsoir,

J'ai perdu mon latin, est-ce quelqu'un ne l'aurait pas retrouvé par hasard

merci

Écrit par : Fulcanelli | 01/06/2006

@ Fulcanelli
Ah ben non, désolé.
Par contre j'ai trouvé une candidate de droite, ce matin, à Bondy.
Si quelqu'un la veut..?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

"@ Eric H.
Merci BEAUCOUP pour ta contribution édifiante, éclairante au débat d'aujourd'hui. Ca aide, d'avoir un avis qui soit à la fois engagé et autorisé!"
Idem.

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

@ Sébastien,

Je ne vois pas de qui il s'agit

Est-ce ta Bondy chérie, venue d'Inde pour défier le chef des poulets ?

Écrit par : Fulcanelli | 01/06/2006

J'ai vu les images au 20 h : Marie-Ségolène portait un chignon. Elément à charge, je le crains !

Écrit par : Olivier Bonnet | 01/06/2006

@ Mathieu
Merci pour ton "merci".
;o)
@ Fulcanelli
Tu t'es fait rare, camarade, mais ça valait la peine: "Bondy chérie, venue d'Inde".
:-))))
@ Olivier
Pas complètement d'accord. Sarko, par exemple, je trouve que le chignon, ça l'humanise.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

De rien Sébastien, je ne voulais pas donner une (fausse) impression d'ingratitude. Pas du tout le genre de la maison.

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

Parce que je peux aussi trouver un rade ouvert dans le Sept Huit où il restera un sandwich rassis

Écrit par : christian lehmann | 01/06/2006

Resté trop tard à sauver des vizumènes, Christian ?

Écrit par : Olivier Bonnet | 01/06/2006

Tiens j'ai appris un truc marrant sur l'une des GG, l'ancien pro à accent chantant... Je dis pas son nom à cause de google qui risque d'indexer. Et bien le président d'un certain parti politique veut le parachûter sur une circonscription marseillaise pour les législatives mais, pour l'instant, ça fait de la résistance en local...

Écrit par : Olivier Bonnet | 01/06/2006

@ Christian Lehmann
Attends, je m'essuie les yeux, parce que ton dernier commentaire m'a littéralement fait pleurer de rire. (Celui d'Olivier, juste en dessous, aussi, d'ailleurs).
Et en même temps. Avant de partir. Vérifie quand même si un pote ne t'a pas laissé quelque part l'adresse d'un Kebab un peu électro, du genre qui pourrait avoir les honneurs (j'me comprends) de Zurban.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

@ Olivier
Allez quoi, donne nous quelques indices supplémentaires. Faudrait pas non plus que tu croies que TOUS les gens que tu croises ici passent leur vie aux GG. On a quand même autre chose à foutre, hein? Bon, sauf... Je dis pas le nom, mais tu vois de qui je parle? Dis-moi que tu vois? Le pauvre... Le PAUVRE gars, quand t'y penses... La vie de chien qu'il doit mener...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

@Sébastien : oui, je vois qui. Un docteur (si je ne) m'abuse. Et je trouve aussi que je suis vraiment trop con de m'être mis tout seul dans la situation du mec qui en a trop dit ou pas assez... pourquoi, ça t'intéresse vraiment cette histoire ? dans ce cas, un petit mail, peut-être, t'enverrai-je.

Écrit par : Olivier Bonnet | 01/06/2006

En même temps, imagine que le pote en question, occupé à faire le café, ait envoyé son message à R*cc* S*ffr*d*, par erreur, plutôt qu'au doc humaniste et humble dont Doug Ross et Mark Greene gardent dans un petit pendentif sur la poitrine un échantillon de cerumen récupéré sur un ancien stéthoscope?

T'imagines comment le pote en question il va couiner demain après-midi dans un motel interlope, filmé en continu par Roger Morzini à travers la glace sans tain, au lieu d'échanger des infos sur la grosseur de son à-valoir, nonchalamment assis à une terrasse?

Parce que moi c'est zéro. zéro mail. zéro SMS. zéro message.

Écrit par : christian lehmann | 01/06/2006

@ olivier

totale incompréhension de ma part, je ne sais même ce que c'est que les GG

chuis proviiiiiiiiiiiiiiiiince!

Écrit par : céleste | 01/06/2006

T'inquiète. Les GG sont province aussi !
Et si vous continuez, je mouille Eric dans l'affaire ;-)

Écrit par : christian lehmann | 01/06/2006

@Christian : c'est à toi que s'adressait au départ ma petite histoire.Si ça t'intéresse, un petit mail aussi, évidemment !
@Céleste : Les Grandes Gueules est un talk show sur RMC auquel Christian participe tous les 15 jours. Qu'on capte en proviiiiiiiiiiiince, et même en Italie via le site web de la radio. Petite réflexion au passage : j'ai entendu à la radio le Boss, Christian et Sébastien. Eh bien les trois ont une voix sympa. Alors qu'ils pourraient aussi bien être de brillants sujets, aux réflexions profondes dont le pessimisme est relevé par un humour très sûr, et néanmoins affligés d'une voix de crécelle, ou d'un zozotement à la Sophie Favier (initiales SF, tiens, tiens...). Pour le physique, idem : beaux gosses, le Birenbaum et le Lehmann. Y'a que pour l'aut' qu'on sait pas, vu qu'il refuse de mettre sa photo, Sophie Fav... euh Sébastien Fontenelle.

Écrit par : Olivier Bonnet | 01/06/2006

Céleste, les "GG" désigne les Grandes Gueules, une émission de radio sur RMC Info qui passe du lundi au vendredi de 11h à 14h. Mais je ne vois pas non plus de quel participant ils parlent là.

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

@ céleste
Les GG, c'est... Ah puis non, tiens, j'y arrive pas. Aidez-moi, vous autres.
@ christian lehmann
Y a un fil qui part de ton ordinateur. Enfin je veux dire que NORMALEMENT y a un fil qui part de ton ordinateur. Bon, en fait, y en a même plusieurs, mais çui-là même toi tu vas le reconnaître: au bout y a une espèce de machin rectangulaire. Comme un bloc Lego de base, disons, mais en plus gros, et sans les picots. Bon, ce truc-là. Tu le prends, et tu l'enfonces dans ta prise téléphonique murale. (T'as ça, chez toi, oui? Peut-être même que t'en as plusieurs? Ca fait, quoi, trente-cinq ans, qu'ils ont fait ces travaux?)
Et là tu vas voir ça va mieux se passer.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

@ Olivier
je ne suis pas surpris. c'est logique.

Je précise qu'Eric Halphen intervient aussi aux GG. Mais on ne s'est retrouvés ensemble qu'une fois. Ca m'a fait très plaisir. Mais je raconterai ça une autre fois.

J'attends un signe, plus seul que Brel avec ses bonbons, sous la pluie. Seul sous mon abribus, séduit et abandonné. Voilà bien les hommes. Ils vous en mettent plein la vue avec leur grosse banane, vous vous laissez tourner la tête, puis plus rien, pas même un message: "T'es pas folle de m'appeler à la maison? Ma femme aurait pu décrocher!"
Ce genre de plan foireux à deux balles qui me donne à chaque fois envie de hurler.

Écrit par : christian lehmann | 01/06/2006

@ christian lehmann
Je pars bien sûr du principe que le mot "AirPort" n'évoque rien d'autre chez toi qu'un de ces vieux films avec Charlton Heston.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

Ah sweet mystery of life, at last I found youuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu...
chantait Madeline Kahn dans "Frankenstein Junior" en accueillant en elle le gigantesque Schwanshtucker de la Créature ;-))))))

Écrit par : christian lehmann | 01/06/2006

merci , merci, merci pour vos explications

"ben on peut pas être à la fouaire et au moulin", disait ma peite grand mère berrichonne.

J'ai d'autres distractions, mais je vais essayer de capter les GG sur Internet.

Écrit par : céleste | 01/06/2006

@ christian lehmann
Ah ouais. D'accord. Je vois ce que c'est. Au temps pour moi: j'aurais du y penser. T'es une espèce de Pierre Bellemare, c'est ça, mais en beaucoup plus nuisible? Au fond? Un gars bizarre, qui rigole de trucs, genre des histoires dégueulasses avec des vieux et tout, qui ne font marrer que lui? T'es pas exactement comme nous, pas vrai? T'es différent, je veux dire.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

Tu parles de la PHOTO que je t'ai envoyé ? ;-)

Écrit par : christian lehmann | 01/06/2006

@ CL
:o))))))))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

Ma femme est en train de regarder la fin de l'Adversaire.
Elle se doute de quelque chose.
Je dois y aller.

Écrit par : O.M.S. | 01/06/2006

@ Olivier
Avec ces apartés sans fin, j'avais perdu le fil. Oui, l'histoire dont tu parles a l'air marrante. Aucun indice à nous donner?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

ho la, ça vire macho ce soir!


@ Christian : grosse banane!!oh

comme si la taille faisait tout

et la tendresse bordel!!!

Écrit par : céleste | 01/06/2006

@Céleste : gare cependant, une intervenante dont nous ne mentionnerons pas le patronyme, par pure décence (appelons-la Sophie Basse du Front), pollue régulièrement l'émission de son hystérie droitiste. Avec une voix hyper désagréable, en plus. J'ai du mal à écouter l'émission ces jours-là.

Écrit par : Olivier Bonnet | 01/06/2006

"hystérie droitiste et voix hyper désagréable", c'est rien de le dire... Même chose, elle m'a même dégoûté de l'émission...

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

@Olivier : je vous demande de vous arrêter.
Le parti en question n'est pas le PSG qui, comme chacun sait, n'est pas un parti. Mais une religion. Pas le PSG, donc, mais pas loin !
Et ce parti-là ne veut pas me parachuter sur une circo convoîtée par un communiste, qui fait un excellent travail de terrain et est bien implanté sur place. Non non non. Ce ne serait pas bien. Donc ne donnez surtout pas d'indice à ce Sébastien que j'imagine langue de vipère. S'il vous plaît.

Écrit par : Karim Z | 01/06/2006

@Mathieu : très déçu que vous ne releviez pas mon hilarant jeu de mot à propos de son nom de famille (Basse du Front/de Menthon), qui lui va à ravir !

Écrit par : Olivier Bonnet | 01/06/2006

Effectivement je pensais que tu pouvais faire allusion à Karim Z., mais ça m'étonnais qu'il accepte un parachutage de ce genre. C'est sérieux?

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

oui mais c'est pas fait, et chuuuuuuuuuuuut !

Écrit par : Olivier Bonnet | 01/06/2006

@ tou(te)s
Chuis pas loin, hein. Je boucle mon post pour demain. Je reviens dans pas longtemps. Je vois que tout se passe bien, je vous sens détendu(e)s, bravo.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

Chouette, bientôt le post de demain !

Écrit par : Olivier Bonnet | 01/06/2006

@Olivier
:) Je ne l'ai pas explicitement relevé (parce que bon, séquelles de l'assaut d'hier contre les private jokes) mais il m'a bien fait marrer. Je me suis même dit que si ça venait à ses oreilles elle allait encore crier au scandale.

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

@Mathieu : le Sachem nous a dit hier de continuer comme ça, et il a jouté tout à l'heure qu'il se félicitait de nous sentir détendus. Alors, pas de scrupules :-)

Écrit par : Olivier Bonnet | 01/06/2006

bonne nuit

Écrit par : céleste | 01/06/2006

@ Céleste
Bonne nuit :-)
@ Autres
Notez que je vous ai quand même à l'oeil ;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/06/2006

@ Sébastien
au sujet du livre, je l'ai acheté ce midi. Pour le tien, il restait encore celui avec la couverture abîmée, j'irai dans une autre F**C pour en trouver un bien.

Écrit par : carole | 01/06/2006

Ca me tue que quelqu'un dise ici que la réussite consiste à gagner le plus d'argent possible... Je suis le seul à m'élever contre ce mensonge?....

Écrit par : Mathieu | 01/06/2006

@ Mathieu
De retour après une soirée boulot, lire tout ce qui a été produit en quelques heures c'est pas si évident... Et le ton des échnages ne me convient pas, j'ai laissé tombé après m'être pris deux portes dans la gueule.
et il n'y a pas que d'un côté du périph que des gens doivent se contenter du Smic...

Écrit par : carole | 02/06/2006

Oui je te comprends Carole. Moi-même là... j'en reste sans voix (notamment parce que oui effectivement comme tu dis y'a pas que d'un côté du périph que des gens doivent se contenter du smic). C'est tellement ABSURDE de la part d'Accessoire de croire une seule seconde qu'elle va arriver à VENDRE l'honnêteté contre de l'argent. L'honnêteté ne paie pas, elle ne paiera jamais plus que la malhonnêté si on se borne à penser ce qu'elle coûte et ce qu'elle rapporte en simple termes financiers.
En plus Martin en rajoute une couche avec un commentaire à la con.

Écrit par : Mathieu | 02/06/2006

QUI A FERME DES PORTES DANS LA GUEULE DE CAROLE????
Ca va pas, non?
Je repasse dans trois minutes.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 02/06/2006

Mathieu tu ne peux pas en vouloir à Martin, c'est aussi une manière de détendre l'atmosphère, et on l'aime comme cela ;o)
Je suis d'acc avec toi sur le reste.
J'ai eu une drôle de coïncidence aujourd'hui. Sur le DEL j'ai parlé de mon année aux USA et ce soir je reçois un mail des parents de ma famille d'accueil, ça faisait une année et demi que je n'avais pas eu de nouvelles :o))

Écrit par : carole | 02/06/2006

Quand il fait un commentaire du genre "t'as pas fait psYYYYYcho dans ton iufm de merde" franchement j'ai du mal à voir en quoi ça détend l'atmosphère :). Ca n'est pas que je le prenne pour moi, j'en ai strictement rien à carrer, je laisse ces propos à celui qui les tient mais bon voilà effectivement là je comprends vraiment ceux qui ont gueulés contre ça.
En fait c'est même pas le fait qu'Accessoire ne soit pas d'accord avec moi. C'est vraiment que le raisonnement qu'elle défend est tellement absurde qu'il me laisse sans voix tellement c'est énorme. Elle ne semble même pas se rendre compte que dès l'instant où tu accordes à ceux qui le pensent que le fric vaut mieux que l'honnêteté ils ont gagné.

Écrit par : Mathieu | 02/06/2006

Il faut vraiment que j'évite les discussions inutiles sur des choses de base comme ça c'est une perte totale de temps.

Écrit par : Mathieu | 02/06/2006

@ Mathieu
Je sais bien que tu ne cherches pas à être d'accord avec les gens mais à avoir une discussion avec des vrais échanges. Sur la perte de temps, ça arrive à certains moments quand les gens en face sont trop braqués pour écouter.

Écrit par : carole | 02/06/2006

eh Seb reviens , il y a les "petits" qui se disputent, en plus on ne comprend rien à l'objet de leur ire.
Bon sur ce, comme le nouveau post n'arrive pas, vais aller au dodo avant le prochain "bib".
Salut à tous

Écrit par : Laurence | 02/06/2006

Bon moi aussi je jette l'éponge à l'attente du Sébastien.

ps : je serai rien qu'à vous ce week-end (l'exception qui confirme la règle).

Écrit par : carole | 02/06/2006

Bonne nuit, tou(te)s.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 02/06/2006

Assez éloigné des problèmes de la justice (à laquelle je n'ai jamais eu affaire directement jusqu'à aujourd'hui), je prends conscience, en lisant cette série de questions-réponses, qui viennent compléter le "papier" (ahurissant !) de Sébastien Fontenelle, qu'un gros morceau de notre démocratie est en péril (de ce côté-là aussi...)
En qualité de fonctionnaire dans une entreprise publique, j'avais vu passer, il y a quelques années, un document qui, autant que je m'en souvienne, suscitait des vocations pour devenir, sinon juges (je n'en suis plus très sûr), du moins fonctionnaires de justice. On recrutait !
"Quelle noblesse dans ces fonctions là !", m'étais-je dit.
J'avais pensé, alors, qu'il fallait un profil beaucoup plus "intègre" que le mien, un passé sans tache (y compris "morale", bien au-delà d'un casier vierge...), une droiture intellectuelle inflexible, une sagesse de moine bouddhiste, ... enfin...
J'avais pensé que même le cholestérol devait être absent chez le candidat !

J'ai conservé, jusqu'à il y a peu de temps, cette même image d'un corps de l'Etat au dessus de tout soupçon, insensible à toute pression, un corps solidaire, dressé comme un seul homme sur ses ergots de justice universelle (bien que temporelle, certes)...
Ne riez pas... Je suis vraiment sincère !

La lecture de quelques témoignages comme, ici, celui de "Seb" (oui. Je prends quelques libertés...) et, avant ça, une attention lointaine portée aux affaires récentes de Toulouse et d'Outreau (affaires où, le moins qu'on puisse dire est que, l'infaillibilité du système n'est pas démontrée), quelques souvenirs anciens (assez flous, je l'avoue) d'un petit juge de Béthune dans une affaire controversée... ont infléchi sensiblement mon jugement (!) sur le système judiciaire.
"Mais, me disais-je, c'est là affaire de spécialistes et d'experts."
J'ai été choqué qu'on diffuse en direct les débats de la commission parlementaire sur le procès d'Outreau... Comment pouvait-on traiter un sujet aussi grave, sur le mode d'un "réality-show" à la façon Bataille&Fontaine ? Un peu comme si j'assistais au déshabillage en public d'une Dame patronnesse, une "Justine Putet" (Clochemerle) tout à fait insoupçonnable... bien que, peut-être, sujette à quelques errements.

Encore une fois, je vous supplie de me croire : moi, déjà vieux soixante-huit - tard, un peu libertaire tendance anachiste, je gardais, dans un petit coin de mon jardin secret, de l'admiration pour la Justice : un modèle de dignité, dans un monde secoué par l'ambition, la rapacité, la vindicte, la trahison, la dissimulation, le mensonge... etc.

Il va falloir que je révise sérieusement quelques uns de mes a priori... Que je m'efforce d'appliquer, ici comme ailleurs, un esprit critique plus vigilant... et, sans doute, que je lise Eric Halphen, Sebastien Fontenelle et quelques autres.

Je nourrissais déjà une grande méfiance (euphémisme) à l'égard de la chose militaire, de l'institution policière (Encore aujourd'hui, nous revient une sale histoire de garde à vue qui se termine à la morgue (avril 1993, Arcachon), au sujet de laquelle la Cour Européenne des Droits de l'Homme vient de sanctionner le mauvais traitement judiciaire ... et policier... par l'Etat Français)

Bigre ! Je vais devoir secréter, désormais, un peu plus de bile !
Ne pourrait-on laisser les citoyens républicains pré-retraités dormir tranquillement sur leur petit nuage de certitudes ?

Écrit par : Wanatoctoumi | 02/06/2006

Ca-role ! Ca-role !

Écrit par : Olivier Bonnet | 02/06/2006

@ Wanatoctoumi

Ne désespère pas. Il reste l'institution médicale, et l'Ordre des Médecins.

Écrit par : Squeal Like a Pig | 02/06/2006

Quelques infos sur les experts de Toulouse

- A ce jour dans les dossiers gérés par "Stop à l'oubli" à ma connaissance il y 17 "suicides à la toulousaine" requalifiés en meurtre. Toutes ces expertises ont été faites par les mêmes deux zozos,
- Ils ont aussi sévi du moins la femme dans l'expertise du juge Borrel et avaient conclu à un suicide par le feu ce qui a été démenti,


Dormez braves gens, tout va bien...

Écrit par : Pacifique | 02/06/2006

je reviens sur le blog , j'ai relu les articles et me demande si le café d'Eric A lphen était" bon "!!! car j'attends toujours sa réponse à une question posée par Girophare et non , encore rien Vite Mr Alphen répondez s'il vous plait : votre avis nous intéresse !

Écrit par : justicepourtous | 03/06/2006

@ justicepourtous
Vous savez qu'il y a ça et là des gens qui font leur possible pour que les affaires toulousaines ne tombent pas dans l'oubli.
Eric a, je crois, été très explicite, dans ses commentaires, sur ce que lui inspirent certains particularismes judiciaires. Remercions-le de ces contributions, plutôt que de lui adresser des sommations: le "mieux" est parfois l'ennemi du bien. ;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 03/06/2006

@ Squeal Like a Pig
Et ... l'Ordre des Pharmaciens... (mon épouse est potarde).
J'ai catalogué ces engeances-là depuis longtemps.
Le Pdt de l'Ordre des Médecins, dans les années 70, ouvrait les séance du Conseil par un salut, bras droit tendu à l'horizontale !...
A moins que ce ne fût une manière d'évaluer l'assistance, en protégeant ses yeux d'un projecteur trop puissant ?

@ Sébastien Fontenelle
J'étais passé ici par hasard...
Je reviendrai souvent ! Vous faites du bon boulot et ça me change un peu de la presse (qui ...)
Wana

Écrit par : Wanatoctoumi | 03/06/2006

@ Wanatoctoumi
Outre que votre pseudo me fait hurler de rire :o))))))))
votre commentaire est bien sympa, merci: vous serez toujours le bienvenu!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 03/06/2006

je me bats depuis contre un notaire ayant avalé le testament de ma mere avec preuves, plainte et le toutim. révolté je suis au fait que l'on ait classé ma plainte...............impossible ! je me repete! un cas isolé, une erreur d'appréciation! que sais je...........puis je viens de lire votre hsitoire d'incompétence territoriale et là! pardonnez moi mais je suis sur le cul! mon histoire n'est que pipi de chat! j'en ai presque honte.............HALLUCINANT!

pas un avocat de toulouse qui n'ai envie de gerber voir de hurler de ce qui releve de l'abandon de sa fonction de juge? quelle lacheté!

sur ma cote basque apres la carte bleue du proc de bayonne, c'est un substitut qui vient d'être mis en examen pour viol sur mineures..............

bordel! je vais prendre une douche........

on ne vous oublie pas!

Écrit par : opal | 03/06/2006

@ opal
"on ne vous oublie pas!": merci pour eux. C'est important.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 03/06/2006

Je confirme, à la manifestation, je me suis vraiment rendue compte de la souffrance de toutes ces familles, non seulement de ne pas savoir encore qui a pu leur enlevé un être cher, mais surtout parceque la justice n'est pas à leurs côtés et même plutôt contre eux.

Écrit par : carole | 03/06/2006

Je confirme que j'ai vu Carole à la manif.
Blog Power.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 03/06/2006

@ Sébastien
J'ai le cerveau un peu lent à la détente, mais je viens de réaliser que Bastien de 20 minutes était en même temps que moi à l'ESJ. Même en fait ma promo JS (7ème du npm) est rattachée à la sienne (74ème). J'avais bien le sentiment de le connaître mais ça ne me revenait pas. La prochaine fois que tu le vois tu pourras le lui dire ;o)

Écrit par : carole | 04/06/2006

Justice, il y a bien longtemps que ta carapace est poreuse
Il serait temps de la consolider, la rendre orgueilleuse.
Le froissement de tes robes noires à jabot blanc
T'es t-il si violemment monté à ta tête d'éléphant
Et les corps qui les habitent sont t-ils allergiques
Ou bien leur maladie est-elle maléfique ?
Qui leur fait délimiter leur territoire
Aux confins de l'incompétence notoire
Et réclamer un insignifiant bout de papier :
Le ticket de caisse toulousain
Celui-là même qui ferait oser se re-poser
La bonne question et tout le tintouin ...
A bientôt, Justice qui sent le fagot
Ou à jamais si tu te parfumes à l'à-peu-près.
Poutou.

Écrit par : Poutou | 05/06/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu