Avertir le modérateur

05/06/2006

Sherwood

Aujourd'hui pas de photo.
Aujourd'hui, une pensée pour les morts de la Canicule. Notez la majuscule.
Aujourd'hui, une pensée pour les crapules qui bradent le(s) service(s) public(s).
Aujourd'hui, une pensée pour le ministre qui souriait en bras de chemise pendant que des vieux crevaient. Pendant que des moins vieux crevaient aussi, d'ailleurs.
La faute à qui? A nous. Faut travailler nous dit la droite, pour plus de "solidarité". Au boulot pour la Pentecôte.
Aujourd'hui, une pensée pour les crapules qui suppriment un jour férié pour "financer la solidarité". Pour pas laisser crever les vieux en cas de nouvelle Canicule. (Disent-ils.) Mais qui bradent le(s) service(s) public(s).
Aujourd'hui, une pensée pour Antoine Zacharias et ses 250 millions d'euros.
Aujourd'hui une autre idée pour "financer la solidarité": prendre aux riches. Donner aux pauvres.
Prendre aux riches.
Donner aux pauvres.

Commentaires

Bien dit Robin!

Quand tu veux.


Thierry la Fronde

Écrit par : célestissima | 05/06/2006

Une idée toute simple si on faisait la REPUBLIQUE.

(raie publique) tous les lessiveurs du CAPITAL public dans le tonneau sur mon clem brise de mer(de) vous mettez le 2 où vous voulez. Article premier de la nouvelle République sixième du nom-n,
Définition d'Abus de biens sociaux PUBLICS. Tous ce qui est achté avec l'argent public français et européen, revient à chacun des actionnaires soit 62 354 782 français.
Intégartion de l'actionnaire populaire dans le conseil de surveillance.
Rétribution de l'actionnariat PUBLIC;

Bon j'vais chercher rondo dans le roi seco.

Écrit par : martingrall | 05/06/2006

Prendre aux riches, les bourgeois c'est les autres !!!

Écrit par : Philippe68 | 05/06/2006

Pour bien commencer la journée lire le portrait de Mariton dans Libé de samedi. Heureusement que je l'avais gardé pour aujourd'hui, c'est vraiment très drôle.
Extrait
"Même façon d'éviter l'obstacle lorsqu'on le questionne sur le rôle de Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream. «J'y comprends pas grand-chose... Je fais pas des efforts désespérés pour comprendre.» " Je précise qu'il a fait l'X.
http://www.liberation.com/page.php?Article=387184

Écrit par : carole | 05/06/2006

@ Philippe
Lire dans les archives la note sur la déclaration des revenus...

Écrit par : carole | 05/06/2006

rio secco!!! le clear stream de Nicolas Franco de Vichy trois- Madrid trois! Egalité.
Ha garotter les femmes enceintes jusqu’aux yeux, « ils ne savaient de qui l’enfant était après deux ans d’isolement » une grande avancée démocratique du coup ! du coùt ! François sur NRV pas de pb il n’y a même plus de gosse.
Tiens une idée de franco de vichy stériliser les garçons dans les casernes pour une franco-siche blanche saine et judéo chrétienne ! Et avec du poil. !

Écrit par : martingrall | 05/06/2006

Sébastien, les 250 millions d'euros de Zacharias, ce ne sont QUE les stock options !
En fait c'est BEAUCOUP PLUS !

*voix de Denisot* "Désolée"...

Écrit par : Grabuge | 05/06/2006

J'en ai un peu marre des Robin en ce moment ;)

Écrit par : guy birenbaum | 05/06/2006

Robin déboires

Écrit par : Philippe68 | 05/06/2006

Aujourd'hui, Une pensée pour le rock progressif,

Prendre du temps d'antenne à la variété et le redonner au rock progressif, voilà un combat clair et net !

Écrit par : Fulcanelli | 05/06/2006

@ Fulcanelli
Non je ne crois pas qu'on puisse dire ça.
Je ne crois pas qu'on puisse IMPOSER du rock progressif à des gens qui ont déjà subi, successivement, Raffarin, Villepin ET Royal.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

@ Fulcanelli

Tiens ?
C'rest une idée ça...
Je vais me passer la journée avec "Tales from Topographic Ocean" et "Space Ritual"...

Et si Pimprenelle en rajoute une couche sur les 35 heures, je me finirai avec "And all that could have been" parce que l'indus collera plus avec mes envies de bourre-pifs...

Écrit par : Grabuge | 05/06/2006

""qui souriait en bras de chemise pendant que des vieux crevaient""

Il portait un POLO.
Je connais une excellente maison de retraite : La Croix-Rouge.

Écrit par : olivier de melgueil | 05/06/2006

@ Grabuge
Pimprenelle "qui est méchante", s'il te plaît.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

Le préfet de police de Paris de l'époque ne sera jamais inquiété... Pourtant pas de prime jeunesse, pépère n'était pas là durant la canicule... En congés. A l'île Maurice.
Avisé, il restera en congés. Personne ne lui en fera jamais la remarque.
Rien à foutre.
Il est en poste à Monaco maintenant : sûr qu'il a la clim.


PS : je viens de terminer la lecture d'impunités françaises... Je ne sais s'il faut en rire ou en pleurer!

Écrit par : Paul Inkorect | 05/06/2006

Une pensée pour Grabuge qui est à la connaissance la seule femme française capable de causer du rock progressif.

Écrit par : Fulcanelli | 05/06/2006

Mine de rien raffarin a réussi son coup avec le lundi de Pentecôte travaillé.
L'opération d'enfumage de l'opinion est un grand succès, après celle de culpabilisation des français (Vous ne vous souciez pas de nos anciens ! Bande de vilains égoistes !)
On ne parle plus que du grand bazar de la Pentecôte, certains qui travaillent, d'autres non, et surtout pas les service publics (sauf un).
On passe ainsi sous un silence bien commode tous ceux qui montrèrent leur incompétence lors de la canicule et qui poursuivent tranquillement leur carrière.
Leurs mensonges constants tout au long du mois d'août (Mais non, il ne fait pas chaud, et il n'y a qu quelques morts qui seraient morts de toutes façons...)

- Chirac au frais au Canada - On ne sait toujours pas ce qu'il y faisait VRAIMENT !
- Matteï en vacances à l'époque et qui maintenant dézingue les dispensaires de la Croix Rouge (Combien est-il payé pour ça ? Pas autant queZacharias mais surement bien plus que Pelloux et toute son équipe.)
- Lucien Abenhaïm, Direction générale de la Santé, démissioné le 18.08.2003 comme fusible de son ministre.
- François Fillon Ministre des Affaires sociales aux abonnés absents.

Beurk.
Tiens, je vais aller revoir "Soleil Vert" pour me remonter le moral.

Zgur

Écrit par : Zgur | 05/06/2006

@ Fulcanelli
Arrêtez de dire n'importe quoi.
Je vous prends quand vous voulez sur le rock progressif.
Si vous voulez du death metal, voyez plutôt Nadine Moreno.
Mais le rock progressif?
C'est moi.

Écrit par : Christine Boutin | 05/06/2006

Please, quelques rappels historiques à savoir


Lundi de Pentecôte, que dire de ce lundi qui n’ait été déjà dit ? La Pentecôte est une fête religieuse, après Pâques et l’Ascension ; elle célèbre la venue de l’Esprit Saint, quand les apôtres se sont mis à parler plusieurs langues. Dans la théologie chrétienne, l’Esprit Saint est la troisième personne divine, après le Père et de Fils, consubstantielle, car de même essence. Telle est la base de la théologie trinitaire érigée en dogme depuis le Concile de Nicée en 325. Trois personnes mais quelles sont les relations qu’elles entretiennent. Sur cette question, les théologiens latins se sont opposés à leur homologues d’Orient, autour de la querelle du filioque, si bien qu’un grand schisme institua en 1054 la scission entre l’Eglise catholique et l’Eglise orthodoxe. Les Orientaux reprochent aux Occidentaux d’avoir élaboré une doctrine oblitérant la divinisation de l’humain par la voie de l’Esprit. L’Histoire a parlé.

A notre époque actuelle, cette querelle est enterrée. De division, il ne reste plus grand chose sauf entre ceux pour qui le jour de Pentecôte est férié et ceux qui travaillent. Les Historiens retiendront la date de 2004 où, 950 ans après le schisme d’Orient, eut lieu le « schisme de Raffarin » séparant ceux qui travaillent et ceux qui sont en congé le lundi de Pentecôte.

Écrit par : Fulcanelli | 05/06/2006

@ Fulcanelli

Merci pour ces explications, on n'en sait jamais trop.

Écrit par : célestissima | 05/06/2006

Je suis un peu fatigué, là.

Demandez à Petit Jean...

Merci.

Écrit par : Robin des Bois | 05/06/2006

@ Grabuge,

Ma préférence ira à Relayer ou Close to the edge et In search of space, car le son de Space ritual est pourri, merde alors, pour trouver un live d'époque de Hawk avec une bonne qualité,

C'est comme le floyd, que des bootlegs pourris à par Paris Theather à Londres en 71

Écrit par : Christine Boutin | 05/06/2006

A tou(te)s.
Je vous signale comme ça, au passage, histoire de parler, qu'un petit crochet par le blog de Grabuge serait une façon intelligente de meubler cette journée mi-figue mi-fériée.
J'aime bien ce qu'elle dit de Santini.
Je trouve ça utile, ce qu'elle dit de Santini.
Et finement observé, encore.
Merci, Grabuge.
Blog Power.

(Quant à Fulcanelli, il antidate ses posts. Mais c'est Fulcanelli. ;-))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

Je n'irais sur le blog de Grabuge que quand elle se sera lavée la bouche avec du savon et qu'elle accompagnera toutes les occurences de pimprenelle d'un qualificatif approprié (méchante, mauvaise, abominable, désagréable, délétère, anticonstitutionnelle, etc.)

Écrit par : leopold trepper | 05/06/2006

@ tou(te)s
Dans le billet ci-dessus, merci de remplacer "bras de chemise" par "polo".
Merci, Olivier de Melguell.
Ca fait trois jours que je vous ai demandé si votre nom s'écrit MelgueLL, ou MelgueIL, avec un "i".
Mais si ça vous fait chier de me répondre, vous le dites.
:-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

@ Fulcanelli
Est-ce que tu aimerais toujours autant le rock alternatif s'il était médiatique ?

Quelqu'un se souvient du bel exemple mis en avant par notre gouvernement sur les Allemands qui avaient supprimer un jour férié. Ben chez eux, le lundi de Pentecôte est toujours férié.
cette année il y a un séminaire interministériel pour montrer que le gouvernement donne l'exemple ?

Écrit par : carole | 05/06/2006

Jean Robin, sors du corps de Sébastien !!

;0)

Zgur

Écrit par : Zgur | 05/06/2006

Et ça, vous avez essayé:
http://www.votez2007.com

J'aime beucoup leurs second tours...

Écrit par : leopold trepper | 05/06/2006

Retour sur la canicule? 10 Septembre 2003, dans Libé, cette page de Rebonds, parce qu'avoir avoir tenté de se défausser sur les familles ( accusées d'avoir laissé mourir leurs vieux parents), devant le haut-le-coeur généralisé, le pouvoir avait cherché, vite vite, un autre bouc émissaire, en confiant à la commission Lalande, superbe brochette, une étude à charge...

Petit retour sur 2003:

SALAUDS DE TOUBIBS

"Difficile de ne pas être en colère quand un rapport, amplifié par certains médias, désigne enfin le bouc émissaire. Après les familles, les médecins généralistes.

Trop facile ?

Avant de répondre il y a nécessité à balayer devant notre porte.

Oui, certains d’entre nous étaient en vacances en Août, se reposant honteusement de semaines de travail de 50 à 60 heures, avec parfois un remplaçant, quand ils en trouvaient un, pénurie démographique oblige. Notons que dans les dix ans à venir, les "vacances" risqueront d'être plus longues car plus d’un médecin généraliste sur deux partira sans trouver de successeur.

Oui, dans certaines villes, certains départements, il n’y a plus de services de permanence de soins généralistes organisée, parce qu’il ne suffit pas d’ânonner comme le fait le rapport Lalande, que "la permanence des soins est une obligation déontologique", encore faut-il donner aux médecins la possibilité d’y participer de manière cohérente. Combien de fois faudra-t’il répéter qu’un médecin généraliste n’est pas un surhomme, et qu’il ne peut travailler jour et nuit sans discontinuer, lorsque, heureusement, le repos de sécurité a été enfin imposé au personnel soignant hospitalier ? Parmi les devoirs déontologiques du médecin, rappelons-le, il est stipulé que celui-ci "ne doit pas exercer sa profession dans des conditions qui puissent compromettre la qualité des soins et des actes médicaux ou la sécurité des personnes examinées. " Le rapport note la difficulté pour les personnels hospitaliers de faire face "à la réduction du temps médical disponible du fait de l’ARTT et de l’intégration des gardes dans le temps de travail, au moment où la démographie médicale commence à baisser", mais ne semble pas imaginer un instant que l’épuisement des soignants à l’hôpital a son corollaire en ville, où RTT et repos de sécurité n’existent évidemment pas. Oui, avec les vieux comme avec tous les autres, les généralistes sont probablement moins présents pour les isolés, les abandonnés. Pourquoi serions-nous globalement moins capables d’exclusion envers les plus pauvres que le reste de la société dont nous sommes l’émanation ?

Oui, notre système libéral "avancé" (avancé comme le camembert, c’est à dire "qui coule et qui pue"), par sa défense éhontée du paiement à l’acte exclusif en soins primaires, favorise tout et surtout l’enrichissement par la multiplication des actes, mais certainement pas la prévention et la qualité de la prise en charge, étroitement liées au temps.

Oui, la formation initiale et continue des généralistes est trop biomédicale, infiltrée par les fabricants de médicaments qui n’ont aucun intérêt à l’axer sur la prévention et l’éducation sanitaire.

Oui, la profession globalement est complice et actrice de ces déviations.

Et puis après ?

Dans le système de soins actuel un médecin généraliste appelé de nuit devant un vieux patient déshydraté et isolé ne l’aurait-il pas hospitalisé ?

Un médecin généraliste appelé de jour devant un des ses vieux patients déshydraté ne l’aurait il pas hospitalisé, devant la difficulté de plus en plus grande à mettre en place rapidement les conditions d’un maintien à domicile chez une personne isolée, que ce soit en août ou pendant le reste de l’année ?

Quel est ce délire qui consisterait à penser que dans un système de santé où les soins primaires ont été abandonnés au profit des technostructures hospitalières, le généraliste aurait pu être le "Sauveur" des vieux ?

Par quel récurrent fantasme de toute puissance médicale, les faiseurs de rapports, les médias, l’opinion, cherchent-ils à se convaincre que le généraliste seul, aurait pu enrayer ce qu’ils n’ont pas été capables d’empêcher avec les moyens dont ils disposent ?

Par quel permanent mépris, les faiseurs de rapport ( qui n’ont, d’après les annexes du dit rapport, consulté aucun généraliste), se tournent-ils vers les généralistes pour expliquer la défaillance de tout un système, voire de toute une société ?

A t’on remarqué que la réflexion actuelle sur le drame de l’été porte presque uniquement sur ce qu’il faudra mettre en place quand la catastrophe va se reproduire ? Qui réfléchit aux causes écologiques éventuelles de cette vague de chaleur sans précédent ?

Or personne, parmi ceux qui prennent la parole, ne réfléchit à ce qu’il faudrait mettre en place pour que cela ne se produise pas, ni ne se demande quelle responsabilité ont les généralistes français, les infirmières, dans le maintien en vie, hors catastrophe climatique, d’un très grand nombre de patients très âgés et affaiblis.

Faut il rappeler que dans d'autres pays européens, le drame de la canicule n’a pas été bien ou mal pris en charge ? Il n’a simplement pas eu lieu dans les proportions que nous avons connues, loin de là. Peut-être ces pays ont-ils une culture de santé publique différente de la nôtre ?

Quand comprendra t’on que pour éviter que les gens se rendent à l’hôpital pour rien ou trop tard, les deux concepts clés s’appellent prévention et éducation ?

Sortie du paiement à l’acte pour les soins primaires, mise en place de filières de soins, rémunération et mise en place d’actions de prévention et d’éducation à la santé par les généralistes formés sur la question. Transferts et créations de moyens humains vers la prise en charge ambulatoire et le maintien à domicile.

Pour ça les généralistes sont présents et disponibles. C’est leur travail, leur attente, leur ambition.

Mais écrire comme un zombie, la nuit après seize heures de veille, au confrère des urgences : "Je vous transfère Monsieur R., 92 ans, pour déshydratation et impossibilité de prise en charge à domicile", pour ça une lettre-type suffit. Et les rédacteurs de rapport ont montré qu’ils sauront être présents et disponibles.

En attendant les vieux, les jeunes, les pauvres, les riches, attendent toujours une politique de soins primaires en France.

Philippe Foucras et Christian Lehmann sont médecins généralistes.
Christian Lehmann est écrivain


@Seb

Prendre aux riches pour donner aux pauvres? Prendre aux riches pour donner aux pauvres?
Quand je pense que ce pauvre Olivier de Melgueil a usé ses Converse sur les sentes escarpées du web pour trouver plus naïf que moi...
C'est beau comme la morale dans une chanson de Cabrel, dis...

Écrit par : Au pied de l'âââââârbreuuuu... | 05/06/2006

Voilà.
Je le savais.
Je me disais, s'ça se trouve, le Doc est dans les parages.
Le Doc.
Un personnage.
Si je devais faire ausculter mes enfants, c'est pas forcément à lui que je penserais d'abord. (Après non plus, d'ailleurs). Me disais-je. Parce que le gars est un peu bizarre. Il a des références douteuses, pour un toubib. Pas exactement du genre qui s'enseigne à l'école de médecine. Ou alors après une heure du matin, dans les salles de dissection...
Et puis bon.
Faut reconnaître.
Quand vous le rencontrez, le Doc est moins inquiétant que sur le Net. Il a toujours un minuscule fond de médecin bavarois réfugié en Bolivie, notez. Ce n'est pas non plus le bon docteur Douste-Blazy.
Mais une fois surmontée l'appréhension née de ce regard torve qu'il pose d'abord sur vous, le temps d'estimer le prix de vos organes abîmés sur le marché asiatique, si vous faites l'effort de l'écouter, il peut AUSSI dire, sur son métier, des choses passionnantes.
Voir ci-dessus.
Merci, Doc.
Merci.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

Grand sachem, j’ai re rencontré lasquaw toute noire et pas brillante, elle m’a dit que son sachem à elle il lui avait dit dans son sommeil qu’il ne voulait toujours pas des tente cinq heures !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! et ! alors tous les soutiers c’est 45 payées 35 !! elle à dit aussi qu’il ne fallait pas envisager (pale) les remboursements elle a pas dit si c’étaient les 500 millions d’euros par an accordés au patronat ou les 30% de salaire mensuels enlevés au soutiers ?
Bon j’vais voir manitou une tit picouze contre le mal rad-soc-dem. Putain gardez moi de mes amis, moi je veux me faire Sarko pas Ségo mais bientôt je vais jouer les zidane une bonne transfusion. Et puis lasquaw c’est le gouffre du socialisme, tout en petite courte échelle.
Non je ne dirait pas tous comptes faits Bayrou ? Mais un Béarnais et pis il est protestant. Vous voyez ça d’ici plus de Da Vinci, plus de marie, plus de Notre Dame, AAAAAAAAAAAAAANNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNEEEEEEEE, au secours ! J’sais plus !
Martingrall

Écrit par : martingrall | 05/06/2006

Il a bien raison le surfeur fou !
Écoutez les Dead Kennedys ! Eux, ils avaient réglé le problème définitivement avec "Kill the poor"....
C'est vrai quoi ! Si on peut plus jouer les bourrins primaires, c'est pô drôle ! ;)))

Écrit par : Grabuge | 05/06/2006

"C'est beau comme la morale dans une chanson de Cabrel, dis..." Pas faux, parce que même Robin des Bois, il ne peut pas tomber du ciel.

Écrit par : Mathieu | 05/06/2006

Bayrou protestant ???
Va pas la tête ???
C'est une grenouille de bénitier comme on en fait plus...

Garbure béarnaise... aussi

Écrit par : Grabuge | 05/06/2006

Lundi de Lantrecôte, menu spécial





Hors d'oeuvre variés


* Elaboration, caractérisation, manipulation d'objets nanométriques individuels (fils et boîtes quantiques, nanotubes, supra-molécules, etc).
* Composants élémentaires, composants ultimes, électronique à 1 électron, nanomagnétisme, électronique de spin, émetteurs de lumière cohérente et incohérente, sources à 1 photon, l'électronique et l'optoélectronique moléculaire…


Entrée


* Composants pour la cryptographie quantique, le transfert d'information quantique, le traitement quantique de l'information et l'intrication (source à 1 photon, paire de photons intriqués, qbit élémentaire, utilisation de variables quantiques continues…).
* Démonstration de porte quantique élémentaire


Plat du jour


* Conception, réalisation et étude de circuits et systèmes basés sur des composants dont les propriétés sont liées à leur taille nanométrique.
* Développement de nouvelles architectures, conception et modélisation des circuits, interconnexion (électronique et optique), l'adressage et, plus généralement, l’optimisation du transfert de l’information.
* Composants et les circuits moléculaires, phénomènes d'auto-assemblage et d'auto-organisation, hybridation de circuits.
* Automates cellulaires, machines-nanorobots susceptibles de conduire à la réalisation de systèmes.


Accompagnements


* Nouvelles méthodes de synthèse et d'élaboration de nano-objets, de nanoparticules, de matériaux nanostructurés, d'hybridation, d'auto-organisation, de hiérarchisation nano-méso-micro.
* Fonctionnalités originales ou propriétés exacerbées provenant de l'aspect "nano" du matériau, multifonctionnalité.
* Applications nouvelles dans des domaines variés, allant des multicapteurs aux systèmes de stockage ou de conversion de l'énergie en passant par les systèmes d'encapsulation et de relargage contrôlé de médicaments.
* Catalyse dans ses aspects nanométriques (catalyse nanofonctionnalisée, nanoconfinée…).


Dessert



* Manipulation et l'étude de biomolécules uniques et d'assemblages biomoléculaires individualisés.
* Nanomoteurs et nanomachines biomoléculaires.
* Nano-instrumentation, nanocapteurs, nanovecteurs biomoléculaires, structures et assemblages nanobiomimétiques - nanobiomatériaux.
* Aspects particuliers liés à l'adaptation des micro et nanocapteurs au milieu vivant et à leur fiabilité.

Trois structures moléculaires de la molecule d'ADN
Modèle théorique d'une diode moléculaire sur support de silicium

Écrit par : André Breton | 05/06/2006

Le rock progressif, c'est tout ce que j'écoute. J'en suis un fan absolu. Chanteur plus de 10 ans aussi dans des groupes obscurs.
A part ça, ton titre, Sherwood, m'a fait penser à un billet que je soumets aux AJT.
Ca s'appelait "L'injustice sociale sent le gaz"
http://olivierbonnet.canalblog.com/archives/2006/03/22/1561797.html

Écrit par : Olivier Bonnet | 05/06/2006

La Pentecôte commémore la descente du saint-esprit sur les apôtres. Et fini le jour chômé. C'est écrit, je vous le dicte.

Max Weber estime que ce qui a été décisif dans la diffusion du capitalisme fut l'apparition d'une nouvelle morale économique, que Weber nomme « esprit du capitalisme ». Dans ce nouvel ethos économique, la conduite de vie des acteurs est dirigée par le principe selon lequel la finalité de l'existence est le travail dans le cadre d'une profession : le travail devient une fin en soi. C'est une fois que les acteurs eurent incorporé cet habitus, ou « esprit », nouveau que le capitalisme a trouvé sa force d'expansion fondamentale.

« Le problème majeur de l'expansion du capitalisme moderne n'est pas celui de l'origine du capital, c'est celui du développement de l'esprit du capitalisme. »
L'Éthique protestante et l'esprit du capitalisme, Pocket, 1990, p. 71.

Weber pense que l'origine de cet esprit se trouve dans l'ascèse du travail dans le monde qui a été au centre du protestantisme calviniste, et plus largement puritain. En effet, dans le puritanisme, le travail est la plus haute tâche que peut accomplir l'homme pour la gloire de Dieu et, surtout, le fidèle peut trouver dans sa réussite professionnelle la confirmation de son statut d'élu de Dieu. Weber estime que c'est dans la sécularisation de cette ascèse, en affinité élective avec
l'« esprit du capitalisme », que le capitalisme a trouvé la force de vaincre le « monde de forces hostiles » qui s'opposait à lui.

La Parabole des talents.

C'est comme un homme qui part au loin:
Il appelle ses propres serviteurs et il leur remet ses biens.
A l'un il donne cinq talents,
à un autre, deux, à un autre un:
à chacun selon la propre force.
Et il partit au loin.

Aussitôt, celui qui a reçu les cinq talents va les travailler: il gagne cinq autres.
De même celui des deux: il gagne deux autres.
Celui qui a reçu un seul s'en va, creuse en terre et cache l'argent de son maître.

Après beaucoup de temps vient le maître de ces serviteurs,
et il entreprend un dialogue avec eux.
S'approche celui qui a reçu les cinq talents. Il présente cinq autres talents en disant:
"Maître, cinq talents tu m'as donnés;
Vois! cinq autres talents j'ai gagnés!"
Son maître lui dit:
"Bien, serviteur bon et fiable.
Sur peu, tu as été fiable; sur beaucoup je t'établirai. Entre dans la joie de ton maître."
S'approche celui qui a reçu les deux talents.
Il présente deux autres talents en disant:
"Maître, deux talents tu m'as donnés;
Vois! deux autres talents j'ai gagnés!"
Son maître lui dit:
"Bien, serviteur bon et fiable.
Sur peu, tu as été fiable; sur beaucoup je t'établirai. Entre dans la joie de ton maître."

S'approchant aussi, celui ayant reçu un unique talent dit:
"Maître, je te connais, toi, que tu es un homme dur:
moissonnant où tu n'as pas semé, rassemblant où tu n'as pas dispersé.
J'ai craint: je suis allé cacher ton talent dans la terre.
Vois: tu as ce qui es tien".
Son maître répond et lui dit:
"Malheureux serviteur, et hésitant!
Tu savais que je moissonne où je n'ai pas semé,
que je rassemble où je n'ai pas dispersé.
Tu devais donc placer mon argent chez les banquiers,
et, à ma venue, j'aurais retrouvé ce qui est mien, avec un intérêt."
"Prenez-lui donc le talent et donnez à celui qui a dix talents.
Car: à tout homme qui a, il sera donné, et il aura du surplus.
Mais à qui n'a point, même ce qu'il a lui sera pris.
Et le serviteur inutilisable, lancez-le dehors dans la ténèbre extérieure.
Là sera le pleur, le grincement de dents."

Les Talents (Matthieu, 25, 14-30).

Écrit par : Pyrom-Anne | 05/06/2006

@Sébastien : amusant, ta page s'appelle danse-avec-la-bac (tu as changé d'idée de sujet en cours de route ?) et j'ai consacré mon billet d'aujourd'hui aux bavures policières !

Écrit par : Olivier Bonnet | 05/06/2006

@ Grabuse ha bon jpensais ! grenouille de bênitier donc!

Écrit par : martingrall | 05/06/2006

@ Grabuge si tu nous passais un petit air de vrai truc usr ton blog. ceux que j'ai c'est un peu mou du jenous

Écrit par : martingrall | 05/06/2006

Coucou me revoilou.
Encore de sérieuses contributions.
Blog Power, plus que jamais.
Spéciale déd à PyromAnne + André Fulca.

@ Olivier B.
C'est plus un sens de l'observation, que t'as. C'est le syndrome (ou synfrôme) Rondot. Oui, j'ai changé de sujet en cours de route.

@ Grabuge
"Kill The Poor".
Grand morceau.

@ tou(te)s
Comme nous l'a signalé martin grall (un triple ban pour martin grall), la Pimprenelle du Poitou (qui est de plus en plus méchante) s'en prend maintenant aux 35 heures. "Le Monde" affirme qu'elle en fait "une critique de gauche". Que du bonheur. Je pose ici une option sur le titre: Ségolène Royal: "Je Battrai La Gauche Au Second Tour", pour un prochain post. Parce que j'en peux plus. A vous les studios.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

Sarko disait souvent qu'une seule personne pouvait le faire trébucher sur la route de l'Elysée: lui-même.
Voyons voir comment cette maxime va s'appliquer à "gauche"...

PS: pour ceux que ça intéresse, lien vers mon blog où je commente, ainsi que dans la presse médicale pas trop habituée à ça, la défaite électorale lourde de sens de syndicats signataires de la convention et de leurs petits arrangements tarifaires entre amis avec l'UMP.

Écrit par : christian lehmann | 05/06/2006

@ christian lehmann
"Gauche"? Et c'est MOI le naïf?
Très bien, ton lien.
Content que tu te sois fait un nouvel ami au gouvernement.
Tu aimes la Lozère, le soir en décembre?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

@ Le bon et pointu Docteur/écrivain.

Bravo pour ce texte sur l'organisation de notre "système" médical. Nous n'avons pas fini de rigoler avec ce monstre. Le grand Tohu-Bohu doit prendre fin.

TOHU(-)BOHU, (TOHU BOHU, TOHU-BOHU)subst. masc.
A. Chaos originel, état initial de la terre. Le tohu bohu symbolise, à l'origine, une situation absolument anarchique

Je ne sais pas si je dois me réjouir de la citation que vous faîtes de mon humble personne. Je suis inquiet.

@ Le Taulier, Sébastien.

C’est ton écran plat 23 pouces qui est mou du pitch ?
MELGUEIL…….
merci.........
c'est normal.

Écrit par : olivier de melgueil | 05/06/2006

Un mélange de CELINE et de NOSTRADAMUS.........
ce contributeur est: "...."

Écrit par : olivier de melgueil | 05/06/2006

@ Olivier de Melgueil
Ben voilà.
Merci.
C'est dingue, ça...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

J'ai oublié dans le menu ce plat mémorable

"""côtes de cachalot à la psylocibine"""

Qui est aussi le titre d'un morceau de musique mais quel est le groupe ?

C'est un quizz top défi pour Grabuge et Olivier, mais qui sait si Seb, l'outsider d'enfer, pourrait l'emporter ?

Écrit par : André Breton | 05/06/2006

TU fais c... André Breton, à usurper mon identité.

Écrit par : Fulcanelli | 05/06/2006

Excusez-moi de vous interrompre dans le fil de votre discussion sur l'article de ce jour mais, ayant été informé par Guy Birenbaum de celui qui est paru Vendredi sur "les ciseaux" du Parisien et n'ayant pas eu accès, durant le week-end, à notre sacro-saint internet, je réagis quelque peu tardivement. Tout d'abord, merci pour tous vos commentaire et en particulier à Sébastien, émérite poufendeur des magouilles et mensonges en tous genres...

Cela doit certainement être mon premier "post" sur un blog mais il me semble que les circonstances me l'imposent.

Pour répondre à ceux qui évoquent des poursuites contre mes diffamateurs, je tiens à les rassurer et les encourage à suivre de près la suite des évènements car mes détracteurs bleus et rouges ou cryptés n'en resteront sûrement pas là. Le temps de la récréation est finie pour ces messieurs et il est très probable que mes avocats souhaitent, le moment venu, leur faire un package global pour l'ensemble de leur oeuvre. A noter qu'aucun d'entre eux n'ose s'exprimer à visage et nom découverts et surtout qu'ils évitent soigneusement de répondre sur le fond de l'affaire des transferts en se précipitant sur leur sempiternelle litanie de calomnies diverses et variées.

Je suis en mesure de vous révéler que selon ces bachi-bouzouks qui propagent cette information en "off" aux journaux et dans le milieu du football, je devrais être prochainement innocenté : c'est vous dire s'ils connaissent bien mon dossier... mais rassurez vous, ce n'est pas parce que je suis innocent, non ! C'est parce que j'ai passé un "deal" avec les policiers et les juges. Ouarf. Voilà qui va leur faire plaisir...

Écrit par : Rodolphe Albert (ce n'est pas un pseudo !!!) | 05/06/2006

VOTRE ATTENTION S'IL VOUS PLAIT
Merci de lire attentivement, ci-dessus, le message de Rodolphe Albert.
Ceux qui ne savent pas (encore) qui est Rodolphe Albert peuvent aller relire, maintenant, mon post "Ceci N'Est Pas Une Paire De Ciseaux", publié il y a quelques jours. (Voir ci-contre / ci-dessus, à droite, dans la colonne "Notes récentes").

Salut à toi et bienvenue, Rodolphe.
Si je comprends bien ton message, les gens "bleu et rouge et cryptés" qui se répandent en expliquant à qui veut les entendre que tu es coupable d'une somme inimaginable de vilenies, reconnaissent maintenant que tu vas être innocenté, mais prétendent que c'est parce que tu as passé un deal avec les juges? C'est ça?
Comme c'est amusant.
Comme c'est crédible.
Comme c'est honorable.
Comme c'est courageux.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

le chanteur de Kat Onoma...

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

insecurité, critique des 35h, mitaires en goguette...
mais pour qui les gens du PS vont voter? (cest bien un truc de gauche a la base le PS?)


non?!




ah, scusez moi

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

Cher Sébastien,

Merci pour ton accueil. Je te confirme bien ce que certains responsables de la communication du ballon rond parisien répandent dans les rédactions de journaux : il faut dire que le moment de rendre des comptes approchant, il faut bien tenter de sauver la face d'une façon ou d'une autre.

Bien sûr, ces gens sont très puissants car ils ont une force de frappe, en particulier économique, en dehors de toute proportion pour la personne physique que je suis mais de telles absurdités ressemblent bel et bien à ce que les poètes appellent "le chant du cygne"...

Écrit par : Rodolphe Albert | 05/06/2006

@Rodolphe

bienvenue, même si ce n'est pas chez moi ;-)

Écrit par : christian lehmann | 05/06/2006

@ Rodolphe
Je rappelle ici, pour que tout le monde comprenne bien de quoi nous parlons, que vous êtes l'auteur d'un livre, "Les Secrets Du PSG", qui vient tout juste d'être publié, aux Très Glorieuses Editions Privé.
Et qui révèle certaines pratiques, disons, contrastées des patrons de ce club, qui est très lié, comme on sait, à une chaîne cryptée où le foot est roi. (Ouvrage dont je ne saurais trop recommander ABSOLUMENT la lecture - si je ne craignais pas d'être accusé de faire de la pub subliminale (ârf) pour les Fantastiques Et Formidables Editions Privé.)
Je rappelle enfin que certains organes de presse ne se bousculent pas au portillon pour parler de ce bouquin, qui est pourtant ce qui s'est fait de mieux depuis lurette, dans le genre missile intercontinental. Se pourrait-il que la Censure (majuscule) soit encore pratiquée au pays des Libertés?

Je ne vous cache pas qu'en pleine Mondial-mania, tout ça fait réfléchir. Votre livre, et quelques autres, semblent établir que les considérations sportives arrivent très, très, très loin, dans la liste des préoccupations des patrons du foot (français et international). Je ne vous cache pas que je renifle derrière les belles images Panini comme un fumet de business bien crade qui devrait, de mon point de vue, gâcher un peu le plaisir des téléspectateurs vautrés devant les retransmissions de la Coupe du Monde. A tout le moins, les faire réfléchir sur ce qu'ils regardent VRAIMENT.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

@ Rodolphe Albert

simple question (sans aucun vice, juste de la curiosité)

tu as eté employé du péchaigé pratiquement 10 ans (1996-2005, je crois)
pourquoi n'avoir pas tout balancé avant?
ou te barrer tout simplement?

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

tacle viril de REP BAN....

Écrit par : olivier de melgueil | 05/06/2006

Ne vous inquiétez pas, rodolphe va vous répondre...

Écrit par : guy birenbaum | 05/06/2006

Les "téléspectateurs"? "réfléchir sur ce qu'ils regardent VRAIMENT"? :)

D'autant que je soupçonne quand même qu'ils se doutent déjà que "les considérations sportives arrivent très, très, très loin, dans la liste des préoccupations des patrons du foot (français et international)". Ceci dit, c'est toujours important de le rappeler et de le montrer.

Écrit par : Mathieu | 05/06/2006

@ Guy, Qui A Publié "Les Secrets Du PSG" Aux Epoustouflantes Editions Privé.
Zéro inquiétude.
Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un "tacle", mais d'une question intéressante, que tout le monde doit peu ou prou se poser - et qui revient dès que quelqu'un rompt certaines lois du silence.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

Y'a le bouquin de Denis Robert, aussi, sur les coulisses peu reluisantes du monde du foot.
Bon courage à Rodolphe : ça doit pas être évident d'avoir contre soi de telles forces.
A part ça, je vous avoue quand même être extrêmement inquiet : PAS LA LIGUE 2 SVP !!!

Écrit par : Olivier B. | 05/06/2006

Les fanas de ce sport, et d’autres, n'aiment pas qu'on leur casse leur rêve. La réaction commune, que j’ai constatée moi-même, consiste à se mettre la tête dans le sac et à nier l’évidence.

Écrit par : olivier de melgueil | 05/06/2006

Euh à mon avis c'est la division d'horreur direct...

Écrit par : guy birenbaum | 05/06/2006

Ce système était occulte et connu seulement de quelques initiés dont je ne faisais pas partie. J'ai compris peu à peu et tardivement, grâce à de nombreux recoupements d'informations, des conversations surprises dans un couloir et surtout grâce à des documents que j'ai sauvés de la destruction massive de preuves organisée en 2003. Entre temps, à partir du moment où j'ai été nommé Directeur Financier (début 2002), j'ai interpellé plusieurs fois l'actionnaire, ne sachant pas qu'en réalité je me jetais dans la gueule du loup...
Par la suite, la justice s'est saisie mi 2003 de l'affaire grâce à des conséquences indirectes de l'affaire dite "Llacer". N'ayant pas l'âme d'un délateur, je l'ai laissée travailler jusqu'à ce que je constate en Septembre 2005 que la chaîne cryptée souhaitait faire porter le chapeau à des employés qui ne le méritaient pas du tout, en faisant mine de découvrir certaines pratiques. C'est pour cela que j'ai témoigné spontanément auprès des policiers d'élite de la DNIF et des juges Renaud Van Ruymbeke et Françoise Desset.

Je suis désolé mais je reprendrai cette discussion un peu plus tard car je dois partir pour BFM TV où je suis interviewé à partir de 20h.

A tout à l'heure.

Écrit par : Rodolphe Albert | 05/06/2006

je confirme
pas de à la Canto

juste, je voudrais comprendre.


et sinon, le bouquin d'Eydelie (ecrit avec un journaleux de La Provence, je crois, sorti y'a quelques mois) n'a pas fait beaucoup parler de lui non plus, et pourtant, il maltraitait pas mal l'OM.

et Virenque est toujours un heros


alors, bon


vive le sport avec Gerard Holsq, Holze, Holtl...
et merde

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

pas de TACLE à la Canto

voulais-je dire

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

@ Rodolphe Albert

Supputant toutes ces magouilles puantes et nauséabondes, je tenais le foot à une distance la plus importante de moi depuis de longues années (aussi parceque je n'ai jamais pratiqué ce jeu de cour d'école). Je vais acheter ce bouquin, histoire d'avoir quelques arguments à avancer (autres que ceux que je viens de citer plus haut).

MAis j'ai la même question que Rep Ban : pourquoi avoir attendu si longtemps pour lacher cette "bombe" (si c'en est une ... )?

Écrit par : taipan tout court | 05/06/2006

Merci pour ces explications.

deja que j'aimais deja pas Le Grand Journal...


je disais donc que ce n'etait pas un tacle, puisque Guy Birenbaum, qui publie ce livre, a l'air plutot integre, et je suppose qu'il s'etait posé la meme question que moi.
je voulais juste comprendre

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

Ne m'intéressant guère au foot, je ne me sens pas concerné, pas contre, ce qui me gêne, enfin, qui m'emmerderait si j'étais parisien, c'est de savoir que le Maire Bertrand alloue 3 millions d'euros au PSG pour la formation des jeunes. Ah les pauvres, le PSG n'a pas cette somme pour participer à la cause de la jeunesse, sont pauvres aux PSG. En plus, ce qui me fait gerber, c'est que les Députés ont voté une fiscalité des plus avantageuses pour des types qui ne font que taper dans un ballon, et après, l'Université et la Recherche manque de pognon. Ce qui me dégoûte, c'est qu'un certain Glassman qui avait dénoncé les magouilles de l'OM se faisait siffler dans les stades et dire que les supporters de foot ça vote. Bref, un mot gentil, je t'emmerde Delanoë, t'es un sale con !

Écrit par : Fulcanelli | 05/06/2006

Je vire un nom propre dans la dernière réponse de Rodolphe.
La démonstration reste inchangée.
Et on continue la mission.
Ceux qui reçoivent BFM TV savent ce qu'ils ont à faire.
C'est toujours pas sur Canal ou sur i-télé qu'ils entendront parler du livre.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

Supportez donc les Crocos!
bon, c'est que du national
mais le Costieres est bon

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

y'aura peut-etre moyen de choper l'itw ici:
http://www.bfmtv.fr/

a priori, ils diffusent en direct sur le net

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

Juste un dernier post avant de partir pour de bon (ce n'est qu'un au revoir !).

Le Grand Paris Sportif continue de déverser son tas d'ordures puisqu'il a envoyé au Parisien aujourd'hui une liste de chèques qui sont présentés comme des détournements de ma part : suspense, le Parisien fera-t-il la folie de passer sous les fourches caudines des rouges et bleus en publiant ces éléments de leur dénonciation calomnieuse ? J'espère, cela augmentera le package offert par mes avocats...

A+

Écrit par : Rodolphe Albert | 05/06/2006

@ Rodolphe
bonne émission et à tout à l'heure. Pour une fois, je jetterais un œil à BFM TV ;o)

@ Rep ban
sur la période décrite par Eydelie, l'OM a déjà assez payé (et à juste titre). D'autres affaires courent hélas (agnet de joueurs). Le p'tit niko a dépéché un ami flic pour enquêter sur la mafia et l'OM. S'il pouvait faire le ménage une bonne fois pour toute, les Marseillais et vrais supporters de l'OM lui en seraient tous reconnaissant.

@ Olvier B.
Avec la fraude à l'Urssaf, c'est direct la DH. (La même chose nous pend au nez on dirait mais de moindre envergure).

Écrit par : carole | 05/06/2006

Je rappelle le quizz

côtes de cachalot à la psylocibine

Quel groupe des années 1970 a joué ce titre ?

Écrit par : Fulcanelli | 05/06/2006

En attendant BFM, je vous rappelle qu'un petit détour par chez Christian Lehmann, médecin fou, est toujours possible en cliquant sur le lien qu'il a déposé la dernière fois qu'il nous a fait l'aumône, car Christian Lehmann Est Bon, de nous adresser la parole.
Je vous mets zéro pression.
Zéro.
Je relèverai simplement les noms de ceux qui n'y seront pas allés.
Parce que la Santé publique? C'est public. Si vous voyez ce que je veux dire.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

Bon, moi, perso, j'aurais été un tantinet plus revanchard, dans la victoire.
"Les signataires de la convention médicale ont essuyé un échec cuisant", j'aurais un peu condensé en: "Dans vos gueules, bâtards maudits".
Mais sinon c'est bien.

@ Olivier Bonnet
Au lieu de suggérer sottement que "Paris est magique", mate un peu mes liens ci-dessus à gauche, et dis-moi ce qui a changé? Ca oui, mon gars. Ca oui c'est magique. Un noeud de moins à mon mouchoir. Toujours le gros oeuvre à faire, sur ce blog. Faut que je m'y mette.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

Ange, peu-etre.....

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

"Sortie du paiement à l’acte pour les soins primaires, mise en place de filières de soins, rémunération et mise en place d’actions de prévention et d’éducation à la santé par les généralistes formés sur la question. Transferts et créations de moyens humains vers la prise en charge ambulatoire et le maintien à domicile."

Et pourquoi pas des soviets de médecin tant qu'on y est...

Écrit par : leopold trepper | 05/06/2006

desolé, encore du foot, et en plus la, c'est un beau pavé
mais ce joueur merite qu'on s'interessa lui, non?

source:http://fr.novopress.info/?p=2464#more-2464

Lucarelli, le “ché” du calcio


Monday 15 August 2005

L’attaquant italien Cristiano Lucarelli n’a jamais caché ses convictions communistes, tant comme supporteur de Livourne, en Serie A, que comme joueur.

UN, deux, trois… Livourne. Avec Cristiano Lucarelli, on peut facilement paraphraser Ernesto Guevara qui exhortait les « anti-impérialistes » des années 60 à « créer un, deux, trois Vietnam ». Aujourd’hui, le « Che » et sa barbe fleurie ont été imprimés sur des millions de tee-shirts à travers le monde. Lucarelli en portait un, sous son maillot de l’équipe d’Italie Espoirs, quand, en 1997, il inscrivit un des six buts des Transalpins face à la Moldavie. Ce match éliminatoire du Championnat d’Europe se déroulait à l’Ardenza, le stade de Livourne. Le poing levé, Cristiano Lucarelli se dirigea alors vers le virage nord et releva son maillot pour présenter l’effigie du leader cubain à ses supporters en délire.

Cette image, dépassant elle aussi la réalité, a fait le tour de son (plus petit) monde. Cristiano Lucarelli, attaquant, buteur né en 1975 à Livourne, est ainsi devenu « le footballeur communiste ». Ce cliché le poursuit encore, et il faut dire qu’il y met du sien pour l’entretenir. Pas plus tard que fin novembre 2004, la commission d’appel de la Fédération italienne a confirmé l’amende de 30000 euros qui lui avait été infligée pour avoir déclaré : « Ils veulent nous faire redescendre pour des raison politiques, parce que nous sommes de gauche. L’an dernier, les quatre équipes (Pérouse, Modène, Empoli et Ancône) dont les supporters exposaient l’image du Che Guevara en tribunes ont été rétrogradées en Serie B. Maintenant, c’est notre tour ! » L’accusation lancée à Gênes le 3 octobre, au soir de la 5e journée de la Serie A, après une nouvelle défaite (0-2) face à la Sampdoria, a fait grand bruit.

Parmi le tollé soulevé, notons la réaction d’Adriano Galliani, vice-président du Milan AC, président de la Ligue italienne et, par ailleurs, bras droit de Silvio Berlusconi, chef du gouvernement (de droite) et président du Milan AC : « C’est la chose la plus grave que j’ai entendue depuis que je suis dans le football… » Peu de voix se sont élevées en soutien du capitaine de Livourne. On n’en a que mieux entendu celle de Marcello Lippi, le sélectionneur national, affirmant que « Cristiano s’est laissé emporter, mais ses idées sont respectables… ».

Ses idées, Cristiano Lucarelli ne fait pas que les émettre, parfois trop bruyamment ou maladroitement, il les transforme en actes. Elles ont été condensées dans un livre écrit en collaboration avec Carlo Pallavicino, son agent et confident, intitulé Le milliard (de lires), vous pouvez vous le garder. On y découvre le cheminement qui l’a conduit à renoncer au salaire doré réservé à tout attaquant de son calibre pour rejoindre le club de son cœur, celui de sa ville natale, l’aider à retrouver la Serie A quittée depuis 1949, et y parvenir.

Quand il menace, au printemps 2002, de rompre son contrat (courant jusqu’en 2006) avec le Torino, le monde du football italien est interloqué. Lucarelli apparaît pour certains comme un illuminé prêchant cette croyance désuète de « l’amour du maillot ». Pour d’autres, c’est un lâche incapable d’affronter le stress engendré par « le plus beau championnat du monde » (le Calcio). Mais rien n’y fait : après cinq saisons en Serie A (Atalanta, Lecce, Torino) et une Liga espagnole (Valence), il franchit son rubicon en signant pour l’Association Sportive Livournaise, alors en Serie B, et en assurant vouloir y terminer sa carrière.

Quarante et un matches et vingt-neuf buts plus tard, le pari de l’attaquant fou est gagné. Livourne retrouve l’élite après cinquante-cinq ans de purgatoire (Serie B) ou d’enfer (Serie C). La liesse qui embrasse le port toscan est à la mesure de l’exploit. Cristiano Lucarelli n’est pas le seul artisan de ce retour au firmament, mais il en est plus que le héros, le symbole d’un phénomène qui interpelle l’Italie. Le pays est gouverné par une coalition de droite, mais si un « village » résiste, c’est bien Livourne. Ce n’est sans doute pas un hasard si, en 1921, le Parti communiste italien y a été fondé.

Depuis, le port toscan s’est forgé l’image du bastion qui partage, scrutin après scrutin, la majorité de ses suffrages entre les communistes modérés (devenus démocrates de gauche) et ceux qui sont resté fidèles au dogme. Nulle part comme à Livourne, on ne trouve autant d’opposants à Forza Italia, le parti ultralibéral fondé par Berlusconi. Et nulle part, on n’en trouve autant que dans les tribunes de L’Ardenza.

Pendant longtemps, trop longtemps, Cristiano Lucarelli a participé aux rencontres de l’AS Livourne dans le virage nord, là où se rassemblent les « Brigades autonomes livournaises » (BAL), dont il fut membre fondateur. Dès que son emploi du temps de footballeur professionnel le lui permettait, il filait chez lui, ou ailleurs, pour soutenir les « Amarantes » au milieu de ses amis. Il porte aujourd’hui le numéro 99, comme l’année de fondations des « BAL », dont plus de trois cents membres sont aujourd’hui interdits de stade en application de la loi contre les violences et les slogans racistes ou politiques dans les enceintes sportives. Mais, quoi qu’il advienne et même si cela coûte cher au club, il ne se passe pas un match de l’AS Livourne sans que fuse le slogan « Berlusconi, pezzo du merda » (« Berlusconi, tas de merde »). Ils ont pu le hurler, à plus de dix mille gorges déployées, le 11 septembre dernier.

Ce jour là, Livourne a retrouvé la Serie A au stade San Siro, face au Milan AC de Berlusconi. Et autant que la performance sportive (2-2, doublé de Cristiano Lucarelli) sur la pelouse des champions en titre, celle des supporters « amarante » a alimenté les gazettes. Après ce départ en fanfare, Livourne a peiné, dégringolant aux dernières places avant de se ressaisir, le 24 octobre, lors de la 7e journée. Ce jour là, Livourne a renoué avec son histoire, en remportant sa première victoire (1-0, but de Lucarelli) en Serie A depuis 1949.

Les Amarantes ont ensuite enchaîné les succès pour remonter dans la première moitié du classement. Avec, la plupart du temps, la même image de son buteur le poing brandi vers les « BAL ». « Hasta la victoria siempre », semble crier Cristiano Lucarelli, héros de la révolution livournaise…

Par Christian Jaurena, à Livourne.

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

La Pimprenelle du Poitou (qui est de plus en plus odieuse) vient de se ramasser sur France 3 (19-20) une série de vigoureux taquets de la présentatrice, dont le nom m'échappe soudain, ce fut un moment de grâce comme on aimerait en voir plus souvent.
Leopold, je vous sais un gré infini de cette trouvaille.
La Pimprenelle du Poitou.
Qui est méchante.
J'adore.
PS: Oui, Christian Lehmann, Qui Est Bon, est aussi un peu bolchevique. Mais bon. Il peut rester. Quand même.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

http://fr.novopress.info/?p=2464

doit mieux marcher ce lien

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

Ni Ange ni Onoma

Mais une pensée pour Ange et caricatures et ode à Emile, tant de poésie et de lyrisme, fuck Drucker !

Écrit par : Fulcanelli | 05/06/2006

Valérie Pécresse (porte-parole UMP) vient de mettre à la poubelle le thème de la rupture de Sarkozy : "qui est mieux placé pour mener toutes ces politiques que quelqu'un qui agit depuis 4 ans" (sic).

Écrit par : carole | 05/06/2006

Valérie Pécresse a fort élégamment salué le ralliement de la Pimprenelle du Poitou (qui est méchante).

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

Via l'argument que j'ai énoncé ci-dessus.

Écrit par : carole | 05/06/2006

Ce qui soulève une question intéressante: à quel moment l'attitude de Royal pourrait se retourner contre elle-même?

Écrit par : Mathieu | 05/06/2006

C'est quand même un peu salaud pour les poitevins, qui ne sont pas tous des ségoliens...

Écrit par : leopold trepper | 05/06/2006

@ Mathieu
Tu veux dire: "Royal DU POITOU (QUI EST MECHANTE)?"

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

c'est pas Audrey Pulvar (pas sur de l'ortho) le nom de la journaliste qu'a interrogé la PDP (qui est mechante)?

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

" à quel moment l'attitude de Royal pourrait se retourner contre elle-même?"

Au moment où, ne la trouvant plus utile, Sarkozy et ses sbires auront décidé d'en finir avec elle.
Notre pimprenelle casernicole rejoindra alors le panthéon des mauvais souvenirs de la gauche française, quelque part entre Jospin et Tapie.

Écrit par : leopold trepper | 05/06/2006

Ra j'ai raté Audrey Pulvar et pas moyen de revoir ce dont vous parlez sur le site de france3

Écrit par : Mathieu | 05/06/2006

ici mathieu
http://jt.france3.fr/1920/

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

Oui c'est ça, merci, Audrey Pulvar.
Où avais-je la tête.
Elle a été GRANDE.

Pas trace de Rodolphe sur BFM TV.
Serait-il à BFM, la radio???

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

Me revoilà. J'étais bien sur BFM TV mais manifestement, l'interview avait été avancée à 19h45...

Je voulais juste dire à tous qu'il ne faut pas désespérer du football car un stade de football est encore le dernier endroit où toutes les composantes sociales de la France moderne se retrouvent derrière un même élan, un même espoir. Même si j'ai bien sûr été profondément meurtri par toute cette affaire, je puis vous assurer que je suis moi-même très optimiste car j'ai rencontré lors de mes années passées au Grand Paris Sportif de très grands professionnels dans d'autres clubs, en particulier en suivant l'A6 mais aussi partout en France. Le football, comme le financement politique il y a quelques années, a besoin d'un assainissement et je suis sûr qu'il repartira de plus belle sur des bases propres...

Même s'il y a beaucoup d'appelés et peu d'élus, selon la formule consacrée, le football est aussi le meilleur des ascenseurs sociaux pour de nombreux jeunes défavorisés. Et même pour ceux qui n'arrivent pas au sommet, cela permet de les encadrer et de donner un sens à leurs loisirs malgré un contexte personnel parfois dramatique...

Et oui, optimiste.

Écrit par : Rodolphe Albert | 05/06/2006

Merci Rep Ban!

Écrit par : Mathieu | 05/06/2006

oh oui elle y est allé franco dans ses question Audrey Pulvar

Écrit par : Mathieu | 05/06/2006

@ Rodolphe
Ce que tu me dis là me fait un peu froid dans le dos, parce qu'on peut dire BEAUCOUP de choses du financement politique. Mais PAS qu'il est reparti "sur des bases propres"!!!
:-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

@ Rodolphe
Tu nous a dit toi même que tu avais en premier parler à la DNIF et aux juges. Pourquoi est-ce que tu as ressenti le besoin de raconter ce PSG dans un livre ?

Écrit par : carole | 05/06/2006

"car un stade de football est encore le dernier endroit où toutes les composantes sociales de la France moderne se retrouvent derrière un même élan, un même espoir." Ca c'est vraiment beau comme du Tollinchi dans le texte.

Écrit par : Mathieu | 05/06/2006

Mais c'est la vérité Mathieu, tu as déjà fréquenté un stade de foot pour un match pro ?

Écrit par : carole | 05/06/2006

Non, je plaide coupable

Écrit par : Mathieu | 05/06/2006

j'ai comme une envie de tacler la

club de l'a6 ou il y a de grands pro...si c'est Lyon dont il s'agit, c'est vrai qu'ils sont irreprochables, Aulas veut juste mettre son club en bourse (un endroit parfaitement respectable), creer une compet où les 12 ou 15 meilleures equipes europeennes (comprenez les plus riches) s'afronteront (on va pas quand meme pas risquer de voir un club de baltringues gagner NOTRE coupe bordel)

quand au couplet bien gentillet sur "le meme elan", j'en reste pantois
Carole, j'ai deja eté au stade, faut pas se foutre du monde; entre les fachos et les blaireaux qui veulent qu'on casse la jambe de tel ou tel joueur adverse, je ne me reconnais en rien

quand au truc bien dema, pardon, bien humaniste sur l'ascenseur social, ca ressemble a du PDP (qui est tres mechante) dans le texte.

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

"Tu nous a dit toi même que tu avais en premier parler à la DNIF et aux juges. Pourquoi est-ce que tu as ressenti le besoin de raconter ce PSG dans un livre ?"

la thune, appel du pied vers un autre club (sur l'a6), un besoin irrepressible d'ecrire, une envie de justice soudaine, etc...????

les raisons peuvent etre nombreuses.

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

@ rep ban
Nous n'avons pas fréquenté les mêmes stades. J'ai même été à Lille voir l'OM, j'étais dans le public lillois, par hasard du côté où il y avait surtout des gens pro-OM, et tout s'est très bien passé. En France, les fachos et blaireaux ne sont pas dans tous les stades et surtout ne sont pas une majorité.
Je suis une fille et je suis allée régulièrement au stade Vélodrome, dans les virages, depuis que j'ai 15 ans. Si c'était craignos je ne crois pas que mes parents auraient accepter.

Écrit par : carole | 05/06/2006

Luxley semble être parti avec petit jean rançonner quelques bourses

Écrit par : Mathieu | 05/06/2006

Carole, message perso sur mon blog ;-)

Sébastien, fais diversion, personne n'a rien vu.

Écrit par : Calimero | 05/06/2006

ah ben si tes parents....

moi aussi, je suis allé au Velodrome, et pas qu'une fois

je ferais pas me potes des ultras, je te le dis moi


maintenant; si les supporters de foot sont des gens bien, respectables, qu'ils n'insultent personne...bref, que ce sont des anges, je vais aller soutenir Livourne


demande donc a Glassman qui a denoncé l'histoire OM/VA ce qu'il en pense des supporters
il a eté sifflé sur tous les stades de france

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

@ Leopold

"Sortie du paiement à l’acte pour les soins primaires, mise en place de filières de soins, rémunération et mise en place d’actions de prévention et d’éducation à la santé par les généralistes formés sur la question. Transferts et créations de moyens humains vers la prise en charge ambulatoire et le maintien à domicile."

Et pourquoi pas des soviets de médecin tant qu'on y est...

Ecrit par : leopold trepper | 05.06.2006

Tu es taquin, Leopold ;-)
Mais même pas mal. La réalité, c'est qu'un système cohérent pourrait être mis en place, avec amélioration du service rendu aux patients et des médecins mieux rémunérés.

Écrit par : Calimero | 05/06/2006

sur ce
allez le Nimes Olympique
allez les crocos

bonne soirée @ tous

Écrit par : rep ban | 05/06/2006

@ rep ban
J'ai toujours été aux matchs du côté des Ultras et des Winners. Oui c'est un peu guerrier dans les mots, et il y a des limites à ne pas franchir. Il faut être vigilant, mais on peut passer un moment très agréable dans un stade de foot et les barrières sociales avec tes voisins tombent. J'ai assisté à beaucoup de compétitions sportives et il n'y a pas ce mélange dans les publics des autres sports.

Écrit par : carole | 05/06/2006

@ Christian
notre affaire à suivre dans la semaine...;o)

Écrit par : carole | 05/06/2006

@Calimero
"pourrait", par qui? Quand?...

Écrit par : Mathieu | 05/06/2006

@ Rodolphe

"Le football, comme le financement politique il y a quelques années, a besoin d'un assainissement et je suis sûr qu'il repartira de plus belle sur des bases propres..."

Le financement politique assaini?
Arf arf arf....
Non, pas assaini. Pas assaini DU TOUT.

Sauf si par "assaini" il faut comprendre :
- repeint en blanc (agadez comme c’est bôô, c’est tout blanc mai’nant),
- tapé sur les doigts des juges qui ont le mauvais goût de s’intéresser de trop près à la moisissure qui ressort malgré tout par endroits (hou les vilains qui font le jeu du FN, vilains, vilains juges !!),
- changé quelques normes (ah non, ça c’est plus du moisi, ça c’est du blanc, lisez donc, c’est écrit noir sur blanc dans la nouvelle loi)…

@ Sebastien

Ca se voit beaucoup que je viens de dépenser 17 euros et 10 centimes à la FNAC ? :-)

Écrit par : Nadja | 05/06/2006

Je m'étais absenté: une urgence.
Attention.
Je vais gueuler un coup.
EST-CE QUE VOUS NE TROUVEZ PAS QUE LA MOINDRE DES CHOSES SERAIT QUAND MEME DE REMERCIER RODOLPHE D'ETRE VENU ICI NOUS TENIR AU COURANT des développements d'une affaire dont nous avons parlé il y a quelques jours?
Ben moi si.
Je trouve.

@ Rodolphe
Merci. Infiniment. Tu reviens quand tu veux. De toute façon je suis bien certain que tout le monde ici va guetter la suite. Et que pas mal de gens vont se dépêcher de lire ton livre.
Je crois que tu nous fais toucher du doigt ce que peut être la minuscule utilité des blogs.
Merci encore, et à bientôt.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

Le foot, c'est le miroir d'une société qui peine à vivre un divin destin et se complaît dans un spectacle fait par des dirigeants véreux et des footeux vénaux, qu'on ne dise pas que l'esprit du sport habite le foot, ce n'est que le fric qui régente cet espace investi par les mêmes cons d'humains dégénérés qu'on retrouve par ailleurs dans les concert d'U2 ou d'Obispo.

Écrit par : Fulcanelli | 05/06/2006

@ Christian Lehmann
Tu peux laisser Carole, s'il te plaît, maintenant, Christian?

@ Nadja
Nan. Personne n'a rien vu. ;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

PS

Je m'en tape de Rodolphe et de toute cette clique du foot qui ne fera ni une révolution ni une grande découverte philosophique. Pourquoi vénérer ceux qui montrent un tas d'ordure, Seb, avec le talent que tu as ton destin est ailleurs.

Écrit par : Fulcanelli | 05/06/2006

Il me semblait qu'un remerciement ça ne se demandait pas. Mais bon, je dis ça je ne dis rien :)

Écrit par : Mathieu | 05/06/2006

Un petit dernier avant d'aller se coucher.

Tout d'abord, sur l'appel du pied, soyons très clair. Je ne cherche à aucun moment à être embauché dans un autre club de football. Il faut simplement être un peu objectif et ne pas faciliter les amalgames, c'est pour cela que je cite quelques bons professionnels : je ne veux pas cracher sur le football !

Pour le stade, il est indéniable que c'est un endroit de communion populaire. On peut penser ce que l'on veut du sport spectacle mais c'est une réalité. Il se trouve cependant qu'il y a quelques individus dangereux qui gravitent autour de certains clubs mais il faut bien insister sur le fait que ce sont toujours de très très faibles minorités (quelques centaines au total en France) et que cela concerne seulement quelques clubs, la plupart ayant un public bon enfant. Et c'est vrai aussi que les agissements intolérables, odieux, inacceptables de certains fous plaident fortement en défaveur du football, je le concède.

Concernant le financement politique, je ne m'y connais pas assez pour juger de la situation actuelle : je faisais juste un parallèle avec la situation actuelle du football.

Pour ce qui est de l'ascenseur social, je ne connais pas d'autre vecteur qui s'affranchisse autant des barrières sociales. Il ne me semble pas en effet, malgré de pieux objectifs, que l'éducation nationale, par exemple, parvienne à faire réussir les plus défavorisés mais plutôt les enfants d'instruits et de gens aisés. De plus, dans certaines banlieues (oui, je connais !), le sport en général mais surtout le football est le dernier lien équilibré entre les jeunes. C'est peut-être malheureux mais c'est vraiment ainsi. Bref, ce n'est pas parce que certains ont magouillé qu'il faut tout rejeter.

Pour finir sur la question de Carole sur mes motivations en écrivant ce livre, elles sont simples :
- tout d'abord, j'ai écrit ce texte durant l'été 2005 comme une thérapie face à la calomnie, sans avoir du tout en tête de le publier.
- ce n'est qu'après ce premier jet que j'ai témoigné devant la justice (sept 2005), le manuscrit étant déjà écrit pour l'essentiel.
- au fil des commentaires de mes premiers lecteurs familiaux et surtout en voyant le traitement de l'affaire dont les informations sont très contrôlées, j'ai eu envie de jeter ce pavé dans la mare car le grand public a vraiment le droit de savoir de quoi il retourne exactement.

Voilà.

En tous cas, merci à tous pour la qualité de ce débat et la diversité des points de vue.
Merci à Sébastien de m'avoir accueilli avec tant de gentillesse.

Bonne nuit à tous.

Écrit par : Rodolphe Albert | 05/06/2006

Naaaan, les gars.
Je trouve ça décent de remercier quelqu'un qui fait le déplacement pour nous, point.
Ca veut dire qu'il a fait l'effort de lire ce que NOUS avons écrit, de trouver que ça valait le coup de venir nous informer, nous répondre, même si sa dernière réponse est, c'est vrai, moins trashy que la moyenne de nos échanges - mais tout le monde n'a pas notre mauvais esprit.
Donc, je répète: merci, Rodolphe.
Et j'espère sincèrement que tu reviendras régulièrement nous informer des suites.
Parce que je trouve ça - quoi que tu en dises, Fulca - important. Parce que c'est nous qui payons (dans tous les sens du terme) le ramassage des ordures, mon camarade.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

Tout le contraste de notre situation est là:
En haut du blog une publicité, pour ING Direct, "En juin, Êtes-vous prêts à gagner 2X PLUS D'ARGENT? INTÉRÊTS DOUBLÉS pendant 3 mois".
Juste en dessous, le post de Sébastien "Sherwood", "Prendre aux riches, donner au pauvres".

Écrit par : Mathieu | 05/06/2006

Et j'avais pas vu le tout dernier commentaire de Rodolphe, qui devrait, ce me semble, satisfaire les plus ronchons. Parce que c'est une belle réponse. J'ai parlé.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

@ Mathieu
Sur la pub.
D'accord pour le contraste. J'accepte aussi: contradiction. (J'accepte aussi les chèques et les espèces).
J'ai déjà répondu à ça - trop brièvement - quelque part sur ce blog.
Déjà dit que j'y reviendrai(s).

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

Non non mais je ne dis pas ça pour que tu l'enlève Sébastien.

Je dis ça parce que c'est le contraste entre la réalité brute et l'espoir de quelque chose qui est à des années-lumière de la réalité.

Écrit par : Mathieu | 05/06/2006

Là maintenant, la pub, c'est :

"Trouvez le bon candidat rapidement, publiez vos offres sur Monster"

Avant 2007 ?
;-)

Zgur

Écrit par : Zgur | 05/06/2006

lol Zgur, qu'est-ce que je disais?... la réalité brute, après la réalité brute de l'économie, la réalité brute de la politique :)

Écrit par : Mathieu | 05/06/2006

@ Mathieu
Je PEUX PAS l'enlever.
Sinon tu penses bien que ça serait fait depuis lurette.
Pour l'instant, je m'accomode de cette contradiction. (Je sais que c'est facile, je dis ça je n'ai rien dit, etc.)
N'en reparle bientôt! ;-)

@ tou(te)s
AVIS DU BUREAU DE LA PROPAGANDE
Ici, dans 54 minutes, il sera question de juges, de fin(s), de moyens.
Actualisez!

Bonne nuit. Beaux rêves.
Merci: je trouve que tout ça tient grave la route.
(Faut que j'arrête de remercier tout le temps, moi. Dingue comme on se ramollit sur ce putain de blog).

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/06/2006

Ra, je veux dire "même si tu pouvais" (je sais que tu peux pas), je ne tiendrais pas spécialement à ce que tu l'enlève. Je ne disais ça dans ce sens là. C'est une contradiction qui est réelle, dans laquelle on est totalement, que cette pub apparaisse ou n'apparaisse pas.

J'ai comme un sentiment que "tout ça" comme tu dis, est un peu vain ce soir. Mais bon, ça va passer.

Écrit par : Mathieu | 05/06/2006

Dites quand même... vous ne croyez pas qu'on en revient encore et toujours au beurre, à l'argent du beurre et au coeur de la crémière (je sais que c'est pas le coeur mais je m'acharne contre vents et marées de tempête).

20minutes est une plateforme gratuite.
Il faut bien qu'elle vive de quelque chose quand même !
La bande passante, les serveurs, la maintenance, il faut bien trouver un moyen de se les offrir d'une manière ou d'une autre !
Alors... pub.... ben oui !

Si on veut un blog sans pub, on le fait à la main, en utilisant des outils gratuits comme WordPress ou Dotclear (encore faut-il avoir le temps et les moyens ou les compétences pour s'en dépatouiller) et on l'héberge sur ses pages perso quand on a un FAI intelligent qui vous propose un espace suffisant, les bases SQL et autres nécessités.

Effectivement, même le "gratuit" se paye d'une façon ou d'une autre...

Écrit par : Grabuge | 05/06/2006

@ Rodolphe
Merci de tes réponses. (Je ne le dis pas à cause d'un Sébastien Fontenelle très autoritaire hier soir).

ps à Guy : je trouve que rapport prix/quantité le livre de Rodolphe est meilleur marché que ceux d'Eric H et de Sébastien F. : pour un euro de plus quasiment le double de pages à vue d'œil ;o))))))

@ Sébastien
Mais de quoi je me mèle ;o)) C'est moi qui embête Chistian pour des raisons professionnelles.

Écrit par : carole | 06/06/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu