Avertir le modérateur

11/06/2006

Rigoulons Un Peu Avec L'Irak

medium_hp_scands_661022261938.jpg

Le "Marianne" de la semaine m'aura décidément fait mon week-end. On y trouve, à la page 50, une tribune d'un certain Pierre Rigoulot, historien, titrée: "Non, en Irak la guerre civile n'a pas eu lieu". Je vous jure que c'est vrai. Je vous jure que c'est exactement ce qu'il écrit. Non, en Irak la guerre civile n'a pas eu lieu. Je dis que ce mec a du courage. Parce que balancer d'emblée, avant même d'avoir commencé à parler, une énormité de ce calibre? Ben faut quand même oser. Je dis que ce mec a une paire de balloches en béton armé.
Il était pour la guerre américaine contre l'Irak en 2003, et dès la première phrase de son intervention il prévient: "Pourquoi renier ma position d'hier?" Genre, pourquoi donc voudriez-vous que je change d'avis?
Ca vous fait rigouler ? Pas moi. Je vois un bon millier de raisons pour lesquelles Rigoulot devrait la renier, sa position d'hier - et je ne compte même pas, dans ces mille raisons, les bobards extravagants du clan Bush, qui a menti sur TOUS les motifs dont il se prévalait pour déclencher cette guerre.
Voici l'une de ces raisons: la terreur islamiste s'est, du jour au lendemain, abattue sur l'Irak.
Je ne dis pas, notez-le soigneusement, je voudrais qu'on se comprenne bien, que cet immonde bourreau de Saddam valait mieux que les barbus fous qui ensanglantent aujourd'hui le pays. Mais que pour ce qui est des objectifs dont se prévalait - aussi - la clique bushiste, c'est raté.
Parce que là, je le répète, depuis trois ans, la terreur islamiste, en Irak, tue quotidiennement. Mettons bout à bout les images de corps déchiquetés que nous balancent les JT, jour après jour, depuis trois ans: c'est un carnage.
Effroyable.
Terrifiant.
Sauf pour quelques individus, dont Rigoulot, qui écrit, super-tranquille: "La chute de Saddam et la présence américaine ont permis d'encourager les forces opposées à la montée de l'islamisme". Texto.
Sérieusement, les cojones de ce mec-là? C'est quelque chose. Perso, je vous le dis tout net: je n'oserais JAMAIS assumer publiquement de telles inepties.
Rigoulot, historien, écrit également: "Sans doute, je me sens responsable quand un attentat fait des victimes".
C'est gentil. Et sans doute pas de tout repos, parce que ça veut dire que depuis trois ans, il doit se sentir responsable, tous les jours, d'un ou deux massacres.
Mais ça ne l'empêche pas de se dire convaincu de l'utilité de ces menues péripéties, je veux parler des explosions, qui ponctuent la vie quotidienne des Irakiens depuis que ce bon vieux Bush leur a rétabli l'eau, l'électricité, et la démocratie.
Ses derniers mots, dans "Marianne", sur le Grand Merdier Yankee En Irak, sont: "J'en reste solidaire".
Prochaine tribune de Rigoulot: "Non, l'eau ne mouille pas."

PS: J'ai piqué le dessin du jour dans le numéro 14, tout juste paru, du Glorieux Fanzine "Barricata".

Commentaires

Et allez donc !
Il est à peine revenu qu'il nous fait une poussée de boulimie avec deux notes coup sur coup...
Et moi qui finissais de "merger" mon Blocklist Manager (je sais, ça te cause pas...) et qui, juste avant d'éteindre l'ordi parce que le ventilo plus la chaleur, c'est plus possible pour dormir, il faut que je tombe dessus !

Moi, ce que je voudrais bien savoir, ne lisant pas Marianne, c'est si c'est classé à la rubrique articles ou à la rubrique débat ou opinion... si tant est que ce genre de distingo existe dans ce canard...
Parce qu'un directeur de publication ou un rédac chef qui laisse passer un tel monceau de conneries, il ferait mieux de faire éboueur ou technicien de surface...

En tout cas, pour dire : "La chute de Saddam et la présence américaine ont permis d'encourager les forces opposées à la montée de l'islamisme", il fallait vraiment qu'il n'ai pas pensé à regarder le fantastique docu sur Zarqaoui ce soir sur Arte !
Il fallait un peu s'accrocher pour tout suivre mais c'était incroyablement bien foutu (mention spéciale à une dame Nadine Picaudou, historienne de son état, qui avait une façon merveilleuse de rendre compréhensibles des choses ultra compliquées sans pour autant simplifier...).
Un vrai tour de force !
Je vais même me jeter fissa sur amazon pour voir si elle a pondu quelques ouvrages, histoire de mourir moins idote que hier.

Sur ce, va faire dormir les yeux qui piquent, la Grabuge...
A demain soir !

Écrit par : Grabuge | 11/06/2006

Ptet que Marianne s'est trompé de date et qu'ils pensait qu'on était le 1er Avril, nan ?

Allez, faisons tous un immense autodafé de toute la presse-poubelle, on pourra chauffer Paris tout entier !

Écrit par : Lancelot | 11/06/2006

"Une grande victoire", "une bonne nouvelle" : voilà comment a été accueillie la mort de Zarqaoui. OK, ce type était une immonde ordure. Mais de la part des dirigeants de démocraties, on pourrait s'attendre à moins de liesse affichée à la suite d'une exécution.

Écrit par : Olivier Bonnet | 11/06/2006

de toutes facons,les bush est leur clique partisane n'en sont pas a un mensonge prés;pour eux,plus c'est gros,plus ca passe!!!
ils nous ont deja demontré avec le 11/09 qu'ils etaient prés a tout pour arriver a leurs fins...
c"est comme ces "prisonniers" de Guantanamo qui se suicident quelques jours apres de graves incident (emeutes!?). ..c'st assez bizzare,non,ca vous dit rien?ahh bon!!!j'doit etre un peu parano aussi alors...En tout cas,on n'aura pas le fin mot de sitot!!!!
g quand meme été troublé par "loose change",mais bon,la c'est hors sujet...reviendons a nos moutons...

Écrit par : yoman | 11/06/2006

La, je suis sérieux, la presse française est conne, tout simplement , enfin si son rôle est d'informer. La guerre d'Irak n'aurait pas eu lieu si l'attachée de presse de Busch n'avait influencé le directeur du N-Y Times. Donc deux choses les journaux américains sont écoutés, enfin lus, mais un peu plus, ils font l'opinion! Surtout pas parce qu'ils consommment des historiennes et historiens! Qu'une publication de journal fasse ou défasse une guerre mi-mondiale, tout à fait religieuse me laisse un tout petit peu inquiet, pour la suite. Remarque nos journaux à nous même plus rire.
Hier chez Ardisson, ex marianne télé, Denis Robert et deux autres auteurs d'affaire clerstream, débitent tout , c'est une machination personne n'est responsable encore moins coupable et tout clearstream c'est rien qu'une peur de l'un le militaire qui voit des espions russes maffieux partout, et une vangeance de l'autre tous deux n'ayant absolument rien à voir avec les politiques même de tout près. Du vrai du bon journalisme qui nous rend pour des cons.
Ca fait rien c'est moi qui vote

Écrit par : martingrall | 11/06/2006

Le kebec, c’est segosarko ou Nicolas royal ?

« Les Indiens désignent par le mot « kébec » tout rétrécissement de fleuve produit par un brusque rapprochement des rives. De là, le nom de la nouvelle politique française, Ké Bec qui est bâtie sur un socle commun, sorte de Gibraltar, élevé en amont de l’élection nationale ou les flux politiques s'évasent comme un delta de boue et d’insignifiance
Ke Bec ! ou Nicolas Royal ! Peut-être, là je m’avance sans doute un peu ne reste pas sur les éléments vérifiables ! sans doute, mais oui, osons, Ségolène Sarkozy ! eux heu, non, lui, domine le cours du fleuve, vils fretins étendus sur la rive, où sont construits, les vues étroites avec trottoirs de planches, maisons de bois pour la plupart, quelques édifices sans grand style, palais du gouverneur, hôtels de la poste et de la marine, une esplanade très fréquentée des prometteurs, une citadelle occupée par un vieux routier politicard, telle était alors et est encore la vieille république, plus pittoresque, en somme, que les démocraties modernes de Platon, Lao Tseu, Confusius pour faire simple. Cet ouvrage le Ké Bec est composé de 27 républiques originales s’évasant en 40 millions de citoyens mariannés bananés ça je l’ai glissé pour notre hôte, perplexes.

Sachem j’ai aussi ma guerre simple tout en zirac, j’vais faire castor pour plein de barrages en amont. les poissons on verra pour la distribution.

Écrit par : martingrall | 11/06/2006

Les zélateurs français de l'administration Bush et du neoconservatisme n'ont rien à envier à leur prédecesseurs staliniens.
Vous remarquerez que, tous comme eux, ils doivent à tour de rôle s'humilier intellectuellement en tenant des propos ouvertement délirants sur l'Irak, la démocratie et la civilisation en général.
Je me dis que ça ne doit pas être marrant tous les jours d'être Romain Goupil et d'avoir un miroir chez soi...

Écrit par : leopold trepper | 11/06/2006

"Sans doute, je me sens responsable quand un attentat fait des victimes".

Et il ose l'écrire!!!!

Je me fais le porte parole des enfants, des femmes, des hommes irakiens qui vivent l'enfer, la trouille au ventre en permanence, privés d'électricité, d'eau, privés de liberté et d'éducation (imaginons comment doit fonctionner le système scolaire ) pour dire, bien fort : ce mec est une ENFLURE

Comment il s'appelle? Rigoulot? erreur de casting!

@ Olivier
pareil, j'ai même écrit 3 lignes sur mon blog à ce sujet

Écrit par : Céleste | 11/06/2006

Ben alors, Sébastien, qu'est-ce qui t'arrive ? Fatigué, NRV ? D'un coup, une faculté élémentaire du journaliste aguerri que tu es te fait défaut. L'édito grotesque dont tu nous parles, là, titré "Non, en Irak la guerre civile n'a pas eu lieu", tu aurais remarqué, si tu avais été dans ton état normal, qu'il faisait partie d'une rubrique qui s'appelle "ILS ONT OSE LE DIRE !" (le point d'excalamation est de Marianne).

Je t'accorde que cet édito s'est retrouvé "à la tourne", donc un peu loin de sa têtière, et dans une double qui contient par ailleurs un article non éditorialisant. Mais la signalétique (couleur du titre et du sous-titrre) indique clairement que ce texte est rattaché à la page précédente. Et puis surtout, nous savons tous, nous les journalistes, la position de Marianne sur la guerre en Irak? Je fais finir par croire que tu as une dent contre Marianne, ou JKK… 

C'est marrant, parce que je viens moi-même de me prendre dans la tronche une réaction précipitée et irréfléchie du même genre, suite à une intervention sur le blog NRV de GB (que j'ai d'ailleurs dupliquée ici après avoir constaté qu'on s'y ennuyait ferme en ton absence). J'y parlais de la petite fille (elle aurait "entre 5 et 7 ans", finalement) dézinguée en même temps que Al Zarqaoui. Un "dommage collatéral" classique, à partir du quel je glosais sur l'usage du terme "terroriste".
"On ne me fera pas pleurer sur Karkaoui", me balance le GB, visiblement énervé mais qui surtout n'avait pas du lire le qurt de mon propos. Et par la dessus, Sébastien toi-même, en remettait une couche. Dis, tu avais lu mon texte aussi soigneusement que Marianne. Y'a des jours comme ça, on n'a pas les yeux en face des trous. Ça arrive à tout le monde.

Écrit par : Des mots… cratie | 11/06/2006

@ Des mots... cratie
Je n'ai pas, non plus, attribué à "Marianne" le délire de Rigoulot, mais tu as raison, il est important de préciser que l'hebdo de JFK a toujours pris clairement position CONTRE la guerre en Irak. Il y a d'ailleurs dans le numéro de cette semaine, et juste à côté de la tribune de notre historien, un papier fort éclairant de Maurice Szafran, sur une revue hallucinante, repaire des néo-cons made in France, dont je parle beaucoup dans mon prochain bouquin, t'inquiète pas que je vais me faire de la pub, grave.
;-)
C'est bien évidemment la phrase de Guy: "On ne me fera pas pleurer sur Zarkaoui" que j'applaudissais. Je la signe, des deux mains. Je signe aussi, bien sûr, ta pétition contre les "dommages collatéraux", telle que tu la présentes ici. Je signe, surtout, chaque virgule de chaque intervention de Chomsky sur ces sujets. Je suis bien certain que tu les as lues.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 11/06/2006

Qui c'est, ce Rigoulot?
D'où ça sort, qu'est-ce que ça mange, par quel trou sortent les excréments ( à part la bouche, veux-je dire)?


Rien posté depuis quelques jours mais j'ai donc réussi en 48 heures à être d'accord avec Démo...cratie, GB, Maurice Szafran, Sébastien, Chomsky...
Faut que je m'allonge.

Écrit par : christian lehmann | 11/06/2006

Mais ne serait-ce pas le Bon Docteur Christian "Let's Have A Laugh In La Paz By Night" Lehmann ? :-))))))))))))))
D'accord avec tout le monde, consensuel, discrètement veule peut-être?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 11/06/2006

Merci des mots...cratie pour votre précision.


Pour en revenir au "non je ne regrette rien!" : on entend des gens se réjouir de la chute de Saddam ( bon on va pas pleurer non plus!), R Auque nous expliquer que tout bien considérer la situation des iraquiens est meilleure maintenant que sous Saddam,mais tous oublient avec une facilité, que je trouve déconcertante, une grande partie de la population irakienne. Parce qu'il n'y a pas que le terrorisme qui flingue le peuple irakien ... car dès le départ, les US ont préféré discuter avec les autorités religieuses plutôt qu'avec les autorités civiles, résultat tous ceux qui profitaient de l'Irak laïc sont aujourd'hui dans une merde noire. Et évidemment qui sont les 1ers a morfler... bein comme d'hab' les femmes et les intellos et comme d'hab' dans l'indifférence la plus complète de la communauté international. Les irakiens ont vraiment tout gagné!

Écrit par : sève | 11/06/2006

@ séve
Clap-clap-clap-clap-clap-clap-clap...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 11/06/2006

"D'accord avec tout le monde, consensuel, discrètement veule peut-être?"

Je t'y verrais, moi... Le seul moyen de réussir en médecine. A moins de publier beaucoup. Et personne ne veut de mon article sur la vivisection.

Écrit par : christian lehmann | 11/06/2006

@ Christian "Moi Vous Ne M'Aurez Pas Je Suis Trop Bien Képlan Dans Mon Hacienda" Lehmann

Vu comme ça, d'accord.
Vu comme ça, je comprends, grâce à toi, beaucoup de choses sur Douste-Blazy.
(Puis je vais arrêter les vannes boliviennes, ça me gonfle. Trouver autre chose. Un noeud à mon mouchoir. Rouge. De Cholet, il va de soi.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 11/06/2006

@Sève
Et oui, comme quoi dès que l'on sombre dans le simplisme noir façon "le bien contre le mal", toutes les horreurs deviennent possibles.
Saddam Hussein était un tyran sanguinaire laïc. C'est comme ça, c'est une réalité avec laquelle il faut faire. Il imposait le pouvoir d'une minorité ethnique (et même, plus simplement de sa famille, de ses potes) sur la majorité chiïte (et sur les kurdes) MAIS sa dictature était laïque. Du coup, par exemple, les femmes étaient un petit peu plus que des meubles. Le petites filles allaient dans de vraies écoles.

Maintenant il n'y a plus la dictature sanguinaire de Saddam Hussein, mais à la place il y a DES dictatures sanguinaires concurrentes. Qui tuent par treize à la douzaine chaque jour. J'aimerai vois une comparaison sérieuse entre le nombre de morts causés par (la politique de ce crétin de) Bush et par Saddam Hussein durant tout son règne.

Écrit par : Des mots… cratie | 11/06/2006

Permettez moi de vous filer cette adresse :

http://www.cermam.org

Oui je sais, filer en lien ça serai mieux mais je ne sais pas comment faire donc je vous demande de vous contentez de ça et de ne pas arreter votre curiosité à ce petit détail technique.

Écrit par : sève | 11/06/2006

@ Des mots... cratie
Je vois ce que tu veux dire, mais je me méfie de ce genre de comparaisons (et je crois que toi tu en abuses ;-))
Nous pouvons dénoncer deux réalités différentes, éventuellement successives, avec la même virulence, sans pour autant / forcément les comparer.
Non?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 11/06/2006

en tout état de cause, il semble qu'une erreur se soit produite et que le Monsieur il a les cojones dans le crâne, ce qui est gênant

Écrit par : brigetoun | 11/06/2006

@ brigetoun
:-D

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 11/06/2006

Ne lisant pas Marianne, je n’ai donc pas lu l’article mentionné. Cependant j’ai entendu ce matin sur Europe 1, Challiand dire également qu’il n’y avait pas à proprement parlé de guerre civile en Irak. Il est vrai qu’il faudrait s’entendre sur le terme de guerre civile. Ce que nous assistons en Irak c’est à une série d’actes terroristes sans participation de secteurs significatifs de la population organisés en « partis » (j’entends partis au sens large). Ses « partis » existent pourtant bel et bien. Ils sont organisés sur des bases à la fois ethniques et religieuses et pour l’instant, me semble-t-il, ils participent tous plus ou moins à la construction de l’Etat en formation soutenu par les Américains. L’objectif des terroristes c’est précisément de briser l’alliance actuelle, précaire et fragile, de ces « partis ». Et pour l’instant ils n’y arrivent pas. Est-ce à dire que la partie est gagnée à terme pour les Américains ? On est encore loin du compte. Et rien ne dit que tout cela ne débouchera pas finalement sur une guerre civile. Mais nous n’en sommes pas là.

Écrit par : Caroll | 11/06/2006

brigetoun
si on parle du rigolo, je crois que c'est pas de cojones dont il faut parler, mais d'hemorroides


enfin, je dis ca, je dis rien

je suis deja persona non grata sur un blog ami, je ne sais plus ce qu'il faut dire pour etre bien vu
alors, je dis juste ce que je pense
et je suis surement con des fois

Écrit par : rep ban | 11/06/2006

@ rep ban
Je crois que tu n'es persona non grata nulle part: pas le genre du Boss.
Et je suis bien certain qu'effectivement, tu es sûrement con, des fois.
Comme nous tous.
Mais tu sais quoi? Y a pire que nous!

Bonne nuit à tou(te)s

Pour des nouvelles de François Hollande, actualisez ici dans, allez, quarante minutes.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 11/06/2006

Courant Mars, j'avais assisté à ceci:

• Du 16 mars au 10 avril : conférences "Irak : 3 ans d'occupation !"

Irak : 3ème année d'occupation ! Du 30 mars au 10 avril, le Mouvement de la paix invite une irakienne de la société civile et un sergent de l'armée des Etats-Unis à témoigner en France.


Naba Saleem Hamid, Fondatrice de New Horizons for Women (De Nouveaux Horizons pour les Femmes) est professeure de biologie à l'université de Bagdad. (voir article dans Planète Paix 507 intitulé : "nous allons vers l'enfer")
Jimmy Massey vient de démissionner de l'armée des Etats-Unis, après la prise de Bagdad et une carrière de 10 ans comme sergent recruteur. Il explique les raisons de sa démission et l'activité de l'armée US dans son livre intitulé "Kill Kill Kill" . paru aux editions PANAMA.
(Rappel : Le Mouvement de la paix travaille autour de trois axes sur l'Irak : un calendrier de retrait rapide de l'armée d'occupation et l'arrêt immédiat des actions militaires, le soutien au dévelopement de la société civile, l'aide internationale à la reconstruction sous contrôle démocratique).

En mars 2006 commencera la quatrième année d'occupation de l'Irak par les troupes de la coalition menée par les Etats-Unis.

Cette guerre a causé la mort de dizaines de milliers de personnes et des destructions irrémédiables. Les Irakiens sont prisonniers de la guerre et de la terreur et les risques de guerre civile augmentent.

Le gouvernement de Etats-Unis a justifié sa guerre par des mensonges . L'occupation n'a débouché en aucune façon sur la liberté ou de meilleures conditions de vie. Bien au contraire, elle a renforcé le camp des partisans du « choc des civilisations.»

Nous appelons à l'arrêt immédiat des opérations militaires, au retrait des troupes d'occupation de l'Irak, et à la restitution immédiate de la souveraineté politique et économique au peuple irakien. Nous appelons à la mise en place d'une aide humanitaire d'urgence, sous l'égide de l‘ONU.

C'est partout que les Droits de l'homme doivent être respectés , la pratique de la torture et des détentions arbitraires doivent immédiatement cesser.

Nous demandons également que cessent les menaces d'agression à l'égard de la Syrie et de l'Iran. Des négociations doivent s'ouvrir pour débarrasser toute la région des armes nucléaires, dans la perspective d'un désarmement nucléaire global.


A Achères, j'avais longuement écouté les deux protagonistes, et servi d'interprète français-anglais avec la salle. Parmi les choses que j'ai apprises, celles-ci, que je livre tel quel.

Naba Saleem Hamid contestait le terme de "guerre civile" en expliquant que les protagonistes de cette guerre n'étaient pas irakiens, et que des groupes extérieurs se réclamant de telle ou telle faction religieuse recrutaient des gesn désemparés par les atrocités quotidiennes commises entre autre par les troupes US en toute bonne conscience.
Jimmy Massey a répété à plusieurs reprises que son unité de combat s'était souvent vue dépasser, à l'approche d'une zone de conflit, par la "Black Company". J'ai demandé à ce qu'il m'explicite clairement qui ils étaient: des mercenaires payés par l'Armée US pour frapper fortement les populations ét créer un climat de terreur, sans impliquer les militaires US. Cerise sur le gâteau: leurs pertes ne sont pas comptabilisées du côté US.

Dans ce bordel, qui tue qui?

Écrit par : christian lehmann | 12/06/2006

Camarade docteur, cette histoire de "Black Company" est proprement hénaurme !
Je vais faire un peu de recherches sur ce bouquin de Jimmy Massey, mais il me semble qu'on n'en a pas beaucoup parlé dans les médias.

Écrit par : Olivier Bonnet | 12/06/2006

olivier, tu peux commencer là...

http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=3731

Écrit par : christian lehmann | 14/06/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu