Avertir le modérateur

17/06/2006

"Salut A Toi, Serge"

medium_hp_scands_661520422818.jpg

Salut à toi, Serge, écrit Laurent Joffrin dans le "Nouvel Observateur" de cette semaine. Serge, c'est July, patron de "Libé", qui s'en va, "contraint et forcé", dit-il, par son principal actionnaire, Edouard de Rotschild, qui trouve que "Libé" perd trop de pognon. Un capitaliste qui râle quand il perd de l'argent, c'est insensé.
Laurent et Serge se connaissent. Alors Laurent, dans son papier sur le départ de Serge, tutoie Serge. Dans la vraie vie, Laurent Joffrin tutoie aussi Nicolas Sarkozy. Mais pas dans ses papiers. Quand il parle de Sarko dans le "Nouvel Obs", Laurent ne lui donne pas du "ma couille", ni du "Nico", ni même du "tu" ou du "toi". Ca fait une grosse différence entre Sarkozy et July, qui sont par ailleurs tellement copains, qu'ils s'embrassent comme du bon pain: dans le "Nouvel Obs", Joffrin tutoie Serge, pas Nicolas.
A part ça, Joffrin sait gré à Serge d'avoir "changé un journal militant à l'origine rugueux et pauvre en quotidien de la modernité". Si vous avez lu la "Lettre Ouverte A Ceux Qui Sont Passés Du Col Mao Au Rotary" de Guy Hocquenghem, ou plus récemment le "Libération De Sartre A Rotschild" de Pierre Rimbert, vous savez que ce "changement" qui fait se pâmer Joffrin se réduit à une somme de reniements complètement hallucinante. Mais c'est précisément ce qui fait bicher Joffrin. Qu'un journal soit "rugueux", voilà ce qui le ferait quand même bien chier.
Le départ de Serge va donc se concrétiser, dans nos journaux et magazines, dans une longue génuflexion, où tout ce que la presse (qui ment) compte de Journalistes-avec-une-majuscule va jouer de la langue sur le postérieur de July. (De cet homme qui a si courageusement insulté, l'an dernier, les électeurs qui avaient eu le front de voter "non" au référendum sur le TCE, en dépit des prescriptions caricaturalement oui-ouistes de son canard).
Vous verrez: Duhamel va nous sortir une ode aux petits oignons. Attendez un peu.
Le sidérant petit manifeste publié il y a trois jours à la une de "Libé" (voir ci-dessus) prouve d'ailleurs que cette inclination lécheuse frappe aussi les journaleux du "quotidien de la modernité". Faut quand même oser signer un texte aussi ridiculement mielleux, mièvre. Des phrases comme: "Serge July est le garant de notre indépendance rédactionnelle, il a toujours été le rempart contre toutes les influences qui auraient pu mettre en danger notre intégrité et nos valeurs", faut quand même beaucoup de souffle, quand on bosse à "Libé", pour les prononcer sans hurler de rire.
Parce que Serge n'avait besoin de personne pour "trapper" un papier. Ou pour le censurer, si vous préférez. En toute "indépendance", il va de soi. Je sais de quoi je parle: je l'ai personnellement expérimenté. Voui.
Il manque juste ça, dans le vibrant hommage des gens de "Libé" à leur futur ex-patron: une photo de Serge, avec sa petite paire de ciseaux. "Indépendance rédactionnelle"? Ben voyons! Et avec ça? Un croissant?
Puis il y a autre chose.
Serge est un champion du libéralisme décomplexé. De la liberté d'entreprendre, et de son corollaire, le dégraissage. "Vive La Crise", rappelez-vous. Et vive les plans sociaux à "Libé". Alors je le trouve gonflé de se plaindre, quand il redécouvre le théorème de base de ce libre et joyeux Marché dont il n'a cessé de chanter les louanges: "Tu rapportes plus assez? Tu dégages!"
Au rebut, les mauvaises gagneuses.
Souris, Serge, ce qui t'arrive là ressemble à l'Europe que tu voulais. Répète après nous: "Vive La Crise!" Et salut à toi, Serge.

Commentaires

prems


gnnnnnnnnnnnnnn

Écrit par : christian Gnnnn Lehmann | 17/06/2006

Deuze.
Yessssssss!!!!
(Le con).

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/06/2006

Toujours aussi en phase avec toi Sébastien.

Juste pour la beauté du style, je souligne: "Le départ de Serge va donc se concrétiser, dans nos journaux et magazines, dans une longue génuflexion, où tout ce que la presse (qui ment) compte de Journalistes-avec-une-majuscule va jouer de la langue sur le postérieur de July." hé hé hé héhéhé

Écrit par : Mathieu | 17/06/2006

Pour le papier trappé, c'est dans "Impunity, the French Paradox, en vente actuellement. ( je dis ça pour ceux qui l'ont pas lu)

Pour les cris d'orfraie, cela me rappelle les pétitions lors du limogeage de Jean Luc Hees. Un brusque accès de wincklerite aigüe du poignet m'a saisi quand on m'a envoyé la pétition ;-)

Écrit par : christian Gnnnn Lehmann | 17/06/2006

Tu vas encore dire que j'ai mauvais esprit mais le "Salut à toi, Serge", ce s'rait-t'y pas un appel du pied pour la plage 21 de "Enfoncez l'Clown" ?
Ce en quoi tu ferais d'une pierre deux coups...
Nyark, nyark.... je sais... je suis méchante©...

Écrit par : Grabuge | 17/06/2006

@ Lehmann
Oui, hein? C'est marrant cette wincklerite, c'est un peu comme la malaria, ça revient. Dès qu'on dit: "Hees". Ou: "Val". (Ami de "Hees").
@ Mathieu
Serviteur, Votre Honneur ;-)
@ Grabuge
Mais quelle immense culture, que ta culture bérurière! :-)
@ tou(te)s
Ce qui est bien avec ce blog, c'est qu'il adoucit les insomnies :-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/06/2006

"@ tou(te)s
Ce qui est bien avec ce blog, c'est qu'il adoucit les insomnies :-)

Ecrit par : Sébastien Fontenelle | 17.06.2006 "

Euh... du tout... parce que ça y est, ils l'ont fait à l'instant :
http://fr.news.yahoo.com/16062006/202/le-senat-adopte-le-projet-de-loi-sarkozy-sur-l.html

2 Xanax et au lit, accrochée au traversin noir comme un pathétique koala pour oublier le cauchemar. :(

Écrit par : Grabuge | 17/06/2006

@ Grabuge
Ouais. Videmment...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/06/2006

33 ans l'heure du christ juste avant l'Ascension, il est quelques jours en retard, un flegmon sans doute. Ou bien placer le pont d’or ! Qu’est ce qu’on en a foutre de libé.

Écrit par : martingrall | 17/06/2006

L'indépendance de Libération moult fois garantie dans le temps par Serge July :

Tout observateur attentif de la presse parisienne sait qu’un directeur de journal tenté par l’aventure industrielle est tenu d’appliquer trois règles : clamer son indépendance quand celle-ci ne va plus de soi ; se prévaloir des « garanties » concédées par les actionnaires comme d’une victoire de l’esprit sur la matière ; railler les médias (télévisés de préférence) dont la soumission au dogme du profit est la plus criante. En vertu de ces principes, aucune ouverture de capital d’un journal n’aura été réalisée depuis vingt ans sans que retentissent des hymnes à l’indépendance.

À Libération, chaque station de la course à la dépossession fut ponctuée d’un texte célébrant l’autonomie intacte et même renforcée du quotidien. L’introduction de la publicité ? C’est la « garantie de notre indépendance future », plastronne Serge July (Libération, 12.2.1982). Ouvrir le capital ? C’est évidemment le moyen de « garantir une indépendance journalistique que chacun peut vérifier au fil des parutions » (26.1.1983). Réduire à moins des deux tiers la part détenue par les salariés ? « Le capital de Libération a été augmenté dans des conditions qui accroissent l’indépendance éditoriale » (1-2.10.1988). Cinq ans avant qu’il n’explique à quel point le rachat de 39 % du journal par Édouard de Rothschild
« consolide l’indépendance », Serge July décrivait l’acquisition de 20 % du titre par le fonds d’investissement britannique « 3i » comme le triomphe de « La stratégie de l’indépendance » (10.10.2000). Laissant le directeur de Libération à ses galipettes dialectiques, le capital-risqueur se contentait d’exiger « un droit de veto sur les principales décisions stratégiques de l’entreprise » ainsi qu’« une rentabilité annuelle moyenne sur cinq ans de 22 %, ce serait très bien ».

Présenter la perte d’indépendance capitalistique comme un gain d’indépendance rédactionnelle imposait d’infléchir la définition même de l’indépendance. Le premier éditorial de Libération affirmait : « Notre pauvreté est la mesure de notre indépendance » (22.5.1973). Vingt-trois ans plus tard, le curseur avait atteint l’exact opposé de son point de départ. « L’indépendance c’est très simple, claironnait July : il faut que ça marche, il faut gagner de l’argent »
Post-scriptum (24 novembre 2005)

En janvier 2005, nouveau pas dans la fuite en avant : Libération tombe sous le charme d’ Édouard de Rothschild (Yves Rebours et Arnaud Rindel)
« [...] il faut gagner de l’argent ». Or justement, Libération en a beaucoup perdu en 2005. Et pour Edouard de Rothschild, l’indépendance est aussi une chose très simple : « Je crois que c’est un peu une vue utopique de vouloir différentier rédaction et actionnaire » (France 2, 30.9.2005). La suite est en train de s’écrire....

Extraits de « Libération de Sartre à Rothschild », Pierre Rimbert, Raison d’Agir, 2005.

Erratum : Vous aurez sûrement rectifié de vous-même la coquille dans le communiqué de la rédaction cité plus haut. Il fallait lire bien sûr : "Il (Serge July) a toujours été le RAMPANT devant toutes les intrusions, toutes les influences qui auraient pu mettre en danger notre intégrité et nos valeurs".

Écrit par : Pyrom-Anne | 17/06/2006

Bon, c'est vrai, t'es bon Seb, même à cette heure indue... Mais pourquoi cette fixette sur Libé, July, Joffrin, façon PLPL (rassure-toi, on est abonné à la maison) ? Qu'on en peut plus de les entendre, de les lire (ah! le "Salut à toi, Serge" de Lolo...) Y'a tellement d'autres sujets dans l'actu qui mériteraient, aussi, ton impitoyable attention...

Tiens, le désensablage du mont Saint-Michel, 100 millions d'euros pour que ce haut lieu touristique ne se ramasse pas sur le gazon. Mais qu'est-ce qu'on en a à foutre que le mont Saint-Michel soit entouré d'herbe plutôt que d'eau ?

Tiens, ce commentaire du Parisien à propos de la photo (volée, of course, la Pimprenelle l'a confirmé, mon oeil) de Ségolène et François à Antibes, photo en exclu dans l'Obs (qui aimerait bien vendre autant que Gala): "Un cliché nature pris lors du week-end de l'ascension, montrant un couple soudé, Hollande serrant tendrement le bras de Ségolène" dixit Le Parisien. Tu parles qu'il le sert "tendrement" son bras ! Il a juste la main posée sur son poignet, lequel poignet, la pimprenelle l'a dans la poche de son pantalon (faut vraiment voir la photo)

Tiens, cette polémique ahurissante à propos d'un sujet du bac pro pour les élèves de la section agricole qu'on a osé faire plancher sur "Le vin et ses dangers". Scandale, a scandé Bussereau. Confer la dépêche de l'AFP:

"Le ministre de l'Agriculture, Dominique Bussereau, a décidé vendredi "que la préparation des sujets d'examen organisés dans l'enseignement agricole sera entièrement revue" suite aux réactions provoquées par un sujet sur "le vin et ses dangers" proposé aux candidats au baccalauréat technologique dans le Gard.
"La validation de l'ensemble des sujets d'examen" doit être "désormais menée à des niveaux plus adaptés", a demandé M. Bussereau dans un communiqué.
Plus tôt dans la journée, le ministre, en visite à Saint-Emilion (Gironde) avait qualifié d'"erreur grave" le fait d'avoir proposé aux candidats au baccalauréat technologique dans le Gard, "de surcroît dans un lycée agricole", un sujet sur "le vin et ses dangers", ajoutant que des sanctions seraient prises.
"Il y aura, après une enquête qui est en cours, des sanctions contre les responsables de cette erreur dont j'espère qu'elle n'a pas été une provocation en plus d'une erreur", avait-t-il indiqué à la presse.
"Les erreurs dans les sujets, il y en a souvent et à toutes les époques, mais celle-là est tout à fait inadmissible donc il y aura des sanctions contre ceux qui l'ont commise, à tous les niveaux de la chaîne de commandement du ministère", a poursuivi le ministre.
Le choix de ce sujet a provoqué la colère de responsables de la viticulture gardoise.
"Je trouve cela scandaleux. Encore une fois, on fait l'amalgame entre l'alcool et le vin. Si le sujet avait porté sur l'alcool et ses dangers, je ne serais pas monté au créneau", a réagi Michel Allemand, responsable du collectif des vignerons gardois, dont le fils a passé l'épreuve.
Ce sujet a été proposé à l'épreuve Sciences de la vie et de la terre pour la filière Sciences et techniques de la production animale (STPA)".

Elle est pas belle, l'actu ?

Écrit par : Delphine Peras | 17/06/2006

"Souris, Serge, ce qui t'arrive là ressemble à l'Europe que tu voulais. Répète après nous: "Vive La Crise!" Et salut à toi, Serge."

et pan! dans sa gueule apres l'edito du 30 mai de l'an dernier


chus vengé

Écrit par : rep ban | 17/06/2006

@ Delphine Perras

Ouais, le truc de Bussereau, l’hallu, on se croirait sous la IVe République (Mendès revient ! Spéciale dédicace à Guy Birenbaum qui préfère le lait ;-)

Rions un peu avec Brave Patrie :
http://bravepatrie.com/Apres-l-Europe-du-charbon-et-de-l (j'adore)


Je reviens ensuite sur la dépêche atterante signalée par Grabuge :

Le Sénat vient d’adopter le projet de loi sur l’immigration

Extraits commentés :

« L'attribution de la carte de séjour "compétences et talents", destinée à recruter des élites, sera subordonnée à un accord de partenariat avec le pays d'origine pour les ressortissants d'une cinquantaine de pays en développement. »

Néo-colonialisme sélectif et délocalisé - en France ! - (je me risque mais j’ai presque envie de mettre en plus "blanc", les pays de l’est hors UE étant à coup sûr prioritaires, notamment afin de concurrencer un chouia l’influence américaine en matière de « captation des élites » dans cette région)

« Ils ont adopté un article additionnel du groupe RDSE, soutenu par plusieurs sénateurs UMP et UDF, qui permettra aux travailleurs originaires de pays en voie de développement de placer leur épargne sur un compte bloqué. Les sommes investies sur ce "compte épargne co-développement" seront déductibles du revenu imposable à concurrence de 25%, et ne seront débloquées "que si l'épargnant justifie d'un investissement dans les pays en voie de développement". »

Etre immigré choisi (l’élu du royaume), c’est -qu'on se le dise ! - être épargnant, et investisseur du co-développement dans des pays où les ressources sont abondamment pillées par les compagnies françaises : Ca, c’est du retour sur investissement !

L’impérialisme nouvelle formule (à la carte ;-): oser faire croire qu’on fait un cadeau aux étrangers en les accueillant en France - 1ère destination du plein emploi ! -, piquer les cerveaux - des pays qu’on vole depuis des années - qui ne rentreront jamais chez eux (ils coûtent pas cher, on les garde), et demander - gentiment - à tout ce petit monde de raquer ad vitam pour permettre à la France de se délester d'un superflu budget de coopération. Y'abon la France terre d'écueil.

Sarkozy l’Américain a encore frappé. S’il gagne en 2007, je propose qu’il nomme Ségolène Ricce 1er ministre, Lemoinefowitz à l’Intérieur, Raoultfeld à la Défense, et qu’il déclare illico la guerre à l’Iran. Finis les discours à l'ONU de la grande lopette de plage. Vive l'homme de l'Atlantisme !

La France, que ceux qui ne la shame pas, la quitte.

Faîtes de beaux rêves… si vous pouvez...

PS : question subsidiaire un peu tordue mais... pendant que Forgeard fait le plein de carburant chez EADS, Airbus pique du nez... Boeing décolle...

Écrit par : Pyrom-Anne | 17/06/2006

Bonjour les AJT !
Excusez-moi de venir interrompre de façon impromptue le fil de cette discussion, mais j'ai une double communication à vous faire. J'espère que ça dérange pas, hein, Sachem ? Le rond de serviette, tout ça... Ben je m'assieds à table, quoi !

D'abord, un avertissement : il vaudrait mieux SE MEFIER du DOCTEUR C. L. Ce douteux personnage, qui sévit souvent par ici, comme chez le Boss en face, a lancé un fort libidineux autant que vibrant :
"à quand la théologie de la libération sexuelle ?"
Sur l'excellent blog Celestissima : http://celestissima.20minutes-blogs.fr/
Il semblerait que l'homme use des blogs comme de clubs de rencontres pour attirer ses victimes dans ses rêts. Méfiance, donc.

Deuxième chose, un appel à contributions.

Ségolisme et féminisme

Que pense la Pimprenelle du Poitou (qui est méchante) de la question ? J'aimerais bien publier un billet coopératif. Avec plein de jolies photos sexy de Marie-Ségolène Royal pour l'illustrer !
Fascinante perspective, non ?
Vos contributions sont donc ardemment espérées.

Bon, maintenant je me fais un café, j'écris un p'tit truc sur Forgeard, Zacharias, l'argent fou d'un côté et la détresse sociale de l'autre... Puis je reviens sur VLF! tout lire.

Écrit par : Olivier Bonnet | 17/06/2006

Déjà revenu pour lire le billet du Sachem avant toute chose : quel souffle ! Super papier. Quelle verve pamphlétaire ! Franchement, quel talent. N'y voyez pas de coup de langue mal placé sur un postérieur paré de chatoyantes plumes de guerre, mais le Sachem, il est trop fort.

Écrit par : Olivier Bonnet | 17/06/2006

@ Sachem et Rep ban, hugh!
Spéciale dédicace au jardin des braves.
Si P'tite Fleur De la Cab-Anne veut venir aussi, bienvenue.

Écrit par : Fleuryval | 17/06/2006

Delphine! Ben plus de vin du Gard !!!! Ho armes !! citoyen(ne)s mes chères compatriotes !
De toute façon il est dégueu; c'est vrai il faut être une grande fainiasse de gardois pour dire que ce purin c'est du vin ; même les chiliens font mieux. Ouais mais ! si jecépackecé un chais c’est dla fôte au prof. De gauche !
Moi je dis que lorsqu’un ministre fait dans le racolage sur la voix publique à 308 jours des élections pièges à cons, c’est qu’ils les a repérés. Et que l’homme de l’atlantique il est tout pourri sur branche. Même pas bon en pinard nouveau de vendange tardive à une seule grappe. Boutih libération de ma came, Bussereau libéré mes CRS ( la dope des CRS )
C’est vrai que la politique ça esquinte.
Ha Anne !! C’est pas not Duc le bel Arnaud de Monter bourgeoise dont le bourgogne teinte rougeoisement ses sens badins et veloure ses yeux mâtins, qui abuserait notre jeunesse pour un tonneau tout à fait viticole, mais néanmoins révolutionaire.
Parce que avouons St Emémilions, en euros ça vaut pas un bon Juliénas en Beaujelai vaut mieux que …..

Écrit par : martingrall | 17/06/2006

Pyrom-Anne a la dent dure et l'humour des plus mordants :

"Erratum : Vous aurez sûrement rectifié de vous-même la coquille dans le communiqué de la rédaction cité plus haut. Il fallait lire bien sûr : "Il (Serge July) a toujours été le RAMPANT devant toutes les intrusions, toutes les influences qui auraient pu mettre en danger notre intégrité et nos valeurs"."

Ca picote, Serge ?

Écrit par : Olivier Bonnet | 17/06/2006

JULY NORTON DEFENDER

Logiciel pour éviter les intrusions malveillantes et toutes les formes de virus idéologique. Spécialement conseillés au professionnels de la presse. Installation rapide dans toute les salles de rédaction.

Je te fais un prix, Sébastien, 6000 euros

Écrit par : Fulcanelli | 17/06/2006

@ sébastien
bravo

Mais ça fait des années que je n'achète plus Libé (en plus en Italie il coûte plus cher) et que je me contente de l'édition web, je lis Pierre Marcelle, Schneidermann une fois par semaine, et hop!

@ delphine

J'adore votre texte sur l'actu.

Le texte du projet de loi sur l'immigration: une honte, indécent!
Après avoir les avoir évangélisés, avoir pillé les ressources naturelles, leur avoir envoyé nos déchets, avoir pollué leurs fleuves (vu un reportage terrifiant sur le Niger) on va voler les "cerveaux" des Africains.

Lamentable!

@ Olivier
T'es déchaîné ce matin!

Écrit par : Céleste | 17/06/2006

@ tou(te)s
Salut. Fébo, fécho. C'est cool.

@ Delphine
En même temps, si je veux parler de Libé, je parle de Libé. Non mais c'est vrai, quoi ;-)
Suis d'accord avec toi: mille sujets par jour pour nous énerver. Ou nous amuser, why not. Mais le choix est forcément subjectif, non?
Là par exemple je lis ce matin dans... "Libé", qu'UN SALARIE SUR DIX, dans notre beau pays, a recours aux banques alimentaires pour se nourrir. Et je sais que c'est de ça que je vais parler ici demain. Parce que ça me fout les winnies, à un point que tu n'imagines pas.

@ Olivier
J'adore ton diagnostic sur le Docteur L. :-))))))))
Je croyais être seul à l'avoir percé à jour, le Petiot du Net. :-))))))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/06/2006

@ le Sachem

Ah ? Toi aussi, tu viens de tomber dessus ?
Quand j'ai vu le lien dans le Rezo, j'ai sauté dessus et ça m'a pas du tout du tout étonnée, vois-tu...

Et après, tu as la MAM qui t'assène sans rire que les classes moyennes (rappelons que c'est au-dessus de 2500 euros par mois) composent 80% de la France contemporaine...

Bon.
Je retourne m'AJTer à écouter Ginzhu... ;)

Écrit par : Grabuge | 17/06/2006

La Pimprenelle du Poitou a été entartée.
Et comme elle est triste et méchante, elle a annoncé qu'elle allait porter plainte contre l'entarteur... qui a été immédiatemment mis au trou.

Écrit par : leopod trepper | 17/06/2006

@ leopold
Seigneur tout puissant...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/06/2006

La Pimprenelle Entartée, c'est un bon titre pour un blog...

Écrit par : leopold trepper | 17/06/2006

@ Sébastien

Là par exemple je lis ce matin dans... "Libé", qu'UN SALARIE SUR DIX, dans notre beau pays, a recours aux banques alimentaires pour se nourrir. Et je sais que c'est de ça que je vais parler ici demain. Parce que ça me fout les winnies, à un point que tu n'imagines pas.


t'as du pognon, c'est Danacol, l'alicament,

t'as pas de pognon, c'est bancaliment, un panier garbi avec des pâtes et une boîte de petits pois

t'a pas de bol, je vais faire l'éloge de King Crimson après le Floyd

t'as du bol, il faut se cantonner au riz

Écrit par : Fulcanelli | 17/06/2006

faut que je pense a envoyer une caisse de Laudun à Martingall

faut que j'y pense

Écrit par : rep ban | 17/06/2006

Ouais, si t'es riche, tu te fais baiser avec des alicaments qui n'ont JAMAIS, mais jamais fait la preuve d'une diminution de mortalité ou morbidité ( le mantra sur le cholestérol qui baisse, si ça vous intéresse, je vous en explique la perversion)

si t'es pauvre, c'est bancaliment

Écrit par : christian 3616 lehmann | 17/06/2006

rep ban j'ai tout fumé la moquette et je l'ai déjà toute remplacée par des ardoises, du Gard.

Écrit par : martingrall | 17/06/2006

Tout à fait Christian, j'ai oublié de dire, riche et bête, comme ceux qui croient sur parole Jacques Veber

Enfin, pour ce qui me concerne, pour 2 euros, le prix d'un biberon de danacol, j'achète 2 kilo de fèves sur le marché de Talence, si si, ça va faire pâlir d'envie Sébastien...

Quant à mon taux de cholestérol, il va bien, ma dernière analyse remontant à 1986.

quel rapport avec le mantra et le cholestérol ? Tu veux nous faire consommer de la d'Inde ?

Écrit par : Fulcanelli | 17/06/2006

C'est drôle, il en est aussi question sur le billet que je suis en train d'écrire, de ce pourcentage de salariés...

Écrit par : Olivier Bonnet | 17/06/2006

Nicolas Sarkozy vend des français bien formés à deux dollars et achète des Africains pas formés à un dollar la différence, elle est où la différence. Tous les hommes sont égaux.
Ce qui me gène c’est qu’à chaque fois les lois Sarko ne respectent pas la règle législative, et que les socialistes sont en week-end . Lundi c’est réunion avec Boutih. L’autre dit en charentaise.

Écrit par : martingrall | 17/06/2006

J'écris quant à moi un billet sur le conformisme et l'ennui.

Aujourd'hui 17 juin 2006, Ingrid Bétancourt est toujours otage


et cela fait 312 jours que le blog d'Eric Dupin est ennuyeux

Au fait, qui pourrait me signaler d'autres blogs ennuyeux, à part le mien et celui de Juppé ?

Écrit par : Fulcanelli | 17/06/2006

le costiere fait baisser le cholesterol
et empeche aussi, ma voisine de s'enerver apres ces enc...ces gentils girondins
luttons contre les exces de bile de ma voisine
luttons contre ce gros acteur qui mange des yaourts et qui parle la bouche pleine
buvons du costiere
avec des feves

Écrit par : rep ban | 17/06/2006

@ Fulcanelli.
Merde, tu joues pas le jeu.
On avait dit: TOUT.
Mais PAS King Crimson.
@ leopold
"La Pimprenenelle Entartée Du Poitou" (qui a de la chantilly dans les veuchs)?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/06/2006

@ Fulca
Otage, ô désespoir.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/06/2006

Je suis sûr que même Guy, réftactaire aux élections, voudra bien voter


Quel candidat entarter avant les élctions de 2007

1. Arlette Laguilier
2. Olivier Besancenot
3. Dominique Voynet
4. Ségolène Royal
5. François Bayrou
6. Nicolas Sarkozy
7. Philippe de Villier
8. Bruno Mégret
9. JEAN-MARIE LE PEN
10. Un autre candidat qui ne figure pas dans ce sondage.

http://forum.hardware.fr/hardwarefr/Discussions/Sondage-special-entartage-candidats-2007-sujet-60135-1.htm

Écrit par : Fulcanelli | 17/06/2006

Anne les lois se font et se défont. Mais c'est vrai que Sarkozy radicalise!
Et il va s’en prendre du c^té de sa droite.
Cette droite Sarkosiste n'est plus que de la merde.
Et il n'y a pas dûperie. le Béarnais il est dans mon opposition.

Pour l’uniforme tu as encore raison chaque fois que je me rends dans un tribunal il est vrai qu les juges se sont trompés d’uniformes, bien que certains portent fourragères et médailles. Il faudra pensait à changer la couleur de la robe noire en un Kaki du plus véridique effet.

Écrit par : martingrall | 17/06/2006

Allez, rigolons entre amis:

Interviewé, Jacques Weber, gro... grand acteur, geint:

"Pour être franc, je préfère qu'on m'associe à Cyrano qu'à Danacol. Je suis d'ailleurs un peu surpris, car beaucoup de mes camarades ont fait des pubs et on ne les embête pas avec cela"

Et DANS LE SPOT le plus récent de cette campagne, il explique même:
"si j'ai accepté de faire cette pub, ce n'est pas pour l'argent, mais parce que ça marche".

Continue, Jacques. Ce n'est plus à Cyrano qu'on va t'associer, mais à Pinocchio.


PS: question subsidiaire. Un autre IMMMMENSE acteur français a été mêlé à une affaire de publicité pour le cholestérol, avec morts à la clé.
Ca vous dit quelque chose?
M'étonnerait... allez, Sébastien, Guy, les z-initiés z-honnêtes..., une idée?

Écrit par : christian 3616 lehmann | 17/06/2006

Le départ de Serge ne me tirera pas de larme.
Surtout avec les indemnités qu'il recevra et qui plomberont encore plus les comptes du journal.

De toutes façons, dans la famille des Serge, je préfère Victor.


July est parti
A quand Colombani ?
La pimprenelle entartée
Guy Drut va aussi y passer !


Zgur

Écrit par : Zgur | 17/06/2006

@ Christian

Ce ne serait pas en rapport avec le produit Bayer retiré en catastrophe des étals ?
Mais ils ont fait de la pub pour ce truc ???

Écrit par : Grabuge | 17/06/2006

Réponse: Oui. Et oui. T'es forte... Mais l'acteur?.. ;-)
( je fais sérieussment dérailler le sujet, là, je ferais mieux de reprendre ça chez moi plus tard) Revenons à Serge. et à LPDP entartée

Écrit par : christian lehmann | 17/06/2006

Ségolène faisant la pute du moralisme dans les médias, mérirait bien une tarte... oui... mais une tarte catin !

Écrit par : Fulcanelli | 17/06/2006

@ Christian

Ah, ba maintenant que t'as fait déraillé le sujet, t'assume...

Que des jolis mots en plus : Cérivastine, Cholstat, Staltor...

Je sèche sur l'IMMMMMMMMENSE. Ca m'énerve. Je trouve toujours tout d'habitude.

Mais, en fouinant, j'ai trouvé qu'un certain Docteur était, tout comme moi, membre d'une association - que Séb qualifie à l'envi de "soc-dém" ;-) - qui tient son AG ce week-end... Eh bien disons, que cette découverte ne m'étonne pas vraiment ...

signée une rescapée de l'Isoméride.

Écrit par : Anne | 17/06/2006

@ Christian

Cérivastatine, pardon.

Écrit par : Anne | 17/06/2006

@ Christian

Je continue à dérailler dans le sujet :

"les vieux maos ont abandonné la lutte des classes pour la lutte contre le cholestérol" Denis Robert

Écrit par : Anne | 17/06/2006

Docteur,
doucement sur les statines et ne pas abuser de la pompes à protons.......

Écrit par : olivier de melgueil | 17/06/2006

Il empoche combien pour partir, Serge?

Écrit par : olivier de melgueil | 17/06/2006

C'est qui l'immense acteur, docteur Justice ?

Écrit par : Olivier Bonnet | 17/06/2006

@ Olivier

Pour répondre à ta question :

Serge Rotary demande 500 000 euros d'indemnités (rapport à son ancienneté).

Sans commentaire, ça me gave. L'info de Zgur chez le boss m'a filé la migraine. Et ça passe pas.

Écrit par : Anne | 17/06/2006

Guillaume. Guillaume D.
Celui qui trouve que Mamère fait chier dans son petit costume en velours en médisant sur son pote Khalifa...

Écrit par : christian lehmann | 17/06/2006

@ Docteur Justice

Alors c'est pas Guillaume, c'est Gérard !
Et Mamère n'a pas de "peitit costume en velours" mais un bon gros vieux futal à grosses côtes... mais en plus du cholesterol, Gégé a besoin de lunettes...

Écrit par : Grabuge | 17/06/2006

@ Christian Lehmann

Khalifa, c'était l'idole des médias, enfin de certains.
Le chéquier généreux et les relations pipoles qui vont bien ...

Il est où maintenant ?
A Londres non ?

Et qui osera poser une question à ce sujet aux Depardieu ?

Zgur

Écrit par : Zgur | 17/06/2006

Effectivement, Gérard D.
Ils m'insupportent tellement tous les deux que j'ai fait un gros lapsus
( pas de contrepèterie, monsieur Bonnet ;-)

Écrit par : christian lehmann | 17/06/2006

Bon, j'arrive, et je repars déjà. Voir l'info de Zgur chez le Boss.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/06/2006

Contre la phobie des stéroïdes, rien de tel qu'un astéroïde, pour contempler la situation d'un autre point de vue, spatial, éthérique, planant...

Écrit par : Fulcanelli | 17/06/2006

@ Fulca
J'te l'dis plutôt ici, bien peinard, au coin du feu: je trouve que t'as carrément abusé avec olivier de melgueil, sur le DEL. Tu nous habitues cent fois par jour à VACHEMENT MIEUX que ça.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/06/2006

@ Sébastien,

tu as raison, je vais revenir à mes fondamentaux, un petit laïus sur Genesis de la belle époque puis un traité sur Yes et aussi la place du Floyd dans la culture contemporaine.

Pour l'affaire OdM, les racines sont dans un mal dont on soupçonne le germe en lisant ma bio, ce qu'à fait le camarade Guy, oui, Guy, je vais l'appeler cette semaine

Écrit par : Fulcanelli | 17/06/2006

@ Fulca.
Chuis même prêt à endurer Genesis... Oh mon Diiiiiieu. Genesis... Si tu promets de ne plus faire le coup de Touvier à un gars qui ne le mérite pas. ;-)
(Et je vais lire ta bio).

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/06/2006

Rien à voir, c'est juste pour demander si AJT à bien un rapport avec "Petit Agité" et si Vive le feu à bien un rapport avec "Vive le feu" ?

Salutations bérurières !

Écrit par : Monsieur X | 17/06/2006

@ Monsieur X
Ben je veux qu'y a un rapport.
Même que tout à l'heure (demain à 00.05) y aura ici ENCORE un billet avec une bande-son bérurière: "On A Faim!"
Salutations de même ;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/06/2006

@ ils se reconnaîtront..
La particule ne nous rend pas inhumain, nous aimons aussi le jeu et les putes…voir du coté de la savoie…

Écrit par : Olivier de Melgueil | 17/06/2006

Dans la série "les socialistes sont dégoûtants", je demande le Président du groupe.

"Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault, se déclare favorable aux propositions de Ségolène Royal sur la délinquance et les 35 heures, qui ont suscité un vif débat au sein du PS.

"Rien ne me choque dans ce qu'elle dit et je constate que son approche d'un 'ordre juste' rencontre une vraie résonance dans le pays", dit-il dans une interview au Journal du dimanche.

"Je partage sa volonté d'aborder tous les sujets sans tabou : le patriotisme, ce n'est pas Le Pen, la sécurité, ce n'est pas Sarkozy, la famille, ce n'est pas Villiers, le civisme, ce n'est pas Villepin", ajoute-t-il."

Il a oublié de préciser : "la politique digne, ce n'est pas Ayrault". Mais vous l'aviez déduit de vous-même.

Écrit par : Pyrom-Anne | 17/06/2006

Petite jubilation : je vous laisse apprécier

http://fr.news.yahoo.com/17062006/202/usa-un-universitaire-remet-en-cause-la-tolerance-zero-de.html

Écrit par : Pyrom-Anne | 17/06/2006

@ Anne
Yes !!!
Je l'ai lu tout à l'heure et je me suis bien bidonnée...
Surtout sur le dézingage de Guiliani !
Depuis le temps que j'attendais qu'on fasse tomber ce pignouf de son piédestal de stuc !

Écrit par : Grabuge | 17/06/2006

Bonne nuit, les AJT.

Écrit par : Olivier | 18/06/2006

Oui, en effet, PyromAnne.
Les socialistes sont dégoûtants.
Pour le vérifier, actualisez: nous sommes dimanche. Jour nouveau, billet nouveau.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/06/2006

Tiens, Sébastien déconne. Ce n'est pas nouveau, ce garçon ne peut s'en empêcher, c'est dommage...
Sinon que j'ignorais qu'il tenait son blog, que je découvre tout à fait par hasard, en cherchant des nouvelles des éoliennes horizontales (mais que fout ce blog dans les référencements des nouvelles turbines pour HLM durables ?!!!).
Je passe sur mon interrogation professionnelle immédiate (mais pourquoi ne lis-je pas dans un journal, voire dans 20mn, tous ces cris indignés ? Qu'un titre, même gratuit, serait plaisant, si l'on y trouvait cette verve ? Et pour quelle raison, diable, garder pour le web ce qu'on n'ose imprimer ?).
Mais je ne peux m'empêcher quand même, par souci de justice, de contredire mon jeune camarade stalinien.
Pour avoir travaillé 13 ans à Libération, produit quelques scoopinets (pas vrai, Seb ?), et publié notamment quelques affaires crapauteuses, y compris sur des actionnaires extérieurs de ce beau journal... je peux affirmer, sereinement, que je n'ai jamais - repeat : "jamais" -end of quote - connu de censure. Mais qu'au contraire Serge July a toujours protégé les journaleux de Libé des retombées fulminatoires des crapauds mis en cause.
Qu'il s'agisse des ragnagna de Mitterand, quand nous avons sorti l'affaire "Vibrachoc" (mettant en cause des proches -très proches- du président socialiste), ou l'affaire de sa tombe au mont Beuvray; de l'affaire du sang contaminé, des premières révélations sur l'affaire des frégates de Taiwan... qu'il s'agisse des hurlements du charmant Chirac, menacant de nous ruiner la vie et la carrière; voire des piallieries de bas étage demandant mon licenciement (bonjour, Alain Minc), je n'ai jamais eu de Serge July de remarques autres que 1. "T'as vérifié ?" 2. "Tu m'emmerdes : à cause de ton papier, je vais encore me taper Untel pendant 2 heures, et il est atrocement chiant".
Suite à quoi l'article en question était publié, sans autre forme de procès.
Je m'étonne donc fortement que Sébastien affirme avoir été censuré à Libé.
Mais quand je repense à la façon dont je le "censurais" moi-même à Charlie Hebdo, à ses débuts, quand j'en étais directeur de l'information, je me dis qu'il s'agit juste d'un glissement sémantique.
Peut-être le papier "censuré" n'était-il qu'en retard, une fois de plus, ou mal construit par un jeune pigiste doué mais qui n'avait pas le mordant, hélas, que je lui constate aujourd'hui sur ces pages ??? (que c'est bon, parfois, d'être méchant-mais-juste...).
Je constate de plus, en découvrant ces blogs de 20mn, que nombre des énervés qui mordillent avec une vertu furibonde les infâmes mocassins de Serge July ont été formés, directement ou indirectement, à l'école Libé - pour le meilleur et souvent pour le pire (je pense notamment, en seconde partie, aux titres en forme d'almanach Vermot qui ornent les pages que je feuillette sur ce site).
Je note également que tous ceux qui tirent aujourd'hui sur ce qui reste de Libé ont échoué - à y entrer, à s'y maintenir ou à s'y plaire.
Et je me dis que ceci ressemble fort à telle ou telle fable de la Fontaine, parlant de renard et de raisins.
Il est de bon ton de critiquer July, et je connais 2 458 759 bonnes raisons pour le faire.
Mais tuer le père n'en est pas une, valable.
Et l'accuser de censure, encore moins.

Écrit par : François Camé | 28/06/2006

"Que c'est bon parfois d'être méchant-mais-juste" écris tu François Camé.
Ne devrait-on pas plutôt lire le contraire : "qu'il est bon parfois d'être méchant mais injuste" ?
Qu'y-a-t'il - au juste ? - de juste dans ton propos ?
Et d'où - au juste ! - parles- tu pour prétendre donner ainsi la leçon ?
Que sais-tu de l'épisode de censure dont parle Sébastien ?
Étais-tu encore à Libé ? Évidemment non.
Je trouve donc ta saillie particulièrement mal venue.
C'est surtout son ton pour tout te dire qui me déplaît. Surtout ce que tu sous-entend.
J'ai en fait l'impression de recroiser quelqu'un que j'ai connu dans une autre vie et dont l'incapacité à conserver le pouvoir là où il est passé l'a peut-être bien rendu aigre.
Je le regrette.
"Jeune camarade stalinien" écris-tu.
Les mots ont un sens. Je vous connais tous les deux. Je ne vois qu'un vrai stal.
Tu aurais pu t'abstenir.

Écrit par : guy birenbaum | 28/06/2006

@ François Camé, dont acte.

Écrit par : martingrall | 28/06/2006

Alors je me lève, et je tombe là-dessus.
Et je vais rester calme, parce que, comment dire?
Il y a des moments comme ça, où on préfère laisser couler, rester sur des bons souvenirs. (J'ai bossé -comme pigiste- avec François Camé à "Charlie", et c'est un bon souvenir.)
Qu'ajouter, sinon que "ça" me fait de la peine.
Que ceux que l'épisode "July fait clic-clic avec ses petits ciseaux" intéresse en trouveront le récit détaillé et documenté dans deux ouvrages de référence: "Nos Délits D'Initiés" (Guy Birenbaum), "Impunités Françaises" (Sébastien Fontenelle).
Que je n'ai aucune sympathie excessive pour Joe Staline, dont j'aimais bien la moustache, cependant. (Enfin non, même pas, c'est marrant comme j'ai pas l'esprit à la déconnade, tout d'un coup.)
Et que je partage assez tout ce qu'a répondu mon AMI et camarade Guy.
Putain.
Y a des MATINS comme ça où on ne devrait PAS se lever.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/06/2006

Voilà François CaLmé ;-)

Écrit par : Olivier Bonnet | 28/06/2006

Guy, mon cher Guy,

Si les mots ont un sens... Alors ce qu'écrit Sébastien sur Serge July est faux, diffamatoire, inutile et pour tout dire : très très vilain.
Quand bien même le cas de censure mentionné par Sébastien serait avéré, ce que je ne crois pas - mais peu importe dans cette démonstration - les phrases ci-dessous :

"Parce que Serge n'avait besoin de personne pour "trapper" un papier. Ou pour le censurer, si vous préférez. En toute "indépendance", il va de soi. Je sais de quoi je parle: je l'ai personnellement expérimenté. Voui.
Il manque juste ça, dans le vibrant hommage des gens de "Libé" à leur futur ex-patron: une photo de Serge, avec sa petite paire de ciseaux. "Indépendance rédactionnelle"? Ben voyons! Et avec ça? Un croissant?"

... les phrases ci-dessus, disais-je, n'évoquent pas un dérapage Juliesque unique et regrettable, mais laissent clairement entendre que Serge a toujours et régulièrement pratiqué la censure.
Ce qui est parfaitement-totalement-intégralement faux. Et c'est ce que je tenais à signaler clairement.
(même si mes rapports avec Serge sont aujourd'hui inexistants, après avoir été ... désagréables lors de la reprise par Chargeurs de la majorité du capital de Libé, il faut savoir être juste, nom d'une pipe).

Quant au ton... Guy, mon très cher Guy, je pourrais avec quelque amusement te retourner tes questions ("as tu été à Libé", "sais tu comment cela s'y passe" : évidemment non, etc.).
Je pourrais même te renvoyer cette délicieuse question, que tu poses et qui me chatouille toujours autant le zygomatique : "d'où tu parles, coco ?".
Mais, çà, je ne le ferai pas : j'aurais trop peur de me retrouver déchiqueté dans le Blog d'Anne Kerloc'h - que je découvre du même coup, avec plaisir - pour abus stylistique et usage de clichetons stupéfiants...
(t'aurais pu t'abstenir, coco !)

Pour le reste : Sébastien, mon gars, il faut toujours se lever avec plaisir le matin, c'est meilleur pour la santé.
Je pense qu'avec toi, il doit être plus facile de plaisanter, même sur le petit père des peuples (et moi idem, bon souvenir de Charlie).
Mais je maintiens que tu déconnes sur July, et que la justesse du propos (je n'ai pas dit la modération, mais la justesse) est une qualité essentielle d'un journaliste, surtout quand il est en colère...
On peut se laisser embarquer le clavier dans un flot de rage injuste, mais on peut aussi reconnaître ensuite - sans honte - qu'on a été un peu loin.
Chiche que t'es cap' ?

(Parenthèse amusée avant de conclure : Sébastien, mon gars... stigmatiser la vision libérale de Serge July, pourquoi pas... Quoique, économiquement, j'ai surtout vu chez lui... une absence de vision !... et au pire des attitudes "ninistes" mitterrandiennes....
Mais je découvre, dans les écrits, éditos, blogs d'autres red'chefs des flots d'assertions reagano-friedmaniennes aussi fondées qu'une tente de camping - qui, par comparaison, font passer le n°1 de Libé pour un commissaire politique de sovkhoze et arrivent à laisser pantois jusqu'au patron buveur de sueur prolétarienne que je me vante d'être, aujourd'hui. Dommage qu'ils échappent à ton ire... Ou t'auto-censures tu ?)

Ceci posé, comme personnellement je ne suis pas très bloggeur, je vous laisse, avec amitié, apporter le dernier mot et poser le point final à cette atroce et bouleversifiante controverse.
Bises.

Écrit par : François Camé | 28/06/2006

Ben le v'là tout chamboulé, not' Sachem!
I' faut pas! La défense immédiate du brave (comprendre ce mot en langage sioux) Guy est assez magnifique pour en remercier celui qui la justifie. Le brave (même origine) Danse avec les houx va en remettre une petite louche.
Un ancien de Charlie sait trop bien, forcément, ce qu'est la censure et peut comparer les silences absolus du régime des petits copains avec la liberté restreinte aux ciseaux de Libé. Les omertas demandées par Renaud, par exemple ? Chez Charlie, on n'en dit rien. Chez Libé, on ne veut pas le savoir. "J' veux pas l' savoir", bonne devise commune au crétin ignorant et à l'ouvreur de parapluie.
Quand il " note également que tous ceux qui tirent aujourd'hui sur ce qui reste de Libé ont échoué - à y entrer, à s'y maintenir ou à s'y plaire", il en oublie au moins un qui y est entré et n'a pas cherché à s'y maintenir parce qu'il ne s'y plaisait pas. Mais alors PAS-DU-TOUT.
Quant à tuer le père, c'est le papa de Fontenelle qui va être content! Le sachem serait le fils caché de Serge July ? Impossible! L'occasion serait trop belle de l'appeller Mazarin ;-)
Allez, Fontenelle, ventresaintgris, cornegidouille et palsanbleu, venez un peu sur mon pré! C'est l'heure de l'exercice.

Écrit par : Fleuryval | 28/06/2006

Alors je précise.
J'ai dû écrire, si mes comptes sont bons, quatre papiers pour "Libé", comme pigiste, depuis trois ans.
Trois seulement ont été publiés.
Le quatrième est celui qui a été censuré.
Ni plus, ni moins.
Je ne dis pas que July est coutumier du fait.
Je n'en sais rien.
Je parle d'une statistique, qui ne vaut sans doute que ce qu'elle vaut, mais pour laquelle "je sais d'où" et de quoi je parle: quatre papiers, un trappé.
Ca fait beaucoup.
Maintenant je suis tout à fait disposé à croire que "Serge" n'a fait ça qu'une fois dans sa vie.
Et que c'est tombé sur moi.
Why not?
Je clos cet échange.
Je veux, je le répète, rester sur de meilleurs souvenirs de François Camé.
Avec Guy, pas de souvenirs: une amitié quotidienne, qui commence même à durer, et qui est l'une de ces petites choses minuscules qui font que la vie est douce.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/06/2006

C'est beau, tu sais, ce que tu dis de ton amitié avec Guy.

Écrit par : Olivier Bonnet | 28/06/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu