Avertir le modérateur

30/06/2006

Dessins De Merde

medium_hp_scanDS_6630918345.3.jpg

Il est hyper-drôle, ce dessin, non?
medium_hp_scanDS_6630916411.2.jpg

Et çui-là? L'hôtel quatre étoiles avec "chambres, allocations sociales et petit déjeuner inclus"? Il est pas hilarant? Il est pas franchement à se tordre?

Non? Vous ne les trouvez pas marrants?

Ben moi non plus, pour tout vous dire. Je les trouve atroces. Dégueulasses. Obscènes.
Surtout ça.
Obscènes.

Ces répugnants crobards illustrent le grand dossier qui fait la couverture du "Point", cette semaine.
"Le Point": l'hebdomadaire de la Droite Décomplexée Briseuse De Tabous, dont le fondateur, Claude Imbert, se proclame volontiers "un peu islamophobe".
Le dossier de couverture du "Point" de cette semaine: "Les tricheurs du chômage". Sous-titre: "Comment l'aide à l'emploi tue l'emploi". Une façon originale d'aborder le problème du chômage.
Ceci, pour la couverture.

Parce qu'à l'intérieur, pages 60 à 69, le dossier devient: "La grande triche sociale".

Notez, au passage, par le choix des mots, l'extension du domaine de la haine.
Ce ne sont plus seulement les chômeurs, qui sont les salauds. Mais d'un seul coup, tous les pauvres. Tous les bénéficiaires d'une aide sociale. Foutus salopards de pauvres. Tous des voleurs.

Et bien sûr, c'est un tabou. Les pauvres sont des ordures, et personne n'ose vraiment le formuler. Sauf, bien sûr, la Droite journalistique Décomplexée Briseuse De Tabous. Sauf "Le Point", qui prévient: "Attention, tabou! Parler de la triche aux aides sociales est spécialement incorrect, en France".
Tabou.
Incorrect.
Je ne supporte plus la novlangue de ces mecs-là. Leur façon de pervertir notre vocabulaire pour se poser en Derniers Rebelles, alors qu'ils passent leur temps à lécher des culs libéraux.

Parce que regardez-les, ces dessins. Voyez le message qu'ils délivrent. Les chômeurs sont des rentiers. Les RMIstes, des privilégiés, qui se gobergent, les doigts de pieds en éventail, dans des hôtels quatre étoiles.
Vous savez ce qu'ils diront: "Mais-vous-n'avez-pas-compris-que-c'sont-des-caricatures?"
Ben non. J'ai pas compris. Et pour cause. Entre ça et la tonalité moyenne des papiers du "Point" sur tout ce qui ressemble à une solidarité sociale, y a au maximum l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette.
C'est pas VRAIMENT des caricatures, ces dessins.
Plutôt des éditoriaux, à peine plus excessifs que ceux de Claude Imbert.

Mais je veux bien admettre qu'il s'agissait de forcer le trait. Vous me connaissez: j'adooooore ce que permet la liberté d'expression. Grâce à elle, nous pouvons l'énoncer tranquillement: ce que nous avons-là, c'est une série de sales dessins bêtes et méchants.

A vomir.

Commentaires

FOG relance ça tous les quatre mois à peu-près. La dernière fois, c'était Jacques Marseille ( lave ta bouche au savon, mon garçon, tu étais prévenu) qui s'y collait avec ces salopards de malades en affection longue durée et leurs profiteurs de médecins en secteur 1 qui refusent même pas les CMU, c'est vous dire les pervers! Et tout ça illustré par des dessins aussi obscènes que ceux-ci, sinon pire. Des dessins de... Wolinski ( ah ah, tu veux une deuxième ration, tiens, finis la bouteille de Paic Liquide...)

Je crois qu'il faut imaginer le dessinateur au-dessus de sa feuille. Et se poser la question:
est-ce qu'il ne sait pas ce qu'il fait?
est-ce qu'il sait ce qu'il fait, mais il fait froid dehors ( pas pour Wolinski, certainement) et il faut bien que certains s'en sortent?


Heureusement, Montebourg est là pour sauver l'honneur.





( long glapissement de hyène malade)

Écrit par : christian lehmann | 30/06/2006

Prems, en plus

Écrit par : christian lehmann | 30/06/2006

@ CL
Et cette fois-ci (évidemment) c'est encore Marseille qui s'y colle.
Deuze.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

Le retour des classes dangeureuses !

Et des lois scélerates !
Celles qui ont déjà été votées ...
Et celles qui sont dans les cartons de Sarkozy ...

Stoppons sa résistible ascencion soutenue par une presse aux ordres qui n'ont même pas besoin d'être donnés (voir la couv de VSD sur Sarko et cécilia cette semaine).

Zgur

Écrit par : Zgur | 30/06/2006

Faut se réjouir malgré tout de ces saloperies qui sortent car elles traduisent le fait que ces libéraux décomplexés sont mal dans leur peau de winners à la con, suintants de rancoeurs et serrant leur petits poings de fayots.
Ils devinent bien que leur discours est de plus en plus minoritaire. Ils ont pris 2 méchants coups sur la cafetière : avec le NON au TCE et avec le retrait du CPE.
Moi, ils me font pitié ces abrutis car ils sont en position de vaincus.
J'ai hâte de les voir couiner quand EDF sera re-nationalisée et en attendant, J-1 pour la chasse à l'enfant.
Tous à la manif demain 1er juillet, contre les expulsions des gosses, contre cette ignominie sarkozienne.

Écrit par : Hervé | 30/06/2006

@ Hervé
Merci pour ce rappel.
En effet.
Tous à la manif. (Bastille, 15 heures).
C'est aujourd'hui que la chasse à l'enfant est ouverte.
C'est aujourd'hui qu'il faut aller signer la pétition RESF:
www.educationsansfrontieres.org
C'est aujourd'hui qu'il faut, juste, se répéter qu'on ne peut pas toujours TOUT laisser passer.
Merci, Hervé.
Sur le reste, je ne partage pas ton optimisme.
Je ne crois pas qu'on"les" verra "couiner" de sitôt.
Je ne crois pas que les "socialistes" veuillent renationaliser EDF.
Par exemple.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

Donc, pour que tout soit bien clair:
Manif SAMEDI 1ER JUILLET à 15 heures place de la Bastille à Paris.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

Scandé dans les tribunes du Parc : "Marseille, Marseille, on t'enc... " Ah bon, ils ne parlent pas du "journaliste" ?
Sébastien Fontenelle, que je vénère (et qui nous vénère en verlan) tel le demi dieu qu'il est, a raison. C'est à vomir. Christian, au secours, vite, distribution de médocs contre nausées, maux de ventre et vomissements. Double ration avec la chasse aux enfants étrangers.
Et au fait, triple ration : lisez "Israël 2006 Gaza Tour"
http://olivierbonnet.canalblog.com/archives/2006/06/30/2203912.html

Écrit par : Olivier Bonnet | 30/06/2006

@hervé je serai pas aussi optimiste que vous.

Parmi les gens qui ont voté Non autour de moi, j'en ai entendu pas mal gueuler qu'ils en avaient marre de payer des impots pour tous les assistés, que eux, classes moyennes, n'avaient "droit à rien" car "trop riches" pour avoir les minimas (allocs, CMU...) , et trop pauvres pour "vivre correctement".

Et j'ai aussi un pote de condition modeste (CFA de téléphonie, habitant en normandie, fils d'immigré espagnol ayant grabndi en hlm) qui fulmine de voir "les médias" se mobiliser pour les sans-papiers alors "qu'on le laisse crever" dans son trou normand sans boulot, sans service public, sans accès à la culture (faut aller à Caen ou Cherbourg, 1h de bagnole, pour trouver la moindre Fnac ou médiathèque)...

et m'est avis qu'il est pas le seul "salaud de pauvre" (mais certes petit blanc, donc pas défendable) à penser cela...

Écrit par : Peter Covel | 30/06/2006

@ Peter
Il est un peu navrant, ton pote, non?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

@ Christian (coup bas) Lehmann

"Heureusement, Montebourg est là pour sauver l'honneur."

Salaud de médecin de secteur 1 !

;-))))))))))))

Écrit par : Pyrom-Anne | 30/06/2006

Cest un vieux problème que l'absence de solidarité entre exploités, trés vieux problème, difficile à vivre et à résoudre.
Je me suis longtemps tracassé sur le sujet comme toi sûrement, tout en veillant à bétonner mon engagement. Je fais toutes les grèves, même celles qui ne visent qu'à constater un rapport de force (en gros tu perds du blé pour pas grand chose) mais je crois à la valeur de l'exemple et au respect des luttes qu'ont mené nos aieuls, souvent périlleuses pour eux comme pour leurs proches.
Il faut se battre, toujours se battre, avec ses moyens modestes, et ne pas stigmatiser ceux qui n'en n'ont pas la force car fatigués par les difficultés de la vie.

Les pauvres ont toujours des souffre-douleurs, des plus pauvres qu'eux, les immigrés qui mangent le pain des arabes, les animaux, leur conjoint, de la même façon que les agents de maîtrise et les cadres passent leurs nerfs sur leurs subordonnés afin de sublimer toutes les lâchetés et compromissions qu'ils ont concédées.

Écrit par : Hervé | 30/06/2006

"Entre la justice et ma mère, je choisis ma mère", disait Camus je crois.

Donc il reste mon pote. tout navrant qu'il est. Je n'ai même pas à essayer de le dissuader de voter FN. Ca fait longtemps qu'il ne vote plus.

Et puis je ne peux pas obliger les gens à être progressistes (Est-ce qu'on oblige certaines petites racailles à respecter les homosexuels ?). Et puis je serai tenté de lui trouver des excuses. J'ai fais des études, lui non. Pas les mêmes chances au départ.

Donc on ne parle pas souvent politique ou social, et c'est tant mieux, pas envie de l'humilier en lui démontant ses opinions de café du commerce.

Je sais, je suis pas objectif. Mais c'est mon pote, quoi.

Pour info, son coin en Normandie c'est vers Granville. Désert culturel. Mairie népotique. Rurbanité moche alentours. Alcool et tuning pour les enfants d'agriculteurs. Comme beaucoup de coins en province.

Purée, qui s'occupe de ces gens là maintenant ? Quel lien social ? J'ai réalisé que "l'intégration" à la modernité ne concerne pas que les immigrés.

Écrit par : Peter Covel | 30/06/2006

Ces dessins sont indécents. J'ai déjà errer dans les couloirs des Assédic et je n'y ai jamais vu aucun rentier ! Remarque, moi, ils m'on carrément radiée parce que je n'ai pas voulu présenter un mot d'excuse pour une abscence à une de leur réunion qui ne sert à rien. A l'époque, je me suis dit : "je m'en fiche, de toute façon, je n'avais droit à aucune allocation (trop jeune, trop vieille, trop tout). Qu'ils aillent se faire voir". J'ai peut-être eu tord : à l'heure qu'il est, je serais peut-être rentière... Et merde ! ;-)

Écrit par : cerise | 30/06/2006

@ Hervé
D'ac.
@ Peter
D'ac.
A plus tard, tout(e)s.
Soyez sages.
Et comme d'hab, n'ouvrez pas aux inconnu(e)s.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

"erré"... Désolée, c'est la colère !

Écrit par : cerise | 30/06/2006

@ Cerise
Ouais, t'es passée à côté d'une fortune.
;-)
Et maint'nant tu r'grettes, quand tu vois passer tous ces voleurs de chômeurs, au volant de leurs grosses bagnoles.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

dans tous les reportages sur " la fraude" que j'ai vus, (fraude aux assedics, aux allocs familiales, aux impots, à la TVA, à l'ISF...) en gros, la même proportion est donnée :

sur tous les assujettis/bénéficiaires : 20%. 20% de fraude.

je crois que quelque soit le système, c'est une proportion - matelas. Indépassable, incompressible. La question c'est est-ce que c'est acceptable pour les finances publiques. A priori oui. Mais les effets sont dévastateurs :
si on en parle pas, les gens disent "on n'en parle jamais de tous ces fraudeurs"
si on en parle, on donne de la visibilité à cette minorité agissante, et les gens sont énervés...

dur dur

Écrit par : Peter Covel | 30/06/2006

Désolée pour la manif, mais demain je serais enfermée chez moi pour finir un papier.
Je rejoins Olivier : docteur vite une ordonnance de P***.
Oui, il existe des fraudes RMI et autres. Oui on peut en parler. Mais est-ce que ça n'est pas largement moins important que la fraude aux impôts (50 milliards c'était ça ton chiffre Olivier non). Est-ce que pour une fois, le Point ne pourrait pas stigmatiser ces salauds de riches qui ne veulent pas participer à la solidarité nationnale (oui j'imagine qu'il n'y a pas que des riches qui fraudent mais en volume d'argent je suis sûr qu'ils sont en tête) ? Les exemples ne doivent pas être dures à trouver dans leur entourage non ?

Écrit par : carole | 30/06/2006

@ Sébastien
Grande forme, ce matin! On vous entend gronder partout ;-)

Écrit par : Fleuryval | 30/06/2006

Avec la carte de l'ANPE, il paraît que l'on a des réductions chez Ferrari et Fauchon. Si, si, c'est vrai. ;-)

Écrit par : cerise | 30/06/2006

Carole : ton intervention est parfaite. Par-faite. PARFAITE.

Écrit par : Olivier Bonnet | 30/06/2006

C'est comme le chiffre des prétendus arrêts de travail litigieux ( je dis bien litigieux, pas bidon): 6%, depuis des années. ca n'a empêché l'umpr, douste, etc..., de lancer ça au peuple. et mardi à la convention santé d el'ump, les nouveaux chiffres étaient là: 16% de fraude. je vais aller voir d'où sort cette nouvelle statistique.....

Écrit par : christian lehmann | 30/06/2006

@ Peter
"(Est-ce qu'on oblige certaines petites racailles à respecter les homosexuels ?)"
La loi oui, et il n'y a pas que les racailles qui sont homophobes et condamnés, cf. le député UMP.

Écrit par : carole | 30/06/2006

Carole,

tant mieux pour la condamnation du député, mais allez faire une réflexion (pour ne pas dire un procès) à une racaille qui insulte un homo dans le métro... Vous me raconterez !

Écrit par : Peter Covel | 30/06/2006

le pire c'est qu'on entend des thèses de ce genre, en un peu moins vulgaire et brutal que le FN bien sur, dans les salons catholiques bien pensants charitables etc.. se voulant sociaux en se penchant sur les pauvres. Je dis généralement "bravo pour les fraudeurs, ils ont bien raison ! ça prouve qu'ils sont astucieux pour survivre", d'autant que ces braves gens sont généralement astucieux pour éviter de payer trop d'impôt

Écrit par : brigetoun | 30/06/2006

@ carole

suivant votre lien : hé bé ca cartonne, la pensée européiste à l'ESJ ;o) (cf les couv de leurs vrais-faux numéro)

et en plus, révélateur : l'apprentissage du journaliste consiste à singer l'existant... on est mal barrés.

Écrit par : Peter Covel | 30/06/2006

@ bridgetoun

admirez les "astucieux", mais alors ne vous étonnez pas que les cons honnêtes de base finissent par péter un câble et par mettre le mauvais bulletin dans l'urne.

Écrit par : Peter Covel | 30/06/2006

@ Peter Covel
C'est un exercice de fin d'année. La création de zéro d'une maquette est très couteuse (temps et argent) et l'intérêt est aussi d'apprendre à écrire pour un lectorat défini : c'est rare que des jeunes journalistes montent leur canard de toute pièce dès la sortie de l'école. On est plutôt embauché par une rédaction et il faut arriver à s'y adapter. Sur les sujets abordés, je ne veux pas juger ça fait un moment que je n'ai pas eu les derniers magazines parus entre les mains. Le contenu est souvent très différent de celui du titre de départ.
Pour celui qui me concerne (lAboRaToires), on a eu la chance de partir de zéro sur la maquette. On a refusé celle proposée : "ça m'intéresse". Mais c'était une petite promo, seulement 11 personnes (contre 50 à 60 chez les généralistes, et maintenant les autres filières y participent aussi), donc plus facile de se mettre d'accord.
Sur européistes : c'est peut-être la position géographique de Lille qui donne cette ouverture, et curiosité. Votre remarque est en contraction avec ce que vous soulignez sur le fait de singer les titres existants, car on reproche souvent à la presse française de peu parler de l'Europe et souvent mal.

Écrit par : carole | 30/06/2006

Juste un mot noté en qualité de RMIste (j'ai grandi dans une cité de banlieue, en plus): Je souscris tout à fait à votre billet... J'ajouterais juste que ce n'est qu'un exemple parmis beaucoup d'autre. Quand on a plus rien à vomir, ça fait mal, et la haine me guette...

Puisque j'y suis, une petite pensée pour ces hordes de bonnes femmes qui se marchent dessus à l'ouverture des soldes... de la haine, je vous dis...

Écrit par : Benoit Mariage | 30/06/2006

Moi, j'ai bel et bien fait fortune aux ASSEDIC.
Pendant un an, j'ai appris à manger le pigeon parisien, j'ai loué mes enfants au réseau spartacus, et j'ai fait gardien de nuit bénévole à Saint-Nicolas du Chardonnet.
Et avec l'argent des allocs, j'ai acheté du shit et de l'Arcelor.

Et vous voyez, maintenant, je fais partie de la France qui gagne.
Quand on veut, on peut.

Écrit par : leopold trepper | 30/06/2006

Léopold, tu aurais pu finir beaucoup plus mal, tueur en série, prêtre ou encore
senior adviser en consulting... comme quoi la population qui n'est pas passée par Louis le grand ou Henri IV a besoin d'être guidée par des contraintes, certes pas toutes agréables, mais nécessaires.

Écrit par : Hervé | 30/06/2006

Vous poussez un peu là!
On peut aussi réussir sa vie avec classe, sans gilet de sauvetage....

Écrit par : edouard michelin | 30/06/2006

Michel Edouard Michelin, le fils caché des deux industriels bienfaiteurs du syndicalisme ?
Sors de ce corps, Besancenot !

Écrit par : Hervé | 30/06/2006

Des clous, moi, je résiste à tout: aux caméras, aux stock option... et aux antibiotiques.

Prenez-en de la graine, petits gauchistes!

Écrit par : la bacterie de jean-luc lagardere | 30/06/2006

Juste deux brèves dans le Libé du 28.06 que j'ai gardées sous le coude totalement en phase avec le sujet du jour : accrochez-vous !

"Le Medef juge "DANGEREUSE" la hausse du Smic...
La présidence du Medef a jugé hier "très dangereux" le "rythme élevé" d'augmentation du Smic ces dernières années. Alors que le gouvernement vient d'annoncer une hausse de 3,05%, elle a souligné la nécessité de "penser les augmentations sur des critères objectifs, l'inflation et le gain de productivité".

Yvon Jacob, membre du Medef, estime que Sarkozy a eu "tort" de traiter certains patrons de "voyous" lors d'un meeting, jeudi dernier à Agen. Selon lui, Sarkozy "porte l'opprobe sur l'ensemble des entrepreneurs français, alors qu'il devrait dire que l'entreprise française, c'est l'avenir du pays".

Est-ce besoin de commenter ? Non. Je crois pas. Ca ira comme ça...

Un autre truc "amusant" : le dessinateur des crobards (si drôles) de Séb est aussi celui d'une illustration pour.... une pleine page de pub dans Libé en direction des actionnaires d'Arcelor qui dit ceci :

"Actionnaires d'Arcelor,

Grâce à votre soutien, Arcelor et Mittal Steel sont sur le point de s'allier pour créer le leader du secteur de l'acier.

Nous sommes heureux que notre proposition soit désormais recommandée par votre Conseil d'Administration.

Avec son soutien ainsi que le vôtre nous sommes confiants dans la réussite de cette opération.

Votre voix a été entendue

Il est important de la faire entendre à nouveau pour que soit rejeté le projet Severstal lors de l'Assemblée Générale prévue le 30 juin.

Le bon choix pour Arcelor : MITTAL"

Etonnant, non ?

Écrit par : Pyrom-Anne | 30/06/2006

Anne, c'est pas bien de se moquer d'un type qui ne peut pas te répondre.


Parce qu'il a la bouche pleine.

Écrit par : christian lehmann | 30/06/2006

La suppression du SMIC est au MEDEF ce qu'un prononcé de non lieu pour forclusion est pour J.Chirac...Le réve d'une vie, l'espoir qui palpiter un coeur tout tendre.
Aussi, toute mesure de rattrapage salarial, si minuscule soit-il, provoque t-elle des réactions et des gémissements de la part des patrons car ça repousse encore plus loin la perspective de suppression de ce frein à l'embauche et gna gna gna qui fait peser sur les moins qualifiés le poids du chômage et gna gna gna ....

Écrit par : Hervé | 30/06/2006

@Pyrom-Anne
À propos de la hausse "DANGEREUSE" du Smic, selon le Medef.
Tu oublies de préciser que ces 3,05 % comprennent 2,75 de rattrapage de l'inflation. Si danger il y a, il ne peut venir que du "coup de pousse" de 0,3 % que notre généreux et néanmoins intrépide gouvernement a cru bon d'y ajouter.

Autrement dit, le smicard touchera à partir de juillet la somme exubérante de 984,61 € (brut) dont 2,87 € qu'il doit à la générosité irréaliste des partageux qui nous gouvernent. À ce train là, les pauvres risquent de rattraper en moins de deux le niveau de revenus des Zaccarias et autres Forgeard, ce qui ne manquerait pas de mettre toute notre économie par terre. Et puis surtout, qu'est qu'ils vont en faire, de ces 2,87 € en rab par mois ? Y-z-ont même pas de maison de campagne à retaper, ces gens-là…

Écrit par : Citoyen | 30/06/2006

Errata : 984,61 € (NET).

Écrit par : Citoyen | 30/06/2006

C'est drôle, je suis en train d'écrire un papier sur les couilles en or des grands patrons... J'y retourne, d'ailleurs, j'suis à la bourre !

Écrit par : Olivier Bonnet | 30/06/2006

Allez juste un chiffre pour la route : le mieux payé de tous ceux du CAC 40, le mec de L'Oréal, a gagné l'an dernier, tout compris, 22,6 millions d'euros, soit 1,6 millénaire de rémunération d'un smicard.

Écrit par : Olivier Bonnet | 30/06/2006

Bien dit !

Ca pue la haine de classe ! Le racisme social ! La violence gratuite des nantis !

Hier, ma collègue [tout ce qu'il y a de plus française et blanche] qui habite Montreuil me disait qu'elle voulait inscrire son fils dans un lycée vincennois qui est tout près de chez elle :

"Et vous habitez où ?" demande la directrice.

"Montreuil" répond la collègue

[Grimace de la directrice qui n'a pas pu se retenir]

"Nous sommes au complet actuellement, et puis nous n'accueillons que des enfants de St Mandé." masquant à peine le dégoût que lui inspire l'idée d'intégrer dans son école, des enfants montreuillois.

Le neuf trois, c'est contagieux, il ne faudrait surtout pas que ces petits chérubins des beaux quartiers l'attrapent.

Racisme social... Racisme tout court...

Elle est belle la France !!!

Écrit par : Frèd | 30/06/2006

Olivier de Melgueil, tu es par là ? Youhou ?...

Bon.
Alors, tu vois ?
Tu vois pourquoi je m'énervais l'autre jour chez Guy quand tu nous a ressorti ces fameux "anglais propriétaires de résidences secondaires et bénéficaires du RMI qui envahissent la Dordogne" ?
Avant que je ne te prouve par A + B que ta nuée de sauterelles britishs suceuses des impôts des français qui en payent se résumait à ... 50 CAS A TOUT CASSER !
Ben voilà.
Tu n'avais pas d'arrière-pensées, je le sais bien. On ne peut pas en dire autant du Point et des pétés de thunes qui le dirigent...

Alors je rappelle une fois de plus la RÉALITÉ des chiffres.

Un peu plus de 3,4 millions de personnes étaient allocataires d’un des neuf dispositifs de minima sociaux fin 2004, en progression de 3,4% par rapport à 2003, selon les chiffres de la Direction de la recherche des études de l’évaluation et des statistiques (DREES) du ministère des Affaires sociales. En comptabilisant les ayants droits (conjoints, enfants...), plus de 6 millions d’individus vivent d’une allocation de ce dispositif.

Parmi les 3,4 millions, un peu plus d’un million touchent le RMI et 340 000 l’allocation spécifique de solidarité (chômeurs en fins de droits), deux minima qui ne s’adressent pas à des populations spécifiques. On compte aussi 670 000 titulaires d’un minimum pour les personnes âgées (vieillesse, allocation supplémentaire d’invalidité et veuvage), 760 000 titulaires handicapés et 176 000 parents isolés (des femmes dans l’immense majorité des cas).

De décembre 1990 à décembre 2005, le nombre de titulaires du Revenu minimum d’insertion a plus que doublé, passant de 500 000 à 1,26 million (DOM compris). Seule la forte reprise économique de 1997-2001 est parvenue à faire légèrement diminuer ce nombre. Depuis 2002, on assiste à une nouvelle montée.

Ce mouvement d’ensemble est la conséquence directe du ralentissement de la croissance et de la lente montée du chômage. Mais le nombre de rmistes est aussi accru par les restrictions croissantes à l’indemnisation des demandeurs d’emploi, qui basculent alors du régime d’assurance chômage vers les minima sociaux, notamment dans la période récente.

La part de personnes vivant en couple parmi les Rmistes est relativement faible : pas seulement parce qu’une petite partie de personnes démunies "oublient" de déclarer un conjoint pour éviter que l’on vienne rogner encore sur une allocation déjà maigre. L’isolement est aussi une cause de pauvreté. On notera qu’un quart des Rmistes doivent faire vivre d’autres personnes (le plus souvent leurs enfants) à partir de leurs allocations.

Source : http://www.inegalites.fr/article.php3?id_article=444

C'est ÇA que planque l'ignoble couverture du Point avec son gigolo en Ray Ban et les doigts de pieds en bouquets de violettes, indolent sous un soleil qu'on suppose antillais ou thaïlandais...

La RÉALITÉ d'une femme seule avec 1 enfant à charge en cette fin Juin 2006 c'est, très exactement : 545 euros et 66 centimes...

Et tu vois, j'hésite... je me paye quoi avec ma rente ?
Un parasol Chanel ?
Des lunettes Vuitton ?
Un écran total Yves Saint Laurent ?

Une idée ?

Sur ce, je te laisse : je dois surveiller mes stocks options sur boursicotage.fr...

Écrit par : Grabuge | 30/06/2006

@ grabuge

CLAP CLAP CLAP
Bien dit.

La preuve par les Escrocs (la bande à Eric Toulis), sur un rythme de bossa :

""J'en avais marre de travailler
Et de perdre mon temps
A faire des boulots mal payés
Avec des gens très emmerdants,
Je cherchais la combine,
Et c'est pas facile,
De se tirer de l'usine
Pour partir dans les îles.
Je me creusais le ciboulot.
J'étais comme tous les gens,
Allergique au boulot,
Mais pas allergique à l'argent.
Je ne connais qu'une façon
De se tirer sous les tropiques
Quand on est petit, laid
Et qu'on a pas de fric.

ASSEDIC...
Je t'écrirai de temps en temps,
Toi tu m'enverras mon virement
Directement,
Tout là-bas, dans mon île
ASSEDIC
Avec ton amie RMI
Vous serez mes deux meilleurs amies
Ce sera dément.

L'Agence Nationale Pour l'Emploi
M'écrit de France.
Ils veulent à peine au bout d'un mois
Me gâcher mes jolies vacances,
En m'envoyant chez "Prisunic"
Décharger des camions.
Avec ma copine ASSEDIC,
Evidemment on a dit non
Je veux que ça dure toute la vie,
Que chaque jour soit férié.
Un jour, je recevrai l'avis
De fin de droit dans mon courrier
Mais faudra me payer cher
Pour retourner au carnaval
Du R.E.R
Et du Leclerc de Bougival

ASSEDIC...
Je t'écrirai de temps en temps,
Toi tu m'enverras mon virement
Directement,
Tout là-bas, dans mon île
ASSEDIC
Enfin ma place au soleil,
A moi les ciels vermeils
Et les beaux voyages...
M'en priver ce serait dommage.
ASSEDIC
Tu seras ma petite maman,
La Maman de tous les gens
Qui n'ont pas d'argent.

(Pas beaucoup... pas beaucoup...)""


J'adore cette chanson et toutes celles d'Eric Toulis.


Le Point et Jaquemart Seille feraient mieux de s'occuper des vrais escrocs qui fraudent le fisc avec des montages financiers dans les paradis fiscaux (Luxembourg, Monaco, Bermudes en consorts).
Yaurait plus de pognon à récupérer pour financer quelques programmes sociaux. Arf Arf !

Zgur

Écrit par : Zgur | 30/06/2006

Moi, je trouve que le plus dangereux dans cette histoire de dessins c'est qu'ils entretiennent et developpent justement l'idée que des gens aux assedic ont la belle vie, à l'instar des Rmistes qui gagnent du fric sans rien faire et des gens du restau du ceur qui bouffent gratis !
Moi, ca ne me révolte plus, ca m'attriste. Parce que si les hommes politique sont attaviquement coupé de la réalité sociale, j'ai toujours naïvemet pensé que les journalistes et les dessinateurs de presse ne l'étaient pas autant.
Mais, venant du Point, cela ne m'étonne pas... hélas !
Et ca va durer un an cet enfumage social...

Écrit par : dernier Bertsu | 30/06/2006

A propos des marroniers de l'express et du point, j'ai écrit ça l'été dernier:



Cet été, les newsmagazines nous ont conté par le menu les déboires conjugaux de Nicolas Sarkozy et de Jean-Pierre Pernaut, comme si on en avait quelque chose à foutre. Pour ne pas être en reste, Poivre d'Arvor nous pond son pensum de rentrée littéraire, dévoilant ( à nouveau) tout sur les affres de sa vie privée, et retrouvant ainsi devant son concurrent en médiocrité la couverture des magazines people.

Si cela n'était pas suffisamment confondant, le syndrôme "Capital M6" s'est déployé dans toute son horreur cet été: cette obscène hypothèse que le bon peuple aspire à savoir comment vivent les milliardaires, à les singer, à leur ressembler. "Capital" s'est fait une spécialité de ces reportages émétisants pleins de connards friqués dont chaque frasque est détaillée afin de faire saliver le pauvre dans son 2 pièces HLM et de bien lui rappeler l'ordre inégalitaire des choses. "L'Express" s'est particulièrement distingué en Août avec sa couverture sur la vraie vie des milliardaires à Saint-Tropez. Les milliardaires, tu parles d'un sujet tendance!

Et bien je vais vous livrer un scoop, hein, sous réserves, naturellement, et en protégeant mes sources:

Les riches feraient caca.

Écrit par : Pousse au crime | 30/06/2006

@Pousse au crime
"ces reportages émétisants"

Joli ! Je note.
Synonyme de gerbant, je présume ?

Écrit par : Citoyen | 30/06/2006

je ne vois pas où est le problème dans ces caricatures. Je m'explique.

les pauvres n'aiment pas les riches mais ils sont un mal nécessaire parce que les riches tiennent le pognon et la propriété (moyen de production).

les riches n'aiment pas les pauvres mais ils ETAIENT un mal nécessaire pour les riches (il fallait bien qq'un pour les enrichir). Aujourd'hui les pauvres/ouvriers/plèbe ont été délocalisés avec les moyens de production (Asie, Afrique...). Ils ont raison de vouloir se débarasser des pauvres qui les empêche de consommer tranquillement.

OK je caricature moi aussi et je grossis le trait et c'est cynique. Cet article ne m'étonne plus : les médias sont de l'autre coté du manche.

Écrit par : grosse fatigue | 30/06/2006

émétisant: qui donne la gerbe

anti-émétique: on citera le Primpéran ( metoclopramide), le Vogalène ( metopimazine), etc...

Écrit par : Pousse au crime | 30/06/2006

@ grosse fatigue

grosse fatigue ?
LE Grosse Fatigue ???
Naaaaannnnn...

C'est le dernier gros coup de blues de David Dufresne qui fait ressortir le loup du bois ou c'est une homonymie facétieuse autant que gonflée ?
Je tendrais pour la seconde proposition : pas le même style, trop de fautes d'orthographe... sans parler du fond de l'air qui n'est pas très frais.

Écrit par : Grabuge | 30/06/2006

@ Pousse au crime
Emétisant: je note aussi.
Très joli.
Va nous faire de l'usage.
Merci.
;-)

Je rentre, j'ai tout lu, et je suis d'accord avec vous.
J'adore le consensus mou.
J'adore être gentil avec tout le monde.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

essayons de moderer

il y a de nombreuses fraudes en france en tant que medecin je vois des beneficiaires de la cmu qui roulent en audi , le pourcentage 10 pour cent
des beneficiaires des aides trichent et vivent correctement par contre la majorité l vivent difficilement
de l' autre cote je vois des commercants qui ecoulent le fric gagné au noir je vois des independants passer des faux frais en comptabilite et des 4x4 qui roulent sur le compte de la societe

une solution n' alimentons pas les flux financiers clandestins payons tout avec la carte bleue traquons
une question par contre reste a poser a combien doit on fixer le rmi et a combien le smic
faut il un ecart entre les 2

Écrit par : thlej | 30/06/2006

Bonjour à tous,
et spécifiquement à Seb,

ça faisait quelques temps déjà que je n'étais pas venue sur le blog (biberons, papiers, biberons,papiers, etc.) et je ne suis pas déçue comme d'hab : je retrouve cette saine colère, dommage qu'elle ne soit partagée que par quelques uns. On vient là et on se dit "tiens je ne suis pas seule à le penser", c'est réconfortant et en même temps désespérant. Car cette colère est toujours la même et il n'y a pas vraiment de raison qu'elle disparaisse. Elle ne peut que s'user. Et là est la désespérance quand on baisse les bras et qu'on entre dans le système. Et à moins de vivre de ses rentes ou de vivre dans le monde merveilleux de Oui-oui, peut-on vivre sans compromission ?
Jean Daniel en couv de son supplément télé (j'avais pas lu mais j'avais vu quelques minutes de ce dégoulinage inutile sur une chaine publique ...), Le Point qui enfile les idées reçues gerbantes de droite, Libé qui fait l'étonné et dit aurevoir à son "grand patron" qui n'est plus depuis bien longtemps de gauche... A désespérer de la presse écrite... et c'est rien de le dire, il faut le vivre au quotidien in vivo !
Bon allez je vais voir si les Argentins mettent une branlée au Allemands, histoire de me mettre bêtement de bonne humeur..

Écrit par : Laurence | 30/06/2006

"aux Allemands",

désolée
Suis revenue : match trop mal filmé comme la plupart de ceux de ce mondial d'ailleurs.

Écrit par : Laurence | 30/06/2006

@grosse fatigue
Tu m'ouvre les yeux : avec les délocalisations, les riches n'ont plus besoin des pauvres ! Ça paraît logique, si ce sont des pauvres chinois qui fabriquent tout, des T-shirts aux écrans plats, à quoi ça sert d'avoir des pauvres chez nous ?
En fait, je doute.

Tu oublies deux trucs (là je fais mine de te prendre au sérieux, mais c'est juste histoire de causer). Primo, ce quon délocalise, c'est la production. Reste les services. Qui c'est qui va faire le ménage, la popote, la circulation, tout, quoi. Les riches font faire, il faut des pauvre pour faire.

Mais le pire n'est pas là. Pour être riches, les riches ont besoin de vendre cher des trucs qu'ils achètent moins cher. Par exemple ils nous vendent 10 € un T-shirt Gap pour lequel on a payé 0,089 € la brave femme qui l'a fabriqué (emprunt au Plan B, pub gratuite). Ils ont donc besoin de pauvres pour acheter le T-shirt en question !

C'est même une terrible contradiction qu'avait judicieusement remarquée un dénommé Marx (Karl Marx, pas confondre avec Groucho). Ils sont bien embêtés avec ça, les riches. Il faut des pauvres pour fabriquer les marchandises, et des pauvres pour les acheter. Tous les capitalistes peuvent pas faire dans le produit de luxe ! Y'a pas assez de riches pour que tous les riches se fassent des couilles en or en ne vendant qu'aux riches.

Putain, l'angoisse que ça doit être, d'être riche… 

Écrit par : Citoyen | 30/06/2006

Coucou Laurence!
:-)))
(Chuis content de voir Laurence, j'ai l'droit, oui?)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

@Seb,
moi aussi moi aussi

Je pars chercher bébé chez la nounou (comme ça vous saurez tous tout :=)) et reviens.

PS : fais partie des TADTBPE (travailleur à domicile tout benef pour l'employeur : même pas les chasses d'eau à sa charge... détail classe hein.. oui je suis aussi comme ça :=)

Écrit par : Laurence | 30/06/2006

je vous DEMANDE de vous arrêter, c'est limite DOS

;-)

Écrit par : Essaie encore | 30/06/2006

Salut à vous,

Je suis au rmi. Je vis avec le rmi. Et pour pas que certains, certaines se posent des questions : mais il a une connexion internet, le salaud !! Ben non, je vous écrit d'une asso de chômeurs.

A chaque fois qu'on parle de nous comme profiteurs, il faut savoir que la vie devient de plus en plus chère en même temps. Voilà, c'est tout. J'ai de plus en plus de mal à survivre. Mais ce n'est pas grave, je profite.

On est traité comme de la sous merde par tout le monde et il faut qu'on se prenne en plus les messages de propagandes discriminatoires à notre égard. C'est la grande joie. Mais remarquez que personne, non personne ne démissionnera de son boulot pour s'inscrire au rmi ensuite. Faites le test. On préférera dire qu'ils profitent. En résumé, il vaut mieux parler du vide que d'être dans le vide parce que le vide, ça fait peur. Alors on s'invente des théories où on parle du vide, on spécule dessus, c'est du dernier chic... tant que le rmi est vécu comme un objet extérieur à sa vie non pas comme quelque chose vécu de l'intérieur. Cela fait toute la différence.

Ah ! Et au fait : être au rmi et arnarquer les assedics ou un autre service ? Quel point d'honneur ou de déshonneur faut-il défendre ? Quand tu n'as rien ? Tu n'as rien sauf le vol, enfin la réappropriation comme qui dirait. L'équation est pourtant simple, vivre avec le rmi c'est impossible. Survivre, cela devient de plus en plus difficile. Alors on nous traite comme de futurs délinquants, on prépare l'opinion dans ce sens ? Les autres ont et on vient te mettre dans la tête que c'est moi qui profite ? Où est l'idéologie ? Dans quel camp ? Ben, ouais les gars, si ça continue comme cela il ne me restera plus que le vol pour espérer m'en sortir à peu près correctement... sauf que dans les journaux de propagande, le problème n'est pas expliqué comme cela... C'est l'éternel volonté de l'idéologie que de voir midi à sa porte, ça ne mange pas de pain...

Je me rappelle de cette histoire dans mon coin, la dordogne, on avait fait grand cas d'anglais, par centaines à ce qu'ils disaient, qui profitaient du rmi en même temps qu'ils avaient des revenus fonciers je crois. Tout le monde criait à l'injustice et on en profitait pour taper sur le dos des titulaires. Le président de conseil G de la dordogne, politiquement à gauche pourtant, se permettait quelques articles suivis, un par semaine dans la presse locale et régionale, avec un ton de plus en plus dur et vindicatif envers les titualires jusqu'à qu'on intervienne par communiqué de presse afin de rappeler certaines choses sur le rmi.

En fait, une seule, une seule personne a été jugée pour un tel abus. Tout le monde se tait depuis mais la propagande, elle, est en marche...

Écrit par : persécuté profiteur | 30/06/2006

Ils sont cons ces dessins mais faudrait ptet s'examiner un peu le nombril des fois.
Cette caricature, prise dans son sens premier, est extremement réductrive. Pourtant, je m'y retrouve un peu.
je vous explique : j'ai la chance de bien gagner ma vie ; et je suis dans un milieu de travail ou les salaires sont assez élevés. J'ai par ailleurs un projet d'entreprise dont j'ai parlé a mes collègues. C'est une activité qui me permettrait, en travaillant soir et WE pour la lancer, de garder mon travail actuel.
Les premières réactions m'ont passablement énervées.. je vous en sors quelque une en vrac : "ah ? et tu vas démissioner ? Nan parce que toutes les subventions sont pour les demandeurs d'emploi" " tu sais que si tu etais au chomedu tu pourrait toucher les assedics et bénéficier des aides ?" "tu connais l'ACCRE ? si tu etais chomeuse on te rembourserai la moitié de ton pret" "pour pas payer d'impots monte ça en espagne mais pas ici!" .. etc etc blablabla.
Mais voila : il se trouve que meme si je ne suis pas d'accord avec la façon dont l'état utilise mes impots, j'aime travailler en France et j'aime le système français, tout particulièrement pour le coté social et éducation gratuite ou très peu chere.
Je ne vais pas détailler, mais oui, je veux payer mes impots. Je veux payer pour ceux qui en ont besoin, pour les moins chanceux, pour mes années de fac gratos mais qui coutent si cheres a l'état (bon après on se retrouve a payer le clémenceau a la con ou l'armement ou les fac bousillées pendant les manifs. ok.).
Et ce qui me fait CHIER c'est de voir ce qu'il devient, ce système. car c'est un bon système, que je trouve juste. Chacun devrait y contribuer, au lieu de voir la une façon de bosser le moins possible pour le plus possible !
C'est quoi, cette mentalité de l'arnaque ?! Au dela des vrais abus des assedics et des fausses entreprises, parlons aussi de ceux qui calculent au plus juste pour traire l'état comme si le lait n'allait jamais tarir ?! Parlons de la mentalité de ceux qui sont prêt a utiliser tous les bouts de ficelles possible en raclant dès qu'ils peuvent l'argent public, juste sous pretexte que c'est un droit ?
Vous voyez, les commentaires de mes collègues dorés me hérissent. Je ne manque de rien, je peux garder mon job, pourquoi irais je reprendre ça a quelqu'un qui en a réellement besoin ?
Combien de conversation ai je déjà entendu ou les gens rêvaient de se faire licencier pour toucher le chomage et glander aux frais de la princesse ? Il faut assumer, quand on veut glander on ne reçoit rien pour ça... Je suis affligée de voir a quel point ces personnes n'ont pas conscience de participer à la chute d'un système auquel ils reconnaissent les nombreux avantages.
Les gens admettent que la bagnole pollue. Mais ce genre de mentalité nuisible, ça passe, c'est meme valorisant.. c'est hallucinant. Et allez, les meme chialeront quand on passera a un système bien américain !
Et je crois que ces gens sont nombreux.. quel gâchis et quel dommage.
Alors, oui, moi ces caricatures j'y vois une vérité, ne le prenez pas mal.

Écrit par : Marie | 30/06/2006

heu ça veut dire quoi "DOS"????

Écrit par : Laurence | 30/06/2006

@ persécuté profiteur
Un seul mot, mais un peu long: clapclapclapclapclapclapclap.
(Applaudissement nourri.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

C'est un truc de Guy. Guy Birenbaum. Apparemment, le type normal. Mais en fait, il ne supporte pas les DOS.
Les Démonstrations Ostensiblement Sexuelles, je crois qu'il appelle ça.

Écrit par : Essaie encore | 30/06/2006

@ Laurence
DOS ça vient de la rue d'enfance (chez le Boss) : démonstration ostentatoire sexuelle (si mes souvenirs sont bons).

Écrit par : carole | 30/06/2006

je n'ai pas osé applaudir persécuté profiteur parce que je me suis dit qu'à l'heure qu'il est, il n'a plus d'accès à Internet. un truc qui nous paraît basique, et qui donne assez envie de botter de l'illustrateur du Point

Écrit par : Essaie encore | 30/06/2006

Ben tu vois Laurence, j'ai confondu ostensiblement et ostentatoires ;o)))

Écrit par : carole | 30/06/2006

7:15, c'est l'heure! 'soir Patron! Un p'tit Muscadet au bar de la Révolte!
C'est vrai qu'ils sont nuls, ces dessins. En moins, ils ne sont pas beaux. N'est pas Daumier qui veut. Nempêche que ces salauds d' pauvres tricheurs, avec tout le pognon qu'ils détournent, ils ne s'achètent même pas des avions de chasse chez EADS. C'est vrai, quoi, ça renflouerait les caisses... ;-)

Écrit par : Fleuryval | 30/06/2006

tu me colles un dou(s)te, Carole. ostentatoire ou ostensible?

juste pour le fun, puisque je me rends compte que le vocabulaire médical vous est peu connu et vous fait marrer:
suspensoir.
j'en ai vu un il y a vingt ans. c'était une petite... corbeille en tissu... pour recuillir les bourses enflammées de type qui se chopaient les oreillons à l'age adulte. une sorte de hamac pour valseuses, en somme

Écrit par : Doc Frail | 30/06/2006

@ Marie
À ce que tu dénonces, tu peux ajouter les allégements offerts aux patrons pour l'embauche de chomeurs longue durée et minima sociaux. Ben oui faut bien remercier la générosité des partons. (et les patrons on les refait pas : savoir épuiser toutes les aides qui existent ils savent faire).

Écrit par : carole | 30/06/2006

@ Doc Frail
Ca se trouve où, un suspensoir ?

Écrit par : Fleuryval | 30/06/2006

@ Doc
Je viens de vérifier c'est "ostensible"
Pour le suspensoir, j'imagine que c'est pas drôle pour le patient.

Écrit par : carole | 30/06/2006

Carole :
c'est vrai, tout comme une proportion non négligeable de salariés ont une mentalité a plumer l'état et d'autres non, c'est la meme chose pour les patrons, certains sont conscients de leur rôle social et l'assument, d'autres pressent le citron.
Et alors ?
Oui, j'execre cette population entière qui coule le bateau, salarié ou patron, pour moi tout est dans le même sac. C'est à chacun QUELQUE SOIT SON STATUT de préserver la santé de ce système et de le protéger.
Je suis salariée, je serai peut etre patron, certainement que pleins profitent ouvertement mais je ne ferai jamais partie de cette population de parasites la.
J'ai des idéaux probablement naïfs, mais chomeurs comme actifs comme patrons se porteraient mieux si les abuseurs changaient d'attitude. Je ne suis ni de droite ni de gauche ni du medef ni lepéniste, je suis simplement du côté de la justice et de l'humain. Et j'essaie d'avoir une attitude et un mode de vie responsable, c'est tout.

Écrit par : Marie | 30/06/2006

@ Doc Frail
Mais que c'est frais, Doc, vos histoires de couilles enflammées.
T'AS FINI TES COCHONNERIES LEHMANN, OUI???

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

@ Carole

"ostensible"/ "ostentatoire", la nuance est de peu d'importance. Surtout à côté de ton magnifique lapsus que je remets ci-dessous :

DOS ça vient de la rue d'enfance (chez le Boss).

SUBLIME.

Écrit par : Anne | 30/06/2006

Voui.
Sublime.
:)))))))))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

@ Anne
Tu l'interprêtes comment ? :o)

Écrit par : carole | 30/06/2006

:=)))))))))))))))))))))))))))))))))
merci pour le fou rire ...

PS : dommage pour les Argentins...

Écrit par : Laurence | 30/06/2006

heu le merci était adressé au bon docteur du blog et à Carole

Écrit par : Laurence | 30/06/2006

@ Laurence
Oui dommage pour les Argentins, mais c'est bien pour les Allemands. On a eu la chance de vivre ça en 1998 et on sait que c'est spécial une Coupe du monde chez soit.

Écrit par : carole | 30/06/2006

@ Carole

Peut-être quelques réponses dans les bouquins de Philip Roth, dans les films de Woody Allen et dans... "J'ai arrêté la langue de bois" de Jean-François Copé ;-)))))

Surtout ne pas demander son interprétation à Docteur Spielvogel Lehmann :-))))

Surtout !

Écrit par : Anne | 30/06/2006

Dans l'un des derniers "Canard enchainé" on apprend que Chichi touchera environ 30000 euros par mois de retraite dès qu'on pourra enfin s'en débarrasser
Ca fait un sacré gros parasite qui vivra aux frais des contribuables ça.

Écrit par : BJ | 30/06/2006

Et puis comme ça on les éclate en finale !

Écrit par : Olivier Bonnet | 30/06/2006

Les Allemands.

Écrit par : Olivier Bonnet | 30/06/2006

@ BJ

Tu oublies que les frais de bouche en prison sont exorbitants.

Écrit par : Anne | 30/06/2006

@ Anne
L'explication la plus logique : le Boss a le même prénom que mon père (comme cela tous vous pouvez arrêter de faire connecter vos neurones pour rien ;o))))

Écrit par : carole | 30/06/2006

Eh ho ! Les footeux ! ;)
Vous z'êtes gentils et vous oubliez ce trottoir-ci.
Le trottoir d'en face vous tend les bras.
Vous y avez même Madame Oscar et son gros pétard qui vont vous faire l'arbitre, le gardien de but, le capitaine, le supporter et le journaliste sportif (tendance Thierry Roland ou Olivier Rey) tout à la fois... sans compter les heures sup payées double à vous expliquer comment tirer un pénalty et comment vous êtes mauvais que c'est une honte, pouah ma chère !!!.

Si on pouvait garder une certaine fraîcheur citronnée, voire menthe poivrée TNThéisée à ce havre-ci de liberté éditoriale, ce ne serait pas du luxe...
Merci pour les libertaires qui sont reclus en ces terres vierges en attendant qu'un bon coup de napalm nous débarrasse des nuisibles d'à côté !

Poutous baveux XOXOXOXO à tous (ça, c'est l'autre option éditoriale de l'AJT, quand il nous la joue Bisounours de la morkitu© au Pays de Candy).

Écrit par : Grabuge | 30/06/2006

Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ? Ca fait trois ans que je n'ai pas pris un seul jour de vacances, que je taffe pour pas un sou devant mon ordi et qu'il fait si chaud dehors. Cette année j'aurais droit de voir la mer ? Mais qu'est-ce qu'on attend bordel ?

http://www.medef.fr/staging/site/keskonattend.php?strRedirectUrl=http://www.medef.fr/staging/site/page.php? pour ceux qui n'iront pas sur le lien le MEdef nous dit : L ENTREPRISE C EST LA VIE...

C'est déjà si loin mars 2006... Rendez-moi l'odeur des lacrymos, je me sentais si vivante...

Bonne soirée

Écrit par : Trop zen | 30/06/2006

Grabuge, vous voulez dire le trottoir d'enfance ?
Et "les nuisibles d'à côté", ça me concerne ?

Écrit par : guy birenbaum | 30/06/2006

@ Grabuge
à peine on dit un petit truc que l'on se fait renvoyer dans les cordres ;o))))
Promis, c'est fini pour ce soir.

Écrit par : carole | 30/06/2006

@carole

Ben oui...
Je déserte... besoin d'air pur, je te dis ! ;)

@guy

Meuh non, voyons !
C'est contagieux ou quoi la paranoïa ? ;)))))))))
Qu'est-ce que c'est joli ce lapsus quand même... le trottoir d'enfance... je serais toi, je le garderai en accroche de titre de blog.

Écrit par : Grabuge | 30/06/2006

@ Grabuge
Rassure le Boss.
S'il te plaît.
Grabuge.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

Bon je sais, c'est complètement hors sujet.
Mais je me suis dit que tout blog pouvait se sentir concerné par la nouvelle qui suit et qui annonce en quelque sorte le début de la fin des… blogs.
Pour les non anglophones, je résume : un sale con vient de lancer une de ces dot.com de la mort qui tue pour de bon, dénommée PayPerPost.com. Tout est dit dans le nom. L'idée est de permettre à des boîtes de payer des blogeurs pour qu'ils parlent d'un produit, contre finance. Sarko va adorer.
Ça fait un bout de temps que je me creusait la tête pour essayer de deviner d'où viendrait la première tentative de la "libre entreprise" pour mettre au pas de la loi de l'argent ce concept joyeusement bordélique du blog. La réponse est tombée.


"Ted Murphy, CEO of advertising firm Mindcomet, has launched a new service called PayPerPost.com. You guessed it, it’s a marketplace for companies to connect with bloggers who are willing to blog about a product - for a price. The companies can set guidelines for their requests such as whether a picture must be included and whether they will only pay for positive blog coverage. There does not appear to be any requirement that the payment for coverage be disclosed. There is a requirement that PayPerPost.com must approve your post before you are paid. Wow."

(trouvé sur techcrunch.com, que je recommande aux fan de thi-tech)

Écrit par : Citoyen | 30/06/2006

@ Grabuge
Et mon © ;o)))))

Écrit par : carole | 30/06/2006

Ben moi sérieux si Sarko allonge des dollars, ben c'est sûr que je parle de Sarko.
NICOLAS SARKOZY SI VOUS VOULEZ QUE CE BLOG PARLE DE VOUS DES DEMAIN ENVOYEZ-MOI SIX CENTS MILLIONS DE DOLLARS DANS LA NUIT en petites coupures usagées.
Voilà.
Si demain dans la matinée vous trouvez ici un billet où il est question de Nicolas Sarkozy, ça veut dire que je viens de gagner 600 millions de dollars.
Putain.
Ca fait quand même beaucoup d'argent.
NICOLAS SARKOZY SI EN PLUS VOUS VOULEZ QUE JE METTE UNE PHOTO DE VOUS RAJOUTEZ 400 MILLIONS.
On parle toujours en dollars, bien sûr.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

@ Sébastien

Bon... tu la veux la soluce pour avoir l'heure des commentaires postés, oui ou non ? :)))
Tu fais un copier/coller du template du "Modèle de page Lien permanent" (Menu Présentation, sous-menu "Configuration avancée"), tu me l'envoies en pièce jointe dans un mail et je te le retourne corrigé...

Ça t'évitera d'user tes pantalons à me demander de faire... ce que j'ai déjà fait... ;)))

Écrit par : Grabuge | 30/06/2006

@ Grabuge
Je crois que là tu l'as déjà perdu le Seb ;o)))

Écrit par : carole | 30/06/2006

Tu ais comme tu veux, Séb, mais moi je me méfierais. Qu'est-ce qui te dit que la Grabuge elle va pas te renvoyer un template vérolé, infesté de spyouère ou autre virus, ver ou cheval deux trois ? Si ça se trouve, elle ne se rend même pas compte que son compte Clearstreaam n'a déjà plus de secret pour Lahoud-Croquignol, lequel, comme chacun sait, bricole des fichiers sous Excel pour Gergorin-Ribouldingue, qui renseigne Rondot-Filochard. Sous prétexte d'avoir l'heure de chaque post, tu vas tous nouus brancher direct sur les grandes oreilles de DDV.

Écrit par : Citoyen | 30/06/2006

Ben on peut dire que ça n'a pas traîné.
A peine j'avais envoyé mon dernier commentaire, driiiing, le téléphone sonne.
Bon quand je dis driiiing, j'en rajoute un peu, mon téléphone fait plutôt quelque chose comme douloulouloulou.
Enfin bref il sonne.
- Monsieur Fontenelle, fait une voix connue.
- Oui.
- Je suis BIIIIIIIP, conseiller spécial de monsieur Nicolas Sarkozy, ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur.
- Je vous avais reconnu.
- Sans déc?
- Sérieux.
- Non je vous demande ça, parce que les gens ne me reconnaissent jamais.
- Ah ouais?
- Ben ouais. Je vous appelais de la part de monsieur Nicol...
- Sarko.
- Voilà. Monsieur Sar...
- Le relou de Beauvau.
- Si vous préférez. Enfin je vous appelais pour vous dire que, un, ça va pas être possible.
- Un quoi?
- Un milliard de dollars.
- Oui. C'est vrai que c'est beaucoup d'argent.
- En revanche, un, ça pourrait aller.
- Un quoi?
- Un million d'euros.
- ...
- C'est pas assez?
- Pour cette fois ça ira.
- C'est ce qu'on se disait. On s'est 500.000 euros pour votre post de demain, 350.000 euros pour la photo, et 150.000 pour vos frais d'imprimante.
- Ca me va.
- On vous envoie ça.
- D'ac.
- Au revoir, monsieur Fontenelle.
- Au revoir, monsieur Fillon.
- Vive le Pay Per Post.
- Pareil".
Et voilà.
Donc,
@ Citoyen,
VIVE LE PAY PER POST!!!
Demain ici post + photo 100 % Sarko.

@ Grabuge
C'est quoi un template?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

@ Carole

Tu crois qu'il a bloqué sur quoi ? "menu", "pièce jointe" ou "pantalon" ? ;))))))))))))

@ Citoyen

Mwarf ! J'en veux un ! J'en veux un de compte Flux transparents !
C'est pour planquer ma rente RMI et mon APL que j'ai jusqu'à ce que le gamin sorte du circuit scolaire (ben voui... l'APL ça dépend pas tant de tes ressources que de ta situation familiale... ton gosse n'est plus scolarisé... t'as plus de gosse ! Ce sont les miracles des allocations familiales ! T'es mère du CP au Bac. Après... t'es... rien.)

Écrit par : Grabuge | 30/06/2006

@ Grabuge
Comme il te l'a dit Template et surtout il ne va pas savoir dans quoi te faire le copier/coller et la pièce jointe c'est pas gagné non plus ;o))))

Écrit par : carole | 30/06/2006

Rien pigé à ce machin, un post effacé, no comprendo

Écrit par : Fulcanelli | 30/06/2006

Qu'est-ce que t'as pas compris, Fulca?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

L'informatique me joue des tours mais comme je ne suis pas parano, je m'en tape, alors c'est comme si je n'avais rien dit.

Écrit par : Fulcanelli | 30/06/2006

@ Fulca
"Je ne suis pas parano".
Même quand l'informatique te joue des tours VRAIMENT curieux?
:))))))))))))))))))))))))))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

"je vous explique : j'ai la chance de bien gagner ma vie ; et je suis dans un milieu de travail ou les salaires sont assez élevés."
Ecrit par : Marie | 30.06.2006

"Je suis salariée, je serai peut etre patron, certainement que pleins profitent ouvertement mais je ne ferai jamais partie de cette population de parasites la.
J'ai des idéaux probablement naïfs, mais chomeurs comme actifs comme patrons se porteraient mieux si les abuseurs changaient d'attitude. Je ne suis ni de droite ni de gauche ni du medef ni lepéniste, je suis simplement du côté de la justice et de l'humain. Et j'essaie d'avoir une attitude et un mode de vie responsable, c'est tout."
Ecrit par : Marie | 30.06.2006


1/ c'est bien de rever un monde ideal quand on a le ventre plein

2/ frauder pour bouffer et frauder pour se payer une residence secondaire, ce n'est pas la meme chose

3/ je ne sais pas si il y aurait autant de chomeurs si'il y n'y avait pas autant d'exploiteurs qui gagnent 2 ou 3000 smic par mois ( je lis des trucs comme ca de plus en plus souvent; je n'arrive meme pas realiser)

4/ je n'aime pas cette distinction entre chomeurs et actifs...on n'est pas couché toute la journée quand on est au chomage, on peut etre actif aussi...sauf qu'on n'est pas payé

5/ c'est souvent cause de patrons incompetents que des tas de gens se retrouvent au chomage, mais comme par hasard, c'est le pauvre ex-salarié qui va ramer, bouffer des pates au pain et se faire traiter d'assisté, voire de parasite, alors que son ex-boss, lui, se verra offrir une autre place (en plus de son parachute doré a l'or fin) dans une autre boite, où il coulera de nouveau la boite, foutra des gens au chomage etc...



donc, comparons ce qui est comparable et ne melangeons pas les choux et les carottes comme disait un celebre poete ( Aragon, je crois.....chais pu)

Écrit par : rep ban | 30/06/2006

@ rep ban
Oui je crois que c'était Aragon.
Au Sénat.
;-)))))))))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/06/2006

Bonjour,

Ca en fait des commentaires !

Vous avez aimé les raccourcis du genre "Arabes = musulmans = islamistes = terroristes" ?

Vous avez marché à "Immigrés = sans papiers = polygames" ?

Et pour "Habitant de banlieue = Jeune de banlieue = Arabe ou Noir = casseur", ça vous a plu aussi.

Alors puisque vous connaissiez déjà "Chômeurs = fainéants", terminez vous-même : "Chômeurs = fainéants = profiteurs".

Quelqu'un a trouvé la formule de ces pratiques de manipulation mentale, c'est la "lepénisation des esprits". Propagande, propagande. Suffit de répéter un gros mensonge pour qu'il se répande.


*****Les français veulent voir s'affronter Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy au second tour. Le téléphone portable est un bienfait pour l'humanité. Les Etats-Unis et l'Occident sont les gentils, les islamistes sont les méchants. Les français refusent les réformes nécessaires et c'est pour cela qu'il y a du chômage. Les Etats-Unis sont les gentils et les communistes les méchants. Les juifs ont de l'argent car ils ont le sens du commerce. L'Internet est un progrès pour l'humanité toute entière et tout le monde a besoin d'un home cinéma. Les français sont contre le progrès, ils refusent que l'on touche à leurs privilèges que sont les 35heures, La Retraite, la Sécu, les Assedic etc... Les noirs sont bons en athlétisme. Le nuage de Tchernobyl n'a pas franchi la ligne des Vosges. Il n' y a pas de preuves que les OGM soient nocifs pour la santé et grâce aux OGM on pourra nourrir le tiers monde. Le Pen dit tout haut ce que les français pensent tout bas. Pour votre sécurité, vous êtes sous vidéo-surveillance. La France n'a plus les moyens de son modèle social. Pour être heureux, soyez bronzés*****

Écrit par : N'achetezPasVolez! | 01/07/2006

Pourquoi s'étonnet et s'indigner soudain à propos de quelques petits dessins : c'est "Le Point" dans son ensemble, 52 semaines par an à peu près, qui est indécent, obscène. Pas le peine de faire le détail page par page, article par article, dessin par dessin.

Écrit par : Luc | 01/07/2006

@ Luc
Assez d'accord.
Je ne m'"étonne" d'ailleurs pas.
Mais je m'indigne, malgré tout.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01/07/2006

FOG est un grand journaliste.

(Est-ce que je risque un procès en diffamation?)

Écrit par : Eric | 01/07/2006

L'indécence n'est elle pas du côté de ceux qui profitent de leur protection pour gaspiller un argent qui pourrait servir a secourir ceux qui en ont vraiment besoin. Je me souviens d'un couple avec une fonctionnaire a qui on disait de ne pas trop en faire et son mari qui se tuait au travail dans le privé. Les deux situations posent problème et sont liées. La survie du systéme de protection sociale passe aussi par la lutte que contre ceux qui le détournent.

Écrit par : l'homme dans la lune | 02/07/2006

he, Sebastien, il y a une pub pour le Medef en haut de ta page !

Écrit par : blop | 03/07/2006

Ha ben ça ! Moi, on m'a alerté aujourd'hui pour me prévenir qu'il y avait une pub pour la rance d'après, avec Sarkozy.
En relisant ma phrase, je m'aperçois qu'il manque un F quelque part... Ah oui, il en manque même deux : qu'ils aillent se Faire Foutre !

Écrit par : Olivier Bonnet | 03/07/2006

"L'entreprise c'est la vie!"

Voila la campagne du MEDEF actuellement.

A contrario, les handicapés, les chomeurs, les retraités, les malades ....sont-ils la mort?

Écrit par : Olivier de Melgueil | 04/07/2006

Attention, méfiez-vous, cher Olivier : vous êtes en train de virer à gauche. Si. Gaffe. ;-)

Écrit par : Olivier de Bonnet | 04/07/2006

bonjour,

34 ans 15 ans de salariat (plus 1 an d'armée), jamais de chomage, au début je fus au smic 4500 francs net par mois, maintenant ça va mieux 20000 francs (ou 3000 euros pour les amoureux de l'euro ou du téléphone portable et de l'internet le plus grand progrès de l'humanité)
JAMAIS AU CHOMAGE, si j'avais du être éboueur je l'aurais été.
J'aurais par contre jamais bossé chez MC DO (pourtant c'est le même créneau les ordures...)
Que dire, sinon que je déteste travailler,c'est vrai et surtout le salariat, avec ces connards de collègues qui me parlent de leur vide existentiel qu'ils comblent d'achats Ipod organiseurs et autres vacances de merde, sans parler de leurs enfants (surtout les femmes) et en ce moment 11 débiles qui courent derrière un ballon...
L'autre jour dans la rue j'ai arraché l'affiche du point. Un véritable magazine de merde... comme la france d'ailleurs.
Y zont pas honte de montrer du doigt, quand je pense que des gens vont acheter ce torche cul...
Relizez Rifkin la fin du travail c'est mieux.
Le nouveau documentaire de pierres carles sur le travail va bientôt sortir en septembre allez le voir pour ceux qui n'ont pas vu attention danger travail.
En plus jean paul huchon l'a dit : transport gratuit pour les rmiste et les chomeurs en IDF en septembre alors ?

Alors au boulot non de dieu...

Écrit par : fabrice | 04/07/2006

"Sans parler de leurs enfants (surtout les femmes)...", moi je dis Fabrice, très très gros niveau !

Écrit par : guy birenbaum | 04/07/2006

Imaginons que 20 % des chomeurs profitent des Asseddic. (perso j'y crois pas, le travail étant valorisé à un point fou que la culpabilité de profiter n'est aps si loin que ça)
Acceptons ce postulat et voyons un peu plus loin.

20 % de 4 millions de chomeurs c'est 800 000 personnes
20 % de 400 000 chomeurs ce n'est plus que 80 000 personnes ....

Les chiffres sans contexte, on peut leur faire dire tout et leur contraire.

Enfin avec un peu de jugeote, c'est pas les Assedic qui vont enrichir les plus pauvres, encore que le temps libre engendré par la situation de chômage peut enrichir "humainement, socialement" la personne.

Tou dépend de la situation de chacun, un bon matelas de billets ou une autre source de revenu (la black par exemple) peut permettre d'échapper à la guerre économique ... et peut permettre de se développer de l'intérieur ...

Le chomage peut être subit ou partiellement choisi. Quand il est subit, c'est une vrai horreur , cela va de soit. Question délicate ...

Ca me rappelle le débat après la projetcion du film danger travail. Houleux. Présenter le travail tant recherché comme une forme non valorisée en a choqué plus d'un dans la salle ...

Écrit par : Ness | 04/07/2006

En complément à tout ce qui est au dessus, voir l'analyse du dossier du Point faite par Acrimed :

"Au Point, on a un sens aigu de la hiérarchie de l’information. Ainsi, alors que la presse française semblait avoir perdu le sens des priorités (ne s’égarait-elle pas à accorder une place démesurée à une actualité qui avait la fâcheuse tendance de jeter l’opprobre sur le patronat français ?), l’édition du magazine datée du 29 juin 2006 fait sa « Une » sur un titre « choc » qui recentre le débat : « Les tricheurs du chômage»."

La suite là : http://www.acrimed.org/article2405.html

Zgur

Écrit par : Zgur | 08/07/2006

@ Zgur.
Ouaip.
J'ai lu ça aujourd'hui, merci d'avoir pensé à le mentionner ici.
Papier FORT ECLAIRANT.
Comme d'hab.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu