Avertir le modérateur

08/07/2006

Harlem Délire

medium_20021224.OBS0537.jpg

Je m'étais dit, Jospin? Le retour de Jospin? Jamais je parlerai de ça ici. Ja. Mais.
Aucun intérêt.
En outre, pensais-je, l'excellent Jean-François Copé, ministre UMP de l'Arrêtage De Langue De Bois, a dit là-dessus tout ce qu'il y avait à dire, quand il a sorti un truc du genre, ouais, Jospin est revenu, mais y avait pas grand monde pour l'attendre à l'aéroport.
J'ai trouvé ça drôle et bien vu. (Et méritoire, aussi, parce que ça doit pas être évident, quand même, de faire une aussi longue phrase, même rigolote, avec une langue aussi chargée de copeaux de mélèze du Vercors. Jean-François Copeaux, on devrait l'appeler.)
Enfin bon, tout ça pour dire que la reformation de Jospin, je m'étais bien promis de faire l'impasse.

Puis j'ai reçu un mail d'Harlem Désir.
Qui disait notamment:
"Bonjour.
J'ai le plaisir de t'adresser ci-joint, au cas où tu ne l'aurais pas lue, la tribune que Lionel Jospin a publiée dans "Le Monde" du 28 juin dernier.
Elle m'a semblé particulièrement éclairante sur les enjeux, pour la France et pour la gauche, de l'élection présidentielle de 2007.
Par sa vision, son expérience, sa stature morale et d'homme d'Etat, en raison, aussi, de l'idée que je me fais de la fonction présidentielle, je crois que Lionel Jospin peut incarner le rassemblement de notre famille politique (...)"

Impayable.

Comment et pourquoi ai-je reçu un tel mail?
Aucune idée.
Mais je me suis dit: Harlem délire.
Ou alors, c'est aussi une possibilité, Harlem a des problèmes de mémoire, et je m'en vais la lui rafraîchir.

Parce que bien sûr, que je l'ai lue, la tribune de Jospin dans "Le Monde".
Et comment, que je l'ai lue.
Et comment, qu'elle m'a fait hurler.
Qu'est-ce qu'il croit, sans rire, ce mec?
Il pense que c'est nous, qui avons des trous de mémoire?
Il espère qu'on a TOUT oublié?
Qu'on s'est réveillé(e)s un matin en se disant, tiens, qui est cet homme de gauche qui agite ses petits poings sur l'île de Ré?

Ben non.
Ben pas du tout.
Moi en tout cas, j'ai PLEIN de souvenirs carrément navrants.

Genre, le 16 mars 1997, Lionel Jospin, candidat "socialiste" aux législatives, manifeste, à Bruxelles, avec les salarié(e)s de Renault-Vilvorde. Il dit son "émotion face à la décision brutale et symbolique" de Renault de fermer cette usine.
Le 29 mai suivant, toujours aussi ému, il promet que "d'autres mesures" que cette fermeture seront "envisagées, étudiées et préparées, pour résoudre les difficultés qui peuvent exister en matière de coûts de production de l'usine de Vilvorde".
Applaudissement nourris des salarié(e)s indigènes, qui ne peuvent EVIDEMMENT pas deviner que moins d'un mois plus tard ils auront très, très mal au cul. (Si vous me passez l'expression.)
Dès le 6 juin 1997, en effet, Lionel Jospin, Premier ministre "socialiste" de cohabitation, met, sur l'affaire Vilvorde, une GROSSE louche d'eau tiédasse dans son "émotion" du 16 mars: "J'ai une sensibilité et une opinion en tant que responsable politique, mais je ne peux pas apporter une réponse à une question industrielle".
En clair: "Voyez comme, en bon "socialiste", j'excelle dans la génuflexion aux pieds des Sévères Mais Justes Lois Du Marché. T'es pauvre? T'es gentil(le), tu dégages, la campagne est finie, là tout de suite j'ai du boulot".
Confirmation le 7 juin 1997: "Sur le dossier Vilvorde, ce n'est pas le gouvernement français qui décide", explique Lionel Jospin, en sautant à pieds joints sur les promesses de Jospin, Lionel.

Le 28 juin 1997, Renault-Vilvorde ferme.
Le nombre de vrais potes que Jospin s'est fait ce jour-là dans la classe ouvrière...

Je suis sympa: j'en rajoute pas.
Je trouve l'épisode Vilvorde (dont j'ai retrouvé le détail dans "La Gauche Imaginaire", excellentissime bouquin de Gérard Desportes et Laurent Mauduit) suffisamment démonstratif.

Je ne trouve pas utile de rappeler AUSSI, et par exemple, que "Jospin a procédé à des privatisations, ce qui compte tenu de son électorat demandait un certain courage", comme l'a si justement observé Claude Bébéar, l'intellectuel communiste.
Je ne trouve pas utile de rappeler que c'est une très jolie performance, que de procéder à des privatisations, quand on a osé lancer aux prolos de chez Renault: "Je ne peux pas apporter une réponse à une question industrielle".

Je ne trouve pas utile non plus de rappeler avec trop d'insistance que Jospin, juste avant de se prendre un gigantesque coup de latte électoral dans les parties "socialistes", s'est vanté, en 2002, pendant sa campagne, de porter un programme qui justement ne l'était pas, "socialiste". (C'était d'ailleurs la stricte vérité.)

MAIS JE LE TROUVE quand même un peu gonflé quand il débarque aujourd'hui pour nous proposer, dans "Le Monde", comme si de rien n'était, "un pouvoir politique indépendant du pouvoir économique, ce que seule la gauche peut garantir".

IL NOUS PRENDRAIT PAS UN PEU POUR DES GROSSES BILLES, LIONEL JOSPIN???

Je crois que si.
Et je crois qu'Harlem Désir ne devrait plus envoyer partout ses mails énervants.

Commentaires

prems !!!!

Écrit par : martingrall | 08/07/2006

Martin quand t'es là, t'es là!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

t'es très gentil Seb, mais un samedi de vacances, tu sais que les français ont commencé la transumance estivale.
Arlem Désir déjà soixante ans mais en avoue quarante cinq, chochotte, il n'a pas respecté le référendum du non à la constitution du peuple Français, un des 149 comment ça s'appelle déjà quequ'un qui vent son cul pour de l'argent? Alors même dans le quota il dégage! Yoyo reste en bas des sondages il dégage aussi.
Sinon les feux d'artifice sont corrects sans plus. Divers coups de vent, orages! et procès Pol Pot! Y a eu mieux

Écrit par : martingrall | 08/07/2006

Y eu pire aussi.
;)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

oui et lorsque l'on voit ces clowns jouer à la danseuse ça mine!

Écrit par : martingrall | 08/07/2006

@ sébastien

Harlem t'a envoyé un SPAM (Sébastien Pris pour un Abruti Monumental).
Qu'est-ce que tu fais sur sa liste de distribution ?

Zgur

Écrit par : Zgur | 08/07/2006

@ Zgur
Ben chais pas.
C'est un Grand Mystère, comme dit le bon docteur Christian L. au moment de formuler un diagnostic.

On dirait que j'ai oublié un "s" à "applaudissementS nourris", là au-dessus.
Shame (69) on me.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

Moi, je crois bien que demain, rien que pour le plaisir, je vais aller poster un peu partout des liens vers ton article sur des blogs de socialistes (de quoi ?), ceux-là même qui sont venus geindre chez Guy hier en me traitant d'arrogante et de méprisante (ces remarques n'émanaient que des soc après vérif). Mauvais coups qui m'ont toutefois valu de grimper aux rideaux 2 fois de suite au lieu d'une.

Nos amis les socialistes (les quoi ?), je veux qu'ils te lisent, et qu'ils mesurent bien ce que les mots "ARROGANCE" et "MEPRIS" veulent dire pour les socialistes. Je veux qu'ils les impriment ces mots-là. Je veux qu'ils s'en imprègnent. Je veux qu'ils ne puissent plus se débarrasser de cette odeur âcre qui colle partout et reste pour toujours, cette putain de flagrance d'encens du Saint-Marché-Mon-Dieu-Tout-Puissant-Je-Me-Vautre-A-Tes-Pieds-Comme-La-Dernière-Des-Larves.

Sébastien Fontenelle, je voulais vous dire, j'aime beaucoup ce que vous faîtes... ou plutôt j'aime beaucoup ce que vous défaîtes bien. DEFAITE... encore un mot qui colle aux "socialistes".

Écrit par : Pyrom-Anne | 08/07/2006

@ Séb

Le mail te vient non pas d'Harlem, mais de la bande à Filoche, je pense. C'est les rois du spam. Mais souvent, ils spament des purs trucs qui m'énervent toute la journée. Et moi, je leur spam tes articles, donc tout le monde est content.

Écrit par : Pyrom-Anne | 08/07/2006

@ PyromAnne
J'aime bien aussi, dans la série Honneur De La Gauche, le dernier commentaire en date de Jack L. sur les expulsions, d'après "Le Monde": il faut "régulariser TRES LARGEMENT" les familles de sans-papiers.
Dans cette menue considération de l'ancien ministre, deux mots de trop se sont (malencontreusement) glissés.
Sauras-tu les retrouver?
;)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

@ Pyrom-Anne

La bande à Filoche, les rois du spam (Socialiste Perdu Au Marché ), ils font ça sérieusement ou c'est juste pour emmerder les créateurs de trucs qui énervent, qui voient ainsi leurs dévoiements dévoilés ?

Zgur

Écrit par : Zgur | 08/07/2006

@ Anne
Ah ben si la bande à Filoche veut continuer à m'en balancer des comme ça je suis preneur.
YOU-OUH GERARD FILOCHE SI C'EST TOI QUI DISTRIBUES LES MAILS DE TES PETITS CAMARADES DU CENTRE-DROIT BEN SURTOUT CONTINUE!!! C'EST VACHEMENT PLUS INFORMATIF QUE, DISONS, UNE TRIBUNE DE ZAKI LAIDI DANS LE QUOTIDIEN VESPERAL DES MARCHES!!!
Les occasions de rigoler ne sont pas si nombreuses, depuis le début de la médiation d'Arno K.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

@ Séb

T'inquiète, je te ferais profiter, un coup à BirenBOOM (Ségolène absente lors du vote sur la loi sur l'immigration de Sarko, merci qui ? Merci la bande à Fifi... ils sont formidables, ils te filent même les sources et tout), et un coup à Fontenelle.

Je ferai un prix de gros. Un pack NRV/AGT.

Comme quoi, c'est quand même utile d'avoir un(e) ami(e) SOCIALISTE.

Écrit par : Pyrom-Anne | 08/07/2006

@ PyromAnne
Bon.
C'est entendu, tu es socialiste ET/MAIS fréquentable.
Socialiste sans guillemets, quoi.
Vous êtes quelques-un(e)s dans ce cas-là.
Et comme tu sais je ne comprends TOUJOURS pas que vous n'organisiez pas le siège du siège (Solférino).
Mais bon.
Ce que je voulais te dire, c'est qu'AGT, c'est Tollinchi.
AAAAAAAAAAAARRRRRRRRRRGGGGGGGGGHHHHHH.
Par pitié!
Ne te trompe plus jamais d'un "J"!
C'est trop douloureux!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

J'aime la fraicheur de vos analyses.
Pour les nuances, je vais ou?

Écrit par : Olivier de Melgueil | 08/07/2006

Chez DEL?

Écrit par : Olivier de Melgueil | 08/07/2006

@ OdM
Voui.
Par exemple.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

En tout cas, moi, je ne voterai pas pour cette truffe frisée !

Écrit par : Berlol | 08/07/2006

LES VIEUX DE LA VIEILLE.
Vous voyez le tableau ? Gabin, Fresnay, Noël-Noël, assis côte à côte sur leur banc public, appuyés sur leur canne. Un vieux film de Gilles Grangier, d’après un roman de René Fallet. Vieux vivaces, coriaces, en leur dernière goguette avant l’hospice.
Ainsi, Jacques Chirac a-t-il tenu, ultime coquetterie, à laisser planer le doute sur son éventuelle candidature à un troisième mandat, à 74 balais ; ainsi Lionel Jospin, qui se passe de bigoudis pour friser la septantaine, a cessé de dissimuler l’envie qui le tenaille de concourir une troisième fois à l’élection reine. À part l’ex-URSS, où les républiques bananières d’Afrique, connaissez-vous un Etat qui, comme la France, reste ainsi empêtré de ses gérontes ?
Manque le troisième papy sur la photo : et alors, Valéry, un p’tit coup de mou ?

LE CAS JOSPIN.
Caricature à part, et pour être sérieux : Chirac again, on n’y croit pas trop. Jospin, en revanche …
Il faut prendre au sérieux l’offre de service de l’ancien Premier ministre, depuis longtemps en pointillés, mais qui a cessé d’être subliminale. Par son article programme dans Le Monde, puis sa prestation au 20 H. de PPDA, Jospin est sorti du bois (de Trousse-Chemise). Certes, il n’est pas candidat à la candidature : pas question pour lui de se placer sur la ligne de départ aux côtés de ses petits camarades, qui sont soit ses féaux et obligés, soit, pour Fabius, son rival de toujours. L’ex-patron du PS ne se vit qu’en recours, en sauveur du parti, au cas où celui-ci finirait par s’emmêler les pinceaux dans l’embrouillamini des postulants. Ce n’est pas une hypothèse absurde, tant est rude la concurrence entre toutes celles et ceux qui rêvent de faire don de leur personne à la France. Et le Frisé ne manque pas de janissaires qui s’emploient à lui frayer un chemin, dans l’espoir de se refaire eux-mêmes une santé à l’ombre de leur grand homme. Va savoir, même, si la mise en orbite de Ségolène ne fut pas un leurre, un lièvre, bref une manœuvre audacieuse pour occuper le terrain, histoire de couper les jambes à des candidats considérés plus sérieux ? Si c’était le cas, elle aurait réussi au-delà de tout espoir, au point de se retourner contre ses auteurs : la dame du Poitou a désormais toutes les raisons de jouer le coup pour elle-même.
Ségolène Royal est, à ce jour, le principal obstacle à un retour de Lionel Jospin. Et sauf accident majeur, elle le restera jusqu’au bout.

UN SOIR DE DEFAITE …
Outre celui-là (d’obstacle), qui est de taille, il en est quelques autres. Et d’abord celui qu’il a lui-même dressé sur la route de son éventuel retour, un triste soir de défaite. Souvenez-vous (difficile d’avoir oublié !) : « J’assume pleinement la responsabilité de cet échec et j’en tire les conséquences en me retirant de la vie politique après la fin de l’élection présidentielle. »
Il y a eu, pour les électeurs et militants socialistes, et plus généralement pour les gens de gauche, deux façons diamétralement opposées de recevoir cette phrase en pleine poire. La première est le sentiment de trahison : Jospin nous laisse tomber en pleine bagarre, c’est une désertion en rase campagne, c’est inadmissible ; et ceux qui pensent ainsi ne voteront plus jamais pour lui. La seconde (ce fut la mienne, entre autres) est approbatrice : enfin quelqu’un qui tire la leçon d’une défaite, comme c’est le cas partout en démocratie (et très nouveau en France), qui n’entend pas s’accrocher aux branches, continuer de battre l’estrade ; qui a la dignité, la sagesse et l’élégance de laisser à une nouvelle génération le soin de poursuivre le combat ; et ceux-là se renieraient eux-mêmes en acceptant ce qui ne peut être perçu que comme un reniement. Plus d’élégance, plus de sagesse, plus de dignité : rien que l’orgueil, l’ego gonflé à l’hélium, l’espoir de revanche, l’appétit cru du pouvoir. Car s’il y a bien deux façons de ressentir la déclaration solennelle du vaincu au soir de sa défaite du 21 avril, il n’en est qu’une de la comprendre : Jospin s’est exclu lui-même du jeu politique. Qu’il s’exprime, qu’il écrive, qu’il conseille, qu’il surplombe, soit. Mais pas qu’il veuille reprendre la partie après l’avoir laissée. L’image d’intégrité qu’il a gardée aux yeux de beaucoup (et celle d’un politique plutôt meilleur que bien d’autres) ne saurait y résister.

Je m’étonne qu’il ne s’en rende pas compte de lui-même. Et que personne de ses amis et proches (à commencer par sa kantienne épouse) n’ait su l’en convaincre.

Écrit par : Bernard Langlois | 08/07/2006

Ben dites donc les gars... Samedi matin au cabinet médical, je ne suis pas désolé de m'être levé. Mais il y en a qui bossent, je vois, messieurs Fontenelle et Langlois. Bravo.
Sébastien, j'espère que tu exerces ton zèle de scribe avec autant d'acidité sur "Finkie, on l'appelle Finkie...", parce que c'est assez gratiné, là. J'ai éructé de rire à plusieurs reprises, comme un grand malade bolivien. Avant de passer le texte à plusieurs amis proches.

Bernard,
il me semble ( je me répète) qu'il y a une dimension profondément narcissique dans le rapport de Jospin ( et probablement aussi de Madame) à la politique.
"Je me regarde dans le miroir, seul face à mon destin, abandonner la politique après une défaite. Je fais ce que nul n'a fait. parce que c'est un beau et noble geste, qui a du sens.
MAIS VOUS N'IMAGINEZ PAS QUE JE VAIS PORTER CA TOUTE MA VIE ET M'OTER L'OCCASION D'AUTRES ACTIONS D'ECLAT DE CETTE ENVERGURE, NON?"

Quand à Anne, pauvre Anne...
Tu t'es beaucoup cassée la voix hier.
Mais c'est comme en médecine: parfois tu sais qu'il n'y a rien à faire.
Quand Jérémie arrive avec ses petits bras pour te dire que quand même ici c'est un repaire de méchants gauchistes, que les vrais socialistes ils votent tous pour Ségolène, qui a la meilleure haleine, et que les socialistes étaient pour le Oui au référendum ( ce qui est QUAND MEME une manière étrange de se tirer une balle dans le pied vis-à-vis de ce misérable électorat français qui n'a rien compris), quand Jérémie arrive, donc, Anne, mine de rien, j'arrête toute manoeuvre de réanimation.

Écrit par : christian lehmann | 08/07/2006

@ Christian

"il y en a qui bossent, je vois"

Euh … Pas de mérite en ce qui me concerne (je suis un marxiste tendance Lafargue !), j'ai juste recyclé un passage de mon bloc-notes de cette semaine ;-)

Le rapport narcissique de Jospin à la politique : oui, c'est assez probable. Mais en connaissez-vous un seul, jusqu'au moindre conseiller général le plus insignifiant, qui y échappe ?

Écrit par : Bernard Langlois | 08/07/2006

@ Sébastien Fontenelle
Je tenais à vous rapporter ici la jambe sanguinolante de l'officier menant le commando chinois que vous m'avez expédié cette nuit. Je sais: sang et terre mélangés, ça vous salit un blog. Allez hop, hop, hop, éponge, sceau et javel! Imaginez les femmes découvrant ce chantier!
@ Christian Lehmann
J'aimerais votre avis sur un médicament prescrit cette nuit à notre hôte pour ses douleurs intimes. C'est "A la prochaine", à prendre matin, midi et soir jusqu'à ce qu'elle arrive.
@ Bernard Langlois
Gloire aux Vieux de la vieille! Au cinéma seulement;-)

Écrit par : Fleuryval | 08/07/2006

Jospin, Chirac, Lang, Le Pen, Arlette, ... en voilà des beaux candidats tous frais et roses !!!!
Non mais sans rire, Jospin, il veut encore se prendre un coup de latte ? Il y a pris goût, alors ?!

Écrit par : fanny guillot | 08/07/2006

@ Bernard Langlois
Et t'as bien raison parce qu'il est très bien ton bloc-notes de cette semaine ;-)
As usual, ajouterais-je volontiers, si je ne craignais de passer ici pour un flagorneur façon "Nouvel Obs".
@ Christian Lehmann
Justement, justement, il sera ici-même question de Finkie demain, parce que bon, je crois quand même qu'il est temps pour nous, en ces heures de finale, de prendre en compte ses commentaires sportifs? ;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

Trève de plaisanterie (très provisoire ;-)))))))
1) France Inter donne une intrusion de sans-papiers chez AK
2) Je (nous?) ne peux plus entrer au bar d'en face depuis près d'une heure. Etrange dificulté de chargement de la page d'accueil d'où qu'on arrive.

Écrit par : Fleuryval | 08/07/2006

@ Bertol
Salut et bienvenue sur VLF!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

Merci m'sieur Fontenelle !

(Je vous quitte, j'ai à faire dehors).

Écrit par : Bernard Langlois | 08/07/2006

Serviteur, m'sieur Langlois!
Tant qu'à nouvelobservateuriser un peu, je puis bien vous révéler que je garde chaque jeudi "Politis" pour la fin de ma revue de presse, attablé devant mon grand crème, pour la simple et bonne et très égoïste raison que sa lecture me réconcilie un peu avec la vie, juste après m'être fadé "Le Point", "L'Express" et "Match".
N'a quand même bien le droit de se ménager des pauses.
Chaque matin je fais pareil avec la quotidienne de Pierre Marcelle.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

@Bernard Langlois
Z'avez raison de nous refourguer vos éditos, surtout ce passage que j'ai particulièrement apprécie : "Jospin s’est exclu lui-même du jeu politique. Qu’il s’exprime, qu’il écrive, qu’il conseille, qu’il surplombe, soit. Mais pas qu’il veuille reprendre la partie après l’avoir laissée. L’image d’intégrité qu’il a gardée aux yeux de beaucoup (et celle d’un politique plutôt meilleur que bien d’autres) ne saurait y résister".
Vous avez tout dit.
@Seb
Ca t'étonne pas que les commentaires dans la presse qui ont suivi le "come back" de Jospin, ne faisaient jamais mention de son âge ? Jamais, jamais. Peut-être parce que Yoyo va avoir 69 ans le 12 juillet et que rien qu'en l'écrivant noir sur blanc, on se dit que la politique française prend un vrai coup de vieux...

Écrit par : delphine | 08/07/2006

@ Sébastien

Ah La vie des grands fauves qui se désaltèrent le matin au point d'eau de la brousse citadine !

Zgur

Écrit par : Zgur | 08/07/2006

Le mode d'emploi de Lionel Jospin, c'est par ici que ça se passe :

http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=politique/20021106.OBS2365.html&datebase=20021113


J'adore cet entretien, j'adore ce que dit cette femme (l'ex de Jospin), j'adore ce que ça raconte sur Jospin et plus largement sur le politique. Je trouve que ce texte vaut toutes les bio de Jospin.

Quand t'as lu ce texte, tu sais très bien pourquoi tu (re)voteras jamais pour Jospin. JA.MAIS.

Écrit par : Pyrom-Anne | 08/07/2006

@ Zgur
Ne soyez pas mesquin, mon bon ;)
Je vous concède que "revue de presse" sent un peu son fat.
Mais boire des crèmes en fumant des cigarettes en lisant les journaux au café d'en bas le matin, j'aime.
Y trouveriez-vous à redire?
Connaissez-vous mon carnet noir?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

@ Pyrom
JAMAIS.
Je confirme.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

Ah Jospin... Sincèrement je pensais jusqu'à son intervention du 20h l'autre soir que son retour n'était qu'un fantasme de journalistes. Il faut dire qu'il nous avait habitué à une certaine franchise lorsqu'il avait très tranquillement dit que son projet ne serait pas "socialiste" en mettant lui-même les guillemets au mot. Décidemment j'espère que le PS ne passera pas, encore une fois puisqu'ils n'ont toujours pas compris depuis la première, le premier tour.

Écrit par : Mathieu | 08/07/2006

@ Mathieu
MAIS OU ETAIS-TU PASSE???
Mais que je suis content de retrouver tes commentaires où y a rien à rajouter rien à retrancher!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

@ Séb

erratum : il fallait lire "Mais boire des crèmes en fumant des cigarettes en lisant les journaux au café de FLORE le matin, j'aime."

Tu l'as cherchée, tu l'as trouvée ;-)))))

Écrit par : Pyrom-Anne | 08/07/2006

@ Anne
Perdu.
Per.
Du.
Fallait lire: "Au café en bas de chez moi".
EEEEET TOOOOOOOCCCCCCCCCC.

Mais, oui, j'aime le Flore.
Voilà.
0

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

7 Jul 2006 22:01:34 -0400 Subject: Grippe aviaire : l'infection chez l'homme est liée à l'hiver ! Ouf!

C’est quand même plus important que yoyo reviens pas

Écrit par : martingrall | 08/07/2006

Et j'sais pas ce que vient faire ce "0" à la fin de mon dernier commentaire.
Encore un coup des "socialistes"?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

Seb
:) Suis en week-end, mais je suis quand même de loin tes très bons articles :)

Écrit par : Mathieu | 08/07/2006

@ Séb

Non, t'avais juste commencé à écrire "0-1 pour Anne" ;-)

Écrit par : Pyrom-Anne | 08/07/2006

@ Sébastien

"Mais boire des crèmes en fumant des cigarettes en lisant les journaux au café d'en bas le matin, j'aime. "

Moi aussi, j'aime ça.
Mais pas au Flore .0)

@ Pyrom-Anne

Merci pour le lien . Je l'avais oublié celui-là !
A faire lire absolument à tous ceux qui seraient tentés de soutenir une candidature de Jospin en 2007. Et leur rappeler 69 ans le gars Jospin. Sortons les gérontes !!

Zgur

Écrit par : Zgur | 08/07/2006

PS PARTOUT JUSTICE NULLE PART ! (entendu en mars 2006, lorsque les soc sont venus avec leur gros ballon blanc faire un tour dans les manifs)

Anne merci pour le lien. Excellent

Écrit par : Zen | 08/07/2006

IL NOUS PRENDRAIT PAS UN PEU POUR DES GROSSES BILLES, LIONEL JOSPIN???

gare ta gueule à la récré, Yoyo !

Écrit par : Fulcanelli | 08/07/2006

Moi, je ne suis allé au Flore qu'une fois : pour y interviewer...........



......




....Gonzague Saint-Bris !

Authentique.

Écrit par : Olivier Bonnet | 08/07/2006

Sinon, quelle chance d'être tutoyé par Harlem Désir ! J'en bave d'envie.

Écrit par : Olivier Bonnet | 08/07/2006

@ Olivier
Le fait est que, depuis que j'ai appris que Laurent Joffrin tutoie Sarkozy, je me dis que ça pose un peu son homme, qu'on est vraiment la lie du journalisme, nous autres qui en restons au "vous".
Alors depuis que j'ai reçu ce mail d'Harlem, je me sens, comment dire, grandi.
UN ELU EUROPEEN ME TUTOIE!!!
BIENTOT J'AURAI UNE CHRONIQUE MATINALE SUR EUROPE 1!!!
BIENTOT ALAIN DUHAMEL FERA DES PAPIERS DITHYRAMBIQUES SUR MES BOUQUINS!!
UNE AUTRE VIE COMMENCE!!!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

Taisez Vous Fontenelle !

Écrit par : guy birenbaum | 08/07/2006

UN ELU EUROPEEN ME TUTOIE!!!
BIENTOT J'AURAI UNE CHRONIQUE MATINALE SUR EUROPE 1!!!
BIENTOT ALAIN DUHAMEL FERA DES PAPIERS DITHYRAMBIQUES SUR MES BOUQUINS!!
UNE AUTRE VIE COMMENCE!!!


et tu auras droit à une chronique de Pierre Marcelle dans Libé

Écrit par : Fulcanelli | 08/07/2006

OUAIS!
PIERRE MARCELLE ME CHIERA DESSUS DANS "LIBE"!!!
MAIS J'IRAI ME VENGER DANS L'EMISSION DE CRITIQUE DES MEDIAS D'ELISABETH LEVY!!!

Comment ça, l'émission de critique des médias de Liz a été supprimée?
Mais depuis quand?
Mais pourquoi?
AH BEN JE RECONNAIS BIEN LA LES PROCEDES DE LA VIEILLE GARDE STALINO-STALINIENNE QUI TIENT LE PAYS!!!
POUR UNE FOIS QU'UNE VOIX S'ELEVAIT POUR CRITIQUER ULTRA-VIOLEMMENT LES MEDIAS AVANT D'ALLER CHERCHER SA PIGE A LA TELE CHEZ GIESBERT, ILS ONT PAS SUPPORTE LES ROUGES!!!
QUELS SALAUDS!!!
M'EN FOUS!!!
J'IRAI CHEZ PAOLI!!!
J'IRAI LEUR DIRE, MOI, AUX NONISTES!!!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

ALAIN FINKIELKRAUT si vous êtes en train de préparer une pétition contre le racisme anti-blancs ET pour le maintien de l'émission iconoclaste briseuse de tabous anti-pensée unique d'Elisabeth Lévy ben je veux que vous sachiez que je vais la signer!!!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

lol Seb, comme tu le fais bien le Maurice Druon

Écrit par : Mathieu | 08/07/2006

@ Mathieu
MONSIEUR Maurice Druon, s'il te plaît.
A ma connaissance le seul invité de la dernière émission de Franz-Olivier Giesbert à faire l'objet d'un de ces libelles populaires dont la mode s'est perdue, hélas, peu de temps après la mort de Robespierre:
"Maurice Druon est bon.
Maurice Druon est long.
Maurice Druon est ***".
Aaaaah.
Quel talent, ce peuple, comme dit Brice "Humano-Sarko" Hortefeux...
(Y a un noeud à mon mouchoir qui dit: "Penser à faire un de ces quatre quand Harlem Désir nous foutra la paix un petit quelque chose à propos des sarkozystes de gauche, qui sont QUAND MEME ce qu'on a vu de plus désopilant depuis la création à Ronda en 1967 du Club Des Franquistes Crypto-Marxistes".)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

Et bientôt

"Maurice Druon est fort
Maurice Druon est cador
Maurice Druon est ***".
Aaaaargh."




Bon, après Elmer food beat, je sors

Zgur

Écrit par : Zgur | 08/07/2006

@Mathieu
D'ici là à ce que Sébastien nous ponde les huit tomes des "Rois maudits", y'a de la marge...

Écrit par : delphine | 08/07/2006

"C’était l’orgueil qui le tenait. Aujourd’hui encore, j’entends cet orgueil – plus fort que tous les mensonges que les hommes se racontent pour vivre : il a perdu, mais ce sont les autres qui n’ont pas voulu comprendre sa valeur…"

Cet article gagne à être connu. Merci Anne.

Moi je ne suis allé qu'une fois au Flore, pour interviewer....


Sébastien Fontenelle.



oui, Fontenelle.

Écrit par : nimportenawak | 08/07/2006

Un cas intéressant de photo-légende: ce jour dans Libé, une photo d'Arno K. avec des membres du 9e collectif représentant des clandestins à Paris et en Ile-de-France qui sont venu dans "l'appartement parisien, rue de la Boétie" d'Arno K et qui "ont décidé de l'occuper, pour obtenir des papiers "pour tous". L'avocat a laissé peu d'illusions à ses visiteurs".
Même photo, ou presque dans Le Parisien, avec cette légende: "L'avocat Arno Klarsfeld a accueilli en urgence les sans-papiers du 9e collectif, venus lui demander son aide dans leurs démarches pour la régularisation".
Et que vive la pluralité de la presse...

Écrit par : delphine | 08/07/2006

@Sébastien
merci.
Il n'y a pas si longtemps, c'était aussi le thème chez NRV de Guy...
Do, après quelqus jours de plus de pensées vagabondes... je trouev finalement que ela ne fait que rajouter de a consternation à l'attitude globale de la gauche en France en vue de la présidentielle...
En ce moment, au Chili, ils admirent l'équipe des Bleus, même s'ils ne comprennent pas comment ils sont en finale après avoir batttu les Brésiliens:
mais ils n'admirent pas la gauche dont ils ne comprennetnt absolument rien.
Et moi, quand j'essaye d'expliquer, je m'enlise...

Écrit par : bertrand | 08/07/2006

Ben y'en a un qu'est bien marri de la suppression de "Premier pouvoir" sur France Culture: c'est François Darras, alias JFK, qui écrit dans Marianne aujourd'hui que "l'émission qu'Elisabeth Lévy consacrait aux médias constituait un havre de libre parole et de non-bien-pensance". Accessoirement, le fait qu'Elisabeth Lévy soit une collaboratrice régulière de Marianne n'a rien à voir. Circulez...

Écrit par : delphine | 08/07/2006

Ce que j'aime avec les "socialistes", c'est que les histoires drôles, ils les racontent pas, ils les vivent. Et moi, bon public, je suis comblée et je :-)

Article du Monde : "la guerre au parti socialiste entre les anciens "potes" "

ien ne va plus entre les "potes" Malek Boutih et Harlem Désir. Les deux anciens dirigeants de SOS-Racisme, aujourd'hui membres de la direction du Parti socialiste, s'envoient des mots aigrelets.

Le conflit a éclaté sur la question de la place faite à la diversité dans les investitures pour les législatives de 2007. L'effort en faveur des minorités est insuffisant, ont estimé, en proie à une vive déception, la plupart des militants socialistes issus des DOM ou de l'immigration. Seul Malek Boutih, membre de la direction, a estimé l'effort réel, tandis qu'Harlem Désir prenait fait et cause pour une candidate d'origine antillaise, George Pau-Langevin, non investie par la direction dans la 21e circonscription de Paris. Malek Boutih a déclenché les hostilités sur BFM-TV, mardi 4 juillet : "On a envie de pleurer sur Harlem Désir. Il a toujours été chouchouté, il n'a jamais été au combat électoral (...) il n'est pas le mieux placé pour en parler." Et le secrétaire national du PS chargé des questions de société, d'origine kabyle, de dénoncer une "génération qui porte encore un discours communautariste".


Rapportés, ces propos ont fait sortir de ses gonds M. Désir. De père antillais, le député européen vit très mal l'épithète "communautariste". "Mon histoire et mon engagement depuis plus de vingt ans démontrent une démarche exactement inverse, fondée sur les principes universalistes et républicains, a-t-il réagi dans un communiqué jeudi 6 juillet. J'imagine que Malek Boutih ne considère pas que sa candidature en Charente est a priori légitime, tandis que celle d'une militante antillaise à Paris serait par nature communautariste."

Il ajoute à l'intention de celui qui prit sa succession à la tête de SOS-Racisme, de 1999 à 2003 et qui est investi en Charente dans une circonscription "gelée", non soumise au vote des militants : "En ce qui me concerne, il n'a pas été nécessaire de geler le vote des militants quand j'ai été investi comme tête de liste par le PS lors des dernières élections européennes. J'espère qu'un jour cela sera possible pour lui aussi d'être investi par le vote des militants." Ambiance.

L'incident survient alors que M. Désir a rendu public son soutien à Lionel Jospin pour la présidentielle. Ce faisant, il a pris ses distances avec M. Boutih, et plus encore avec Julien Dray, porte-parole du PS, très engagé en faveur de Mme Royal. Ensemble, ils avaient animé l'ex-courant de la Gauche socialiste. "Je ne peux pas croire qu'il y ait un rapport, soupire M. Désir. Moi, mes choix sont motivés par des raisons politiques."

Interrogé jeudi, M. Boutih disait vouloir retirer ses mots "déplacés". Pour le reste ajoute-t-il, "chacun vit sa vie. Qu'Harlem soutienne Jospin, on le sentait depuis un moment. C'est son côté un peu ascète. Honnêtement, je ne le vois pas avec Ségolène Royal". Amicalement vôtre.

Écrit par : Pyrom-Anne | 08/07/2006

Il est vrai que je ris des ? Des quoi? Et de tous un peu le marché aux quoi?
Ainsi donc dans ce beau parti de GAUCHE très droite, les membres de la direction nationale se parlent par radio et télé interposées!!
boutih - Bonjour arlem
Désir - Bonjour malek
boutih, Je te parles à BFM ce soir
Arlem Et moi à I Télé demain matin
Comment alors peuvent'ils savoir? Ce que demande le peuple!
C'est quoi le peuple?
CELUI DU 21 AVRIL!!!!!!!!!!!

O rage! Orages!!!! Aux désespoirs des causes! le pire c'est avec mes sous heu cents

J'ai fait un rêve merveilleux la foudre tombait sur l'assemblée nationale! Et j'avais débranché le paratonnerre ! Juste un peu. Mais à temps

J'écoute the wall des Floyd, Seb t'as encore raison ils n'inventent vraiment rien !!! Et Gilmour et d'un mou du manche ! Quant à Water je lui demanderai bien de tirer la chasse!

martingrall

Écrit par : martingrall | 08/07/2006

The wall Synopsis
Sentant sa personnalité défaillir, Fink, une star politique, se fabrique un mur protecteur derrière lequel il croit d'abord trouver refuge. Mais ce mur finit par l'étouffer et le pousse, seul et malheureux, jusqu'aux portes de la folie. Il passe alors en revue les éléments importants de sa vie ;------------------, les brimades des militants, puis l'échec de son investiture et la plongée dans l’herbe et les manettes vidéo autant de briques dans le mur (Another Brick in the Wall), ou d'éléments qui en ont comblé les interstices (Empty Spaces). Cet examen de conscience le mène jusqu'à son auto procès (The Trial).

Donc tous les ceux qui sont derrière le mur, là ! pas devant ni en haut ! Derrière, aujourd’hui c’est comparution pour tous! Pour pouvoir nous représenter mériter le titre de délégué de la nation, il faut d’abord une couche d’imprégnation dans la vie du réel et une couche d’impression au peuple, puis la primaire !
Tous Cyrano du pinceau vous le dira sans primaire, pas de bon feuil. (couche d’usure) même en cents, même en sous, 82 % en trois ans c'est largement dépassé

martingrall

Écrit par : martingrall | 08/07/2006

@ delphine

Après la fin de "Premier pouvoir" d'Elizabeth Levy sur France Culture et celle d'"intermédia" d'Yvan Levaï sur France Inter, quest qui nous reste comme émission radio de décorticage (je n'ose dire "critique") des médias ?
Morandini ?

Ok, je sors ....


La dernière d'"intermédia" est toujours écoutable là http://www.tv-radio.com/ondemand/france_inter/INTERMEDIA/INTERMEDIA.ram

Titrée "Médias sous influence, influence de médias"
avec pour invités : Franz-Olivier GIESBERT , Véronique COLUCCI , Philippe LABRO (Vice-président de Direct 8), Philippe VAL et Alain-Gérard SLAMA

Il y a un reportage hallucinant et éclairant sur la confusion communication et le journalisme chez les étudiant(e)s de l'EFAP, ecole des attaché(e)s de presse. Ça nous promet une belle relève !

Zgur

Écrit par : Zgur | 08/07/2006

@Zgur
Ahhhhhhh, "Intermedia"...
Ahhhhhhh, ce monument radiophonique qui me fait invariablement rater ma béchamel à chaque fois que je l'écoute
Ahhhhhhh, Ivan Levaï, sa voix sensuelle, ses réflexions fines, ses questions incisives à Giesbert, Labro, quand ce n'est pas Paoli ou Anne Sinclair
Ahhhhhhh, Levaï, cet vigie vaillante de la déontologie, cet empêcheur de penser en ronds de serviette
Non, de grâce, ne l'enlevez pas "Intermedia", je vais en faire une angine d'oreilles en plein été
C'est très douloureux, une angine d'oreilles
Surtout l'été

Aller, moi aussi je sors

Écrit par : delphine | 08/07/2006

@ delphine

:0)))))))))))))
Prépare les médicaments.
Intermédia ne reviendra pas.
L'émission n'est même plus sur le site de France Inter.
Mais pour les nostalgiques, et ceux qui veulent une angine d'oreilles en plein été pour embêter Florence Parisot et buller devant le tour de France, le lien ci dessus fonctionne encore.

Merci qui ?

Zgur

Écrit par : Zgur | 08/07/2006

@Zgur
C'est vraiment trop inzuste et j'ai pas mes médocs sous la main...
Pour ta gouverne, cher ami, l'admirable sainte patronnes des patrons s'appelle pas Florence mais Laurence Parisot.

Rien à voir mais c'est pas rien: chuis contente qu'elle a gagné à Wimbledon, la Mauresmo. Première victoire française là-bas depuis celle de Suzanne Lenglen en 1925.
C'est par rien.

Écrit par : delphine | 08/07/2006

Bertrand aime le foot, et il veut que cela se sache :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU MAIRE DE PARIS

Soutenez les bleus sur tous les panneaux lumineux de la capitale !

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, invite les Parisiens à soutenir les Bleus, avant la grande finale de dimanche, face à l’Italie !

La Ville de Paris relaiera donc tous vos messages sur ses panneaux lumineux.

Pour déposer vos messages rendez-vous sur Paris.fr

Ceux-ci seront diffusés à partir de demain midi et jusqu’à dimanche.

Écrit par : Pyrom-Anne | 08/07/2006

Ooops

Flaurence Parisot, donc .

Et bravo Mauresmo qui ouvre brillament un week-end prometteur.

Zgur

Écrit par : Zgur | 08/07/2006

@ PyromAnne
Décidément dès qu'il est question de sport, Bertrand dépense notre argent sans compter.
Et la droite lui en sait gré: c'est toujours ça qui sera pas investi dans la réfection des immeubles où des noirs brûlent quand vient l'été.
Il est vrai: ces cons n'ont qu'à porter un maillot bleu, s'ils veulent exister.
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

@ Sébastien

Mes amis les soc m'invite à me joindre à un pique-nique à la Villette avec le groupe de travail ENTREPRISE (véridique !).

C'est trop bête demain j'ai déjà un pique-nique aux Buttes Chaumont avec mon groupe de travail occupation du siège du Medef et expropriations (véridique !)

Écrit par : Pyrom-Anne | 08/07/2006

@ Pyrom
Ben en somme vous êtes voués à vous rencontrer?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

@Seb
"Il est vrai: ces cons n'ont qu'à porter un maillot bleu, s'ils veulent exister".
Mais le pire, c'est qu'ils le portent le maillot bleu ! En tous cas dans mon quartier, La Chapelle, Paris 10e, y'a que les Blacks, les Indiens, les Beurs et autres Tamouls qui défendent vraiment les Bleus. Faut croire que ça lui suffit pas à Delanoë...

Tiens pour t'énerver un peu plus: t'as lu la chronique de l'impérissable Jacques Marseille dans Le Point ? Un exercice de haute voltige gerbatoire: le mec fait mine de s'indigner du cas Zacharias et autres profiteurs de stock options, avant de balancer tout de go: "Comment endiguer ces excès qui menacent la morale et donc la démocratie ? Paradoxalement [ouais, bien vu, NDLR], seule la "droite" et les "libéraux" [pourquoi ces guillemets, je vous l'demande, NDLR] sont capables de le faire, la "gauche" n'ayant aucun intérêt à intervenir sur ce terrain qui, faute de mieux, peut lui servir d'ultime arguments électoral pour rassembler les "petits" [sic]. Les libéraux en effet [ils sont passées où les guillemets ? NDLR ], et c'est l'occasion de le rappeler, SONT AVANT TOUT DES MORALISTES [là, c'est moi qui met les majuscules, NDLR]".
La gerbe, je te dis.

Écrit par : delphine | 08/07/2006

@ delphine
Ce sacré JM ne nous décevra jamais. JAMAIS.
Dix contre un que d'ici, disons, dix-huit mois, il nous publie un recueil de ses billets du "Point", façon Ivan Rioufol.
Dix contre un qu'on l'achètera pas.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

@Seb
Sûr qu'on l'achètera pas, même soldé chez Gibert...

Écrit par : delphine | 08/07/2006

Même après la dithyrambique double page luxurieusement lubrifiée que l'hebdomadaire de la Droite Décomplexée ne manquera pas de lui offrir.

NB: Demain, billet tardif, mais billet.
Sujet F., commentateur sportif compteur de blacks, curieusement coi depuis quelques jours.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

Putain, je gagne à tous les coups... je lis un article qui me fait TOTALEMENT halluciner dans le Monde... et inconsciemment... je commence à anticiper sur la signature... et finalement je me dis que bah oui, cela ne peut être que lui... Luc Bronner... il a encore frappé.

"Nous les immigrés, on est français quand on gagne le Mondial. Mais 15 jours après..."
LE MONDE | 08.07.06 | 16h24

Je vous préviens, c'est du pur Bronner, faut vous accrochez, les gars.

Sébastien, au cas où Guy cherche à lancer une collection "Nouvelle Droite décomplexée", je propose que le 2e ouvrage soit consacré à Bronner surnommé par moi-même "honorable correspondant de Sarkozy dans les banlieues"

Écrit par : Pyrom-Anne | 08/07/2006

@ PyromAnne
Ouaip.
J'préférais AUSSI Yul Brynner (Woz A Skinhead).

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/07/2006

TROP FORT (hélas !), les socialistes de droite ont du souci à se faire :

"LIBÉRALISME POPULAIRE"

Cette ligne de crête entre les aspirations des "sarkozystes de gauche" et "les sarkozystes de droite" a désormais un nom. Le futur candidat à la présidentielle (Nicolas Sarkozy) l'a baptisée "libéralisme populaire", en opposition "un capitalisme sans règle et sans éthique". Ce concept, M. Sarkozy l'envisage comme la martingale gagnante de 2007. Après avoir privilégié une stratégie qui lui permettait de s'adresser aux Français par catégorie, il cherche désormais à les rassembler dans un discours global.

"Je veux créer une nouvelle synthèse politique qui permet de concilier l'efficacité économique et la justice sociale, l'autorité et la liberté, l'attachement à la France et l'ouverture sur l'Europe, a-t-il confié à La Nouvelle République. Cet objectif transcende les clivages habituels." Selon le candidat de l'UMP, ce syncrétisme détonnant du "capital" et du "social" devrait, en 2007, réunir sur son nom "50 % des Français plus une voix".

Écrit par : Pyrom-Anne | 09/07/2006

Comment cela se fait-il que le lien sur le post de pyrom-Anne à propos de Jospin ait disparu? Serait-il possible del'avoir à nouveau?

Sébastien, bravo!

Écrit par : Emmanuel | 09/07/2006

@ Emmanuel

Non, le lien vers l’article de l’Obs fonctionne, je viens de le tester :

http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=politique/20021106.OBS2365.html&datebase=20021113

Mais, ce bug arrive parfois quelques heures de suite avec les archives de l’Obs et ça remarche le lendemain. Je m’étais fait la même parano avec un article sur Baudis. Mais, c'était seulement un pb technique temporaire.

En attendant, l'article (entretien Asko/Elisabeth Dannenmuller) intitulé "Lionel et moi" est consultable aussi ici : http://www.chez.com/constit/Jospin_trotskiste.html
Un conseil : coupez le son si vous voulez éviter les chants révolutionnaires en bande-son version bontempi ;-)

Écrit par : Pyrom-Anne | 09/07/2006

Et celle-là, elle n'est pas mal non plus : Jacques Blanc fait perquisitionner le Midi Libre parce qu'il a osé publier un pré-rapport de la chambre régionale des comptes accablant pour la gestion de l'ancien président de la région Languedoc-Roussillon. "Violation du secret professionnel". Amusant : comment un politique dilapide les deniers public est effectivement un secret professionnel !

Écrit par : Olivier Bonnet | 09/07/2006

Pas besoin de semer des graines de courges ici ce matin, je vois que tout le monde s'en est chargé avant moi, particulièrement l'ami Olivier Bo qui nous en a repiqué une géante. Non, décidément, sur ce blog, ce ne sont pas les courges qui manquent. ;-)))))))))))
@ Pyrom-Anne
N'oubliez pas votre parapluie. Avec ce temps, à un pique-nique socialiste, il n'y a pas que le pain qui sera mou.
@ Sébastien Fontenelle,
Votre commando chinois a été pulvérisé devant les impatiens par une de mes escadrilles de papillons. Tâchez de venir m'enterrer tout ça avant mon retour de Lhassa.

Écrit par : Fleuryval | 09/07/2006

@ Emmanuel
Merci et bienvenue!
:-)
@ Fleuryval
J'arrive.
Regardez chez vous.
J'y suis.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 09/07/2006

ACTUALISEZ!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 09/07/2006

Anne

Merci pour le lien, ce que je voulais dire hier, c'est que le lien vers l'Obs ne s'affiche pas dans votre post, comme si 20 MINUTES l'avait effacé, ce que je ne crois pas, c'est peut-être un pb avec mon ordi? Vous m'avez remis le lien du nouvelobs, gloire à toi J. Daniel, il ne s'est pas encore affiché par contre le lien vers le site bontempi, oui. C'est là que j'ai pu lire les propos de l'ex-compagne de Jospin. Propos très éclairants sur le personnage. Je tiens à vs dire, que je lis toutes les ref que vous mettez à dispo sur le DEL et VLF, c'est toujours très instructif. Si je pouvais vs demander une dernière chose que signifie :-) et pourquoi l'on met ceci:@ lorsque l'on s'adresse à quelqu'un? Je lis des blogs, notamment celui-ci et celui d'en face depuis peu, je ne suis pas encore au fait de toutes les subtilités. Merci

Écrit par : Emmanuel | 10/07/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu