Avertir le modérateur

15/07/2006

"Alerte, Alerte, Il Pleut Sur Le Liban / Sur Les Palestiniens, C'Est Une Pluie De Sang" (Bérurier Noir, "S.O.S", 1987)

medium_hp_scanDS_671421205429.jpg

Je suis, comme vous tou(te)s j'imagine, complètement terrifié par ce qui se passe à Gaza, et au Liban, depuis le début de la semaine.
Je suis complètement terrifié par ce qui se passe à Gaza et en Cisjordanie depuis tellement, tellement, tellement d'années, même (et surtout) quand le gouvernement israélien ne lance pas des opérations de guerre dont j'aimerais, au passage, savoir quel esprit mauvais leur trouve parfois des noms si délicats, si poétiques.
"Pluies d'été", ben voyons.
Pluies de sang, orages d'acier, folie furieuse.
Je suis complètement terrifié par ce qui se passe là-bas depuis si longtemps, même (et surtout) quand le fracas des frappes israéliennes se tait, quand le regard du monde se détourne, faute d'images à 20 heures.
Là-bas, quand nous regardons ailleurs, l'humiliation quotidienne continue.
Là-bas, quand nous regardons ailleurs, les violences, jour après jour, continuent.
Mardi 8 novembre 2006, "un Palestinien handicapé est blessé par des tirs israéliens en provenance d'un checkpoint, près de Toulkarm".
Le lendemain, 9 novembre, "un Palestinien de 15 ans est tué lorsque l'armée israélienne ouvre le feu à Naplouse".
Deux exemples terribles et en même temps si banals, tirés de la sinistre chronologie que publie, tous les trimestres, la formidable "Revue d'études palestiniennes".
Et c'est ainsi depuis tellement, tellement, tellement d'années.
Et trop souvent nous recommençons à regarder ailleurs. Jusqu'à la prochaine fois.
Mais là, puisque cette saloperie se déroule pour ainsi dire sous nos yeux, regardons ce qui se passe.
REGARDONS.
"Mercredi matin 12 juillet, un avion de chasse (israélien) a tiré un missile contre une maison du quartier de Cheikh-Radwane, à Gaza, où le chef des brigades Ezzedine Al-Qassam, Mohammed Deif, tenait une éunion avec ses adjoints. Leur hôte, Nabil Abou Salmeyah, professeur à l'Université islamique et dirigeant du Hamas, SA FEMME, CINQ DE SES ENFANTS ET DEUX DE SES NEVEUX ont péri dans l'explosion (...) A Deir Al-Balah, dans le centre de la banlieue de Gaza, cinq Palestiniens ont été tués et six autres blessés dans une attaque par hélicoptères. Selon une source palestinienne, LES VICTIMES ETAIENT DES ADOLESCENTS NON ARMES alors que l'armée israélienne a assuré avoir visé des activistes". (Source: "Le Monde".)
Ce n'est plus supportable.
Ca ne l'a jamais été, depuis tellement, tellement, tellement d'années.
Dois-je préciser que je n'ai pas le moindre commencement de sympathie pour les crapules fondamentalistes (pléonasme) du Hamas ou du Hezbollah?
Dois-je préciser que la mort abjecte de la mère de famille israélienne de 40 ans tuée sur son balcon, à Nahariya, par une roquette islamiste, m'inspire EXACTEMENT la même HORREUR?

Voilà pour finir un minuscule extrait (une simple question) d'une autre chanson des Bérus, "Ibrahim", qui date elle aussi de 1987. Il y a presque vingt ans.

"Palestine, quel est ton crime?"

PALESTINE! QUEL EST TON CRIME?

Commentaires

Terrible. Une force d'interposition internationale ?

Écrit par : Olivier Bonnet | 15/07/2006

Oh putain, prem's !

Écrit par : Olivier Bonnet | 15/07/2006

...pourquoi tant de complicité dans l'abject?????
y a plus rien a comprendre...ils sont devenus fous!populations civiles en otages,des deux cotés...y a plus de bourreaux,plus d'innocents,que des cadavres,bientot!ca me fais si mal...la question est:comment rester humain face a ca??????????car l'accepter chaque soir,en se couchant,ou l'occulter,c'est consentir,et consentir, c'est deja perdre une partie de soi!une a gaza,une a beyrouth,un peu au darfour,puis la somalie,sans oublier l'inde,l'indonesie,le congo,et tant d'autre....notre etre s'eparpille et se dilue a chaque fois que nous fermons les yeux....que restera t il de nous a la fin?question ouverte!

Écrit par : yoman | 15/07/2006

Le cours du pétrole, le marché du bâtiment, le maintien du peuple du monde dans son angoisse consommatrice, le retour de Jésus sont à ce prix.

Écrit par : Philippe68 | 15/07/2006

"roquette islamiste" ça me choque

Écrit par : Nathanael | 15/07/2006

@ Nathanael
Pourquoi?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 15/07/2006

Crapules fondamentalistes, crapules fondamentalistes, comme vous y allez!
Passons sur le fait le Hamas est à l'origine une création des services secrets israeliens pour affaiblir l'influence de l'OLP et la mouvance socialiste arabe dans la première Intifada.
Reste qu'en 20 ans, le Hamas est devenu une force politique à part entière: la peur du rouge était jusque là réservée aux bêtes à corne, quid de la peur du vert?

Écrit par : leopold trepper | 15/07/2006

@ leopold trepper
J'y vais, mon bon, j'y vais.
Je maintiens "crapules fondamentalistes".
Je ne dis pas, notez-le bien, que ces crapules fondamentalistes n'ont pas été élues démocratiquement.
Puis je partage -ô combien- votre avis sur le "péril vert" comme nouveau "péril rouge" -genre Oeuvres Complètes de Jean-François Revel-, mais l'silamophobie m'insupporte quand elle s'applique aux "musulmans" en général. Je n'ai rien contre l'islamistophobie!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 15/07/2006

Palestine où est ton crime
D'avoir fait une terre de fleurs
D'y avoir ensemencé le bonheur
D'y avoir planté le trident de paix
Où d'autres la guerre décidaient ;

Écrit par : martingrall | 15/07/2006

la situation est délicate. Hélas, c'est un processus de guerre qui se poursuit depuis 1967, les enjeux idéologiques, le triste 20ème siècle, que dire de plus. Situation trop complexe pour être commentée en quelques lignes. Israël préparait son invervention depuis pas mal de temps. Ce n'est pas une réaction disproportionnée, vu que ce n'est pas une réaction mais une action projetée comme celle de Bush en Irak. Chirac a dit vrai quand il pense à une destruction du Liban, mais c'est pas tout à fait vrai. Et si ça l'est c'est inquiétant.

Écrit par : Fulcanelli | 15/07/2006

@SF
La phobie, c'est une manière de se protéger , mais c'est aussi un peu une sorte de fuite...
Je n'aime pas plus les curés que vous, avec ou sans poils. Cela dit, concernant la Palestine, je me demande si le Hamas est toujours un mouvement fondamentaliste.

Moi, j'ai l'impression qu'il y a désormais beaucoup de similitudes entre le Hamas et le Sinn Fein des années 70: on aime pas leur idéologie et leurs méthodes, mais leur occupant ne leur laisse pas trop le choix.

Écrit par : leopold trepper | 15/07/2006

@ leopold
J'aime assez votre comparaison avec le Sinn Fein, et suis assez d'accord.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 15/07/2006

@ leopold
Maintenant que j'y pense il me semble que ces derniers temps on se tutoyait comme de vieux potes c'est fou comme le conflit palestinien sème la zizanie chez les vieux amis...
;-)
Cela dit je relis ce que vous disiez je suis décidément d'accord avec toi.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 15/07/2006

Moi aussi.
L'hubris israélienne ne laisse pas d'autre issue aux Palestiniens que de se défendre, fût-ce par les moyens les plus sales ; Hamas et Hezbollah sont les seuls outils de cette défense, que ça nous plaise ou non.

Écrit par : Bernard Langlois | 15/07/2006

@ Olivier Bonnet
Quel état accepterait d'interposer ses forces devant l'armée isarélienne ?
@ Sébastien Fontenelle
Cap sur Beyrouth, alors ?

Écrit par : Fleuryval | 15/07/2006

D'accord avec vous!

Écrit par : Emmanuel | 15/07/2006

En fait en lisant vos commentaires je m'aperçois que mon billet est un peu mou du c... par rapport à ce que je pense vraiment.
Et ce que je lis ce matin dans "Libé" sur le massacre par Tsahal d'une famille libanaise de trente personnes, essentiellement des femmes et des enfants, n'est pas de nature à me faire changer d'avis.
Même remarque quand je lis que l'offensive israélienne a fait 66 morts civils au Liban.
12 morts côté israélien. Dont huit militaires.
Et quatre civils de trop.
Voilà qui renouvelle la définition du mot "démesuré".
Voilà ce que les Yanks, qui battent des mains, appellent une guerre "asymétrique"?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 15/07/2006

Non, ils appellent cela une guerre "pour la démocratie" (dixit Bush, avec sa voix et son accent), soutenant Israël dans cette noble croisade.
Le fait que des membres du gouvernement, et députés, palestiniens ont été enlevés et emprisonnés n'a rien d'anti-démocratique bien sûr. Ca ne compte pas.

La démocratie là bas, c'est d'être libre de choisir entre le choix imposé par le couple USA-Israël.
Non non, pas de "... et"

Écrit par : David Vincent | 15/07/2006

"se défendre par les moyens les plus sales" c'est-à-dire Bernard ?

Écrit par : guy birenbaum | 15/07/2006

@ Guy
Ben par exemple, bombarder et massacrer une famille innocente de trente personnes?
Tuer des femmes et des enfants?

Ce genre de saloperie.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 15/07/2006

@GB
L'hypocrisie occidentale à l'égard des attentats suicides me rappelle parfois celle des hétéros à l'égard de la sodomie...
Les canadiens qui ont débarqué à Dieppe en 1942, vous croyez vraiment qu'ils pensaient avoir une chance?

Écrit par : leopold trepper | 15/07/2006

@ leopold
Comparaison n'est pas raison, camarade.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 15/07/2006

@SF
Certes...
Je voulais simplement dire que de tout temps, tous les resistants de la première heure ont généralement été considérés comme des fanatiques utilisant des méthodes de fanatiques.
Aprés tout ça voulait dire quoi de descendre un officier allemand dans une station de metro, comme ça.
La libération par l'armée du crime... c'est viex comme le monde

Écrit par : leopold trepper | 15/07/2006

@ leopold
Ca voulait justement dire: descendre un officier allemand.
Pas se faire péter au milieu de civils.
Ca fait une différence.
Oh oui.
Maintenant je ne prétends - certes - pas trancher ici la question des abominables extrémités auxquelles mène le désespoir.
Mais un civil israélien ne "vaut" (l'affreux mot) pas moins qu'un civil palestinien, et inversement. Jamais. JAMAIS.
Je suppose que c'est quelque chose qui nous met d'accord.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 15/07/2006

Il y a un côté poétique chez Tsahal, appeler pluie d'été ce qui est une vraie guerre avec des morts de tous les côtés, plus d'un que de l'autre

Écrit par : Fulcanelli | 15/07/2006

Eh oui, un civil = un civil (je refuse de mettre ici la moindre nationalité) c'est pour cela que "les moyens les plus sales" est une expression inacceptable.

Écrit par : guy birenbaum | 15/07/2006

@SF
Ben oui, bien sûr qu'on est d'accord là-dessus.
Cela dit, je trouve tres hypocrite de reprocher aux palestiniens d'avoir pris conscience du fait que leurs vies individuelles ne valent actuellement plus rien... et d'en tirer toutes les conséquences.

Écrit par : leopold trepper | 15/07/2006

@ Boss
Je crois qu'on est d'accord là-dessus, Boss.
Et je crois que Bernard est d'accord aussi.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 15/07/2006

@ leopold
BEN J'ESPERE QUE C'EST PAS MOI QUE T'ACCUSES D'HYPOCRISIE!!!
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 15/07/2006

@GB
Si je ne m'abuse, c'est bien pour des soldats (3) enlevés (pas des civils) qu'Israel est en train de bombarder des civils au Liban et à Gaza.

Écrit par : leopold trepper | 15/07/2006

ATTENDEZ,
vous êtes en train de dire la même chose, je crois, si je peux me permettre, sauf vot'respect.
(Videmment un gars qui a leopold trepper comme pseudo, ça place tout de suite la barre assez haut ;-))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 15/07/2006

Moi, tant qu'on m'attaque pas, je cherche qu'à me défendre...
Je n'arrive pas à comprendre les juifs qui se croient obligés de défendre la filiale israelienne du complexe militaro-industriel. Pas plus que les communistes qui se sentaient liés par le pacte Hitler-Staline.

Écrit par : leopold trepper | 15/07/2006

Une fois n’est pas coutume, permettez-moi d’être pragmatique!
Sans arme de destruction à distance il n’y a pas de guerre ! Aujourd’hui le G8 est en Russie avec Poutine. Donc si JC obtient la fin de fourniture d’armes par une bourgade coincée entre les pays Baltes et la Pologne, il ne reste plus que L’Angleterre, la France et les Etats Unis comme fournisseurs d’armes de destruction à distance. Donc les moyens de faire cesser les agressions.
Ensuite, a qui profite les morts, aux pétroliers Iran en tête, puis Russie, puis Angleterre, puis Etats Unis puis France, contre…. La Chine cela ne fait que commencer, déjà le Tchad et le Soudan (Darfour) là c’est 100 000 civils par mois ! et sans armes de destruction à distance.
martingrall

Écrit par : martingrall | 15/07/2006

Quoique vous dites, le traitement médiatique est insupportable
"Israel Riposte"
"Israel réagit après d'un SOLDAT"
C'est quelque chose de pervers. Qui cloche.

Et ne me dites surtout pas que les vies valent toutes la même chose.
Peut être dans vos esprits.
Mais pas partout.

Les israeliens "valent" beaucoup plus que les "sales arabes".
C'est un fait.
Les médias alimentent cela.
C'est un fait.
Les gens le croient.
C'est une conséquence.

Quand un Israelien meurt dans un attentat, cela ne vaut pas la même chose quand une famille palestinienne est bombardée par un avion de chasse.
On ne fait que le décompte funèbre et insensible des morts palestiniens.
Et on est - ô combien de fois - horrifié devant la mort d'un Juif Israelien (parce que les arabes israeliens,.. c'est pas la même chose).

----

Pour revenir au péril vert. Certes le Hamas n'est pas le chaperon "vert" des mouvement politique, cependant il n'est pas une entité monolithique.
N'était il pas prêt, le jour même du début des attaques à "reconnaitre israel"?

En relisant l'histoire, ce sont toujours les palestiniens qui ont cédé, qui ont donné plus, face à l'ironie et la supériorité de l'autre.

C'est malheureux.

Et on leur demande plus!

--------

Et puis, une correction le péril vert n'est pas le même péril ailleurs.
Les islamistes du Maroc sont soutenus par les Américains, tandis que ceux du Hamas sont tapés par ces mêmes américains.
Le péril vert est une arnaque envers les peuples...

De toute façon, ce sont toujours les peuples qui perdent. Leurs vies.

-----

Écrit par : ayoub | 15/07/2006

Je pense comme Ayoub... sauf que je suis juif.

Écrit par : leopold trepper | 15/07/2006

@Sebastien Fontenelle
Je te prie de m'excuser si tu as compris que je dénonçais une hypocrisie.
Mais, je soulevais l'hypocrisie médiatique, et puis celle, malheureusement, s'ancre dans certains esprits.

On ne peut pas nier que le traitement d'un attentat en Occident ou à Israel vaille la même "chose" qu'en Egypte ou en Inde.

On ne peut pas nier le fait que le traitment du Darfour sur certaines chaines américaines n'a pas dépassé le quart d'heure en une année.

Les vies ne se valent pas.
Et malheureusement, à cause de l'instrumentalisation des médias, les gens ont tendance à utiliser des raccourcis, sinon fuire toute éthique.

Encore, désolé d'avoir alimenté ce clivage.
C'était loin d'être mon but.

Écrit par : ayoub | 15/07/2006

@ Ayoub
No problemo.
Je suis moi aussi d'accord avec toi.
Hélas.
Entretemps, tu remarques, j'ai viré mes deux derniers commentaires que je trouvais un peu légers.
Putain que c'est difficile d'exprimer correctement ce qu'on ressent!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 15/07/2006

Voici un lien qui pourrait vous intéresser
malheureusement en anglais, pour les non francophones

http://www.democracynow.org/article.pl?sid=06/07/14/146258

ayoub

Écrit par : ayoub | 15/07/2006

"Nos parents ?
Nos parents avaient l'Espagne,
mais qu'est ce qu'il nous reste à nous ?
Le Liban ?
Ha fait trop chaud là-bas.
R'marque ici fait un peu froid"
Taxi Girl "Paris 1984"

Écrit par : bertrand | 15/07/2006

ben oui quoi! personne ne veut suivre la feuille de route de madelaine!


Les Etats-Unis bloquent la condamnation d'Israël par le Conseil de sécurité (!!!)ndlr

(M. Bolton demande à l'Iran et à la Syrie de cesser leur appui au Hamas.)

Par Judy Aita
Correspondante USA

Nations unies - Les Etats-Unis ont opposé leur veto, le 13 juillet, à un
projet de résolution demandant à Israël d'arrêter ses opérations militaires
à Gaza.

Soumis par le Qatar, ce projet de résolution qui aurait condamné
l'opération militaire israélienne, la qualifiant de recours disproportionné
à la force, a reçu 10 voix favorables et une voix contre avec quatre abstentions (le Danemark, le Pérou, la Slovaquie et le Royaume-Uni).

En octobre 2004, les Etats-Unis avaient déjà bloqué un projet de résolution
similaire sur les opérations israéliennes à Gaza.

Le représentant des Etats-Unis, M. John Bolton, a déclaré que le texte de cette résolution était déséquilibré car il imposait selon lui des
obligations à une seule des parties. Il a ajouté que ce document ne ferait
qu'exacerber les tensions dans la région et qu'il était inopportun et dépassé parce qu'il ne prenait pas en compte les hostilités actuelles à
la frontière libano-israélienne ainsi que les efforts en cours aux Nations
unies, c'est-à-dire la décision du secrétaire général de l'ONU, M. Kofi
Annan, d'envoyer des émissaires dans la région.

Son adoption aurait miné la crédibilité du Conseil de sécurité qui doit
être vu de part et d'autre comme un intermédiaire honnête dans le conflit
du Proche-Orient, a déclaré M. Bolton au Conseil. L'important, pour les
Etats-Unis, est de savoir si une telle action par le Conseil favorise ou
entrave un réglement pacifique de ce conflit.

Le meilleur moyen de résoudre la crise immédiate, a-t-il dit, est que le
Hamas assure la libération inconditionnelle et en toute sécurité du
soldat israélien qui a été enlevé e 25 juin.

M. Bolton a en outre reproché à la résolution de ne pas tenir compte des
attaques du Hezbollah à la frontière entre le Liban et Israël et de ne
faire aucune mention du Hamas ou de l'appui que lui apportent la Syrie et
l'Iran.

Nous demandons à la Syrie et à l'Iran de mettre fin à leur parrainage du
terrorisme et de condamner sans équivoque les actions du Hamas,notamment
l'enlèvement du soldat israélien. =AB Nous demandons encore une fois à la
Syrie d'arrêter le chef du Hamas Khaled Meshaal, qui réside actuellement à
Damas.

Nous soulignons une fois de plus notre condamnation du soutien de la
Syrie et de l'Iran au Hezbollah, qui a revendiqué les autres enlèvements à
la frontière libanaise.

Enfin, M. Bolton a demandé à l'Autorité palestinienne de cesser tous
actes de violence et de terrorisme et de se conformer aux principes énoncés
par le Quatuor : renoncer à la terreur, reconnaître Israël et accepter les
obligations et les accords antérieurs, notamment la feuille de route.

Le Quatuor pour la paix au Proche-Orient comprend l'Union européenne, la
Russie, les Nations unies et les Etats-Unis.

Le projet de résolution condamnait aussi bien les actions palestiniennes
que les opérations israéliennes et demandait à l'Autorité palestinienne de
mener une action soutenue pour mettre fin à la violence, y compris les tirs de roquettes visant le territoire israélien.

Il demandait à Israël de libérer immédiatement et sans conditions tous
les ministres palestiniens, membres du Conseil législatif et autres responsables palestiniens qui sont en détention et soulignait la
nécessité de préserver les institutions de l'Autorité palestinienne.

là c'est qui qui se fout de ma gueule?
martingrall

Écrit par : martingrall | 15/07/2006

"Samir progressait très lentement. Chacun de ses gestes semblait mûrement réfléchi. Il avait apparemment mémorisé l’emplacement de la plupart des terroristes, et il lui fallait rarement plus de deux ou trois balles pour les mettre hors d’état de nuire. Une seule fois son armure avait été entamée par une balle, et son niveau de vie était toujours intact. Il contourna un angle de mur, sauta par-dessus une machine à café renversée. Au fond des toilettes du métro, deux types patibulaires, le torse nu couvert de tatouages, crâne rasé, tenaient en joue un otage, une homme noir d’une cinquantaine d’années, en costume de ville, qu’ils avaient forcé à genoux. Samir profita de l’effet de surprise pour loger une balle de Desert Eagle dans la tête du premier. Il courut droit vers le second, essuyant une rafale de mitraillette, et lui tira deux balles à bout portant dans le ventre. L’homme s’effondra en arrière. Un moment encore, ses bras s’agitèrent, puis une grande tache rouge sombre apparut sur le sol tout autour de lui.
Samir se redressa légèrement, soupira, et se retourna vers l’otage. L’homme, toujours agenouillé, balançait ses bras levés au-dessus de sa tête en signe de terreur et de soumission. Samir s’approcha de lui, jeta un bref regard à Khaled, comme pour le prendre à témoin, et sans même revenir à l’écran, appuya sur la détente. La balle du Desert Eagle frappa l’otage en pleine face. Il s’effondra sur lui-même dans une gerbe de sang, et l’écran de fin de niveau apparut :
« Echec de la mission. Trop de pertes alliées »
- Tu as compris, maintenant ? , demanda Khaled. La leçon est-elle assez claire ?
- Je ne vois pas ce que tu veux prouver. Que tu n’as pas hésité à le tuer de sang-froid ? Qu’est-ce que tu veux que ça me fasse… objecta Khaled, mal à l’aise.
- Non, intervint Anissa. Ce n’est pas ça, la leçon. Ne me dis pas que tu n’as pas compris…
- Mais compris quoi ?
- Si tu abats un otage, délibérément ou par erreur, dans le métro new-yorkais, la partie est perdue. Les objectifs n’ont pas été atteints, comme dit le jeu. Si tu abats une passante, délibérément ou par erreur, dans les ruelles grotesques de ce Bagdad de pacotille, le jeu se poursuit. La leçon est tellement évidente, on te l’a répétée tant de fois à la télévision, cela te paraît si naturel, que tu n’arrives même pas à la formuler…
- Quoi ? Il ne faut pas tuer un otage, c’est ça ?
- Non, coupa Samir. Ce n’est pas ça, la leçon. C’est beaucoup plus simple : « La vie d’un arabe ne compte pas. »
Khaled ouvrit la bouche pour répondre, resta muet.
- Seules les vies américaines comptent, reprit Anissa, et se tournant vers elle, Khaled revit, en surimpression, le visage de la ménagère irakienne, en cet ultime instant de surprise avant que la balle ne fracasse sa tempe et qu’elle ne s’effondre en travers de l’étal du marché. "


Extrait de "ANDREAS, LE RETOUR", l'ecole des loisirs, 2005.

Écrit par : christian lehmann | 15/07/2006

Sinon, je suis d'accord avec l'intervention de Guy, que je n'ai pas saisie immédiatement, mais qui est juste. "les méthodes les plus sales", non. parce qu'une vie est une vie.

Écrit par : christian lehmann | 15/07/2006

et en quoi jeter des^peuples dans les bras des fondamentalistes est il une façon de lutter contre ces derniers. Et en quoi les "terroristes palestiniens" sont ils fondamentalement différents des résistants de tout poil, sauf en ce qui concerne les islamistes en ce qu'ils risquent de faire subir à leur population (enfin en Irlande ce n'était pas mal non plus). Et en quoi nos fautes contre les juifs en Europe doivent elles nous paralyser devant les agissements d'un gouvernement israélien ? Et en quoi ce dernier représente-t-il, fruit qu'il est d'une coallition, la totalité des désirs de son peuple ? etc.. mais ne rien dire, nous sommes antisémites ou antisionnistes. Une bonne nouvelle pourtant qui n'arrange rien sur place mais c'est déjà àa : la condamnation d'Edgar Morin a été cassée.

Écrit par : brigetoun | 15/07/2006

et en quoi jeter des^peuples dans les bras des fondamentalistes est il une façon de lutter contre ces derniers. Et en quoi les "terroristes palestiniens" sont ils fondamentalement différents des résistants de tout poil, sauf en ce qui concerne les islamistes en ce qu'ils risquent de faire subir à leur population (enfin en Irlande ce n'était pas mal non plus). Et en quoi nos fautes contre les juifs en Europe doivent elles nous paralyser devant les agissements d'un gouvernement israélien ? Et en quoi ce dernier représente-t-il, fruit qu'il est d'une coallition, la totalité des désirs de son peuple ? etc.. mais ne rien dire, nous sommes antisémites ou antisionnistes. Une bonne nouvelle pourtant qui n'arrange rien sur place mais c'est déjà àa : la condamnation d'Edgar Morin a été cassée.

Écrit par : brigetoun | 15/07/2006

au fait, la situation au Liban, qu'en pense Ségolène, et Finkie ?

Écrit par : Fulcanelli | 15/07/2006

c'est où le Liban?

Écrit par : Segolene sarkozy | 15/07/2006

je dirais même plus c'ets ou le Liban??

Écrit par : Nicolas Royal | 15/07/2006

Je m'interdis pour l'instant d'écrire un billet sur ce qui se passe au Proche-Orient, ma plume étant parfois incendiaire. Inutile de rajouter du feu littéraire.

La situation n'est pas manichéenne, il n'y a pas un axe du bien et un du mal, et puis, cette histoire est une suite d'accumulation de 40 ans de guerre. Les marchands d'armes ne sont pas prêts de fermer boutique.

Écrit par : Fulcanelli | 15/07/2006

SEb depuis le Tohu Bohu, Exodus, les 6 jours, la vérité est toujours décidée ailleurs.
Et d'où qu'il vienne ce sang a une sale odeur acre!
Toujours notre seule arme! Aimer à imprégner, les imprégner, ces profiteurs de morts jusqu'a leur mort acre et sale pour qu'ils sachent ce que c'est!
Toujours athée pour ne pas avoir à pardonner!
martingrall

Écrit par : Nicolas Royal | 15/07/2006

mauvaise manip

Écrit par : martingrall | 15/07/2006

Martin, trahi par la technique.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 15/07/2006

Finalement, Israel est l une des seules nations (avec les USA) a pouvoir bafouer toutes les conventions du droit internationale et les resolutions du conseil de securite de l' ONU sans qu' aucune sanction ne soit prise contre elle. On se demande dailleur a quoi peut bien servir le conseil de securite dans le conflit de cette region puisqe toute sanction envers Israel se voit balayé par le veto americain. Il faudrait pour plus d' equité revenir sur ce droit de veto des grandes puissances.

Écrit par : JubaOne | 15/07/2006

S'il y a veto, il n'y a pas de sanction

les sanctions ne sont pas appliquées, ni du côté d'Israël, ni du Liban

Cela dit, Israël a quand même un lourd passif avec la résolution 242

Écrit par : Fulcanelli | 15/07/2006

Un article éclairant.


http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=3868

Écrit par : zen | 15/07/2006

Tu m'aurais RAPPELE, Fontenelle. Tu m'aurais RAPPELE et on dirait que je t'aurais dit de chercher dans Libé, avec les mots clé" Finkie" "Cameroun", "19ème siècle"... Mais non, Môôôssieur Fontenelle ne rappelle pas les copains. Ben pour la peine, je me casse en vacances. Dans ta face, Xavier B*******!
;-))

Écrit par : christian lehmann | 15/07/2006

1967

en ces temps-là, la jeunesse militait contre la guerre au Viet-Nam

2006, en ces temps maudits, la jeunesse est crétinisée, entre Star'ac, grand Circus politique, Sarko et Ségo, rave party décérébrantes, jeux vidéo , les populations sont débilisées, vénèrent l'armée, mais pourquoi ? Israël nous ramène non pas 20 ans mais 70 ans en arrière, un état militarisée devenu fou et personne ne dit rien.


Et merde !

Écrit par : Fulcanelli | 15/07/2006

Qu'est-ce que le Hezbollah ?

NOUVELOBS.COM | 15.07.06 | 16:59


Voici quelques éléments sur le mouvement chiite libanais qui a déclaré, samedi 15 juillet, une guerre ouverte à Israël.

Le Hezbollah ou Hizbollah (« Parti de Dieu »), fondé en 1982 est un mouvement politique chiite libanais possédant une branche armée qui fut à l'origine de sa création. Il est considéré comme un mouvement de résistance par une partie des pays arabes et tenu pour une organisation terroriste par certains gouvernements, dont (entres autres) les États-Unis1, le Royaume-Uni2 et Israël. Fondé en 1982 avec l'appui de la Syrie, et surtout de l'Iran en réaction à l'invasion israélienne de juin 1982, le Hezbollah est rapidement devenu la principale organisation militaire de confrontation avec Israël dans le sud du Liban. Le Hezbollah réunit diverses mouvances, principalement le Amal Islamique (une dissidence d'Amal) et la branche libanaise du parti Ad-Daawa.

Écrit par : Fulcanelli | 15/07/2006

A noter aussi que le Hamas a été fabriqué en partie par Israël pour lutter contre Arafat,

à noter que les Talibans sont la conséquence du conflit entre URSS et USA via l'Afghanistan

à noter que Ben Laden est aussi une production des States, via les Mollahs anti-soviétiques

à noter tant de choses

à noter que Seb et Guy ne sont pas à la mesure de l'événement, et que moi non plus

à noter que... je préfère me taire

Écrit par : Fulcanelli | 15/07/2006

ca commence à bien faire cette histoire de Liban; avec ça ils vont nous empêcher de suivre la fin de l'histoire de Zidane et sa mazerratti!

Écrit par : Jed Bartlet | 15/07/2006

Interprete : alpha blondy
Année : 1985

Texte :

Barouh ata Adonaï
Barouh aba Yeroushalaïm

From the Bible to the Coran
Revelation in Jerusalem
Shalom, salamalekoum

You can see christians, jews and muslims
Living together and praying
Amen ! Let's give thanks and praises

Barouh ata Adonaï
Barouh aba Yeroushalaïm

Jerusalem here I'am
Jerusalem je t'aime
Jerusalem here I'am
Jerusalem je t'aime

Israela yakirati
Israela yakirati
Ani ohév otarh
Israela yakirati

From the Bible to the Coran
Revelation time
Shalom, salamalekoum

You can see christians, jews and muslims
Living to gether and praying...
Amen ! let's give thanks and praises

Barouh ata adonaï
Barouh aba yeroushalaïm
Jerusalem here I'am
Jerusalem je t'aime


Que ta vision redevienne réalité, Alpha !
Alpha, ou "aleph", symbole de l'unité du monde dans le judaisme.

Écrit par : ksim | 15/07/2006

Fulcanelli > Cela dit, Israël a quand même un lourd passif avec la résolution 242

Cela dit, les Européens (et les Arabes, dans une autre mesure, notamment au Maghreb,) ont un lourd passif vis à vis des juifs. Ce qui explique qu'on ait le Q entre deux chaises vis à vis de la situation dans cette partie du monde.

BTW, si quelqu'un peut m'expliquer quelle dent l'Iran a vis-à-vis d'Israël, au point d'avoir créé et de continuer à financer le Hezbollah au Liban? Ces deux pays n'ont pas de frontière commune, n'ont pas été en guerre. Quel est le problème?

Écrit par : Fred | 16/07/2006

"Pas à la mesure de l'événement"...

J'ai déjà lu beaucoup de c.......s mais là...
Alors je répète comme je l'ai déjà dit sur le DEL que grande est l'indécence de celui qui commente, qui analyse, qui prédit au sujet de tels événements depuis le haut de son balcon. Donc non, je ne suis pas à la mesure, ni à la hauteur, ni en capacité surtout. L'omniscience, la prétention à... plutôt, n'attendez pas ça de moi, ni de Seb.

Écrit par : guy birenbaum | 16/07/2006

@ Fleuryval : je sais bien que l'interposition d'une force internationale est impossible. J'en parlais juste comme d'un souhait. Mais il est clair que, au moins tant que les Etats-Unis soutiendront aveuglément Israël, l'Etat hébreu continuera de chier sur le droit international d'une très grande hauteur (expression copyrightée fontenellienne).
Et chaque jour, de nouveaux civils meurent.

Écrit par : Olivier Bonnet | 16/07/2006

@ Guy
""se défendre par les moyens les plus sales" c'est-à-dire Bernard ?“

Ce que tu as bien compris : je parle des attentats aveugles contre des civils, kamikazes ou pas, que je suis d'accord pour condamner dès lors qu'on condamne aussi les bombardements, tout aussi aveugles, de l'artillerie ou de l'aviation israélienne … Je dis que, contre un terrorisme d'Etat sur-armé, un peuple n'a guère le choix des moyens pour riposter ; que toutes les résistances ont utilisées des moyens qui n'épargnent pas les victimes innocentes (quand on descendait un officier nazi, c'était certes une cible militaire qui était visée, mais on savait très bien que des otages civils seraient fusillés en représaille ; et quand le FLN posait une bombe à la terrasse d'un café d'Alger, c'étaient des civils innocents qui mourraient : c'est ça, la guerre asymétrique … C'est sale, c'est ignoble, c'est la guerre.)

Et puis, mais c'est ouvrir un autre débat, jusque dans quelle mesure peut-on considérer un peuple, n'importe lequel, totalement innocent des actes commis en son nom par son Etat et son armée ?

Écrit par : Bernard Langlois | 16/07/2006

@B(sans H)L
Je suis bien d'accord avec le début de votre post.
Mais j'ai du mal à croire à la responsabilité collective ... et surtout, je trouve trés dangereux de raisonner en ces termes.
J'ai l'impression que si on envisage la possibilité de la responsabilité collective d'un peuple, d'une race ou d'une nation, on finit immanquablement par envisager le génocide.

Écrit par : leopold trepper | 16/07/2006

@GB
Si vous avez un peu de temps, je vous conseille de voir le film "Paradise Now" de Hany Abu-Assad.
C'est de la fiction, mais c'est sans complaisance et ça permet de comprendre ce qui se passe dans la tête de ces jeunes gens cultivés qui vont se faire exploser au milieu d'autres jeunes gens cultivés.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=57572.html
"Deux amis d'enfance palestiniens, Khaled et Saïd, sont désignés pour commettre un attentat suicide à Tel Aviv. Engagés volontaires depuis plusieurs années dans une faction, ils sont liés par un contrat moral qu'ils ne peuvent ou ne veulent rompre. Ils passent une dernière soirée avec leurs familles sans pouvoir toutefois leur dire adieu. Le lendemain, munis de leurs ceintures d'explosifs, ils sont conduits à la frontière. Mais l'opération ne se déroule pas comme prévu..."

Écrit par : leopold trepper | 16/07/2006

@trepper
Je ne parlais que du peuple ("souverain" ;-( ! en démocratie), et donc en principe responsable du choix de ses dirigeants et de la politique qu'ils conduisent, pas de la nation et encore moins de la race.

Écrit par : Bernard Langlois | 16/07/2006

Le peuple souverain, c'est un peu d'idéologie et beaucoup de réthorique, vous ne trouvez pas ?
Dans les faits, je ne me sens responsable ni de la réforme des retraites de 2003, ni de l'envoi de commandos en Afghanistan...

Écrit par : leopold trepper | 16/07/2006

Mais si deux candidats présentant deux politiques contradictoires se présentent et que l'un des deux est élu avec 51 % des voix, ses choix se seront pas cautionnés par les 49 % qui appelaient de leurs voeux une politique inverse.

Écrit par : Olivier Bonnet | 16/07/2006

"Le peuple souverain, c'est un peu d'idéologie et beaucoup de réthorique, vous ne trouvez pas ?

Si ! D'où les " " et ;-( !
Mais faut-il se laver les mains des politiques conduites en notre nom ?

Écrit par : Bernard Langlois | 16/07/2006

Je vais vous dire, je ne suis pas très content de ce billet.
Trop verbeux pour le sujet.
Si je devais le refaire aujourd'hui (dimanche) je laisserais le titre, l'illustration, et j'écrirais juste ces deux phrases:
Solidarité Avec Le Peuple Palestinien
Vive La Lutte Armée Des Peuples Opprimés.

Sinon, pourrez actualiser dans un quart d'heure.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/07/2006

"Mais faut-il se laver les mains des politiques conduites en notre nom ?"

Non, mais la responsabilité réelle d'un peuple, même "souverain", envers les choix de ses dirigeants me paraît si limitée que je m'interroge parfois sur les arrière pensées de ceux qui l'invoquent.

Regardez les BHL, Goupil et autres Finkielkraut: c'est au nom d'une hypothétique responsabilité collective qu'ils justifient ou ont justifié le sort réservé aux irakiens aux serbes et maintenant aux palestiniens.

Écrit par : leopold trepper | 16/07/2006

@SF
C'était déjà bien d'en parler...
Je me demandais si tu avais un angle mort géopolitique.

Écrit par : leopold trepper | 16/07/2006

"Regardez les BHL, Goupil et autres Finkielkraut: c'est au nom d'une hypothétique responsabilité collective qu'ils justifient ou ont justifié le sort réservé aux irakiens aux serbes et maintenant aux palestiniens."

Il me semble qu'ils argumentaient plutôt sur la nécessité d'aller libérer ces peuples asservis de leurs mauvais maîtres … En tout cas pour les Irakiens et les Serbes.

Écrit par : Bernard Langlois | 16/07/2006

"Il me semble qu'ils argumentaient plutôt sur la nécessité d'aller libérer ces peuples asservis de leurs mauvais maîtres … En tout cas pour les Irakiens et les Serbes."

Oui il y a le discours sympa, et puis si ça ne suffit pas, on sort l'autre.
En 1999, lors des bombardements de l'OTAN sur les infrastructures civiles serbes, Goupil se répandait sur le belgradois moyen qui méritait son sort puisqu'il passait ses week-end à ratonner du bosno-kosovar...

Écrit par : leopold trepper | 16/07/2006

Désolé Bernard mais rendre un peuple coupable des agissements de son gouvernement me semble une erreur énorme. En quoi es tu comptable de l'amnistie de Guy Drut ami électeur Langlois ? Et pourtant le 5 mai tu as voté Chirac non ?

Écrit par : guy birenbaum | 16/07/2006

@Guy
Oui, j'ai voté Chirac, en cédant à la pression générale (ce que je regrette) et après avoir préconisé le vote blanc dans Politis.
Certes, je ne suis pas "comptable" direct de l'amnistie de Guy Drut, ni de toutes les autres conneries de notre bon Président (ou de ses ministres).
Je me sens néanmoins responsable quelque part de n'avoir sans doute pas assez dépensé d'énergie dans ma vie de citoyen pour réussir à infléchir le cours des choses.
Pour prendre un exemple : les Français, dans leur grande majorité, n'étaient pas "comptables" de la déportation de juifs sous Pétain, mais ils ont laissé faire. Et seuls quelques-uns peuvent être appelés "justes" … Gloire à eux. Et je n'échappe pas à cette interrogation lancinante : aurais-je eu, si j'avais vécu cette période, le courage de planquer des juifs, ou d'entrer dans la Résistance ?

Écrit par : Bernard Langlois | 16/07/2006

Je ne voudrais pas faire ma coiffeuse démocrate, mais encore une fois je soupçonne, Guy et Bernard, que vous êtes, au fond, d'accord sur l'essentiel.
Pour ce qui me concerne je crois toujours que, oui, nous sommes, dans une certaine mesure, collectivement responsable de micro-événements (à l'échelle du vaaaaaaaste monde) comme l'amnistie de Guy D.

Bernard, tes interrogations lancinantes sont les nôtres, si du moins nous avons un minimum de recul sur nous-mêmes.
Toutes choses égales par ailleurs (j'y insiste), les mêmes questions se posent aujourd'hui - genre, est-ce que nous faisons assez contre les expulsions? La réponse, dans mon cas, est non, je le crains.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/07/2006

"les mêmes questions se posent aujourd'hui - genre, est-ce que nous faisons assez contre les expulsions?"

Bien d'accord.
Nous informons, ce qui n'est pas tout à fait rien, ce qui n'est sans doute pas assez (enfin, je parle pour moi) …

Écrit par : Bernard Langlois | 16/07/2006

Citation de GM, peu connu pour être un "militant sioniste acharné" ...

Israël affiche -comme- but de guerre : chasser le Hezbollah de ses positions et forcer le Liban à déployer son armée dans le sud du pays. Pour satisfaire cette dernière revendication, Tsahal peut compter sur l'appui de la communauté internationale, mais aussi, mezza voce, de nombreux habitants du pays du Cèdre. Y compris au Liban-Sud, où la tutelle des «barbus» est jugée pesante par une bonne partie de la population, pas seulement chrétienne."

Écrit par : Georges Malbrunot | 16/07/2006

Le dernier commentaire (GM) était humoristique, c'est ça?

Écrit par : leopold trepper | 16/07/2006

En tout cas, citation tronquée, puisque la phrase qui suit (et qui est aussi la chute de l'article de GM), dit exactement l'inverse :

"«L'heure est à la solidarité», affirme cheikh Nasrallah, en rejetant les accusations selon lesquelles sa formation a replongé son pays dans la guerre. «Chaque intervention israélienne au Liban ne fait que renforcer le Hezbollah», regrette un ancien général, pourtant peu suspect de sympathie envers le mouvement chiite. En frappant la population et les infrastructures civiles, les Israéliens ne font en effet que ressouder leurs voisins autour du Hezbollah."

Écrit par : Bernard Langlois | 16/07/2006

@ leopold trepper
Je réponds ici au dernier commentaire que tu as laissé sur mon billet antiSarko, avec ces quelques mots sur la sale guerre israélienne piochés dans "Le Parisien" de ce matin, avec lesquels je suis ASSEZ d'accord, nonobstant leur auteur:
"C'est le résultat d'une lente progression des Etats-Unis et d'Israël, qui mènent une politique de répression. M. Bush dit qu'Israël a le droit de se défendre. C'est vrai, mais les pays de la région, le Liban, la Palestine, ont aussi le droit de vivre et de se défendre. Il est inadmissible de traiter ainsi des pays souverains et indépendants: hier, la Syrie était menacée; aujourd'hui c'est l'Iran. Le plus grave c'est que cela n'amène pas les puissances occidentales à réfléchir calmement à une solution équitable. Comme le disait Pierre Mendès-France, les Israéliens ne peuvent pas refuser aux Palestiniens ce qu'ils ont réclamé et obtenu pour eux-mêmes.
(Ehud Olmert) est dans la ligne politique des dirigeants israéliens. Ces derniers partent de l'idée que les Arabes ne comprennent que la force et la violence. C'est une théorie raciste, digne des régimes totalitaires! Israël et les Etats-Unis, qui se présentent comme des démocraties exemplaires, ne respectent rien dans le droit international. Israël se moque des résolutions de l'ONU et les Etats-Unis ne respectent même pas leurs dispositions judiciaires internes. La preuve, le camp de Guantanamo a été déclaré illégal par la Cour suprême: or, il existe toujours. A l'origine de cet embrasement, il y a l'enlèvement d'un, puis de deux soldats israéliens. Mais on ne peut pas s'étonner qu'il y ait des actes de guerre de part et d'autre dans le climat actuel.
A partir du moment où on use de telles méthodes, l'embrasement peut se produire. Surtout si, à l'instar de ce qui s'était passé pour l'Irak, la propagande se poursuit et s'accompagne d'actes de guerre. Le rapport des forces joue en faveur des Israéliens: ils ont des avions, des hélicoptères, des bateaux de guerre, la bombe atomique. Ils enferment les Palestiniens dans leur territoire. Et ces derniers n'ont, eux, d'autres moyens que la prise d'otage, les kamikazes ou les armes de seconde main avec lesquelles ils tirent de temps en temps. Mais demain, s'il y avait une solidarité des Etats arabes et musulmans avec l'Iran, nul ne sait ce qui peut arriver. A jouer avec le feu, on se brûle!
(...) La France se doit de prendre une position plus courageuse (...) Aujourd'hui, le déséquilibre est tel qu'il faut être d'un côté ou de l'autre. Certains pays européens entraînés par la France doivent dire à la face du monde quelques évidences. Cette attaque est non seulement disproportionnée, mais aussi inhumaine: on s'en prend aux civils!"
Ce matin, cher leopold, en lisant "Le Parisien", j'ai trouvé que Roland Dumas parlait VRAIMENT bien.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/07/2006

@bernard langlois
@sebastien fontenelle
@guy birenbaum

bonjour, je suis tout nouvelle

que d'interrogations sur ce que vous faites assez ou pas!
peut-être est-ce par ce que vous discutez un peu trop souvent entre vous et n'avez plus conscience de l'impact premier que vous avez sur ceux qui vous lisent et que vous ne connaissez pas?

n'ayez pas de doute. chacun de vous ,à votre façon, faites ce qu'il y a à faire.

mais peut-être avez-vous perdu de vue que votre mission est de porter à notre connaissance ce qui est déjà à la vôtre mais qu'ensuite, il est de la responsabilité de chacun de nous ( ceux qui n'écrivent pas dans vos journaux mais les lisent) d'en tenir compte.
et là vous n'y pouvez plus rien aussi talentueux que vous puissiez être, ou percutants.

je ne me lave pas les mains de ce que fait mon pays en mon nom pour la simple raison que la république ( res- chose, publis(je crois)- tout le monde) c'est vous, c'est moi et ceux qui tentent de nous faire croire ( le croient-ils eux-même?) que les élire c'est aimer son pays et vouloir que chacun ait son du.
mais parce que je suis faite comme ça!

pas par ce qu' un journaliste me dirait de façon talentueuse que c'est bien ou mal.
où bien c'est que je suis sous influence, c'est que l'affaire était à demi-entendu pour moi avant même que je vous ai lu.
c'est de même pour ceux que je lis et qui m'agacent dans leur discours.
mon avis étant déjà à demi fait contre le sujet qu'ils vont aborder! ils me poussent dans le sens contraire de leur propos...

vous n'avez rien de plus à faire contre les explusions que moi-même ou mon voisin.
votre rôle est de me dire "là, ma belle, il faut aller y voir de plus près par ce que je vais te donner deux trois élements supplémentaires que tu ne trouveras pas ailleurs pour te faire une idée de la chose". et mon rôle c'est d'y aller pour voir si ça m'apporte plus que ce que je ne sais déjà. point.

vous êtes journalistes, pas directeurs de conscience.

si ce que vous dites en défaveur des expulsions porte moins leurs fruits que ceux qui justifient savamment celles-ci, ce ne sera pas que vous n'en aurait pas fait assez mais parce que les gens qui, eux ne s'estiment pas responsables des actes de leur gouvernants, s'en sont lavés les mains.
ils l'auront décidé tous seuls comme des citoyens libres qu'ils sont.
question d'humanité et de bon sens.
ce n'est que ça la politique.
j'aimerais bien voir le petit arno k en privé...

tiens ça me rappelle un de vos collègues Tailleur sur le maljournalisme. qui parle de mal de complaisance, de vision tronquée du journalisme, du mythe du journaliste Albert londres comme étant un journaliste sans envergure.

perso, je suis trop jeune pour l'avoir connu Albert Londres et je ne connais pas plus que ça Tailleur mais ce que je sais c'est que j'en ai retiré comme conclusion des propos argumentés de votre collègue Tailleur, qu'il avait peut-être peur de ne jamais se trouver à la hauteur de l'aulne de ce mythe. et qu'il voulait transformer les mesures du journalisme moderne pour pouvoir se situer sur la nouvelle graduation...
va savoir!
on peut supprimer le prix Albert Londres, ça ne changera pas ma vie, je ne suis pas journaliste.
j'aurais toujours Terre d'ébène dans ma bibliothèque!

moi aussi j'ai voté chirac et je ne m'en remets pas mais ce n'est pas de ma faute. j'ai voté jospin premier tour et aujourd'hui chaque fois que je peux, je le rappelle "gentiment" à ceux qui râlent de ce qu'on vit aujourd'hui et qui ont fait tout pour.
ce jour là j'ai voté pour ma copine Marianne République.
mais si ses enfants me font le même coup la prochaine fois, genre sarko- le pen moi le deuxième tour, je le passe sous la couette avec mon mari. s'il va voter, tant pis pour lui...
je pratiquerai le responsable pas coupable ou coupable pas responsable comme vous voulez.
abana, comme disent mes potes ivoiriens.

soyez tranquilles et continuez votre boulot proprement (en ne bidonnant pas les infos, c'est la seule exigence qu'on a à votre égard).
si vos préoccupations sont aussi les miennes(entre autres...) c'est que nous avons les mêmes, à la base.
si elles ne sont pas celles de tout le monde, ce ne sont ni les journalistes ni les politiques qui en sont les uniques responsables, c'est l'Homme...

on a les politiques qu'on mérite
on a les journalistes qu'on mérite

ça suffit de tabler sur l'ignorance pour justifier l'indifférence.


ps pour le prescripteur d'ordonnance c.l (non! pas crédit lyonnais...):

ça y est, j'y suis!!! :-)

Écrit par : bérangère | 16/07/2006

@ bérangère
Salut, bienvenue, et merci pour ton message, qui requinque!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/07/2006

remerciez le beau médecin, c'est lui qui m'as dit de venir voir ici, que c'était bon pour mon equilibre mental.
je suis toujours scrupuleusement les ordonnances!

Écrit par : bérangère :-) | 16/07/2006

@ bérangère
Le beau médecin bolivien?
Christian "Hacienda" Lehmann?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/07/2006

soi même. s'il est bolivien, ça, je ne le connais pas assez pour le dire mais si vous le dites, je vous crois.
vous êtes journaliste :-)
moi je le croyais de la famille de meriadeck...

Écrit par : bérangère :-) | 16/07/2006

Pour rassurer Bérangère : je suis d'âge canonnique, assurément ; mais pas assez quand même pour avoir connu Albert Londres … ;-)

Écrit par : Bernard Langlois | 16/07/2006

Ouârf :))))))))))))))))))))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/07/2006

mes hommages monsieur langlois et c'est sans ironie. :-))
je ne vous ai jamais rangé dans la classe d' Agecanonix...
je vous classe haut, c'est dire!

Écrit par : berangère | 16/07/2006

Bérangère, mes hommages.

Écrit par : guy birenbaum | 16/07/2006

Grand merci, Bérangère !

Écrit par : Bernard Langlois | 16/07/2006

Bérangère, GROS succès!
;)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/07/2006

Lorsque dans sa déclaration du 14 juilet Chirac a parlé "des fusées" que le Hezbollah envoyait, j'ai failli m'étrangler ! Des fusées ! Il date de quand le président ! Il est urgent de lui rappeler que la situation est gravissime !
Le message ci-dessous m'a été envoyé alors que je n'ai jamais milité au CAPJPO-EuroPalestine, pourtant il me semble important de relayer l'info, y compris auprès de vos députés.

A Jacques Chirac, envoyez une lettre ou une carte (pas besoin d'affranchir, c'est gratuit)
Président de la République
Palais de l'Elysée
55 rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

"Monsieur le Président de la République,
Je m'élève contre ce que vous faites subir actuellement au peuple
palestinien, en notre nom. Vous n'avez pas été élu pour encourager
l'occupation israélienne, ni ses méthodes terroristes. Vous êtes censé
représenter les Français. Or, la majorité des Français rejette votre collaboration avec un pays occupant, qui bafoue toutes les lois internationales et tous les droits de l'homme pour s'accaparer d'un maximum de terres qui ne lui appartiennent pas. Je vous tiens pour responsable des crimes actuellement commis dans les territoires
palestiniens, puisque vous contribuez à affamer le peuple palestinien, à le désavouer dans ses choix démocratiques et à armer un gouvernement qui
l'opprime.
Signature
Adresse

Pour les députés :
Voici la liste de tous les députés de France; il suffit de cliquer sur le
lien ci-joint (ou de le reproduire) :
http://www.assemblee-nationale.fr/12/tribun/comm3.asp

L'adresse e-mail de chaque député est la suivante : initiale du prénom+
nom de famille @assemblee-nationale.fr

Ex : Gilles Artigues (Loire) : gartigues@assemblee-nationale.fr

Quand le prénom est composé de deux mots (ex : Jean-Pierre), l'adresse
e-mail comprend les deux initiales du prénom+ le nom de famille
@assemblee-nationale.fr

Ex : Jean-Marie Aubron (Moselle) : jmaubron@assemblee-nationale.fr

Dites-leur en substance :

"Monsieur X ou Madame Y,

Qu'attendez-vous pour vous élever contre la politique de collaboration de
notre pays avec l'occupation israélienne, et avec ses méthodes terroristes ?
N'oubliez pas que vous êtes censés représenter les citoyens français, me
représenter. Je fais partie des très nombreux citoyens qui sont terriblement
choqués par ce que la France est en train d'infliger au peuple palestinien,
qu'elle contribue à affamer, auquel elle nie les droits les plus élementaires à l'autodétermination, qu'elle punit d'avoir exprimé un choix lors d'élections qui se sont déroulées démocratiquement.
Je vous demande instamment d'intervenir d'urgence pour faire cesser cette
honte, pour faire respecter le droit international, et vous prie de me faire
connaître toutes les mesures que vous aurez prises dans ce sens. Je
m'emploierai à les faire connaître autour de moi.
Avec mes remerciements,
Signature,
Adresse

Écrit par : La Lésion d'Honneur | 16/07/2006

monsieur birenbaum, les mêmes. :-)

@ stephane, pourvu que ça dur...

pour l'heure, je savoure l'instant d'avoir pu dire à vous trois ce que je me suis dit ou me dis encore en vous lisant.
dés que j'ai rempli mes obligations familiales je cours à l'assemblée nationale par pixels interposés...

Écrit par : berangère | 17/07/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu