Avertir le modérateur

17/07/2006

J'ai Comme L'Impression Que Ségolène Royal Se Fout De La Gueule Du Monde

medium_hp_scanDS_6717838051.2.jpg

Non mais franchement, sans déconner: elle se fout de notre gueule, Ségolène Royal, ou si c'est moi qui me fais des idées?
Non parce que rappelez-vous, le mois dernier, son tristement fameux déplacement à Bondy (Seine-Saint-Denis).
Rappelez-vous comme elle s'est lâchée, la Pimprenelle entartée du Poitou.
Et vazi que je t'envoie des militaires dans les cités. Vazi que je te mets les allocations familiales sous tutelle. Vazi que je te caresse l'électorat dans le sens des peurs. Rien l'arrêtait, la Mère Emptoire, dans son exploitation du filon sécuritaire. Même Sarko a trouvé qu'elle en faisait beaucoup. Ca l'a fait chier, Sarko, de se laisser doubler sur sa droite, d'un seul coup d'un seul.
Et là, ce week-end, elle était en Corse.
L'île de Beauté, avec ses magnifiques paysages, ses paillottes ignifugées, ses brises marines, ses graffitis "Arabi Fora". Avec ses bombes, aussi, et ses mitraillages d'édifices publics. Un endroit mouvementé, du point de vue de la sécurité des biens et des personnes.
Or, est-ce que notre amie "socialiste" s'est lancée là-bas dans l'une de ces tirades sécuritaires qui font verdir de jalousie les conseillers en communication du patron de l'UMP?
Naaaaan! Du tout! Elle n'était soudain que sucre et sourires.
"Libé" rapporte: "Pour la députée, pas question de tenir un discours anxiogène: "Ne comptez pas sur moi pour parler de ce qui ne va pas", a-t-elle répété au fil de ses interventions. La violence? "Je ne veux pas, une fois de plus, caricaturer la Corse", a-t-elle dit (...) Elle a quand même concédé que "l'ordre républicain doit s'appliquer partout" même si, a-t-elle martelé, le "filon" de la violence ne peut pas être "exploité politiquement"."
Quand on lit ça, n'est-ce pas, on se frotte les yeux.
On fait un effort de mémoire, pour bien s'assurer que c'est la même femme qui a tenu le mois dernier un discours anxiogène sur les cités de banlieue, qui a parlé de ce qui n'allait pas dans les cités de banlieue, qui a caricaturé les cités de banlieue, qui a exploité politiquement le filon de la violence dans les cités de banlieue.
Y a pas: c'est bien elle.
Conclusion, la Pimprenelle entartée du Poitou ne tient pas DU TOUT le même discours, selon qu'elle vise la racaille (immigrée) des cités de banlieue, ou les conservateurs corses du folklore insulaire.
Ca doit vouloir dire quelque chose, mais quoi?

Commentaires

Monsieur le juge RVR,
Je réitère mon précédent courrier. Il semble en effet qu'un filtre ait été mis sur les commentaires liés à la version pré-modifiée.
Je tairai mon nom par crainte tout autant des représailles de la branche armée des AJT du bocage que par les spadassins de la PEDP qui ne manqueront pas de passer par ici. Je tiens cependant à vous faire parvenir ci-joint immédiatement la loupe de Monsieur Sébastien Fontenelle avec laquelle il a volontairement incendié les paillottes pygmées construites sans permis sur l'ordre de qui vous savez.
Ne doutant pas que vous saurez en faire bon usage et confiant dans la justice de mon pays (mwarf), je vous prie etc.

Écrit par : Préfet B. | 17/07/2006

@ Sébastien Fontenelle
Je ne retrouve plus votre loupe, égarée chez moi. Quelqu'un aura dû la subtiliser. Je tenais à vous en avertir. Le monde est plein de polissons... J'vous ai apporté des bonbons

Écrit par : Fleuryval | 17/07/2006

Ca doit vouloir dire quelque chose, mais quoi?

Elle est passée à l'Est!

Écrit par : martingrall | 17/07/2006

ENTRE ICI, MARTIN GRALL!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/07/2006

@Seb : moi, je préfère garder "Mère Emptoire" à l'usage de Martine Aubry, ça lui va si bien ! ;-)

Écrit par : Bernard Langlois | 17/07/2006

@ Bernard
Voui, mais alors quoi?
Tapedur?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/07/2006

Ça veut dire qu'on est dans une société raciste. On tolère des uns ce qu'on n'excuse pas aux autres. 1 sur 3 qui dit l'être c'est 1 sur 2 qui l'est. Liberté Egalité Blanchitude. Vive la France.

Écrit par : efze | 17/07/2006

Bernard
Voui, mais alors quoi?
Tapedur?

Le sexe des anges!

Écrit par : martingrall | 17/07/2006

ou alors!
abacule
(nom masculin)
Elément de base d'une mosaïque.

Écrit par : martingrall | 17/07/2006

ou encore
abandonnataire
(nom commun)
Personne au profit de qui se fait un abandon de biens.

Écrit par : martingrall | 17/07/2006

Moi, j'appelle ca, "ratisser large "...
Et puis, aller en Corse au mois de juillet, ca fait vacances... y compris dans les têtes.. attention, tous les dictionnaires distinguent "vacances" de "vacuité"...
Partie préaturément, Royal ménage sa monture...

Écrit par : bertrand | 17/07/2006

La donzelle ayant élu domicile dans le Poitou, bien connu par ses produits régionaux pour être une sorte de "biquette land", je propose "Biquette".
"Votez Biquette ! La France a la baguette !"

Écrit par : diogène | 17/07/2006

Avec Michel Rocard, le débat se corse

Michel Rocard s'en prend au projet du PS et à la "bêtise sympathique" de François Hollande
LEMONDE.FR | 16.07.06 | 14h33 • Mis à jour le 16.07.06 | 14h33

j'avais compris que tout était foutu dès lors que François Hollande avait décidé la règle de l'unanimité, c'est-à-dire la synthèse, une bêtise sympathique mais qui a engendré la confusion", a jugé l'ancien premier ministre socialiste, Michel Rocard, dans une interview que publie le Journal du Dimanche.


Pour Michel Rocard, ce projet "nous isole de nos alliés sociaux-démocrates européens, interloqués, et nous ridiculise un peu". En outre, selon lui, "il est beaucoup trop cher

Écrit par : Fulcanelli | 17/07/2006

Les caissières du Monoprix Saint-Antoine à Paris
http://www.tv-radio.com/ondemand/france_culture/PIEDS/PIEDS20060717.ram

Écrit par : Mathieu | 17/07/2006

Michel Rocard confond le Prozac et le Viagra.

Écrit par : Eric | 17/07/2006

@ Eric
Si y avait que ça que Michel Rocard confondait...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/07/2006

Pour qui veut taper sur Sarko, l'occasion est pourtant rêvée, non ? Le nabot qui montre les muscles et ne jure que par l'ordre, il a fait quoi, en Corse ?

Écrit par : Olivier Bonnet | 18/07/2006

Monsieur F, vous le grand Vigilant des egarements ideologiques de nos édiles, seriez vous novice au point de ne pas suivre le deroulement fatal d"une strategie electorale evidente?
Les principes primaires de la communication et du discours politique vous sont-ils à ce point étranger?
Non pas pour une personne de votre esprit, je n"ose pas y croire.
Ca doit vouloir dire quelque chose, mais quoi?

Écrit par : Lancelot Joy | 18/07/2006

Les Corses ne sont pas d'accord entre eux sur ce qu'il faut faire... et je ne trouve pas le même phénomène pour la désespérance des jeunes de banlieues (et d'ailleurs)... là tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut agir. Sur "que faire" les idées divergent mais sur "le fait de faire" tout le monde est d'accord.
Montrez-moi un consensus corse et je vous offre un bon verre de "Cap Corse Mattei" sur le port de Calvi

Tien, pour se rafraîchir (mot magique ces temps-ci) la mémoire, un petit texte de corses appelant à voter NON au référendum Sarkozyste de 2003
http://membres.lycos.fr/leguenne/documents/corse/referendum.htm

Tout le monde s'est cassé les dents en Corse. Royal y vient avec prudence (les optimistes diront humilité) moi je le lui reprccherais pas...

Écrit par : Jacques Adam | 18/07/2006

je pencherais pour, en ces temps de pneumatiques et de velos, lui sucer la roue à Sarko, le tenir au maillot jaune narcisse le rata tartiner d'une pichenette le ptit Nicolas qui mange son pain blanc et pâte chocolatée. Pimprenelle et Nicolas vont en bateau aux îles sanguinaires. Tous deux à Ajaccio. Pour les petits c'est là que cela peut commencer. Et Nabot Léon c'est mieux que François de Botta, orange aussi. SFR c'est Domenech. Bouygues lui c'est Malte (l'île des maçons du rite écossais)

Écrit par : martingrall | 18/07/2006

La Corse est une zone de non droit où le grand visonnaire Kouchner et sa compagne la grande journaliste Okrent possède une maison qui tient encore debout. Comment font-ils ? Ils font comme Ségolène, ils voient le bon côté des choses, avec des oeuillères, du coton dans les oreilles et du scotch sur la bouche.
Ils devraient rester là-bas toute l'année, ça leur feraient des vacances et nous aussi.
Et par la même occasion, j'en enverrai un paquet sur l'Île, par charter entier.

Écrit par : bégé | 18/07/2006

moi mon souhait est qui sera celui qui mettra sarko hors d'état de nuire à la FRANCE !!
LA FRANCE n'a pas besoin d'1 dictateur peut etre pas pour l'instant mais avec les médias on peut construire un climat d'insécurité.la démocratie en occident ne tient plus à rien car assz facilement avec un lobby puissant on peut infiltrer la politique et semez la zizanie pour occuper le francais...........................un francais qui a peur

Écrit par : z | 20/07/2006

Ben bravo "z", n'importe qui sauf Sarko. Vraiment n'importe qui ?
Comme quoi les médias ont bien reussi: que Sarko passe ou pas, il aura se(r)vi.

Écrit par : Kazimir | 24/07/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu