Avertir le modérateur

17/07/2006

Rien De Plus A Dire

medium_hp_scanDS_671622574054.jpg

Je n'ai rien de plus à dire.
Juste ces quatre mots: Solidarité Avec Les Palestiniens.
Aujourd'hui comme hier. Demain comme aujourd'hui.

PS: Et puis si, quand même. Ces quelques autres mots, hier, d'Avi Dichter, ministre israélien de la sécurité intérieure: "Des dizaines de milliers de Libanais qui fuiront vers le nord, cela va exercer les pressions nécessaires sur le Hezbollah". Nul besoin, là, de commenter. L'obscénité a ceci de caractéristique, qu'elle s'impose généralement assez vite pour ce qu'elle est.

Commentaires

Et, juste pour rire, tu peux pas nous faire une illustration en regroupant les deux dernières de anti sarko et pour les Palestiniens ?...

Écrit par : bertrand | 17/07/2006

Je reste perplexe quand à une prise de position sur ce sujet. Il s'avère que les mouvements islamistes ont un succès partout ou ils se présentent par un affichage d'incorruptibilité. Certes cela est sûrement relatif, mais la réactions des peuples est en rapport à cette corruption permanente. Autant encore certains attendent des rendements d'emprunts russes, autant aujourd'hui, dans chaque pays, se fomentent des manipulations de déstabilisation des structures nationales en places par des rentiers anciens laissant le temps leur rendre leurs biens territoriaux. L'histoire est ainsi réécrite faisant fit des sacrifices populaires par des élites, quelles soient palestiniènnes, arméniènnes, cubaines ou même tout simplement monarchiques.
Cherchons des explications dans un phénomène de cycles manipulatoires seulement connus par les grands propriétaires de notre espaces terriens.

Écrit par : Philippe68 | 17/07/2006

Pourquoi spécialement avec les Palestiniens? C'est soit les deux, soit rien.

Écrit par : Mathieu | 17/07/2006

@ Mathieu
(Où étais-tu passé????:-))
Ben non.
Juste avec les Palestiniens.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/07/2006

Actualisez: nouvelle note.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/07/2006

"Pourquoi spécialement avec les Palestiniens? C'est soit les deux, soit rien."

Parce qu'il est obscène, en effet, de toujours vouloir renvoyer dos à dos l'agresseur et l'agressé, le colon et le colonisé, le puissant et le faible, le marteau-pilon et la mouche …

Écrit par : Bernard Langlois | 17/07/2006

Derechef, actualisez: nouvelle nouvelle note, après énervante erreur de manip!
@ Bernard: je crois qu'on t'attend sur le DEL!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/07/2006

@Bernard
Je reprendrais bien les mots de Guy. Il ne s'agit pas non plus de renvoyer dos à dos mais pas forcément non plus d'établir des oppositions du type "agresseur et agressé" lorsque l'agressé et lui aussi un agresseur et lorsque l'agresseur est lui aussi agressé.

Je lisais tout à l'heure cette phrase de toi sur le post de l'autre jour lu: "L'hubris israélienne ne laisse pas d'autre issue aux Palestiniens que de se défendre, fût-ce par les moyens les plus sales ; Hamas et Hezbollah sont les seuls outils de cette défense, que ça nous plaise ou non.". Tant qu'à dire les choses, autant les appeler par leurs noms. "Hamas et Hezbollah" tu devrais écrire "tuer des civils israëliens", parce que "Hamas et Hezbollah" ou "les moyens les plus sales", concrètement, c'est ça, tuer des civils israëliens. Alors je ne vois pas comment on peut trouver que le meurtre de civils palestiniens justifie le meurtre de civils israëliens.

Je persiste: c'est soit les deux, soit rien.

Écrit par : Mathieu | 17/07/2006

@ Mathieu
Non.
Désolé.
Pour une fois je ne suis pas DU TOUT d'accord avec toi.
Il y a bel et bien, dans cette affaire, un oppresseur (le gouvernement israélien) et un oppressé (le peuple palestinien).
Tout le reste est de la foutue littérature.
Bordel, REGARDE ce qui se passe là-bas quotidiennement!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/07/2006

l'agresseur c'est les palestiniens. Israel a raison de se defendre contre ces extremistes

Écrit par : jacdaddy | 17/07/2006

Que le gouvernement israélien oppresse le peuple palestinien c'est une chose. Une chose. On ne peut quand même passer sous silence le terrorisme palestinien. Je ne veux pas dire que ce terrorisme justifie la politique israélienne. Je veux simplement dire qu'on ne peut pas passer une partie de la vérité sous silence. Et que, de la même manière, j'ai du mal à comprendre qu'on puisse justifier le terrorisme palestinien par la politique israélienne, exactement de la même manière qu'on ne peut pas justifier la politique israélienne par le terrorisme palestinien. Pas parce que Israël et la Palestine sont dans la même situation ou dans la même position. Juste parce que dans les deux cas je vois mal comment on peut justifier l'assassinat de civils, qu'ils soient israéliens ou palestiniens. Et parce que, comme tu le dis, c'est le gouvernement israélien qui est en cause, pas les civils israéliens, de même que c'est le terrorisme palestinien qui est en cause, pas le peuple palestinien.

Écrit par : Mathieu | 17/07/2006

@Seb : "@ Bernard: je crois qu'on t'attend sur le DEL!"

Eh bien, on m'a trouvé !

Écrit par : Bernard Langlois | 17/07/2006

Uen interview fort éclairante de Walid Cherara – responsable des pages Opinions du quotidien Al Akhbar et auteur de « Hezbollah, un mouvement islamo-nationaliste » (Fayard, 2004) – par Olfa Lamloum, notamment sur l'articulation représentativité politique/représentation confessionnelle :
http://www.indigenes-republique.org/article.php3?id_article=342

« Quelles sont les lignes de clivage actuelles ? Les lignes de clivages n’opposent pas musulmans et chrétiens. Elles traversent les différentes communautés.»

Écrit par : Panaméen | 17/07/2006

Ce n'est pas tant avec moi que tu n'es pas d'accord Sébastien qu'avec toi-même. Il y a quelques temps tu écrivais ici-même (http://vivelefeu.20minutes-blogs.fr/archive/2006/06/06/la-fin-et-les-moyens.html):

"Sauf que non.
La fin ne justifie pas les moyens.
Jamais. (...)
La fin justifie les moyens? C'est la sale devise des méchants.
Alors je trouve dommage que Van Ruymbeke, qui incarne à mes yeux l'archétype du gentil, la leur ait piquée.
Pas vous?"

Mais lorsque Bernard écrit que la défense du peuple palestinien justifie qu'on se serve comme d'un "outils" des "moyens les plus sales", tu ne conteste pas, tu approuve. Alors même si les Palestiniens incarnent eux aussi à tes yeux l'archétype du gentil ou de l'opprimé, il faudrait là aussi dire qu'il est dommage qu'ils aient piqué la sale devise des méchants ou des oppresseurs. D'ailleurs, il y a quelques jours tu disais toi-même: "Dois-je préciser que je n'ai pas le moindre commencement de sympathie pour les crapules fondamentalistes (pléonasme) du Hamas ou du Hezbollah?
Dois-je préciser que la mort abjecte de la mère de famille israélienne de 40 ans tuée sur son balcon, à Nahariya, par une roquette islamiste, m'inspire EXACTEMENT la même HORREUR?". Je ne dis pas autre chose. Mais oui, ça mérite d'être précisé parce que c'est l'autre moitié de la vérité.

Écrit par : Mathieu | 17/07/2006

@ Mathieu
Je dois filer, je reviens te répondre tout à l'heure, tu vas pas t'en tirer comme ça mon gars ;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/07/2006

;)

Écrit par : Mathieu | 17/07/2006

Si l'on commence à faire une sinistre comptabilité des boucheries, pour déterminer la responsabilité des uns et des autres, on n'est pas sorti de l'horreur.
C'est aussi étrange de parler de roquette "islamiste". Il ne me semble pas que ce soit au nom de l'islam que les obus tombent. De même, les formules creuses sur "les crapules fondamentalistes" occultent la dimension nationaliste primordiale acquise par le Hamas et le Hezbollah, moetur essentiel de leur légitimité populaire.

Écrit par : Panaméen | 17/07/2006

il faut arrêter de dissocier les gouvernements de la population. Dans les démocraties - israel en est une, la palestine aussi n'en déplaise à qui que ce soit - Les gouvernements sont issus des majorités des opinions publics. Á ce titre la population est pleinement responsable des actions de sont gouvernement. Elle en est même l'instigatrice. Les actions de tsahal sont la volonté d'une majorité d'israéliens. Pardon de le dire.
Par ailleurs avez-vous tenté un voyage en Israel? Avez-vous jaugé ce racisme anti-arabe absolument effarant? Cette tentative d'ethniciser la judaité alors que juif c'est tout, sauf une ethnie? Les juifs arabes ou noirs subissent une discrimination telle que celle subie en France parait anecdotique.
Le problème d'Israel, c'est qu'il est une extension anachronique du colonialisme occidental. Peut-être historiquement sont-ils légitimes à y construire un Etat, mais le fait que cela s'est fait à la suite d'un génocide européens dans lequel les arabes n'ont rien à voir, et que cet Etat ait été imposé par la force - il fut à deux doigts d'être établi à Madagascar - lui ôte toute légitimité. Et le relègue définitivement dans le camps de l'Etat colonialiste, c'est à dire raciste, agresseur et violent.

Écrit par : efze | 17/07/2006

@efze
il faut arrêter de dire "il faut"
et arrèton de regarder le problème avec nos yeux d'occidentaux et notre analyse dancien pays colonisatuer, placon nous dans le présent, il y a urgence!

Écrit par : bertrand | 17/07/2006

très bien, je retire le "il faut". Pour le reste, Irsael est un Etat qui s'empare de terre qui ne lui appartiennent pas. Créé après la guerre européenne et imposé aux arabes par les européens, il n'a pas de légitimité propre.
Voyagez sur place: c'est un Etat raciste (exemple: tout est fait pour faciliter l'accès à la citoyenneté aux juifs russes, bien blancs, alors que les juifs arabes ou autres rencontrent moultes difficultés administratives).
C'est un Etat violent: Bombarder un pays et faire des dizaines de victimes, kidnapper des ministres pour trois soldats(!)
Le tout avec l'accord d'une majorité de la population.
Mon analyse est on ne peut plus ancrée dans le présent: c'est un Etat raciste agresseur et violent. Mais je me répète.

Écrit par : efze | 17/07/2006

Je rejoins efze

La présence d'Israel dans la région est illégitime. C'est même une Erreur de l'histoire.

Maintenant Israel est présent, et sa légitimité n'est plus contestée.

La majorité des palestiniens reconnaissent l'Etat d'Israel, si ce n'est pas par écrit, c'est dans leur tête.
Et rare sont ceux qui rêveraient de sa destruction.

Le Hamas joue la carte de reconnaissance d'Israel.
Regardez l'histoire des négociations : ce sont toujours les palestiniens qui cèdent.
Ce sont toujours ceux qui donnent le plus ..
face à l'ironie de l'autre.

Le terrorisme est un acte horrible. HORRIBLE.
Cependant, les palestiniens sont les victimes.

On ne peut pas le nier.

Non seulement Israel bombarde et tue des civils palestiniens, mais elle détruit les infrastructures, s'accaparent les reserves d'eau et les meilleures terres.
Je vous invite à voir des photos satellites (avec google earth) pour voir la différence flagrante entre la Cisjordanie Gaza et Israel.

C'est un massacre "doux".

Dans les années 70, le général Moshe Dayan avait dit (je cite de mémoire)
"On va les traiter comme des chiens, ils vont vivre comme des chiens, jusqu'à ce qu'ils quittent, et celui qui s'en va, s'en ira pour de bon"

(j'ai peut être déformé par inadvertance la citation)

Israel NE VEUT PAS la paix, c'est une évidence!

La seule solution pourrait être l'existence d'un seul Etat où cohabitent plusieurs confessions..


ayoub

Écrit par : ayoub | 17/07/2006

Sébastien, je suis en plein accord avec toi. J'ai bossé dessus toute la journée, mais je viens de pondre mon papier. Le titre va faire tressaillir les sionistes : Olmert, criminel de guerre. Parce que juif ou pas, il y a les faits.

Écrit par : Olivier Bonnet | 17/07/2006

tombé par hasard sur ce blog, vous m'en voyez ravi

jamais je n'avais vu tant de considérations partiales, un record

non content d'analyser la plupart des situations (rien ne vous echappe) de manière navrante et simpliste, votre ouverture est tout sauf une incitation à prendre contact avec vous pour discuter de choses et d'autres

j'ai cru comprendre à la longue que certains sont journaliste
je me demande comment on peut aller à la recherche objective d'informations avec de telles idées préconçues en tête...
j'ai bien peur que les informations que vous récupérez ne soient pas tant là pour augmenter le degré d'information général que pour, de manière sélective, servir à l'argumentation de vos idées préconçues

bref, vous l'aurez compris, je partage peu les vues ici exprimées, et doute pouvoir arriver à un echange autrement plus sain


url d'un article intéressant pour ceux d'entre vous qui croient (encore) à l'impartialité des Nations Unis et qui pensent que les résolutions en émanant sont (toutes) "bonnes" (tous les pays votent, c bien, mais combien sont des démocraties ? que faire qd les autocraties se mettent d'accord pour voter à l'encontre de "bonnes" résolutions ou pour de "mauvaises" résolutions ?)

-> http://www.rsf.org/article.php3?id_article=18216

bonne lecture,

M

Écrit par : michaël | 17/07/2006

merci à Olivier d'avoir écrit son délicieux "Le titre va faire tressaillir les sionistes" pendant que j'écrivais moi meme mon précédent post

le but n'est meme pas d'informer les lecteurs, mais bien d'essayer de faire mal à ceux qui ne partagent pas nos vues... vous appellez ça du journalisme ??

Écrit par : michaël | 17/07/2006

@michael:
et que faire quand une démocratie pilonne un Etat, tue des civiles, kidnappe des ministres? On croit rêver. Il semble que comme toute personne sensée vous avez du mal à trouver des arguments valables pour justifier l'ampleur des événements en cours - tout comme la communauté internationale et les démocraties d'ailleurs. Vous avez ici michaël l'attitude que vous dénoncez: sur deux posts, aucun argument concret, vous vous attaquez aux personnes, aux professions. Est-ce cela votre sens de "l'échange sain"?

Écrit par : efze | 17/07/2006

@ efze
Laisse, laisse.
Moi dans ces cas-là je réponds pas.
J'oblige personne à venir ici, ni surtout à rester.
Michaël va se lasser plus vite que nous, crois-moi!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/07/2006

"Le titre va faire tressaillir les sionistes : Olmert, criminel de guerre"

...hum...c'est qui "les sionistes" au juste ?...enfin je veux dire, les chiffres de l'émigration en Israel, c'est de l'ordre d'un millier par an ! Et un sioniste, c'est bien quelqu'un qui compte rejoindre Sion...ou qui encourage le départ des "Juifs".
Je vous prie donc de parler de "pro-israéliens", voire d'ultra pro-israéliens...et puis perso., les sionistes que je fréquente sont de bons "gauchistes", pour certains encartés chez les Verts...grands partisans de la paix là-bas et de la fraternité ici...


column-Bonnet, même combat ?

Écrit par : ksim | 17/07/2006

@ Olivier
Mon camarade, chuis assez d'accord avec ksim sur ce coup-là.
En fait l'appellation qui a ma préférence est: "pro-gouvernement israélien". (Parce qu'effectivement le sionisme est tout de même un touuuuut petit peu plus compliqué que ne veulent bien le reconnaître Finkie et ses potes.)
Mais je reconnais que c'est un peu long.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/07/2006

@ Mathieu
Donc.
Je trouve quand même un peu audacieux d'appliquer aux Palestiniens ce que j'écrivais ici à propos de RVR.
NON MAIS CA IRA OUI?
Plus sérieusement, oui, je partage assez le point de vue de Bernard, précisément parce que la vie d'un civil palestinien vaut dans mon esprit celle d'un civil israélien et vice-versa.
La fin justifie les moyens, c'est une sale devise quand celui qui la fait sienne a le CHOIX des moyens.
Je ne crois pas que les Palestiniens aient le choix.
Je suis même bien certain qu'ils ne l'ont pas.
Mais dire: on va terroriser toute une population, la jeter sur les routes pour faire plier le Hezbollah, ça oui, ça c'est insupportable, ça c'est "la fin justifie les moyens" au sens le plus dégueulasse. Parce qu'il y en avait d'autres, des moyens. Moins abominablement brutaux que le déluge de feu qui s'abat depuis mercredi sur le Liban.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 17/07/2006

Bon OK, les pro-gouvernement israéliens.
C'est bien ce que je voulais dire, en fait.

Écrit par : Olivier Bonnet | 18/07/2006

moi être avec les libanais. la suite est dans le blog voisin, D E L :-)

Écrit par : bérangère | 18/07/2006

@ Olivier
C'est bien ce que je me disais aussi.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/07/2006

Seb, Mais dire: on va terroriser toute une population, la jeter sur les routes pour faire plier le Hezbollah, ça oui, ça c'est insupportable, mais le Hezbollah ne demande que ça des martyrs libanais. Alors pourquoi Israël en fait l’interlocuteur ? sauf à réduire le Hamas et une guerre est un peu déplacée. J e crois que les libanais ou Israléiens devarit offrir une base militaire aux Etats-Unis, du coup tout le monde se crache dans la bouche. D'ailleurs Condy y fera un saut peut-être! qu'il a dit son mari, heu le président des zetazunis d'Amériques.

Écrit par : martingrall | 18/07/2006

en l'occurence je ne parlais pas du titre en lui même, mais de l'intention derriere l'information

je n'ai pas ecrit "je trouve inadmissible que vous donniez ce titre" ni meme "je ne suis pas d'accord avec le titre"
vous avez une vision propre de ce conflit, comme tout un chacun finalement
ce qui me dérange est le fait que l'information que vous donniez soit subordonnée au fait "de faire tressaillir les sionistes" (ou apparemment les pro-gouvernement israéliens in fine, bien que le fait de parler des uns plutot que des autres me semble tenir du politiquement correct -> qd vous mettez en charpie un homme politique (ou autre) en revenant à ses premiers dires, les rectifications qu'il peut essayer de sortir par la suite n'ont pas lieu d'etre à vos yeux semble t-il, la regle de "mon opinion évolue et mes mots ont dépassé ma pensée" ne serait bonne que pour vous et entre vous ??)

tout petit autre point, je ne me suis aucunement avancé à tenter de sortir le moindre argument sur l'une des quelconque situation en cours qui sont "traitées" ici, raison pour laquelle vous n'en pas vue la couleur
me le faire remarquer tiens de l'évidence
je m'aventurais juste à décrire la manière dont je vois les post ci-présent


l'interogation du "quis custodiet custodies ?" (qui garde les gardiens ?) est bien connue et nécessaire, qd bien même ceux ci se défendraient de ne vouloir que le "bien"
celle du "qui nous informe sur les informateurs (ie, journalistes)" serait également à mettre en place à mon goût
la manipulation de l'information étant un travers tentant qd on n'y prend garde

et merci de ne pas se tromper dans mon propos, le journalisme est hautement nécessaire, et doit etre conduit de manière indépendante, mais comment savez vous vous meme vous protéger des dérives ??



last point
pour terminer, je reviendrais sur une maxime qui semble plaire
le "il y a les faits"
comme si les faits étaient d'eux meme parlant et avaient une signification intrinsèque
être confronté à un fait n'est pas le comprndre n'en déplaise à beaucoup, et dans tout les cas la compréhension, et donc l'explication, est bien plus complexe que ne le semble laisser croire le fait auquel on assiste

Mr Gallilée eut beau soutenir, et démontrer que la terre était ronde et qu'elle tournait autour du soleil, les sommités de l'époque eurent vite raison de lui expliquer qu'on marchait dessus et qu'on ne tombait pas, qu'on voyait le soleil se lever et se coucher, bref, que les faits étaient là
Les nazis, au pretexte que Einstein était juif ne s'interesserent jamais réellement à ses découvertes (heureusement), mais dans leur conception de la chose, pas besoin d'aller plus loin pour savoir que leur savants étaient meilleurs, les faits étaient là
...

toute comparaison n'allant évidemment pas plus loin que le simple exemple, je doute que quiconque aujourd'hui (sauf qq extremes) ait des inclinaisons à l'inquisition ou au nazisme
pour autant les etres humains ont tendance à réagir de la meme maniere, et ce qui semble grotesque qd on le voit chez les autres, devrait nous faire tilter qd on le detecte chez soi

j'ai ainsi habitude de tendre l'oreille quand j'entends que "les faits sont là"
j'irais peut etre jusqu'à meme dire que l'on peut séparer d'une part ceux qui considèrent que "les faits sont là" et d'autre part ceux qui essaient de comprendre
et je ne pense pas qu'aucune situation, aussi simple soit elle, et surtout lorsqu'il est question de géopolitique, puisse se résumer à un simple "les faits sont là"

M

Écrit par : michaël | 18/07/2006

Michaël, s'il ne faut pas invoquer les faits, comment introduire dans le débat la destruction massive des infrastructures de l'Etat libanais et les plus de 200 victimes ?

Écrit par : Olivier Bonnet | 18/07/2006

Sioniste ou pro-israélien ? Je trouve la différence extrêmement subtile. Il me semble que le sionisme, ou le sioniste, est par définition un inconditionnel de l'Etat… sioniste. Quant aux "sionistes de gauche", ma foi, cela me semble plus proche de l'oxymore que d'autre chose. Je ne suis guère spécialiste de la chose, donc merci de rectifier mes erreurs, mais pour autant que je sache la base de l'idéologie sioniste est un nationalisme religieux (où la religion acquiert une dimension ethnique), messianique, vaguement socialisant, contemporain de l'apogée du colonialisme européen tout autant que des idéologies du siècle passé qui promouvaient l'Homme Nouveau au prix d'éradications, de massacres et d'épurations ethniques ou politiques (la fin suprême justifiant tous les moyens).

Or, quels que soient tous les commentaires possibles sur l'utopie de l'idéologie sioniste, la réalité de son application est bien celle de la création d'un Etat colonial dans une région où, à la même époque, toutes les sociétés environnantes accédaient à la décolonisation et à l'indépendance. Et, à travers un processus de racialisation de l'appartenance religieuse, la logique profonde de cet Etat colonial est bien celle d'un système racial. Je me souviens des paroles de l'un des officiers israéliens objecteurs de conscience (pilote d'hélico) en 2003 : "Quand on survole les colonies et que l'on voit à côté les villages palestiniens, on voit la réalité de l'Etat israélien : c'est l'apartheid et rien d'autre."
J'ai bien du mal à imaginer ce que peut vouloir signifier "sioniste de gauche", sauf à être une même imposture théorique que celle du parti colonial français dont les députés étaient majoritairement "de gauche". Par ailleurs, il me semble que ceux qui portent le plus haut cette étiquette de "sioniste de gauche" sont les militants de l'Hachomer Hatzaïr avec leur sinistre pétition contre le "racisme antiblanc". Enfin, au moins on n'a plus droit à cette formulation tragi-comique de "sioniste pro-palestinien".

"La révolution sioniste est morte" constatait il y a déjà trois ans l'ex-président de la Knesset Avraham Burg. Il me semble bien que c'est là la vérité tabou. D'autant que la fameuse seule-démocratie-de-la-région avec l'omnipotence de l'appareil militaire au plus haut niveau de l'Etat, une corruption exponentielle et des religieux intouchables ne me semble guère faire exception parmi les régimes voisins.

Alors, "faire tressaillir les sionistes" ? Bof, je crois plutôt que les sionistes (ou pro-israël, mais je ne capte toujours pas la différence) sont fort aises que la critique se focalise sur un individu, Olmert en l'occurrence, tant que l'on ne remet nullement en cause la logique coloniale qui préside à la politique israélienne.
Au fait, si Olmert est un "criminel de guerre", quel qualificatif peut-on alors accorder au boucher de Sabra et Chatila ?

Cette histoire de "sioniste de gauche" me rappelle également les critiques des des objecteurs du Goush-Shalom et des militants israélo-palestiniens de Taayouch à propos des membres de La paix maintenant/Shalom Archav qui effectuaient sans rechigner leur service militaire dans les territoires occupés ainsi qu'au Liban (avant l'évacuation) : "Ils tirent d'abord, ils pleurent ensuite".

Écrit par : Félix | 18/07/2006

Sharon est évidemment lui aussi un criminel de guerre. Pire, si l'on veut créer une échelle dans l'abjection. Comme les milices chrétiennes qui ont perpétré les massacres en question (que Sharon n'a fait "que" laisser faire).

Écrit par : Olivier Bonnet | 18/07/2006

"Et, à travers un processus de racialisation de l'appartenance religieuse, la logique profonde de cet Etat colonial est bien celle d'un système racial."

...mais oui, bien sûr, la fameuse "race juive"...hein..et puis l'idée qu'il a existé un "peuple juif", des Juifs apatrides pendant des siècles..et qu'une minorité sioniste, notamment par anticipation du pire ait pu désirer un "Etat des Juifs" ça ne vous a pas traversé l'esprit.

Quelle meilleur réponse à ce délire Felixo-Finkielkrautien que cette conclusion d'une lettre de Raphaël Confiant à l'adresse de Finkie :

"
Un ultime point tout de même : quand vous déclarez, sur Radio Communauté Juive, que nous détesterions Israël « parce que ce n’est pas un pays métissé », je préfère croire que vous voulez rire. Quel pays est plus multiculturel et plus multilingue qu’Israël avec ses blonds aux yeux bleus russophones, ses Noirs d’Ethiopie (Falashas) parlant l’amharique, ses Séfarades au type sémite et souvent arabophones et même ses Juifs indiens et chinois, sans même parler du million d’Arabes israéliens ?
"

...hum..et je ne me prononce pas là sur la situation en Territoires Palestiniens occupées...Sachez tout de même que même une partie de la gauche sioniste dénonce une logique d'apartheid ! (Ayalon par exemple)

"Je ne suis guère spécialiste de la chose" ==> comprendre "tous les mêmes"...

Écrit par : ksim | 18/07/2006

@ ksim / Felix
En effet, la phrase relevée par ksim, avec ces mots dégueulasses, "racialisation", "système racial", soulève le coeur.
Je la laisse, parce qu'il y a la réponse de ksim.
Et je ferme les commentaires sur ce billet.
Je ne veux plus de ce genre de truc ici.
Merci.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/07/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu