Avertir le modérateur

12/10/2006

Encore Une Idée Géniale Des Néo-Cons: Le "Procès Posthume De Mao"

medium_hp_scanDS_6101121171139.jpg

On le sait peu, mais les néo-cons(ervateurs) français disposent, depuis quelques mois, chez Denoël, d'une jolie revue, rien que pour eux: "Le Meilleur des mondes".

Son "comité éditorial" réunit, excusez du peu, des talents aussi divers que Stéphane Courtois (l'homme qui a révélé au (meilleur des) monde(s) l'ampleur des crimes du communisme - cinq milliards et demi de morts entre 1920 et 1989, sans compter les victimes, probablement 400 ou 500 millions, de la Grande Famine qui a ravagé les banlieues rouges au milieu des années 60), Pascal Bruckner, André Glucksmann, Romain Goupil ou Pierre-André Taguieff.

La méchante classe qui tue.

Le numéro 1, paru au printemps, était, déjà, délicieux - où Pascal Bruckner écrivait, dans un nouvel accès de cette si pudique dignité qui n'appartient qu'à lui: "N'en doutons pas un instant: si le débarquement de juin 1944 avait lieu aujourd'hui, l'oncle Adolf jouirait de la sympathie d'innombrables patriotes et radicaux de la gauche extrême au motif que l'oncle Sam tenterait de l'écraser".

Le numéro 2, qui paraît ce matin, est plus goûtu encore.

On y trouve, par exemple, sur douze pages, un entretien de Nicolas Sarkozy avec, notamment, Pascal Bruckner et André Glucksmann...

On y trouve, par exemple, un article dont l'auteur, penché sur le "projet socialiste pour les échéances électorales de 2007", se pâme devant la "grande liberté de ton et de propositions" de Marie-Ségolène Royal...

Mais on y trouve aussi et surtout, et c'est à cela que je voulais en arriver, un appel de Francis Deron, journaliste au "Monde", qui se prononce, courageusement: "Pour un procès posthume de Mao".

Il va de soi, dois-je le préciser, que je n'ai pas le moindre commencement d'embryon de sympathie pour le Grand Timonier aux mains (très) sales.

Mais la suggestion de Francis Deron me plonge dans une véritable stupéfaction, pour ce qu'elle révèle de la psyché des néo-cons.

Il faut évidemment, pour bien mesurer ce que cette proposition a de révolutionnaire, se rappeler que Pascal Bruckner vient de publier, chez Grasset, un "essai sur le masochisme occidental" pour dénoncer, dans un nouvel accès de cette si pudique dignité qui n'appartient qu'à lui, "la tyrannie de la repentance" dont le joug, c'est vrai, n'a que trop pesé, d'un poids brutal, sur nos frêles épaules.

Il faut, pour mieux suivre Deron, se rappeler que Bruckner, dans cet ouvrage formidablement novateur, nous supplie d'écouter enfin le message que "Le Point" et "L'Express" nous adressent depuis une petite centaine d'années: "Ressassant ses abominations passées, les guerres incessantes, les persécutions religieuses, l'esclavage, le fascisme, le communisme, (notre continent) ne voit dans sa longue histoire qu'une continuité de tueries qui ont abouti à deux conflits mondiaux, autant dire à un suicide enthousiaste. A ce sentiment de culpabilité, une élite intellectuelle et politique donne ses lettres de noblesse, appointée à l'entretien du remords comme jadis les gardiens du feu: "l'Occident" serait ainsi le débiteur de tout ce qui n'est pas lui, justiciable de tous les procès, condamné à toutes les réparations. Dans cette rumination morose, les nations européennes oublient qu'elles, et elles seules, ont fait l'effort de surmonter leur barbarie pour la penser et s'en affranchir. Et si la contrition était l'autre visage de l'abdication?"

C'est à l'aune de ce credo brucknerien, jovialement iconoclaste, que l'appel de Francis Deron "pour un procès posthume de Mao" prend toute sa valeur.

Ce que nous disent les néo-cons, en publiant cet (émouvant) manifeste, c'est, au fond, que ce qui est bon pour l'homme blanc ne l'est pas forcément pour l'homme jaune.

Ce que nous suggèrent les néo-cons, c'est qu'il serait temps:
1) Que "l'Occident" cesse de se regarder comme "justiciable de tous les procès".
2) Que la Chine, à l'inverse, accepte enfin de réaliser qu'elle reste justiciable du procès (posthume) de Mao Tsé-Toung.

Il s'agit en somme de juger pour la énième fois, plutôt que nos "abominations", les crimes du communisme (athée): on comprend que Stéphane Courtois et Dédé Glucksmann soient dans le coup.

MAIS.

Car il y a un gros MAIS.

Francis Deron, conscient que les Noichs sont quand même limite limités, nous propose, à nous, "Occident", mais gentiment, hein, de leur filer un coup de main.

Ben c'est vrai que maintenant qu'on fait plus nos procès à nous, on a du temps pour aider les brid... Nos amis asiatiques, pas vrai?

Alors ça serait con de les priver.

"Le procès authentique de Mao", nous explique Francis Deron, "serait, dans l'idéal, à instruire par les Chinois".

Ben oui.

Dans l'idéal.

MAIS.

"Mais la Chine est depuis longtemps, et ces jours-ci bien plus encore du fait de son extraordinaire transformation socio-économique, une affaire qui la dépasse elle-même".

C'est comme je vous le disais: le Chinois est un peu limité.

Disons trop limité pour ne pas se laisser dépasser par lui-même.

Alors le mieux serait qu'on le fasse nous, "Occident", ce procès (posthume) de Mao.

Histoire de poser que, pour les Chinois, la contrition ne serait pas l'autre visage de l'abdication.

Histoire de les initier un peu à la rumination morose.

Histoire qu'ils surmontent leur barbarie pour la penser et s'en affranchir.

Car, estime Deron: "La tentative ratée de Mao d'imposer un nouvel ordre mondial qu'il aurait inspiré (...) n'est pas du ressort des seuls Chinois". (Alors que, bien sûr, la tentative bushiste d'imposer un (autre) nouvel ordre mondial est du ressort des seuls bushistes.)

Mao doit, continue Deron, être arraché "au seul contrôle de la mémoire gouvernementale monpolisée par le Big Brother pékinois et les chancelleries étrangères plus ou moins complaisantes".

Alors bien sûr, concède notre journaliste, qui semble avoir basculé dans une espèce de semi-démence difficilement croyable, "ce procès ne sera pas facile à organiser. D'une part, il ne faudra compter sur aucune bonne volonté des autorités chinoises". (Alors que les autorités bushistes seraient positivement ravies de collaborer avec tout guatémaltèque désireux d'organiser le procès d'Henry Kissinger). "D'autre part, sa mise en train supposera une réelle volonté extérieure à la Chine de tirer au clair les raisons qui ont mené à un tel désastre: un pays entier, et non des moindres, privé de ses propres références humanistes et culturelles, parmi les plus riches et admirées de la planète".

Où Francis Deron espère-t-il, je vous le donne en mille, trouver cette "volonté extérieure à la Chine"?

Ben chez nous, tiens!

Il confirme, en guise de conclusion: "Une mise à plat radicale des méfaits du Grand Timonier et de ses compagnons n'est pas un luxe que s'offrirait la bonne conscience occidentale pour s'affranchir de son manque de discernement sur le moment. C'est une nécessité".

Quand on lit ça, on ne peut, d'abord, s'empêcher de succomber au fou rire.

Puis on réfléchit à ce que la seule publication de ce genre de tribune révèle de l'état d'esprit des néo-cons.

Et soudain on rit moins.

Commentaires

Eh bien, commençons par dégager Glucksmann.

Écrit par : zaireetvoltaire | 12/10/2006

Je précise pour ceux qui n'auraient pas compris la bonne blague de Zaireetvoltaire que l'hilarant André Glucksmann était maoïste jadis avant de devenir néo-con.
Mais la "Révolution" de 68 a produit de grands hommes et de grandes convictions, ça un bail qu'on le sait maintenant (spéciale dédicace aux frères Cohn-Bendit qui aime tant l' "ordre juste" et les militaires qui vont avec).

Moi, je propose qu'on fasse le procès des néo-cons à Guantanamo, si ça dérange pas. Et petite faveur : ils pourront garder leurs lacets.

HUMOIR NOIR, BONSOIR.

Écrit par : Pyrom-Anne | 12/10/2006

Utile précision, Pyrom!
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/10/2006

Tout au contraire, quand on s'est fait piétiner les bégonias par les fantassins de la division du Gland Olient Louge directement inspirée par le Gland Timonier, on se dit que la voie de la repentance tinoise est loin d'être vaine et que nous marcherions en effet d'un pas alerte vers "Le Meilleur des Monde" si certains, Suivez Mon Regard, voulaient bien l'emprunter...

Écrit par : Fleuryval | 12/10/2006

Et Trotski? Après tout, il a massacré, oh, bien quelques millions de personnes à Cronstadt.

Écrit par : Frédéric Supiot | 12/10/2006

Trouille:
La Chine fait peur.
L'Inde fait peur.
Les musulmans font peur.
les blogueurs font peur.
les chômeurs font peur.
les femmes font peur.
Les athées font peur.
les pauvres font très très très très peur

Les néos con tremblent dans leurs caleçons.
Renient leur ex maoisme.
De replient dans leur petites aspirations bourgeoises.

Il ne leur reste qu'à crier "We are the best, we are the world"

Pffffft!

Écrit par : céleste | 12/10/2006

@ Christian Lehmann
Je t'ai connu moins bien inspiré...
;-)
@ zaireetvoltaire
Je change décidément un mot qui décidément ne me va pas.
D'ac ?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/10/2006

"Le Meilleur des Mondes"...
C'est le titre qu'ils ont choisi? Vraiment?
La pensée s'abime...

Écrit par : christian lehmann | 12/10/2006

D'autant plus savoureux ce petit article, mon cher Sébastien, quand on regarde bien la liste des personne écrivant dans cette revue...
N'y aurait il pas parmi eux, certaines personnes qui, dans une autre époque, auraient pu se voir juger par les tribunaux antiterroristes italiens, pour des comportements, disons un peu marxisto-violent...
Enfin moi, j'dis ça, j'dis rien.

Écrit par : Romain | 12/10/2006

5 milliard?? ca fait beaucoup, escusez moi mais la je doute un peu... a la rigueur 200 000 millions... mais 5 milliard... mdr il serait pas un peu félé par hasard notre bon ami?? vive le feu!!! vive les Bérurier!!

Écrit par : Max | 12/10/2006

@ Pyrom-Anne : Merci pour toutes ces précisions (« utile précision » est un peu flou : est-ce pour la biographique "intellectuelle" de Glucksmann ou pour les lacets ? :-)

@ Sébastien : C'est beaucoup plus seyant comme cela ! (à 0h05, j'ai tendance à être un peu… expéditif !)

Bonne journée !

Écrit par : zaireetvoltaire | 12/10/2006

Je n'ai rien contre ce genre d'initiative, fût-elle futile (tu vois, on en trouve des allitérations, Seb), mais étant aussi partisan de l'équité, ce genre d'initiative ne peut se faire seule, elle doit être accompagnée du procès des premiers apôtres du capitalisme, du procès des fabricants automobile (~3 millions de tués par an, sans compter les blessés, et l'avenir du Bangladesh), du procès de Mister McDonalds, du procès des fabricants de clopes, du procès des dirigeants d'empires, du procès des grandes figures de la religion, du procès des architectes des grands chantiers d'antan, du procès de Kalashnikov et Smith & Wesson, et pour aller plus loin, quitte à créer quelques redondances, du procès de l'ADN, du procès des plaques de verglas ...

Écrit par : nom | 12/10/2006

Il me semble, mais ce n'est là que l'avis d'un modeste jardinier, que nom oublie un peu vite le procès des pucerons, tout comme celui du ver blanc du poireau, d'ailleurs...
Solidaire avec les réunionais, je m'étonne aussi qu'on n'évoque pas, pour le moins, dans "Le Meilleur des Mondes", le procès du chicoungounia!

Écrit par : Fleuryval | 12/10/2006

Hu hu, sachant que si on fait le procès du maoïsme (30 millions de mort), il faudra faire aussi le procès du capitalisme démocratique indien à la même époque (100 millions de morts, les 2 chiffres sont des gauchistes Drèze et Sen - dont l'un a eu le prix nobel d'économie)

Écrit par : gyhelle | 12/10/2006

Et bien on est servi ! Entre Sarko l'atlantiste qui pose avec tout ce que compte la France de pro Bush et de pro guerre en Irak, et Marie-Ségo qui a déclaré hier "il faut rééquilibrer la relation transatlantique" (dans quel sens, vous vous en doutez...).

Il faut sortir de ce jeu de miroirs, il se passe beaucoup de choses BEAUCOUP plus intéressante ailleurs.

Alex
www.levraidebat.com

Écrit par : Alex | 12/10/2006

Et bien voilà !
On comprend encore mieux la vidéo de Bourdieu, maintenant !
Je rappelle aux jeunots que July fut fondateur de la Gauche prolétarienne, groupuscule maoïste...

"C'est rond tout ça" comme disait la grande Simone... ;)

Écrit par : Grabuge | 12/10/2006

Bruckner and co, c'est pas ces gens qui il y a mille siècles criaient : "Répétez tous après moi et gare si j'en entends qui ne disent rien : caca la droite, caca les coincésducul" et qui maintenant crient : "Répétez tous après moi et gare si j'en entends qui ne disent rien : caca la gauche, caca les pécheursducul" ?

Écrit par : Kid Ducuducuducul | 12/10/2006

Sinon, pour revenir à la Royal :
Ségo ne veut toujours pas débattre ! Croit-elle qu'elle passera entre les gouttes jusqu'au mois d'avril ? Nous prend-elle pour des buses ?

SAINT-DENIS DE LA REUNION (AFP) - Ségolène Royal, candidate à l'investiture socialiste pour la présidentielle, a déclaré jeudi qu'elle pourrait ne pas participer à tous les débats organisés par le PS entre présidentiables, s'ils étaient "détournés de leur vraie destination".

En visite à la Réunion, Mme Royal a assuré qu'elle ne se laisserait pas "ballotter".

"Je ferai les débats dans la mesure où ils sont nécessaires", a-t-elle ajouté, tout en reconnaissant qu'ils sont "démocratiquement légitimes".

Mais, a-t-elle ajouté, "s'ils sont trop nombreux, si les débats sont détournés de leur véritable destination, à ce moment-là je me réserve le droit de ne pas m'y assujettir".

"Je ne veux pas tomber dans les polémiques subalternes", a-t-elle ajouté devant la presse.

Six débats doivent avoir lieu entre les trois présidentiables socialistes, Laurent Fabius, Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn: trois débats télévisés les 17 et 24 octobre et 7 novembre, et trois débats devant les militants les 19 et 26 octobre et 9 novembre.

Les militants socialistes éliront leur candidat le 16 novembre, et le 23 en cas de deuxième tour.

Écrit par : Loutz | 12/10/2006

Sacrée Pimprenelle...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/10/2006

@ gyhelle
"il faudra faire aussi le procès du capitalisme démocratique indien à la même époque (100 millions de morts, les 2 chiffres sont des gauchistes Drèze et Sen - dont l'un a eu le prix nobel d'économie)"

Sans vouloir défendre le capitalisme indien, d'où sort ce chiffre de 100 millions de morts en Inde à la même époque? De quel document? quelle source?
Il ne suffit pas de citer Jean Drèze et Amartya Sen pour faire vrai...

Écrit par : Anièry | 12/10/2006

Méprisante, hautaine, condescendante, arrogante, suffisante... ça commence à faire

Écrit par : Mathieu | 12/10/2006

Prochain billet demain matin!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/10/2006

Prochain billet demain matin!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/10/2006

Mais, a-t-elle ajouté, "s'ils sont trop nombreux, si les débats sont détournés de leur véritable destination, à ce moment-là je me réserve le droit de ne pas m'y assujettir".

Wow! Total Respect! La vach'te Rebel's!

Écrit par : christian lehmann | 12/10/2006

Je préfère celui d'Aldous Huxley.

Écrit par : Olivier Bonnet | 13/10/2006

J'oubliais : dans toute la liste des procès qui restent à faire, oubliez les frégates de Taïwan, ça y est, l'instruction est close. Non lieu. On va quand même pas cultiver la repentance d'avoir escamoté quelques centaines de millions, entre caciques de gauche et affairistes de droite. Secret défense : il n'y a pas de coupable. A mon avis, ça doit être un coup de fraudeur chômeur, qui aurait réussi à détourner les rétro-commissions pour les mettre directement dans sa poche de feignant. Mais écrire cela, c'est briser un tabou.

Écrit par : Olivier Bonnet | 13/10/2006

wouah! J'avais pas vu qu'il y avait aussi le génie de la MGEN dans le meilleur des monde.
Ce gros naze nous ferait presque regretter the Pimp...

Écrit par : leopold trepper | 13/10/2006

Actualisez!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 13/10/2006

Je me demande si ces gogols dont vous parlez (je suis encore ahuri, la, en ce moment même, vêtu de ma robe de chambre en synthétique qui gratte, mal réveillé, et pourtant juste assez pour que la bave de la stupéfaction coule sur mon torse pas velu) se rendent compte de l'ironie gigantesque qu'il y a à s'appeler "Le Meilleur des mondes", tout en jouant exactement le rôle dévolu aux forces propagandistes dans le dit roman.

Roman qu'ils n'ont pas du lire, sinon ils n'écriraient pas de telles énormités.

Et je suis quand même dégouté (du contenu de leur semblant de prose creuse mais fieleuse) que de dangereux olibrius dans leur genre aient le droit d'utiliser pour des imbécillités pareilles, un tel titre. Aldous Huxley se retourne dans sa tombe.

Je remercie décidément Denöel, qui après s'être débarassée de sa collection de S-F, qui acceuillait pourtant d'excellents auteurs et leurs oeuvres, se permet maintenant d'acceuillir de tels racistes, en les laissant se servir d'un titre pareil.


Enfin bref. Merci pour l'article, c'est typiquement le genre de choses qui ne me serait jamais tombé sous les yeux sans ca, et ca fait définitivement froid dans le dos.

Écrit par : Incanus | 14/10/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu