Avertir le modérateur

19/10/2006

Ordures!

medium_caducee.jpg

Médecins du Monde a mené "début 2006", une enquête "auprès de 725 médecins généralistes, dans 10 villes de France".
Objectif: "Mesurer le taux de refus de soins" de ces médecins "pour des bénéficiaires de l'AME (Aide Médicale Etat) ou de la CMU (Couverture Maladie Universelle)".

En clair: vérifier si des fois quelques toubibs, confortablement vautrés sur le Serment d'Hippocrate, le cul solidement calé sur leur déontologie, ne refuseraient pas, sait-on jamais, de soigner cette lie infâme de notre société: les (salauds de) pauvres.
Les traîne-misère, dont l'apport au PIB reste à confirmer.
Les crevards faméliques, dont l'impact sur la relance de la croissance est proche du zéro absolu.

Et là, comme le souligne Médecins du Monde, "les résultats sont éloquents", puisque "près de 4 médecins sur 10 (37%) refusent les soins pour un bénéficiaire de l'AME", cependant que "10% des médecins enquêtés refusent les soins aux bénéficiaires de la CMU".

Relisez tout ça lentement: ça en dit beaucoup plus que n'importe quel discours sur l'état de notre société.

Quand un gueux naïvement confiant mais tremblant de fièvre les appelle, ces "médecins", fermez les guillemets, courageux mais pas téméraires, ne lui répondent bien sûr pas directement: "Va te faire enculer, sale meurt-de-faim de merde".
Ils trouvent des circonlocutions moins brutales, mais qui veulent dire la même chose.
Certains "évoquent les difficultés de remboursement qu'ils rencontrent: "On n'est jamais payé, je ne vous prendrai pas, même malade, car c'est pénible""; d'autres "refusent pour des difficultés administratives (méconnaissance ou lourdeur des procédures en lien avec la Sécurité Sociale): "J'ai un dispositif pur la carte vitale, ce n'est pas pour remplir des papiers""...

Une raclure moins timide ose répondre: "L'AME me révulse"...

Ces "médecins" ont prêté le Serment d'Hippocrate: "Au moment d’être admis(e) à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité (...) Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité (...) Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain (...) Je ferai tout pour soulager les souffrance (...) Je ne provoquerai jamais la mort délibérément (...) Que les hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonoré(e) et méprisé(e) si j’y manque"...

Moyennant quoi, ils adressent aux malades sans le sou un message net, clair, précis et furieusement (néo)libéral: "Crève, nécessiteux".

Je ne sais pas ce que vous ressentez quand vous découvrez ce genre d'abjection: moi ça m'a inspiré un titre - un peu mou du genou, j'en conviens.



NB: Consulter le rapport et les préconisations de Médecins du Monde sur: www.medecinsdumonde.org

Commentaires

Suggestion de nouveau titre : "SOIGNE TA DROITE !"

Bénéficiaire de la CMU un certain temps il y a quelques années, je confirme le mépris affiché par certains médecins qui me reprochaient à la fin de la consultation de ne pas avoir annoncé la couleur d'entrée de jeu (comprendre en prenant le R-V au téléphone histoire de me faire jeter direct). Il faut avoir l'estomac bien accroché pour encaisser un dénigrement pareil, comme si le chômage n'était pas une souffrance - pour beaucoup de gens, mais pas pour moi - suffisamment lourde à surmonter, il faudrait se taper une petite dose de honte en bonus.

Je précise que j'ai plutôt un look de petite bourge et un peu de répondant, je n'ose imaginer quel vitriol de dédain ils m'auraient jeté à la figure si je m'étais appelée Fantine.

Ne rien céder aux salauds de riches : même si tu es courbé, ne baisse jamais la tête.

Écrit par : Pyrom-Anne | 19/10/2006

Pour ma part, je le précise d'entrée et je comprends parfaitement les médecins qui refusent, quel que soit le prétexte. C'est aujourd'hui un métier harassant, difficile où les journées sont longues. Il serait hors de question pour moi de leur jeter la pierre, sauf évidemment en cas de racisme social avéré. Mais je ne l'ai personnellement jamais rencontré aussi vrutalement et je répète que je comprends. Ces personnes ont fait souvent sept ans au minum d'études supérieures, et parfois plus. Il faut que ça rende, c'est ainsi.

J'observe également que les médecins qui acceptent la Cmu (je ne parle pas de l'Ame que je ne connais pas.) sont bien souvent les plus humains. Je sais bien qu'il y a comme un paradoxe dans ma position, mais c'est ainsi. Je respecte les deux positions.

Écrit par : Column | 19/10/2006

@ Column
Un paradoxe, et un peu de cynisme aussi, non?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/10/2006

Apparement la solidarité c'est "has been" aujourd'hui faut penser politiquement incorrect, faut penser "les gens en ont marre de payer pour tout ces fainéants de pauvres" faut penser droite decomplexée pour etre dans le coup...sinon t'es un bobo bien pensant droit de l'hommiste

Écrit par : kotédiwa | 19/10/2006

La France de Sarkozy : surveiller (tout le temps) et punir (méchamment)

UN MOIS FERME POUR UN VOL DE VIENNOISERIES

GRENOBLE (AFP) - Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné mercredi 4 jeunes hommes à une peine de quatre mois de prison dont trois avec sursis pour un vol de viennoiseries dans une boulangerie, filmé par des caméras de surveillance et dont 15 minutes d'extraits ont été projetés à l'audience.

La peine a été assortie d'une obligation de travailler.

"Le tribunal a le sentiment que SI VOUS ETIEZ OCCUPES A TRAVAILLER DANS LA JOURNEE, vous n'auriez pas commis ces faits", a déclaré le président du tribunal avant d'ajouter que comme ils avaient fait 26 jours de préventive, ils sortiraient de prison dans quatre jours.

Les quatre prévenus, tous déjà condamnés plusieurs fois dont deux très lourdement, avaient refusé d'être jugés en comparution directe le 22 septembre. Ils avaient été placés en détention provisoire à la demande du parquet estimant qu'il y avait un risque de pressions contre les témoins et de rétorsion sur le boulanger.

Un cinquième jeune homme, laissé en liberté, a écopé de quatre mois de prison avec sursis.

Le procureur de la République, Christophe Vivet, avait réclamé contre les 4 principaux prévenus des peines de prison allant de 4 mois, dont deux mois avec sursis, à 8 mois de prison ferme.

"Ces réquisitions ne sont pas prises en fonction des objets volés, des viennoiseries d'un MONTANT INFERIEUR A 50 EUROS, mais à cause des circonstances et des conséquences sur la vie d'un quartier", a-t-il dit, en l'occurrence le quartier HLM de la Villeneuve à Grenoble où "les commerces ferment pour cause de délinquance les uns après les autres".

Le film non-sonore, projeté à l'audience, montre les jeunes gens se présentant à 06h30 le 17 septembre à la boulangerie après une fête, se servant dans les rayons, l'un gesticulant et frappant le comptoir, un autre renversant du coca qu'il juge tiède sur la main d'un boulanger. IL N'Y A PAS DE COUP, mais la peur de la vendeuse et du boulanger face à ces hommes sont palpables.

La vendeuse a refusé de témoigner. Le boulanger a refusé de signer sa déclaration par peur des représailles mais le procureur a lu sa déclaration initiale: "C'est la pression morale que ces jeunes exercent sur la totalité de mes employés qui n'est plus tolérable".

Les jeunes gens ont majoritairement reconnu les vols, expliqué qu'ils avaient bu mais estimé leur présence dans le box des accusés disproportionnée par rapport au délit. "ON A PAS ATTAQUE LA BANQUE DE FRANCE", a dit l'un d'eux.

Les avocats de la défense ont ramené l'affaire à une histoire d'incivilités. L'un d'entre-eux, Claude Coutaz, a estimé que "le ministère public fais(ait) le jeu du délire sécuritaire actuel".

La prochaine fois, je leur conseille d'aller plutôt braquer les viennoiseries de chez Ladurée (et d'avoir la gentillesse de m'en garder...), ça ne devrait pas avoir trop de conséquences sur la vie du quartier...

Écrit par : Pyrom-Anne | 19/10/2006

heu c'est con comme request mais pourquoi y'a pas l'heure des coms comme, heu, au hazard chez guy. Ca doit pas couter bien cher à rétablir et ça peu ètre interessant. (par exemple quand ça se barre en couille l'instantaneité y est souvent pour qq chose).

Écrit par : navarre | 19/10/2006

la traduction presque littérale du slogan du Vlaams Blok/Belang (parti ouvertement xenophobe et raciste) : « Aanpassen of opkrassen », s’adapter ou déguerpir

la france tu lu l'aimes ou tu la quittes bientot slogan de l'ump?

Écrit par : kotédiwa | 19/10/2006

@SEB
le titre est encore soft

@column
comment pouvez-vous défendre de fait ces exclusions illégales!

votre argumentation est complétement d.....!

un exemple : est-ce que parce que je suis avocat spécialiste avec 8 ans d'études je ne peux pas refuser d'être avocat d'office non ceci est un devoir..... idem pour plein de profession...

de plus les medecins ont un code de déontologie : le serment d'hyppocrate


SERMENT D'HIPPOCRATE


Au moment d'être admis(e) à exercer la médecine, je promets et je jure d'être fidèle aux lois de l'honneur et de la probité. Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.

*********** à lire ************************

je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions.
J'interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité.

*****************************************


Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l'humanité. J'informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences. Je ne tromperai jamais leur confiance et n'exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences.

**************** à lire**************************

Je donnerai mes soins à l'indigent et à quiconque me les demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.

***********************************************

Admis(e) dans l'intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés. Reçu(e) à l'intérieur des maisons, je respecterai les secrets des foyers et ma conduite ne servira pas à corrompre les mœurs. Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément.

Je préserverai l'indépendance nécessaire à l'accomplissement de ma mission. Je n'entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. Je les entretiendrai et les perfectionnerai pour assurer au mieux les services qui me seront demandés.

J'apporterai mon aide à mes confrères ainsi qu'à leurs familles dans l'adversité. Que les hommes et mes confrères m'accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonoré(e) et méprisé(e) si j'y manque.

(Serment réactualisé http://194.206.135.82/guidmed/serment.htm)


regarde ce que tu écris sur ton blog! et compare avec ce que tu as commenté!

Écrit par : olive | 19/10/2006

Je serai curieux de connaître les dix villes concernées par l'enquête, à mettre au tableau d'honneur de la médecine généraliste! Celles où j'ai résidé ces dix dernières années ont des taux de refus bien supérieurs à 10%.
Quant aux dentistes, j'en connais une au moins où le taux de refus de la CMU frôle la totalité.
D'où ce plaisir inégalable de l'internet qui permet de sourire encore à bouche-que-veux-tu, ce qui ne s'envisage plus dans la vraie vie ;-))))))))))))))))))))

Écrit par : Fleuryval | 19/10/2006

"l'AME" me révuse ! et en plus le cher homme se pique d'élégance

Écrit par : brigetoun | 19/10/2006

@ column

Oui les médecins ont des prêts à rembourser, et doivent gagner leur vie. Certes.
Doivent-ils gagner leur vie au détriment de la vie des autres? Peut-être, on le fait déjà bien tous en vivant dans un pays riche.

Mais je pense qu'il est inutile d'aller au-delà du serment d'Hippocrate sur ce point. Si on le prononce, autant s'y tenir, sinon c'est de très mauvais goût.

Et puis cette réforme douste-blazesque de docteur attitré, n'est-ce pas un point qui règlerait tout différend (malgré toute critique qu'on peut porter sur ladite réforme)? Si un médecin sait qu'il a une clientèle de tant de pourcent de malades CMUesque etc, alors il adapte sa compta et il fait avec. Je le fais déjà avec mon don mensuel à une ONG dont je ne sais rien. Ca me prive d'une partie de mes revenus, mais c'est la life. Et encore, je n'ai prêté serment à personne, ni Dieu ni homme.

C'est marrant comme le partage et la solidarité sont devenus complètement has-been.

Écrit par : nom | 19/10/2006

@tous

he ben...comme dirait Bernard Bonvoisin: marche, ou crève!! moi je trouve ca non seulement innadmissible, mais aussi incroyable que l'on ait pu relevé ces compte-la et que les personne concernés est:
_oser le dire
_ne sois pas sanctionner
_ne sois pas en tôle!!!
les Bérus l'avait annoncer: pavillon 36!!!"des infirmier, charcutier, il vienne pour tes casser la tête..."
imaginer si les medecins militaires ne soigner, lors des guerre, que les gradés?? la polémique serait mondial!! mais la c'est encore les rebelles qui morfle... "la jeunesse emmerde, les médecins trouillard!!!"

Écrit par : Max | 19/10/2006

Je suis médecin et peu t'affirmer que: TON TITRE EST EXCELLENT !

Écrit par : Farid TAHA | 19/10/2006

Ah, il semblerait que le jeune camarade Max, en sus des Bérus, nourrisse également quelque affection pour Trust! ;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/10/2006

@ Farid
Mais un peu mou, je maintiens! J'avais d'abord sélectionné un autre mot, commençant par enc..., puis je me suis dit, point trop n'en faut.
Plus sérieusement, je me demande si le refus de soigner ne devrait pas être durement sanctionné par l'Ordre (juste)?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/10/2006

Juste une plainte pour non-assistance à personne en danger, peut-être?

Écrit par : Fleuryval | 19/10/2006

Certes. J'entends vos arguments. Et je vois l'humanisme qui est en vous. Cependant que je persiste de penser que ce n'est pas bonne grille de lecture. Cynique, je le suis certainement. Il y a un moment où, certes, on peut aider les personnes en diffiulté, mais pas tout le temps. Il existe des endroits où c'est le quotidien, du matin au soir. Alors on passe cinq ou dix minutes avec le patient pour faire tourner la boutique. Les médecins deviennent eux-mêmes neurasthéniques pour ne pas être respectés à leur juste valeur. Cela engendre un cercle vicieux que tout médecin ici doit connaître. Je précise pour qu'il n'y ait pas de malentendu entre nous que je suis le neveu d'un couple de médecins, l'un dermatologue, l'autre généraliste. Ce qu'ils me racontent de leur vie au jour le jour, leur vie de médecin, et nous avons eu à l'occasion des jours précédant la mort de Papa, beaucoup d'occasions d'en discuter, est simplement effrayant. Eux ne sont même pas dans ce dilemne d'accepter ou pas la Cmu ou l'Ame, ils soignent tout le monde. Mais lui est devenu alcoolique (réel, deux boutanches de whisky par jour.) et elle complètement foldingue. Ils ont mis dix ans tous les deux pour s'en sortir. Ils m'avouent la larme à l'oeil que c'est parce qu'ils disposaient d'une fortune personnelle qu'ils se permettaient ce genre de politique. Les jeunes médecins qui s'installent et refusent désormais au moins l'Ame réservés aux étrangers en attente de papiers, ces jeunes médecins qui n'ont ni la fortune, ni le nom, eh bien, c'est humain, ils veulent aussi gagner de l'argent. Et vous aurez beau les décrier, cela deviendra d'autant plus un phénomène accru que vous crierez plus fort. Si vous voulez me faire dire que beaucoup sont racistes, eh bien oui. Il faudrait peut-être se poser la question de la manière de mener la société, plutôt de jeter la faute sur ceux qui la font avancer, malgré tout.

Écrit par : Column | 19/10/2006

qui ne connait pas Trust?? c'est pas les bérus mais c'est exellent aussi!! vous avez pa eu un peu mal au ventre en faisant cet article?? parske moi jcroi que j'aurais été un peu plus violent a votre place!! il me semble que le termes ordure n'est non seulement pas approprié, mais d'une bonté (que je vous reconnait) sans égale!! désoler, c'est pas les béruuussssss mais bon!!

Allons reprendre
Ce qu'on nous doit
À ces salopard de bourgeois

Oui on est frères et citoyens
Bottons le cul a ces crétins
Ce sont les batard en costard
Qui assassinnent à coup de dollards
Oui on est frères et citoyens
Bottons le cul a ces crétins

Écrit par : Max | 19/10/2006

@ Fleuryval
Moui. Bonne idée.
Je reviens tout à l'heure: soyez sages. (Empêchez Max de mettre la musique trop fort!)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/10/2006

@Sébastien
d'accord, d'accord, je baisse... mdr... mais vive les Bérus quand même, hein??

@Fleuryval
tout a fait d'accord mais qui est-ce qui pourrait prendre cette initiative a par mr Ronald Sarko-la-KalashniKof?? parce-que c'est pas mademoiselle Pimprenelle qui se lancera la-dedans!!! (enfin j'éspere, sinon je ne verrai plus la difference en tre nous deux candidat!!!)

@Farid
comment avez-vous vecus les trouble plus ou moins sindicaux qui ce sont passer avec le Big Bordel de la sécu?? pasque je n'y ait pas compris grand chose moi...

Écrit par : Max | 19/10/2006

Une carte de CMU coûte sur le marché environ 100 euros, il ne faut pas l'oublier malheureusement ça existe.

Écrit par : GRD | 19/10/2006

Column pose le problème de la société dans son ensemble ( et il a raison) en remarquant que les médecins font partie de cette société.

Ce qui se passe sur ce dossier des refus d'accepter les patients CMU et AME est un symptôme du niveau de déliquescence où nous en sommes arrivés, et de la vitesse à laquelle cette exclusion progresse.

Au fil des ans, les études ont pointé une aggravation du phénomène, et le testing de MDM pointe cette progression. Les premières enquêtes pointaient les refus chez les dentistes, puis chez les spécialistes, et maintenant chez les généralistes. Peu à peu, le lien social se délite, et le refus apparaît comme une possibilité, là où auparavant subsistait un frein moral fort.

On notera dans l'étude MDM que les médecins généralistes en secteur 1 ( sans dépassement) sont très peu nombreux à refuser les CMU, que ce comportement est plus fréquent chez les médecins exerçant avec dépassement.

Je pointerai aussi la réalité "financière" qui est que de très nombreux médecins, du fait de la complexité de l'usine à gaz tarifaire de la réforme Douste-Blazy, ne sont pas rémunérés correctement du travail qu'ils effectuent avec les patients CMU ou AME ( en clair, la Sécu n'est pas foutue de les rémunérer au tarif Sécu.... ) et cela entraîne chez certains un découragement qui les entraîne à refuser. ( Il n'est pas normal d'être payé 12,30 euros pour une consultation au lieu de 21 euros)

Mais on lit aussi dans ces études des réponses qui témoignent d'un vrai racisme social " l'AME me révulse".
A l'inverse, je suis toujours gêné quand un nouveau patient demande "Vous prenez bien la CMU?" en s'excusant presque d'exister. Comment peut-on amener les gens à un tel niveau d'humiliation?

Un de mes amis généralistes exerçait à Roubaix, dans un quartier très défavorisé où l'espérance de vie, me disait-il, était celle du Sénégal, et dépassait de peu la cinquantaine.
La réforme Douste-Blazy, en complexifiant les procédures de dispense d'avance de frais des patients, en complexifiant les procédures d'accès aux papiers nécessaires pour ces patients ( en particulier l'AME), en détruisant les dispositifs, comme l'option médecin référent, qui permettaient de sortir du seul paiement à l'acte, a contraint mon confrère, comme nombre d'autres, à dévisser sa plaque.

Oui, Column, j'ai fait 8 ans d'études, et j'ai 22 ans d'ancienneté. J'aimerais travailler dans de meilleures conditions, avec des horaires décents ( la moyenne hebdomadaire d'un généraliste c'est 56 heures...). Mais cela ne se règle pas égoïstement en augmentant ses tarifs et en repoussant ceux qui ne peuvent pas payer. Ca se règle au niveau de la société en réfléchissant à des modes de rémunération différente, de manière à ce que tous soient soignés à même enseigne. Sinon, lentement, sûrement, on passe d'une relation entre un soignant et un patient, à une relation commerciale entre un producteur de soins et un consommateur de soins. L'extension du domaine de la lutte, en d'autres termes...

Écrit par : christian lehmann | 19/10/2006

Christian, tu le constates de toi-même, nous sommes en plein accord. Ce n'est pas un problême spécifique du rapport de la médecine à la désespérance sociale, mais de la société à ce qu'elle produit elle-même de souffrances. J'en suis un exemple flagrant, mais je me refuse de céder trop vite devant l'émotionnite aigüe qui mène bien vite vers l'arbitraire.

Sinon, tout autre sujet !

Joie. Joie et allégresse en mon coeur serré d'émotion transie : Emmanuel Todd assassine Sarkozy avec le ton patelin du chat qui se joue d'une souris morte. Courrez-y !!!

http://www.marianne2007.info/Emmanuel-Todd-le-veritable-interet-strategique-de-l-Europe,-c-est-d-etablir-un-partenariat-avec-l-Iran-video_a94.html

Écrit par : Column | 19/10/2006

merci Sébastien pour cet article qui dévoile un aspect peu reluisant du corps médical

et très intéressante mise au point de Christian

"A l'inverse, je suis toujours gêné quand un nouveau patient demande "Vous prenez bien la CMU?" en s'excusant presque d'exister. Comment peut-on amener les gens à un tel niveau d'humiliation?"

le patient attribue beaucoup de pouvoir au médecin et souvent celui-ci joue sur la peur de la maladie.
C'est infect

.

Écrit par : céleste | 19/10/2006

A l'inverse, je suis toujours gêné quand un nouveau patient demande "Vous prenez bien la CMU?" en s'excusant presque d'exister. Comment peut-on amener les gens à un tel niveau d'humiliation?

================

VOILA !!! Voilà où j'en suis. Putain, foutre, bordel, voilà !!! Exactement. Tu mets le doigt dessus. En relisant ton message, je tombe en arrêt devant cette phrase qui dit ce qui est. C'est encore plus prégnant dans un milieu d'intellectuels tel que le mien où toute défaillance est pointée avec l'apparence d'un verdict de peine de mort. Tu pourrais être amené de penser que j'éxagère. Mais non. Nous le vivons comme tel. Nous n'en sommes plus au stade de l'humiliation. Ou alors si, mais en prenant le mot au sens le plus littéral. Morfondus, pétrifiés, déchirés. Quand un médecin te répond qu'il ne prend pas la Cmu (là encore, il s'agit de pratiquer l'art de la nuance, tout est dans le ton.), on a envie de retrouver au plus vite sa coquille. Alors qu'on sent au fond de soi une envie de s'en sortir, de bouger, d'évoluer au sein de cette société comme n'importe quel quidam qu'on voudrait être, pour ne plus faire partie de ce peuple des hères, on nous rererererereplonge avec délice dans la merde. Heureusement, j'ai une médecin traitante bien loin de ces considérations. Elle est merveilleuse. Il convaient aussi de le dire parce qu'encore une fois, le manichéïsme conduit au robespierrisme.

Écrit par : Column | 19/10/2006

A celui qui se sent humilié, préconisons d'opérer un transfert de honte vers le médecin qui refuse. Interrogeons-le, l'air surpris : Mais vous n'avez pas prêté le serment d'Hyppocrate ? Ne dit-il pas : "Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera. (...) que je sois déshonoré(e) et méprisé(e) si j’y manque" ? Et plaignons-nous auprès du conseil de l'ordre.

Écrit par : Olivier Bonnet | 19/10/2006

Olivier, tu rêves debout... Déjà, on se couvre de honte à le demander. On ne va pas en plus faire un recours devant le CO...

Écrit par : Column | 19/10/2006

Posséder La CMU c'est afficher qu'on est au niveau 0 de la"bonne" société (bulletins de salaire, loyer déclaré par exemple).
Je connais des pauvres qui refusent de la demander; n'ont plus depuis longtemps de mutuelle;
Je connais des médecins qui font des actes gratuits en quantité, d'autres qui ferment les yeux quand ils prescrivent pour l'un ce qui est nécessaire à l'autre -celui qui n'a pas la CMU, la mutuelle etc...
Certains médecins, parfois les mêmes que ceux cités plus haut, remerciant Bercy et la défiscalisation, payent peu d'impôt.
On ouvre les yeux, on ouvre les oreilles, les minables escroqueries commises par une petite quantité nous incitent à l'amalgame (salauds de chômeurs, salauds de médecins, salauds de riches, salaud de moi).
Et maintenant ?

Écrit par : malu | 19/10/2006

En voila des discours moraux faciles .

Je suis dentiste. Au début j acceptais les CMU, maintenant j'en prends moins. Seulement ceux qui sont recommandés par des patients sérieux.
Evidemment si ils viennent en urgence je les recois tous.

Au lieu d'avoir la réaction primaire que vous avez, cherchez plutot a comprendre le pourquoi.
Les patients CMU et AME se divisent en plusieurs parties:
_ les honnettes CMU qui viennent a leur rendez vous et sont réélement indigents.
_ les faux CMU : genre la fille a papa qui est venu en BMW mais ne travaille pas donc touche le RMI et beneficie de la CMU, ou le medecin algerien qui vient étudieer en france au frais de la princesse alors que lui aussi roule sur l'or. - tout ca je refuse !
_ les CMU indigents mais assité et pas sérieux: quand je bloquais un RDV de 1H30 pour un patients de ce genre et qu'il ne vient pas... il reprends RDV 6 mois apres, il vient, je commence a la soigner. COol il a comprit qu'il devait se prendre en main. Evidement il ne vient pas au second RDV, re 1H30 a me tourner les pouces. Et le boulot que j'avais entammé va s'abimmer et évidemment je ne peut etre payé pour ca. Résultat: 4H30 de travail gratis.

Globalement la population CMU se decompose dans les 3 catégories precedentes à 1/3-1/3-1/3. Donc oui, je refuse les 2/3 de CMU.

Apres, la sécu est censés me payer mes actes, mais 3 fois sur 4 elle s'est trompée et a remboursé le patient (qui n'avait rien payé) au lieu de me payer moi. Donc meme sur les patient sérieux je suis pas payé.

Vous qui devant votre ecran nous accusez, je vous le demande: vous bossez souvent gratis? Pourquoi moi je devrais le faire ? Il suffit de voir le bordel que ca fait quand l'etat demande UNE journée solidarité. Avec les CMU c'est pas une journée par an... Alors qui est tu pour juger?

Tres souvent il m'arrive de faire des prothese gratuitement a des etudiants. Il y a 2 jours j'ai fais des chirurgie osseuse qui normallement vallent 250€ gratis a un CMU ,la sécu rembourse pas ce genre de soins au CMU. Ca fait 6 scéance que ce type venait sérieusement a mes RDV, alors oui j'ai accepté de le faire. Mais ce type m'avait été adréssé par une autre patiente de confiance. Mais si un CMU demain telephone, hors urgence, ce sera non.

Je vous le demande: le boulanger du coin de la rue offre t-il le pain aux nécéssiteux? Moi J'accepte de leur offrir le pain (soins de base), mais pas les croissants (enfin si de temps à autre mais pas tout le temps , exemple la chir a 250E). Alors toi qui me juge, bosse tu gratuitement aussi souvent?

Écrit par : Salamandre | 19/10/2006

Pour rencontrer un médecin qui n'est pas une ordure (il y en a beaucoup, heureusement), un p'tit tour chez le voisin de palier (le DEL) !

Écrit par : Bernard Langlois | 19/10/2006

Salamandre illustre à point nommé mon disours du début. En revanche, je me demande bien dans quel tiers je me situe... ;)

Écrit par : Column | 19/10/2006

@ salamandre : ce n'est évidemment pas comparable, mais c'est toi qui poses la question. Le boulot de Séb est d'écrire. Donc oui, il le fait gratuitement tous les jours. Ici, sur le monde Citoyen ou pour Acrimed.

Écrit par : Olivier Bonnet | 19/10/2006

J'avais posté avant de lire le post de Christian L.
Il développe sur le DEL, donc.

Les explications de Salamandre sont aussi à prendre en compte …

Écrit par : Bernard Langlois | 19/10/2006

Allez suis moi aussi enervé alors je continue mes explications:

Oui les CMU representent une lourdeur administrative certaine. Une fois que j'ai finis d'en soigner un, faut que je me tape de la putain de paperasse. Temps que je ne puis consacrer a soigner donc. Ce n'est pas une légende comme insinué dans le texte.

Moi aussi les AME me repulse. Rien avoir avec le fait qu'il soient etranger ou pas, ca j'en ai rien a carer. Non, c'est juste que c'est l'extremisme de la CMU: encore plus de papier et t'est quasiment sur de ne jamais etre payé. Et la ce qui provoque cette repulsion c'est que la sécu leur donne un joli papier "la france vous promet des soins gratuit a toi qui viens trouver refuge dans notre pays", je suis ok jusque la. ET apres c'est au medecin de tenir les promesse de la sécu en bossant gratuitement? C'est la sécu qui leur fait une prommesse et ne la tiens pas en s'en débarassant sur les médécins... C'est ca qui est gerbant. La facon qu'a la sécu de nous forcer la mains sans arret. Il ne s'agit pas de repulsion envers la personne AME.

Écrit par : Salamandre | 19/10/2006

t'es pas drôle aujourd'hui!
ECOUERANT

A part la procédure de radiation qui devrait être enclenchée pour ces fumiers, tu vois quoi!???

Écrit par : enzo d'aviolo | 19/10/2006

derniere chose et j'arrette de vous taner avec ca.

LA plupart des articles pondus sur ce thème sont tous partis pris et ne cherchent jamais vraiment les raisons du probleme. En géneral ca donne dans des termes: "Certains "évoquent les difficultés de remboursement qu'ils rencontrent: "On n'es..."
A la place d' "evoquent" , que je trouve parti pris, j'aurais mis explique... Et tout les article sont comme ca. Tout ca pour faire dans le sensationalisme, et ca marche, la preuve. Et ce n'est pas la premiere fois que j'interviens sur un forum public pour tenter d'expliquer. Et sur tout les forums chaque fois on a le droit au serment d'hyppocrate. C'est drole a la limite. Chaque fois on nous reponds qu'en tant que medecin on ne doit pas regarder notre portefeuille. Je suis completement d'accord. Moi aussi j'ai fais voeux de pauvreté et meme de chasteté. Non mais sérieusement ! Moi je suis sorti de l'école il y a 3 ans. Pour l'instant je loue un 24 M2 et je ne possede rien d'autre mis a part un petite moto 125 qui fatigue. Je ne sus pas : "confortablement vautrés" et oui j'estime que de temps a autre le boulot que je fais a de la valeur.

je relis les commentaires avant de poster et je lius un stupide: "A part la procédure de radiation qui devrait être enclenchée pour ces fumiers, tu vois quoi!???" Comme la plupart du peuple vous jugez et condamner dans la foullée sans entendre la defense et sans chercher a comprendre.

Écrit par : Salamandre | 19/10/2006

Si 4 médecins sur 10 ne veulent pas soigner les indigeants, ok ils sont indignes. mais 6 médecins sur 10 inscrits à l'odre des médecins selon leur éthiques de castes ne dénoncent pas, cela est aussi indigne.

Écrit par : philippe68 | 19/10/2006

@ philippe68
ne mêle pas l'ordre des medecins et l'éthique, sinon on va déraper sévère ;-))

@Salamandre
salut. je ne peux pas te suivre sur ton découpage de la population CMU.
sur le reste, et sur l'hypocrisie totale de l'Etat et de la CNAM qui ont organisé le bordel tarifaire actuel et le fait que chacun de nous se retrouve avec des impayés sur lesquels il faut faire une croix, je te suis, ou te précède ;-)
Les mêmes qui donnent aux entreprises des exonérations de charges sociales non compensées, nous amènent à travailler sans être payés, puis se félicitent de la diminution de leurs déficits ;-)

Écrit par : christian lehmann | 19/10/2006

Les commentaires de salamandre et d'autres médecins aussi sont très intéressants.
Alors on se ravise tous, et on pointe du doigt vers le coupable : l'Etat, qui parvient depuis un certain temps à nous pondre une sécurité sociale aux comptes lourdement déficitaires (l'est-elle vraiment, et d'autant?).

Et tant qu'on y est on fait un vote à main levée pour savoir qui est pour ou contre la nationalisation de toutes les cliniques privées et pour la fonctionnarisation et donc la déprofessionlibéralisation de tous les médecins. Problème réglé? Pas sûr. Que faire des médecins qui évoluent dans le secteur pharmaceutique, par exemple? Bon, on nationalise aussi le secteur pharmaceutique. Et quid des médecins d'écoles privées, des médecins d'entreprise? Bon, on nationalise tous les écoles, et toutes les entreprises. Ok, j'ai du mal à ne pas être communiste, pourtant je vous jure que j'essaye.

Écrit par : nom | 19/10/2006

Ah Sacha, j'oubliais

Tu parlais de medecins qui n'aiment plus les patients et vice versa:

Je n'utiliserai pas le mot "aimer" parce que c'est trop connoté.

Mais sans respect mutuel, sans confiance mutuelle, il n'y a pas de soin possible.

Écrit par : christian lehmann | 19/10/2006

lol Christian se trompe de blog : Sacha, c'est sur le DEL ! ;-)

Écrit par : Olivier Bonnet | 19/10/2006

tu as raison Olivier

je vais aller faire mes visites en essayant de ne pas me tromper de patient ;-)

Écrit par : christian lehmann | 19/10/2006

Mais c'est le délire le plus total !

Le médecin est médecin par charité, il n'aide pour faire plaisir.

Sur les CMU les gentils les pas gentils et la troisème catégorie (cognitives) j'ai déjà entendu cela sur les tziganes en Tchéquie... on peut trouver d'autres exemples.

Écrit par : gogo | 19/10/2006

Ces médecins (peut être le vrotre) pratiquent donc une discrimination illégale et contraire à la déontologie médicale à l’égard des personnes bénéficiaires de la CMU.

C'est encore une fois une médecine à deux vitesses ...!

INACCEPTABLE

Un bon procès et une radiation, voilà la seule chose à faire pour ces fumiers !

Écrit par : Fiona | 19/10/2006

Ca n'a aucun rapport, mais je suis excité alors je le partage autour de moi:

Je viens de découvrir le blog parodie de Loïc Lemeur (que visiblement certains ici connaissent déjà, car il me semble y avoir accédé via un site liant vers un site liant vers un site, partant d'ici ou un truc comme ça), il est sympa, il faut l'encourager. Il faut augmenter son traffic pour qu'il puisse un jour coller au cul de l'original dans les classements de blogs Français. N'oublions pas que l'original est le blog le plus lu en France, blog d'un sarkozyste à l'égo un peu grand, et qui dit par exemple, dans son dernier article:

>

Bref, le blog parodie, qu'il faut soutenir (en se connectant, tout simplement, non?): http://loiquejemeur.blogspot.com/

Écrit par : nom | 19/10/2006

Oui, il ne dit rien. Mais en fait j'ai raté ma citation. Donc Loïc Lemeur dit:

"Nous sommes tous précaires, la vie est précaire, la compétition est partout et mondiale, il faut arrêter de mentir aux français et leur dire que c'est en travaillant, en se formant sans cesse, en s'adaptant à la demande des entreprises sur le marché du travail (trop de secteurs ne trouvent pas de main d'oeuvre en ce moment même) et en étant ambitieux que l'on va réussir. Pas en regardant sans cesse comment sur-protéger et travailler moins..."

Écrit par : nom | 19/10/2006

Qu'il aille bosser comme manutentionnaire ce Le Meur de mes deux, sale donneur de leçons. Putain je supporte pas les sarkozystes !

Écrit par : Olivier Bonnet | 19/10/2006

Complètement d'accord avec toi, il est probablement la personne d'internet la plus détestable en France. Et il représente un lectorat aussi large que certains quotidiens, donc il faudrait commencer à s'occuper de lui.

Écrit par : nom | 19/10/2006

C'est amusant ça: j'ai remarqué qu'à chaque fois qu'un cerveau convenablement formé entre pour la premiere fois en contact avec le babillage lemeurien, il réagit immédiatemment par une crise de lemeurite aigue...

T'inquiète nom, la lemeurite, c'est comme les oreillons, on l'attrape qu'une fois.

Écrit par : leopold trepper | 19/10/2006

je propose aux médecins comme aux avocats commis d'office et bref toute cette frange de la population qui souffre (affreuse la souffrance des médecins, on a pas idée!) plus que ceux qu'ils sont censés aider, DE CHANGER DE METIER!

Pour que le travail soit rémunéré à son juste fric (j'ai pas dit prix), y a COMMERCIAL sinon!

NRV!

Écrit par : enzo d'aviolo | 19/10/2006

@Olivier

moi non plus

"Nous sommes tous précaires, la vie est précaire, la compétition est partout et mondiale, il faut arrêter de mentir aux français et leur dire que c'est en travaillant, en se formant sans cesse, en s'adaptant à la demande des entreprises sur le marché du travail (trop de secteurs ne trouvent pas de main d'oeuvre en ce moment même) et en étant ambitieux que l'on va réussir. Pas en regardant sans cesse comment sur-protéger et travailler moins..."

on dirait du Parisot, c'est dire!

Écrit par : céleste | 19/10/2006

@Pyrom-Anne

--------------------------------------------------------------
"La France de Sarkozy : surveiller (tout le temps) et punir (méchamment)

UN MOIS FERME POUR UN VOL DE VIENNOISERIES"
---------------------------------------------------------------

Je ne connais pas l'affaire dans les détails sinon ceux que donne l'article que tu reproduis, mais si ce que dit cet article est vrai, je n'ai surtout pas envie de m'apitoyer sur ces jeunes-là. Je ne veux pas soutenir n'importe quoi. Certes le butin est insignifiant mais là n'est pas la question. Il s'agit de violence gratuite, d'abus de force, en un mot de "petit fascisme quotidien"! Je déteste cette société qui oublie de plus en plus le sens du mot "solidarité" mais je n'éprouve aucun sentiment de solidarité avec des gens qui utilisent la loi de la jungle car le "petit fascisme quotidien" vient nourrir le fascisme tout court.

Écrit par : alp | 19/10/2006

"La vendeuse a refusé de témoigner. Le boulanger a refusé de signer sa déclaration par peur des représailles mais le procureur a lu sa déclaration initiale: "C'est la pression morale que ces jeunes exercent sur la totalité de mes employés qui n'est plus tolérable"."

Anne...
tu sais ce que je pense de la politique sarkozyenne. zyste?
mais quand alp fait référence au petit fascisme quotidien, ces quelques lignes me reviennent...

Écrit par : christian lehmann | 19/10/2006

Vous, Vous n'aimez pas les riches !
Sébastien fontenelle

"J\'en reviens aux patients bénéficiant de la CMU :
il serait aussi ridicule de dire "les CMU" que "les anglais", les "français" ou "les medecins", cependant, un fort pourcentage de ces gens se conduisent mal : rendez-vous non honorés, retards, non délivrance des justificatifs, exigences injustifiées, demandes de passe droit pour ne pas dire de conduite délictueuse comme de faire "passer" le cousin d\' outre mer sur sa carte vitale.
A cela il faut rajouter les nombreux impayés du fait de la sécurité sociale pour qui tous les pretextes sont bons pour ne pas honorer les tiers payants.
Dans ce contexte, je comprends fort bien mes confrères qui refusent cette clientèle, et je te récuse le droit de leur opposer le serment d\'hippocrate (que tu n\'as probablement pas lu) : ils n\'y a pas refus de soigner des gens dans le besoin, dans la mesure où il existe de nombreux lieus pour les accueillir : hôpitaux, centres de soins, centres mutualistes, dispensaires"

c'est le commentaire q'un médecin m'a laissé sur mon blog aprés que j'eusse formulé sans votre talent des réflexions proches des votres.
http://oui-europe.over-blog.com/article-3083470.html

ce toubib a un blog, autant regarder de prés, la mentalité des **** que vous désignez.
http://lagazette.over-blog.org/

Écrit par : borneo | 19/10/2006

Vous, Vous n'aimez pas les riches !
Sébastien fontenelle


"J\'en reviens aux patients bénéficiant de la CMU :
il serait aussi ridicule de dire "les CMU" que "les anglais", les "français" ou "les medecins", cependant, un fort pourcentage de ces gens se conduisent mal : rendez-vous non honorés, retards, non délivrance des justificatifs, exigences injustifiées, demandes de passe droit pour ne pas dire de conduite délictueuse comme de faire "passer" le cousin d\' outre mer sur sa carte vitale.
A cela il faut rajouter les nombreux impayés du fait de la sécurité sociale pour qui tous les pretextes sont bons pour ne pas honorer les tiers payants.
Dans ce contexte, je comprends fort bien mes confrères qui refusent cette clientèle, et je te récuse le droit de leur opposer le serment d\'hippocrate (que tu n\'as probablement pas lu) : ils n\'y a pas refus de soigner des gens dans le besoin, dans la mesure où il existe de nombreux lieus pour les accueillir : hôpitaux, centres de soins, centres mutualistes, dispensaires"

c'est le commentaire q'un médecin m'a laissé sur mon blog aprés que j'eusse formulé sans votre talent des réflexions proches des votres.
http://oui-europe.over-blog.com/article-3083470.html

ce toubib a un blog, autant regarder de prés, la mentalité des **** que vous désignez.

http://lagazette.over-blog.org/

Écrit par : borneo | 19/10/2006

ça ne m'étonne pas vraiment. Il faut regarder le contexte. Cela fait 15 ans que PS et UMP s'affairent à imposer une vision comptable de la médecine, au détriment de tout ce qui fait l'honneur de cette profession. Dès lors, pas étonnant que le corps pourrisse. Quand la tête pourrit,...

Ad
www.levraidebat.com

Écrit par : Ad | 19/10/2006

De retour.
J'ai pas encore tout lu, mais, borneo, je remplace un mot "un peu" vif, dans ton commentaire, par des jolies ****: pas de diffamation, please! ;-) (Pas regardé encore de près le blog vers lequel tu renvoies mais la page d'accueil anti-télé, au demeurant, est plutôt rigolote!)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/10/2006

SERMENT D'HIPPOCRYTE ! Ben ils l'ont signé où est le problème! Et dire que pas plus tard qu'hier ils étaient (mésedecins du monde à l'angle de st michel et st germain! Et mardi la CGT était au ministère des finances pour la même chose! Tiens donc!

Écrit par : martingrall | 19/10/2006

De toute façon c'est tout de la faute a Martine Aubry! C'ets bien ne France que l'on a interdit les corporations en 1789 je crois! Si je me souviens tout un pack comme les jeunes disent aujourd'hui, avec quoi déjà,, ... les privilèges, le droit de chaque citoyen aux services de l'état... c'est loin, le mémoire défaille!

Écrit par : martingrall | 19/10/2006

Alors c'est marrant, martingrall, parce qu'avec Pyrom-Anne, tout à l'heure, on se disait mais où est passé martingrall? (C'est fou, non?)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/10/2006

@ Sébastien

Martin Grall "qui n'aime que Anne", STP !

Martin... enfin !

Écrit par : Pyrom-Anne | 19/10/2006

@ alp

Je ne soutiens pas les auteurs de ce délit. Je note juste que ça arrive toujours aux mêmes endroits et que ça tombe toujours sur les mêmes. Que l'on ne s'interroge pas sur le fait que ces jeunes n'aient rien d'autre à foutre de leur journée que de picoler et d'emmerder le monde. Que les caméras de surveillance sont partout et qu'apparemment c'est très très utile aux braves gens du quartier. Qu'ils vont prendre un mois ferme et... qu'ils recommenceront. Que cette politique répressive ne sert strictement à rien. Que le gouvernement est impuissant et totalement indifférent face à ces problèmes récurrents. Que les mêmes vont se représenter aux élections. Que ça recommencera. Que c'est fatiguant. Que tout le monde paie la facture de ce pouvoir qui n'a pas l'envie de changer les choses. Qu'il faudrait vraiment que ça pète un bon coup.

J'ai été plus claire, comme ça ?

Écrit par : Pyrom-Anne | 19/10/2006

@Sébastien
J'aime ta façon de dire les choses surtout ton morceau de bravoure sur les pauvres. Je ne savais pas que les CMU aussi étaient refusés... Ce que je savais par contre c'est que les CMU bénéficiaient de soins dentaires au rabais et de mauvaise qualité parce qu'avoir des dents saines c'est un luxe et que c'est quand même pas à la collectivité de le leur permettre. Surtout qu'avec ces dents saines et fortes ils vont réclamer à bouffer...

Écrit par : d3log | 19/10/2006

Anne et Seb, bien content de vous relire, j'étais pas plus tard que ce matin 7 h 54 à Paname puis 12 h 48 st Raphaël. Huit jours à me balader dans les jolis quartiers sensibles de Sarko.
Alors à partir de ce jour, entendre des ragots, des médisences sur Ma Dame SégoReine cela me désobligerais. Presque que je vous enverrais mon gant. Pfuuf!
Le nabot du cerveau n'est pas que con, que dangereux, que malade! lors de mes soirées solitaires je refaisais le mussolinisme 1932 et franquisme 1936 nous y sommes, à peu près! Mais la droite va se ressaisir!

Écrit par : martingrall | 19/10/2006

Tout est dans le Titre de ce post.
CQFD !
Merci de l'avoir exprimé.

Écrit par : Jean Luc | 19/10/2006

@ d3log
Le fait est: le pauvre, tu lui donnes le doigt, zou, il te bouffe le bras. ;-)
(Mais putain que tout ça me révulse...)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/10/2006

@ Martin

Tu as loupé quelques épisodes, sache que désormais je vote Bayrou au 1er et au 2nd tour.

Écrit par : Anne | 19/10/2006

@Anne, évidemment quelques changements!
Le troisième homme c'est justement le livre espagnol sur le franquisme que je lisais. Plus de voix a Bayrou moins de voix au nabot du cerveau. remarque, dans le lit conjugal et néanmoins royal, la dame ne pourra pas se tromper de prénom!

Écrit par : martingrall | 19/10/2006

Prochain billet à 00.05.
Booooonne nuit, tout l'monde!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/10/2006

Grand moment de démocratie télévisuelle sur France 2: la mère Chabot, Duhamel, Copé, Tapie et Rebsamen viennent de congédier les vilains jeunes invités à tapisser le débat qui leur était consacré (aux jeunes).
N'ayant jamais eu la parole de toute l'émission, les impudents sauvageons ont osé exprimer bruyamment leur déception lorsqu'ils ont compris que la conclusion irait à Purée Froide.
Petits cons! Ils ont même eu l'outrecuidance de casser le numéro demago-populo de Tapie en le traitant de politicien milliardaire...

Et moi qui voulait regarder Enderlin...

Écrit par : leopold trepper | 19/10/2006

je n'étais pas là - mais en lisant (sauté quelques commentaires un peu sommaires tout de même) vive Christian Lehmann (même si je plains Colum très sincèrement, qu'il m'en excuse - mais la faute n'en revient pas au médecin). J'aimerais être sure qu'à défaut de corriger la société d'un coup de baguette magique, les médecins ayant des idées de réforme seront écoutés.
Et moi aussi je suis révoltée que des gens ne puissent pas se soigner (sans compter que pour la santé des autres ce n'est pas souhaitable) et j'ai accepté à contre coeur de rester édentée pendant un certain temps daute de moyen, mais j'ai des neveux jeunes médecins, j'ai eu un généraliste pendant des années, et je refuse de les considérer comme des ennemis

Écrit par : brigetoun | 19/10/2006

@ leopold
Pas vu.
En sevrage de télé (hors JT).
Elle se refait pas, dame Chabot, hein?
(Merde c'est vrai qu'il y avait Enderlin - j'attendrai le DVD!)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/10/2006

leopold, c'est bien Enderlin si si , Charles celui qui cherche l'objectivité dans ses reportages! ben là il est aux premiers rangs

Écrit par : martingrall | 19/10/2006

Mais qu'est-ce que vous racontez???

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/10/2006

Houla, j'ai posté un commentaire, je débarque le lendemain et on est déjà noyé ..Le refus de soin ne concerne hélas pas seulement les CMU mais déborde largement au delà de cette catégorie.. On assiste et et en tant que médecin hospitalier j'observe comme d'autes confrères ce pénomène qui est plus fréquent qu'il n'y parait: Une "sélection" des patients de plus en plus importante par les praticiens de ville sur des critères purement économiques.

Au début cela ne concernait que les dentistes mais cette stuation a eu la facheuse tendance se généraliser à mesure que la Sécu grignottait les tarifs de remboursement de certains actes qui deviennaient nécessairement à un moment ou un autre pas "rentables".

J'ai employé volontairement 2 termes entre guillements "selection" et pas "rentable". et à ce stade il faut s'interroger et poser les bonnes questions.

S'il y a selection est elle du fait de quelques médecins véreux qui la pratiquent ou la sécu a t'elle sa part de responsabilité en généralisant une situation jadis sporadique ?

Et puis bien sur la rentabilité doit elle être un argument ou un critère structurant pour un système de soin ?

Écrit par : Farid TAHA | 20/10/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu