Avertir le modérateur

25/10/2006

Marie-Ségolène Royal Est Réac(tive)

medium_200px-Rooster_Weather_Vane.jpg


On le constatait ici même, pas plus tard qu'il y a une dizaine de jours: Marie-Ségolène Royal, aka Pimprenelle, à force d'adhérer aux sondages, devient comme ces girouettes qui, sur nos toits campagnards, tournent au gré des vents.

Pimprenelle, qui nous avait, si mes souvenirs sont bons, promis pour l'automne la publication de son programme, n'a pas tenu cette promesse - et pour cause: ledit programme semble décidément s'élaborer, au doigt mouillé, au gré desdits sondages.

Cela s'est par exemple vérifié quand Pimprenelle a dit son attachement à la "nation", sur la foi, non tant d'une conviction, que d'une statistique.

Depuis, cette faiblesse (car c'en est une, et de taille) se confirme, au point que les proches de Pimprenelle, eux-mêmes, ne peuvent la nier: leur championne "entretient un lien étroit avec les sondages", reconnaît ainsi "un membre de son équipe" (cité par "Le Monde") qui décroche au passage une mention "très bien" en euphémismologie.

Dernier exemple en date: lorsqu'elle propose (quelques jours après que Nicolas Sarkozy a, comme c'est curieux, réclamé de son côté des jurys populaires) la création de "jurys citoyens" (pour juger, il est vrai, de l'action des politiques plutôt que de celle des jeunes de banlieue), Pimprenelle, qui semble n'avoir jamais entendu parler de la Cour des comptes (et de ses multiples succursales régionales), s'aligne, là encore, comme le soulignait hier "Libé", sur "une enquête où 60% des Français jugent leurs politiques "plutôt corrompus"".

Pour ce faire, Pimprenelle, comme pour mieux nous convaincre (mais elle prêche des converti(e)s) de son refus de laisser à l'imagination le moindre commencement de pouvoir, s'inspire (très) librement d'un livre paru en septembre dernier, qui préconise notamment la création d'"agences citoyennes de notation pour apprécier des actions de certains organismes publics" - et dont l'auteur (Pierre Rosanvallon, de la désopilante "République des idées") serait, dit-on, quelque peu indisposé par les emprunts de la candidate préférée des sondeurs...

Ainsi va la "démocratie participative", telle que la conçoit Pimprenelle: elle semble surtout se résumer à une lecture quotidienne des journaux, immédiatement suivie d'un long reniflement de l'air du temps, puis d'un ajustement des contes de campagne aux supposés "désirs d'avenir" du populo - qui n'en peut mais. (Je rappelle que Pimprenelle, comme la presque totalité de la nomenklatura médiatico-politique, a naguère fait campagne pour le "oui" à la Constitution européenne, telle que la rêvaient les patrons - mais que Pimprenelle a pourtant déclaré, il y a trois jours: "On ne peut pas dire au peuple français qu'on va le consulter et puis lui dire qu'il est trop bête et qu'il doit faire comme l'élite lui dit".)

C'est ce que les conseillers de Pimprenelle (qui présentent cette sirupeuse démagogie comme un atout susceptible, encore un, de laminer ses concurrents) appellent sa "plus grande réactivité": je suppose qu'en réfléchissant un peu, nous pourrions trouver d'autres appellations.

Commentaires

d'autres appellations... je ne vois que "prem's!!!" pour l'instant

Écrit par : mrmaya | 25/10/2006

@ mmaya
Oui d'accord, mais c'est pas non plus à ça que je pensais! ;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 25/10/2006

@ seb'
désolé... c'est pas ma fute (enfin si) mais dès l'entrée en école de commerce, le vocabulaire se réduit, le sens critique s'émousse... bientot... (sanglot) je m'abonnerai au Point, je prendrai des cours avec Eric le B. (merde, j'ai déja Jean Marc Daniel... du monde et de BFM) le regarderai le plan B d'un air dédaigneux, je saluerai mon prof Philippe Nemo avec admiration devant tant de génie madeliniste.
(@ tous ceux qui ne le connaissent pas, c'est un beau spécimen, vraiment... quand il parle, à ce qu'il paraitrait, Eric Le B. aurait à chaque fois un début d'érection... mais cela reste à confirmer.)
Ensuite, je trouverai que les éditos de philippe val sont vraiment de gauche, que ségo est une candidate vraiment "pragmatique" et "proche des préoccupation des français", loin du du bas "populisme gaucho-gauchiste" d'un DSK... etc...

ce jour là, seb', ne me dis rien s'il te plait, tu me tire juste un coup de fusil dans le dos.

Écrit par : mrmaya | 25/10/2006

soit dit en passant, je rêve d'un jour ou les "grands" journaux titreront: "Populistes, la contagion radicale : Nicolas et Pimprenelle"... qu'est ce que j'veux faire comme job moi au fait? journaliste? p'tain j'dois être sacrément jeune et con encore!

Écrit par : mrmaya | 25/10/2006

Bon...t 'as pas de bol avec les prem's...
Faut pas se sentir abattu pour autant...
Ta monomiaquerie anti-Pimprenelle commence à courrir sur le haricot des "réalistes" vaincus ?
Soit !
Mais qui a dit que le réalisme était la soumission
Demande à notre Bertrand des antipodes dans sa Valpairaiso mythique!

Vas-y !!!!
Shoooooooooooooooooooooooooote !
Qu'est-ce qu'on en a à foutre que la Reine Christine nous snobe ? Hein ?
Baisser les bras, c'est une attitude de vaincu.

Adelante !
Y hasta la victoria, siempre....

Écrit par : Grabuge | 25/10/2006

@ mrmaya

Philippe Nemo ! J'ai fait une bonne partie de ma scolarité (7 ans chez les bonnes soeurs dans un lycée élitiste de la banlieue ouest...) avec sa fille.

Vous saviez ce que faisez sa femme à l'époque ?

Rédactrice en chef de... Détective !!! (ça calme, hein ?).

@ Tous

De bien jolies infos sur la République des (très très bonnes) Idees dans le dernier numéro du Plan B. Et souvenez-vous bien, si Rosanvallon ne préside pas un colloque où vous hésitiez à vous rendre... eh bien, n'hésitez plus. Pas de Rosanvallon : le colloque est bon. Enfin, on pourrait dire les choses autrement : si 80% des colloques sont de droite, c'est parce qu'ils sont à 80% présidés par Rosanvallon, l'égérie n° 2 de Pimprenelle, juste après le n° 1 : Tony Blair.

Écrit par : Anne | 25/10/2006

Catherine Nemo est toujours rédactrice en chef du Nouveau Détective.

Écrit par : Olivier Bonnet | 25/10/2006

décidément, chez eux, le papier hygiénique, c'est une affaire de famille!

Écrit par : mrmaya | 25/10/2006

Ce billet me rassure, je suis pas complètement fou, j'ai pas rêvé en entendant parler Ségolène Royal.

Un autre exemple de cet réac(tion) permanente aux sujets d'actualité: la carte scolaire.
Ce sujet, dont tout le monde se fout probablement, a été sorti d'un chapeau par le ministre de l'Education il y a quelques semaines pour je ne sais quelle raison.
Et comme par hasard la Royal s'en empare, et lâche ses propositions à elle, comme si c'était un sujet de première importance.

Et puis plus rien, ce sujet est tombé aux oubliettes depuis.

Vivement que Borloo parle de chômage, ou que Breton parle de déficit public, car là je crois qu'on va avoir droit à des moments d'opportunisme politique d'anthologie (ou comment construire un programme avec les idées des autres, et pas de bol, elle fait pas assez attention, mais ces "autres" sont pas du même bord qu'elle... quoique...) ;-)

Attention, je préviens de suite, dans quelques jours ça fera un an que les émeutes de banlieue ont eu lieu, que va-t-elle nous proposer ?
Ah, on me prévient à l'instant qu'elle a déjà proposé l'armée pour les banlieues... Autant pour moi :-)

Écrit par : GeoTrouvetout | 25/10/2006

Sacrée Pimprenelle.
(J'avais oublié. D'habitude je finis tous mes billets sur Marie-Ségolène Royal par: "Sacrée Pimprenelle", et là j'avais oublié. Damned.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 25/10/2006

Heuu, la mention de la Cour des comptes comme instance de contrôles des élus ne manque pas de sel : sachant que ses membres ont fait généralement les mêmes études que ceux qu'elle juge, ou tout au moins qu'ils sont du même univers socio-culturel, le contrôle (et on le voit chaque année) est certes sévère ("le rapport de cette année est un véritable camouflet pour le gouvernement, monsieur !"), mais pour le moins sans conséquence...

Écrit par : Phrenology | 25/10/2006

@geotrouvetout
un exemple plus ancien : le mariage des homosexuels. Qu'on s'en préoccupe soit, que les JT en fassent le centre du débat... un peu comme la carte scolaire .
Ah, sur les banlieues : impossible de noter le nombre de "journalistes" qui ouvrent le sujet par une phrase comme "un après le début des émeutes...".
Un effet de la méthode globale ?

Écrit par : malu | 25/10/2006

Ne l'accablez pas trop, elle appartient déjà au passé. Elle a déjà la tête dans le vide ordure de l'Histoire. Les débats auront finalement raison d'elle... A force de vouloir à tout prix être réactionnelle, elle avance des propositions sans en calculer les conséquences. Hier elle en a pris plein la gueule et gageons que ça va continuer.

Écrit par : d3log | 25/10/2006

Concernant le débat d'hier soir, je l'ai trouvée en difficulté, face à ses contradictions et son populisme, même si les médias ne l'avoueront jamais.

Une petit citation de notre Marie-Ségo préférée, elle est toute fraîche, elle date d'hier : "Il faut un ordre juste pour mettre fin aux désordres injustes"...

Marie
www.levraidebat.com

Écrit par : Marie | 25/10/2006

Jean Michel Thenard sur LCI bavassant sur le débat d'hier soir... Je fais court : en gros Fabius n'a rien compris, il continue d'être à gauche alors que cela fait bien longtemps que les classes populaires ne votent plus socialo et qu'elles votent le Pen !
Après ça Libé veut redevenir un journal de gauche et nous demande nos sous pour le soutenir...

Écrit par : Andersen | 25/10/2006

Barbier toujours sur LCI, débat d'hier, sur Marie-S : "elle s'éloigne du syndrôme Bécassine mais elle se rapproche du syndrôme Cruella" ! mwârf !

Écrit par : Andersen | 25/10/2006

Andersen, les classes populaires représentant 75% des français ont toujours voté à droite!! Et ségo peut très bien s'y vendre.

Écrit par : martingrall | 25/10/2006

Enfin j'dis ça, mais je pense que c'est un coq sur la girouette de la photo! Pas une poule de la basse-cour mitterrandienne!

Écrit par : martingrall | 25/10/2006

Ce que je retiens de cette confrontation :
Heureusement que Royal est là pour lancer des idées (qui gagneraient à être plus structurées) car autrement cette confrontation aurait été plutôt soporifique, comme la première
Royal a eu à faire face à un débat "deux contre un" ( et même trois contre un car le journaliste ne lui laissait pas terminer ses phrases...)
A deux contre un Royal a montré qu'elle tenait le choc, qu'elle était capable de passer la seconde voire ma troisième vitesse...

Un DSK plus un Fabius valent bien un Sarkozy... Ne vous en faites pas pour le débat Royal Sarkozy... on a vu hier de quoi la Zapatera est capable...

J'ai retrouvé dans la presse des phrases de Royal qui "font mouche" dans le cadre d'un débat
- «L'ordre juste n'est pas immobile», a répliqué Ségolène Royal, qui a moqué la «peur du peuple et des jurys citoyens»
- « ce sont ceux qui souffrent du désordre qui ­réclament l'ordre juste, pas ceux qui sont au-dessus du panier, qui s'en accommodent ».
- « Le projet socialiste, ce n'est tout de même pas le Petit Livre rouge »
Bon j'arrête là... mais une dernière
- [débat carte scolaire] «Si la liberté est bonne pour certains, elle doit l'être pour tout le monde»,

Qu'on ne me dise pas que Royal n'a pas le sens de la formule....

Libé pour une fois pond un bon article sur les jurys citoyens
"Jurys citoyens contre crise démocratique Ils permettent de réoxygéner le débat politique et de faire participer les exclus."
http://www.liberation.fr/actualite/politiques/elections2007/212831.FR.php

Allez, les fontenelliens, c'est pas encore aujourd'hui que DSK et Fabius auront la peau de Royal. Elle va sortir de ces confrontations avec une confiance accrue et c'est très bien pour la véritable bataille de demain

Écrit par : Jacques Adam | 25/10/2006

ségo?? une mitteranienne?? ca m'éttonnerait... encore Laurent Fabius a la limite d'accord mais pas elle quand même..!! moi j'dis que quand même il en faut d'la gueule pour l'ouvrir, autant qu'elle..!! je ne sais pas pourquoi personne ne réagit dans les média!! dans mon lycée, Sarkozy est un psychopate et Ségoléne n'est que trés rarement evoquer... y'a pas de soucis chez les jeunes: il ne voteront pas Sarkozy, mais pour Ségoléne Royal... miss Pimprenelle n'est pas si folle en fait: pendant que Sarkeufs ce mets a dos les jeunes, elle s'occupe des prolos.. comme ca, avec le joyeux bordel médiatique, les jeunes ne reconnaissent que 2 candidats: Sarkeufs et Pimprenelle. il voteront en masse pour Pimprenelle pour fair chier l'homme aux mille et un flics... les Prolos vois en elle une valeur sur contre Le Pen tout en évitant le "dictateur" sarkeufs.

N'OUBLIEZ PAS

N'OUBLIEZ JAMAIS!!


les Beruriers sont immortelllllllllsssss!!!!!!!
conte cruel de la jeuness!!!!

Écrit par : Max | 25/10/2006

J'ai lu ce matin l'article du Monde mentionné dans le billet. En vitesse, donc je commente de mémoire.
J'ai lu et j'ai été surpris.
Alors oui bien sûr on y lit les paroles des séides Ségolistes qui nous expliquent à quel point elle est réactive, créative, interactive et toutecettesortedechosetive
Mais...
Il y est dit que niveau organisation c'est le foutoir, le bordel absolu, à la fois cloisonné et empêtré - 'tain, faut le faire.
Que Primpenelle n'écoute guère et discute encore moins avec ses collaborateurs de ses nouvelles idées et des slogans qu'elle va lancer. Donc quand t'es collaborateur, y compris dans le cercle proche, tu découvres les prises de position de la patronne en même temps que tout le monde. Même pas droit au petit frisson de l'avant-première, au plaisir initié de l'exclusivité. Sympa.
(Remarque, c'est peut-être ça la démocratie participative : les autres participent, le chef décide).
On peut lire enfin que Sa Royalitude se penche tous les jours sur les journaux pour y lire les sondages. Et réagir en fonction. Et improviser des idées et des slogans à la con (le "à la con" est pas dans le Monde ; faut pas rêver non plus).
Bref, bordel, autocratie et absence de vision sont les mamelles de la France Royaliste en construction - pardon, en restauration.

Ouais. Et alors ?
Ouat t'seup doc ?
Ben, rien de nouveau pour de nombreuses personnes, sur ce blog en particulier - et je parle même pas du tenancier, hors-concours. :-D
Mais c'est juste que ce coup-ci, c'est écrit noir sur blanc. Dans Le Monde. Enrobé, certes, pas mis en exergue dans un bon p'tit titre accrocheur ou en première page, mais c'est écrit. Explicitement.

D'où ce qui n'est ni une conviction, ni une certitude, mais une impression : le revirement a peut-être commencé.
Et quand il aura lieu, la chouchou "de gauche" des sondages et des media peut se préparer à l'hallali, comme disait Jacques.
Dans les hautes sphères médiatiques on retournera sa veste avec l'efficacité et le manque d'élégance habituels.
Et y en a une qui risque de morfler.
Ceci dit, s 'il y a effectivement retournement, m'étonnerait quand même fort qu'il ait lieu avant la désignation du candidat socialiste.
Il viendrait sans doute après, une fois Ségolène investie.
De quoi aider le PS à filer à vitesse grand V vers son implosion définitive.
Mais c'est une autre histoire.

Et pendant ce temps-là, les pôles fondent...

Écrit par : François-Xavier de Hollande | 25/10/2006

@Marie, citant Pimprenelle

"Il faut un ordre juste pour mettre fin aux désordres injustes".
Sans déc'...elle nous a sorti ça ?
Après paraît-il une formule sur les Français de souche, de feuillage et de branchage - ou un truc dans le genre.
Raffarin not dead. Sa puissance conceptuelle et communicationnelle a fait des émules.
L'air commun du Poitou peut-être ?

Écrit par : François-Xavier de Hollande | 25/10/2006

@ Jacques Adam

La Zapatera ? Neuve comme Zapatero : outre ses 25 ans de vie politique, elle a 10 ans de plus que lui, bien tassés.

Au Conseil régional de Poitou-Charentes, elle est surnommée la "Zapaterreur" par les salariés et des élus : ses qualités humaines sont reconnues...

Écrit par : fmi1 | 25/10/2006

@ FX de Hollande

Les médias retourneront peut-être petit à petit leur veste, mais s'il ne doit en rester qu'un, sa sera France Inter et son inneffable Françoise Degois, grande vizir de Marie-Ségolène Royal

Écrit par : Marcel vincent | 25/10/2006

Pour ses belles qualités humaines, elle en a montré quelques unes hier. Elle s'est oubliée à un moment et a été un peu autoritaire avec ce pauvre journaliste qui essayait de faire son travail dans les conditions optimales que l'on sait. C'est beau d'être journaliste/perroquet et de ne même pas avoir la reconnaissance de son maître.

Écrit par : d3log | 25/10/2006

@ fmi1

vite il faut aller déposé ça à la Sacem !

Martingrall: vive la ferme hilarité...

Écrit par : elodietoug | 25/10/2006

Max cries pas si fort , il va t'entendre!

Écrit par : martingrall | 25/10/2006

@martingrall

mdr!!!
ki ca...?

Écrit par : Max | 25/10/2006

Elodie, surtout que le coq il est doré à l'or fin!
Ha pu... une idée quelle est bonne, tous els candidats perdus font la ferme pour rembourser la monnaie aux contribuables; si il n(y en a pas assez DSK dans Ko Lanta,

Écrit par : martingrall | 25/10/2006

rien a rdir mon chéri a très bien résumé la situation je t'aime mon amour

Écrit par : laura | 25/10/2006

@ max, le nabot du cerveau!

Écrit par : martingrall | 25/10/2006

heu... la elle va ten vouloir jpense...

Écrit par : Max | 25/10/2006

a ouais??
redis ca et jvote Sarkeufs martingrabbataire!!

Écrit par : Max | 25/10/2006

mi aussi je t'aime ma cherieeee... t belle je t'aime....

bon a part ca vive le feu, vive les Berus, vive le Foot, vie Sebastien(si si, un peu...!)lol salut a toi peiple du monde!!!

Écrit par : Max | 25/10/2006

Comme de coutume j'arrive à point nommé avec mes commentaires hyper pointus qui assagissent tout le monde.

Je vais commencer par dire que la Royal, pour les extraits que j'ai vu ou entendu du débat, est en train de montrer son vrai visage: celui d'un despote qui pense avoir toujours raison. Et dire aussi que le DSK est effrayant dans son envie d'être rassurant, et que le Fabius est brillant mais que c'est du gâchis de le voir sautiller de part et d'autre.

Donc je résume: Royal de plus en plus benitoadolfienne, DSK de plus en plus patronal, Fabius de plus en plus apte à me faire ressentir un sentiment de gâchis de talent.

Par contre, comme d'habitude je vais faire mon contrarieur (j'aime bien être contraire aux contraires et contraire aux pas contraires, faut pas m'en vouloir):

Alors voila, proposer de l'encadrement militaire au lieu de la prison, à des délinquants, ça s'est fait pendant longtemps, genre de 1986 à récemment (donc sous droite et moins droite), avec le JET (taux de récidive de 20%, mais pas mal d'abandons avant la fin du stage il me semble). Problème du JET: ça faisait chier l'armée, qui estimait avoir autre chose à faire, et ça faisait chier les éducateurs du ministère de la justice, qui estimaient que l'armée avait autre chose à faire.

Mais en fait il y a pléthore de formules du genre. J'ai par exemple déjà cotôyé une association qui, sous tutelle d'un juge, envoyait des jeunes délinquants faire une traverseé du désert au Niger (encadrés non pas par des militaires mais par des mecs baraqués et pas sympas pour un sou - il leur fallait être monstrueusement fermes), et j'ai souvenir que ce qui permettait à l'association de continuer à vivre aux yeux du juge c'était un taux de récidive bas.

Bon, bref, réfléchissons quand même un instant avant de conclure que les gardes de prison, en uniforme, sont mieux que les militaires (ou surtout que les mecs baraqués et pas sympas).

Concrètement, l'encadrement militaire me semble complètement impossible dans l'humanitaire (elle dit n'importe quoi, Royal, là, d'autant qu'elle glisse le mot "humanitaire" pour essayer de se "rattrapper", c'est de très mauvais goût), mais un type d'encadrement baraqué et pas sympa est plutôt conseillé, je dirais, pour des activités de réinsertion de ce genre.

Rappelez-vous: les colonies de vacances ça craint, c'est d'un sordide ... Or là ce serait la même chose mais en encore plus chiant. Tu m'étonnes qu'après ça le taux de récidive soit bas.

J'ai parlé. J'attends les éloges, maintenant.

Écrit par : glomp | 25/10/2006

Ce glomp est formidable.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 25/10/2006

J'essaye. Mais en fait je ratisse peut-être un peu trop large, va falloir que je me recentre.

Écrit par : glomp | 25/10/2006

En fait, après mûre réflexion, je me dis que ça sert à rien l'encadrement baraqué et pss sympa. Ce qu'il faut c'est un programme ennuyeux qui décourage la récidive. Je pense que les prestataires des ateliers ANPE seraient à même de nous arranger ça.

Écrit par : glomp | 25/10/2006

le pire c'est que ça marche. Faut dire qu'elle est un chouya aidée. Les articles (c'est d'ailleurs le même mot pour mot sur le site du Nouvel Observateur, de Libération et de la Croix - ils auraient pu au moins changer un mot sur cinquante) de ce matin relatent un débat où tout a tourné autour d'elle (ce qui n'est pas faux) sans mentionner qu'elle a quand même du nuancer un tantinet ses propositions, que le côté agressif de la dame a percé malgré sa façon de répéter qu'elle avait, elle (seule ?) des "valeurs" et de la compassion, et on ne dit pas un mot de ce qu'ils ont pu proposer

Écrit par : brigetoun | 25/10/2006

Vu un extrait seulement, parce que bon faut pas délirer, je me suis pas recognée tout le débat, où Marie-S dit qu'il faut envoyer les déliquants dans des CAMPS, oui zavez bien entendu, ce ne sont pas les chantiers jeunesse du maréchal Pétain ce sont des CAMPS humanitaires dans des pays pauvres. DES PAYS PAUVRES...

Si je poursuis le monde selon Marie S, les émigrés ne viendront plus chez nous car ils ont du soleil gratuit et qu'elle va faire un appel d'offre en Poitou-Charente pour faire fabriquer les réchauds solaires qui vont sauvés l'Afrique... Mais NOS délinquants iront chez eux encadrés par NOS BARAQUES de militaires....

Des militaires français en Afrique avec des délinquants ça s'appelle pas la légion étrangère ça madame Royal ? !

Écrit par : Andersen | 25/10/2006

La région étrangère ce ne serait pas le poitou ? avec ses mines de sel ! Ce qui leur faudrait c'est une bonne guerre Meuuu SSieeeeuuur Et après ça file droit. N'est-ce par Emilie parente de méremtoire Martine ?

Écrit par : martingrall | 25/10/2006

Un truc me dérange dans ton article, tu commentes à partir d'extrait de journaux dont par ailleurs tu denonces à juste titre les mensnges (ou prismes) permanent.

Pimprenelle, quand elle parle, ne doit pas être résumée à ce qu'en disent le monde et liberation (que tu cites). J'ai l'impression que tu attaques une image.

Ebag

Écrit par : ebag | 25/10/2006

@ Glomp

C'est en effet digne des loges.

"j'aime bien être contraire aux contraires et contraire aux pas contraires, faut pas m'en vouloir"
Pas sur d'avoir tout compris, la. On peut avoir le ralenti ?

Écrit par : François-Xavier de Hollande | 25/10/2006

Quand je suis dans un entourage où tout le monde est d'accord sur un point, y compris moi-même, j'ai parfois du mal à m'empêcher de me positionner en position contraire à la position générale. Pas du tout par goût de la provocation, c'est un véritable toc. Mais je me soigne.

Écrit par : glomp | 25/10/2006

Prochain billet: 00.05.
Pour une fois - oui, pour une fois, on va prendre ici la défense de Marie-Ségolène Royal.
Et c'est pas des blagues.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 25/10/2006

?????? !!!!!!! ???????

CA c'est le teaser de l'annee ou je m'y connais pas.
...
Bon d'accord je m'y connais pas, mais quand meme...
Le suspense est a son comble.

Écrit par : François-Xavier de Hollande | 25/10/2006

@ Glomp

Merci pour ce superbe ralenti d'une grande maitrise technique.
Me voila eclaire.
J'avais d' abord cru qu'il s'agissait de se positionner a l'inverse de ceux qui etaient contre, mais ce n'est pas de ca dont il s'agit, bien au contraire.
Comme quoi une bonne explication clarifie les choses.

Écrit par : François-Xavier de Hollande | 25/10/2006

Défendre Sécotine et Laine!
Et pourquoi je ferais ça!
Déjà que la Valls à mis le temps
c'est beaucoup plus troublant
et beaucoup moins charmant
qu'un valls à quatre temps
à combustion interne. Pour un hidalgo! Hollé

Écrit par : martin Grall | 25/10/2006

il est 00h07 à mon horloge atomique! tu es en retard seb, je sais c'est pénible de devoir dire du mal de la male ségo mais ça va aller, n'aies pas peur.

Écrit par : martingrall | 26/10/2006

il est 00h07 à mon horloge atomique! tu es en retard seb, je sais c'est pénible de devoir défendre notre Reine des près du poitou aux moines, mais ça va aller, n'aies pas peur.

Écrit par : martingrall | 26/10/2006

Il est 00.14 et tu peux actualiser, martingrall!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/10/2006

Je viens de commencer deux articles du monde et ça y est je crois qu'ils ont avalé la trompette. C'est pimprenneliste mais à mort. Ils ont perdu toute conscience professionnelle. Ca y est le surmoi a sauté. C'est effarant !

Écrit par : ango | 26/10/2006

@ ango
Le fait est, l'édito de ce soir, par exemple, où Fabius prend un sévère taquet derrière l'oreille, vaut largement le détour.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/10/2006

J'essaierai d'y jeter un oeil de province... demain, mais j'ai de plus en plus de mal. J'ai aussi vraiment l'impression que tous ces gens ne savent plus ce qu'ils font, pour la plupart. Ils ne s'en rendent plus compte, c'est intériorisé. Ils ont une opinion de classe sociale ou de catégorie sociale et écrivent leurs articles en conséquence. C'est dans une large mesure une oeuvre de propagande.

Écrit par : ango | 26/10/2006

Bien vu Ango !

Écrit par : Andersen | 26/10/2006

Et le fiiiigaro aussi s'y met. Une baisse dans les sondages est venue casser le beau rêve. La cause, l'une des deux en fait, selon le CSA : les 'positions iconoclastes" de la Marie. Ca c'est de la science ! la sociologie n'a qu'à bien se tenir ! Mais c'est qu'ils ne plaisantent même pas, les bougres. Il y en a qui vont se retrouver à vidéo-gag. Je crois que les critiques des médias vont avoir du boulot.

Écrit par : ango | 27/10/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu