Avertir le modérateur

06/11/2006

Deep South (France Profonde): L'Effet Sarkozy

medium_LYNCHAGE.jpg

Il me semble que nous commencons à mesurer, dans nos villes et nos campagnes, l'effet des saillies sécuritaires de Nicolas Sarkozy.

A force de jouer du Kärcher, Nicolas Sarkozy a fini par convaincre certains de ses concitoyens que leur vie était, en effet, à l'image de ces westerns où une populace désinhibée, ulcérée par l'humanisme rouge des juges pour enfants du tribunal de Bobigny, finit par se faire "justice" elle-même.

Il y a une (grosse) dizaine de jours, "dimanche 22 octobre, à l'occasion de la fête départementale de son parti", le député UMP Alain Marsaud, ex-juge antiterroriste, proche de Nicolas Sarkozy, nous a par exemple offert un aperçu de ce que pourrait devenir notre vie quotidienne, si des gens comme lui arrivaient au pouvoir: "il a appelé les quelque 200 à 300 militants et sympathisants présents à manifester devant le domicile d’un mineur de 17 ans soupçonné d’avoir dégradé sa permanence à Limoges. “Il habite là, je vous donne son numéro de téléphone, a lancé l’ancien magistrat à son public, en communiquant les coordonnées du jeune. Je vous propose d’aller lui demander de rembourser”". (Comme "Le Monde" l'a révélé.)

On voit ici que:

1) Alain Marsaud développe une conception toute personnelle de la présomption d’innocence, qui d’un soupçon fait une certitude. (On ne peut qu’espérer qu’Alain Marsaud, du temps qu’il était juge, se montrait moins hâtif, dans ses délibérations…)

2) Alain Marsaud, proche de Nicolas Sarkozy, dispose d’informations de première main sur une affaire en cours: qui a bien pu donner à ce député proche de Nicolas Sarkozy les coordonnées de ce mineur? (“Le Monde” s'est posé la question: “De qui tenait-il ces renseignements personnels? A quel titre en a-t-il fait état publiquement?”)

On souhaite que la justice le lui demande vitement, et que Nicolas Sarkozy, dont les services, ayant procédé à l’interpellation du jeune homme, ont forcément leur idée, facilite le travail des juges.

Car la justice est saisie: “La famille du jeune concerné a déposé une plainte contre X à la suite des menaces dont elle a fait l’objet. “Pendant quelques jours, nous avons dû quitter notre domicile. C’était insupportable”, explique la mère, rapportant le “harcèlement téléphonique”, les “menaces de dégradation” et les “rondes de véhicules devant son domicile” en “faisant hurler les avertisseurs sonores”"...

Il s’est donc trouvé, dans l’ombre protectrice de leur anonymat, de courageux citoyens pour, suivant le courageux appel de leur courageux député UMP, jouer aux - courageux - miliciens: il va de soi qu’on s’étonnerait, si d’aventure cette affaire devait, à l’Assemblée nationale, en rester là...

"Le Journal du Dimanche", de son côté, rapportait hier une autre histoire tout aussi ravissante: celle du maire de Cerisiers (Yonne), Patrick Harper, qui donne l'impression de considérer, lui aussi, que la loi du talion est la seule qui vaille.

Le 13 juillet dernier, "ulcéré" par le comportement d'un "délinquant" de 19 ans qui a déjà fait les 400 coups dans son village, Patrick Harper "appelle un adjoint et trois sympathisants à la rescousse. Le commando bloque une rue avec une camionnette blanche. intercepte le" jeune homme qui tente de se débattre à l'aide d'un bâton (...) Après une pluie de coups, Harper plaque le jeune homme passablement éméché, qui n'en peut mais, contre le plancher de la camionnette, le maintient au fond du véhicule. (Le véhicule) démarre, roule jusqu'au bois (...) distant d'à peu près 5 km. (Le jeune homme), qui dit avoir encore été battu, sera abandonné à son sort sur un chemin de terre"...

Un peu comme dans ces films où de valeureux vengeurs embarquent leurs victimes à l'arrière de leurs pick-ups...

"Le Journal du Dimanche" précise que le courageux maire tabasseur est vachement content de lui: ""Et encore, on lui a laissé son portable, il a dû appeler ses copains, une heure plus tard il était de retour", ricane Harper". (Vous savez ce que dit le proverbe: "Tel qui ricane dimanche...")

A force de flatter les instincts sécuritaires les plus dégueulasses de son électorat, à force de stigmatiser la "racaille", à force de répéter que la justice ne fait pas son travail, Nicolas Sarkozy a au moins obtenu ça: des élus joyeusement décomplexés, dont la philosophie rappelle furieusement ces navrants navets ultra-violents où Charles Bronson faisait régner l'ordre sans trop s'encombrer de préjugés - qui firent jadis les belles heures de TF1, le dimanche, en deuxième partie de soirée...

Commentaires

Voilà comment Radio france définit ton blog:


"Vive le feu ! Le blog AJT de Sébastien Fontenelle
Blog d’humeur et de réaction à l’actualité politique et économique française. Pas encore beaucoup de billets sur la campagne des présidentielles mais un ton cynique, décalé et drôle, des billets bien commentés."

http://www.radiofrance.fr/thematiques/pres_2007/liens/

Écrit par : Eric Mainville | 06/11/2006

et les reality shows ? next step ?

Écrit par : younes | 06/11/2006

Honneur à vous, commentateurs!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 06/11/2006

Et pourtant que dire… ?

Écrit par : zaireetvoltaire | 06/11/2006

Ho comme Radio France sait bien tourner ses compliments! C'est exactement ça ;-)
Maintenant je dois dire que je trouve le concept de younes très porteur et qu'il mériterait d'être présenté à la direction des programmes d'une grande chaîne généraliste sous le titre: "Cerisiers sur le gâteau" pour le dimanche soir en troisième partie de soirée genre "Nous avons bien compris les deux premières"...

Écrit par : Fleuryval | 06/11/2006

Un des meilleurs articles.

Écrit par : Mathieu | 06/11/2006

Y'EN A MARE! JE VEUX DE LA DOUCEUR! DE LA TENDRESSE! maisil est con ce blog je peux même pas écrire que je crie encore plus fort. Merde j'ai perdu la voix, elle est toute cassée. Pour ces faits et paroles il y aune loi qui est
INCITATION A LA HAINE ET A LA DISCRIMINATION!
C'est un crime, c'est un minimum de 20 ans de prison parce qu'il n'y plus de peine de mort. Tant mieux! Tiens avant de perdre complétement la voi(e)
Ségo a tout raison - Comités populaires - Sarko a tout raison.
j'dis ça mais si nous subsituions les gardiens de la paix en gardiens de la république!

Écrit par : martingrall | 06/11/2006

Ahh Limoges, Limoges la rouge, Lemograd la sanglante, Lemovice la festive.
Dommage que je rate le LAF 3 cette année, je serais bien allé faire un coucou à la bande du DD et ses potes, devant un bon concert, un jus de fruit à la main.

Y serez vous ?

Écrit par : Webster | 06/11/2006

et j'ai peur de ce que devient notre pays. Sous le règne des laids (regardez les, et ce n'est pas une laideur donnée mais acquise) - de la haine
Et rien n'est pire qu'une foulle on sait cela depuis l'antiquité - sauf quand elle se met en marche avec ds sentiments joyeux et généreux

Écrit par : brigetoun | 06/11/2006

"Et rien n'est pire qu'une foule on sait cela depuis l'antiquité - sauf quand elle se met en marche avec des sentiments joyeux et généreux"

"Sauf"?! Je dirais plutôt "surtout lorsqu'"...
Posons la question dérangeante: mais qu'est-ce que la "démocratie" si ce n'est le règne de la foule?...

Écrit par : Mathieu | 06/11/2006

Mathieu, la démocratie est l'application de la loi.

Écrit par : martingrall | 06/11/2006

lamentable!

De la part d'élus c'est inqualifiable;

On applique le vieux et infect prinicipe de la rumeur, de la délation, le piloris n'est pas loin.

La démocratie = règne de la foule?
non, du débat libre où chacun peut s'exprimer.

d'accord avec Brigetoun, la foule peut être animée de sentiments positifs et joyeux et remporter des victoires.

exemple: la marche du sel de Gandhi

Écrit par : céleste | 06/11/2006

Merci Radio France.

Un commentateur

Écrit par : Commentateur | 06/11/2006

C'est marrant, j'vois comme un lien entre hier et aujourd'hui. L'effet Magnificent Seven sans doute, question de génération.


When they kick at your front door
How you gonna come?
With your hands on your head
Or on the trigger of your gun

When the law break in
How you gonna go?
Shot down on the pavement
Or waiting on death row

You can crush us
You can bruise us
But you'll have to answer to
Oh, the guns of Brixton

The money feels good
And your life you like it well
But surely your time will come
As in heaven, as in hell

You see, he feels like Ivan
Born under the Brixton sun
His game is called survivin'
At the end of the harder they come

You know it means no mercy
They caught him with a gun
No need for the Black Maria
Goodbye to the Brixton sun

You can crush us
You can bruise us
Yes, even shoot us
But oh-the guns of Brixton

When they kick at your front door
How you gonna come?
With your hands on your head
Or on the trigger of your gun

You can crush us
You can bruise us
Yes, even shoot us
But oh-the guns of Brixton

Shot down on the pavement
Waiting in death row
His game is called survivin'
As in heaven as in hell

You can crush us
You can bruise us
But you'll have to answer to
Oh, the guns of Brixton

Écrit par : Pescade | 06/11/2006

j'oubliais, bravo radiofrance pour votre lucidité !

Écrit par : céleste | 06/11/2006

Ha-llu-ci-nant.
Hallucinant avec un grand H. Comme ça : H (d'où l'effet hallucinogène).

Puisqu'il est question de Charles Bronson comme exemple, faudra rappeler aux foules assoiffées d'ordre milicien que ça lui a pas réussi au père Bronson ses films de justicier dans la ville. La preuve, il est mort. Bon d'accord, à 82 ans, mais il est mort quand même.

Et l'étape suivante c'est quoi ? La création d'un nouveau corps de shérifs ?
Mouais, pas mal ça comme idée.
Même que les shérifs ça s'rait aussi les juges, histoire de supprimer la bureaucratie inutile - qui d'toute façon fait pas son boulot.
En plus un shérif ça s'élit. On pourrait donc faire d'une pierre trois coups et les élire grâce à la shérif Academy.
Faudrait aussi prévoir assez vite après des émissions d'oxymore - pardon, des émissions de télé réalité - pour les lynchages.
Ouaaaiiiiisssssssss !
Enfin du nouveau dans notre vieux pays-réfractaire-aux-réformes.
Pas trop tôt.
Comme quoi, quand on veut, on peut.

Écrit par : François-Xavier de Hollande | 06/11/2006

la complainte de radio france

T'es tout' beau
Sous ton blog
Y a la radio
Qu'y déblogue
Joli seb eue

T'as ton cœur
A ton cou
Et l'bonheur
Pas en d'ssous
Joli seb euue

T'as l' grimage
Qui fout l'camp
C'est l'dégel
Des images
Joli seb eue

Ton billet
Ça sent bon
Fais-en don
Aux assoiffés
Joli seb eueue

T'es qu'un' fleur
Du printemps
Qui s'fout d'l'heure
Et du temps
T'es qu'un' rose
Eclatée
Que l'on pose
A côté
Jolie Seb eueue

T'es qu'un brin
De soleil
Dans l'chagrin
Du réveil
T'es qu'un' vamp
Qu'on éteint
Comm' un' lampe
Au matin
Jolie Seb eueue

Tes billets Sont pointus
Comme un accent aigu
Jolie Seb eueue

Écrit par : martingrall | 06/11/2006

Tiens y a des oeufs en trop!

Écrit par : martingrall | 06/11/2006

L'étape suivante ? ben c'est déjà tout prêt :


Enrôler les citoyens dans la politique sécuritaire

Le ministre de l'Intérieur crée une «réserve de la police nationale», composée de volontaires


De sa casquette de ministre de l'Intérieur qu'il juge trop étroite, Nicolas Sarkozy a sorti quelques nouveautés, à commencer par la création d'une «réserve citoyenne de la police nationale» qui donnerait un coup de main dans sa «lutte résolue contre les bandes». Il entend utiliser les citoyens qui, comme les sapeurs-pompiers volontaires, «veulent donner un peu de leur temps pour apporter leur contribution à la création d'une meilleure sécurité» et en trouver 1 000 en 2006. «Ils seront agréés par la police, porteront des signes distinctifs», a-t-il précisé, mais «n'auront aucune prérogative de puissance publique, ne seront pas armés, ne participeront à aucune mission de police». Il les cantonnerait dans «des missions de médiation, de relation avec la population, de sensibilisation à la loi et à la bonne conduite». Sans plus de détail. Ne s'agit pas plutôt de milices de quartier labellisées police nationale ? Ou d'une copie du système anglais des «voisins» qui patrouillent autour de leurs maisons ? Place Beauvau, on jure qu'il n'est question «ni de milices citoyennes ni de garde nationale» : «Il s'agit de permettre aux bonnes volontés, aux associations qui nous ont sollicités, de faciliter et d'apaiser les relations entre la police et certains membres de la population, de mettre en garde des gens au comportement agressif ou prédélictueux», à l'instar «des correspondants de nuit», qui jouent un rôle de médiation de proximité. […]

Patricia Tourancheau
13 janvier 2006
http://www.liberation.fr/page.php?Article=351021

Écrit par : Pescade | 06/11/2006

@martingrall

joli!

Écrit par : céleste | 06/11/2006

KKK. Voilà ce qui me vient à l'esprit en lisant cette note.
KKK : Ku Klux klan.
Les blacks sont remplacés par les petits délinquants, les mineurs et puis bientôt les blacks seront remplacés par les ... blacks, les beurs...

Écrit par : Andersen | 06/11/2006

P'tain, t'as vu, Seb, ça marche le coup du buzz ! ;-))))))
Consternant papier aujourd'hui. Mais ce n'est évidemmenbt pas le papier lui-même qui est en cause. Ces gens sont fous.

Écrit par : Olivier Bonnet | 06/11/2006

Militants, militantes,
Sympathisants, sympathisantes,

Cet homme nous traite de gens fous.
Je sais où il ouèbe-habite, je connais sa ouèbe-adresse et je vous la donne :
http://olivierbonnet.canalblog.com/
Je vous enjoins - euh...je vous demande, ça fait moins louche - d'aller manifester devant son blog.

Écrit par : François-Xavier de Hollande | 06/11/2006

PUTAIN PESCADE t'as des références musicales qui viennent directement de mon Top 10!
(Je rentre: j'ai pas tout lu.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 06/11/2006

Arreter d'lemmerder le povre Sarkeufs... c pas ca faute a lui si on vit dans un monde d'agités... les prolos voles, les bourgeois gueule, les syndicats ouvrier graisse le medef et ses amis, les jeunes crament des bus...

koi??

c'est sa faute??

eh ben ca alors...
....
Heu...
seb? vient me sauver... stp...


ps: ïl y a le feu partout, c'est la fête des fous... bah comme toujours: les béruriers sont les rois!!!

Écrit par : Max | 06/11/2006

Mon cher Max, le prochain album de tes rois préférés sortira selon toute probabilité le 4 décembre, et nous en reparlerons bientôt ici!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 06/11/2006

J'ai loupé quelque chose ou ça a été mis sur pied au moment des émeutes les patrouilles de citoyens (mais avec tout de même une retenue : ils ne devaient pas intervenir mais signaler et discuter) - et les témoignages anonymes c'est passé ?

Écrit par : brigetoun | 06/11/2006

la démocratie oui, mais directe elle peut être dévoyée. Aucun d'entre vous n'a été disgné par un influent comme tête de turc d'une classe quand vous étiez enfants ? Moi si,, et j'ai appris

Écrit par : brigetoun | 06/11/2006

ben quand j'lis ça moi j'vote Maso

une raya de bambins livre aux flammes leurs landeaux
Une ribambelle de nains fout le feu dans l'métro
Une armée de gamins qui brûle les magasins
Trois millions de lycéens carbonisent leurs bouquins
Une concierge allumée fout le feu au quartier
Le président fêlé enflamme l'Elysée/
Trois secrétaires en chaleur calcinent leur directeur
Une tribu de bonnes soeurs incendie l'Sacré Coeur.

Et où qui va aller not nico le 6 décembre?
Hein! Vive nikomasoségo

Écrit par : martingrall | 06/11/2006

@Seb
oui mais y'aura plus d'concert... snif...

ps: j'aimerai bien avoir votre opinion sur le General De Gaulle stp... sur ses actions en géneral... miciii!!!!

@tous
Un trio d'grands brûlés fait exploser l'hosto
Et 5000 chimpanzés dynamitent le zoo
Des rastas éclatés, c'est chaud dans le ghetto
Les feux dans la cité brûlent pour Géronimo
Des soldats cannibales rôtissent leur général
300 patrons qui craquent font sauter la baraque
Et un vieux bonze chinois se pétrole le minois
Le froid tue la fillette qui n'a plus d'allumettes!!!

@ Nicotine Sarkeufs

hey, sarkeufs, n'oublie jamais que la jeunesse, quelle soit punk, pink, gothic, immigrés, et surtout béruriere ne se pliera jamais a l'ordre sécuritaires, pas question de morfler, ne nous laissons pas faire!!!! (et hop!)

n'oublie jamais...

Vivre Libre...

....Ou Mourir!!!

Écrit par : Max | 06/11/2006

@ Max
Plus d'concert?
Ouais, ouais...
Ben attends un peu d'voir, pour voir!
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 06/11/2006

@Seb

jvoudrai surtout pas vous contredire, mais...

Prochains concerts : Bérurier Noir a rejoint les fantômes depuis le 6 mai 2006. Aucuns concerts, ni apparitions suprises à venir...

c'est sur leur site... snif... jveus mourir...(aprés avoir vu Sarkeufs prendre sa chier au election, faut pas abuser non plus!!)

Écrit par : Max | 06/11/2006

@ Max
Reviens donc faire un tour demain sur Vive Le Feu!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 06/11/2006

J'veux mon mazo

Les hooligans des stades préparent les jerrycans
Les jeunes chômeurs s'la donnent aux cocktails Molotov
Des iraniens inflamment le corps de l'Oncle Sam
Des squatters s'tapent un boeuf autour d'un grand feu d'keufs
Un gang de pyromanes se croit au paradis
Les pompiers en ont marre c'est la grève aujourd'hui
Il y a le feu partout c'est la fête des fous
Il y a le feu partout viv' le feu viv' les fous

Un gang de pyromanes se croit au paradis
Les pompiersen en ont marre c'est la grève aujourd'hui
Il y a le feu partout c'est la fête des fous/Il y
a le feu partout viv' le feu viv' les fous

j'veux Ségeau!

Écrit par : martingrall | 06/11/2006

Danse avec les fous

Écrit par : Fleuryval | 06/11/2006

Bah...J'adore un justicier dans la ville avec Bronson... Désolé. Je repars.

Écrit par : g.b. | 06/11/2006

C'est fou comme la simple lecture d'un article permet au lecteur de croire qu'il peut commenter un évènement...

J'explique : Alain MARSAUD, lors de la fête départemental de l'UMP n'a pas demandé à ses militants d'aller manifester devant l'habitation des parents du jeune (récidiviste) qui a dégradé sa permanence.

Il a dans un premier temps relaté les faits : une permanence dont la devanture a été saccagée à plusieurs reprises... Puis, Il a indiqué qui était l'individu interpellé, qui ne peut bénéficier de la présomption d'innocence car confondue par des preuves et témoignages (identifié par un élu municipal et empreintes laissées sur le poteau en métal qui avait enfoncé la vitrine deux mois auparavant ).
De plus, il a précisé que les parents du jeune soutiennent ce "pauvre petit" dans son acte et n'ont jamais contacté le député pour présenter des excuses ou envisager une indemnisation.
Il a donc suggéré à ceux des militants présents qui étaient choqués d'exprimer leur juste désapprobation pour cet acte et de demander, en tant qu'intéressés à cette affaire, aux parents s'il était dans leur intention d'assumer leurs responsabilités.
Nul appel à manifester ou à harceller... encore moins à lincher !

Pour info, lors de la manif ou la devanture a été cassé, trois policiers ont été blessé par ceux qui tentaient de saccager la devanture de la permanence. On en parle moins que du "pauvre petit" arrété certainement par erreur (malgrès les empreintes ...) ou des parents "harcelé" qui soutiennet ce fils dont on peut douter des valeurs qu'ils lui ont inculqué...

Écrit par : Limougeaud | 06/11/2006

"Il habite là, je vous donne son numéro de téléphone"

C'est répugnant, ça me fait penser aux émeutes de 1983 au Sri Lanka pendant lesquelles les émeutiers se faisaient procurer des listes d'adresses de Tamouls à aller piller ou massacrer.

Écrit par : glomp | 06/11/2006

@ Max

Juste pour la petite anecdote, je sais de source sûre que François Bérurier a longtemps fréquenté des salons de dégustation de vin, notamment pendant ses années d'absence de la scène. Un homme qui a du goût!

Écrit par : glomp | 06/11/2006

@ Limougeaud
Votre commentaire est, pour le moins, édifiant - et se passe de commentaire.

@ Glomp
Ta "source sûre", là... Heu... Comment dire? Elle n'est pas vraiment sûre!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 06/11/2006

@ Limougeaud
Nul doute qsue l'instruction de la plainte des parents dira si vraiment il n'y a eu ni manifestation (mais uniquement l'expression d'un juste courroux), ni harcèlement...
(Par ailleurs si vous trouvez dans mon billet, ou dans "Le Monde" qui a le premier rapporté les faits, l'expression "pauvre petit", n'hésitez pas à nous le signaler!)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 06/11/2006

@ Sebastiano

C'est sûr que le vin, au bout d'un moment, ça brouille un peu l'esprit!

Sinon je tiens ça d'un ex de la scène punk toulousaine des années 80, aujourd'hui reconverti dans le pinard, qui a souvent croisé Francesco Beruriano dans des salons de dégustation.

En même temps je suis super naïf, donc je ne sais jamais vraiment à quoi m'en tenir!

Tiens je vais m'enfoncer un peu plus: tant que je suis dans mes "sources sûres", je tiens d'un ancien journaliste de Canal+ que ICI ENORME COUP DE CISEAU DE VIVE LE FEU! Mais ça par contre je m'en fous totalement! Même si j'aimerais quand même que ce soit vrai, histoire de pouvoir lâcher un petit rire caverneux, accompagné d'un petit rot.

En tout cas, pour revenir à mes moutons, si François Béru aime le bon pinard, c'est tout à son honneur.

Écrit par : glomp | 06/11/2006

C'est bon de voir des blogs qui dénoncent...
Notre sacro-sainte liberté d’expression est sauvée.
Mais je tremble, car cela ne change rien.
Causez, causez tout le monde s'en Bran.....
C'est ça le drame. L’indifférence chantait BECAUT
extrait:

C'est ça le drame. L'indiference
L'indifférence
Tu es cocu et tu t'en fous
L'indifférence
Elle fait ses petits dans la boue
L'indifférence
Y a plus de haine, y a plus d'amour
Y a plus grand-chose

Écrit par : Olivier de Melgueil | 06/11/2006

@ glomp
J'ai censuré D'UN GRAND COUP DE CISEAU ton dernier commentaire tout plein de choses méchantes sur un médecin à casquette qui a souhaité se rapprocher de Nicolas Sarkozy.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 06/11/2006

Je suis hyper méchant en ce moment, tu as bien fait ;)

Écrit par : glomp | 07/11/2006

A part ça j'ai passé des heures à préparer un billet sur les Bérus et bien évidemment ça foire complètement, j'ai voulu insérer des liens et comme de juste ça ne marche pas, ça me fait chier, mais chier - alors je remets ça, en attendant je viens de balancer le papier le plus court de l'histoire de VLF!, pouvez actualiser.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/11/2006

sarko sur la pointe des pieds pour gagner quelques centimetres sur la photo...

http://img182.imageshack.us/img182/8051/sarkozypointedespiedsdsey6.jpg

(Vu sur http://sarkostique.over-blog.com/)

Écrit par : kotédiwa | 07/11/2006

@ Sébastien Fontenelle

Tout d'abord, l'usage des guillemets n'est pas limité à la citation d'un texte ou de la partie d'un article. Ils permettent aussi de mettre en lumières des termes entendus dans la rue, par des gens, ou lors d'une comparution immédiate !
Il me semble même qu'Alain MARSAUD, parlant du jeune aurait dit "ce pauvre petit". Mais, pour celà, il faut être à Limoges pour l'entendre, et ne pas que surfer pour récupérer de l'info et interpréter des articles...

Deuxièmement, et malheureusement pour vous, vous n'êtes pas le premier à avoir rapporté les faits, ni "Le Monde" d'ailleurs. Les premiers sont France 3 (en décroche locale : Limoges puis Limousin-Poitou-Charentes) et en deuxième, "Le Populaire", quotidien locale... et ce dès le 22 octobre pour le premier et le 23 pour le second. Même votre billet (identique au demeurant, merci ctrl+c / ctrl+v) sur "le monde citoyen" ne date que du 26 octobre.
Mais bon, passons sur la paternité de l'article, l'essentiel est d'informer. Et c'est là où je trouve que c'est limite.

Vous ne parlez pas du nombre de fois ou la permanence a été dégradée.
Vous ne parlez pas d'une précédente manif ou un permanent de la fédération était resté bloqué à l'intérieur pendant que des manifestants s'en prenaient à la vitrine.
Vous ne parlez pas des trois policiers "chahutés" (terme repris dans le populaire) selon les manifestants et pourtant "finissant à l'hôpital" (dixit CHU Limoges).
Vous ne parlez pas du laxisme de la justice limougeaude.
Vous ne parlez pas des preuves à l'encontre du jeune (empreintes, reconnu par un élu municipal, accusé de coup et blessure par un policier...).

Enfin, vous ne parlez pas du dernier cassage de vitrine (qui à une dizaine de jour) par un jeune, particulièrement emméché et qui a pris 80 heures de TIG plus des dommages et intérêts en comparution immédiate. Peut-être d'ailleurs, que la justice cette fois a agit rapidement, du fait de la prise de position d'Alain MARSAUD et du soutien qu'il trouve dans son action, non seulement auprès des citoyens de Limoges, mais aussi, ne vous en déplaise à des élus de tous partis, des Verts, du PS et du PC notamment.

Quand on est pour la liberté d'expression (ce que je pense, vous êtes), on évite de faire un billet partiel et partial. On informe sur tout et le lecteur se fait son idée, son opinion.
En revanche, si l'on oriente le débat et les opinions, là on fait de la politique et l'on affiche clairement la couleur (rouge, voir noire a priori) et l'on assume...

Écrit par : Limougeaud | 07/11/2006

@ Limougeaud

La liberté d'expression, ce n'est pas dire ce que les autres espèrent qu'on dise, c'est dire ce qu'on veut.

Moi ce que j'ai envie de dire, c'est que ton "vous ne parlez pas du laxisme de la jutice limougeaude" est intéressant, et demande à être développé. Depuis combien de temps est-elle laxiste? Dans combien de cas? Est-ce qu'elle l'est dans tous les cas? Et depuis toujours? Et puis qui a décidé qu'elle était laxiste? Des commentateurs examinant scrupuleusement les textes et la jurisprudence? Les juges eux-même? Les quidams? Les ministres de l'intérieur?

Et j'ai aussi très envie de dire que si le Maire n'a pas lancé l'appel que le Monde lui reproche, alors cette affaire tombe dans les faits divers dont on se branle (notamment quand on habite ailleurs). Si en revanche l'appel a bel été lancé, on s'en fout de ce qu'a fait le "pauvre petit", car le comportement du Maire est dans ce cas bien plus grave (que celui du "chti").

Or, si j'ai bien compris, tu étais présent, ou tu connais quelqu'un qui était présent, et tu expliques ici que le maire n'a pas présenté les faits tel que le Monde le relate. Donc on doit te croire toi, et ne pas croire le Monde. Reconnais que tu nous mets dans une situation délicate.

Écrit par : glomp | 07/11/2006

@ Limougeaud
1) Rouge et noir, en effet. J'assume, en effet.
2) Je n'ai bien évidemment jamais prétendu être le premier à rapporter les faits (quel intérêt?): j'ai toujours cité "Le Monde". Il est parfaitement exact que les papiers de France 3 et du "Populaire" m'avaient échappé: merci de rendre à César, etc.
3) Vous continuez, ceci posé, à répondre à côté de la plaque, et à me faire dire ce que je n'ai pas dit (mais à quoi vous avez très envie de répondre): je me contrefous assez royalement de ce que le "pauvre petit" a fait, ou pas.
Même si ce gars est un sombre connard, j'en sais rien et je vous répète que je m'en fous, un député N'A PAS à le livrer en pâture à son public.
Point, barre.
S'il y a des "preuves", c'est à la justice de faire son boulot.
Dans une société civilisée, on ne se fait pas justice soi-même.
On n'est pas au Far-West.
Ne confondez pas (ne faites pas semblant de confondre) deux réalités bien distinctes.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/11/2006

@ glomp

Pour la liberté d'expression, tu as en partie raison, a condition que ce que l'on dit ne soit pas entaché d'erreurs (volontaires ou pas), voire de diffamations.

Pour ce qui est de la justice, le fait est que, ces derniers temps, le quidam que je suis constate que les peines qu'encourent certains (notamment pour des affaires liées à la politique ou à des manifs) sont plutôt light par rapport à la moyenne nationale. De là à dire que le jury est influencé ou partisan, je ne me le permettrait pas, mais, quand même, je m'interroge.

Pour ce qui est du comportement de l'élu (Député et non pas Maire, mais c'est un détail), il faut savoir que , même dans son entourage, sa réaction fait débat. Mais, il faut relativiser aussi les propos qu'il a tenu, qui n'avaioent pas pour but de jeter l'opprobe et de lancer une expédition punitive, mais d'inviter les parents à prendre leur responsabilité alors que, jusqu'à présent, ils soutenaient de façon inconditionnel un fils confondu par des témoignages et des preuves. Pas un coup de fil de leur part, pas une excuse, pas de désavoeux...

Enfin, j'étais présent et ce que relate "le monde " est relativement partiel, alors qu'aucun de leur journaliste n'était présent. Ils ont repris les différents reportages des locaux (France 3, Le populaire), et n'ont présenté qu'une partie des éléments.

Ce qui est beaucoup plus partiel et partial, c'est ce que l'on en dit ici et sur d'autres blogs, où l'on ne reprend qu'une partie de l'article, en mettant en exergue uniquement les propos du député et le "préjudice" (qui reste à prouver, car là, pas de preuve ni de décision de justice) subit par la famille.

Il y a la liberté d'expression, par laquelle on assume une position politique (par le débat, les discussions, les manifestations, les communiqués de presse) et il y a la lacheté et la bétise, en s'attaquant physiquement à des bien (permanences politiques) ou à des personnes (policiers frappé de dos et au sol en l'occurence).

Au final, dans votre discours, on en oublierait presque la première victime : la Démocrtatie !

Écrit par : limougeaud | 07/11/2006

comme l'un des commentateurs, en lisant ces deux histoires, ça me fait penser au KKK.

@ Limougeau
La présomption d'inoncence est valable en France, même s'il y a des preuves, car ce sont les preuves qui font la cupabilité lors du jugement, et même s'il y a des aveux. Nous ne sommes pas dans le système judiciaire américain.
En plus dans votre compte-rendu, on a l'impression qu'il n'y avait pas qu'un seul "jeune" impliqué alors pourquoi en stigmatiser un plutôt qu'un autre. La justice ne se rend pas en un mois et encore faut-il que les policiers fassent bien leur boulot (spéciale dédicace à NS qui en veut aux juges, alors que ces derniers ont précisé que les éléments fournis par les policiers ne pouvaient pas mener à une condamnation dans beaucoup des cas transmis).

Écrit par : carole | 07/11/2006

@ Limougeaud
"Diffamations"? Comme vous y allez!

Nous sommes bien d'accord sur la "première victime".

Heureux d'apprendre que la réaction de Marsaud fait débat jusque dans son entourage. C'est, pour le coup, une bonne nouvelle, rassurante, d'une certaine manière.

Encore une fois (la dernière, hein!): ce qui est en cause, ici, c'est le contournement (ça fait deux heures que je cherchais ce mot) de la justice, de l'institution judiciaire, et c'est en effet (très) préoccupant pour ce que ça révèle de l'état de notre démocratie - encore une fois je ne vois pas en quoi ce constat excuserait par ailleurs, d'une façon ou d'une autre, les comportements violents de tel ou tel petit con?

Je répète que nous parlons de deux réalités différentes.

(Les questions du "Monde" ("de qui tenait-il ces renseignements personnels") sont pour le moins pertinentes!)

Et dans tous les cas, nous aurons le fin mot de l'histoire quand la justice aura fait son boulot.

(Quant à la partialité de ce blog: oui, en effet. Why not?)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/11/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu