Avertir le modérateur

10/11/2006

Arnaud Montebourg: "Je Souhaite Que "Libé" Se Laisse Pousser La Moustache, Sinon Adieu Veaux, Vaches, Pluralisme..."

medium_home2.3.jpg

Apparemment, ça les ferait chier, les "socialistes", que "Libération" disparaisse.

Moi, pas.

Y a tellement de quotidiens libéraux, dans ce pays, que bon, un de plus, un de moins...

Alors qu'une disparition de "Politis", par exemple, m'aurait gonflé, voyez?

Non je dis ça, parce que cette possibilité n'a pas spécialement ému les "socialistes": je les ai pas vus se lever en masse pour sauver "Politis", le mois dernier.

J'ai pas entendu Arnaud Montebourg - le roi des convertis.

J'ai pas entendu les royalistes.

Je les ai même si peu entendus, que je me sens fondé à penser qu'ils se tamponnaient assez vigoureusement de la possible disparition de "Politis".

Alors que là, pour "Libé", pardon: c'est carrément l'émeute.

"Le Monde" rapporte que "le Parti socialiste fait du sauvetage de "Libération" un enjeu politique".

(Devinette belge: quelle est la différence entre "Libération" et Renault Vilvoorde?)

"Le Monde" précise que "Jean-Marc Ayrault et Arnaud Montebourg, deux proches de Ségolène Royal, demandent au gouvernement de veiller au pluralisme de la presse et défendent l'ancrage à gauche du journal".

Jean-Marc Ayrault, qui n'a jamais déclaré que la disparition de "Politis", par exemple, serait un jour noir pour le mouvement des idées dans notre pays, estime, cette fois-ci, que "la disparition de "Libération" serait un jour noir pour le mouvement des idées dans notre pays".

Ce que veulent Jean-Marc Ayrault et Arnaud Montebourg, c'est un journal qui ressemble à Marie-Ségolène Royal: de gauche, ma non troppo quand même.

De "gauche", avec des guillemets.

De "gauche", mais ouiste à mort, comme leur championne, et qui n'hésite pas, le cas échéant, à flageller sèchement tout ce qui ferait preuve d'un peu plus de radicalité que, mettons, Rosanvallon.

(Leur idéal: July, déféquant d'abondance, au lendemain du référendum sur le TCE, sur le crâne des lectrices et lecteurs qui avaient eu l'outrecuidance de voter NON, en dépit des consignes (de "gauche") de "Libé".)

Arnaud Montebourg, quant à lui, "est allé plus loin en soutenant ouvertement le plan (de "sauvetage" de "Libé") présenté par Edwy Plenel".

Au passage, Arnaud Montebourg a déjoué un odieux complot sarkozyste: "Comme par hasard, un projet qui cherche à sauver le journal en affichant une ligne éditoriale de gauche, ouvertement anti-Sarkozy, et en garantissant l'indépendance rédactionnelle, ne trouve pas d'argent".

A-t-il déclaré.

Ce qui me chiffonne, c'est que Montebourg en fait un peu trop.

"Le Monde" rapporte, par exemple, que, "pointant du doigt la présence de Martin Bouygues dans TF1 et d'Arnaud Lagardère dans "Le Monde", "deux amis de M. Sarkozy", dit-il, M. Montebourg croit déceler un risque de "berlusconisation des médias français"".

Et là, franchement, il abuse carrément, le porte-parole de Marie-Ségolène Royal.

Parce que moi, je veux bien beaucoup de choses, mais dites-moi.

C'est qui, déjà, qui a privatisé la télé?

C'est qui, déjà, qui a filé feue la Cinq, sur un plateau d'argent, à Berlusconi - justement?

C'est la droite - ou les tartufes qui nous jodlent aujourd'hui de grandes et belles envolées sur l'indépendance des rédactions?

Elle était où, Marie-Ségolène Royal?

Elle était pas juste là, juste derrière Mitterrand, sur la photo?

Puis, tiens: une dernière chose.

La présence de Martin Bouygues dans TF1 et d'Arnaud Lagardère (ou autres) dans "Le Monde", y a quand même un gars qui s'en est assez confortablement accommodé, quand il bossait au "Monde" et à LCI - pas vrai?

Ce gars, c'était Plenel - pas vrai?

Alors ça serait bien de pas non plus trop nous prendre pour des cons - pas vrai?





(1) "Les nouveaux chiens de garde", par Serge Halimi, Raisons d'agir.

Commentaires

beinh moi je suis d'accord avec Sébastien Fontenelle ! ;-)

Malbrouck

Écrit par : Malbrouck | 10/11/2006

Mais...heu...C'est pas Almanah qui a racheté Libé alors?

N'auraient-ils pas peur nos supers politacards d'une Libé voilée? Un regain soudain pour une presse dite nationale comme ça a été le cas pour le pseudo sauvetage du champion du yougourt français par Chichi.

Écrit par : Human | 10/11/2006

A quoi sert Libé?

C'est quand même un journal qui tache bien les mains. C'est pas top pour emballer le poisson...

Écrit par : blob | 10/11/2006

Les amis de Lamy : Libération en repreneur de l’Agence du patron de l’O.M.C.
Yannick Kergoat

Publié le vendredi 13 janvier 2006

Source : Acrimed www.acrimed.org

Le mois de décembre nous a valu une profusion d’articles sur Pascal Lamy. Rien de plus normal en apparence puisque du 13 au 18 a eu lieu à Hong Kong une importante réunion dans le cycle de négociations que mène l’organisation qu’il préside. Ce qui l’est moins, c’est quand cette « actualité » prend la forme d’articles de presse qui plutôt que de rendre compte des orientations de L’O.M.C. et des débats que cette politique suscite partout dans le monde font exclusivement la promotion de l’homme et de ses idées.


Dans Le Monde du 21 décembre 2005, sous l’apparence d’un « portrait » de l’ex-commissaire européen, le journaliste Alain Frachon signait un manifeste en faveur du nouveau patron de O.M.C et de ses conceptions en matière politique économique, analysé ici-même sous le titre « Lamy du Monde ».

C’est à nouveau le cas dans Libération du 27 décembre, où, cette fois, c’est sous l’apparente analyse d’un « expert » indépendant que sont publiées les idées et les opinions de Pascal Lamy : un article d’Alain Trannoy - présenté comme directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales - sur la question de la baisse de la TVA à la restauration. Il ressort que cet article émane en fait d’un collectif ayant pignon sur le net. Un court rectificatif paru dans l’édition du lendemain, repéré par Luc Douillard [1], dévoile malgré lui la supercherie : « Le texte d’Alain Trannoy « La baisse de la TVA des restaurateurs est une erreur » paru hier en page Rebonds était en copyright : www.telos-eu.com, du nom de l’agence intellectuelle publiant des réactions à l’actualité de chercheurs et universitaires ».


Une visite sur le site en question s’impose [2].

La page d’accueil de Tellos-eu.com annonce la couleur : « Mettre la compétence au service de la réactivité. Commentaires rapides sur des sujets complexes par des personnalités et des experts capables d’appréhender l’événement, de le mettre en perspective, de le critiquer, d’avancer des propositions ». On pourrait ironiser sur l’objectif affiché de « commenter rapidement des sujets complexes », mais il faut avouer que ça sonne bien, efficace et sérieux : tout pour séduire les journalistes paresseux en mal d’arguments. Car c’est bien aux journalistes que s’adresse cette « agence » tout juste fondée en décembre 2005, mais à qui Libération offre déjà une tribune : « Regroupant universitaires et professionnels (...) Telos-eu aspire ainsi à servir de plateforme de débat entre intellectuels, de lien entre intellectuels et médias, de canal de communication entre intellectuels et public ».

Sur « Telos.eu » on trouve donc, mis en ligne le 20 décembre, le texte d’Alain Trannoy publié mot à mot par Libération sept jours plus tard. Seul le titre est différent. Sur le site, il est plus martial : « Dire non aux restaurateurs pour la baisse de la TVA à 5,5% » [3]

Une visite à la page « Qui sommes-nous ? » dévoile qui se cache derrière ces « universitaires et professionnels » soucieux de faire partager leurs « analyses ». A leur tête... Pascal Lamy, président d’un Comité de Parrainage œcuménique qui réunie sous une même bannière professeurs d’économie, banquier d’affaires, membre du conseil exécutif du MEDEF et vice P.D.G. de multinationale [4].

La gamme des sujets sur lesquels cette « agence intellectuelle » promet son expertise est vaste : Commerce mondial - Discriminations - Économie européenne - Éducation - Émergents - Énergie - Entreprise et société - Environnement - Europe politique - Finance mondiale - Fiscalité - Marché du travail - Politique internationale - Propriété intellectuelle - Protection sociale. De quoi alimenter régulièrement les pages « Rebonds » de Libération.

Ses objectifs sont clairement revendiqués : « (...) elle aspire à répercuter sans esprit partisan (sic) les grands débats mondiaux dans un espace français livré aux passions hexagonales. L’écart qui sépare la France du reste des autres grands pays est devenu trop préoccupant pour que nous ne nous interrogions pas sur le narcissisme de nos petites différences et sur les moyens de s’en défaire. »

Une profession de foi qui sonne comme l’amer constat de la défaite au référendum français sur le Traité Constitutionnel Européen et comme un appel à inverser la tendance en fournissant aux médias les arguments nécessaires pour faire comprendre aux Français les bonnes manières de l’Europe libérale [5].

On comprend bien quels bénéfices Pascal Lamy - qui signe la première contribution - et ses amis entendent toucher en offrant aux médias gracieusement et « à chaud », sur des questions « d’actualités », l’avis « d’experts » dûment labellisés. On comprend mal (ou trop bien...) pourquoi le journal Libération abuse ses lecteurs en ne signifiant pas clairement l’origine des articles qu’il publie autrement qu’après coup et seulement pour se mettre en accord avec la loi du copyright.

Yannick Kergoat
_________________________________________________
[1] Sous le titre « Telos-eu : Pascal Lamy s’offre une agence de presse pour « prêt-à-penser » idéologique et réactif en temps direct dans les grands médias ».

[2] Mais ne s’est pas pas nécessairement imposé au lecteur de l’édition papier de la veille...

[3] Alain Trannoy est connu pour être le co-auteur d’un rapport sur le financement des universités publié dans la « Revue française d’économie », n° 3, janvier 2005, et dont la proposition phare consiste à augmenter les droits d’inscription aux environs de 4500 euros par an (couplée avec un prêt étudiant). Ce rapport a notamment fait l’objet d’une recension très favorable par Emmanuel Davidenkoff dans Libération du 31/05/05 et qualifié « d’idée révolutionnaire » par Patrick Fauconnier dans le Nouvel Obs de la semaine du 25 mai 2005.

[4] Tito Boeri, Renaud Dehousse, Christophe Girard, Anthony Giddens, François Heisbourg, David Khayat, Louis Schweitzer, Agnès Touraine, Lionel Zinsou, Charles Wyplosz. Depuis la publication du commentaire de Luc Douillard, la page « Qui sommes-nous ? » de Telos-eu.com a été modifiée. Pascal Lamy n’apparaît plus en tête du Comité de Parrainage comme président, mais comme simple membre, classé par ordre alphabétique. Le directeur de publication de Telos-eu.com est Zaki Laïdi, « politologue », habitué des pages « Rebonds », « Débats », « Idées » des grands quotidiens et magazines français, collaborateur et affidé de longue date de Pascal Lamy.

[5] La création de cette agence est à rapprocher de ce que décrit Rosa Moussaoui dans son article « Opération résurrection pour la constitution européenne »L’Humanité du 6 janvier 2006.

Écrit par : Anne | 10/11/2006

seb, tu cherches encore un commentaire flatteur de BL ? :-)

Écrit par : blop | 10/11/2006

bon il m'agace le Arnaud - mais pour la fin c'est pas lui msieur il était quasiment pas né

Écrit par : brigetoun | 10/11/2006

Finalement ne nous inciterais-tu pas à voter Sarko contre ceux qui semblent (au fil des billets) tes pires ennemis: les socialistes ?

Écrit par : Amazone | 10/11/2006

Y va nous faire la la VIème république après Jesus Christ dans libé l'Arnaud avec ses accents d'aristo tout droit sorti du royalisme. Ca ne s'invente pas ! Il ne sort pas de la couaisse de Jupiter mais de la Marie Royal (ça sonne XVIème siècle). J'aime ben Libé qui crache à la tronche des gens en contre signant une constitution de droite et aqui comprenne pas pouruqoi les gens ne veulent pas acheter leur journal. Ils sont incapable de le comprendre. Et l'Arno... il a tourné sa veste tellement vite, après il va pas comprendre pourquoi les gens ne veulent pas voter pour lui pourquoi il n'a plus de crédit.

Et puis, les comme par hasard de l'Arno, tout roit sorti du conseil royal, c'est à se rouler par terre, tous les médias dominants sont sarkozetienne. Quel Blagueur voyiez-vous, le zozio a beaucoup d'humour...

De toute façon, si le moustachou occupe la place ce serait seulement pour insulter Denis Robert et autres journalistes qui font leur travail.

Écrit par : ango | 10/11/2006

@Amazone
(seb tu me corriges si je me trompe)
mais les pires ennemis de Seb - et les miens - sont la droite mais aussi les "socialistes" (et oui tu as oublié les guillemets!!! ... très importants les guillemets)

Écrit par : Le Moralisateur Masqué | 10/11/2006

moi aussi d'accord avec Sébastien.


libé est mort depuis longtemps, il ne reste qu'à l'enterrer

Écrit par : céleste | 10/11/2006

Tout bien.
Même le titre.
Sauf que moi, peut-être, entre "veaux, vaches" et "pluralisme", j'aurais laissé "cochons"...

Écrit par : Clarence | 10/11/2006

Ben moi, dans ma ville de Province, je me démène pour choper un numéro de Politis. Parce qu'à force d'en entendre parler mais de pas le lire, je suis de plus en plus attiré par ce journal.

Et sa disparition m'emmerderait d'autant que je 'ai toujours pas lu !!

Seulement j'ai eu tellement de mal à le trouver en kiosque que j'ai carrément écrit à Politis qui m'a gentiment fourni l'adresse e-mail du distirbuteur, à qui j'ai donc écrit, et qui m'a tout aussi gentiment fourni les adresses des kiosques et librairies qui vendent Politis dans ma ville.
Or, horreur malheur (!), parmi ces adresses (6 au total) 3 ne le vendent qu'occasionnellement.
Il ne me reste qu'à aller au plus vite chez les 3 autres...

Faut vraiment que j'ai envie de le lire hein !!

Alors que Libé je sais où il se vend (partout en fait), mais je cours pas pour aller l'acheter... Allez comprendre ;-)

Écrit par : GeoTrouvetout | 10/11/2006

Et le personnel de Libé, (la SCPL) qui soutient le plan Plenel plutot que celui de Rotschild, il compte pour du beurre? Il n'a pas son mot à dire? Cela ne fera pas que de la peine à eux de voir disparaitre Libé, ca les foutra au chomage.
Et un journal en moins, quel bonheur! Quand il ne nous restera plus que la Pravda, on fait quoi?

Écrit par : Euler | 10/11/2006

Schnedermann a écrit un petit texte sur le plan Plenel et explique pourquoi il est contre sur son blog. Quoi qu'on pense du bonhomme son point de vue est assez intéressant.

Pour prolonger quelques commentaires, F. Lordon l'économiste a une expression saisissante concernant les "socialistes", c'est un canard a qui on a coupé la tête, il continue de marcher mais il y en a plus pour très longtemps.

Écrit par : ango | 10/11/2006

Libé est mort! Montebourg le croque-mort!

Écrit par : martingrall | 10/11/2006

Mais il ne faut pas oublier que les journaux, même libéraux comme le figaro, recoivent énormément de subventions.
Donc, oui les pubeux comme vous dites ont fait main basse sur la presse, mais le système reste tout de même assez étatisé.

Écrit par : Zubar | 10/11/2006

@ Euler
En effet, un journal en moins, quel bonheur!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/11/2006

Déféquer sur les Nonistes, c'est effectivement le bon terme pour la bonne mesure de la merde écrite par July dans son édito ce jour du 30 mai 2005. J'en me souviens très bien au point que c'est la seule fois où j'ai écrit sur le net pour Libé pour le pourrir!
Bah pareil que toi, rien à foutre de Libé! et pas inquiet pour tous les libéraux qui écrivent dessus! ils trouveront du boulot ailleurs, chui pas inquiet!

Écrit par : enzo d'aviolo | 10/11/2006

Seb, tu m'étonnes! Montebourg est un complexé définitif. Lui à échoué au concours d'entrée de l'ENA ! Donc tous les énarques politiques sont ces maîtres ! Et ça en fait un paquet ! Tous ! ou à peu près. Il s’est décidé tendeur de tapis, porteur d’eau, liftier. Ça ne vaut pas le coup d’en parler.

Écrit par : martingrall | 10/11/2006

Les socialistes n'ont pas privatisé les médias, ils ont créé un secteur privé (Canal+, La Cinq, TV6). C'est la droite qui a privatisé TF1.

Écrit par : steak | 10/11/2006

@ ango
"De toute façon, si le moustachou occupe la place ce serait seulement pour insulter Denis Robert et autres journalistes qui font leur travail."
Yep. Bien dit. Clapclapclap.

@ ango toujours
Et merci de citer l'exceeelllent Frederic Lordon.

Écrit par : François-Xavier de Hollande | 10/11/2006

@ Sébastien
"Alors ça serait bien de pas non plus trop nous prendre pour des cons - pas vrai?"
Tout à fait vrai.
Mais bon, une fois que l'habitude est prise ...

Écrit par : François-Xavier de Hollande | 10/11/2006

Je n'oublierai la campagne honteuse de Libé pour le OUI en 2005. On n'a pas besoin effectivement d'un journal bien-pensant de plus. Que Libé crève, je m'en fous royalement.

Alex

Écrit par : Alex | 10/11/2006

"Les socialistes n'ont pas privatisé les médias, ils ont créé un secteur privé (Canal+, La Cinq, TV6). "
Suis-je sot!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/11/2006

@tous sauf les "innovateurs intellectuels"!!

attendez 2 seconde?? c'est bien la droite!! c'est comme la gauche, sauf qu'il n'ont pas menti sur leur C.V.... serieusement?? qui ce préoccupe du sort de Libé dans ce pays?? soyont sérieux de temps en temps!! s'il y'a quelque chose dont on se fout bien, a part le diner de Sarko, c'est bien du sort de Libé!! voyons...


@Seb

merci pour FZM, c'est vraiment genial!!!

Écrit par : Max | 10/11/2006

Pour que tout le monde comprenne bien mon précédent post (le 4e dans le fil) :

Pascal Lamy, Président de l'OMC, interviewé sur LCi mardi 7 novembre juste avant le débat des 3 prétendants socialistes :

Question : Ségolène Royal vous a-telle appelé avant ce débat pour que vous la conseilliez sur la politique internationale ?

Pascal Lamy : Je ne peux pas répondre (devoir de réserve en tant que Président de l'OMC) donc je ne vous dirai pas non, mais je ne vous dirai pas oui.

Question : Serez-vous premier ministre d'un gouvernement Royal ?

Pascal Lamy : Tout le monde connaît mes amitiés politiques mais pour l'instant en raison de mon devoir de réserve, je ne peux vous répondre.

Ceci n'est pas du mot à mot, je tiens à le préciser.

Bref, voter Ségo, c'est voter Lamy ! (c'est pas qu'une rumeur...). Sympa, non ?

Écrit par : Anne | 10/11/2006

@Anne

aaaahhh okk!!
on comprend mieu de suite...
heu...
si j'peus m'permettre...
t'aime bien Mitterand, j'me trompe??

Écrit par : Max | 10/11/2006

Ben ça ferait un joli billet pour dimanche, si madâme Anne se sentait de développer un peu? (Ca me ferait des vacances, en plus.)
Pour demain nous avons déjà un petit quelque chose sur Marie-Ségolène Royal et le corps enseignant: autant dire que le week-end sera socialiste, ou ne sera pas!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/11/2006

@ Max

Alors, qu'est-ce qu'il a pris Sarko pour son dîner ?

Écrit par : François-Xavier de Hollande | 10/11/2006

Je ne ferai aucun commentaire!

COMMUNIQUE

Le Président de la République a reçu Monsieur Dominique Baudis, président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), qui lui a remis le rapport de cette autorité sur la représentation de la diversité des origines et des cultures à la télévision.

Ce rapport souligne, comme le fait le " Bilan sur la diversité dans les médias audiovisuels français " que vient de rendre public le Club Averroès, les progrès importants accomplis, dans ce domaine, depuis la réunion organisée le 22 novembre 2005 au Palais de l'Élysée avec les principaux responsables des chaînes de télévision.

Le chef de l'État prend acte avec satisfaction de la mobilisation qui s'est engagée depuis un an, aussi bien au sein des chaînes que dans l'opinion. Il appelle les responsables, le Haut conseil à l'intégration, à ne pas relâcher l'effort et souligne que le CSA est désormais investi, depuis la loi du 31 mars 2006 sur l'égalité des chances, d'une responsabilité déterminante pour encourager les diffuseurs, notamment les chaînes publiques, à continuer d'aller de l'avant.

Il s'agit d'un enjeu fondamental pour la représentation que notre société se fait d'elle-même et, de ce fait, pour la cohésion nationale et la promotion des valeurs républicaines de fraternité et de respect mutuel.

Même pas sur Toulouse!

Écrit par : martingrall | 10/11/2006

Ecole de journalisme an 2012 :

Bien maintenant nous allons, dans le cadre de notre séminaire sur l'amalgame foireux, étudier le texte d'un certain Fontenelle faisant le parallèle entre Politis et Libération
Vous noterez que dans le même texte le dit Fontenelle ne semble pas comprendre la différence entre privatiser un organe d'information télévisuel ou laisser la possibilité à un organe d'information télévisuel privé de voir le jour


Note : puisque Fontenelle nous annonce qu'il parlera demain video et enseignants, merci de lire la réaction de Montebourg
http://fr.news.yahoo.com/10112006/202/montebourg-ps-denonce-la-marchandisation-du-soutien-scolaire.html

Écrit par : Jacques Adam | 10/11/2006

Toulouse est une des rares grandes villes de France dans laquelle les Verts arrivent à faire des meilleurs scores que le FN, elle est aussi une ville fortement secouée par des courants alternatifs (descendants d'Espagnols de '36, motivé-e-s, etc), et elle est gavée d'étudiants (imaginez des gens avec des dreads, qui fument des pétards).

Mais mystérieusement Baudis père, Baudis fils, même Mickey d'Orsay aka Dr Douste, arrivent à en devenir maire sans problème.

Écrit par : glomp | 10/11/2006

BOBOs COCOs ou vive le feu?

Écrit par : Olivier de Melgueil | 10/11/2006

euh ... c'est le programme du conseil national de la résistance qui prévoyait d'instaurer "la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances d’argent ..."
que de progrés en 62 ans ... on s'est débarassé de ces conceptions rétrogrades ....
me semble même que avant 81 le PS était encore dans ces errements ....
Radio Paris ment, Radio Paris ment ... Radio Paris est au PPA ...
et en plus la PQ est un peu chére pour utiliser comme telle ...

Écrit par : les marques du plaisir | 10/11/2006

@François-Xavier de Hollande
heu... j'men tamponne le coquillard!!!!

Écrit par : Max | 10/11/2006

C'est quand Jacques Adam revient (en défenseur de la télé privée) qu'on s'aperçoit que Jacques Adam nous a manqué.
Il flippe tellement qu'il nous envoie du Montebourg avant même qu'on ait dit quelque chose.
Je m'en vais de ce pas lire ce que raconte le roi des convertis.
Mwârf.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/11/2006

Ah, je dois dire que c'est du grand Montebourg, le gars est décidément un pro du méga-foutage de gueule avec de gros, gros morceaux de langue de bois, et ce minuscule petit peu de réécriture de la réalité sans quoi le royalisme ne serait plus vraiment le royalisme.
Je ne doute pas qu'Arnaud Montebourg nous dira bientôt que non, pas du tout, Ségolène Royal n'a pas dit "bonjour", c'est ce qu'on avait entendu mais en fait elle voulait dire "au revoir".
Tu sais quoi, Jacques Adam? Je connais tout plein de profs qui ont entendu et vu autre chose qu'Arnaud Montebourg.
On a pas fini de se marrer.
Rendez-vous à 00.05.
Sacré Jacques Adam, tu fais ma joie, surtout ne débranche pas le déconnomètre!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/11/2006

glomp, en 220 volts l'alternatif, c'est pour ça qu'il ont des restes fuo la nuit!

Écrit par : martingrall | 10/11/2006

Tiens Montebourg a fait un commentaire sur une radio belge!
Il va faire un libé papier gratuit et payant sur le net !

Écrit par : martingrall | 10/11/2006

Le plus pathétique dans cette histoire, c'est que cette vidéo ne lui coutera rien dans la primaire PS (grace aux neo-encartés blairo-madelinistes façon jakadan): tout se paiera au premier tour...

Bref, comme OdeMel s'acharne à nous le démontrer post aprés post, Pimprenelle n'est pas seulement méchante, c'est une crypto-sarkozyste.

Écrit par : leopold trepper | 10/11/2006

Ben leopold je t'ai connu vachement plus clairvoyant!
Pourquoi "crypto"?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/11/2006

"Pourquoi "crypto"?"
Parceque je n'ai pas pu resister...
Et puis techniquement, jusqu'au 22 avril, elle est juste crypto. C'est aprés qu'elle appellera ouvertement à voter Nicolas.

Écrit par : leopold trepper | 10/11/2006

Séb,
La vidéo sur les profs fait fulminer Arnaud, qui, à 19 heures a déclaré que c'était une manipulation, que le montage avait coupé des phrases, que l'intégrale était sur Désirs d'Avenir et patati et patata...
Comme le dit un internaute, même coupées, les phrases prononcées par Ségo sont éloquentes et ne changent rien à l'affaire!
Arnaud, c'est quand qu'il rachète Libé? Ce qu'il lui faut, c'est un organe de presse pour lui tout seul! :-D

Écrit par : delphine | 10/11/2006

Pourquoi personne ne parle jamais du projet de Denis Robert and friends pour Libération ?

Il l'évoque dans son post anti Plenel intitulé "Ce que cache l’affaire Plénel" sur son blog http://www.ladominationdumonde.blogspot.com/ :

"Mais disons pour faire court et puisque les Inrocks en ont parlé qu’avec quelques amis, nous travaillons sur un projet concurrent du sien [de celui d'E. Plenel]. Un journal de culture et d’enquête, premier quotidien de l’infosphère... Nous sommes à la recherche de financement… Pour moi qui connaît l’histoire du journal pour y avoir vécu avec bonheur une douzaine d’années, l’arrivée de l’ex directeur du Monde à Libé est la pire chose qui puisse arriver au titre qui va déjà mal. "

Son opinion sur Plenel :

"La moustache de Plénel et ses tirades de joueur de flûte ne m’ont jamais impressionné. Pour tout dire, je pense que Plénel est un usurpateur, un opportuniste, une sorte de kapo sans foi ni loi, très doué pour le baratin et pour monter des coups."

Alors quoi ?
Ca m'étonnerais que D. Robert soit du projet Rotschild.
Quelqu'un aurait-il des infos ?

Echapperons- nous aux QSM et au QSS ?

Zgur

Écrit par : Zgur | 10/11/2006

La vidéo sur les profs, c'est ça?
http://www.dailymotion.com/cluster/creation/video/xm4ph_profs-segolene-en-off

Écrit par : glomp | 10/11/2006

En fait, c'est vrai que j'ai été un peu abrupt dans l'association d'idée (libé-montebourg-pimprenelle-vidéo...).

Je ne devrais pas écouter RMC Info en lisant SF...

Écrit par : leopold trepper | 10/11/2006

En fait, c'est vrai que j'ai été un peu abrupt dans l'association d'idée (libé-montebourg-pimprenelle-vidéo...).

Je ne devrais pas écouter RMC Info en lisant SF...

Écrit par : leopold trepper | 10/11/2006

En fait, c'est vrai que j'ai été un peu abrupt dans l'association d'idée (libé-montebourg-pimprenelle-vidéo...).

Je ne devrais pas écouter RMC Info en lisant SF...

Écrit par : leopold trepper | 10/11/2006

@SF
euh...
tu peux effacer les deux derniers.

Écrit par : leopold trepper | 10/11/2006

Bon, je sens que, vue la flemmasse que je me tire ce soir, Ségo et les profs, ça sera pour demain matin.
Plutôt fin de matinée.
Voire début d'après-midi.
On sait pas.
Non je me tire une flemme...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/11/2006

faudrait peut etre le faire passer aux 35h le boss de ce blog

Écrit par : mla | 11/11/2006

Nouveau billet!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 11/11/2006

Bonjour,
Est-il trop tard pour un commentaire ?

C'était concernant le "brillant" Montebourg qui justifie les propos de Royal. Ils nous donne des chiffres sur la proportions d'enfants du collèges qui profitent de soutient scolaire (20%), du chiffre d'affaire des entreprises de soutient scolaire (2Mds€). Par contre, il oublie de nous donner la proportion de prof de collèges qui en plus de leur boulot sont salariés dans une de ces entreprises ...

Il me semblait pourtant que Royal disait aussi "... et ceux qui font cours dans ces entreprises (les entreprises cotés en bourses) ... euh ... c'est les profs du secreur public". Ce qui signifie que 100% des profs de soutient scolaire des entreprises privés sont des profs du public !!!
Pourquoi Montebourg ne revient pas sur ce chiffre, pourtant 100% c'est un chiffre qu'il faut appuyer !!!

Mais moi j'aimerais connaître cette proportion. La vraie.
Et je mets ma main à couper que le chiffre est dérisoire.

Est-il, même, possible quand on est prof d'être en plus d'avoir une activité de salarié du privé ?
Car je rappelle que dans le statut de la fonction publique, il est interdit d'avoir un salaire provenant d'une activité privée. Peut-être y'a t-il une dérogation pour les profs ? (je ne sais pas)

Écrit par : Philippe de Paris | 11/11/2006

@ Philippe de Paris

On aimerait aussi bien savoir combien de profs vacataires mettent du beurre bien gras payé par Acadomia dans leurs épinards bien verts grassement payés par l'Education Nationale .

Les profs vacataires, vous savez - ou plutôt vous ne savez pas - ces privilégiés (selon la codification merveilleuse de Jaquemart Seille) auxquels l'Etat octroie, en échange d'une activité pédagogique bouche trou mais limitée à 200 heures par an,un salaire de misère, payé généralement en retard et qui ne donne droit à AUCUN droit de chomage, puisque l'Etat ne cotise pas.

Et qui a octroyé une remise fiscale aux activités d'Acadomia et consorts ?

Zgur

Écrit par : Zgur | 11/11/2006

Manière, c'est simple : quand Politis fait un appel à ses lecteurs, ses lecteurs répondent présent. Le même par Libé...
Bref, Politis est sauvé et voilà qui garantit la liberté et la pluralité de la presse (même s'ils ne sont pas bient nombreux, ceux qui assurent la pluralité de la presse, dans un système médiatique tenu par des banqueirs et des marchands d'armes!)

Écrit par : Le Monolecte | 12/11/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu