Avertir le modérateur

12/11/2006

L'Affectueux Message De Marie-Ségolène Royal Au Corps Enseignant: "Au Boulot, Tas De Feignasses!"

medium_hp_scanDS_610111362149.2.jpg

C'est quand même totalement hallucinant, ce qui se passe, depuis 48 heures, autour de cette vidéo de Marie-Ségolène Royal qui circule sur le Net.

Hallucinant.

Exemplaire, aussi, du fonctionnement de nos médias, "blogosphère" comprise.

Que nous montre en effet ce précieux document?

Marie-Ségolène Royal, côté cour.

Filmée en janvier dernier à l'insu de son plein gré, elle (se) propose, un peu comme Jacques Marseille, de mettre les profs au boulot.

Les profs, ces feignasses.

Les profs, ces branleurs.

Elle propose, et elle précise que c'est "révolutionnaire", que les enseignants fassent 35 heures de présence dans les collèges - contre 18 aujourd'hui.

Au motif, notamment, que certains profs donnent des cours particuliers dans le privé - chez Acadomia.

On sait que dans la vraie vie, les profs, entre la préparation des cours, les cours, et la correction des copies, travaillent, grosso modo, 39 heures par semaine - pour des salaires qui ne sont pas exactement somptuaires.

Ce que Marie-Ségolène Royal préconise pour les profs, c'est donc, en réalité, la semaine de 46 heures. (Payées combien?)

C'est, en effet, Sire, une "révolution" - qui devrait combler d'aise les contempteurs monomaniaques de la prétendue fainéantise des fonctionnaires: je vous prends ici le pari que "Le Point", jeudi prochain, va se pâmer devant une si courageuse proposition.

Je vois d'ici le(s) papier(s) que ces mecs-là vont nous balancer, genre, enfin quelqu'un pour crier tout haut ce que nous répétons semaine après semaine depuis une vingtaine d'années...

Pour justifier cette "révolution", Marie-Ségolène Royal use du procédé préféré de la droite, à chaque fois que le droite s'apprête à piétiner le salariat au nom de la "réforme": elle pointe un cas (très) particulier, très minoritaire (les profs qui donnent des cours chez Acadomia), pour en tirer une rude leçon qui s'applique à tout le corps enseignant.

C'est une double scélératesse.

D'abord parce que tous les profs, bien évidemment, ne donnent pas des cours particuliers chez Acadomia, tant s'en faut: mais l'application d'une punition collective après les prétendus manquements de quelques uns est un vieux classique de la réaction "réformiste".

Ensuite, et surtout, parce que les difficultés scolaires d'une partie de la jeunesse ne viennent bien sûr pas (seulement) d'un manque de suivi intra-muros, mais de conditions de vie absolument désastreuses, qui n'ont cessé, depuis tant d'années, d'aller s'aggravant - merci la "gauche", merci les "socialistes"...

En proposant de mettre les profs au boulot pour lutter contre l'échec scolaire, Marie-Ségolène Royal fait le même pari que Nicolas Sarkozy quand Nicolas Sarkozy envoie toujours plus de policiers dans les banlieues pour lutter contre un quotidien moyennement affriolant: elle pose une cautère sur une jambe de bois.

Plus révélateur encore, Marie-Ségolène Royal précise, dans cette ravissante vidéo, qu'elle ne va pas non plus "crier sur les toits" son intention de vitaminer les feignasses, pour "ne pas prendre des coups des organisations syndicales enseignantes".

C'est fascinant.

La même, côté jardin, en fait des tonnes sur les joies du syndicalisme de masse, et vazi que je te fourgue long comme le bras du "modèle nordique" (dont chacun sait au passage qu'il est devenu un véritable cauchemar pour les salariés).

Mais dès que les caméras (pense-t-elle) s'éloignent, Marie-Ségolène Royal tient, sur les syndicats, un discours droitier classique, façon Claude Allègre...

Cette ahurissante hypocrisie devrait, pour le moins, faire débat!

Or: non.

Depuis 48 heures, la presse et les blogs n'en finissent plus de nous accabler de considérations brutalement déontologiques, sur le thème: ah-mais-que-c'est-pas-élégant-de-balancer-une-telle-vidéo-à-quelques-jours-du-vote-des-militants-"socialistes"...

Marie-Ségolène Royal elle-même, qui n'aura décidément jamais cessé de se poser en victime de tout et de rien, "déplore", sans rire, "ce genre de procédé".

Mais que déplore-t-elle au juste, sinon la révélation de son double discours?

Quand je lis ce matin dans "Le Journal du Dimanche" que "l'affaire de la vidéo envenime la fin de la campagne" au sein du Parti "socialiste", je me frotte les yeux: c'est vraiment ça, l'"affaire"?

C'est la diffusion, in extremis, d'une vidéo qui va permettre aux profs "socialistes" de voter en toute connaissance de cause, un peu comme dans un vrai processus démocratique?

Je pensais, bêtement, que le vrai scandale était que la madonne des sondages tienne un discours "de gauche" (je me comprends) devant les caméras, et un discours plus conventionnellement "réformiste", façon Juppé, devant ses petits camarades...

J'ai dû me tromper...

Commentaires

tout à fait d'accord sur le double discours,
j'ajouterais juste une notion sur l'interprétation médiatique bizarrement erronée : la communication étant une valeur cardinale du royalisme (et d'autres) permettant à chaque intervenant du marché présidentiel de trouver son compte (les médias vendent, les candidats font parler d'eux), ce genre de support pas forcément calibré (et évidemment instrumentalisé mais qui ne l'est pas ?) n'en est que plus révélateur.
en terme de com, ceci est également très amusant : http://www.dailymotion.com/jules-ferry-2/video/xmof2_segogo-leurope-et-les-cantines
que sont devenues les cantines poitevines depuis un an et demi ? des macdos ?
ps : je ne comprends tjs pas l'abstention du patron

Écrit par : mla | 12/11/2006

Bonjour Sébastien

1- Que la vidéo ait été diffusée à l'insu du plein gré de MSR, oui (encore que ça reste à prouver). Mais qu'elle ait été filmée à son insu, le simple visionnage de l'objet du délit montre bien que ce n'était pas le cas, ou alors le coupable c'est Casper le gentil fantöme de Mitterand !

2- Se plaindre de voir un discours "réservé" à quelques "happy few" être étalé sur le web, il va falloir qu'ils/elles s'y habituent. Voire même qu'ils s'habituent à nous dire directement ce qu'ils/elles pensent vraiment, tous ces Tartuffes qui se scandalisaient récemment de la mésaventure arrivée au premier ministre hongrois dont les propos sans langue de bois avec des vrais morceaux de Copé dedans.
Le "off" sera plus rapidement en ligne que dans les livres de FOG.

3- Quant à Acadomia, qui leur a accordé un avantage fiscal qui leur permet un developpement et une communication omniprésente ?
Cet argent aurait sans doute été plus utile à mieux payer les vacataires, à embaucher des surveillants pour organiser des classes d'études, etc.

4- les rectorats sont de véritables pétaudères à qui on nne donne pas fordément les moyens financiers et humains pour fonctionner correctement et où les travailleurs précaires sont bien plus nombreux qu'on croit. Il y aurait bien des chose à y réformer mais ce n'est pas en essayant systématiquement de monter la population contre les syndicats et de faire passer en force des réformes déjà bouclées dans les cabinets ministériels qu'on y arrivera.

Zgur

Écrit par : Zgur | 12/11/2006

Voui, mia.
Voui, Zgur.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/11/2006

m'enfout
j'suis pas prof
j'ai fini ma scolarité publique
j'vote pas royal!

Écrit par : martingrall | 12/11/2006

Elle s'y connaît en méthodes de droite MSR... Le plus horrible dans cette video c'est les rires gras et complaisants de cette belle assemblée au bon mot de leur chef de file.

Écrit par : d3log | 12/11/2006

Je vous invite à aller faire un petit tour sur le blog de Jean-Luc Mélenchon : lisez notamment la dernière et l'avant dernière note, mais pas que.

http://www.jean-luc-melenchon.fr/

Écrit par : Anne | 12/11/2006

A propos des notes de Melenchon, celle sur Politis, qui m'amène à poser la question.
Qu'est-ce qui semble plus cohérent: l'acheter en kiosque pour aider à maintenir sa diffusion et sa visibilité, ou s'abonner pour que l'argent aille directement dans les caisses du Journal?
Si Bernard Langlois passait par hasard dans le coin...., merci ;-)

Tu remarques, Seb, que je ne fais aucun commentaire sur Ségolène Royal et les vidéos.

Aucun.

Parce qu'au fond, ( je SAIS que tu vas m'en vouloir à mort) une fois passé l'agacement de surface, je me mets à douter.

C'est vrai qu'il y a un problème de suivi de nos gosses au collège...


Moi, finalement, je pense que si les professeurs iraniens, au lieu de passer leur temps libre à enseigner le nucléaire civil dans des cantines scolaires côtées en bourse, faisaient leurs 39 heures dans des centres d'éducation encadrés par des militaires de branchage et de feuillage, on y verrait plus clair sur l'entrée de la Turquie dans Acadomia.

Mais ça n'engage que moi.

Et en tout état de cause mon opinion sera celle des Français.

Écrit par : christian lehmann | 12/11/2006

@ Christian

L'aide aux devoirs après l'école est une très bonne chose, personne n'est contre. Tes gosses pourraient être suivis par des étudiants désireux de devenir profs, ou par des profs volontaires rémunérés pour cela.

Fraise des Bois revient également sur la vidéo : http://mamilitance.blog.lemonde.fr/2006/11/12/segolene-en-video/

Écrit par : Anne | 12/11/2006

Anne

ôte-moi d'un doute...

Tu ne m'a pas pris au premier degré? ;-))

Écrit par : christian lehmann | 12/11/2006

A voir avec délectation ce blog d'une prof en collège, qui met de la distance avec son boulot en croquant ses journées sur papier à petits carreaux:
http://lestoujoursouvrables.over-blog.com/article-4496471.html

Écrit par : eskaloo | 12/11/2006

@ Christian

Mais, non ! Je voulais juste rebondir sur l'aide aux devoirs. Dire en somme que ses 35H obligatoires et sans hausse de salaire, elle pouvait se les remballer.

Christian, tu sais, tu parles pas à une ségolèniste, tu peux donc continuer bien tranquillement à faire du 4e degré ;-)

Écrit par : Anne | 12/11/2006

Bien, le blog de Meluche, et éclairant son billet sur Ségolène Royal, les profs et Acadomia tout ça. Et argumenté, en plus.

Mais moi, ce qui m'a intéressé aussi, c'est ça :

"Monsieur Frêche, suspendu du PS, et son homme de main à la tête de la fédération de l’Hérault organisent au vu et au sus de tous une opération de truquage des votes impliquant sept mille cartes du PS. L’impact du vote truqué représente deux points dans le résultat final. C'est-à-dire qu’il peut en changer le sens.
Que se passe-t-il ?"
La totale est là : http://www.jean-luc-melenchon.fr/article/blogview/147/1/1/

J'en retire aussi une réflexion qui enlève une argument aux encartés PS opposés à Fabius et à sa soi-disant trahison de la décision du parti pour le OUI au TCE :

"l’insolence des ces messieurs les caciques de l’Herault est en soi un signe. Ils savent comment ont été acquis certains votes décisifs dans le passé, notamment celui du référendum et celui du vote du congrès de Dijon où les minorités ont été flouées des quinze mille voix qui ont fait la différence, sans parler du vote pour le congrès du Mans où, le nombre de votants a doublé dans le transfert entre Montpellier et Paris ! Ces gens là savent qui ils ont servi"

Conclusion de Mélenchon :

"Dans l’Hérault éclate la supercherie de tout ces bla blas du prêche Royaliste sur la rénovation des pratiques, le respect, la révolution contre les éléphants et tutti quanti. A chaque visite de Ségolène Royal et chacune de ses embrassades avec ces messieurs les hommes qui vont bourrer les urnes pour elle, ils se savent davantage impunissables. Et ceci dès le premier jour. Sans qu'elle ait jamais le moins du monde protesté ni manifesté la moindre prise de distance avec le monsieur que le parti socialiste a suspendu pour avoir traité les harkis de sous hommes! C'était le 22 septembre et Georges Frêche annonçait que la Fédération de l'herault donnerait 85% des voix a Ségolène. Ce jour là sans crier gare cette fine équipe lachait Straus Kahn et passait à Ségolène avec la certitude du résultat du vote dans tous les cas."


QUOI ?
On bourre les urnes du PS à l'insu du plein gré de MSR ?
Et la presse ne nous en dit rien ? Sauf le Canard Enchaîné et Marianne la semaine prochaine, sans rien pouvoir y changer ?

Ca ne sera pas la première fois.
Et on n'a même pas évoqué la fédération des Bouches du Rhone ;0))))))
Et ce matin, j'ai entendu Jacques Mellick, l'ancien coureur automobile de Bernard Tapie (Paris Bethune en 30 mn chrono !) affirmer son soutien à MSR. youpi Mellick futur ministre des transports !

Bon, je m'égare dans les couloir du collège, ou du plutôt Palais de justice.
Et vive la démocratie participative ;0)))

Zgur

Écrit par : Zgur | 12/11/2006

Que voilà de magnifiques certitudes !!!! Quel bonheur de pouvoir rencontrer des gens qui savent tellement discerner le bien et le mal !!! C'est tout bonnement merveilleux de vous lire!

Écrit par : solalbe | 12/11/2006

@ solalbe
Ce qui est encore plus merveilleux, c'est que rien ne vous oblige à venir en ces lieux de perdition où l'on hésite quelque peu à se prosterner devant Sa Sainteté Immaculée, Marie-Ségolène Royal!
Le monde est vaste, plein d'endroits où vous trouverez à vous épanouir dans l'incertitude!
Bon vent!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/11/2006

Cher Sébastien, je ne partage pas, vous le savez, votre analyse.

Je poserai la question ainsi: la vidéo a-t-elle été postée en tant qu'elle comprenait un élément d'information sur le programme de (M)SR? (il faut savoir s'adapter à l'idiome local ;-) Ou bien plutôt parce qu'elle contenait un propos scandaleux? (et entendons-nous bien: je suis d'accord sur le caractère scandaleux du propos). Si c'est pour la seconde raison, on peut estimer parfaitement utile de diffuser cette information, on peut penser que ça fait partie du jeu politique, etc., - mais il est un peu difficile de s'exclamer comme vous le faites que tout cela est "hallucinant", autrement dit qu'on s'est trompé de débat.

La question fond/forme me paraît faire partie intégrante de la discussion sur la vidéo, sa circulation et son usage - à vrai dire, elle me paraît même assez passionnante. C'est pourquoi je suis vraiment interessé par une réponse de votre part. Merci d'avance.

Écrit par : André Gunthert | 12/11/2006

@ André
C'est la même chose: la vidéo comporte un élément d'information sur le programme de M-SR, et cet élément est scandaleux.
Je ne te suis pas: la première des deux raisons que tu évoques est à peu près la même, donc, que la seconde.
Et je répète que je suis sidéré de constater que depuis deux jours, ce sont les modalités de diffusion de cette vidéo, qui "font débat" (comme on dit chez Yves Calvi), et non son contenu, pourtant si édifiant!
Le problème, je le répète, n'est pas que des adversaires de M-SR aient voulu nous faire partager ses conceptions cachées: mais que précisément elles soient restées soigneusement cachées - de peur, comme elle l'explique si bien elle-même, que les syndicats, ces ramassis d'empêcheurs de réformer en rond, ne s'en offusquent!
Sincèrement: où est le foutage de gueule?
Et tous ces gens qui viennent dénoncer les "coups bas", etc, ont-ils bien regardé l'entourage de M-SR? Oseront-ils affirmer sans rire que ses proches ne sont pas des vieux briscards des manoeuvres d'appareil?
Mennucci aurait peur des coups bas?
Mais sans déconner, c'est Oui-Oui au pays des Roses!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/11/2006

Hélas non, maître: il y a bien peu de blogs aussi brillants et virulents en même temps... et puis que voulez-vous, les certitudes me plaisent à moi, vieil idéaliste déplumé, même si elles me font un peu peur...

Sans compter que je ne conteste pas certaines de vos affirmations concernant notre future souveraine.

Pourrais-je toutefois poser une question : DSK et/ou LF sont-ils pour vous préférables à MSR ? c'est juste pour comprendre un peu mieux le contexte... et éventuellement éviter de m'esbaubir bêtement sur la merveilleusité de vos certitudes.

Écrit par : Solalbe | 12/11/2006

Sur le principe, la diffusion de la vidéo de MSR sur les profs et Acadomia est simplement comparable (internet et video en plus) à la diffusion d'un fac similé d'un article qui aurait été signé il y a longtemps par MSR dans un journal confidentiel.

L'important c'est ce qu'ellle pense réellement et actuellement du sujet. Et de savir si elle est prête à l'assumer publiquement et à répondre factuellement aux objectios q'on peut lui faire (comme celles de Mélenchon sur son blog).

Le reste n'est qu'enfumage pour ne pas parler de l'essentiel.

Zgur

Écrit par : Zgur | 12/11/2006

@ André Gunthert,

Le problème, c'est lorsque MSR explique que ce sont des choses à ne pas étaler sur la place publique (super, la démocratie participative) : et dans le contexte actuel, où MSR s'est affranchie largement du projet socialiste, quelle confiance accorder à n'importe lequel de ses propos (quand on est de gauche, s'entend) ?

Dire que l'un des principaux arguments de ses groupies est qu'elle seule est à même de rassembler la gauche, on voit jusqu'où iront l'aveuglement et le déni chez ceux habités par la foi. La question est : jusqu'à quand ?

Sur le fond, j'aime bien l'analyse de Filoche :
http://www.democratie-socialisme.org/article.php3?id_article=965&titre=internet-la-democratie

Écrit par : fmi1 | 12/11/2006

Trop de videos sur Segogol ?

http://www.dailymotion.com/visited/search/mots%20crois%C3%A9s/video/xmof2_segogo-leurope-et-les-cantines

Écrit par : Marie-France G-TOURRE | 12/11/2006

@ Solalbe
Je récapitule: je ne vote pas.
Je n'ai jamais voté, je ne voterai probablement jamais.
Sauf que.
Pour une fois, j'envisageais de m'y coller, parce que le tout petit bonhomme de l'UMP me fout salement les jetons.
Mais si c'est pour se faire e****** encore une fois par des "socialistes" à guillemets: non.
M-SR: non.
DSK: non.
LF: toute la question est de savoir si on peut encore lui accorder le bénéfice du doute.
Elle ne se pose toutefois pas vraiment, puisque, étant le seul à tenir un discours un (tout petit) peu "à gauche", il est bien évidemment donné perdant.
Preuve que les "socialistes" ne changeront jamais.
Donc: pourquoi voter pour eux?

Je vous rappelle quand même que cette "gauche", au pouvoir, a toujours mené une politique libérale qui a même suscité, imaginez un peu ça, l'enthousiasme de Claude Bébéar...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/11/2006

Ah non, j'en r'viens pas : j'étais persuadé que Ségo était de gauche !
Elle m'avait convaincu avec l'encadrement militaire des "délinquants", les jurys populaires, sa volonté d'anéantir l'Iran, ses valeurs chrétiennes et familiales, son admiration pour la télé-réalité (ex-"C'est mon choix" de France 3)....
Quelle déception....je vais être obligé de voter pour le candidat à gauche de la gauche...

Écrit par : gerard | 12/11/2006

OK, y'a plus de off, tout ça (c'est LLM qui le dit, et pour une fois je suis d'accord).
OK, y'a des méchants aussi chez Ségo (à vrai dire, j'en sais rien, mais ça me semble un point philosophiquement admissible).
Ma question (philosophique) est: y-a-t'il eu intention de nuire? (dans le postage de la vidéo)
Ca me semble difficile de penser le contraire.
Auquel cas il n'est pas correct de dire qu'il y a erreur sur le débat.

(Il faut se méfier de l'influence de ce blog, qui doit fonctionner par émanations magnétiques: paragraphes d'une phrase, répétitions... Encore deux commentaires et je vais me mettre à parler le Fontenelle dans le texte...)

Si je réfléchis, je pense que ta réaction me dérange parce qu'au moment où j'ai rédigé mon billet (Ségolène et les pirates, vendredi minuit), il n'existait encore à ma connaissance que des réactions de premier degré, sur le caractère scandaleux des propos. Je pense que j'ai dû être un des premiers à mettre l'accent sur les modalités, mea culpa (c'est en partie dû au fait que mon blog n'est pas un blog perso, mais un blog de labo, qui porte l'estampille EHESS, je suis donc en principe tenu à la réserve sur le plan politique). Ce qui est intéressant, c'est qu'il y a eu effectivement un second temps de la réception, caractérisé par l'attention au canal plus qu'au message (samedi). Avec celui de Filoche, ton point de vue fait repartir le balancier dans l'autre sens (dimanche). On pourrait dire que la réception respire.
Pardon de penser tout haut (séminaire jeudi prochain).

Écrit par : André Gunthert | 12/11/2006

fontanelle a raison : le procédé est discutable, c'est vrai, mais ça fait partie du jeu habituel, aller déterrer ce qui peut nuire à l'adversité.....
mais que la quasi totalité des médias et des politiques en fasse l'élément principal me laisse sur le cul, quand on mesure la façon qu'à Mme Royal de camoufler ses idées et ses intentions quand elle sait qu'elles vont heurter ses éventuels electeurs, en préférant claironner 'mon opnion sera celle du peuple' ...ça, au moins, ça fache pas....
comme tjs les médias s'arretent à la forme et pas au fond

enfin...vu et entendu la royale candidate sur la 3 , REFUSER de répondre pour confirmer si elle entendait mettre les profs 35 heures ds murs des collèges, langue de bois ....profitant seulement de l'antenne pour ns faire un discours pour caresser les enseignants ds le sens du poil et crier à l'infame procédé de déstabilisation, -en souriant tjs- (...on a du lui accrocher des elastiques au coin des lèvres, cette femme sourit 100% du temps, c'est ça qui est inquétant en premier lieu et suspect.... ce sourire figé qu'elle garderait à coup sur pour lire le bottin)
ce qui est plus grave : la journlaiste ramait pour l'interrompre, a échoué, n'a pas réitéré fermemement sa question, ben voyons, roule ma poule.....Mme Royal comme d'hab a dit et fait ce qu'elle a voulu au micro....

Écrit par : lesyeux | 12/11/2006

bon comme d'autres ( et bibi ) le disaient ailleurs , c'est bien gentil de vouloir qu'ils bossent 35h dans les établissements les profs , mais 500 000 profs x 1000 euros de matos informatique .... + 500 000 profs que multiplient 10m2 de bureaux à 1000 euros le m2 ... et ce rien qu'en équipement ... aprés y aura entretien, chauffage, maintenance informatique, consommables etc ... et qui va douiller ?
les régions et départements ... elle s'en tape , la dame, elle sera plus élue locale si par malheur ... je sens qu'a droite , y en a qui vont se prendre un de ces pieds avec les dépenses non finançées .... 1 milliard d'euros au minimum .... la premiere année, et 500 millions de renouvellement de mâtos tous les 4 ans ...
et là je cause juste chiffres pasque les libéraux aiment bien donner l'impression qu'ils sont forts en calcul .... :o)))
Elysée ou Ste Anne ??? demandez vous ...

Écrit par : les marques du plaisir | 12/11/2006

pardon chuis pas libéral donc nul en maths :
500 000 x 1000 = 500 millions d'euros de matos informatique
500 000 x 10 x 1000 = 5 milliards de locaux ( bureaux plus circulations etc )
c'est pas 1 milliard, mais 5,5 Milliards d'euros qu'il va falloir financer .... youpeeeee
ça va relancer l'emploi chez les sous-traitants roumains de bouygues et dans les prisons chinoises ....

Écrit par : les marques du plaisir | 12/11/2006

@ André
"L'estampille EHESS."
Ben c'est pas la pire qui soit, hein?

@ les yeux
Moi aussi j'ai vu ce grand moment de télé sur France 3.
Ecoeurant.
A vomir.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/11/2006

"Marie-Ségolène Royal fait le même pari que Nicolas Sarkozy quand Nicolas Sarkozy envoie toujours plus de policiers dans les banlieues pour lutter contre un quotidien moyennement affriolant"

Ah bon, les effectifs de policiers ont augmenté dans les banlieues?
J'avais cru comprendre le contraire. ( notamment dans le 93 )

Écrit par : Fabien | 12/11/2006

Ce que j'aime, c'est quand les adeptes de M-SR se font plus sots que nature...
Tu veux qu'on te fasse un dessin, Fabien?
"Plus d'impunité"?
Nettoyage au Kärcher?
CRS, Mureaux, caméras?
Ou ça ira?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/11/2006

Dit comme ca ca me va mieux.

Adepte de M-SR? J ai été confondu avec quelqu un d autre habitué du blog?

Écrit par : Fabien | 12/11/2006

Complètement d'accord ! Je suis effaré moi-aussi par le traitement médiatique de cette affaire. Par ailleurs, les enseignants doivent représenter 1% à tout casser des "profs" d'Acadomia. Les gros bataillons sont formés par les étudiants qui n'ont pas un sou.

Pauvre Ségo, je viens de t'écouter sur RTL, tu était franchement nulle. Incapable de te défaire de tes formules, de sortir de l'incantation...J'ai même l'impression que les journalistes qui t'interrogeaient, qui essayaient d'avoir des réponses un peu précises étaient effarés par ta prestation...

Je vous invite tous à aller écouter cette interview sur www.rtl.fr quand elle sera en ligne !

Benji
www.levraidebat.com

Écrit par : Benji | 12/11/2006

et pour Politis, surtout, ne me répondez pas, hein...
Fontenelle, si je n'ai pas de réponse dans l'heure qui vient, je m'abonne au Point et je me mets un t-shirt de Jacques Marseille.
Tu devras vivre le restant de tes jours maudits avec ça sur ta "conscience".

Écrit par : christian lehmann | 12/11/2006

@ Dr. House

Tu as l'explication du "silence" relatif... ou du manque de réactivité face à ta question dans le dernier bloc-notes de ce cher Bernard...

Extrait :
"... Que vais-je bien pouvoir leur raconter, cette semaine, à mes chers lecteurs ? Pour moi, la question se pose à partir du jeudi. Lundi soir, j’ai expédié ma copie, je m’offre un whisky, je décompresse. Mardi, mercredi : mes jours peinards. Du temps pour le farniente, les balades, les copains, la lecture pour le plaisir, au coin du feu... Dès jeudi, je commence à me prendre la tête : trouver un sujet, un « angle » (dans ce boulot, tout est dans l’angle, hein !). Commencer à éplucher les journaux, qui dorment en tas sur le bureau. À feuilleter les nouveaux bouquins que l’aimable postière me livre presque chaque jour que Dieu fait (un supplice, les livres : je m’efforce d’en signaler chaque semaine quelques-uns à votre attention. Mais combien qui passent à la trappe, qui ne demanderaient pourtant qu’à trouver leurs lecteurs ? Regrets, et remords, quand on pense aux auteurs, aux éditeurs, aux espoirs qu’ils ont mis en votre aimable attention...). Vendredi, samedi, dimanche surtout : jours sombres. Surf non-stop sur le ouèbe, écoute frénétique des radios, des télés, zapping permanent entre les émissions de débats, histoire de ne rien louper qui puisse nourrir (on reste souvent sur sa faim) ce fichu bloc-notes. Lundi au clavier, on rédige. Fermé pour tout le monde, ne pas déranger...."

Donc, logiquement, là, le Bernard, il sue sang et eau.
Demain ce sera pire.
Réponse prévisible mardi (sauf incident de parcours avec le whisky de la veille et cure d'Aspegic 1000 ou de citrate de bétaïne).

Je dis bien : "logiquement"...
Parce qu'aussi bien, c'est du pipeau tout ça et le gars, il est parti aux cèpes.

Écrit par : Grabuge | 12/11/2006

Sur la question des syndicats j'ai bien entendu dans la vidéo qu'il ne fallait pas les fâcher parce que ce pacte permettait d'être immédiatement opérationnels après les élections ? Opérationnels pour quoi faire ?
Je peux dire que j'ai écouté d'une autre oreille les réactions alambiquées d'Aschiéri et consorts : Il ne serait pas déjà en route le petit dans le dos des profs ?

Regardé le grand Jury de Ségo. Non pas cinq ans de prothèse dentaire. Cinq ans ! Non.

Écrit par : TDB | 12/11/2006

Totalement d'accord avec toi Sébastien. Totalement. Le mépris, encore le mépris, toujours le mépris, avec un nuage de cynisme et beaucoup, beaucoup de foutage de gueule, le tout servi par la complaisance et l'hypocrisie des médias. Tiens je ne parle même pas du ralliement de Lang (quand on subit ce qu'il a fait pour - pardon, contre - l'éducation), ni de sa dernière déclaration faisant de "l'éducation" son thème central de campagne. Vraiment je n'en peux plus.

Écrit par : Mathieu | 12/11/2006

Je suis étonné par la violence de ces réactions,que montre cette vidéo ?

- Que Royal est indisposé par le fait que les enfants en difficulté de familles modestes ne peuvent bénéficier de soutient scolaire dans l'école publique, cela devrait interpeler favorablement des enseignants présumés socialistes,
- Que des enseignants soient disponibles 35 heures hebdomadaires dans l'enceinte scolaire leur lieu de travail comme n'importe quel autre travailleur ne me parait pas une idée scandaleuse; Et dans sa vidéo, qui ne fait que développer une réflexion elle n'aborde pas les moyens matériels à mettre en jeu dans ce projet ?

Écrit par : victor | 12/11/2006

Ah, Monsieur André Gunthert !

Voici le post que j'ai déposé sur votre blogosite (où ça censure un max pour cause d'hystérie anti-Ségo, je crois), de crainte qu'il ne soit pas plus mis en ligne que le premier :

"J'avais fait un commentaire, non pour insulter qui que ce soit, mais seulement pour déplorer que ce blogue suive la détestable mode des blogues qui ne donnent pas, comme ceux de Libé ou celui de Dupin, d'Hertoghe ou de Schneidermann, un accès direct aux adresses des posteurs. On ne peut pas dire qu'il a été supprimé, puisqu'il n'a même pas été mis en ligne !

Ne venez pas me dire que votre blogue est un espace démocratique, je pourrais mourir de rire !"

Ce point de vue sur un point de détail, je l'ai déjà exprimé ici avec une certaine.. véhémence (Hé oh, LES CONNARDS DE BLOGSPIRIT, vous m'entendez ?), jamais GB ne m'a censuré !

Mais j'ai cru comprendre que vous étiez ségoliste. Ceci explique cela. Il est donc inutile que j'essaie de poster sur le comportement ignoble de la maldonne des sociopportunistes dans l'affaire de Montmirail ! (Googlez Bernard Hanse.)

Écrit par : Pierre-Marie Bourdaud | 12/11/2006

Oui, je sais, j'ai confondu le DEL et VLF. Mais c'est kif-kif, tout le monde sait bien que GB et SF sont cul et chemise depuis qu'ils se bouffent le cake ;-)

Écrit par : PMB | 12/11/2006

Cette dernière image, PMB, est au-delà du supportable.
Mais elle me donne de la force pour les combats à venir, et m'incite à rassembler au-delà de nos divergences.
;-)

Écrit par : christian lehmann | 12/11/2006

@ victor

"Que des enseignants soient disponibles 35 heures hebdomadaires dans l'enceinte scolaire leur lieu de travail comme n'importe quel autre travailleur ne me parait pas une idée scandaleuse; Et dans sa vidéo, qui ne fait que développer une réflexion elle n'aborde pas les moyens matériels à mettre en jeu dans ce projet ?"

Non, elle n'aborde pas les moyens matériels. Alors sil vous plait, allez donc lire ce qu'en écrit jean luc mélenchon sur son blog (http://www.jean-luc-melenchon.fr/article/blogview/148/1/1/), vous y aurez les réponses pratiques aux questions que vous vous posez.

Zgur

Écrit par : Zgur | 12/11/2006

Bonjour,

Je ne suis pas d'accord.

1) Aussi loin que je sache, vous êtes aux 35 heures. Or, c'est le droit de n'importe quel employeur que de vérifier si ce pour quoi vous êtes payé est respecté, ou pour dire simplement, si vous remplissez votre contract.

2) Le malicieux calcul menant à 46 heures de travail est plus qu'éroné. Souvenez-vous du temps (lointain) où vous étiez à la fac. Souvent, les professeurs, qui eux n'ont pas que des cours à donner puisque la plupart sont aussi chercheurs, trouvaient le temps de vous recevoir. Certes, ils n'étaient pas disponibles tous les jours, mais bien souvent avaient des horaires fixes où ils pouvaient être vus.
17 heures supplémentaires que vous resteriez en votre école, aucun doute que ce temps vous permettra de recevoir les éleves et de faire vos taches habituelles.

3) Ce que Royal dénonce, ce n'est pas que les enseignants aillent travailler pour acadomia. Elle dénonce plutôt le fait que les élèves soient désormais obligés de payer pour recevoir un service qui devrait être fourni par les enseignants au sein même du collège / lycée. En quelque sorte, elle prône un rapprochement élèves - enseignants.

4) Le fait de ne pas contrôler les horaires des enseignants peut donner lieu à des abus. On peut tout à fait s'imaginer qu'un enseignant délaisse son travail publique au profit de ses activités privées. C'est aussi pour éviter ce genre d'abus qu'une telle loi serait utile. Il n'est pas normal de payer deux fois pour l'éducation.

Écrit par : DaTroll | 12/11/2006

Qu'on ne vienne pas me causer des enseignants à l'université, oh non, surtout pas.

Écrit par : Mathieu | 12/11/2006

Heu, DaTroll, moi, je ne suis pas prof...
A qui est-ce que vous parlez?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/11/2006

"double scélératesse", j'adore ce néologisme délicat, qui m'a fait hurler de rire et que je trouve très à propos !

Écrit par : coralie | 12/11/2006

sans déc?
au dela des deux premières années vous connaissez des profs qui bossent trente cinq heures? je parle sur vingt quatres semaines annuelles d'école complètes, chiffre non atteint tous les ans...

vous allez nous faire mourir de rire nous les profs, et encore je vous parle que des CAPESiens comme moi, pas de mes chers collègues agrégés ou maitres de conf.

la vérité c'est que quelques uns (dont moi) considerant qu'ils bossent en gros a un petit mi temps, sur l'année, s'investissent ailleurs. Ca à eu donné de beaux mouvement: l'éducation populaire, Amnesty, les coop bio etc etc...

les autres se foutent de tout, disparaissent, se battent que trois jours à la rentrée pour leur putain d'emploi du temps, mais la comme des chiens, "mon lundi sacré, mon vendredi chéri".

Ségo, elle à rallié beaucoup de vrais porfs de gauche avec cette vidéo. Bravo.

Écrit par : baxter | 12/11/2006

Ah, je me suis donc fait rouler, cher collegue, puisque je travaille 35 samaines par année scolaire

Écrit par : EC | 13/11/2006

Ca l'fait bien.
Ca marche rudement bien, à droite comme à ... gauche.
La technique du bouc-émissaire.
Les juges, les flics, les profs. Tous responsables, en bloc.
Je sens que les médecins vont y avoir droit aussi, y'a pas de raison. Ca a failli commencer mais ce n'était pas d'actualité. Encore un effort, et on aura désigné chacun comme l'ennemi de tous les autres, par qui le malheur arrive.

Pourvu que Laurence Parisot et le Baron n'étranglent pas une hernie inguinale à force de hurler de rire.

Écrit par : christian lehmann | 13/11/2006

Le commentaire du docteur Christian m'a tellement fait rire que j'en ai fait ma phrase du jour !

Écrit par : Olivier Bonnet | 13/11/2006

Je parlais bien-sûr de son tout premier com', pas de celui ci-dessus - qui n'était pas en ligne au moment où j'écrivais le mien.

Écrit par : Olivier Bonnet | 13/11/2006

Il faut que nous fassions les efforts pour que nos enfants puissent profiter des bénéfices de la croissance d'aujourd'hui, car nous faisons payer à nos enfants le prix de nos erreurs d'aujourd'hui. C'est pourquoi j'ai décidé que les parlementaires seraient dorénavant attaché à leur chaise 45 heures par semaines, ce sont eux en effet qui doivent montrer l'exemple à toute la nation en tant que représentant de celle-ci. Et puis on ne peut pas plaisanter avec ses gens qui vont au restaurant à l'heure des délibération et qui se font encaisser la facture par le bon peuple qui travaille pour ces repas gastronomiques. Allez voir - je vous le dis - les 5 étoiles parisiens à l'heure des délibérations, allez voir. Alors pour la France, pour que demain soit meilleur qu'aujoud'hui, il convient, en toute rigueur, de contrôler les représentants du peuple si tant est qu'il respecte leur patriote. Aussi pour museler les pêchés de la politique ai-je décidé mes cherse compatriotes de mettre en place une commission de l'éthique altruiste puisque l'on sait que le politicien est doté d'un ego surdimensionné auquel il apparaît nécerssaire, dans cette conjoncture de globalisation, d'imposer uine morale et un contrôle dans le but de ne pas les laisser croire que nous aussi stupide qu'ils l'imaginent...

Écrit par : ango | 13/11/2006

ben remarquez quand on voit l'assemblée vide les 3/4 du temps , on de demande pour quoi ils sont payés
ils devraient pointer

Écrit par : lesyeux | 13/11/2006

Incroyable, elle n'a pas lu le projet de constitution, il n'y a jamais eu de référendum d'initiative populaire. Ségolène est une très bonne candidate socialiste, elle a tout pour les faire perdre ce qui sera une bonne chose.

Écrit par : GRD | 13/11/2006

Seb, je ne suis pas en désaccord avec toi quand tu dis:
"LF: toute la question est de savoir si on peut encore lui accorder le bénéfice du doute."

Mais comme il s'est prononcé contre la Turquie dans l'Europe, pour moi il n'y a plus aucun doute.

Écrit par : glomp | 13/11/2006

Ah ben voià tout s'explique Fontenelle ne vote pas...
Bien, une fois qu'on sait cela...

Pour la vidéo de Royal les choses sont dites en terme peu diplomatiques mais sur le fond évidemment qu'elle a raison... UNE FOIS QU'ON A BIEN EN TÊTE QUE LA VIDEO A ETE COUPEE PRECOCEMENT ET QU'A LA SUITE DE CE QUI A ETE DIFFUSE ELLE DIT QUE POUR MENER A BIEN CETTE "REVOLUTION" IL FAUDRA DES MOYENS SUPPLEMENTAIRES
Evidemment que ce serait mieux que les profs corrigent leur copies, préparent leurs cours au sein de l'établissement, en contact avec leurs autres collègues et à disposition des élèves (cours de rattrapage, mise au point individualisée)... on parle souvent de "communauté éducative"... Est-ce le fait de partir corriger ses copies et préparer ses cours chez soi, la "communauté éducative".
L'enseignement ce n'est pas (encore) du télétravail... il faut mettre les profs dans des conditions qui leur permette de travailler dans l'établissement et pas à leur domicile. C'est un but à atteindre....
La video est choquante parce que les propos sont sortis de leur contexte... une discussion sur le projet socialiste... avec dans la salle notamment des enseignants (dixit le communique de Serge BARDY ).... Qu'a-t-il été dit cinq minutes avant et cinq minutes aaprès... le terme révolution a-t-il déjà, dans cette discussion, été utilisé par un intervenant et c'est pour cela que Royal reprend ce terme de révolution ? Si oui que disait cet intervenant ?... toutes ces questions les fontenellistes ne se la posent pas manifestement...
On vous donne un bout de viande à mâcher et vous en vous souciez pas de savoir à quoi ressemblait la bête à laquelle il appartenait...

Écrit par : Jacques Adam | 13/11/2006

Vidéo déjà visionnée 400 000 fois ! Les profs seront enchantés d'apprendre qu'on les traite de feignasses au PS, chez les hiérarques ségoliens...

Ils constituaient pourtant les derniers bataillons du PS, alors que les ouvriers et les employés sont déjà parties.

Cette vidéo constitue le péché originel de Ségo, il lui collera à la peau jusqu'au bout de la campagne, un peu comme Jospin et sa sortie sur "Chirac, vieux, usé et fatigué", qui lui avait valu la défection de centaines de milliers de vieux électeurs socialistes...

Alex
www.levraidebat.com

Écrit par : Alex | 13/11/2006

Parenthèse, mais c'est sublime, magnifique...

Sur la page d'accueil de France Inter, l'on présente le fait que les trois candidats socialistes vont être invités, avec chacun leur photo. Et que voit-on :

MS Royal en 1 souriante et regardant l'objectif.
DSK en 2 regardant ailleurs tirant un peu la tronche
Fabius regardant le sol, plutot de profil, et pas heureux.

Déjà que cette radio de propagande avait l'inéfable Françoise Degois pour parler de sa sérénissime candidate favorite, mais là c'est le pompon tellement c'est drôle et gros.

Écrit par : Marcel vincent | 13/11/2006

Putain, heureusement que Jacques-l'a-dit. En fait, cette vidéo surprise a été prévue et organisée de longue date, en sous-main, par son staff pour lui permettre de répondre et d'exposer son "vrai" programme "socialiste". Sinon, on aurait pu croire que son programme éducatif se limitait aux chantiers de jeunesse.

Écrit par : Pescade | 13/11/2006

@ Jacques Adam
"Ah ben voià tout s'explique Fontenelle ne vote pas...
Bien, une fois qu'on sait cela..."

Oui, hein?
Une fois qu'on le sait, on se demande comment j'ose encore apparaître?

Sinon, pouvez actualiser: nouveau billet (moustachu).

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 13/11/2006

Je vous cite le propos tenu par Royal au "Grand Jury" RTL d'hier soir:

"Et je voudrais m'adresser en particulier aux jeunes. Parce qu'on les connait les jeunes qui sont aujourd'hui en train de passer les examens du CAPES, et pour lesquels les postes ont été divisés par 4, alors que les jeunes sont entrés il y a 3 ou 4 ans à l'Université sur la base d'une grande opération publicitaire faite par la droite leur disant "entrez dans le métier d'enseignant vous aurez des postes". Et en cours d'études, ils se sont vu réduire ce nombre de postes de débouchés par 4. Et ça nous, je remettrai à niveau le nombre d'emplois de débouchés pour les jeunes qui ont actuellement choisi ce métier d'enseignant et qui sont actuellement confrontés à des impasses."

Royal a dit, en début d'émission, que Jack Lang avait fait du bon travail à l'éducation nationale, et s'est réjouie de son ralliement. Ce que ne dit pas Royal, c'est que la "grande opération publicitaire" n'a pas été faite par la droite mais par le PS, alors que Jack Lang était Ministre, sous le gouvernement Jospin. Ce qu'elle ne dit pas, c'est que le PS a également divisé - par 3 - les nombres de postes au même moment.

Le 10 juin 2006, Guy publiait sur son blog un article que j'avais écrit sur le sujet, je l'en remercie d'ailleurs encore:

""Professeur. Et si l'avenir c'était vous?" titrait la très large campagne "d'information et de sensibilisation destinée à penser l'avenir dans le domaine du recrutement des professeurs et à valoriser auprès des étudiants le choix du métier de professeur" lancée en mai 2001 par le Ministre de l'Éducation Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Jack Lang.
Qui ne se souvient de cette "campagne nationale", et en particulier de la campagne télévisée ("conçue par Publicis") dont le but affiché était de "mettre en valeur la noblesse et les joies du métier d'enseignant"?
L'un des spots montrait un homme d'une quarantaine d'années courant dans la forêt en jogging et arrivant "à la croisée des chemins". "Il s'arrête, regarde dans toutes les directions. On comprend qu'il s'est un peu égaré. Voix-off: "Ca l'a vraiment touché ce coup de fil. L'un de ses anciens élèves en chandronnerie qui l'appelle pour lui dire qu'il vient d'entrer dans l'aérospatiale. Il y a était peut-être un peu pour quelque chose.

C'est avec des milliers de petites choses comme ça que la société se construit".

Voix-off + surimpression: "Professeur. Et si l'avenir c'était vous?"

Dans le passage du dossier de presse consacré à la campagne "d'information et de sensibilisation" on peut lire: "Près d'un professeur sur deux devra être remplacé dans les 10 ans à venir. Le Ministre, Jack Lang, a décidé de lancer une campagne d'information et de sensibilisation destinée à penser l'avenir dans le domaine du recrutement des professeurs et à valoriser auprès des étudiants le choix du métier de professeur.
En effet, il y a un vrai désir chez les jeunes de choisir ce métier. Le but est donc à la fois d'amplifier le mouvement et de programmer le futur au mieux."

Et maintenant voici l'évolution du nombre de postes ouverts aux concours de l'Agrégation et du CAPES de Philosophie (ils sont représentatifs de l'évolution des postes ouverts aux concours qui, toutes matières confondues, ont été diminués d'environ un trois milliers de 1997 à 2002) pendant la période durant laquelle la gauche, et le Parti Socialiste en tête, était en responsabilité:

Agrégation externe de Philosophie:
1997: 73 postes
1998: 60 postes
1999: 90 postes
2000: 80 postes
2001: 80 postes
2002: 82 postes

CAPES externe de Philosophie:
1997: 180 postes
1998: 130 postes
1999: 60 postes
2000: 50 postes
2001: 53 postes
2002: 60 postes

Au moment même où la gauche, le Parti Socialiste, à grand renfort d'une campagne visant à "maintenir et à renforcer l'élan vers les métiers de l'éducation" présentait des "perspectives de recrutement pour les prochaines années" dans le cadre d'un "plan pluriannuel de création d'emplois et de recrutement de professeurs", elle divisa par trois le nombre de postes ouverts aux milliers d'étudiants qu'elle incitait à préparer le CAPES et les concours.

À titre de comparaison la droite "ne" l'a, depuis, divisé "que" par deux (de 60 postes au CAPES en 2002 à 30 postes en 2006, et de 82 postes à l'Agrégation en 2002 à 47 postes en 2006).

L'Éducation et la Recherche sont aujourd'hui encore affichées par le Parti Socialiste comme des priorités."

http://birenbaum.20minutes-blogs.fr/archive/2006/06/10/des-promesses.html

Écrit par : Mathieu | 13/11/2006

G pavu vot' vidéo, les mecs, mais pour sûr la Mère Ségo, en apparté si j'comprends bien, elle a dérapé et dans une montée de testostérone caféïné elle a eu une bouffée mégalo et a pondu une solution "révolutionnaire", un truc "too much darling" parce qu'avec la pression que vous lui mettez, la tite chérie, je comprends que ça lui enfle les neurones. Bravo pour votre vigilance et d'accord pour contredire vertement les "responsables" qui mentnt, trichent déforment ou exagère. Mais ne perdons pas de vue le cap les amis, c'est maintenant (ou la prochiane fois) qu ela France peut s'offrir une 1ère Dame de France qui ne soit pas seulement la potiche de...
TiScrib' (paire père)

Écrit par : TiScrib | 13/11/2006

http://62.233.40.83/0/16/72/01/dessins/video-sego2.jpg

Les joyeusetés autour cette curie me dégoutent ...

Vous êtes manipulés mais ne semblez pas vous en rendre compte, vous tirez des conclusions et lancez de véritables fatwas sur quelques bribes tirés d'un débat qui a été tronqué, alors que nous n'avons aucune information du contexte et des interventions antérieures ou postérieures à ces bouts de phrases.

La critique oui, elle est nécessaire et même vitale, mais argumentée, raisonnée, honnête ! Ce genre de critique ad-hominem j'appelle ça de la malhonnêteté ...

Écrit par : Alain | 14/11/2006

Te fatigue pas Alain... Elle a mis en ligne la vidéo "intégrale" soi-disant, qui ne change rien sur le fond. Sauf qu'elle est expurgée du passage où Pimprenelle dit "je ne vais pas le crier sur les toits, pour ne pas prendre des coups des syndicats enseignants".
Ségolène est une baudruche qui se dégonfle à vitesse grand V. C'est ma note du jour sur mon blog : tous ceux qui la critiquent sont des "machos" : mouarf !

Écrit par : Olivier Bonnet | 14/11/2006

6 commentaires sur les 5 derniers : c'est qui le king des commentateurs de VLF!, hein ?

Écrit par : Olivier Bonnet | 14/11/2006

Euh non, 5 commentaires sur les 6 derniers, l'exaltation m'exalte !
Bref, ça fait bien 6, là, non ?
Mouarf !
(Mwârf)

Écrit par : Olivier Bonnet | 14/11/2006

moi, j'ai une idée sur le pourquoi de la diffusion de cette vidéo.

J'ai reçu en tant que membre du parti, un magazine formidable il y a deux semaines: l'hebdo des socialistes. Il s'agit en cette fin de campagne de la propagande des trois candidats. Figurez-vous que SR y parle d'éducation et qu'elle y dit exactement le contraire de ce qu'elle a dit dans cette soirée fermée. Y aurai-je assité moi-même, que j'aurai cherché à me procurer la preuve de ce double discours afin de le diffuser et de mettre SR en face de ses contradictions... Je remercie donc vivement ce monsieur, et espère qu'il ne sera pas sanctionné, ca rfinalement ce n'est qu'une réponse claire à un article diffusé par la candidate!
Si vous ne me croyez pas, procurez-vous ce magazine formidable, n°422 du 28 octobre 2006 et lisez la page 7...

Amitiés
Poline

Écrit par : poline | 15/11/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu