Avertir le modérateur

28/11/2006

Le Capitalisme N'a Pas L'Intention De Se Laisser Emmerder Par Quelques Centaines De Milliers De Nègres Dépecés

medium_jpg_Darfour-guerre-447x297.jpg

J'étais en train de rédiger un billet un peu rugueux sur Well, marchand de chaussettes, qui délocalise en Chine (où l'esclave est moins coûteux et mieux discipliné que dans le Gard) sa production.

J'en étais à préparer un assez long développement sur le côté fanatiquement ordurier du capitalisme, qui s'accommode au mieux des pires totalitarismes, aussi longtemps que le massacre des opposants ne fausse pas les règles d'une libre et saine concurrence.

J'étais, en somme, déjà pas mal énervé.

Et c'est là que j'ai reçu d'un camarade le document suivant, que je vous restitue sans trop de commentaires - car ils seraient, je crois, superflus.

Je vous demande juste, pour bien l'apprécier, à sa juste valeur, de vous rappeler ce qui se passe, en ce moment précis, au Darfour (Soudan).

Ayez, d'abord, une pensée pour les centaines de milliers de personnes qui ont déjà été, là-bas, violées, dépecées, massacrées.

Pour les centaines de milliers d'autres, qui attendent leur tour.

Qui vont crever, dans une indifférence polie du reste du monde...

Deux millions de réfugiés...

Maintenant, lisez.

Lisez bien ce qui suit.

Et laissez-vous gagner par la rage...

PAR LA RAGE...






"La Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris, la Chambre de Commerce Franco-Arabe et la Maison de l’Afrique ont le plaisir de vous convier au séminaire :

« LE SOUDAN, UN MARCHE A DECOUVRIR »

Mercredi 29 novembre 2006, de 9h30 à 12h30 à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris - 27 avenue de Friedland - Paris 8ème, avec S.E.Dr Awad Ahmed al-Jaz, Ministre de l’Energie et des Mines et S.E.Dr Malek Agar Ayar, Ministre de l’Investissement

Le Soudan, traditionnellement agricole, œuvre à devenir un important producteur d’hydrocarbures. Grâce à sa production pétrolière, estimée à 500 000 b/j, le Soudan jouit actuellement d’une croissance régulière (+7% en 2004 et +8% en 2005). Les efforts des autorités soudanaises ont permis au pays de réhabiliter ses infrastructures et de développer des projets dans les secteurs de l’agriculture et des petites industries.

La présence française, hors pétrole, est peu significative. Cependant, le pays offre des opportunités d’affaires intéressantes dans les secteurs de l’énergie électrique, des transports, des TIC, de l’industrie sucrière ou encore des biens de consommation courante, des biens d’équipement, des industries agroalimentaires et des produits pharmaceutiques.

[...]

PROJET DE PROGRAMME
9h30
Accueil des participants.
10h00
Mot de bienvenue de M. Jean Courtière, Membre de la CCIP, Vice-Président de la CCIP – Hauts-de-Seine.
Interventions de M. Pierre Rozek, Président de la Chambre de Commerce Franco-Arabe et du Dr Saleh Al Tayar, Secrétaire Général de la Chambre de Commerce Franco-Arabe.
10h15
Principaux projets de développement et opportunités d’investissement par S.E.Dr Malek Agar Ayar, Ministre de
l’Investissement.
10h45
L’industrie pétrolière au Soudan, situation actuelle et perspective d’avenir par S.E.Dr Awad Ahmed al-Jaz, Ministre de l’Energie et des Mines.
10h45
Questions Réponses.
11h30
Situation économique du Soudan et principaux projets d’équipement par M. Vincent Schneiter, Conseiller Economique et Commercial, Chef de la Mission Economique de Khartoum.
11h45
Choisir le bon moyen de paiement par M. Philippe Petitgas, Directeur Régional Moyen Orient/Afrique et M. Patrick Jacquet, Senior Country Manager (Banque Natexis).
11h55
Témoignage d’entreprise par M. Christophe Peschaud, dirigeant (entreprise Peschaud/logistique Industrie pétrolière).
12h05
Présentation de la Foire Internationale de Khartoum par M. Christian Valery, Directeur Associé (BOI / Bureau des Opérations Internationales).
12h15
Questions-Réponses.
12h30
Déjeuner.
14h00
Entretiens individuels."

Commentaires

J'ai envie de vomir...

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/11/2006

Paul Quilès
Vice-président de la commission des Affaires étrangères




Mesdames et Messieurs les directeurs de rédactions




Madame la Directrice,
Monsieur le Directeur,


Je souhaite vous parler du Darfour et j’espère que ces quelques lignes retiendront votre attention.
Ayant présidé la mission parlementaire d’information sur le génocide rwandais, je suis particulièrement sensible au déroulement du drame que vit le Darfour depuis 3 ans. A plusieurs reprises(1), je suis intervenu pour attirer l’attention du gouvernement français sur l’inefficacité de la Communauté internationale face à la dégradation tragique de la situation.
Malheureusement, les inquiétudes que je manifestais il y a 2 ans sont devenues de tristes réalités, avec un terrible bilan : 300 000 morts, 2,5 millions de déplacés, menacés par la famine, les épidémies et la mort.
Certes l’Union Africaine et l’ONU ont déployé des efforts pour aboutir à un accord de paix, mais la complexité des relations entre les parties n’a pas permis d’aboutir à une cessation des exactions et des massacres.
J’ai du mal à accepter l’idée que, dans quelques années, des campagnes viendront dénoncer -peut-être violemment- l’apathie ou l’inefficacité de notre pays et de la Communauté internationale devant ce génocide. Je suis convaincu qu’une prise de conscience est indispensable et je crois qu’elle est possible, grâce au rôle considérable des médias dans la formation des idées. Je constate en effet que les campagnes médiatiques n’ont pas seulement un impact sur l’opinion publique, mais qu’elles peuvent aussi faire réfléchir les décideurs nationaux, voire internationaux.
Bien entendu, il n’est pas question pour moi de vouloir peser par ma démarche sur votre libre choix de programmation. Je souhaite simplement vous sensibiliser sur le rôle, à mes yeux fondamental, que vous pourriez avoir pour réveiller les consciences et déclencher un mouvement d’opinion susceptible d’influencer les décideurs.
Je vous remercie de l’attention que vous voudrez bien porter à ma suggestion et vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, l’assurance de mes salutations les meilleures.



Paul Quilès
Ancien Ministre de la Défense

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/11/2006

Bon, encore un texte, et j'arrete, je ne vais pas squatter ton blog :




22 novembre 2006 – Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, Jan Egeland, a exhorté aujourd'hui le Conseil de sécurité et la communauté internationale dans son ensemble à prendre ses responsabilités pour protéger les populations civiles du Darfour où 4 millions de personnes ont maintenant besoin d'une assistance humanitaire.


« L'échec du gouvernement soudanais à protéger ses propres citoyens, y compris dans les zones où les rebelles ne sont pas présents, est scandaleux. De même que l'échec de la communauté internationale à assumer ses responsabilités, un an après l'engagement pris par les leaders du monde entier de protéger les civils quand les gouvernements y échouent », a déclaré le Secrétaire général adjoint devant le Conseil de sécurité.


Jan Egeland était venu présenter aux membres du Conseil de sécurité les conclusions de sa visite au Darfour effectuée la semaine dernière pour évaluer la situation sur le terrain (dépêche du 20.11.06).


Alors qu'un accord sur le déploiement d'une mission mixte de l'Union africaine et des Nations Unies semble avoir été conclu jeudi dernier, à l'occasion de la réunion de haut niveau d'Addis-Abeba, le Secrétaire général adjoint a fait état d'un contraste frappant entre la volonté affichée au niveau diplomatique et la réalité qu'il a constatée en personne sur le terrain, souligne un communiqué de l'ONU (dépêche du 17.11.06).


L'armement des miliciens se poursuit, au mépris des résolutions du Conseil de sécurité, de même que le recrutement d'enfants et d'adolescents dans les camps de personnes déplacées, a affirmé Egeland.


Les attaques et les actes de banditisme commis par les miliciens ont rendu 95% de toutes les routes du Darfour impraticables par les personnels des Nations Unies et des ONG. Par conséquent, de plus en plus de camps de réfugiés sont coupés d'une assistance véritable, voire de toute assistance, a-t-il expliqué.


« Les forces gouvernementales, les miliciens, les groupes rebelles, et un nombre important de groupes armés tchadiens errent librement à l'intérieur des camps, semant la terreur et la peur », a-t-il encore déploré.


Le Darfour est aujourd'hui le théâtre de la plus vaste opération humanitaire du monde, avec près de 14 000 employés locaux et internationaux déployés dans la région. Ce personnel humanitaire doit faire face aux quatre millions de personnes qui nécessitent aujourd'hui une aide d'urgence dans la région, dont deux millions sont des personnes déplacées.


Les gens y meurent au rythme d'environ 10 000 par mois, toutes causes confondues, y compris des attaques perpétrées par les miliciens, qui répandent la terreur dans les camps et dans les villages.


Si cette opération humanitaire, la plus importante au monde, venait à échouer, la spirale s'aggraverait au-delà de toute mesure, a prévenu Jan Egeland.


Le moratoire sur les restrictions aux opérations humanitaires reste en vigueur au Darfour, et devrait être prolongé, mais n'est absolument pas respecté sur le terrain, a-t-il encore dénoncé.


Jan Egeland avait du écourter sa visite au Darfour, les autorités soudanaises ne l'ayant pas autorisé à y circuler librement. Il lui avait été interdit de se rendre dans quatre des six localités qu'il avait choisies afin d'évaluer en personne la situation humanitaire sur place (dépêche du 17.11.06)

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/11/2006

La prochaine fois qu'un tordu vient vous chanter les vertus du marché...
L'"éthique"...
La "responsabilité"...
Dites-lui de se les foutre au cul.
Et prévenez-le qu'un jour...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/11/2006

"Choisir le bon moyen de paiement par M. Philippe Petitgas"

Et choisir le bon moyen de paix, men ? Non ?

Je savais que j'aurais dû aller me coucher... je le savais. Mais c'est pas vraiment ce que j'appelle un billet "tisane"... pas vraiment.

Faîtes de beaux rêves (capitalistes!) si vous pouvez...

Écrit par : Anne | 28/11/2006

Pour votre information,


http://www.ccip.fr/index.asp?idlangue=5&idmetapage=57&menu_corpo1=1

Le Président de la CCI, Pierre SIMON, Docteur en droit, Diplômé de l'Institut d'études politiques de Lyon

Directeur général du Crédit du Nord (Groupe Paribas).
Il participe à la restructuration lourde de ce dernier, qu'il quitte en 1994 ; il en est le Président d'Honneur.

En 1997, il est Directeur Général de l'Association Française des Etablissements de Crédit et des Entreprises d'Investissement. Qualifié de "Monsieur Euro", il présidera, dans le cadre de ses fonctions, le Comité de Pilotage de l'Euro de la place financière.


Monsieur Euro, restructuration lourde d'une banque, etc etc... Beau Palmares !

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/11/2006

" Et prévenez-le qu'un jour..."
Des menaces Fontenelle? Où alors tu n'as pu terminer ta phrase, terrassé par l'émotion?
En tout cas c'est beau comme du Zola ta colère. Lamothe très bien aussi comme d'habitude.
C'est pas le tout les gars, je dois aller dormir. Demain je bosse moi. Je dois m'occuper des vieilles machines que je récupère et les expédier en Afrique justement.
Eh oui pendant le massacre les affaires continuent, et la vie aussi, c'est la dure loi du sport. C'est pas nouveau les petits gars, vous n'avez pas inventé l'eau chaude.
Si l'union africaine et l'ONU n'arrivent pas à arrêter le massacre, c'est pas Quilès ni Fontenelle ni Lamothe ni moi qui allons le faire, faut être raisonnable.
On pourrait peut-être demander à Bush?

Écrit par : mwarf | 28/11/2006

Et en plus la femme sur la photo nous fait un bras d'honneur!
Qu'est-ce que t'es taquin Fontenelle.

Écrit par : mwarf | 28/11/2006

Souhaitant souscrire au séminaire "LE SOUDAN, UN MARCHE A DECOUVRIR", j'aimerais savoir si des petits darfours seront mis à la disposition des intervenants. Parceque les ferrero rochers, au bout d'un moment, ça donne la colique cholérique.

Écrit par : glomp | 28/11/2006

Sébastien,

Je comprends votre colère mais je voudrais tout de même tempérer un peu : l’horreur humanitaire et les exactions dans le Darfour sont une honte infâme pour la communauté internationale qui fait mine de regarder ailleurs, cela est indiscutable.
En revanche, la pauvreté endémique de ce pays (qui, d’ailleurs, n’est pas étrangère au drame en question) est telle que fustiger des investisseurs privés qui y vont - quand bien même ils n’y vont certainement pas par bonté d’âme ni altruisme, mais plutôt avec un cynisme certain – n’est pas nécessairement une position juste vis-à-vis de la population Soudanaise.
D’une manière générale, vous le savez, tous les maux de l’Afrique découlent de la pauvreté. Le dévoiement de la démocratie et l’inexistence de l’Etat de Droit sont largement la conséquence du sous-développement, en ce sens qu’il perpétue les systèmes tribaux de rapport de forces politique et favorise la prééminence d’une classe politique tyrannique sur des populations exsangues.
Certes les investissements étrangers, dans le court terme, jouent le jeu des régimes politiques voyous, mais dans la durée, les emplois créés et les revenus additionnels renforcent les populations, de sorte que le soutien rampant de ces capitalistes pour ces régimes devient de moins en moins tenable. C’est un peu ce qui s’est passé dans certains pays d’Asie du Sud-est ou d’Amérique Latine.

A propos, vous évoquiez la Chine à propos de délocalisations, il se trouve que la très communiste Chine Populaire a livré une grande partie des armes qu’utilise Omar El Béchir pour massacrer allègrement au Darfour et bloqué le Conseil de Sécurité de l’ONU pour une intervention plus massive là-bas, ce qui permet à cette future hyper-puissance de prendre une grosse option sur le magot pétrolier Soudanais.
C’est aussi pour cela qu’il ne faut pas trop vite condamner les méchants capitalistes Français. Un équilibrage des influences est nécessaire.

Je sais, ce monde est dégueulasse.

Écrit par : Observateur_alien | 28/11/2006

La langue de bois ! Attention Observateur-Alien, tu vas avaler une écharde.
La colère est juste, seule bonne inspiratrice. Alors ton discours fadasse, pour expliquer, et donc accepter, la laideur de ce monde, j'en ai marre de l'entendre.

Écrit par : Caroline | 28/11/2006

Heu, si on imprime le post on est aussi conviés c'est ça? au moins au déjeuner a 12h30? faut pas laisser perdre hein.
Foutre au cul, tu te vantes sébastien, quant à "un jour", des promesses, toujours des promesses.
"Un jour", tu seras un petit vieux, et c'était hier.
Bons baisers de Bamako, à sec.

Écrit par : baxter | 28/11/2006

@Caroline,

Je ne demande qu'a entendre ce que tu proposes concretement dans ta colere... Dans le cas precis du Soudan par exemple.

Une colere oui, mais agissante.

Écrit par : Observateur_alien | 28/11/2006

Je suis comme l'observateur Alien. Si personne ne va là bas pour y apporter un peu de prospérité, jamais le pays ne s'en sortira. Les capitalistes sont l'avant garde de notre civilisation, ils représentent les pionniers allant cultiver une terre vierge et ne demandant qu'à être dépucelée ! Sans eux, les soudanais resteraient tous dans la misère... Grace à eux, certains peuvent travailler. Et comme tout le monde le sait, le travail c'est la santé et la dignité. Voilà. Vous avez vraiment tous mauvais esprit. C'est grace à ce genre d'actions que le génocide va se terminer.

Écrit par : Fred., de L. | 28/11/2006

Pour en savoir plus sur la situation au Darfour, y'a intérêt à lire soi-même à droite et à gauche, sur le net par exemple, parce que la presse traditionnelle n'en parle que peu.
C'est donc ce que j'ai fait. Et ça fait froid dans le dos.

Mais allez-y mesdames messieurs les investisseurs, faites des "affaires" avec le Soudan, dont le gouvernement est complice de l'état actuel des réfugiés du Darfour.

Brassez les dollars et les euros en dansant sur les cadavres des réfugiés.
Aucun scrupule, c'est ça le capitalisme.
Ordures !

Écrit par : GeoTrouvetout | 28/11/2006

@ Observateur

Tu dis que: "Certes les investissements étrangers, dans le court terme, jouent le jeu des régimes politiques voyous, mais dans la durée, les emplois créés et les revenus additionnels renforcent les populations,"

Et moi je dis: Il y a d'autres façons d'enrichir (au sens libéral du terme) un pays qu'en se proposant pour distribuer ses ressources pétrolières. On peut par exemple y développer le micro-crédit, l'agriculture et l'artisanat de qualité (pour exporter), le tout sous forme de coopératives ... il y a pléthore d'opportunités saines.

Écrit par : glomp | 28/11/2006

Bruno lamotte t'es exclus du parti, tu te ratrappes!
Il est un peu plus que temps de se rapeller le Darfour! J'dis ça mais cela fait quinze ans que de tchad et le Soudan sont en guerre pour une simple histoire de pétrole.
le Darfour est le prémice d'une guerre mondiale ou le marché sera établi entre les Etats unis et la Chine! Point. D'ailleurs le PS était au pouvoir je crois avec un ministre de la Guerre! ha oui la Yougo c'était bien plus branché. Au fait il y a longtemps que l'Afrique n'attend plus rien de la France. Les USA et surtout la chine paient bien mieux.

Écrit par : martingrall | 28/11/2006

Juste pour savoir pourquoi mon post au sujet de Marianne a été supprimé.
On ne peut plus poster de commentaires pour le billet d'hier...
Une explication serait bienvenue !
Désolée pour l'intrusion.

Écrit par : Liberté | 28/11/2006

Seb je te dois mon premier haut le coeur virtuel, je n'ai pas vomis. Un evieille colère.
Faire du fric avec la mort! Seule la France peut oser!
Cette France de la mort universelle!
Un jour il faudra apprendre à dire la vérité! La france protège trois banques privatisées de la demande d'un pays Africain. Bilan 385 milliards de dollars détournés.
ça va saigner!

Écrit par : martingrall | 28/11/2006

@glomp

Pour ce qui concerne spécifiquement le Soudan, pour l'agriculture cela risque d'être assez difficile puisque c'est plutôt désertique. Au moins ils ont la chance d’avoir un peu de pétrole.

Maintenant, pour le micro-crédit en général, ce n'est qu'un pis-aller qui permet, certes, de sortir d’une pauvreté abjecte pour au moins assurer la subsistance. « C’est déjà ça » dirait Souchon, mais un vrai développement qui permette de financer des infrastructures d’éducation, de santé etc., il n’y a malheureusement que l’industrialisation (y compris de l’agriculture) qui le permette. On ne peut pas perpétuellement demeurer dans une logique de survie.

Écrit par : Observateur_alien | 28/11/2006

l'Horreur.

le malheur des uns pouvant faire le bonheur des autres.

comme si l'humanité pouvait continuer à avancer dans un tel déséquilibre.

Écrit par : céleste | 28/11/2006

@celeste

L'humanite, elle avance ???

Écrit par : Observateur_alien | 28/11/2006

@ Observateur

Il faut surtout voir dans mon commentaire le "pléthore d'opportunités saines" (autres que la distribution de pétrole).

Et remarquer mon utilisation hyper-professionnelle du "par exemple". Inutile donc que tu essayes d'analyser mon exemple avec ta vision des choses, car je peux alors t'en sortir un autre (d'exemple), vu qu'il y en a pléthore ...

Écrit par : glomp | 28/11/2006

@ Observateur_alien
J'insiste sur:
le côté fanatiquement ordurier du capitalisme, qui s'accommode au mieux des pires totalitarismes, aussi longtemps que le massacre des opposants ne fausse pas les règles d'une libre et saine concurrence.
Mais ça me fascine qu'il y ait encore des gens pour affirmer que c'est justement les gentils ninvestisseurs qui vont finalement sauver le monde...
Où et quand cela se serait-il vérifié?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/11/2006

Je suis effarée. Mais quel cynisme ! Il y a des millions de personnes déplacées, terrorisées, massacrées et tout ce que vous trouvez à dire (pour certains), c’est « pour ceux-là, on ne peut rien faire, occupons-nous d’apporter la prospérité à d’autres ».

Depuis quand les pays occidentaux ont–ils apporté la « prospérité » dans les pays africains ? Pourtant ils ont été toujours là, tels des vautours, à piller leurs ressources, à exploiter la population, à mettre en place leurs dirigeants fantoches et à assassiner les opposants au régime qui voulaient véritablement apporter du bien être à leur peuple.

Et la dette ? Qu’est-ce que c’est la dette ? C’est le remboursement des intérêts de l’énorme prêt accordé par l’Occident à ces gouvernements corrompus pour refiler des marchés colossaux à leurs chères entreprises privées occidentales qui ont réalisé des projets pharaoniques au détriment des populations locales.

Alors qu’on ne nous dise pas que les entreprises privées vont apporter le bien-être là-bas. Apportent elles du bien-être dans leur propre pays, si ce n’est à quelques bienheureux? Font-elles du sentiment ? Si oui, elles ne fermeraient pas brutalement les usines sur place pour aller cyniquement ailleurs, dans des pays où les droits n’existent pas.

Quant au Soudan, il y a du pétrole. Il pourrait donc être assuré d’accéder à la prospérité qui bénéficierait directement à la population. Mais QUI exploite le pétrole ?

Quant à nous, à notre niveau, nous ne pouvons certes RIEN faire pour arrêter tout ça, si ce n'est dénoncer et alerter les autres, mais les gouvernements, eux peuvent tout. Ils ont bien réussi à envahir des pays pour soi-disant renverser des régimes totalitaires et faire de ces pays des cloaques sectaires.

Quant à l’humanitaire et autres concerts pour l’Afrique, ils cautionnent (inconsciemment, j’espère) les exactions des précédents, qui s’exemptent alors d’afficher une certaine compassion, même feinte.

Les abominables Bush ont réussi à "vendre" à leurs concitoyens la nécesité des guerres en Irak. On voit où cela a mené.

Pouvons-nous faire confiance aux néo-libéraux, quand on sait – quand on VOIT - qu’ils veulent s’approprier les ressources de la terre, peu importe si les êtres humains sont jetés dans la terreur et la guerre civile, après avoir essuyé les bombes des « démocrates » ?

Arrêtons avec l’angélisme, avec la théorie du « trickle down » de Reagan. Tout être humain a le droit de vivre dans la paix et d’accéder à l’éducation et aux soins. Et pas seulement les quelques-uns qui se chargent d’exploiter le reste. Point.

Désolée, Sébastien, j’ai été un peu prolixe, mais ce que j’ai lu dans certains commentaires m’a révoltée.

Écrit par : emcee | 28/11/2006

OUi bien sur , Mais, il ni a pas que les français qui font hyènes!

Washington, le Musée de l'Holocauste attire l'attention sur la crise en projetant, la nuit, des images du Darfour sur l'un des murs extérieurs de son bâtiment du 20 au 26 novembre.

Ces images sont présentées afin d'amener le public à prendre conscience du fait qu'il faut stopper la catastrophe humanitaire au Darfour de toute urgence, a déclaré Fred Zeidman, président du conseil d'administration du Musée de l'Holocauste.

Ces images attirent l'attention des États-Unis et du monde sur la souffrance des populations civiles au Darfour, a affirmé Andrew Natsios, l'émissaire du président au Soudan, le 20 novembre, lors de l'inauguration de cette exposition.

Le Musée souhaite présenter ces images afin que le public saisisse mieux ce qu'est la situation au Darfour, a déclaré Omar Ismaïl, un réfugié du Darfour, le même jour. Ce que ces images ne peuvent toutefois pas montrer, a-t-il ajouté, c'est la vie détruite de ces gens.

On peut également voir ces images sur le site Web du musée de l'Holocauste.

Écrit par : martingrall | 28/11/2006

@Sebastien
"Où et quand cela se serait-il vérifié ?"

Bah, ca s'est "un peu" vérifié, dans "certains pays d'asie du sud-est et d'amérique latine".. puisque c'est observateur_alien qui te le dit.

Et si les investissements de capitaux étrangers ont "un peu" sauvé les pauvres de ces continents, pourquoi n'en feraient-ils pas autant en afrique noire ?... regarde ce qui se passe déjà au...euh non en... ah ben non, non plus...

Écrit par : Thau | 28/11/2006

@ emcee
Mais je t'en prie: c'est fort bien dit.
@ Liberté (j'avais pas vu ton commentaire):
Parce que l'"info" que tu rapportais N'EST PAS dans "Une imposture française" (excellent bouquin), ce qui est quand même un peu gênant...
@ baxter
Voui, j'ai l'impression qu'"un jour" finit régulièrement par arriver, où les miséreux finissent par s'énerver un peu.
Note: je peux me tromper.
On verra, hein...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/11/2006

Chez Billets d'Afrique, ils mettent en ligne progressivement et ils ont un moteur de recherche, c'est pratique :

http://www.billetsdafrique.info/recherche.php3?recherche=soudan&pas=32

Écrit par : Ouaille | 28/11/2006

observateur_alien :

"fustiger des investisseurs privés qui y vont - quand bien même ils n’y vont certainement pas par bonté d’âme ni altruisme, mais plutôt avec un cynisme certain – n’est pas nécessairement une position juste vis-à-vis de la population Soudanaise."

Martingrall :

"OUi bien sur , Mais, il ni a pas que les français qui font hyènes!" :



Ah, mais ça change tout ! Quels cons, quand même, ces Koffi Annan, Jon Egeland et Paul Quilès, de nous dire qu'il y a 10.000 personnes qui meurent chaque jour !

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/11/2006

@ Bruno
Je ne crois pas que martin soit en désaccord avec toi!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/11/2006

Bruno, C'estbien Richard qui était ministre PS de la guerre lors du dérapage Tchadien. Aujourd'hui on parle du darfour par que Mia Farrow l'actrice et Rubistein en parle!

Dans, Il faudra un jour dire la vérité! Dire qu'à chaque fois qu'un génocide doit, et peut être évité, Des Juifs se trouvent en première ligne! Pas une seule action sans qu'ils soient présents. Partout tout le temps! Pourquoi, Mia farrow a été bléssée en 2004 au Tchad, elle y est encore en 2006.

Écrit par : martingrall | 28/11/2006

Je propose qu'ils invitent Alain Souchon pour faire l'animation de cette belle journée.

Pour vouloir la belle musique,
Soudan, mon Soudan,
Pour un air démocratique,
On t'casse les dents.
Pour vouloir le monde parlé,
Soudan, mon Soudan,
Celui d'la parole échangée,
On t'casse les dents.
Oh, oh, oh, et je rêve
Que Soudan, mon pays, soudain, se soulève...

Écrit par : Christophe Thill | 28/11/2006

@ tous :

Je n'en pense pas moins que vous sur Obs alien. Du moins sur la premiere partie du message. Mais vous avez de ce fait oublie la seule partie importante dans ce qu'il dit.

La chine. En fait, le Soudan est un lieu de haute concurrence pour le marche des armes, et de la formation des militaires, qui impliquent des relations diplomatiques sur le long terme. Les puissants de ce monde ne regardent pas ailleurs, ils regardent bien dans cette direction. Pourquoi la Chine s'occupe-t-elle de l'Afrique personne ne se pose la question. Pourquoi tout le monde a passe sous silence le sommet de Sanghai ou l'Asie centrale a ete partagee par la chine, la Russie et l'Iran ? Et pensez aux revolutions Rose et oranges ou les ONG du congres US ont joue le role d'organisateur. Il ne faut pas se perdre dans l'emotionnel. C'est une nouvelle guerre par moyen interpose qui se produit. Le darfour est l'exemple le plus cruelle. La guerre - parce qu'il s'agit d'une guerre - qui a lieu la-bas est aussi un champ de bataille interetatique. Vous compremdrez que je ne suis pas surpris par le document. Au contraire cela va dans le sens des evenements, et c'est degueulasse. Mais on tourne vraiment autour du sujet central : les interets ciniques des uns et des autres. Vous voulez resoudre ce probleme alors c'est au conseil de securite de l'ONU qu'il faut aller et dans les ministere de la defense des protagonistes dans l'ombre. C'est un sentiment d'impuissance tres frustrant.

Écrit par : ango | 28/11/2006

@ Seb :
Ca y est j'ai dormi 7 heures ! Comme c'est bon !

Écrit par : ango | 28/11/2006

@ martingrall,

Perso, je me fous un peu de Mia Farrow (je préfère Woody Allen...).

Ensuite, sur le fond :

1) P. Quilès est intervenu sur la question dès janvier 2004, dans son intervention auprès du Secrétariat Général de l'ONU

2) La catastrophe du Darfour a débuté en fin 2003... A moins qu'Alain Richard ait fait partie du gouvernement Raffarin, je ne vois pas ce qui te permet de dire cela...

3) Je ne vois pas ce qu'un Ministre de la Défense aurait dû faire ! C'est du domaine des affaires étrangères !

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/11/2006

Bruno, la guerre du Darfour a débuté en 1998 lorsque le soudan a signé un contrat d'exclusivité en fourniture de Pétrole à la Chine contre l'avis des USA.
D'après toi pourquoi le Rwanda peut limoger l'ambassadeur de France comme s'il allait pisser, pourquoi la cote d'ivoire!
Nous sommes dans une phase Good morning Rwanda, le tchad n'en est que l'indochine, et le viet africa nam les chinois et les américains savent comment cela se fait. Et comment on est gagnant gagnant des deux côtés du pacifique.

Écrit par : martingrall | 28/11/2006

martingrall, il va falloir reprendre tes infos !

La guerre du Darfour est une guerre entre le Tchad et le Soudan, qui n'a que peu à voir avec du pétrole. C'est une guerre politique. Elle a bien débuté, me semble-t-il, en 2003...

En 2004, Renaud Muselier déclarait : "Je crois fermement qu’il ne s’agit que d’une guerre civile", "Un génocide implique qu’on n’aime pas beaucoup les gens qu’on extermine. Pensez-vous sincèrement que, s’il y avait génocide, les milices pro-gouvernementales auraient systématiquement violé des milliers d’Africaines avec autant d’entrain ? Voyons... la bandaison papa, ça n’ se commande pas...".

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/11/2006

@ Bruno :

Crois-tu vraiment que, ce qui concerne les militaires et la securite, relevent du ministere des affaires etrangeres ?
Et j'insiste la formation des militaires !!!! C'est tres important parce que cela cree du lien, du fric, des complicites et le petrole. Qui controle en cas de guerre ? Qui sont les seigneurs de guerres (c'est une expression consacree et qui n'a rien de positif) ? Mais c'est evident. C'est pas que personne ne regarde, tout le monde regarde et veut bouffer le gateau. Dans cette logique cinique, le reste est collateral.

Écrit par : ango | 28/11/2006

@Sébastien et quelques autres

Je n'ai pas dit que les investisseurs sauveraient le monde... Mais le non investissement tuera l'Afrique (est-elle encore vivante d'ailleurs?), cela j'en suis convaincu.

Maintenant on peut discuter sur quand et comment y investir, c'est vrai, je dirais même, qu'il FAUT en discuter. Et le faire.

C'est la même logique qu'en Irak avant la guerre, l'embargo ce sont les plus démunis qui en ont souffert.

Alors voila : ce que je déplore dans votre posture c'est que vous avez l'indignation facile mais que vous ne proposez rien en échange. Ce n'est pas constructif.

Peut-être que je suis un peu cynique, je l'admets, la raison est que j’en viens de l’Afrique, je sais comment ça marche. Quand on y vit à temps plein on a vite fait de mettre les grands sentiments dans la poche et d’accepter avec résignation tout ce qui pourrait contribuer à soulager la misère qui y règne.

Contrairement à ce que vous semblez penser je ne suis pas un néolibéral forcené, je ne partage pas l’enthousiasme de Fred sur « Les capitalistes sont l'avant garde de notre civilisation, ils représentent les pionniers allant cultiver une terre vierge et ne demandant qu'à être dépucelée ! ». Mais on ne peut pas raisonner tout en noir ou tout en blanc. Certes les gens d’affaires font du pognon sur le dos de quiconque se présente, mais ils créent aussi de la richesse et des emplois. Et il y en a même quelques uns, bien minoritaires il est vrai, pour se préoccuper de responsabilité sociale, de développement des compétences locales. Alors je dis que quelles que soient les circonstances, c’est toujours bon à prendre pour les populations d’Afrique, par rapport au total delaissement. Les gouvernements "frequentables" en Afrique se comptent a peine sur les doigts d'une main.

Écrit par : Observateur_alien | 28/11/2006

Et concernant le Rwanda, c'est un pays indépendant, qui n'apprécie pas qu'on lance un mandat d'arrêt contre un Président en exercice régulièrement élu. Je ne connais pas son implication dans l'attentat, et personne ne la connait. Mais c'est le droit d'un état souverain de rompre des relations avec d'autres pays. D'autant que Paul Kagamé accuse la France d'avoir été complice du Génocide par les ventes d'armes !


Sur le sujet, je ne peux que te conseiller la lecture de l'article :

"Les raisons d'un échec"
http://laurentfabius2007.over-blog.com/article-4676551.html

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/11/2006

Bruno Lamothe tu crois ce que tu veux! je ne prends pas mes infos dans les rédactions subventionnées. la vérité est ailleurs. Cela m'étonnerait que Paul Quilles le cher tonton de Delphine ne le sache pas.

Écrit par : martingrall | 28/11/2006

Ce que j'aimerais, martingrall, c'est que tu me dises quelles sont tes sources ? Tu as déjà fait des missions en afrique pour une association humanitaire ?

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/11/2006

Sébastien,

Je suis navrée d'insister. Je sais que je ne suis pas sur le bon billet mais je ne peux pas faire autrement ! La preuve que l'info que je donnais hier soir concernant le financement de Marianne n'est pas fausse. On peut la lire ICI:

http://www.arenes.fr/livres/page-livre1.php?numero_livre=132&num_page=715

Lire le chapitre "Lundi 3 avril - Marianne: omerta sur une info qui dérange.", tout à la fin.

Ce sont plutôt les omertas qui sont gênantes !
Merci pour ta compréhension et bravo pour tes billets.

Écrit par : Liberté | 28/11/2006

@Lamothe

Tient, c'est marrant, il y a des gens qui ont considéré que la commission parlementaire de Quilès avait pour objectif de noyer un certain nombre de poissons, et qui se sont sentis obligés de mettre en place une commission d'enquête citoyenne pour en suppléer les manquements :

http://www.enquete-citoyenne-rwanda.org/

Écrit par : Ouaille | 28/11/2006

Tiens, c'est marrant, je voudrais bien savoir si tu as lu le rapport de la commission d'enquête, la seule qui soit allée au rwanda et qui ait entendu les responsables politiques de l'époque...

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/11/2006

@ Observateur_alien
"Alors voila : ce que je déplore dans votre posture c'est que vous avez l'indignation facile mais que vous ne proposez rien en échange. Ce n'est pas constructif."

Alors voilà: comme je disais ici même l'autre jour, quand je tombe sur quelque chose qui me fait chier, je dis que ça me fait chier, point barre. Je répète: si tu viens ici pour trouver des ordonnances, ben c'est pas le bon endroit. Je répète: j'en ai un peu ras la casquette d'être sommé à heures fixes de proposer des solutions, à chaque fois que je dis quelque chose. C'est désolant, comme "argument".

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/11/2006

Bruno, ce que je dis n'a aucune importance, un soiffard de bistroquet,
demande à Hubert Védrines ou Michel Vauzelle.

Écrit par : martingrall | 28/11/2006

@martingrall,

Je n'ai pas dit ça, mais moi, quand j'étais plus jeune, j'ai missionné pour France Libertés, alors c'est pour ça que je t'ai demandé quelles étaient les sources sur lesquelles tu pouvais t'appuyer, puisque tu as dit que les miennes (le HCR, la Croix rouge, France libertés, etc.) mentaient...

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/11/2006

@Lamothe

Non, je n'ai pas lu ce rapport, mais pas mal de gens l'ont lu.

La page de motifs de la commission d'enquête citoyenne sont forts éclairants (je cite in-extenso) :

---------
Le 7 avril 2004 verra la célébration du dixième anniversaire du génocide des Tutsi du Rwanda – plus d’un million de civils de tous âges massacrés en 100 jours dans des conditions d’une horreur inouïe, pour le simple fait d'être né Tutsi, ou pour ne pas avoir voulu collaborer au plan d’extermination.

Plusieurs rapports d’organisations internationales et de nombreux ouvrages ont montré que parmi les complicités extérieures, celle de la France a été de loin la plus active. En 1998, une première mobilisation citoyenne a suscité la création, par l’Assemblée nationale, d’une « Mission d’information parlementaire ». Cette approche délibérément « prudente » était déjà une déception : il était demandé une « Commission d’enquête », dotée de moyens nettement plus importants, traduisant une volonté d'aller à la vérité.

Il est très vite apparu que l’initiateur et président de cette Mission, l’ancien ministre de la Défense Paul Quilès, entendait en limiter les résultats. Les témoins souhaitant énoncer des faits précis impliquant une complicité des autorités politiques et militaires françaises ont été écartés des auditions publiques. Certains acteurs de premier plan de cette tragédie, notamment l'ex-capitaine Paul Barril ou les responsables des officines françaises de ventes d'armes, qui n’ont cessé d’alimenter l’armée génocidaire, n’ont pas été auditionnés. Des témoins, visiblement de mauvaise foi n'ont pas été confrontés avec d'autres acteurs du drame qui pouvaient contredire leurs déclarations, ni amenés à témoigner de nouveau devant une mission mieux informée.

Pourtant, une minorité de députés au sein de la Mission voulait la vérité. Cette minorité a fait en sorte que le Rapport de la Mission contienne une mine d’enseignements. La fin des Annexes est d’ailleurs à elle seule, implicitement, un véritable réquisitoire. Mais le 15 décembre 1998, court-circuitant les rapporteurs, le président Quilès assume devant les télévisions la conclusion de la Mission : la France n’est « nullement impliquée » dans le déchaînement de violence au Rwanda. Il s’en tient à cette phrase-clef du Rapport : « La France n’a en aucune manière incité, encouragé, aidé ou soutenu ceux qui ont orchestré le génocide. »

Tel est pour le moment le dernier mot de la France. Rappelons que la Belgique, les Etats-Unis et l’ONU ont demandé pardon au peuple rwandais, contrairement à notre pays, pourtant le plus concerné. Évidemment, la France se refuse officiellement à la moindre réparation envers les rescapés et les familles des victimes.

Nous disposons de nombreux éléments donnant à penser que notre pays a continué d’apporter, alors que l’exécution d’un génocide ne faisait plus aucun doute, un soutien diplomatique, militaire, financier et de propagande à l’appareil génocidaire (le gouvernement intérimaire, l’armée, les milices, reconnus responsables du génocide par le Tribunal Pénal International pour le Rwanda). Puisque notre Assemblée nationale s’est autocensurée, il faut donc prendre le relais.

Nous, citoyens français, n’acceptons pas cette forme de négationnisme, de manque de contrôle et d’impunité dans notre appareil d’État. Puisque les actes et décisions des autorités françaises sont mis en œuvre en notre nom, nous avons le droit, plus encore le devoir, de veiller à ce qu'ils ne soient pas en contradiction avec les principes fondateurs de la République.

C'est pourquoi nos associations, et un certain nombre de personnalités et de citoyens français, ont décidé de constituer une Commission d’enquête citoyenne, qui examinera du 22 au 26 mars 2004 l’ensemble des éléments à sa disposition faisant peser sur la France le soupçon d’une complicité multiforme avec l’un des plus graves crimes du XXèmesiècle.

Cette Commission, composée de personnalités associatives et qualifiées, disposera évidemment de beaucoup moins de moyens que le Parlement ou la Justice – à laquelle elle n’entend en aucune façon se substituer. Mais la modicité des moyens a pour contrepartie l’indépendance, elle est compensée par une volonté inébranlable – qui chez nos députés semble avoir abdiqué devant la « raison d’État ». La Commission s’engage à examiner avec le maximum d’honnêteté et d’objectivité les documents qui seront portés à sa connaissance, à entendre et interroger impartialement les témoins qui accepteront de venir s’exprimer devant elle. Ses travaux seront intégralement enregistrés et publiés.

Elle espère ainsi faire sauter le verrou historique, médiatique, juridique et judiciaire sur la question de la complicité présumée de notre pays. Les conséquences de ce déblocage sont assez évidentes – à la mesure de l’énergie incroyable mise dans le verrouillage. Au-delà de l’indispensable réparation, il s’agit pour nous de comprendre les mécanismes qui ont permis cette complicité, de manière à empêcher des récidives.

Si le négationnisme pourrit l'Histoire et l'Humain, l'indifférence en fait le lit. Et si à l'indifférence s'ajoute l'indifférence, alors jusqu'où ira l'indifférence ?
---------

Écrit par : Ouaille | 28/11/2006

il y aura forcément un retour de manivelle
forcément

le cynisme et l'abject ont leurs limites
ce n'est qu'une question de temps


sinon, pour weil, fais quand même le billet... parce qu'à une autre échelle, le cynisme est bien là aussi ; hier j'en ai fait sur le même thème, Aubade, qui nous donne une dernière leçon avec un lien vers une lettre ouverte aux actionnaires de chez Aubade

Écrit par : lesyeux | 28/11/2006

Bruno, je n'ai pas dit ça non plus, soiffard ne t'était pas destiné, un blog est un bistrot.
Et je discute comme dans un bistrot. Quelques fois c'est grave puisque l'on parle de 200 000 enfants morts en 2005. Pour ce qui me concerne je préfère agir avant! Kouch a raison avec le droit d'ingérence, son idée fait son chemin. Elle semble acceptée et reprise. Cependant même Hillary élue cela ne changera pas la guerre aura bien lieu! espérons que l'action menée par le conseil européen soit suffisant pour se limiter à quelques revendications écologiques. La chine hier a signé un accord avec l'OMC, ce matin elle accepte de baisser sa croissance à moins de 10% an, 9, 81% exactement, on est en Chine. Ors la solution est la mise en place de l'union énergie. Et la France joue solo avec Gazprom!
C'est pas gagné. C'est dur d'éliminer l'aristocratie administrative Française.

Écrit par : martingrall | 28/11/2006

- On est donc d'accord martingrall

@ lesyeux : ne pqs oublier les dim ! La décision de la direction du groupe DBA de son plan de restructuration a entrainé la fermeture pure et simple de l’usine DIM de Château-Chinon (la ville de Mitterrand...) a fait l’effet d’une bombe... La délocalisation en roumanie s'est très mal passée en plus

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/11/2006

Ce qui me sépare le plus de ce genre d'indignation, ça n'est même pas l'absence de propositions, c'est plutôt ce goût pour l'indignation, ce goût qui se satisfait de s'indigner, au nom de... au nom de quoi d'ailleurs est-ce que tu t'indigne Sébastien? De "l'égalité pour tous"? de "la justice pour tous"? du "progrès"? de... la vieille morale judéo-chrétienne? - ceci dit avec tout le respect qui est dû à une morte ... que nous avons tuée.
Qu'est-ce qu'il y a, sous l'indignation contre l'immoralité ou l'amoralité du capitalisme? Qu'est-ce que tu voudrais? Critiquer le capitalisme d'accord, mais j'aimerais surtout savoir au nom de quoi on le critique.

Écrit par : Mathieu | 28/11/2006

Au nom de la VIE Mathieu, c'est tout

Écrit par : Dingo | 28/11/2006

""La" vie"? C'est justement le nom du problème, pas de la réponse.

Écrit par : Mathieu | 28/11/2006

Donc le NOM du problème est sa solution.

Si ce n'est ni les Droits de l'homme etc, c'est bien LA VIE !

Je sais : on peut tomber dans les ergotages philosopheux

Qu'est ce que la vie ? Est ce le droit du plus fort ? Darwin Nietzsche Gorgias ok

but

Nous savons tous ce que c'est que LA VIE et ce que c'est que de SE BATTRE POUR ELLE

Écrit par : Dingo | 28/11/2006

@ Mathieu
Décidément, la surinterprétation fait rage, aujourd'hui...
Non, moi, désolé, je remplis juste ma besace d'éléments susceptibles d'étayer ma conviction profonde que le capitalisme fait (et fera) la joie des familles.
D'un autre côté, je comprends que trop d'indignation(s) indigne(nt): aussi vais-je désormais faire de jolis et gentils billets, car le monde est beau.
Pffffff...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/11/2006

C'est juste un sentiment de décalage vis-à-vis de ce billet Sébastien. Sur beaucoup d'autres billets, je ne ressens pas ça. Mais là... (tout ça pour (re-re-re-re)dire que) Le capitalisme n'a strictement aucune vocation "humanitaire". Oui,... bien sûr. So what?... Ta conviction comme la mienne était (déjà) faite sur ce point depuis un petit moment... Rien ne t'oblige à aller un peu plus loin que ça bien sûr. Mais bon voilà... une fois qu'on a dit ça et qu'on le sait - et dieu sait qu'on l'a dit et qu'on le sait - on pourrait peut-être essayer de dire autre chose sur le sujet au lieu de répéter indignation sur indignation... J'imagine que ça doit être une question de goûts, le goût de l'indignation répétitive me semble un peu... répétitif

Écrit par : Mathieu | 28/11/2006

Cessons de nous indigner... agissons !

Votons Bayrou !

(je promets que ce que je viens d'écrire est une blague... juré ! C'était juste histoire de détendre un peu l'atmosphère bien relou qui règne dès qu'on parle de mon ennemi n° 1 sur cette planète : l'impayable Ultralibéralisme...)

Écrit par : Anne | 28/11/2006

@ mathieu

la résignation n'a pas meilleur gout que l'indignation
lorsque l'on perd à jamais sa capacité à s'indigner, ça s'appelle de la reddition
plier l'échine ?
les combats désespérés sont toujours les plus beaux

si dans l'histoire il avait fallu cesser de s'indigner parce qu'on pensait que rien ne changerait , on ne serait pas allé bien loin

Écrit par : lesyeux | 28/11/2006

LE
MONDE
EST
BEAU

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/11/2006

Ceux qui ont depuis trop longtemps adopté le silence sont coupables, et auront des comptes à rendre le jour venu.

Ils nous disent que le concept de l'homme est mort, que les idéologies sont terminées, que la vie humaine n'a plus rien de sacrée. Un jour, ces "idées" se retourneront contre eux, et ils le regretteront.

Écrit par : Yves | 28/11/2006

A propos de capitalisme... et de propagande capitaliste, lisez plutôt :

MOSCOU (AFP) - L'OCDE s'inquiète de la "présence grandissante des multinationales cotées en bourse" en Russie dans l'ensemble des secteurs jugés "stratégiques", notamment celui du gaz tenu par l'"insatiable" Gazprom, y voyant une menace à la croissance actuelle, dans un rapport publié lundi.
"La présence grandissante de ces conglomérats doit être considérée comme un recul", observe l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans son Etude économique de la Russie en 2006.

"Ce n'est pas tant le renforcement de la spéculation boursière qui nous dérange mais la façon dont elle se fait", au moyen de "pressions politiques", a relevé William Tompson, un des auteurs du rapport, lors de sa présentation à Moscou.

L'OCDE note "une nette tendance à l'expansion des grands groupes à l'activité aussi diversifiée qu'expansionniste et à des interventions directes dans des secteurs +stratégiques+ comme le pétrole, l'aviation, les équipements de production d'électricité, l'automobile et la finance".

Le pétrolier Rosneft, développé sur les ruines de Ioukos -après une "extraordinaire privatisation" fin 2004, relève M. Tompson- ou le monopole d'exportation d'armes Rosoboronexport, qui a récemment pris le contrôle du géant du titane VSMPO-Avisma, sont cités en exemple dans cette étude.

Invité à la présentation du rapport, Oleg Zassev, du ministère du Développement économique, a défendu la volonté des grandes entreprises de "développer leurs investissements" dans l'énergie et d'intervenir en se portant acquéreur en cas de crise de certaines entreprises en liquidation dans d'autres secteurs, comme avec le constructeur automobile Avtovaz, qui était "dans un état déplorable" quand Rosoboronexport a pris son contrôle fin 2005.

L'étude de l'OCDE juge cependant "particulièrement préoccupant (...) l'appétit apparemment insatiable de certaines multinationales présentes dans le secteur de l'énergie cherchant à tout prix à réaliser de nouvelles acquisitions, souvent aux dépens d'un recentrage sur leur coeur de métier".

Ces groupes en situation de quasi monopole pour les exportations de gaz ont acquis en septembre près de 20% du second producteur de gaz russe, Novatek, et mène une politique agressive d'implantation sur les marchés européens. Ils nt aussi de près à des acquisitions dans les médias.

Mais "le bilan de ces groupes propriétaire de sociétés industrielles et financières est controversé", met en garde l'OCDE.

"La gouvernance de beaucoup de ces entreprises reste problématique", note-t-elle, en soulignant l'impossible contrôle de ces entreprises et leur manque de transparence.

Ces monopoles sont largement accusés d'être utilisés comme une arme économique capable d'influer sur les décisions politiques du Kremlin (Munich: 513350 - actualité) , par le biais de hausses de tarifs par exemple.

Et en l'absence de régulation du secteur, "le maintien de la production gazière russe est de plus en plus incertain", selon le rapport, alors que Gazprom est critiqué pour l'insuffisance du service offert.

"Il est probable que l'accroissement de la présence de ces géants dans des secteurs importants contribuera à (...) ralentir la croissance", ajoute l'OCDE.

Le ministre du Développement économique Guerman Gref a revu à la baisse la semaine dernière ses prévisions de croissance du PIB russe en 2006, à 7%.

"Sur la période 1999-2005, le PIB réel a progressé de 6,7% en moyenne", une augmentation tirée par la consommation intérieure malgré une baisse des exportations et une "flambée" des importations, rappelle l'OCDE, inquiète de ce que les investissements restent "relativement faibles".

Déjà, "l'augmentation de la production pétrolière, principal moteur de la croissance en 2000-2003, s'est notablement ralentie", note l'organisation.

"Enfin, l'influence de la hausse des cours des matières premières sur la croissance va inévitablement s'atténuer", ajoute l'OCDE, qui évoque le peu de réformes de fonds menées, notamment pour lutter contre la corruption ou pour améliorer le système de santé, dont la situation reste "extrêmement sombre".

J'ai changé plusieurs fois un truc dans cette dépêche... vous verrez... c'est amusant...enfin, je trouve...

Écrit par : Anne | 28/11/2006

oui le monde est si pur et si profond !
Anne: VIVE SEGOLENE !

Écrit par : Dingo | 28/11/2006

Quoi? Qu'est-ce qui vous indigne? Nos entreprises, le marché, va apaiser un pays meurtri... Va inculquer la démocratie et le savoir-vivre à un peuple famélique et loqueteux. L'Entreprise va sortir de l'obscurantisme religieux des femmes qui pourront travailler et s'émanciper enfin du joug ancestral du machisme. Le Progrès va enfin pénétrer dans cette contrée lointaine et délaissée jusque là par la lumière divine. Et vous, vous osez vousplaindre et protester? Bande de bobos décervelés et irresponsables!

Écrit par : d3log | 28/11/2006

OUI,

SEBASTIEN,

ET

SEGOLENE

EST

GENTILLE

ET

FLAMBY

A DECIDE AUJOURD'HUI COMME UN GRAND

DE CHANGER LE PROJET, SI SI

IL A DIT

LE PEUPLE A BIEN LE DROIT D'AMELIORER

LE PROJET DES

"SOCIALISTES"

LE PEUPLE EST BON

OUI, LE MONDE EST BEAU

JE SUIS "SOCIALISTE"

J'AI CONFIANCE

Écrit par : Anne | 28/11/2006

@ d3log
ah vous me faites marrer vous : c'est beau la crédulité
vous etes beau en colonialiste éclairé !

Écrit par : lesyeux | 28/11/2006

@les yeux
C'était sensé être second degré. Pô grave! ;)

Écrit par : d3log | 28/11/2006

Entièrement d'accord avec d3log, il est grand temps que nos industrialistes aillent aider ces sauvages à bien s'habiller.

Écrit par : glomp | 28/11/2006

@les yeux
Je ne suis pas résigné, ni adepte béat du capitalisme. Mais je ne suis pas non plus (pour autant) un fana de l'Indignation pour l'Indignation. Pour le coup, cette indignation là me semble vraiment inoffensive.

Écrit par : Mathieu | 28/11/2006

@ d3log.... heu.... mais je l'avais compris comme ça...j'ai été voir votre blog d'abord avant , pour m'en persuader....et donc ...c'était aussi du 2degré ma réponse

Écrit par : lesyeux | 28/11/2006

Mathieu, ce que tu appelles "indignation" peut être lu par certains comme Informatif.
C'est le Web Mondial ! N'importe qui peut lire ça. Tu ne peux pas savoir comment il est reçu par quelqu'un qui n'a pas autant d'outils que toi !

Outils.

Écrit par : Dingo | 28/11/2006

LA PAIX AVEC SEGOLENE enfin je veux dire la retrouver à tout coin de sujet y en a marre, on est déjà obligés de la subir pas la peine de nous la coller dans un billet sur le Darfour, le Tchad et l"hypocrisie tranquile internatioale (parce que pour revenir à un débat plus haut il n'est pas question de dédouaner forcément la France mais le conseil de sécurité a été trop content de nous laisser aux prises avec le problème et là nous nous défaussons un peu beaucoup sur les africains) et tant pis pour les tchadiens et les centrafricains itou.
Les yeux le retour de manivelle, le problème c'est qu'il se limite toujours a un petit parcours, juste de quoi prendre de l'élan, et comme nous ne la coinçons pas la manivelle ou n'essayons pas de la remonter à l'envers, elle repart de plus belle

Écrit par : brigetoun | 28/11/2006

Beaucoup sont persuadés que le libre marché est effectivement le messie qui apportera paix, joie et prospérité.
Bon, pour ceux-là, on peut a priori pas faire grand'chose.

Mais plus encore n'ont pas réellement conscience des forces en présence, ne savent pas vraiment ce qui se trame, et quelles idéologies sont réellement à l'œuvre qui donnent ce monde magnifique et parfait dans lequel on vit. Ceux-là ne sont pas méchants, ils sont juste plongés dans leur quotidien asp vraiment rigolo, et se tapent le journal de 20h de TF1 tous les jours en toute innocence.
Alors forcément, le Soudan, par exemple, ils ne voient pas forcément ce que ça peut représenter.

À ce moment là, qu'un Sébastien Fontenelle s'exprime, montre la face cachée, se révolte et martelle son indignation tous les jours, je trouve que c'est déjà une action constructive, et c'est bien la première chose que l'on devait faire, tous.
Pour convaincre, pour montrer.
Parce que quand suffisamment de gens partagerons les mêmes indignations, et verront clairement de quelles idéologies provient leur riante et trépidante vie, alors il sera temps de mettre au pouvoir ceux à qui il reviendra de faire des propositions de changement.
Mais si l'indignation n'est pas présente, au départ, et si on ne cherche pas à la faire partager, alors on peut toujours se réunir entre soi en comité restreint pour se faire plaisir à inventer des propositions géniales, cela ne sert à pas grand'chose non plus, finalement...

Continue Sebastien !!

Écrit par : Djac Baweur | 28/11/2006

salut tout le monde!!! @tous le capitalisme est une grosse merde?? alez la dessus!!! c'est une chanson des Betteraves!! http://www.radioblogclub.com/open/91182/_cynik_usa/07%20-%20cynik%20usa.mp3 si vous voulez la telecharger gratuitement et sans inscription: http://betteraves.propagande.org/index2.htm @Seb dis moi s'que t'en pense stp! que les groupe de rock libre vive vive l'independance!! Max le Keupon...

Écrit par : Max | 28/11/2006

Pour detendre un peu l'atmosphere:

Les Yes Men ont encore frappé!

Ils proposent lors du "Wharton Business School conference on business in Africa" une privatisation de l'être humain pour sauver l'Afrique de la pauvreté!

Le lien (sour le titre: WTO Announces Formalized Slavery Model for Africa):

http://www.gatt.org/

En english :-(

Ce n'est que l'aboutissement logique du libéralisme...

Écrit par : Fugue | 28/11/2006

"Je ne suis pas un fana de l'indignation pour l'indignation".
Moi non plus.
Y a juste ce qui m'indigne, et ce qui m'indigne pas.
Je suis binaire, voire simple, voire simpliste - je le sais parfaitement, je l'assume à peu près, je le revendique volontiers, j'ai aucun goût pour le débat, ah tu n'es pas d'accord avec moi, frère, mais discutons, avec un peu de chance nous arriverons à dégager un consensus, j'ai rien à foutre de ces conneries, je ne cherche à convaincre personne, je n'oblige absolument personne à venir ici, pour ce qui est beautés du marché je parie qu'il y a des blogs vachement bien foutus, pour ce qui est des indignations intelligentes aussi je suppose, et je me dis qu'il doit aussi y avoir sur le Net quelques endroits peinards, tranquilles, avec des points d'eau, pour Joe-la-Blase, revenu de tout.
Maintenant si quelqu'un - Mathieu?- veut définir ici les normes en-deçà desquelles nous gagner(i)ons (fût-ce du temps et de l'énergie) à ne pas nous "indigner pour si peu", je veux dire quelqu'un pour placer un peu haut le curseur des agacements légitimes, ben you're welcome, faut en profiter, je me sens furieusement démocrate - pour une fois.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/11/2006

Je n'ai jamais dit "indigner pour si peu", ni parlé de seuil minimum d'indignation. De même que rien n'oblige quiconque à venir, rien ne t'oblige non plus à quoique ce soit. Toute discussion n'est forcément synonyme d'une volonté de convaincre ou d'une volonté de "dégager un consensus". Tu dis ce que tu pense. Et moi aussi.

Écrit par : Mathieu | 28/11/2006

Vachement bien le site des Yes Men (voir lien indiqué par Fugue)

De la subversion bien bien ficelée... mais faut lire l'anglais.

Beau travail.

Écrit par : Anne | 28/11/2006

@ Mathieu
Exactement.
Content de t'avoir convaincu.
:-D

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/11/2006

Sebastien, si t'as la rage, ecoute ça:
http://www.etiennefillol.org/blog/index.php?2006/11/25/191-un-an-et-la-rage
c'est pas du béru mais c'est bon!

bon sur ton article....bah...pfff...pénible...très pénible....me donne envie de lutter un peu plus encore pour ne pas admettre l'inacceptable!

Écrit par : enzo d'aviolo | 28/11/2006

Ben je veux que c'est hyper-bien, "La Rage" (du peuple)!
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/11/2006

la rabia del pueblo

joli lien enzo !


le rage encore la rage et l'envie de faire bouger cet ordre établi et mortifère.

être du côté de la vie, toujours

Écrit par : céleste | 28/11/2006

je viens de savoir de source sur quand et ou le président de l'UMP annoncera sa candidature: http://oserledire.typepad.fr

Écrit par : Marietti | 28/11/2006

Je suis d'accord avec Bridgetoun, ce qui ne surprendra personne : pourrait-on garder un peu d'indignation sur le darfour ?

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/11/2006

Je reprendrais bien une petite tranche d'indignation avec ma rage.

Écrit par : glomp | 28/11/2006

ça fait qq tps que je rode sur ton blog. Mais qu'ajouter ...

Or la lecture de ton billet, mais surtout les posts de Fred et de Observateur me font vomir (je ne lis pas tous les posts ...). Je n'ajouterai pas aux remarques ou précisions des uns et des autres à leurs posts et sur la lutte acharnée entre "puissances" mondiales en Afrique. C'est vrai quoi investir au Soudan, ça va faire que des gagnants-gagnants ...

Je veux simplement dire à Observateur, qu'il oublie tout de même qu'en Afrique il y a eu une colonisation. Qu'avant celle-ci il y avait des civilisations tout aussi développées que les nôtres (d'ailleurs c'était aussi le cas en Amérique du Sud, avant l'arrivée de ce cher Christophe C. en 1492), je crois que c'était le cas dans la région du Mozambique, mais à la différence des Aztèques on n'en parle pas. Et que la décolonisation, ça s'est très bien passée et que l'on est parti de notre plein gré quand ils nous l'ont demandé et qu'ensuite on n'a pas essayé de les mettre sous tutelle ... Ces africains incapables en plus de se prendre en main ... Tu leur apportes la démocratie et t'as vu ce qu'ils en font ... Et pis c'est vrai quoi, t'as déjà vu qu'on fait une omelette sans casser des oeufs ...

Quant aux bienfaits du capitalisme, oui oui ça se vérifie : M. Zaccharias, ex PDG de Vinci (si je me souviens bien), plus de 1800 années de SMIC, oui c'est vrai après avoir fait valoir ses stock-options ... et le PDG de Gaz de France (quelle honte dernier du classement), celui qui pourrait faire capoter la "fusion" avec Suez et qui pourrait se faire virer par Breton, seulement 30 ans (pas le droit aux stock-options dans les entreprises "publiques"). C'était dans un dossier de Alter éco, il n'y a pas si longtemps. Pas vraiment des gauchistes, mais depuis la rentrée Alter éco. présente des dossiers très critiques. Dans un de ces derniers numéros, il est dit qu'en fait le rapport capital - travail dans le PIB, ne serait pas de 35-65, mais l'inverse si le patrimoine était pris en compte.
le capitalisme de grand'papa, c'était chouette, mais le libéralo-capitalisme c'est méga-génial. La guerre par d'autres moyens ... comme dirait ce cher Clausewitz s'il vivait aujourd'hui

merci encore

A+

Écrit par : taihel | 28/11/2006

ai fait une petite recherche, parce que faudrait donner des solutions et être constructif (l'autre version c'est réaliste ...), voici un lien intéressant : http://www.grain.org
Bon, pas sur que Fred ou Observateur soient satisfaits ...

Écrit par : taihel | 28/11/2006

taihel : La difference entre l'Afrique et l'Amérique du Sud, c'est que l'Amérique du Sud a réussi a passer aux régimes démocratiques, c'est lent mais spectaculaire : venezuela, chili, bresil, equateur, bolivie, etc. Ca fait chaud au coeur. En afrique, lorsqu'il y a democratie, il y a moins d'influence étrangere. Ex : Afrique du Sud

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/11/2006

A demain, tout le monde.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/11/2006

J'arrive pas à savoir si c'est sur le DEL ou VLF que certains se sont branlés sur le vilain keuf (blackos, en plus, et soi-disant pour défendre un vilain feuj) qui a tué le gentil skin de la gentille meute de 150 scouts qui faisaient rien qu'à aider le vilain feuj à traverser la vitre du Mac Do.

Qu'ils aillent à NY, ou des gentils cops on réussi à placer 50 balles dans le corps d'un vilain blackos.

Écrit par : Troll | 28/11/2006

Il est minuit 22, pas de nouveau billet, alors que celui sur Well est tout prêt... snif.

Écrit par : Bruno Lamothe | 29/11/2006

Chais pas ce que j’ai mais moi aussi, je m’ « indigne ».
Je m’indigne de voir (sans hiérarchie) :
- la queue aux restaus du cœur
- les pouvoirs publics se décharger de leurs responsabilités sur les associations caritatives pour le gîte, le couvert et les vêtements, excusez du peu ;.
- les familles (et individus) qu’on jette à la rue sans autre forme de procès ;
- les chômeurs qu’on stigmatise alors que l’Etat et les entreprises privées se débarrassent de leurs salariés à la pelleteuse sans battre un cil;
- que les services publics sont livrés clés en main au secteur privé ;
- que les salariés sont payés en monnaie de singe et de plus en plus précarisés, soi-disant pour permettre aux entreprises d’embaucher davantage ;
- que les personnes âgées sont abandonnées dans quelque coin sordide ;
- la jeunesse du pays malmenée, méprisée, paupérisée ;
- les enfants privés d’Ecole et offerts sur un plateau au privé, qui les exploitera ou les laissera sur le carreau, dès 15 ans ;
- que les prisons se remplissent par calcul électoral et pour satisfaire une population à qui on instille la phobie de l’autre;
- que la prison remplace les hôpitaux psychiatriques vidés de leur substance ;
- que les prédateurs va-t-en-guerre mettent en branle leurs missiles et leurs bombes pour assassiner des populations innocentes qui n’ont souvent même pas profité des ressources naturelles tant convoitées de leur pays ;
- que des êtres humains, hommes, femmes, enfants, sont jetés dans des centres de rétention et renvoyés manu militari dans des pays hostiles ;
- que les pays pauvres sont maintenus dans un état de servitude et de dénuement au profit d’une oligarchie mondialisée.

Et j’en oublie sûrement.

Alors, moi aussi, j’ai la rage, comme tous ceux qui ont réagi ici aux propos de ceux qui passent dans la vie sans rien voir et qui s’en glorifient. J’ai la rage parce que le jour où les bruits de bottes s’arrêteront devant leur porte, il n’y aura plus personne pour les défendre.

Pour l’instant, heureusement, nous sommes encore quelques-uns à nous indigner et à essayer d’ouvrir les yeux aux autres. Ceux qui sont irrémédiablement acquis au dogme néo-libéral, ceux qui viennent ici, chez Sébastien, asséner leurs certitudes inculquées par les radios et télés officielles feraient bien de se poser un peu pour réfléchir.


NB : Je ne remercie pas Taihel ;-) pour avoir signalé l’excellent article sur «grain». Ca m’a encore énervée.

Désolée une fois encore, Seb, de squatter (ce n'est pas dans mes habitudes, d'ailleurs), mais quand on lit ce qu’on lit et qu’on sait ce qu’on sait, on ne peut pas laisser passer les approximations béates, même si on n’est pas chez soi.

Et merci de continuer à t'indigner.

Écrit par : emcee | 29/11/2006

C'est tellement ridicule de s'indigner du neoliberallisme alors que tu en jouis tous les jours, que tu continues d'acheter du materiel fait par des enfants chinois sous payés et surexploités, que tu beneficies d'un niveau de vie que nous n'aurions pas sans le libre echange (si tu as des doutes, rappelle toi ce qu'il y avait de l'autre coté du mur de Berlin), etc...
Si vraiment tu ne veux pas admettre ta part de culpabilité dans tout ca, il ne suffit pas de gueuler sur un blog, mais de vivre en etant coherant avec tes propos (et la, je pense qu'il y aura beaucoup moins de candidats...)

Écrit par : Sylvain | 29/11/2006

J'adore les gens qui savent mieux que moi comment je vis...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 29/11/2006

ben oui comment il sait ce que tu consommes sylvain ????

@ bruno lamothe : l'indignation médiatique sur le Darfour ? c' l'indignation au prorata du nombre de pigments foncés de la peau
on a vu ici et là sur différents blogs, ("crise ds les médias etc"...) que la valeur d ela vie (ou d e la mort ) étant fonction de la couleur de la peau oui, hélas

Écrit par : lesyeux | 29/11/2006

Jouir du néolibéralisme c'est vraiment cochon.

Écrit par : glomp | 29/11/2006

@ sylvain

Exactement ! Qui tu es et que sais-tu de nous pour nous donner des leçons d’éthique et de savoir vivre?

D’autre part, on ne « jouit » pas du libéralisme (consommer serait-il LA valeur dans ta vie?), on récupère les bribes qu’ils veulent bien nous laisser quand ils n’ont plus du tout de place dans leurs fouilles pour caser le fric qu’ils piquent à tout le monde.

Et pour l’instant, ils sont davantage préoccupés à se faire confectionner d’autres poches (par les petits chinois qu’ILS exploitent, pas MOI! Faudrait pas tout mélanger) pour nous rationner encore plus que de nous faire profiter des bienfaits du capitalisme. Encore faut-il s’en rendre compte.

Quant au Mur de Berlin, je ne l’ai connu ni d’un côté ni d’un autre, donc, je ne suis pas aussi calée que toi – ou du moins, aussi péremptoire. D’autres savent en parler mieux que moi : voir le paragraphe sur les mythes de la guerre froide.


[http://blog.emceebeulogue.fr/post/2006/10/15/Les-Anti-Empire-Americain-attaquent]

Écrit par : emcee | 30/11/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu