Avertir le modérateur

29/11/2006

Connards (Tordons Le Cou Aux Caricatures)

medium_hp_scanDS_61129965026.jpg

J'ai trouvé ça dans "Le Canard enchaîné", ce matin.

C'est une pub de l'ANPE, qui a été publiée dans "Courrier cadres".

Ca montre un paresseux qui se casse la gueule de la branche à laquelle il était accroché - pour son roupillon.

Ca dit: "Nous avons satisfait 87,6 % des offres d'emploi qui nous ont été confiées".

Ca dit aussi, de façon à peine plus subliminale, que les chômeurs sont des branleurs.

Des parasites, comme des morpions cramponnés aux parties (communes) de la société.

Pendant que le travailleur trime, le chômeur se tripote la nouille aux frais du contribuable: nous.

Tel est, en résumé, le message que cette pub nous délivre.

C'est ainsi qu'"on" (suivez mon regard) installe, tranquillement, l'idée que les chômeurs sont des pique-assiettes - et non des victimes du hachoir à salariés connu sous le joli nom de libéralisme.

Vous allez me dire: c'est pas nouveau.

Ca fait des années que ça dure.

Exact.

Mais quand c'est l'ANPE qui le dit, plutôt que "Le Point", et de façon aussi radicalement lapidaire, c'est, comment dire?

Plus gerbant, si possible, qu'à l'accoutumée.

C'est un "créatif" de l'agence TBWA qui a eu l'idée géniale de cette pub honteuse, rapporte "Le Canard".

Quand je dis qu'il a eu l'idée, je me comprends: j'ai plutôt l'impression qu'il a juste pompé, sans trop se fouler, ce qu'on lit semaine après semaine dans la presse qui ment.

Il a juste voulu répéter aux chômeurs ce que des journaleux à deux balles leur crachent à longueur de temps: sortez-vous donc les doigts du cul, salopards d'assistés.

Interrogé sur cette merveilleuse trouvaille par "Le Canard", un "dirigeant de l'agence TBWA" avance, rapporte l'hebdomadaire, cet "argument gêné": c'est du second degré.

"Il s'agissait", en réalité, "de "tordre le cou aux caricatures" et de montrer que les chômeurs ne sont "(pas) paresseux""...

Ces mecs sont très forts, hein?

Pour mieux nous rassurer sur l'intégrité des chômeurs, ils nous les présentent comme des foutues feignasses.

C'est pas con, remarquez: ça met un peu d'humour, gros clin d'oeil, dans un monde compliqué.

Si je vous dis que les pubards sont des connards, par exemple?

J'espère que vous comprenez qu'il s'agit en réalité, bien évidemment, de vous convaincre que les pubards ne sont pas des connards?

De tordre le cou aux caricatures?

(Mais j'aimerais quand même savoir combien ils ont touché, pour cette amusante campagne.

Histoire de continuer à rigoler - avec les branleurs qui attendent fiévreusement leur allocation, entre deux petits sommes...)

Commentaires

Ben tiens tu lis le canard ? Aussi! C'est pas a cause de toi si la presse est ne faillite et si Rd2D donne mes sous a dassault et Lagarderre qui vont très mal, l'édition est au fond.
Mais pourquoi faire de la PUB, une agence nationale!

Écrit par : martingrall | 29/11/2006

Ben moi j'avais tout faux... J'avais compris que c'étaient les agents de l'ANPE qui n'étaient pas des paresseux, la preuve, ils se démènent pour pourvoir les postes, et donc le cliché du fonctionnaire fainéant en tombe de sa branche, etc.

Écrit par : Christophe Thill | 29/11/2006

La je partage l'indignation.
Le degre de connerie de cette pub rivalise avec cette citation de Laurence Parisot : « La précarité est une loi de la condition humaine».
Enfoirés!

Écrit par : Observateur_alien | 29/11/2006

Je crois que je vais finir par me lasser ce de blog et de ses interpretations aussi personnelles que douteuses... Critiquer c'est bien, mais quand ca devient une fin en soit, ca devient n'importe quoi.

Écrit par : Sylvain | 29/11/2006

Pour info, sur le site d'Actu Chomage :

ANPE : 900.000 € pour séduire les entreprises
http://www.actuchomage.org/modules.php?op=modload&name=News&file=article&sid=2283

Écrit par : aaldhux | 29/11/2006

Sylvain a raison, faut positiver.

87,6% des offres d'emplois satisfaites, ça signifie qu'il reste encore 12,4% des offres d'emplois qui restent sans preneur.
Donc ... le chomage n'existe plus !!!

Écrit par : Philippe, Paris 12 | 29/11/2006

sylvain A toujours raison POSITIVONS
Etas unis croissance zéro allemagne moins 1 la France en berne entre les deux.
Ha les jolies colonies de vacances, merci Breton merci tonton.
Ha c'est bientôt st Nicolas, et noel noel ça c'était un acteur.

Écrit par : martingrall | 29/11/2006

@ Sylvain

Si ton post n'est pas au second degré, tu sembles considérer que l'interprétation que fait SF de cette ... "pub" (?) [ qui est aussi celle qu'en fait le Canard..., et celle que j'en fais..., et celle qu'en ferait n'impopte quelle personne à peu près sensée tombant sur ce truc...] est dûe à la pire mauvaise foi.
Moi, ça m'intéresserait d'avoir la lecture que tu en fais, toi, de ce machin.

Écrit par : Clarence | 29/11/2006

@ SF

J'aime bien aussi le slogan d'en bas d'la page, qui a lui seul mériterait un billet rageur :
"Les Services Entreprises de l'ANPE. Il y a ceux qui pensent nous connaître, et puis il y a nos clients".

Sinon, et ça rejoint la phrase dont je parlais, ils ne disent pas quel pourcentage des DEMANDES d'emploi ont été satisfaites.
Probable que les demandeurs d'emploi, comme on dit à l'ANPE, ne sont pas exactement leurs "clients".
Z'auraient du rajouter "Être membre a ses privilèges"...

Écrit par : Clarence | 29/11/2006

Positive, Seb, positive.
Parce que tes interprétations personnelles douteuses, franchement, ça commence à bien faire.
Pour ça, j'ai déjà TF1.

Écrit par : christian lehmann | 29/11/2006

cette pub est scandaleuse.

Connaissant un peu le milieu de la pub, il ya fort à parier qu'on a là une pub "ciblée" vers les lecteurs du Point, dont le pubard a fantasmé le profil "riche cadre réac plutôt de droite" et donc lui balance un message qui le caresse dans le sens du poil...

j'excuse rien, j'essaye d'expliquer.

Écrit par : peter covel | 29/11/2006

euh... courrier cadre je voulais dire

Écrit par : peter covel | 29/11/2006

"Je crois que je vais finir par me lasser ce de blog et de ses interpretations aussi personnelles que douteuses... Critiquer c'est bien, mais quand ca devient une fin en soit, ca devient n'importe quoi."

Dites-lui, vous. Moi j'peux plus.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 29/11/2006

Heuuu, voyons voir...

"Sylvain, si ça te plaît pas, tu lis pas"

J'ai bon ?

Écrit par : Djac Baweur | 29/11/2006

C'est vrai ça, ce blog est un peu trop personnel, à mon goût ;)))))

Écrit par : Louise | 29/11/2006

"Si je vous dis que les pubards sont des connards"

Je vais finir par me lasser de tes euphémismes, Sébastien...

Les pubards sont des GROS GROS connards, Sébastien...STP !

C'est la dernière fois que j'te le dis ;-)

Écrit par : Anne | 29/11/2006

Vous ne faites que critiquer.
Vous ne proposez jamais de solutions.
Vous n'êtes jamais constructifs/tives.
Vous me lassez.
Je crois que je ne viendrai plus sur ce blog.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 29/11/2006

Vous faites exprès de pas comprendre...
C'est pas des gros connards, c'est des "créatifs" !

Écrit par : Clarence | 29/11/2006

Ce serait pas plutot, les demandes des entreprises qui ont ete satisfaites par l'institution ? Dans ce cas on comprend a qui cette pub est adressee.

Il me semble que Loic Wacquant mais aussi d'autres, parlent du passage d'une guerre contre le chomage a une guerre contre les chomeurs. A ces sociologues, ils vont finir par faire la premiere de couverture de Marianne...

A voire dans le diplo de decembre l'article de Cordonnier, et son bouquin aussi (pas de pitie pour les gueux sur le theories economique du chomage).

Écrit par : ango | 29/11/2006

Ah bon?
Le Diplo de décembre est sorti?
Parce que ce matin il était pas chez mon marchand de journaux.
(Ah non je vous jure on n'est pas aidés.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 29/11/2006

Incroyable cette pub, il fallait oser tomber aussi bas!

Alex
www.levraidebat.com

Écrit par : Alex | 29/11/2006

Un peu fatiguant à la longue, ces amalgames méchants sur les chômeurs. Même dans le modèle libéral le chômeur contribue à l'économie. Il paye sa TVA, il consomme. En plus, il se paye ses propres allocations ... alors pourquoi lui réprocher d'être ce qu'il n'a pas choisi d'être?

Écrit par : glomp | 29/11/2006

En plus de tout, ce genre de pubilicité institutionnelle c'est juste fait pour engraisser les boites de pub!
L'ANPE qui se met à se comparer aux agences d'interim. Ce n'est pas son rôle. C'est sensé être un service public, non ?

Écrit par : yenayer | 29/11/2006

900 000 euros, la pub, quand même !

Et je ne sais pas si vous avez vu, mais c'est un paresseux qui tombe de sa branche !

Écrit par : Bruno Lamothe | 29/11/2006

"En plus, il se paye ses propres allocations ... "
Ba oui... c'est dingue, mais c'est vrai...reusement que Le Point nous le rappelle toutes les semaines...on est trop cons...on l'oublie à chaque fois...

Le blog de Glomp est bien (tiens, on dirait bien que je fais ma grosse grosse connasse, moi). Je dis ça parce que ça nous change des blogs lassants qui font que s'indigner et gnagnagna... PE-NI-BLE...

Sinon, bien sûr y'a www.desirdavenirdanstesreves.com qui est pas mal non plus.
Premier billet : Pimprenelle et les Gemayel, une amitié "socialiste"

Ou www.jemappelleaureliejolie.com, mais l'accès au site est payant...

Écrit par : Anne | 29/11/2006

Un peu hors sujet, j'ai quand même trouvé cet article assez intéressant:
www.peripheries.net/article305.html

Écrit par : Henri | 29/11/2006

L'article signalé par Henri a l'air vraiment intéressant, je suis trop speed pour le lire en entier. En gros c'est sur l'illusion que se fait le PS d'avoir renoué avec les classes populaires. Un peu le même type d'analyse qu'Emmanuel Todd. Je suis tout à fait d'accord, c'est n'importe quoi (surtout si on regarde la nouvelle sociologie du PS, le profil des nouveaux adhérents majoritairement ségolènistes, etc). Mais ce n'importe quoi est repris en choeur par exemple le lundi soir dans ORLM...notamment par Serge July qui hélas n'est contredit par personne.

D'ailleurs, peu de gens avaient relevé une info qui moi me semble assez éclairante concernant Ségo et son aura auprès du bon peuple. OK, c'est une info de Séguillon (qu'il faudrait évidemment recouper) mais si elle est vraiment vraie, elle est carrément intéressante, je trouve (je sens que Jacques Adam va aimer) : http://blog-pl-seguillon.lci.fr/archive-11-21-2006.html (concernant la chute progressive de l'audience de Ségo au 20H de TF1).

En tout cas, il faut lire l'article d'Henri...c'est que je voulais dire...et c'est que je finirai de faire tout à l'heure.

Écrit par : Anne | 29/11/2006

Voilà maintenant presque 20 ans que je suis devenu patron... (tout petit patron, mais patron quand même...)
Il y a encore quelques années (disons environ une dizaine...) il ne se passait pas une semaine sans qu'un chômeur ne vienne nous voir pour qu'on lui signe sa feuille. (mais surtout pas pour qu'on lui propose un emploi, oh non... Sur une année complète, on ne voyait en fait pas plus de 2 ou 3 personnes réellement à la recherche d'un emploi...)

Inutile de dire que ni mon stylo, ni mon tampon n'ont jamais fonctionné dans ces combines...
Maintenant, ça va encore mieux, il n'y a à priori même plus de feuilles à faire signer... puisque l'on ne voit plus jamais personne "cherchant" du travail.

Alors évidemment on peut parler de caricature...

Pour ma part, je qualifierais cette pub de "révélation" pour tous ceux qui n'ont pas compris qu'une forte proportion des bénéficiaires des Assedic se satisfont finalement très bien de leur situation, et qu'ils finissent par nuire à ceux qui parmi les demandeurs d'emploi aimeraient réellement retrouver un travail. Et ces derniers, je trouve pour ma part que l'on ne les aide pas assez, et loin de là

Écrit par : Michel | 29/11/2006

Contre-attaque ?
http://timeodanaosetdonaferentes.over-blog.com/10-archive-10-2006.html

Écrit par : Ben | 29/11/2006

Pour la campagne en entier (900.000 euros, ça fait combien d'emplois ?)

http://servicesentreprises.anpe.info/

Écrit par : Bruno Lamothe | 29/11/2006

@ Michel

Et ça continue !...
Comme il ne suffit plus, dans l'entreprise -c'est le cas de le dire !- en cours qui consiste à dresser chacun contre tout le monde, d'opposer les fonctionnaires (nantis) au salariés du secteur privé, et les chômeurs aux gens qui ont (encore) un boulot, voici la ritournelle sur les "bons" chômeurs auxquels nuisent les "mauvais" chômeurs (i.e. la majorité de ce tas de feignasses, of course).
A quand l'opposition proclamée entre telle ou telle sous-catégorie de bons (ou de mauvais, d'ailleurs, tant il est vrai qu'on peut être, surtout chez les chômeurs, encore moins méritant que le chômeur d'à côté) chômeurs ?
Car dites-nous, très cher Michel, dans votre expérience de (tout petit mais quand même) patron, vous avez bien du observer quelques différences, non ?
Remember Gabin : "Salauds de pauvres !"

@ Ango
En effet, bon article de Cordonnier dans le Diplo de décembre, sous le titre, explicite, de "Guerre aux chômeurs !"
Notamment avec la partie intitulée "les délices de l'oisiveté", nous sommes en plein dans le sujet du jour.

@ SF
Chais pas s'il est sorti en kiosque, mais les abonnés l'ont reçu, eux.
La preuve.

Écrit par : Clarence | 29/11/2006

@ Michel
Mais que faites-vous ici ? Je veux dire: que faites-vous ici ? Ne me dites pas : mais j'ai toutàfaitledroit Titi d'être ici parce que ce n'est pas ce que je vous demande. Moi Michel je vous demande : quefaitesvousici ?

Écrit par : Titi | 29/11/2006

Répondez à Titi, Michel.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 29/11/2006

Michel cherche des gens qui signent des feuilles.
C'est la saison.

Michel lance un message sur ce blog car il sait, lui, que les feuilles mortes se ramassent à l'appel.

Écrit par : Rominet | 29/11/2006

Et titi, y fait quoi ici titi ?
Et nous, tous, on fait quoi ici ?
C'est pas bientôt fini les questions connes ?

Ce que dit Michel est juste, n'en déplaise aux idéologues.
Juste, mais incomplet.
Il y a ceux qui cherchent, ceux qui cherchent vraiment.
Qui désespèrent.
Ceux qui ne cherchent plus.
Ceux qui profitent.
Ceux qui ragent.
Ceux qui n'ont jamais eu envie de rien.
Des tas de cas particuliers, quoi.

Les généralisations, c'est la mort.

Écrit par : J.-F. Brulard | 29/11/2006

On se calme.
On souffle un grand coup.
SI j'ai envie de poser des questions connes, je pose des questions connes.
Je suis chez moi, oui ou merde?
Je trouve éminemment suspecte la belle histoire que nous raconte Michel.
Qu'est-ce que c'est que cette "feuille" que des chômeurs lui demandaient de signer?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 29/11/2006

Il y a des baffes qui se perdent.

1/ C'est bien connu :

ANPE = A Nous Pognon Ehonté !

et

ASSEDIC = Aumône Sèche et Suffisante pour Endiguer le Dynamisme et l’Insolence du Chômeur (Source : Petit Dictionnaire du Cynisme Social)

2 / "Le paresseux fait partie des mythes fondateurs dans certaines populations d'Amérique du sud, soit ancêtre de l'espèce humaine, soit transformation de l'homme en ces animaux des suites d'une mauvaise action"
source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Paresseux

Moralité : le chomeur, c'est qu'une une grosse feignasse depuis les origines
Il en est puni par sa retransformation en gros "Paresseux" qui passe sont temps su son arbre à regarder la chaîne "Demain", le chaîne de l'emploi et à ne pas aller faire signer ses feuilles chez Michel.

"Le paresseux possède quelques prédateurs : principalement le jaguar, l'ocelot et l'aigle harpie." (ibid)
La jaguar est dans le garage du chomeur c'est bien connu aussi (source Le Point).
L'ocelot désigne aussi une base de données relationnelle gratuite pour Windows (Source : Le petit Remplissage Illustré)
L'aigle Harpie, lui, travaille ches Jacquemart Seille, au Point et chez les créatifs de pub !

Quant aux chiffres du chomage, mieux vaut en lire ce qu'en disait Olivier Bonnet en mai : http://olivierbonnet.canalblog.com/archives/2006/05/31/1992511.html

Zgur

Écrit par : Zgur | 29/11/2006

@ SF

Êtes-vous bien certain de ne pas quelque peu vous emballer sur cette histoire ?
N'auriez-vous pas écrit un commentaire sur une info pour le moins douteuse ?
Parce que ce que vous nous rapportez est louche, limite très louche. Je m'explique.
Vous nous dîtes que "Courrier cadres" - je répète : "Courrier cadres" - aurait publié une pub dont le texte serait :
"Nous avons satisfait 87,6 % des offres d'emploi qui nous ont été confiées"

Et là, franchement, ça coince. Restons sérieux, voyons : ce texte, c'est du Français. Soit quelque chose d'inimaginable, d'impubliable dans "Courrier cadres".
S'il s'était agi d'une vraie pub publiée dans le vrai Courrier cadres, le texte aurait été dans la lignée de :
"Nous avons atteint 87,6% du target RH implémenté par notre process d'engineering pilotage emploi."

Donc voilà. Je ne suis pas là pour donner des leçons, puisque je suis ouvert au débat quand j'ai raison. Et là, franchement, j'ai raison.
Cette pub n'existe pas, vous avez malencontrueusement été enduit d'erreur.
J'ai une hypothèse : un vieux numéro du Canard Enchaîné traînait sur la table. Vous l'avez pris pour celui de cette semaine, alors que c'était le numéro du 1er avril. Ça peut arriver. Personne ne vous en voudra, c'est pas grave.
L'air rare est humain comme disent les astronautes.

Écrit par : IznoPreum's | 29/11/2006

C'est surement pas une question conne !

Il y a anguille sous roche comme qui dirait.

On peut se demander qui il est, car ce n'est pas un hasard que ce type de commentaire arrive sur ce type de Blog. Il y a des raisons d'etre suspicieux.


Une politique de discredit, de stigmatisation des chomeurs est quelque chose de bien particulier. Cela s'appelle une socialisation de l'exclusion. La premiere version : le gouvernement Jospin meme si ce n'est que l'application de directives multilaterales (@ Seb patience... le diplo arrive) avec l'assistanat. (Pourquoi il s'est retire de la vie politique deja ?) C'est ce qui nous rend supportable l'insupportable. Un peu comme le cine mais dans la vraie vie.

Je passe bien evidemment sur cette absurde gaminerie du terme "les ideologues". Car le relativisme politiquement correct est bel et bien une ideologie des plus tenaces et souvent qui permet les pires comportement...

@ Clarence : si tu as l'occasion jette un oeil a son bouquin. C'est un de nos economistes heterodoxes (avec Lordon dont le fantastique bouquin "Et la vertue sauva le monde", Sapir etc.), et il n'en existe pas beaucoup d'ailleurs... Mais c'est marrant comme le hasard fait bien les choses, avec le choix du sujet de Seb qui a peut-eter eu une premonition. Ou alors, et il y a fort a parier, ce n'est pas un hasard du tout, ce qui est inquietant.

Écrit par : ango | 29/11/2006

Je veux préciser pour M Brulard.
Monsieur Michel trouve que cette publicité est une "révélation" et vient le dire dans un endroit où l'on dit clairement que c'est une honte.

Au final, je me demande pourquoi il le dit ici. Il a une opinion - laquelle ne changera pas (puisqu'elle n'a pas changé à la lecture du mot de M Fontenelle).

Son opinion donc : "les chômeurs, j'en connais, ce sont des profiteurs pour la grande majorité."
Pourquoi donner cette opinion ici où l'on a dans la tête tout le contraire ?

Et ne me faites pas le coup du refus du débat parce qu'il n'y a pas de débat possible : penser qu'une telle publicité est une révélation, ce n'est pas le bout de la queue du moindre commencement d'une discussion.

Alors, je reprends : pourquoi venir le dire ici ?

Écrit par : Titi | 29/11/2006

"Ceux qui profitent"

J'adoooooooooooore !

Profitent de quoi au juste ?
du regard inquiet de leur entourage ?
du mauvais sommeil de leurs enfants ?
du temps nécessaire pour pouvoir se reconstruire suite à un licenciement éprouvant ?
d'un plan de reclassement top class dit-on mais pas pour eux ?

du monde qui est beau, merde, évidemment ! C'est vrai que maintenant, je les comprends... mais franchement, ils abusent...sans déconner on peut pas tous les jours profiter grassement de la vie...aussi belle et facile soit elle.

Au fait, je suis au chômage... et franchement, je m'approuve. En bonne égoïste, j'ai choisi l'éclate toute la journée... une vraie débauche. Mais, parfois, rassurez-vous, 1H ou 2 par-ci par-là, j'ai un peu honte.

Écrit par : Anne | 29/11/2006

@ Sebastien Fontenelle
Calmons-nous alors.
L'expression "question conne" ne s'adressait pas à vous, mais à titi.
A moins que vous ne soyez Titi, ce dont je doute.
Votre relance ("Répondez à Titi, Michel") n'était, je l'imagine, que de l'humour.

Que Michel vous réponde, et tout sera bien.

Quant à moi, je me contente de vous adosser à la caricature, comme le verso idéologique d'un recto non moins idéologique.
D'un côté : tous les chômeurs sont des jean-foutres (la caricature).
De l'autre : c'est celui qui dit qui y est (votre billet).

Et personne n'a avancé d'un pouce, à part le Canard et l'agence TBWA.

Je ne vous demande pas (car j'ai bien compris que la question était honnie) : Mais vous, cher monsieur Fontenelle, concrètement, que faites-vous ?
J'ai bien compris que vous étiez un critique.
Et que les critiques ont le droit de critiquer en paix, sans être emmerdés par d'autres critiques.
Et que les critiques ont le droit d'être hors du monde si ça leur chante.

Je me demande simplement qui ça avance (à commencer par vous) d'opposer des bonnes grosses généralisations pourries à des bonnes grosses généralisations pourries.

Et je souffle un grand coup.

@titi
Parce que c'est un endroit public.
Et que Fontenelle, j'imagine, n'écrit pas uniquement pour se regarder le nombril.

Écrit par : J.-F. Brulard | 29/11/2006

@ Anne
Ceux qui profitent.
Je persiste.
J'en connais.
Je ne peux pas faire comme si je n'en connaissais pas
Je ne dis pas que TOUS les chômeurs sont ainsi.
Je dis qu'il y en a.
Si vous me dites que vous n'êtes pas ainsi, alors je l'entends.
Je vous crois.

Mais ne venez pas me dire que j'ai tord de connaître des gens qui ne sont pas comme vous.

Écrit par : J.-F. Brulard | 29/11/2006

bon : vous ne comprenez pas - donc vous dites "question conne".

Bien sûr qu'on a le droit de venir sur un blog pour végétariens et écrire :
"Qui pour une bonne tranche de viande de cheval ?"
C'est un "endroit public".

Mais : n'est-ce pas que ça ne fait pas avancer le truc ? N'est-ce pas que l'on est quand même en droit de se dire : mais pourquoi venir dire ça justement ici ?

"Les chômeurs sont des profiteurs" : pourquoi venir le dire ici ? C'est ça ma question.

Écrit par : Titi | 29/11/2006

@ Brulard :

Persister dans la connerie est une chose peu constructive. Voire mon post ci-dessus. Cela n'a rien strictement rien a voir avec une politique claire aux objectifs claires.
Noyer le poisson dans le relativisme culturel...

Moi j'en connais pas. Ca doit etre important ?

Écrit par : ango | 29/11/2006

Pendant les "trentes glorieuses" et la période du plein emploi, existait déja un nombre de nos concitoyens ne cherchant pas de travail ou du moins que le travail n'avait pas rattrapé. Cela n'offusquait personne et aucun média de l'époque ne s'acharnait sur eux considérant sans doute que de la même façon que notre société produit des gens pour qui le travail est le but supréme de la vie il existe également ceux pour qui ne veulent pas perdre leur vie à la gagner et que les uns comme les autres font partie de l'humanité. Comme d'ailleurs un mec qui cherche un travail ou en a un (j'en connais), peut par ailleurs être un gros con qui bat sa femme et ses mômes, qui votent Le Pen ou Sarkosy, roule en 4x4 en ville, tire sur tout ce qui bouge depuis trente ans à toutes les ouvertures de chasse, être supporter du PSG tribune Boulogne, je m'arréte là bien que la liste est loin d'être exhaustive. A contrario un mec qui ne cherche pas de boulot ou plutôt qui n'en cherche plus (j'en connais) peut être un parfait brave type certainement moins lourd à supporter pour la société que le précédent. Mais ce que je remarque par exemple c'est qu'aucun média, aucune campagne de pub ne vient révéler la dangerosité de l'existence des premiers. Je tiens à dire immédiatement avant que d'avoir à la préciser ultérieurement que j'ai 55 balais, que je bosse sans interruption depuis l'âge de 15 ans et que malgré ces états de service irréprochables pour les biens-pensant du travail-famille-patrie qui revient tant à la mode, mes trois livres de chevet sont dans l'ordre chronologique: Discours de la servitude volontaire d'Etienne de La Boëtie
Le droit à la paresse de Paul Lafargue
et Eloge de la paresse affinée de Raoul Vaneigem.

Écrit par : Henri | 29/11/2006

@Brulard

Des gens qui profitent, moi aussi j'en connais : ceux qui ont fait cette pub pour l'ANPE par exemple.

Pourquoi pas vous intéresser un peu à eux ?
Et pas seulement à ceux qui gagnent des bouts de cacaouètes.

Triple zut !

Écrit par : Titi | 29/11/2006

@ J-F. Brulard

N'opposez pas ce que vous appelez des "généralisations" qui, à vous lire, seraient équivalentes.
D'ailleurs, prétendre, comme le dénommé Michel ou comme les "créatifs" (mouhahaaa...) de TBWA, que les chômeurs sont un tas de feignants trop bien payés n'est même pas une généralisation, mais une insulte faite à tous ceux qui savent un tant soit peu ce qu'est le chômage, ou la précarité, ou le manque de fric, ou le tout en même temps.
Vous me direz que pour ce qui est de recevoir des insultes, ces gens-là n'en sont plus à une près.
C'est vrai.
Mais franchement, c'est insupportable !, ces wagons d'injures balancées par des Thierry Breton, des Philippe Jaffré, des Jacques Marseille ou des "Michel", qui ne tiendraient pas deux jours ni au RMI, ni aux postes qu'occupent la majorité des gens dont ils se moquent.
Dont ils se moquent par exemple en proclamant comme vous qu'"on en connait, des gens qui profitent".
Et en sous-entendant ainsi que "les chômeurs en profitent".

Franchement, qui ici est "hors du monde" ?

Écrit par : Clarence | 29/11/2006

Pour ma part, je n'ai jamais vraiment compris cette histoire de "profiter des assédics". Il me semblait que les assédics représentaient un droit, et qu'en principe nul ne pouvait jouir d'un droit qui ne lui revenait pas.

Percevoir une allocation pour assurer une continuité (pour crédits en cours etc) sur une période clairement définie, le temps de retrouver un emploi, si c'est un droit alors c'est pas plus compliqué que ça: il n'y a pas d'abus.

Maintenant si un jour les parlementaires en viennent à estimer que cette période est trop généreuse, ou bien qu'elle devrait être assortie d'obligations rigides, on reparlera peut-être d'abus à ce moment-là, non?

Me trompes-je?

Écrit par : glomp | 29/11/2006

@ J-F Brulard

Si profiter, c'est ne pas chercher la plupart du temps vainement du travail, eh bien vous avez raison : je profite. Après, les raisons très mûries pour lesquelles je n'en cherche pas me regardent, de même que les nombreuses activités non rémunératrices que j'exerce pendant que je ne cherche pas de travail.

Bref, pendant que vous ne profitez pas (de la vie ?), moi j'essaie à ma façon de m'en construire une, de vie - pas forcément facile - mais que l'on ne m'imposera pas.

Écrit par : Anne | 29/11/2006

Précisons aussi pour nos amis de droite que les chômeurs représentent 33% des créations d'entreprise. On ne leur dit peut-être pas assez souvent.

Écrit par : glomp | 29/11/2006

... et pendant ce temps-là, Sarkozy annonce (!) qu'il annoncera (!!) sa candidature demain dans l'ensemble de la presse quotidienne régionale.
Et promet une surprise !
Damned !, moi qui suis à Paris, vais-je devoir me rendre à la gare la plus proche pour trouver un quotidien régional et avoir ainsi la sucette Sarko, les décalcos UMP ou les petits pois sauteurs qui iront avec l'annonce de l'annonce de l'annonce ?

Écrit par : Clarence | 29/11/2006

@ango
Ah le joli mot de "relativisme" dès qu'on essaye de s'intéresser au PARTICULIER.
C'est imparable. Hors sujet, donc imparable.

@Clarence
Eux aussi sont hors du monde.
Et alors ?
Ai-je jamais dit qu'ils avaient raison ?

@Anne
?????

Écrit par : J.-F. Brulard | 29/11/2006

@ Sebastien Fontenelle

Cette feuille qui vous semble suspecte était tout simplement la feuille que devaient produire "autrefois", cad il y a 10 ou 15 ans encore, les personnes à la recherche d'emploi pour continuer à bénéficier des prestations Assedic.
Le chomeur pour prouver qu'il recherchait "activement" du travail devait lors des entretiens ne pas oublier de faire "signer la feuille".

Le fait que vous ne connaissiez à priori ni les uns ni les autres cette feuille tend à prouver que soit vous êtes trop jeunes pour l'avoir connu, soit que vous avez par bonheur toujours eu un emploi et tant mieux pour vous !


@ Titi

Et pourquoi donc ne pourrais-je ici apporter une contradiction ?
Dois-je comprendre qu'il est interdit de penser "autrement" ?
C'est très surprenant.
Seriez vous des ardents défenseurs de la pensée mononeuronale

Quant à savoir ce que je fais ici, je répondrais simplement "je m'balladais sur l'avenue, le coeur ouvert à l'inconnu, .... )


@ Clarence

Des différences, oui certainement.
toujours ces fameux ying & yang

Écrit par : Michel | 29/11/2006

@ JF Brulard
"Je ne dis pas que TOUS les chômeurs sont ainsi.
Je dis qu'il y en a."

Oui, moi aussi j'en connais, des profiteurs. Peu.
Beaucoup moins entout cas que de chomeurs emmerdés par leur situation, leurs fin de mois qui commencent le 16 (vous connaissez la Quinzaine sans Achat, du 16 au 30 ou 31 ! )

Mais le problème de la pub sur laquelle s'énerve Sébastien, c'est qu'elle est une généralisation, qu'on y montre le chiffre 87,6% et un paresseux qui tombe, surpris de son arbre.

Cette pub parle donc, insidieusement, de 87,6% de paresseux que l'ANPE a bien secoués de leurs arbres pour les refaire tomber dans le droit chemin du travail.

Amalgame généralisant malhonnête mais surement pas dépourvu de sous entendus politiques !

Il y a des baffes qui se perdent !

Zgur

Écrit par : Zgur | 29/11/2006

@ Michel

" ...toujours ces fameux ying & yang..."

Yin ne prend pas de "G", lui, à la fin.
Va falloir faire des progrès avant de délocaliser en Asie du sud-est !

Écrit par : Clarence | 29/11/2006

@ J-F Brulard

Vos points d'interrogation en disent long... une chose est sûre : nous n'avons pas les mêmes valeurs. Mais rassurez-vous, Ségolène va être élue (parce qu'elle nous sera imposée, hélas) et la "valeur travail" (flexibilité, directives européennes, recul des salaires, temps partiel et CPE, et j'en passe) va retrouver toutes ces lettres de noblesse. Vous ne serez plus seul à ne pas profiter de la vie, on va tous en chier dans un esprit bien collectif. Vous verrez, ça va allait tellement mieux après...

Je change de sujet parce qu'en ce qui me concerne, j'en ai un peu fait le tour, je pense. Ce soir, je recommande un truc sur Arte qui a l'air passionnant (enfin, moi, le sujet me passionne depuis longtemps...normal, la chômeuse que je suis à tout le temps de se passionner pour beaucoup de choses, c'est dégueulasse...) :

"Quand la CIA infiltrait la culture", documentaire à 20H40 sur Arte

Écrit par : Anne | 29/11/2006

@ Miguel

"que devaient produire "autrefois", cad il y a 10 ou 15 ans encore"

On va prendre la moyenne, 12.5 ans. Donc grosso modo à une époque où la somme des chômeurs déclarés à l'ANPE, car c'est bien d'eux qu'il s'agit (3.3 millions en 1994) et des RMIstes (0.9 millions en 1994) était supérieure à la somme des chômeurs aujourd'hui déclarés à l'ANPE (2.4 millions) et des RMIstes actuels (1.1 millions)? Phénomène uniquement conjoncturel, ou bien feuille à signer totalement inutile? Le débat est lancé ...

Écrit par : glomp | 29/11/2006

900 000 euro c'était pas pour nous convaincre que les agents ANPE, n'étaient ni des tortues ni des manchots, ni des paresseux ? Vraiment ?
C'est pas que je les trouve fainéants (ici ils ont l'air plus déprimés que les vendeurs FNAC)...
Et les têtes pensantes de l'ANPE ? Ceux qui payent les pubeux après avoir applaudi la campagne ? Disent quoi, font quoi ?

A propos, qui est assez cultivé et de bonne foi (toi compris Seb, on ne vient jamais chez toi par hasard) pour me renseigner : 0 euro, 1 euro au singulier et 900 000 euroau pluriel . Pas de s. ???

Écrit par : malu | 29/11/2006

@ Glomp


Effectivement les assedic représentent un droit, mais aussi des devoirs.
Notamment celui de rechercher activement un emploi !

Les parlementaires ont très justement (re) doté l'anpe des moyens nécessaires au contrôle depuis Aout 2005...
En cas de recherche d'emploi jugée insuffisante ou de refus d'emploi, l'anpe radie le chômeur qui perd alors son indemnisation.
Effectivement on peut dire que certains "profitent" des Assedic lorsqu'ils ne recherchent pas activement un emploi, ou bien s'ils établissent ou font établir de fausses déclarations de recherche d'emploi permettant ainsi de continuer à percevoir des indemnités auxquelles ils ne peuvent plus prétendre.

Je réitère pour ceux qui n'ont pas lu la fin de ma première intervention, et par conséquent donné une interprétation de mes propos pour le moins hors sujet.

.../...
à ceux qui parmi les demandeurs d'emploi aimeraient réellement retrouver un travail. Et ces derniers, je trouve pour ma part que l'on ne les aide pas assez, et loin de là

Écrit par : Michel | 29/11/2006

@ Bryliard

ton sophisme ne va pas prendre ici :

Rigolo apres la feinte "generalisme" la feinte du "je m'interesse aux details" mais quels details ???? il n'y a pas de detail, seulement des allusions "a des choses que j'ai vu", donc on relativise pour botter en touche.

JE PERSISTE tu occultes le probleme par des pirouettes discursives.

Tu peux tenter de t'attribuer le bon role mais le fait est que tu occultes une politique claire au nom du fait qu'il existe plusieurs exemples. Ces details dont tu parles mais dont tu ne parles pas, qui relevent de tes representations, ces exemples que tu donnes ne ressortes pas de la pub.

Alors je te l'ai dit 2 fois avant, 2 fois tu as sorti une grande categorie a la con : ni le general ni le detail. Ca fait 3 maintenant. Alors a moins que tu sois en mesure d'avoir un discours constructif et de repondre a cette objection constructive, je ne te le repeterais plus et preuve sera ainsi faite que tu ne veux pas voir le probleme a cause de tes penchants ideologiques

Dis donc t'es politicien ou quoi ? Question noyage de poisson t'es assez balaise. Il m'accuse de ce qu'il fait le bougre, c'est pas que pour moi d'ailleurs !

Écrit par : ango | 29/11/2006

@Michel

nonnon ce n'est pas interdit de penser "autrement" sinon adieu la PQM (presse qui ment).

Au fait Michel : quelle contradiction ?
"[...]une forte proportion des bénéficiaires des Assedic se satisfont finalement très bien de leur situation[...]"
ceci n'est pas une pensée contradictoire. Jemescuze. C'est une sorte d'opinion tirée d'une petite expérience et elle vient ici juste pour choquer toutlemonde.

Je lis régulièrement ce blog : à chaque billet, il y en a un comme vous pour dire (je résume) : "sale gauchisses coréens et antisémites et chômeursprofiteurs, etc."
A la fin, la seule question qui reste c'est : mais pourquoi ? Pourquoi venir le dire, le dire et le redire ? Hm ? Pourquoi ne pas voir que ça ne change pas et que les gauchisses restent gauchisses et qu'à la fin on lit un déférlement de rancoeurs.

Je ne suis pas pour la pensée "mononeurenale" (pensez bien Michel, je serais bien con en disant le contraire).
Ici il s'agit d'une publicité honteuse parce que le chômeur est assimilié à un paresseux. Quel est votre point de vue ? "ben oui, je les connais et c'est ben vrai que c'est des paresseux."
D'accord.

Maintenant je vous pose ma question autrement : qu'avez-vous vraiment à dire ?

"Sales gauchisses ?"

Écrit par : Titi | 29/11/2006

@ Michel

Je croyais que dans un Etat de droits, les droits etaient inalienable ?
(bien vu de reprendre la rhetorique de l'UMP accueilli a bras ouverts par le PS et les medias, ca donne plus de force au propos)

Écrit par : ango | 29/11/2006

@ Michel,

"Effectivement on peut dire que certains "profitent" des Assedic lorsqu'ils ne recherchent pas activement un emploi, ou bien s'ils établissent ou font établir de fausses déclarations de recherche d'emploi permettant ainsi de continuer à percevoir des indemnités auxquelles ils ne peuvent plus prétendre."

Je peux me permettre de vous demander :
pourquoi vous acharnez sur les chômeurs ?
Pourquoi eux ?
Est-ce que vraiment, selon vous, ils sont la plaie de ce pays ? (Ou une des plaies principales - pour le moins).

Écrit par : Titi | 29/11/2006

ouiche
et d'ailleurs le patron n'est pas le dernier à profiter de la nouvelle règlementation qui lui permet d'imposer ses seules conditions au chômeur sous peine de radiation ,temps partiel, cne ,salaires de merde j'en passe et des meilleures. putain, on se croit le plus malin et en fait,on trouve toujours plus profiteur que soi.

Écrit par : dapoya | 29/11/2006

@ango
Je ne comprends rien à ce que tu dis.
Mais ça n'est pas grave du tout puisque ces quelques mots ne sont pas constructifs et que tu n'auras donc pas à te répéter.
Ouf, tu tiens ta preuve.

Écrit par : J.-F. Brulard | 29/11/2006

Et pis tiens, je me réponds :
non la plaie ce ne sont pas les chômeurs, la plaie c'est le QVM (le Monde), c'est France inter la Peste, ce sont les nouveaux philosophes, c'est la gauche qui ne pense plus, c'est la pensée de la droite française - la vôtre Mitch - ce sont les patrons qui sautent avec des parachutes en or après avoir vidé les usines...

Écrit par : Titi | 29/11/2006

ASSEDIC = Aumône Sèche et Suffisante pour Endiguer le Dynamisme et l’Insolence du Chômeur (Source : Petit Dictionnaire du Cynisme Social) zgur très bonne lecture.

Écrit par : martingrall | 29/11/2006

Bonjour Sébastien,
Je lis votre blog tous les jours. C'est le seul Blog que je lis et une occasion particulière m'est donnée aujourd'hui de vous, de te dire (allons y pour le tutoiement virtuel!), combien j'apprécie tes billets. Ma chérie travaille à l'Anpe comme conseillère et quand je lui ai cité ton billet elle m'a dit qu'en fait ces quatre affiches de la campagne sont faites pour tuer des idées recues sur les employés de l'Anpe, en l'occurence "les gens de l'Anpe sont des paresseux". Evidement il faut le savoir. Quand j'ai vu l'affiche sur ton site, j'ai tout de suite partagé ton indignation et je n'ai pas changé d'avis en sachant ces infos supplémentaires: soit la campagne est extrêmement ratée soit l'ambiguité crée ne relève pas du hasard (j'ai aussi tendance à le croire). voilà ce que je voulais juste préciser.

Écrit par : pouliquen | 29/11/2006

Lire dans La Mée Socialiste (hop, Google) le parcours du maçon combattant dans l'ANPE dématérialisée en no man's land internautique? A mourir, oui, mourir de rire.

Écrit par : Hihi | 29/11/2006

C’est marrant ça… les thuriféraires du « remettre la France au travail » sont convaincus d’être contre la pensée unique (forcément incarnée par les petits gauchiiiiisss) et invoquent le pluralisme du « think different » (trade mark) alors que leurs « idées » (désolé pour les guillemets… en fait non) sont dans tous les médias (qui mentent).

C’est marrant ça… on reproche toujours à ceux qui se font chaque jour défoncer par des politiques inacceptables d’être caricaturaux ou « pas constructifs ».

C’est marrant ça… on vient toujours te parler de tes devoirs dès que tu en es réduit à mendier tes droits (construits avec tes petites mains) et on t’explique en plus que tu dois accepter sereinement le « débat ».

C’est marrant ça… ma vision du débat ressemble de plus en plus à une paire de pompes coquées avec « White riot » à fond tandis que les « fainéants » se servent directement chez « ceux qui travaillent, eux » en n’épargnant même pas de leur urine le canapé à crédit.

Des mots contre les mots du plus fort (qui selon vous se valent)… c’est marrant, ça.

Tout ceci n’est peut-être pas « élégant et dépassionné » mais en la matière je m’en tiendrai à ça :
http://www.dailymotion.com/video/xag5u_la-resistance-sadresse-a-vous
(merci soumission sociale)

Et, oui. Vive le feu ! (c'est marrant, ça !)

Écrit par : timeo | 29/11/2006

@ timeo
Assez, avec tes liens subversifs.
Je vois bien que tu essaies de nous soumettre à la tyrannie de la repentance.
;-)
(Pas encore tout lu, sinon!)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 29/11/2006

Fidèle à ma réputation d'immonde scélérat avant tout soucieux de pourrir la bonne société et de faire tourner en bourrique Juve, le roquet sarkoziste, et Fandor, le nabot du PPA, je prend en otage le blog du jeunot Fontenelle pour vous signaler, de manière totalement hors sujet, qu'ARTE est en train de diffuser à cette heure un reportage sur le Venezuela de Chavez qui a été présenté par la Claire Chazal locale comme un pouvoir de plus en plus autoritaire soutenu par une population pauvre peu soucieuse de défendre la démocratie pourvu qu'elle soit assurée de se remplir le ventre.

C'est beau comme un article du QVM...

Et c'est moi l'être immonde !

Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! (rire sardonique du criminel qui s'enfonce dans la nuit, fier de son mauvais coup)

Écrit par : Fantomas | 29/11/2006

@ michel

Il n'y a pas de yin et de yang : c'est le yin-yang. L'un n'existe pas sans l'autre parce qu'ils sont indissolublement liés. C'est sans doute regrettable pour les manichéistes de tout poil qui ont toujours la prétention de porter la lumière ou de faire partie des bons. C'est pourquoi, comme je le disais précedemment, qu'il y a des stakhanovistes du travail qui aiment à narrer dans le détail leur réussite sociale et ils ont pour pendant ceux qui considérant que les dés sont pipés depuis longtemps ont décidé que travail rimait dorénavant avec aliénation. Les uns comme les autres participent au subtil équilibre de ce monde et rien n'autorisent les premiers à essayer de culpabiliser les seconds sinon les remugles culpabilisateurs d'un vieux fond judéo-chrétien.

Écrit par : Henri | 29/11/2006

Putain, Sébastien, nous parles pas de "La tyrannie de la repentance" STP... le bouquin est classé 10e des meilleures ventes, je crois... c'est vraiment à pleurer...

Écrit par : Anne | 29/11/2006

@ Fantomas

J'ai vu le reportage sur Chavez... je suis très surprise par cette soirée d'Arte. Mais qu'arrive t-il à cette chaîne d'habitude si alignée ? D'abord super docu sur l'influence de la CIA en Europe après la guerre via les revues d'intellos comme Preuves de Raymond Aron, et ce qu'on sait moins, via des mvts artistiques comme l'expressionnisme abstrait (la peinture de la "libre entreprise"... incroyable, mais vrai !) avec des interviews de l'historien Grémion notamment. Vraiment super intéressant. Déjà y'a 2 jours on a eu une histoire de l'Amérique pas du tout politiquement correcte qui dépotait grave... Et ce soir après le docu sur la CIA, le reportage sur Chavez pas vraiment à charge puisque je trouve que tout ou presque me conforte tranquillement dans mon chavisme. Même le coté militarisé de cette "République socialiste bolivarienne" (nouveau nom après la victoire de Chavez...) est plutôt pas effrayant du tout. Et ses opposants libéraux ont parfaitement le droit de manifester peinards, n'en déplaise au journal Le Monde. Bref, Chavez ne serait-il pas en train de réussir à mettre en oeuvre un vrai socialisme sans guillemets que tant d'autres ont définitivement renié en Europe. Je crois que "la réponse est oui", comme dirait notre petit cauchemar de droite à nous qu'on a.

Écrit par : Anne | 29/11/2006

Anne, je pense que 40 ans plus tard le monde est en change.
Sans doute la Chine capitaliste d'état. Et c'est bien mieux pour séparer les devoirs.
La droite le pillage et la gauche les arrangements sociaux.
Royal est présidente! parce que tous les aménagements sociaux doivent être faits. Retraite angleterre aujourd'hui la passe l'age mini à 75 ans! pour 50% des trente dernières années. Fin 2008 Royal fait pareil. Et pas une seule manif. D'ailleurs Montéviré a prévenu cela sera très difficile, il va falloir s'engager!
Vive la Drauche!

Écrit par : martingrall | 29/11/2006

Ah, j'aurais su, j'aurais peut-être regardé la télé.
Ca commence à rougir grave, au sud de chez l'oncle Sam. (Je ne parle pas de Lula ou de Bachelet, hein...)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/11/2006

Vive la Drauche !
Du grand Martin Grave ;-)

Écrit par : Anne | 30/11/2006

@ Anne

"je suis très surprise par cette soirée d'Arte"

Il faut quand même se souvenir qu'avant la guerre d'Irak, Arte (et La Cinquième) avait diffusé des reportages très fouillés qui montraient (déjà) alors que les armes de destruction massive n'existaient pas (cf Hans Blix et les autres) et que les autorités étatsuniennes mentaient.

Zgur

Écrit par : Zgur | 30/11/2006

Je suis très en retard dans la discussion, mais c'est juste pour dire que le livre sur "Guerre au chômage ou guerre auw chômeurs" est de emmanuel Pierru, aux éditions du Croquant. Un livre à lire d'urgence.

Écrit par : Laurent | 30/11/2006

@Zgur
Et que dans un débat également diffusé sur Arte M. Colombani (Le Monde) soutenait l'existence (sans preuves, mais peut-être qu'il en avait, lui) des ADM contre la réserve de son homologue de Die Zeit.

Écrit par : younes | 30/11/2006

Nouveau billet.
(Je me suis pas foulé, j'avoue...)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/11/2006

C'est proprement hallucinant. Ordurier. Obscène.
Vive l'idéologie libérale, vive la loi de la jungle, du plus fort, de l'argent, du renard libre dans le poulailler libre, et - cerise sur le gâteau - vive la pub !

Écrit par : Olivier Bonnet | 30/11/2006

Quelques informations plus exactes sur le chômage et une constatation étonnante sur la durée effective du travail ici et là.

En neuf ans le nombre réel de chômeurs n'a pas baissé en France
http://travail-chomage.site.voila.fr/chomage/chom_reel_1996_2005.htm

et 5 848 000 chômeurs "équivalent temps plein" en 2005
http://travail-chomage.site.voila.fr/chomage/chom_reel2005.htm

Et aussi, les manipulations des chiffres du chômage dans un pays du nord
http://travail-chomage.site.voila.fr/danois/dk_merite.htm

Et une étude très documentée
Durée du travail : apparences et réalité, France et autres pays
http://travail-chomage.site.voila.fr/emploi/duree_travail.htm

Pour simplifier, les Français travaillent plus que d'autres, en moyenne de tous les emplois.

Écrit par : Justine | 01/12/2006

Merci, Justine.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 02/12/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu