Avertir le modérateur

07/12/2006

L'Affectueux Message De Soutien De Marie-Ségolène Royal Aux Palestiniens: "Une Construction Est Justifiée"

medium_145996.jpg

Ce qu'il y a de bien, avec Marie-Ségolène Royal, c'est qu'elle est gentille avec tout le monde.

Elle comprend les problèmes des gens.

Elle est gentille avec tous les gens qui ont des problèmes - au Proche-Orient, notamment.

Pendant sa visite en Israël, où elle s'est, "Le Monde" l'a révélé, "drapée dans les habits d'un chef de l'Etat potentiel" en revendiquant une "phase préparatoire de futures responsabilités"", Marie-Ségolène Royal a, par exemple, constaté que le "mur de séparation" (appellation officielle) que le gouvernement israélien construit en Cisjordanie pose un "problème".

Ou plutôt: "Un problème de tracé".

La nuance est d'importance: elle est destinée à marquer, très clairement, que du point de vue de Marie-Ségolène Royal, qui diffère donc assez peu de celui de Condoleeza Rice (mais qui s'en étonnera), le mur en lui-même ne pose aucun "problème" particulier.

Marie-Ségolène Royal en trouve même le principe assez plaisant, puisque nécessité fait loi: "Quand c'est nécessaire pour la sécurité, une construction est justifiée, encore faut-il que les choses se passent en bonne entente".

Notez le mot "construction", qui ressemble assez à ce que nous pourrions appeler un doux euphémisme.

Notez aussi (et surtout) le "bonne entente", qui sonne ici comme une sinistre plaisanterie...

Marie-Ségolène Royal, ou la géopolitique pour cours de récré, avec de gros morceaux d'ineptie(s), garantie(s) 100% bio.

Essayons de lui rappeler ici deux ou trois minuscules détails: ça pourrait l'aider à mieux appréhender des réalités qui, manifestement, la dépassent, et, partant, à moins divaguer, la prochaine fois qu'elle se drapera dans sa vêture de chef de l'Etat potentiel.

(Nous nous appuierons, pour ce faire, sur un article passionnant de Monique Chemillier-Gendreau, publié au printemps dernier par la "Revue d'études palestiniennes" (1))

Le 9 juillet 2004, la Cour internationale de Justice (CIJ), organe judiciaire de l'ONU, a rendu un avis sur les "conséquences juridiques de l'édification d'un mur dans le territoire palestinien occupé".

La "construction" chère à Marie-Ségolène Royal.

Cet avis souligne, observe Monique Chemillier-Gendreau, "les violations caractéristiques, massives et prolongées du droit international auxquelles se livre Israël et que l'édification du mur renforce".

Le mur est illégal, et la CIJ, contrairement à Marie-Ségolène Royal, "ne considère pas que l'argument de la légitime défense ni celui relatif à la sécurité puissent exonérer Israël de ses obligations internationales".

La CIJ relève, certes, comme la championne de nos "socialistes" pour 2007, que le tracé du mur pose, en effet, un problème - et un gros, en vérité, puisque ce tracé, d'après la Cour, "est précisément fait pour inclure les colonies de peuplement et incorpore dans la zone fermée 80% des colons illégalement implantés dans les territoires, alors que 160.000 Palestiniens résideraient dans des agglomérations presque entièrement enclavées".

Ce menu problème de tracé met donc les Palestiniens devant un "fait accompli" (cette expression est de la CIJ) en forme d'"obstacle grave à l'exercice de (leur) droit à l'autodétermination".

Mais ce n'est pas tout, contrairement à ce que pense Marie-Ségolène Royal.

Outre ces minuscules vétilles spécifiquement relatives au tracé de la "construction", la CIJ relève que "l'édification du mur s'inscrit dans une situation d'occupation militaire et renforce de nombreuses violations du droit applicable dans ce cas: destructions et réquisitions des propriétés, restrictions importantes à la liberté de circulation des habitants du territoire palestinien occupé (à l'exception des ressortissants israéliens), sérieuses répercussions sur la production agricole, et par là sur le droit à l'alimentation, difficulté d'accès aux services de santé, aux établissements scolaires et à l'approvisionnement en eau, nécessité de fermeture de nombreux négoces (600 au moment où l'avis est prononcé) et donc le départ contraint de 6.000 à 8.000 personnes".

La concusion de la CIJ, dont l'avis n'a aucune valeur contraignante, est que le gouvernement israélien doit mettre fin à cette situation, et réparer les torts, considérables, causés par l'édification du mur.

Tel n'est manifestement pas l'avis de Marie-Ségolène Royal, qui, lorsqu'elle entérine sans barguigner la théorie du mur sécuritaire, rallie de fait la position de George W. Bush, et, bien évidemment, de Ronald N. Sarkozy.

Marie-Ségolène Royal est donc plutôt mal fagotée, dans ses frusques de chef de l'Etat potentiel - mais en même temps, allez savoir pourquoi, je ne suis pas complètement surpris de cette nouvelle vérification du (fameux) théorème de Bourdieu: "Ségolène Royal est de droite"...

(1) "Le mur et ses conséquences juridiques", par Monique Chemillier-Gendreau, "Revue d'études palestiniennes", n°99, printemps 2006.

Commentaires

Elle parle juste la Cour internationale de Justice

Écrit par : Mathieu | 07/12/2006

RESOLUTION DE L'ONU DU 01/12/2006 - DEPECHE


L'Assemblée générale de l'ONU a adopté une nouvelle fois, hier soir, une série de résolutions sur la question palestinienne, demandant notamment à Israël de respecter strictement les obligations qui lui incombent en vertu du droit international, y compris le droit international humanitaire.

Dans une résolution adoptée avec 157 voix sur 192, l'Assemblée a demandé à « Israël, puissance occupante, de respecter strictement les obligations qui lui incombent en vertu du droit international, y compris le droit international humanitaire et de mettre fin à toutes les activités illégales et unilatérales menées dans le Territoire palestinien occupé ».

Sept pays -- Australie, États-Unis, Îles Marshall, Israël, États fédérés de Micronésie, Nauru, Palaos – ont voté contre et dix de sont abstenus -- Cameroun, Canada, Côte d'Ivoire, Fidji, Malawi, Moldova, Ouganda, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Tonga, Vanuatu, indique un communiqué de l'ONU.

Le texte exige, en outre, « la cessation immédiate par Israël de la construction du mur dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, ainsi que l'arrêt complet de toutes les activités israéliennes d'implantation, dans ce même territoire et dans le Golan syrien occupé ».

L'Assemblée générale a aussi prié les États membres de fournir sans tarder « une aide économique, humanitaire et technique au peuple palestinien et à l'Autorité palestinienne » afin d'atténuer « la crise humanitaire dans laquelle se débat le peuple palestinien », de « relever l'économie et l'infrastructure palestiniennes, et appuyer la reconstruction, la restructuration et la réforme des institutions palestiniennes ».

La résolution demande également aux parties de faire « tout ce qu'il faut pour mettre un terme à la détérioration de la situation, d'annuler toutes les mesures prises sur le terrain depuis le 28 septembre 2000, et de reprendre immédiatement les négociations de paix directes en vue de la conclusion d'un règlement pacifique final ».

Elle demande enfin à la communauté internationale, y compris le Quatuor, de prendre immédiatement des mesures, « de nature à instaurer un climat de confiance entre les parties, pour stabiliser la situation et relancer le processus de paix ».

Écrit par : Bruno Lamothe | 07/12/2006

Allez, encore un communiqué :






Organisation des Nations Unies

Le Haut Commissaire pour les Droits de l'homme


25 novembre 2006 – A l'issue de sa première visite en Israël et dans les Territoires palestiniens en tant Haut Commissaire des Nations Unies pour les droits de l'homme, Louise Arbour s'est dite aujourd'hui à Genève impressionnée par le « sévère impact » de la « barrière » et du système des postes de contrôle sur la vie des Palestiniens.

« Lorsque je me suis rendue en Cisjordanie, j'ai été impressionnée par le sévère impact de la barrière, du système des postes de contrôle, des barrages routiers, des tranchées et des monticules de terre sur la vie de famille des Palestiniens, sur leur vie économique et évidement sur leur qualité de vie. En résumé : sur leur dignité humaine », a déclaré Louise Arbour, à l'issue d'une visite de cinq jours dans la région.

« J'ai quitté Gaza avec le sentiment que les droits de ses habitants à l'intégrité physique n'étaient pas respectés : Beit Hanoun n'est seulement qu'un cas parmi d'autres », a ajouté la Haut Commissaire, faisant référence à la récente attaque israélienne sur le quartier résidentiel de cette ville palestinienne qui a fait 19 morts.

Plus généralement, Louise Arbour a estimé que les civils israéliens et palestiniens étaient les premières victimes de la dégradation de la situation des droits de l'homme dans la région.

Elle avait entamé dimanche dernier une visite en Israël et dans les Territoires palestiniens occupés pour aborder avec les autorités et la société civile la question de la protection des civils dans le conflit qui oppose Israéliens et Palestiniens.

Écrit par : Bruno Lamothe | 07/12/2006

Les résolutions adoptées par l'ONU concernant le conflit sont censées avoir une valeur contraignante?

Écrit par : Mathieu | 07/12/2006

ouais, pas facile de retrouver des valeurs de gauche dans le discours de ségolène...
mêmes inepties, autre registre : "La corrida est un spectacle magnifique" déclarait-elle début novembre lors d'une tournée en camargue (http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=2438).
décidément, cette femme est charmante.

Écrit par : LMC | 07/12/2006

Israel à le droit à sa securité, Israel à le droit de se défendre ils n'ont que ces mots là à la bouche, et les Palestiniens ils ont le droit à quelque chose dans tout ça ??

Écrit par : kotédiwa | 07/12/2006

D'accord sur tout. Ca fait du bien de lire quelque chose de sensé sur le sujet Marie-Ségo en terres ceintes.

Elle nous aura tout fait pendant ce voyage : perso, je me fous royalement qu'elle ait pas entendu les propos sur le nazisme (débat totalement inintéressant : c'est une évidence qu'elle n'avait pas entendu !). Je déplore en revanche qu'elle prenne la posture de celle qui discute avec tout le monde... mais pas avec le Hamas ! (modifiant d'ailleurs ses propos d'une façon définitive d'un jour à l'autre...). Je m'étonne qu'un coup, il y ait trop de vols israëliens au-dessus de la Finul, et le jour d'après quand je suis avec Olmert : oui, il y en a (beaucoup) mais ils sont justifiés ! La robe couleur du temps... ou plutôt la robe couleur du tarmac. Je passe sur ses inepties justifiant l'existence du mur, nouvel instrument plus que condamnable au service unique de l'occupation militaire israëlienne : ses propos sur le sujet sont scandaleux, rien d'autre à dire.

Et je ne parle même pas de ses propositions sur le nucléaire civil iranien qui vise à la fois à masquer une énorme connerie (en la maquillant en projet de politique internationale très audacieux !) et surtout à flatter une partie de son électorat (membres du club des jeux de "construction").

Maintenant, on arrête les fadaises sur les "socialistes" et le Moyent Orient, je suis au PS, j'ai notamment suivi assez de débats sur les listes de diff des "soc", je connais très bien la ligne : atlantiste et quasi exclusivement pro-Israël. Point barre, rien à ajouter. Je parle de la posture majoritaire du PS, bien sûr il reste quelques petits moutons noirs qui défendent encore un peu la cause palestinienne. Mais, ils sont obligés de la fermer en général. Remember les débats du PS à la télé... même Fabius n'a pas résisté... normal, un paquet de voix étaient en jeu.

Ségo, la pauvre, pas compétente en tout... Faudrait vraiment être un âne pour prétendre un truc pareil et pour plaider en sa faveur le manque d'expérience. Chacune de ses paroles a été écrite à l'avance par Hollande et par Dray. Et sans doute Attali, le copain de Sarko.

Sur la politique étrangère, oui Ségo = Sarko. D'ailleurs, a-t-on entendu Marie-Ségolène à propos de la victoire de Chavez ? (je peux me tromper, j'ai pas vérifié)

Enfin, pour finir : qui a facilité le beau voyage de Ségo ? Cherchez, c'est pas trop dur à trouver, le gars vient de fêter son anniv avec un gâteau crèmeux recouvert de roses rouges... Un indice : l'ambassadeur qui a le mieux défendu Ségo quand la polémique grotesque sur les propos pas entendus a éclaté est de droite... mais n'aime pas Sarkozy... Qui a dit que les alliances se jouaient seulement dans son propre camp ?

Écrit par : Anne | 07/12/2006

Mais tu ne m'as pas répondu en attendant...

Écrit par : mc | 07/12/2006

Ce qui est frappant dans sa visite, c'est qu'elle a dit absolument tout et son contraire aux différentes entités qu'elle a rencontrées. Le citoyen lambda y trouvera donc de quoi être horrifié et de quoi être ravi. Pas rassurant du tout, ça.

Moi ce qui m'a profondément déplu, ce sont les commentaires sur le mur et ceux sur le nucléaire civil iranien. Par exemple. Ceux qui m'ont plu, ce sont les commentaires contre la politique américaine au Moyen-Orient et en faveur de la reprise de l'aide aux palestiniens. Par exemple.

Si c'est ça sa politique extérieure, la France aura tôt fait d'être considéré(e) comme le pays le moins crédible au monde (déjà qu'on l'est très peu, crédible ... vu l'horreur qu'on laisse partout derrière nous). Et si elle fait pareil en politique intérieure, on sera tous dans le caca.

Je lui donne globalement 4/20 pour sa tournée au MO. 4 points pour ne pas s'être fait caillasser comme Jospin, c'est tout.

Écrit par : glomp | 07/12/2006

Ce mur est une connerie et ne pas le voir c'est une une autre connerie.
François Bayrou l'a déjà dit lors du Conseil national 12 Juin 2006: "Je veux faire sauter ces murs et ces barrières d’un autre temps."

C'est pas pour ce mur ci mais bon... ça marche aussi pour celui ci : Allez dynamitons les murs !

VIVA Chavez et VIVA El Bayrou !

Écrit par : Farid TAHA | 07/12/2006

Oui Seb, je constate avec toi que les prestations de Ségolène en Israël sont assez lamentables …

Écrit par : Bernard Langlois | 07/12/2006

J'ai envoyé un post hier soir qui n'est jamais arrivé. Pourquoi une modération ?

Écrit par : Ajamais | 07/12/2006

ça fait un moment que je l'écris, c'est une folle incompétente.
sur l'iran, elle traine sa bourde depuis les débats télévisés et du coup cherche à justifier l'injustifiable depuis (sur un traité de 1968 que personne, même pas bush, n'a remis en cause depuis), mais sur le mur, elle est clairement sur une position Bushiste et c'est une honte.
Elle n'est pas simplement de droite, elle est nulle et c'en est flippant, en particulier pour la sécurité intérieure française.

Écrit par : enzo d'aviolo | 07/12/2006

Ségolène! Je t'aime! Mais tu déconnes un peu, auras-tu remarqué que le mur est sans fondations! jJamais il ne pourra servir de mitoyen pour construire les maisons! Et pour les portes, les moucharabias! Et puis il est laid! D'accord la finition du côté des palestiniens deux ou trois bombes et c'ets repeint, mais du bon côté le manque d'homogénéïté, la ségrégation est visible! Alors faut pas s'étonner que l'Ofice National d''Usage des bétons lissés ne soit pas d'accord! la prochaine fois avant de partir, passe rue d'ULM! Non l'autre école.

Écrit par : martingrall | 07/12/2006

Ségolène! Je t'aime! Mais tu déconnes un peu ! Auras-tu remarqué que le mur est sans fondations! Jamais il ne pourra servir de mitoyen pour construire les maisons! Et pour les portes, les moucharabiehs! Et puis il est laid! D'accord la finition du côté des palestiniens deux ou trois bombes et c'est repeint, mais du bon côté le manque d'homogénéité, la ségrégation est visible! Alors faut pas s'étonner que l'Office National d''Usage des bétons lissés ne soit pas d'accord! La prochaine fois avant de partir, passe rue d'ULM! Non l'autre école.

Écrit par : martingrall | 07/12/2006

"Elle est gentille avec tous les gens qui ont des problèmes - au Proche-Orient, notamment."

Ce qui est aussi genant c'est qu'elle aille rencontrer des dirigeants qui flirtent avec le fascisme: Jumblatt et cie au Liban + Olmert et son gouvernement en Israel...

Et elle est particulièrement plus gentille avec ceux-là:

Avant de partir elle déclarait qu'il était important de parler à tout le monde. Au Liban elle dit qu'il faut qu'Israel arrête de survoler les positions de la Finul au Sud Liban.

Arrivée en Israel, elle déclare que ces mêmes vols sont justifiés et elle ne rencontre pas de dirigeants du Hamas...

Serait-ce le vent qui fait tourner la girouette toujours à droite?
Toujours plus à la droite de Sarko et de Bush, c'est quoi comme droite?

Écrit par : Fugue | 07/12/2006

@Seb,
Tu connais la chanson -je n'en fais pas un lien pour ton billet sur ce connard de Sevran- :
"Elle est belle, elle est mignonne. C'est une bien gentille personne mais..."
C'est du style :
"Je suis partout où je dois être.
Je suis d'accord pour tout et avec tout le monde".

Faut t'arrêter là Ségolène.
Ouvre plutôt un cabinet de développement personnel où tu apprendras aux gens à s'aimer les uns et les autres.
La méthode Coué, t'es à fond dedans, ma grande.
"Je suis la plus belle, je vais être élue présidente..."
STOP !
C'est déjà le bordel en France alors évite de nous fâcher avec le monde entier car tu ne sais pas sur quel pied danser.
A un bémol près, c'est que tu sais sur quel siège tu veux poser ton postérieur.

Écrit par : corinne | 07/12/2006

mercredi 6 décembre 2006

Lettre de Jérusalem

Troisième jour de reportage dans la Ville sainte… et annexée depuis sa conquête en 1967. Philippe Rekacewicz et moi avions décidé, ce matin-là, d’interviewer Meir Margalit. Fonctionnaire de la ville pendant vingt-quatre ans, puis conseiller municipal du parti de gauche Meretz cinq années durant, ce Juif venu d’Argentine en 1972 coordonne désormais le Comité israélien contre les démolitions de maisons (Icahd).

A Jérusalem-Est, les autorités israéliennes — qui se considèrent comme « chez elles » alors qu’elles ne sont, aux yeux du droit international, qu’une « puissance occupante » soumise aux strictes obligations de la quatrième convention de Genève — ne se contentent pas d’installer des colonies juives tout autour de la vieille ville comme au sein de celle-ci : elles y détruisent aussi des habitations, des magasins et des ateliers palestiniens, construits « sans permis », explique la municipalité. Ce que celle-ci oublie de préciser, c’est qu’elle s’octroie le « droit », parfaitement illégal, de n’accorder d’autorisations qu’au compte-gouttes et à prix d’or — le seul dossier de demande coûte quasiment aussi cher que la future construction. Les dernières statistiques en date indiquent 152 démolitions en 2004 et 94 en 2005. Une diminution en trompe-l’œil : calculé en mètres carrés, le bilan s’est aggravé, passant en un an de 9 000 à 12 000.

En pleine explication, le militant pacifiste est interrompu par la sonnerie de son portable. Branle-bas de combat : un ami de Betselem, l’organisation israélienne de défense des droits humains, annonce qu’une maison est en cours de démolition à Al-Tur, un quartier arabe de la ville. Le temps que le taxi trouve l’emplacement, il est déjà trop tard. Gadir Hajjam Ghneim et sa famille contemplent, impuissants, leur demeure à moitié détruite. En face des ruines s’empilent armoires, casseroles, jouets, vêtements : tout ce qu’ils ont pu sauver — le bulldozer ne leur a même pas laissé le temps de récupérer les meubles de leur chambre à coucher, ni ceux de leur cuisine…

C’est tout juste si nous avons pu échanger quelques mots avec les victimes et prendre quelques photographies du désastre (dont celles ci-dessous) : Kareem, de Betselem, vient d’apprendre que les démolisseurs poursuivaient leur besogne à Ras Al-Amoud, un autre quartier arabe situé à l’intérieur des frontières municipales élargies de Jérusalem-Est. Une demi-heure plus tard, nous y voilà, guidés par les habitants, puis par… le bruit des engins municipaux.

La rue est bouclée : des dizaines de voitures de la police et de l’armée, des hommes en armes en pagaille. Même les minibus qui ramènent les enfants de l’école devront faire demi-tour. Quiconque prétend discuter se fait rabrouer grossièrement : le riche vocabulaire des forces de l’ordre colonial va de « Fous le camp ! » à « Va-t-en ! », sans oublier « Barre-toi ! ». Seules nos cartes d’accréditation comme journalistes étrangers nous permettront de parvenir à proximité. Mais des voisins inviteront les militants de l’Icahd et de Betselem à grimper sur leur terrasse, d’où l’on a une vue imprenable sur le bâtiment de béton soumis aux coups de boutoir du bulldozer.

Cette fois, il ne s’agit pas d’une habitation, mais d’un atelier d’ébénisterie, appartenant à la famille Amer. En face, à quelques centaines de mètres, en haut d’une colline destinée à la colonisation, le mur sépare Ras Al-Amoud d’Abou Dis : derrière le monstrueux serpent de béton, on devine le toit du siège, vide, du Parlement palestinien. Ici, comme partout à Jérusalem, la « barrière de sécurité » sépare non pas les Palestiniens des Israéliens, mais les Palestiniens tolérés à Jérusalem des Palestiniens expulsés… sans qu’ils aient bougé !

Le pire est que, dans les deux cas, les destructions de ce matin s’avèrent illégales, même aux yeux de la loi israélienne. La justice avait en effet accordé un sursis aux propriétaires concernés et « gelé » l’ordre de destruction. Mais l’inspecteur municipal n’en a eu cure. Dans le premier cas, il a exigé de voir l’acte original et, en attendant, donné son feu vert à la démolition, qu’il n’a interrompue que sur présentation du jugement. Quant au second cas, il a fait comme s’il ignorait tout du sursis, et n’a arrêté le saccage que sur injonction téléphonique directe de la mairie.

Cette fois, nos amis de l’Icahd n’ont pas pu, comme souvent, arrêter les destructeurs. « Mais nous les traînerons devant la justice, israélienne et internationale », lâche, dans un accès de colère froide, Meir Margalit. S’agissant de territoires annexés, la destruction de maisons comme de locaux artisanaux ou industriels constitue, en effet, un « crime de guerre »…

Coïncidence ? A des milliers de kilomètres de là, à New York, le 1er décembre, l’Assemblée générale des Nations unies vient d’adopter, comme chaque année, une résolution réaffirmant que « toute action que ce soit menée par Israël pour imposer ses lois, sa juridiction et son administration sur la Ville sainte est illégale et en conséquence nulle et non avenue, et n’a pas la moindre validité ». Seuls ont voté contre : Israël, les îles Marshall, la Micronésie, Nauru, Palau et… les Etats-Unis.

Ici, des faits accomplis. Là, des discours routiniers…

Dominique Vidal

Écrit par : Pescade | 07/12/2006

Trouvé ceci - qui m'avait échappé - sur l'execellent blog d'Olivier Bonnet. Lien vers son blog "Plume de presse" ici même sur la gauche.

Note du 3 décembre

La scène se déroule vendredi dernier, au Liban, dans l'enceinte de l'ambassade de France. Ségolène Royal, en quête d'une stature internationale au pays des cèdres, a convoqué les journalistes. Au cours de l'échange, interrogée sur la possibilité de rencontrer des représentants du Hamas ou du Hezbollah, la candidate socialiste a cette phrase : "Je parle avec tout le monde dès lors que les représentants des parties en présence sont dans des institutions démocratiquement légitimes". Ce n'est pas rien. Mais n'allons tout de même pas trop loin : lorsqu'un journaliste lui demande pourquoi elle évoque les otages israéliens - pour juger leur libération "absolument indispensable" - et pas les prisonniers palestiniens et libanais détenus par Israël (au nombre de 10 000, parmi lesquels nombre de femmes et d'enfants détenus sans procès !), l'ahurissante réponse de la Pimprenelle du Poitou tombe : "la conférence de presse est terminée". Quel toupet ! Quand Ségolène Royal ne veut pas répondre à une question, on ne peut pas dire qu'elle y mette les formes.


Si c'est pas magnifique... Incompétente... la pauvre ! Bien sûr, elle savait pas répondre... bien sûr... que des propos machistes...c'est dégueulasse.

Écrit par : Anne | 07/12/2006

D'ailleurs c'était bien la peine de se gargariser de la destruction du mur de Berlin, pour en construire aussitôt de plus immondes du côté du vertueux capitalisme (Israel, US, Arabie Saudite).

Ironie de l'Histoire!

Tout ça pour ça?

Écrit par : Fugue | 07/12/2006

...contrairement à ce que pense Marie-Ségoléne Royal.

Tu es gentil Sébastien, parce qu'elle pense, Marie? En tout cas pas avant de parler. Pour ma part, elle me rappelle beuacoup l'illustre benêt d'outre-atlantique: Georgesdoubleyou. On aime bien copier le pire de nos amis américains mais là avec le cosmétique, Marie-Ségolène et l'excité, Nicolas nous faisons fort.
Plus ces deux là s'expriment et plus je me dis qu'il ne faut pas aller chercher la définition du néant ailleurs que dans leurs propos.

Écrit par : Henri | 07/12/2006

Cette femme est un danger pour la France ! Qu'elle arrête avec ses formules et qu'elle dise la vérité.

Je ne vois décidément plus aucune différence entre elle et Sarkozy.

Benji
www.levraidebat.com

Écrit par : Benji | 07/12/2006

Puisque le fond de l’air du blog est à la citation, permettez moi de participer à l’exercice sur un mode honteusement déviationniste.
« Grâce à l'argent, ils règnent sur les médias mondiaux, les agences d'informations, la presse, les maisons d'édition, les radios, etc. Grâce à l'argent, ils ont fait éclater des révolutions dans différentes régions du monde pour réaliser leurs intérêts et les faire fructifier. Ce sont eux qui étaient derrière la révolution française, la révolution communiste et la plupart des révolutions dont nous avons entendu et entendons parler de-ci de-là. Grâce à l'argent, ils ont créé des organisations secrètes qui étendent leur présence dans toutes les parties du monde pour détruire les sociétés et réaliser les intérêts du sionisme, comme la franc-maçonnerie, les clubs Rotary et Lyons, le B'nai B'rith [Abnâ' al-'Ahd], etc. Ce sont toutes des organisations qui se livrent à l'espionnage et au sabotage. Grâce à l'argent, ils sont parvenus à prendre le contrôle des Etats colonialistes et ce sont eux qui les ont poussés à coloniser de nombreuses régions pour en exploiter les richesses et y répandre leur corruption ».

Par quelle lettre de l’alphabet romain commence le nom de l’auteur de cette édifiante analyse historique : 1/ F comme Faurisson 2/ G comme Goebbels ? 3/ H comme Hamas ?

« (…) le plan sioniste n'a pas de limite; après la Palestine, ils ambitionnent de s'étendre du Nil à l'Euphrate. Lorsque ils auront parachevé l'assimilation des régions jusqu'aux quelles ils seront parvenus, ils ambitionneront de s'étendre plus loin encore, et ainsi de suite. Leur plan se trouve dans XXXXXX (…) »
Quel document (XXXX) est cité à l’appui de cette visionnaire anticipation stratégique ?
1/ L’Etat des Juifs, de Theodor Herzl 2/ Le discours de David Ben Gourion au 21ème Congrès Sioniste 3/ Les Protocoles des Sages de Sion

« Dans la bataille de libération, la femme musulmane a un rôle qui n'est pas inférieur à celui de l'homme : être l'usine à hommes ».
Quelle est la fonction essentielle attribuée à une authentique « femme musulmane » en application ce cette subtile maxime ?
1/ Fourniture de services éducatifs 2/ Fourniture de services sexuels 3/ Fourniture de chair à canon

« Il n'y aura de solution à la cause palestinienne que par le jihad. Quant aux initiatives, propositions et autres conférences internationales, ce ne sont que pertes de temps et activités futiles. »
A la lumière de cette affirmation, diriez vous que ceux qui y adhèrent se soucient du rôle des Nations Unies en particulier et des initiatives de la Communauté internationale en général pour arbitrer le conflit israélo -palestinien aux fins d’une résolution pacifique et équilibrée.
1/ Un peu 2/ Beaucoup 3/ Pas du tout.

Tu as répondu 3 à chaque question posée ? Félicitations camarade internaute, tu as gagné un lien gratuit (http://www.gremmo.mom.fr/legrain/voix15.htm ) vers la charte du Hamas, dont, tu l’avais deviné, ces citations sont extraites. Tu n’ignores pas que le mouvement, qui depuis 1988 n’a pas modifié un texte censé « révéler son image, dévoiler son identité, marquer ses positions, mettre en lumière ses aspirations », a emporté 74 des 132 sièges du parlement palestinien aux élections du 25 janvier dernier.
Mais j’entends déjà mugir les féroces commentaires me signifiant combien ce ridicule quizz est hors sujet, hors propos, hors tout ce qu’il convient de moquer. Laisses moi le temps avant l’estoc, de t’indiquer en vrac que je trouve peu de vertus à l’œuvre de maçonnerie (au sens premier) objet de la controverse sémantique du jour. Que je ne mésestime pas la part qu’ont pu prendre par le passé certains dirigeants israéliens dans la montée en puissance du sus-cité Hamas. Que je n’ignore pas que le misérable procédé consistant à tronçonner des citations et à les assortir d’interrogations ironiques, pourrait sans mal être appliqué à quelques extraits des hautes pensées de, au hasard, Avigdor Liebermann. Et que plus généralement, vu de ma lucarne parisienne (où je n’ai encore pour voisins - le grand Mamamouchi m’en préserve !- ni Liebermann ni feu Cheikh Yassine, le diable ait leur âme) , je ne crois pas très constructif de chercher à réparer un mal par un mal.
Mais alors, par tous les Saints de l’anti-libéralisme, que diable suis-je venu taper l’incrust’ dans la galère de ces commentaires ? Pour une broutille assurément. Placer un grain de poivre dans l’exercice de contextualisation des commentaires de Sainte Ségo en terre sainte, et de l’édification du sus-cité mur. Et puis surtout regretter ce tout petit rien, qui veuille que sur le sujet l’usage combiné ô combien salutaire de la citation et du sarcasme, soit appliqué sur un mode si systématiquement unilatéral. Il n’y a qu’au royaume des aveugles que les borgnes sont rois.

Écrit par : Actu75 | 07/12/2006

Benji a écrit :
"Je ne vois décidément plus aucune différence entre elle et Sarkozy".

Et dire qu'il va falloir que des millions de Français inconscients votent pour elle pour que tout le monde en prenne enfin conscience.

Il me tarde de connaître le taux d'abstention en 2007. S'il est élevé, nous saurons que les Français sont peut-être désespérement impuissants, mais pas stupides !

Écrit par : Anne | 07/12/2006

@Actu75
Il est bien connu que toute opposition à la construction du mur vaut soutien sans faille au Hamas, n'est-ce pas?
C'est reposant, hein, la pensée binaire...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/12/2006

@ Actu75

Qu'est-ce que ces citations changent au fait que Ségolène est une girouette qui se contredit quand elle est avec Olmert et qui répète finalement bien sagement ce que l'appareil du PS lui donne à lire ?????

Parce que le PS ne veut pas se fâcher avec ses futurs alliés...et encore moins avec un certain nombre de ses électeurs... et que l'appareil du PS approuve la politique d'Israël.

Écrit par : Anne | 07/12/2006

Nouveau subtil soutien de Chirac (via ses affidés) à Marie-Ségolène Royal :

150 députés appellent Chirac à durcir le ton sur le nucléaire
[2006-12-07 13:00]

PARIS (Reuters) - Quelque 150 députés français appartenant aux différents groupes de l'Assemblée ont adressé jeudi une pétition à Jacques Chirac afin qu'il "durcisse le ton" à propos de la prolifération nucléaire.

Les députés Bernard Debré (UMP), Patrick Bloche (PS) et Rudy Salles (UDF) ont adressé une lettre-pétition au président de la République pour lui demander que la France "ne laisse pas le monde s'engager dans la surenchère nucléaire à laquelle nous assistons".

Les trois députés, qui rappellent que des discussions vont avoir lieu au Conseil de sécurité de l'ONU à propos de "la menace nucléaire iranienne" et qui évoquent également la Corée du Nord, estiment que "sans sanctions prise contre l'Iran, ce sont demain d'autres régimes dictatoriaux, voire totalitaires, qui s'armeront et menaceront la sécurité mondiale".

"La France et la communauté internationale se trouvent aujourd'hui devant la plus grave décision de ces dernières décennies. Nous vous demandons solennellement, M. le président, d'inscrire la France dans le camp des pays qui sanctionnent sans ambiguïté la mécanique inexorable de la prolifération nucléaire", écrivent les trois députés.

Parmi les 150 députés ayant apporté leur soutien à cette lettre-pétition, la plupart sont soit UMP, soit PS, soit UDF. Un seul communiste, Maxime Gremetz, figure parmi les signataires.

Les présidents des quatre groupes du Palais-Bourbon ne figurent pas sur la liste de soutien à cette initiative.

C'est la dernière phrase qui a son importance. Bernard Accoyer, Président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, proche de Sarkozy ne soutient pas l'initiative, de même qu'Hervé Morin, Président du groupe UDF et proche de Bayrou. Jean-Marc Ayrault (groupe PS, futur 1er ministre de Ségolène Royal si Pascal Lamy n'est finalement pas nommé) ne signe pas non plus la pétition car la ficelle serait un peu grosse. On préfère envoyer des seconds couteaux comme Bloche. J'ai pas réussi à trouver tous les noms des signataires. Si quelqu'un les a, je les veux bien.

Écrit par : Anne | 07/12/2006

j'ai déjà dit sur un autre post de ce blog (en faisant un HS) que je désapprouvais Royal au sujet du Mur... pour le nucléaire iranien je constate que le débat est très complexe et que des experts donnent raison à Royal (je me rappelle avoir lu dans marianne une intervention très détaillée à ce sujet dans la rubrique "forum"...)

Il faut signaler aussi, comme je l'avais déjà fait sur le post précédent que l'équipe de désirs d'avenir, site de campagne de Royal, laisse passer de nombreux messages très hostiles à ce qu'a dit Royal en Israël... belle preuve de transparence...
Sur désirs d'avenir vous trouverez ces messages dans deux endroits. Le forum "La France dans le Monde" et le forum "soutiens" ("soutiens" où régulièrement des critiques sont publiées sur tous les sujets)

Evidemment Fontenelle ne peut s'empêcher de déraper... Aller dire que Royal est de droite pour ce qu'elle à dit en Israel est une c .... Il y a à gauche, à l'extrème gauche, comme à droite des gens qui soutiennent inconditionnellement Israel quoi qu'il fasse.

Écrit par : Jacques Adam | 07/12/2006

Chut... vous entendez ce silence ?

Depuis la visite de madame uniRoyal est partie au moyen orient les Ségolistes rasentr les murs.... on dirait qu'ils se font tout petit pour pas avoir à expliquer qu'est ce qu'elle à voulu dire...

Pauvre Bianco: ça va être dur !

Viva Chavez et Viva qui .... ?

Écrit par : Farid Taha | 07/12/2006

@ Seb
Bien sûr que la murophobie n'induit en rien l'hamasophilie.
Bien sûr, je pense, que personne ne te soupçonne d'un tel binaire mécanisme. Ni toi ni tes lecteurs-posteurs.
Mais reconnais que la chose est pratiquée ailleurs - comme en d'ogresques lieux. Que l'accusation est, parfois, renversée, qui voit les hamasophobes soupçonnés de sionisme galoppant - et parfois, à juste titre. Mais pas toujours.

Qu'il est donc toujours bon de rappeler qu'en toute chose, la complexité réside. Et qu'on est, par exemple, à bon droit de jeter un oeil sourcilleusement critique (ni mouillé d'émotion béate, ni flinguant à vue) sur un Chavez qui, tout bolivarien qu'il soit, n'en tient pas moins la faucille dans une main et le crucifix dans l'autre, un cigare cubain aux lèvres, et le cul sur un oléoduc ;-).

Redire qu'il n'y a qu'un Bush pour croire en un axe du mal et un axe du bien.

Réaffirmer bien haut qu'une religion ne saurait fonder une Nation. Ni rien d'autre, d'ailleurs, à part quelques immortelles oeuvres d'art et de bien plus mortelles querelles. Et qu'en conséquence, l'idée d'une Nation juive est tout aussi repoussante que celle d'une Nation musulmane.

Ce qui m'effraie dans le fait que "le PS craigne de perdre un certain nombre de ses électeurs" en critiquant la politique d'Israël (Anne dixit), c'est ce que cela révèle du processus d'identification d'un certain nombre de français à une Nation étrangère sur le seul argument qu'ils sont juifs... Attaquer Israël, serait-ce donc attaquer tous les juifs du monde ? Ce genre d'amalgame, reproché à bon droit au petit nombre qui masque leur antisémitisme derrière un antisionisme bon teint, serait donc aussi le fait de certains croyants en mal de communauté identitaire ? Ne peut-on donc plus dénoncer l'expansionisme meurtier d'Israël, et ce même sans user des outrances hezbolliennes ? Doit-on forcément prétendre que l'on n'a rien entendu quand d'aucun dénonce la politique israëlienne ? Et quand bien même la dénonciation serait excessive, qui comparerait sionisme et nazisme (que seuls rapprochent des similitudes qui, quoique primordiales - puisqu'elles se comptent en nombre de morts -, n'en sont pas moins que de surface), ne peut-on, quand on l'entend, ne rien faire d'autre que quitter la salle, plutôt que de rester assis, de tempérer et de reconnaître que oui, il y a comme un souci ?

En l'affaire israelo-palestinienne, le binarisme est LE problème. Et qu'on n'en sort pas par la contradiction (comme SR, dont les impérities comment de moins en moins à faire rire et de plus en plus à faire peur), mais par la réflexion critique. Et - folie ! -, un soupçon d'humanisme...

Écrit par : Nonosse | 07/12/2006

donc Maxime Gremetz soutient Royal, soutenue par Chirac, qui soutient Sarkozy qui prendrait bien Lamy comme 1er ministre avec Atalli comme conseiller spécial...

effectivement comme le dit Fontenelle, pas de pensée binaire

Écrit par : Ajamais | 07/12/2006

@Actu75

Je ne vois pas en quoi ce qui se trouve dans la charte du Hamas autoriserait à la candidate du PS à tenir des propos totalement ineptes sur un tel sujet, sinon, comme je l'ai précisé plus haut, la totale vacuité de sa pensée . Quant à ce que contient le site auquel tu fais référence il n'est ni plus ni moins (sans que cela le justifie) que le pendant de la politique pour le moins autiste, des gouvernements israëliens depuis tant d'années. Même une partie des ultraconservateurs américains viennent de comprendre que la politique de la canonnière n'avait plus d'avenir de nos jours et était plutôt improductive. Il faut dire que le résultat de la démocratisation de l'Irak est assez probant sur ce plan là.

Écrit par : Henri | 07/12/2006

@ Anne
S'abstenir, certes, mais ça ne résout pas la question : il y aura toujours un gugusse pour sortir du chapeau. Si pas SR, ce sera NS. Ou FB. Ou JMLP.

Charybde, Sylla. Peste, choléra. Chabichou, tong.

A moins que l'élection soit déclarée nulle au-dessus d'un certain seuil d'abstention (depuis que je me suis lamentablement vautré sur le nombre de mandats illimité du Président de la République française, je ne me risque plus à rien dans la chose constitutionnelle :-) ?

Écrit par : Nonosse | 07/12/2006

@ Anne : la position du PS n'a pas toujours été atlantiste... Je rappellerais que c'est un président socialiste qui a sauvé la vie de Yasser Arafat, et qui l'a reçu en 1983, contre la déclaration de Tunis, qui reconnaissait l'Etat d'Israël. Sur le reste, je suis d'accord...

Écrit par : Bruno Lamothe | 07/12/2006

Anne tout à fait d'accord avec toi.
Mais je crois que le PSet MSR ignorent beaucoup de choses, comme la venue des nouveaux électeurs post émeutes.
Laisse les rêver et jouer comme dans les années 80: la déroute sera pire encore que 2002.
La peur Sarko ? pfff vraiment le PS est à coté de la plaque. Laisse la pavoiser sur l'Iran le mur et ce qui fait plaisir à sa petite élite de technocrates qui lui écrit ses fiches.

Tu verras: vraiment va yavoir des fous rire !
Tu sais: sa visite à Bondy organisé par une bande de boukaks ambitieux sans talents sur le thème "La gauche et les quartiers" n'a trompé que les médias.
Il y a eu un sérieux dégoût apres cette visite. Sans parler comment elle a fait montre d'autoritarisme et d'irrespect quand il a s'agit de répondre aux banlieusards.
Je suis surpris de tant d'idioties. Mais laissons la fermer la porte et créer ainsi son propre autisme et échecS.

Elle n'a rien compris à la Globalisation; B. Langlois a raison quand il dit que les enjeux de cette élection sont "globaux".

Tu l'auras ta 6R Anne: grace a MSR...

Écrit par : DingoM | 07/12/2006

Actu75

Quoi ?!

C'est pas les palestiniens qui constuisent eux mêmes le mur sur LEUR territoire ?

Mais qu'est ce que c'est que ce Binzzz ?

Hé bé. On dira ensuite que les Israéliens ne sont pas assez sympas... non seulempent il leur contruisent un mur et en plus pas rien en retour pas un seul Palestinien pour dire merci... Ou va t'on ?

Écrit par : Farid Taha | 07/12/2006

@Sébastien
Il y a toujours, nécessairement, deux pensées binaires. Sur Israël et la Palestine, sur les USA, etc. Tu (ne) t'attaque (qu')à l'une des deux, disons celle qui est dominante dans une certaine presse. De ce fait, certains sont parfois conduits à penser, à tort, que cette attaque vaut comme adhésion à l'autre forme (inverse) de pensée binaire. Ceci non pas pour aller contre ton propos qui est tout à fait justifié, mais simplement pour dire qu'on pourrait tout à fait dire, en un certain sens, que l'autre pensée binaire est tout aussi puissante et qu'à ce titre elle mérite, elle aussi, d'être critiquée.

Écrit par : Mathieu | 07/12/2006

Tout ça pour ça?
J'ai pas compris
Elle est partie

Écrit par : martingralll | 07/12/2006

@ Sébastien
Ce n’est pas gentil de faire semblant de comprendre ce que je n’ai pas soutenu. Notes bien qu’eu égard aux valeurs véhiculées par le Hamas une franche opposition me semblerait plus indiquée qu’une absence de soutien sans faille ou de soutien tout court. C’est en tout cas ce qui résulterait d’une pensée binaire qui se coltinerait avec une vigueur égale aux furieux d’en face. Mais il est vrai que c’est souvent éreintant…
@ Didier
La citation est extraite de l’article trente-deuxième de la charte, telle que retranscrite par un chercheur du CNRS au CV peu suspect d’entrisme sioniste. Quant aux Protocoles des Sages de Sion, je n’en suis peut-être pas suffisamment familier, mais le problème n’est pas qu’ils fassent ou pas référence au sionisme, mais que la charte y fasse référence (aux Protocoles). Non ?
@ Anne
Je t’accorde que mon intervention n’a qu’un rapport indirect avec le « girouettisme » prêté à Sainte Ségo de la Mojhette (encore à mon sens que n’ayant pas exposé de doctrine de politique étrangère –hormis une bourde dont elle semble avoir fait un principe sur le nucléaire civil iranien- on peut difficilement lui reprocher d’en avoir changé) et plus direct avec un certain unilatéralisme unanimiste des références bibliographiques. A ceci près néanmoins que les théories et les actes du Hamas amenant de l’eau au moulin rhétorique des promoteurs du Mur (et lycée de Versailles) il n’est pas surprenant que la femme au tailleur blanc ait au final opté pour une forme de langue de bois béni.

Écrit par : Actu75 | 07/12/2006

On n'a pas fini, avec Marie-Ségolène, de compter les conneries, les contradictions et les incohérences. Ne croyez pas que la complexité de la situation au Moyen-Orient explique quoi que ce soit.

L'exemple du jour : reçue en vedette au congrès du Parti Socialiste Européen à Lisbonne, elle s'en prend à J-C Trichet, le gouverneur de la Banque Centrale Européenne, qui n'a pas le droit, dit-elle, de décider comme il le fait de la politique économique européenne.

Fort bien ! Très juste ! On applaudit ! Mais Marie-Ségolène n'était-elle pas en fzveur du "oui" au réferendum sur la (pseudo-)constitution européenne ? Et son parti n'a-t-il pas entériné sans broncher les traités qui attribuent à la Banque Centrale Européenne une totale autonomie par rapport au pouvoir politique (ce qui revient à dire que c'est le pouvoir politique, seul supposé avoir une légitimité démocratique, est subordonné aux technocrates non élus de la BCE) ? Enfin, le PS et sa championne n'étaient-ils pas des défenseurs enthousiastes de la monnaie unique européenne, qui - en rendant impossible de jouer sur les parités monétaires entre pays européens - fait des salaires la "variable d'ajustemen" ?

Une fois encore, elle dit ici le contraire de ce qu'elle a dit et fait là.
Ceux qui croyaient avoir tout vu en la matière avec Chirac ne sont pas au bout de leurs surprises.

Écrit par : Luc | 07/12/2006

oui - désepérant - vais je finir pour la première fois par m'abstenir et laisser les français et la France se dépatouiller avec elle ou Bayrou ou Sarkozy (ordre de désaprobation)

Écrit par : brigetoun ou brigitte celerier | 07/12/2006

Bernard Langlois
ton blog m'a manqué dans mon Politis à moi de cette semaine que le facteur ( pas Olivier B ;-) m'a apporté.

Écrit par : christian lehmann | 07/12/2006

Une girouette!

qui tourne dans le sens du vent, une caricature de personnage politique.

sachant qu'elle a déjà séduit un électorat traditionnel de centre droit, elle va s'acharner à faire du pied à celui d'extrême gauche, d'où sa position sur Trichet, puis à séduire le communautés.
on n'a pas fini!

Écrit par : céleste | 07/12/2006

Nouveau billet!
Pour se détendre un peu!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/12/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu