Avertir le modérateur

08/12/2006

Souvent Cette Femme Varie

medium_397px-Rooster_Weather_Vane.jpg

Hier, Marie-Ségolène Royal a voulu essayer de se faire passer pour une femme (un peu) de gauche.

Pour ce faire, Marie-Ségolène Royal a déclaré que ce n'est "plus" à Jean-Claude Trichet, patron de la Banque centrale européenne (BCE), mais "aux dirigeants démocratiquement élus", qu'il revient "de décider de l'avenir de nos économies".

Marie-Ségolène Royal doit se dire qu'au bal des cons oublieux, nous ne serons pas dans l'orchestre.

Elle se trompe: nous nous rappelons parfaitement, n'est-il pas vrai, que Marie-Ségolène Royal fit naguère campagne pour le "oui" au TCE, aux motifs, notamment, que ledit était beau et chaud, et que son adoption allait d'évidence réveiller nos libidos engourdies.

Or, si mes souvenirs sont bons, l'Europe modernisée que nous promettaient le président Estaing et ses coreligionnaires "socialistes" accordait une assez large indépendance, quelque chose comme du 100%, à la BCE - comme d'ailleurs tous les traités européens.

De sorte que Marie-Ségolène Royal, qui avait quand même suggéré, sauf erreur de ma part, que soient chassés de son parti les néo-bolcheviks hostiles au TCE (pour les traîtres, l'exil), nous explique, aujourd'hui, exactement le contraire de ce qu'elle prêchait en 2005.

Et c'est bien là tout le problème, avec Marie-Ségolène R.: elle a tellement tout dit, puis tellement dit le contraire de tout, la giration lui est devenue tellement naturelle, qu'on a désormais du mal à se retenir de pouffer, quand elle fait des promesses...

Commentaires

Dites donc, Monsieur Fontenelle, tu nous avais pas déja fourgué ta girouette Royal(e) il y a de cela quelques temps ??? Panne d'inspiration ?

Écrit par : Bruno Lamothe | 08/12/2006

Dites-donc, monsieur Lamothe, il serait temps de réaliser que s'agissant de Nicolas et Pimprenelle, j'utilise les mêmes illustrations depuis des lustres!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/12/2006

"Je suis inquiète de certains comportements. A Bourges, les affiches posées pour ma venue ont été recouvertes par d’autres militants socialistes. Le débat au sein du PS a été jusque là digne. Il faut le maintenir jusqu’au bout, d’autant qu’il faudra se rassembler après le 29 mai. On pourra d’autant plus cicatriser que le oui l’emportera, car il porte un mouvement en avant. Je respecte les tenants du non parce que le gouvernement Raffarin est insupportable et qu’ils ne veulent pas que l’Europe soit instrumentalisée par la superstructure européenne. Mais avec ce oui populaire, plus jamais l’Europe ne sera comme avant. Alors que si le non l’emporte il y aura une peur des peuples, et un certain nombre d’Etats renonceront au référendum. Les enjeux : démocratie, avenir des jeunes, de la politique, la volonté de se saisir la charte pour la traduire dans les faits."

Écrit par : Bruno Lamothe | 08/12/2006

Ouais ben c'est pas comme ca que tu vas faire gagner la SEULE CANDIDATE DE GAUCHE (c'est, sans rire, ce que j'ai entendu ce soir...)

Écrit par : Bruno Lamothe | 08/12/2006

Bon, encore une jolie phrase :

"les mouvements d’extrême droite en Europe votent non. Je n’ai pas envie de confondre mon vote avec des neo-nazis autrichiens, des souverainistes tchèques ou J-M Le Pen."

et je laisse un peu de place pour les autres...



youyouyou, vous pouvez-z-y-aller, les autres !

Écrit par : Bruno Lamothe | 08/12/2006

Ben non Seb c'est le rôle du milieu d'être au milieu? Ségolène ne change pas c'est le vent. Parce que Ségolène n'est pas une socialiste de Droite, mais une socialiste d'Etat. Et l'Etat c'est elle, à l'axe bien huilé, puisque l'autre est un marigot. Soit dit en passant nous l'avions déjà interpellé en ce nom. J'avoue petit endroit marécageux! c’est bien là que logent les amibes, staphylocoques et autres candidas. Et en plus son père était joueur ruiné. Mais revenons à Ségolène c’est pas de sa faute ! Un père militaire !

Écrit par : martingrall | 08/12/2006

Depuis deux mois
J'en reviens pas
Je m'demande si je n'rêve pas
Tout ça est bien trop beau pour moi
Imaginez une poupée
La plus belle du pays
Et la plus amoureuse aussi

C'est tout cela, Ségolène
C.. C... C..Ségolène !

L'ennui avec elle c'est le lendemain de cuite (même au trois rivières) qu'on prend a chaque fois qu'elle parle....

Écrit par : Serval | 08/12/2006

Les propos de Ségolène sont un appel du pied bien lourdingue aux nonistes, et surtout au plus nationaliste républicain d'entre eux :

Extrait d'un article de Renaud Dély dans Libé sur le dernier livre de Jean-Pierre Chevénement sur Jean Monnet, le père de l'Europe.

Enhardi par un premier succès, le rejet de la Constitution, voilà que le fondateur du Mouvement républicain et citoyen (MRC) pense avoir décroché la martingale pour mettre à bas l'escroquerie européenne : si le projet est néfaste, c'est qu'il est vicié... dès l'origine, par le double jeu de celui que de Gaulle nommait «l'inspirateur» : Jean Monnet. Dans son dernier opuscule, Chevènement ne se contente pas de démonter la méthode du «père de l'Europe», ce «despotisme éclairé» tendant à faire avancer le dessein fédéraliste sans se soucier des peuples. Il l'accuse d'avoir été une sorte d'agent double au service de Washington. «Jean Monnet a choisi l'empire américain», assène l'ancien candidat à l'Elysée qui rappelle, entre autres, que le suspect s'est retrouvé sur le sol américain pendant la Seconde Guerre mondiale, qui plus est sous le statut équivoque de «haut fonctionnaire anglais», et qu'il en a profité pour «nouer des relations avec les milieux rooseveltiens» ! L'intéressé et ses complices n'auraient eu pour but que de venir à bout de la souveraineté de l'Hexagone : «L'Amérique, l'URSS, le Royaume-Uni, ont leurs espaces. La France seule est européenne !» C'est, selon lui, «la négation de la conception républicaine de la Nation» qui a conduit la France à «l'inféodation à l'extérieur» et à «la crise sociale et politique à l'intérieur», deux maux illustrés, entre autres, par les votes du 21 avril 2002 et du 29 mai 2005.

Au final, Chevènement annonce qu'il a même trouvé l'aveu de la duplicité de Monnet dans un compliment troussé à Giscard lors d'une visite à l'Elysée en 1977 : «J'ai vu à votre façon d'agir que vous avez compris l'essentiel, a glissé Monnet à VGE. J'ai vu que vous avez compris que la France était désormais trop petite pour pouvoir résoudre seule ses problèmes.» Le forfait, sorte de crime contre la «souveraineté nationale», est signé. Et le livre démontant la genèse du complot aurait tout aussi bien pu s'intituler Monnet, l'anti-France.

Il faut savoir que Chevénement a plein de trucs à raconter sur les plus atlantistes de nos politiques en "off". Là où Renaud Dély moque une théorie du complot, Chevénement lui, propose une analyse personnelle fondée sur du vécu (des dizaines d'années à cotoyer et observer des politiques et les relations qu'ils entretiennent avec l'administration américaine...)

Quant à Renaud Dély (auteur lu et approuvé par la République des Idées) : encore un petit effort mon gars, et tu vas être retenu pour la prochaine session de formation de la French American Foundation. On t'y apprendra - entre autres - à devenir un sous porte-parole à mèche et à veste réversible de très belle tenue, ma foi.

Écrit par : Anne | 08/12/2006

c'est la girouette d'olivier bonnet non ? vous pompez ?

elle est obligée la dame royal de gigoter dans tous les sens puisqu'elle veut "l'europe des gens" et que les gens sont versatiles et l'europe aux quatre points cardinaux

Écrit par : lesyeux | 08/12/2006

Sébastien, arrête de paraphraser Besancenot, c'est exactement ce qu'il a dit hier soir! o:))))
bon heureusement, t'es beaucoup plus drôle que lui.............

Écrit par : enzo d'aviolo | 08/12/2006

Aaaaargh.
Non.
Pas les trotskystes.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/12/2006

on a désormais du mal à se retenir de pouffer, quand elle fait des promesses, certes
mais j'ai du mal a me retenir de pleurer quand j'entend tous ces gogos y croire.

Écrit par : blop | 08/12/2006

C'est vrai que Dame Sego donne souvent l'impression d'avoir fait sienne le vers de François 1er. Encore un effet pervers de la tradition monarchico-présidentielle de la Vème?
C'est vrai aussi qu'elle est jolie la photo, effectivement vue hier sur le site affilié d'OB. On aurait aussi pu la voir au Palais Berlitz en 41. Parceque c'est beau comme du Veit Harlan. Ou peut-être du Leni Riefenstahl.

Écrit par : Actu75 | 08/12/2006

@ Seb : erreur de ma part : mon post au dessus ne t'était pas destiné, si tu pouvais l'effacer, ce serait gentil...

Écrit par : Bruno Lamothe | 08/12/2006

Je vous recommande la réponse de Jean Quatremer à Michel Onfray, ce matin dans "Libé", en pages "Rebonds", sous le titre (débile): "Et l'Europe dans tout ça, Michel Onfray". C'est d'une connerie assez consternante, avec de gros morceaux de tronquage/trucage.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/12/2006

Vouloir confier toute la politique économique de l'union européenne à un organisme indépendant est dangereux.
Cette manette doit rester en possession des élus. C'est à une majorité élue de conduire la politique d'un pays, et l'économie est un pan important de la politique que l'on veut mener.
Le role actuel de la BCE est de conduire la politique monétaire. C'est déjà beaucoup -trop?- car en jouant sur les taux d'interet, elle influence les taux de change, le taux d'inflation, etc, et donc, par ricochet, une bonne part de l'économie.

A noter, si la france peste sans arret contre l'indépendance de la BCE et contre sa tendance à réévaluer les taux d'interet, elle reste assez isolée.

Écrit par : xolotl | 08/12/2006

Il paraît que Ségo dit des conneries. Tout le temps. Et vous?
Vous dénoncez ses positions quand elles vous déplaisent, vous les raillez quand elles vont dans votre sens. En fait, vous préférez quand elle ne dit rien? Ah non, alors! aussitôt vous vous insurgeriez contre son absence de programme ou le vide de ses idées.
Vous préféreriez qu'elle n'existe pas.
En fait, votre chouchou, c'est Sarko. Mais chut! faut pas le dire... Quand je vois que vous êtes réduit à plaisanter uniquement sur le nom du petit Nicolas, on est très loin du débat de fond, de la lutte contre ses idées. Non, vous l'aimez bien, nico. Vous voulez qu'il gagne. Ne serait-ce que pour lui rentrer dans le lard une fois élu. C'est tellement plus confortable d'être dans la contestation. En attendant, motus! Epargnons-le. Tapons plutôt sur la girouette du poitou.

Dans un des sujets précédents, quelqu'un ironisait sur les ségolistes qui raseraient les murs après les déclarations de leur gourou en terre d'israël. Pour ma part, je n'ai pas que ça à foutre de répondre à toutes vos conneries. Je vais m'efforcer de le faire quand même.

Allez hop, le sujet le plus sensible: le mur.
Combien d'attentats suicide en Israël avant l'édification du mur? Combien depuis? Personne n'en a parlé ici, c'est étonnant. "Quand c'est nécessaire pour la sécurité, une construction est justifiée" a-t-elle déclaré. Comme dirait Chazal, "force est de constater" que le mur a été efficace pour réduire considérablement le nombre des attentats suicide.
"encore faut-il que les choses se passent en bonne entente" a-t-elle rajouté. Et c'est là le point important. L'important, c'est pas le mur (même si je regrette qu'on en soit amené à en édifier un), l'important, c'est ce qu'il y a derrière. Le mur ne doit pas donner sur une prison, une prison géante comme c'est le cas aujourd'hui. Mais sur un Etat viable, souverain. A-t-elle dit autre chose? non. Oui, il y a bien un problème de tracé, le mur dans son tracé actuel empêche l'émergence de cet Etat palestinien.
S'opposer sans nuances à la volonté de sécurité des Israéliens, ce n'est pas rendre service aux palestiniens. Le réalisme en politique, c'est une notion qui vous est manifestement étrangère. Concilier l'inconciliable. Le mur est malheureusement nécessaire, mais son tracé est injuste. Qu'y a-t-il de choquant à l'affirmer?
Tous les murs finissent par tomber. Ce mur est tenu par la haine et le désespoir. Il tombera le jour où haine et désespoir s'estomperont entre ces deux peuples. Pas avant.

La prochaine fois je vous parlerai du nucléaire iranien... Mais bon essayer de convaincre des lobbyistes à la solde d'Areva qui n'ont d'autre idée en tête que de refiler des centrales nucléaires aux ayatollahs, c'est pas gagné.

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 08/12/2006

"Pour ma part, je n'ai pas que ça à foutre de répondre à toutes vos conneries. Je vais m'efforcer de le faire quand même."
Il est bien, ce bilbo-le-hobbit.
Je sens qu'il finira comme Smeagol.
Je sens que j'ai un nouvel ami.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/12/2006

Marie segolene royale est une raffariniste, j'ai tout compris.

Yes need the no to win against the no !

Écrit par : ango | 08/12/2006

Quatremer édifiant, en effet!

il faudrait quand même que la gauche anti libérale se décide sur une candidature unique, d'accord avec Onfray

Royal, un coup à droite un coup à gauche, maitrisé c'est le principe de la godille, sinon c'est celui de la girouette

Écrit par : céleste | 08/12/2006

Les aventures de Bécassine en Israël (suite). Ou comment le CRIF ayant voué trop tôt son allégeance au choux en oubliant de ménager la chêvre, se retrouva méchamment taclé par Juju le teigneux.

http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=2720

Écrit par : Henri | 08/12/2006

@ Céleste

" ...il faudrait quand même que la gauche anti libérale se décide sur une candidature unique..."

Suffisait de lire la réponse, hier, de Daniel Bensaïd à Michel Onfray pour comprendre que c'est, non pas mal barré, mais totalement cuit.
Il faut dire que l'attitude du PCF en cette affaire est vraiment scandaleuse (Je ne parle pas tant du refus du PCF de s'engager à ne pas entrer dans un gouvernement dominé par le PS que de son noyautage des comités locaux, en attendant peut-être la fraude pure et simple, comme à Attac...).
Et tout ça pour qu'au final, M-G. Buffet fasse entre 2 et 3%.
Misère...

@ SF

Je vais encore me faire un peu l'avocat du Diable...
Ce qu'a dit hier Ségolène Royal n'est pas totalement inepte.
Mais il n'est pas question de lui accorder le moindre crédit, puisque bien sûr, ses engagements antérieurs...
Quand Fabius décide de voter Non au TCE, alors qu'il fut un ardent propagandiste de Maastricht, c'est jusqu'à la gauche de la gauche qu'on célèbre le fait qu'il ait changé, qu'il ait, lui, analysé le 21 avril et que ceci cela. Et on n'entend alors pas Mélenchon lui reprocher ni Maastricht, ni les baisses d'impôts offertes aux plus hauts revenus, ni le reste.
Mais quand SR dit ce qu'elle a dit hier, c'est la preuve qu'elle n'est qu'une girouette...

Écrit par : Clarence | 08/12/2006

Oui
tous les hommes et toutes les femmes politiques varient souvent
aussi
que varie celle qui me donne des boutons ne m'étonne qu'à moitié.

Écrit par : Titi | 08/12/2006

J'aime bien la fin de Smeagol. Je la préfère à celle de Saroumane (tué par le traitre Grima, un "ami" de moins de trente ans) .
Je suis ton nouvel ami. A ce propos, voudrais-tu que je te présente mon amie Arachnée? Tu verras, elle est sympa. Aie confianccccccccccccccccce...

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 08/12/2006

Malbrouk, ce n'est pas parce que tu as vu madame Pécresse une fois shootée au lexomil (ce doit être la nouvelle stratégie à l'ump, paraître calme et posé...) qu'elle a toujours été comme ça, je peux te l'assurer!

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 08/12/2006

oups, fausse manip. Mon nouveau copain, peux-tu effacer mon dernier post destiné à un autre blog? Merci d'avance!

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 08/12/2006

Elle prend vraiment les gens pour des imbéciles. Je rappelle que l'article I-30 de la Constitution européenne gravait dans le marbre l'indépendance absolue de la BCE...

Nous n'avons pas mérité des candidats aussi désespérants, non vraiment pas...

Benji
www.levraidebat.com

Écrit par : Benji | 08/12/2006

Le DEL déborde sur VLF!
:-D!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/12/2006

"Combien d'attentats suicide en Israël avant l'édification du mur? Combien depuis?"

Combien d'assassinats "ciblés", de civils tués (enfants, femmes et veillards compris), de kidnappés, de bombardements en Palestine avant l'édification du mur? Combien depuis?

"force est de constater" que le mur a été efficace pour augmenter considérablement le nombre des tués palestiniens par les israéliens.

Au nom de quel principe la sécurité des israéliens est-elle plus importante que celle des palestiniens?

Écrit par : Fugue | 08/12/2006

Bonne question, Fugue.
Trrrrès bonne question.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/12/2006

essai... pour voir si fontenelle cansure toujours les posts, ce jour....

Écrit par : Jacques Adam | 08/12/2006

@Jacques Adam
Est-ce que j'ai censuré un seul de tes posts, depuis que tu viens déposer sur ce blog, en des termes parfois (très) moyennement urbains, ton ahurissante propagande maireségoléniste?
Non?
Ben alors arrête tes provocs à deux balles.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/12/2006

J'ai la réponse, Fugue: au nom de rien du tout.
Mais vice versa. N'est-il pas?

Écrit par : Actu75 | 08/12/2006

Sur le TCE je l'ai déjà dit maintes fois... L'équipe de Désirs d'avenir nous montre que Royal a retenu la leçon du non, même si au départ elle ne l'avait pas comprise... mais les intervenants de Désirs d'avenir lui ont fait comprendre les choses

Ci-dessous un extrait de la synthèse du premier chapitre du livre en ligne
(je ne mets pas l'URL par peur d'être bloqué par la censure fontenelienne, les posts contenant des url pouvant recevoir sur ce blog un traitement spécial)

"Le souvenir du référendum est encore vif dans les mémoires et les réactions sont nombreuses. Sur le fond, de nombreuses interventions, telles que celle d’Audureau, considèrent que le « non » reposait sur le refus « de la cogestion du libéralisme par des élus de gauche ».

Mais surtout, si Ségolène Royal insiste dans son texte en premier lieu sur le score du « oui », pour souligner le courage des électeurs qui avaient soutenu le projet de constitution européenne, nombreux sont les internautes qui ayant voté « non » dénoncent une posture qui consiste encore après le 29 mai à considérer que les tenants du « oui » avaient « raison contre un peuple qui allait mal » (ponolive). C’est pourquoi il conviendrait d’arrêter de « stigmatiser encore » le non (Régis).

Schlopsy, qui a voté « non » au référendum, refuse que l’on résume son vote à « L’Europe-Providence, sinon rien ! » : « Oui, bien sûr, la peur de perdre quelque chose fait partie de nos motivations, et il ne faut pas l'ignorer. Mais bien plus que cela, la vraie peur qui personnellement m'a motivé (et je sais que, sur ce point-là au moins, je suis très loin d'être un cas isolé !) à voter "non", c'est (...) : "l’Europe-Résignation, sinon rien !" Et je ne veux pas me résigner à vivre dans une Europe telle que ce texte la dépeint. » Cassanego refuse également l’interprétation donnée par le chapitre 1 du référendum du 29 mai dernier : « Méfions nous de ceux qui pensent connaître ce que nous pensons....Le plus souvent ils se plantent et, malheureusement, inspirent ceux qui sont chargés de l'action politique ; on vient de le constater avec le CPE. Ce genre de raccourci lapidaire, propre aux Enarques et à l'élite administrative et politique, témoigne du choc des cultures qui nuit au dialogue social dans notre pays. »

Voilà ce texte figure sur le site de campagne de ségolène royal depuis lemois de mai 2006

Écrit par : Jacques Adam | 08/12/2006

Ce n'est pas parce que l'indépendance de la BCE est gravée dans le marbre (traité constitutionnel ou pas, il reste maastricht) qu'il est interdit de la critiquer.
Ce n'est pas parce qu'on a appelé à voter oui au référendum du 29 mai qu'on est d'accord avec TOUS les points du traité.
Il n'est pas interdit de réfléchir et d'évoluer sur des questions, du moment que le monde change. On ne peut pas demander aux responsables politiques de tenir compte du vote du 29 mai et en même temps dénier le droit à SR d'en tirer des leçons. Son diagnostic sur l'euro fort et la responsabilité de la bce est bon. Ses critiques sonnent juste.
Fabius aurait le droit de changer, il serait crédible, alors que chez SR, ce serait qu'une posture, qu'une mascarade?
C'est vous qui êtes désespérant...

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 08/12/2006

Pour une victime de la censure fontenellienne, t'as encore une bien grande gueule, hein, Jacques A.?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/12/2006

pour une fois qu'elle reprend un peu du programme !
on nous parle de son succès, succès ou curiosité perplexe ? et puis une bonne partie du PSE est elle de gauche ou "socialiste" ?

Écrit par : brigetoun ou brigitte celerier | 08/12/2006

@ fontenelle...
tout ce que je vois c'est que tu bloques, parfois, les posts... moi j'ai autre chose à faire que de revenir sur ce bolog pour vérifier si Fontenelle a daigné accepter de valider mon post, je déteste passer sous les fourcehes caudines... ce que je vois c'est que quant tu publies un texte en parallèle sur Vive le feu et sur Le monde citoyen tu bloques sur LMC les commentaires.

Donc comme mon temps est compté, avant de faire un post qui sur ce blog me prend parfois du temps, je vérifierai si tu es dans un jour "moi je bloque tout" ou si tu laisses passer les posts... et je rajouterais les URL après mon post principal... je me contenterai de mettre essai... sans ajouter de commentaire sur tes humeurs de censure...

Mon "ahurissante propagande" , Et c'est Fontenelle qui parle ? Au secours....
"(très) moyennement urbains" et c'est Fontenelle qui parle ? Au secours ....
L'hopital qui se fout de la chatité...

Écrit par : Jacques Adam | 08/12/2006

"force est de constater" que le mur a été efficace pour augmenter considérablement le nombre des tués palestiniens par les israéliens.

Les israéliens n'ont pas attendu l'édification du mur pour perpétrer des assassinats ciblés et tuer des civils innocents. Ce n'est pas parce qu'on approuve le mur qu'on approuve toute la politique sécuritaire d'israël.

Quel est l'objectif numéro un des palestiniens? Un Etat. L'objectif numéro un des Israéliens? La sécurité. Déduis-en ta propre synthèse...

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 08/12/2006

Driiing driiing

Tiens ? Un petit coup de téléphone :
"Ségo, c'est trop",
"Ségo, c'est trop".

Bon d'accord, je sors.

Écrit par : IznoPreum's | 08/12/2006

Oh et puis une p'tite dernière avant de partir.

Souvent Sainte Ségolène varie, bien fol est crucifix.

Écrit par : IznoPreum's | 08/12/2006

"J'ai la réponse, Fugue: au nom de rien du tout.
Mais vice versa. N'est-il pas?"

C'est bien cela: aucun principe, ou en tout cas aucun qui soit soutenable, n'est-ce pas?

Pour le vice versa il est assuré, garanti même par chaque politique ici; cf: la déclaration préalable à toute parole: ""Israel a droit à sa sécurité", suivi par "Israel a le droit de se défendre" même lorsqu'il est l'agresseur...

Quand est-ce que l'on entend ces déclarations préalables s'agissant des palestiniens?

En plus des mots il faut vérifier ce qui se passe dans les actes: qui assure et garanti la sécurité des palestiniens? Je crains que pas grand monde.

Les chiffres de victimes et les actes des gouvernements israéliens parlent d'eux-mêmes.

Donc votre "vice versa" est d'une hypocrisie aussi grande que votre "au nom de rien du tout".

Écrit par : Fugue | 08/12/2006

Interrogation (inquiète) :
Vous faites comment le jour du 2e tour s'il vous reste le choix entre Sarkozy et Royal. Vous allez à la pêche ?

Parce que cela m'em..rdrait bien de me payer cinq ans Sarkozy en raison de vos humeurs bourdieusiennes anti-Royal !!

Écrit par : stephane73 | 08/12/2006

Aux ségolâtres.
Pourquoi par exemple je ne crois pas une seule seconde qu'elle a pu retenir la leçon du Non au TCE: c'est qu'elle est sectaire et qu'elle ne cesse de le prouver. Dernier exemple en date son refus de dire bonjour à Panafieu sous prétexte qu'elle ne l'a pas ménagé pour ses turpitudes au Moyen-Orient et alors que d'un autre côté elle prône le dialogue entre les belligérants. Ainsi madame ne supporte pas la contradiction et/ou la critique. Tout en elle n'est que postures et esbrouffes, comme d'ailleurs son concurrent de l'Elysée, le non moins illusionniste Sarkosy. Beau combat de baudruches en perspective pour 2007!

Écrit par : Henri | 08/12/2006

@ Stephane 73

Pourrais-tu nous expliquer ton elegant concept d'humeur boursieusienne ?

Je veux dire sans faire dire a Bourdieu ce qu'il n'a pas dit, et en expliquent en quoi les commentaires ici mais aussi ailleurs relevent-ils seulement d'une humeur ?

Écrit par : ango | 08/12/2006

de toute façon ce voyage etait juste un plan de communication pour sa campagne, pour montrer qu'elle assure sur le plan international qu'elle a la carrure d'une chef d'etat...je vois pas ce qu'on pouvait attendre comme solution, comme idée novatrice c'est pas le moment de faire des vagues. Les palestiniens rien a fout' ce qui compte c'est son image.

Écrit par : kotédiwa | 08/12/2006

"Quel est l'objectif numéro un des palestiniens? Un Etat. L'objectif numéro un des Israéliens? La sécurité. Déduis-en ta propre synthèse..."

Et voilà! La simplification réductrice!

Pourquoi pas plutôt "un Etat sûr" pour chacun d'eux? Israel a déjà au moins l'un.

Quand est-ce que vous comprendrez que ce sont les actes des gouvernements israeliens qui sont les premiers ennemis d'Israel?

Malgré toute la communication en sens inverse Israel a une image déplorable dans le monde (cela se dégrade même aux US) selon une étude (3eme trimestre 2006) commandée par l'Etat d'Israel lui même.

Voir liens ici (en anglais):

Survey: Israel worst brand name in the world:

http://www.israeltoday.co.il/default.aspx?tabid=178&nid=10395


The Jewish Chronicle
Israel's rebranding is 'a complete waste of money

[The only countries that had managed to change their image, Mr Anholt said, were South Africa and Japan, but this had taken decades and been the result "of things they've done, not said."]

http://www.pressdisplay.com/pressdisplay/viewer.aspx


Résumé de l'étude:

http://www.nationbrandindex.com/nbi_q306-usa-press-release.phtml

Écrit par : Fugue | 08/12/2006

N'ayant aucun gout pour les non-choix et me tapant royalement (hé,hé) des moralisateurs naninanère de tous bords, je ferai comme pour le deuxième tour de 2002: j'irai me promener. Et aux risques de me gourrer j'ose pronostiquer un max de monde sur les routes ce jour là.
Pour finir un peu de provoc, parce que la perche est trop belle. Si Sarkosy devait être élu, alors peut être qu'à ce moment là et après ce troisième coup de pied au cul (les deux autres étant 2002 et 2005) ce qui s'appelle encore le PS prendrait conscience que son éventuel électorat n'est sans doute pas un fan club de Tony Blair et du bipartisme à l'anglo-saxonne.

Écrit par : Henri | 08/12/2006

Ah bon, elle est sectaire. Au contraire de tous ceux qui écrivent ici. Passons. Par contre, j'ai bien ri en lisant ta "preuve". La Panafieu envoyée en mission médiatique pour tenter (je dis bien "tenter") de parasiter le voyage de SR. Qu'est-ce que Panafieu foutait là? C'est du même tonneau que l'escarmouche Nolwenn lors de la fête de la rose de Quimperlé. Vous vous souvenez, cette militante MJS envoyée en mission par le représentant départemental (qui se trouvait à côté d'elle) de ce mouvement pour "titiller" la candidate d'alors. Et bien, quand on prétend envoyer un scud sur SR, faut s'attendre à en recevoir en retour. On n'a rien sans rien. C'est peu de dire que SR a du caractère. Et alors?
Et puis franchement, comparer Panafieu aux acteurs du conflit israélo-palestinien, faut avoir un sacré sens de l'humour...

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 08/12/2006

Son électorat, Henri ?

Tu veux parler des 6 à 7 % de piments rouges qui savent pas pour qui voter malgré la flopée de candidats d'extrème gauche ?

Arlette ? C'est passé de mode.
le Facteur ? trop mignon et médiatique pour faire un bon révolutionnaire.
Krivine ? Pourquoi pas, mais c'est lui qui veut plus.
Les verts ? Non mais oh, on est des révolutionnaires, nous, monsieur.

J'en passe et des pires.

Alors, tu parles de qui, là ? Tu représentes qui ? Tu te fous de la gueule de qui, en fait ?

Écrit par : xolotl | 08/12/2006

@ stephane73

"Vous faites comment le jour du 2e tour s'il vous reste le choix entre Sarkozy et Royal. Vous allez à la pêche ?"

Ben...si Bonnetblanc & Blancbonnet (phrygien & phrygide?) sont au second tour, je n'irais pas à la pêche.
Ce jour-là, j'aurai piscine.

Écrit par : IznoPreum's | 08/12/2006

phrygien & phrygide, très bon, ça :-)

Écrit par : xolotl | 08/12/2006

L'Etat d'Israël était moins sûr avant le mur. C'est un fait. On peut le regretter, mais c'est comme ça. L'Etat palestinien ne verra le jour qu'à partir du moment où l'on pourra garantir la sécurité d'Israël (sans oublier non plus la question de Jerusalem, mais bon, là, c'est pas la question du jour) . Ils sont obsédés par leur propre sécurité. Ils ne lâcheront rien sans ce préalable. Pour eux, leur sécurité passe par le mur. A partir de là, qu'est-ce que tu fais? Comment garantir leur sécurité si tu leur refuse ce mur? Quelle est ta solution? Comment avancer sur l'objectif d'un Etat palestinien si tu ne réponds pas à la première revendication israélienne? Prône-tu un dialogue de sourds pour quelques décennies supplémentaires? Souhaite-tu plus simplement rayer de la carte Israël? Le pragmatisme, tu connais? Le donnant-donnant...
Ce n'est pas pour autant que j'approuve les assassinats ciblés, que j'applaudis aux bombardements de civils innocents, que je me pâme devant l'offensive israélienne au Liban. Ce n'est pas non plus ce qu'a fait SR, que je sache.

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 08/12/2006

La seule et unique garantie de la sécurité d'Israël est la création d'un État palestinien. L'objectif, commun, d'Israël et des palestiniens, est là. Mais des deux côtés on s'acharne à ne pas vouloir le comprendre, en construisant un mur qui va à l'encontre d'une sécurité garantie et en perpétrant des attentats qui vont à l'encontre de la création d'un État palestinien.

Écrit par : Mathieu | 08/12/2006

ils pourraient essayer de respecter le droit des gens et les résolutions de l'ONU - on ne sait jamais, peut-être que les palestiniens si on leur permettait de vivre normalement et les considérait comme des êtres humains seraient moins menaçants.
ils pourraient éviter de trouver normal de confier le ministère des affaires stratégiques ou un truc de ce genre, à un bonhomme d'extrème droite, sans connaissance de la région en plus

Écrit par : brigetoun ou brigitte celerier | 08/12/2006

@ IznoPreum's

"Ben...si Bonnetblanc & Blancbonnet sont au second tour, je n'irais pas à la pêche.
Ce jour-là, j'aurai piscine."

D'habitude c'est le jour des déclarations de guerre que l'on a piscine.

"L'allemagne a déclaré la guerre à la Pologne.
Après-midi : piscine"
- in Journal de Kafka.

Là, c'est du flan, ça ne mérite pas le petit bassin.

Écrit par : Titi | 08/12/2006

À stephane73 :
tu pourrais m'expliquer le concept d'humeur bourdieusienne stp ?

Sinon moi je suis un vrai méchant : je n'irais même pas voter au premier tour, il y a longtemps que j'ai brulé ma carte d'électeur. J'ai failli avoir des remords cette année, parce qu'un candidat sérieux pour la gauche semblait vouloir se présenter, mais non, c'était une illusion.

Écrit par : Gyhelle | 08/12/2006

Et oui Bilbo, peut importe ce que Panafieu venait foutre en Israël (d'ailleurs que venait y faire Ségolène ?) la Ste Nitouche ne supporte pas la contradiction les attaques et tout ce qui touche à son ego boursouflé. Je n'y peux rien elle a qu'à faire du yoga ou du zen par exemple ou prendre de la camomille
cela lui évitera de se montrer sous son vrai jour.

Écrit par : henri | 08/12/2006

Et oui Bilbo, peut importe ce que Panafieu venait foutre en Israël (d'ailleurs que venait y faire Ségolène ?) la Ste Nitouche ne supporte pas la contradiction les attaques et tout ce qui touche à son ego boursouflé. Je n'y peux rien elle a qu'à faire du yoga ou du zen par exemple ou prendre de la camomille
cela lui évitera de se montrer sous son vrai jour.

Écrit par : henri | 08/12/2006

Désolé, mais pour moi le soutien à Israel, comme pour tout autre pays, doit avoir des limites: géographiques, politiques et juridiques.

Ce que vous proposez c'est des petits arrangements avec les lois et la réalité pour enteriner les abus de position dominante...ça s'appelle aussi un déni de réalité, donc je vous répond une dernière fois et j'abandonne.


"Quelle est ta solution?"

Je vous cite Denis Sieffert dans Télérama en janvier 2003, toujours d'actualité:

"Il suffit de revenir simplement au droit. La partie palestinienne et la communauté internationale demandent que l'on remonte à 1967 et donc aux territoires occupés par Israël à la suite de la des Six Jours, soit 22 % de l'ancienne Palestine sous mandat britannique."
(...)
"Il faut d'abord appliquer ce droit, et non garder une monnaie d'échange dont on n'acceptera de se départir qu'après avoir sondé les reins et les coeurs palestiniens au point d'avoir la certitude qu'ils n'ont plus de mauvaises pensées refoulées ! L'asymétrie est aujourd'hui totale : Sharon s'est toujours opposé aux accords d'Oslo mais est présenté comme un facteur de paix dans sa politique sécuritaire, alors qu'Arafat a signé les dits accords mais est accusé de cultiver de terribles arrière-pensées et d'avoir refusé de mirifiques propositions de paix lors des négociations de Camp David et de Taba, à la fin de l'ère Clinton, ce que dément du reste l'enquête du journaliste de France 2 Charles Enderlin."

Écrit par : Fugue | 08/12/2006

Tous les murs sont appelés à disparaître. Le problème est qu'au jour d'aujourd'hui, la haine, la méfiance est telle entre ces deux peuples qu'une parole donnée ne suffit plus. Il ne suffit plus d'appeler à l'arrêt des attentats ou des bombardements pour rassurer le camp d'en face. D'où l'idée des israéliens de créer une impossibilité PHYSIQUE de faire un attentat. D'où le mur. Mais là où je ne suis pas d'accord, c'est qu'il aurait dû suivre les frontières historiques de 1967, et non pas entériner des spoliations plus récentes qui se rajoutent au ressentiment et à la haine. Et si la première étape d'un processus de paix n'était pas justement de redéfinir progressivement le bon tracé du mur, puis l'acceptation de la partition et la création de l'Etat palestinien viable, enfin bien des années plus tard, lorsque les tensions se seront estompées, l'idée que le mur n'aurait plus sa raison d'être et la question de son démantèlement pourrait germer.
L'immense majorité des israéliens pense que la création d'un Etat palestinien ne constitue pas une garantie de sécurité suffisante. On aura beau tourner le problème dans tous les sens, cette réalité s'impose. Essayer d'imposer au peuple israélien cette idée là, fusse-t-elle bonne, n'aboutira à rien.

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 08/12/2006

@ Nonosse

On ne peut plus ajouter de commentaires sur le billet précédent concernant Royal alors je poste ici ce que m'a répondu le Conseil Constitutionnel à propos de ton doute ("A moins que l'élection soit déclarée nulle au-dessus d'un certain seuil d'abstention...etc)

"
L'article 7 de la Constitution dispose que "Le Président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés".

Contrairement aux cas d'autres élections, notamment les élections législatives, il n'est pas prévu de seuil minimum de participation des électeurs inscrits pour être élus dès le premier tour (article L 126 du code électoral (élections des députés) : "Nul n'est élu au premier tour de scrutin s'il n'a réuni :
1° La majorité absolue des suffrages exprimés;
2° Un nombre de suffrages égal au quart du nombre des électeurs inscrits.
Au deuxième tour la majorité relative suffit.
En cas d'égalité de suffrages, le plus âgé des candidats est élu.")

Comme tout ce qui concerne l'élection du Président de la République est du niveau de la loi organique, on ne peut que l'interpréter que strictement. Le processus de seuil de participation, qui effectivement existe dans d'autres pays, comme au Montenegro ou en Bulgarie, n'est pas prévu en France pour l'élection du Président de la République. On ne peut donc interpréter le texte clair de la Constitution comme prévoyant d'élire le Président de la République quel que soit le nombre de suffrages exprimés, à partir du moment où il a obtenu la majorité absolue de ceux-ci, que ce soit au premier ou au second tour."

(je vous laisse décrypter la prose approximative de ce monsieur Stephane Cottin
Chef de services Greffe & Informatique
Conseil constitutionnel - 2 rue Montpensier
75001 PARIS - FRANCE
tel : +33 1 40 15 30 15 / fax : +33 1 40 20 93 27
mel : sc@conseil-constitutionnel.fr

Écrit par : Marie-France G-TOURRE | 08/12/2006

Une dernière,

Toujours Denis Sieffert (face à Tarnero) dans Télérama en janvier 2003:

"C'est curieux, j'essaie d'être dans les faits alors que tu es continuellement dans l'extrapolation d'une arrière-pensée palestinienne. Or le droit ne doit reposer que sur des faits, non sur des supputations. Et il doit s'appliquer sans conditions. Le premier de tous les droits, l'établissement d'un Etat palestinien, ne supprimera pas les haines, mais il les réduira. Il isolera les groupes extrémistes actuellement confortés par cette politique israélienne d'occupation. Or toute la stratégie des Israéliens - et notamment de la gauche - a été de délégitimer ceux qui ont signé les accords d'Oslo et de donner en sous-main, en permanence, une prime aux poseurs de bombe. C'est-à-dire qu'ils ont tourné le dos à la fameuse formule de Rabin : «Lutter contre le terrorisme comme s'il n'y avait pas la paix mais faire la paix comme s'il n'y avait pas le terrorisme. »"

Écrit par : Fugue | 08/12/2006

Donc, à supposer que tout le monde s'abstienne il y aurait quand même une voix pour chacun des candidats (la leur...) et le pdt de la rép. serait le plus vieux c'est-à-dire JMLP

Écrit par : Marie-France G-TOURRE | 08/12/2006

Panafieu? Elle est venue juste pour déposer une gerbe avec un très seyant bandeau UMP Paris à Yad Vashem, et à l'occasion essayer de croiser SR pour créer un esclandre. SR est venue prendre des contacts à l'international, comme la plupart des présidentiables qui l'ont précédé depuis des décennies.
SR a de la personnalité. Du caractère. Elle peut se montrer cassante. Et alors? On peut aussi dire qu'elle a les qualités de ses défauts, ou les défauts de ses qualités. Tout dépend du prisme par lequel on la regarde. Tout ce que m'inspire votre commentaire, c'est que votre prisme est totalement opposé au mien. Ce qui me donne l'occasion de vous observer sous votre vrai jour...

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 08/12/2006

@ Henri

Eh bien moi, ça me la rendrait plutôt sympathique, Ségolène Royal, d'avoir refusé de serrer la main de Panafieu (Quelle nullité, alors, celle-ci !).
Et puis ça change un peu des représentants de partis politiques qui prétendent s'opposer (en se vouvoyant) devant les caméras, et dont on sait que par ailleurs, ils sont copains comme cochons et bouffent ensemble en se tutoyant.

Écrit par : Clarence | 08/12/2006

"Donc, à supposer que tout le monde s'abstienne il y aurait quand même une voix pour chacun des candidats (la leur...) et le pdt de la rép. serait le plus vieux c'est-à-dire JMLP"

Pour ma part,
je ne pense pas qu'ils soient assez cons pour voter pour eux-mêmes.

Écrit par : Titi | 08/12/2006

Xololtl tu as raison je ne représente que moi-même n'ayant aucun gout pour les chapelles fussent-elles Ste Ségoléne. Par contre je n'ai fait qu'évoquer plus haut, en les extrapolants à 2007, les conséquences(2002 et 2005)d'un certain autisme du PS, que les zélateurs de Soeur Sourire feraient bien de garder en mémoire

Par contre, je te l'accorde, j'aurai préféré (c'est mal barré) qu'il y ait enfin après tant d'années de disette, un candidat de gauche (là je sens que çà va en énerver certains). Mais ce manque ne me géne pas vraiment car comme je l'ai souligné précédemment cela me laissera du temps de libre et il est probable, ne t'en déplaise, que nous serons plus que les 6 ou 7% que tu daignes accorder généreusement à ceux qui n'aiment pas les mascarades.
Donc rendez-vous en 2007 et en attendant je vais de ce pas essayer de me dégotter un petit coin peinard pour mes futurs dimanche d'oisiveté.

Écrit par : Henri | 08/12/2006

@Fugue
Ce qui me gonfle dans le propos que tu cite, c'est que le seul et l'unique responsable du terrorisme palestinien est présenté comme étant Israël. Israël a sa part (importante) de responsabilité(s), mais on ne peut pas tout réduire à ce que fait Israël. Et puis, surtout, c'est toujours cette même vision qui oppose à chaque fois les palestiniens et Israël, en particulier dans le sens d'une disculpation ou d'une absolution du terrorisme palestinien au nom des responsabilités d'Israël, et qui ne mène qu'à poursuivre ce conflit encore et encore. Je le redis, les palestiniens et Israël ne s'opposent pas, ce sont des raisonnements et des actions "anti" de part et d'autres qui les opposent, et qui ne mènent qu'à perpétuer un conflit qui vit de l'opposition, et de la mise en opposition mutuelle de ses protagonistes.

Écrit par : Mathieu | 08/12/2006

Desole mais l'Etat israelien est le colonisateur, c'ets une domination point barre. Apres tout se joue dans cet idiome

Écrit par : ango | 08/12/2006

Puisque Céleste a parlé d'Onfray et de son article dans LitBêêêêê et de la superbe réponse ( non, il ne répond pas, il parle à lui même : seul partenaire valable) emphasée de Quatremer je livre à l'AJT le commentaire que j'avais pondu et que le "modérateur-auteur" avait mis à la poubelle...
Continuer à lire Quatremer, ses péroraisons, ses haines, ses leçons, ses condescendances est un vrai plaisir. Il alimente encore plus mon déterminisme et ma radicalité. Nul doute qu'il sera dans les dosiiers de Joffrin, c'est un allié objectif du néo-libéralisme (de gauche!!). Et si par cas (??), la charrette passait, il pourrait proposer ses paillassons-services à madame Royal afin qu'il alimente ses positions-discours d'un véritable social européen.
Je ne suis pas pragmatique, ni flexible, ni mobile, ni adaptable. A jeter!

Écrit par : GPMarcel | 08/12/2006

"Desole mais l'Etat israelien est le colonisateur, c'ets une domination point barre. Apres tout se joue dans cet idiome"

Ah c'est sûr, ça fait avancer le schmilblick! Ca a beau être vrai, ça n'avance à rien de lancer des anathèmes contre un seul camp. Va proposer un plan de paix après ça... Rendez-vous d'ici... 150 ans?

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 08/12/2006

Pour en revenir au sujet initial de ce fil (je veux dire à la BCE), lisez donc l'édito du Monde de ce soir.
Pas de signature (c'est le journâââl qui s'engage !) mais c'est digne d'Alain Minc (ou d'Eric le Boucher, cher à Sébastien F.).
Et voyez par quelle superbe entourloupe la défense du monétarisme de la BCE est menée au nom des bas salaires.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1- href="mailto:0@2">0@2-3232,36-843447,0.html

P-S -> GPMarcel :
J'avais moi aussi répondu au sieur Quatremer, et ma réponse n'est pas plus passée que la tienne.
Et tout ça le jour ou Joffrin en fait des caisses sur le nouveau-Libé-qu'on-va-voir-ce-qu'on-va-voir dans lequel le lecteur aura même le pouvoir de faire un "contre-Libé" ! Mouhahaaa...

Écrit par : Clarence | 08/12/2006

Oops... Marche pô, mon lien vers le Monde.
Bon..., c'est en première page du site du Monde.fr, et c'est l'édito de la rédaction.
Sorry.

Écrit par : Clarence | 08/12/2006

Henri,

Qu'est-ce que devrait proposer un "vrai" candidat de gauche ?

J'ai vraiment du mal à vous suivre, toi et la plupart des résidents permanents de ce blog !
L'extrême gauche est l'espace politique le plus représenté au regard du potentiel électoral. Et malgré cela, vous les boudez (doux euphémisme) tous.
C'est le coté douillet de l'opposition systématique qui vous plait ?

Honnetement, je ne comprends pas.

Écrit par : xolotl | 08/12/2006

question à "mon cher ami" : la girouette est-elle une allusion à une vilaine phrase de Proust qui dit que "les femmes sont comme les girouettes, elles se fixent quand elles se rouillent" ?

Écrit par : Allée 2B | 08/12/2006

@ Clarence

Putain! (je suis du Sud-Ouest) le contre-libé, concept démocratie-participative en journalisterie avec en carré d'as Joffrin, Dely, Quatremer et Scneidermann aux commandes web...ça va envoyer la purée. Ils sont déjà entrain de déborder Politis sur la gauche. On me dit (dixit Moati) que nombreux enquêteurs du Plan B vont être dévoyés, que, on me dit (bis) que les gars de CQFD serrent les fesses.
J'en dors plus. Il me le faut ce Libé là, ce libé laid.
J'arrête. Je m'abonne à Valeurs Actuelles et aux éditos de D'Orcival. Quelle vigueur!
France, nous voilà

Écrit par : GPMarcel | 08/12/2006

Dites-donc, mesdames et messieurs, je constate en effet qu'il y a un deferlement de DEListes chez Seb...

Si son pull ras-du-cou vous fait tant horreur, dites-le franchement !

Écrit par : Bruno Lamothe | 08/12/2006

A quand une une de Paris-Match Ségo-Sarko en couple infernal!!

Attention, çà fait deux "saillies" à gauche avec le "terroriser les capitalistes"!!Il faudra s'en rappeller au moment des renoncements au nom du principe de réalité (un peu comme elle fait en Israel, je vous comprends mais je suis aussi pote avec vos ennemis vous comprenez...j'écoute!)

Écrit par : Chevillette | 08/12/2006

"Ce qui me gonfle dans le propos que tu cite, c'est que le seul et l'unique responsable du terrorisme palestinien est présenté comme étant Israël."

Ah bah!

Israel est une entité étatique qui a le pouvoir militaire, économique, politique ... ce n'est pas le cas des palestiniens.

Israel est un état qui colonise et qui domine un autre peuple, ce que ne font pas les palestiniens.

Quand on a le pouvoir il ya des corollaires (respect du droit international par ex).

Si tout cela et plus est bafoué il ne faut pas s'étonner que quelque palestiniens ne soient pas toujours exactement tendres avec les Israéliens.

Le beurre, l'argent du beurre et la crémière c'est pas un objectif réaliste.

Bon we à tous!

Écrit par : Fugue | 08/12/2006

@Fugue (avec retard)
« C'est bien cela: aucun principe, ou en tout cas aucun qui soit soutenable, n'est-ce pas? »
Moi y en a concon neuneu mais moi y en a pas cap’ de comprendre ce que toi y en a démontrer à moi dans cette phrase là
Pour le reste ça va à peu près. Qui assure la défense des Palestiniens ? Sur ce blog, dans les cercles globalement bien pensant, aux Nations Unies ou sur cette terre, plus (beaucoup plus) de monde que pour le Tibet, la Bosnie, le Darfour ou la Tchétchénie réunies. C’est vrai que ça n’aide pas beaucoup les civils Palestiniens tués, expulsés ou empêchés de travailler. Pas plus que les déclarations préalables de nos politiques qui résonnent si terriblement à tes oreilles, ne sont d’un grand secours aux passagers des bus ou aux clients des boites de nuit israéliennes qui ont croisé un kamikaze.
Tu opposeras que le décompte est inégal, et en concluras peut-être qu’ils sont mous de la bombinette au Hamas et aux Brigades des martyrs de machintruc.
Moi qui ai probablement trop lu les Aventures de Oui Oui et la déclaration des Droits de l’homme, je voudrais bêtement que les Palestiniens vivent, et en paix. Et les Israéliens aussi. Je sais que ça va pas être simple mais autant commencer par là… C’est tout ce que je disais et espérais entendre.
Tu réponds avec délicatesse qu’en substance, le seul bon Israélien est un Israélien mort.
C’est sur, y a du boulot.
Salutations hypocrites,

Écrit par : Actu75 | 08/12/2006

@ Bruno Lamothe

"Dites-donc, mesdames et messieurs, je constate en effet qu'il y a un deferlement de DEListes chez Seb..."

Vieil ignare du blog, du débat internet, nouveau chez Sébastien, je ne sais ce que veut dire "DEListes".
Je peux crever ce soir, ce serait couillon que je ne le susse point.
Merci

Écrit par : GPMarcel | 08/12/2006

@GPmarcel

le DEL est le blog de guy NRV Birenbaum, tu l'as en lien en haut à gauche


voilà, je ne pouvais te laisser "susser" plus longtemps

Écrit par : céleste | 08/12/2006

"pas toujours exactement tendres avec", traduction: "commettent des attentats contre des civils". C'est révélateur que tu appelle ça comme ça, à ce niveau là c'est plus de l'euphémisme, c'est de la dénégation... Tu n'emploieras jamais cette expression en parlant des israéliens. Là tu diras "assassinats", etc - ce dont il s'agit en effet. Évidemment qu'il y a "asymétrie" (j'entends déjà la réponse...), mais il y a aussi une manière de s'abriter derrière l'asymétrie. Il y a les faits. Et il y a une manière de choisir toujours de ne parler que de certains faits, de certains droits et d'en taire d'autres, toujours. Je laisse tomber. Continuez à vous faire plaisir en tapant à longueur de temps sur Israël, à croire que tout ce qui ne s'inscrit pas dans cette logique binaire là est forcément pro-israélien et pro-américain, et à croire que ça fait avancer le schmiblick. Marre.

Écrit par : Mathieu | 08/12/2006

@Mathieu
Oh Mathieu te fâches pas, te casses pas. Courage. Chez le père Fontenelle y a marqué blog, pas "club privé", ni "interdit aux chiens et aux non-anti-israéliens".
Il n'est pas nécessaire d'espérer convaincre pour s'y coltiner un brin. ni de réussir pour persévérer un chouilla.
A la relecture

Écrit par : Actu75 | 08/12/2006

la haine alimente la haine.

la situation en palestine est malheureusement inextricable, et elle risque de l'être pendant longtemps encore.
D'un côté des colonisateurs qui ne respectent pas le droit international et les résolutions de l'ONU
de l'autre un peuple étranglé, bafoué, appauvri qui élève ses enfants dans la violence.

Partout la haine, la peur et des enfants assassinés ou futurs assassins.

Edward Saïd est mort et les autres voix raisonnables se font peu entendre.


pour moi les Israeliens ont tort et les factions armées palestiniennes ont tort également.

"Oeil pour oeil et le monde est aveugle" Gandhi

Écrit par : céleste | 08/12/2006

Xolotl,

Je ne sais pas pour les autres, mais pour ma part lorsque j'écris ici je n'ai nullement l'intention d'inviter quiconque à me suivre en général ou toi en particulier. Pas plus d'ailleurs, que je ne me nourris de certitudes. Par contre je posséde encore , deux yeux pour voir, deux oreilles pour entendre et éventuellement un cerveau pour synthétiser ce qu'ils perçoivent. Alors le résultat de cette analyse est que depuis pas mal d'années et plus particulièrement en ce moment avec les Dupont/Dupond de l'UMP et du PS, ce que l'on veut me vendre pour du caviar ressemble étrangement à de la bouse. Or, je n'aime pas la bouse, tout en reconnaissant le droit à tout un chacun de s'en satisfaire.
Pour le contenu d'un programme de gauche, il serait éventuellement le contraire de ce qu'à fait le PS, sur le plan économique notamment, toutes les annèes où il a été au pouvoir.
Quant à ma préférence à l'abstention pour 2007, ta question contient la réponse! Cest la pléthore de candidats, camarade! je n'ai plus envie de me déplacer pour rien.

Écrit par : Henri | 08/12/2006

Ben voilà, céleste vient de résumer, en gros, ce que je pense.
Me revoilà, donc - et j'ai tout lu.
Et je trouve assez cool que vous ayez réussi à parler du conflit israélo-palestinien sans vous balancer des saloperies à la gueule: on progresse.
Merci à tou(te)s, et je suis très sincère.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/12/2006

Céleste, si seulement les palestiniens pouvaient suivre l'exemple de gandhi et sa marche du sel... Si seulement nombre de conflits dans le monde pouvaient suivre son exemple!
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marche_du_sel

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 08/12/2006

Rappelle-toi, Céleste, y a une quinzaine/vingtaine de jours, des Palestiniennes ont fait comme Gandhi: une marche.
Pour elles: bim, une balle, et bim, une balle.
Je suppose que ça les a refroidies, danss tous les sens du terme...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/12/2006

@ céleste : ça me fait un peu bizarre de lire que le peuple palestinien "élève ses enfants dans la violence". j'ai peur de mal comprendre.

Écrit par : Pescade | 08/12/2006

OK, Henri, merci.

Je n'ai pas croisé un seul prosélyte par ici. La plupart te jette son opinion à la tronche, sans chercher à te convertir. Ni a expliquer d'ailleurs. Sauf à te dire qu'ils sont tous cons.

De mon coté, j'irai voter. Même pas blanc. Et pourtant, aucun candidat ne trouve réellement grace à mes yeux.
mais je préfère me dire que j'ai été con dans mes choix que con de n'avoir pas choisi.

Je pense que la démocratie nous appartient, obtenue de hautes luttes par nos anciens, et ne pas voter, c'est faire trop plaisir à ceux que ce régime emmerde et qui n'en demandait pas tant.

Regarde les taux d'abstention aux élections dans les pays en guerre ou en reconstruction, en afghanistan, en Irak, etc. Voter, c'est risquer une balle. Et pourtant ils votent.

Nous sommes trops gras, trop bouffis, pour se rendre compte de ce qu'on a.

Écrit par : xolotl | 08/12/2006

- Sur le conflit Israélo-palestinien : Il y a un accord de cessez-le-feu intervenu entre le Premier ministre d'Israël, Ehud Olmert, et le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et je voudrais bien qu'il puisse nous enmener vers une dynamique plus positive. D'ailleurs la timite initiative sur la ligne verte (http://laurentfabius2007.over-blog.com/article-4829950.html) montre bien que certains esprits essayent de se calmer.

- Sur la girouette Royal : Je suis un peu étonné. voire abasourdi, de constater que personne ne parle de la conversion soudaine sur l'Irak. Début novembre, lorsque le Président Irakien avait fait sa tournée des candidats, Madame Royal avait dit "La situation n'est pas encore totalement stabilisée", mais "L'Irak est en train de se redresser" (sic), puis, lors de son pelerinage au Liban "La politique de Bush en Irak est une catastrophe, tout le monde le dit, Chirac le dit !"... re-sic

- Autre sujet, sur lequel je sens que trouver cela drole, mais, en langage diplomatique c'est ce qu'o pourrait comparer à un séisme majeur : "hélas, bien souvent l'ONU n'a pas été à la hauteur de ses responsabilités" vient de déclarer Kofi Annan en implorant les pays de "prendre leurs responsabilités" sur le Darfour "avant qu'il y ait effectivement un génocide".

Écrit par : Bruno Lamothe | 08/12/2006

@Pescade

vivre dans un pays occupé, où les incursions miltaires se succèdent, où la liberté de se déplacer n'existe pas, où le chômage règne, où circulent de nombreuses armes et où le fils du voisin s'est fait exploser dans un attentat suicide, me paraît être "élever ses enfants dans la violence"
même si beaucoup de Palestiniens ne souhaitent pas cette violence, même s'ils la détestent, elle est omniprésente, dans la rue, à la télé, dans les journaux, dans les discussions entre les gens.

directement ou indirectement, elle traumatise et conditionne les enfants palestiniens.

Et les extrémistes religieux profitent de la situation pour imposer leurs diktats et opprimer les femmes.
Une autre forme de violence.

Écrit par : céleste | 08/12/2006

@ céleste
C'est bien ainsi que je l'avais compris.
(Et Pescade aussi, pour sûr! ;-))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/12/2006

Pimprenelle aurait-elle enfin pris la mesure du piège que pourrait représenter pour elle le premier tour? Aurait-elle peur d'être débordée sur sa gauche? Ou bien nous rejoue-t-elle le couplet chiraquien de gauche à l'étranger, de droite à l'intérieur?
La girouette est utile et indique bien d'où souffle le vent.

Écrit par : d3log | 08/12/2006

OK céleste, on est d'accord. Une nuance toutefois sur ceux que tu appelles les extrémistes religieux, le Hamas j'imagine, dont les succès sont essentiellement dûs à leur surenchère nationaliste, à leur dénonciation de la corruption de l'AP ou des accord de dupes comme le dernier olmert/abbas. Sur le rapport situation des femmes/islamistes, c'est plus paradoxal, puisque nombre de femmes non religieuses ont voté Hamas contre le Fatah et qu'en Palestine, comme dans de nombreux autres pays où les partis islamistes ont le vent en poupe ce sont ces derniers qui ouvrent le champ politique aux femmes.

Écrit par : Pescade | 08/12/2006

@stephane73
oui, nous irons a la peche pour le 2e tour
le seul truc qui me desole, c'est que Royal aura probablement le meme genre de reaction que Jospin : "c'est la faute aux electeurs" !
et que le PS mettra encore un siecle a se rendre compte qu'il ne represente que des employes de mairie et des instits

Écrit par : blop | 08/12/2006

Xololt, ce que tu dis, je l'ai partagé pendant longtemps, mais plus aujourd'hui. En 2005 je me suis déplacé pour voter (non, tu dois t'en douter). Résultat, nos représentants de droite et PS réunis se sont ingéniés à nous traiter comme des sous-merde, et ont continué comme si rien ne s'était passé à appliquer la politique dont 55% de Français ne voulaient plus.
Alors moi je veux bien aller voter; mais pourquoi? Pour qui? Pour m'entendre dire par l'UMP et le PS réunis, que le marché fait sa loi et qu'ils n'y peuvent rien! Je n'ai certes pas envie de perdre mon temps juste pour favoriser la soif de pouvoir d'un ego surdimensionné. Désolé pour ceux qui se sont battus pour le droit de vote, mais aujourd'hui je considére que le fait de voter n'a plus sa portée initiale, détourné qu'il est par nos politiques.

Bonsoir

Écrit par : Henri | 08/12/2006

@pescade

oui, pour moi c'est une des contadictions, d'un côté les femmes voient leurs libertés presonnelles réduites, mais de l'autre, si elles suivent les préceptes, elles peuvent accéder à des responsabilités politiques.

Mais je suis profondément athée, les exactions de toutes les religions me heurtent, et quand je le peux, je les combats.
Donc le Hamas, même si il est efficace dans la lutte contre la corruption, même s'il agit sur le plan social, reste pour moi, un parti religieux.
d'où ma méfiance

Écrit par : céleste | 08/12/2006

J'apporte ma pierre à l'édifice: en utilisant les projections natales actuelles et récentes, dans 79 ans la population "d'origine arabe" (sic) passera majoritaire en Israël, et naturellement celle "d'origine juive" (sic) deviendra alors minoritaire. Les arabes israëliens atteindront les 25% de la population dans 17 ans.

Et je me casse aussi vite, car il n'y a rien de tel pour se prendre la tête qu'un bon débat sur le conflit Israelo-Palestinien ...

Écrit par : glomp | 08/12/2006

Nouveau billet...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/12/2006

C'est effectivement un revirement, mais l'indépendance de la BCE vient du traité de Maastricht, le TCE ne faisait que le reprendre.
On a le droit de changer d'avis, mais la moindre des choses, c'est de le reconnaître qu'on s'est trompé ou que les circonstances ont changé. Ca ferait du bien d'entendre pour une fois une analyse de fond dans la bouche de la dame en blanc.

C'est comme ça dernière trouvaille "L'europe des gens" ! Un jour il faudra qu'elle prenne le temps de nous expliquer ce que cela recouvre ... C'est incroyable cette formule. Est ce qu'on imagine "la France des gens", ou "Poitou charente des gens" ?

http://horizons.typepad.fr/

Écrit par : Malakine | 08/12/2006

Malakine célèbre sur son blog la disparition de l'Union soviétique: "Triste anniversaire", titre-t-il!
:-D

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/12/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu