Avertir le modérateur

13/12/2006

Marie-Ségolène Royal (Presque) Ovationnée Par Le Prolétariat

medium_royalaffiche.jpg

Gros titre, hier, à la une de "Libé", au-dessus d'une photo de Marie-Ségolène Royal: "La petite mère du peuple".

Sans déconner: "La petite mère du peuple".

En voyant ça, je me suis dit, putain, ces mecs de "Libé" ont des couilles de stégosaures, parce que bon, même pour un canard qui s'impose jour après jour comme l'organe officieux mais central du Parti "socialiste" pimprenellisé, ça demande un peu de souffle, de balancer un truc aussi énorme.

Sous-titre: "Pour 58% des ouvriers et employés, Ségolène Royal prend mieux en compte les préoccupations des catégories défavorisées que Nicolas Sarkozy".

D'après un "sondage LH2-Libération".

En d'autres termes, le prolétariat se lève assez massivement pour Marie-Ségo Luxemburg.

Je ne vous cache pas que j'ai trouvé ça vachement bizarre, parce qu'on parle quand même, ici, d'une dame qui porte désormais les couleurs d'un parti qui s'emploie essentiellement, depuis un quart de siècle, à sauter à pieds joints, avec beaucoup d'élan, sur tout ce qui pourrait, de près ou de loin, ressembler à de l'intérêt pour le sort "des ouvriers et employés".

Pourtant, page 2, Renaud Dély confirmait: "Si elle n'a pas encore empoché (le) bulletin de vote (des ouvriers et employés), Ségolène Royal a déjà conquis l'oreille de ces catégories".

(Renaud Dély est ce journaliste qui a écrit un bouquin absolument formidable, pour exhorter les "socialistes" à "lever" enfin les "tabous" qui les empêchent encore d'être complètement blairistes.)

Mais, surprise: "Libé" s'est (encore) foutu de notre gueule.

Le "sondage LH2- Libération" (signalant que "pour 58% des ouvriers et employés, Ségolène Royal prend mieux en compte les préoccupations des catégories défavorisées que Nicolas Sarkozy") a été, devinez quoi?

"Réalisé (...) auprès de 1010 personnes dont 308 ouvriers et employés".

Vous avez bien lu: 308.

Ce ne sont donc pas (du tout) "58% des ouvriers et employés", qui estiment que Marie-Ségolène Royal "prend mieux en compte les préoccupations des catégories défavorisées que Nicolas Sarkozy".

Mais bien plutôt 58% de 308 ouvriers et employés - ce qui (même avec la meilleure volonté du monde, et "Libé" n'en manque certes pas lorsqu'il s'agit de passer des onguents sur Marie-Ségolène Royal) n'est pas exactement la même chose.

Pour être véritablement informatif, plutôt que totalement biaisé, le gros titre de "Libé", hier matin, aurait par conséquent dû être formulé en ces termes: "Pour 178,64 ouvriers et employés, Ségolène Royal prend mieux en compte les préoccupations des catégories défavorisées, etc."

Si j'arrondis à 179, vous sentez pas comme un parfum de Grand Soir?

Commentaires

Mossieur Fontenelle, je vous accuse :

1) De beaucoup taper sur Marie-Segolene Royal, ancienne fille au pair (donc elle sait ce que c'est de travailler)

2) D'avoir fait usage de l'affiche de campagne de Madame Royal en y mettant des nuages, ce qui n'est pas bien !

Écrit par : Bruno Lamothe | 13/12/2006

Euhhhh, mon message est passé 3 fois (!)



"Mes petits amis n’ont jamais leur carte d’électeur ! Je dois sans doute attirer les handicapés du civisme… Mais j’ai trouvé Le truc pour leur faire prendre leur carte à l’approche des élections importantes : je leur promets une nuit d’amour inoubliable pour le soir du second tour, et avec des bonus s’ils votent comme moi… Je tiens parole, c’est le deal. Mais c’est plutôt sympathique de payer ainsi de sa personne pour la bonne cause !"

Clothide - Journaliste et Militante PS
"l'hebdo des socialistes - page 10"

Tu vois, seb, nous on donne de notre personne pour notre candidate !

Écrit par : Bruno Lamothe | 13/12/2006

Ca ne fait pas du "buzz", si je te laisse 25 commentaires ?

Écrit par : Bruno Lamothe | 13/12/2006

Et puis si, pour une fois, on laisser aux "ouvriers et employés", le choix ! Pas seulement entre Charkeuziy et la pimprenelle, mais entre tous les candidats ?

Ce ne serait pas 58% des ouvriers et employés, mais bien moins encore (et Lionel Jospin n'avait obtenu que 12% des voix ouvrieres en 2002 !)

Écrit par : Bruno Lamothe | 13/12/2006

Mais 'est normal que les thuriféraires de Ségolène Royal veulent nous la faire passer pour la nouvelle Evita des couches populaires en voie de désindutrilaisation, la preuve :

Leur affiche de campagne ressemble à une couverture du Nouvel Obs ! Même maquette, même polices de caractère ! Sûr que c'est Joffrin qui est parti avec pour l'offrir à Ségolène ;0).

Et tu es d'accord avec moi Sébastien, rien de mieux que le Nouvel obs pour parler du peuple ! Celui qui aime les montres et les machines à expresso.

Zgur

Écrit par : Zgur | 13/12/2006

@ zgur : sur le nouvel obs : salaud, t'as repiqué mon billet d'hier ! ("franchement, on dirait une couverture du Nouvel Observateur, pas une affiche de présidentiable, non ?... ")

Écrit par : Bruno Lamothe | 13/12/2006

Comme quoi, nous avons remarqué la même chose. C'est flagrant !
Nous sommes dans le vrai !

Marie Ségolène, candidate de la gauche "montres" !

D'ailleurs, ellle a choisi le collectionneur de montres à 200 00 FRF, Julien Dray, comme coordinateur des porte-paroles. Un beau travail d'horlogerie en perspective.

A moins qu'elle soit la candidate de la gauche expresso ?

Zgur

Écrit par : Zgur | 13/12/2006

Ben si, Sébastien, ce genre de sondage est significatif. Tu peux toujours refuser la triste évidence qui en ressort, et te réfugier dans ton ignorance satisfaite des choses statistiques, ça n'y changera rien.

Concrètement, si au lieu de faire dans l'analyse de sondage à deux balles tu téléphones à une centaine d'ouvrier pour recueillir leur opinion sur la primprenelle et que tu trouves moins d'une quarantaine d'avis plutôt ou très favorable, je suis près à t'offrir le champagne et à bouffer mes manuels de stat!

Maintenant je te déconseille tout de même l'exercice, le résultat risque de te déprimer (et moi aussi).

Écrit par : EL | 13/12/2006

Yep,

Ce n'est pas sur le panel qu'il faut critiquer les sondages. Les méthodes pour les rendre représentatifs sont assez solides.

C'est (éventuellement) sur la façon dont les questions sont posées, le moment où elles sont posées, la prise en compte des non-réponses, etc.

Écrit par : Nathanael | 13/12/2006

Bien vu l'ami!

Écrit par : Le Moralisateur Masqué | 13/12/2006

Et en plus, il paraît que les chiffres ne sont pas si à l'avantage que ça pour Ségolène Royal. Sarkozy fait quand même des bons scores dans l'électorat ouvrier, et le sonsage a juste "oublié" de tester Le pen.
Donc, en effet, ça ressemble fort à de la manip.
Ces derniers temps j'hésitais à acheter un peu plus souvent libé pour les soutenir de cette mauvaise passe. Finalement je vais peut-être les laisser crever ...

Écrit par : Malakine | 13/12/2006

youyouyou, vous savez qui fait aussi de bons scores dans l'électorat ouvrier ? Buffet, Besancenot, et autres...

pas la peine de convoquer Le Pen au procés de Libé... Beurkhhh

Écrit par : Bruno Lamothe | 13/12/2006

bruno > euh, ta clothilde, la, son message c'est "votez pour nous et on couche"? Whaouuuu... effectivement c'est la revolution feministe au PS....

seb > il y a effectivement un probleme de "representativite", mais aussi et surtout un probleme dont la question est posee. Tu m'aurais demande "sur une echelle de 0 a 100, a combien estimez-vous l'interet de Mme Royal pour les couches populeuse ?" Reponse : mmmm, environs 0,5. "Et Mr Sarkozy de Nagy Broscia ?" Reponse : mmmm, environs 0,05. Donc forcement, si tu me demande "Pimprenelle porte-t-elle plus d'interet a la plebe que Nicolas ?" si je suis honnete je dis "oui, 10 fois plus". Et Libe peut avoir un orgasme.

Écrit par : blop | 13/12/2006

L'abstention, premier parti "ouvrier"

A partir d’une enquête sur un échantillon de dix mille interviews effectuées en 2002 par le CEVIPOF, Nona Mayer notait que " c’est bien du côté des plus défavorisés en capital culturel qu’on trouve le vote extrême droite ", mais elle tempérait aussitôt son jugement : " Si on regarde de plus près, par catégories socioprofessionnelles détaillées, ce n’est pas chez les ouvriers que le vote FN est le plus fréquent. " C’est chez les policiers et militaires (45 %), chefs d’entreprise et commerçants (36 %), artisans et employés de commerce (31 %). Puis viennent les ouvriers qualifiés (28 %) et non qualifiés (21 %). En proportion, l’électorat le plus ouvrier le 21 avril restait l’électorat communiste : ceux qui ont au moins une attache avec le monde ouvrier y ont représenté 61 % des votes, contre 52 % pour le FN. Évidemment, le nombre d’ouvriers ayant voté pour le FN fait la différence.

La très grande majorité des ouvriers n’aurait donc pas voté pour l’extrême droite, en dépit des appels pressants aux " petits, aux sans-grade " lancés par Le Pen au soir du premier tour. Le premier parti, dans les couches populaires, c’est l’abstention. Dans le monde ouvrier, le " non-vote " atteint ainsi, le 21 avril, 31 % des inscrits. Le vote pour la droite, 29 %, autant pour la gauche. Le vote pour Le Pen ou Mégret, 18 % des inscrits. Raisonner sur le nombre des inscrits et non les suffrages exprimés " amène à relativiser quelque peu l’engouement supposé du monde populaire ou ouvrier pour Le Pen ", concluait la sociologue.

Écrit par : Ajamais | 13/12/2006

Source du post précédent : http://www.humanite.presse.fr/journal/2004-03-03/2004-03-03-389250

Écrit par : Ajamais | 13/12/2006

Un truc qu'on ne vous donne jamais dans ce genre de sondage, c'est la marge d'erreur. Evidemment, plus la base (nombre de répondants) est faible, plus elle augmente. Et plus on est proche des 50%, plus elle augmente aussi. Prenez nos 58%, par exemple. Si on était bien sur 1010 répondants, on aurait une marge ("au seuil usuel de 5%", comme on dit) de 3 points, ce veut dire qu'on a 95% de chances que le vrai pourcentage soit entre 55% et 61%. Avec 308, on monte à 5,5 points, et ça nous place donc quelque part entre 52% (pas terrible) et 64% (super). Donc pour le triomphalisme, c'est pas encore tout de suite.

Écrit par : Christophe Thill | 13/12/2006

Une petite réaction d'un bobo tendance Ségo. Le sondage marque un instant t. D'autre part, il ne faut pas oublier que les sondages relatifs aux primaires du PS ont vu plutôt justes, sans être une arme absolue ils donnent une tendance.
Dernière chose... elle a quantité de défauts SR... cependant entre Ségo et Sarko faudra bien choisir son camp camarade... sinon à croire à une énimème révolution qui se fait le jour où j'ai piscine... et avec une gauche anti libérale... qui explose en plein vol... jouer avec le feu est parfois dangereux.
Sinon, j'aime bien ton blog Seb, je ne suis pas souvent d'accord mais je trouve ça rafraichissant :-)

Écrit par : Marc | 13/12/2006

@ Marc
"faudra bien choisir son camp camarade"
Faudra surtout commencer à comprendre que Nicolas et Pimprenelle sont du même camp.
Puisque Marie-Ségolène est de droite - ça devient tellement voyant qu'il faut vraiment être d'une gigantesque innocence pour encore (faire semblant de) ne pas le voir.
Nous verrons cela ce soir, ici, à minuit.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 13/12/2006

"Ce ne sont donc pas (du tout) "58% des ouvriers et employés", qui estiment que Marie-Ségolène Royal "prend mieux en compte les préoccupations des catégories défavorisées que Nicolas Sarkozy".

Mais bien plutôt 58% de 308 ouvriers et employés - ce qui (même avec la meilleure volonté du monde, et "Libé" n'en manque certes pas lorsqu'il s'agit de passer des onguents sur Marie-Ségolène Royal) n'est pas exactement la même chose."

Mais vous vous trompez Monsieur Fontenelle, car ça paraît encore plus faux que ça!!

Libé aurait dû écrire "58 % des français" ou plus exactement des sondés, car 308 employés ou ouvriers sur 1010 personnes, cela paraît peu représentatif (qui sont les autres ? et les chômeurs ? etc...)

Mais rien n'indique en revanche que 58 % desdits 308 aient dit ce que Libé leur fait dire.

Écrit par : Fred | 13/12/2006

il me semble que tu prends le calcul à l'envers:
Ce ne sont pas 58% d'ouvriers (308) qui ont répondu cela car 58% d'un panel de 1010 ne donne pas forcément linéairement 58% des 308 ouvriers qui ont répondu la même chose!

308 c'est en gros 1/3 du panel. donc on pourrait tout à fait avoir:
2/3x68% + 1/3x38% = 58% qui ont répondu préférer Royal!

Du coup, beaucoup moins d'ouvriers préfereraient Royal à Sarkosy!
Comme quoi, dans la mesure où l'on a pas le détail des votes, le sondage permet de dire n'importe quoi, comme d'hab!

c'est donc encore pire que ce que tu pensais.....

Écrit par : enzo d'aviolo | 13/12/2006

Bien vu, enzo.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 13/12/2006

@ Marc

"D'autre part, il ne faut pas oublier que les sondages relatifs aux primaires du PS ont vu plutôt justes"
Euh...ce s'rait pas plutôt les primaires du PS qui auraient vu juste par rapport aux sondages ?
Genre les militants qui votent pour Sa Sainte Royalitude puisque les sondages disent que c'est elle la meilleure candidate, celle qui va gagner.

Bon, j'dis ça, j'suis pas objectif.
Je reste persuadé que la nuit du 16 novembre 2006, nuit des primaires au PS*, représente le premier putsch sondagier réussi en France.

Ce qui en dit par ailleurs beaucoup sur l'état du PS...

* C'est beau comme un épisode des "Mystères de l'Ouest" ; même kitch, même délire, la drôlerie en moins.

Écrit par : IznoPreum's | 13/12/2006

@ Sebastien
donc 60% des militants du parti socialiste sont soit :
1- des gens de droite
ou
2- des idiots

Écrit par : Marc | 13/12/2006

@IznoPreum's

en la matière, il est vrai que la gauche anti libérale n'a rien à envier en matière de démocratie interne et de tartufferie....

Écrit par : Marc | 13/12/2006

Si on confiait tout de suite aux 308 ouvriers en question le soin de choisir le/la prochain(e) Président(e) de la République(e) ?

Ca nous ferait un gros poids en moins, et on serait en vacances jusqu'au printemps.
En plus, quelle économie ! Combien de forêts épargnées rien qu'avec le papier qu'on ne gaspillerait pas ?

Je veux la liste des 308 ouvriers. Tout de suite. S'ils ne sont pas volontaires, on n'a qu'à leur promettre un poste de secrétaire d'état ou d'ambassadeur de France...

Écrit par : Luc | 13/12/2006

C'est un peu nul pour du Fontenelle!!!!!

alain le latin

Écrit par : alain le latin | 13/12/2006

@ Marc
Voui!
:-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 13/12/2006

@ Seb : Pourquoi Madame Marie-Ségolene Royal s'est-elle rendue, samedi, vers 8H45, au domicile de Francois Pinault, l'une des plus grandes fortunes de france et vieil ami du couple Chirac ?

Pour lui parler de ses nouveaux amis les pauvres ?

Écrit par : Bruno Lamothe | 13/12/2006

Bien vu. Ou presque. Parce que tu pointes bien le problème, mais commet une grosse erreur dans son traitement.
En fait, c'est pire.
Je m'explique.

58 % des sondés affirment penser que SR pense aux ouvriers. 42 % pensent donc le contraire. Soit, sur un total de 1010 sondés, 420 zigues.
Et si l'on retrouvait, parmi ces 420 mecs, l'intégralité des 308 ouvriers et employés interrogés, augmenté de quelques crypto-communistes ou de sarkozyens de choc ?
Alors, nous aurions ce résultat édifiant : 0% des ouvriers et employés font confiance à SR.

L'honnêteté oblige à dire que la chose est possible dans l'autre sens : 100 % des ouvriers et employés ont peut-être répondu "Royal" à la question.

On ne peut pas le savoir.

Ce qui, donc, signale une chose : le sondage ne permet pas de répondre à la question : "Les ouvriers et employés font-ils confiance à SR ?"

Écrit par : Nonosse | 13/12/2006

@ Bruno
C'est précisément ce dont il sera question ici à 00.00.
(Parce que jusque là je croyais naïvement que M-SR "ne serrait pas la main des gens de droite": elle aurait encore menti? Elle aurait encore pris les gens pour des (gros) cons? Je n'ose l'imaginer! ;-))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 13/12/2006

@Marc : à ton avis, un parti qui vote sans broncher l'État d'urgence et approuve la restauration d'une loi coloniale pour ce faire, c'est quoi ? Du Jaurès ?

Écrit par : Pescade | 13/12/2006

Bien sur que le grand soir arrive! Mais les défavorisés ont pas accès à internet. Donc comment les prévenir? Moi aussi j'ai un blog. Mais je suis lu que par des gosses de riches bien geek qui descenderont jamais dans la rue.

Écrit par : Albert | 13/12/2006

Bruno et seb

SR l'a dit elle même, elle ne s'interdit pas de discuter avec tout le monde. Elle l'a fait avec un membre du Hezbollah, elle peut le faire avec Pinault, non?

Vous voyez le mal partout. Tssss...

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 13/12/2006

@ Seb : tu vas encore t'en prendre au Ségaullisme ??? Tu oserais ? Non, quand meme ? Ahhh ? Bon, ben je vais encore devoir attendre pour lire cette merveille...

Écrit par : Bruno Lamothe | 13/12/2006

@ bilbo : mea culpa , mea maxima culpa !!!

Écrit par : Bruno Lamothe | 13/12/2006

@ Pescade
Non ce que tu peux être mesquin...
:-D

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 13/12/2006

Je constate avec satisfaction qu'il y a belle lurette qu'un post de Fontenelle n'a plus été repris sur la page d'accueil de Rezo.net
Je constate qu'il y a vraiment très peu de commentateurs même si il y a beaucoup de commentaires.
Je constate que je vais moins venir perdre mon temps sur ce blog.
Mais si Rezo.net recommence à mettre des billets de Fontenelle en page d'accueil...

Écrit par : Jacques Adam | 13/12/2006

@pescade et Fontanelle :

http://www.radiofrance.fr/reportage/dossier/index.php?rid=235000221&aid=245000467&formtype=une&arch=1

les raccourcis aussi péremptoires et incomplets sont une insulte à l'intelligence et à la mémoire

Écrit par : Marc | 13/12/2006

Concernant le sondage, rien à redire, SF, aux remarques que tu fais.
Et tirer des conclusions définitives des réponses d'un échantillon aussi minuscule est en effet du n'importe quoi.

Reste le fond, comme d'hab'.
Moi, je suis un garçon qui vote.
Qui peut parfois voter blanc, mais qui vote (vieille histoire de l'hommage rendu à nos aïeux qui se battirent pour que chacun puisse voter, sans distinction de revenus, d'appartenance à telle classe sociale, etc...).
Et Sarkozy me fout la trouille, parce que je le crois vraiment border-line facho, et en tout cas libéralissime plein pot.
Et pas laïc.
Et répressif à tout crin.
Et pas très républicain.
Et bref !, je me dis qu'on aurait avec lui les gouvernements les plus à droite, et ça n'est pas peu dire..., depuis belle lurette ( Sans aller chercher bien loin, voir par exemple ce qu'il a proposé y'a pas trois jours concernant droit de grève et service minimum, qui illustre assez bien le fait que si Ségolène n'est pas "assez de gauche", lui est par contre bien bien bien de droite !).
Or, à défaut d'avoir un(e) président(e) et des gouvernements en tout point conformes à mes voeux les plus chers, j'entends au moins voter pour quelqu'un qui, contrairement à Sarkozy, va me laisser l'endroit (à peu près) dans l'état où il l'avait trouvé en entrant.
Alors au second tour, s'il reste Nicolas et Pimprenelle, je n'aurai aucun état d'âme à voter pour icelle.
Et il n'est en rien exclu que je fasse de même dès le premier tour, en l'absence (confirmée me semble-t'il) d'une candidature alternative à gauche.
Car le choix qui se profile, à gauche du PS, entre Arlette ("telle enfin qu'en elle-même l'éternité la change"...), M-G. Buffet (avec quelqu'un du genre Maxime Gremetz comme porte-parole ?) et Besancenot (qui, campé sur son superbe Aventin, n'a fait aucun effort, lui non plus, pour qu'une alternative anti-libérale puisse émerger), m'apparaît d'une inutilité consternante.
Et interdit à tous ces braves gens, à court et moyen terme, de peser en quoi que ce soit sur les options de Pimprenelle, justement (parce que quand on fait 2%, hein...), et à fortiori sur celles du nain libéral.

Alors tant pis pour la pureté révolutionnaire ! Et sauve qui peut !
Plutôt Pimprenelle que Nicolas, sans hésitation. (et je ne parle même pas du borgne maudit...).

Écrit par : Clarence | 13/12/2006

Il faut absolument arrêter de lire Libé, et surtout de l'acheter, comme tous les autres !

Alex
www.levraidebat.com

Écrit par : Alex | 13/12/2006

Jacques Adam a dit : "je vais moins venir perdre mon temps sur ce blog"

Jacques Adam dit : "je vais moins venir perdre mon temps sur ce blog"

Jacques Adam dira : "je vais moins venir perdre mon temps sur ce blog"

(N.B. : et trois commentaires pour un commentateur, trois !)

Écrit par : IznoPreum's | 13/12/2006

@ Marc : les députés "socialistes" n'ont pas voté la prorogation de l'Etat d'urgence, c'est vrai, j'ai eu le clavier trop vif. Il n'empêche que lorsque le gouvernement a décrété cet État d'urgence, ils n'ont rien eu à redire. Valls (autre girouette de taille) allant même jusqu'à justifer que se pronocner contre cette réactivation de la loi coloniale d'exception, c'était aller "contre l'opinion".

Dans le même goût, on a aussi eu Mme Royal qui s'est courageusement abstenue lors du vote de la loi CESEDA.


@ Clarence : en 1988, déjà, les mêmes tenanciers de la maison solférino nous enjoignaient de "voter utile" contre une droite dont le gouvernement en place était "le plus réactionnaire de la Ve république". Le résultat ce fut Mitterrand II, Rocard-Cresson-Bérégovoy-Notat, et… la nausée de 1993 au bout du compte.

Écrit par : Pescade | 13/12/2006

Ah oui, Ségolène Royal, la "Petite Mère du Peuple" s'est rendu chez François Pinault...

Vous voulez dire le François Pinault milliardaire, ami d'Alain Minc, BHL, Karl Zéro et Julien Dray (Pinault a régulièrement épongé les dettes de SOS Racisme) ?

Un homme de coeur, François Pinault. Je pense en effet qu'il aura su au mieux l'aiguiller pour son travail préparatoire sur la "vie chère" (on me dit que Ségolène Royal sécherait un peu sur le sujet... malgré toute la bonne volonté de "larges" panels très coopératifs...)

François Pinault un riche qui sait parler aux pauvres. Les prix verts, c'est pas Hulot qui y aurait pensés !

Écrit par : Anne | 13/12/2006

Jean-Marc Ayrault, premier-ministrable de Notre-Dame de Gauche, lui aussi s'était déclaré "pas hostile" à l'Etat d'urgence lorsqu'il fut proclamé.

Écrit par : Pescade | 13/12/2006

@ Pescade

@ Clarence : en 1988, déjà, les mêmes tenanciers de la maison solférino nous enjoignaient de "voter utile" contre une droite dont le gouvernement en place était "le plus réactionnaire de la Ve république". Le résultat ce fut Mitterrand II, Rocard-Cresson-Bérégovoy-Notat, et… la nausée de 1993 au bout du compte.

D'abord, je ne suis pas un grand fan des tenanciers de la maison Solferino, et n'ai par exemple pas voté Jospin en 2002 (ni été vraiment inconsolable de la rouste que Jospin a alors prise).
Mais même si on est d'accord avec le constat que tu dresses, la question reste posée : On fait quoi ?
Parce que même si Mitterrand II, oui, fut un désastre, valait-il mieux le thatcherisme sans complexe que nous promettait déjà Chirac, sous la houlette de Balladur ?
Et vaut-il mieux à ce compte-là le mélange de régression (et de répression) sociale et de libéralisme fou que nous garantit Sarkozy ?
Croit-on vraiment que les contre-pouvoirs politiques, syndicaux, associatifs, sociétaux, whatever, reprennent du poil de la bête dès qu'une droite dure est au pouvoir ?
Et quand bien même (ce que je ne crois pas), qui, pendant ce temps-là, morfle encore un peu plus ?...

[ Sinon, c'est pas du jeu, avec Ayrault et Valls, tu en prends deux parmi les plus cons ! Un peu comme quand SF prend Julien Dray en exemple... :o) ]

Écrit par : Clarence | 13/12/2006

Bonjour,

Nous avons fait un lien présentant votre blog sur notre site ! Et plus particulièrement sur votre article traitant de Chavez.
http://lemilieu.free.fr/blog/index.php?2006/12/12/41-vive-le-feu
Félicitations et bonne continuation !
Le Milieu

Écrit par : Le Milieu | 13/12/2006

Ben oui, Clarence, on fait quoi ? Je ne sais pas.

Sauf que j'en ai ras le string de voter le moins pire, surtout quand ce moins pire s'empresse de courir à droite pour accrocher les électeurs du pire, qui lui-même s'essoufle à plagier la rhétorique du plus pire. Sarkozy nous promet désormais un ministère de l'immigration, Marie-Ségo va-t-elle contre-attaquer avec un secrétariat d'Etat aux allochtones ?
Je n'oublie pas non plus que sur la législature écoulée, les députés PS ont voter sans barguigner la quasi totalité des "réformes" de régression sociale des gouvernements Chirac-Raffarin-Villepin, Ainsi que l'extraordinaire accumulation de lois sécuritaires. Alors voter PS pourquoi faire ? "Pour que ça change fort" ? Naaan, j'déconne.

Simplement je n'ai pas envie de voter capitalisme social pour éviter capitalisme décomplexé. Voilà pourquoi, en l'état actuel, je pense m'abstenir. Et je demeure d'autant plus désabusé qu'il existe un formidable boulevard pour une candidature au cœur de la gauche, malheureusement massacrée par les petits boutiquiers qui pensent tirer solo leur épingle du jeu en profitant de la faiblesse du PC. Je pense d'ailleurs que le "vote utile" ségoléniste aura cet avantage de mesurer à sa juste valeur la réalité de l'audience "ouvrière" des frères ennemis du trotskysme français.

Et faute de cette candidature de gauche, je suis prêt à parier que nous aurons un second tour Le Pen-Royal, donc à nouveau un non-choix, lourd de révoltes à venir.

Écrit par : Pescade | 13/12/2006

"Je n'oublie pas non plus que sur la législature écoulée, les députés PS ont voter sans barguigner la quasi totalité des "réformes" de régression sociale des gouvernements Chirac-Raffarin-Villepin, Ainsi que l'extraordinaire accumulation de lois sécuritaires".

je veux la liste des lois et les votes... quand on avance des choses comme ça on s'appuie sur du concret ! merci pescade

Écrit par : Marc | 13/12/2006

@Pescade

moi aussi je vois un deuxième tour Royal - Le Pen;

je viens de regarder l'intégral d'une interview d'Alain Soral, parce qu'il faut toujours savoir ce que disent les autres et que je suis curieuse.
Froid dans le dos!
Je suis encore sous le choc, mais surtout, parce qu'il donne une image complétement différente du FN, qui coïncide avec la fameuse affiche, qui vise un autre électorat.
non plus le petit commerçant raciste et xénophobe, mais les jeunes, les exclus, tous ceux qui ont des fins de mois difficiles, les rebelles, les frustrés...ça fait du monde
le tout sur fond d'analyse marxiste.

redoutable.

Sarko ne va jamais résister, à son extrême droite Le Pen, new look, à son centre droit "la petite mère du peuple"


et à gauche? y a quelqu'uuuuuuuuuunnnnnnnnn?

Écrit par : céleste | 13/12/2006

Anne, Pinault, mais c'est surtout François qu'elle vit! Et lui aussi s'est fait tout seul! Bon il l'a un tout petit peu (mis bien profond à FaFa sur Boussac) mais il conseille aussi Blair et le Roi d'Espagne, Hollé, Et pour Royal, Hollé, Sociablairiste, la visite allait de soie en carré!

Écrit par : martingralll | 13/12/2006

178,64 ouvrier et 0,36 presque cadre tout en promotion sociale! Vive La madone des favellas sur Nogent!

Écrit par : martingralll | 13/12/2006

@ Pescade et Marc

Depuis 2002, à de très rares exceptions près (genre lois contre les risques terroristes) le PS a voté CONTRE à peu près tous les projets ou propositions de loi émanant du gouvernement ou des députés UMP.

Dans le cas particulier qui concerne l’état d’urgence décrété lors des émeutes de l’automne 2005, il fut adopté par le gouvernement sans passer par un vote de l’Assemblée.
Ce vote était par contre nécessaire pour proroger cet état d’urgence pour trois mois supplémentaires.
Et le 15 novembre 2005, le groupe PS, à la quasi-unanimité, a voté CONTRE le projet de loi prorogeant l’application de la loi n°55-385 du 3 avril 1955.
Parmi les députés socialistes, trois seulement se sont abstenus, dont, en effet, Manuel Valls.
Les deux autres avaient délégué leur vote et ont fait ensuite savoir qu’ils avaient voulu voter CONTRE (ce dont témoigne le procès-verbal du vote).
Aucun député socialiste n’a voté POUR.

Détail d'absolument tous les scrutins sur www.assembleenationale.fr

Écrit par : Clarence | 13/12/2006

Ha le n° 179 LE grand soir!
A Mésnilmontant tantan
Tous deux nous irons ronron
Regarder guincher chéché
Ségolèeeeeeeeeeeeeeeeeene

Écrit par : martingralll | 13/12/2006

@ Céleste et Pescade

Moi, ça fait longtemps que je pronostique un second tour PS-FN (je dis "PS" parce que je pensais ça avant même que Pimprenelle ne soit désignée par les militants).
Mais n'ayant aucun don de double vue, je me disais en même temps que je me rassurais peut-être à bon compte, que je pratiquais la méthode Coué, quoi...
D'autant que la plupart de mes potes, n'imaginant pas, eux, le nain sécuritaire exploser en vol, me traitaient de foudingue complet.

Lire vos posts me fait me sentir moins seul.

Écrit par : Clarence | 13/12/2006

Un petit hors-sujet.
Quoique...

Djohnny Halliday va aller s'installer en Suisse (Bon..., en soi, cette nouvelle ne me fait pas sangloter, et je pense que vous aussi, vous survivrez à son départ).
Qu'en dit Christian Estrosi, ci-devant ministre de la République ?
Qu'il est très fier du soutien de Djohnny à son ami Sarkozy, et que si Djohnny s'en va-t'en Suisse, c'est parce qu'en France, les prélèvements fiscaux sur les très hauts revenus sont vraiment très excessifs (et que d'ailleurs, si son ami Sarkozy est élu l'année prochaine, on va voir ce qu'on va voir question fiscalité !).

N'existe-t'il pas de loi contre un ministre de la République qui donne ainsi ouvertement son approbation à l'évasion fiscale ?

Autre nouvelle, à la Une, ce soir, du QVM (comme dirait SF) : un patron de grande entreprise gagne en moyenne 300 fois le Smic.
Sûr que pour Estrosi, c'est pas assez !

Écrit par : Clarence | 13/12/2006

@ Jacques Adam : BONNE NOUVELLE !

Écrit par : Bruno Lamothe | 13/12/2006

il y a quand même un problème. Si l'idée de voter pour Ségolène ne me mets pas dans un état de béatitude même partielle, mais me semble difficile (mais j'avoue que j'ai voté Jospin puis Chirac) je ne peux réellement pas me réjouir en pensant que Sarkozy ou Le Pen font un meilleur score dans les "classes populaires".
et je voudrais connaître les sources de Bruno quand il estime que Buffet, Besancenot ou autres alter font un meilleur score chez les ouvriers et employés. Un peu sceptique

Écrit par : brigetoun ou brigitte celerier | 13/12/2006

@ Le Milieu
Cool! ;-)
@ Jacques Adam
;-)
Tu es formidable, parce que, de fait: dès que tu interviens, c'est pour énoncer de gigantesques c********!
Mais tu restes un ami...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 13/12/2006

@bgigetoun

J'ai partiellement répondu à ton interrogation dans un post précédent. En 2002 les "couches populaires" s'abstiennent d'abord. Proportionnellement c'est le PC qui recueille le plus de voix dans cette catégorie, Le Pen vient après. Ensuite ça se partage entre gauche et droite "classiques" (moins de 25 %). Quant à l'extrême gauche je doute que ce soit essentiellement dans les couches populaires qu'elle recueille le plus de voix; ce devrait être plutôt chez certaines catégories de fonctionnaires (enseignants ; il y une sur-représentation d'enseignants à l'extrême-gauche) ou bien dans « l’élite » ouvrière (syndicalistes)

Écrit par : Ajamais | 13/12/2006

Concernant Royal, plusieurs sondages ont été faits et vont tous dans le même sens. De là à retrouver les voix des couches populaires comme en recueillait le PS entre 1975 et 1981, on en est très, très loin. Mais Royal pourrait mieux faire que Jospin ce qui serait un renversement de tendance, quoique timide.

Écrit par : Ajamais | 13/12/2006

Royal peut séduire les "couches populaires", entre guillemets moi aussi car je n'aime pas cette expression, où commence et où finit le "populaire"?

qu'est-ce que le peuple, sinon nous?

Bon, ce que je voulais dire c'est que son image de madone, rassure et plaît à qui n'a peut-être ni le temps ,ni la culture, nécessaires pour pouvoir décrypter son discours.

et certainement plus que Jospin.

Écrit par : céleste | 13/12/2006

De nouveau :

"En proportion, l’électorat le plus ouvrier le 21 avril restait l’électorat communiste : ceux qui ont au moins une attache avec le monde ouvrier y ont représenté 61 % des votes, contre 52 % pour le FN. Évidemment, le nombre d’ouvriers ayant voté pour le FN fait la différence.

La très grande majorité des ouvriers n’aurait donc pas voté pour l’extrême droite, en dépit des appels pressants aux " petits, aux sans-grade " lancés par Le Pen au soir du premier tour. Le premier parti, dans les couches populaires, c’est l’abstention. Dans le monde ouvrier, le " non-vote " atteint ainsi, le 21 avril, 31 % des inscrits. Le vote pour la droite, 29 %, autant pour la gauche. Le vote pour Le Pen ou Mégret, 18 % des inscrits."

A partir d'une enquête portant sur 10.000 personnes

Écrit par : Ajamais | 13/12/2006

La catégorie des ouvriers et des employés c’est environ 14 millions d’électeurs en France.

« En 1978, l'ouvrier, empreint d'un fort sentiment de classe renforcé par un fort réseau de sociabilité, votait surtout pour le PCF. Mais la crise de certains secteurs économiques entraînant pessimisme et anxiétés a poussé les ouvriers à perdre confiance dans le régime politique. Le PC a d'abord reculé, puis le PS. L'abstention est montée et une partie de ce vote ouvrier s'est tourné vers le FN, mais aussi vers l'extrême gauche » explique Guy Michelat, sociologue, directeur de recherche au CNRS et au Cevipof. Il souligne cependant que « le vote ouvrier lepéniste vient essentiellement du vote ouvrier de droite. Il y a toujours eu des ouvriers qui ont voté pour la droite traditionnelle et gaulliste », rappelle-t-il. (pour la suite http://www.marianne2007.info/Vote-des-categories-populaires-ca-peut-faire-mal-!_a108.html)

70 % des ouvriers votent pour la gauche dans son ensemble en 1978, ils ne sont plus que 53 % en 1995 et 46 % en 2002. Mais il y a des exceptions de taille : 60 % des ouvriers votent à gauche en 1997 et 70 % en 2004 ! En 2005

Écrit par : Ajamais | 13/12/2006

Pour la structure du vote en 2002, j'ai trouvé ceci:

http://www.csa-fr.com/dataset/data2002/opi20020421b.htm

C'était un sondage sortie des urnes, mais contrairement aux sondages intention de vote, ce genre de sondage est généralement très fiable.

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 13/12/2006

@ Brigetoun : j'ai pas dit qu'ils faisaient un meilleur score (et pour cause, les elections n'ont pas encore eu lieu) mais qu'ils avaient beaucoup d'ouvriers dans leur (petit ?) electorat !

Écrit par : Bruno Lamothe | 13/12/2006

Je crois que le billet de 00.00 va se transformer en billet de demain matin...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 13/12/2006

KOA ??????

Écrit par : Bruno Lamothe | 13/12/2006

Je ne suis pas d'accord ! Je vais faire une pétition, un comité de soutien, des clubs régionaux, pour avoir le billet de 00.00 !

Écrit par : Bruno Lamothe | 13/12/2006

je n'avais jamais vraiment regardé le détail de ces sondages sortie des urnes. Ce qui est surprenant pour une néophite c'est que chez les patrons et cadres supérieurs Chirac et Jospin font quasiment le même score, qui n'est pas fort brillant. Le gagnant est de loin Madelin, et Sarko c'est en gros Madelin plus le baton, qui cette fois ci a bouffé les chiraquiens

Écrit par : brigetoun ou brigitte celerier | 13/12/2006

@ Brigetoun : Et bayrou faisait quoi chez les CSP+ ?

Écrit par : Bruno Lamothe | 13/12/2006

Brigetoun, as-tu regardé le bon tableau?

(petit rappel: http://www.csa-fr.com/dataset/data2002/opi20020421b.htm )

Exemple de lecture:
Tableau A: 10% des électeurs de Madelin étaient des patrons de l'industrie et du commerce, contre 2% des électeurs de Jospin, 3% de ceux de Chirac.
Tableau B: 23% des patrons de l'industrie et du commerce ont voté Chirac, contre 10% ont voté Jospin et 13% Madelin.

Tableau A = structure de l'électorat de chaque candidat
Tableau B = structure du vote de chaque csp

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 13/12/2006

@Mon ch'tit Seb

Je comprends très bien que ce genre de gaudriole te foute en pétard... mais comme je te l'ai déjà dit, si tu n'arrives pas à décoller le nez de la tapisserie, tu vas nous exploser en vol avant mai 2007 !

Excellent, ton billet.
Juste.
Précis.
Nickel chrome.

Mais tu vas te faire mal, mon grand !
Parce que ce sera tous les jours comme ça pendant des mois...

Tu me diras... après tout, c'est peut-être ta faculté à te foutre en pétard qui te donne une vie saine et équilibrée... si c'est le cas, continue surtout !

Sinon, j'ai toujours la crainte que tu te dévores toi-même, un peu comme Ouranos dévorant ses enfants.
Et ce n'est pas ton "humour" bien particulier qui me rassure sur la distance que tu prends.
Parfois... je préfèrerais un humour moins incisif, moins percutant... histoire de voir derrière un grand bol d'air... quitte à perdre le miel corsé de ta lecture au matin...

Écrit par : Grabuge | 14/12/2006

Decidement les camps de nos deux chouchous des medias ont vraiment du mal avec les chiffres, entre ceux qui s'embrouillent dans les chiffres de la delinquance, qui gonflent le nombre de leur adhérent, et les segoleniste et leur sondage...Ca promet pour la gestion de la France

Écrit par : thc2 | 14/12/2006

@ enzo, nonosse et seb :
"55 % de l'ensemble des Français considèrent qu'elle est celle qui prend le mieux en compte les préoccupations des défavorisés, un taux qui atteint 58 % parmi cette frange de la population" L'analyse de Sebastien etait donc correcte (58% de ~350 ouvriers).

Écrit par : blop | 14/12/2006

Ayé.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 14/12/2006

Heu...sèb! Le "demain matin" vient juste de se terminer...

Tu le ponds quand le prachain billet! pfff...

Écrit par : allaxe | 14/12/2006

Alors je le dis: J'AI DORMI JUSQU'A 11.30.
Et si le foutu téléphone m'avait pas réveillé j'aurais bien continué comme ça jusqu'à demain matin!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 14/12/2006

Driiing driiing driii...???...mais...mais...Nooooooon !
Pas ça, pas ça !

Aïe-eu ! AÏE-EU !

Écrit par : Le téléphone brisé | 14/12/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu