Avertir le modérateur

16/01/2007

J'Irai Pas

medium_1.2.jpg

J'ai longuement pesé ma décision.

Envisagé posément ce que me disaient les partisan(e)s du joindre-l'utile-au-salement-désagréable.

Ecouté les camarades qui m'ont répété à peu près 100.000 fois que oui-d'accord-mais-bon-tu-vas-quand-même-pas-nous-dire-que-tu-préfères-le-petit-malfaisant?

Tout ça.

Et finalement, j'ai pas changé changé d'avis: je n'irai pas me faire *******, en avril.

Je n'irai pas voter pour Marie-Ségolène Royal.

Pas question.

Je n'irai pas voter pour la dame en blanc qui trouve que nos magistrats lymphatiques feraient bien de prendre modèle sur la remarquable célérité de leurs homologues chinois populaires, qui ont, c'est vrai, le sens du rythme (poum-poum-tchac), lorsqu'il s'agit de mater la racaille anticommuniste.

Je n'irai pas voter pour les foutus "socialistes" qui ont "davantage privatisé", la dernière fois que des benêts leur ont fait confiance, "que Balladur et Juppé réunis" (1) - sous les applaudissements extatiques de Claude Bébéar, aka "le parrain du capitalisme français".

Je n'irai pas voter pour la dame en blanc qui s'en remet, pour trancher le vrai-faux "débat" sur la fiscalité où son parti se ridiculise en essayant de nous enfumer, à Dominique Strauss-Kahn, dont le seul nom fait se pâmer la nomenklatura du MEDEF.

Je n'irai pas voter pour les foutus "socialistes" qui essaient de nous fourguer leur opposition à la privatisation de GDF - en oubliant qu'ils nous ont déjà fait le coup avec, notamment, ce n'est qu'un minuscule exemple parmi tellement d'autres, la fermeture de Renault-Vilvorde.

Aaaaah, nom de Dieu, les infâmes renégats!

Je n'irai pas voter pour la dame en blanc dont l'épinglette sécuritaire, qui aime les montres et la police, considère que Sarkozy a, sur la prévention de la délinquance, "de bonnes intentions".

(Mais si peu de moyens!)

Je n'irai pas voter pour un parti de faux-culs blairistes où la seule concession au socialisme se résume désormais à l'invocation tribunicienne des mânes de Jaurès - dont tant d'inconcevables félonies doivent quelque peu troubler le repos.

Je n'irai pas voter pour la dame en blanc qui fera, sitôt qu'élue, ce que cette "gauche" fait toujours quand elle est aux affaires, et qui fait si fort bicher les places financières, et qui vous fera dire au bout de quelques semaines à peine, ah-ben-merde-alors-si-qu'on-avait-su...






(1) "En 2007, quelle rupture??", in "Alternative libertaire" n°158, janvier 2007.

Commentaires

Prem's

Mais put***, Seb, il y a 40 ou 50 candidats potentiels, me dit pas que tu ne vas pas trouver ton bonheur !?

Écrit par : Bruno Lamothe | 16/01/2007

Au fait, tu sais ce qu'il te dit, le "parti de faux-culs blairistes" ??? Parce que, au cas ou ce détail t'aurait échappé, je suis militant de ce parti et pas franchement ni faux-cul, ni blairiste, ni ségaulliste. Et on est encore assez nombreux...

Écrit par : Bruno Lamothe | 16/01/2007

Bon, finalement, je vire "enculer".
C'était moyennement élégant.
C'est plus joli avec des ****, en plus.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/01/2007

D'accord.
D'aaaaaccord.
Disons: "Traîtres badgodesbergistes".

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/01/2007

Oui, moi je suis un adepte des ***** , je trouve que c'est tres chic...

Écrit par : Bruno Lamothe | 16/01/2007

Je parle pas aux traîtres badgodesbergistes.
:-D

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/01/2007

Ahhhhh, tu le prends comme ca ? Espece de lache-non-votant-parasite-de-notre société-bien-pensante ! C'est con, j'y crois pas moi-meme...

N'empeche, je suis sociali*** et j'enme*** Ségolene Royal !

Écrit par : Bruno Lamothe | 16/01/2007

Oui, allons boire des coups plutôt que d'aller voter pour la Dame de fer en blanc.

Entendu ce soir dans une très mauvaise émission chiraquienne "Ségolène qui a choisi de s'occuper toute seule de sa communication contrairement à Nicolas Sarkozy qui est entouré de nombreux publicitaires " !!!! TOUTE SEULE ???? SANS PUBLICITAIRE ????

Les médias mentent, oui, mais ils mentent TOUT LE TEMPS.

Écrit par : Anne | 16/01/2007

Anne : dis-donc, c'était l'émission avec Djibee, dont tu parles ? Sur France 2 ?

Écrit par : Bruno Lamothe | 16/01/2007

Putain !

Un évènement considérable : Sébastien Fontenelle (qui c'est ?) ne votera pas pour Ségolène Royal !!!

Demain, ça va au moins faire la une de "20 minutes" ! Quel scoop !

Écrit par : ********* | 16/01/2007

Faudrait trouver quand même mon cher Sébastien.

Car c'est malheureusement arithmétique. Tout vote non exprimé favorise par défaut les votes en faveur des autres candidats. Je parle pour le premier tour où je considère que tout abstention est un vote par défaut pour Sarkolene, voire pour Le Pen.

Mais tu as raison, in fine, on se fera tous baiser, votants et abstentionnistes.
Puisque CES gens seront au pouvoir.
Et les Ségolâtres en plus de se faire baiser, ils en seront surpris en prime. Ouille, ouille, ouille !!!

Mais à moins d'aimer ça, il vaut mieux se faire enculer par une petite bite que par un gros braquemart!

Primum non nocere.
Il y a des solutions mauvaises.
Il y en a de pires.

Je ne voterai PAS Sarkolène au premier tour.
Mais je voterai.
Sans trop d'illusions mais en souhaitant avant tout barrer la route à Sarko et à Le Pen.

Delenda est Sarko.

Zgur

Écrit par : Zgur | 16/01/2007

Sébastien

Tu peux ajouter les **** st'euplait ;0)

Zgur

Écrit par : Zgur | 16/01/2007

Merveilleuse intervention, *********, arguments puissants, du genre qui te donnent envie de voter... Je pense que Seb s'en voudrait beaucoup de prendre la place de Madame Royal dans les médias, parce que elle, quand elle aura été battue par Bayrou, le Parti des Travailleurs et Cheminade, on n'en entendra plus beaucoup parler...

Écrit par : Bruno Lamothe | 16/01/2007

@ Zgur : clap clap clap clap

Écrit par : Bruno Lamothe | 16/01/2007

Sacré martingrall...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/01/2007

@ Anne

Tu ne trouve pas que Bianco en gros plan(t) ressemble de plus en plus à Jospin, rictus compris et LONG nez de pinocchio en plus ("ségolène royal n'utilise pas d'agence de communication, elle préfère s'occuper de ça elle-même" Mwaarff!) ?

Zgur

Écrit par : Zgur | 16/01/2007

Oui, et elle repasse elle-même ses petit tailleurs Promod.

Elle est mignonne.

Les pavés des "grands travaux" de Delanoë viennent tout juste d'être posés, ils s'enlèvent très très facilement. J'dis ça, j'dis rien.

Écrit par : Anne | 16/01/2007

Pitoyable ! Je trouve ton argumentation pitoyable !
Moi aussi elle me gonfle la Marie-Ségolène mais là tu charies.

Mais surtout ça me fout en rogne parce qu'à cause de pseudo-révolutionnaires en chambre de ton style, je vais peut-être me payer cinq ans (ou 10 si affinités) le nain et toute sa bande de sinistres !! Et toi, tu pourras toujours ricaner. T'as un côté nihiliste, anarchiste russe: "pire ce sera, plus radicale sera la révolution !"

Le problème, c'est qu'à part ricaner sur ton blog, t'es bien incapable de la faire cette révolution. Chiche !

Écrit par : franti | 16/01/2007

Voter socialo n'est pas très productif ? C'est certain.

Ne pas voter n'est pas non plus super productif.

Voter Sarko, c'est accepter le passage à une Nation atlantiste libérale communautariste, comme disent les socialos.

Alors il te reste quoi comme solution ???

Écrit par : mc | 16/01/2007

@ franti : "T'as un côté nihiliste, anarchiste russe: "pire ce sera, plus radicale sera la révolution !""

C'est pas l'anarchisme russe, c'est la base du marxisme. A la limite, selon cette vision, il faut voter libéral pour que le système capitaliste, lancé à toute vapeur, ploie le plus rapidement possible sous les contradictions qui lui sont inhérentes. Traduit en français contemporain, le message est "votez Sarko", ou "votez Le Pen", ça attisera les tensions et débouchera sur la révolution. Personnellement j'y crois pas trop...

Écrit par : mc | 16/01/2007

Moi non plus, j'y crois pas.

Et puis c'est même immoral, de vouloir plus de souffrances, plus de désespoir encore pour que les gens se révoltent. Franchement, la guerre civile et les émeutes de novembre en XXL, moi, ça ne m'excite pas plus que ça.

Écrit par : franti | 16/01/2007

Bah oué voila on y est, la derniere fois c'etait de la faute à Chevenement cette fois si sarko passe c'est de la faute à tout les "pseudo revolutionnaires en chambre" ? C'est jamais la faute du PS si ils sont boudés par les élécteurs aucune remise en cause
Pourtant je suis un partisan du vote Sego juste pour faire barrage à sarko mais apparement le PS n'a pas retenu la leçon de 2002 et en redemande...

Écrit par : kotédiwa | 16/01/2007

à Kotédiwa,

Je me fous du PS. C'est pas mon problème. Demande-leur à eux !

Mon problème c'est le nain .

Écrit par : franti | 16/01/2007

Merci pour tes voeux d'anniversaire ici et là-bas, et pour ce billet drôlissime. Qui nous dit où tu n'iras pas, mais néglige de nous indiquer où et quand tu seras pour dédicacer ton livre ;-) Ha, ces auteurs qui écrivent sans se préoccuper de vendre... Dis-nous, c'est pas la peur du marché, au moins ?
Triple Mwarf!!!

Écrit par : Fleuryval | 16/01/2007

J'irai pas itou... il me semble d'ailleurs qu'un type à lunettes avait déclaré un truc du genre "le politique ne peut pas régir l'économie hi hi hi". J'avais pas tout compris mais ça avait l'air vachement interessant...

Écrit par : timeo | 16/01/2007

On nous dit, après le traumatisme de 2002, de voter Utile. Quand est-ce qu'il (ou elle) va annoncer sa candidature, cet(te) Utile qu'on appelle de nos voeux ?
Il nous la joue à la Chirac, faisant durer le suspens jusqu'au bout.
L'associé de Lefèvre, fabricant de biscuits à Nantes, s'appelait Utile. Il doit bien avoir des descendants ? Créons le parti du petit beurre et votons Utile !

Écrit par : Caroline | 16/01/2007

Bonjour à t*** et à ch****

Dans la série bon anniversaire. Bon anniversaire à *******.
Alors, qui c'est?

J'ai dit que je voterai blanc ou Antilibéral-Alter. au premier tour.
Puis, puisqu'Anne le propose on ira boire plein de coups et on fera des statistiques pour savoir quel institut de sondages sera le plus près de la vérité au sortir des urnes.

On n'aura pas de consultant en communication,

On repasseera qui nos pantalons, nos bermudas, nos chemises... seuls (seules)

On sera plein comme des ânes et on gueulera vive José Président ou Vive Titi Président en faisant tourner autour de nos têtes des écharpes décorées de grosses moutaches fleuries.

On acceptera Bruno si, debout sur des braises ardentes, il nous dit quitter ce Parti à la noix. (c'est pas grave Bruno, je l'ai fait en son temps) mais j'aime l'idée du Tribunal populaire (à savoir les potes du VLF) qui entendra toutes ces belles paroles.

N'oubliez pas de continuer à signer pour José.

Écrit par : GPMarcel | 16/01/2007

Comme toi j'irai à la pêche mais sans gros mots....
pourtant j'ai ma carte, et j'espère bien changer les choses de l'intérieur pour que le PS reste socialiste. wait an see.

Écrit par : enzo d'aviolo | 16/01/2007

Tout à fait d'accord, mais combien tiendront un tel raisonnement le moment venu?... Très peu malheureusement, voyant le risque du féal de Bush arriver au pouvoir... De mon côté, je voterai blanc et appelle le plus grand nombre de personnes à en faire de même. Allusion du petit merdeux à Jaurès : c'est tout siomplement écoeurant; prise d'otage sans scrupule d'une icône de la gauche; la vraie! celle du peuple. Mais depuis que la gauche est à droite et que l'extrême gauce donne un spectacle si pitoyable de son manque de volonté unitaire... que faire sinon voter blanc?...

Écrit par : sultan | 16/01/2007

ah ouais le fameux vote révolutionnaire.... faudra pas se plaindre après...

Écrit par : Marc | 16/01/2007

@ GPMarcel:

Pourquoi pas porter des pantalons-chemises-bermudas froissés? Une centrale nucléaire en moins, je gage!

Et, bien sûr, signer pour José si tu n'aimes pas voter.

Écrit par : mc | 16/01/2007

Eh ! personne a gardé des bulletins "J. Chirac" en souvenir ?

l'ultime occase de s'en débarasser : bourrer les urnes de vote "anti-le pen" crû 2002 (le meilleur)

Écrit par : arno | 16/01/2007

Tout pareil ! Tu ne seras pas seul, tout ce qu'on voit quotidiennement pousse à cette triste conclusion...
Je ne sais pas si cette élection sera la plus ridicule que nous ayons connue (il y a eu des précédents croquignolets) mais elle ne déparera pas au tableau d'horreur !

Écrit par : SuperNo | 16/01/2007

et si signer pour Bové peut nous garantir contre ce ***** de ****** en forme de ****** de Nicolas Hulot ®
(marque déposée par Rhône Poulenc & TF1)

je signe des 2 mains !!!!!!!

Écrit par : arno | 16/01/2007

Moi non plus, je n'aime d'amour ni Ségolène Royal, ni DSK, ni Julien Dray.

Mais je ne veux pas me retrouver en mai prochain avec au ministère de l'Intérieur un ancien du Gud ou d'Ordre Nouveau comme Devedjian ou Longuet.
Je ne veux pas non plus d'un type pareil au ministère de l'Immigration que Sarkozy se propose de créer.
Je ne veux pas d'une police plus encore qu'aujourd'hui excusée par avance de faire chier le moindre djeun' un peu bronzé du côté de Clichy s/Bois, même si la chose se termine mal dans un transfo EDF.
Je ne veux pas de SDF tabassés, de putes déportées loin de Paris, de sans-papiers traqués ou de voleurs de pommes reconduits à la frontière.
Je ne veux pas d'un Balkany ministre.
Je ne veux pas voir l'Etat faire des courbettes aux autorités religieuses et de nouveaux cadeaux à l'école privée.
Je ne veux pas que la BNP, Danone ou TF1 distribuent leurs brochures en guise de manuels scolaires dans la classe de mes mômes.
Je ne veux pas non plus de flics dans la classe de mes mômes.
Je ne veux pas de soldats français ni en Irak ni ailleurs.
Je ne veux pas voir revenir par la fenêtre le TCE qu'avec 55% des gens, j'ai jeté par la porte l'an dernier.
Je ne veux pas d'immigration choisie, de discrimination positive, ni d'un "compassionate conservatism" à la française.
Je ne veux pas d'une République jetée aux orties, ni de la reconnaissance de telle ou telle "communauté" ethnique ou religieuse.
Et puis je ne veux pas, le 7 mai au matin, voir jubiler mon gros con de voisin, qui depuis trente ans, trouve la Droite un peu mollassonne.

Ce ne sont là que quelques-unes des raisons pour lesquelles, conscient que je me fais *******, je voterai à gauche en avril et mai, même si la candidate que j'aurai à ma disposition n'a rien à voir avec Jaurès.

Écrit par : Clarence | 16/01/2007

J'irai voter pour la dame en balnc au deuxième tour si elle y est. Parce que je préfère encore le centre droit au fascisme new look du nabot ou traditionnel du Borgne.

Après cet aveu qui va me valoir d'être conspuée (au secours, B runo), j'ajoute:
"et je serai dans la rue à la première loi ou mesure balristeet/ ou sécuritaire".

Parce que si les socialistes ont privatisé, déçu, etc, etc, l'inventaire de seb est pargaitement juste, je pense que nous, les gens de gauche, ne sommes pas exempts de toute responsabilité.
ça mériterait d'être développé dans une analyse que je ne vous infligerai pas ici, mais, en quelques raccourcis rapides:
J'ai pas le souvenir que les privatisations ou les mesures "de droits " prises par des gouvernements aient déclenché des mouvements de masse type CPE ou réforme Juppé.
Nous, gens de gauche (et je m'inclus dans ce nous trop global, sachant que c'est loin d'être vrai pour tout le monde) avons grosso modo baissé les bras et foutu la paix aux différents gouvernements socialistes, cédant au chantage implicite " si vous nous combattez, si on échoue, vous aurez la droite et ce sera pire. "
Bref, pour revenir aux métaphores étoilées précédentes, on a accepté beaucoup de vaseline..
J'ai l'intuition qu'n apprend avec le temps et que ce ne sera plus la cas. Bêtement optimiste?

Écrit par : valdo lydeker | 16/01/2007

@ Bruno

qques amis se sont encaartés au PS en 2003/2003. Passqu'ils y croyaient, au grand chambardement de l'intérieur, au grand parti de gôche.

ils s'en mordent les *****

pas à cause de Ségolène ou de DSK

à cause du P "S"
(Petit endroit Sordide?)

tout simplement.

Écrit par : arno | 16/01/2007

*** ** **** *** *** *, ** *** ****** ** * **-* ! *** *** ** **** * *** *** *, ** *** **** ** ***** * **-* !


****, **** ** ******

Écrit par : Olivier | 16/01/2007

Je savais bien que le coup du vote utile (encore une fois, utile à qui?) apparaîtrait
à un moment donné, mais cette fois çi c'est vraiment très tôt. Les poncifs culpabilisateurs et moralisateurs du genre, "vous faites le jeu du borgne et du petit énervé" sont déja apparus.
Y aurait-il un doute chez les ségolâtres quant à la capacité de leur charismatique candidate à convertir tous ces p*****s de gauchistes qui ne comprennent pas par exemple qu'une ouverture de capital, c'est quand même très différent d'une privatisation? Que D.S.K. n'est absolument pas libéral, mais seulement pour les bienfaits de l'économie de marché? Que Tony Blair (l'idole de Blanche du Poitou) est le pourfendeur des injustices sociales au Royaume-Uni? Il y a bien sur une foultitude d'autres points positifs obtenus ces dernières années par tous les gouvernements PS qui se sont succédés et présents également dans les propos de Madame Royal pour convaincre les irréductibles grincheux qui sévissent ici et ailleurs. Mais apparemment, les cons, ils ne marchent pas! Et même ils seraient de plus en plus nombreux si j'en crois mon voisin qui occupe ces journées en travaillant aux sondages des R.G.
A mon avis, mais comme je fais parti des contaminés par les idées de gauche, il est vrai sans doute sans valeur dans le contexte présent, il serait peut être temps que la candidate officielle se préoccupe plus du contenu de son programme (si elle en a un, car apparemment celui de son compagnon ne lui convient pas. Peut-être encore trop gauchisant?) que de la couleur vespérale de ses tenues et de son nombre de passage à la télévision et à la une des journaux. Mais comme je le disais précédemment je fais toujours parti de ces cons qui croient plus à l'acte qu'à l'apparence. Un autre monde quoi!

Écrit par : Henri | 16/01/2007

euh, lapsus, "mesures de droite", évidemment...

Écrit par : valdo lydeker | 16/01/2007

Tiens, ça commence à frétiller dans le salon de thé.
Excellent billet U Racaillu. Pas le mieux écrit mais le meilleur. Comme quoi.
Et Royal, elle en dit quoi de la Corse? Ah oui, ils ont de jolies plages et de belles montagnes, c'est vrai.

Écrit par : Accessoire | 16/01/2007

Ouais... Résisteras-tu à la pression ?

Ne pas s'inscrire sur les listes, voilà le secret.

Écrit par : bruno | 16/01/2007

@ Seb, Sacré martingrall... ben j'ai encore rien écris. S’il n'y avait pas 40% des Français en dessous du seuil de pauvreté, 40% des jeunes et moins jeunes des 1254 sites et quartiers français en dehors des droits et devoirs de la république, et on ne compte pas les lieux-dits, les bourgs, les grottes d’ermites de plus en plus habitée, on pourrait en rire ? On pourrait écrire le plus grand vaudeville rigolo du 21°siècle. Cependant une seule chose ne tue pas un politique, c’est le ridicule. Jack et Copé seraient capables de solliciter un rôle. Et dans leur propre rôle de troupier…….. Tiens dimanche c’était ouvert à décathlon pièges à cons, et avec des amis d’ailleurs, nous sommes allés voir dans quoi vivaient les français natifs et de souche. Bon ça va, c’est le luxe lorsque je les compare à ma canadienne ou mon tepee, ils ne vont pas râler en plus, un petit truc, pour dire quelque chose, les don Quéroté auraient pu choisir une couleur plus saillante, le bleu couleur France un peu sale, voire le beige deux tons couleur des classes moyennes, eu été préférable au lit de vin. Mais ne chipotons pas. Parce que dans notre égoïsme nous n’avons pas assez remercié les trois frères, tels les apôtres qui permirent de nous bâfrer jusqu’aux amygdales la conscience tranquille.

Ha oui voterai-je pour l'oie qu'on a loupé, Ben p'têt que j'vais voter pour moi.

Écrit par : martingrall | 16/01/2007

Bande de ********* !

@ GPMarcel : attends, attends, chez moi tout se fait lentenment !

En attendant, si tu as des places libres dans l'équipe de campagne de "Titi président !", j'arrive !

Écrit par : Bruno Lamothe | 16/01/2007

Seb a raison, Royal et le PS sont de droite. Il faut leur interdire le label "gauche" !!!
Alors voter pour la droite ou pour la droite, quelle différence ?

Sauf que le candidat de la droite c'est Sarkozy. Et qu'à lui on devrait interdire le label "droite" sans y ajouter de superlatif. Extrême-droite ou Ultra-droite lui est beaucoup plus approprié.

En 2002 j'ai voté droite contre extrême droite. Pourtant après coup je me rends compte que ce n'était pas nécessaire.

En 2007, je voterai droite (royal) pour empêcher l'extrême droite (Sarko) d'arriver au pouvoir. Et cette fois ci, le risque existe réellement.


L'idéal serait un second tour avec José (pourvu qu'il se présente quoiqu'il arrive)

Écrit par : Philippe, Paris | 16/01/2007

Nan... j'irai pas non plus... c'est clair bordel !

Le vote utile et comme dirait - le désormais détestable - Dieudonné "mon cul sur la commode". Ouais je crois que tu as résumé la plupart des raisons qui font que le PS peut sans état d'âme fusionner avec l'UMP, ce serait là vraiment pour le coup une Union Pour la Majorité, et pour de bon un "vote utile".

Tiens mec, va donc signer pour la candidature de Bové, ça calme les nerfs et y'a de la lecture ... et reprenons le programme de René Dumont !

http://www.unisavecbove.org/

Écrit par : coco_des_bois | 16/01/2007

Comme le rappelait plus haut Henri, le vote utile, certes, mais utile à qui ?

Et par ailleurs, nier l'existence, ou la réalité, d'un vote "utile" reviendrait donc à jouer les révolutionnaires en chambre, les apôtres de la stratégie du pire ?
Euh...faudrait peut-être un peu arrêter de déconner, là, non ?

Parce que, déjà, le vote utile c'est de facto l'installation du bipartisme.
Aaahh…doux bipartisme dont TF1 a décidé qu’il constituerait dorénavant la matrice politique française. Merci TF1 de continuer à nous simplifier la vie, la réflexion et de dégager du temps de cerveau disponible. Merci surtout de dégager de mon cerveau. Je peux faire mes choix sans vous. Mais passons, je m’égare (de Nice, trop Brice).

Donc voilà : on ne vote pas pour ceux en qui on croit, ou dont on se sent le plus (moins) proche, mais pour le candidat d’un des deux gros partis, au nom de la politique du moins pire. Soit en l’occurrence le choix délicieux entre un fou furieux et la creuse (pardon, Poitou-charentaise) bénéficiaire d’un putsch sondagier.
Et paf, autant de représentation – et donc de légitimité – en moins pour les autres candidats. Et re-paf, on installe un peu plus les deux gros partis comme représentants uniques, sans qu’ils soient pour autant représentatifs de leurs "électeurs". Pas mal.
Faudra juste m’expliquer comment sortir du bipartisme une fois qu’il est installé et qu’il verrouille la vie politique. Comme si la situation n’était déjà pas assez bloquée comme ça. Faudrait encore en rajouter ? Eh bé…

Voyons les dernières élections aux États-Unis. On l'a dit, redit et répété, elles furent largement un référendum contre la guerre d’Irak. Et un référendum gagné. Ou, si l’on préfère, un référendum utile aux Démocrates, ainsi revenus aux affaires. Les mêmes Démocrates qui avaient soutenu sans barguigner la guerre. Utile, trrrès utile, y a pas à dire.

Il y a enfin un dernier détail qui me fait doucement halluciner.
J’voudrais juste vérifier : 2007, c’est seulement l’année des présidentielles ?
Ou alors, comme je le crois - à moins que je ne le rêve - 2007 ne soit AUSSI l’année des législatives ?

Écrit par : IznoPreum's | 16/01/2007

Mercredi 15 Novembre 2006 France-Inter
Emmanuel Todd : "Mme Royal peut faire perdre la gauche"

Vous avez qualifié Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal de "candidats du vide". Leurs campagnes sur les valeurs et le retour à l'ordre ne répondent donc pas, à vos yeux, à la défiance de l'opinion qui s'exprime de façon répétée depuis 2002 ?

Je les ai qualifiés de "candidats du vide", car ils se refusent, comme d'autres candidats, à parler des problèmes très simples et brutaux qui touchent les gens, à savoir une évolution économique perçue comme catastrophique, inacceptable. Nous l'avons senti au moment du référendum sur l'Europe : ce qui agite, c'est la globalisation économique, la pression sur les salaires, l'emballement des prix de l'immobilier.
Un peu avant ce référendum, on pouvait s'imaginer que la seule partie de la population française en dissidence, c'était les milieux populaires, ouvriers (ce sont surtout des hommes), employés (surtout des femmes) et souvent ils sont mariés ensemble. Ce qui est très nouveau depuis le référendum sur l'Europe et ce qui explique le succès du "non", c'est l'entrée d'une bonne partie des classes moyennes en dissidence. Pas toutes, mais les classes "moyennes moyennes", par opposition aux classes moyennes supérieures.

Les élites n'abordent donc pas de façon efficace la question économique ?

Il y a un dogme central dans la pensée de l'élite, c'est le dogme du libre-échange. On n'a pas le droit de dire que le libre-échange a marché et qu'il ne marche plus. Le libre-échange (pas simplement la liberté de circulation du capital et des hommes, des marchandises) explique très bien la montée des inégalités. Il tend à introduire dans la société française et dans toutes les sociétés le niveau d'inégalités qui existe à l'échelle du monde. Il exerce une pression sur les salaires. Cette pression sur les salaires exerce une pression sur la demande globale. (...)
Ce que les inspecteurs des finances ne veulent pas comprendre, ce que les 20 % du haut de la société ne veulent pas comprendre parce qu'ils font plutôt partie des bénéficiaires de ce libre-échange, la majorité des gens, eux, le comprennent. Si vous parlez à un ouvrier français des délocalisations, il comprend très bien ce qui se passe. Il se rend compte que s'il n'y a pas de salaire, pas d'emploi, on entre dans une spirale de contraction, car il n'y aura pas de consommation. (...) La régulation du libre-échange serait relativement facile, mais à l'échelle continentale, à l'échelle européenne.

La plupart des pays européens ont cependant des systèmes libéraux. Quels alliés la France pourrait-elle trouver sur un tel programme ?

Nous sommes au début d'une crise. Cela va bouger très vite. Ce qui est nouveau, c'est que nous allons vers une rupture du système. Il y a l'exaspération des classes moyennes, et de vrais désarrois, de vraies paniques dans les milieux supérieurs, du fait de l'émergence de la Chine, puis de l'Inde.

Pourquoi les élites seraient-elles à ce point aveuglées ?

Marx parle de la fausse conscience. Des classes dirigeantes qui se refusent à voir parce qu'elles sont placées à un certain endroit privilégié dans la structure économique. (...) La vérité, c'est que l'on comprend beaucoup plus vite quand on souffre. (...) Mais ce qui est intéressant, c'est que le rejet remonte dans la structure sociale. Et que l'on répond aujourd'hui à la colère des classes moyennes par des candidats absurdes.

Qui est aujourd'hui un candidat absurde ?

Pour moi, Ségolène Royal peut faire perdre la gauche. Parce qu'elle a un discours très à droite. (...) Or beaucoup d'électeurs se sont décrochés des idéologies traditionnelles. Les ouvriers sont allés au Front national, dans la foulée de l'effondrement du Parti communiste, de l'encadrement catholique. Les deux grands partis qui semblaient avoir survécu étaient le parti gaulliste - sentiment national, tempérament égalitaire hérité de la Révolution française - et puis la tradition socialiste. Nicolas Sarkozy est décroché de la tradition de droite française. Il n'est pas gaulliste. (...) Si vous prenez Ségolène Royal, c'est la symétrie. Prenez les jurys populaires. Elle se libère du logiciel républicain. Elle n'est plus socialiste, et l'on se demande par moments si elle est de gauche. Cela accentue le flottement d'une partie énorme du corps électoral.

Avec le son
http://www.dailymotion.com/otro-mundo/video/xnbzx_segolene-peut-faire-perdre-la-gauch

Écrit par : Pescade | 16/01/2007

Ce que j'aime, avec Pescade, c'est que c'est toujours propre, net, et tranquillement ravageur.
Grazie mille, camarade.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/01/2007

Salut Sébastien ! Tout à fait d'accord avec toi. Moi non plus je ne voterai pas Marie-Ségogo. Plutôt crever. Je trouve extravagant que, depuis plus de vingt ans qu'on se fait *******er par les socialos, il y ait encore autant de masos pour en redemander, à croire qu'ils se reproduisent en boucle. Depuis tout ce temps ils nous font et refont la même leçon : "Si tu votes pas Machin, c'est que tu fais le jeu de Chose ou de Trucmuche." Mais je n'ai jamais demandé à faire joujou, moi, ni avec les uns ni avec les autres, qu'ils se démerdent sans moi. Peut-être que si on était un poil plus nombreux à déserter ce chantage absurde, à refuser de voter avec un flingue sur la tempe, ce jeu de cons finirait par tilter et on passerait enfin à autre chose.
A part ça, ton blog est très bien. C'est d'ailleurs le seul que je consulte régulièrement.
La bise, Olivier

Écrit par : Olivier | 16/01/2007

lorsqu'il n'y a pas de choix, lorsqu'on vous dit que refuser de voter pour bonnet-blanc comme pour blanc-bonnet c'est de l'irresponsabilité, peut-on encore s'affirmer en démocratie ? peut-on nous dire "le peuple a choisi" quand un élu engrange (par exemple) 51% des voix de 40% de votants d'un peuple où seuls 70% de la population active dispose du droit de vote ? je rêve d'une réhabilitation sans appel du vote blanc, je rêve qu'on applique un quorum aux élections nationales comme c'est le cas lors d'élections professionnelles, je rêve la suppression des 500 signatures de maires courtisés, je rêve qu'on colle tout ce petit monde de politicards en marche vers la dévastation certaine de ce qu'il reste de la république au panier.

Écrit par : Penny | 16/01/2007

@ Olivier
ce genre de raisonnement, ça donne par exemple les jumeaux terrifiants en Pologne : les polonais ont été beaucoup à déserter le chantage absurde et ils se retrouvent avec la peine de mort (en tout cas le rétablissement souhaité), l'ordre moral et la xénophobie comme programme de leur gouvernement.
Mais bien sûr chez nous ça ne donnerait pas ça : avec tous ceux qui font preuve ici de clairvoyance et d'absence de sectarisme, l'abstention ç'est la promesse de lendemains qui chantent.

Écrit par : fanny | 16/01/2007

Blanc au premier tour
Mais au deuxième si la cas se présente je n'irai pas voter POUR Ségo mais j'irai voter CONTRE Sarko.
Et si Sarko passe tu va continuer ton blog pour te plaindre de sa politique ?

Écrit par : De passage | 16/01/2007

personnellement je ne parle même pas d'un vote utile de premier tour... simplement du deuxième... au cas où... c'est tout

Écrit par : Marc | 16/01/2007

un peu limite de reprocher au PS de ne pas changer et d'avoir fait le choix de la dame, de la part de ceux qui ne sont pas venus nous aider à essayer de le changer et de l'éviter elle
parce que attendre quelque chose de la "vraie gauche" c'est ou de la naïvete ou une dérobade
au lieu de nous traiter de tous les noms, au moins plaignez nous !

Écrit par : brigetoun | 16/01/2007

- Henri : « Je savais bien que le coup du vote utile (encore une fois, utile à qui?) apparaîtrait
à un moment donné… »
- Olivier : « Depuis tout ce temps ils nous font et refont la même leçon : "Si tu votes pas Machin, c'est que tu fais le jeu de Chose ou de Trucmuche." »
- Penny : « …lorsqu'on vous dit que refuser de voter pour bonnet-blanc comme pour blanc-bonnet c'est de l'irresponsabilité… ».

Je vous ferais remarquer que les rares (dont je suis) qui sur ce blog disent qu'ils voteront Ségolène Royal au second tour [ voire dès le premier, comme moi, si la situation reste ce qu'elle est, je veux dire en l'absence d'une candidature unitaire mobilisatrice à la gauche de la gauche] ne vous ont, à vous tous qui dîtes que vous voterez blanc ou vous abstiendrez, absolument pas fait les reproches dont vous parlez ni ne vous ont accusés d'être irresponsables.
Pour la bonne et simple raison que personne, me semble-t'il, pas même les membres du PS ici présents, ne soutient Royal ni ne votera pour elle de gaité de coeur.
Il est donc parfaitement inutile de s'empailler sur les trahisons passées du Parti Socialiste, ni sur ses reniements à venir.

Et je suis bien d'accord pour dire que si Ségolène, in fine, est battue, elle ne pourra, comme Jospin en 2002, s'en prendre qu'à elle, et qu'il ne servira de rien de railler l'irresponsabilité des électeurs de gauche, comme lui le fit pendant des années (et à mon avis, le fait d'ailleurs encore).

La seule chose dont nous parlons, c'est "Sarkozy est-il assez dangereux pour qu'on fasse tout ce qui est en notre petit pouvoir d'électeur pour tenter de lui barrer la route, y compris voter pour quelqu'un d'aussi peu enthousiasmant et au programme aussi peu "de gauche" que Ségolène Royal ?"
Je peux comprendre qu'on réponde non à cette question, et qu'en conséquence, on vote blanc ou qu'on ne vote pas.
Mais ai-je le droit, avec d'autres, de répondre pour ma part oui, sans me faire traiter de ségolâtre et me reprendre une Nième fois dans les dents le bilan de 20 ans de "socialisme" de gouvernement ?

Écrit par : Clarence | 16/01/2007

au premier tour je voterai Bové (enfin j'espère)

au deuxième:
Royal/ Sarko: la mort dans l'âme, Royal (enfin je crois)
Royal / Le Pen : idem
Sarko/ Le Pen: cauchemar absolu j'en profite pour aller à la plage
Bayrou / le Pen (sait on jamais) : probablement la plage

mais, sauf cas extrême, je voterai, par respect pour tous ceux à traver le monde qui ne peuvent pas le faire, qui crèvent d'en avoir rêvé, et ils sont nombreux, même si les limites qui ont été mises à la démocratie font définitivement d'elle "le moins mauvais des systèmes", force est de constater que la seule possibilité d'exprimer son opinion est de voter.

evidemment, sans enthousiasme

Écrit par : céleste | 16/01/2007

Oui Clarence. Foutez-nous la paix avec la "ségolomania" et autres foutaises.

On dit juste un truc de BON SENS :
1) Le nain élu, on va en prendre plein la gueule comme jamais on a pris.

2) Le laisser élire pour les présidentielles et penser le battre aux législatives UN MOIS plus tard est une pauvre blague de naïf ou c'est de la mauvaise foi en tube.

3) Il n'y aura aucune révolution ou autre "grand soir" quand le Nain commencera à faire voter des lois à sa sauce et les appliquer. On sera faits comme des rats. Combien de personnes dans la rue pour protester contre la privatisation de GDF ? 1000 ? 2000 ?

P'tain, la révolution du clavier AZERTY et autres "Vive le feu!" webisés ou à 19,99 € chez le libraire du coin, CA NOUS FAIT UNE BELLE JAMBE !

Écrit par : franti | 16/01/2007

- le PEM est dangereux, et
- selon quelques journalistes en stratégies politicardes, il pourrait être lyophilisé par le Chi, en plein vol,
- Ségo n'est pas innocente des fautes libérales du PS

voter au 1er tour, pas Ségo, ni trotsko, pas Bové pas PC... les rangs de la gauche sont vides.

Il reste ailleurs les verts ? Dupont-(t)Aignant ? Bayrou ? Vote blanc ? On arrivera à se plaindre ET se mobiliser après ?

Écrit par : malu | 16/01/2007

Et voilà ! Alors que toutes les études sérieuses montrent qu'il est faux de dire que les ouvriers sont allés au Front national, que c'est un fantasme, rien n'y fait. Les lapins mécaniques des médias continuent de perroqueter, que reprennent les "intelligents". Dont cet olivier tod qui, imperturbable nous asséne comme un fait démontré "Les ouvriers sont allés au Front national, dans la foulée de l'effondrement du Parti communiste"... Parle à mon c*l ma tête est sourde.

Et c'est pareil pour tout et partout.

Demandez à JL Melenchonn (allez lire son blog) ou à la dernière victime en date : C. Autain. Un journaleux quelconque, une virgule de journaille, braille-t-elle une contre-vérité mais allant dans le sens du vent aussitôt les moutons de panurge reprennent en choeur et surenchérissent, et hardi que je te bêle...

Et on ne peut rien contre cette marée. Ce même Melenchon, excédé des procédés révoltants de cette presse à euros genre le monde, nous avait pondu un article sur son blog révélant le passé crapoteux du spécialiste mondain en amérique latine. Le billet n'est pas resté longtemps : JLM l'a vite retiré aprés avertissement d'amis bien intentionnés et craignant pour sa vie ou quasiment...

Mais on en est où, là ????!!!!

Et cette histoire de refuser d'accepter la signature de Dieudonné-Hitler sur la liste unisavecbove.org au prétexte qu'il s'agit de Dieudonné-Satan ? Oh, non, nous refusons parce que nous sommes en total désaccord... Hypocrites ! Menteurs ! La vraie raison c'est : les médias commençaient à monter en épingle ce soutien et cet appel à soutien, bientôt nous eussions été traités d'ignobles antisém*tes alors coucouche panier.

Au secours Diogène ! prête-moi ta lanterne...

Écrit par : Marie-France G-TOURRE | 16/01/2007

@ Clarence : je crois que personne ne t'accuse d'être ségolâtre ou à la remorque de je ne sais quel opportunisme. En vingt ans de vie d'électeur, c'est la première fois que je ressens, dans mon entourage, autant peu de conviction (de "désamour" ?), d'enthousiasme et autant de résignation à l'évocation de cette élection. Tant parmi les "sans opinion" – qui sont pourtant loin d'être sans conscience politique – que parmi ceux qui se préparent à voter P"s" avec une pince à linge.

Il me semble que cela exprime surtout le grand vide à gauche, un certain desarroi-dégoût devant la médiocrité des manœuvres boutiquières du PC et de la LCR et le ras-le-bol face à un parti solfériniste s'accaparant "la gauche". Ras-la-casquette aussi d'un vote par défaut. Même si la loi de la démocratie c'est de voter pour le moins pire, à force de se voir proposer un "moins pire" à la remorque du "plus pire"… ça lasse. Et c'est à se demander même s'il n'y a pas quelque chose de périmé ou de définitivement factice dans cette "démocratie" de plus en plus caricaturale. Quant aux injonctions républicanistes qui se réfèrent à un idéal jamais réalisé et porteur des plus effroyables tragédies, elles me font personnellement gerber.

Bref, pour ma part Clarence (et comme beaucoup je pense), je ne crache ni sur tes convictions, ni sur les motivations de ton choix électoral, j'estime qu'à peu près tout le monde est dans le grand brouillard et la plus vaste incertitude. Mais j'attends en retour autant de compréhension pour la tentation abstentionniste ou l'espoir d'un autre monde possible sans le P"s", et surtout pas de raccourcis foireux (gna-gna-gna les communistes allemands en 1933, gni-gni Sarkozy-facho, beuleu-beuleu s'abstenir c'est donner sa voix à l'"ennemi") (là, je ne parle pas de toi Clarence).


Comme disait je ne sais plus qui : Sarkozy c'est on te coupe un bras tout de suite pour "réformer", la P"s" c'est on te coupe d'abord un doigt, puis un autre, puis la main, puis le poignet, puis le coude… alouette…


@ Seb : excellent l'«épinglette sécuritaire»

@ Iznopreumes: très judicieuse remarque sur les législatives. Il me semble d'ailleurs que c'est aussi – et beaucoup – autour de cette échéance oubliée que devrait s'articuler la dynamique Bové (on y croit très fort et on brûle des cierges).


Moustaches Akbar ! Lançons le Jihad de la Pipe !

Écrit par : Pescade | 16/01/2007

Les commentaires sur les Blogs s'entrechoquent et j'avais besoin, comme tout un chacun de faire un point.

Le mien serait celui-là. Par honnêté, je dois dire que je le balance, à peu près la même chose sur le DEL.

Ici et maintenant
On reprend les fiches. On fait le point.

1) Ceux qui sont de gauche:
Bové réussit à convaincre Olivier et Marie-Georges.....on vote antilibéral
Bové ne réussit pas.....on vote blanc
2) Ceux qui sont de gauche PS:
Même vote que en 1)
3) Ceux qui sont au PS mais de droite
Ils votent Royal
4) Les autres je m'en fous,
Ils votent ce qu'ils veulent Droite, Extrême droite, Extrême droite (bis)

Ceci est pour le PREMIER TOUR.

Et après on voit.

Chaque chose en son temps.

Le tout actuellement est de donner à la candidature Bové un poids électoral. 10, 12, 14% qui sera , ne serait-ce que pour les législatives qui suivront, une force véritable et incontournable. Ne pas oublier, aussi qu'il y a en 2007 des élections cantonales partielles et 2008 des municipales...et là, il y des voix qui seront big importantes.

C'est politique et stratégique pour que l'aile GAUCHE du PS actuel puisse peser (Mélenchon, Emmanuelli, NPS, RS..Fabius (actuel)) sur les instances molles et droitières actuelles.

Si le PS ne veut pas...qu'il crève!

Si le PS était de Gauche, nom de D*** il simplifierait un peu la vie et les cerveaux pourraient penser à autre chose. Quoique, morpion comme je suis, je dirais qu'il n'en fait pas assez...mais à la marge et avec le sourire.

On va pas tenir comme ça 97 jours encore. Merde!!!

Écrit par : GPMarcel | 16/01/2007

@Marie France
Elles sont où tes études ? en regardant de près la sociologie des votes depuis 50 ans et ntt dans les quartiers "populaires"... oui il y a eu un glissement certain de ce vote vers le FN...

Écrit par : Marc | 16/01/2007

@pescade
si y a pour l'heure un autre monde possible faut déjà me dire avec qui en France.... il ne me semblait pas être bourré quand j'ai vu que la Gauche Anti Libérale a explosé avant même le décollage... deuxio une fois réglé ce "petit" contre temps... avec qui ailleurs qu'en france...
Rien que le point 1... ça risque d'etre coton alors le 2...

Écrit par : Marc | 16/01/2007

@ Pescade et GPMarcel

Cher Pescade,
Je crois, comme Franti un peu plus haut, que tu te gourres grave en ce qui concerne les législatives.
Nous en avons déjà débattu ici avec quelques-uns (GPMarcel ?...), mais je reste convaincu que des législatives survenant dans la foulée d'une présidentielle donneront une large majorité à Sarkozy si c'est lui qui a été élu.
Il aura donc la présidence, l'Assemblée, le Sénat, 9 membres sur 9 au Conseil Constitutionnel 9 sur 9 au CSA, et tutti quanti...

Concernant la candidature Bové, elle est mort-née.
- Ni Besancenot ni Buffet ne se retireront.
- Quand bien même ils le feraient (hypothèse plus-que-d'école), qui vous dit que Bové serait cette fois-ci accepté comme candidat "unitaire" ?
- Quant à la pétition pour sa candidature, qui a recueilli pour l'heure 14 à 15.000 signatures, elle n'est pas le signe d'un mouvement de fond mais un échec retentissant ! [ Pour mémoire, et en dépit de la "minceur", comparativement à une candidature à une élection nationale, des sujets concernés, de précédentes pétitions en ligne s'opposant au flicage des mômes dès la crèche ou au déplacement de l'émission de Mermet de 17 à 15 heures avaient recueilli genre 200 ou 250.000 signatures en 2 semaines ! ].

Désolé, mais l'électroencéphalogramme de la gauche antilibérale est désormais désespérément plat.
MGB fera difficilement les 2% qui permettraient alors à Maxime Gremetz de proclamer que les lendemains prolétariens chanteront bientôt à tue-tête ; OB fera sans doute un peu plus (3% ? 4 ?...) mais pour quoi faire ? ; JB ne se présentera pas, ou ne fera qu'un tour de piste avant de se retirer quand il se verra lui aussi à 3 ou 4, en prétextant que "les conditions de l'union gnagnagna...".
Je veux bien qu'on nous demande d'être lucides, à nous qui voteront la mort dans l'âme pour le P"S". Mais alors qu'on le soit aussi du côté antilibéral, et qu'on cesse de rêver à je ne sais quelle "force incontournable" qui se mettrait en place pour les législatives !

Écrit par : Clarence | 16/01/2007

Pas le temps de chercher.

Juste ça http://www.humanite.presse.fr/journal/2004-03-03/2004-03-03-389250

Écrit par : Marie-France G-TOURRE | 16/01/2007

@ Marie-France

Dans l'article que tu cites, on trouve ce genre de phrase : "En proportion, l’électorat le plus "ouvrier" le 21 avril [2002] était l’électorat communiste : ceux qui ont au moins une attache avec le monde ouvrier y ont représenté 61 % des votes, contre 52 % pour le FN".

Ouais...
Mais z'oublient de rappeler, à l'Huma, que Robert Hue fit ce jour là 3,7%; et Le Pen plus de 17.
Ce qui veut dire que ceux qui "ont au moins une attache avec le monde ouvrier" furent au minimum 3 ou 4 fois plus nombreux à voter pour le FN que pour le PCF.
Hélas...

Écrit par : Clarence | 16/01/2007

Moi
j'irai voter.

Pour moi.

Ce qui veut dire qu'aux jours des éléctions
qui verront, quoiqu'il arrive, la Victoire du Marché
je vous invite tous à boire un coup
dans un troquet de notre choix

(sachant que chacun paiera sa note passque la campagne à Titi rapporte pas des millions).

Écrit par : Titi | 16/01/2007

@ Marc :
Primo, la sociologie électorale (basée sur l'analyse des résultats par bureaux de vote) démontre surtout une progression constante de l'abstention dans dans les quartiers populaires. C'est même là où elle est la plus forte. Ce qui est explique, par relativité, la progression du vote FN dans ces mêmes quartiers.
N'oublions pas non plus l'exception française qui fait que notre pays est celui qui compte le plus d'ouvriers etd 'employés n'ayant pas le droit de vote (comparativement aux pays européens riches, ceux de l'ex-UE à 15). Voilà également une proposition d'urgence à inclure dans la plateforme antilibérale : droit de vote des étrangers.

Secundo : l'alliance antilibérale qui n'a pas pu se concrétiser est celle des appareils brureaucratisés… et pour cause. Les comités "unitaires" ont essentiellement réunis les vieux de la vieille, unanimes pour préserver leurs intérêts boutiquiers.
Reste tous les acteurs du mouvement social, notamment la très grande majorité des personnes impliqués dans les associations de terrain, de quartier et d'éducation populaire, ainsi que les forums sociaux, qui se tiennent farouchement à l'écart des boutiques partisanes depuis la conversion de 1983. Et tous ceux-là, comme la foule des non-encartés, pourraient bien assurer l'émergence d'un autre monde (allez, zou, encore cinq sièges à brûler contre le mauvais œil).


@ Clarence ; je n'ai pas la même analyse que toi. Mais comme l'on aspire peu ou prou aux mêmes choses, on n'est peut-être pas obligés de se cyber-insulter.
Pour Besancenot, je te rappelle qu'il est loin d'avoir les signatures (350 à J-96 ça craint velu), donc il n'est pas prêt de rafler quelques pourcentages. Pour Bové, il n'a pour l'instant aucune signature et surtout pas d'appareil derrière lui, ce qui est encore plus pessimiste… mais… qui vivra verra… ;-)

Quant aux projections à partir des pétitions, je ne retiens pas les mêmes arguments que toi, mais je suis d'accord pour dire que ça ne signifie pas grand chose, surtout si c'est pour signer derrière un écran. En revanche, je me souviens des 200 à 300 000 pékins rassemblés au Larzac en août 2003, en plein désert français et en plein black-out médiatique, et je peux t'assurer qu'il y avait là quelque chose de successfull beaucoup plus tangible et beaucoup plus réel qu'une signature virtuelle.

Écrit par : Pescade | 16/01/2007

Titi : "je vous invite tous à boire un coup (sachant que chacun paiera sa note)".

Tu parles d'un marché de dupes !
C'est du genre "Demain on rase gratis ! Mais ce sera 10 euros ..."
Gaffe !, Titi : certains ici vont t'accuser d'être d'obédience ségolénienne.

Écrit par : Clarence | 16/01/2007

hum
Clarence
tu as raison.

Je reprends :
je vous invite donc tous à boire un coup
et c'est GrandPèreMarcel qui arrose.

Votez Titi !

Écrit par : Titi | 16/01/2007

Se jeter un godet ensemble
ce sera
comme dirait le GrandPescade :
"quelque chose de successfull [et de] beaucoup plus tangible et beaucoup plus réel qu'une signature virtuelle."

Votez Titi

Écrit par : Titi | 16/01/2007

Not'e Président Titi,

Ma pension ne sera pas suffisante.je demande à la prochaine réunion participative un déblocage de fonds spéciaux pour abreuvage général.

J'ai commandé les écharpes moustaches fleuries. Il fallait faire vite car les petits chinois, avec leurs petites mains (j'ai choisi les 10-12 ans) sont très demandés.
Il y a parait-il des écharpes roses commandées, mais on m'a assuré que ce n'était pas pour le PS Royaliste.

Un petit mot Clarence.
Tes arguments sont recevables.

Mais, sur le terrain, dans le rural profond, je peux t'affirmer que le député et le conseiller général de notre coin s'inquiètent fort de ces comités locaux "anti-libéral", car il va falloir compter avec nos voix, malgré que " l'électroencéphalogramme de la gauche antilibérale est (soit) désormais désespérément plat." avec ces "cons" qui en veulent toujours et ne lâchent jamais.

Je te conseille un livre, en son temps conseillé par Bernard Langlois, Zo d'Axa l'Endehors.
Zo d'Axa dont la traduction du grec ancien serait "je vis en mordant". Y'a plein de belles choses.

Je bois avec Titi et d'autres...

Écrit par : GPMarcel | 16/01/2007

@ Pescade

Où diable t'aurais-je "cyber-insulté" ???
Je me relis.
Je ne vois pas.
Vraiment pas.
Et ça tombe bien, because telle n'était pas, mais alors du tout, mon intention.
;o)

Écrit par : Clarence | 16/01/2007

Merci GrandPèreMarcel !

Donc : venez tous boire un verre (ou deux)
ce sera sur l'ardoise du GénéreuxPapaMarcel !

Et pis au lieu de se "cyber-insulter"
ce sera l'occasion de se fiche une fois pour toutes sur la tronche
(à coups d'albums d'Astérix !)

Écrit par : Titi | 16/01/2007

(Votez Titi !)

Écrit par : Titi | 16/01/2007

Autant pour moi. C'était juste un peu de cyber-susceptibilitude, après le coup des validations par code réactivées pendant que le taulier est parti promener le chien.

Moustache Akbar

Écrit par : Pescade | 16/01/2007

@ Clarence

Il se trouve qu'en aucun cas mon commentaire ne t'était destiné, car tu ne t'étais pas encore manifestée lorsque j'ai pris la décision d'écrire quelque chose sur le sujet. De plus je sais que nombreux seront celles et ceux qui comme toi,vont sans aucun doute voter pour Ségoléne, la mort dans l'âme et en désespoir de cause, pour éviter Sarkosy. En aucun cas je ne me risquerai à vous blâmer et je respecte votre choix. Donc, le qualificatif de "Ségolâtre" ne vous était pas destiné, non plus. Tout ceci n'était en fait adressé qu'à ceux qui se sentent subjugués par la Madonne et qui n'admettent pas que d'autres puissent avoir des réticences à son adoration.
Par contre, le listing avec lequel tu justifies le pourquoi de ton vote pour Ségolène, je pourrai sans difficulté le reprendre à mon compte pour justifier moi-même de mon refus de voter pour elle. Il y a également dans son entourage nombre de personnages tout aussi malsains que je n'ai guère envie de voir (ou revoir) aux affaires du pays.
J'en reviens à mon propos d'origine. Que chacun vote pour qui bon lui semble, c'est parfait et je le respecte (j'insiste beaucoup). Par contre, en retour évitez comme argumentaire le: ne pas votez pour Ségoléne c'est bon pour Sarkosy ou Le Pen. JE NE VEUX NI DE L'UN NI DE L'AUTRE, mais je ne veux pas non plus de la candidate du PS. Il m'est très souvent arrivé de m'arréter devant un restaurant, de consulter le menu et ne trouvant aucun plat à mon gout de repartir sans manger. Il serait peut-être grand temps d'admettre que refuser de choisir quand rien ne plait, est tout aussi respectable que celui de choisir par défaut.

Écrit par : Henri | 16/01/2007

@Pescade
J'ai entendu hier, de la bouche de militants LCR (branche minoritaire), que Besancenot avant encore plein de signatures sous le coude. Il ne les garde que pour effet d'annonce.
De plus, ils disaient aussi qu'en cas de pb, de toutes façons y'a Sarkozy et sa clique qui seraient également prêt à filer des signatures !

Écrit par : Philippe, Paris | 16/01/2007

On peut légitimement s'inquiéter de voir un sarko ou un le pen président à ces élections. Le choix du ps peux s'imposer pour pas mal de gens, et j'en connais pas mal qui voteront Princesse Superstar même s'ils sont sans illusions sur ce qu'elle fera ensuite.
Je pense personnellement que c'est la politique du "moins pire" mais à court terme.

On peut imaginer qu'une fois le ps au pouvoir, il fasse une politique (un peu moins) de droite, (un poil moins) sécuritaire, (un cheveu moins) démago que l'ump. En tout cas, rien qui ne change vraiment la donne.
Le ps suit le gré du vent droitier sur beaucoup de sujets et on peut penser que comme jusqu'à maintenant, le centre de gravité de ce parti aille de plus en plus vers les idées de l'ump.
On peut aussi donc se retrouver aux élections de 2012 avec en gros la même situation économique et sociale qu'aujourd'hui et imaginer que le nain, qui n'aurait pas pu faire la preuve de la nullité de son programme soit en bonne position pour l'emporter.
Sarko maintenant ou dans cinq ans, ça change pas grand chose. Mais une raclée pour le ps en 2007 les forcera peut-être (on peut rêver) à se remettre en question.

Personnellement, je voterai blanc au second tour non pas pour faire tomber le ps ou battre la droite, mais pour qu'on ne puisse pas utiliser mon vote pour justifier des orientations politiques que j'exècre. (la même chose s'étant passée avec Chirac, qui ne s'est pas embarrassé des votes de gauche qui ont permis son élection pour mener son "oeuvre".
On a encore le droit au vote utile, espérons qu'on nous évitera cette fois la rengaine du "troisième tour social".

D'ailleurs, qui l'a vu?

Annonce micro:

"Le "troisième tour social" est attendu à l'entrée des urnes où ses électeurs de gauche le cherche depuis cinq ans".

Écrit par : georges | 16/01/2007

J'aime beaucoup ce que dit Henri. Beaucoup. Henri, STP, tu peux développer ton histoire de voisin qui fait des sondages pour les R.G. et qui voit que SR va se manger un remake du 21 avril le 22 avril prochain. Tu sais que tu me feras plaisir.

Remarque quand on lit ça, c'est facile de le prévoir :

PARIS (AFP) - Le député PS Julien Dray, coordonnateur des porte-parole de Ségolène Royal, a estimé lundi sur France Info que les salariés gagnant 4.000 euros nets mensuels ne font pas partie des privilégiés qui devraient être concernés par la suppression des baisses d'impôts.

Le député de l'Essonne, par ailleurs porte-parole du PS, était interrogé sur la proposition de François Hollande, faite "à titre personnel" selon le premier secrétaire, d'annuler les baisses d'impôt décidées par la droite pour les contribuables dont la part fiscale correspond à 4.000 euros nets de revenus mensuels, soit 12.000 euros pour un couple avec deux enfants (trois parts fiscales).

Selon M. Dray, il faut "discuter de la fiscalité en fonction d'une politique". "Si on n'a un débat que sur la fiscalité (...), on n'en finit plus: qui est riche, qui n'est pas riche, qui est privilégié, qui ne l'est pas ?", a-t-il dit.

"Nous sommes en train de voir comment on peut créer les conditions d'une croissance supplémentaire pour ne pas tomber dans une pression fiscale qui repose toujours sur les mêmes, c'est-à-dire les SALARIES", a indiqué Julien Dray.

Donc, pour Julien Dray un SALARIE, c'est un mec qui gagne 4 000 nets en étant célibataire, bien, bien, je le note pour mes futures prétentions pour mon futur boulot à moi que j'ai pas.

Donc, pour Julien Dray un salarié qui gagne 4000 euros nets en étant célibataire n'est pas un privilégié. De même que n'est pas un privilégié un salarié qui gagne 12 000 euros nets et qui a 2 enfants.

Non, vous ne rêvez pas, je vous assure que c'est pas Alain Madelin qui tient de tels propos. C'est le "socialiste" ami de Pinault, Julien Dray. Vous savez le mec immonde qui collectionne (et pire, porte !) des montres vulgaires de parvenus à 25 000 euros pièce, payées en cash, s'il vous plaît.

Un salarié qui se la pète un peu, quoi.

PS : après Martine Aubry, c'est Elisabeth Guigou qui vient d'accepter de s'humilier publiquement en léchant les orteils de Ségolène Royal et en les essuyant même avec ses cheveux.

Le parti "socialiste" : réalisme et dignité. Toujours.

Écrit par : Anne | 16/01/2007

@ Henri

Je le répète, je n'ai jamais dit que ne pas voter Ségolène, c'était voter Le Pen ou Sarkozy.
Ceci étant, ta comparaison avec les menus de restaurant ne serait pertinente que si, au printemps prochain, nous pouvions choisir de ne voir personne élu...
Ce qui n'est pas le cas.
Et puisqu'il faudra bien que je mange, je maintiens que je choisirai le plat qui me rend le moins malade.
Mais nous tournons en rond, je sais... :o)

Écrit par : Clarence | 16/01/2007

@Clarence
je (me) posais juste une question... que se passerait-il si tous les gens de gauche ne vont pas voter la mort dans l'âme, et pareil pour les gens de droite hostiles à Sarko ? quid d'un scrutin présidentiel avec 50, 60, 70% (rêvons...) d'abstention/votes blancs ? bien sûr ça n'arrivera pas, nous sommes bien trop embrigadés pour la rébellion, et rien n'est prévu dans la constitution, et le reste du monde n'aurait pas fini de railler dans le poulailler, mais bref...

Écrit par : Penny | 16/01/2007

@ Penny

Ce qui se passerait, c'est que celui ou celle qui aurait réuni 50% des suffrages exprimés + 1 voix serait élu(e), indépendamment du pourcentage d'abstentionnistes ou de gens ayant voté blanc.
C'est ça que prévoit la constitution, quelque avis qu'on ait là-dessus.
:o(

Écrit par : Clarence | 16/01/2007

A propos de se rendre malade, à table ! :

Dignement, par Robert Solé
Le Monde du jour

ette fois, pas de vidéo pirate, pas d'insultes. Les deux acolytes de Saddam Hussein, en combinaison orange et cagoule noire, tremblaient de tous leurs membres, mais c'était leur affaire. Une pendaison "dans la dignité", comme l'a dit le porte-parole du premier ministre irakien. Condoleezza Rice l'aurait voulue encore plus "digne", mais elle est bien exigeante.

Les trappes se sont ouvertes simultanément. Awad Al-Bandar est resté suspendu le temps d'être étranglé, mais la tête ensanglantée de Barzan Al-Tikriti s'est détachée de son corps et a roulé par terre. "Cela arrive rarement, mais c'est arrivé", a précisé le porte-parole. En effet, la décapitation peut survenir si la corde, calculée selon le poids et la taille du supplicié, est trop longue. Ils avaient dû mal calculer.

On a beau former les bourreaux, les équiper, les assister, il y a toujours une anicroche. C'est à douter de "la volonté de Dieu", dont a fait état le porte-parole, et de cette belle invention de l'humanité qui, d'un simple noeud coulant, permet de supprimer un homme, dans la dignité.

Écrit par : Anne | 16/01/2007

- Donc si je comprends bien, les "gens d'extrême-gauche" vont voter Blanc ou "Anti-Libéral" au premier tour, ce qui permettra au nain de passer aisément (Comme Chirac en 2002).

- Et là, il se passera quoi, la Révolution (Argument aussi stupide que les dieudonné/Soral voyant l'aventure révolutionnaire chez le candidat Le Pen). En guise de révolution, ou aura super-flic majoritaire à tous les niveaux (Président, Assemblée, d'ailleurs pourquoi croyez-vous que les législatives sont mises une semaine aprés les présidentielles? et croyez-vous sérieusement qu'un parti qui n'existe pas encore et n'a pas même de nom puisse faire un seul siége à l'assemblée???..Etc).

- Rappellez-vous 2002, et bien on aura 5 ans de Sarkozy inaliénable, çà fera un peu plus mal au cul pour ceux qui triment et vivent dans la précarité. Alors peut-être que pour certains journalistes dont la contestation est la fond de commerce s'en amusent en tout cas pas moi...

- Je ne suis pas un ségolatre, mais plutôt un gauche de la gauche, évidemment j'irais voter pour le P.S (même s'il a trahi..) parce que de voir la tête du nain jubilant sur l'ortf la semaine suivante me ferait culpabiliser...

Écrit par : Chevillette | 16/01/2007

Anne

(burp)

moi je vote Badinter.

Écrit par : Titi | 16/01/2007

Très fort : après Bové, Chirac... Reçu dans ma boîte.

--

Voulez-vous que Jacques Chirac
présente sa candidature à la présidence
de la République française ?


Le Président de la République « est le garant de l’indépendance nationale », prévoit la constitution de la Cinquième République. Au centre de son action, se trouve la politique étrangère : du choix des alliances diplomatiques et militaires à la défense de l’économie de la France.

Aujourd’hui, aucun des candidats déclarés à la présidence de la République n’a l’expérience, la compétence et la volonté pour devenir « le garant de l’indépendance nationale ». Lorsqu’elle n’est pas absente de leurs discours, la question de la politique étrangère souligne soit leur amateurisme en la matière, soit leur volonté d’alignement de la France vis-à-vis de la puissance économique et militaire des Etats-Unis.

Devant cette situation extrêmement préoccupante, une seule personne a montré sa détermination à défendre l’économie française et à refuser les aventures militaires de la « guerre au terrorisme ». C’est pourquoi, nous, citoyennes et citoyens indépendants, appelons Jacques Chirac à se présenter à la présidence de la République française.

Signature de l’appel à candidature sur le site
www.jacques-chirac.org



Faites circuler ce message si vous pensez que l'information est bonne !

Écrit par : Ouaille | 16/01/2007

Yo.
C'est quoi cette histoire de codes qui seraient revenus?
C'est quoi cette histoire de Mélenchon qui a retiré un billet de son blog sur le conseil d'amis qui lui voulaient du bien???

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/01/2007

Et moi?
Moi le petit ouvrier dans les entrailles de l’industrie moi celui sans voix et droit a la parole moi le brave professeur, ingenieur ou cadre moi le grain de sable dans la foule silencieuse j’ai aussi le droit a la parole. Et pas seulement aux elections. On n’est plus les veaux de la Republique. Le peuple n’avalera pas les promesses a tou-va de nos candidats interesses a faire de la com et etudier les sondages, organiser des rencontres bidons avec le peuple faire des simulacres de discutions dans laquelles le candidat choisi lui meme les questions qui doit etre pose et les reponses connus d’avance.
Cette mascarade au iz de dictature communiste doit cesser. Les gens de bon sens doivent se revolter et ne pas accepter cette meprise a l’echele nationale. Qui peut croire aujourdhui que tout va bien et que le promesses de nos stars fabriques par la com et les medias peuvent etre tenu?
Les discours a la Fidel, la demagogie et le fast insultant pour les milions des smicards des RMI-stes et des enfants pauvres de notre pays les promesse iresponsable meme anti patriotiques des socialistes qui prometent l’Eden social en sachant que la dette siderale asphixie notre pays rendrant la clase moyene ou niveau de la classe ouvriere et l’ouvrier a la place du SDF, de l’assiste eternel en le devalorisant et lui interdissent toute ascension sociale, ont montre ou est arrivée notre pauvre France.
Vous le politiques profesionistes de droite comme de gauche vous ettes le cancer que notre pays souffre. Le peuple ignorant est plus eveille come jamais. Et il va choisir son president. Un president come lui qui connait le prix de la sueur et qui a mis sa cariere en danger pour sauver la Republique.
Vous svez tous qu’il est. S’est Francois Bayrou .S’est lui qui va donner l’espoir pour tous les francais de droite du centre de gauche et des extremes. L’espoir au pauvres ou au riches au bienportants et au malades aux ouvriers et a ceux laissé pour compte.
Et sans des congreses de tip bolchevique ou des grand paroles vide de sens.
Mais avec de reunions au coeur du pays d’ou il viennt avec les citoyens lambda sans des cammeras se des microphons.
REVEILLEZ TOI PEUPLE DE FRANCE !!!! LE TEMPS DU THIERS ETAT EST ARRIVEE!!!

Écrit par : simbad | 16/01/2007

"LE THIERS ETAT".
Même dans mes rêves les plus fous, jamais un libéral n'avait lâché un tel - énorme - lapsus.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/01/2007

@ Clarence
(sensiblement plus haut, ‘scuse pour le retard)
"[…] je reste convaincu que des législatives survenant dans la foulée d'une présidentielle donneront une large majorité à Sarkozy si c'est lui qui a été élu."
P ‘t’être que oui, p’t’être que non. Disons que majorité il y aura puisque nos institutions le veulent et qu’il n’y a pas de proportionnelle intégrale.
Pas sûr néanmoins qu’une victoire à la présidentielle déboucherait sur un raz-de-marée. Reste aussi, si l’on parle de contre-pouvoir, que quasiment toutes les régions sont à la gauche – ou à la "gauche", c’est selon. Sarkozy élu ne se retrouverait donc pas dans la configuration Chirac 2002.

Comme le disait GPMarcel avec cette sagesse que donne l’expérience (j’ai pas dit l’âge, hein, donc pas de bottage de cul siouplaît), pensons d’abord au premier tour.
D’une part et avant tout pour que les votes exprimés lors du premier tour aient un minimum de représentativité. Sans ça, on se fout de nous même dans la seule fausse alternative PS-UMP, et ces deux partis auront d’autant moins de raisons de se bouger que le vote utile et/ou le vote du moins pire sera devenu la norme – en leur faveur.

Vu autrement : on peut considérer qu’il y a une part de risque à voter au plus proche de ses convictions et en conséquence on vote « utile » - genre je vote Royal dès le premier tour pour éviter un duel Sarko-Le Pen au second.
De mon point de vue, le risque est bien plus grand d’agir ainsi parce dès lors on s’enferme, on empêche la pleine représentativité des forces en présence, et à la fin on ne fait que repousser indéfiniment les échéances ; pour rien. Et au nom de quoi ? D’un danger à venir, toujours plus grand.
Un vote utile en 2002 nous aurait peut-être évité Le Pen au second tour. En quoi ce vote aurait entamé la légitimité et la force de la candidature Le Pen cette année ? En quoi ce vote aurait diminué ses chances d’être au second tour en 2007 ? En quoi, donc, finalement, un vote utile en 2002 nous aurait préservés d’un vote utile cette année ?

Bref, si on zappe chaque fois en fonction de l’étape suivante avant même que le premier vote ait eu lieu, ça limite les choix et les possibilités d’agir comme la pertinence des calculs faits – donc du vote. Sans compter que dès que l’hypothèse faite pour choisir le vote utile est invalidée, on est coincés.
Ah tiens j’ai voté Ségo au lieu de Machin (vraiment de gauche), mais à l’arrivée c’est quand même un 1er tour Sarko-Le Pen. Ah ben merde alors ! Et du coup mon vote est compté comme un vote Ségo, Machin pourra pas s’en prévaloir pour les législatives, ça va pas l’aider pour présenter des candidats et négocier avec le PS, etc, etc.
On ne se compte jamais, on ne se donne pas de chance d’établir de nouveaux rapports de force, on délégitime par avance toute candidature sortie du binôme PS-UMP.
Ben la prochaine fois alors.
Ben ouais voyons…la prochaine fois.

Je ne considère pas les législatives comme une session de rattrapage des présidentielles. Je n’oublie simplement pas que les législatives AUSSI se tiendront cette année.
Il serait aussi absurde de nier l’impact qu’aura une présidentielle un mois avant les législatives que d’oublier celles-ci au seul profit de celle-là.
Surtout lorsque d’investiture absurde de Royal en OPA médiatico-patronale de Sarkozy, en passant par l’assèchement des autres candidatures, on se sent à ce point coincé, non représenté par la présidentielle, acculé dans des non-choix.
Surtout enfin dans un régime dont la présidentialisation est assez avancée comme ça. Pas la peine d’en rajouter.

Quel que soi(en)t le(s) choix que l’on fait, y compris s’abstenir ou voter blanc, un vote ne se veut utile que s’il l’est envers soi, ce que l’on est, ce que l’on croit, ce que l’on veut pour son pays.
Et pas envers une bande d’énarques interchangeables et autres assoiffés de pouvoir depuis longtemps nourris et gavés aux fromages de la république.
Car jusqu’à preuve du contraire, et en dépit de toutes les dérives subies depuis une vingtaine d’années, nous restons le peuple souverain.
Ni oligarchie, ni ploutocratie, ni médiaquimencratie : la République.

('tain...ça fait vachement long en "Aperçu". Tant pis, j'balance quand même)

Écrit par : IznoPreum's | 16/01/2007

Aaaaah, ben nous voilà rassurés:

"Le couple Hollande-Royal paie l'ISF
Info Obs
Propriétaire de plusieurs maisons et appartements, le couple paie l'ISF, le fait savoir... et s'apprête à poursuivre ceux qui disent le contraire.
16.01 à 17:29"

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/01/2007

perso, je m'em bat totalement l'oeil, de savoir qu'ils payent l'ISF... Moi je ne le payerais jamais, cet impot. J'ai honte...

Écrit par : Bruno Lamothe | 16/01/2007

Salaud de pauvre.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/01/2007

Je dirai même plus : sapaud de lauvre.

Écrit par : IznoDupondt | 16/01/2007

@ IznoPreum's

J'entends ce que tu dis, et en débats avec moi-même [ :o) ] depuis lurette.
Je ne veux répondre que sur un point (ne revenons pas sur les législatives, dont je pense qu'elles donneront une majorité à l'élu(e) du mois précédent, genre Mitterrand 1981, quel qu'ait été le vote des Régionales 2004).

Tu dis que je zappe le premier tour.
D'abord, c'est pô sûr.
J'ai dit que je voterai Ségolène au second si elle y est, face à l'un des deux affreux, çui à talonnettes ou çui à l'oeil de verre.
Pour le premier tour, j'ai dit que je me posais la question, même si j'envisage, oui, un vote Ségolène dès ce premier tour.
Les choses auraient été différente si la fameuse "candidaturunitairantilibérale" avait existé, et avait été capable, comme je le crois, de faire 10, 12, 14%, voire plus.
Because là, il aurait ben fallu que Ségolène discute avec le candidat en question entre les deux tours, et infléchisse à gauche son discours et son projet.
Mais là, qu'aura-t'on à la place ? Des nains qui feront chacun de 1 à 3 ou 4%, et ne pèseront rien.
- Entre les deux tours, Arlette ne dira rien, comme d'hab.
- Besancenot dira qu'il n'a pas à donner de consigne de vote, mais que la LCR n'a jamais confondu droite et gauche (je cite de mémoire...).
- Buffet se ralliera sans condition pour un plat de lentilles. Pouf-pouf, pour quelques députés PCF le mois suivant.

Utilité dans ce contexte du vote alternatif, quel qu'il soit ? Bof...

Écrit par : Clarence | 16/01/2007

"Buffet se ralliera sans condition pour un plat de lentilles. Pouf-pouf, pour quelques députés PCF le mois suivant."
C'est finement pronostiqué.
:-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/01/2007

"C'est finement pronostiqué ".
Oui, hein ?
C'est mon côté Alain Duhamel, ça.
;o)

Écrit par : Clarence | 16/01/2007

Alain "Everybody's A Punk-Rocker" Duhamel.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/01/2007

Ouais... Donc tu vote qui ?

Écrit par : mc | 16/01/2007

"Buffet se ralliera sans condition pour un plat de lentilles. Pouf-pouf, pour quelques députés PCF le mois suivant."
C'est finement pronostiqué.
:-)

C'est plus un pronostic, c'est DEJA fait ! Et comme Marie-Georges Buffet ne fera jamais 5%, eh bien l'Huma a pris les devants : ils font DEJA la campagne de Ségolène Royal !

Pauvres "socialistes"
Pauvres "communistes"
Vous avez vu, ça rime !

Écrit par : Anne | 16/01/2007

Revolution Permandante

http://minilien.com/?45HywKG6ze

Écrit par : Mousta(ki)chu | 16/01/2007

Message personnel à Bruno Gaccio : je t'adore et j'espère que tu resteras après mai 2007...

Écrit par : Anne | 16/01/2007

@ mc
Je vote pas. (J'ai dû le répéter à peu près cent mille fois depuis six mois, ça fait plaisir de voir que tu suis. ;-))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/01/2007

@ Seb

alors ton message c'est une blague ou tu nous prend pour des billes.

Parce que, étant donné que t'as répété 1000 fois que tu ne votais pas, pourquoi tu viens nous assurer aujourd'hui... que tu ne vas pas voter ??????!!!!!!!

Tu voulais nous rassurer ?

Écrit par : ango | 16/01/2007

Je veux dire ceci avant d'aller dormir un peu :

Ces derniers jours, c'est haut niveau velu dans les échanges.
D'accord, pas d'accord, votants, abstinents, ça discute et ça argumente...
Plutôt que de se foutre sur la cyber-gueule ...
Ou de déblatérer des concepts abscons...

C'est, comment dire, bien, instructif, agréable et intéressant.
Merci à tous et à bientôt.

Maintenant dodo
|0)

Zgur

Écrit par : Zgur | 16/01/2007

Ségolène Royal repousse une fois de plus la publication de ses mesures clefs

16/01/2007 Analyse - La candidate socialiste décale à début mars la publication de ses mesures détaillées. Après le report de la publication de son livre, désormais promise à très court terme, cette décision suscite de nombreux commentaires qui fragilisent la candidate.

C'est à ne plus rien comprendre dans la cohérence du calendrier sur le contenu du programme de la candidate socialiste.

Pendant la primaire interne au PS, elle engage une consultation participative qui doit respecter le cadre thématique du projet du PS.

Pendant les débats, elle s'engage à respecter le cadre du projet du PS.

Aussitôt désignée par le PS, elle ré-ouvre une consutation participative qui devait donner lieu à la publication d'un contenu détaillé vers le 11/02/07. Maintenant ce contenu détaillé est repoussé à la première quinzaine de mars 2007.

Comment interpréter ces reports ?

Écrit par : Anne | 16/01/2007

N' nuit, Zgur;-)
D' toutes façons, y a deux trois bricoles sur lesquelles le prochain président pourra rien par décret. Les douleurs des rumatismes des vieux, la peur de la mort, l'anxiété des autistes, les tempêtes et les canicules, tout ça ne se règlera ni à l'Elysée, ni à Matignon. On s'en fout, du président. Ce n'est pas lui, jamais, qui décidera de la pluie. Ni des colères du "Peuple".
Repose-toi bien. Y a de l'ouvrage demain. Comme vendre le livre du maître des lieux qui, me semble-t-il, parait s'en soucier peu.
Ce qui, je dois l'avouer, me laisse un peu perplexe.
J'ai entrevu Spinoval sur Canal, faut dire...

Écrit par : Fleuryval | 16/01/2007

Celle-là Fleury ?

http://www.dailymotion.com/video/xuuc5_blaguounette

Écrit par : Pescade | 16/01/2007

@ ango
Naaaan, c'est que cette fois j'ai vraiment failli. (Le Tout-Sauf-Sarko, tout ça.) Mais je ne peux vraiment pas.

Sinon là je devrais être en train d'écrire mon billet de 00.00 je me tire une diabolique flemmasse, donc il sera pour demain dans la matinée.

Que la nuit vous soit douce.

Bon anniversaire, Fleuryval.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/01/2007

Je viens de mater "La Blague De Philippe Val" et à chaque fois ça me fait hurler de rire.
Merci, Pescade.
Mouâââârrrrfffff.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 16/01/2007

Ouaip.
C'est un grand moment.

Pour Val, il est aussi naturel d'etre de droite que d'etre con. Rendons-lui cet honneur ; il le merite.

Écrit par : IznoPreum's | 16/01/2007

pq pas ?
chacun fait ce qui lui plait, plait, plait....
et en plus on a meme pas le devoir de se justifier
moi non plus
pas la dame en blanc

Écrit par : lesyeux | 16/01/2007

Le 1er secrétaire du PS a porté plainte contre un député UMP qui affirmait que le couple, propriétaire de plusieurs résidences, ne payait pas l'impôt.
Voili voila...

Écrit par : De passage | 16/01/2007

"Et finalement, j'ai pas changé changé d'avis: je n'irai pas me faire *******, en avril.

Je n'irai pas voter pour Marie-Ségolène Royal."


Tu as tort, c'est une sensation plutôt agréable. Et de toutes les manières, tu finiras par passer à la casserole, comme tout le monde.


"Je savais bien que le coup du vote utile (encore une fois, utile à qui?) apparaîtrait
à un moment donné, mais cette fois çi c'est vraiment très tôt. Les poncifs culpabilisateurs et moralisateurs du genre, "vous faites le jeu du borgne et du petit énervé" sont déja apparus."

Ben quoi, vous n'assumez pas? vous vous sentez culpabilisés? Et ça vous plait pas? Si ça vous fait quelque chose qu'on vous culpabilise, c'est donc que vous vous sentez bien consciemment ou pas un petit peu coupable, sinon, ce genre d'argument glisserait sur vous comme de l'eau sur du teflon...

Il paraît que les français ne sont pas emballés par le duel annoncé. Leur a-t-on demandé leur jugement sur les autres prétendants? Les autres sont pires... Une autre gauche est possible? Dans un remake des Marx brothers, je dis pas, à part ça, no future. Comme d'hab. L'autre gauche, c'est le pays de Candy. Ils rêvent d'un autre monde, ils ne sont pas foutus d'en poser la première pierre. Et pendant ce temps, ils continueront de se faire *******, mais joyeusement, hein, fièrement, on est des purs, nous, on n'est pas des vendus!

Heureusement que la gauche de gouvernement existe...

Vous savez quoi? Tout cela me met en joie. Je suis de plus en plus persuadé que ségooooooooooooolèèèèèèèèèèèèèèèèèène va gagner. Je le sens, je le sais. (j'avais senti la victoire de la gauche en 1997... la veille de la dissolution, à 19h50 pétantes, c'est dire si j'ai du nez) . Au diable les sondages, les polémiques et les coups bas. Si elle va gagner, c'est d'abord pour vous faire chier. Tous. Surtout Anne. Et ce jour là, je serai bien content.

Que d'énergie déployée pour parler de quelqu'un qu'on brocarde et villipende à tour de bras! Taper sur l'autre est toujours plus facile que de défendre son poulain (normal, vos poulains sont tellement nuls, un peu de pudeur...) .

Seb, dans ton grand numéro de "retenez moi ou je fais un malheur" ("pour la 100 000 ème fois, je n'irais pas voter") , tu es bon pour une psychanalyse.

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 16/01/2007

Dites moi si je me trompe: c'est pas parce que je suis grand-père que Val est con?

Comme il dit : "qui ici pourra me contredire? " ( je le mets en Français, car il avait parlé en spinozien)

C'est pas le tout, je vais me coucher car demain, j'amène une de mes petites filles à la danse.

Vous vous en foutez. Bien, merci!

J'ai bien aimé aujourd'hui. Un billet de qualité, des personnes respectueuses et de qualité. Des propos sensés échangés...On peut bien s'envoyer des fleurs sur toutes nos moustaches. Veuillez bien m'excusez Mesdames.

Salut

Écrit par : GPMarcel | 16/01/2007

@ Seb :

C'est pas vrai ? Moi j'y ai pas cru un instant. Je deviends p' etre cinique ? ou désabusé.

De toute façon, le problème est clair, il n'y a pas de pluralisme. Pas de représentation.

J'espère envers n'importe qui de : pas conservateur, pas libéral et pas je roule pour ma paroisse.

Écrit par : ango | 16/01/2007

@ GPMarcel : elle a des moustaches, ta petite fille ?

Écrit par : Bruno Lamothe | 16/01/2007

Il est minuit !

Écrit par : Bruno Lamothe | 17/01/2007

Selon l'instant, je change d'avis concernant mon choix de vote.
Comment pouvez vous être si sûr de vous ?

Écrit par : Philippe, Paris | 17/01/2007

@ bilbo

Comme psy de supérette t'es au top! Tu devrais remplacer Gérard Miller chez Ruquier t'as toutes les qualités requises pour donner la réplique à Steevy et à son QI d'huitre mazoutée.
Mais surtout t'excites pas, la Dé-gelée Royale s'annonce un peu plus chaque jour..

Écrit par : henri | 17/01/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu