Avertir le modérateur

18/01/2007

"Réformes" 12: Le Retour Du Retour Du Retour Du Retour Du Retour Du Retour Du Retour Du Retour Du Retour Du Retour Du Retour Du Retour (Normalement Y En A Douze, Mais Vous Pouvez Recompter)

medium_SeCURITe_SOCIALE.jpg

"Le Monde" publie aujourd'hui, dans ses pages "débats", une tribune assez furieusement novatrice de Michel Pébereau et Bernard Spitz, "coordinateurs des travaux de l'Institut de l'entreprise", en forme de énième remake du célèbre blockbuster patronal: "Des Réformes, Et Vite, Ou Tu Crèves (Dans D'Abominables Souffrances Boursières)".

Ils sont porteurs, c'est le titre de leur (importante) contribution, de cette excellente nouvelle: "Réformer, c'est possible!"

Grâce à qui?

Grâce, notamment, à l'Institut de l'entreprise.

En effet: "Afin de contribuer à éclairer le débat démocratique indispensable, l'Institut de l'entreprise a confié à l'institut LH2 un sondage interrogeant les Français sur une partie des propositions".

Quelles propositions, exactement?

Nos deux coordinateurs ne le disent pas.

(Ils ne précisent d'ailleurs pas non plus comment étaient formulées ces propositions, et les questions interrogeant les Français sur icelles).

Mais bon, je suppose qu'il s'agissait de propositions de l'Institut de l'entreprise?

(Merci, l'Institut de l'entreprise.)

Les résultats de ce mystérieux sondage devraient faire bicher la fraction hyper-libérale du libéralisme hexagonal, puisqu'aussi bien il établit, nous révèlent Michel et Bernard, que "l'opinion française" est, devinez quoi?

"Favorable à des réformes profondes dans la plupart des domaines évoqués".

Or, on le sait: le mot "réforme" a notamment pour fonction, sous la plume de ces gars-là, "de rendre acceptables le démantèlement d'institutions publiques et l'accélération de la "modernisation" libérale", comme l'explique formidablement bien Eric Hazan*.

C'est ainsi (dixit Hazan) que l'ineffable baron Seillière écrivait (déjà dans "Le Monde") en juin 2005: "Seule la mise en place immédiate et accélérée d'un programme de réformes peut rétablir notre situation économique".

Deux ans plus tard, Pébereau et Spitz, dans leur tribune, écrivent exactement la même chose, à quelques mots près, lorsqu'ils énoncent, doctement, que: "Les conséquences de notre démographie sur notre situation économique et financière (...) impliquent des correctifs majeurs dans les politiques publiques (...)".

En somme l'Institut de l'entreprise caquète en 2007 ce que le MEDEF caquetait en 2005.

Seule nouveauté: le fameux sondage LH2, qui révèle, divine surprise, que "les Français sont prêts à accepter des réformes, même de grande ampleur".

Aaaaaaaaaaaalleluïa.

Ainsi: "Près de 70% des Français, y compris une nette majorité de ceux qui sont dans la fonction publique, soutiennent le changement d'affectation des fonctionnaires en fonction des besoins du service, et la prise en compte de leurs performances dans leur rémunération et leur carrière".

Déjà, c'est pas rien.

Ca nous fait quand même deux gros tiers de la population, parmi lesquels une grosse et grasse poignée de ronds-de-cuirs masochistes, qui rêvent, un peu (beaucoup) comme dans un best-seller de François de Closets, de (re)mettre au boulot ces foutues feignasses de fonctionnaires: c'est doux, c'est chaud, merci, LH2.

Et c'est pas fini!

Oooooh non, c'est pas fini!

Tenez: "Même sur le sujet tabou de l'éducation nationale, les Français se montrent plus réformateurs que leurs dirigeants: près de trois Français sur quatre se disent favorables à évaluer régulièrement et publiquement les établissements scolaires; à donner leur autonomie aux universités et à tenir davantage compte, pour leur financement public, de leurs résultats en matière d'accès à l'emploi des diplômés; près de 80% sont aussi pour l'augmentation significative de leurs droits de scolarité, en contrepartie d'un véritable système d'aides pour les familles défavorisées".

Vous avez compris?

Trois Français sur quatre se réveillent la nuit en se disant qu'il est plus que temps de privatiser enfin l'éducation (ex-nationale) de leur progéniture!

De mettre en place une école à, non pas deux, mais soixante-deux vitesses!

EST-CE QUE CE N'EST PAS FORMIDABLE?

Et, je vous le demande: est-ce que vous ne supposez pas que sur un tel sujet, le taux de réformateurs doit monter jusqu'à sept ou huit Français sur quatre, dans certains quartiers populaires?

Bon, je reconnais: tout n'est pas non plus complètement rose, hein, dans les révélations de l'Institut de l'entreprise.

Ainsi: "Les nouvelles frontières de la réforme dessinées par les Français restent encore incertaines sur deux sujets majeurs".

Ah merde, merde, merde.

Salauds de conservateurs.

Y a toujours, chez les Français, vous avez remarqué, ce vieux fond de contre-réforme crypto-inquisitorial qui les empêche de s'abandonner complètement aux délices de la société marchandisée, avec cette (hideuse) conséquence que: "Dès que l'on touche à la carte hospitalière ou que l'on envisage une hausse de la CSG, le rejet est net. Plus grave encore: les retraites".

Nooooom.

Deeeee.

Dieu.

Autant l'énoncer clairement: nous avons là quelques dizaines de millions de sauvages salauds, cramponnés à leurs (scandaleux) avantages acquis (la Sécu, les retraites) comme des fonctionnaires (fainéants) à leurs fauteuils à roulettes.

Les délogera-t-on?

Oui!

(Ouf!)

Nous annoncent Michel et Bernard.

Non par la force des baïonnettes, mais par la?

La pé?

La péda?

La pédagogie.

Bravo.

"Un travail pédagogique est indispensable".

Observent-ils, étrangement lucides.

Indispensable et nécessaire, pour qu'au prochain sondage LH2 pour l'Institut de l'entreprise, les Français, enfin libérés de leur joug marxiste, répondent, massivement, comme un seul homme: "Au cul la Sécu, mort aux salauds de pauvres, n'avaient qu'à se payer une putain d'assurance."

(Pébereau et Spitz le formulent en ces termes, plus délicats: "Les solutions ne seront acceptables que si elles sont globales et équilibrées dans la répartition des efforts nécessaires".

C'est du teck massif, ou je ne m'y connais pas: touchez-moi ça, c'est du 100% patronal.)




* "LQR", par Eric Hazan, éd. Raisons d'agir. Si tu l'as pas lu t'as rien lu.

Commentaires

Preums (enfin j'espère). Mais Seb, arrête la coke ou le tofu, on n'arrive plus à suivre! j'ai à peine eu le temps d'en poster un sur mon blog pendant que tu en postais quatre!

Écrit par : valdo lydeker | 18/01/2007

deuz'

Et tout pareil que valdo !

Comment tu veux qu'on suive ! Stakhanoviste ! Je parie que tu as des stagiaires qui ecrivent tes posts pour toi !

Écrit par : Bruno Lamothe | 18/01/2007

Le Monde, au fait, c'est pas un journal "de gauche" ?

C'est pas ca ?

Écrit par : Bruno Lamothe | 18/01/2007

Séb,

C'était quoi exactement le pb avec mes posts à caractère purement informatif sur la note précédente ??????????????????????????????????????????????????????????

Écrit par : Anne | 18/01/2007

@ Anne
Le problème c'était que j'ai pas non plus vocation à me laisser chier trop longtemps sur la gueule par des accros du clicheton qui viennent tranquillement m'expliquer, exactement comme s'ils n'avaient jamais lu (ce n'est pas ton cas, ni celui d'ango) les dizaines de billets que j'ai balancés ici depuis six mois, que j'évolue à mi-distance d'un philosophe islamophobe et d'un essayiste sarkozyste.
Y a eu, si j'enlève les miens, quelques chose comme 150 commentaires sur le billet "Connard", dont l'intitulé, ma chère Anne-que-j'ai-connue-moins-j'tords-le-nez-sur-les-titres, n'a pas eu l'heur de te plaire, et le moins que je puisse dire est que la plupart n'étaient pas exactement des acclamations: alors quand un gugusse vient me raconter que je fuis le débat ou je ne sais trop quelle sombre connerie, je le vire, assez posément.
Autre chose pour vot'service?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/01/2007

Aaaah, la pé-da-go-gie, c'est devenu le corollaire inévitable de la réformeuh. Dès que j'entends un politique parler de pédagogie, je sais qu'on va se faire bassiner grave des semaines et des semaines d'éditos décomplexistes et de reportages de JT laxatifs.

Pour les retraites, y quand même un truc qui coince grave… c'est l'explosion de la natalité en France qui réduit à néant toutes les projections censées justifier la "réforme" des retraites de 2003. Même un des négociateurs de la CFDT (c'est dire !) a reconnu il y a quinze jours s'être profondément fait entubé par Raffarin à l'époque, à coups de savantes (et fort pédagogiques) études démographiques.

Bon, c'est vrai aussi qu'à l'époque on nous faisait aussi le coup de la pé-da-go-gie antifoulard pour l'union sacrée contre les barbares qui mangent nos retraites.

Écrit par : Pescade | 18/01/2007

Ehhh, c'est vrai ! C'est nous "les pénibles" dont tu parlais ?

Moi je posais une question, simplement une question.

Maintenant, s'il faut jouer les gens biens et dire "quel courage, ce monsieur, je l'aime, je l'adore, son discours est d'une justesse rare", etc. fallait le dire.

Je peux faire aussi du Philippe Val !

Écrit par : Bruno Lamothe | 18/01/2007

Ca me fait penser à ce chanteur qui se fait des couilles en or en vendant des centaines de milliers de disques a des rmistes ou des smicards à des cheminots ou des traminaux et qui nous chantes

"parlons enfin des droits acquis
alors que tout tout passe ici bas
il faudra bien qu'on en oublie
sous peine de n'plus jamais avoir de droits"

Ah les cons ca ose, tout, c'est à ça qu'on les reconnait, il parait

Écrit par : Sar(dou)kozy | 18/01/2007

J'HALLUCINE...

Écrit par : Anne | 18/01/2007

Sans déconner.
(Quant à toi, Bruno, j'ai viré ton commentaire parce qu'il n'avait plus lieu d'être.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/01/2007

@Bruno: Le Monde, c'est ce journal de références aux grands reporters qui trouent parfois des scoops sidérant
(désolée si j'avais déjà posté ce lien ici, avec le rythe de Seb je deviens Alzheimer).
http://www.passeurs.org/valde/index.php?2007/01/10/22-le-scoop-de-l-annee-enfin-du-debut

Écrit par : valdo lydeker | 18/01/2007

Il va de soi que je vous SUPPLIE de lire l'intégralité de la tribune de ces deux allumés.
Ca vaut grave le détour.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/01/2007

Rien compris, j'ai juste dit que Redeker devait passer dans 10 mn à la télé, et ensuite je me suis corrigée car Redeker n'était finalement pas au programme. Je pensais qu'un débat avec ce mec chez Taddéi pouvait t'intéresser, ainsi que d'autres blogueurs. Post (sur le billet "A vos urnes, socialistes !") à caractère purement informatif, donc.

Après je vois pas DU TOUT le rapport avec l'autre billet sur Chavez que j'avoue en effet avoir trouvé très mauvais. Mais je ne suis pas la seule, je crois.

Enfin, les petits coups de ciseaux intempestifs (et ce post-ci va sauter aussi à n'en pas douter), c'est vrai que ça me donne de moins en moins envie de m'attarder...

Si tu veux pas de contradiction ni de critiques (qu'elles soient connes ou moins connes d'ailleurs), bah n'ouvre pas de commentaires ! Tu sera tranquille.

Un vrai blog de stal, quoi.

Attention, ce post sera détruit dans 5mn...

Écrit par : Anne | 18/01/2007

Carrément hors-sujet mais c'est trop bon, l'arroseur arrosé

Le patrimoine de Nicolas Sarkozy et de sa femme Cécilia est probablement au moins deux fois supérieur à celui de Ségolène Royal et de François Hollande. Selon la conservation des hypothèques de Nanterre, le couple Sarkozy a en effet perçu, le 10 novembre 2006, 1.933.130 euros de la vente de l'appartement qu'ils occupaient boulevard Vital Bouhot, sur l'île de la Jatte, à Neuilly sur Seine.

A moins qu'elle ne soit largement gagée par des emprunts, la possession d'un tel logement aurait probablement dû rendre à elle seule les époux Sarkozy redevables de l'impôt sur la fortune depuis de nombreuses années. Or le candidat de l'UMP a fait savoir par la voix de son porte-parole, mercredi 17 janvier, qu'il ne payait l'ISF que depuis un an.

Jusqu'aux années 90, Nicolas Sarkozy était propriétaire, avec ses frères, de plusieurs appartements à Neuilly, notamment avenue du Général de Gaulle et rue Bailly, mais il a vendu ses parts en 1997, vraisemblablement pour acheter celui de l'île de la Jatte.

Contacté par Capital.fr, l'entourage de Nicolas Sarkozy n'a pas souhaité commenter cette information.

© Capital.fr
http://www.capital.fr/Actualite/Default.asp?source=FI&numero=61555&Cat=SOF#end

Écrit par : hors_sujet | 18/01/2007

@ Anne

Et en effet, comme ton allusion à "(mon) ami Redeker" arrivait juste à côté de la vanne à deux balles d'ango sur mon (autre) ami Bruckner, et venait après ton commentaire, disons contrasté, sur le billet "Connard", je l'ai pris au premier degré.
Pauvre de moi.
Mille excuses si je me suis trop formalisé.

Pour le reste: "Si tu veux pas de contradiction ni de critiques (qu'elles soient connes ou moins connes d'ailleurs), bah n'ouvre pas de commentaires ! Tu seras tranquille"?
J'ai déjà répondu à ça: j'ai passé une loooongue partie de ma journée, ça tombe assez bien j'étais kéblo chez moi, à me faire latter la gueule sur le thème putain-on-dirait-un-éditorialiste-du"Point", ce qui a, tu le devines, le don de m'exaspérer!

Bon, fin de l'histoire: j'ai encore à m'occuper de quelques koulaks.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/01/2007

- "Trois Français sur quatre se réveillent la nuit en se disant qu'il est plus que temps de privatiser enfin l'éducation (ex-nationale) de leur progéniture!"

Ou l'art de déformer la noble pensée de notre noble peuple. Car quand même, 3/4, j'ai du mal à y croire. A mon avis les 3/4 de Français voulaient en fait répondre "oui" à la question "voulez-vous que les établissements publics ressemblent à des écoles privées?" (peinture fraîche, possibilité d'apprendre le Quechua en seconde langue, équipements et corps enseignants opulents, etc).

Ou alors on est vraiment foutus et je vis dans un pays de cons.

Écrit par : glomp | 18/01/2007

Boutin elle est chim' cette affiche de la CNT ? C'était la grève de l'équipe graphistes-créa aux vignolles ou quoi ?
Le slogan est bidon, on dirait que c'est Johnatan, 6 ans d'Issy les Moulineaux, qui l'a écrit. Les couleurs sont pas mieux, pas identifiable CNT en tout cas. Y aurait pas eu le sigle dans le coin j'aurais jamais deviné.
A moins que ce soit une affiche de la CNT AIT,dans ce cas là... ;-)

PS: hors sujet mais Sébastien, n'oublie pas que le premier partenaire commercial de Chavez l'anti-impérialiste ca reste les USA (d'où je t'écris d'ailleurs). Donc bon sa révultion bolivarienne ca fait un bail qu'elle a un brin trahi sa "cause". Mais d'accord avec presque 100% de tes billets ceci dit.

Écrit par : Webster | 18/01/2007

"les USA (d'où je t'écris d'ailleurs)"
C'est toujours les meilleurs qui partent les premiers...
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/01/2007

Et oui que veux-tu, c'est ca d'aller derrière les lignes ennemis!
Sauf que faut bien revenir un jour et qu'ici aussi (et malgré le portrait que peuvent nous dresser tout les médias français depuis la brouille Chichi-W) y a des syndicalistes, des activistes féministes & LGBTA , des profs de facs anars et des jolies filles au yeux bleus (enfin surtout une...)

Pas plus d'infos sur cette affiche super pas belle?

Écrit par : Webster | 18/01/2007

Dix-neuf'zzz !!!
Ha ha ha !

[ 200 réponses au post sur Chavez..
2 posts depuis.
Plein de réponses de partout.
Même pas le temps de faire mon Alain Duhamel sur Marie-Ségolène.
ça va trop vite !... ]

Bonne nuit à tous.

Écrit par : Clarence | 18/01/2007

"Pas plus d'infos sur cette affiche super pas belle?"
Nan.
Pécho sur le net.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/01/2007

Ca fait quelques jours qu'on entend à nouveau la petite musique de la réforme "inévitable", "nécessaire", "toujours retardée jusqu'à aujourd"hui" etc.

Mais comme par hasard, quand on creuse un peu, ce sont toujours les mêmes recettes qu'on nous ressert. avec toujours les mêmes conséquences, surtout pour les plus faibles.

Mais si on changeait d'assiettte pour calculer les cotisations? Calculer celles-ci ne serait-ce qu'en partie sur la valeur ajoutée des entreprises, ou sur la part d'automatisation, etc.
Hamainonmaisnon disent d'un coup les mêmes qui nous enjoignent de nous restreindre.

Gros foutage de gueule sur un sujet compliqué à expliquer.
J'y reviendrai un jour.

Bonne journée à tous.

Zgur

Écrit par : Zgur | 18/01/2007

@ seb

tu n'as rien d'autre à nous mettre qu'une affiche de la CNT

ces tondus aux grosse groles assoifés de binouse...

beurk

Écrit par : jeanmarc | 18/01/2007

Un peu simpliste comme post encore... traiter le MEDEF de caqueteur, au mépris de la complexité de l'entreprenariat Français, pour mieux traiter l'Institut de l'Entreprise de caqueteur et condamner le sentier lumineux de la réforme néolibérale.... blablabla... naaaaaaaaan........ je déconne.

On dirait un edito de CQFD aujourd'hui...c'est un compliment !!!

Écrit par : Thau | 18/01/2007

mwwarrrfffffffffffffff ouf ça fait du bien de se marrer comme ça! merci seb!

et comme les commentaires ne sont plus ouvert sur le billet précédent:
merci pour les vilains gauchistes comme nous en errance au PS social libéral actuel!
par contre pour ton interrogation de fin j'ai une réponse:
j'ai pêche ce jour là

Écrit par : enzo d'aviolo | 18/01/2007

J'l'aime bien cette affiche CNT ....

"Près de 70% des Français, y compris une nette majorité de ceux qui sont dans la fonction publique, soutiennent le changement d'affectation des fonctionnaires en fonction des besoins du service, et la prise en compte de leurs performances dans leur rémunération et leur carrière".

J'suis fonctionnaire, et bien dans mon ministère c'est pas vraiment ce qu'on pense.
Ce serait même tout le contraire :
- mobilité à l'ancienneté
- à échelon égal, même rémunération pour tout le monde

Il serait temps qu'on interdise de dire des conneries dans les journaux.

Écrit par : Philippe, Paris | 18/01/2007

Je viens de lire "Réformer c'est possible!", article du QVM , édition du 18.01.07

Pébereau et Spitz sont en forme. Le Boucher nous le confirmera, certainement Samedi. Mais ne soyons pas pressés! Il est fort probable qu'en page Littéraire, on nous vante quelques pages bien senti de leur bouquin : " C'est possible, voici comment?"

Un livre de cuisine, clefs en main. Ca me rappelle les Nuls avec Hassan Céef (je ne suis pas sur de l'orthographe) tout est possible.

Dans leur article, outre les remarques qui ont fait le billet de Seb et auxquelles j'adhère tant sur le fond que dans l'humour n'en déplaise...j'ajouterai deux remarques.

1- L'institut LH2 (anciennement Louis Harris) mais LH2 a une odeur de TNT qui bouscule les autres instituts dits de sondage...
Donc LH2 dit avec Pébereau "...une majorité, à gauche comme à droite". S'agissant de la gauche, j'ai besoin de repères.
Si c'est gauche Ségo, c'est la droite.
Si c'est gauche Sarko-Jaurès, c'est la droite

Qu'on me dise, et qu'on dise "...une majorité à droite et à droite..." conviendrait mieux.

2- Que veut dire: " accélérer le rythme de la modernisation."
Que veut dire "moderniser un Etat" ?

Si c'est dire le mettre aux normes: OMC, OCDE, FMI etc...là, je comprends.
Mais est-ce moderniser que de le rentrer dans des normes estampillées Mondialisation Ultralibérale?

Là, MM Pébereau et Spitz, demandez à LH2 de faire un sondage, si oui ou non on veut se faire en****.

J'ai comme l'impression qu'on va redire NON, même si Pimprenelle demande, non pas un sondage, mais un réferendum en 2009.

Certains vont dire, je mélange.

Je n'en suis pas si sur.

Écrit par : GPMarcel | 18/01/2007

je crois que Michel et Bernard ont abusé du pipotron.
http://artefact.club.fr/pipotron.htm
Et je m'étonne qu'ils n'aient pas cité la Finlande, rapport à la fonction publique d'éducation.... la Finlande, nouveau dada des réformistes LMD, pensez, un pays où l'instruction est privatisée, 100% des gamins jusqu'au bac sans jamais redoubler dans des écoles qui choisissent élèves comme profs et tant pis pour toi si t'es dyslexique ou mathématiquement pas doué, y a personne qui voudra de toi à l'université... etc.

Écrit par : Penny | 18/01/2007

@ jeanmarc
"ces tondus aux grosse groles assoifés de binouse..."
Ben voyons.
Non: j'ai pas mieux.
Bien au contraire!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/01/2007

Soyons précis. j'ai oublié de vous donner les coordonnées du bouquin en question, pour les ceux qui veulent se faire mal ce week-end.

Collectif Institut de l'Entreprise:
Michel Pébereau et Bernard Spitz -C'est possible ! Voici comment…- Lettre ouverte à notre prochain(e) président(e), Robert Laffont

faute d'orthographe dans mon commentaire.
..quelques pages bien senties...(et non, bien senti)

Écrit par : GPMarcel | 18/01/2007

Aujourd'hui :
Grand Barnum au PanthéonàParis !

L'Ordre du Jour :
S'Auréoler Ostensiblement du Courage
de ceux qui n'ont jamais fait de bruit
et ont fait seulement ce qu'ils pensaient être juste.

Grand Discours (pour l'occasion) De MonsieurLePrésidentChirac !

Tous nos gouvernants vont y aller de leur petitrefrain
tandis qu'ils sont bien heureux de laisser la presse et les médias
dedans les filets des industriels et de leurs amis reformateurs.

Écrit par : Titi | 18/01/2007

Une autre Réforme à entreprendre.

Selon le théorème de JM Aphatie, grand poseur de questions (écoutez-moi, j'ai quelque chose à me dire) de RTL, sur son blog de ce matin, à savoir:

"Rappel de cette règle d'airain de la V° République. Premier tour de l'élection présidentielle de 2002: seize candidats, un record. Abstention: onze millions et demi, un record. Plus il y a de candidats, plus il y a d'abstentionnistes. Une règle tellement simple à comprendre que personne n'en parle jamais."

nous pouvons poser en postulat (quelque chose de vrai) :

Que trop, c'est trop.
Que 2 candidats seraient mieux!
Que la démocratie serait sauver car tout le monde voterait!

Sonnez buccins, sonnez trompettes, tapez tambours... Centurion Aphatie a parlé.

C'est tellement simple.

Y'a plus simple. Plus de vote. Ils n'ont qu'à choisir, eux. Du temps gagné. Des forêts sauvées. Des journalistes aux champs. Des réformes assurées.

Voilà.

Écrit par : GPMarcel | 18/01/2007

"Seize candidats"
et
un seul journalisme servile.

Une règle tellement simple que personne n'en parle.

Écrit par : Titi | 18/01/2007

ARNAUD MONTEBOURG REJOINT L'OPPOSITION BOLCHEVIQUE !

Écrit par : Pescade | 18/01/2007

Je suis un affreux marxiste révolutionnaire:

- J'en autant rien à foutre de la dette de l'Etât, des réformes inévitables, du problême des retraites qu'eux de la précarisation des actifs, du chomage et de de la souffrance sociale des français...

- Donc je dis sur ces questions aprés moi le déluge, de toute façon on y gagne rien à toutes leurs "réformes" si on n'a pas de ronds c'est çà qu'il faut retenir hein!...dont acte!

Écrit par : Chevillette | 18/01/2007

MonsieurPescade,

vous êtes bien souvent lumineux
seulement

j'avoue que votre dernier cri est obscur.

Je peux en savoir davantage siouplé.

Écrit par : Titi | 18/01/2007

Google est ton ami Titi

Écrit par : Pescade | 18/01/2007

@ Pescade

Ami, du contenu, des sources:

PARIS, 18 jan 2007 (AFP) - La candidate socialiste à l'Elysée Ségolène Royal a déclaré jeudi à l'AFP que son porte-parole Arnaud Montebourg est "suspendu", et qu'il ne parlera plus en son nom "pendant un mois", à la suite de ses propos mettant en cause son compagnon François Hollande.
ms/db/ds

J'espère qu'Arnaud aura eu le temps de négocier ses indemnités de licenciement.

On parle d'une location à un prix fort intéressant d'une certaine maison sise au-dessus de Cannes de 120 m2 avec piscine...En surface, c'est combien de Gaymard!
J'ai plus souvenance

Écrit par : GPMarcel | 18/01/2007

Enfin, non, pas encore. Pour l'instant c'est l'AFP ton amie

Écrit par : Pescade | 18/01/2007

Crotte, en fait c'est Reuters

PARIS (Reuters) - Arnaud Montebourg, porte-parole de Ségolène Royal pour la présidentielle, a présenté sa démission à la candidate PS après ses propos tenus mercredi dans une émission de télévision sur Canal +.

Écrit par : Pescade | 18/01/2007

Ainsi vérifions-nous le VPC (vieux proverbe chinois) qui dit, en gros:
"Mieux vaut compter des Noirs
Du côté de Montpellier
Que de parler de François"

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/01/2007

Rien dessus Google
sur Montebourg -
rien dans tous les cas de lumineux.

MonsieurPescade
esspliquez un chouilla au pauv' Titi.

Écrit par : Titi | 18/01/2007

Super

Guerre des communiqués : SUSPENDU ou DEMISSIONNAIRE

PARIS (Reuters) - Arnaud Montebourg, porte-parole de Ségolène Royal pour la présidentielle, a présenté sa démission à la candidate PS après ses propos tenus mercredi dans une émission de télévision sur Canal +.

PARIS, 18 jan 2007 (AFP) - La candidate socialiste à l'Elysée Ségolène Royal a déclaré jeudi à l'AFP que son porte-parole Arnaud Montebourg est "suspendu", et qu'il ne parlera plus en son nom "pendant un mois", à la suite de ses propos mettant en cause son compagnon François Hollande.

Merci les agences.
On s'en fout.

Arnaud, il y a une place pour toi, si tu fermes ta gueule et si tu aimes la pêche.
On n'est pas chien.

Écrit par : GPMarcel | 18/01/2007

MonsieurPescade

une bonne petite dernière vérif n'est pas notre ami à tous
à ce que je vois ;)

Écrit par : Titi | 18/01/2007

Total hors-sujet, mais sans doute plus profond


http://www.protection-palestine.org/article.php3?id_article=4381


http://www.protection-palestine.org/impression4372.html

Écrit par : Pescade | 18/01/2007

Et qu'est-ce qu'il a dit le Nono pour rejoindre l'opposition bolchévique / se faire suspendre / démissioner ?

L'émission de télé sur Canal, c'était les Guignols ?

Très joli VPC, m'sieur Fontenelle. Que d'éruditude !

Écrit par : IznoPreum's | 18/01/2007

Mais, au fait, et je pose une question idiote...

le nono en question, il était pas allé clamer dans Arret Sur Images (ASI) que non, plus jamais on ne l'y reprendrais a aller dans des émissions mélant politique et humour ? Mmmmm ? Au fait ?

Écrit par : Bruno Lamothe | 18/01/2007

Montebourg était chez Denisot (avec la roquette Nadine Morano qui a du boire du petit lait), à la question "Quel est le principal handicap de Ségolène Royal ?", il a répondu "François Hollande"… et a ensuite sorti les avirons de toute urgence : "c'était pour rire".

Écrit par : Pescade | 18/01/2007

Euh.
Je vais être complètement hors-sujet, je préviens illico (ben voui, les commentaires sur le post sur Chavez sont fermés, alors on s'adapte^^).
Je viens juste de lire le post sur Chavez (je me suis tapés aussi une partie des commentaires).
Bon, ben je crois que c'est important de dire que c'est un post important. Why? Parce que même si on appréciait jusque là (enfin du moins, avec le bémol "on appréciait ce qu'on savait de ce qui se passait au Venezuala, sans savoir jusqu'à quel point c'était fiable) son action en faveur du peuple venezuelien, ben il y a un moment ou il faut savoir prendre du recul et se dissocier d'une personne qui prend un chemin boueux.
Or, quand un président en exercice recoit un autre président ayant tenu des propos antisémites, et ne fait manifestement aucun reproche à celui-ci, on ne peut pas laisser passer.
Oui c'est trés trés décevant, c'est même désespérant. C'est dur de descendre de leur piédestal les idoles, les modèles ou les gens qu'on admirait mais, à moins de ne vouloir finir comme les autres connards qui nous abreuvent de leur abscence de principes à longueur de journée, on se doit de réfléchir autrement.

Et donc, j'en reviens au but de mon commentaire HS: le post me semble trés important, parce qu'il est une preuve (si tant est qu'il en faille hein, et puis y en d'autres mais n'importe) qu'on peut etre véritablement à gauche sans compromission, sans dérives.
Demain, quand un néocon viendra beugler en clamant "ouais vous les gauchisses, vous étiez aveuglement pro-Chavez, au point de.." et bien on pourra tranquillement répondre: "eh ben non ducon, il faut avoir le courage de ses convictions et en l'occurence, ca veut dire ne pas soutenir quelqu'un qui recoit un antisémite".

Je pense que beaucoup de gens vont chercher des excuses à Chavez parce qu'inconsciemment, on se dit plus ou moins "merde, si Chavez déconne à ce point là, ca veut dire qu'il faut jeter le bébé avec l'eau du bébé, et donc les luttes sociales avec". Mais pas du tout. Les compromissions de Chavez ne regardent que lui (tant pis pour lui) et ne disent rien de la légitimité des luttes sociales au Venezuela et ailleurs.

J'éspères que sur tout les blogs vraiment de gauche, on continuera à voir les gens prendre de telles positions difficiles, mais indispensables, parce que s'il y a une chose qui devrait différencier la gauche de la droite, c'est entre autre cette rigueur/honneteté intellectuelle.

Allez, courage!

Écrit par : Incanus | 18/01/2007

Merci Pescade.

Ben...j'ai beau être ouvert d'esprit (du moins le prétendre), faut reconnaître que les propos de Montebourg sont proprement inacceptables.
Sa démission serait la moindre des choses.
Ce qu'il a dit est très, mais alors très très grave : il s'agit ouvertement d'un crime de lèse-majesté.
On en a exécuté pour bien moins que ça.
Quel vent de folie a bien pu lui traverser l'esprit ? Vous vous rendez compte, non mais vous vous rendez vraiment compte ?
Il a osé sortir une vanne.

Si ça c'est pas faire le jeu de la droite et de l'extrême-droite...
Je suis effondré. C'est la fin de la démocratie.
Un crime aussi odieux ne peut pas, ne doit pas, rester impuni.

Écrit par : IznoPreum's | 18/01/2007

c'est pour l'autre post mais bon comme il est vérouillé (HALTE A LA CENSURE BOURGEOISE :-)) )
bon mon seb... le contraire m'eut étonné... quoiqu'elle aurait dit sur l'europe à partir du moment où elle n'est pas en complet accrord avec toi... c'est une traitre à la cause :-)
mais comme il y a aussi des bloggeurs ouisites et de gauche : http://marc.vasseur.over-blog.com/article-5301370.html

ma modeste participation au débat sur l'europe.

Écrit par : Marc | 18/01/2007

Et si on faisait, sur VLF une réunion à thème participatif avec une participation effective des courants alternatifs Royal droite et Royal droite-droite pour savoir, si après le crime de lèse majesté et là, je rejoins dans les fondamentaux l'analyse objective et subtile d' IznoPreum's, pour savoir donc

si on doit raccourcir ou pas le nono, le pourfendeur des neus-neus, le Don Quichotte de la politique.

Il vient d'être bouté hors sa Rosinante et ne chevauche plus que les affres de la disgrâce.
Il va retravailler sa 6° Constitution afin d'abolir DEFINITIVEMENT la royal-ôtée.

Tout compte fait, je lui retire sa carte de pêche s'il ne vote pas Moustaches Ackbar.

Écrit par : GPMarcel | 18/01/2007

@ Titi,

Not'e Président,

Tu m'escuses, j'ai parlé, bien évidemment en ton nom, je ne t'ai pas consulté, ni en ai parlé au staff. Mais tu comprends, la sieste m'attend.

J'admettrai, volontiers, que tu me mettes au coin, les mains sur la tête...sans bonnet d'âne (c'est pour Sancho) et que tu me demandes de réciter à haute voix:

Quel est le principal handicap de Titi ?", GPMarcel a répondu "François Hollande"…

Ca irait...?

Écrit par : GPMarcel | 18/01/2007

@ Seb
bravo, comme dab

pour Montebourg, petite hypothèse, sous forme de question (hou hou les spécialistes du pS zêtes là?)

peut-on penser qu'il s'est volontairement sabordé pour quitter un navire qui ne comble pas ses ambitions, ou qu'il pense moins fringant qu'il n'y paraît , ou pour sceller d'autres alliances?

Où va-t-on le retrouver, le Nono, maintenant?

Après tout les carottes sont loin d'être déjà cuites.

Écrit par : céleste | 18/01/2007

"Quel est le principal handicap de Titi ?", GPMarcel a répondu "François Hollande"… "

GPMarcel, laisse-moi te dire sérieusement - et même avec un grand esprit de sérieux - que je ne peux pas te suivre sur ce chemin dangereux, sur ce sentier des compromissions qui mène à l'avenue des renoncements et in fine (Cognac pour moi, merci) à la fin de la démocratie.
Oui, je le dis : non !
On ne peut pas rire d'un crime, on ne peut pas rire d'une vanne.
On ne peut pas rire du rire.

J'espère que la sanction exemplaire qu'aura à subir Montebourg te fera prendre conscience de la gravité de ton acte pastichatoire (4 doses d'eau pour 1 dose de pastiche).

Écrit par : IznoPreum's | 18/01/2007

@ IznoPreum's

....renoncements et in fine - naboléon- ( car ça, ce n'est pas une compromission )bien sur. Talonnettes va!!

Vous en mettrez deux, patron! Merci, ça aide à digérer.

Zut les jeunes! Ma sieste!
Le premier qui entend Lang faire de la linguisto-sémantique avec double axel freudien, m'appelle.

Là, je peux interrompre le ronflement.

Écrit par : GPMarcel | 18/01/2007

Sur le même sujet (la destruction de l'Etat social ou de ce qu'il en reste, pas des aventures de Pimprenelle au pays des petites phrases dont on se contrefout), voir aussi dans les Echos du jour (lecture par obliglation professionnelle, promis juré!) la brêve sur la sortie du dernier bouquin de Parisot-MEDEF intitulé, tenez-vous bien "Besoin d'air"! A qui le dit-elle! "Réformes" et dépérissement de l'Etat (pas au sens marxiste, plutôt du style "moins de tout sauf des flics") au programme.
Je propose un grand concours de titres alternatifs: pour moi c'est tout trouvé, ce sera "Manque pas d'air, les recettes du code du travail à l'étouffé".

@ incanus
"ne fait manifestement aucun reproche" Sans blague, t'étais sous la table, t'as tout entendu? Ou p'tet ben que le Chavez il lui a dit à Armanimachin qu'il poussait un peu trop mais qu'il sait à qui profiterait une mise en cause publique de l'Iran à travers celle des propos délirants de son Président....

Écrit par : EBERHARD | 18/01/2007

Seb c'est bientôt la dépression, je suis allé sortir le poisson rouge, la mer est belle et je trouve deux billets. Sur celui là tu fais fort déjà que sur le mien je demande la mise en examen des présidents de la république française et des ses ministres associés, pour crime contre l'humanité.
Et toi là encore plus vache, c'est vrai là c'est vache, tu demandes carrément aux syndicats
Où avez-vous mis nos sous. Comme les prélevements sont obligatoires et tu vas en prison si tu refuses de payer, ils doivent nous fournir les comptes depuis 1945.
En gros. Pour le détail on a les logiciels open source qui faut. Et surtout ne France il y a une loi d'obligation d'assitance.
Ha toutes les notes étaient avec les dossiers contre l'UDF dans le musée de Caen qui a brûlé. Ha zut c'est doublement pas de chance.

Écrit par : martingrall | 18/01/2007

Vu dans le Politis de ce matin : Pauvres patrons suédois ...
C'est juste une brève, en gros Politis nous apprend qu'en Suède aussi les patrons ne sont pas contents et veulent des réformes. En effet bien qu'à la tête de multinationales, les pauvres sont moins bien payés que leurs homologues étrangers.
Le mieux payé ne touche que 3,5 millions d'euros !!!

La Laurence Parisot du MEDEF local s'est donc plaint au gouvernement (de droite).

Réponse du gouvernement : messieurs un peu de "retenue" !

Conclusion de Politis : "Un autre monde ...."


Je parie que ce genre d'info ne fera pas beaucoup de bruit dans la presse. Pourtant il nous la ramène souvent sur le modèle des pays scandinaves ...

Écrit par : Philippe, Paris | 18/01/2007

ha zut je n'avait pas tout lu, pour l'école c'est tout pareil. la démocratie a un prix. c'ets pas le même du côté du tiers Etat.
Allons-Enfants.....
Avant que cela ne devienne subversif.

Écrit par : martingrall | 18/01/2007

Ouais, intéressant, l'évènement Montebourgeois.

On lui demande de ne plus être le porte-parole de Mademoiselle Marie-Ségolène Royal, parcequ'il a sorti une vanne à laquelle il a ri tout seul (il a donc "rigolé des genoux", comme diraient nos amis vendéens), mais quand Frêche sort une non-vanne ... on ne lui demande rien (et il s'auto-exclut tranquille).

Écrit par : glomp | 18/01/2007

Mais pourquoi ne veux-tu pas de réformes ? Puisqu'on te dit que c'est bon pour ce que tu as !
Parce que même la présentation des faits est erronées !

Grande forme ! Bon article…
:-)

Écrit par : filaplomb | 18/01/2007

Yo.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/01/2007

Encore une Réforme,

Dans la rubrique on réforme bien les chevaux on vient d'apprendre que Montebourg a été conduit a l'abattoir .

En réaction la bourse de Paris a perdu 0,12% en bois de clôture.

Pas cher le cercueil de Nono.

Seul un certain Frêche de Mont****** était à l'enterrement . Il n'a pas voulu faire de déclaration.

Dans les coulisses du champ de course François B*****, prétendant a dit qu'il le regretterait car il aime bien les chevaux.

Nous étions en direct de Vincennes où 101 000 turfistes (évaluation du Ministère de l'Int. et de l'UMP ou PMU (tiens!!!) assistaient sur des écrans géants à la cérémonie.

A vous les studios de haut standing assujettis à l'ISF.

Écrit par : GPMarcel | 18/01/2007

Et je crois qu'à 00.00 nous allons devoir, ne serait-ce que par mauvais esprit, revenir un peu sur la mésaventure d'Arnaud Montebourg?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/01/2007

arrivé trop tard pour exprimer, sur le bon post, ma satisfaction de voir au moins un supporter de Chavez de moins en France.
Et comme ce supporter n'était pas le moins virulent du lot, l'exercice n'en est que plus louable.

Bravo.

sur le post du jour, juste un point sur les régimes spéciaux de retraite. La plupart d'entre eux sont financés à peu ou prou 80% par le régime général.

--> quand un retraité du gaz ou de la sncf touche 100 euros, son régime (et donc les cotisations de ses ex-collègues) n'en verse que 20, le reste est versé par le régime abondé par les salariés. Lequel régime est -largement- déficitaire (pas uniquement du fait des régimes spéciaux, mais un peu quand même). Et donc on demande aux salariés concernés de travailler plus et cotiser plus pour combler ce gouffre.

Ne trouvez-vous pas que demander des efforts aux salariés, qui n'ont rien de nababs et ont comme seul avantage d'être nombreux, sans demander les mêmes aux bénéficiaires des RS, soit un poil dégueulasse ?

Écrit par : xolotl | 18/01/2007

@ xolotl
Moi basique.
Moi commencer par prendre (un peu) argent riches pour donner pauvres.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/01/2007

A propos des réformes et du PS : Je reste fondamentalement persuadé que la volonté farouche de sortir notre pays de la crise entraîne une mission somme toute des plus exaltantes pour nous : l'élaboration d'un programme plus humain, plus fraternel et plus juste.

Écrit par : Gyhelle | 18/01/2007

Suite :

En fait , la conjoncture actuelle oblige à la prise en compte encore plus effective d'un plan correspondant véritablement aux exigences légitimes de chacun.

L'effort prioritaire en faveur du statut précaire des exclus doit prendre en compte les préoccupations de la population de base dans l'élaboration d'un plan correspondant véritablement aux exigences légitimes de chacun.

Et c'est en toute conscience qu'il faut l'aspiration plus que légitime de chacun au progrès social oblige à la prise en compte encore plus effective d'une valorisation sans concession de nos caractères spécifiques.

Et ce n'est certainement pas vous qui me contredirez si je vous dis que la situation d'exclusion que certains d'entre vous connaissent a pour conséquence obligatoire l'urgente nécessité d'un plan correspondant véritablement aux exigences légitimes de chacun.

Par ailleurs, aujourd'hui, l'acuité des problèmes de la vie quotidienne doit s'intégrer à la finalisation globale de solutions rapides correspondant aux grands axes sociaux prioritaires.

Écrit par : Gyhelle | 18/01/2007

@ Gyhelle

De cul, tu écris comme les scribouillards de ministre (inversion adjectif et substantif, effet d'annonce...)

C'est de l'art mon vieux.

D'où as-tu tiré ces excellents paragraphes...?

Écrit par : GPMarcel | 18/01/2007

Houuuulà.
Y en a qui abusent grave du pipotron - et ça donne un truc un peu moins creux que les déclamations de Marie-Ségolène Royal à Toulon.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/01/2007

GPMarcel,

Rien de croustillant malheureusement, ça vient de là :
http://www.presidentielle-2007.net/generateur-de-langue-de-bois.php

Mais c'est tellement beau et réaliste que j'ai voulu le partager avec vous.

Écrit par : Gyhelle | 18/01/2007

Dans le Canard d'hier à propos de la bévue de François sur les impôts:

De Pierre Rebsamen, directeur de campagne de Mme Royal et accessoirement numéro 2 du parti: "Dès lors que François a lancé un chiffre de 4000 euros, tout le monde a eu l'impression d'être concerné".
Il a du faire plaisir aux quelques millions de Français qui touche le SMIC ou moins (pour ceux qui ont du travail bien sur)! C'est fou comme dans les hautes instances du PS ont est en prise avec la réalité sociale du pays!

Toujours dans le Canard et pour pas faire de jaloux. Ya pas de raison.
Zétaient pas 50000, pas 40000, pas 30000, mais à peine environ 25000 dévots ont assisté au sacre de Sarkoléon. C'est comme pour le score de l'élection, si le chiffre de 98,1% est incontestable, ce qu'ils ont oubliés de préciser à l'UMP et ailleurs, y compris chez LLM , c'est qu'il n'y avait que 69,06% de votants. C'est nettement moins glorieux!

Donc si je résume, cela ne va pas terrible, terrible, chez les deux favoris pour le second tour. Finalement on risque de bien se marrer le soir du premier tour...

Écrit par : Henri | 18/01/2007

C'est bien l'impression que ça me donnait. Sciences Po Ena 3° langue avec en première bien sûr Polytechnique.

Après avoir pesé tous les tenants et les aboutissants des assertions que tu nous as exposées on peut dire, à l'heure actuelle que les conséquences tant économiques, culturelles, sociales qu'électorales de celles-ci seront la clef de voûte tant souhaitée par le peuple d'une réforme globale et maîtrisée.

Pas mal, j'suis content de moi.

Merci

Écrit par : GPMarcel | 18/01/2007

@Xolotl

C'est marrant mais tu pourrais peut être indiquer d'où tu sors tes chiffres.

C'est un mec au troquet du coin, entre le cinquième et le sixième pastagua qui t'as affranchi sur ce scandale des régimes spéciaux?

T'as lu ça sur le site de "liberté cherie"? Je sais pas.

Parce que sinon il y en a un de site c'est l'observatoire des retraites.
Allez je suis pas fumier, je te file même un lien direct où c'est que tu vas apprendre plein de truc sur les noms des différents régimes, en t'appliquant tu pourras même savoir qui c'est qu'est-ce et qui pait quoi à qui au titre de la solidarité (ou du foutage de gueule, mais ça faut tout lire et c'est écrit en petit, mais il y a une fonction zoom sur les pdf).
Et là tu te rendras compte que les payeurs sont pas forcément ceux qu'on croit.

http://www.observatoire-retraites.org/observatoire/rubriques/chiffres/lorc3/lorc3.pdf

Alors, autant on peut comprendre que les privilégiés paient pour les paysans et employés du secteur agricole, dans un pays où l'action politique des quarantes dernières années a consisté à moderniser le secteur, ce qui conduit de facto à réduire le pourcentage de population active et donc le ratio actifs/inactifs, autant on aimerait que les artisans, commercants et professions libérales, qui bénéficient des transferts, la ramènent un peu moins.

Ils ont minorés leurs revenus pour payer moins de charge. OK, pas de problèmes.

Maintenant, si ils pouvaient se la fermer, je n'ose dire par décence.

Et toi, si tu pouvais retourner te la jouer sur désir d'avenir ou sarko.fr...

So long

Écrit par : Pas lolo | 18/01/2007

C'est long, c'est lourd et c'est relativement vieux (1). Tu pourrait nous expliquer ce qu'ils racontent dedans ?


(1) Non en fait c'est que je suis la dernière des feignasses.

Écrit par : Gyhelle | 18/01/2007

Au fait vous êtes au courant du soutien de bernie bonvoisin à Brayrou ?

Écrit par : Gyhelle | 18/01/2007

@gyhelle

So sorry,

Tu voudrais avoir une idée de l'état des régimes de retraite,

mais t'as pas un quart d'heure pour faire un aller retour entre les 25 pages du rapport,

tout ce qui a de synthétique.

No comment

Écrit par : Pas lolo | 18/01/2007

j'en tire une conclusion : il faut faire preuve de pédagogie et apprendre aux futurs sondés la langue de l'Institut de l'entreprise (parce qu'apprendre à cette dernière à interpréter les réponses en fonction des distorsions de langage c'est peine perdue).
une autre en passant : je devrais faire de la pédagogie auprès du maître des lieux et d'Enzo contre la pêche à la ligne, mais ne me sens pas de force

Écrit par : brigetoun ou brigitte celerier | 18/01/2007

Sur Arnaud Montebourg, quel pied! L'entendre se faire moucher par celle qu'il nous a vendu comme la reine des réformatrices... Trop tard, Fabius est retourné à Quevilly-le-Grand. Et en plus, c'est pas lui qui nous disait il y a 9 mois chez Schneidermann qu'il ne fallait pas aller dans des émissions de télé de merde? Une jolie fleur dans une peau de vache...

Écrit par : Frédéric Supiot | 18/01/2007

C'est pas gentil de se moquer.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/01/2007

Montebourg, il a pas des listings du P.S à donner aux journalistes si on le réintégre pas!!! Etonnant qu'il n'y est pas pensé!

Mais Arnaud, on te l'avais dit quand une nana est déja prise la stratégie du meilleur copain çà marche pas toujours....

Écrit par : Chevillette | 18/01/2007

Bon les jeunes, on essaye de jouer a un nouveau jeu : on ne cite aucun gros mot : pas bayrou, pas montebourg, pas Sarkozy,pas Royal, pas Freche, pas Hollande, pas Chavez (qui vient de se faire voter les pleins pouvoirs... superrrr ), etc. etc.

On peu parler de Seb, et de la nouvelle droite !

Écrit par : Bruno Lamothe | 18/01/2007

Sans déconner si Chavez se présente ici, je vote direct pour lui dès le 1er tour.

Il a beau être aller voir le meurtrier iranien il est beaucoup moins grave que la Royal qui n'a rien à dire sur les droits de l'Homme (juste qqs remarques sur les droits humains) quand elle va en Chine, ou ...

Et puis d'abord qu'est-ce qu'il vient de faire le Chavez concernant son vote des pleins pouvoirs ?

Écrit par : Philippe, Paris | 18/01/2007

@Bruno
Tu écris : " Chavez (qui vient de se faire voter les pleins pouvoirs... superrrr )"
Je ne suis pas au courant. Qu'est-ce qu'il a encore fait le Chavez ?
Si il a encore fait une connerie, je promets d'essayer arrêter de le trouver mieux que Bush, Chirac, Poutine, Sarkozy, Royal, ...

Écrit par : Philippe, Paris | 18/01/2007

@ Philippe :

1) On avait dit pas de gros mot...

2) Chavez est une grosse déception, un point c'est tout. Ce n'est plus un démocrate. Il prend les pleins pouvoirs et décide de soutenir l'Iran, je suis désolé, il a beau etre un bon dirigeant, ce n'est plus un démocrate...

Écrit par : Bruno Lamothe | 18/01/2007

(AFP) Le parlement du Venezuela a accordé jeudi les pleins pouvoirs pendant 18 mois au président anti-américain Hugo Chavez pour lui permettre de conduire la "révolution socialiste", une semaine après son investiture pour un nouveau mandat de six ans.

Les députés, tous acquis au chef de l'Etat, en raison du boycottage des élections législatives par l'opposition en 2005, ont approuvé à l'unanimité une loi autorisant M. Chavez à légiférer par décrets pendant cette période.

"Bienvenue à la Loi d'Habilitation qui bénéficie de l'appui de cette assemblée nationale qui soutient (notre) dirigeant", a lancé Cilia Flores, présidente du parlement après le vote intervenu à main levée du texte permettant au président de décréter des lois ordinaires et organiques.

Le chef de l'Etat est autorisé à "dicter par décret (...) avec force de loi dans l'urgence réglementaire", a déclaré Mme Flores, ironisant sur les accusations d'abus de pouvoir lancés par les secteurs d'opposition.

Écrit par : Bruno Lamothe | 18/01/2007

@ Seb

"j'ai passé une loooongue partie de ma journée, ça tombe assez bien j'étais kéblo chez moi, à me faire latter la gueule sur le thème putain-on-dirait-un-éditorialiste-du"Point", ce qui a, tu le devines, le don de m'exaspérer!"

... écris-tu.

Ce qui tend à prouver tout de même qu'il y a, dans la gôche française, des "tortilleurs du cul" assez nombreux pour trouver qu'il n'y a rien à redire aux mamoures entre Chavez et Ahmadinejad... et je veux pas dire, mais ça donne quelques grains à moudre à ceux qui soupçonnent justement à certains gars de la gôche de tortiller du cul devant de francs et massis antisémites, pourvu qu'ils soient anti-américains.

"Charlie" dit des conneries quand il affirme que certains tortillent, disent-ils en tortillant.

Sans se rendre compte que plus ils tortillent, plus ils donnent raison à ceux qu'ils critiquent.

Ca me confond.

J'avais posté ici même il y a quelques mois sur le grand désarroi dans lequel me plongeaient à la fois la querelle des égos dans la gauche anti-libérale, et le niveau d'un débat limité à cette question ô combien fondamentale : Langlois est il royaliste ?

Je me sens de plus en plus mal entouré, et de plus en plus certain de n'être pas représenté.

Et ça me fout la raaaaaaaaaaaaaaaaaage.

Écrit par : Nonosse | 18/01/2007

Bon, on parle d'autre chose !

J'ai pas encore lu ton livre Seb, je ne peux donc pas faire les louanges de "la position du penseur couché", paru ce jour, aux éditions "privé", et disponible au prix modique de 16 euros TTC

Écrit par : Bruno Lamothe | 18/01/2007

@ Seb

"Ainsi vérifions-nous le VPC (vieux proverbe chinois) qui dit, en gros:
"Mieux vaut compter des Noirs
Du côté de Montpellier
Que de parler de François"

Génial ! Saisissant rapprochement. Eclairant. Tellement vrai. Tellement effrayant.
Voilà ta force : le haiku. :-)))

Écrit par : Nonosse | 18/01/2007

Ah ben mince alors!
Mais cest devenu l'axe du bien par ici...

Écrit par : leopold trepper | 18/01/2007

@ Bruno
1) pour les gros mots : c vrai j'en ai écrit. Mé ça va être dur ... !!!
2) pour la dépêche AFP, ok ça parait un peu (beaucoup) dictatorial, mais j'attends d'avoir des positions sur ces "faits". A priori, je dirais déjà que l'article 49.3 permet à nos gentils présidents, à nous, de faire la même chose que ce que le parlement (élu ?) vénézuélien a légiféré.
(sans compter qu'on ne peux comparer un pays comme la France, pays des droits de l'Homme, même si c'était il y a longtemps, avec un pays d'amérique du sud qui découvre la démocratie).

Vraiment je n'arrive pas à avoir les mêmes opinions tranchées (sur ce sujet). Qui a raison ? Qui a tord ? Chacun a son point de vue.
Je trouve qu'hier, pour des gens qui ont globalement les mêmes opinions, nous (tout le monde sauf moi) ne sommes pas trop tolérants ...

Écrit par : Philippe, Paris | 18/01/2007

Nouveau billet sous peu.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/01/2007

Ayé.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/01/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu