Avertir le modérateur

20/01/2007

"Les Vrais Responsables Des Massacres De Milan Et De Brescia Sont Le Gouvernement Et La Police Italienne Car Si Le Gouvernement Et La Police L'avaient Voulu, Ces Massacres N'Auraient Pas Eu Lieu"*

medium_de_luca.gif

Dans "Le Nouvel Obs" de la semaine, un certain Delfeil de Ton s'en prend à: "Erri de Luca. Ecrivain italien".

Delfeil de Ton précise qu'il "ne connaît pas" Erri de Luca, et n'a "lu aucun" de ses livres.

Delfeil de Ton ignore donc, et veut manifestement ignorer, qu'Erri de Luca est, pour le dire (très) simplement, quelqu'un de (très) bien.

Tout ce que sait Delfeil de Ton, c'est qu'Erri de Luca s'est jadis engagé, en Italie, "dans la lutte sociale et politique", à l'extrême gauche - et plus précisément qu'il a été "un dirigeant de Lotta Continua".

Delfeil de Ton se gausse: "Erri de Luca (...) a donc lutté contre le fascisme. Il n'était pas le seul. Trente ans après la chute du fascisme en Italie, les résistants ont été nombreux à lutter contre".

Delfeil de Ton, doutant manifestement que ses lecteurs aient pris l'exacte de mesure de son arrogant mépris, leur précise: "Evidemment, à cette époque dont je parle, il n'y avait pas (...) en Italie (...) de danger fasciste immédiat".

Et là, voyez-vous...

Delfeil de Ton a parfaitement le droit, si ça peut le faire marrer, de railler des gens, écrivains par exemple, qu'il affirme (crânement) ne pas connaître, pour ne les avoir (notamment) jamais lus.

Mais quand il affirme, péremptoire, qu'"il n'y avait pas", dans les années 70, "de danger fasciste immédiat" en Italie, on est quand même forcé de lui signaler que même un enfant de cinq ans, si on lui raconte avec des mots simples les attentats de la Piazza Fontana (Milan, 1969, 16 morts) et de la gare de Bologne (1980, 85 morts), pour ne citer que ces deux-là parmi (beaucoup) d'autres, va comprendre en moins de cinq minutes que, si, justement, il y avait, en Italie, "à cette époque" dont parle Delfeil de Ton, quelque chose qui ressemblait d'assez près à un danger fasciste.

Parce que bon, la bombe de Milan, c'est pas des anarchistes, qui l'ont déposée, comme la police italienne l'a d'abord prétendu (pour le plus grand malheur de Giuseppe Pinelli).

Celle de Bologne, non plus.

Question: les tueries "noires" qui ont ensanglanté l'Italie pendant une (interminable) décennie, sous le regard bienveillant de l'appareil d'Etat, il en a entendu parler, Delfeil de Ton - ou s'il préfère continuer à faire semblant de penser que l'extrême gauche seule a plombé les années 1970?





* Pier Paolo Pasolini, "Corriere della sera", 24 juin 1974. ("Ecrits corsaires", Flammarion). Le 28 mai, une bombe avait explosé à Brescia pendant une manifestation antifasciste, faisant huit morts et plusieurs dizaines de blessés.

Commentaires

Quand on s'appelle Delfeil de Ton, on se tait.

Écrit par : mc | 20/01/2007

rien par contre contre ses voyage en camion, voyages apparemment humanitaires en bosnie pendant la guerre de l'OTAN a la Serbie ?

humanitaire, drôle n'est-il pas ?

Écrit par : jeanmarc | 20/01/2007

ça fait lontemps que je le pense mais bonh faut bien commencer un jour :
magnifique post.
Delfeil fait partie de cdette génération de "renégats" (il n'y a quà lire ses article dans les années 1970 dans Charlie Hebdo) qui rendent invivables le débat aujourd'hui. E. de Luca est un bel auteur. et oui il y avait un danger fasciste (comme en France !) dans les années 70. Voir de Dario fo, notamment, Mort accidentelle d'un anarchiste...

Écrit par : hegel | 20/01/2007

Pour le contexte, Delfeil a aussi oublié de se renseigner sur le réseau Gladio "réseau italien des stay-behind, cette structure clandestine de l'OTAN créée après la Seconde Guerre mondiale pour parer à une menace d'invasion soviétique".

Lire la suite là : http://www.amnistia.net/news/enquetes/gladio/gladio0.htm
Et surtout suivre les liens.

Il y a vraiment des hémiplégiques de la mémoire!

Zgur

Écrit par : Zgur | 20/01/2007

Puisqu'ici on peut poser des questions sérieuses où on risque d'avoir de vraies réponses, est-ce que quelqu'un peut me dire quoi lire de Erri de Luca ? Je comptais justement faire aujourd'hui une expédition librairie pour dépenser par avance une partie de ma prime annuelle de fin janvier (d'accord, ça, tout le monde s'en fout) ; alors un ou deux conseils sur De Luca, les ami(e)s ? Merci d'avance.

Écrit par : Laurent | 20/01/2007

@ Laurent

Je te conseille "Trois Chevaux", "Tu,mio" Ce sont des petits romans à l'écriture pleine. (édités en poche Folio, je crois et Rivages Poche - Bibliothèque Etrangère)

Tu ne perdras pas ton temps. Tu vas avaler.

Écrit par : GPMarcel | 20/01/2007

Gladio.
C'était le bon temps pour les fascistes reconvertis à la défense de l'Occident.
Suffirait à DDT d'avoir vu "Romanzo Criminale", ou lu "Un monde sans crime".
Mais il doit y avoir une bonne vanne à deux balles à faire sur le Pape, hi hi hi...

Écrit par : christian lehmann | 20/01/2007

DDT est un de ces journalistes-intellectuels (qui se pensent) qui ont des idées sur tout qui à priori savent et qui ont un ego plus que surdimensionné.

Ce sont des penseurs-philosophes. Le dernier en date se nomme Val. Tiens, il est à Charlie! Il doit y avoir une pouponnière!!

J'ai la collection complète de Charlie Hebdo depuis le n°1 (23.11.70) jusqu'en 1978...car déjà à cette époque je m'y retrouvais moins. Je possède également la série dite antérieure des Hara Kiri hebdo avec le célébre " un mort de plus à Colombey".

En 1971 DDT quitta Charlie car il ne supportait pas que Cavana écrive mieux que lui.

Faire un grand article sur quelqu'un dont on n'avoue n'avoir rien lu...n'est ce pas une spécialité française?

Pour ces exploits dans le Nouvel Obs allez sur le site d'Acrimed. C'est un homme bien suivi...

http://www.acrimed.org/recherche.php3?recherche=delfeil+de+ton

Écrit par : GPMarcel | 20/01/2007

DDT est un de ces plumailleux suffisants qui se croivent indispensables et pour qui déféquer sur tous ceux qui ont du talent et une fidélité dans leurs engagements ne leur rappelle que trop leur propres trahisons.

@ GP marcel

Le Hara Kiri "Un mort de plus à Colombey" je l'ai encore moi aussi. Auc

Écrit par : Henri | 20/01/2007

@ GPMarcel

A propos de Charlie, connais-tu le livre de Stéphane Mazurier:
L'hebdo Hara-Kiri / Charlie Hebdo (1969-1982): un journal des années soixante-dix. (2003)

Un bon antidote à la réécriture "Valienne" de l'histoire du journal, telle que racontée dans l'album illustré "Les années Charlie : 1969-2004" édité par Charlie en 2004. Un livre pare-feu pour éviter que les médias s'intéressent au livre de Mazurier ?

On peut lire le texte de Mazurier là : http://classiques.uqac.ca/contemporains/mazurier_stephane/hebdo_hara_kiri/hara_kiri.html

Zgur

Écrit par : Zgur | 20/01/2007

Heu, pas très clair mon post.

Reprenons :

A l'époque, javais eu l'impression que la sortie de "Les années Charlie : 1969-2004" était un contre feu contre le bouquin de Stéphane Mazurier qui est vraiment très intéressant.

Zgur

Écrit par : Zgur | 20/01/2007

Ce qui est fabuleux quand même c'est de tartiner une page sur un sujet qu'on ne connait pas en parlant d'un auteur qu'on ne connait pas et en parlant d'une époque que manifestement on a oublié...Le tout en mettant en exergue le fait qu'on est totalement ignorant du sujet.

Tiens ça me donne une idée. Je vais faire un article sur les destins politiques croisés de de la pizza aux anchois et de la mortadelle.

Je n'y connais rien ,au surplus tout le monde s'en fout, mais je bien vais arriver à en faire une terrine du chef...

Écrit par : Serval | 20/01/2007

@ Zgur

Merci. Je vais de ce pas le charger et peut -être le lirai-je avant celui d'un certain Fontenelle....,

Je déconne Seb...Quoique!

@ Henri

Je savais bien que sur ces blogs, un jour ou l'autre on aurait besoin des vieux.
n'est ce pas les d'jeuns.

Écrit par : GPMarcel | 20/01/2007

HS mais quand même:
BONNE FETE, MAQJ'A ;-) !!!

Écrit par : Fifi Mozart | 20/01/2007

Message a caractère publicitaire :

@ tous

Monsieur Guy BIRENBAUM sera l'invité des forums du Nouvel Obs
le jeudi 1er février de 10h00 à 12h00
forum : Liberté de la presse et concentration dans les médias.
Avec Guy BIrenbaum, chroniqueur, directeur des editions Privé


http://forums.nouvelobs.com/medias/486079-876/0-nok/Guy+BIrenbaum.html

Écrit par : jeanmarc | 20/01/2007

@ Serval

Avant de partir fêter l'anniversaire de ma dernière petite fille Anna, 1 an je te file l'adresse dans laquelle tu peux trouver les bouquins de Erri de Luca.

Un des plus grands écrivains italiens contemporains.

http://errideluca.free.fr/bibliographie.htm

Conseil d'un vieux con comme moi: "pour bien comprendre le présent, appréhender l'avenir ausculte le passé."

Écrit par : GPMarcel | 20/01/2007

je vais faire ma chieuse

"Parce que bon, la bombe de Milan, c'est pas des anarchistes, qui l'ont déposée, comme la police italienne l'a d'abord prétendu (pour le plus grand malheur de Giuseppe Pinelli).

Celle de Milan, non plus."

c'est pas plutôt, "celle de Bologne, non plus" qu'il faudrait lire?!

et je crois bien que le titre exact de Charlie c'était:
Bal tragique à Colombey: 1 mort"

Écrit par : la fouine | 20/01/2007

Un doute, je suis allé vite vérifier.

le titre de l'Hara Kiri Hebdo du Lundi 16 Novembre 1970 était : " Bal Tragique à Colombey - 1 mort "

Soyons précis!

Écrit par : GPMarcel | 20/01/2007

vite fait (je n'ai pas le temps)

Erri de Luca est très grand écrivain.

" Ce siècle aura intensément écrasé l'histoire mineure des gens: il a fait irruption avec son histoire majeure dans la vie des individus séparant les hommes des femmes, les parents des enfants, les communautés de leurs lieux de vie. Je m'attache à donner de la valeur à ces histoires mineures, celles des gens. Je leur offre toute mon affection." Erri de Luca

je pense que Seb voulait écrire Bologne (bombe posée par l'extrême droite)

Écrit par : céleste | 20/01/2007

@GP Marcel

Merci pour le lien, je connaissais déjà un peu Erri de Luca à la diférence de DDT mais je vais y jeter oeil

autre version de ton conseil : Quand le passé n'éclaire plus le présent, c'est le futur qui est dans l'ombre..

Et bon anniversaire à la petite Anna ;-)

Écrit par : Serval | 20/01/2007

Dans le même rayon, on a aussi tendance à oublier tout le mal qu'ont fait les CCC à la Belgique.
C'est quand même à cause d'elles qu'on a été obligé de s'en remettre aux humanistes fous du Brabant.

Écrit par : Leopold ahmadinejad | 20/01/2007

Pourquoi continuer à lire le Nouvel Obs? Est-ce vraiment indispensable quand on n'est pas supporter du parti dit socialiste? Est-ce vraiment nécessaire quand on déjà si peu de temps et que des écrivains de la trempe d'Erri de Luca méritent qu'on leur consacre un maximum d'attention?

Écrit par : muncerus | 20/01/2007

Non, Sebastien Fontenelle a raison. Il y a bien eu des attentats simultanés contre des banques milanaises dans les années 70, imputés aux anarchistes. L'affaire Calabrési est justement lié à cette affaire, si mes souvenirs sont bons.

L'attentat contre la gare de Bologne date du début des années 80.

Je n'ai pas les dates exactes, j'écris de mémoire.

Écrit par : Arnaud | 20/01/2007

Bologne, bien sûr.
Moi aussi tiens je vais aller acheter quelques bouquins.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 20/01/2007

Plus précisément :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_de_la_piazza_Fontana

Écrit par : Arnaud | 20/01/2007

Humf, ils vieillisent mal, les anars, mais alors, mal.

Y Val plus rien, hi hi.

Die before I get old, comme on dit.

Écrit par : Olivier | 20/01/2007

Seb,

Tu dis que tu vas te fendre de quelques pistoles pour acheter quelques bouquins (bons il va sans dire) ?
Alors je peux te garantir que le dernier opus d'Antonio Tabucchi "Au pas de l'oie" édité par Le Seuil pour la modique somme de 16,90 euros est ce qui se fait de mieux en terme de décryptage de l'Italie d'après guerre !
Delfeil de Thon n'est qu'un simple misérable petit maquereau qui prostitue les rélalités de l'Histoire...mais sans doute éprouvais-tu le besoin de souffler un peu après tes nombreuses charges contre les "culbutos" de la scène politique frrraaannçççaise ?
Si c'est le cas tu as eu mille fois raison !
Amistades

Sanglier calme

Écrit par : Jimenez | 20/01/2007

Bonjour.

Delfeil de ton dit évidemment des conneries, il n'est point besoin d'y revenir.

Si je puis me permettre un conseil de lecture, ce sera celui d'aller lire cet article de Cesare Battisti, sur la personnalité et le parcours duquel je m'interroge toujours (tout en détestant très fort qu'on revienne sur l'engagement qu'on a pris d'accorder asile à un homme pourchassé).
L'angle différent que prend Battisti dans cet article pour raconter l'histoire de l'Italie d'après-guerre me semble intéressant.

http://infos.samizdat.net/article388.html

Écrit par : Clarence | 20/01/2007

@ Jimenez
C'est surtout que je trouve un peu insupportable de voir quelqu'un d'aussi droit qu'Erri de Luca moqué par ce triste amuseur.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 20/01/2007

La note Connard étant fermée, un troll rapide pour dire qu'en Iran ça chauffe pour Ahmadjinebad, qui pourait ne pas finir son mandat. En gros, mêmes les conservateurs qui l'ont porté au pouvoir trouvent que ses conneries, ça commence à bien faire.
Qui peut dire à Chavez de surveiller ses fréquentations ?

Écrit par : CB | 20/01/2007

"Le monde était un peu fasciste et (...) l'Italie se trouvait entre le Portugal, l'Espagne et la Grèce qui l'étaient, et (...) chez nous, il y avait bon nombre de gens qui trafiquaient pour nous aligner sur les autres péninsules".
Erri de Luca, dans sa (magnifique) préface à "La révolution et l'Etat. Insurrections et "contre-insurrection" dans l'Italie de l'après-68: la démocratie pénale, l'Etat d'urgence", de Paolo Persichetti et Oreste Scalzone, éd. Dagorno, 2000.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 20/01/2007

Seb,

Oui je comprends parfaitement ta réaction, néanmoins un renégat atrabilaire comme ce triste sire qu'est DDT ne mérite pas que tu grilles moult neurones pour lui régler son compte...sauf à considérer que tes lecteurs ne disposent pas d'un minimum d'anticorps pour lutter contre ce type de logorrhée toxique !

Le talentueux Erri de Luca est un modèle d'intégrité, aussi quand un pignouf notoire labellisé par le calamiteux Nouvel Obs déverse de son venin sur sa personne, il ne fait que s'enfoncer davantage dans l'abjection et, bien involontairement bien sûr, il contribue à nous faire aimer davantage de ces hommes et femmes qui permettent d'espérer (encore ?) beaucoup du genre humain

Écrit par : Jimenez | 20/01/2007

@ La Fouine

Merci pour la rectification du titre de Charlie-Hebdo. C'était important de le préciser car on n'imagine mal aujourd'hui ce que cela pouvait représenter d'ironiser sur De Gaulle à l'époque.

@ GP Marcel

Je connais ce livre et il est bien l'antidote à la pensée Valienne. Merci à toi de le rappeler. C'est indispensable, par les temps qui courent, de se nourrir l'esprit par autre chose que les brouets peu ragoutant de nos plumitifs assermentés "pensée unique".

Écrit par : Henri | 20/01/2007

c'est aussi avec ce type de crapauds venimeux plumitifs qu'on cautionne l'exxtradition de paolo persichetti cité plus haut, ou la traque de Cesare Battisti...

Sur cette histoire italienne des années soixante dix, voir aussi la revue exils (publication sortie spécialement après l'extradition de Paolo persichetti) distribuée par Co-errances...

Écrit par : valdo lydeker | 20/01/2007

Je crois que finalement ce que DDT essaie de nous dire, c'est qu'il ne faudrait pas que l'antifascisme devienne une idéologie, genre le communisme du XXIème siècle.
Ca me rappelle quelque chose, mais quoi?
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 20/01/2007

Allez, un p’tit troll.

Article très drôle dans le Nobs sur les exilés de l’ISF en Gelbique. Pour fuir l’ISF, les Mulliez and co (Hochant, Décarton, Saint-Marcou, Lecroix-Martin - pas de pub pour ces c...) s’installent près de Courtrai, à Néchin. Et kikéniké ? Les Néchinois !
Citation : La commune n’a rien gagné en impôts locaux. « ...Nous ne gagnons rien, à part que cela fait monter le prix de l’immobilier » se lamente un édile local.
T’as tout compris, coco : quand on est riche c’est « ôte-toi de là que je m’y mette ! »

(Je viens de lire enfin la fameuse tribune de Redeker. J’aurais pu l’écrire. Mais j’en aurais tartiné plus sur les cathos : l’Eglise, dont il dit qu’elle fait des repentances, ne les fait que contrainte et forcée, ne les fait que parce que le vent de l’Histoire, actuellement, ne souffle plus pour elle. Sinon, ce serait encore « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ». Regardez sa dernière repentance sur les curés pédos dont, forcée et contrainte par le fric qu’il faut cracher, elle dit enfin pis que pendre mais en oubliant que c’est son système misogyne qui les a fabriqués. J’ajoute que nonobstant cet accord avec ce que dit Redeker, dont je n’ai jamais rien lu d’autre, je suis de gauche. En tout cas, plus que Lolo Custom ;-)

Écrit par : PMB | 20/01/2007

c'est la saint Sébastien aujourd'hui...

Écrit par : F.A.B. | 20/01/2007

Oreste Scalzone, vient d'être autorisé en rentrer en Italie (au bout de 30 ans)

Écrit par : céleste | 20/01/2007

Merci

Merci

Merci

Merci


Je n'ai jamais supporté les petites crottes hebdomadaires de Delfeil de Ton.

On peut dire beaucoup de choses de moi, mais je ne suis que peu souvent grossier, mais cet homme est un ******. Un vrai de vrai...


Merci

Merci

Merci

Écrit par : Bruno Lamothe | 20/01/2007

« et oui il y avait un danger fasciste (comme en France !) dans les années 70 »

Je ne viens pas là défendre le « renégat » DDT dont je me contrefiche mais tout simplement rétablir quelques vérités. Qu’il y ait eu dans certains secteurs de la police, des services secrets, de l’armée et plus généralement de l’Etat italien dans les années 70 des tentations putschistes, tout le monde en convient, mais un danger fasciste NON, et encore moins en France.
Fascisme = mouvement de masse.
Des groupuscules fascistoïdes manipulés ont en effet tenté de créer une situation de tension, piège dans lequel se sont engouffrées certaines formations d’extrême-gauche prônant en réponse la lutte armée, dilapidant ainsi au fil des années un potentiel révolutionnaire impressionnant, fruit de luttes ouvrières très importantes de la fin des années soixante au milieu des années soixante-dix.
L’objectif de ces secteurs putschistes étaient d’empêcher coûte que coûte l’arrivée au pouvoir du PCI en décourageant toutes alliances envisagées alors entre une partie de la DC et le PCI
Nous savons comment tout ça s’est terminé. Ce sont finalement les BR qui achevèrent le travail, vraisemblablement manipulées à leur tour par d’autres services secrets. C’est du moins ce qui s’est dit à l’époque.
A ce propos je recherche un livre qui ferait la synthèse critique de toutes ces années là.

Écrit par : Ajamais | 20/01/2007

Hors sujet mais ça vaut le détour : le soutien de Fresche à la tueuse d'éléphants. Il rajoute une couche à la montebourde (et s'en prend à Hollande sans le nommer ?)

Écrit par : TDB | 20/01/2007

Tiens, puisqu'on parle d'auteurs italiens...
PINO CACUCCI
(vous pouvez acheter tous livres)

Écrit par : rep ban | 20/01/2007

Je ne suis pas historien ni encore moins spécialiste du fascisme, donc ce que je vais dire est à prendre avec des pincettes, mais pour moi, il y a danger faciste ne serait ce que, lorsque dans une société donnée, ce qu'on appelle le fascisme (voir plus bas) se répand dans les mentalités et les idées, et que des mouvements ou organisations luttent pour le diffuser.

Pas besoin donc qu'il y ait 10 millions de gens ayant pris leur carte d'un parti fasciste pour que le danger soit la, bien malheureusement.

Pour rappel on trouve sur wikipedia cette définition du fascisme, qui si mes souvenirs de lecture sont bons, n'est pas trop mauvaise (parce que bon sur wikipedia, on lit de ces conneries partisanes conservatrices des fois, que ca fait peur..):
"Au sens large, le terme fascisme a pris un sens générique. Le modèle italien s'étant exporté dans toute l'Europe, le terme s'est ensuite étendu à tout mouvement politique s'appuyant sur un pouvoir fort, prônant un État policier extrêmement sécuritaire, les métiers organisés en corporations (ceci au moins jusqu'en 1945), la défiance envers les étrangers, l'exaltation du sentiment nationaliste et une politique réactionnaire. L'historien de référence français "

Marrant ca hein? Cochons des cases "oui je répond à la définition" pour notre ami Nicolo Sarkoza
Pouvoir fort? Ok
Etat policier trés sécuritaire? Haut la main, ma que!
Défiance vs les étrangers? Oh ben oui je prends, sans probleme
Exaltation nationaliste? A fonds les ballons coco
Politique réactionnaire? Est il besoin de répondre?

Ca fout les jetonsmoi je vous dis :(((

Écrit par : Incanus | 20/01/2007

Entre fromage et gâteau...un petit coup de VLF.

Rapide lecture en diagonale. Un commentaire du taulier.

" Je crois que finalement ce que DDT essaie de nous dire, c'est qu'il ne faudrait pas que l'antifascisme devienne une idéologie, genre le communisme du XXIème siècle.
Ca me rappelle quelque chose, mais quoi?

En guise de morpion, comme on dit chez moi, tu te portes un peu là, mon neveu.

Faire un écart, juste un entrechat entre DDT et Finkie, deux têtes de pont pensantes (dit-on!) mine de rien, sur la pointe des pieds, juste pour signaler l'élégance de la formule...montre que tu es en forme.

Allez, retourne à la barre et Un,deux,...trois quatre. Le rythme, Nom de D***, le rythme!!

Écrit par : GPMarcel | 20/01/2007

@Rep Ban

Pino Cacucci, très bon conseil! (je ne savais pas s'il était traduit)

Écrit par : céleste | 20/01/2007

@ Ajamais
A mon avis, la comparaison (que fait Luca) avec la Grèce des colonels est très pertinente.
(Sur la france: absolument d'accord avec toi.)

@ Bruno
Regarde les jolies ******
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 20/01/2007

@ Seb : Pfffffff, voila, tu bride ma volonté de devenir grossier ! ;-)))


Puisque c'est comme ca, je vais parler du sujet qui me fache : un autre grand penseur, professeur de philo de son état, vient de se voir (et c'est une promotion) muté au CNRS, pour y "poursuivre" des recherches sur le cerveau des musulmans...

Ahhh, quelle époque magnifique nous vivons...

Écrit par : Bruno Lamothe | 20/01/2007

Et moi qui pensait qu'il fallait etre un chercheur compétent pour etre au CNRS!
Quel idiot je suis! Alors qu'un piston de Gilles "Je débite des conneries en rafale sur l'apprentissage de la lecture" De Robien, c'est tellement plus sympa..et puis on se casse moins la *** a produire des thèses et des résultats d'expèrience pour pouvoir postuler hein.

Sacré france tiens..

Écrit par : Incanus | 20/01/2007

@ Bruno Lamothe

Un sujet qui [te] fâche ?
Tu oublies un peu vite que "Jésus est un maître d'amour", dixit notre grand penseur.
Sois un peu plus miséricordieux, frère Bruno !

Écrit par : Clarence | 20/01/2007

@ Clarence : c'est qui ce Jésus ? Il est de quel parti ? Il paye l'ISF ? Je veux voir son programme avant de me prononcer ! ;-)))

Écrit par : Bruno Lamothe | 20/01/2007

@SF

La comparaison avec la Grèce est pertinente jusqu’à un certain point, car en Italie il y a sur plusieurs années ce que l’on appelé le « mai rampant », en gros une radicalisation assez forte de certains gros bastions ouvriers dans les usines Fiat à Turin par exemple, avec surtout l’amorce d’une liaison entre une avant-garde ouvrière, très jeune qui échappait au contrôle de la CGT italienne et des communistes, et des étudiants radicaux (il n’y a jamais eu ça en France à ce niveau là). Rien de tout ça en Grèce.
Il faut surtout savoir qu’en Italie à cette époque il y a eu vraiment (contrairement à la France) une grande illusion partagée par des dizaines de milliers de militants qu’un processus révolutionnaire était engagé et qu’il passait par la lutte armée. Projet fou et désastreux à terme dont ne rendent pas assez compte les livres écrits par les ex, des polars surtout, et l’on comprend pourquoi. C’est pourquoi je recherche désespérément un livre qui revienne au fond sur cette situation.

Écrit par : Ajamais | 20/01/2007

Un petit article qui explique ce qu'a été ce main rampant (douze ans) :

http://www.lcr-rouge.org/archives/073103/ete9.html

Écrit par : Ajamais | 20/01/2007

Monsieur Fontenelle,

N'ayant pas eu le temps d'ajouter un commentaire à votre post précédent,
je vous signale simplement que l'on dit "also known as" (François Hollande, par exemple), et non pas "as known as".

Question d'exactitude.

Bien à vous.

Écrit par : Antagonale | 20/01/2007

AAA

il faut allumer dès maintenant votre radio et écouter Franceinterlapeste !
Une ôde au capitalisme bon enfant.
Des européens parlent de la France et de "certains de ses enfants qui refusent encore le capitalisme et la mondialisation si beaux et si inévitables !"

Turn it on
then burn it !

Écrit par : titi | 20/01/2007

Je vois bien que je suis horssujet et je m'en excuse.
(Je peux me le permettre, je suis votre futur Président).

Écrit par : titi | 20/01/2007

Titi President ! Titi President !

Écrit par : Bruno Lamothe | 20/01/2007

Le nom de l'émission
c'est "transeuropéenne".

(Quitte à l'appeler transeuropéenne leur poubelle radiophonique,
ils auraient pu aussi bien l'appeler transeuropéen).

Écrit par : titi | 20/01/2007

C'est au milieu de l'émission que passe l'idéologie -
après c'est du bavardage.

Finalement, je reviens sur mes pas :
c'est pas une émission pire qu'une autre de la grille de Franceinterlapeste.
C'est bien ça qui est inquiétant.

Écrit par : titi | 20/01/2007

@Titi

" Franceinterlapeste ".
Rhôôô...
T'es dur, là !
Y'a J-Marc Sylvestre, quand même, sur France Inter.
Et puis Quentin Dickinson, "en direct de Bruxelles"...

Écrit par : Clarence | 20/01/2007

@Clarence
"Franceinterlapeste"
c'est un copyright de l'ex-PLPL devenu Plan B.

France Inter, c'est aussi Mermet.
C'est la France Inter que j'aime.

Écrit par : titi | 20/01/2007

Milan pour Bologne.
As known as pour also known as.
En ce moment c'est n'importe quoi, ce blog.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 20/01/2007

Merci les gens pour tous ces auteurs et titres de bouquins...
Vu que j'ai enfin des lunettes depuis lundi, je vais pouvoir me remettre à lire sans pleurer au bout de 10 minutes...

Sinon, le fascisme n'a plus besoin d'armes depuis qu'il y a la télévision trash.
Berlusconi en fut la preuve.
Plus besoin d'huile de ricin quand on peut décerveler AVANT de matraquer.
Et un Nanni Moretti n'a plus à être embastillé ou baillonné pour Le Caïman étant donné que la grande majorité préfèrera se gaver de télé poubelle...

Et avant minuit, heure des braves : BONNE FÊTE SÉBASTIEN !!!

Écrit par : Grabuge | 20/01/2007

Où l'on reparle encore et toujours des Val, Brukner, Finkielkraut, etc... dans l'expression journalière et journalistiques de leur haine envers les musulmans et ...Bourdieu.

http://Imsi.net/article.php3?id_article=619

Écrit par : Henri | 21/01/2007

Mé gourré cé: http://lmsi.net/article.php3?id_article=619

Écrit par : Henri | 21/01/2007

@ Henri

Petite erreur dans ton lien. le " I " doit être un "l"

C'est http://lmsi.net/article.php3?id_article=619

Voir également l'article d'ACRIMED http://www.acrimed.org/article2532.html

sur l'émission REPLIQUES de France Cul. : un grand Finkie encore.

Écrit par : GPMarcel | 21/01/2007

Le papier signalé par Henri ci-dessus est à lire de toute urgence.
Merci.
Bon dimanche à tou(te)s: prochain billet ce soir à 24.00.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/01/2007

Pour en savoir plus sur l'attentat de la gare de Bologne : http://olivierbonnet.canalblog.com/archives/2006/04/11/1684162.html

Écrit par : Olivier Bonnet | 21/01/2007

Excellent le papier de LMSI.

C'est quand même la plus belle victoire des (vrais) antisémites: cet adjectif est devenu creux comme une insulte.
Les gens mal élevés disent "enculé", ceux qui ont des lettres savent qu'"antisémite" est bien plus porteur.

Moralité: passer du stade d'enculé à celui d'antisémite est devenu une sorte de promotion sociale et intellectuelle, la preuve qu'on ennerve le beau monde. (syndrôme Dieudonné/Soral)

Je sais pas, mais j'ai l'impresion que le vrai danger est là...

Écrit par : leopold trepper | 21/01/2007

Enfin! Merci à Henri pour l'indication et au collectif les mots sont importants... Je m'interrogeais sur le fait que personne n'ait repris cette énormité. Mais je suis d'accord avec les auteurs de l'article: on ne peut répondre par le rationnel au pur délire paranoïaque.

Heureusement qu'il y a des antidotes à cette clique de briseurs de tabous, (© Seb) parmi lesquels Balibar, Stiegler, et surtout Edouard Glissant, à lire de toute urgence!

Écrit par : valdo lydeker | 21/01/2007

Pourquoi, plutôt que titulaire d'un poste au CNRS, Redeker ne serait-il pas nommé secrétaire personnel de J-Claude Milner ?
Ou l'inverse d'ailleurs, on s'en fout...

Écrit par : Clarence | 21/01/2007

Oui,

le texte des "lmsi" signalé par Henri est essentiel.

Nous, citoyens, avons besoin permanent

de ces archivistes du temps qui fouinent et retrouvent;
de ces mémoires des ondes et de la presse;
de ces illuminés de l'étonnement qui font la base de la philosophie d'Aristote;
de ces fous des mots et du verbe qui font d'internet un outil de subversion;
de ces carnets, de ces billets, de ces échanges;
de ces témoins, de ces vrais justes;

pour alimenter notre devoir d'éxigences.

Arrêtez de montrer Messieurs, Mesdames...nous exigeons la démonstration.

Écrit par : GPMarcel | 21/01/2007

bon Delfeil de Ton est un imbécile, quelle découverte.
Oui à ma connaissance (mais je me tompe peut-être) Bologne est resté impuni, et je me souviens de l'horreur que nous avions ressenti à distance à l'époque.
En outre s'il lisait Erri de Luca il pourrait se rendre compte que ce n'est pas uniquement un écrivain militant et certainement pas un polémiste

Écrit par : brigetoun | 21/01/2007

Faites passer à DFT... !

http://www.telerama.fr/livres/B070116001619.html

Écrit par : Nonosse | 21/01/2007

Excellent lien, Nononsse

A mon avis, Pierre Bayard va faire un tabac (profitons de l'expression tant qu'elle n'est pas interdite) avec son bouquin, paru aux éditions de Minuit !

Je l'ai entendu dans une émission de radio la semaine dernière et il m'a vraiment donné envie de le lire.

Zgur

Écrit par : Zgur | 21/01/2007

@ Henri et mon héros, GP Marcel
Et voilà, on apprend des trucs ici... notamment que les Héritiers était un bouquin antisémite... Je ne sais pas si notre hôte va en faire un billet, mais le lien est proprement hallucinant !! On est donc là dans nos medias ? Bien sûr Finkielkraut n'en est pas à son coup d'essai, mais quand même... Il a fait une émission anti-Bourdieu quelques jours après sa mort, si je me souviens bien...

Et qu'est-ce qu'on pourrait faire ? Pourrir le site de France culture de mots de protestations ? Mais ça ne sert à rien, on ne m'a jamais répondu.. alors ? Je vais me coucher déprimé et révolté par tout ça.
Bonne nuit à tous quand même, je vais faire des rêves de meurtre.

Écrit par : Laurent | 21/01/2007

Dans quelle époque vit-on ?
Dans quelle campagne évolue-t-on ?
Quand la "culture" n'apparaît pas comme un enjeu de campagne, je désespère du pays dans lequel cette campagne a lieu...

http://www.rtl2007.fr/programmes

Écrit par : Nonosse | 21/01/2007

reportage sur les COSPLAY dans l'émission 13 minutes avant la modernité sur

http://www.13minutes.info

@ plus

Écrit par : cosplayer | 21/01/2007

@Nonosse: à ce propos, tu peux consulter ce lien:
http://www.horschamp.org/article.php3?id_article=1826

Écrit par : valdo lydeker | 22/01/2007

Salut Seb.
Message perso : pas moyen de répondre directement à ta question, l'émile me revient …
La réponse est "oui" ;-)

(Sinon : tu as raison d'épingler DDT, je m'étais fait la même réflexion en le lisant ; son anticommunisme rabbique le conduit souvent à de tels errements.)

Écrit par : Bernard Langlois | 22/01/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu