Avertir le modérateur

23/01/2007

Soudain Les Pauvres Ont Un Avis

medium_images-1.jpg

Hier, comme vous savez, l'abbé Pierre est mort.

Et donc, la presse a fait ce que la presse fait toujours en pareil cas: la presse a recueilli "les réactions".

NouvelObs.com a même recueilli "les réactions" de quelques "sans-abri".

Tiens?

Les miséreux auraient donc un avis?

Les SDF seraient des citoyen(ne)s comme les autres?

Première nouvelle!

Je n'ai pas le souvenir qu'on les ait, jusqu'à présent, consulté(e)s, sur les grands débats de société à la con dont la presse (qui ment) nous abreuve jour après jour.

Mais là, tout d'un coup, si.

Entre "les réactions" des "associations" et celles des "syndicats", nouvelObs.com nous fourgue celles d'une poignée de crève la faim.

Le SDF qui larmoie, riche idée, ça, coco.

Sûr que ces gens-là ont aussi une opinion, maintenant que j'y réfléchis.

Tout d'un coup on les sort de leur néant médiatique (et social), pour les entendre témoigner que, oui, bien sûr, l'abbé Pierre était quelqu'un de très comme il faut, hyper-gentil avec les pauvres, et pas bégueule pour un sou, hein?

Il ne s'agit pas, notez-le, de leur demander, à ces gueux loqueteux, ce qu'ils pensent du sort qui leur est fait par les sinistres bouffons gouvernementaux qui aujourd'hui versent des larmes de crocodiles sur le bon capucin.

Naaaaaan, ce qu'on veut, coco, c'est de l'hommage, long comme le bras.

Du: "C'est le père de tous les SDF".

Du mais-que-cet-homme-va-nous-manquer-quand-à-la-nuit-tombée-nous-regagnerons-notre-bouche-de-métro.

Sur le reste, sur tout le reste, qui pourrait bien avoir quelque chose à foutre de ce que pensent tous ces gens qui puent sous leurs couvertures miteuses?

Ca va durer comme ça quelques jours dégueulasses, le temps d'un de ces grands moments d'obscénité nationale où nos médias excellent.

Jean-Louis Borloo vient déjà d'annoncer que la loi sur le droit au logement opposable porterait le nom de l'abbé regretté - sans que nul ne songe à lui suggérer d'arrêter ses provocations, de remballer sa répugnante camelote.

Dès la semaine prochaine, on le sait, les salauds de pauvres redeviendront invisibles.

Transparents.

Au prochain coup de grand froid, on en ramassera, comme d'hab, trois ou quatre, crevés comme des chiens dans une encoignure - et nos journaleux de compétition ne manqueront pas de nous rappeler que c'est-dans-ces-moments-là-que-la-disparition-de-l'abbé-se-fait-si-cruellement-sentir.

Des "funérailles nationales", dites-vous?

En présence du chef de l'Etat?

Si j'étais SDF, je crois que j'irais faire un peu de barouf à Notre-Dame...

Commentaires

Zou.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 23/01/2007

Très bon matin pour ce billet rempli de révolte légitime. Eh oui on est nombreux dans les métros à baisser les yeux et a avoir honte quand on croise la pire des misères celle de l'abandon de tous...Laisser un sandwich ou un sourire ne coute rien. Certains le font mais c'est tellment peu face à la lâcheté qui sévit tout autour.

Allez un sourire pour vous que je lis toujours avec autant de plaisir (pour le ton juste et les coups de pieds bien assénés)!

Écrit par : strand | 23/01/2007

"un de ces grands moments d'obscénité nationale où nos médias excellent"

On ne peut pas dire mieux.


- Hier, devant les dégoulinades écoeurantes de Borloo et consorts, je pensais qu'une fournée de tartes à la crème dans la gueule de la plupart des pleureuses hypocrites aurait été du meilleur effet pour démontrer l'obscénité de leurs propos récupérateurs.


- Le service d'ordre à Notre Dame ne laissera sans doute pas rentrer les loqueteux qui puent. Avec des égards pour leur peine ou comme d'habitude ?

Des caméras pour filmer ça?
Des journalistes pour le montrer?

On verra (peut-ête) bien.

Zgur

Écrit par : Zgur | 23/01/2007

"Le service d'ordre à Notre Dame ne laissera sans doute pas rentrer les loqueteux qui puent."

En effet.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 23/01/2007

De toute façon, on sait à quoi ils servent les rémistes, voire smicards et (potentiels futurs SDF eux aussi ), à te coller la trouille de perdre ton petit bonheur de merde et d 'être obligé d 'aller te cailler les miches et de faire la manche , et du coup te faire fermer ta gueule. Welcome to La société de la peur .......Ceci étant , on peut comprendre pourquoi ils ne sont pas préssés de régler le problème, entre autre du logement, des fois qu 'il y en aient qui aient l 'idée folle d 'oser demander d 'avoir en plus une vie décente dans un pays ou y ' a plein de thunes et de logements vides (rien que dans le parc public), et ou on te casse les couilles toute la sainte journée pour trouver du travail quasi inexistant ,par pure idéologie.Quand même , on peut les féliciter pour avoir avoir le courage de faire leur numéro devant les caméras à ces clowns, je pourrais pas...

Écrit par : Yannick | 23/01/2007

C'est pas normal de leur laisser la parole. Ils ne peuvent pas voter donc je vois pas pourquoi ils pourraient s'exprimer à la télé.

Écrit par : Stanislas | 23/01/2007

Nous sommes à l'âge d'or du caritatif! vive l'individualisme reconnu plutôt que ce sale Etat dépensier qui voudrait la solidarité nationale pour tous ces fainéants de SDF!
pis un don, c'est déductible des impôts, alors qu'un impôt solidaire......

Écrit par : enzo d'aviolo | 23/01/2007

Bonjour.

" Des "funérailles nationales", dites-vous ? En présence du chef de l'Etat ? "

Yep' !
Et ça n'a pas l'air de choquer grand monde.
Pas plus d'ailleurs que quand le même "chef-de-l'Etat" fait de la pub pour le telethon, ou que quand sa rombière, es-qualité, ramasse des pièces jaunes pour les petits nenfants hospitalisés.
C'est à dire quand les SDF, les enfants hospitalisés, ou les myopathes (désolé pour cet inventaire à la Prévert...) sont très officiellement abandonnés par l'Etat et les systèmes de solidarité qui devraient les prendre normalement en charge, pour être abandonnés à la charité publique.
Et en voici une belle, d'obscénité : c'est le chef-de-l'Etat, celui dont ce devrait être précisément le boulot de faire en sorte qu'il n'y ait besoin ni de charité, ni d'abbé Pierre, ni des "dons du public", qui fait la promo de ces choses !

Si nous ne vivions pas dans un monde qui marche sur la tête, le chef-de-l'Etat, au lieu d'aller faire le beau à Notre-Dame vendredi et de s'asseoir sur le beau fauteuil qui, n'en doutons pas, lui sera réservé un peu à l'écart des autres, se cacherait sous terre de honte.
Et avec lui, pour commencer, son ministre-des-affaires-sociales !

Écrit par : Clarence | 23/01/2007

Bravo Sébastien


absolument d'accord avec Enzo

l'état économise sur les dépenses et compte sur les associations (groupements d'individuels) pour gérér la misère (ou la recherche médicale)

c'est l'apogée de la charité, avec ses effluves de dames patronesses qui en profitent pour dispenser la bonne parole et la récupération par les religieux

par contre parades et grands messes officielles

Écrit par : céleste | 23/01/2007

Ma palme perso de l'obscénité va à France Inter : JM Sylvestre a fait une nécrologie dégoulinante de l'abbé. Ca le gêne pas, lui qui a dit "la mondialisation c'est bien, parce que créer du chômage en France ce n'est pas vraimement les faits, car c'est créer du tavail en Tunisie ou en Chine, là où les gens n'auraient aucune chance de travailler, alors c'est un peu dur mais tout ceci finira par s'équilibrer [...]".

Audiard, s'il te plaît, reviens -nous faire rire au sujet des cons.

Écrit par : malu | 23/01/2007

Ces funérailles nationales ne seraient pas finalement un magnifique pied de nez pour ce grand homme, qui renverrait tous ces politiques présents face à leur incompétence à résoudre le problème de la pauvreté.

Écrit par : JP | 23/01/2007

Laissons-lui une petite semaine pour partir lui qui le demandait souvent. J’espère qu’il se trompait et entre Vénus et Mars l’attendent quarante vierges ou pas pour lui apprendre ce qu’il n’a jamais trouver sur terre.
Je veux partir, ne plus comprendre mon désespoir.
Bon vent l’Abbé. Dans un coin le Père Joseph Wrésinski et Michel Colucci t’attendent.


Mais c'est promis Lundi on ouvre notre gueule.

Écrit par : martingrall | 23/01/2007

@JP le monde politique Français n'a ni conscience ni honneur. sauf si tu payes comptant.

Écrit par : martingrall | 23/01/2007

Si j'étais chargé du protocole, voici ce que je ferai vendredi à Notre-Dame de Paris.

A l'intérieur de la basilique, bien chauffée pour la circonstance, que des " S D F" selon l'ordre protocolaire suivant : devant aux habituelles places d'honneur, dans les moelleux fauteuils rouges ceux qui sont le plus loqueteux, ensuite sur de moins confortables fauteuils, quelques rangées derrière ceux un peu plus présentables (faudra quand même pouvoir montrer des images décentes le soir au 20 heures) ; au fond de l'édifice, femmes sans-papiers avec enfants et autres sans grade.
Pour l'animation musicale de la cérémonie religieuse, réquisition pour la circonstance de tous les musiciens qui habituellement jouent dans les couloirs de métro.

A l'extérieur et debout, tous les"officiels" c'est-à-dire tous ceux de "droite", de "gauche" et d'ailleurs dont le génie politique a créé les "S D F"; pour suivre la cérémonie religieuse, mise en place d'un écran géant et distributon gratuite de mouchoirs en papier afin qu'ils puissent essuyer leurs larmes de crocodile.
Mais n'ayez crainte, leur habituel sens de l'honneur et leur l'hypocrisie médiatique les poussera à se serrer les uns contre les autres, entre eux, c'est-à-dire loin de ces "S D F" qui ne font pas partie de leur monde. Ils se serreront ainsi les uns contre les autres simplement parce que vendredi à Paris, il fera froid et qu'il faudra être sur la photo.
C'est leur manière à "eux" de faire de la politique.

Écrit par : Jean-Marie | 23/01/2007

Moi, j'aurais été la femme (je plaisante) de l'Abbé Pierre ou ses potes d'Emmaüs

1- j'aurais refusé l'hommage national qui ne permettra de filmer et d'interroger que les "grands" de ce monde...

2- j'aurais affrété quelques dizaines de cars,

3- j'aurais, avec leur accord, pris quelques centaines de SDF,
4- j'aurais interdit les caméras et ses p****** de journalistes (voyeurs professionnels)
5- et j'aurais organisé des obsèques dignes et sincères avec les personnes dont il s'est occupé.

Encore une fois ses enfoirés de politique et de journalistes détournent le factuel et en font leur beurre.

C'est indigne.

Écrit par : GPMarcel | 23/01/2007

Un peu en marge de la discussion du jour (mais pas tant que ça…), lisez donc l’article paru parmi les Rebonds du jour, dans Libé, et signé par 5 professeurs de médecine qui furent à l’origine de la loi Evin.
Ces 5 personnages, parmi lesquels Maurice Tubiana et l’inénarrable professeur Claude Got, prétendent interpeller les candidats à la présidentielle sur les problèmes de santé qui à leur humble ( ?) avis se posent au pays : alcool, tabac, nutrition, mortalité routière, etc…
On trouve ainsi dans l’article de multiples suggestions sur les mesures à prendre, des plus évidentes (désamiantage des bâtiments publics) aux plus surréalistes (transmission par internet des certificats de décès !).

Mais ce qui frappe, c’est surtout ce qu’on ne trouve pas dans cet article !
Ne parlons même pas des débats touchant aux OGM par exemple, nos grandes consciences médicales et morales n’en ont visiblement pas entendu parler…
Pour le reste :
- Sur les inégalités concernant l’accès aux soins, rien.
- Sur les problèmes de santé liés à la pauvreté et à la malnutrition, notamment chez des centaines de milliers d’enfants, rien.
- Sur les pathologies liées au travail et/ou à la précarité, rien.
- Sur la situation catastrophique dans laquelle se trouvent le système de santé scolaire ou la médecine du travail, rien.
- Sur le présent et l’avenir de la Sécurité Sociale, rien.
Etc etc …

Bref !, à part des taxes supplémentaires sur les clopes et la limitation de la vitesse des motos, rien sur rien !
Edifiant (mais il est vrai que nos 5 « sages » placent leur action, dès la première ligne de leur article, sous le haut patronage de Pierre Rosanvallon…).

Écrit par : Clarence | 23/01/2007

Franchement n'importe quoi Clarence. Et pourquoi pas faire de la politique tant qu'on y est… pffff

Écrit par : Pescade | 23/01/2007

très juste tout çan et ça fait bien de le lire dans toue ce consensus médiatique
pratique un abbé pierre qui pourvoie aux manquements de la nation
c'est si facile de distribuer des louanges post mortem quand on a rien fait pour la cause qu'il défendait durant des décennies, aussi bien à droite qu'à gauche
je deteste l'hypocrisie
je me demande comment ils font pour ne pas baisser les yeux devant le reflet de leur image dans le miroir quand ils se rasent, leur mauvaise conscience ne les affecte pas

Écrit par : lesyeux | 23/01/2007

Rien à redire sur ce billet. Un bon vrai coup de gueule, juste et précis comme il faut. Merci.

PS : petit retour sur le "Connard", avec un complément d'information sous la forme d'un billet d'Alain Gresh : http://blog.mondediplo.net/2006-12-21-Medias-mensonges-et-islam

Écrit par : Alain | 23/01/2007

Hier, sur Canal+, Claude Askolovitch, journaleux au Nouvel-Obs, après quelques regrets de circonstances sur le décés de l'abbé Pierre, a témoigné sa grande satisfaction de voir Nicola Hulot se retirer de l'élection présidentielle car cela rsiquer de déstabiliser la gauche (chez lui cela veut dire le PS). Mais pour mieux se désespérer de la probable candidature de José Bové, car je cite: l'extréme gauche avec Besancenot et Bové va venir polluer le débat. Ces deux comparses, Héléne Jouan de France-Inter et Jean-Luc Hess de Radio Classique se faisant un plaisir de l'accompagner dans cette analyse qui fait honneur à leur métier et à la démocratie.
En fait si j'ai bien compris ce qui se cache dans cette haine exprimé sans aucune retenu, c'est que tout ces "bien-pensants" commencent à avoir peur que le beau montage qu'ils nous vantent et nous vendent depuis maintenant des mois, c'est à dire un deuxième tour, Sarko/Ségo, que ce beau montage donc risque de ne pas se réaliser.
Sont incorrigibles ces Français! Zont pas voulu de Jospin ni du TCE et maintenant veulent pas de notre promo "couple de l'année"!
Quant à Jean-Marc Sylvestre l'inénarable zélateur du néolibéralisme sur France-Inter, après sa brève pleurnicherie d'hier sur le décés de l'abbé Pierre, il est vite revenu aux affaires ce matin en nous déconseillant avec jovialité d'investir en Afrique car c'était selon lui le continent le moins sûr pour le business. Il avait du mal dormir cette nuit, un jour sans magnifier le capitalisme, il lui fallait vite se racheter!

L

Écrit par : Henri | 23/01/2007

@Henri...
pour l'instant la vraie gauche se suffit à se polluer elle même....

Écrit par : Marc | 23/01/2007

BRAVO SEB
UN BEAU COUP DE GUEULE COMME TU SAIS SI BIEN LES FAIRE.
C'est beau ( et sa fait du bien à l'ame) de lire des articles de vrai journaliste.
Continu!!... contre et malgrès tout.

alain

Écrit par : alain le latin | 23/01/2007

ça me rappelle
ces petites questions aux gueux
cette perle (dans le nouvel obs déjà - je crois bien)
d'une journaliste qui entrait dans le hall d'un HLM :

"Pénétrer dans le hall et monter les escaliers
c'est comme pénétrer dans un autre monde."

Brûlons la presse qui ment !

Écrit par : Titi | 23/01/2007

A marc, c'est clair parce que la la meilleur chose qui puisse lui arriver à Bové c'est qu'il n'obtienne pas ses 500 signatures.

Écrit par : Gyhelle | 23/01/2007

Petite annonce qui ne sert à rien :
Puisque nous parlons du nouvel obs', je vous signale que Christine Boutin sera l'invitée de nouvelobs.com ce soir à 18 heures.
Il fallait le dire.
C'est dit.

@ Pescade
Quand on se permet des plaisanteries, drôles en plus, sur des ecclésiastiques morts, on se tait !
:o)

Écrit par : Clarence | 23/01/2007

Monsieur Fontenelle, Bravo ! Je suis absolumnet d'accord et je fais circuler votre texte...
En guise de solidarité, voici ma lettre au Secours Catholique ...
Chomsky a démontrer que capitalisme et démocratie sont incompatibles. On peut démontrer tout aussi facilement que capitalisme et christianisme (le vrai, s'il existe) sont tout aussi incompatibles.
Mes respectueuses salutations.

Samedi 30 décembre 2006
Manuel Colinas
à

Monsieur Pierre Levené
Secrétaire Général du Secours Catholique

« Notre crédulité fait toute leur science »
Pigault-Lebrun (Le Citateur)


Monsieur le Secrétaire Général


Je reçois votre courrier et un exemplaire de votre mensuel « MESSAGES ». Vous m’informez de votre dévouement envers les plus démunis et sollicitez ma contribution.
Vous m’écrivez que votre Association inaugure « une septième décennie d’actions de solidarité »
C’est bien long ! Ne pensez-vous pas que cela n’a que trop duré ? Combien de temps pensez-vous devoir encore remplir ce tonneau des Danaïdes du secours à apporter aux pauvres ?
Je vous raconte une histoire vraie.
L’autre jour, dans la galerie marchande de mon ******, à Fouesnant - (29170) - deux bénévoles du Secours Catholique quêtaient avec conviction et application pour votre bonne-œuvre. En toute quiétude et légalité. Fort bien. Mais, deux jours auparavant, à l’entrée de cette même galerie marchande, les militants du Parti Communiste Français qui avaient voulu faire signer une pétition pour réclamer une hausse du pouvoir d’achat des salariés s’étaient fait « jeter » avec insolence et morgue par monsieur le directeur, ou le sous-patron, de ce même super marché. Ce patron est-il chrétien et ami du secours catholique ? Je n’en sais rien, mais c’est fort possible. Je constate simplement qu’il tolère la charité et interdit l’action pour une plus juste répartition des richesses produites. Et comme lui, - qui ne fait qu’obéir aux ordres de ses maîtres plus puissants que lui - toutes nos « élites » acceptent et louent la charité mais ne veulent pas entendre parler de justice ni d’égalité et encore moins de résistance ou de lutte pour l’équité. De la soumission, de la compassion, tel est leur credo. Sans vous assimiler à ce patron de combat, je ne peux m’empêcher de penser que le Secours Catholique se satisfait trop de la misère et de ses causes, peut-être pour justifier son existence, alors que notre action à tous devrait, selon moi, s’attaquer en priorité aux causes de la pauvreté et ne pratiquer la solidarité, la commisération et l’aumône que comme solutions provisoires et d’urgence.
Au fond, votre action est-elle compatible avec la pensée de l’église sans doute résumée par Jean Paul II lorsqu’il déclarait : “La foi nous enseigne que même dans les épreuves les plus difficiles et les plus douloureuses, comme les calamités qui ont frappé ces derniers jours le Sud-est asiatique, (le tsunami) Dieu ne nous abandonne jamais.” Alors si Dieu aide les malheureux, que puis-je faire, moi, de plus que lui ?
Ce même pape a lutté avec acharnement - et tous les riches de la terre l’ont applaudi avec ravissement – contre un système social où personne ne mourait de faim pour lui en préférer un autre où une minorité se vautre avec insolence dans l’opulence et le superflu pendant que les cadavres des morts de froid déparent nos trottoirs et perturbent notre sommeil… Et c’est Dieu et le pape qui veulent qu’il en soit ainsi…
Je vous rappelle que la statue à Jean-Paul II inaugurée le 8 décembre par Monsieur Paul ANSELIN, maire très catholique de Ploërmel, a coûté – officiellement – 130000 euros. Combien de repas et de couvertures chaudes peut-on offrir à des pauvres avec 130000 euros ? Le Secours Catholique s’est-il indigné de cette dépense somptuaire et de cette violation ******* de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat ?
Avec mes civilités empressées

Écrit par : Colinas Manuel | 23/01/2007

@ Colinas Manuel

Philippe Val, reviens !, j'ai encore débusqué un crypto-bolchevik !
(...dont l'anticléricalisme sournois - mégoter sur le prix de la statue de JP2, peuhhh... - me semble bien malvenu en ces jours d'unanimisme abbépierresque national).
Comme l'écrirait SF, je ne vous félicite pas.
;o)

Écrit par : Clarence | 23/01/2007

Nouvelobs.com (décidément...) a la bonne idée (ben si ça arrive !) de reproduire ceci, écrit par Roland Barthes en ... 1957 :
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20070122.OBS8128/liconographie_de_labbe_pierre_par_roland_barthes.html

Écrit par : Clarence | 23/01/2007

Un SDF ayant trouvé un toit. Finkie applaudit des 2 mains.

Témoignage:

http://www.arhv.lhivic.org/index.php/2007/01/21/297-comment-obtenir-un-poste-au-cnrs

Comment obtenir un poste au CNRS

Par André Gunthert, dimanche 21 janvier 2007 :

Actualités de la science. La course aux postes est dure pour les jeunes chercheurs français. Chaque année, 10.000 docteurs soutiennent leur thèse, mais moins de 3.000 d'entre eux intègreront l'enseignement supérieur et la recherche. Voici une information qui ne manquera pas de les intéresser. Une nouvelle filière vient d'être créée au CNRS (Centre national de la recherche scientifique), réservée aux titulaires de l'agrégation. La procédure pour obtenir le poste consiste à publier dans le Figaro, célèbre publication savante, un article consacré à un sujet brûlant qui excite les passions. Sur le plan du cadre de recherche, il est conseillé de recourir aux thématiques porteuses dégagées par les principaux instituts de référence (AFP, TF1): racisme, sexe, criminalité, choc des civilisations, terrorisme, islamisme, communisme, etc. On sera attentif aux interactions de ces diverses topiques: leur panachage est recommandé. Sur le plan méthodologique, il est suggéré de recourir à des jugements à l'emporte-pièce ainsi qu'à des antithèses sommaires, dont le caractère expéditif permettra d'économiser toute forme de preuve et de couper court à toute procédure de vérification.
Exemple: Aucune des fautes de l'Eglise ne plonge ses racines dans l'Évangile. Jésus est non-violent. Le retour à Jésus est un recours contre les excès de l'institution ecclésiale. Le recours à Mahomet, au contraire, renforce la haine et la violence. Jésus est un maître d'amour, Mahomet un maître de haine. La lapidation de Satan, chaque année à La Mecque, n'est pas qu'un phénomène superstitieux. Elle ne met pas seulement en scène une foule hystérisée flirtant avec la barbarie. Sa portée est anthropologique. Voilà en effet un rite, auquel chaque musulman est invité à se soumettre, inscrivant la violence comme un devoir sacré au coeur du croyant.
Faire parvenir les dossiers à la direction du CNRS par l'intermédiaire des services du GIGN.

Écrit par : GPMarcel | 23/01/2007

GP.
Tu as décidément l'esprit mauvais.
Des gens, courageusement, s'efforcent de lever quelques (derniers) scrupules, avant que de briser quelques (ultimes) tabous.
Et je sens que tu n'as guère de respect pour ces courageux chercheurs.
Ce n'est pas très charitable.
Je suis, pour ma part, aise que monsieur R. puisse dorénavant poursuivre ses recherches sur, d'une part, le couscous, et de l'autre, Racine.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 23/01/2007

@Clarence

Elever une statue à l'obscurantiste JP2 est une insulte aux millions de morts du sida en afrique, aux femmes sud américaines flanquées de 8 à 10 gosses qu'elles n'arrivent pas à nourrir. Il n'y a point besoin d'être crypto-bolchévique pour s'indigner d'un gaspillage de fonds qui auraient pu mieux être employés à soulager un peu de misère.

"crypto-bolchévique" il me semble avoir déjà lu et entendu ça de plumes et langues peu fréquentables.

La laïcité n'a pas de parti politique. La compassion si elle peut être militante ne l'est pas pour des représentants d'opinions. Le désir de justice ne s'habille pas de drapeaux partisans.

Et l'abbé qui ne fut pas un saint au sens théologique se trouva souvent en délicatesse avec sa hiérarchie et ses positions furent souvent "anti-cléricales" en tout cas presque toujours non consensuelles. Ce fut d'ailleurs un des rares curé a mériter et recevoir l'estime d'anti-cléricaux primaires de mon espèce.

Adieu curé un "crypto-communiste" te salue.

Écrit par : michel | 23/01/2007

SF, le couscous, ça fait rien qu'à "inscrire la violence comme un devoir sacré au coeur du croyant"!

Écrit par : Clarence | 23/01/2007

Argh.
Des Rouges.
Sur mon blog.
Vous faisiez moins les malins du temps de Jean-François "Better Dead Than Red" Revel, hmmm?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 23/01/2007

@ Michel
:o))))))))
Oui, je sais, le second degré, ou même le simple premier degré et demi, des fois, c'est dur !

Pouf pouf.
Puisqu'on en est là, sache que ma phrase ci-dessus sur le couscous, c'est du second degré aussi (Mieux vaut prévenir...).

Écrit par : Clarence | 23/01/2007

Une chose est sûre,
au vu des températures du jour,
c'est que le froid tuera beaucoup de SDF

Écrit par : Titi | 23/01/2007

Honte, honte, honte…
Je ne suis généralement pas en faveur des attaques personnelles, mais là je le dis : Alain Faujas (que je ne connaît pas) est la honte du journalisme.

Jugé plutôt. Son article en pages « économie et finances » du Monde de ce jour est intitulé « Débuts laborieux du premier Forum social mondial qui se tient en Afrique ». Je vous livre ici les deux premières phrases : « Il aura fallu sa septième édition pour que le Forum social mondial (FSM) plante ses tréteaux en terre africaine, à Nairobi (Kenya), du 20 au 25 janvier. Il était paradoxal que cette manifestation attirant quelque cent mille altermondialistes désireux de construire "un monde différent" ait évité jusqu'à présent le continent le plus pauvre. »

Ce qui est surtout paradoxal c’est un journaliste aussi mal informé. Il n’y a pourtant pas besoin de faire beaucoup de recherche (ou même d’avoir un peu de mémoire) pour découvrir que le Forum Social Mondial 2006 polycentré (un an c’est une éternité en terme de mémoire médiatique, d’accord) avait lieu alternativement au Pakistan, au Venezuela et… à Bamako au Mali. Alain Faujas est-il si mauvais en géographie qu’il ne sache pas que le Mali se trouve bel et bien en Afrique. Comment le quotidien de « référence » peut-il laissé passer une telle connerie ? Ca laisse en tout cas présagé des moyens mis en place pour couvrir l’événement (relégué aux pages finances juste au dessus de la bourse). Mais c’est vrai que l’Afrique c’est loin et que les médias français sont trop occupés par la présidentielle pour s’intéresser à autre chose…

Écrit par : Beny | 23/01/2007

Heu, Titi, ta vanne, là, ça t'embête si je la vire?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 23/01/2007

Non bien sûr.
Mes doigts me brûlaient.

"Je présente ma démission
monsieur Fontenelle"

Écrit par : Titi | 23/01/2007

Et comme d'hab, je réponds, avec désormais une certaine blasitude:
"Votre démission est refusée".

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 23/01/2007

Alors,
courageusement,
je vous regarde droit dans les yeux
et je vous le dis
Monsieur Fontenelle :
"Puisque vous le réclamez
Titi reste."


Sinon,
un ptit jeu :

imagine la suite de cette phrase...

"Une chose est sûre,
au vu des températures du jour,
c'est que le froid tuera beaucoup de SDF
avant que..."

Écrit par : Titi | 23/01/2007

l'Abbé Pierre ressuscite (c'est un exemple).

Écrit par : Titi | 23/01/2007

ou :
"Bernadette Chirac connaisse l'onglée." (un autre exemple)...

Écrit par : Titi | 23/01/2007

"le Nouvel Obs devienne un hebdo de gauche" (j'adore ce jeu)

Écrit par : Titi | 23/01/2007

ouai franchement après leur attitude lors du dernier passage à l'assemblée une bonne part des députés (en complets bleus, belles dents et belles cravates) pourraient se taire.
Mais j'ai lu quelque part que des organisations aidaient les gens de la rue (j'en ai marre de SDF) à s'inscrire sur des listes électorales. A la marge il faudra bien les entendre, même si heureusement ils ne sont pas assez nombreux pour que ce soit très snsible (heureusement qu'ils ne sont pas encore plus nombreux, pas heureusement que leur vote éventuel ne soit pa très sensible)

Écrit par : brigetoun ou brigitte celerier | 23/01/2007

"...les journalistes du Point touchent le RMI."

Écrit par : Titi | 23/01/2007

Monsieur not'e Président,

Alors que la France entière attend une déclaration sur le Québec libre, sur la longueur présumée voire réelle de la muraille de Chine, ou du mur Israélien, sur la distinction fondamentale entre cherté de la vie et pouvoir d'achat, sur les nouvelles conditions d'accés au CNRS....et j'en passe

Vous, not'e Président vous vous souciez des SDF.
On plaisante là. On est en récréation...

Allez, en rang par deux. "Titi, mettez-vous en rang avec François H, il est seul ! Un peu de bonté d'âme, quoi ? "

"Chevènement au tableau. Ecrivez la phrase de morale du jour. Peut-on, peut-on être une racaille,...caille si on a déjà été un sauvageon..geon."
"Bien, Titi, veuillez justifier!"

"Silence, on vous écoute...."

Écrit par : GPMarcel | 23/01/2007

Clarence, c'est vous le lion qui louche de Daktari ?

Écrit par : Olivier Bonnet | 23/01/2007

Je ne comprends absolument RIEN à ce que vient d'écrire Olivier Bonnet.
Ca me fout vaguement les jetons.

Je signale que je pose, pour mon billet de ce soir, une grosse option sur le titre: "Le P"S" Brouille L'Ecoute".

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 23/01/2007

On va jouer dans la contrepèterie.
Chouette.

Titi, fiche n° 28- c ( c, comme canard, mon poulet)

Écrit par : GPMarcel | 23/01/2007

@ seb

On va te taxer de sexisme car tu élimines de facto toutes les filles.

C'est très dur! Enfin , t'es grand. Tu assumes.

Écrit par : GPMarcel | 23/01/2007

@ Olivier Bonnet

"Clarence, c'est vous le lion qui louche de Daktari ?"

Voui, ça peut être ça...
Mais ça peut être aussi l'ange gardien de James Stewart dans "la Vie est belle" de Capra.
Ou le saxophoniste de Bruce Springsteen.
Ou le bluesman Clarence Gatemouth Brown.
Ou ou ou ...

Plein de trucs, en fait.

[ Soit dit en passant, on se souvient que le lion Clarence était de gauche...
Contrairement à Flipper le dauphin, auxiliaire de police notoire, qui était de droite.
Reste Skippy le kangourou, dont le cas n'est pas très clair ].

Écrit par : Clarence | 23/01/2007

P-S : J'oubliais, honte à moi !, que la Clarence est aussi une rivière française, située dans le Pas-de-Calais, dont les deux affluents principaux sont la Nave et le Grand Nocq...

Écrit par : Clarence | 23/01/2007

Heureuse de trouver des gens de ma génération "Daktari" (qui aurait fabriqué une génération de vétérinaires plutôt que de blogueurs si on avait été bons en maths). Ça ne nous rajeunit pas... :-)

Écrit par : valdo lydeker | 23/01/2007

Des nouvelles des gens de la rue...
Sur QVM.fr, ce soir.

" Haute couture: un été d'oiseaux rares chez Chanel - 23.01.07 | 17h00

PARIS (Reuters) - Tout en perpétuant l'esprit de la maison Chanel, Karl Lagerfeld, qui présentait mardi la haute couture de l'été 2007, a paré ses oiseaux rares de leurs plus beaux plumages sous la coupole du Grand Palais.
L'esthétisme joue à nouveau sur le contraste noir/blanc, cher à Coco Chanel. Mais Lagerfeld impose son étourdissante maîtrise du genre. Coquettes et élégantes, les sobres robes noires s'enhardissent de cols froufroutants et de plumes buissonnières.
(...)
Sigourney Weaver, Victoria Beckham, Sofia Coppola, ainsi que Bernadette Chirac, l'ancienne première dame de France Claude Pompidou et le ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres étaient au premier rang pour assister au défilé.
La haute couture reste à part pour Karl Lagerfeld. "Cela doit être très moderne et très à la mode. Parce qu'il y a une réelle clientèle pour ce genre de choses aujourd'hui. Mais cela doit être le sommet du raffinement et du travail d'artiste", a déclaré le créateur allemand à la fin du défilé ".

Je sais, on dirait du Pescade, mais c'est une vraie dépêche...

Écrit par : Clarence | 23/01/2007

@Seb,

si tu écrivais "La P"S" Brouille L'Ecoute".

....quant à l'écrire demain ou après demain je te laisse le choix dans ...

Excuse!

Écrit par : GPMarcel | 23/01/2007

Ah ben le contraste noir/blanc, je suis désolé, mais y a pas qu'à Lagerfeld, que c'est cher, hein?
Prenez Georges Frêche, par exemple, ben...
Non, rien.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 23/01/2007

@Clarence

mea culpa
Il n'est pas forcément facile d'estimer le degré où se situe une affirmation venant de personne inconnue, 1° ou 2° voire 1.5, et encore plus lorsqu'on on est un peu agacé par la saloperie ambiante du genre de ce qui suit (copié/collé d'un caca nerveux adressé à un autre blogueur estimable; faut être honnête) :


Bertrand Delanoë, maire socialiste de Paris: «l'une des figures marquantes de la France contemporaine. Sa quête demeure malheureusement plus que d'actualité, notre pays affrontant des situations d'exclusion et de pauvreté sans précédent. Le fondateur d'Emmaüs restera l'homme de l'hiver 54, engagé dans un combat inlassable pour le respect de la dignité et le droit de chacun à disposer d'un toit. Son message constitue le plus exigeant des héritages et nous convie à placer le défi du logement au coeur de tout projet de société.»

ESPECE DE ✄ HYPOCRITE qui n'a eu de cesse de chasser les SDF des endroits les plus visibles de Paris et à fortiori de devant l'hotel de ville.

TOUS DES DEGUEULASSES à se battre comme des chiffonniers (mais pas d'Emmaüs) pour s'approprier la tristesse, revendiquer l'émotion alors que toute cette ✄ élitiste n'affichait qu'indifférence et mépris pour l'oeuvre du curé iconoclaste.

Et la télé (tous réunis dans la surenchère pleurnicharde) de déprogrammer et ressortir vieux films, anciens témoignagnes, vieilles interviews, et en faire leur choux gras en oubliant de nous dire quelle a été leur contribution au combat du curé télégénique. A eux l'audience, et au cure, aux pauvres, quoi, combien? Quelles ont été les contributions financières de Bouygues, TF1, PPDA, Lagardère et autres patrons de médias dans son combat contre la misère?

Et Borloo d'attraper le pompon de la ✄ offensante en en voulant baptiser une de ses propositions de lois. On touche le fond de l'abjection cynique.

Et Giscard l'héritier de l'ancien régime ✄, dont son seul rapport avec un pauvre se résuma à la gifle du laitier, de nous proposer des obsèques Nationales à l'instar de celles à laquelle il aspire pour lui même.

Combien de tous ces ✄ sont ils allés dans un centre Emmaüs? Combien y sont ils allé pour voir et parler avec ceux qui y travaillent, pour voir et parler avec ceux qui viennent s'habiller pour moins de 10€ avec les fringues et chaussures dont ils ne veulent plus?

Et ce soir PPDA ✄ nous affligera de ses yeux de cocker battu pour nous faire croire et nous associer à une compassion de circonstance.

Voilà: une agitation vulgaire et intéressée, pour aujourd'hui, jusqu'aux obsèques, et après, basta, pauvres gens retournez crever en silence, vous n'êtes plus à l'ordre du jour.

Écrit par : michel | 23/01/2007

(ceci est une pub, nous vous prévenons, ce qui n’empêche pas d’aller voir. Merci)

Présidentielles: on prend les paris.
En janvier 95, Balladur avait 70% et Chirac 12% d’intentions de vote (voir http://birenbaum.20minutes-blogs.fr/àa date du 29/01/07), on connaît le résultat.) Donnez vos pronostics sur les trois premiers du premier tour, sur le duel du second tour, sur le résultat final.
Participez à : www.touslesdebats.com

Ségolène Royale : vraie gourde ou vraie politique différente ?
Ségolène Royale est-elle parfaitement stupide ? C’est possible. Elle peut aussi tenir un discours plutôt différent de ceux dont on a tellement l’habitude …. Des mots, des mots, des mots…. Et rien derrière… Est-ce qu’elle n’est pas un peu jazz dans ses discours ? Ca semblait tellement faux, au début, le jazz….
Participez à : www.touslesdebats.com

Vous êtes élu président(e) : quelles sont vos cinq premières mesures ?
Y’a qu’à faire ce, y’a qu’à faire ça….. (et tout ira mieux, bien sûr) OK. Vous êtes élu Président(e)de la République française dans trois mois. Quelles sont les cinq premières mesures, les axes principaux que vous mettrez en œuvre. Comment vous les ferez appliquer ? Pour quels résultats ?Avec quelles résistances ?
Participez à : www.touslesdebats.com

Écrit par : debats | 23/01/2007

Retour sur quelques rebelles bruns-bruns, parfois un brin rouges...

Écrit par : Frère Sclérose | 23/01/2007

Hooooolà, michel!
Sans les insultes, c'est mieux!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 23/01/2007

Y a même des jardiniers pauvres qui se mèlent d'avoir des avis littéraires!
Où sommes-nous?
Où va-t-on?
Et surtout, surtout, jusqu'où ira-ce?
Mais dans quelle m**** on est!

Écrit par : Fleuryval | 23/01/2007

Vous êtes cordialement invité(e)s, si je comprends bien, à faire un tour sur:
www.touslesdebats.com
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 23/01/2007

Foutredieu (comme ne disait pas l'abbé Pierre, du moins je l'espère), voilà que Fleuryval me plonge dans l'embarras.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 23/01/2007

Ca devient n'importe quoi ce site.

Je lis:

Beny dit: Mais c’est vrai que l’Afrique c’est loin et que les médias français sont trop occupés par la présidentielle pour s’intéresser à autre chose…

--> Et l'Abbé Pierre, c'est de la m…, peut-être?

Puis, SF annonce un titre douteux (et obscur) : "Le P"S" Brouille L'Ecoute".

Au lieu de laisser patauger, voilà t-il pas que GP Marcel en remet une couche : "On va te taxer de sexisme car tu élimines de facto toutes les filles".

Quoi, les filles seraient hermétiques aux contrepèteries? Ce n'est pas que nous sommes rebelles, c'est que nous sommes peu adeptes, par souci de bienséance et de bon goût. Sinon, pas besoin d'arriver à pied par la Chine (suivez mon regard) pour comprendre une contrepèterie …

Evidemment, sous couvert que j'aie compris le sens des interventions …

A pont transbordeur, palud!

Écrit par : emcee | 23/01/2007

Bon alors emcee on dirait carrément que tu viens de lire mon billet de 00.00, que j'ai torché tout à l'heure.
Aaaaah, on pourra pas lui reprocher sa teneur trop élevée en finesse, mais bon.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 23/01/2007

Ah ouais, comme ça il y aurait une dissonance cognitive entre les interventions et les billets de ce blogs… C’est grave docteur (cherchez pas, y a pas de contrepétries)

Écrit par : Beny | 23/01/2007

Bon, mes enfants, on papote, on papote, mais, dans notre pays, UNE FEMME SUR TROIS EST ASSASSINEE !

Vous vous rendez-compte ? Une sur trois ! Bientot, il n'y aura plus une femme en France ! Toutes tombent "sous les coups de leurs conjoints"

La video explicative, signée Ségolene Royal, c'est ici : http://www.changer-le-ps.com/article-5372105.html et je vous conseille de ne pas trop rire !

Écrit par : Bruno Lamothe | 23/01/2007

énorme

Écrit par : Gyhelle | 23/01/2007

@ Bruno Lamothe
Pourquoi, sur ton blog, au-dessus des deux photos de Laurent "l'Orient est rouge" Fabius, y a-t'il un bandeau "Soldes - Prix fracassés ! Jusqu'à -65% !!!" ?
Bandeau assorti de cette formule crypto-strauss-kahnienne : "Et EN PLUS, jusqu'à MOINS 50% de réduction supplémentaire !" [ plus, moins, réduction en plus,... ça nous fait un Smic à combien, ça ? ].
Mmmhhh ?...
;o)

@ SF
Entre le titre annoncé de ton prochain billet et l'avertissement sur sa teneur (faible...) en finesse, je m'attends au pire, pôvre électeur ségoliste que je maintiens que je risque d'être.

Écrit par : Clarence | 23/01/2007

@ SF: " torché ". Mmph... Et allez! ça continue!

@Bruno Lamothe
je me disais aussi: chais pas pourquoi, mais je me sens de plus en plus seule...
Et si c'est la maldonne du péhesse qui le dit, c'est que, quelque part, cela doit être vrai.
Au ... Québec, peut-être?
Elle n'a pas pu l'inventer tout de même!

Bon, c'est pas tout, ça, mais je voudrais vous rappeler que nous sommes en période de recueillement NA-TIO-NAL. Faudrait pas penser qu'à rire.
L'abbé Pierre est toujours mort, que diable!

Écrit par : emcee | 23/01/2007

@ Clarence : on solde l'équipe de campagne de Royal : on a donc, un vieux Mauroy dont on a absolument pas l'usage, un Montebourg tout cabossé, un Freche totalement inutilisable, un Gouda 1er encombrant, etc. etc.
Prix fracassés pour annonces fracassantes !

@ Emcee : Oui, rendons un hommage national, et des funéraille nationales, et tout ce qui finit par national(e) pour l'abbé Pierre...

Mais vous vous rendez compte, si un tiers des femmes meurt chaque année, il va falloir faire bien plus que deux enfants par femme !

Écrit par : Bruno Lamothe | 23/01/2007

Piètrecouille, Fessemolle et Palsambleu, comme disait frère Tuc, moine précaire chez Robin des Bois, voilà-t-il pas que notre hôte se trouve "plongé dans l'embarras" parce qu'il a une chronique littéraire élogieuse dans un supplément virtuel de "Votre ami des jardins"!
Qui n'a, diantre, rien à voir avec la presse qui ment.
T'éloignes pas de l'armoire à pharmacie, MAQJ'A! Va te falloir des sels quand tu passeras chez Plume de Presse. Pis ce serait prudent de demander à Christian Lehmann qu'est-ce qu'il conviendrait de prendre si d'aventure on disait du bien de ton livre dans "Le petit solognot", "La Lozère (enfin) libre", "Modes et Travaux", "Le Chasseur français" et sur le blog de Titi Président.
Passeque si les compliments, ça te fait rosir comme une vierge effarouchée du début du XIX° (le siècle, pas l'arrondissement...), faudrait vite te retenir une place au Val de Grâce. C'est très prisé, ces temps-ci.

Écrit par : Fleuryval | 23/01/2007

@ Fleuryval


Ah, non pas Val, de grâce! S'il te plaît. Pas lui

Écrit par : GPMarcel | 23/01/2007

@ GPMarcel
Pas de danger! "La voix, dit-on à (souvent) juste titre est le reflet de l'âme."
Pour qui l'a entendu chanter, celui que tu évoques est incompatible avec quelque grâce que ce soit.

Écrit par : Fleuryval | 23/01/2007

Bruno, sois honnête, s'il n'y avait pas ségolène, t'aurais pas souvent l'occasion de te marrer dans cette campagne... Tu pourrais quand même la remercier, non?

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 23/01/2007

Quant à donner la parole aux SDF, faut quand même savoir que s'ils votaient, une enquête a montré que leurs suffrages iraient plutôt vers Le Pen... Salauds de pauvres!

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 23/01/2007

Il est mort?

Écrit par : Olivier de Melgueil | 23/01/2007

Pour VOTER, il faut justifier d'un lieu de "résidence" !
Alors les "à la rue" peuvent toujours chercher de la Solidarité, de la Dignité, de la Fraternité.

Écrit par : Jean Luc | 23/01/2007

@ bilbo :Avec Sego, j'ai des abdos d'enfers ! Merci Sego !

Écrit par : Bruno Lamothe | 23/01/2007

@ Jean-Luc : non ! Il faut une "domiciliation", qui peut etre chez un tiers, comme, par exemple, dans une association d'insertion...

Écrit par : Bruno Lamothe | 23/01/2007

Pour VOTER, il faut justifier d'un lieu de "résidence" !
Alors les "à la rue" peuvent toujours chercher de la Solidarité, de la Dignité, de la Fraternité.

Ecrit par : Jean Luc | 23.01.2007
--------------------------------

Certes.
Sauf que les CCAS (Centre Communaul d'Action Sociale) ont obligation de servir d'adresse de résidence aux SDF qui le souhaitent.
Ils peuvent donc voter... sauf que personne ne les informe...

@ Fleuryval

Continue mon gars...
J'A-DO-RE-RAIS voir rougir Seb. ;)))))))))))))))
La photo ! La photo ! La photo !

Écrit par : Grabuge | 23/01/2007

Bon.
Pour une fois que j'avais envie de me vautrer devant la télé.
J'attends gentiment 22 heures et des brouettes.
J'avais envie de regarder Rocky.
J'attends, j'attends, et sur quoi je tombe?
Sur l'abbé.
Ils ont remplacé Stallone par Pierre.
Putain quelle sévère déception.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 23/01/2007

@ Sébastien

MWAHAHAHAHA !
Alors là... là... j'en reste coite...
ADRIÈÈÈÈÈÈÈÈÈÈÈÈÈNEUH !

Y'a pas à dire, les filles et les gars, on n'est pas foutus pareils...

Bon. Un ch'tit coup de Rome Saison 2 de HBO, ma verveine menthe brûlante et dodo...

Écrit par : Grabuge | 23/01/2007

Dans déception il y a la SONACOTRA ce truc qui devait loger les salariés devient ADOMA plus ne rapport avce la redistribution de bénéfices et la revente de l'immobilier qui a grimpé. tain l'abbé t"as foutu quoi!!!!!

Écrit par : martingrall | 23/01/2007

De Johnny à Rocky… bong sang… c'te déchéance… et de Pasolini à Andreotti, de Fellini à Finochietti, de Rosselini à Sarkozi

Et pendant ce temps-là je rame sur doctlear5.4 et PostgreSQL

Écrit par : P. Squad | 23/01/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu