Avertir le modérateur

25/01/2007

Rions (Encore) Un Peu Avec "Le Nouvel Observateur"

medium_hp_scanDS_71251839047.jpg

Décidément, "Le Nouvel observateur" s'impose comme LE bulletin officieux de la critique radicale (voire ultra-brutale) des médias, ou, si vous préférez, comme une déclinaison hebdomadaire du "Plan B", en beaucoup plus sauvage.

C'est ainsi que, cette semaine, "Le Nouvel observateur" (sans toutefois pousser la punkitude hardcore jusqu'à rappeler que son ancien directeur, Laurent J., récemment débauché par "Libération", aime à proclamer qu'il tutoie Sarkozy) dénonce, courageusement, "les liaisons dangereuses" entre "médias et politique".

C'est la journaliste Marie-France Etchegoin qui s'y colle, et croyez-moi elle n'y va pas (du tout) avec le dos de la cuiller: elle ose par exemple affirmer, avec une virulence qui laisse pantois, que "les médias (...) foncent souvent tête baissée", que "la course à l'audience (...) n'épargne aucun titre", et même, oui, même, qu'il y aurait en France "une concentration unique au monde de grands médias aux mains de groupes vivant de commandes publiques", dont elle n'hésite pas, telle une Françoise Bayrou, à livrer les noms: "Bouygues, Dassault, Lagardère..."

On sort de là un peu lessivé, dévasté par la crudité de ces révélations.

Accablé, surtout, par un aussi sombre tableau.

Et c'est là, il faut le lui concéder, que Marie-France Etchegoin se montre véritablement formidable - puisqu'elle arrive, mais si, à nous suggérer que tout n'est pas complètement perdu, puisqu'aussi bien, dans cette sombre noirceur déontologique, une rédaction continue, vaille que vaille, "avec nombre d'autres confrères", à défendre son "indépendance" contre vents et marées: il s'agit, vous l'aurez deviné, de la rédaction du "Nouvel Observateur", qui, cernée par les fortifications romaines de Bouygum, Lagarderum et Dassaultum, arrive encore à balancer de lourds menhirs subversifs dans la gueule du Parti de la presse et de l'argent (PPA, © "Le Plan B").

C'est, en soi, magnifique.

Mais cela ne suffit pas.

Du moins, pas complètement.

Car du point de vue de Marie-France Etchegoin, "le seul véritable contre-poison" à même de bouter le PPA n'est pas la (nécessaire) "indépendance" dont "Le Nouvel observateur" porte si haut le flambeau, mais bien plutôt "cette "éthique du journalisme", dont parlait déjà Camus".

Or, voyez la divine coïncidence, JUSTEMENT Jean Daniel, patron du "Nouvel observateur" et employeur de Marie-France Etchegoin, vient JUSTEMENT de publier un essai consacré à "cette "éthique du journalisme" dont parlait Camus" - ouvrage dont nous avons déjà ri, sur ce blog, le 21 décembre dernier, après que Max Gallo avait longuement chanté sa louange dans les pages du... "Nouvel observateur" - au nom, car l'éthique-dont-parlait-Camus n'exclut nullement que l'on ne soit jamais aussi bien servi que par soi-même.

Ci-dessus, un document qui, me semble-t-il, illustre à merveille l'éthique-dont-parlait-Camus, dans sa moderne déclinaison nouvelobservateuriste: il s'agit d'une publicité pour le livre de Jean Daniel, patron du "Nouvel observateur", publiée le 4 janvier dernier dans "Le Nouvel observateur", et sur laquelle se trouve reproduit, sous la photo de Jean Daniel (patron du "Nouvel observateur"), un bref extrait de l'article, évoqué ci-dessus, où Max Gallo faisait, dans "Le Nouvel observateur", ce terrible aveu: "L'échange que Jean Daniel [patron du "Nouvel observateur"] nous fait partager est exceptionnel".

Exceptionnelle aussi, l'intrépidité dont "Le Nouvel observateur" fait preuve, dans son combat pour l'"éthique du journalisme"...

Commentaires

Soyons vigilents!

Dans la suite logique,

Dès le prochain Gallo, le premier qui dénichera l'article qui proclamera que Max, loin d'être une menace, est dans la ligne droiture de ses fidélités

et que Marie-France Etchegoin vient de sortir un très joli petit livre, utile à toutes les mamans " Contes à mes enfants"...

gagnera un abonnement complet pour un an à Modes et Travaux le seul journal qui nous parle des ravallements de façades ou d'arrière.

Pour un léchage de culte que ne ferait-on pas?

Écrit par : GPMarcel | 25/01/2007

C'est quoi tout ces articles quand je reviens ? Monsieur Fontenelle, gare au surmenage !

Et moi qui voulais parler de "changer d'air"...

Écrit par : Bruno Lamothe | 25/01/2007

Au fait, Gallo nègre de Sarkozy, c'est avéré ou pas encore tout à fait vraiment ?

Écrit par : Pescade | 25/01/2007

Tu as oublié, langue perfide, la magnifique illustration de cette éthique journalistique que nous a livré Serge Raffy, voici quelques semaines sur France 2 face à Nicolas Sarkozy. Les bourgeois de Calais auraient été plus dignes...

Écrit par : Serge Faubert | 25/01/2007

je trouve, mais sans doute est-ce le fruit de mon cerveau perturbé, que journalisme et "nouvel observateur" sont deux concepts qui ne se marient pas vraiment bien...

C'est un peu comme si on disait que Le Figaro est impartial !

Écrit par : Bruno Lamothe | 25/01/2007

je trouve, mais sans doute est-ce le fruit de mon cerveau perturbé, que journalisme et "nouvel observateur" sont deux concepts qui ne se marient pas vraiment bien...

C'est un peu comme si on disait que Le Figaro est impartial !

Écrit par : Bruno Lamothe | 25/01/2007

Sinon, totalement hors sujet, scene surréaliste tout a l'heure au Sénat, avec un vrai coup de sang, comme on n'en avait pas vu depuis le cri de "forfaiture" poussé par Jospin, un jour, contre Monory...

Donc, seance des questions au gouvernement. C'est le tour de Mélenchon sur "l'usage, honnête et impartial, des moyens de l'Etat" (Au moins deux journaux accusent sarkozy d'avoir utilisé ces moyens pour enquêter sur un conseiller de Mme Royal). Bref. Bric Hortefeux, le benet de Sarkozy commence sa réponse en accusant Villepin d'avoir manigancé Clearstream... Puis il fait mine de croire que Vaillant aurait pu avoir fait faire cette note il y a 5 ans.

Et enfin... Cette phrase "La ficelle est un peu grosse. Quand on n'a rien à dire, qu'on accumule les erreurs, on crie au complot. Mais avec vous, c'est en début de campagne. Tout est dans la presse, grâce à vous, monsieur Mélenchon, qui l'alimentez... "

Et Jean-Luc se dresse et va pour assommer Hortefeux, qui ne faisait plus le fier...

Il faut que les huissier le retienne, parce que, rouge comme il est, il aurait fait un carnage ! Noms d'oiseaux, bien entendu : "Mélenchon, au piquet !", "Hortefeux, démission !", "pourris", et autres choses moins racontables, sauf avec des ****

Costaud, comme début de campagne...

Écrit par : Bruno Lamothe | 25/01/2007

Moi, j'aime bien quand ça chicorne un peu.

A force d'être trop policé, tu vois où on en est. A ne plus savoir qui est qui.

Que diable, du biceps! Rappelle toi Gaston, le Gastounet de Marseille se battant en duel...

Ca ça avait de la gueule. Alors le Brice de Nice contre le Jean Luc La Paluche, faudra plus d' un seau d'eau pour les séparer!

Écrit par : GPMarcel | 25/01/2007

Raffy et Sarkozy, comme je disais l'autre fois: j'ai vite envoyé les enfants se coucher, je trouve inconcevable qu'on diffuse des trucs aussi obscènes sans prévenir.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 25/01/2007

@ GPMarcel : Ahhh, notre Deferre nous manque, quand meme !

Écrit par : Bruno Lamothe | 25/01/2007

Deferre, deferre… c'était pas le grand-père de Georges Frêche ?

Écrit par : Pescade | 25/01/2007

roooo, pescade ! Au piquet ! De suite ! ;-))))

Écrit par : Bruno Lamothe | 25/01/2007

Prochain billet demain matin.
Où il sera démontré que Ronald N. Sarkozy n'est pas Edgar J. Hoover, contrairement à ce que voudraient nous faire gober de mauvaises langues.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 25/01/2007

Ah, totale excuse Bruno. C'étaient juste deux socialistes. C'est pour ça que j'ai confondu.

Écrit par : Pescade | 25/01/2007

D'où il ressort que pour satisfaire à vos critères, camarades, l'Obs, afin de démontrer qu'il est libre, devrait refuser de passer une pub sur un bouquin de Jean Daniel, et, s'il ne suffit pas, commander un article pour dézinguer grave le sus-dit bouquin? C'est enfantin, ce serait très con, et ce n'est pas là que ça se joue! Evidemment, on a le droit de ne pas nous saquer, a priori et a posteriori, mais vous vous vautrez dans le fastoche... Quand à Etchegoin, une amie, navré, imaginer qu'elle aille chercher Camus pour complaire au vieux Boss, devinant que quelques pages plus loin, y aurait une pub ad hoc, relève de l'obsession complotique! Comme Sébastien Fontenelle, connu en une autre vie à l'Evénement, est bien plus malin que ça, je miserai sur son côté farce. Ca doit être ça.

Écrit par : claude askolovitch | 25/01/2007

Esprit d'escalier -bonjour Serge Faubert... J'ai raté la fameuse émission de télé de mon petit camarade Raffy versus Sarkozy, même si on m'en a beaucoup parlé. Bon. Mais il m'arrive de lire mon estimé hebdo et je le trouve vraiment très peu sarkozyste, franchement... Ne chargez pas la barque les copains, c'est plus crédible!

Écrit par : claude askolovitch | 25/01/2007

@ Seb
Diable. Une tribune d'opinion où l'on lirait, à la fois, la pub pour un bouquin commis par le tenancier du lieu, et des références élogieuses, ouvertes (Christian Lehm... euh, Max Gallo) ou cryptées, au dit bouquin, c'est sûr, ça n'arriverait pas ici...

@ Claude
Vous auriez dû voir cette émission. Elle décridibilisa INDEFECTIBLEMENT l'autorité de l'Obs en matière d'anti-sarkozysme. Votre ami Raffy doit avoir la langue bien noire de cirage et vernis. La moindre des décences de l'Obs, à voir un ses "journalistes" lancer le tapis rouge et mielleux sous les pas d'un politique, quel qu'il soit, aurait été sinon de le virer, du moins de lui lancer un "sévère avertissement" - comme on dit à France 2, pour blâmer des attitudes tout aussi médiocres, mais probablement un rien plus gerbantes, car beaucoup plus incidieusement dangereuses.
PS : comment on se sent, quand on glose sur les SDF et les Don Quichotte perché sur un tabouret dans l'appart de Pascale Clark, sur Canal + ? Bien dans ses pompes et sa conscience ?

Écrit par : Nonosse | 26/01/2007

@ claude askolovitch

"Mais il m'arrive de lire mon estimé hebdo et je le trouve vraiment très peu sarkozyste, franchement..."

Zut ! On a oublié de dire à Johnny qu'il fallait qu'il se désabonne du "Gala des Riches" (dixit Joffrin).

"Ne chargez pas la barque les copains, c'est plus crédible!"

Copains ?
COPAINS ???
Et pourquoi pas "camarades" tant qu'on y est ?

Pour ce qui est d'être crédible... non... il vaut mieux que je m'abstienne... ce pauvre Seb serait obligé de repeindre les murs de sa buvette demain matin et avec l'agenda de ministre qu'il a, tout rempli d'une floppée de plateaux TV ou de RV avec des "journalisssss", des vrais, des qui tutoient les ministres, ce serait vraiment abuser...

Écrit par : Grabuge | 26/01/2007

bravo poto! magnifik cet article ! cependant (et rassure- toi je ne suis pas un idéologue stalinien): je ne comprends toujours pas comment (aussi pur d'esprit sois-tu) tu peux encore mettre un lien sur le blog de birembaum (lequel est ouvertement ami de karl zero,ce dernier étant un proche de sarko et surtout une des victimes régulières et nécéssaires du"PLAN B");"PLAN B" que la aussi tu mets en lien...les pauvres RUFFIN,HALIMI and'co se retourne dans leur...lit(pour ne pas porter la poisse!)

Écrit par : matthieu | 26/01/2007

Que nous puissions nous gausser de l'auto-promotion permanente de Jean Daniel et du copinage qui sévit à l'Obs est une "farce" d'après Asko.

"Etchegoin, une amie, navré"

"mon petit camarade Raffy"

Et ces deux phrases, c'est une farce ?

Asko sur le blog de Séb... Bientôt ici même Pierre Rosanvallon ?

Prochain débat participatif : Vivelefeu doit-il devenir une annexe de la République des Idées ?

Non, je blague (décidément), Asko a juste rouvert son blog... soyez sympa, allez lui mettre un petit commentaire. Allez, soyez cool.

PS : "je trouve mon hebdo très peu sarkozyste"... bah... normal... c'est une filiale de Désir d'Avenir. Vraiment, quel humour à l'Obs !

Écrit par : Anne | 26/01/2007

Bonjour à tous.

@ Claude Askolovitch

Reconnaissez qu'entre "commander un article pour dézinguer grave le (...) bouquin [de Jean Daniel] " et publier l'invraisemblable article signé Max Gallo voici quelques semaines, il y a de la marge !
Il existe par exemple au Canard Enchaîné une façon de signaler que le livre dont on parle est signé par un des collaborateurs du journal ; ça s'appelle, si je ne m'abuse, "Plume de canard", et ça signale un genre de "spécial copinage", comme on disait du temps de Charlie-hebdo première manière...
Oui, je sais..., il faut être depuis lurette en vacances sur la planète Krypton pour ne pas savoir que Jean Daniel est au Nouvel Obs' ce que Frank Riboud est au bifidus actif, mais quand même, une signalétique du même genre permettrait de relativiser, un peu, la pertinence d'éloges par trop flatteurs.

Écrit par : Clarence | 26/01/2007

Le Nouvel Obs s'il ne faisait pas sa pub lui-même, qui croyez-vous s'en occuperait ?
Tous les autres sont Sarkozystes (quoique, petit retour de Libé sur le terrain du journalisme d'opinion) et sont occupés à dézinguer Ségolène !
:-)

Écrit par : filaplomb | 26/01/2007

Tant pis si Fontenelle râle, mais je profite de son blog pour dire bonjour à Claude Askolovitch que je connais depuis un sacré bout de temps. Tu fais toujours du vélo? (Ca y est le téléphone sonne, c'est Fontenelle qui vitupère!)

Écrit par : serge faubert | 26/01/2007

H/S
mais lu sur askolovitch.blog

Grioo et Finkielkraut
Reçu un mel de Hervé M'Bouguen, rédacteur en chef (directeur?) de grioo.com, plus qu'estimable site black, ou noir, m'en fous -ce qui compte, c'est cela: Hervé me signale qu'il vient de mettre en ligne une interview d'Alain Finkielkraut, podcastée chez le philosophe devenu -à l'insu de son plein gré et contre sa propre pensée- l'ennemi public numéro un d'un public noir militant. Donc, grioo pose à Finkielkraut les questions qui fâchent, et lui répond. C'est plus que du déminage, c'est de l'excellente initative. Curieux de tout entendre, et d'appeler ensuite les deux protagonistes pour le debriefing.

http://grioo.com/info9074.html

Écrit par : olive from ireland | 26/01/2007

Journaliste est un métier comme un autre! Il y a les très bons, les bons et… les autres !
Apres avoir appris à parler intelligiblement , et à lire ainsi qu’apprendre la grammaire , tout le monde peut postuler à se répandre dans un journal . Un certain talent d’observation servi par une bonne mémoire est un plus certain. Ne pas confondre journaliste créatif et journaleux pisse-copie ou voués aux rubriques « chiens écrasés ».. sans oublier celui qui se retrouve à Cuba pour quelques années parce qu'il n'est pas d'accord ...
Mais le temps de la presse d'opinion est bien révolu . Maintenant cette institution n'est qu'un gigantesque moulin à mensonges à la solde de l'état ...de grands médias aux mains de certains groupes bien puissants ....
"les liaisons dangereuses" entre "médias et politique".

Écrit par : Z. | 26/01/2007

@ Serge Faubert
Si tu veux on peut mettre en place ici une sorte de messagerie, où tu pourrais passer des petits bonjours à tes ami(e)s, comme à la télé?
;-)

@ matthieu
Là tu tombes assez mal, camarade, vu que, un, Guy, aka Djibi, aka The Big Boss, est juste un de mes meilleurs potes (accessoirement mon éditeur depuis dix ans), et deux, le DEL est juste un des rares endroits VRAIMENT fréquentables de la blogoboule.

@ Asko
1) Oui, la remarque sur l'évocation/invocation de Camus dans le papier de M-FE était surtout une vanne (la pub pour le bouquin de ton boss n'était d'ailleurs pas dans le même numéro).
2) Plus sérieusement (et j'espère que tu me feras la grâce de me croire si je te précise au passage que le complotisme n'est pas exactement ma tasse de thé), le problème qui se pose à "L'Obs", et je t'avoue que je te "soupçonne" d'en avoir tout de même pris la mesure, n'est pas tant celui des encarts-de-pub-pour-les-livres-de-Jean-Daniel, que celui des extravagants hommages que "L'Obs" ne cesse de rendre au patron "L'Obs" - voir, par exemple:
www.acrimed.org/article2395.html?var_recherche=Gloire
ou encore:
www.acrimed.org/article2398.html?var_recherche=Gloire
(Le papier de Gallo était un (mais non le seul) modèle du genre.)
Et je te passe les courriers ahurissants qui sont régulièrement adressés aux abonnés (dont je suis, au risque de la schizophrénie), et qui leur proposent (assez cordialement) d'acquérir pour un prix qui va de modique à ridiculement bas les oeuvres de Jean Daniel, voire, dans les moments de vraie folie, de la famille Julliard.
"Ethique", vraiment?
Ou tartuferie commerciale?
Voir ici un début de réponse:
www.acrimed.org/article1804.html?var_recherche=Birenbaum
3) Je n'ai pas non plus besoin de te rappeler que le même Jean Daniel semble avoir eu quelque tendance, jadis, à se pendre au revers du veston de feu Mitterrand (qui a d'ailleurs eu là-dessus des mots assez durs), un peu à la façon d'un pin's parlant, voire pontifiant, voire déplaisant, lorsqu'il s'agissait par exemple de le sermonner sur le-devenir-de-la-France-en-train-de-passer-des-clochers-aux-minarets - et voilà exactement ce que nous pourrions appeler une "liaison dangereuse entre médias et politique", pas vrai?
4) D'une façon plus générale, et pour toutes les raisons que nous savons depuis que nous avons lu puis relu (dans son édition augmentée) "Les Nouveaux Chiens De Garde" (qui n'est probablement pas ton livre de chevet), j'ai tendance à pouffer, dès que la presse opère l'un de ces lâchers de grands mots ("éthique", "déontologie") dont elle est coutumière.
5) Tu es bien évidemment le bienvenu sur ce blog - où je vais maintenant essayer de balancer, d'ici une petite demi-heure, une vigoureuse plaidoirie pro-Sarko.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/01/2007

pratique cette fonction recherche sur acrimed

http://www.acrimed.org/recherche.php3?recherche=askolovitch

Écrit par : Djamolidine ABDOUJAPAROV | 26/01/2007

Hop!
Aussitôt dit, presque aussitôt fait: nouveau billet!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/01/2007

Bof N’Obs a toujours et sera toujours un hebdo d'impuissants. Un feuillet de la bonne conscience, une aspirine, qui comprend qu’il ne faut rien faire pour ne pas se dérouter. Jean Daniel sera toujours ce grand capitaine dont le rôle majeur reste la vérification de la solidité de ses amarres. C’est vrai qu’il s’est affranchi des vents et des marées, toujours au bon port la quille collée au fond par ses coquillages et autres scribouilleurs. Daniel juste penseur juste mais vraiment juste, un puis, artésien, de savoir illustres sans ampoule ni flamme. Mais y a etche qui brique le pont de ses petits bras, à faire croire aux étoiles réfléchies. Déprofondus, morpîonicus, trala la la trala la la la. Pouet pouet.

Donc en un mot qu’il faudrait peut-être étoffer Achetons tous en cœur,
La position du penseur couché, si si .

Écrit par : martingrall | 26/01/2007

Bienvenue sur ce blog à Claude ASKOLOVITCH,

Vous avez décidément (et dorénavant ?) de bonnes et instructives lectures !

Pour ma part, j'ai été 22 années fidèle lecteur du Nouvel Obs ; j'ai définitivement arrêté de l'acheter et voici "pêle-mêle " pourquoi.

Je ne supporte plus que les journalistes de votre hebdo lustrent les bottes de Jean DANIEL,
Je ne supporte plus les leçons de morale politique écrites par le même Jean DANIEL, tantôt pendant ses vacances au Maroc à la Mamounia où il a ses habitudes, tantôt dictées par ses réflexions-méditations à la terrasse du Fouquets ; ces deux endroits (Mamounia et Fouquets) étant, comme vous savez, assidûment fréquentés par le "peuple de gauche" ou encore les "travailleurs" comme dit depuis hier SARKOZY,
Je ne supporte plus l'envahissement publicitaire dans votre hebdo. Et quelles publicités : en vrac et sans exhaustivité Louis VUITTON, DIOR, berlines allemandes haut de gamme, Relais et Châteaux et autres bonnes tables où "le caviar coûte tant ..." et "où l'on peut découvrir des bordeaux très rares" ; tous ces lieux et produits étant bien évidemment à portée du pouvoir d'achat de lecteurs de gauche et autres travailleurs,
Je ne supporte plus de lire dans vos colonnes des clowns médiatiques tels B-H LEVY, A. GLUCKSMANN et autres que vous taxez de "philosophes" sans soumettre à la moindre critique la vacuité de leur "pensée",
Je ne supporte plus votre virage droitier et conformiste : savez-vous qu'il existe dans ce pays des personnes qui rament et souffrent, bref des pauvres ?
Je ne supporte plus les simagrées de certains de vos collaborateurs racontant sur les plateaux de télévision et les radios tout et son contraire pour le seul plaisir de paraître... et de multiplier leurs sources de revenus. A ce sujet, savez-vous qu'il existe des journalistes méritants et compétents au chômage ?

Un petit conseil : lorsque vous faites une revue de presse, n'omettez pas de citer un (presque) nouveau venu : le Plan B. Vous connaissez ?

Écrit par : Jean-Marie | 26/01/2007

J'ai lu les nouveaux chiens de garde; le trouve systématique et, comme dirait Duhamel, Halimi a trop lu Bourdieu et pas assez Balzac... Mais. Mais. Un point sur lequel il a raison - ou touche un truc juste.
Je cite: « Parlant des journalistes de son pays, un syndicaliste américain a observé: "Il y a vingt ans, ils déjeunaient avec nous dans des cafés. Aujourd'hui, ils dînent avec des industriels." En ne rencontrant que des "décideurs", en se dévoyant dans une société de cour et d'argent, en se transformant en machine à propagande de la pensée de marché, le journalisme s'est enfermé dans une classe et dans une caste. Il a perdu des lecteurs et son crédit. Il a précipité l'appauvrissement du débat public. Cette situation est le propre d'un système: les codes de déontologie n'y changeront pas grand-chose. Mais, face à ce que Paul Nizan appelait "les concepts dociles que rangent les caissiers soigneux de la pensée bourgeoise", la lucidité est une forme de résistance. »
Les évidences dans lesquelles on baigne sont perverses... en même temps, les journalistes, et d'abord à l'Obs, vont regarder de l'autre côté... Le problème est que la pauvreté ou la classe ouvrière, vieux mot, c'est devenu "l'autre côté". Et pas seulement la classe ouvrière... Combien de journalistes, confortablement installés dans les évidences germanopratines du "sentiment d'insécurité" et du refus de la "lepenisation des esprits", étaient prèts à entendre les "petits blancs" victimes de l'insécurité -et ce que celle-ci provoquait? Dans l'angélisme d'une certaine gauche, aussi, on trouvait la patte de la bourgeoisie.
Ce qui, désolé, me parait bien plus complexe et intéressant que l'admiration, qui manifestement t'exaspère, d'un vieil hebdomadaire pour celui qui l'a fondé -et qui n'est pas quelqu'un de médiocre...


@Serge Faubert. Toujours en vélo mon pote... jen faisais avant qu'on invente les bobos, je ne vais pas arrêter s'ils me copient...

Écrit par : claude askolovitch | 26/01/2007

Aaaaah, l'« angélisme »… ça faisait longtemps.

Et le logement social ? Non, tu déconnes coco, c'est un truc de laxiste, ça.

J'aime beaucoup aussi la dernière trouvaille de Claude Askolovitch : "La gauche-Gringoire".

Gauche-Gringoire qui ne désigne pas les affidés de Jean Daniel ("Arafat a défié la mort comme il a imposé sa laideur" "la connivence secrète des musulmans avec les terroristes même quand ils les désavouent publiquement") mais la gauche qui ose souligner le rapprochement entre Sarkozy et Le Pen. Rapprochement totalement injustifié puisque le "républicain" candidat à la magistrature suprême n'a fait qu'appliquer 16 des 30 mesures du programme présidentiel du FN en 2002. Reconnaissons que Sarko est petit bras, et qu'en cinq ans il aurait pu appliquer l'ensemble de ces 30 mesures.

Oui… la gauche-Gringoire… j'sais pas pourquoi mais je sens que cette délicate expression a des potentialités de boomerang redoutable.

Écrit par : Pescade | 26/01/2007

Mais où tu as vu ça, Pescade, la "gauche-Gringoire"?
(Parce qu'effectivement quand on sait ce qu'était Gringoire, là, quand même, ça va loin...)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/01/2007

Ici Seb :
http://www.askolovitch.com/blog/2007/01/mdame_buffet_vo.html

et les citations de Dieu c'est dans le nouvelobs du 16 novembre 2004

Écrit par : Pescade | 26/01/2007

@ Pescade

Lu.
A vomir.
Point barre.
Tirez la chasse...

Écrit par : Grabuge | 26/01/2007

Et pour ceux à qui Gringoire n'évoque rien à part les biscottes
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gringoire

Écrit par : Pescade | 26/01/2007

Lu aussi.
Au secours.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 26/01/2007

Franchement, je me le suis re-farci l'article du Monsieur Claude, des fois que j'aurais cauchemardé... non, non !
On peut bien écrire une saloperie sans nom de l'air de ne pas y toucher et venir faire sa pub chez Sébastien ou Guy parce qu'on veut lancer son blog.
Pas croyable !

Quand je pense que c'est le même qui affirmait hier que Sevran n'avait jamais parlé de "bites de noirs" et que c'était de l'interprétation journalistique, que je lui prouve noir sur blanc dans la foulée, citation in extenso à l'appui, qu'il énonce une énorme connerie et que comme toute réponse le lendemain, on a droit à un "je l'ai pas lu et à vrai dire, je m'en fous..." !!!
Ça en dit long comme un jour sans pain au Darfour sur l'éthique journalistique de ce triste personnage...

Je m'en va te lui en faire moi, de la pub, façon effet Kiss Cool...

Un vogalène ! Vite !
Non ! 2 !

Écrit par : Grabuge | 26/01/2007

merci Pescade,

Je viens de lire aussi.

Monsieur Claude en voulant se dédouaner a mis la main où il ne fallait pas.
On sait lire, on cherche, on trouve et on dit

Pas de chance Monsieur Claude. Ici, on parle.

Tiens, vous avez allumé une petite lumière rouge chez moi.
Ca ne vous rappelle rien. Comme chez Madame du même nom.

Mais moi, je ne rentre pas. Je tourne les talons et vous montre mes fesses.

Écrit par : GPMarcel | 26/01/2007

@ grabuge. "Je m'en va te lui en faire moi, de la pub, façon effet Kiss Cool..."
Et m'éparpiller façon puzzle? J'en tremble!

Navré mais je persiste et signe. Il existe une gauche gringoire, diffamatoire et haineuse, qui se croit de gauche quand elle ne fait que pratiquer l'imitation du fascisme... Si vous préférez. Accuser Salengro d'avoir déserté ou marteler que Sarkozy veut "karcheriser" tous les habitants de banlieue qu'il tiendrait uniformément pour des "racailles", c'est un mensonge politique, un assassinat verbal délibéré. Idem quand on va chercher le nazisme pour qualifier les expulsions de gosses sans-apiers (saloperie qui n'a pas besoin de référent pour être dénoncée). Plus prèts de nous mon Dieu, c'est une presse de droite (le figaro ou le quotidien, j'ai oublié) qui accusait Attali et les socialistes de vouloirs exterminer les vieillards... On veut reprendre le mistigri?

Écrit par : claude askolovitch | 26/01/2007

@ grabuge. "Je m'en va te lui en faire moi, de la pub, façon effet Kiss Cool..."
Et m'éparpiller façon puzzle? J'en tremble!

Navré mais je persiste et signe. Il existe une gauche gringoire, diffamatoire et haineuse, qui se croit de gauche quand elle ne fait que pratiquer l'imitation du fascisme... Si vous préférez. Accuser Salengro d'avoir déserté ou marteler que Sarkozy veut "karcheriser" tous les habitants de banlieue qu'il tiendrait uniformément pour des "racailles", c'est un mensonge politique, un assassinat verbal délibéré. Idem quand on va chercher le nazisme pour qualifier les expulsions de gosses sans-apiers (saloperie qui n'a pas besoin de référent pour être dénoncée). Plus prèts de nous mon Dieu, c'est une presse de droite (le figaro ou le quotidien, j'ai oublié) qui accusait Attali et les socialistes de vouloirs exterminer les vieillards... On veut reprendre le mistigri?

Écrit par : claude askolovitch | 26/01/2007

Ce n'est pas en le repetant que ce sera plus vrai aujourd'hui qu'hier, Monsieur Askolovitch ! Votre billet est degoutant, en tout cas pour moi. Voila, c'est dit.

Et pour plus de precision :

http://www.changer-le-ps.com/article-5404849.html

Écrit par : Bruno Lamothe | 26/01/2007

@ Monsieur Claude

J'ai failli rajouter "Rooooooxane... You don't have to put on the red light..." mais on ne sait jamais ! Vous auriez pu rétorquer "Grabuge est partout"... ça m'a tout l'air d'être votre style.

Soit vous ne répondez pas, soit vous répondez à côté. Trop facile.
Votre billet est immonde, pétri d'amalgames douteux et fondé sur des apparentements crapoteux.
Le ciel de l'Olympe m'en soit témoin (yep... j'ai du mal avec les monothéismes...), j'aurais plutôt tendance à être anti-communiste tertiaire voire plus et la Marie-Georges ne me semble ni avoir inventé la poudre ni être la garante d'une indépendance critique et politique au-dessus de tous soupçons mais...

... Mais vous écrivez n'importe quoi, inventant un discours qui n'existe pas.
Votre phobie de la "gauche dite anti-libérale", c'est à dire la seule gauche puisqu'il y a beau temps que ni vous ni l'Obs ne méritaient cette classification, vous jette directement dans les bras de ce que vous dénoncez...
Le style "Gringoire", mais c'est le vôtre !
Et pas besoin d'y accoler un "gauche-trait-d'union" en ruban bolduc.
Vos sous-entendus, vos allusions ne trompent strictement personne.
C'est quoi la prochaine étape ?
Vous vous êtes déjà longuement farci Bové dans les colonnes de votre hebdomadaire "Gala des Riches" comme étant un bouseux rétrograde et limite poujadiste.
What's next ?
Parce qu'après une MGB façon Chiappe, l'échelon suivant devrait être José Henriot au minimum...

Effectivement, vous tremblez au point de faire des doublons... un petit Lexomil ?

Et pour ce qui est d'un concours de citations audiardesques, je vous laisse imaginer celle qui me trotte à l'esprit à l'instant-même...

Écrit par : Grabuge | 26/01/2007

@ Grabuge : je n'ai qu'une chose a te dire :

clap clap clap clap

Écrit par : Bruno Lamothe | 26/01/2007

"Accuser Salengro d'avoir déserté"… pfff. En rire ou en pleurer ? Mais de quoi vous parlez, là, m'sieur Askolovitch ? Et le pacte germano-soviétique, diantre ?


Soit. C'est donc pour vous la même chose que "marteler sarko-karcher".

Mais il se débrouille très bien tout seul, M. Sarkozy au niveau com. Besoin de personne.
Il a su, lui, convoquer radios et télés pour pour son "bain de foule" sur la dalle d'Argenteuil pour saisir au bond et marteler sa "racaille". Il a suit rejouer le même coup pour son coup de Karcher à la Courneuve et – putain, les bonnes images coco – les "grands" médias ont su parfaitement relayer, marteler ses paroles jusqu'au plus profond du bled cantalien et des zones de "non droit". Pas de besoin de "gauche-X" pour le rappeler.

Mais si c'est pour flinguer Marijo Buffet…

Franchement… Alors que les sondages lui donnent 3%. C'est plus tirer sur une ambulance, là. C'est mettre le feu au corbillard, comme un vulgaire zonedenondroitiste. Ça donne aussi une idée, monsieur Askolovitch, de l'estime que vous portez à Marie-George Buffet. Ex-ministre du gouvernement de Lionel Jospin.

Alors, bon, la "gauche marteleuse", ça va deux minutes au zinc, mais après c'est plus très drôle.

Franchement… assimiler Marie-George Buffet à l'un des pires exemplaires de la presse collaborationniste et antisémite… Et encore, je n'écris pas "pro-nazie" parce que vous seriez capable de venir m'expliquer qu'on pouvait être collabo sans être nazi.

Et c'est elle que vous traitez de "Gauche-Gringoire” ?

Que disiez-vious exactement ? « une gauche gringoire, diffamatoire et haineuse, qui se croit de gauche quand elle ne fait que pratiquer l'imitation du fascisme »

« Diffamatoire

et Haineuse »


Ouais.




« Quand elle ne fait que pratiquer l'imitation du fascisme »

+1



C'est terrible,
terrible,
terrible.



Cauchemar ou prémonition ?


Pincez-moi. Que je sache.

Écrit par : Pescade | 26/01/2007

Content de voir que je ne suis pas seul à ressentir la même "Gerbe”. Pour rester dans l'esprit de la presse « diffamatoire et haineuse» post-fasciste.




@ Bruno, très beau texte sur Jean Jaurès, mais pourquoi faut-il que ce soit Marie-Georges Buffet qui assure le minimum syndical de la mémoire du mouvement socialiste français et pas la candidate du parti éponyme ?

Écrit par : Pescade | 26/01/2007

@ Pescade : ben c'est exactement ce que je me demandais ! Que fout l'autre... pimprenelle pour rester poli, ou Gouda 1er, qui sont quand meme sensés essayer de proteger nos valeurs. Bon, je suis injuste, Gouda 1er avait réagi apres le meeting d'investiture, mais en parlant de "droits de succession". etc.

Bref, je te rejoins : va-t-on devoir en appeller a Buffet a chaque attaque contre le PS ? ;-D

Écrit par : Bruno Lamothe | 26/01/2007

Me revoià.

Si je comprends bien, Claude Askolovitch souhaiterait assez que nous fassions ce qu'il dit, plutôt que ce qu'il fait.

Puisque, d'après ce que j'ai lu:

1) Il s'indigne (à bon droit) que d'aucun(e)s puissent comparer ce que fait la droite sarkozyste à ce qui s'est fait sous Vichy.

2) Il en profite, sereinement, pour comparer ce que fait la gauche (de gauche) à ce qui se faisait sous Vichy.

Le procédé, pour être complètement ahurissant, n'est pas nouveau; Claude Askolovitch nous répète en réalité, avec ses mots à lui, ce que nos grands penseurs de médias ne cessent, depuis quelques années, de nous seriner: la droite sarkozyste est plutôt gentille, alors que la gauche altermondialiste est plutôt nazie.

Nous avons là, comme je dis toujours, des gens qui espèrent manifestement qu'une calomnie cent fois répétée finira par faire une vérité: encore raté!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 27/01/2007

une calomnie cent fois répétée finira par faire une vérité: encore raté?

bon, ben ce sera répété cent et une fois
cent deux
cent trois

mais ça finira par faire une vérité.

ça finit toujours par marcher.

sinon, comment on arrive à faire chanter "Maréchal nous voilà" à des bataillons de gosses dans les salles de classes, comment on arrive à convaincre la bignole de poster sa lettre de délation au sujet du locataire du 6è (homo, coco, mastro…)?

Écrit par : arno | 27/01/2007

Et plus hallucinant encore : Monsieur Askolovitch prévient Marie-Georges Buffet, qui en tremble de peur : quand votera pour Nicolas Sarkozy, ce sera de sa faute a elle (qui ose prétendre que se servir de la mémoire de Guy Moquet dans un meeting de l'UMP, c'est un peu fort de café...) !!! CQFD !

Écrit par : Bruno Lamothe | 27/01/2007

tiens, c'est pas con, je vais essayer de la fourguer à Charlie :

la nouvelle tendance de la Gauche de la Gauche : après le Fascisme Équitable,

l'ALTER-NAZISME !!!

(avec un joli dessin de Riss (façon RER B), ça pourrait le faire…)

Écrit par : arno | 27/01/2007

@Sebastien Fontenelle.

On n'est pas d'accord, pigé. Ca arrive, et c'est le charme du blog de s'engueuler sans faire de bruit. Mais n'extrapole pas. La droite sarkozyste n'est pas gentille, ellle est de droite. Pleinement résolument sans complexe, avec de vieux thèmes bien classiques (la caissière libre dans le poulailler libre de se faire imposer des heures sup libres par son patron plus libre qu'elle -et Sarkozy traduit ça en : on a le droit de gagner plus d'argent) et d'autres innovants. Ses citations de Jaures etc, à fins de com' ne sont pas glorieuses; un peu de triangulation par-ci, un peu de provoc par-là. C'est un culot monstre, évidemment, mais à la limite, quand la gauche (version MDC mais aussi, parfois, au PS ou au PC) se réclame de De Gaulle qu'elle a combattu (justement) de 58 à sa mort, et qu'elle traitait de pré-putschiste à l'époque du RPF, c'est du même tonneau. Sarkozy n'est pas gentil. Il n'est pas le plus ultra-libéral de la bande (son rival Villepin, nonobstant ses discours sur le patriotiste économique, ne lui cède en rien). Il n'est pas le moins anti-américain. Sarkozy, même recentré par son nouvel écrivain public Guaino, ne dépare pas les droites contemporaines... Ce qui n'est pas folichon.

Ceci posé. Ce qui coince, c'est de faire de ce jeune homme pressé un "little Ceasar" (Marianne), un pré-Mussolini, un quasi-fasciste, et d'aller chercher dans la panoplie du sacré -la Résistance, l'anti-Nazisme, les déportations- des munitions pour le bombarder. Je déteste les expulsions d'étrangers, mineurs ou majeurs, et j'ai signé, c'est vieux, une bien angélique pétition pour la régularisation généralisée (et je devrais recommencer). Mais les expulsions de sans-papiers ne sont pas la marque du fascisme (la IIIe République, notamment, expulsa en masse des travailleurs polonais devenus surnuméraires, avec femmes, enfants, curés et géraniums), les zones de rétention ne sont pas Drancy, etc... Jouer avec ça (comme les cons qui sortirent des pyjamas rayés pour manifester contre les lois Debré) relève d'une perversion mentale, d'une confusion profanatoire qui me glace. Au nom de la gauche et de mes valeurs, ça me terrifie.
Idem (pas idem en fait), la transmutation des deux anecdotes de la racaille et du karcher. Que la réponse hâbleuse de Sarkozy à une habitante d'Argenteuil qui l'interpellait (débarassez-nous de la racaille Monsieur le ministre) soit devenue, dans la propagande spontanée d'une partie de la gauche, l'expression profonde de la pensée sarkozyenne envers les habitants (ou jeunes habitants) des cités, relève de la manipulation la plus perverse. Même chose pour le Karcher: qu'une autre phrase (qu'on peut détester par sa frime et sa vulgarité) destinée à affirmer sa volonté de nettoyer une cité des trafiquants et des bandits (après la mort d'un gamin dans une fusillade) soit devenu la preuve que Sarkozy voulait nettoyer la France de tous ses mal blanchis, c'est une autre saloperie manipulatoire.
Ce qui m'inquiète. Ces deux manips ont désormais force d'évidence. Dans la presse, dans le discours politique, sur internet... Ce n'est pas Sarkozy qui est en cause ici mais notre capacité à raisonner.
La gauche gringoire ensuite. Ma référence n'est pas le Gringoire de l'occupation, ne joue pas, mais, précisément, le Gringoire, feuille de droite de combat, à l'époque honorablement écrite et connue (Béraud, Tardieu, Dorgeles) faisant partie du débat public de l'époque, qui monta de toute pièce (après L'Action Française) l'affaire de la désertion de Salengro, ministre de l'Intérieur de Blum. C'était faux. Gringoire le savait, mais continua, martela le mensonge infâmant. Salengro s'est suicidé, ce qui n'arrivera certes pas à Sarkozy. Mais démonter un adversaire en martelant des mensonges, en toute connaissance de cause, c'est un procédé fasciste (stalinien si tu préfères, eux aussi savaient y faire), même dirigé contre le chef de l'UMP. Oui, il ya des rémininiscences, et on peut s'en écoeurer sans être sarkozyste.

Quant à Madame Buffet, si elle se contentait d'ironiser sur un ami des patrons qui s'abrite derrière Jaures, nul n'y verrait malice, et j'applaudirais des deux mains. Mais invoquer come elle le fait le martyre de Chateaubriand et aller chercher un vocabulaire venu des années noires (la "chasse aux enfants"), c'est d'une idiotie perverse dont elle devrait se passer.

Ouf, c'est long. Mais cette longueur est la preuve de l'estime que je porte à ce blog (après tout, à l'abri de l'obs, je pourrais m'en foutre)... Dernier point: jamais je n'ai écrit que "la gauche altermondialiste est plutôt nazie". Ce que je dénonce n'est pas un comportement spécifique de la gauche alter (les socialistes en peau de lapin dans mon genre adore fasciser l'adversaire, ça nous permet d'oublier qu'on a lavé nos bleux de travail). L'altermondialiste a énormément de qualités (notamment d'avoir fracassé la chape de plomb libérale du débat public mondial) mais, à ses heures, dans certaines composantes, par réflexes historiques ou besoin de combats simples, conserve un rapport malaisé avec les libertés formelles ou bourgeoises et l'héritage de la gauche antitolataire (laquelle, las, a du mal à résister à l'attraction du discours des neo-cons)... Ca vaudrait d'autres posts. Bon week-end.

Écrit par : claude askolovitch | 27/01/2007

Navré. Mais mon post précédent est bourré de fautes de frappe ou d'orthographe. (l'altermondialiste au lieu d'altermondialisme, les socialistes "adore" et pas adorent, etc...) Et après, on reproche aux gosses de ne pas faire leurs devoirs...

Écrit par : claude askolovitch | 27/01/2007

Ahh ? Il ne fait pas la chasse aux enfants, le Sarkozy ? La police va jusque dans les écoles, pour les chercher !

On demande "un éleve de type maghrébin", ou "foncé", mais ce n'est pas la chasse aux enfants ?

Pensez-vous, monsieur Askolovitch, que la famille de Guy Moquet soit heureuse que l'on utilise son nom comme référence de l'UMP ? Le parti des Jérome Riviere, Jacques Peyrat, Christian Vanneste, et autres ?

Que croyez-vous ? Que l'association Marc Bloch se félicite de l'utilisation partisane du nom de l'historien mort pour la France ?

Et cette référence, "gauche gringoire", elle est, je le redis, gerbante, inadmissible, insultante. Parce que justement, la gauche, ce n'était pas celle qui a "livré aux chiens" l'honneur de Salengro ou Bérégovoy !

Accuser MGB de tous les mots de la terre, et pourquoi pas dire qu'elle a envoyé des gens au goulag, ou serré la main d'Hitler, aussi, tant qu'on y est ?

Vous rendez-vous compte de ce que vous écrivez ?

Votez pour Sarkozy, si vous voulez, mais ne trouvez pas l'excuse dans l'attitude de Buffet. C'est tellement ridicule.

Écrit par : Bruno Lamothe | 27/01/2007

Actualisez.
Nouveau billet.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 27/01/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu