Avertir le modérateur

27/01/2007

Le Dégueulis Du Vendredi

medium_charles_martel.jpg

Une fois par semaine, le vendredi, "Le Figaro", toute pudeur oubliée, publie, dans ses pages "débats et opinions", le "bloc-notes" halluciné d'un certain Ivan Rioufol, réactionnaire fanatique.

Ivan le pénible.

Ce Mauriac du pauvre se v(o)it, il va de soi, ainsi que font la plupart des "nouveaux" réactionnaires, comme un Résistant.

Quand il fait publier (par les éditions du Rocher) un recueil de ses diatribes lefigaresques, il appelle ça, par exemple: "Chroniques D'Une Résistance".

Résistance à quoi?

Ben cette question: à la "bien-pensance", évidemment.

Au droit-de-l'hommisme, à l'antiracisme, et autres lubies ultra-gauchistes.

Nous vivons dans une époque où de grotesques prêcheurs de haine peuvent ainsi poser aux maquisards, pour mieux conchier le combat (politiquement correct) pour la tolérance et la fraternité de leurs (modestes) devanciers des Glières: du moins ne saurait-on leur tenir grief d'un quelconque excès de dignité.

Cette semaine, Ivan le pénible annonce, crânement, que nous allons devoir faire, en 2007, "un choix de civilisation".

Il précise que "c'est la préservation de la culture qui est (...) posée", et déplore "une indifférence pour les bouleversements identitaires que produit l'immigration extra-européenne".

C'est déjà explicite, mais ça va crescendo: "Une déculturation est en marche, quand la France laisse filer son autorité, sa fierté".

Vomit Rioufol.

Et qui menace, je vous le demande, notre fierté (blanche)?

Notre courageux tribun emprunte sa réponse à Chateaubriand, qui déjà, "découvrant la Grèce (...) sous l'occupation ottomane", s'inquiétait: "La France perdra-telle ainsi sa gloire? Sera-t-elle ainsi dévastée, foulée aux pieds dans la suite des siècles?"

Le (fier) message de notre nouveau Chateaubriand est donc limpide: il est grand temps, aujourd'hui comme hier (et d'ailleurs comme toujours), de bouter le Sarrasin, que l'on n'entend déjà que trop feuler dans nos campagnes.

Pour nous aider à mieux prendre la mesure du péril basané, Rioufol cite "Ayann Hirsi Ali, la rebelle de l'islam", qui "nous a mis en garde" en ces termes, il est vrai, dénués de la moindre ambiguité: "En relativisant la morale et en affirmant l'équivalence des cultures, nombre de vos intellectuels empruntent, sans même s'en apercevoir, les chemins de l'autodestruction".

Quant à "la morale" de ce prêche apocalyptique, elle est, on l'aura compris, que le danger n'est pas seulement foncé de peau, mais aussi musulman.

Rioufol, pour conclure, crache: "La tentation existe, chez les adeptes de la table rase, de laisser l'immigration décider de ce que sera la France de demain. Dans ce cas, la nation aura disparu avant la fin du XXIe siècle. Si personne ne s'en inquiète aujourd'hui, il sera vite trop tard".

On voit ici que le quotidien de l'excellent monsieur Dassault s'emploie désormais sans trop de fausse pudeur à populariser une vulgate bien connue: il exhale du coup de tels relents d'infection, qu'on hésite même à s'en torcher.

Commentaires

Prem's

Écrit par : Bruno Lamothe | 27/01/2007

Bon, je repose ma question, si superbement ignorée, hier...

Ne serait-ce pas la, matiera a "la position du penseur couché II - Réponse a Yvan le pénible" ???

Écrit par : Bruno Lamothe | 27/01/2007

On pourrait imaginer une série, un peu comme les "martine"... ;-D

Sur le fond, le probleme, c'est que l'ultra-gauchisme, c'est Rocard... Que le droit de l'hommiste limite acceptable, c'est Sarkozy, alors, ses valeurs ne sont pas forcément les miennes !

Écrit par : Bruno Lamothe | 27/01/2007

le message de Rioufiol est subliminal : il faut bouter hors de la france les sarrasins et la poitevine

Écrit par : lesyeux | 27/01/2007

Si vous me connaissiez, vous loueriez ma minceur...

Mon secret: mon régime que j'avais confié à Olivier sur son blog, il y a peu.

Tous les vendredis
le bloc-notes du terrible Yvan. Tu lis, tu vomis. Respiration. puis,
l'Edito de D'Orcival dans Valeurs Actuelles. Tu lis, tu rejettes ce qui reste. Respiration.

Tu te gardes le papier de Le Boucher pour le Samedi. Là, tu te mets en colère, tu vitupères, tu t'agites, tu bouges...sueurs, les toxines s'en vont.

A ce régime. Tu gardes ta minceur légendaire.

On dit merci à qui?

PS: Le dernier bloc-notes du 26.01.07 était, quand même, de choix, du dément, du délire d'Occident. Je ne lui écris plus car il ne répond jamais. C'est à ça qu'on reconnaît quelqu'un d'extrème droite à quelqu'un de droite. Celui de droite, Claude, lui répond.

Écrit par : GPMarcel | 27/01/2007

Franchement, je me pose une question : avec tout ce qu'on est obligé de vomir (askolovitch hier, Rioufol aujourd'hui, etc. etc.), comment fait-on pour tenir debout ?

Écrit par : Bruno Lamothe | 27/01/2007

Et bien entendu, Yvan Rioufol-le-résistant prend la défense de Robert Redeker-le-résistant ! [qui aime vach'ment Sarkozy "qui a été parfait" (sic)].
Un peu comme Robert Brasillach, il y a une soixantaine d'années, prenait la défense de Céline quand celui-ci, bien loin du "Voyage", publiait "Bagatelles pour un massacre".
Mais au moins ceux-là ne s'intitulaient-ils pas "résistants" !...

Écrit par : Clarence | 27/01/2007

@ Sébastien Fontenelle,

Votre boîte est "over quota". Pourriez-vous la déquoter ? Merci d'avance.

JD

Écrit par : Jean Dupont | 27/01/2007

Clarence, quand vous comparez Rioufol-Redeker à Brasillach-Céline, n'êtes-vous pas, pour fontenelliser, très très très légèrement excessif ?

Tiens, en parlant d'Askolovitch (cf Bruno Lamothe, ni lui ni Cannavo n'ont réagi à l'éloge obscène par Sevran-Babylone du tourisme sexuel "petit-bateau". Pas rancuniers les mecs, après ce que leur ami met aux "garnds reporters du Nouvel Observateur". Deux possibilités :
- Courage, fuyons.
- Touche pas à notre pote.

Écrit par : BB | 27/01/2007

(cf Bruno Lamothe). Parenthèse vitale. Bruno Lamothe ;-) a certes des défauts, dont celui d'aimer Lolo Carottes râpées, mais de là à cannaver Sevran...

Écrit par : BB | 27/01/2007

Sébastien, là, tu m'arraches les yeux mon gars !
D'abord sur le fond... ensuite sur la forme.
Yvan le pénible... Yvan le pénible...
T'es en train de me gacher A LA FOIS Eiseinstein et Prokofiev !
Saloupiot !

Le torchon-là, je l'avais lu hier en suivant le lien de je-sais-plus-qui... ce devait être Pescade ou GPMarcel, je crois...
Après le Gala du Riche et la gauche-Gringoire, c'était retourner mon estomac comme une Maïté retourne la peau d'un lapin !

Bon... n'étant pas rancunière et au vu de l'appel au secours de Jean Dupont, je t'envoie une invitation Gmail (2 giga 7 de stockage donc plus de problèmes de bourrage de BAL) que tu te débrouilleras pour paramétrer.
Sinon, j'ai la crève donc je peux faire hot-line cet aprem'...

Écrit par : Grabuge | 27/01/2007

Moi-même quand j'ai lu ce truc, ça a été un moment pénible. J'ai hésité à me lancer dans une déconstruction, et puis vraiment, j'ai pas eu le courage.

Double félicitation, donc.

Il y aurait eu d'autres choses à démonter, genre son utilisation ultra-manipulatrice de Diam's, etc.

Écrit par : mc | 27/01/2007

@ BB : Sevran, sevran... Je ne vois pas de qui tu parles... Un parasite ? Une maladie vénérienne ? Un handicap mental ? ;-D

Écrit par : Bruno Lamothe | 27/01/2007

@bruno lamothe.
"avec tout ce qu'on est obligé de vomir (askolovitch hier, Rioufol aujourd'hui, etc. etc.), comment fait-on pour tenir debout ?"
"Sevran, sevran... Je ne vois pas de qui tu parles... Un parasite ? Une maladie vénérienne ? Un handicap mental ?"

La finesse du trait caractérise sans doute l'authentique progressiste... Vomir son adversaire, le renvoyer hors l'humanité (un parasite à exterminer, doux camarade?) tout en se gargarisant de son évidente supériorité morale... Il était une fois un gars qui se prenait pour un socialiste, il voulait même le rénover son parti, mais tout en lui trahissait le facho à rebours... Mon doux ami, pour ceux que ça intéresse, j'ai très longuement répondu à Sébastien Fontenelle, en dernier post de la discussion ("rions (encore) un peu..." Je ne vais pas refaire de copié-collé. Mais, sache, garçon que 1°Je ne vote pas Sarkozy. 2° Je me sentirai plus en sécurité dans la France du-dit Sarkozy que dans un pays où un "socialiste" dans ton genre aurait le pouvoir. En toute sympathie, évidemment..

Écrit par : claude askolovitch | 27/01/2007

BB : « Clarence, quand vous comparez Rioufol-Redeker à Brasillach-Céline, n'êtes-vous pas, pour fontenelliser, très très très légèrement excessif ? »

Vous avez raison, j’ai forcé le trait.
Rioufol n’est pas Brasillach.
Et les enfants des sans-papiers que la police française pourchasse jusque dans les écoles ne finiront pas comme ont fini les enfants raflés en 1942 (que Brasillach, dans une phrase célèbre, invitait à ne pas séparer de leurs parents…).
Ni leurs parents comme les membres du groupe Manouchian, et on pourrait multiplier les exemples.
Et puis les cibles, pour le moment encore, ne sont plus exactement les mêmes (quoique…).
Question d’époque, de tabous, peut-être encore un peu…, d’ « arrivée à maturation » de l’ignominie.

J’ai forcé le trait, mais à peine.
Car on respire quand même un drôle d’air, ne trouvez-vous pas ?
Comme si une vieille tradition de la droite française (qui n’est pas celle de toute la droite, ne me faites pas dire… Et qui déteint aussi parfois ‘à gauche’, je le sais bien), une tradition qui court de Léon Daudet à Le Pen, en passant par Maurras et Vallat, relevait la tête sans vergogne, et disait désormais bien haut ce qu’elle n’osait presque penser tout bas voici encore quelques décennies (ces gens ont de ces pudeurs, parfois…).
Ne trouvez-vous pas alarmants les chiffres qui disent l’adhésion toujours croissante des Français aux thèses du Front National, notamment sur l’immigration ou les banlieues ?
Ne trouvez-vous pas alarmant que cette pensée-là contamine à ce point la pensée ( ?) et l'action d’une bonne partie de la classe politique, des médias, des (auto-proclamés) intellectuels de notre temps ?
Et que ceux qui restent arc-boutés contre cette pensée-là soient désormais considérés, au mieux comme de doux rêveurs vaguement rousseauistes, au pire comme de dangereux empêcheurs de trier en rond en fonction de la couleur de peau ou du pays d’origine ?

Allez, je vous cite deux phrases, et vous me dîtes, s’il vous plait, si vraiment j’ai tant que ça forcé le trait.
Celle-ci est de Céline, dans « l’Ecole des cadavres » (1938) : « Nous nous débarrasserons des Juifs, ou bien nous crèverons des juifs, par guerres, hybridations burlesques, négrifications mortelles» .
Cette autre est de Rioufol, avant-hier : « La tentation existe, chez les adeptes de la table rase, de laisser l'immigration décider de ce que sera la France de demain. Dans ce cas, la nation aura disparu avant la fin du XXIe siècle ».

Écrit par : Clarence | 27/01/2007

On ne sait pas grand chose des populations Cro-Magnon, de la civilisation moustérienne, des hommes qui érigèrent les mégalithes, de la Gaule celtique, puis les Romains arrivèrent, la Gaule devint gallo-romaine, des envahisseurs francs, burgondes, goths modifièrent le contours du pays, sa langue, son mode de vie. La Gaule devint chrétienne. Mais pendant des centaines d’années le Latin resta la langue officielle, celle de l’administration et des lettrés. Puis le français s’imposa mais jusqu’à la fin du 19ème siècle on continuait à parler le breton en Bretagne, le flamand en Flandre, l’Alsacien en Alsace, l’occitan en Occitanie, le catalan en Catalogne… Le petit con réac qui sévit au Figaro devrait réviser son histoire. Les civilisations sont mortelles. Demain… dans cent, deux cents ans....

Écrit par : Ajamais | 27/01/2007

@ Claude Askolovitch
(en m'excusant de m'immiscer dans votre échange avec Bruno Lamothe...).

Ai relu votre post, que vous rappelez ci-dessus, qui venait en réponse à SF.
Ok, Sarkozy n'est pas un fasciste.
Et ok (voir ci-dessus ma réponse à moi à BB), nous ne sommes pas en 1942.
Ne pas "jouer", donc, avec les pyjamas rayés, vous avez raison.
Dont acte.
Pour autant, n'êtes-vous pas inquiet de certains débats auxquels nous assistons ?
Et même si nous ne sommes pas, of course, au beau milieu des années 30, n'êtes-vous pas inquiet de ce qu'on observe, concernant par exemple l'extrême-droite sous ses diverses formes, en France, aux Pays-Bas, en Belgique, dans de nombreux pays ex-communistes, etc... ?

Dans ce contexte, n'êtes-vous pas inquiet de ce que dit, pas Sarkozy lui-même peut-être (encore que, parfois...), mais une partie de son entourage ou de la presse qui le soutient ?

Pour finir...
- Une remarque : Vous évoquez le Gringoire "feuille de droite de combat, à l'époque honorablement écrite et connue" dans laquelle écrivait Béraud. Vous savez, mieux que moi sans doute, où Béraud a fini...
- Un reproche, eu égard, justement, au discours à la mode : Quand vous parlez de la IIIè République expulsant des travailleurs polonais "devenus surnuméraires"...
"Surnuméraires", ça n'est pas "racaille" ou "karcher", mais certains mots font mal.

Écrit par : Clarence | 27/01/2007

Post-Scriptum :
J'ai écrit "Sarkozy n'est pas un fasciste".
Je maintiens.
Je crois néanmoins Sarkozy, plus que bien d'autres à droite, extrêmement dangereux pour les fondements même de la République et de la citoyenneté, et capable d'un "détricotage" qui pourrait faire à terme le lit de régimes autrement plus dangereux que celui que lui prétend installer.
Les choses sont toujours plus fragiles qu'on ne le croit, et, sans tomber dans la phobie du complot, bien des forces, politiques, religieuses, etc..., qui n'ont en réalité jamais vraiment admis la victoire de la République, n'ont je le crois toujours pas désarmé.

Écrit par : Clarence | 27/01/2007

biens le bonjour claude askolovitch,
de la part de G. Suze... il y a vingt ans environ, nous travaillions dans les mêmes locaux.

Écrit par : Ajamais | 27/01/2007

biens le bonjour claude askolovitch,
de la part de G. Suze... il y a vingt ans environ, nous travaillions dans les mêmes locaux.

Écrit par : Ajamais | 27/01/2007

Hu hu hu...

Alors on résume pour ceux qui ont raté les épisodes précédents :

1. Pascal Sevran et Finkielkraut sont rien que de pauvres victimes pourchassées par des Khmers rouges assoiffés de sang que les sorcières de Salem à côté c'est les Bisounours.
2. Marie-Georges Buffet c'est la cousine de Pol Pot.
3. Nicolas Sarkozy c'est le petit prince des collines qui attend sa Candy/Cecilia/Anne/Camilla (rayez ou non les mentions inutiles)..
4. Jean Daniel est grand.
5. Bruno Lamothe est le fils caché de Kim Il Sung.

Les copains, je crois bien que nous avons trouvé en la très délicate personne de Monsieur Claude notre Jean Robin de Guy à nous qu'on a... ;-D

Écrit par : Grabuge | 27/01/2007

Peut on laisser Céline et éviter de faire des comparaisons qui n'ont pas lieu... c'est comme si on m'annonçait que Houelmachin est le nouveau Céline...
Sinon cher Fontenelle... j'admire cette bravitude de ce faire la lecture du Figaro...

Écrit par : marc | 27/01/2007

Je me trompe peut-être, mais il me semble que la campagne sera d'une violence jamais atteinte.
Les enjeux sont surement plus grands que ce que les Français ne le pensent et les differences entre les deux principaux candidats bien plus importantes que ce que d'aucun ne cesse de rabacher...suivez mon regard!
Tremblons amis gueux!

Écrit par : Olivier de Melgueil | 27/01/2007

une pensée, vraie et humaniste, pour ne pas oublier que d'autres pensent différemment:

il s'agit de l'extrait d'un entretien avec Edgar Morin:

"Votre diagnostic conclut à une situation « logiquement désespérée ». Qu’est-ce qui, pourtant, vous porte à l’espoir ?

Je pense que nous devons nous ouvrir aux échanges. De même que l’Asie s’est ouverte à la technique occidentale, nous devons nous ouvrir à l’apport des civilisations asiatiques, bouddhiste et hindouiste notamment, pour la part qu’elles ont faites au rapport entre soi et soi, entre son esprit, son âme et son corps, que notre civilisation productiviste et activiste a totalement négligé. Nous avons beaucoup à apprendre des autres cultures. De même que la Renaissance s’est produite parce que l’Europe médiévale est revenue à la source grecque, nous devons aujourd’hui chercher une nouvelle renaissance en puisant aux sources multiples de l’univers.

Les raisons de l’espoir viennent aussi du fait que nous sommes dans la préhistoire de l’esprit humain, ce qui signifie que les capacités mentales humaines sont encore sous-exploitées, notamment sur le plan des relations avec autrui. Nous sommes des barbares dans nos relations avec autrui, pas seulement dans les rapports entre religions et peuples différents mais au sein même d’une famille, entre parents, où la compréhension fait défaut.

D’autre part, l’histoire nous enseigne qu’il faut miser sur l’improbable. J’ai vécu historiquement deux fois la victoire de l’improbable. D’abord, avec la défaite du nazisme en 1945, alors que la victoire allemande était probable en Europe en 1941, et puis avec l’effondrement du système communiste en 1989-90. Le pire n’est jamais certain et « là où croît le péril croît aussi ce qui sauve », comme le dit Hölderlin qui nous rappelle que le danger va nous aider peut-être à nous en sortir, à condition d’en prendre conscience. "


pour garder espoir et ne jamais renoncer à dénoncer, comme Sébastien le fait!


merci Seb

Écrit par : céleste | 27/01/2007

Ohh, merci Monsieur Askolovitch ! je "voulais même le rénover [mon] parti, mais tout en [moi] trahissait le facho à rebours... "

J'apprends aujourd'hui que, parce que je ne suis pas d'accord avec vous, je suis un fachiste. Comme, d'ailleurs, Madame Buffet est une descendante de "Gringoire".

Alors, je résume :

1) Ne pas dire que Sarkozy est un fachiste (personne ne l'a dit d'ailleurs)

2) Moi, par contre, Monsieur Claude se permet allegrement de me dire que je suis un "fachiste a rebours" CQFD... Mes grands parents ne seraient pas fiers de moi !

Écrit par : Bruno Lamothe | 27/01/2007

@ grabuge :

Si Marie-Georges Buffet c'est la cousine de Pol Pot et moi le fils caché de Kim Il Sung, ca fait un lien de cousinage entre nous, non ? On peut donc pas se marier ? ;-D

Écrit par : Bruno Lamothe | 27/01/2007

Putain !!!

Quelle violence!! on croit rèver!!

Vous allez ou comme ça?? le savez vous??

Écrit par : jean | 27/01/2007

Rioufol est depuis longtemps une des bêtes noires de Marianne qui s'amuse chaque semaine à nous sortir une ou plusieurs "perles" de son bloc-notes.

Mais l'incommensurable bêtise d'Yvan Rioufol ne lui a pas fermé les portes puisqu'on peut l'entendre désormais régulièrement dans On refait Le Monde sur RTL.

A l'oral, le personnage se montre dogmatique et désagréable.

Beuark!

Zgur

Écrit par : Zgur | 27/01/2007

@ Zgur

Vas pas vomir surtout mon gars !
Procrastine plutôt... ;)

Vomir c'est un symptôme de chofa ! (facho à rebours dixit Madame Claude !)
Au fait, j'allais oublier le meilleur...

6. Platini il est sympa.
7. Bloïc Lemeur est un ami.

Mwarf !
Je ne me suis pas taillée une telle tranche de rigolade depuis qu'on m'avait prévu les chars russes sur les Champs-Élysées à 20:01 pétantes le 10 mai 81 si je votais pour la gauche (qui était déjà Gringoiresque à l'époque, mais pour Pasqua et Cie).
Pas compliqué : avec des "amis" comme ça, pas besoin de se trouver des ennemis...

Écrit par : Grabuge | 27/01/2007

@ Clarence,

Rioufol brandit la menace de l’invasion par l’Islam, cela en fait-il pour autant un adepte des méthodes céliniennes ? Ayant la chance de ne jamais lire la prose rioufolle*, je vous fais juge. J’ajoute que, dans votre dyptique, c’est Redeker qui joue le rôle de Céline, et là, je vous suis encore moins.
Mon point de vue sur ce problème de l’Islam : bien qu’athée et vomissant toute religion sans pour cela demander (quelle prétention, au minimum !) qu’on les interdise :
- Contrairement à ce que prétendent les islamistes et leurs idiots utiles d’extrême-gauche, je ne confonds pas Islam et islamisme.
- Avant d’être dangereux pour l’Occident, idée qui pour moi relève de la paranoïa, l’islamisme est dangereux et mortifère pour les pays d’Islam. Et ça, c’est un drame que vivent au quotidien des millions d’habitants de ces pays, à commencer par les femmes. L’islamisme, qui a pris pour certains la relève du communisme, qui récupère à son profit l’objectif anti-impérialiste, ne se bat pas pour libérer les hommes mais pour les asservir à des pratiques rétrogrades et liberticides. Les droits de l’homme, pour eux, ça n’existe pas. Et il est curieux (non, révélateur) de voir que celui qui a favorisé l’officialisation du communautarisme islamiste est le même qui utilise le méprisant « droit-de-l’hommiste ». Comment s’appelle-t-il, déjà ? Accord avec Céleste sur l’apport des autres civilisations évoquées par Morin. Doit-on tout accepter sans discernement, non. Sinon, on imite cette distinguée ethnologue entendue sur Inter, qui reconnaissait le droit aux adeptes de l’excision de continuer à mutiler les enfants. Ne connaissant pas son adresse, je n’ai jamais pu lui demander si elle aurait aimé qu’on lui fasse ça.

* Le parallèle entre vos deux citations ne me paraît pas pertinent : Céline appelle directement à la liquidation, Rioufoul craint (à tort, comme je l’ai dit), notre liquidation. Vous tordez ses mots. Moi, je connais un certain (là, pas de nom, il serait capable de venir foutre son souk sarkozyste ici) qui me fait régulièrement ce coup. Autant vous dire qu’on n’est pas pote ;-) ; ceci dit, accord avec vous sur l’idée que Sarko, bien que pas pré-facho, est dangereux pour nos libertés.

@ Claude Askolovitch (qui n’est pas le Jean Robin de VLF, un peu de mesure les poteaux ;-),

Vous avez répondu à Bruno Lamothe, c’est bien. Pouvez-vous me répondre sur les cochonneries touristico-sexuelles de Sevran ? Merci d’avance.

Écrit par : BB | 27/01/2007

@ Grabuge : mais attends, les chars soviétiques ont un peu de retard avec la neige, le verglas, le pétrole aui augmente, mais, promis, en mai 2007, si cette bande de "gringoiriens" socialo-communistes l'emportent, ils arrivent, promis ! ;-)))

Écrit par : Bruno Lamothe | 27/01/2007

Quoi?? y'aurait encore des chars russes en état de marche?? arrete de "foutre" les fois à "tout le monde Bruno"!!!

Écrit par : jean | 27/01/2007

Hé!
Du calme, tout le monde.
On respire un grand coup, et on arrête de se balancer du "fasciste": c'est grotesque.


@ Asko
Je réponds ici à ta longue réponse de ce matin (je suppose que c'était ce matin), que je n'avais pas vue/lue.
Juste deux points.
1) Je me suis personnellement toujours refusé, sur ce blog, à comparer ce que fait Sarko depuis quelques mois aux rafles opérées sous l'Occupation, parce qu'effectivement ce n'est pas DU TOUT la même chose, parce que ce qui s'est passé il y a 65 ans requiert "un peu" de pudeur, parce que je n'aime pas qu'on le banalise. (Et pour autant, la chasse à l'enfant "clandestin" me fait, en effet, dégueuler.)

(Pour les mêmes raisons, ta "gauche-Gringoire" ne passe pas, et pas mieux depuis que tu nous a expliqué que tu faisais référence au "Gringoire" d'avant-guerre et non au "Gringoire" vichyste, alors que tu sais très bien qu'il s'agit d'un seul et même titre!)
(Et pour autant, la chasse à l'enfant "clandestin" me fait, en effet, dégueuler.)

2) Tu sais aussi parfaitement bien que le rodomont de Beauvau s'est plus d'une fois gargarisé de son bon mot devant ses troupes, sur le thème "oui, j'ai dit racaille, et je le redis, et je le redis, et je le redis", un peu comme pour nous montrer que c'est lui qui a la plus longue.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 27/01/2007

à BB

Je vous ai bien lu.
Mais ça n'est pas l'islamisme que dénonce Rioufol.
Juste l'immigration, me semble-t'il...

Pour le reste, je ne compare pas Redeker et Céline, sinon pour refuser d'être mis en demeure de défendre, sous couvert de défendre la "liberté d'expression", n'importe quelle diatribe indigne et haineuse.
Il est des expressions qui n'ont pas à être libres, désolé.

Écrit par : Clarence | 27/01/2007

J’avais pas lu l’échange de l’autre jour entre Askolovitch et les intermittents de « Vive le feu ». J’ai vraiment loupé quelque chose. Sur le fond je ne peux pas être du côté d’ Askolovitch mais il n’a pas tort quand il pointe le doigt sur cette sale manie de l’invective de certains ici, la surenchère faisant le plus souvent office d’argument.

En gros, je dis bien en gros avec la réponse de Fontenelle. Mais il y aurait tant de chose à dire.

Écrit par : Ajamais | 27/01/2007

En gros, je dis bien en gros, d’accord avec la réponse de Fontenelle. Mais il y aurait tant de chose à dire.

Écrit par : Ajamais | 27/01/2007

Ecouté un reportage sur France culture sur le « système » Frêche, son clientélisme, son organisation du communautarisme, sa construction d’une véritable « machine » électorale. Edifiant. Il faudrait dissoudre le PS là bas. Bon ça ne me concerne pas mais quand même.

Écrit par : Ajamais | 27/01/2007

Et les enfants des sans-papiers que la police française pourchasse jusque dans les écoles ne finiront pas comme ont fini les enfants raflés en 1942 (que Brasillach, dans une phrase célèbre, invitait à ne pas séparer de leurs parents…).: Sarkozy a utilisé le même argument pour justifier la mise en détention des enfants de sans papiers...
On vit effectivement une époque délétère : quand on lit ce que véhiculent certains blogs où n'intervient pas de modérateur (celui de C. Barbier, par exemple), on ne peut qu'être atterré de ce qui s'exprime sous couvert d'anonymat... Le type d'insultes, le soutien exprimé par certains à des gens comme G. Frêche avec propos haineux et racistes à la clé, il n'y a pas que la presse écrite pour promouvoir la haine et le sordide... à lire certains blogs - même ouverts par des journalistes "convenables" - c'est la peur de ce qui couve qui me ferait vomir

Écrit par : fanny | 27/01/2007

@ Ajamais... et Seb aussi d'ailleurs

Je n'en vois qu'UN SEUL ici qui ait traité les autres de "fascistes".
Guess who ?

Maintenant, je peux vous la refaire en serbo-croate, en mandarin, voire en farsi si vous n'avez pas tout suivi...
Ou peut-être pas d'ailleurs.
J'ai autre chose à foutre que de me préoccuper ou de ménager le copain et collègue de Loïc Lemeur.
Vous savez le trou noir de la blogosphère qui trouve vachement mieux et sympathique une foule de jeunes qui joue à la mini-émeute pour acheter un jeu video plutôt que d'autres jeunes, des braillards ceux-là, qui manifestent contre le CPE ?...
http://loiquejemeur.blogspot.com/2007/01/ble-avec-les-loups.html

Sur ce... je m'en va prendre un bon bol d'air pur sans masque à gaz ni désodorisant obligatoire.
Ça me changera.

Écrit par : Grabuge | 27/01/2007

"Je n'en vois qu'UN SEUL ici qui ait traité les autres de "fascistes"."
C'est absolument vrai.
Asko, faut arrêter ça.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 27/01/2007

@ Grabuge

Amie de la "Goutte d'Eau" ne te mets pas en colère, c'est mauvais pour ta gorge et le citron chaud au miel aura été inutile.

On respire.

Je comprends que c'est énervant de lire des personnes qui sont journalistes-sur-rue énoncer des bêtises dans des journaux lus ayant pignon sur la même rue.

Mais avoue qu'il y a, aussi, une certaine perversion jouissive à les voir se contorsionner pour se justifier et à les voir, au final injurier l'autre. A bout d'arguments. J'aime bien quand ils s'enfoncent.

Ca les destabilise ces chers petits que de leur demander des comptes sur ce qu'ils écrivent. Il faut pas les toucher.

Ca me rappelle B. Guetta sur France Inter pendant le référendum,
Ca me rappelle S. Paoli sur France Inter avec les questions leurres des gars "du Plan B".

Ils s'étouffent les gars. Tu prends ton pied un moment. On s'en fout, on est des petits. Mais des morpions.

On ne lâchera pas. Résistance.

Écrit par : GPMarcel | 27/01/2007

@ Ajamais... et Seb aussi d'ailleurs

Je n'en vois qu'UN SEUL ici qui ait traité les autres de "fascistes".


Mais je ne parle pas de ça. Je parle d'une façon générale de débattre et de polémiquer sans argumentation, où l'invective sert de preuve.

Écrit par : Ajamais | 27/01/2007

Vous êtes sûrs qu'il s'agit du vrai Claude Askolovitch?

Voici le vrai blog d'Askolovitch: http://claude-askolovitch.blogs.nouvelobs.com/

et non celui-là:
http://www.askolovitch.com/blog/

Désolé d'être entré dans votre conversation. J'ai sans doute dérangé une blague entre vous...

Écrit par : Eric | 27/01/2007

Vous êtes sûr qu'il s'agit du vrai Askolovitch? Son blog c'es là:

http://claude-askolovitch.blogs.nouvelobs.com

Écrit par : Eric | 27/01/2007

«Vomir sur l'adversaire»..

Mais l'adversaire est quelqu'un que l'on peut combattre en le respectant. Peut-être que Claude Askolovich considère que le racisme affiché de Sevran et Rioufol est une idée respectable... et que c'est son rejet absolu et violent qui ne l'est pas.
On peut argumenter sur une opinion, pas sur un délire, comme celui de l'agité du Figaro qui ne cesse de nous polluer de ses fantasmes d'invasion et de ses convitions dela supériorité de la race blanche et de la civilisation occidentale. Pas plus qu'on ne va s'abaisser à argumenter face au délire paranoïaque d'un Milner qui juge Bourdieu antisémite.
L'article de Rioufoolsur les Arts premier était aussi un morceau d'anthologie. comment oser consacrer un musée aux grossières productions de ces mal blanchis qui heureusement ont été "civilisés" par l'homme blanc pendant quelques siècles (remarquez, Philipp Val a dit un peu la même chose, en précisant au début de son article, en précisant au début de son article qu'il n'avait pas visité le musée).
Et on devrait "respecter", être poli avec le monsieur, considérer qu'il s'agit d'une «opinion» comme une autre?
(le plus fort là dedans, c'est que je me retrouve à défendre un musée avec lequel je n'étais pas d'accord, qui démangelait le musée de l'Homme au profit des trafiquants d'art). mais s'il peut montrer aux briseurs de tabous que la pensée, l'art et la civilisation ne leur appartient pas...

Écrit par : valdo lydeker | 27/01/2007

Bon, comme le modérateur modere, nous allons voir si mon message passera la censure :

Ouahhhhh, Sebastien Fontenelle, il est excellent ton livre ! (ndlr : "la position du penseur couché", éditions privé)

C'est le commentaire que je placerais lundi, puisque je vais enfin pouvoir chercher mon livre (en fait, j'aurais pu y aller cet aprem, mais avec les 20 centimetres de neige, il aurait fallu tracer un chemin entre les icebergs et les manchots empereurs...)

Écrit par : Bruno Lamothe | 27/01/2007

Tiens Claude Askolovitch s'offre une descente chez ceux qu'il abhorre (ah l'ivresse des profondeurs), ces dangeureux gauchisses crypto-islamisto-stalinoistes tout en métal (même pas mal) qui font rien qu'à polluer le débat politique entre gens sérieux (et de bonne compagnie) par leur ultra-méga-radicalisme naif et leur relativisme tout azimut.

C'est le même Claude Askolovitch que je lis, vois et entends débiter des tombereaux de bêtise et de préjugés dans diverses émissions télés, radios et journaux? Et ca ose venir donner des leçons de morale et de comportement?

Non? Sans dec? :-)

Eh, il a des joues le mec. Du haut de sa position dans la sphère des nantis, un type qu'est censé avoir fait des études et qui n'en a manifestement pas retenu la moindre parcelle de culture et de rigueur intellectuelle vient, tranquillement comme ça, prendre les gens de haut et leur dire ce qu'il faut ou ne pas faire, alors que tout les jours il se compromet un peu plus par des diatribes futiles et stupides qui ne sont qu'une répétition des lieux communs les plus stéréotypés ayant cours au sein du PPA.


Quand j'étais gosse, on m'a souvent dit "parle pas avec les cons, ca les instruit". Je trouve ca un peu facile comme dicton et un peu vache pour les cons quand même, faut leur laisser une chance de s'amender. Mais des fois, franchement on est tenté.

Alors quand quelqu'un qui veut se faire passer pour un journaliste, mais manque de la moindre compétence dans ce domaine, de la moindre éthique et du moindre recul face à ce qui se passe en France et dans le monde, on ne sait pas si on doit rire ou pleurer.

Oui, il y a des pensées et des déclarations qui font vomir. Qu'est ce qui est violent? De le dire ou de se livrer à la bassesse du racisme, de l'intolérance, et de la pensée ultraréactionnaire, comme le font Finkielkraut, Rioufol et tant d'autres actuellement?

Est il violent et outrancier que de déclarer que les actes et les déclarations de gens comme Golnisch, Le Pen, et en leur temps, Hitler par exemple, nous font vomir? Non, c'est une mesure de salut, c'est même un devoir que de les dénoncer. Et ceux qui les suivent et camouflent une pensée trés proche de la leur, voire identique sous des termes plus "branchés" ("problème identitaire", "choc de civilisation", "immigration "massive""), méritent d'être dénoncée avec virulence.

On peut être grossier sans être vulgaire et vulgaire sans être grossier. Coluche fut quelqu'un qui utilisait la grossièreté pour dénoncer la vulgarité de certaines situations. Les faux intellectuels d'aujourd'hui expriment une pensée vulgaire, sans (presque) jamais être grossier.

Eh bien vous, voyez-vous, quand je vous entend, je vous trouve d'une vulgarité et d'une bassesse sans fond, et pourtant vous dites rarement "vomi" ou "caca" tiens, lors de vos "prestations" ridicules. Comme quoi.

A bon entendeur..

Écrit par : Incanus | 27/01/2007

Ce qui est écrit est écrit.

« Combien de journalistes, confortablement installés dans les évidences germanopratines du "sentiment d'insécurité" et du refus de la "lepenisation des esprits", étaient prêts à entendre les "petits blancs" victimes de l'insécurité -et ce que celle-ci provoquait ? Dans l'angélisme d'une certaine gauche, aussi, on trouvait la patte de la bourgeoisie. » (Claude Askolovitch)

« Entendre les petits blancs ». Blancs, pas noirs ou « bronzés ». Si je comprends bien seuls les « blancs » seraient victimes de l’insécurité. Evidemment non, mais disant ça, par élimination, on met dans le camp des agresseurs tous les autres, à l’exclusion des blancs. Or la délinquance juvénile dans les banlieues est le fait de jeunes blancs, noirs ou « bronzés ». Askolovitch le sait et pourtant il écrit : « étaient prêts à entendre les "petits blancs" victimes de l'insécurité. »
De ce fait il fait sienne la vision ethnique de l’insécurité en banlieue alors que c’est une violence principalement, exclusivement, sociale, dirigée contre soi, contre les siens et accessoirement les représentants de l’ordre, de l’Etat, de l’autorité : flics, pompiers, médecins, enseignants, quelque soit leur origine. D’ailleurs dans les manifs contre le CPE quand quelques bandes s’attaquèrent aux manifestants elles ne faisaient aucune distinction. Elles frappaient des manifestants « blancs », « noirs », « bronzés », exprimant essentiellement sa haine de « déclassés » contre des mieux pourvus qu’eux, pas plus riches financièrement parlant, mais d’une instruction, d’une distinction qu’ils n’avaient pas acquis.
Ces manifestations ne sont pas nouvelles – on en rencontre dans bien d’autres époques - et n’ont rien à voir avec le racisme anti-blanc ou anti-français, même si ces jeunes utilisent parfois cette rhétorique. N’oublions pas que le « racisme » est souvent le « socialisme des imbéciles », des gens sans repères, sans culture, déculturés. Rien à voir avec le vrai racisme, « scientifique ». Le nazisme étant la rencontre, la fusion de ces deux racismes.
En fait Askolovitch, comme Finkielkraut, refoule ces notions de classes, et curieusement adoptent un comportement identique à ceux qu’ils visent, alors qu’ils auraient bien d’autres moyens de réagir. Mais ayant mis au clou la bonne vieille approche sociologique de la société de classes, ils ont cherché et ont trouvé. Pour Finkielkraut c’est la lutte de la « vieille culture » contre les « nouveaux barbares ». Pour Askolovitch, plus terre à terre, c’est une simple affaire de police, de répression, le droit contre l’incivilité.

Écrit par : Ajamais | 27/01/2007

"Il faudrait dissoudre le PS là bas"

seulement là-bas… (soupir)

Écrit par : arno | 27/01/2007

"Il faudrait dissoudre le PS là bas"

seulement "là-bas" ? (soupir)

Écrit par : arno | 27/01/2007

Nicolas Sarkozy pratique la double peine imprescriptible

Un ressortissant marocain de 46 ans, en France depuis 1968 en cours d’expulsion au prétexte d’une condamnation remontant à 1988. Il a purgé sa peine, son casier judiciaire est de nouveau vierge, il n’a commis aucun délit depuis mais l’expulsion à laquelle il avait été aussi condamné il y a 19 ans court toujours... Elle est en voie d’application.

http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=3980

Écrit par : Pescade | 27/01/2007

Le racisme ou l'islamophobie d'un Rioufol, dans la plus totale impunité, est l'illustration de la "pensée politique" de nos élites. Elle se retrouve dans les principaux médias de notre pays. Elle est encouragée, financée avec des moyens impressionnants à l'échelon de l'Occident (pas seulement de la France), car elle répond à des objectifs bien déterminés :

1) Faire peur : c'est l'instrument politique idéal dans des sociétés où la vision du destin collectif est absente. L'essentiel étant d'obtenir ou de détenir le pouvoir, et d'en partager les avantages avec son clan ("spoil system").

2) Diaboliser : la politique de prédation et de spoliation des richesses du Moyen-Orient (pétrole, gaz, commerce extérieur), fondée sur l'utilisation de la force et de la violence sous toutes ses formes, exige un conditionnement de l'opinion occidentale. "To justify - you vilify", disent les experts en propagande anglo-saxons : pour justifier - tu calomnies.

Il est à prévoir que ce type de campagne, permanente et omniprésente dans tous les médias occidentaux, s'intensifie prochainement dans la perspective du bombardement de l'Iran. Dans le style de celui qui a été appliqué au Liban, en juillet dernier, et qui n'était que les grandes manoeuvres de celui qui se profile à l'horizon.

Écrit par : Georges Stanechy | 28/01/2007

"La tentation existe, chez les adeptes de la table rase, de laisser l'immigration décider de ce que sera la France de demain. Dans ce cas, la nation aura disparu avant la fin du XXIe siècle. Si personne ne s'en inquiète aujourd'hui, il sera vite trop tard".

vu le nombnre de parlementaires, ou de ministres d'origine "extra-européenne" c'est pas en France qu'on laissera l'immigration decider de quoi que ce soit...deja les laisser rentrer en boite de nuit, leur permettre de travailler ou de se loger on a du mal...

Quand je remplace dans cette phrase de Rioufol, "Immigration" par 'Les Juif' ca donne quelque chose d'horrible :

La tentation existe, chez les adeptes de la table rase, de laisser les juifs décider de ce que sera la France de demain. Dans ce cas, la nation aura disparu avant la fin du XXIe siècle. Si personne ne s'en inquiète aujourd'hui, il sera vite trop tard"

Écrit par : e-migré | 28/01/2007

A force de déplacer le curseur vers l'extremisme et l'absurdité notre Sarkodroite va avoir une grosse surprise au printemps

Écrit par : Gérard | 28/01/2007

Tout cela est très sarkozyaste, trouvé-je !

Rien n'empêche de ne plus les lire, non ?

Le problème des médias est qu'ils sont une interface entre les gens et le monde. Ils sont chargés d'en décoder le fonctionnement et de l'expliquer au bon peuple.
Ici, ils sont juste chargés !!!
:-)

Écrit par : filaplomb | 28/01/2007

Rooo! Ca peut pas être le vrai askololo, il a pas encore dit que les cons ça osait tout...
Depuis qu'il a redécouvert cette vanne sur les blogs, il est tout fier de la ressortir dès qu'il se sent bien à l'aise au milieu d'un auditoire inculte (RTL, iTV, LCP, etc.).

A moins que ce ne soit une preuve de respect?

Déçu par la participatude de Pimprenelle, trahi par la défection de Nicolas "Bienvenue dans un monde meilleur" Hulot , Askololo vient de se rendre compte que la vérité est ailleurs.

Chez les rouges noirs!

Écrit par : leopold trepper | 28/01/2007

ceci dit on peut arriver à 64 ans (en se passant du Figaro et de télévision) et découvrir par vous l'existence du Sevran et de l'Ivan. Espoir : je ne suis sans doute pas seule.
Par contre faire la publicité sur ce que recouvrent les belles idées du Sarko en matière de contrat de travail ?

Écrit par : brigetoun ou brigitte celerier | 28/01/2007

Et puis après il va s'étonner que les petits jeunes de banlieue ils ne veulent pas apprendre à lire. Parce que si malgré tout ils savaient, comme dans d'autres pays européens Monsieur Roufiol recevait beaucoup d'orange pour incitation à la haine raciale. Et tout ça à cause de l'Euro, je vous dis cela comme ça mais Roufiol serait davantage serein si l'Iran ne vendait pas son pétrole en Euro, alors que jamais les sarasins n'ont vendu leur pétrole en franc.
ET ça Roufiol comprend pas. Dis tu sait qui vient dîner ce soir ?

Écrit par : martingrall | 28/01/2007

@ brigetoun

Un des derniers articles de G. Filloche sur le CNE sur "Le Grand Soir"

http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=4668 puis, si tu as envie

Tu cliques France et après tu as les articles récents et un paquet toujours par Filloche.

Écrit par : GPMarcel | 28/01/2007

Un organisme mandaté par le Ministère de l'Intérieur allemand prévoit que les musulmans soient majoritaires dans ce pays en 2046 environs. En effet, le nombre d'Allemands de souche est divisé par deux à chaque génération (1 enfant par femme) et l'essentiel de l'immigration est musulmane, notamment turque.

On peut trouver ça génial ou s'en inquiéter, dans tous les cas, il faut voir la réalité en face, sans se cacher derrière une l'idéologie rassurante du "toutlemondeilestbeautoutlemondeilestgentil".

En France, la situation est un peu différente car le taux de fécondité des Françaises de souche est de 1,7 et l'immigration est moins fortement musulmane, notamment parce que, contrairement à ce que beaucoup pensent, les africains noirs ne sont pas tous musulmans, loin de là.

Il n'empêche que d'ici quelques décennies, la population de certains départements français, le 93 en premier, sera majoritairement musulmane et que leurs habitants se sentiront légitimes pour demander que les lois qui leur sont appliquées soient adaptées à leur religion (Lisez un rapport récent de l'INED à ce sujet).

Que restera-t-il des principes républicains et des droits de l'homme quand la loi sera principalement inspirée par des principes religieux, la charia, en l'occurence ?

Il n'y a strictement aucun racisme dans ce que je dis (l'islam est une religion, pas une ethnie), simplement le constat d'une évolution démographique et sociale dont il faut être bien naïf pour penser qu'elle n'aura pas de conséquences.

Écrit par : tibo | 28/01/2007

Ultime réponse @ BB, Marc, ou d'autres...

On va s'arrêter là sur Céline et Redeker.
Parce que non, Redeker n'est pas Céline, bien évidemment.
Ni pour le meilleur (la littérature), ni pour le pire (le racisme brut et l'appel au meurtre).
Je voulais juste dire que la liberté d'expression, dont on nous a rebattu les oreilles lors de l'affaire Redeker, a ses limites.
Et que même face à des fadas comme ceux qui ont menacé Redeker de lui faire la peau, on ne me fera pas défendre la prose de ce type là.
Ni celle d'Oriana Fallacci.
Ni celle de Houellebecq.
Ni celle de Rioufol.

Et qu'on ne me fera pas non plus prendre des vessies pour des lanternes, et les postures que prend le premier Rioufol venu pour une quelconque forme d'authentique "résistance", la nature des Rioufol de tout poil étant au contraire de toujours se coucher.

Quant à faire les subtils distinguos que vous faites sur la nature des deux phrases que je vous citais, E-migré, un peu plus haut, a très bien dit ce qu'il fallait en penser (il suffisait en effet de changer un mot par un autre, pour mieux voir -je ne parle ici qu'aux seuls aveugles...- leur parenté profonde).
Le problème n'est pas que l'une appelle clairement au meurtre de masse, et pas (pas encore ?...) l'autre.
Le problème est qu'elles expriment toutes deux, chacune à leur manière, une conception racialiste de la nation, dont on sait où un jour ou l'autre elle nous mène.
Quitte à vous étonner, j'aime bien, moi aussi, l'idée de "nation". Mais vraiment pas l'idée que ces gens-là s'en font.

Écrit par : Clarence | 28/01/2007

Bon, je provoque le graphomane, à mes risques et périls...
L'expression français de souche est d'une débilité consternante. Il faut combien de générations pour être français, tout simplement ? Considérez vous ceux qui avaient un grand père italien ou portugais comme de "Français de souche? Je parie que vous ne vous étiez même pas posé la question. Donc elle ne concerne que ceux qui sont un peu plus bronzés...
Ou alors, c'est la religion qui fait la différence!

"La population, en 2046 sera majoritairement musulmane."

Vous vous prenez pour Paco Rabanne ou Elisabeth Teissier? (sans avoir peur d'êtte en contradiction avec vous -même).

D'abord, c'est bien connu, les musulmans français sont tous des islamistes prêts àfaire appliquer la charia quand il seront majoritaire.

Ensuite, c'et bien connu, la pratique religieuse et l'adhésion aux dogmes sont héréditaires et ne connaissent aucune évolution avec le temps. La preuve: les Français sont aussi nombreux à aller à la messe le dimanche qu'au siècle dernier dans les années cinquante...

Écrit par : valdo lydeker | 28/01/2007

@Eric.

Par pur plaisir, je décline immodestement mes blogaventures sur deux plate-formes. blogs.nouvelobs.com, à la maison, et askolovitch.com, que je me suis fabriqué tout seul sur typepad. En fait, j'ignore si je bloguerai éternellement sur le site de l'obs, ou si je me limiterai à la présidentielle. Mon blog rien qu'à moi sera à priori durable et moins exclusivement politique. Pour le moment, le contenu des deux blogs est largement identique.

Écrit par : claude askolovitch | 28/01/2007

Aie, aie, aie...je sens le slogan publiciataire monter, malgré toutes les circonvolutions dialectiques requises:

Ce qu'ils ont tenté en 732 ils vont le réussir en 2046 " environ".

Pour l'Occident quelles "conséquences"?

Est-ce parce qu'il a neigé qu'il faut se chauffer?

J'veux pas alimenter, Seb, je vais lire...tu sais quoi...étant intermittent faut que j'entretienne les cierges qui entourent l'icône.

Écrit par : GPMarcel | 28/01/2007

@valdo lydeker

Je n'oublierai jamais la mort de Laura... J'ai trop aimé le film, et elle, pour me formaliser d'une méchanceté venant d'un publiciste écrivant nu dans son bain. Mais quant au vomi qui me fit réagir, il s'appliquait, si je ne m'abuse, à ma fragile personne. Non, j'aime peu le racisme, on dira même que je ne l'aime pas du tout. Mais l'incantation satisfaite et haineuse est ben regrettable, et la volonté de destruction d'un adversaire assimilié à un virus/excrément, etc, me laisse rêveur. Sinon, Rioufol se la joue le camp des saints, c'est cohérent avec une vieille ligne fig ou fig mag, et pas vraiment ma tasse de thé. Il n'en n'est pas pour autant Céline? Ou si?


@sébastien fontenelle
Promis, la politesse et l'amour rêgneront sans partage.

@incanus. Va, je ne te hais point. Hélas, j'ai peu fait d'études

@ajamais (salut Gilles!) Je ne réfute pas la composante classiste et partage l'idée que les plus démunis sont les premières victimes de l'insécurité (arlette, qui est structurée, fit preuve de peu d'appétence pour les brûleurs de voiture). L'exaspération des gens qui se font emmerder n'est pas réservée au xseuls gaulois, et les bandits ne sont pas monocolores... Ne me crois pas assez con pour croire cela. Mais l'indifférence hautaine envers l'insécurité, plus les soubassements ethniques, ont produit du Le Pen, et ce depuis des années, c'est hélas une banalité... Ceci posé, le lepenisme, pour les mêmes raisons, s'emploie à dépasser ses limites blanchâtres...

Écrit par : claude askolovitch | 28/01/2007

Nouveau billet.
Pouvez actualiser.

Vous n'êtes pas (du tout) obligé(e)s de répondre à tibo, dont chaque passage sur ce blog est, comment dire... Un poème...

Asko, je ne te demande pas non plus de te convertir au hippysme.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/01/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu