Avertir le modérateur

28/01/2007

(Le) Boucherie Productions

medium_hp_scanDS_6712253334.3.jpg

Cette semaine, "Le Monde" a publié deux chroniques de son économiste illuminé, je veux parler bien sûr d'Eric Le Boucher.

L'une, il y a trois jours, d'une affligeante banalité - puisqu'elle déclinait pour la énième fois le prolégomène fondateur du "néo-"libéralisme, jadis condensé en ces termes par l'excellent Jello Biafra: "Kill, kill, kill, kill, kill the poor".

L'autre, hier soir, d'apparence plus atypique, puisqu'elle se présentait, à première vue, comme une charge, sévère, contre "l'argent trop facile" - c'était le titre, et je vous avoue que j'ai cru, pendant un millième de seconde, qu'Eric Le Boucher allait enfin se décider à dénoncer le versement de 65 milliards d'aides publiques aux entreprises de notre cher et vieux pays pour la seule année 2005 - mais pas du tout, du tout, du tout.

C'est à cette seconde contribution que nous allons à présent jeter un coup d'oeil, histoire de passer un dimanche moins uniment euphorisant.

Ca commence par une excellente nouvelle: "L'année qui s'est achevée est inscrite en lettres d'or pour la sphère financière mondiale. Beaucoup de Bourses ont battu leurs records, les profits des banques ont été mirifiques, les fusions et acquisitions ont dépassé les volumes de la bulle Internet en 2000, les nouveaux instruments financiers comme les fonds spéculatifs (hedge funds) ont tant de succès qu'ils gèrent trente fois plus d'actifs qu'il y a quinze ans (1400 milliards de dollars) avec des rentabilités inouïes et une nouvelle vedette, le Private Equity, a réalisé des acquisitions spectaculaires (750 milliards de dollars au total en 2006)".

Bref: "Banquiers, investisseurs, analystes sont souriants: l'année 2007 ne s'annonce pas moins brillante".

Si je résume: les porcs s'engraissent, les gueux expirent, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes mondialisés.

Tout?

Non.

Car après deux fiers commencements d'érections (correspondant respectivement à la mention des "hedge funds" puis du "Private Equity"), Eric Le Boucher nous montre la couille dans le potage: "Les plus avisés (de ces gens qui sourient) ont (tout de même) un petit signal d'alarme qui s'est allumé dans le crâne: n'est-ce pas trop facile?"

On mesure ici, grâce à Le Boucher, que le métier de spéculateur est moins paisible que ne le supposent généralement les smicards - et qu'il est, même, marqué profondément du sceau de l'intranquillité, cependant que les pauvres, quoi qu'ils en disent, ne passent pas, eux, leur temps à se demander de quoi demain sera fait, le sachant fort bien.

On mesure ici, finalement, que le hedge funder souffre pendant que le pauvre se goberge.

Qui ne risque rien n'a rien, tout le monde le sait: alors ça serait quand même bien que les miséreux du bout du monde arrêtent un peu de faire semblant de s'en offusquer - et je ne parle même pas de la gueusaille de proximité, qui se vautre dans l'assistanat sur les berges du canal Saint-Martin, à Paris.

Pendant que le clochard quémande, je ne me lasse plus de le répéter, le capitaliste financier a ce vrai souci: la peur de se gaver demain (ne serait ce qu')un peu moins qu'aujourd'hui le taraude parfois jusqu'à l'insomnie.

Eric Le Boucher, que nulle faim-dans-le-monde ne saurait détourner de ses effroyables obsessions, résume ainsi les affres dans lesquels se débattent ses maîtres: "L'économie "réelle" mondiale se développe rapidement, la croissance dépasse 5 % par an ces dernières. La finance mondialisée accompagne ce mouvement, le sert, l'amplifie sans doute même. Mais, elle qui fait valser des milliards de milliards de dollars par jour autour de la planète avec d'immenses bénéfices, ne peut pas indéfiniment danser plus vite que la musique. Alors?"

Oui: alors?

Alors, nous explique Le Boucher, "des voix", de gauche, voire d'ultra-gauche, "s'élèvent régulièrement pour mieux contrôler et même pour restreindre la prolifique planète financière".

"Cette semaine", par exemple, un meneur bolchevique, "l'ancien patron d'AXA et grande figure du capitalisme français, Claude Bébéar", dont Le Boucher, on le voit ici, ne déteste pas effleurer le postérieur d'une langue chargée de private equity, "a réclamé une loi qui impose aux hedge funds plus de transparence et qui limitent les emprunts qu'ils lèvent pour réaliser leurs opérations. Manière au moins de borner les risques".

Bel effort. (On dira ce qu'on voudra: quand Vladimir Illitch Bébéar lance une révolution, il n'y va pas avec le dos de la cuiller (en argent)).

Seulement voilà: "Pour les banquiers, la question de la transparence n'est pas la bonne: les fonds ne livreront jamais leurs recettes sophistiquées, puisqu'elles sont au coeur de leur activité".

Nous dit Le Boucher.

Essayons de remplacer, dans cette dernière considération lebouchère, un mot par un autre, choisi au hasard, et voyons ce que ça donne: "Pour les banquiers, la question de la transparence n'est pas la bonne: les mafias ne livreront jamais leurs recettes sophistiquées, puisqu'elles sont au coeur de leur activité".

Mwârf.

Ce que Le Boucher révèle ici à un monde incrédule, c'est qu'on peut toujours se pignoler quelques minutes avec "l'argent trop facile", mais qu'il ne faut pas non plus pousser trop loin la vraie-fausse contrition, parce que voyez-vous, trop de transparence risquerait pour finir de tuer le gros pognon.

L'horreur.

Le Boucher, qui ne déteste pas faire semblant de réfléchir à l'obcénité d'un système dont il est, en France, l'un des plus fervents sectateurs, pose alors, pour conclure sa chronique, cette nouvelle question: "Mais alors, comment faire?"

Et "répond" (c'est un peu long): "Que l'on ne puisse pas contenir la créativité financière, c'est sûr. Qu'une partie du métier reste obligatoirement secrète, soit. Que beaucoup de leçons aient été tirées des faillites passées (...), sans doute. La nouvelle finance offre d'énormes avantages, elle prend des risques quand les banquiers rechignent. Mais quand l'argent coule à flots, la tentation grandit tant qu'elle s'autorise, qu'elle encourage, les risques insensés. D'où le signal d'alarme dans les crânes".

Je suppose que ça vous saute aux yeux: à la question "mais alors comment faire (pour en finir avec l'argent trop facile)", Eric Le Boucher n'apporte aucune réponse.

Rien.

Et pour cause: "l'argent trop facile", protégé surtout contre la "transparence", c'est, juste, l'alpha et l'omega de cette "planète financière" qui le fait si fort bicher.

Commentaires

Preum's ?...

Écrit par : Clarence | 28/01/2007

deux's!

Écrit par : allaxe | 28/01/2007

"créativité financière", c'est presque aussi mignon que "victime collatérale".

PS: Je ne pensais que tes idiosyncrasies anastasiennes s'étendaient jusqu'à l'askololosphere... C'est decevant, mais c'est noté.

Écrit par : leopold trepper | 28/01/2007

(Clarence et Allaxe, ce serait bien si vous alliez jouer ailleurs.)

Tous ces lebouchés de capitalistes obéissent à un seule loi : "moi d'abord, les autres après s'il en reste et d'ailleurs il n'en restera pas".
Ah non, il y en a une deuxième : "après nous, le déluge". Loi déjà appliquée vers les choses de 1920, avec la crise que l'on sait et les conséquences qu'on a vues, notamment une deuxième guerre mondiale qui a bien essayé de supplanter la première.

Écrit par : BB | 28/01/2007

J'avais eu la flemme de lire cet article au tire bizarre (argent facile? mais pour qui bordel? O_o) d'ELB lorsque je l'ai vu sur le site du Torchon de Référence..je me dis que j'ai bien fait de m'abstenir..c'est du ELB tout craché.

Il vit en effet sur une autre planète, complètement déconnecté de la réalité. Toute son idéologie somme toute guère originale, n'est qu'une repompe à la va vite du principe "Laissez la main invisible du marché réguler la société, et ce sera le meilleur des mondes".

Principe qui pour moi en cache un autre bien connu "Vive la loi de la jungle". On peut aussi varier les plaisirs sur le thème "mais bon sang, laissez les riches exploiter les autres, m'enfin".


Ce qui est drôle (enfin..on rit jaune..) c'est que les articles du Boucher Sanglant sont truffées de contresens, d'erreurs factuelles et de propagande basique. Pour quelqu'un qui prétend se la jouer "expert", ça la fout mal^^. Il aurait tout intêret à se replonger dans quelques manuels basiques de sociologie et d'économie le gazier.

A noter que les autres diseurs de bonne aventure du Quotidien Vespéral des Marchés sont pour la plupart du même acabit. On se demande ou ils sont recrutés ces gars là?

Ce sera ma question du jour: mais d'ou sort ELB!

Écrit par : Incanus | 28/01/2007

Bébéar s'est fendu d'un papier pour soit-disant dénoncer l'opacité des hedge funds, non par une soudaine prise de conscience du sort fait à de nombreux employés grâce aux bons auspices de ces mirifiques fonds d'investissement. Mais plutôt car ça commençait à urger de se la jouer "carton jaune" vu le bordel semé par le collectif LBO (Leverage Buy Out) : demande d'une commission d'enquête parlementaire notamment

http://www.collectif-lbo.org/presse/communiqu%E9%20alain%20bocquet%20fonds%20d%27investissement.pdf

Le PS himself a balancé un communiqué de soutien, c'est dire ! En période électorale, toujours tu verseras larme de compassion sur employé kleenex...

Pour avoir plus d'infos et pour soutenir ce sympathique collectif, c'est ici que ça se passe : www.collectif-lbo.org


"créativité financière" ; "victime collatérale" : deux slogans bientôt réunis dans "Tempête du désert d'Iran" Saison I

Merci de remplacer "armes de destruction massives" par "centrifugeuses nucléaires", créativité de la communication de guerre oblige...

Écrit par : Anne | 28/01/2007

Vous êtes tous injuste, Eric Le Boucher est un hippie zen, la preuve :

http://perso.orange.fr/leboucher.eric/pages/accueilpag.html


Les gens sont méchants.

Sans déconner, il vient d'où ce Le Boucher ? Je trouve pas sa bio.

Écrit par : Anne | 28/01/2007

Moi, y'en a une autre que j'aime bien, d'expression.
C'est celle par laquelle ELB qualifie Bébéar de "grande figure du capitalisme français".
Ce qui, sous la plume de ELB, est bien sûr un éloge.
Quelque chose censé faire de Bébéar, dans le subconscient du lecteur, un mélange de Capitaine Achab (pour l'esprit d'aventure, et donc d'entreprise) et de Maître Yoda (pour la grande sagesse).

Bébéar, c'est ce type dont le bureau était toujours montré encombré de ses trophées de chasse récoltés en Afrique.
C'est aussi le type qui était pédégé d'Axa quand cette (honorable) compagnie d'assurances prétendit, voici quelques années, augmenter de 180%[ cent-quatre-vingt-pour-cent !!! ] le prix des assurances souscrites par les parents d'enfants handicapés (ou de diminuer d'autant la rente "consentie" à ces enfants en cas de décès de leurs parents).
La créativité financière est sans limite...

Écrit par : Clarence | 28/01/2007

Nom de Dieu, voilà que leopold trepper surveille mes fréquentations.
(Pour info: quand j'étais petit, j'ai passé quelques (plaisantes) années à "L'Evénement du Jeudi" - à, grosso modo, 1,50 mètre d'Asko. Et de l'autre côté y avait Faubert.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/01/2007

Monsieur Sébastien Fontenelle,

Pourriez-vous, le dimanche (jour, encore, de repos), nous parler de gens qu'on aime bien ?!

Bébéar, Le Boucher, non mais, ohh, moi je dis "stop" !



Bon, sinon, voici LA solution pour lutter contre l'exil fiscal en Suisse :



Exil fiscal en suisse : la solution "radicale" de Roger-Gérard Schwartzenberg :

http://www.changer-le-ps.com/article-5429132.html

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/01/2007

Ouais, t'as pas tort, Bruno.
Plusieurs fois que je me dis que je vais faire une Semaine-Sans-Prise-De-Tête sur VLF!
Une où on parlerait de trucs plaisants.
Vais y réfléchir.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/01/2007

Sebastien, tu ne vas quand même pas ré-écrire la bibliothèque rose ? ;-))

Écrit par : Serval | 28/01/2007

Ce qui m'éclate dans cet article c'est la référence à Jello Biafra, qui est le nom de scène et d'activisime du dénommé... Eric Reed Boucher !

http://en.wikipedia.org/wiki/Jello_Biafra

Ce qui lève le voile sur la provenance de ELB, c'est l'ancien chanteur des dead kennedys qui a francisé son nom après s'être converti au grand capitalisme !

Écrit par : Spanish Inquisition | 28/01/2007

C'est quoi la nouvelle mode qui consiste à fermer les commentaires d'un billet quand un nouveau est posté ?
Curieux...

"On est p'têt des miséreux mais on n'est pas des peigne-cul"
(Jacques Gamblin à Jacques Villeret dans "Les enfants du marais")

Bernard ? Si tu nous lis... d'la bise de haute volée et Vive Politis !!!

Écrit par : Grabuge | 28/01/2007

"C'est quoi la nouvelle mode qui consiste à fermer les commentaires d'un billet quand un nouveau est posté ?
Curieux..."

Ca n'a rien de curieux, c'est juste que je me suis (finalement) aperçu que ça me les brisait relativement menu d'avoir à répondre aux commentaires sur plusieurs billets à la fois.

Je vois ça comme une victoire (encore une!) dans mon rude combat pour le moindre effort!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/01/2007

Sinon "Spanish Inquisition" vient de faire une entrée fracassante dans le Top 5 des pseudos qui tuent. (C'est le cas de le dire.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/01/2007

Le fait est qu'on le préférait quand il chantait Too Drunk To Fuck, le Boucher.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/01/2007

Tiens, en parlant de trucs plaisant, j'ai vu ton fan club !

http://fontenelle-for-ever.20minutes-blogs.fr/

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/01/2007

Plutôt drôle.
Un peu trop anonyme à mon goût.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/01/2007

@ Sébastien

Zgur te dira que je n'ai rien contre la procrastination à outrance et le moindre effort généralisé mais... couper un débat ou une conversation et empêcher de fait les contributeurs de répondre, n'est-ce pas un peu gênant aux entournures... surtout pour ceux à qui on a fermé le bec sans autres formes de procès ?
D'autant que ça peut se faire sans que tu sois obligé d'intervenir ou de participer si tu n'en as nulle envie.

Pour "Spanish Inquisition", tu me déçois !
Ne pas reconnaître là un majestueux clin d'oeil à une émission culte des Monty Python, c'est grave ! ;)

Écrit par : Grabuge | 28/01/2007

@ Seb : théorie du complot ? ;-)))

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/01/2007

Et t'en a fait combien comme ça, Bruno, des sites de promotion de Séb ?

Parfois j'ai l'impression que Bruno est à Séb ce que Delphine était à GB.

Bon courage ;-)

Écrit par : Anne | 28/01/2007

@ Anne : merci de cette comparaison flatteuse...

C'est vachement difficile de rigoler un peu, en ce moment. Selon les jours je suis un facho ou une delphine, c'est chouette !

Écrit par : Bruno Lamothe | 28/01/2007

Keep cool.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/01/2007

En gros, ce que dis Le Boucher c’est qu’avec le système de la nouvelle finance, dont l’opacité est encore plus grande qu’avec la vieille, les risques de crises s’en trouvent accrus. Il est vrai qu’un bon petit krak boursier ça fait longtemps qu’on en a pas entendu parler.

Ce que j’aime bien c’est cette phrase : « Mais les banques qui leur prêtent sont maintenant tenues d'y regarder de très près, et, elles, sont contrôlées. »

Finalement je le trouve intéressant cet article. Pas vous ?

Écrit par : Ajamais | 28/01/2007

Je viens de remarquer un léger bug sur le site, Mr Fontenelle. Rien de bien grave, mais tandis que sur la page d'accueil de Vive le Feu, le nombre de commentaires censés avoir été laissés pour cette note est de 25, tandis que lorsque l'on clique sur l'article, on voit qu'il y a 5 commentaires, et que c'est bien 5 qui est affiché dans le nombre de commentaires laissés.

Voila voila.

Écrit par : Incanus | 28/01/2007

"Une seule personne engage l'image du journal, ce n'est pas le président du conseil de surveillance, c'est le directeur du Monde", affirme Jean-Marie Colombani, rappelant qu'Alain Minc, en 1995, s'était prononcé pour Edouard Balladur et, en 2002, pour François Bayrou - alors que le journal s'était déterminé dans les deux cas pour Lionel Jospin au premier tour.

Lire toute ce papier, ça vous amusera.

Écrit par : Ajamais | 28/01/2007

Autant pour moi, après quelques clics sauvages sur le bouton actualiser de mon Firefox chéri (chose que j'avais pourtant faite avant de poster mon commentaire précédent), tout est revenu à la normale. Du coup ne pas hésiter à supprimer ces deux commentaires devenus parfaitement inutiles. Eh ben oui, encore du boulot chiant à abattre :D.


Sinon, après une petite recherche rapide sur Google, j'apprends que Le Boucher de Notre Dame:
- a écrit un livre: "Economiquement incorrect", chez Grasset (tiens donc..). Prfffprfffff. Lui aussi se la joue donc briseur de tabou rebelle de la society qui va en contresens de l'opinion des médiocres (lire: ceux qui croient dans des trucs aussi has been que la dignité au travail ou l'égalité sociale).

- encore plus étonnant: on retrouve un article de l'ELB (peu suspectable de sympathies de gauches) sur un site nommé "Pour une alternative de gauche dans le Rhône". Ben dites donc, la gueule de l'alternative, si ils se fondent sur ce genre de credo^^. Plus sérieusement, je ne sais rien d'eux, donc je me garderai de les enfoncer, mais c'est à se demander à quel point les chroniques du Boucher "infuse" dans des cercles qui devraient être peu perméables à ce genre de bêtises..

- j'apprends aussi qu'ELB est rédacteur en chef, rien que ca, au Monde. Ca en dit long hein.

Malheureusement, rien sur le parcours du triste sire.

Écrit par : Incanus | 28/01/2007

"voilà que leopold trepper surveille mes fréquentations"
Ben oui, mais c'est toi qui a commencé aussi.
Tu nous fais tout un flanc sur Chavez qui fréquente Ahmadinoufnouf, pendant que tu t'adonnes au frotteurisme avec les politogues blairistes dans les backroom de la presse magazinière.

On en a fusillé pour moins que ça...

Écrit par : leopold trepper | 28/01/2007

politologues + blairistes + backroom + presse magazinière =

Nouvel Obs ?

Rédaction du Nouvel Obs ?

J'ai bon ?

Écrit par : Anne | 28/01/2007

Jean-Marc Le Boucher et Eric Sylvestre, les Bogdanoff de l'analyse économique.

Nos deux comiques se sont retrouvés à Davos.

Ils représentaient la France car aucun homme politique de premier plan n'y était
" Etre vu avec les "global leaders" est trop libéral-contaminant, sans doute.. ... En vérité, la France de la politique n'est pas seule à être sous-représentée. Peu d'hommes d'affaires font le voyage. " (Le Boucher-Le Monde du 24.01.07)

Ils sont à l'économie ce que sont à la construction européenne les Guetta et Quatremer.

Ils sont incontournables. Ils portent haut le panache blanc de l'économie de liberté, celle qui octroie, dans le poulailler, autant de chance au renard qu'aux poules.

Eux, savent ce qu'il faut faire,
Eux, savent que le Medef travaille pour "la richesse de tous les Français",
Eux, savent qu'il faut avoir confiance dans les analystes car ils en sont.

Alors, ils nous répétent à tour de mots,de phrases, de concepts, d'OMC, de Doha, de Banque Mondiale, d'OCDE, de Processus de Lisbonne...qu'on va être riches et heureux.

Putain, vous ne le voyez pas qu'on est super heureux!

Pour eux, le mausolée des penseurs incompris.

"Esclaves, construisez-le, pour nous!" Le Boucher-Sylvestre

Écrit par : GPMarcel | 28/01/2007

Rapport au billet d'hier, une liste amazon appelée "Résistances"

http://www.amazon.fr/R%C3%A9sistances/lm/RT103GB2L3JTF/

Plein de titres pour donner à penser, réunis en un tout cohérent, qui donne à penser.

Écrit par : Ouaille | 28/01/2007

"frotteurisme avec les politogues blairistes dans les backroom de la presse magazinière."

Je suppose que c'est le genre de blagues qu'on peut se permettre entre personnes qui n'ont pas besoin par ailleurs de s'assurer mutuellement qu'elles se respectent

J'ai bon ?

Écrit par : johnmarguerite | 28/01/2007

Une autre liste, celle-là est plutôt orientée sur le billet d'aujourd'hui : "Réformer la France"

http://www.amazon.fr/R%C3%A9former-la-France/lm/R1P96DDQYZ47BZ/

Écrit par : Ouaille | 28/01/2007

Les listes de Ouaille valent le détour.


Johnmarguerite, excuse-nous d'avoir un humour graveleux. Et... imagé.

Écrit par : Anne | 28/01/2007

@ Seb Fontenelle-les-conseils-c'est-pour-les-autres.

Dis-moi mito, tu ne crois pas en ton propre mensonge, parce que que tu fasses croire aux blogosphèreurs que tu as répondu à mes quelques questions, c'est un pieux mensonge et soit c'est pas grave, mais que tu y crois c'est une tendance pathologique.

Donc mito, tu ne m'as jamais répondu.



2 Choses qui sont parfaitement claires chez toi maintenant :

1 - Dès qu'on te pose des questions sur ta pratique, c'est égal à "on te chie dessus","tranquillement", le dernier terme étant bien sûr pas du tout superflue et de bonne foi. Merde c'est la société civile qui parle ! et ca me traite de rebelle ! Ca ca me traite de rebelle MDR.

Les mensonges et les critiques, c'est bien de les remarquer chez les autres, chez toi pas de prob hein ??? Mon bon seb.

"je t'ai assez tranquillement répondu" pour mémoire mon bON sEB;

2 - Dès que quelqu'un te poses une question qui te dérange, c'est parce qu'il se la pete, ou se sent gonfler les chevilles. Ca peut pas en etre autrement parce que monsieur Seb-de-Fontenelle ne dit que la vérité.

C'est une manière de botter en touche vraiment stupide, tu pourrais au moins être plus fin.

Alors, comme tu me donnes un gentil conseil, avec un aplomb qui est assez mal placé après avoir pris connaissance de tes trois petites pirouettes à la con et du pieux mensonge que tu as avancé, je vais de mon côté t'en donner un.

Quand tu mens, ne le fais pas dans le même texte, où tu passes vraiment pour un con, exemple mon bon Sebastien-de-fontenelle-le-précieux :

"je t'ai assez tranquillement répondu" et dans le même message" mais ça me fait un peu de peine de voir que tu espères encore que je vais répondre à tes "questions", alors que non, pas du tout!"

Comme le disait qqq1 de beaucoup plus avisé que moi :
"Quand on est con, on est con."

Un grand merci de m'avoir noté mon propre message, tu me prends vraiment pour une bille,

et ne confonds pas ta connerie condecendante ("ma peine") avec une supposée prétention chez autrui. C'est pas la meilleure manière de l'effacer, mais la plus efficace pour l'occulter.

Alors je te souhaite bonne branloutte devant tous les articles à la con que tu trouveras jusqu'à que cette humanité disparaisse, et je te souhaite de trouver un bon moyen de cacher le fait que tu es dépendant de ces choses, et que, contrairement à ce que tu dis si facilement pour les autres, tu en as besoin pour vivre et pour masquer l'absence d'autonomie de ta pensée. (quand on pense)

Tes conseils prends les pour toi, et n'oublie pas, rédige qqchose d'un peu moins stupide la prochaine fois que tu veux me répondre, ca évitera de te dévoiler.

Putain pour un iconoclaste, t'es un iconoclaste,
merde c'est le ministère de la santé qui se fout de la charité, MDR

Allez censure-moi qu'on en termine. Et, je te laisse tranquille avec-mes-questions-bizarres-euh-mais-euhhhhhhh-arrête-de-m'embeter-euhh-tu-chies-dessus-tu-te-la-pètes

Écrit par : ango | 28/01/2007

Ouaille, c'est du second degré tes posts, ou bien?

Non parce que les listes que tu linkes là, c'est un condensé de tout ce qu'il y a de plus nul et de plus gerbant à lire en ce moment.

Je prends quelques exemples concrets de la liste que tu as le front de proposer, et qui a le malheur de s'appeller résistance (résistance à l'intelligence alors?):

- du Pascal Bruckner, mouhahajajaaa. Son infame "Tyrannie de la pénitence". Je prendrais même pas le temps d'argumenter sur l'imbécilité profond de l'homme et de son ouvrage, tellement ca devrait être évident. Ouais c'est sur, pourquoi la france s'excuserait d'avoir colonisé, déporté, mis en esclavage, massacré, etc..diverses civilisations de par le monde, ce qui a des répercussions profondes jusqu'à aujourd'hui. Pourquoi hein. Envoyons chier tout ces cons qui voudraient nous imposer (avec un magnum sur la tempe, au moins hein) de voir la vérité historique en face.

- du André Glucksman, prffffff. Même pas la peine de commenter.

- du (attention roulement de tambour) François de Closets!!!! OH MY GOD! Non mais attends, tu as bien lu la liste là? Repeat after me: FRANCOIS DE CLOSETS. MOUHAHAHA la bonne blague eh! Il fait de la résistance lui? Résistance des matèriaux peut etre alors, je sais pas?

- du FRANZ OLIVIER GISBERT, non mais mort de rire! Le gougnafié du Figaro,..

- "Eurabia : L'axe euro-arabe ". Super! Tu nous infliges une liste avec la version anti arabe du complot juif mondial. Une belle liste pleine d'ouvrages racistes.

Bon j'arrete, ca me dégoute.

Franchement venir poster cette série de grosses bouses dangereuses, tu croyais pas que ca allait passer comme une lettre à la poste non? On doit prendre ca comme du spam j'imagine?

En tout cas, ca me servira, je sais tout ce que je dois pas lire et conseiller de pas acheter à mes amis..

Écrit par : Incanus | 28/01/2007

:-))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 28/01/2007

Bon je reviens et je tombe sur le message d'Anne...
Puis sur celui d'Ango

Je repars, personne m'a vu, hein !?... ; )

Écrit par : johnmarguerite | 28/01/2007

C'est quand même intéressant que dans une France qui "va mal" (dixit l'homme du marécage, et bien d'autres), les financiers se régalent. A moins qu'on arrête de déconner et qu'on se le dise une fois pour toutes: quand les financiers se régalent c'est que le reste de la France va mal. Nous, la plèbe, avons mal au dos.

Écrit par : glomp | 28/01/2007

Nouveau billet.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 29/01/2007

Qui a dit?

"Autant la Réduction du temps de travail est appréciable pour aller dans le Luberon, autant, pour les couches les plus modestes, le temps libre, c’est l’alcoolisme, le développement de la violence, la délinquance ".

Nicolas Baverez

Écrit par : Chevillette | 29/01/2007

C'est pas énorme çà aussi....

Et dire que c'est un ami de Sarkozy!

Écrit par : Chevillette | 29/01/2007

Il est bien, ton blog, Chevillette.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 29/01/2007

Merci Monsieur Fontenelle, c'est un honneur!

Je ne suis qu'un modeste résistant mais j'oeuvre doucement mais surement...;-)

Une petite derniére:

"le système de prélèvements [français] euthanasie le travail et l'investissement"
Nicolas Baverez.

Ca j'aime!, çà sonne juste surtout aprés l'histoire des 65 Milliards de subventions accordée aux entreprises...

Écrit par : Chevillette | 29/01/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu