Avertir le modérateur

30/01/2007

Formidable Coup De Tonnerre Dans Le Ciel Campagnard: André Glucksmann (Qui N'Est Pas Le Cinquième Beatle) "Choisit Nicolas Sarkozy"

medium_portrait_big_glucksmann.jpg

A Paris, où "Le Monde" est, comme chacun(e) sait, vespéral (cependant qu'il n'arrive qu'au matin dans les tristes provinces où la France ronronne loin des trépidations de la vraie vie), c'est hier, en tout début d'après-midi, que nous avons appris l'incroyable nouvelle, dans ses pages "débats": le célèbre philosophe André Glucksmann "choisit", pour 2007, le non moins célèbre flicosophe Nicolas Sarkozy.

Fichtre.

Pour une surprise...

La raison de ce ralliement, qui a pris de court les états-majors et provoqué un début de panique au siège du Parti "socialiste", tient dans peu de mots: "La gauche est repliée sur l'Hexagone".

(Alors que la droite serait plutôt, comme à l'accoutumée, grande ouverte sur le vaste monde - vers lequel jamais elle n'hésite à dépêcher maint charter.)

Et donc, "lassé", André Glucksmann, qui n'est pourtant pas du genre à se fatiguer facilement (comme le prouvent les 18.945 tribunes où il a, depuis 2003, chaleureusement loué la force de caractère des faucons étatsuniens), "décide de soutenir le candidat de l'UMP" (dont la collection de penseurs politiquement incorrects s'étoffe décidément), et s'en explique longuement, voire très longuement, dans le journal de référence de Jeanmariecolombanix.

Ce faisant, le philosophe, qui jadis et naguère s'illustra dans quelques dures luttes ("soutien à Soljenitsyne, aux dissidents antitotalitaires de l'Est, critique des oeillères marxistes"), nous renseigne utilement sur les reliefs marquants de sa topographie onirique: "J'ai un temps rêvé d'une candidature de Bernard Kouchner (...) J'aurais aimé un ticket Sarkozy-Kouchner".

Ecrit-il, comme pour nous signifier que, nonobstant ses récentes pâmoisons donaldrumsfeldistes, son coeur bat toujours (très) à gauche: Kouchner, pensez.

(Soit dit en passant: j'ai fait le même rêve, mais c'était un cauchemar.)

La défection (lâche) de son camarade Bernard-Sacs-De-Riz, que le monde anglophone appelle d'ailleurs (affectueusement) "Condoleezo Rice" (clin d'oeil amusant à son combat d'une vie pour l'ingérence humanitaire), n'a toutefois entamé ni la détermination, ni le courage d'André Glucksmann - qui mesure les périls de son outing: "En prenant position pour (Nicolas Sarkozy), je vais perdre des amis", pronostique-t-il.

(Rassurons-le: il en gagnera de nouveaux, en différents points (chauds) du globe, comme Levallois-Perret, Gstaad, ou Fort Worth)

Ce qui, chez Sarkozy, a finalement subjugué André Glucksmann, c'est, bien évidemment, "la rupture", qui notamment "embrasse la politique internationale non moins que l'intérieure", et qui par exemple veut en finir avec "cette Realpolitik" qui "sacrifie notre histoire et notre rayonnement aux intérêts à courte vue de ventes d'armes et de contrats pétroliers".

On le constate: notre philosophe, ici, divague un peu, comme s'il n'était, en définitive, pas complètement revenu du joli pays des rêves, où la carpe riziporteuse s'unit au lapin karchériste pour former un gouvernement de sauvegarde nationale.

Parce que bien sûr, dans la vraie vie, "cette Realpolitik" où le pétrole justifie l'injustifiable s'incarne d'abord dans le Pinocchio de Washington, dont la croisade irakienne enrichit, on le sait, la fine fleur de l'affairisme républicain - au prix, c'est vrai, de quelques morts collatérales, mais war is business, dear.

Parce qu'aussi, dans la vraie vie, Nicolas Sarkozy, dont Glucksmann nous dit sans rire qu'il représente "la France du coeur", est allé à l'automne se prosterner aux pieds de George W. Bush, lui présentant, rappelez-vous, de surréalistes excuses - cependant que son conseiller pour les affaires de grandes personnes, l'excellent Peter Lellouche, baguenaudait le soir, au bord du Potomac, avec l'admirable Henry Kissinger, dont l'hostilité légendaire à toute espèce de Realpolitik force, aujourd'hui encore, le respect de la paysannerie latino-américaine.

En somme, dans la vraie vie, Nicolas Sarkozy personnifie, seul (ou presque) en son genre, la probable promesse d'un alignement de "notre" politique étrangère sur une certaine forme de ce cynisme pétrolifère qu'André Glucksmann prétend honnir: on voit par là que notre penseur ne vas pas seulement perdre quelques amis dans cette affaire, mais aussi et surtout un gros morceau de cette raison raisonnante qui a fait sa renommée...

Commentaires

Parait qu'il aurait ajouté, off : "y'a que les cons qui changent pas d'avis, je l'ai toujours pensé".

Écrit par : xolotl | 29/01/2007

Honnetement, à part glucksmann lui-meme, tout le monde s'en tamponne de glucksmann.
La plupart de nos concitoyens vont meme peut-etre du coup entendre parler de lui pour la premiere fois de leur vie.
Ils n'y feront pas attention.
Le ralliement de JH, auquel tu fais doucement allusion, est sans doute un evenement bcp plus considérable.

Écrit par : xolotl | 29/01/2007

merde ! je suis tout seul ici !!
je vais pouvoir foutre un bordel, moi !

bon, il les cache ou ses binouzes, le fontenelle ?

Écrit par : xolotl | 29/01/2007

@ xolotl
Pas du tout: son ralliement a été mentionné au 19-20 de France 3, sur le thème, c'est quand même une surprise, parce que bon il est plutôt de gauche.
Mwârf.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 29/01/2007

Reste plus rien, c'est Titi et GP Marcel qui ont tout bu.
N'ont laissé qu'un fond de poire.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 29/01/2007

bon, fais péter.

s'il te reste 2 ou 3 pistaches ...

Écrit par : xolotl | 29/01/2007

C'est qui JH ?

Écrit par : mc | 29/01/2007

ah tiens, on debouche une bouteille ?

he "y'a que les cons qui changent pas d'avis, je l'ai toujours pensé" je l'avais propose a XXX (merde je suis bourre je me rappelle plus du nom de cet animateur de canal plus qui a l'epoque (pff il y a bien 15 ans) proposait des micro-trottoir piegeants (genre "est-ce qu'il faut faire des tasses pour les gauchers"))
Enfin bref.

Tiens, c'est comme de voir l'ile aux fleurs en top de la semaine des copains de rezo, ca me fait quand meme plaisir.

Allez, verse m'en encore une.

Écrit par : blop | 29/01/2007

(Désolé Seb, je peux pas laisser passer comme ça l'hommage à Sevran sur la note "une vérité qui démange")

Adorateurs de Sevran, vous aimez l'émotion ? Vous allez être servi, je sais faire, lisez ci-dessous. Mais moi je n'écris pas que Gide avait bien raison de se taper des petits Tunisiens et Matzneff des moins de seize ans. Sevran a du talent, mais : 1/ il n'est pas le seul, lisez Jean Rouaud l'anti-snob, 2/ c'est une ordure cynique. Je n'accepterai jamais qu'on exonère tel VIP de ses turpitudes pour cause de talent et d'entregent.

(Le héros, un vieil orphelin né bâtard, va mourir)

...Noël approche. La famille est là, mais tu ne l’as pas entendue arriver, ni qu'on lui a annoncé ta fin. En bas au salon, pliés sous leurs plaids, le nez déjà au repas, les résidents valides sont illuminés de sourires par les lutins-lutines, joues rouges et voix cristallines, qu’a envoyés l’école voisine. Les anges dans nos campagnes sont descendus : des cantiques, vieux, naïfs, inoubliés, parfumés de mousse, de santons, de papier rocher, et de larmes, montent au gré du battement des portes par bribes évanescentes. Des lambeaux, quoi. Douce nuit ? Non, molle. Et quand la peur jette ses lances, terrible.

Le bâtiment n’est plus qu’un bloc de pénombre cerné de noir. Quelque part dans le couloir blafard, ponctué de veilleuses, sillonné de silhouettes silencieuses, un carillon de Westminster égrène les heures, dix. Grand-mère. Oh, Grand-Mère. Son eau de Cologne sur ton mouchoir du dimanche, juste un petit rond, pile avant la messe, fraîcheur et senteur toujours là. Le moelleux de ta première banane, offerte par l’épicier ambulant dans sa carriole au bois bleu délavé. Le roux fort de la dépouille du renard qui laisserait enfin vos poules en paix, son oeil déjà vitreux sous les grosses voix gaies des chasseurs. Tu ne parles plus, depuis si longtemps tu te tais. Tes paupières restent closes, ça vaut mieux. Seule ta poitrine se soulève, par saccades, l’air manque, il n’y a pas eu que lui. La vieillesse est un naufrage : quand as-tu coulé. Tu as beau sentir près du lit des ombres douces – Petit Frère ? ses enfants, toi qui n’en as pas eu ? – tu es seul, à jamais. Ignorant celui qui t’agrippa au bord du gouffre et va reprendre ton deuil, tu meurs sans savoir qui de toi gardera mémoire.

Minuit. Il est né un divin enfant qui paraît-il redonne espoir au vieux monde, et toi tu le quittes. Comme aspiré par le vide ouvert sous la corde du préau à l’école, fasciné par l’eau glauque de l’étang au pied du barrage, allongé sur la dernière marche de la cave où l’on t’enfermait seul, tu ne sais que ça : à l’heure de ta vraie mort, de ce retour au noir d’où tu sortis jadis dans les larmes de ta mère, les quelques petits galets de bonheur que tu as pu grappiller au hasard de la vie vont être ensevelis sous une lame venue du fond de la mer, du fond de ton âge, de cette enfance brisée, définitivement irréparable.

Écrit par : BB | 29/01/2007

Les listes d'Amazon sont un vrai bonheur, en voici une nouvelle : "Pour ouvrir les yeux"

http://www.amazon.fr/Pour-ouvrir-les-yeux/lm/RM0ZIIQ6KSKQG/

On y retrouve l'ami Glucksmann.

Écrit par : Ouaille | 29/01/2007

- André Glucksmann

- Steevy Boulay

- Doc Gyneco

- Johnny Halliday

- Pascal Sevran

- Christian Clavier

Que des révolutionnaires, des visionnaires, des rebelles (au sens du nouvel Obs..).Je crois que dans un sens, il est déja chef d'escadrille le Sark!

Écrit par : Chevillette | 29/01/2007

Euh...z'etes gentils les gars, mais n'oubliez pas qu'il y a d'autres gens qui ont soif.

Écrit par : IznoPreum's | 29/01/2007

Je préférais le premier titre...

Écrit par : mc | 29/01/2007

bon j vous remets un coup de mon pastiche à Sevran :

"Je suis seul à la terrasse, sous l'ombre grande du tilleul. Geneviève m'a laissé un morceau de saucisson que je me descends en moins de deux. Je pense à lui. A ce qu'il m'a laissé, à ce qu'il m'a pris. A sa verve, à ses allusions perpertuelles à "ça" - ce qu'il ne nommait pas mais je l'entendais rire - son gros rire qui nous faisait tous sursauter. "ça" qui, disait-il, est le fondement. Et il m'insultait et me montrait la France de demain depuis la terrasse : "Que des musulmans ! Que des Bisounours !" Il éructait. Maintenant, je suis seul et l'ombre tourne sans pitié sur ma solitude. Il est partout autour de moi, dans la lumière et dans l'ombre. Un sanglot roule dans ma gorge tandis que je lance contre le mur d'absence dressé devant moi ces deux syllabes :
ti
bo"

Pis je bois une dernière mousse
et je m'rentre.

(et Séb
l'est où le 421 ?)

Écrit par : Titi Sevran | 29/01/2007

Titi,

Tu as tendance a te repeter.
Comme tous les gens qui ont trop bu.

Et qui en ont pas laisse pour les autres...

Écrit par : IznoPreum's | 29/01/2007

J'peux vous faire aussi un pastiche à la GrandPèreMarcel
pour la route sivouvoulez.

Écrit par : titi | 29/01/2007

@ Blop

Ne serait-ce point Philippe Vandel ?
Et le fin mot de l'histoire pour les tasses a gaucher*, c'etait quoi ? Fallait en faire ou non ?

* Tiens, tasse a gaucher est un contrepet. Parfaitement adapte au cinquieme Beatle du jour.

Écrit par : IznoPreum's | 29/01/2007

Je descends de mon arbre où je suis allé raconter la guerre de Prusse et la Commune à mes deux petites filles
et quand je reviens
qu'est-ce que je lis ?

Que le jeune Glucksmann, l'homme-chance, se rallie au petit endroit marécageux !

Je retourne dans mon arbre faire une sieste avec mon Plan B !

Écrit par : GP Titi | 29/01/2007

(Oh p... je suis en colère !)

J’ajoute que Sevran m’a touché une seule fois, avec le premier livre sur la mort de son ami. Là, avec le énième sur ce cadavre, je commence à trouver qu’il a le douleur bien prolifique. Vous voulez être transpercé par un livre de deuil ? Lisez « Le Temps d’un soupir » de Anne Philippe. Ça n’a pas une ride, pas un poil de graisse, elle réussit à rester pudique en allant jusqu’à l’os de sa douleur. Et elle, elle n’en a écrit qu’un.

Écrit par : BB | 29/01/2007

boh
il est pas terrible mon pastiche.

GrandPèreMarcel l'est intouchable.

Allez
un dernier.

(reste des caouètes ?)

Écrit par : titi | 29/01/2007

Je viens de me rendre compte que les listes postées par Ouaille, c'est du second degré, et que donc ma diatribe dégoutée sur les commentaires de l'autre article est tout à fait inutile^^. Dont acte, mes excuses mr Ouaille, je vous avais pris pour ce que vous n'êtes pas :D.

Sinon, Glucksmann pro-sarkozy c'est:
1) pas une surprise vu le trajet intellectuel du bonhomme (enfin intellectuel?! c'est vite dit, disons le trajet tout court)

2) ca apporte de l'eau au moulin au "dit moi qui tu fréquentes je te dirai un peu quand même qui tu es".

Faut qu'il fasse gaffe le Nicolo Sarkozas, avec tout ces souteneurs, on va bientôt se demander s'il ne se prostitue pas!

Écrit par : Incanus | 29/01/2007

Zut, vous en parlez aussi...(de Glucksmann). Pff, de qui je vais dire du mal, moi, maintenant?...

Écrit par : comite-de-salut-public | 29/01/2007

Que faites-vous devant internet?, vous manquez le festival français de la langue de bois sur France 3...

Écrit par : Chevillette | 29/01/2007

o
Séb
fais p'ter les stats
pour voir.

Écrit par : titi | 29/01/2007

...Tellement en colère que j'ai écrit ça : "...Sevran m’a touché une seule fois".

Jamais ! Même pas les écrouelles ! Ni touché ni coulé, sauf au pied de mon canapé quand je tiens absolument à voir le plus mauvais animateur de télé, un type qui, sans le fameux entregent dalido-mitterandien, n'aurait travaillé qu'au balapapa de Saint-Evariste-le-Rechigné, faisant du morse avec ses yeux et bégayant du micro devant un parterre de mémés par terre en Confiance Plus venues se faire un dernier orgasme avant le Paradis'Club !

Écrit par : BB | 29/01/2007

Et puis d'abord, est-on bien certain qu'Andre Glucksmann n'est pas le cinquieme Beatle ?
Parce que, hein, bon, y pas que la coupe de cheveux dans c't'histoire.
Y a aussi "J'aurais aimé un ticket Sarkozy-Kouchner", preuve si l'en est que cet homme prend des substances hallucinogenes et autres drogues dures.

M'enfin...d'un autre cote, c'est grace a lui que les quatre autres ont pas definitivement sombre dans le communisme, en depit de tentations evidentes (Back in the USSR).

Écrit par : IznoPreum's | 29/01/2007

Je me contenterais d'un ticket De Villepin-Strauss-Khan!

Écrit par : Chevillette | 29/01/2007

@incanus "je viens de me rendre compte que les listes postées par Ouaille, c'est du second degré, et que donc ma diatribe dégoutée sur les commentaires de l'autre article est tout à fait inutile"

Ce n'est pas vraiment du second degré, mais une contribution au débat. Ces listes reflètent la culture et l'opinion politique de personnes réelles, et les noms de listes sont importants : "Résistances", "Pour ouvrir les yeux". Ceci montre qu'en choisissant ce genre de livres, on peut "ouvrir les yeux" et "résister", sans doute sincèrement, contre la "pensée unique". Evidemment, tout ça peut ne concerner que quelques étudiants qui traînent du côté du GUD, plutôt du côté du manche et de la révolution nationale, mais ça pourrait aussi s'inscrire dans une dynamique plus large de brisage menu de tabous, pour reprendre le vocable du lieu.

Sinon, puisqu'on parle bouquins, et en spéciale dédicace au Quilès' fanboy Lamothe, signalons la sortie de "Une guerre noire" de Gabriel Périès et David Severnay, qui analyse les origines du génocide rwandais en fouillant du côté de la "guerre révolutionnaire" théorisée en Algérie et exportée un peu partout dans le monde par nos valeureux militaires, poussée à son maximum au Rwanda. Le livre explore de ce côté mis en évidence par Saint Exupéry et la CEC.

Écrit par : Ouaille | 29/01/2007

Qu'entends-je gamins?

Vous réclamez un fond de boutanche et not'e Président Titi s'essaie dans un pastiche tiré par la liane.
Si elle pète celle là tu es sûr de tomber sur le renard italien.

Mais si, le renard italien enfin le goupil romain si vous préférez.

Y'a longtemps qu'on l'a pas vu celui là?

Tu crois que le petit endroit marécageux va vouloir de lui. Il a trop peur pour Cécilia. Un charmeur le goupil: l'accent, les mains, les mains, l'accent...qu'est ce qu'il a d'autre. Je ne vois rien d'autres comme armes de destruction massive.

Mais quand même, un renard dans la maison poulaga ça fait désordre.

On verra.

J'arrive de lire une bonne partie du coucheur pensif. Ca me botte. Tu viens voir un peu ici et tu passes de Finkie à Du Guesclin.

De quoi faire des cauchemars. Merde.

Continue à mordre Seb. Y'a encore plein de gens qui vont venir montrer leur cul.

Écrit par : GPMarcel | 29/01/2007

"Glucks", c'est pas le bruit de fond de gorge qu'on fait quand on se rend compte qu'on déclame devant un auditoire vide?

Oyez braves gens, glucksmann racle le fond de sa gorge et une boule d'âneries en sort.

Écrit par : glomp | 29/01/2007

Voilà, j'arrive..ils dorment.

Faudra mettre un top quelque part pour qu'on puisse se faire un bisou avant de monter (c'est à l'étage) se coucher.

On a dit 4 verveine et 6 camomille. C'est parti.

Dormez bien Pimprenelle et Nicolas le VLF veille sur vous et vous grattera les dessous de pieds. Pom pom pom pom pompom!!!

Écrit par : GPMarcel | 29/01/2007

Au fait, je voulais vous dire aussi que certains billets de VLF! sont désormais en stéréo sur le glorieux blog du glorieux Folklore de la Zone Mondiale, sur lequel règne le glorieux et opiniâtre camarade Paria:
www.fzm.fr/bleug

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

Comme le disent les Chinois, qui n'est pas venu au Sarkozysme n'est pas un Finkielkraut. Mais qui vient acquiert la Finiekrautitude

Écrit par : Ma_6T_va_voter | 30/01/2007

Encore un article non dénué d'intérêt...

Écrit par : Larmar | 30/01/2007

@ iznopreums "Ne serait-ce point Philippe Vandel "> raaah merci

@BB "J’ajoute que Sevran m’a touché une seule fois" > t'etais majeur ?

@titi "fais p'ter les stats" > et les caouettes ! Facile, une demi-douzaine de poivrots. C'est calme depuis que tibo est parti se coucher

@glomp ""Glucks", c'est pas le bruit de fond de gorge qu'on fait quand on se rend compte qu'on déclame devant un auditoire vide?" > et "glomp" quand on vide la bouteille au goulot ;-)

Écrit par : blop | 30/01/2007

"Une France généreuse pourtant n'oubliait pas les opprimés : boat people vietnamiens fuyant le communisme, syndicalistes embastillés de Solidarnosc, "folles de Mai" sous le fascisme argentin, Algériennes en butte au terrorisme, torturés chiliens, dissidents russes, Bosniaques, Kosovars, Tchétchènes..." Très bien Monsieur Glucksmann. Mais quand même écrire immédiatemnt après :"Nicolas Sarkozy est le seul candidat aujourd'hui à s'être engagé dans le sillage de cette France du coeur. " c'est manquer de pudeur. Vous avez oublié, monsieur Glucksmann que votre homme de coeur a entrepris une chasse à l'enfant depuis des mois et que des familles de Tchétchènes ou de Kosovars ont été renvoyées dans leur pays, vouées à une mort certaine ? Je préfère encore écouter Doc Gynéco, tiens, dans le genre courtisan. Lui au moins il lui est arrivé de faire des chanson écoutables. Vous, Monsieur Glucksmann, vous n'êtes rien qu'un intellectuel autoproclamé, comme vos collègues Finkie et BHL. C'est vrai que lorsqu'on voit les "intellectuels" qu'on se tape, la France n'est pas jolie jolie.

Écrit par : Caroline | 30/01/2007

Hé, c'est une moumoutte en vrai poil de chapka sur le crâne du rallié que même il est interdit de soupe populaire car il en perd, des poils, et que quand ça tombe dans la soupe plus personne n'en veut tellement c'est peu.
Parce que la soupe populaire, désormais, n'aura à proposer que des chutes de moumouttes.
Vieillir n'est pas seulement un naufrage, mais ça fait tomber le poil.
AG devient enfin ce qu'il est : un pote au pote à Bush. Un croisé, un vrai.

Vous avez encore jusqu'à demain pour la bise du nouvel an.

Écrit par : Edmond K | 30/01/2007

blop @ BB : "J’ajoute que Sevran m’a touché une seule fois" > t'etais majeur ?

Ce serait sympa de réagir aussi sur autre chose : comment peut-on lire sur ce blogue des éloges à Sevran sans qu'à part moi personne ne bouge ?

Écrit par : BB | 30/01/2007

Et vive la bise du nouvel an!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

Bah est un scoop après ses grandes envolées c'est le contraire qui eut été étonnant... perso je m'en cogne le coquillage. Comme dirait, ça m'en touche l'une sans faire bouger l'autre. Enfin ça commence à faire une belle brochette de... connards tout ça...

Écrit par : Marc | 30/01/2007

Bonjour.

Hier, je disais qu'après le ralliement de Gluckmann, le nain maléfique enregistrerait peut-être bientôt celui de Pascal Bruckner.
Autant pour moi, voici que j'apprends ce matin que c'est fait depuis longtemps.
J'apprends ça dans un article de Libé joliment (?) intitulé "Sarkozy fait des conquêtes chez les ex-intellectuels de gauche".
"Ex"- intellectuels de gauche, qu'est-ce à dire ?...
Qu'ils ne sont plus de gauche, ou qu'ils ne sont plus intellectuels ?
L'expression, dans tous les cas, signifierait qu'ils ont été, un temps, soit l'un soit l'autre, ce qui reste à démontrer...
L'article relate encore les ralliements au gnome de Max Gallo et Marc Weitzmann, et nous narre les hésitations de BHL.

Voici donc, pour nos médias, à quoi (et à qui) se résume aujourd'hui l'intelligentsia française : Glucksmann, Bruckner, BHL, Gallo et les Inrocks.
Misère ! (de la philosophie).

@ SF
Très jolie, la photo de Dédé !
La coupe de cheveux, l'air satisfait,... Tout bien !

P-S : L'article de Libé signale que Dédé fait partie du comité éditorial d'une revue fondée au printemps dernier, et intitulée "le Meilleur des Mondes", 'revue «anti-antiaméricaine» d'inspiration ouvertement «néoconservatrice'.
Font aussi partie du comité de rédaction : Pascal Bruckner (héhé), Stéphane Courtois (celui du "Livre Noir du Communisme"), P-A. Taguieff, Marc Weitzmann (le même que ci-dessus), Romain Goupil, Olivier Rolin, Frédéric Encel, etc...

Voici quelques extraits de la profession de foi du comité éditorial de cette revue, qui en ouvrait le n°1 (désolé, c'est un peu long, mais ça vaut le coup):
" Cette revue est née de l’ennui, de la solitude et du malaise croissants de quelques-uns face à une vie publique française qui semble se complaire dans le ressassement de mythes intellectuels usés et de rancœurs politiques impuissantes.
(...)
Lors du débat sur la guerre en Irak, (...) loin de tenir le rôle d’un allié exigeant mais loyal qui aurait contrebalancé l’unilatéralisme de George W. Bush, la France, gauche et droite confondues, s’est alors abandonnée à ses vieux démons qui l’amènent, depuis longtemps, à se défier de tout changement dès lors qu’il s’accompagne d’une extension de l’influence des États-Unis ou de celle de l’économie de marché.
L’ivresse antiaméricaine culmina lors des manifestations pacifistes de février-mars 2003. Dans un climat de judéophobie sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale, et alors que l’islamisme militant bénéficiait d’une certaine mansuétude, on vit des cortèges où des Juifs étaient agressés tandis que des militants d’extrême gauche brûlaient drapeaux israéliens et américains aux côtés d’islamistes exhibant, eux, des portraits de Saddam Hussein.
(...)
Rien ne semble vouloir changer. Sous de nouvelles appellations, altermondialisme d’un côté, souverainisme de l’autre, les cadavres des vieilles idéologies, nationaliste et communiste, continuent d’entretenir de faux clivages. Le libéralisme reste la bête noire responsable de tous les maux de la planète. Pour autant que les intellectuels, dans les périodes difficiles, aient un rôle à jouer, nous voudrions défendre une culture plus indépendante, capable d’interroger la complexité contemporaine, sans dissimuler nécessairement nos propres contradictions et hésitations ".
[ Source : http://www.denoel.fr/Denoel/collections/meilleur.jsp ]

Comment disent-ils, déjà, dans Libé ?
Ah oui !, "ex-intellectuels de gauche"...

Écrit par : Clarence | 30/01/2007

@ Clarence
Voui, c'est dans cette revue (notamment) que Pascal "Aaaaah Le Bon Temps Des Colonies" Bruckner avait doctement expliqué (en recopiant avec application un papier qu'il avait déjà fourgué au "Figaro") que l'opposition à la nouvelle croisade bushiste en Irak était un néo-hitlérisme.
C'est une publication pleine de pudeur, de retenue, et, disons-le, d'une authentique dignité.
Dick Cheney, dit-on, ne la lit que d'une main, mais frénétique.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

Il est vrai que Dédé ne représente plus que lui-même, si tant est qu'il représenta autre chose. Que représente aujourd'hui un Lacanien ? Cependant!
Lacanien justement, par son geste, il peut faire émerger ce que nous critiquons souvent, la main mise sur les médias par la secte Sarkozyste, si c'est bien secte, cette notion de secret et de coups foireux très Sarkozyste. relire la sorcière et le mangeur d'hommes, 1970 environ, les maîtres penseurs surtout. Pas ou vraiment très peu sarkozyste. Et là Dédé est vraiment Lacanien, et Sarkozy vraiment ce qu'il est. L'autre côté du miroir.
Le duel est décidé, l'arme également, manque le tapis et le nombre de touches.

Écrit par : martingrall | 30/01/2007

Ouais, en bref : "aujourd'hui : rien".

(Au demeurant, tout le monde sait que depuis sa noyade en 69, Glucksmann n'a jamais supporté la prise du leadership par Mick et Keith au sein des Stones. L'amertume peut conduire à de pareils égarements... Quand même, quelle étonnante reconversion pour un ancien guitariste de rock anglais mort. Let it bleed.)

Écrit par : timeo | 30/01/2007

C'est qui, ce type, glucksman ? Il sert à quelque chose ? Et j'ai une info : Ma voisine va voter Sarkozy (alors qu'elkle deale du shit, mais elle trouve qu'y a trop d'RMIstes, c'est d'une logique digne de "la France du coeur" (!)) ça c'est de l'info !

Sérieusement, super article, très poétique, j'ai bien aimé. Mais franchement, Gluk, si j'étais cadindat à QUOI QU CE SOIT je lui INTERDIRAIT de me soutenir !! :) C'est un peu comme Muriel Robin, Alain Finkielkraut, enfin tout un tas de baltringues qui te font une sacrée photo de famille !!!
En fait, je SUIS pour ce genre de ralliement !

Écrit par : pX | 30/01/2007

Glucksman supporter de Sarkosy! n'est-ce pas le genre de non-événement dont nous bassinent avec force tous nos médias atteints par la médiocritude?
Au point où il en est arrivé, ce tartuffe ne pouvait guère que faire allégeance au clone de Bush dont il savoure tant les exploits guerriers et leurs effets positifs pour la démocratie et la paix dans le monde. Et puis se retrouver au côté de Steevy, de Doc-Gyneco et d'Optique 2000 cela lui permettra peut-être d'avoir enfin un auditoire à la hauteur de sa pensée.
Finalement je trouve que c'est plutôt une bonne nouvelle.

Écrit par : Henri | 30/01/2007

J'arrive du marché du Canton. Brr!!! il fait froid et ça glisse encore.

Je viens de me faire un plateau télé avec les mets du jour:

deux radis noirs pour Sevran, il aime,
une choucroute maison faite par le jeannot comme la coupe de Dédé, deux parts
une poche de farine pour faire comme le doc, 250 grammes
deux bouteilles de bière comme la bruckner,
deux oeufs au plat des "aquecoucou" de chez Sylvette, la spécialiste de la volaille,
du BHL "beure hautement liquide" a utilisé avec le radis noir spécial Sevran,

Préparer le plateau, bouchez vous le nez...vous pouvez manger si vous voulez les mets de ce spécial plateau dit "un sarkozy". Il est bien évident qu'il en sera meilleur si Claire ou PPDA ou Pujadas ou....présente le journal.

En clown, vous gardez à portée de main un Steevy. Quoique Stee vit, c'est peut être une erreur.

Bon appétit ou bon vomissement au choix.

Écrit par : GPMarcel | 30/01/2007

Fontenelle,

écris plus vite ton prochain livre, le Vieux Monde court derrière toi!

Écrit par : Christian Lehmann | 30/01/2007

Dédé est un trouillard, comme son copain Alain. Il a peur de la vie du déhors, de marcher dans la rue en dehors de Paris. Les jeunes le mettent mal à l'aise. Il voit un terroriste sous chaque capuche.

Cherchez pas, ce qui fait rallier tous ces messieurs à Sarkozy, c'est la bonne et vieille trouille du temps qui passe.


Le monde rêvé de ces zozo, Zweig l'a connu dans son enfance, un monde qui ne se hate pas et des adultes repus qui écrase une jeunesse toujours stigmatisée.

A lire ou à relire, "Le Monde d'avant".

Écrit par : Olivier | 30/01/2007

Le meilleur des mondes, quoi...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

J'aime autant vous prévenir qu'à 00.00, cédant à la demande générale (et répétée) de ses fans de base, nombreux/ses sur ce ce blog, Philippe Val (mais la caravane passe) fera son grand retour, la mère de tous les come-backs.

Sur ce, à plus - stay rude, stay cool, et putain, NE NOURRISSEZ PAS LES TROLLS!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

Philippe Val ?
Serait-ce cet auteur qui vient de publier "Traité de savoir-survivre par temps obscurs " ?
Ce penseur dont son éditeur, Grasset, nous précise que "Philippe Val nous confie son premier grand essai" ?
Nous confie...dans le sens se fier aux cons ?

Écrit par : IznoPreum's | 30/01/2007

"Le Monde d'avant", pfff

"Le Monde d'hier", crétin moi.

Sorry

Écrit par : Olivier | 30/01/2007

M'sieur Val au pluriel ça fait Veaux?

Oui, mon petit mais sans "e".

Qui c'est "eux".

Ah! J'interroge Spinoza, attends.

Eux, ce sont ses copains des plateaux télé. Tu as Finkie dit BBB, Du Guesclin dit Glucksmann, BHL dit le décolleté (comme pendant la révolutioin), Bruckner dit l'Espagnol ( parce que l'Ibère anagramme de bière).

Tous les 5, ils font un tarot. C'est pour ça que je ne les excuse plus.

T'as compris mon grand.

Écrit par : GPMarcel | 30/01/2007

Une suggestion pour le titre du prochain bouquin de Sébastien F. : "La position du penseur accroupi".

Bon, OK, il y manque l'hommage à Manchette. Mais pour un chieur comme Glucksmann, accroupi c'est mieux, non ?

Écrit par : Luc | 30/01/2007

Val, qu'est-ce qu'il a sorti encre ?

Écrit par : Gyhelle | 30/01/2007

Le Dédé nous parle des Tchetchenes bien, il a raison. Mais qund Srakozy en expulse de France, retour vers la torture, ya comme un malaise.

Donc, soit Dédé est un vieux rogaton tout mité de la tête, soit il se fout de notre gueule et invente je ne sais quoi pour aller se réfugier dans les jupes de Sarokozy. Parce que Dédé à peur du monde et des gens, surtout ceux qui sont pas comme lui
Le problème, Dédé, c'est qu'à moins que ta petite idole crée des quartiers fermés réservé à l'élite (relire Bilal) dont tu feras parti, tu risqueras toujours de rencontrer des jeunes dans la rue, ou encore des flics qui pourraient mal te parler, voiure te coller un coup de matraque rapport à ton look de gauchiste.

Le pouvoir pour Srakozy ne sert que Sarkozy, ne te prends pas pour son égal.

Écrit par : Olivier | 30/01/2007

Juste un mot ; je sais qu'on l'a déjà dit ici même, mais on peut quand même rappeler que Glucksmann a été maoïste dans la jeunesse, fervent défenseur avec Serge July notamment de la guerre civile pour en finir avec le capitalisme.

Finalement, la boucle n'est-elle pas bouclée ? Une sorte d'engagement hyper intellectualiste, complètement à côté des réalités sociales de la France contemporaine dans laquelle il est censé vivre...

Je ne veux pas lancer un troll, et d'ailleurs ça me semble tout à fait d'actualité par rapport à ce billet, mais qui pourrait proposer des hypothèses pour expliquer sur ce passage de l'extrême-gauche (ou plutôt d'une certaines extrême-gauche ; il me semble que pour les anciens trotskystes, la conversion est différente ; et pour les libertaires ?) à la droite décomplexée (pour ne pas dire plus) ? C'est tellement courant qu'à mon avis, on ne peut pas en faire seulement une question d'individu. Qu'en pensez-vous, lecteurs et lectrices du blog ?

Écrit par : Laurent | 30/01/2007

Hello Laurent

Le passage de l'extrême-gauche à la droite dure pour la simple et eternelle recherche du pouvoir.

Dominer l'autre, point. Même affublé d'une coupe de cheveux hippie, même avec un tendre regard, de la colère et de la frustration rentrée en l'attente du jour J.

Écrit par : Olivier | 30/01/2007

Y en a marre de cette République d'assistés dans laquelle on nous appelle à (vi)voter ! Marre de ces gens qui ne savent pas se prendre en mains ; qui n'ont pas vraiment le sens d'entreprendre , qui ont peur de se battre en comptant sur leurs seuls mérites! Dans tous les pays où ne règne pas cette mentalité d'assistés et de repli frileux sur les privilèges acquis, le chômage a baissé! Chiche! Essayons! "Les aides publiques que la France verse aux entreprises (...) ont représenté 65 milliards en 2005, soit 4% du PIB. Un peu plus que le total du budget de l'Education Nationale". Avec de telles sommes, on doit pouvoir lancer des travaux, créer des emplois, former des gens qui s'assistent eux-mêmes!

Marre de ce pays qui oblige (TF1 me l'a dit) nos jeunes boulangers, nos fringants coiffeurs à partir à Londres, et nos chanteurs à Gstaad. J'y pense tout d'un coup : y a-t-il un risque que nos chercheurs et nos universitaires s'exilent demain, étant donné leurs salaires? Ni Tf1 ni Apathie ne m'ont dit si des mesures avaient été envisagées par le MEDEF et Doc Gyneco pour lutter contre la désertification de ces niches à cerveaux que constituent vraisemblablement les universités et les centres de recherche. Faut-il se tourner vers Le Boucher? André Glucksmann, vigile parmi les vigiles, nous prouve que les meilleurs cerveaux se reconnaissent, décidément, à ce qu'ils fuient (comme mon bidet). Ah! si au moins on avait Kouchner pour nous sauver! Lui saurait, comme il a su le faire à propos de l'ex-Yougoslavie (avec une photo truquée, entre autres!), faire basculer l’opinion vers le soutien aux bombardements : car certains en France risquent encore de traîner les pieds dans quelques semaines devant la perspective d'aller apprendre à vivre aux Iraniens. Lui saurait traiter les problèmes (regardez comment, au Kosovo, sous son autorité, ont disparu des écrans tout à la fois les progroms contre les Roms et le camp Bondtseel).
Heureusement, certains gestes exemplaires nous prouvent qu'il y a des solutions--et qui marchent, comme on dit sur nos antennes. La discrimination positive par exemple (aucune symétrie avec la démission d'Alain Ménargues, bien évidemment) : d'un coup, d'un seul, vous pouvez accéder au rang de chercheur et intégrer le CNRS.
Pour ceux qui aimeraient savoir, en cette période préelectorale, à quoi peut ressembler une parole de député, afin de pouvoir en discuter avec ceux qui se présentent à leurs suffrages, on ne peut que conseiller d'écouter ceci :
http://www.ichblog.eu/content/view/171/41/

et si vous avez aimé , ceci encore (la fin, surtout, est instructive) :
http://www.youtube.com/watch?v=-brkmfrxrQY

Où est le député en France (où est le journaliste?) qui oserait dire que la "bourde" la plus grave, si on voulait bien remettre un peu les pendules à l'heure de quelques principes intangibles, c'est déjà d'accepter d'être reçu, tout court, c'est d'accepter d'être reçu, ensuite, sans prononcer un mot de dénonciation, sans hésiter avant de serrer des mains, par un gouvernement qui compte en son sein un fasciste pur sucre qui fait ressembler Jorg Haider à Stéphane Bern ( apparemment doux!), un gouvernement qui a commis des crimes de guerre ?Et cela ne vaut pas que pour Pimprenelle. Quand, parmi les "principaux" candidats à la présidentielle (et parmi nos journaleux), à l'heure où l'on fait assaut de générosité à l'égard de notre "ami" le Liban, on ne pipe mot à propos de la responsabilité des destructions massives , est-ce pour éviter de commettre une bourde ?
Je ne crois pas avoir oublié le sujet du jour.

Écrit par : sevré | 30/01/2007

@ Olivier Laurent

J'essaierai une autre hypothèse qui peut recouper celle du pouvoir.

Je ne sais pas de quels milieux sociologiques MM. July et Glucksmann sont issus et aimerai le savoir. Qui peut me dire?

Car outre l'engagement idéologique que l'on embrasse à l'adolescence ou jeune homme né de lectures et de rencontres diverses il y a celui qui naît de sa condition première, du milieu dans lequel tu as vécu enfant. et que tu recoupes avec les livres et les rencontres. Mais tu possèdes un terreau, une tripe.

Les camarades que je côtoie et qui sont restés de gauche sans évoluer soit vers la gauche PS soit vers l'UMP ou autre sont tous issus de la classe ouvrière ou ouvrière paysanne d'après guerre.

Nota: on est tous nés après la guerre et on avait 20 ans, aussi en 68.
Le capitalisme a toujours su absorber et digérer les "leaders" et leur proposer les places qu'il fallait quand il fallait. Il est rare qu'un chef ne devienne pas un "jaune" (Nicole Notta)

Écrit par : GPMarcel | 30/01/2007

@GPMarcel
Je n'ai pas de réponse précise, mais il n'est pas inintéressant d'aller voir du côté de
http://www.lefigaro.fr/debats/20060909.FIG000000546_andre_glucksmann_mes_anne
es_maoistes_me_font_toujours_honte.html.
Un bel exemple de confusionnisme intellectuel et de déni de ses propres responsabilité.

Écrit par : JM | 30/01/2007

@BB : ou as-tu vu des supporter de Sevran par ici ?
Relis un peu les archives...

Écrit par : blop | 30/01/2007

C'EST BEAUUUUUUUUU.

MERCI SEB

Écrit par : ALAIN LE LATIN | 30/01/2007

Warum nicht Bayrou ?

Écrit par : unionsbuerger.de | 30/01/2007

N'oublions pas de remercier Nicolas Bonaparte Sarkozy pour sa promotion soutenue de l'islam de France ! Et encore, lui qui aime tant le modèle anglo-saxon, il est encore loin des résultats obtenus par les Britanniques en matière de multi-culturalisme.

Vas-y, Nicolas, fonce !


Opinions des musulmans anglais
(selon l’âge)

Pour l’application de la charia
- 24 ans : 37%
+ 55 ans : 17%

Préfèrent que leurs enfants fréquentent des écoles islamiques
- 24 ans : 37%
+ 55 ans : 19%

Favorables à la peine de mort pour ceux qui quittent l’islam pour une autre religion
- 24 ans : 36%
+ 55 ans : 19%

Favorables au port du voila par les femmes
- 24 ans : 74%
+ 55 ans : 28%


A n'en pas douter, la prochaine génération aura 100% partout, ça sera super.

Écrit par : tibo | 30/01/2007

Merci @ JM pour le conseil de lecture concernant l'article de Dédé sur la honte que lui inspirent encore ses années maoïstes.

- Bel exercice de déni, en effet JM.
- Bel exercice, aussi, d'oubli sélectif, Glucksmann discourant sur la Gauche Prolétarienne (sans la nommer) et son refus, quand le problème se posa, de sombrer dans la violence, sans citer une seule fois ni Benny Levy (aka Pierre Victor) ni Sartre, qui furent pourtant, sur ce problème majeur, les deux grands garde-fous ( c'est le cas de le dire ! ) qui évitèrent cette bascule "à l'allemande" ou "à l'italienne".
- Bel exercice, enfin, d'auto-citation permanente, qui atteint son apogée quand Dédé voit en Mao celui qui réalise le passage du marxisme-léninisme au "marxisme-nihilisme" ; ça ne veut évidemment rien dire, mais le nihilisme, Dédé le voit partout, depuis que, récemment sans doute, il a enfin lu Dostoievski.
Il avait commencé avec le 11 septembre, et il le met maintenant à toutes les sauces.

Allez courage !, encore une trentaine d'années, et Dédé nous écrira peut-être, dans le Figaro, un bel article intitulé "Mes années Sarkozy me font toujours honte"...
Arfff...

Écrit par : Clarence | 30/01/2007

@ GP Marcel

20 ans en 68! nous ne faisons donc plus partie de la jeunitude. C'est vrai, rares sont ceux qui, engagés à gauche dans leurs jeunes années, mais n'étant pas issu du milieu ouvrier ou paysan, sont allés jusqu'au bout de leurs idéaux et ne sont pas retourné dans le giron de leur origine sociale. Rien n'est plus soluble dans le capitalisme pur et dur que tous ces ex-gauchistes qui louent à l'envie aujourd'hui l'économie de marché et les droites politiques.

Écrit par : Henri | 30/01/2007

Papier hilarant !! (surtout pour une fausse nouvelle)

Merci cependant de laisser les (pauvres) Beatles en dehors de tout cela.

Écrit par : Ringo | 30/01/2007

@Olivier, GP Marcel et Henri,

Juste un petit mot pour dire que je suis globalement d'accord avec la question des origines sociales, mais que celles-ci ne suffisent pas dans l'explication : il y a peut-être l'idée que ce maoïsme-là était une sorte d'"épate-bourgeois", de la part de jeunes qui se faisaient peur à être plus radicaux que les radicaux (et il ne faut pas oublier les maoïstes, d'origine probablement plus populaire, qui se sont vraiment établis et qui, bac, maîtrise ou agreg en poche, sont aujourd'hui encore opérateurs chez Renault ou Peugeot : je crois qu'il en reste encore). D'où la question que je reprends : on parle rarement, par exemple pour les libertaires des années 68, d'une conversion au libéralisme. Qu'en est-il ?

@Clarence,

Merci pour cet intéressant rappel. Je connais une autre attitude de certains anciens maoïstes qui sont devenus ultra-libéraux : ils disent très tranquillement et avec un cynisme extraordinaire (au sens propre) qu'ils sont restés révolutionnaires, qu'ils sont passés d'une révolution à l'autre : de la révolution prolétarienne à la révolution conservatrice et néo-libérale (dixit par exemple Denis Kessler). Du déni au cynisme, en passant par toutes les couleurs du mensonge...

Écrit par : Laurent | 30/01/2007

Merci PM pour le lien

D'accord avec Clarence pour le futur bouquin. Mais 30 ans pour moi, ça fait long à attendre et je risque le lire en vers ( mais pas contre tout).

Je verrai plutôt un article dans Figaro-Monde-Libé:

Révélation: Glucksmann n'était pas philosophe, il était dyslexique. Toute sa vie, il fut du centre pour donner le change. C'est ce qu'on a appelé "la Glauque-Attitude".

Écrit par : GPMarcel | 30/01/2007

déconnez pas en fait c'est un nouveau concept : l'humanisme sécuritaire !!... pfoufff vous ne comprenez rien à la philosophie générale du André..

Écrit par : Marc | 30/01/2007

Alors il suffit que je m'absente cinq minutes pour que vous laissiez passer sans réagir des commentaires dégueulasses?
A peine rentré, je dois faire le ménage?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

Ben...on n'a pas nourri le troll.
Parce que celui-là c'en était un vrai de vrai, certifié conforme.

Et merci pour le petit coup de balai. C'est mieux ainsi.

Écrit par : IznoPreum's | 30/01/2007

Comme j'aime toujours relayé la parole des grands démocrates, je vous livre cette citation :

«Tout le monde doit devenir musulman. Aujourd’hui, nous avons 50 millions de musulmans en Europe. Il y a des signes qui attestent qu’Allah nous accordera une grande victoire en Europe : sans épées, sans fusils, sans conquêtes. Les 50 millions de musulmans d’Europe feront de cette dernière un continent musulman…»
Colonel Khadafi

La France est en bonne voie, merci Nicolas pour tous tes efforts !

Glucksman a peut être envie de voir le conflit israélo-palestinien ouvrir une succursale en France, et c'est pour cela qu'il soutient Nicolas, l'apôtre du communautarisme et du retour des religions dans le champ politique (à ce sujet, lire le très bon document du PS sur l'idéologie de Sarko).

Glucksman fait partie de ces pseudo-intellos qui ne se remettent pas de vivre à une époque calme, en France, s'entend. Comme les grands soubresauts de l'Histoire ne viennent pas assez vite, ils font leurs ceux d'autres régions du monde et font tout leur possible pour que leur propre pays ne reste pas en dehors du mouvement.

Quand on pense qu'avec Sarko à l'Elysée en 2003, nos braves fantassins seraient en ce moment-même en train de se faire zigouiller sans raison en Irak ...

Écrit par : tibo | 30/01/2007

On continue à ne pas lancer de cacahuètes aux trolls, merci.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

Glucksman exagère quand il accuse la gauche d'être repliée sur l'hexagone !

Que fait-il des efforts de Bécassine pour porter haut partout dans le monde la voix de la France ? Liban, Chine Québec, etc ... non, tout de même, il exagère.

Et l'extrême-gauche, comment les accuser de repli hexagonal alors qu'ils n'ont pas encore quitter la cabine téléphonique où ils se battent comme des chiffonniers depuis des mois pour savoir lequel ou laquelle aura le droit de montrer sa bonne bouille à la télé ? Demander à des gens qui n'ont pas encore découvert le bon vieux principe démocratique de la majorité en lui préférant le consensus (à la soviétique ?) de s'occuper des affaires de ce vaste monde, c'est une forme de torture, et je pèse mes mots !

Écrit par : tibo | 30/01/2007

Y a des trolls partout ma parole.

C'est plus Vive Le Feu, c'est Le Seigneur des Anneaux, ce blog.

Écrit par : IznoPreum's | 30/01/2007

@BB : ou as-tu vu des supporter de Sevran par ici ?
Relis un peu les archives...

Ecrit par : blop | 30.01.2007

Noproblemo, j'ai relu. Pas "des" effectivement, un. Pescade, sur la note "une vérité qui démange" (29/01/07)

Un de trop.

Écrit par : BB | 30/01/2007

Pescade, supporteur bien connu de Pascal Servan.
Sûr qu'il devrait adorer.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

@ IznoPreum's

Votre définition d'un troll est bien : "quelqu'un qui ne pense pas la même chose que moi" ? Quel leçon de démocratie, je m'incline.

J'exprime un point de vue sur les motivations du ralliement de Glucksman, notamment la question du communautarisme et des affrontements religieux qu'il engendrera, un point de vue sur l'idéologie sarkozienne, les positionnements idéologiques de la gauche et de ses intellos, et on me traite de troll ? Je me pince !

Écrit par : tibo | 30/01/2007

Le Mordor tend des pièges grossiers.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

Sébastien, comment on le branche, le truc anti-spam ?

Écrit par : Clarence | 30/01/2007

@ Clarence
Il EST branché: dès qu'un pignolard se pointe, je te prends un exemple, avec des questions sur les "parents" des uns ou des autres, sans vraiment savoir de quoi il parle et à quoi il touche, hop, il disparaît.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

@ Clarence

Tu vas sur www.antidemocratie.com ou .ru, ils en ont un excellent

(Humour)

Écrit par : tibo | 30/01/2007

Tibo,

Z'étiez pas visé.
Pouvez arrêter de vous pincer, vous allez finir par vous faire mal.

On a eu droit à la visite de deux beaux spécimens, vite effacés - ce qui n'a nuit en rien à la bonne marche de la démocratie tout en préservant des affres de la diffamation.
D'une pierre deux coups, quoi.
Un truc à faire rêver Thierry la fronde.

Écrit par : IznoPreum's | 30/01/2007

Dommage, dommage... on commençait à avoir une discussion intéressante, avec des trucs nouveaux à apprendre, tout ça... Donc je me permets de reprendre (les gens font ce qu'ils veulent, hein ?) : alors les conversions ? Clarence, notamment, vous avez l'air de bien connaître tout ça, vous éclaireriez ma lanterne ? Les trosko, les libertaires, ils se sont ralliés au libéralisme ? C'est peut-être bête, mais quand on a 35 ans au milieu des années 2000, qu'on a été socialisés politiquement pendant les années 80 (vous imaginez l'horreur ? "Vive la crise", Tapie, Pasqua et ses sbires, SOS-Racisme dont on a appris plus tard qu'il était l'émanation du PS par l'intermédiaire de Dray...), eh bien, franchement, on a du mal à comprendre.

Écrit par : Laurent | 30/01/2007

@ Izno + GP
Réponse dans ma réponse à Clarence, juste ci-dessus.
Puis dites: vous êtes ici depuis assez longtemps, si je ne m'abuse, pour savoir que je suis chez moi, et que je laisse entrer qui je veux, hein?
C'est pas vraiment une surprise, pas vrai?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

"troll" ? Vous savez d'où ça vient cette expression ?

Écrit par : Ajamais | 30/01/2007

@ IznoPreum's

Désolé, j'avais cru ... ayant eu à subir quelques désagréments ici en raison de ma non-conformité idéologique.
En fait, c'est ça mon problème : de l'extrême-droite à l'extrême-gauche (je fréquente des blogs issus de toutes les tendances), on ne me trouve jamais conforme.

Au fond, ça ne me gène pas, j'ai même la prétention de penser que c'est une qualité.

Écrit par : tibo | 30/01/2007

@ titi
Un de mes "caractères spéciaux" préférés: ✄ ✄ ✄ ✄ ✄ ✄ ✄
J'ai aussi le modèle en dessous: ✂ ✂ ✂ ✂ ✂ ✂ ✂
(Y a ça, aussi: ☁ ☁ ☁ ☁)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

Qu'est ce que c'est que ce truc....

Ben ouais il a raison Iznopreum's, pourquoi tu l'as censuré?

Ecrit par : GP Marcel | 30.01.2007

Ce n'est pas de moi. Il y a une astuce et un mec a pris ma signature.
Abject.

Écrit par : GPMarcel | 30/01/2007

@ Seb

Ce mec est dangereux. Il utilise des méthodes bien définies et frappé du sceau infâme de l'usurpation d'identité pour foutre le bordel.

Qui que tu sois, tu as perdu d'avance!

Écrit par : GPMarcel | 30/01/2007

@ Moi-même,

"@ Seb
Qu'est-ce qu'il veut dire ce Blurp? C'est vrai que tu l'as censuré?"

Tiens c'est marrant (enfin, façon de parler), j'ai jamais écrit ce message.
Et je l'ai pas envoyé non plus, du coup.
D'ici à ce que la "réponse" du dessous de GPMarcel soit un faux aussi, m'est avis qu'il y a pas loin.

Qu'est-ce qu'on se marre, putain, qu'est-ce qu'on se marre.
Ou comment passer du Seigneur des Anneaux à La maison hantée...

Écrit par : IznoPreum's(ze vrai) | 30/01/2007

@ GP
Laisse, ça l'amuse.
C'est le pignolard dont je parlais plus haut.
Tu sais comment sont ces gens: faut juste pas faire attention.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

Un système qui empêcherait l'usurpation de pseudo doit pouvoir être mis en oeuvre sur un blog, cela existe sur des chats. Un nouvel arrivant choisit un pseudo libre et tape son mot de passe à chaque connexion ou post, ainsi plus de problème.

Écrit par : tibo | 30/01/2007

Sinon, j'imagine quelqu'un qui, utilisant le pseudo "tibo" viendrait balancer des trucs réacs sur ce blog, dans mon dos, oh non ! quelle horreur !

(humour)

Écrit par : tibo | 30/01/2007

Une disgression, quoique : il faut lire l'excellent rapport du Haut conseil à l'intégration sur le projet de charte de la laïcité.

Je serais fort étonné que Sarko favorise son adoption s'il est élu.

Écrit par : tibo | 30/01/2007

"Sinon, j'imagine quelqu'un qui, utilisant le pseudo "tibo" viendrait balancer des trucs réacs sur ce blog, dans mon dos, oh non ! quelle horreur !"
:-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

A propos, c'est vrai ce que dit ce Blurp, que tu vis aux crochets de ta femme et de tes parents? T'as pas honte?

(humour)

Ecrit par : tibo | 30.01.2007


Ce qui devait arrivé, arriva ... cette connerie n'est pas de moi

Écrit par : tibo | 30/01/2007

L'est disponible quelque part sur le parfois-pas-honnête Net ce rapport ?

Et pourquoi Sarko serait contre ?

Écrit par : IznoPreum's | 30/01/2007

@ tibo
Comme je disais tantôt chez Djibi, y a parfois, derrière les courageux anonymes qui passent leur temps sur le Net, d'effarantes sommes de frustrations sexuelles, que de frénétiques masturbations guérissent mal, une vie sociale en forme de néant absolu, on n'y peut rien, que veux-tu que je te dise.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

"Sinon, j'imagine quelqu'un qui, utilisant le pseudo "tibo" viendrait balancer des trucs réacs sur ce blog, dans mon dos, oh non ! quelle horreur !"

Ca, c'est bien de moi, mais j'avais écrit en dessous : (humour). Merci Mr Fontenelle de me citer en entier.

La distance est si faible entre réactionnaire ("qui réagit") et révolutionnaire, je pense être les deux à la fois. Je suis aussi conservateur (pourquoi forcément détruire ce que nos ancêtres ont mis des siècles à construire, la République, par exemple ?) ET progressiste (qui peut dire que tout va bien ?).

Il est bien-sûr plus facile et plus confortable de s'asseoir sur un banc que l'on connait bien à force d'y user son fond de culotte mais le vent de la liberté n'est pas non plus désagréable.

Écrit par : tibo | 30/01/2007

Comme disait le sapeur Camember : "Quand les bornes sont franchies, il n'y a plus de limites."

@ BB : je pense qu'y a grave maldonne.

Écrit par : Pescade | 30/01/2007

@ Fontenelle

Je dois le prendre pour moi ? merci beaucoup.
Je te rassure sur ma vie sexuelle et sociale, elles se portent bien, elles ne m'empêchent pas de m'intéresser à ce qui se passe dans le monde, à mon pays, à son avenir et d'avoir des convictions, comme toi, il me semble ...

Écrit par : tibo | 30/01/2007

@ tibo
Pas de paranoïa, je parlais pas de toi - toi t'es juste un réac.
A plus.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

C'est bizarre, je n'avais aucune tendance à la paranoïa avant de fréquenter ce blog, de là à y voir un lien de cause à effet ...

Je suis un " réac-révolutionnaire-conservateur-progressiste ". Si, si, ça existe.

Écrit par : tibo | 30/01/2007

Yo Pescade,

Je pense que la maldonne vient de ton commentaire où tu citais quelques appréciations pour le moins flatteuses et pour le plus lèche-cul de la prose Sevranienne (Sevraniste ?).

Appréciations, qui, j'en conviens, collaient assez mal avec la poussive tentative littéraire (littéreuse ?) Sevranique dont tu nous avais fourni un extrait.

Écrit par : IznoPreum's | 30/01/2007

C'est hallucinant quand on y pense, cette manière de détourner les débats... et ça nous ramène finalement au sujet du jour : le troll, finalement, si je comprends bien, c'est rien d'autre qu'une manière de pourrir une conversation, un espace de discussion... donc de détourner l'attention. Du stalinisme, quoi, auraient dit les maos ! Ou du maoïsme... bref, de la basse politique, rien de plus.

Vraiment dommage. Bon courage à notre hôte. Franchement c'est pas marrant. Et un salut amical à ceux qui nourrissent habituellement le blogs de leurs commentaires.

Écrit par : Laurent | 30/01/2007

@ Fontenelle
Bonne nouvelle pour toi, je viens d'ajouter VLF à mes favoris!
Décidément, vous les gauchistes, vous êtes impayables. Quelles rigolades en perspective!

A +

Écrit par : blurp | 30/01/2007

@Sébastien
"Alors il suffit que je m'absente cinq minutes pour que vous laissiez passer sans réagir des commentaires dégueulasses?
A peine rentré, je dois faire le ménage?"

J'avions bien cru lire un commentaire Allah Frêche qui semble avoir été passé à l'anti spam des fois qu'on se serait mépris et qu'on aurait jasé.

"vous êtes ici depuis assez longtemps, si je ne m'abuse, pour savoir que je suis chez moi, et que je laisse entrer qui je veux, hein?"

J'aime bien ton côté cow boy de Bonanza.

@qui veut
Vous êtes tous très désobligeants avec les Trolls en général, riche figure de la mythologie nordique qui incarnaient à l'origine les forces naturelles.

Écrit par : Actu75 | 30/01/2007

Je remarque que les trolls sont souvents libéraux (tendance Bayrou) ou Sarkozystes...Sentent-ils venir le vent du boulet?

Si c'est çà tant mieux!

Écrit par : Chevillette | 30/01/2007

Moi, çà me ferait franchement chier d'aller jouer au troll chez sarkozy.fr ou le meur...Je n'y ferais qu'asséner des vérités à des gens qui n'ont pas envie de les entendre, quel ennui..Ca doit être sexuel c'est çà!

Écrit par : Chevillette | 30/01/2007

Le sujet est bien "" Glucksman - Sarkozy - idéologie - etc ... "" ?

Donc, pour ceux que ça intéresse :

http://www.lefigaro.fr/international/20070130.WWW000000432_les_jeunes_musulmans
_britanniques_se_radicalisent.html

(recollez les deux lignes du lien)

Il y a même un lien pour consulter en Pdf l'étude originale.

Vive le communautarisme ! Vive Sarko

Écrit par : tibo | 30/01/2007

Une remarque, pour prévenir l'hallali habituelle des angelots : il sera difficile d'accuser les auteurs de l'étude de xénophobie

Munira Mirza, Abi Senthilkumaran and Zein Ja'far

Écrit par : tibo | 30/01/2007

@ Laurent

(Désolé de cette interruption momentanée de l'image et du son, mais ça n'est guère facile de se faire entendre quand un monomaniaque de l'invasion musulmane sème son b****l sur le blog du sieur Fontenelle...).
Tu sais, je ne connais pas particulièrement mieux que d'autres l'histoire des mouvements d'extrême-gauche dans les années70, mais bon, j'étais dans le coin, quoi...

- Les trotskystes ? Sont souvent restés fidèles à eux-mêmes, c'est-à-dire souvent plus staliniens que les staliniens, notamment pour ce qui concerne la branche lambertiste du bazar.
. LO & C° se sont un peu plus enfoncés dans le sectarisme qui les a toujours caractérisés.
. L'OCI et son faux-nez l'AJS ont servi de pouponnière au PS (cf Dray, Cambadelis, etc...)
. Les gens de la LCR ont toujours été les plus marrants, les plus "libertaires" des trotskystes.
Des trois membres historiques de la direction de la Ligue, Krivine et Bensaïd sont restés fidèles à ce qu'ils étaient, Weber est sénateur PS (fabiusien).

- Les "libertaires" ? Ben, ça a donné tout et n'importe quoi (je dis ça sans moquerie), du Larzac à Cohn-Bendit en passant par pas mal de Verts...

- Les ex-maos sont les plus intéressants (j'ai pas dit "les plus sympas" !), parce qu'entre leur origine sociale (oui, GPMarcel, ça compte !), leur formation politico-universitaire (le groupe de la rue d'Ulm drivé par Althusser), leur type d'organisation, c'est chez eux que se sont surtout retrouvés les gens qui, ensuite, "prirent le pouvoir", dans les médias, les partis politiques, etc...
En vrac : July, Geismar, Glucksmann, Kouchner, A. de Gaudemar, Olivier Rolin, Bruckner, etc... (J'en oublie plein, dont Pierre Victor/Benny Levy, à la trajectoire plus qu'atypique : secrétariat de Sartre, puis retour au judaïsme religieux ultra).

Mais il y a plein de bémols :
- Le fameux "retour à l'usine" prônés par les maos a été réel ... chez beaucoup des militants de base, qui, eux, sincères à donf', y ont souvent laissé des plumes (les plumes allant de l'arrêt de formations universitaires jusqu'au déclassement complet et au suicide, fréquent).
- Certains ex-dirigeants de la GP ont quand même mieux tourné que d'autres (cf Michel Le Bris).
- Comme Olivier en début de discussion, je crois que tout le truc était pour certains une école du pouvoir, que sans doute ils auraient conquis autrement dans d'autres contextes, mais conquis quand même.

Je fais une pause ici, car j'ai déjà été long.
Et je parle sous le contrôle de qui voudra bien me dire que, deci delà, je dis des bêtises (Once again, je ne suis pas un spécialiste...).

Écrit par : Clarence | 30/01/2007

'Cou
@ Chevillette
Un peu de compassion: comme je disais, faut imaginer la misère affective et sociale du gars qui, au fond de sa cave, après avoir terminé de construire des Messerchmitt 109 en plastique, n'a que le Net pour assouvir ses pulsions.
Suffit de pas faire attention.
Vous allez voir: ça peut même devenir fascinant.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

A faire lire à Sarko (et à Bécassine, ça ne lui ferait pas de mal non plus) :

" We argue that the Government has to change
its policy approach towards Muslims. It
should stop emphasising difference and
engage with Muslims as citizens, not through
their religious identity. The ‘Muslim community’
is not homogenous, and attempts to
give group rights or representation will only
alienate sections of the population further.
People should be entitled to equal treatment
as citizens in the public sphere, with the freedom
to also enjoy and pursue their identities
in the private sphere. The authorities should
also try to present a more realistic and balanced
picture of disadvantage and discrimination
in the UK, as ‘victim politics’ can contribute
to a sense of alienation. We should
also recognise that the negative effects of
multiculturalism are particularly acute for
Muslims, but are also experienced by many
other minority groups. "

Écrit par : tibo | 30/01/2007

@ Clarence

J'ai la monomanie du type qui voit arriver un 15 tonnes pile poil en face de lui et qui s'en inquiète. A part ça, j'ai bien d'autres sujets de révolte dont je pourrai t'entretenir si tu le désire.

Ta cartographie du gauchisme est intéressante. Comme tu le dis, beaucoup y ont perdu des plumes, surtout ceux qui se sont réveillé, ce qui n'est manifestement pas le cas de tout le monde ... Et pendant ce temps, le FN est le premier parti ouvrier de France, bravo !

Écrit par : tibo | 30/01/2007

C'est une vraie question métaphysique..Qu'est ce qui les poussent??Ils croient sérieusement qu'on va se convertir au sarkozisme d'un coup, comme çà, à la lecture de leur prose (en anglais en plus...allons-y)?

Mais ta raison, çà a quelque chose de fascinant de regarder se déployer les ailes de la frustration...

Moi, j'attends qu'il cite Nicolas Baverez et Jacques Marseille, çà devrait bientôt arriver! Patience...

Écrit par : Chevillette | 30/01/2007

@ Chevillette

Si tu penses que cette étude anglaise, que je t'invite à parcourir avant de juger (essaie, tu verras, c'est une méthode sympa ....), va dans le sens de Sarko, tu n'as vraiment rien compris. Je disais qu'il faudrait la lui faire lire pour lui ouvrir les yeux sur les méfaits du communautarisme dont il est un ardent défenseur, même si ces derniers temps il le dissimule, bien maladroitement, derrière des principes républicains.

Je m'en tape de Baverez et de Marseille, d'autant plus que je ne connais pas leur position sur le communautarisme, j'ai bien un doute mais comme je ne juge pas sans savoir ...

Écrit par : tibo | 30/01/2007

Quels sont leur sujets de révolte?? Les charges sociales qui pésent sur les employeurs méritants, les trop nombreux minimas sociaux versés aux feignants, le manque d'envie d'entreprendre chez les smicards ou les 35 Heures?

Patience..çà viens!

Écrit par : Chevillette | 30/01/2007

@ Chevillette
Encore une fois: je ne parlais pas de tibo.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

@ Tibo
C'est l'ultime message qu'en ce qui me concerne je t'adresse, étant donné que non !, je n'ai aucun désir que "tu m'entretiennes de tes autres sujets de révolte".
Je conseillerais volontiers à tout le monde de faire comme moi, afin que peut-être tu te lasses de parasiter de façon aussi puérile les discussions que tentent ici d'avoir les autres intervenants.
Rideau.

Écrit par : Clarence | 30/01/2007

@ Chevillette

L'idée que l'on puisse être ANTI-SARKOZYSTE (ce que j'ai exprimé et justifié longuement sur ce blog), sans être d'accord forcément sur tout avec vous, vous est-il compréhensible ?

Ce qui me révolte : en vrac, le démembrement des services publics (EDF, Poste ...), de la république (communautarisme, CFCM ...), l'ultra-libéralisme de la commission européenne (entre autres), la volonté de Sarko et Ségo de nous refourguer en douce cette merde de traité constitutionnel, etc ... ...

Écrit par : tibo | 30/01/2007

Sur ce, je vous laisse, l'avenir de notre beau pays attendra, j'ai rendez-vous avec une saucisse de morteau - pommes vapeur ainsi, qu'accessoirement avec Madame Tibo.

Clarence, du calme, c'est de l'humour :-) !

Écrit par : tibo | 30/01/2007

Bon, et tu me rajoutes un petit couplet sur l'indépendance des médias (surtout TF1!!), en même temps, y avait une chance sur deux, je me suis trompé j'avoue...

@SF: Je m'en vais sur la pointe des pieds, je reviendrai pour le prochain billet, parce que le jeu des trolls, c'est d'inverser les rôles...hein!, donc on arrête, balle au CENTRE!

Écrit par : Chevillette | 30/01/2007

IznoPreums, merci d'avoir répondu à Pescade à ma place.

Quand vous jugez ces "appréciations, qui, j'en conviens, collaient assez mal avec la poussive tentative littéraire (littéreuse ?) Sevranique...", vous soulignez le fait que, dans ce milieu, on pratique le renvoi d'ascenseur à un rythme tel que les gars de l'entretien n'ont plus le temps de graisser le câble. Me font penser au duo Vadius-Trissotin dans "Les Femmes Savantes" :
T : - Vos vers ont des beautés que n'ont point tous les autres.
V : - Les Grâces et Vénus règnent dans tous les vôtres.
Et il y en a vingt lignes comme ça.

Quant au fait que l'écriture de Sevran soit poussive, chai pas, finalement et malgré que je vous aie dit ne pas être impressionné. Poussive ? Non, je dirais excessive. Tiens, je vous conseillais hier Anne Philippe : aujourd'hui ce sera "Chaque jour est un adieu" d'Alain Rémond, un petit livre précieux car chaque mot en cache dix.

Écrit par : BB | 30/01/2007

Question lecture sur les anciens maos mal tournés, il y a "Maos" de Morgan Sportès dont j'ai parlé ce matin chez moi.

""Après avoir chanté la gloire de Mao, nombre de nos maos d’aujourd’hui, comme s’il avaient fini, après une longue cure psychanalytique, par identifier leur vrai désir, chantent les louanges du « tout marché », de la dérégulation, des délocalisations, de la mondialisation sauvage"

Même sans l'avoir encore lu, je suis sûr que ce bouquin est délectable et hilarant.

Zgur

Écrit par : Zgur | 30/01/2007

Les anciens maos, trostkos, cocos, etc qui ont mal tourné, qui ont changé, n'ont jamais changé un truc : ils vous disent toujours ce qui est bien ce qui est mal avec la même force de contrainte.

Écrit par : PMB | 30/01/2007

@ seb

je ne sais pas si cela est dans les commentaires

mais le ralliement de Finkie a sarko sera toujours dans le figaro la semaine prochaine.

qui l'eut cru ?

Écrit par : jeanmarc | 30/01/2007

@ jeanmarc
En effut, qui l'eut cré?
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 30/01/2007

@ BB. Clarifions un peu. J'ai repiqué la citation du mélanobitophobe Sevran et les appréciations qui le suivaient tout bêtement sur le site de la Fnac. Texto et in extenso. Que chacun en pense ce qu'il veut. Notamment de la cuistrerie de ses "critiques".


Zgur, très bien ta page. Pas lu Morgan Sportès, l'ai trouvé un peu agité quand même le bonhomme. Je note qu'il faut relire Hocquenghem :
« Vous occupez, pour longtemps, toutes les places, votre réseau contrôle toutes les voies d’accès et refoule les nouveaux, le style que vous imprimez au pouvoir intellectuel que vous exercez enterre tout possible et tout futur. Du haut de la pyramide, amoncellement d’escroqueries et d’impudences, vous déclarez froidement, en écartant ceux qui voudraient regarder par eux-mêmes qu’il n’y a rien à voir et que le morne désert s’étend à l’infini. »


Clarence. A l'époque dinosaurienne que tu évoques, j'étais plutôt branché pelle, rateau et bac à sable. Néanmoins, je trouve très juste ton ethnographie actuelle de l'EG. Dans les libertaires, tu as quand même oublié les anars, qui pour groupusculaires et divisés qu'ils soient (pire que les trots, c'est possible ?) subsistent quand même contre vents et marées et demeurent assez présents (pas seulement pour le folklore) du coté de l'action antifa et des sans droits.

Quant aux établis, je crois que je me souviens encore de ce que me disait Arezki trois ans avant de mourir : "J'te jure, ils étaient malades dans leur tête. Moi, mon fils, il fait des études et après il me dit "vava, j'vais travailler à la chaîne pour la révolution" j'luis dis, ma révolution à moi, c'est que toi tu travaille pas à l'usine."


Glucksmann chez Sarkozy ? Ben, oui. De Sartre à Rotschild. Logique. Sans surprise. Non-événement.
http://lmsi.net/article.php3?id_article=486


« Mai 68 a remis la révolution et la lutte des classes au centre de toute stratégie. Sans vouloir jouer au prophète, l’horizon 70 ou 72 de la France, c’est la révolution. »
(Serge July, 1969)

« La vraie subversion, aujourd’hui, c’est l’information. C’est la seule idéologie qui m’intéresse désormais. »
(Serge July, 1981)

« La rupture, c’est de s’affirmer libéral au sens du XVIII e siècle. »
(Serge July, 1986)

« Moi, je suis pour une économie libérale. Moi, je suis effectivement pour la concurrence. »
(Serge July, 2002)



« Tout m’a profité. » (Serge July, 1985)

Écrit par : Pescade | 30/01/2007

@ Clarence et Pescade

Les amis vous êtes concis et lumineux.

Oui il faut relire Hoquenghem "lettre ouverte à ceux qui sont passés du col Mao au Rotary".

Écrit par : GPMarcel | 30/01/2007

Yo Pescade,

(Pourquoi Yo ? Chais pas...et j'suis pret a reconnaitre que c'est assez con ce Yo ; passons.)
Je voulais pas repondre a ta place a BB, et encore moins de travers. Il m'avait juste semble que les extraits en question expliquaient la maldonne te faisant passer aux yeux de BB pour un supporter de Sevran.
Et, va savoir pourquoi, je ne te vois pas inscrit au fan-club de Sevran (les apparitions comme figurant dans son emission ne comptant pas. :-) ).

Écrit par : IznoPreum's | 30/01/2007

Il avait peut-être des problèmes d'impôts comme Doc Gyneco, m'sieur Gluscksmann…
:-)

Écrit par : filaplomb | 30/01/2007

N'empèche, Izno ;-) que vous avez répondu à ma place. Pescade, j'entends votre clarification et je l'accepte. Mais reconnaissez que le postage de ces textes, brut de décoffrage, pouvait passer pour sevranophile.
Si on est d'accord sur la cuistrerie des critiques de Sevran, et sur leur borgnitude (oh p... un ségolénolisme !) quand aux aspects écoeurants du pédophilophile suce-dit, ça ira.

Et merci pour Hocquengem. Tiens, qui se souvient d'Hélène Hazera ? Sacrée "bonne femme" foutrement sympa.

Écrit par : BB | 30/01/2007

Ce pauvre Sartre (qui par ailleurs ne m'inspire d'admiration qu'au niveau de sa mise en forme d'idées qui ne sont pas les miennes et de respect quant à une mécanique intellectuelle redoutable d'efficacité) ce pauvre sartre donc doit se retourner dans sa tombe de voir son presque dauphin retourner ,lui, sa veste avec une agilité que ne saurait égaler sa pensée toute tendue à un positionnement anti-consensuel idéologique. Et à ce jour quoi de plus prétendument anti-conformiste pour un gauchiste d'aller tels les bourgeois de Calais faire allégeance au néo-libéral de neuilly? Que voici une nouvelle cause d'incompris à défendre, que voilà un nouveau défenseur d'une France prétendue gaullienne qui il y a peu la vomissait encore.

Cette farce tragique va t elle durer encore longtemps?

Devons nous après les incantations sarkozistes à Jaurès et Blum nous attendre aux exhumations de Bourdieu ou de Proudhon? Laisseront ils Robespierre, Marat, Louise Michel dormir en paix?

Steevy fera t il la préface du prochain torchon de Glucksman pendant que celui ci ira promener bourriquet? Le philosophe réussira t il à conceptualiser la sexualité pour le moins déroutante du coupeur de bites noires avec les conseils avisés d'orlando? Doc Gynéco l'homme des grandes rencontres voire des rencontres de grands esprits aurait il converti glucksman aux délices fumigènes?

Campagne de haut niveau parait il.

Beuuurkkk

Écrit par : michel | 30/01/2007

Bon...voila, voila...comment dirais-je ?

Je ne cherche pas la polemique a deux balles et encore moins a me faire engueuler ou a passer pour quelqu'un qui se sent en phase avec tibo...n'empeche que...
L'extrait en Anglais que nous a balance tibo represente une sacree pierre jetee dans le marigot communautariste de Sarkozy.
Ca nous dit quand meme que le communautarisme a l'anglo-saxonne - a l'anglaise en l'occurrence - c'est de la merde en barre.
Et ca vante aussi en creux la validite du modele Francais* (traitement egalitaire en tant que citoyen dans la sphere publique, parallelement a la liberte "identitaire" dans la sphere privee).

C'est peut-etre pas mauvais a rappeler le jour ou Nicolas Ier futur roi des Francais est alle rendre visite a Blair et louer ses merites.
Donc voila.

* Je parle du modele Francais tel qu'il est concu, pas necessairement de sa mise en oeuvre.

(Notez que j'ai essaye de m'exprimer de la facon la plus neutre possible. La preuve : j'ai tout dit sans le moindre accent.)

Écrit par : IznoPreum's | 30/01/2007

Izno, ce n'est pas le "concept" qui est politique, c'est la "mise en œuvre". Et je ne vois aucune primauté à accorder au "modèle" français.

Écrit par : Pescade | 30/01/2007

Accord plein avec le dernier post d'Iznog. Ce texte parle-t-il des femmes musulmanes anglaises qu'on va "pouvoir" opérer sous burkha ?

Primauté du modèle français, si on ne parle pas de notre propension à casser du bougnoul, oui.

Écrit par : PMB | 30/01/2007

IL y a Hocquenghem, et aussi Deleuze, qui avait d'emblée renvoyé les "nouveaux" philosophes à leur trés vieille vacuité... Je ne donne pas le line pur éviter les codes barbelés, mais il suffit de taper Nouveaux philosophes / Deleuze ou d'aller sur le site de la revue Multitudes... Ç a n'a pas pris une ride et la qualmité de la pensée est aux "intellectuels de gauche" de Libé ce que le tapis persan est à la serpillière...

A part ça, ce grand humanistes de Glucksmann était trés hémiplémique quand il dénonçait (justement) l'URSS sans jmais dire un mot sur les dictatures latino-américianes dans les années soixante dix... Lui et quelques autres (en tout cas BHL) si je ne m'abuse, avaient même signé l'appel à soutenir Reagan pour la contra au Nicaragua..

Écrit par : valdo lydeker | 31/01/2007

Houla, pardon pour le dyslexisme de la frappe. Et Val, c'est pour quand?

Écrit par : valdo lydeker | 31/01/2007

Bah, bah, bah. Les "élites" de "gauche" après s'être ralliées aux lois du Marché et du Libéralisme Triomphant sous Mittérand dans les années 80, se rallient dans les années 2000 et sous Sarkozy au Choc des Civilisations et à l'Autoritarisme Tranquille... C'est l'âge sans doute et la suite logique du processus...

Qui sera le prochain à franchir le pas : Yves Montand ? Max Gallo ? BHL ? Philippe Val ?
Ah non, pas Philippe Val, d'après Libération (http://www.liberation.fr/actualite/politiques/231765.FR.php) :
"Philippe Val, directeur de Charlie Hebdo, souvent très critique envers la gauche, comprend que Royal «fasse peur à ceux qui s'intéressent d'abord aux questions internationales, puisque, sur ce sujet-là, elle ne dit rien de précis». Mais, ajoute-t-il, Sarkozy «reste le plus dangereux»."
Il attendra les législatives alors...

Écrit par : El Murciélago | 31/01/2007

@ El Murciélago
"Qui sera le prochain à franchir le pas..."
Euh, pour Montand, je pense pas. Comme une intuition.

Écrit par : le Papet | 31/01/2007

@ valdo lydeker
Euh, tu pourrais nous expliquer ce qu'est la "qualmité de la pensée". Un genre de bravitude?

Écrit par : le Papet | 31/01/2007

Faitons dignement le ralliement de Glucksmann à sarkozy

"Dans son édition à paraître mercredi 31 janvier, Le Canard Enchaîne écrit que la direction des RG a donné fin novembre 2006 "l'ordre sans équivoque" de se mettre en quête de toute information "sur le patrimoine immobilier" de la candidate socialiste. "

Écrit par : Hergé | 31/01/2007

Yo P...(non, non, rien),

Je ne parlais pas de primaute mais de validite du modele Francais.
...
Bon j'avoue, ma validite n'etait pas sans impliquer une dose inconsciente (?) de primaute. Et quand bien meme : je pense, oui, que le communautarisme a l'anglaise et le melting-pot a l'americaine sont plus tournes vers le partage du territoire que vers l'integration.
Et il me semble que le vivre ensemble, et la solidarite, ne trouvent pas leurs racines les plus fortes dans la simple cohabitation.
Pour ce qui est du modele d'integration francais, tu as eu toi-meme - si je me souviens bien - l'occasion de rappeler ces jours-ci a quel point l'histoire de France etait une histoire d'immigration. Donc ce n'est pas qu'un concept. Ce qui n'empeche pas par ailleurs la voie francaise d'etre porteuse de violence symbolique (ne plus etre totalement soi pour pouvoir s'integrer) et d'une certaine xenophobie. Tout en etant fortement assimilatrice.
Soit tout et son contraire. L'habituel bordel a la francaise, en quelque sorte.

Je ne peux que te conseiller sur ce sujet (et sur quelques autres) la lecture de "L'avenir d'une illusion" d'Hakim El Karoui. J'ai essaye maladroitement de retranscrire certaines de ses analyses, donc autant se reporter a la source.

D'accord avec toi par ailleurs pour dire que la mise en oeuvre est politique. Mais le "concept" ou "modele" le sont tout autant. Ou plutot, ils forment les deux faces de la meme piece. Il est clair cependant que plus on s'eloigne de la realite de la devise nationale, c'est-a-dire plus on en oublie la mise en oeuvre, plus on la vide de sens.
Et des lors en effet, "Liberte, Egalite, Fraternite" (cent balles et le cafe) ne peuvent plus se prevaloir d'une portee politique quelconque.

PMB,
Pour savoir ce qu'il y a d'autre dans le texte, ben va falloir se le coltiner. Je n'ai fait que commenter l'extrait fourni par tibo.
Je peux croire a une certaine primaute de la voie francaise par rapport a d'autres modeles, sans pour autant penser que cette voie soit universelle.
Sans oublier non plus que le modele francais a mechamment tendance a foirer depuis quelques decennies. Que des beurs et des blacks soient toujours consideres comme immigres alors qu'ils en sont a la deux ou troisieme generation (voire plus) de citoyennete, oui ca la fout mal. Et pas qu'un peu.
On ne m'otera pas de l'idee que les rates ne sont pas sans lien avec les politiques economiques menees depuis le debut des annees quatre-vingt (putain, vingt ans !). Politiques de destructuration et de predation jusqu'a l'absurde. Politiques par essence anti-sociales (de quoi perdre son sang-froid).
On ne m'otera pas de l'idee non plus qu'un modele egalitaire est en contradiction fondamentale avec la vision neo-liberale du monde.

Bon j'arrete mon delire. Ou on va finir par croire que je suis encore plus shoote que Glucksmann.

Écrit par : IznoPreum’s | 31/01/2007

@clarence
typologie gauchiste, et oui, deci dela plein de bétises: Dray 100% baby LCR, quand à Krivine sympa, surtout à l'exterieur et envers les filles, pseudo: Tinville, tu vois le modèle.

@chevillette
des trolls libéraux tendance bayrou? on rève! à part anne qui maintenant mouille même pour de sarnez, je vois pas. Envoie les nous, perdent leur temps içi, ville prise!

@gluskman
t'as viré, c'est pas un drame, bon voyage.
Marrant ton seul ennemi à bien te lire c'est le vide, avant c'était l'ennui. Philosoponts un peu...
Mais pas au nom des tchetchènes, please.
(si ton pote Sarko finit à l'Elysée en mai tu pourras lui dire de nous aider à faire lacher 5000 euros au méchant ministère UMP blaziste pour financer le projet de caravane artistique "Babel Caucase" à Grozny l'été prochain, projet dont tu estparrain, merci)

Écrit par : Chalosse | 31/01/2007

@ Pescade

Voui..., les Anars.
Quel oubli, en effet !

@ Chalosse

- Concernant Julien Dray, autant pour moi.
Il n'en reste pas moins vrai que l'OCI a bien été, très régulièrement, via notamment l'Unef-ID, un vivier de jeunes militants pour le PS.
C'est vrai pour Cambadelis, ce le fut pour Darriulat, Isabelle Thomas, David Assouline, etc...
Et, d'abord, pour Jospin himself !, quoi qu'il en ait dit pendant des nnées, avant de devoir l'avouer piteusement [ On se demande encore, d'ailleurs, pourquoi il nia si longtemps ].
Voir aussi le rôle de la Mnef (et de Spithakis, lui aussi militant du PCI).

- Concernant Krivine, qu'il ait beaucoup aimé les filles, je ne vois pas le rapport, mais bon...
:o)

Écrit par : Clarence | 31/01/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu