Avertir le modérateur

08/02/2007

L'Affreuse Nouvelle

medium_laurent_joffrin.thumbnail.2.jpg

Ami(e)s, j'aime autant vous en prévenir: je suis porteur, ce matin, d'une affreuse nouvelle.

Nous venons en effet, je le crains, d'en prendre pour des années de Philippe Joffrin et Laurent Val, journalistes à Paris, France.

On n'a pas fini, je le crains, de se les cogner - séparément, comme naguère, mais aussi, désormais, ensemble, et ça, franchement, c'est rude.

J'espère me tromper, mais voyez plutôt.

Hier matin, cependant que s'ouvrait à Paris le grotesque procès post-caricatural de "Charlie Hebdo" (qui a du moins, dès son premier jour, permis à Sarkozy de poser au meilleur ami des libertés, merci qui, merci Boubakeur), "Libération", pour marquer son indéfectible solidarité, a "ouvert ses colonnes à "Charlie Hebdo"".

Cette ouverture a fait dire à Laurent Joffrin, dans un édito pour l'Histoire: "Vous avez entre les mains le premier numéro d'un nouveau journal: "Charlibération"".

(Je vous avais prévenu(e)s: c'est affreux.)

Mais surtout: hier, le journal de Joffrin (soudain pris quant à lui d'un courage qu'on ne lui savait pas (car je n'ai pas le souvenir qu'il ait souvent caricaturé, lorsqu'il officiait au "Nouvel observateur", l'icône-maison (Jean Daniel))), a publié, crânement, les dessins qui ont valu à "Charlie" d'être poursuivi.

Et c'est là que ça devient pénible.

Non pour cette publication, il va de soi, car il ferait beau voir, comme on dit à "Charlie", que des curetons fassent leur loi et nous brisent les tabous avec leur Philippulus - mais pour ce qu'elle implique; pour son effet sur notre paysage médiatique.

Si tout se passe, en effet, comme je le crains, les tristes sires qui ont porté plainte contre "Charlie" quand "Charlie" a publié les "caricatures de Mahomet" vont désormais porter plainte, pour la même raison, contre "Libé", puisque "Libé" vient aussi, je le répète, suivez un peu, nom de Dieu, de publier ces caricatures.

De sorte que, dans quelques mois, au moment de l'ouverture du (grotesque) procès de "Libé", il est bien évident que "Charlie Hebdo" ouvrira ses colonnes à "Libération", et que Philippe Val, aka Spinoval, nous annoncera, dans un édito pour l'Histoire: "Vous avez entre les mains le premier numéro d'un nouvel hebdomadaire: "Charbération"".

Et que fera Philippe Val, je vous le demande?

Il balancera, pour illustrer son propos, les caricatures qui énervent si fort les amis CFCMiens de Nicolas Sarkozy.

Et là, vous devinez ce qui va se passer: lesdits vont porter plainte, et Laurent Joffrin va nous mitonner un édito vengeur, etc.

C'est une histoire sans fin.

Ah ça, pour en bouffer, on va en bouffer, du "Charlibération"...


☞ Légende pour la photo ci-dessus: Laurent Joffrin, songeur, essaie d'oublier que les salariés de "Libération" viennent de lui balancer dans la gueule une très jolie motion de défiance. Phylactère: "C'est dur, de ne pas être aimé par des cons".

Commentaires

Le billet de ce matin sur Bayrou vient de nous quitter: au revoiiiir, petit (mauvais) billet.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/02/2007

Preum's, qu'on se le dise.

Oyez, oyez !

Écrit par : IznoPreum's | 08/02/2007

Ca ne te plonge pas dans un sombre regret de n'avoir pas mis une caricature du saint martyr sur la couverture du Penseur couché?
Non, je dis ça parce qu'après le procès en hérésie médiatique, on aurait pu faire Danse avec le feu ou Vive les houx!, pour voir...

Écrit par : Fleuryval | 08/02/2007

Ce matin, dans "Libération", Finky Rotten, philosophe keupon, dénonce, tranquillement, "les "lapsus fascistes" du Parti socialiste".
Je fais ici de plates excuses à celles et ceux que je ne cesse d'engueuler parce qu'ils font dans leurs commentaires des comparaisons pénibles entre sarkozysme et fascisme.
Je n'avais pas mesuré qu'il s'agissait de briser un tabou - voire, de déchirer le rideau de la bienséance.
(Spéciale dédicace à GPM.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/02/2007

Allez donc jeter un coup d'oeil à la vigoureuse branlée que Sergueï Faubertovitch administre ce matin, sur son blog, à Spinoval - ça vaut le détour:
http://faubert.20minutes-blogs.fr

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/02/2007

Et la très très belle histoire de la Place de la République - Paris, mardi 30 janvier.
Vous la connaissez ?

Aa
Si Lenny Bruce était parmi nous
il nous ferait passer un joli moment avec ce petit conte hivernal...

Hm ?

Écrit par : Titi | 08/02/2007

Bon alors, je fais quoi de mon commentaire-presque-sérieux-à-moi que j'étais en train de terminer sur Bayrou et TF1 ?
Je l'envoie quand même en remplaçant Bayrou, Sarkozy, TF1 et Le Canard Enchaîné par Joffrin, Val, Libération et Charlie Hebdo ?
Le résultat devrait être peu compréhensible, voire franchement absurde.
Quoique moins absurde qu'un édito de July un lendemain de Référendum ou un édito de Joffrin actant le changement gauchiste de Sarko un lendemain d'intronisation UMPenne.

(Et par ailleurs je préviens : je rebalancerai ici même, aujourd'hui, en présence de mon micro, le court extrait musical que j'avais posté pour le défunt billet Bayrou - z'avez donc le temps de sortir les boules Quiès.)

Écrit par : IznoPreum's | 08/02/2007

@Merci pour la pub, mon ami Fontenelle.
Je vois par ailleurs que ton camarade Finkelkraut fait tout ce qu'il peut pour correspondre au portrait que tu as dressé de lui dans ton livre. Veinard, va!

Écrit par : Serge Faubert | 08/02/2007

@ Sergueï F.

Et de fait, la presse (internationale) fait à ce livre un triomphe rarement vu depuis la publication du "Da Vinci Code".

Il s'en vend chaque jour plusieurs centaines de milliers d'exemplaires, à telle enseigne que Djibi, aka Guy Birenbaum, vient de m'annoncer: "Je me tire, fortune faite, à Copacabana, encore merci, ma couille".

;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/02/2007

Finkie au top du top, ce matin dans "Libé", tous complexes levés:

- Vous sentez-vous proche du candidat de l'UMP?
- Il y a, en tout cas, une proximité de situation. Ma famille, comme celle de Sarkozy, n'est pas française de souche. Aussi ai-je été blessé comme s'il s'était agi de moi-même par la phrase d'un document du Parti socialiste définissant Nicolas Sarkozy comme un "néoconservateur américain avec un passeport français". Imaginez un instant que le candidat de la droite se soit appelé Royal, celui de la gauche Sarkozy, et que les porte-parole du premier aient traité le second de "stalinien avec un passeport français" - voire d'Américain car il y a une droite souverainiste et une gauche atlantiste. On aurait défilé de Nation à République et certains auraient même arboré l'étoile jaune. Or, il ne s'est presque rien passé, et pourtant cette dénaturalisation est impardonnable. (...) Je vous rappelle ce lapsus fasciste qui qualifie Nicolas Sarkozy de "néoconservateur américain à passeport français".

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/02/2007

@ IznoPreum's

Qu'est ce que tu prends comme adjuvant dans ton café ? Ne serais-tu pas Le Virenque masqué ?


Où il est le temps où le Professeur Choron se serait torché le cul en plein tribunal avec la bafouille de Petit Endroit Marécageux, avec en prime le fume cigarettes accrochée à la lippe ?

Où il est le temps où Charlie n'avait pas besoin d'hyper procés médiatisé pour exister ?

Où il est le temps où Charlie et Libé étaient lus par des Militants?

Où il est le temps où chaque pré était balisé?

Est-ce la rupture, la modernité vantée, la brisure des tabous, la déchirure des rideaux, les échanges mondains et de bon ton qui illustrent la mixité, le mélange, le métissage...Non, surtout pas. Ca c'est de l'image, du mot, de la petite phrase.

Ils nous expliquent un patchwork d'éléments hétéroclites qui s'effritera et partira en poussières quand l'un des éléments le formant, ayant plus de dents que les autres, mordra la viande.

On ne pas penser la société à venir dans cet amalgame d'ego surdimensionné se fricotant et nous baisant.

Un autre monde, vraiment, est possible.

Écrit par : GPMarcel | 08/02/2007

* mot oublié:

On ne "peut" pas penser...

Écrit par : GPMarcel | 08/02/2007

GPMarcel,

Damned, je suis démasqué !

N'empêche que, secret professionnel oblige, je ne te dirai pas quel adjuvant je prends.
Adjuvant qui par ailleurs n'arrivera jamais au quart du tiers de la moitié de la force de ce que prend Finkie, l'adjudant de la pensée.

Écrit par : IznoPreum's | 08/02/2007

Il était une fois
sur la belle place de la République - dont le nom résonne si fort dans le coeur et l'âme de tous les Français et de tous ceux qui regardent dans la direction de notre Beau Pays -
des policiers qui,
profitant de ce que l'on trouve beaucoup de sans-papiers lors des distributions bénévoles de nourriture par les Restos du Coeur
ont arrêté 21 d'entre eux qui n'avaient pas de papier.

(Le conte intégral est dans le "Canard")

Il y a peu
quelqu'un disait ici que les méthodes de Sarkozy
ressemblaient à celles des fascistes avant la guerre
et je ne trouvais pas cela très malin.

Mais aujourd'hui,
je ne sais pas
je me sens sur le point
moi aussi
de lever le tabou.

Écrit par : Titi | 08/02/2007

2007 ne sera pas une élection présidentielle comme les autres, dans le sens où pour la première fois l’affiche du second tour en constituera le véritable enjeu, bien plus que le nom du futur chef de l’Etat. Pour quelle raison ? Tout simplement parce que nous savons déjà que le prochain président sera soit Nicolas Sarkozy, soit Ségolène Royal, et, dans son for intérieur, chacun sait bien que globalement la même politique sera menée, que l’un ou l’autre soit élu. 25 ans d’alternance UMP/PS sans vrai changement de ligne idéologique nous amènent à ce constat de bon sens.

Dès lors, où se situe le vrai enjeu de cette élection ? Dans l’affiche du second tour. Parce que l’élection de Nicolas Sarkozy ou de Ségolène Royal à l’issue d’un second tour Royal/Sarkozy n’a absolument pas la même portée que l’élection de l’un des deux à l’issue d’un autre second tour, plus atypique.

Imaginons en effet un instant que les Français confirment les sondages actuels en portant au second tour le candidat de l’UMP contre la candidate du PS. Au soir du 22 avril, quels seraient les commentaires de nos dirigeants et des analystes politiques « autorisés » ? Que la France, enfin !…, s’est « normalisée », qu’elle est « entrée dans le rang des démocraties libérales européennes », « dans lesquelles s’opposent un centre gauche à un centre droit », que le bipartisme s’est enfin imposé, que les Français, finalement, ne sont pas si mécontents du système dans lequel ils vivent, la preuve…Que la petite crise de « mauvaise humeur » que le pays a traversé de 2002 à 2006, en passant par les régionales de 2004, le NON fracassant du 29 mai 2005, les banlieues et le CPE, est derrière nous, enfin !…

On imagine déjà la jubilation des grands médias, de nos éditorialistes, des dirigeants des grands partis. On imagine aussi aisément comment tous ceux-là se presseraient de revenir sur le NON à la Constitution européenne en arguant du fait que les Français ont voté pour 2 représentants du OUI, et qu’il faut donc en tirer les conséquences qui s’imposent…

Bref, le Système, tel que chacun l’imagine intuitivement et peut facilement se le représenter en allumant sa télévision, en ouvrant son journal ou en écoutant sa radio, serait aux anges, ragaillardi par ce blanc-seing donné par un peuple enfin « raisonnable »…

Dans ce contexte, les problèmes de fond de notre pays, pourtant intacts, seraient masqués, un certain temps au moins, et rien ne pousserait le nouveau ou la nouvelle présidente à s’y attaquer avec détermination. En effet, y-a-t-il vraiment le feu à la maison quand un pays reconduit au pouvoir les 2 partis qui le gouvernent depuis 25 ans ? Non, bien sûr !

Est-ce bien ce scénario que nous souhaitons écrire ? A-t-on envie de subir la jubilation d’un Système qui n’hésita pas à cracher sur le peuple souverain quand il osa lui dire NON un certain 29 mai ? Prendra-t-on le risque de voir les problèmes du pays mis à l’arrière plan sous prétexte de second tour serein, qui ne révélerait aucun malaise, et qui au contraire tendrait à faire croire que nous sommes satisfaits de notre sort et de la manière dont les 2 partis majoritaires gèrent la France depuis des années ?…

Partant de ces considérations, je n’hésite pas à l’écrire clairement : il faut à tout prix éviter ce scénario cauchemardesque, et tout faire pour échapper au second tour du désespoir Royal/Sarkozy ! Notre pays est en crise profonde, la misère gagne du terrain, le pessimisme est immense. Nous n’avons vraiment pas besoin de donner une occasion au Système qui nous gouverne depuis des années de faire de l’autosatisfaction et de se détourner de problèmes pourtant bien réels. Il est nettement préférable de les révéler au grand jour en refusant ce qu’on tente de nous imposer dans toutes les rédactions, dans tous les bureaux bruxellois, dans toutes les officines proches de l’UMP et du PS.

Au risque assumé de choquer certains, et après mûre réflexion, je l’affirme : utiliser le vote Le Pen pour casser le scénario Royal/Sarkozy constitue sûrement la solution la plus efficace, et semble avoir déjà été comprise par nombre d’électeurs qui n’ont jusqu’ici jamais voté pour le candidat du Front National. Séduits par la nouvelle tonalité républicaine du discours lepéniste et poussés par la nécessité bien comprise de répondre efficacement au véritable et unique enjeu de cette élection présidentielle, l’affiche du second tour, ils s’apprêtent à unir leurs forces pour faire vivre l’espoir et éviter que le cercueil libéral ne se referme sur nous le 22 avril, comme nous avons déjà su l’éviter le 29 mai 2005. J’ai récemment décidé de les rejoindre, rompant avec 20 ans de discours médiatique qui au plus profond de moi-même m’interdisaient jusqu’ici de franchir le Rubicon. L’enjeu est trop grave, la cause trop importante, j’espère que beaucoup comprendront cette analyse et suivront la même démarche.

Écrit par : Mat | 08/02/2007

@ GPMarcel
Echec à Mat. Tu prends ou c'est l'heure de la soupe?

Écrit par : Fleuryval | 08/02/2007

Oui Mat
Oui !

Allonzy.

(Mat
tu es ma lumière au bout du tunnel)
(dire que j'ai lu ta bafouille jusqu'au bout...)

(Je vais te dire
Mat
ton commentaire
c'est comme quelqu'un qui te dessinerais le plan d'une ville pour finir par t'emmener aux chiottes).

Écrit par : Titi | 08/02/2007

Cher Monsieur Fontenelle,

En tant que lecteur assidu de votre blog et bien qu'amateur moi-même de blagues pourraves, je vous demanderai de bien vouloir retirer le soi-disant extrait de la prose Finkelcrautienne que vous avez posté en commentaire.
C'est de toute évidence une grosse blague que vous nous faîtes là. Blague qui, si elle a le mérite d'être bien lourde, présente aussi l'inconvénient de ne pas être drôle.

L'"extrait" que vous nous proposez est en effet un ramassis de propos absurdes et incohérents.
Or il est évident par exemple que jamais, au grand jamais, un intellectuel aussi éminent que Monsieur Finkelkraut ne nous assènerait des considérations philosophiques du style si ma tante avait une moustache et une paire de coui... testicules, ben ce serait mon oncle.
...
...
Euh...voyons voir...à la relecture, un doute m'assaille - m'habite aussi :
"- Vous sentez-vous proche du candidat de l'UMP?
- Il y a, en tout cas, une proximité de situation."
Ce passage semble plaider en faveur d'un extrait non falsifié, je me dois de le reconnaître (et vous présenter le cas échéant mes excuses).
La proximité de situation existe, c'est de plus en plus visible :
c'est de folie dont il s'agit.

Écrit par : IznoPreum's | 08/02/2007

il y a un truc que je trouve chelou,
c'est quand on lit à droite des Choses de la vie de F.R que L Joffrin est directeur du Nouvel Obs et quand on lit Libé, on lit aussi qu'il est directeur de Libé ?

Écrit par : e.t | 08/02/2007

"Le billet de ce matin sur Bayrou vient de nous quitter" > honnetement, tant mieux, je ne l'aimais pas trop

@ fleuryval > nous etions tranquile du cote tibo, nous voila mat

@ titi > mat n'est pas la lumiere qu bout du tunnel, mat est le train qui arrive dans l'autre sens !

@GPmarcel > c'est l'adjuvant chanal

oui, ok, je pars faire une sieste...

Écrit par : blop | 08/02/2007

He he he mat ou vas-tu comme ça y a pas l'feu chez toi.
Me he he Mat tu t'en fous de tout ça
Car chez toi il n'y rien qu'un lit sans personne dedans.
ha ben si elle est revenue,
ha bon j'vais chercher le reste des paroles en suisse.

Seb pour continuer sur le billet disparu,
ça fait quoi de savoir Finki'es avant tous les autres. la position du penseur couché la bible de la pensée.... pensées c'est pas mieux que les chrysanthèmes. Si François henri V est du temps des bilboquets sarkosov est un champion du booling, les quilles plient des genoux.

Écrit par : martingrall | 08/02/2007

seb, Remarques, qu"avec Val et Joffrin tu détiens le second tome

Écrit par : martingrall | 08/02/2007

@ martingrall
Le volume deux, comme tu sais, arrive bientôt.
Titre prévu: "Les Briseurs de tabous".
Je me les roule grave: il suffit d'allumer la radio, ou d'ouvrir les journaux.
Il s'écrit tout seul!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/02/2007

@ Fleuryval, Titi, IznoPreum's, Blob, Martingrall

Je reviens de la soupe que j'avais, comme il se doit, trempée et allongée d'une cuillère de rouge, , en effet.

Les mots ivres de candeur, de parfums, de soleils sont trop importants pour être mêlés à des débats fangeux.

Alors, gardons les, vespéralement, pour la poésie, les rêves, les utopies, les sourires qui gomment les rides en les amplifiant.

Il n'y a pas lieu de répondre.

@ Fleuryval

Ca y est, tu as balancé?....j'arrive.

Écrit par : GPMarcel | 08/02/2007

Ne vous moquez pas trop de ce que dis Mat car il y en a quelques-uns qui vont prendre ce chemin (pas moi hein!), parce que le Bové avec ses 4% il risque pas de changer grand chose à l'élection. Croyez vous vraiment à un raz de marée Bové???Le Pen parait mieux préparé...

De toute façon, le peuple du "NON" s'est fait baisé à l'élection, çà c'est la seule certitude qu'on ait!

Écrit par : Chevillette | 08/02/2007

"les sourires qui gomment les rides en les amplifiant."

GrandPèreMarcel
vous êtes notre L'Oréal à nous !

Écrit par : Titi | 08/02/2007

@ cher Mat,

Ha ben voilà, j’ai retrouvé Johnny
il joue au train avec le chef de gare.
Le chef de gare - Ici la Suisse
Johnny- Ici aussi, mais il m’as donné les paroles.

Hey Mat copie colle pas comme ça, dis,
Y a déjà le feu chez toi
Hey Mat Vient dire bonjour sur VLF T'en mourras pas
Moi j'écris à l'heure qu'il m'plait
J'ai même plus de montre J'ai tout mon temps
bon allez sarko vaut même pas ça

Écrit par : martingrall | 08/02/2007

Monsieur Martingrall
j'ai bien peur que Mat ne soit pas resté parmi nous
les piliers du VLF' bar. Qu'il soit parti mettre son petit papier numérique en d'autres lieux...

Écrit par : Titi | 08/02/2007

Un Mat passe et s'en va, porteur d'un imper rouge-brun.
Vous allez vraiment regretter Tibo.

Écrit par : Actu75 | 08/02/2007

Où es-tuuu Manuuurévaaaaaa-a-a ?

Dans les glasss de l’Alaaaskaaaaaa-a-a ?

Écrit par : IznoPreum's | 08/02/2007

Mat

Tu es une victime toi aussi d'une des manipulations, bien plus subtile, des médias.

Car il y a la grosse : "le second tour sera S. Contre R." qui exaspère et n'arrive pas à tromper tout le monde
Mais la petite : "C'est le président élu qui fait tout". Et celle la, je ne vois personne ne la remettre en cause au fil des semaines et mois.

Car... Quand un président est élu alors qu'au premier tour même pas 1 votant (et même pas 1 français) sur 5 a voté pour lui, il ne coule ABSOLUMENT PAS de source que le gouvernement, issu des législatives (si si) lui corresponde.

Une cohabitation est ENVISAGEABLE. Mais ce mot a été banni des médias parce que ça troublerait la quiétude à laquelle tout le monde de l'élite aspire...
Quand on prend conscience de cela, on se rend compte que journalistes et hommes politiques à chaque apparition pour parler des élections à venir retiennent leur respiration en espérant que personne ne dira, soudain songeur "oui mais... et si il y a cohabitation ?". Ils font tout pour que le sujet ne vienne même pas effleurer l'esprit de l'auditeur ou du téléspectateur ou du lecteur.

L'anesthésie tient encore. Et ils en sont bien heureux, aucun doute.

Enfin, tout le monde feint de ne pas voir que Le Pen sera au second tour, en espérant que ça découragera l'électeur de ne pas tomber dans l'extrêmisme. Parce que les électeurs frontistes sont de toute façon convaincus, écoeurés par le système actuel. Il est quasiment impossible de les convaincre de renoncer à leur vote, et ce certainement pas la campagne actuelle, au contraire, qui leur fera changer d'avis.
Alors pourquoi faire comme si Le Pen restait marginal ? (ce qui est quand même culotté) Parce que cela donnerait confiance aux indécis qui sont tentés de virer front national, mais ne le font pas du fait de la diabolisation outrancière de ce parti. (débattre AU SUJET du front national n'a pas lieu dans l'analyse présente). Et donc, trop d'électeurs frontistes, forcément, serait désagréable pour le journalisme complice du système politique dont les électeurs du front national sont écoeurés. Imaginons la claque si Le Pen est premier au premier tour... Et les sondages manipulent, tout le monde le sait. D'ailleurs, une très intéressante émission ici de Daniel Mermet sur le sujet : http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1043

Donc, quand tu appelles à voter FN, c'est comme avoir gobé le pré-mâché des médias, et finalement, tu confortes un des deux "élus" par les journalistes qui retrouvera Le Pen au second tour.

Quitte à voter, c'est un 4e qu'il faut choisir. Qui ? est toute la question quand on voit le cru qui arrive. et "Pourquoi ?" aussi.

Mais foutre le bordel, c'est aux législatives que c'est vraiment l'occasion, en imposant une cohabitation qui est l'emmerde que les politiques ne veulent pas, avec le complaisant silence des médias sur ce sujet. Imaginons le nain criser face à des ministres de g... du p.s., ou Pimprenelle face à des ministres ump. (remarquez, rien qu'imaginer Pimprenelle chef des armées...). Seul Bayrou propose un gouvernement d'union nationale, mais avec un refus obstiné de tous morceaux d'extrêmes gauche et droites, alors n'osons même pas évoquer un volontarisme écologique...

Quoiqu'il en soit, celui qui l'a dans les dents dans tous les cas, c'est le citoyen.
Car président ou ministres ou pas, les vraies décisions viennent de l'OMC, des multinationales, et avec la complicité de la comission européenne. A retrouver, une émission de Daniel Mermet, encore, qui s'était baladé près du parlement européen et décrivait tout autour la puissance des lobbys qui dictent leurs lois.
Et à découvrir, ou redécouvrir, le documentaire The Corporation, qui, une fois visionné, ferait pisser de rire lorsqu'on regarde après les braves amuseurs-candidats, et leurs amis les journalistes, si l'on ne pleurerait pas de consternation par la gravité du destin du monde démontrée par le documentaire.

Désolé pour le discours, faut croire que j'avais envie de causer (les raccourcis que jamais je ne trouva, peut-être)

Écrit par : Marcel Vincent | 08/02/2007

Z’étiez prévenus.

Écrit par : IznoPreum's | 08/02/2007

Question essentielle à la cantonade...

Comment est-on passé en trente ans (outre l'aspect socio-économique)

de l'esprit festif, truculent, insolent, rôtant, inventif, créatif, dérangeant..

à un monde plat, triste, pâle, insipide, recroquevillé, mou...

Je propose un élément de réponse: la prédominance dans les apprentissages des mathématiques sur le littéraire.

De l'homme plume à la main à celui de doigts aux touches de calculatrices.

En un mot de la lettre à la calculette.

Écrit par : GPMarcel | 08/02/2007

Paroles de Marine Jego.
pour La France d'après des français d'abords.

Je t'ai vue, tu marchais, France agenouillée
Juste un petit peu moins froid qu'un incendie
J’ai senti ton désespoir, tu ne t'es pas retournée par hasard
Et j'ai vu, dans tes yeux, celle lueur qui disait je te veux
Dans ma tête s'est allumé le mot gagné
Dites-moi les Français qu'est-ce que vous croyez

Je ne veux pas d'une politique facile
Je ne veux pas d'une politique comme ça
Je ne veux pas d'une politique facile
Je ne veux pas de cette politique là

Quand je monte Tu descends Tu as le vice du perdant
J'en ai marre De ces français comme toi
Qui me collent comme la solution d’un temps
Tu peux bien te rengorger comme un serpent
Ton envie sait que tu lui mens
Dites-moi les Français qu'est-ce que vous croyez

Je ne veux pas d'une politique facile
Je ne veux pas d'une politique comme ça
Je ne veux pas d'une politique facile
Tant pis pour vous

Si tu m'allumes fais gaffe au retour de flammes
Je suis le pompier pyromane tu pourrais bien te brûler
Et quand je te touche, tu te mets à trembler malgré toi
Mais si vive le feu continue comme ça tu ne m'auras pas

Alors si j'étais toi je m'en irais loin d'ici tant pis pour toi
Ici on m’aime ou on s’en va, loin d'ici tant pis pour toi

Je ne veux pas d'une politique facile
Je ne veux pas d'une politique comme ça
Je ne veux pas d'une politique facile
J"ai fait et veux la France échec et Mat

Oui, mais! ya vive le feu et le pompier collé.

Écrit par : martingrall | 08/02/2007

Ils sont nuls, dans cet asile.
(Ceci est un message à caractère personnel adressé uniquement au citoyen Iznopreum's.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/02/2007

Sont p't'être nuls dans cet asile, n'empêche que j'ai gagné le concours, moi, Môssieur.

En plus je me suis fait deux nouveaux copains super sympas à l'asile : Nicolas et Alain qu'ils s'appellent.
Ils sont trop délirants.

Écrit par : IznoPreum's | 08/02/2007

ouais du "charlibération" mais aussi du "druckozy" :

http://www.dailymotion.com/video/x15qoe_la-demagogie-de-sarkozy

Écrit par : michel | 08/02/2007

Extraordinaire, la vidéo signalée par michel.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/02/2007

Putain Bezu est mort (officiel).
Instant d'affliction.
Mais avec la vidéo sus signalée, la relève est plus qu'assurée...

Écrit par : Actu75 | 08/02/2007

Précisons d’abord. J’ai des raisons personnelles de ne pas apprécier Philippe Val ; de trouver qu’il parle plus de démocratie qu’il ne la pratique. J’ajoute que si je suis souvent (donc pas toujours) d’accord avec lui, découvrant des éclairages inconnus en le lisant (et pas que lui), ce n’est pas mon maître à penser. J’ai payé cher le droit d’avoir une seule devise « ni dieu ni césar ni tribun », et ce n’est pas moi qui lui enverrai de messages d’adorateurs énamourés comme j’en entends trop sur le répondeur de Mermet.

Ici, je partage sa vision des dangers de l’islamisme qui n’est pas l’Islam.

Comme lui, je ne crois pas que l’islamisme est un danger pour nous (je ne sais quelle dhimmitude) mais pour les peuples qu’il opprime et, chez nous, pour les communautés soumises à son influence. Influence qu’il cultive sur le terreau du statut inférieur que nous continuons (mais pas moi, je le jure ;-) à leur concéder de mauvais ou méprisant gré.

Permettre à l’Islam d’être en France, si c’est pour que les musulmans puissent vivre, travailler et prier de façon digne, oui. Je ne suis pas pour le nivellement culturel, la macdonaldisation du monde.

Si c’est pour que certains puissent battre leur femmes, les enfermer dans des sacs de patates ou battre le médecin qui veut les soigner au mieux, non. Si c’est pour que des fanatiques, soutenus à demi-mot ici par les fanatiques d’autres religions, trucident ceux qui ont le front de les critiquer, non.

On reproche à Charlie certains noms de ses soutiens, celui de NS n’étant pas le moins ahurissant ni surtout le moins calculé. En faire pour autant comme certains le soutien de Bush ou l’admirateur de l’ordurière Fallaci ne repose sur aucune preuve (surtout qu’en matière de fanatisme bigot, le Dubyâ se pose là – et là où il veut). Je précise « Charlie » car sa position n’est pas celle des seuls Val-Fourest-Venner. Lisez donc les deux dernières chroniques du père fondateur Cavanna. Tiens, au passage, lisez aussi la volée que Charb met à Bruckner, elle est comme la bite du nain aux 40 enfants : courte, mais bonne.

Reproche pour reproche, la liste des tenants du procès est pas mal non plus, et je n’arrive pas à comprendre comment des gens de gauche, une gauche en principe laïque, attachée à la sauvegarde des droits de l’individu contre toute oppression, peuvent y être. La repentance des crimes commis au nom de l’occident (et ça, j’y crois, les crimes et la repentance) ne saurait permettre que l’on s’associe à une entreprise de lutte contre l’indépendance de l’homme.

PS Et j’ajoute que mon désabonnement à Libé est dans les tuyaux. Virer 70 plumes dont Sorj Chalandon et garder Alain Duhamiel, c’est trop.

pmbourdaud@wanadoo.fr

Écrit par : PMB | 08/02/2007

Alors là Sébastien c'est mon heure de Gloire.

Des félicitations de l'hôte de ces lieux, me voila confus et tortillant du croupion comme un invité à poser une question préparée dans un sarkoshow mis en scène par Mister Ambiel mesdames et messieurs le grand promoteur et révélateur des espoirs roumains. Mineures acceptées si agréées par ministère de l'intérieur, le nouveau pas celui d'un certain D de V jaloux des succès féminins de ses confrères.

Écrit par : michel | 08/02/2007

Hors sujet :

Le Ministère des affaires Populaires est dans la pré-séléction de France Télévision pour représenter la France au prochain concours de l'Eurovision! Avec Dider Wampas et les Fatals Picards.

Zont fumé la moquette chez France télévision?
Ou alors c'est suite au forfait de Bézu?

Zgur

Écrit par : Zgur | 08/02/2007

@ Zgur

Si c'est vrai, et bien je crois que France 2 tire habilement les conséquences de la victoire historique du groupe de hard rock Finlandais au concours Eurovision de l'année dernière et réajuste sa préselection... Mais je pense qu'ils feraient bien de convaincre les Nonnes Troppos de participer : ce sont elles qui ont les meilleures chances...

Écrit par : johnmarguerite | 08/02/2007

Je précise que j'adore les Nonnes Troppos...

Écrit par : johnmarguerite | 08/02/2007

@johnmarguerite

Les hard rockers finlandais ;0)))

France télévision évite enfin les hurleuses à tendance québecoïdes (désolé les cousins, mais vos rebuts faut les garder. Ou les envoyer à Végas.) et tente sa chance dans des contrées musicales queje préfère.

Comme dirait les Nonnes troppo :"Vieux motard que j'aimais"

Philippe Katerine aurait bien détonné à l'Eurovision.

Et je remet le son .....

Zgur

Écrit par : Zgur | 08/02/2007

Ah, l'Eurovision 2006 !... Grande Année...

Écrit par : johnmarguerite | 08/02/2007

Si loin, si proche,
le 10 janvier 2001,
Arno écrivait dans Uzine : "Charlie se fait cobrander"
http://www.uzine.net/article407.html
Arno est un grand prophète


L'an dernier, Mona-jetaime-Chollet reprenait ce papier :
"L’obscurantisme beauf - Le tête-à-queue idéologique de Charlie Hebdo"
http://www.peripheries.net/article187.html

Écrit par : Pescade | 08/02/2007

Pour mieux comprendre le jeté de babouches au sein du CFCM hier soir, il faut aussi savoir que c'est Sarkozy qui leur avait conseillé d'attaquer Charlie en justice plutôt que d'appeler à une manif publique.

Écrit par : Pescade | 08/02/2007

@ Pescade : sérieux ? c'est une blague, ou c'est vraiment vrai de vrai, que Sarko leur avait conseillé d'attaquer ? (une belle connerie, soit dit en passant, mais justement, passons).

Écrit par : ko | 08/02/2007

Pescade, Joffrin rejoue l'aurore et le figaro, me rapelle que Balavoine qui gueulait et engueuler Tonton mitterrand, donc deux jounaux un seul et même contenu.

Écrit par : martingrall | 08/02/2007

vraiment ce blog manque d'humour. Le Val eureux Val fait tout ce qu'il peut pour des combats majeurs et ici on ne lui reconnait rien de cela....pffffff....o;-)

Écrit par : enzo d'aviolo | 08/02/2007

@Sébastien
Est-tu as pu récupéré le podcast France Inter mis en ligne ce mat' ?

Écrit par : Richard... | 08/02/2007

C'était bien, uZine.
Je connaissais pas.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/02/2007

@ Richard
Du tout.
(A mon grand dam.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/02/2007

@Sébastien
Tu peux le telecharger à cette endroit :

http://www.yousendit.com/download/YWhNNHA0NHZwM2w1VEE9PQ

Le mp3 fait 36 Mo environ.
Bon courage pour l'ecoute, la ré-ecoute...
Quel boulot cela meriterait bien un régime spécial pour toi tout seul :- )

Écrit par : Richard... | 08/02/2007

- épatant - j'adore -

- rentrez chez vous vous demain vous serez tous notaires -

Marcel jouhandeau aux fils à papa de 68

Écrit par : tgb | 08/02/2007

Je voulais ecrire "cet endroit".
Finkie a bien raison de dénoncer la faillite de l'école ...

Écrit par : Richard... | 08/02/2007

Marcel Vincent,

pas bête la technique de la cohabitation, mais ça ne marchera pas. Vous aurez un tel matraquage que vous verrez, que Royal ou Sarkozy l'emporte, vous aurez respectivement plus de 300 députés PS ou plus de 300 députés UMP.

Il faut à tout prix éviter le second tour du désespoir Royal/Sarkozy. On a une chance, une seule, de le faire, le 22 avril. C'est tout ce que je dis.

Écrit par : Mat | 08/02/2007

Mahomet est une grosse tarlouze !

Quoi ? J'ai pas droit à ma fatwa moi ? J'ai pas droit à un poste au CNRS ? J'ai pas droits aux soutiens des philosophes épris de liberté d'expression comme BHL ? J'ai pas droit aux éloges du Ministre de l'Intérieur ? Je crois bien que si !

Franchement, ne me trouvez-vous pas assez héroïque ? J'en impose, non ? Je ne redoute point ces barbares barbus !

Mais j'suis comme ça moi ! J'ai pas peur, quand l'honneur de l'Occident est menacé par l'obscurantisme, je mouille la chemise, et je n'ai pas peur de le dire :

Allah a un tout petit zizi !

Ah ah !! On la ramène moins hein, les intégristes ! J'vous l'ai bien fermé votre grande gueule ! Allez Oussama ! Viens t'bat' si t'es un homme !

Bon, allez, j'vous laisse, je file à un séminaire organisé par Claude Imbert : "l'Islam est-il une religion de singes dégénérés qui égorgent leurs filles et excisent leurs moutons ?". Il devrait y avoir tous mes amis, Alain, Robert, Philippe, ceux qui osent dire tout haut ce que tous les cons disent tout haut ! On va en briser du tabou !

Écrit par : Raoul Meunier, philosophe | 08/02/2007

"Il est bien, ce Raoul Meunier."
("Le Point", 08.02.07)
:-D

Bon, à plus, tout le monde, je file au concert d'un Stray Cat.
Stay rude, stay cool.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/02/2007

Robert Namias, directeur de l'information de TF1, a souhaité que les médias "ne soient pas pris en otage" par les candidats à l'élection présidentielle, dont certains ont vivement critiqué l'organisation de l'émission politique de la chaîne privée diffusée lundi, avec Nicolas Sarkozy.

Écrit par : Ajamais | 08/02/2007

un peu hs mais video interessante de jf kahn qui parle de sarko et des journalistes

http://www.dailymotion.com/pauletmickey/video/1954260

Écrit par : hailtothethief | 08/02/2007

Puisqu'on parle du procès fait à "Charlie" par de dangereux terroristes islamistes, est-il permit de dire que:
- la liberté de la presse est un droit inaliénable, donc le droit au blasphème incontournable.
- mais de dire aussi que les dessins parus dans ce journal très très à droite du nord de l'Europe, dont Charlie s'est emparé, étaient des caricatures crapoteuses.
- et qu'au nom de la liberté de la presse il est aussi possible de vomir sur les dessins de Konk et les caricatures antisémites dont les faschos sont friands

Écrit par : gerard | 08/02/2007

Procès Charlie, relaxe demandée : "Le substitut du procureur Anne de Fontette a estimé que les caricatures relevaient de la liberté d'expression et ne s'en prenaient pas à la religion musulmane, mais à l'intégrisme." (lemonde.fr)

C'est exactement ça, et rien de plus.

SF, compte tenu de qui est sur la photo ci-dessus et de la photo elle-même, n'eût-il point été plus pertinent (et impertinent) de titrer "L'Affreux Nouveau" ?

(Bravo moi, par vengeance et dépit SF est capable de mettre, à la place de Non-je-ne-quitterai-pas-le-Nobs, la photo de son ennemi préféré ;-)

Écrit par : PMB je vis | 08/02/2007

Sur les caricatures elles-mêmes, il faut savoir que l'affaire ne s'est mise en branle qu'après rajout, sur des sites internet, de dessins bien plus violents.
Les autres sont de qualité inégale. Il y en a quand même une qui me fait rire encore, dessin et texte, c'est celle du kamikaze qui arrive au Paradis pour se la mettre sur l'oreille car... y a pu d'vierges : rupture de stock.

Écrit par : Dédé | 08/02/2007

je suis malgré tout très contente de la demande de relaxe du procureur

Écrit par : lesyeux | 08/02/2007

Y'a Finkie qui dément tout, qui en remet une couche, et qui dénonce l'odieux complot contre sa personne...

http://www.marianne2007.info/Alain-Finkielkraut-Il-faut-rompre-avec-l-idee-stupide-que-la-patrie-de-l-intellectuel-est-la-gauche-video-marianne2007_a706.html?preaction=nl&id=2932067&idnl=19059&

S'il n'était pas là pour dénoncer "la pétrification de l'déologie" et "la corruption idéologique du journalisme" en France, qu'est-ce qu'on s'emmerderait !

Écrit par : Luc | 08/02/2007

Le problème avec ces soi disant caricatures, c'est que comme souvent, on ne parle pas du vrai problème. Ces "caricatures" ne dénoncaient rien (Mahomet en terroriste, ca dénonce quoi au juste? moi pas comprendre), elles surfaient sur le racisme ambiant (" les musulmans sont tous des cons dangereux et intégristes"--> c'est sur, ca fait avancer le débat sur la religion, et c'est ca qui permettra d'engager une action en faveur de l'égalité homme femme, quelle que soit ses croyances, c'est sur.).

A coté de ça, t'as des gouvernements chrétiens en Europe qui ont des politiques ultra-répréssives, et on leur demande rien, on ne leur réclame aucun compte, on n'en parle pas. Les pays ou les femmes ne peuvent pas avorter, ou la contraception est a un niveau lamentable, ou les femmes sont invitées à rester chez elles. Des caricatures pour ca? Oh ben non attend! C'est pas des musulmans! C'est des "comme nous", des chrétiens, des blancs en plus, trop cool.

Écrit par : Incanus | 08/02/2007

En gros : On peut caricaturer tout, absolument tout, cela relève de la liberté d'expression.

Tant mieux, tant mieux.

C'est d'ailleurs pourquoi Dieudonné avait été relaxé pareil.

Le bizarre c'est que dans un cas tout le monde trouve ça génial et que dans l'autre le même monde lynche.

Comment se fait-ce ?

Écrit par : Marie-France G-TOURRE | 08/02/2007

Et ça, c'est caricatural? Qui va se porter partie civile?

http://www.20minutes.fr/articles/2007/02/06/20070206-actualite-internationale-Une-ecole-musulmane-ouvertement-raciste.php

Écrit par : michel | 08/02/2007

Pour les survivants à mémoire courte ou ceux qui ont séché leurs cours d'histoire, continuons à flatter ceux qui ne nous veulent que du bien et pactisons avec la haine, l'histoire se répètera.
Toutes les organisations représentatives des musulmans, toutes, étaient parties civiles contre des caricatures ne dénonçant que l'extrémisme. Modérés ou pas jugent des attaques contre des fanatiques religieux (ou politiques, la frontière est floue) inacceptables. Elles se font les défenderesses de la haine et de l'appel au meurtre purificateur. BRRRRRRR!!!!!!!
Ils le disent, ils le crient et le profèrent mais personne n'entend ou ne veut entendre, alors, regardez et écoutez bordel de merde :

http://www.youtube.com/watch?v=le8uWM550Po&eurl=

Écrit par : michel | 09/02/2007

Quand je lis les ceusses qui se tape un délire sur l'invasion musulmane,
quand je lis les ceusses qui aiment bien servir la soupe au curé quand c'est un mollah,

Je me sent vraiment seul.

Écrit par : gyhelle | 09/02/2007

Les ceusses qui se tapent un délire sur le prosélytisme (pas l'invasion ducon, c'est déjà fait) musulman sont les mêmes qui compissent benoit XVI, shiva, krishna, jéhova et tous ces connards de religieux qui nous pourrissent la vie quand ils ne nous l'enlèvent pas depuis des millénaires.

La religion a tué plus de pauvres types que les pestes, lèpres, famines, grippes réunies. Depuis une quinzaine d'année c'est le retour à l'obscurantisme moyénnageux, à l'opprobre, à la condamnation et cette montée islamiste fait bien sûr le jeu des bigots cathos qui prennent le train en marche de l'intégrisme et de la nouvelle incquisition, trop contents d'avoir enfin depuis 1/2 siècle l'occasion de secouer les bénitiers.

En 1990 ce procès non seulement n'aurait pas eu lieu, mais n'aurait même pas été envisagé. Ceux qui l'ont initié aujourd'hui, il ya 15 ans n'auraient même pas osé y penser. Mais depuis, les lachetés ont remplacé l'idéal républicain, les communautaristes à courte vue se sont déclarés, et ont vendu la laïcité comme leur âme contre des soutiens et des voix, celles du CRIF comme celles du CFCM comme celles de St Nicolas du Chardonnet.

Le drame est que coulés dans le moule de la bienpensance au gout du jour, beaucoup dans une naiveté imbécile ou pire par dogmatisme interprètent, justifient, trouvent des explications, bref abdiquent.

Comme pour la violence scolaire, chaque cas n'étant qu'un épiphénome, étant entendu que quiconque synthétiserait et ferait relation entre les faits ne serait qu'un affreux calomniateur de notre si belle usine à crétins.

Les Français sont des veaux avait dit De Gaulle, de veules moutons aurait il du dire.

Écrit par : michel | 09/02/2007

Ben moi je rentre d'un fort plaisant, mais fort plaisant concert de Lee Rocker, et qui a dit que le rockabilly ne faisait pas la joie des familles?
Prochain billet demain matin.
'Nuit.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 09/02/2007

Je ne comprend pas l'intéret de tout ça mais bon, ca doit être utile à quelqu'un.
Je veux dire le procès, ça sert à rien puisqu'on connait déjà la réponse…
:-)

Écrit par : filaplomb | 09/02/2007

C'est marrant Michel, la conclusion de ta belle tirade ressemble à s'y méprendre, mais alors à s'y méprendre à ce que pense souvent les intégristes religieux du genre humain en général (et de ceux qui n'ont pas les mêmes croyances par exemple: "des veaux", de "veules moutons".

C'est drole hein? Quand on est exactement ce qu'on reproche à son ennemi? Quand on passe de la critique (légitime) de la religion et de ses dangers, au mépris absolu et aveugle des croyants, particulièrement ceux qui ont la peau plus foncée.

En fait non. C'est pas drole. C'est gerbant.


Tu vois, je suis un agnostique incorrigible. Et j'ai vraiment une opinion lamentable de la plupart des religions. Quand je vois un chrétien ou tout autre guignol discourir sur le péché originel de la femme ou l'homophobie "perversion dégueulasse", je lui pisse (copieusement) à la raie. Métaphoriquement bien sur. En sachant bien qu'il y a tout un tas de non-croyants qui pensent la même chose et à qui je pisse (généreusement) à la raie.

Mais tu es au courant qu'il y a plein de "croyants" qui ne sont pas des extrémistes? Et que c'est pas en les traitant tous sur le même mode, que ca va avancer à grand chose?

Bref, c'est toujours un spectable pitoyable que de voir un extrémiste intolérant s'en prendre à ce qu'il dénonce comme des extrémistes intolérants.

Écrit par : Incanus | 09/02/2007

Incanus,

D’accord pour dire que le dernier paragraphe de Michel n’est pas acceptable. Mais cela ne disqualifie pas le reste de son texte.
J’ajoute que son « extrémisme » a une grosse différence avec celui qu’il dénonce : lui ne dit pas qu’il va tuer les impies ou se faire sauter au milieu d’innocents.

PS Je ne suis pas sûr que remplacer "veaux" par "moutons" signe nécessairement du racisme. A Michel de le dire...

Écrit par : Dédé | 09/02/2007

09.20
Nouveau billet dans 20 minutes. (Délai de rigueur, sur cette plate-forme blogoboulesque.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 09/02/2007

Hop: aussitôt dit, aussitôt fait.
Nouveau billet.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 09/02/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu