Avertir le modérateur

10/02/2007

"Moumoute"

medium_stasi.jpg

(De notre envoyé spécial)

Helmut Von H. nous reçoit chez lui, au deuxième étage d'un hospice verdâtre, dans la triste banlieue (que plombe un ciel de suie) d'une cité, anciennement ouvrière, du coeur de ce qui fut jadis, en un temps dont les moins de vingt ans n'ont plus rien à fiche, la RDA.

Dans le (tout) petit monde (ultra-)fermé du fouillage de poubelles nauséabond, aka "le renseignement", Helmut ("Moumoute", pour les ami(e)s qu'Helmut n'a jamais eu(e)s) est une espèce de légende - puisque même Roland Jacquard n'a, dit-on, "jamais entendu parler de ce mec".

Et pourtant: l'égrotant retraité nonagénaire qui peine à contenir un épanchement nasal de belles proportions a longtemps été, de l'avis même de plus d'un spécialiste (soviétique), "le Paganini du fichage vicelard", au sein de l'intimidante institution où il a, pendant 40 ans, deux mois et cinq jours, espionné ses compatriotes pour un salaire de misère: la (célèbre) Staatssicherheit - plus connue sous l'affectueux sobriquet de "Stasi".

(Aucun rapport avec Bernard.)

Depuis ce qu'il appelle, non sans quelque larmoyante nostalgie, "das grosse, grosse, grosse engulerie von 1989" (la chute du Mur de Berlin), "Moumoute", obstinément, a refusé de répondre aux questions que nul(le) ne songeait à lui poser - préférant même, dans un admirable souci de discrétion, agent secret un jour, agent secret toujours, se faire passer, auprès de son voisinage, pour un ex-caporal-chef de la brigade Waffen-SS "Dirlewanger".

Son témoignage est donc une exclusivité: c'est la première fois que "Moumoute" a bien voulu sortir de son long mutisme, pour livrer son point de vue sur un service de renseignement dont l'efficacité, admet-il dans son patois décidément imagé, "droue le gul" (force l'admiration) de plus d'un vieux briscard.

Voici l'essentiel de ce qu'il nous a confié - nous avons, pour un meilleur confort de lecture, traduit ses réponses.

"Vos Renseignements généraux sont probablement, de mon point de vue de vétéran des affaires policières (je me flatte d'avoir fiché, seul, plus d'un million et demi de mes concitoyen(ne)s, entre l'érection et le si regrettable effondrement (accidentel) de notre cher et vieux Mauer), ce qui se fait de mieux aujourd'hui, en matière de maintien de ce que j'appellerais un ordre juste.

Comme je dis toujours: les tapettes réactionnaires du FBI peuvent aller se rhabiller.

On ne dirait pas, comme ça, mais j'ai gardé quelques antennes de l'autre côté du Rideau de Fer, notamment à Paris ("Lutèce, nid d'espions", comme je dis toujours), et je dois dire que je suis fasciné par la maestria dont vos RG viennent de faire preuve, dans le dossier Rebelle.

Without a cause, comme je dis toujours.

Parce que bon, au départ, on a quoi?

Des fonctionnaires totalement hors des clous, qui se livrent à des investigations dans le proche entourage politique d'une candidate qui se trouve être la principale adversaire de leur ministre de tutelle.

Franchement?

J'aurais volontiers parié que des têtes allaient tomber.

("Y a de la décollation dans l'air", comme disait toujours mon chef à la Staatssicherheit. A quoi, taquin, je répondais: "Ca sent grave la Sibérie".)

Or: non.

Ils ont joué le coup de façon exceptionnelle.

Dans un premier temps, rappelez-vous, ils ont dit: "Ah mais pardon, mais permettez, ce Bruno Rebelle, avant que d'être un obscur sous-conseiller de Marie-Ségolène Royal, est le chef suprême d'une sinistre nébuleuse, Greenpeace, dont les enfants de cinq ans savent qu'elle est financée par le Guépéou, et dont la seule évocation fait passer l'ami américain à DEFCON-3".

C'était, bien sûr, un gigantesque bobard: ça fait lurette que Rebelle n'est plus rien, à Greenpeace.

Alors vos RG sont passés au plan B: maintenant, ils disent, en gros, "ben ouais, on a fait le boulot".

En d'autres termes, ils disent la même chose qu'avant, mais plus gentiment, et dans "Le Monde".

Est-ce que ce n'est pas finalement passé comme lettre à la poste?

Ben si.

Résultat: les gars qui ont couvert cette investigation franchement limite sur Bruno Rebelle dorment tranquillement sur leurs deux oreilles, et devinez qui va morfler?

Ben oui: le pauvre type qui a dénoncé la manip.

Un gauchiste, paraît-il: c'est du moins ce que j'ai lu dans "Le Monde", hier soir.

Quand je vous parlais du Guépéou?

C'est pour ça que j'adore vos Renseignements généraux.

Ils font des trucs dont la seule évocation foutrait les jetons à n'importe quelle soi-disant pointure du FBI, ils enquêtent sur la "gauche" comme si on ne leur avait jamais dit qu'ils ne doivent plus faire de "politique", excusez-moi si j'étouffe un rire, mais à la fin des fins, qui paie les pots cassés?

La "gauche".

Ad.

Mi.

Rable.

Mon pronostic: les gars de chez Royal n'ont pas fini de faire marrer la rue des Saussaies.

Dites, là.

Tant que je vous tiens.

Je me demandais.

"Le Monde", c'est plutôt un journal qui ne hait point Nicolas Sarkozy - ou si je me trompe?"

Commentaires

prem's

maintenant je lis l'article

Écrit par : céleste | 09/02/2007

:-D

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 09/02/2007

ils sont nuls (mais ton billet est excellent)
ils sont tristes
ringards
coincés
au fond c'est ce qui m'attriste le plus, de voir des nullités pareilles squatter la politique, la presse.

on est envahis, cernés par la connerie, la mauvaise foi, les guéguerres stériles, les luttes de pouvoir imbéciles.

vivement que ça change (grâce à nous il faut y croire)

Écrit par : céleste | 09/02/2007

Décidement tu écris bien, et drôle et insolent avec ça.

Méfie-toi, ces qualités, bientôt défauts seront.

Car demain, tout est possible.

Écrit par : Royka | 09/02/2007

Fuck ! Je venais de tartiner une longue réponse à Céleste (sur le billet précédent) et tout s'est évaporer puisque entre-temps le taulier avait fermé les com. Bref, Céleste, je voulais te dire à quel point il est crucial de recueillir aujourd'hui la parole des anciens trouffions des sales guerres coloniales. Une parole tue-cachée-occultée-censurée-omertaïsée à la différence des bidasses des autres guerres.

Écrit par : Pescade | 09/02/2007

@pescade
mon père n'en parle jamais.
quand j'étais petite il en parlait tout le temps,(mais je ne me souviens pas de ses paroles) puis de moins en moins, et puis plus du tout.
quand il est rentré chez moi, au bout de 16 mois, ma mère ne l'a pas reconnu tout de suite, il était devenu un autre.
j'attends le bon moment pour en parler avec lui, mais ce n'est pas facile.

Écrit par : céleste | 09/02/2007

A ce propos, Pescade, et au passage: merci pour tes interventions du jour.
Comme tu sais, de mon côté, ma patience est vite épuisée...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 09/02/2007

J'ai pas lu ce billet-ci : comment le pourrai-je alors que je viens de lire ce qu'a posté Pescade à la fin du billet précédent ? Impossible.

Merci donc à Pescade pour son Clémenceau et son Césaire (avez-vous lu "La férocité blanche, des non-blancs aux non-aryens: génocides occultés de 1492 à nos jours" de Rosa Amelia Plumelle-Uribe ?)

"L'esclavage est, dans l'histoire, le fait monstre." Victor Hugo

Écrit par : Marie-France G-TOURRE | 10/02/2007

Pardon, mais Moumoutte, c'est Fillon.

Ne confondons pas.

Écrit par : mc | 10/02/2007

Tu sais quoi, Seb ?
Je suis bien contente de ne pas avoir lu les commentaires du billet précédent en direct live parce que ça se serait très très mal passé...
Le Felix, là, je te lui aurai explosé à la tronche en bonne grenade dégoupillée que je suis et t'aurais du refaire encore la tapisserie de ton troquet...

Heureusement que j'ai fait l'impasse pour tomber directo dans ta "fan-fiction" Moumouttesque.
J'en pleure encore de rire...
Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, cet après-midi, je lisais mon Politis tout frais arrivé dans ma BAL sous son blister crissant... et me jettant sur le Bloc-Notes (je me jette TOUJOURS en premier sur le Bloc-Notes de Bernard ! Un rite ! un TOC !), je déguste comme il se doit l'indispensable claque aux peigne-cul (je signale qu'il est inutile de me bombarder de mails horrifiés : "peigne-cul" est invariable... à la différence de ceux à qui ce sobriquet va si bien) philosophicomédiaticoprétentiards et je finis quasiment en ronronnant de plaisir sur ce qui te concerne.
And last but not least, dimanche tu feras office de cadeau d'anniversaire pour mon grand Georges de père et ses 85 ans...

Écrit par : Grabuge | 10/02/2007

J'ose plus rien dire, parcequ'à chaque fois y'a quelqu'un pour venir se pleindre qu'il y ai trop de cirage de pompe envers l'auteur de ce blog dans les commentaires mais quand mais la c'est plus fort que moi il faut que ca sorte...bravo pour ce billet!!

Écrit par : kotédiwa | 10/02/2007

si qq'un à le courage de completer ce croquis partiel sur sarko et les médias :
http://marc.vasseur.over-blog.com/

Écrit par : marc | 10/02/2007

A la moindre baisse de Ségolène Royal dans les sondages, les média nationaux se demandent insidieusement si elle va tenir. Car ce qu’à fait la presse people, l’autre presse est prête à le défaire. Ca va être dur pour Ségolène. Evidemment un désintérêt de l’opinion envers Ségolène rendrait plus facile la victoire annoncée de Nicolas Sarkozy. Dès lors plus besoin de voter nécessairement Sarkozy pour faire barrage à la gauche. Dès lors on peut sans risque voter pour Philippe De Villiers. Comprenant à leur tour tout le parti, sans jeu de mot, à tirer de cette situation nouvelle, Taubira, Chevènement, et même Jospin, annoncent leur candidature, et obtiennent en quelques jours les parrainages nécessaires. Le premier tour voit Philippe De Villiers arriver en tête.
Bien sur il s’agit d’une pure fiction. Toute ressemblance avec une situation ayant déjà existée est fortuite bien que nous ayons conservé les noms de certains protagonistes.

La réalité dépasse la fiction, dit le dicton. Un humoriste imitateur téléphone à la candidate officielle du parti socialiste en se faisant passer pour un important homme politique étranger. Aussitôt la candidate officielle du parti socialiste se laisse aller à des confidences sans prendre la précaution élémentaire de faire vérifier l’identité de son interlocuteur. Il ne fait pas bon confier un secret à cette candidate officielle du parti socialiste là !

Écrit par : soutien | 10/02/2007

@ Fontenelle
Je dois dire, mon bon ami, que tu es très drôle ce matin. Cependant, je serais toi, je me montrerais plus prudent sur Greenpeace. J'ai toujours trouvé que cette organisation se montrait assez déconcertante dans le choix de ses campagnes.... Je sais, je sais, je vois le mal partout...

Écrit par : serge.faubert | 10/02/2007

"Le Felix, là, je te lui aurai explosé à la tronche en bonne grenade dégoupillée que je suis et t'aurais du refaire encore la tapisserie de ton troquet..."

Ah, enfin un mec qui en a.
Bravo petit.
Si SF veut bien, tu auras sans nul doute l'occasion de me lire bientôt "en direct live".
A +

Écrit par : Felix Lechat | 10/02/2007

@ mc
Nullement.
(Son nom entier: Helmut Von Hortefeuer.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/02/2007

QUAND JE PENSE qu'il n'y en a pas un(e) seul(e) d'entre vous qui a été foutu(e) de me dire que Moumoute prend un seul "t".
Déçu, je suis.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/02/2007

Ah, enfin un mec qui en a.
Bravo petit.
Si SF veut bien, tu auras sans nul doute l'occasion de me lire bientôt "en direct live".
A +

Ecrit par : Felix Lechat | 10.02.2007

Vous savez ce qu'ELLE vous dit, le "mec" ?...
Marrant comme les bas-de-plafonds cumulent avec autant de grâce bêtise et machisme.
Pour eux, il faut "en avoir" pour leur dire leur fait...
Je vous laisse vos deux petites noisettes dont je n'ai pas l'usage, très cher "grand".

Écrit par : Grabuge | 10/02/2007

"QUAND JE PENSE qu'il n'y en a pas un(e) seul(e) d'entre vous qui a été foutu(e) de me dire que Moumoute prend un seul "t"."

Et la licence poétique?
Tu as bien le droit à ça toi aussi.
Ce n'est réservé à M. Galouzeau de V. qui va bientôt s'y remettre si on en croit les gazettes. ;0)

Zgur

Écrit par : Zgur | 10/02/2007

Je me disais, aussi: tiens, c'est curieux, Grabuge laisse passer.
:-D

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/02/2007

Bien que je voterai Bové si....toujours les vieux démons de l'optimisme!

Un excellent texte à lire, à penser, à débattre:

http://public.federation-anarchiste.org/article.php3?id_article=280

Je voulais, avant de retourner garder et discuter avec mes petites filles, vous signaler ce papier.
Put*** Seb, les dilemnes permanents.

Bon, aujourd'hui les petits chevaux et le sept familles.

Pour l'orthographe, j'avais pas vu mais comme dit Zgur tu as la licence. Tu l'as pas renouvellée. Sans papier, que tu te trouves. Attention va pas au Resto faire un tour. Tu es bon.
Le Rancière conseillé: fallait pas passer à côté. Merci.

Oui, j'arrive...une compote!

Écrit par : GPMarcel | 10/02/2007

@ Sébastien

Pour "moumoute", c'est marrant parce que j'avais écrit "moumoutesque" puis je suis allée vérifier ton titre et j'ai corrigé en rajoutant un "t"....
Tu as une TRES mauvaise influence sur mes synapses mon bon !
Ou alors, il faudrait pas poster à 3 heures du mat...

Pour ce qui est de "laisser passer", ça m'arrive moultes fois.
Très audiartesquement...
Mais quand tu as passé une nuit à te noyer dans le lac Léman, que même noyée y'avait un requin tigre qui te coursait, et que l'autre là, le Kotinos, il effeuillait des marguerites sur la rive en se foutant du tiers comme du quart de ce qui pouvait bien t'arriver... ben t'as des réveils pénibles.

Écrit par : Grabuge | 10/02/2007

Ahurissants, les morceaux du "Chirac" de Péan que "Marianne" publie ce matin.
On y reviendra ici, bientôt.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/02/2007

Salut seb ce que je redoutais est arrivé:LE PLAN B se paie ton pote guy(certe pas méchament mais tt de meme)j'ai actuellement une discussion avec lui sur son blog...moi perso ca me fait chier cette histoire paske je vous aime bien mais il fo dire qu'ils ont pas completement tor ds leur analyse!matthieu

Écrit par : matthieu | 10/02/2007

@ matthieu
Je viens de lire tes derniers commentaires sur le DEL, et l'"échange écrit pas plus tard qu'hier" dont tu parles date du... 6 février.
(Donc de plus tard qu'hier...)
Le voici:

"Dans la série "critique radicale des médias",j'ai comme vague préssentiment que ton poto guy choisisse un de ces jours de retirer quelques liens de son blog tant son arrivée a "choc" a fini de le ranger du coté de qui tu sais selon qui tu sais.
matthieu.
ps:au fait la clope tu tiens;putain moi j'y arrive jamais...
Ecrit par : matthieu | 06.02.2007
(...)
@ matthieu
L'ami Djibi fait un peu ce qu'il veut, pas vrai?
Il sait ce que je pense, je sais ce qu'il pense.
C'est justement le propre de l'amitié: elle n'induit pas qu'on doive toujours adopter les mêmes points de vue.
Sans quoi, je le redoute: on se ferait quelque peu chier à fumer toujours le même calumet de la paix.
Ecrit par : Sébastien Fontenelle | 06.02.2007"

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/02/2007

A part ça j'ai pas encore lu "Le Plan B", je vais l'acheter tout à l'heure, mais je suppose que tu fais allusion à un papier sur les blogs politiques, qui était en préparation?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/02/2007

T'as raison cété le 6 février!ca ne change rien(tu le reconnaitra ) au contenu.autre chose:il me semble etre assez clair sur le fait que chacun a le droit de penser comme il le veut;et c'est d'ailleurs en quoi je te rejoins sur la conception de l'amitié!mais cette info se devait tt de meme d'etre dite sur le blog de guy qui a pour lien cette fameuse(et oh combien utile) publication.Matthieu.
PS:et cela me semble plus important:tu tiens tjrs pour la clope?

Écrit par : matthieu | 10/02/2007

La clope: un sujet à éviter, avec moi.
J'aurais tendance à être un peu éruptif, là-dessus.
;-)
A +, tout le monde.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/02/2007

J'ai lu également l'article du Plan B concernant les blogs. Il ne fait que dresser un constat. Rien de très méchant là dedans.

Voilà un excellent papier
http://lemondecitoyen.com/2007/02/10/la-france-de-sarkozy/

Écrit par : Henri | 10/02/2007

@ GP Marcel

Intéressant ton texte en lien.

Mais on peut le mettre en discussion avec ce qu'écrit Michel Onfray sur son blog:

"Mais, à rebours des instances dirigeantes de la Fédération Anarchiste, je crois que le vote n’est pas à jeter aux poubelles de l’histoire. Demandez aux mânes de Blanqui… « Elections, piège à cons ! », ce pourrait être le slogan du MEDEF…"

"Il faut [...] le combat libertaire sur le terrain (ce que j’appelle une politique deleuzienne, j’aurais l’occasion d’y revenir) et la machine politique à faire des lois, du droit. Que serait l’un sans l’autre ? Une posture de conviction pure, sans le souci de la responsabilité, ou l’impossibilité même d’une politique… Les mots d’ordre des barricades doivent finir en lois aux parlements, et pour cela, il faut jouer le jeu des élections tout en sachant que ça n’est pas le fin mot de la politique, mais un moment dans un mouvement…"
(source http://michelonfray.blogs.nouvelobs.com/archive/2007/02/09/blog-mode-d-emploi.html)

ou qu'il a dit dans l'émission d'aujourd"hui de "C'est arrivé cette semaine" sur Europe1 (écoutable là : http://www.europe1.fr/antenne/references.jsp?id=44#).

Voter (un vote exprimé contre eux) fait mécaniquement baisser le pourcentage de Le pen et Sarkozy. et tout va se jouer au premier tout à quelques dizaines de milliers de voix près, alors...

Chacun fait ce qu'il lui plait, hein.
Mais pour moi :

Delenda est Sarko.

Zgur

Écrit par : Zgur | 10/02/2007

SF dixit : "La clope: un sujet à éviter, avec moi. J'aurais tendance à être un peu éruptif, là-dessus.
;-)"

Moi comprendre tendance tendue. Moi virer les cendriers de la salle des profs dans l'année qui a suivi. Et maintenant, moi très calme, et pas du tout déprimé d'avoir perdu une "liberté". Au contraire.

Mais j'ai gardé mes pipes. Sept. Un bon fumeur de pipe se doit d'avoir autant de pipes que de jours dans la semaine (Les méchants diront : que de péchés capitaux. Ce qui est d'ailleurs faux : il n'y en que six, vu que je ne compte pas la luxure. Ah, la luxure...)

Écrit par : PMB défumé | 10/02/2007

Je suis tombé sur cet interview d'Emmanuel Todd, datant d'il y a quelques mois... Assez intéressante je trouve !

http://marianne2007.info/Emmanuel-Todd-le-veritable-interet-strategique-de-l-Europe,-c-est-d-etablir-un-partenariat-avec-l-Iran-video_a94.html

Écrit par : Mocelce | 10/02/2007

Mais, au fait… … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … où est passé Jacques Adam ?

Écrit par : Pescade | 10/02/2007

Nouveau papier sous peu.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/02/2007

Nouveau billet, donc: actualisez.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10/02/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu