Avertir le modérateur

12/02/2007

La Légion Saute Sur Vélizy

medium_1-1.2.jpg

On a gémi de plaisir, dans les sphères directoriales du quotidien ernestantoiniste "Libération", en observant hier que Marie-Ségolène Royal, seule en scène à Villepinte, avait non seulement lu, mais approuvé (d'enthousiasme) le risible opuscule*, paru l'an dernier, où Renaud Dély, boss adjoint de "Libération", exhortait la gauche à briser les "tabous" qui l'empêchent encore de négocier au mieux son ralliement définitif à la droite désinhibée.

Dans un éditorial fiévreux, Jean-Michel Thénard, maîtrisant difficilement de frénétiques mouvements du bassin à la Qui-vous-savez, se pâme, et d'un mot (qui veut dire Zorro) résume ce matin dans "Libé" sa joie d'avoir enfin vu Marie-Ségolène Rotten libérer la keuponne qui remuait en elle: "Iconoclaste"!

(Claude Imbert, outragé: "Ce petit salopiaud m'a encore piqué mon titre!")

Extrait: "La socialiste a réussi son pari de donner corps à sa démocratie participative qui inquiétait tant ses amis. Elle a débouché sur un projet où domine la Royal iconoclaste du printemps 2006. Celle qui avait secoué quelques tabous de la gauche. Dans ses 100 propositions, elle n'a rien abdiqué. Ni la nécessaire révision de la carte scolaire, ni l'encadrement militaire pour les primo-délinquants, ni les jurys citoyens".

(On devine qu'à ce moment précis de sa drolatique péroraison, Thénard, ne se tenant plus, a couru jusqu'à la (célèbre) terrasse de "Libé", d'où Laurent Joffrin, comme avant lui July, aime à s'imaginer qu'il domine Paris, pour lâcher le râle qu'il n'avait que trop longtemps retenu - et qui a fait dire au voisinage que décidément la discrétion des pigeons au moment de l'acte reproductif n'est plus ce qu'elle était.)

Force donc est de le constater: la (proche) perspective d'un lâcher de treillis léopards sur nos banlieues, loin de rebuter la "gauche" thénardière, lui fait battre des mains - car elle n'entend plus abandonner à la droite nos traditionnelles vertus parachutistes: ordre (juste), discipline (juste), pompes (justes).

"Libé" précise: Marie-Ségolène est "sur tous les fronts populaires", qui a même "repris sa proposition controversée", mais capiteuse, "de chantiers humanitaires basés sur "toutes les formes d'encadrement, y compris militaire", comme solution alternative à des peines de prison parfois trop lourdes et qui favorisent, selon elle, un fort taux de récidive".

La pacification de nos lointains djeb... De nos "cités difficiles" vaut cette innovation: des chantiers de jeunesse, encadrés par la troupe, mais "humanitaires".

Une panacée dont nul(le), à "Libération", ne s'explique vraiment que la gauche, dans ses déclinaisons autres que soviétiques (au sens large), n'y ait jamais recouru.

Humanitaire, militaire: la rime, richissime, ne pouvait que séduire des journaleux en mal (et comme on les comprend) de vraie poésie.

L'armée dans les cités: c'est d'autant plus remarquable, que Marie-Ségolène Royal ne semble pas envisager le déploiement de fusiliers marins dans le proche alentour de la place de la République (où niche "Libé"), ni d'ailleurs dans le coeur de Paris - sauf si, d'aventure, le patron (éponyme) du cours Florent, bolchevik de renom, refusait d'y rapatrier de son plein gré son enseignement, afin que la progéniture de Marie-Ségolène Royal, qui n'a certes pas l'intention d'abandonner la chair de sa chair dans les jungles du nord de la capitale, puisse enfin s'initier aux joies du répertoire - et qui sait même, jouer, dans un hommage discret aux éditoriaux de "Libé", les précieux ridicules. (Mais c'est une autre histoire.)

Il serait faux cependant, et pour tout dire peu sincère, de voir "Libération" comme le quotidien (engagé) de la seule répression: la prévention, pour ses patrons, est aussi un souci.

De sorte que le journal néo-barbichu célèbre aujourd'hui, à la page 17, après la folle hardiesse de Marie-Ségolène Royal, et de façon assez cohérente, l'initiative des "patrons" éclairés qui "rendent visite à des jeunes des "ghettos scolaires"". (Noter les guillemets.)

Un encadré luxuriant donne la mesure de cet autre iconoclasme, et nous enseigne que: "Le 13 décembre, le ministre de l'Education a signé avec une quarantaine de groupes - Air France, SNCF, Carrefour, Coca-Cola Entreprise, Total, etc - une charte où ils s'engagent en faveur "de l'égalité des chances dans l'éducation". L'opération "100.000 entrepreneurs" (100000entrepreneurs.com) entre dans ce cadre. Vendredi ses responsables ont signé un accord de partenariat avec l'académie de Créteil".

"Libé" n'exige bien sûr pas que les artisans de cette infâme scélératesse soient livrés sur le champ à la juste vindicte du fier peuple de France: dans le meilleur des mondes joffrinesques possibles, quand l'entreprise va au collège, les bérets verts attendent quelques élèves à la sortie - pour les encadrer.

L'avenir est beau, l'avenir est chaud, Sarkozy n'a qu'à bien se tenir.




* "Les tabous de la gauche", par Renaud Dély, bourin éditeur.

Commentaires

Preum's

Pom pom pom.

Écrit par : IznoPreum's | 12/02/2007

Vous trouverez chez l'ami Djibi d'autres exemples, divertissants, de pâmoison iconoclaste.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

putain c'est vrai qu'il est digne de charles villeuneuve cet édito!

Écrit par : matthieu | 12/02/2007

Je suis sur le podium. C'est beau le 9-2 et d'abord il y a déjà des marins en fusilleurs et des avions Breguet de chez Dassault. Et surtout beaucoup de mirages avce quelques étendards à crocher. Vélizy la ligne de partage des maux, ségo les avions subaquatiques et Sarko le sous marin porte avions. Là c'est sur les ados de banlieues ne vont plus la ramener.

Écrit par : martingrall | 12/02/2007

Tiens, une gourmandise, à lire sur le blog de Michel Soudais :

http://www.pour-politis.org/spip.php?article180

Écrit par : bernard Langlois | 12/02/2007

Communiqué de la CGA suite à la tribune de Michel Onfray dans Politis pour appeler les libertaires à voter Bové : http://www.c-g-a.org/public/modules/news/article.php?storyid=119

Pour revenir à Royal, TF1, hier soir, a placé la proposition des camps (de vacances) militaires dans la catégorie "Education". Ce qui, pour le coup, m'a fait doucement rigoler. Comme les réactions des lecteurs du nouvel obs. Je savais pas que c'était devenu une officine du Front National. L'avantage avec internet, c'est qu'on découvre pleins de choses tous les jours.

Écrit par : known dwarf | 12/02/2007

faut vraiment du courage pour se reconnaitre encore socialiste, y plus que l'apparence qui chez cette dame cherche encore à faire croire qu'elle est de gauche (mais juste pour l'occasion).
et que dire sur son introduction sur les vertus de l'entreprise et de la lutte contre la dette....beurkkkkkkkkk.........tiens j'ai vomi!
http://www.etiennefillol.org/blog/index.php?2007/02/12/223-marre-quon-nous-lobotomise-avec-la-dette-publique

Écrit par : enzo d'aviolo | 12/02/2007

Egalité de traitement, un papier de Brave Patrie:

http://bravepatrie.com/+561-Carte-Imagine-R-du-fils-Bayrou-le-plan-Epervier-est-declenche+

Il a en a un autre sur : Sarlozy annonçant : "j'étais marxiste avant Le Pen..."

C'était ma contribution du matin.

Écrit par : GPMarcel | 12/02/2007

@ Bernard
C'est goûtu, en effet.
Epicé juste comme il faut.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

ben ... des fois , chuis comme enzo, mais moi j'ai l'habitude depuis 81 , donc le sac à vômi est pas loin ...
j'ai failli resortir la vidéo de Montand, le "la crise, quelle crise" de Joffrin-July-Rosanvallon and co ... mais j'ai eu peur que le sac soit pas assez grand ...

Écrit par : les marques | 12/02/2007

@SF

Pour revenir sur Finkie (la cible préférée..) et en étant logique: Si le "philosophe" considére qu'il n'est pas "français de souche"(expression trés connotée..) à l'instar de Sarkozy. Qu'est ce qui le différencie donc des joueurs de l'équipe de France de Football comme lilian thuram ou claude makélélé? Critiquer le nombre de blacks en équipe de France exprime un préjugé "racialiste" qui aurait à la limite un sens chez un théoricien d'extrême drotie, or sur quoi repose ce préjugé si lui-même ne se sent pas comme un "français de souche"? La couleur????

Écrit par : Chevillette | 12/02/2007

Il y a beau temps que j'ai cessé de chercher la moindre cohérence dans la "pensée" Finkie, qui me semble surtout être une suite infinie de commentaires de comptoir!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

Tout a fait d'accord, mais la démonstration est tout de même simple et raciste comme une saillie de Le Pen...

Écrit par : Chevillette | 12/02/2007

Meunon.
Dans le pire des cas, c'est tout au plus un lapsus fasciste.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

Sur le fond du discours de Marie-Ségolène, je soumets à votre réflexion l'article suivant:

http://acide-critique.over-blog.com/article-5618156.html

Bonne lecture

Écrit par : O.C. | 12/02/2007

Onfray, onfray… c'est bien l'auteur de l'appel à soutenir sans réserve un raciste dès lors qu'il se contente de taper sur les gnoules, non ?

Écrit par : Pescade | 12/02/2007

Non, pas seulement.
C'est aussi le titulaire, dans le nouveau "Plan B", d'une très hilarante "Laisse D'Or".

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

(...) sauf si, d'aventure, le patron (éponyme) du cours Florent, bolchevik de renom, refusait d'y rapatrier de son plein gré son enseignement, afin que la progéniture de Marie-Ségolène Royal, qui n'a certes pas l'intention d'abandonner la chair de sa chair dans les jungles du nord de la capitale (...)

Fontenelle, vous n'êtes pas forcé de tomber si bas. On peut critiquer Royal, et sans la ménager comme le fait mon camarade Besancenot, sans employer des moyens aussi vulgaires.

Vous finirez mal ! Dans quelque fange à ce train là.

Écrit par : Ajamais | 12/02/2007

@ Ajamais
Voui.
L'extrême urbanité de ton camarade Olivier Besancenot est d'ailleurs, je n'en doute pas, ce qui sauvera la gauche, la vraie.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

Je profite d'ailleurs de l'occasion pour lancer un appel aux ségolâtres: si vous pouviez nous refiler une liste, même superficielle, de ce qu'il serait malséant de relever, à propos de Marie-Ségolène Royal - on gagnerait du temps.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

Et sinon, à part ça, d'autres idées ?

Écrit par : filaplomb | 12/02/2007

@Fontenelle

Tiens, votre façon de procéder m’en rappelle une autre. Celle d’un anti-clérical hystérique, de ces ultra-pacifistes qui brusquement devinrent les pires chauvins par la suite. Ce journaliste (déjà) avait engagé toute une campagne de presse contre Jaurès (Royal n’est pas Jaurès, d’accord), parce sa fille avait fait sa communion.

Vous me rappelez ce garçon. Il faudrait que je retrouve son nom.

Écrit par : Ajamais | 12/02/2007

Nous, nous ne sommes pas des "ségolâtres", Moosieur !

Écrit par : Ajamais | 12/02/2007

"Vous me rappelez ce garçon. Il faudrait que je retrouve son nom."

Euh...au hasard : Fontenelle Sébastien ?

Écrit par : IznoPreum's | 12/02/2007

Fontenelle,
La gauche, tu l’insultes quand tu en parles, la vraie, la demie ou la pas du tout.

Écrit par : Ajamais | 12/02/2007

@ Ajamais
"@Fontenelle
Tiens, votre façon de procéder m’en rappelle une autre. Celle d’un anti-clérical hystérique, de ces ultra-pacifistes qui brusquement devinrent les pires chauvins par la suite. Ce journaliste (déjà) avait engagé toute une campagne de presse contre Jaurès (Royal n’est pas Jaurès, d’accord), parce sa fille avait fait sa communion.
Vous me rappelez ce garçon. Il faudrait que je retrouve son nom."

Ajamais, tu es en train de me prédire un avenir nazi?

@ filaplomb
"Et sinon, à part ça, d'autres idées ?"
Si c'est à moi que tu poses la question, la réponse est: non, pourquoi?

@ Ajamais
"Fontenelle,
La gauche, tu l’insultes quand tu en parles, la vraie, la demie ou la pas du tout."
Voui, hein?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

@ Ajamais
"Ce journaliste (déjà) avait engagé toute une campagne de presse contre Jaurès": et en effet je suis l'artisan d'un immense complot médiatique anti-MSR.
"Royal n’est pas Jaurès, d’accord": certes, mais il s'en faut de si peu que nous te passerons ce raccourci.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

(...) ses adversaires socialistes dénoncent « le châtelain de Bessoulet », du nom d’une propriété possédée par sa femme dans le Tarn. Sa famille n’est pas épargnée : le 7 juillet 1901, sa fille célèbre sa communion solennelle. Cet événement privé vaut à Jaurès une terrible campagne de presse de la part des guesdistes et de divers anticléricaux (...)

Il y a du guédiste en vous.
Vous savez comme ils ont fini les guédistes ? Dans l'union sacrée ! Pouah !

Écrit par : Ajamais | 12/02/2007

Aa
je viens de lire le trèsbel article du Plan B sur
(comment disent-ils déjà ?)
l'e-nombril,
le phénomène des blogs politicojournalistes

et je viens vous saluer d'un grand geste du bras :
Adieu camarades
je ne veux plus participer à ce GrandMiroirdel'Ego.
Adieu.
Je vous salue
Je vous embrasse
et
tandis que les embruns giflent nos joues rougies par le froid de février
je vous serre dans mes bras
Adieu

Adieu GrandPère

Adieu Camarades

Soyez toujours braves
heureux amis.
















adieu

Écrit par : Titi | 12/02/2007

@ Ajamais
En quoi rappeler l'anecdote sur le (très court) passage de SR et de son fils au cours Florent, anecdote que narra naguère M. Florent lui-même, est-il "fangeux" ?
Et en quoi souligner ce qui sépare les proclamations égalitaristes des hiérarques du PS et les pratiques qu'ils ont pour eux-mêmes serait-il injurieux ?

@ Seb
Trois billets de suite sur Pimprenelle...
Bon.
Si tu crois en dégoûter ainsi les gens comme moi qui, pas ségolâtres pour deux sous, ne voteront pour elle que par sarkophobie absolue, on peut continuer jusqu'au 22 avril, voire jusqu'au 6 mai.
Mais sans résultat prévisible.

Écrit par : Clarence | 12/02/2007

Pourquoi nazi ?

Écrit par : Ajamais | 12/02/2007

Ah c'est ici la source du complot ?

Fallait le dire alors.
Ou plutôt : merci de l'avoir dit.
Parce que, franchement, y en avait marre de participer à un complot sans même le savoir.

D'où l'ordre du jour (à ne surtout pas divulguer) : Non aux complots secrets !

Écrit par : IznoPreum's | 12/02/2007

@Clarence

Quel besoin d’utiliser ce ragot pour critiquer « l’encadrement militaire » ?
Le ragot n’honore pas son auteur et encore moins celui qui le colporte.

Écrit par : Ajamais | 12/02/2007

@ Clarence
Trois de suite, mais celui d'hier était plutôt gentil.
Pour une fois.
Si tu le relis bien.
Et celui de tôt ce matin était surtout là pour meubler.
Cependant je suis d'accord: ça n'est pas spécialement utile d'en parler.
Je vais recentrer sur la gauche-pas-du-tout, comme dit l'ami d'Olivier Besancenot.

@ Ajamais
Au temps pour moi: "guesdiste" est déjà très bien.
Je ferai quand même, un de ces quatre, un petit recueil d'aphorismes ségolâtres.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

@ Ajamais

" Il y a du guédiste en vous.
Vous savez comme ils ont fini les guédistes ? Dans l'union sacrée ! Pouah ! "

Bravo pour votre mâle apostrophe !
Le souci, camarade Ajamais, c'est que vous confondez simplement "les guédistes" et Guesde lui-même, lequel, voui, finit comme vous le dîtes.
Mais d'autres guédistes, tels Marcel Cachin, participeront à la création plus tard, du PC.
D'autres, surtout, comme Brizon, resteront obstinément pacifistes, internationalistes, et refuseront l'union sacrée.
Et toc !

Écrit par : Clarence | 12/02/2007

oohé
j'ai dit :





adieu

Écrit par : Titi | 12/02/2007

Oh Titi,

C'est quoi c't'histoire ?
Ça va pas ou quoi ?

On n'abandonne pas comme ça, surtout en pleine campagne.
Y a que Sarko & Ségo à qui on permet - on espère, on souhaite, on adjure - d'abandonner en pleine campagne.

Écrit par : IznoPreum's | 12/02/2007

nonononononononon
n'essayez surtout pas de me retenir lezamis.

Écrit par : Titi | 12/02/2007

Un "ragot", vraiment?
Alors pardon.
Mille excuses.
Je croyais naïvement qu'il s'agissait du récit, par Florent, jamais démenti par l'intéressée, d'un épisode, révélateur d'un minuscule décalage dans son discours, de la vie quotidienne de MSR.
Je suis confus.
Je me garderai aussi, à l'avenir, de relayer les ragots (RG, etc.) des adversaires de Sarkozy.
Faites excuse.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

Moi je ne dis rien.
Titi, régulièrement, nous quitte.
Puis s'en revient.
Titi ainsi voyage, et ma foi, il me semble que ça forme la jeunesse?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

Extrait de l'avant-dernier post, relatif à la déception supposée arriver si Ségolène est élue :

"Rendez-vous dans un an - tel(le) qui rit tel 11 février, dans l'euphorie d'une ahurissante frénésie médiatique, sera, un an plus tard, bien emmerdé(e) quand tout soudain, oh mais quelle terrible surprise, l'idole qui faisait pâmer son parti, fera ce que font toujours les "socialistes" aux affaires: le désespoir de Billancourt."

et voici un extrait du blog de Michel Onfray de ce jour, relatif à la déception supposée arriver si N.Sarkozy est élu :

"Trente années de politique , de la mairie au ministère en passant par les instances départementales et régionales, témoignent de la nature véritable de cet homme de droite qui revêt aujourd’hui des habits de la gauche. C’est un loup déguisé dans les vielles nippes d’une grand-mère. On connaît l’histoire… Je crains que les habits nouveaux séduisent les amateurs d’histoire, de fable, de romans, de films, de fictions. Le soir du deuxième tour, la grand-mère pourrait bien apparaître à la fenêtre de l’Elysée, les habits du travestissement abandonnés à même le sol , démaquillée, avec le visage qu’on lui connaît depuis trois décennies : celui d’un prédateur. Ce soir là, il sera trop tard pour tous les chaperons - rouges ou non…"

Alors, quelle déception préférez-vous ?

Écrit par : Martin | 12/02/2007

@ Ajamais

" Quel besoin d’utiliser ce ragot pour critiquer « l’encadrement militaire » ? "

Mais pourquoi parlez-vous de "ragot" ?
Le directeur du cours Florent a-t'il été démenti ?

Au-delà de catte anecdote particulière, y aurait-il pour vous "ragot", ou "calomnie", dès que l'on place les responsables "de gauche" face à des contradictions qui existent entre leurs proclamations et ce qu'il font en privé ?
Vous parlez de Jaurès.
En 2007, même pour un laïcard comme moi, la communion solennelle d'un enfant ressort de la sphère privée, et je ne reprocherai à personne d'observer tel ou tel rite de la même farine.
Êtes-vous certain qu'il en allait de même en 1901 ?
Vous savez très bien que la guerre scolaire faisait alors rage, et je pense qu'on peut parfaitement imaginer, sans en faire des monstres d'intolérance, que des militants de gauche aient pu, dans le contexte, être choqués par la communion de la fille de Jaurès.

Pour en revenir à "nos" responsables socialistes, quid des pratiques qui les font habiter ici plutôt que là, mettre leurs enfants dans le privé, ou ne pas détester les stock-options ?
Des "ragots" ?...

Écrit par : Clarence | 12/02/2007

Vous avez vu beaucoup d'informations concernant les revenus de M. Mitraillette, "l'ami des travailleurs".

Jaurès avait en effet beaucoup d'ennemis parmi les socialistes qui le trouvait trop tendre, pas assez à gauche, trop conciliant. Les mêmes se sont vautrés par la suite dans le chauvinisme le plus dégoûtant. Comme quoi !

Écrit par : Ajamais | 12/02/2007

"Alors, quelle déception préférez-vous ?"
Aucune, évidemment.
De sorte que vous ne me verrez jamais, oooooh non, m'exposer à l'une pour éviter l'autre.

"Vous avez vu beaucoup d'informations concernant les revenus de M. Mitraillette, "l'ami des travailleurs"."
Nlon.
Et alors?

Bon là je dois vraiment filer.
A plus tard.
Laissez pas Titi s'éloigner trop loin, y a (Jean-Marc) Sylvestre qui rôde.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

j'attendais une lecture critique du discours prononcé pas un commentaire du commentaire du commentaire....

Écrit par : Marc | 12/02/2007

@ Ajamais

" Vous avez vu beaucoup d'informations concernant les revenus de M. Mitraillette, "l'ami des travailleurs" ".

???
En quoi ceci constitue-t'il une réponse à la question que je vous pose ?
- J'imagine bien que Sarkozy n'est pas nécessiteux. Mais en quoi ceci explique-t'il ou justifie-t'il que le PS ne recrute ses dirigeants que dans une classe sociale bien déterminée de la société, et ce de façon absolument exclusive ?
- J'imagine aussi que le personnel politique de droite n'a aucun scrupule particulier à inscrire sa progéniture dans des établissements scolaires privés. Mais qu'on fasse de même quand, haut responsable au PS, on célèbre publiquement la laïcité, le service public et l'Ecole de la République, désolé mais ça coince !

Écrit par : Clarence | 12/02/2007

@ Titi,

Je ne peux te retenir not'e Président si telle n'est pas ta volonté. Je dois m'absenter moi aussi quelques instants. Ma dernière petite fille vient de se réveiller de la sieste et je crois que l'on va goûter.....une bonne compote de pommes du jardin....

Je t'en garde un pot. Je t'assure c'est de la bonne et avec la pointe de bâton vanille ni trop, ni pas assez.

Bon chemin l'ami. Je te prête mon tapis volant.
Si c'est une fausse sortie, alors là, sur, tu es not'e Président.

Écrit par : GPMarcel | 12/02/2007

A propos de « l’encadrement militaire ».

J’ai recueilli pendant six mois l’un de ces jeunes (pour raison familiale). Je l’ai aidé à faire ses papiers et engagé à trouver un travail. Je lui ai aussi expliqué quelques règles de vie en communauté.
Au bout de quelques semaines, il reprenait son mode de vie. Couché très tard (4 à 6 h du matin) ; levé vers 15 h, 16 h ; lecture de DVD et jeux vidéo dans la nuit (ce qui réveillait mon fils) ; fouille de mon portefeuille et de mes poches (perte de 300 euros) ; coups de téléphone intempestif (un centaine par mois ; ma facture de téléphone a triplé ; et pour couronner le tout, il m’a agressé à deux reprises suite à des reproches : 4 côtes et un nez cassé.

Je l’ai viré de chez moi finalement. Il a cogné un flic dans la rue et en a pris pour 1 an.

Écrit par : Ajamais | 12/02/2007

« Parions ici que si, d'aventure, la dame que vous idolâtrez se hisse jusqu'aux "plus hautes fonctions", comme disent les journaleux, vous ne serez pas long(ue)s à déchanter: plus dure sera la chute. » (SF)

Il ne m’est jamais arrivé d’idolâtrer un ou une socialiste, et ce n’est pas à 58 ans que je vais commencé. Au début le question était : « elle va exploser en vol face à Fabius, DSK et Jospin » ; puis « elle ne tiendra pas » ; puis ce fut « le trou d’air »… Peut-être ne sera-t-elle jamais « en situation », peut-être que si. Ce qui m’intéresse c’est ce qui va se passer ensuite, dans le pays, en Europe. Je milite à l’extrême-gauche depuis 40 ans. Je n’ai pas de leçon à recevoir du jeune Fontenelle qui n’a jamais milité de sa vie. Et voyez vous, je ne désespère pas.

Écrit par : Ajamais | 12/02/2007

Oui, pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi y a-t-il Ségolène plutôt que rien ?

Et d'ailleurs, vous pouvez le prouver ?

Écrit par : Luc | 12/02/2007

Renaud Dely n'est-il pas un pote à Cambadélis ?

Écrit par : gerard | 12/02/2007

C'est pas parcequ'elle parle d'encadrement militaire que les mineurs delinquants vont etre envoyés à la guerre mourrir au front en afghanistan.

L'encadrement c'est juste l'aspect pratique de la chose. Des missions humanitaires dans quels conditions? Encadrés par des militaires. Est-ce la premiere fois qu'une action humaniotaire est encadrée par des militaires? Apparement vous faites un blocage sur le mot militaire. Si ca permet aux jeunes délinquants de sortir des quartiers prendre l'air, eviter la prison et se sentir utile!!

Écrit par : thc2 | 12/02/2007

"Je n’ai pas de leçon à recevoir du jeune Fontenelle qui n’a jamais milité de sa vie".
Vie que, bien évidemment, Ajamais connaît mieux que moi.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

>Ajamais

Tu milite à l'extrème gauche et tu appelle à voter MSR?

Euh, et on t'a proposé une cure de désintoxication?

Écrit par : blob | 12/02/2007

@blob

Je n'appelle pas à voter Royal mais Besancenot.
Je voterai Royal au second tour.

Écrit par : Ajamais | 12/02/2007

"Monsieur" Hitler, premier écologiste de France

Écrit par : Ajamais | 12/02/2007

"Monsieur" Hitler, premier écologiste de France

je parlais de Le Pen sur TF1-LCI

Écrit par : Ajamais | 12/02/2007

La puréééée de sa reumda… 40 ans d'EG pour en arriver-là… hé bé… mortel 8-DDD

Quoique… de la part de mecs qui sont toujours incapables d'avoir une position claire sur Cronstadt, pas bien étonnant…

Écrit par : Pescade | 12/02/2007

Au fait, vous connaissez les 41 candidats officiellement déclarés ?


Franck Abed - Réconciliation Nationale
Yves-Marie Adeline - Alliance Royale
Jean-Philippe Allenbach - Parti Fédéraliste
Yves Aubry - Sans étiquette
Yvan Bachaud - Parti des Français Progressiste
Michel Baillif - Fédération Nationale de l'Invalidité et de la Retraite
Robert Baud - Sans étiquette
François Bayrou - Union pour la Démocratie Française
Soheib Bencheikh - Elan Républicain
Olivier Besancenot - Ligue Communiste Révolutionnaire
José Bové - Sans étiquette
Marie-George Buffet - Parti Communiste Français
Roland Castro - Mouvement de l'Utopie Concrète
Jacques Cheminade - Solidarité et Progrès
Philippe de Villiers - Mouvement Pour la France
Nicolas Dupont-Aignan - Debout la République
Romdane Ferdjani - Union de la Majorité Citoyenne
Edouard Fillias - Alternative Libérale
Armand Galéa - Pour l'Honneur de la France
France Gamerre - Génération Ecologie
Christian Garino - Esperanto Liberté
Jean-Marc Governatori - La France en Action
Jean-Michel Jardry - Centre National des Indépendants et Paysans
Daniel Lacroze-Mary - Chômeurs, Exclus, Salariés en Précarité, Revenus Insuffisants, Marginalisés, Étudiants, Retraités et cætera, s'expriment Autrement.
Arlette Laguiller - Lutte Ouvrière
Jean-Marie Le Pen - Front National
Cindy Lee - Parti du Plaisir
Corinne Lepage - Citoyenneté, Action, Participation 21
Nicolas Miguet - Rassemblement des Contribuables Français
Alain Mourguy - Union Droite Gauche
Rachid Nekkaz - Sans étiquette
Frédéric Nihous - Chasse, Pêche, Nature et Traditions
Jean-Christophe Parisot - La Force Citoyenne et Handicapée
Segolène Royal - Parti Socialiste
Nicolas Sarkozy - Union pour une Majorité Populaire
Gérard Schivardi - Comité National pour la Reconquête de la Démocratie
Lucien Sorreda - Sans étiquette
Eric Taffoureau-Millet - Attention Handicap
Dominique Voynet - Les Verts
Antoine Waechter - Mouvement Ecologiste Indépendant

Écrit par : Pescade | 12/02/2007

En tout cas, c'est Georges Flavier qui va gagner le championnat du monde des coiffeurs (live sur France 4, TNT).

Écrit par : Olivier Bonnet | 12/02/2007

Ha MAQJ'A! Il te faudra prendre le temps de songer un jour à cette détestation de certains soldats et à cette franche admiration pour d'autres.
Sais-tu, par exemple, que certains de tes amis auraient aimé "sauter" sur Oradour avant que la division SS Das Reich y arrive?
As-tu entendu pleurer de regret ceux-là de n'avoir pas libéré les camps de déportation nazis?
Sais-tu, par exemple, qu'avec le peu qu'ils savent, certains se croient capabes de faire en sorte que de jeunes enragés sans autre perspective que la récidive canalisent leur violence contre des marées noires ou des feux de Provence?
Tu m'avoueras que c'est curieux, chez toi, cette animosité contre les étrangers... de la Légion.
Il y en a beaucoup trop!
Comme dans l'équipe de France ?

Écrit par : Fleuryval | 12/02/2007

il sont qui tous ces gens là ds les coms pour 'appeler à voter' ? et ils appellent qui ?
c'est hallucinant ça....

Écrit par : lesyeux | 12/02/2007

@ Fleuryval
Rien compris à ton commentaire!

@ Pescade
Cronstadt, c'est petit.
Si petit que je croyais être le seul à m'en servir ici (ou sur le DEL), quand la piétaille trotskarde vraiment ne se tient plus.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

Tu sais, oui tu sais forcément, que l'art de ne rien comprendre est un art militaire ;-)

Écrit par : Fleuryval | 12/02/2007

@ lesyeux
Laisse.
Il s'agit le plus souvent de sectateurs de MSR qui cependant se défendent (vigoureusement) d'être le moins du monde ségolâtres.
Pour eux, si tu ne votes pas comme eux, et si par surcroît (et par exemple), abomination absolue, tu ne votes pas du tout, tu es forcément un nain hideux, qui n'a jamais quitté sa champignonnière.
Demande-toi plutôt si là, tout de suite, il nous font du mal?
Ben non.
Et nous, en laissant leur bile se déverser ici, on ménage le budget de la Sécu.
Pourquoi?
Parce qu'on est de gauche.
Yoooooooo-ooooo-oo.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

@ Fleuryval
Certes.
Je n'en doute pas.
Mais je n'ai toujours pas compris.

Sinon je viens de commettre une fatal error: j'ai allumé la télé.
Sur TF1.
Ma parole d'honneur que je suis tombé direct sur un vieux truc en train d'interpeller un nobliau vendéen sur le moyen d'après lui d'en finir avec la délinquance des jeunes des "minorités visibles".
C'est de mieux en mieux, TF1, dans la dignité.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

Judex, le justicier vengeur, revient coller son grain de sel et ramener sa fraise alors qu'on ne le lui demandait pas. (Vraiment incorrigible, celui-là !)

@ A jamais

Pour te rafraîchir la mémoire : ce pacifiste hystérique devenu chauvin jusqu'au bout des ongles auquel tu faisais référence est sans doute Gustave Hervé. Quant à voir en SF son successeur, tu commets une erreur d'analyse, mon bon : G. Hervé s'est réincarné en Philippe Val, le "spinoziste" couillu, depuis la guerre du Kosovo.

Quant à tes remarques successives sur ces gauchistes qui deviennent pire que les "mous" qu'ils conchiaient quelques années auparavant, ce refrain ne brille guère par son originalité, ni par sa rigueur intellectuelle.

Depuis maintenant plus de dix ans, quelques analystes patentés ne cessent de nous rappeller les dérives de certains de nos anciens leaders de gauche en opposant les représentants les plus radicaux, censés être susceptibles de toutes les dérives, et les plus modérés, présentés à chaque fois comme des modèles de vertu et de lucidité politiques.

Et on nous sort les oppositions habituelles entre Jaurès et Guesdes (le premier resté pacifiste alors que le second devient belliciste), Blum et je ne sais plus qui (l'un résistant, l'autre collabo), Mollet et Mendès (l'un colonialiste, l'autre anticolonialiste)...

Cette logique intellectuelle, qui a été reprise dans un documentaire d'Yves Jeuland (Le siècle des socialistes) et caricaturée par un éditorial d'anthologie de Philippe Val (Les traîtres et les crétins), fait cependant fi de quelques principes de base de la recherche historique, notamment celle de la remise en contexte.

De plus, elle s'appuie sur une vision très sélective des faits : on oppose un "modéré" lucide à un "radical" non-lucide, et on oublie de citer des exemples, tout aussi symptomatiques, des "radicaux" lucides et des "modérés" qui ne le furent pas.

Un petit exemple pour illustrer ce propos un peu trop général, et donc bien vague : on oppose souvent Jaurès à Guesdes sur la question du pacifisme, en disant que le premier était resté fidèle à ses principes jusqu'au bout tandis que le second les avait trahit en rejoignant l'Union sacrée.

On oublie généralement de dire que Jaurès était mort au moment de la proclamation de l'Union sacrée et que, jusqu'au déclenchement de la guerre, Guesdes était tout aussi pacifiste que ses camarades.

Qu'aurait fait Jaurès si Raoul Villain n'avait pas décidé de lui trouer la peau la veille du déclenchement du conflit ? Comment aurait-il réagi suite à l'échec de la grève générale qui devait empêcher le conflit ?

La réponse est simple : on n'en saura jamais rien.

Oui, bon, je sais : je ramène encore ma fraise alors qu'on ne m'a rien demandé.

OK, je ferme ma gueule.

Écrit par : Judex | 12/02/2007

@ SF

On m'a demandé de valider mon dernier post avec un code. C'est normal ?

Écrit par : Judex | 12/02/2007

@ sebastien : )) je viens de me faire taxer de vilaine gauchiste extremiste par mon propre frère chez moi...et même pas mal ....tu as raison tiens alors...

Écrit par : lesyeux | 12/02/2007

Judex, le justicier vengeur, revient coller son grain de sel et ramener sa fraise alors qu'on ne le lui demandait pas. (Vraiment incorrigible, celui-là !)

@ A jamais

Pour te rafraîchir la mémoire : ce pacifiste hystérique devenu chauvin jusqu'au bout des ongles auquel tu faisais référence est sans doute Gustave Hervé. Quant à voir en SF son successeur, tu commets une erreur d'analyse, mon bon : G. Hervé s'est réincarné en Philippe Val, le "spinoziste" couillu, depuis la guerre du Kosovo.

Quant à tes remarques successives sur ces gauchistes qui deviennent pire que les "mous" qu'ils conchiaient quelques années auparavant, ce refrain ne brille guère par son originalité, ni par sa rigueur intellectuelle.

Depuis maintenant plus de dix ans, quelques analystes patentés ne cessent de nous rappeller les dérives de certains de nos anciens leaders de gauche en opposant les représentants les plus radicaux, censés être susceptibles de toutes les dérives, et les plus modérés, présentés à chaque fois comme des modèles de vertu et de lucidité politiques.

Et on nous sort les oppositions habituelles entre Jaurès et Guesdes (le premier resté pacifiste alors que le second devient belliciste), Blum et je ne sais plus qui (l'un résistant, l'autre collabo), Mollet et Mendès (l'un colonialiste, l'autre anticolonialiste)...

Cette logique intellectuelle, qui a été reprise dans un documentaire d'Yves Jeuland (Le siècle des socialistes) et caricaturée par un éditorial d'anthologie de Philippe Val (Les traîtres et les crétins), fait cependant fi de quelques principes de base de la recherche historique, notamment celle de la remise en contexte.

De plus, elle s'appuie sur une vision très sélective des faits : on oppose un "modéré" lucide à un "radical" non-lucide, et on oublie de citer des exemples, tout aussi symptomatiques, des "radicaux" lucides et des "modérés" qui ne le furent pas.

Un petit exemple pour illustrer ce propos un peu trop général, et donc bien vague : on oppose souvent Jaurès à Guesdes sur la question du pacifisme, en disant que le premier était resté fidèle à ses principes jusqu'au bout tandis que le second les avait trahit en rejoignant l'Union sacrée.

On oublie généralement de dire que Jaurès était mort au moment de la proclamation de l'Union sacrée et que, jusqu'au déclenchement de la guerre, Guesdes était tout aussi pacifiste que ses camarades.

Qu'aurait fait Jaurès si Raoul Villain n'avait pas décidé de lui trouer la peau la veille du déclenchement du conflit ? Comment aurait-il réagi suite à l'échec de la grève générale qui devait empêcher le conflit ?

La réponse est simple : on n'en saura jamais rien.

Oui, bon, je sais : je ramène encore ma fraise alors qu'on ne m'a rien demandé.

OK, je ferme ma gueule.

Écrit par : Judex | 12/02/2007

Par bien des côtés, Judex n'est pas sans me rappeler leopold trepper, mais avec, disons, un peu de Pescade.
Autant dire qu'il est ici le (très) bienvenu.
;-)
Prochain billet: demain matin.
(Y a une heure pour les braves.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 12/02/2007

Histoire de poursuivre le debat...

------------------
Courrier
Finkielkraut : « S'il vous plaît, oubliez-moi »
QUOTIDIEN : mardi 13 février 2007

Une fausse nouvelle diffusée par le Canard enchaîné faisait état de mon ralliement à Nicolas Sarkozy. Libération m'a donné l'occasion de rétablir la vérité. Ce que j'ai fait clairement. L'entretien paraît jeudi 8 février avec ce titre : «Alain Finkielkraut, sans soutenir officiellement Nicolas Sarkozy, explique pourquoi il s'en sent proche». Autrement dit, je n'ai pas le badge, mais j'ai la casquette. Et vous homologuez la rumeur que je démens. Vous ne cherchez pas à me comprendre, mais à m'étiqueter. Ce qui vous importe, ce n'est pas ce que je pense, c'est le camp auquel j'appartiens. Et ce camp, c'est, bien sûr, celui de la réaction. Mais cela, vous le saviez d'avance. Alors, s'il vous plaît, cessez de m'interroger et faites désormais comme votre supplément littéraire : oubliez-moi.
Alain Finkielkraut

Écrit par : David T | 13/02/2007

Vous êtes un des seuls à avoir pointé - avec un recul critique - cette résurgence dans le discours de Ségolène Royal de l'encadrement militaire - mais aussi de la remise en cause de la carte scolaire ou, dans un tout autre registre des jurés citoyens. Etonnant comme ce qui avait pu faire "scandale" au PS l'automne dernier passe désormais comme une lettre à la Poste. Comme si, la fin devant justifier les moyens, on pouvait désormais se faire le héraut des positions les plus réac pour faire barrage à plus réac encore. ça nous promet de belles saisons à venir

Écrit par : daniel Mz | 13/02/2007

Sébastien, faites gaffe, vous êtes pas loin de virer commissaire politique stalinien comme à la belle époque avec votre sectarisme bon teint. Et pas la peine de retourner le compliment du sectarisme, la ficelle est trop grosse. Le procès en gôchitude que vous menez sans cesse, c'est bon pour votre ego, je suppose. Mais à force de persévérer dans votre aveuglement, ça finit par sentir le rance, à l'instar de vos amis finkie et consorts. Parce que, mine de rien, Finkie, c'est un peu l'image de votre vieillesse future, je peux comprendre que vous ayez tant de mal à regarder ce miroir en face.
J'ai fini, j'attends donc votre pirouette censée être spirituelle qui, à coup sûr, me renverra dans les cordes.

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 13/02/2007

"Prochain billet: demain matin.
(Y a une heure pour les braves.)"

il est 10:12 et pas de nouveau billet. Me serais-je trompé sur l'heure des braves ? (une telle désillusion du matin, trop dure la vie)

Écrit par : known dwarf | 13/02/2007

Dans la série "mieux vaut entendre ça que d'être sourd", BHL ce matin sur France-inter:
"Bourdieu et Harold Pinter n'ont de considération que pour l'égalité, pour eux la liberté était une valeur bourgeoise"
je ne suis pas sûre de la formulation mais sûre de la chute...

Pour se rasséréner, lu sous la plume de Pierre Marcelle :
"par étourderie, on évoqua le ralliement de Finkielkraut à Sarkozy. c'est le ralliement de Sarkozy à Finkielkraut qu'on voulait dire".

Écrit par : valdo lydeker | 13/02/2007

Je confirme 10h57 et pas de nouveau billet. Encore une feignasse de fonctionnaire archaIque replié sur ses acquis.

Écrit par : Gyhelle | 13/02/2007

Oubliez-moi, dit Kinky Finkie...

Chiche qu'il oublie les ondes radiophoniques et les plateau télé pendant deux mois un peu pour voir.

Écrit par : Olivier | 13/02/2007

"Parce que, mine de rien, Finkie, c'est un peu l'image de votre vieillesse future, je peux comprendre que vous ayez tant de mal à regarder ce miroir en face."
Seigneur...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 13/02/2007

"Parce que, mine de rien, Finkie, c'est un peu l'image de votre vieillesse future, je peux comprendre que vous ayez tant de mal à regarder ce miroir en face."
Seigneur...

Ne te plains pas, Sébastien.
A quelque chose malheur est bon, et dis-toi que c'est Glucksmann que le hobbit ci-dessus aurait pu te mettre dans les dents.
Question coiffure, avec Finkie, tu y gagnes...

Écrit par : Clarence | 13/02/2007

Heu: je ne me plaignais pas, Clarence.
C'est le niveau (CM1) de la vanne, que je soulignais.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 13/02/2007

@ Valdo
les termes de BHL : "être d' ultragauche les gens comme Bourdieu, les gens comme Harold Pinter en Angleterre, des gens comme ça, ça veut dire l'égalitarisme d'abord, la liberté on s'en fout c'est un droit bourgeois...."

Etre de gauche c'est faire marcher du même pas l'égalité et la liberté...
Il dit être un homme de gauche.

Écrit par : GPMarcel | 13/02/2007

Ce n'était pas une vanne, sébastien. Pour beaucoup, la vieillesse est une déchéance, vous n'y échapperez pas. Et comme d'autres, vous brûlerez les idoles de votre jeunesse, vous vous vautrerez dans une pensée rance de petit bourgeois. Seulement, face à votre inéluctable destin, je trouve que vous avez pris un tout petit peu d'avance. Enfin, quand je dis "un petit peu", je suis en dessous de la vérité. Bref, on commence comme ça, on finit en bouffon. Et comme vous le savez, on est un...

Vous pouvez souligner.

Écrit par : bilbo-le-hobbit | 13/02/2007

Agence Fantômas Presse

Mardi 13 février 2007 - 11 : 55

Le Duce Club réagit aux positions militaristes de MSR : "C'est une dangereuse laxiste !"

par Philippe Guérande,
rédacteur au Mondial.

Suite aux déclarations de la candidate socialiste aux présidentielles sur l'encadrement militaire de la jeunesse délinquante, le fan-club du Duce à talonnettes a décidé de surenchérir afin de ne pas se laisser distancer sur leur droite.

Selon leur porte-parole officieux, le maître du crime Fantômas : "Nous réfléchissons actuellement sur une mesure encore plus droitère encore que celle de la Pimprennelle. Nous hésitons encore entre deux options : ou rouvrir le bagne de Cayenne pour chaque voleur de mobylette ; ou réinstaurer la peine de mort pour avoir traversé en dehors de clous."

Il semblerait que le débat face rage entre les deux propositions, opposant les humanistes (partisans du bagne) aux répressifs (partisans du décolletage). Approché pour trancher dans ce débat, le spinoziste souriant (aka Philippe Val) réserverait sa réponse.

D'après Fantômas, il aurait déclaré : "Je suis certes hostile à la peine de mort, mais la perspective de me débarrasser de terroristes islamistes qui violent les règles du code de la route pour mieux imposer leur idéologie barbare ne peut que me séduire."

La suite au prochain épisode.

Nyark ! Nyark ! Nyark ! Nyark !

Écrit par : Fantômas | 13/02/2007

@ Bilbo
"Pour beaucoup, la vieillesse est une déchéance"
Z'auriez pu écrire "un naufrage", histoire d'être un peu gaullien...
;o)
Quoi qu'il en soit, un poncif ne risque pas, lui, de devenir autre chose que ce qu'il est : un poncif.

@ Olivier
"Kinky Finkie", c'est une trouvaille !
:o)))
Si c'est une allusion aux polars de Friedman, il est juste dommage que Finkie, lui, n'ait rien écrit d'aussi drôle que "Dieu bénisse John Wayne" ou "le chant d'amour de J. Edgar Hoover"...

Écrit par : Clarence | 13/02/2007

Nouveau billet dans pas dix minutes.
Ca pulse, hein?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 13/02/2007

Ayé.
Pouvez actualiser.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 13/02/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu