Avertir le modérateur

14/02/2007

Le Sarkozysme Est Une Morale Au Coeur De La Politique

medium_itwpauvre.jpg

Vous l'avez sans doute plus d'une fois vérifié: peu de noms viennent aussi rapidement et spontanément à l'esprit, lorsqu'il est question (dans une discussion entre ami(e)s) d'extrême intégrité, que celui de Patrick Balkany, maire UMP de Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine, et pote absolu de Nicolas Sarkozy.

Cela devrait de nouveau se confirmer ces jours-ci, puisque nous savons désormais que Patrick Balkany a demandé à son conseil municipal (à majorité UMP), qui a obtempéré d'enthousiasme, de lui accorder la "remise gracieuse" de la minuscule somme, trois fois rien, qu'il se trouvait devoir encore à sa commune: 230.865 euros. (1.512.165 francs, je vous fais grâce des centimes.)

Il faut, pour bien mesurer la virtuosité dont il a fait preuve au moment de jouer ce coup difficile, se rappeler que Patrick Balkany a longtemps été une vedette, plusieurs fois distinguée, de la chambre régionale des comptes (CRC) d'Ile-de-France, où la seule mention de son nom suffisait, à la fin des années 1990, à déclencher dans les couloirs la même espèce d'hystérie que celui de Kennedy à la tribune d'un congrès conspirationniste.

En 1999, comme "Le Monde" le rappelle, la CRC avait condamné Patrick Balkany "pour avoir employé, pendant plusieurs années, trois agents municipaux de Levallois à son usage personnel. Au terme de ce jugement, le maire a été contraint de rembourser à la ville le montant des salaires: 523.897,96 euros".

Les 230.865 euros dont la majorité municipale UMP de Levallois-Perret vient de faire cadeau à Patrick Balkany représentent les intérêts de cette somme, "que les juges ont fait courir à compter du 31 mai 1995, date du licenciement par le maire des agents communaux".

Pour Isabelle Balkany, épouse de Patrick et première adjointe à la mairie de Levallois-Perret: "C'est de l'usure!"

Puis cette digne femme, dont personnellement j'ignorais qu'elle fût si engagée contre des répressions que son mari souvent applaudit, ajoute, pour faire bonne mesure: "Les intérêts qu'on nous réclame s'apparentent à une double peine".

(Je vous laisse une minute pour vous reprendre, les sacs en papier sont dans le placard, sous l'évier.)

Il revient à présent à Thierry Breton, ministre UMP des Finances, de se prononcer en dernier lieu.

Va-t-il vraiment faire cadeau à Patrick Balkany, grand ami de Nicolas Sarkozy, d'une somme dont nul(le) ne saurait véritablement s'offusquer, puisque aussi bien elle ne représente, grosso merdo, qu'une petite série de centaines de RMI?

Au moment où les hurleurs (et les hurleuses) de l'UMP manquent de mots assez brutaux pour fustiger la crasse impéritie de Marie-Ségolène Royal, qui n'a pas chiffré le coût de ses promesses électorales, un tel don pourrait avoir des vertus pédagogiques: je ne doute pas, quant à moi, que les contribuables de Levallois-Perret, apprenant que le sarkozysme présidentiel risque de leur coûter déjà deux centaines de milliers d'euros, sauront gré à son champion de cette première estimation.

Puis dans un temps où Nicolas Sarkozy, dont le parti compte il est vrai plus d'une ancienne star des "affaires" politico-financières, veut "remettre la morale au coeur de la politique", le précédent levalloisien aurait, je le crois, valeur d'exemple: il n'est jamais bon qu'un présidentiable donne l'impression d'abandonner un ami dans le besoin...

Oh.

J'allais oublier.

Patrick Balkany est aussi l'humaniste raffiné qui, piégé par les Yesmen (photo), leur a déclaré à l'automne 2005: "Ce que vous appelez les pauvres, je suis désolé de vous le dire, c'est des gens qui gagnent un peu moins d'argent. Mais comme ils gagnent moins d'argent, ils ont les mêmes logements que les autres, sauf qu'eux les paient moins cher. Et ils vivent très bien. Nous n'avons pas de misère en France. Il n'y a pas ce que vous appelez les pauvres. Bien sûr il y a quelques sans domicile fixe, qui, eux, ont choisi de vivre en marge de la société. Et même ceux-là, croyez-moi, on s'en occupe: il y a des foyers d'accueil parce qu'en hiver, en France aussi, il fait froid, et il n'est pas question de laisser dehors les gens qui sont dans la misère, donc nous leur donnons des asiles. On leur donne tout ce dont ils ont besoin. Mais ce sont des gens relativement rares, qui ont décidé une bonne fois pour toutes qu'ils étaient en marge de la société, qu'ils ne voulaient pas travailler ou qu'ils avaient été rejetés par la société".

Dites.

C'est bizarre, hein?

Mais là, tout d'un coup, de relire ça...

De le recopier...

Comment dire?

Ca vous fait la même chose?

Commentaires

Preums. (enfin j'espère.)

Écrit par : valdo lydeker | 13/02/2007

Mais oui! Re preums.
Il faut dire que poster à 23h45 quand on annonce 00h00, c'est particulièrement vicelard... Tricheur! :-)
Y'a un lien pour la vidéo des yesmen?

Écrit par : valdo lydeker | 13/02/2007

C'est l'illustration de Sarko l'humaniste, Sarko au grand coeur, celui qui se met en 4 (?) pour faire revenir des sans papiers qui sans lui n'auraient jamais été expulsés, Sarko le fidèle qui s'entremet pour aider ses amis dans le besoin. Comment Le Monde va t-il nous présenter tout ça sans ternir l'image de son champion toujours vêtu de probité candide sinon de lin blanc ?

Écrit par : fanny | 14/02/2007

@ Valdo
Nan, mais je suppose que sur Google ça dit se trouver rapidement?
(T'as raison, j'ai balancé mon billet un peu trop tôt: je vais devoir faire la célèbre manoeuvre qui du billet d'hier fait celui d'aujourd'hui!)
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 14/02/2007

J2F (just for fun):
http://www.betapolitique.fr/spip.php?article0316

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 14/02/2007

Arretez l'anti-sarkozysme primaire sinon on risque de se retrouver avec Hitler au pouvoir

La preuve que notre sarko a grand coeur, quand il etait au ministere des finances il a bien sauvé la mise à Bernard Tapie

"Qui prétendrait que le gouvernement ne fait rien pour les entrepreneurs ? Il n’y a qu’à voir les égards qu’il peut avoir pour l’entrepreneur qui était le numéro un dans l’opinion publique il y a dix ans (10 ans) : Bernard Tapie.

Nicolas SARKOZY est décidemment très œcuménique et il soigne son prochain départ de Bercy. Le voilà même qui, dans l’affaire du Crédit Lyonnais, accepte de négocier avec Bernard TAPIE et évite ainsi à celui-ci de se retrouver devant la Cour d’appel. Il y a pourtant dix ans que la bataille fait rage entre le Crédit Lyonnais et Bernard TAPIE et le procès civil devait s’ouvrir devant la cour d’appel le 18 novembre. Or, selon des informations fournies par le Figaro, les parties en présence s’apprêtent à entrer dans un processus de médiation.

Pourtant, comme le souligne le Figaro économie, « cette décision d’entrer dans une négociation amiable surprend de nombreux connaisseurs de l’affaire, tant elle paraît politiquement risquée pour le gouvernement. Car, dans ce dosser, c’est l’Etat qui est en première ligne, s’étant substitué au Crédit Lyonnais pour les contentieux datant du début des années 90. ». Si la médiation réussit, elle rend inutile la procédure en cour d’appel.

L’Etat intervient par l’intermédiaire du Consortium de réalisation (CDR) qui avait hérité des actifs compromis du Crédit Lyonnais. Et Bernard TAPIE intervient au nom des actionnaires minoritaires de son ancienne société, Bernard Tapie finances. Il serait « et de loin, le plus grand bénéficiaire des dommages et intérêts éventuellement versés ». Et il réclame un milliard d’euros au CDR, affirmant que le Crédit Lyonnais les a spoliés en 93 lors de la cession à Robert Louis DREYFUS d’Adidas, alors propriété de BTF.

Tout cela, on le voit, est bien embrouillé. Ce qui est clair, c’est que Bernard TAPIE voulait éviter de voir traîner en longueur cette affaire devant les tribunaux et qu’il réclame depuis longtemps une solution amiable. Le Lyonnais et l’Etat au contraire refusaient cette médiation ; mais le climat a récemment changé : « La décision d’accepter une médiation a été prise par le ministre de l’économie ».

Certes, le ministre a posé des conditions, mais comme le souligne à nouveau le Figaro « cette stratégie, même accompagnée d’une grande prudence, étonne plus d’un expert de cette affaire tant elle est porteuse de risques politiques. Certes, l’Etat peut légitimement souhaiter solder un dossier qui n’a que trop tardé. Mais s’engager dans une médiation signifie aussi accepter de négocier avec Bernard TAPIE. ».

Celui-ci a tout à gagner dans cette affaire, car s’il réclame un milliard d’euros, au CDR, de l’autre il a des dettes auprès de ce même CDR pour 120 millions d’euros et il est en faillite personnelle. Avec un accord à l’amiable, il pourrait sortir de cette situation délicate et ne plus être déclaré en faillite personnelle. Merci M. SARKOZY. Qu’en pense le contribuable, qui pourrait être amené à financer la somme si l’accord impliquait un coût pour le CDR ? Le ministre est-il sur qu’il a bien fait de s’engager, si ces informations sont confirmées, dans cette galère ? L’avenir de monsieur TAPIE est-il si important à ses yeux ?

A notre avis, surtout compte tenu de la complexité de l’affaire et des sommes en jeu, il aurait été beaucoup plus sage de laisser agir la justice, car entre les manipulations du Crédit Lyonnais, scandale public qui a ruiné le contribuable, et celles de M. TAPIE, homme d’affaires douteux lié lui aussi aux pouvoirs publics de l’époque, nous avouons que nous n’avons guère de préférence. Laissons donc la justice faire son travail. Dans tous les cas, le pigeon, c’est le contribuable ! Il sera toujours bien temps de lui présenter la facture. Nous ne sommes pas pressés."

Écrit par : pablo_honey | 14/02/2007

Autre citation (de circonstance) de Mr Balkany :

"Les villes qui gèrent bien en ont assez d'être tondues pour aider les élus de gauche qui gèrent mal la leur et la donner aux Restos du cœur !"

( A l origine un article du Monde :
http://forum.aceboard.net/6148-607-27102-0-Balkany-defenseur-pauvres-rigole.htm
)

Écrit par : Fabien | 14/02/2007

Ah, elle est bien aussi.
Et de fait, Patrick Balkany est un expert ès-bonne gestion.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 14/02/2007

Quelqu'un aurait-il l'adresse de Monsieur Breton ? J'aurais une certain nombre de trucs (trucidé ma belle-doche, volé les bonbecs de mon chiard, vidé les burettes de Mr le Curé - non, c'est pas ce que vous croyez - et écrasé trois fillettes sur un trottoir) pour lesquels il pourrait me faire une "remise gracieuse".

Écrit par : Jean-Joseph | 14/02/2007

Trop facile la cible. Après l'idole des jeunes, le fumeur de Hakik et l'ami des noirs... Et dire que ça ne lui coûtera pas une voix à M. Mitraillette. Peut-être même qu'il va en gagner.
Alors il va accepter le deal Breton ; et Sarko il va le virer de son comité de soutien ?

Écrit par : Ajamais | 14/02/2007

"je ne doute pas, quant à moi, que les contribuables de Levallois-Perret, apprenant que le sarkozysme présidentiel risque de leur coûter déjà deux centaines de milliers d'euros, sauront gré à son champion de cette première estimation."

A la rigueur la majorité des contribuables de Levallois-Perret ont bien été assez cons pour Réélire Balkany (dès le premier tour en plus je crois me souvenir...) après ses "affaires". Mais bon c'est vrai que ceux qui n'ont pas voté pour lui subiront le truc aussi...

Quant au merveilleux texte cité en fin de note on le retrouve en audio et plus précisement en introduction de la chanson salauds d'pauvres de Romain Dudek, gratuitement et légalement téléchargeable (la chanson hein, pas Romain Dudek)sur son site officiel http://romaindudek.net/

ou on peut aussi acheter l'album sinon...

Écrit par : jean-kevin 1er | 14/02/2007

Son élection de 2001 ayant été annulée, Balkany a été réélu, rappellons le, en septembre 2002 avec environ 4 500 voix (sur 34 500 inscrits) d'avance sur son plus proche adversaire avec 15 700 abstentionnistes (45% des inscrits).

Fallait pas l'inviter.

Zgur

Écrit par : Zgur | 14/02/2007

Rien à voir mais ... quoique... on parle bien de cons ici, non? Bon, voici alors:

ALAIN FINKIELKRAUT À NOUVEAU DEVANT LES TRIBUNAUX
Mercredi 14 février 2007, à 13h30, devant la XIème chambre de la Cour d'Appel de Paris,

se tiendra l'audience de l'appel interjeté par le cinéaste et enseignant israélien Eyal Sivan,

suite à la décision rendue au printemps dernier par le tribunal correctionnel qui n’avait pas jugé diffamatoires

les propos tenus par Alain Finkielkraut à l’antenne de Radio J.
Rappelons que, suite à la diffusion par Arte en novembre 2003, du documentaire réalisé par Eyal Sivan (israélien) et Michel Khleifi (palestinien)

“Route 181, fragments d’un voyage en Palestine-Israël”, et alors que le cinéaste israélien était menacé de mort,

Alain Finkielkraut avait qualifié le film d’ “appel au meurtre” et traité Eyal Sivan d’ “antisémite juif”,

lui attribuant la volonté de “tuer” les juifs, “de les liquider, de les faire disparaître”.

Écrit par : Le Moralisateur Moustachu Masqué | 14/02/2007

C'est marrant (enfin non, plus trop à la longue) comme sur VLF tous les chemins de tous les billets mènent toujours à ... El Senor Finkielkraut.
Sur Balkany:
Comment tu dis déjà?
Ah, c'est ça...
Oui da.

Écrit par : Actu 75 | 14/02/2007

Et bien c'est cool et je voudrais ici, en triturant mon béret à moi que j'ai, remercier Monsieur Balkany, not'bon maît', sans lequel je n'eux point connu Romain Dudek.
Comme quoi les voies du seigneur sont impénétrables, même si celles des citoyens de Levallois-Perret doivent ressembler à l'axe Porte de La Chapelle-Roissy Charles De Gaulle.

Écrit par : Christian Lehmann | 14/02/2007

J’dis ça mais c’est vrai t’es un cafteur, un mouchard, mais il fait politique, lui. Et il sait pourquoi, toujours lui. Et sa femme aussi. Et puis c’est à nous de le virer, puisque le parti socialiste n’y va pas et n’ira jamais. Virer Balkany c’est facile il faut une pointure, du PS. Si, il y en a plein il en a même qui voulait devenir Président. Exemple une pointure comme Montebourg ou Julien Dray. Tiens même Moscovici Si le Parti socialiste de droite veut assainir, la fosse d’aisance c’est là à Levallois. CRS-PS CRS-PS CRS-PS CRS-PS. Contrôle Républicain Sanitaire = Parti Socialiste ! Chiche. Ha oui j’dis ça mais un pote vient de me rencarder, Weitzmann serait en pourparler, pour ne rien dire, mais pour y acheter un pied çà terre. Et, là, il y a la bonne lessiveuse. Sarko Y veille.

Plus sérieusement en regard de ton second appendice, il faudra bien en finir avec ses pourritures.

Écrit par : martingrall | 14/02/2007

Dans la rubrique " Comment devenir riche ?" il existe une multitude de méthodes.

Celle cynique d'un Patrick BALKANY : son cas fera jurisprudence et un maire sait désormais comment s'acquitter d'une condamnation pénale personnelle .

Lorsque l'on n'est pas maire mais directeur général d'un quotidien on peut, en toute légalité, prendre appui sur son conseil d'administration.

C'est ainsi qu'un certain Jean-Paul LOUVEAU, ayant exercé la fonction de directeur du journal "Le Monde " a perçu lors de son départ la somme de 1 300 000 €uros (Voir Libération de ce jour).

Il sont très généreux au "Monde" !

Écrit par : CHAREL | 14/02/2007

Sa morgue, sa suffisance, son aplomb, sa ******...sont déjà une atteinte à l'intelligence.
Rien avec lui ne peut être partagé...si ce n'est le trvail des autres.

Le mystère à m' expliquer est comment s'est-il fait réélire ? Quelle est la sociologie de son électorat? Je suis loin de Levallois-Perret.

Que Sarkozy l'ait choisi comme l'un des porte-paroles, rien d'étonnant. Un baratineur-voleur-menteur- au fait des méandres judiciaires ne peut être que l'assistant privilégié du parrain de la mafia parisienne de Neuilly.

C'est le gang des "Y"

Écrit par : GPMarcel | 14/02/2007

@ Christian Lehmann

Ben oui.
En fouillant dans le fumier, il peut arriver qu'on y trouve des pépites ;0).

C'est vrai qu'il est très bien, le Dudek.

Sinon, Balkany ministre du logement, ça aurait de la gueule dans un premier gouvernement Fillon, avec Hortefeux (de bengale, j'l'aime bien celle là) à l'intérieur, Pécresse en porte parole du gouverment et Morano aux relations avec le parlement, etc. etc.

Delenda est Sarko.

Faudra pas l'inviter.
Nous sommes prévenus.

Zgur

Écrit par : Zgur | 14/02/2007

The dream team :
Ministres :
- "quartiers" : Doc Gyneco,
- décentralisation : Balkany,
- finances : Tapie,
- culture occidentale : Sevran,
- culture orientale : E. Macias et R. Hanin (sec. d'Etat)
- affaires étrangères : Glucksmann,
- éducation : Weitzmann
- communication : Steevy,
- interdiction de fumer : Santini...
liste non exhaustive, possibilité de permutation.

Écrit par : j3m | 14/02/2007

@ GP Marcel

Une bonne dose de clientélisme
ET
45% d'abstention!

CQFD

Fallait pas l'inviter.

Zgur

Écrit par : Zgur | 14/02/2007

@ GPMarcel
Tu n'as qu'à regarder le documentaire d'Otzenberger "La conquête de Clichy" (1995) sur la campagne électorale de Didier Schuller (qui n'a pas autant réussi à passer à travers les gouttes que son copain et voisin Balkany qui apparaît quelques minutes dans le film, de façon édifiante).
PS : il s'agit de Clichy-La-Garenne

Écrit par : j3m | 14/02/2007

@ GP Marcel

Petit complément :

Patrick Balkany (divers droite) 9 839 voix (53,78 %)

Union pour Levallois (divers droite) 5 053 (27,62 %)
Union de la gauche 3 404 (18,61 %).
Total contre Balkany = 8 457 voix

Et nombre d'abstentionnistes : 15 733
Blancs et nuls 480

Les chiffres bruts sont toujours plus parlant à mon humble avis.

Fallait pas l'inviter.

Zgur

Écrit par : Zgur | 14/02/2007

Ce Balkany, une vraie ****** sortie de chez Zola.

Ne lui dite pas, il pourrait le prendre bien.

En même temps, les Levalloisiens en veulent de cet affreux, c'est là que ça coince.

Écrit par : Olivier | 14/02/2007

Pour info on peut entendre la tirade de Balkany à propos des pauvres sur le morceau "Salauds de pauvres" de Romain Dudek

http://romaindudek.net/

rubrique écouter
"Salauds de pauvres" un morceau de l'album "Poésie des usines" 2006

Zgur

Écrit par : Zgur | 14/02/2007

euh, c'était déjà dit plus haut

Redite, doublon , donc.

Avec mes scuses, hein.

Zgur

Écrit par : Zgur | 14/02/2007

Un ralliement de plus. Un vrai prophéte en son pays N.S. !!!

PARIS (Reuters) - Les deux principaux syndicats de magistrats se sont étonnés de propos prêtés à la directrice centrale de la police judiciaire française, Martine Monteil, qui aurait pris publiquement parti pour le candidat UMP à l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy.

Selon des médias présents sur place, elle aurait souhaité dans un discours prononcé le 1er février, lors de la cérémonie du centenaire de la PJ, que le "courage et l'énergie" de Nicolas Sarkozy soient bientôt "au service de la France" et appelé de ses voeux un "grand succès" pour le ministre de l'Intérieur, en présence de ce dernier.

"S'ils devaient être confirmés, ces propos seraient à notre sens de nature à porter atteinte au devoir d'impartialité des enquêtes diligentées actuellement par la police judiciaire et à fragiliser les procédures en cours ou à venir", écrivent dans une lettre au premier président de la cour d'appel de Paris le Syndicat de la magistrature (gauche) et l'Union syndicale de la magistrature (USM, indépendant).

Les deux syndicats rappellent dans cette lettre, transmise à la presse, que le président de la cour d'appel est fondé à saisir le procureur général, chargé de vérifier le travail des officiers de police judiciaire.

"Nous avons souhaité vous faire part de notre inquiétude, vous laissant le soin d'apprécier, le cas échéant, l'opportunité d'en saisir le procureur général afin qu'il puisse prendre toute décision utile", écrivent-ils. Le procureur général, nommé en octobre dernier, est un ancien conseiller de Jacques Chirac à l'Elysée, Laurent Le Mesle.

Écrit par : Henri | 14/02/2007

Désolée, pas eu le temps d'attraper un sac sous l'évier!

Écrit par : eva_bien | 14/02/2007

Veuillez rester urbain(e)s, je vous prie, dans votre appréciation de l'exquise finesse de monsieur Balkany. (Qui est gentil.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 14/02/2007

Chacun s'interroge ici, à bon escient, sur la question de savoir comment les électeurs de Levallois-Perret peuvent élire et réélire un affreux comme Balkany...
Réponse toute simple, au-delà des chiffres donnés par Zgur ci-dessus : les électeurs de droite "savent", si j'ose dire, ne pas faire la fine bouche.
Et sont prêts à voter des deux pieds et des deux mains pour des Balkany, des Schuller, ou des Carignon, demain, peut-être (si si, il a l'investiture Ump pour les prochaines législatives).

Veux-je dire par là qu'il nous faudait, nous, aller jusqu'à voter pour des Jacques Mellick au seul prétexte qu'il est "de gauche", pour établir un semblant d'équilibre ?
Niet.
Mais de là à exiger de "nos" candidats, comme nous avons tendance à le faire, qu'ils soient à tous égards 100% conformes à ce que nous espérons idéalement qu'ils soient... (je sais, je rabâche...).

Exercice pratique d'ici deux mois environ.
Après, il sera juste temps de se lamenter sur l'élection du nain maléfique, dont Balkany n'est qu'un des porte-flingues, à peine pire que bien d'autres.

Écrit par : Clarence | 14/02/2007

Cet exemple, c'est l'essence même de l'UMP: un parti de voyous qui sont là pour remplir leurs grandes poches et celles de leurs copains.

Écrit par : Foxapoildur | 14/02/2007

Il est gentil le Balkany? Peut-être.
N'empêche que faute d'avoir donné assez tôt dans le Audiard (Touches pas au Grisbi sal.p!) on se retrouve contraint d'emprunter à Montaldo (Rendez l'argent!).
Est-ce assez urbain?

Écrit par : Actu 75 | 14/02/2007

Mouais, mais bon, c'est du petit bois le Balkany, si on le compare à l'abominable Freche.

D'autant qu'un maire qui crée une avenue Thierry Le Luron dans sa commune ne peut pas être foncièrement mauvais.

Écrit par : leopold trepper | 14/02/2007

@ Clarence : peut-être bien qu'il y aurait une autre solution, à savoir voter au plus près de nos idées (de gauche - donc, à gauche, vraiment).

Écrit par : ko | 14/02/2007

monsieur Fontenelle,j'appréçie depuis longtemps vos commentaires et informations,MAIS,pendant cette campagne éléctorale en ne parlant que de sarko-sego et leurs :sbires,philosophes couchés,porteurs de hotes du saint nicolas,de la ségccotine de gauche mais de droite profondément,n'oubliez vous pas le premier tour des élections et les petits candidats,qui ne peuvent mettre(ou ne veulent des talons aiguilles dans la voix lorsqu'ils parlent des pauvres,des étrangers,des dominés?

Écrit par : roger | 14/02/2007

@ Ko

" ...voter au plus près de nos idées (de gauche - donc, à gauche, vraiment) ".

J'entends bien.
Why not ?
Mais je pense que tu avais compris que je parlais du second tour, lors duquel il n'est pas absolument certain que "la gauche, vraiment", soit présente, vue qu'AL, MJB, OB et JB totalisent pour l'heure genre 8 à 10% d'intentions de vote...

Écrit par : Clarence | 14/02/2007

Nouveau billet sous peu: Val is back.
(Aucun rapport avec un vieux morceau d'AC/DC.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 14/02/2007

;o)))

Back in black, I hit the sack,
I've been too long, I'm glad to be back
Yes I'm let loose from the noose,
That's kept me hangin' about
I been livin like a star 'cause it's gettin' me high,
Forget the hearse, 'cause I never die
I got nine lives, cat's eyes
abusing every one of them and running wild

'Cause I'm back! Yes, I'm back!
...

[ 'Tain !, après Balkany & C°, ça fait du bien !
Et pis ça nettoie... ]

Écrit par : Clarence | 14/02/2007

@ Clarence : Vi, c'est pour ça que je concentre tous mes efforts sur le premier tour, déjà. Une chose après l'autre. Y croire, juste pour l'énergie que ça donne. Après, ben... comme en 2002, hein.

C'est-à-dire à la pêche. Parce que pour moi, ce jour-là, le "vote utile", c'était l'abstention, évidemment.

Écrit par : ko | 14/02/2007

PREUM'S !!

YES !!

Écrit par : Le Hibou philosophe | 14/02/2007

Ah bah non, tiens… Désolé…
;-)

z&v

Écrit par : Le Hibou philosophe | 14/02/2007

Hop: nouveau billet.
Ac.
Tua.
Li.
Sez.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 14/02/2007

Balkany Président !

Sinon
j'ai pas eu le temps de trouver les sacs kraft
et j'ai vomi partout sur l'écran de mon ordinateur.

Monsieur Fontenelle, je ne vous dis pas merci.
Vous pourriez mettre un petit logo, en haut à gauche, en exerge de chaque billet qui donne envie de rendre -
comme çuici.

Ce serait bath.




QUARANTE-TROIS'S !!!!!!!!

Écrit par : Titi | 14/02/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu