Avertir le modérateur

18/02/2007

Connivences Et Complaisances: Le NDDFA

medium_hp_scanDS_72621245937.2.jpg

Ceci est le NDDFA.

Le nouveau disque de Fred Alpi.

"Se reposer ou être libre".

Et alors, ami(e), c'est, au fond, très simple: ce disque, tu vas l'acheter.

Si tu ne veux pas que je supprime ton petit animal de compagnie.

Je dis bien: l'acheter.

(Non le chouraver, comme tu pourrais, par exemple, vouloir faire de la dernière production du brailleur bineuronal qui a récemment vendu son cul à Sarkozy - mais c'est une autre histoire, et je te rappelle, quand même, que le vol d'un oeuf mène généralement à celui d'un boeuf, qui ne t'a, en principe, rien fait.)

Ca va te coûter 12 euros, mais le jeu en vaut la chandelle, comme dit couramment Benoît XVI.

Fred Alpi, qui officie aussi au sein de l'immortelle Brigada Flores Magon et (depuis peu) d'une escouade rockabillyste, a déjà commis deux albums électriques, dans lesquels une jeunesse obstinément rétive aux joies du Marché a pioché quelques hymnes; comme, par exemple, "Jean-François B., social-démocrate" - où il est observé que: "Jean-François B. est social-démocrate: il est de gauche, mais de droite. Il n'a pas la rage, il n'a pas la haine, il espère seulement de plus grandes cages, de plus longues chaînes"... (Vous je ne sais pas: moi, des comme ça, j'en connais plein.)

Cette fois-ci, délaissant les watts (mais pas complètement, à vrai dire), Fred Alpi développe ce qu'il faut bien appeler un bon gros blues des familles, qui déchire assez grièvement.

Point numéro un.

Point numéro deux: ses paroles sont de celles, rares, qui dressent une limite infranchissable entre, d'une part, la besogneuse frime d'un, mettons, Pascal Obispo, et, de l'autre, la discrète perspicacité de qui sait dissimuler sous des refrains à la revenez-y un vrai boulot, probablement difficultueux, d'écriture.

Oui, da.

Exemple, avec le premier couplet de la chanson-titre de son ND: "Se reposer ou être libre".

Voilà ce que ça dit: "J'entendais encore, ce matin, un intellectueur à gages, qui étalait, à la radio, le contenu de son bagage. Il justifiait, oui il cautionnait, l'ignorance et la misère - il se croyait nouveau, ce laveur de cerveau, il n'était que réactionnaire".

Vous notez comme ces quelques mots, ahurissants de précision, valent, de très loin, n'importe quelle dissertation longue sur les nouveaux réacs?

N'est-ce pas?

Et donc, dans la mesure où le reste égale très largement ce minuscule extrait, je me demande sincèrement, ami(e), pourquoi tu es toujours là, calé(e) devant ton écran, et non déjà en train de commander ce digne disque sur le site de FA (que tu trouveras ci-contre, dans la (cinquième) colonne des ami(e)s)...

Je veux dire: tu es sûr(e) que tu aimes vraiment ton petit chien (chat, tortue, cochon d'Inde)?








PS 1: Le disque sera aussi dispo demain "dans les bacs".

PS 2:
medium_hp_scanDS_72172333348.jpg


PS 3: Ce billet sera diffusé en stéréo sur le (glorieux) blog du Folklore de la Zone Mondiale.

Commentaires

comme les réactions sont rapidement closes, je déborde… oups.
http://allantverslendroit.zeblog.com/150997-duhamel-ou-la-polemique-hypocrite/

Écrit par : Allant vers l'endroit | 18/02/2007

Ca ira pour cette fois, mais c'est bien parce que la vieille mémé, sur ton blog, m'a fait (bêtement) marrer.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/02/2007

Un redskin à la fnac...mhhh il a intérêt à être bon cet album pour faire pardonner cette collaboration de classe. :p

Écrit par : Webster | 18/02/2007

Merde le 24 j'ai déjà un concert ! J'adore la Brigada Flores Magon !
Merci pour l'info en tout cas.

Écrit par : Atlantis | 18/02/2007

"Et alors, ami(e), c'est, au fond, très simple: ce disque, tu vas l'acheter."

Acheter ?

Quoi il vend ses disques ?

Amitiés libérales... heu libertaire il a dit !

J'ai écouté des extraits ouais et j'a iaps été super emballé peut un peu mais ça a quelques chose de pathos 1er degré pour les paroles et chantés ça rend encore moins bien. T'as envie de lui demander d'arréter de chanter et de dire son texte tout simplement ça serait meilleur...

En tout cas je ne l'a iaps trouvé aussi terrible qu'un Léo Ferré par exemple pour rester dans un registre proche.

Donc désolé je garde mes 12 Euros pour m'acheter Fucking Cowboys de Gnawa Diffusion qui sortira en Mars prochain et là oui chez les gnawas les paroles collent merveilleusement bien à la musique... si ce n'est l'inverse et la contestation leur colle au corps et ne sonne pas aussi faux qu'ici.

Signé: Jean Farid B.

Écrit par : Farid Taha | 18/02/2007

Mon code - parce qu'il m'a ENCORE ! demandé un code - c'était : UDF

Je vous jure que c'est vrai !

Ils sont partout... On est cernés...

Écrit par : Anne | 18/02/2007

J'ai pas d'animal de compagnie donc je peux pas être soupçonnée de corruption... permettez-moi juste de vous dire avant de filer que pour une fois Séb ne se vautre pas dans une crasseuse publicité mensongère.

Non seulement l'album du gars est bien, mais le Fred Alpi, il est sympa (je l'ai vu en vrai, il m'a fait la bise et tout, et même que le Séb m'a offert l'album... et ouais !).

Donc, vous allez l'acheter, OK ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Sinon on a vos emails... on va vous harceler de spam...

François-B. est social-démocrate (donc carrément de droite)... c'est exactement ce que j'ai expliqué au frustre XXXX mercredi dernier... et faut croire que je l'ai convaincu.

Je suis assez convaincante comme fille.

Donc, vous allez l'acheter.

D'avance merci :-)

Écrit par : Anne | 18/02/2007

Anne ;-)))
"social-démocrate (donc carrément de droite)"


Et en plus il faut tatchériser la France...

Écrit par : Farid Taha | 18/02/2007

"Il justifiait, oui, il cautionnait l'ignorance et la misère"

On reconnaît là bien sûr l'abominable F..., qui, tous les samedis matins sur France Culture, fait longuement l'éloge de l'ignorance et de la misère.
Le voilà enfin démasqué.

Écrit par : Felix Lechat | 18/02/2007

Un nouveau synonyme pour "justifier" et "cautionner": "faire l'éloge".
Urg.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/02/2007

Mieux que l'acheter à la FNAC, vous pouvez l'acheter sur le site de Fred, directement en concert ou par la biais de réseaux alternatifs. Etre contre le gros méchant capital, c'est aussi ne pas enrichir les FNAC et autres Virgin et soutenir les bonnes choses.

Écrit par : known dwarf | 18/02/2007

Il parle bien, ce Nain Connu.
Voir ici donc:
www.fredalpi.com
Ou là, par exemple:
www.fzm.fr
Ou pour les Parisiens, chez Quilombo, genre.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/02/2007

Honte à toi chien du PPA !
Tel un Duhamel, un Minc ou un FOG, tu pratiques la vieille technique des penseurs couchés : le renvoi d'ascenseur !
Ce cher Fred Alpi a cité ton nouveau livre sur Zalea TV et toi tu cites son album sur ton blog !
Je t'ai reconnu cinquième colonne du capitalisme triomphant !
BHL sort de ce corps !

;o)

Écrit par : Emile Pouget | 18/02/2007

Exactement, saboteur!
Et ce n'est qu'un début!
J'ai même cité "Se reposer ou..." dans ce nouveau bouquin!
Les connivences et complaisances de VLF! seront bientôt d'un niveau tel, que les renvois d'ascenseur de la presse qui ment feront bientôt figure de rudes passes d'armes!
Et nous serons tous riches et repus, et couverts de mille et mille honneurs (médiatiques)!
Franchement: j'ai hâte d'y être.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/02/2007

Ca ne s'arrête pas là. Les connivences et complaisances se retrouvent même dans la newsletter de Fred. Deux points, ouvrez les guillemets :
"Vous avez sans doute déjà entendu parler du pseudo-philosophe Alain Finkielkraut, ancien maoïste reconverti comme nombre de ses semblables à l'idéologie néo-conservatrice, et dont les envolées nauséabondes et autosatisfaites polluent l'antenne de France Culture tous les samedi matins, mais aussi bon nombre de colonnes de journaux.
Sébastien FONTENELLE lui a consacré un livre - "La position du Penseur Couché - répliques à Alain Finkielkraut" aux Éditions Privé - qui analyse intelligemment le discours du pré-cité. Sébastien m'a fait le plaisir de citer en exergue de son livre le premier couplet de ma chanson "Se reposer ou être libre", qui bien que n'étant
pas spécifiquement écrite à propos d'Alain Finkielkraut au départ, lui va comme un gant."

Écrit par : known dwarf | 18/02/2007

@ known dwarf
Et t'as rien vu encore: "Barricata", c'est devenu "Le Point", en pire.
:-D

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/02/2007

T'as aussi inflitré Barricata ? j'espère quand même que tu laisseras Chéribibi et BRA en dehors de tout ça !!

Écrit par : known dwarf | 18/02/2007

Ok, luttons ensemble contre le grand capitalisme.
On va mettre Mr Fontenelle, à l'unité, dans le rayon. Parce que 15 en évidence sur un joli triptyque, en plein milieu d'une allée, c'est peut-être se compromettre un peu trop. Puisque, d'évidence, il faut être dans une petite librairie qui vivote pour avoir un semblant de conscience politique et intellectuelle.

J'abandonne le combat des idées courtes.

Je m'en souviendrais pour les prochaines mises en place. Inutile de se surstocker pour rien.

Écrit par : Saperlipopette | 18/02/2007

Et voilà pourquoi mes bouquins se vendent seulement à dix-huit millions d'exemplaires chacun.
Nom de Dieu, on m'y reprendra, tiens, à dire le bien que je pense des amis.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/02/2007

"Puisque, d'évidence, il faut être dans une petite librairie qui vivote pour avoir un semblant de conscience politique et intellectuelle."
Et en même temps, on peut considérer qu'il y a une espèce de marge, entre la F*** (ça va comme ça, Paria?) et la petite librairie - sans compter bien sûr que la "conscience politique" de l'agitateur depuis 1954, comment dire, ne saute pas forcément aux yeux?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/02/2007

"Je m'en souviendrais pour les prochaines mises en place. Inutile de se surstocker pour rien."

tu devrais savoir que le stockage engendre des coûts importants, c'est un grand destructeur de bénéfices. Flux tendus un jour, flux tendus toujours !

Écrit par : known dwarf | 18/02/2007

(On peut plus poster sur la note chabote)

Vu Dame Arlette avec Bayrou au zapping.

C'est vrai qu'on a du mal à l'imaginer parlant sur ce ton à Nicolas-mon-vrai-patron.

Vu aussi que Bayrou l'avait, in fine, bâchée.

Faudrait que les Guignols arrêtent de le caricaturer en doux béarniais. Ce n'est plus crédible.

(PS Bayrou n'est pas mon premier choix.)

Écrit par : D | 18/02/2007

Anne tu es vraiment convaincante, tu nous a demandé de voter Baïïïïrou et on vote Bayrou. Donc à ce jour les quatre partis de droite sont au possible second acte.

Écrit par : martingrall | 18/02/2007

Je m'excuse de vous déranger mais je vais passer parmi vous et demander si quelqu'un a dans ses potes ou connaissances un VRAIMENT bon expert informatique bidouilleur, car je cherche pour raisons, disons... politiques, à siphonner une vidéo très bien protégée, apparemment. mes contacts habituels s'y sont cassé les dents.
Si je viens ici sur le blog de Seb Font, c'est que ne doute pas qu'on y trouve la plus grosse concentration de conspirateurs fous que la Terre aie jamais porté. merci

PS: oui Seb, je viens faire mon marché chez toi ;-)

Écrit par : christian lehmann | 18/02/2007

PAs moi, mais par curiosité, c'est quoi cette vidéo ?

Écrit par : gyhelle | 18/02/2007

Tu publies même le dimanche! Stakhanoviste va :-).
Y a pas un ptit lien pour écouter des extraits de la galette? Ca a l'air bien, mais une chtite preview en plus, pour voir ce que ca donne coté mélodique, ce serait coolos (le premier qui me répond "Google est ton ami", se prend une baffe, comme dirait l'autre :-D).

"Enclenchez la fonction mémoire
il faut produire et
reproduire encore
ça n'a pas de fin
Que ce soient tes veines
Ou des circuit d'ordinateur en pleine
possession de nos moyens

A chacun sa prière
Sa nouvelle aube mystique
Et pas le temps pour qu'on s'explique
Ouvrez les royaumes
Crevez les plafonds, il y a des chances
Pour qu'on nous expedie

Au ciel"

Noirdez, une chanson qu'elle est bien aussi.

Écrit par : Incanus | 18/02/2007

@ Incanus
Tu peux écouter un mezze juste là:
www.fredalpi.com

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 18/02/2007

Ben moi j'préfère les filles qui ont la rage
http://www.youtube.com/watch?v=92o_Bn4Uw-w


Ou alors les rude -forever- boys
http://www.youtube.com/watch?v=qgfdUzflEnw


mais le mieux pour une fin de week-end, c'est encore les scopitones.
“Ecoute-moi camarade”
http://www.youtube.com/watch?v=xAz924KyoB8

Écrit par : Pescade | 18/02/2007

Pour ceux que ça interesse, j'ai noté ça dans les programmes télé de la semaine :

The Clash - Live au Palace 1980.

Durée : 45 m ... Concert

Europe 2 TV

le 20/02/2007 à 20H45

Je sais, 45mn seulement!
Mais que du bon, non?

Zgur

Écrit par : Zgur | 18/02/2007

Merci Zgur. 'tain, t'as l'œil pointu sur les programmes télé.

Sinon, j'avais oublié ça

Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout et sur la douce France
Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, ils avancent

La leçon n'a pas suffit
Faut dire qu'à la mémoire on a choisi l'oubli
Partout, partout, les discours sont les mêmes
Etranger, tu es la cause de nos problèmes
Moi je croyais qu'c'était fini
Mais non, mais non, ce n'était qu'un répit

Voilà, voilà...

La leçon n'a pas suffit
Faut dire qu'à la mémoire on a choisi l'oubli
Dehors, dehors, les étrangers
C'est le remède des hommes civilisés
Prenons garde, ils prospèrent
Pendant que l'on regarde ailleurs
Prenons garde, ils prospèrent
Pendant que l'on regarde ailleurs

Voilà, voilà...
http://www.youtube.com/watch?v=k2Lv0-NXBek

Écrit par : Pescade | 18/02/2007

@Pescade

"'tain, t'as l'œil pointu sur les programmes télé"

Pas beaucoup de pépites dans le fumier, hein!

Mais il y en a quand même. Et des superbes, parfois.
Il suffit de parcourir le programme avec un surligneur pour ne pas les rater.

Zgur

Écrit par : Zgur | 18/02/2007

"La leçon n'a pas suffit
Faut dire qu'à la mémoire on a choisi l'oubli"


Je conseillerais volontiers la lecture du livre suivant :

"Oublier nos crimes : L'Amnésie nationale, une spécificité française"
de Dimitri Nicolaïdis
editions Autrement (1994, réédité en 2002)

Quatrième de couverture :
"Dans les consciences françaises, le crime contre l'humanité est une notion qu'on rattache à la Nation allemande et à son passé nazi. Jamais la France des Droits de l'homme et de la tradition démocratique n'aurait laissé de tels crimes en son nom ! Et pourtant pour s'en tenir au XXe siècle, qui connaît l'existence des camps de concentration créés en 1939, qui a entendu parler de la répression à Madagascar en 1947, sans parler de l'Algérie avant 1954 ou de la ratonnade du 17 octobre 1961 à Paris ? Ces faits, comme tant d'autres, ne font pas partie de notre histoire officielle et ont été largement escamotés dans notre mémoire collective. Ce livre veut répondre à une interrogation fondamentale sur notre identité française. Si le travail de la mémoire est, depuis 1949, consubstantiel à la démocratie allemande, c'est parce que l'Allemagne a connu une véritable mutation identitaire, ce que la France n'a jamais connu. Depuis quelques années cependant, une mutation s'opère par défaut tandis que tombent un à un les anciens tabous. La liberté de parole retrouvée s'accompagne d'une inflation de témoignages. Plus riche, notre mémoire collective est aussi plus confuse : en détruisant le mythe national, elle entraîne du même coup une perte de sens qui laisse le champ libre aux falsificateurs de toutes sortes. Se pencher sur un tel phénomène, qui englobe l'histoire de France au moins depuis la Révolution, est pour nous un moyen de retrouver un peu de ce sens perdu, et de contribuer à une authentique mémoire républicaine."

source :
http://www.amazon.fr/Oublier-nos-crimes-nationale-spécificité/dp/2746702835/ref=pd_ecc_rvi_1/403-8200136-5268437

La situation a quand même un peu évolué depuis 1994 mais pas sur tous les sujets. Le livre est néanmoins passionnant.


Zgur

Écrit par : Zgur | 18/02/2007

"la ratonnade du 17 octobre 1961"
Tiens, au fait, Papon est parti se faire bouffer par les vers.


La situation commence quand même sérieusement à évoluer Zgur. Le 8 mai 2005 a été la première fois où les massacres du 8 mai 1945 ont été rappelé dans les médias lors de cette commémoration "patriote". Et puis, bien sûr, il y eut cette formidable loi sur "l'œuvre positive", et les débats qu'elle a soulevée. Avec en contrepoint identitaire nationaliste : "la tyrannie de la pénitence". Tandis que le P"s" votait cette loi par "inadvertance", "manque d'attention" comme s'excusait benoîtement Flamby.

Écrit par : Pescade | 18/02/2007

Oublier nos crimes? Tu parles.
Il semblerait au contraire que l'on ne parle que d'eux, et s'il est actuellement une spécificité française (ce n'a certes pas toujours été le cas), ce serait plutôt le masochisme pénitentiel.
En parlant de l'Algérie, tiens, une spécificité française paraît bien être (plutôt que le pseudo "oubli" du 17 octobre 61) l'oubli des gens qu'"on" a laissé crever après le 19 mars 1962, alors qu'ils étaient sous "notre" responsabilité.
Remember la rue d'Isly le 26 mars 62? Oran le 5 juillet? Remember les disparus? Les harkis?
Sur ce chapitre, effectivement, il semble bien "qu'à la mémoire on ait choisi l'oubli", comme le chante ce bon Rachid Taha, dans son étonnante syntaxe.
Quant à demander au pouvoir FLN de "choisir la mémoire", y compris sur le sort des disparus de la "deuxième guerre d'Algérie", faut pas trop en demander.
Mais c'est vrai que "nous", on est un "grand pays", et qu'eux ils sont petits.

Écrit par : Felix Lechat | 18/02/2007

@ Pescade

Comme je le dis, la situation a évolué en France.
Mais pas sur tout.


@ felix Lechat

"Quant à demander au pouvoir FLN de "choisir la mémoire", y compris sur le sort des disparus de la "deuxième guerre d'Algérie", faut pas trop en demander."

L'histoire, c'est bien connnu, est toujours écrite par les vainqueurs.

C'est aux historiens, algériens notamment, de s'y coller.
C'est ce que leur demande aussi notamment, si je ne me trompe pas, Benjamin Stora qui ecrit beaucoup sur la guerre d'Algérie.

Et ça n'enlèvera rien à nos petites et grandes "cachotteries" françaises.

Zgur

Écrit par : Zgur | 18/02/2007

@Zgur :
Le live au Palace des Clash est un pur moment de bonheur, pendant leur période la plus exaltante. T'as une sacrée énergie qui se dégage de ce concert.
Quant aux chansons, ca reprend une bonne partie du double album London Calling. J'ai plus la playlist exacte en tête, si ça t'intéresse je regarderais.

Écrit par : known dwarf | 18/02/2007

Oui, de toute façon, voilà, voilà que ça recommence. Qui date tout de même de 1991 et conserve son étonnante fraîcheur, à l'heure où l'on érige dans le sud fasciste des sculptures publiques à l'OAS.

Écrit par : Pescade | 18/02/2007

Il s'agit de stèles à la mémoire de gens fusillés, qui n'étaient nullement "fascistes" (beaucoup avaient été résistants entre 40 et 44) mais prétendaient tenir la parole qu'un pouvoir machiavelien et cynique avait engagée avant de s'asseoir dessus.
L'histoire est faite par les vainqueurs, c'est vrai; mais les vaincus, dont on s'est foutu de la gueule sans vergogne, peuvent avoir aussi le droit de se recueillir.

Écrit par : Felix Lechat | 18/02/2007

@ Felix Lechat

Tu peux aller lire ce que dit Benjamin Stora sur le site de la LDH Toulon dans son article "l’amnésie algérienne"

Extrait :

"En fait, il n’a jamais été question, de la part du FLN victorieux, d’amnistie [2] ni de réconciliation nationale avec les anciens adversaires messalistes. Et encore moins avec ceux qui avaient combattu aux côtés de la France : les harkis. Le récit héroïque d’une guerre d’indépendance dans laquelle tous les Algériens auraient été unanimement dressés contre l’occupant français a servi à légitimer le nouvel État, à fabriquer du consensus national.

Tout le reste a été occulté. Les discussions autour de Messali Hadj, pourtant pionnier de l’idée de l’indépendance, de Ferhat Abbas, le républicain musulman jugé trop modéré à l’égard de la France, ou de Mohamed Boudiaf, écarté du pouvoir dès 1962 parce qu’il était opposé à l’idée de parti unique ; les débats sur les circonstances de l’assassinat des dirigeants - comme Abane Ramdane, le leader d’origine kabyle tué par ses pairs en décembre 1957 : tout cela était occulté car susceptible de menacer l’unité nationale. Dans l’Algérie indépendante, l’amnésie [2] s’est donc organisée sans amnistie. Trente ans plus tard, cette culture politique qui ignorait le pardon pour l’adversaire a eu de redoutables effets dans la société. Dans les années 1990, les islamistes, en particulier, ont su valoriser et porter jusqu’à son paroxysme cette conception idéologique."
Source : http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article1441


Je crois que cela répond à ta question.

et tu trouveras beaucoup d'autres articles intéressants dans la rubrique "Sur les deux rives de la Méditérranée", là : http://www.ldh-toulon.net/spip.php?rubrique5

Zgur

Écrit par : Zgur | 18/02/2007

@ Felix Lechat

"Il s'agit de stèles à la mémoire de gens fusillés, qui n'étaient nullement "fascistes" (beaucoup avaient été résistants entre 40 et 44)"


Je te répondrais par ce qu'a dit Albert Camus suite à la répression de l'insurrection malgache de 1947:

"Albert Camus avait protesté dans un article de Combat du 10 mai 1947 [1]. Constatant que "nous faisons ce que nous avons reproché aux Allemands de faire", il poursuivait :

"si, aujourd’hui, des Français apprennent sans révolte les méthodes que d’autres Français utilisent parfois envers des Algériens ou des Malgaches, c’est qu’ils vivent, de manière inconsciente, sur la certitude que nous sommes supérieurs en quelque manière à ces peuples et que le choix des moyens propres à illustrer cette supériorité importe peu."
Source : http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article586

Je te laisse méditer ces mots.

Sur ce, bonne soirée à toutes et tous.


Zgur

Écrit par : Zgur | 18/02/2007

Il n'y a pas que Stora Zgur, il y a aussi Moh. Harbi.

Mais, vrai, on en apprend des choses, l'OAS nétait pas faciste. Bien sûr. La preuve par Holleindre. Ou par le SAC.

Écrit par : Pescade | 18/02/2007

@Seb
Merci pour le lien, j'vais de ce pas aller écouter ca.

Écrit par : Incanus | 18/02/2007

Eh, Fontenelle, tu prends combien sur les ventes de ton copain qui casse pas vraiment des briques (au moins, il ne risque pas de filer en Suisse avec ce qu'il va vendre)?
Je constate que la mouvance libertaire s'empresse de reproduire les comportements qu'elle stigmatise dans la grande presse forcément pourrie, collabo etc. C'est du joli. Makhno, reviens, Fontenelle est au top 50.
Trêve de balivernes, ne te moque pas trop de Bayrou. Tu finiras, comme les autres, par voter pour lui afin de faire barrage à Sarko. Si, si... C'est mieux que Chirac, je te l'accorde.

Écrit par : Serge Faubert | 19/02/2007

Achète, ou je bute ton chien. :-)))

Le style de ce post est encore méchamment bien tourné.
Je me fais un noeud au mouchoir pour penser à lire un bouquin de Fontenelle un de ces jours.

Écrit par : xolotl | 19/02/2007

L'OAS n'était pas "fasciste", si les mots ont un sens, même si certains de ses membres l'étaient.
Le SAC est l'officine barbouzarde créée par les gaullistes pour lutter précisément contre l'OAS.
Ne mélangeons pas tout.

Écrit par : Felix Lechat | 19/02/2007

@ Felix Lechat

T'as raison, mon bon.

Les créateurs et dirigeants de l'OAS étaient tous d'ardents gauchistes : Lagaillarde, Argoud, Salan, Susini...

A côté, les situationnistes étaient des nazis tellement ces mecs-là étaient de gauche...

Quant au SAC, il a été créé avant l'OAS. De nombreux membres ont quitté le mouvement quand de Gaulle a effectué son tournant dans la politique algérienne.

Ce n'est qu'après ces défections qu'il est devenu l'un des fers de lance dans le combat contre l'OAS.

Enfin, je dis ça, mais qui me demande mon avis, au fait ?

Bon, OK, j'ai compris.

Je ferme ma gueule.

Écrit par : Judex | 19/02/2007

@ Felix Lechat (encore)

Amusant comme tu cherches à "blanchir" les partisans de l'Algérie française.

Encore une manière de briser des tabous, je suppose...

C'est vrai que défendre l'Algérie française, ce n'était pas du tout connoté politiquement...

Oui, je sais, j'ai dit que j'allais fermer ma gueule.

Faut croire qu'on ne se refait pas...

Écrit par : Judex | 19/02/2007

Felix Lechat est le garçon qui nous a récemment signalé que tout n'était pas si noir, sous Vichy...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

tout n'était pas si noir sous Vichy, y avait un peu de brun aussi.

Écrit par : known dwarf | 19/02/2007

Nouveau billet: actualisez.
Je "ferme" celui-ci.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu