Avertir le modérateur

19/02/2007

Triomphe De La Déontologie

Les big bosses de RTL, station périphérique où bruit parfois, tôt le matin, le clapotis d'une langue aphatique sur une chefferie patronale, ont la déontologie étroitement chevillée au corps.

Ils ont par conséquent suspendu, non le questionneur matutinal qui ne hait point le MEDEF, mais le (courageux) Alain Duhamel - pour le punir, car ce n'était pas (du tout) déontologique, d'avoir publiquement confessé, devant une assemblée de centristes mous, son intention de voter bientôt, incroyable surprise, pour un centriste mou.

Ca rigole décidément peu avec la déontologie sur les radios luxembourgeoises - comme disait l'autre matin Laurence Parisot, en séchant son fond de pantalon.

Les big bosses de RTL, après avoir fiévreusement compulsé leur Annuaire du journalisme déontologique, ont finalement choisi, on le sait, de remplacer le (courageux) Alain Duhamel par le (courageux) Franz-Olivier Giesbert.

medium_giesbert-1.jpg


Ce choix honore les big bosses de RTL, car FOG (c'est l'affectueux surnom de cet homme d'immense kulture) n'est pas seulement déontologique: sa légendaire indépendance rappelle, en mieux, l'impertinence dont le retraité californien Johnny "Rotten" Lydon embarrassa naguère la (foutue) reine d'Angleterre.

medium_rotten2.jpg


On se rappelle, par exemple, que FOG, après avoir, du temps de la splendeur d'icelui, soigneusement tu les menues imperfections du chiraquisme, n'a pas hésité, lorsqu'il fut bien établi que Chirac, atterré par trop d'affaires, ne se relèverait plus, à lui savater sauvagement la face, dans un livre fameux dont le (courageux) Alain Duhamel a pu dire: "C'est du Proust, en vachement plus raffiné, c'est beau, c'est chaud, c'est Franz-O."

On sait aussi que FOG, rompant le silence de plomb qui entoure généralement leurs travaux, n'hésite jamais, à la télé où il anime (avec son légendaire iconoclasme) une émission kulturelle d'une kolossale finesse, à laisser carte blanche à des auteurs hyper-maudits, comme, par exemple, Nicolas Sarkozy, Philippe Val, Nicolas Sarkozy, Jean-Marie Le Pen, ou Nicolas Sarkozy.

On sait encore que FOG, opiniâtre militant du fanzinat révolutionnaire, aime (toujours ce goût de l'extrême autonomie) vouer la couverture de son brûlot hebdomadaire ("Le Point") à la promotion d'un homme, Nicolas Sarkozy, que la "grande" presse (qui ment) feint d'ignorer.

On sait enfin que FOG (chez qui le goût de la parité dépasse même, dit-on, celui d'épousseter les vestons de Nicolas Sarkozy) n'hésite jamais, lorsqu'il est retenu par un petit déjeuner, un déjeuner ou un dîner avec Nicolas Sarkozy, à déléguer à une femme (libérée), Catherine Pégard, le récit des (magnifiques) faits d'armes de (l'admirable) Nicolas Sarkozy, héros minoritaire d'une France enfin desservie de ses tyrannies médiatiques.

Par le choix de FOG, dans l'oreille de qui Nicolas Sarkozy aime à chuchoter au dessert que "toi, au moins, tu ne feras pas la connerie de révéler publiquement que tu votes pour moi, pas vrai, mon bon féal", RTL s'honore donc, et sauve notre paysage radiophonique d'un naufrage déontologique: merci, RTL.

Commentaires

Prem's !
Ouaiiiiiiiiiiis

Écrit par : Olivier Bonnet | 19/02/2007

preums !!!

Écrit par : known dwarf | 19/02/2007

et merde

Écrit par : known dwarf | 19/02/2007

Tout ça pour mettre Johnny en photo sur ton blog!

;0)

Zgur

Écrit par : Zgur | 19/02/2007

Excellent billet, au passage.

Écrit par : Olivier Bonnet | 19/02/2007

@ Zgur
Anéfé.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

oui mais FOG a jamais joué dans PIL, l'impertinence à la française a ses limites

Écrit par : known dwarf | 19/02/2007

Etre un jour seulement 5 mn dans la tête de ce mec-là.

Se demander si chez lui tous les miroirs sont recouverts d'un drap pour éviter que par mégarde Monsieur ait à se regarder en face.

Etre FOG ne serait-ce que 5 mn.

Dans la peau de Franz-Olivier Giesbert.

Une expérience limite.

Peut-on en revenir indemne ?

Écrit par : Anne | 19/02/2007

une indiscrétion, ou une intuition, appelez a comme vous voulez, fait état d'une petite crise de larmichette programmée pour ce soir, afin d'émouvoir les téléspectateurs et de faire apparaitre ségolène Royal pour quelqu'un de sincère. En effet, c'est d'un manque de crédit de sincérité qu'elle souffre et tout semble bon, à l'image de l'épisode mère courage des enfants de banlieues du discours de vilepinte , pour "toucher" les français et imposer une clémence. Si c'est le cas, vous ne direez pas que je ne vous ai rien dit hein !! alors on va surveiller les larmes !! d'autant plus qu'ele est spécialiste de la pleurniche commandée et de l'émotionnel à la demande . Va quand même falloir féliciter le dirlot du club arts dra de l'ENA!! pasque bon, il a un bon produit la!! donc, rendez vous ce soir !! je poste à 8h48 le 19 février 07

Écrit par : lafouine | 19/02/2007

@ lafouine
Ce soir à 00.00, nous nous pencherons ici même sur les navrantes divagations d'Yves Michaud, "philosophe" royaliste, ce matin dans "Libé".

(A ce propos, je vous serais assez reconnaissants de recopier la perle de la décennie dans vos petits carnets à spirales:
"Maurice Papon n'a jamais été antisémite".
Laurent Joffrin, bouffon barbichu, 19.02.2007)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

@ lafouine
Ce soir à 00.00, nous nous pencherons ici même sur les navrantes divagations d'Yves Michaud, "philosophe" royaliste, ce matin dans "Libé".

(A ce propos, je vous serais assez reconnaissants de recopier la perle de la décennie dans vos petits carnets à spirales:
"Maurice Papon n'a jamais été antisémite".
Laurent Joffrin, bouffon barbichu, 19.02.2007)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

ha le bel journal chantre de déontologique affinée en cave voutée et non moins d'ho pognon ou d'opinion sur rue ou travaille les iconoclaste michetons. Qui après moult chinoiseries en ce temps de festes, vont faire des ménages en tête de gondole chez Pinault, carrefour de toutes nos destinées libraires. Hé oui Le Penseur couché nenni mais du FOG partout.

Écrit par : martingrall | 19/02/2007

Triumph déonto c'est pas une mote des années soixantes qui faisait de l'huile. Parce que Norton c'était déjà l'anti virus.

Écrit par : martingrall | 19/02/2007

Norton commando (version originale): so pretty.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

Papon me donne l'occasion de répondre (brièvement) à l'interpellation sur Vichy du billet précédent: je n'ai aucune affection particulière pour Vichy, je pense simplement que, si 75% des Juifs de France ont été sauvés de la déportation, comme il semble que ce fût le cas, cela est dû en partie à l'armistice demandé par Pétain, qui a permis la création d'une zone "non occupée" (dite "nono"), laquelle a constitué un refuge jusqu'en novembre 42.
Je signale aussi au passage qu'en Algérie française (on n'en sort pas), les Juifs, s'ils ont été déchus de leur nationalité, n'ont pour autant jamais été inquiétés.
Voilà, vous pouvez gerber.

Écrit par : Felix Lechat | 19/02/2007

C'est bien de nous prendre sans cesse pour des c*** !

Mais ce FOG manque d'air car Sarkozy, pensant que c'était une grenouille, en l'embrassant, a fait :

" beuark! beuark! , je manque de nez, je croyais que c'était Catherine? "

Excellent papier Sébastien.

Écrit par : GPMarcel | 19/02/2007

Dites au revoir à Felix Lechat.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

Tiens Pourceau nous parle de FOG aujourd'hui :

http://www.pourceau.info/

On ne saurait mieux illustrer le personnage.

Écrit par : Anne | 19/02/2007

Oui bien sur avec son cadre plume de "drôle" d'oiseau.

Écrit par : martingrall | 19/02/2007

Ouais, je suis d'accord avec Lafouine. Ca va chouiner ce soir. Maman tendresse, le coup de l'émotion comme à Villepinte.

La rupture glamour, douceur. Top sourire. Top sensible.

La rupture est une femme. La rupture, c'est moi.

Elle va remballer son "ordre juste" et ses militaires et tenter de nous faire oublier qu'elle a suspendu, épuisé ou viré un à un chacun de ses collaborateurs. Reste Montebourde (celle-là c'est la moins vulgaire)... tremblez sarkozystes, tremblez.

Ce soir, un grand moment de télévision.

Reusement que je regarderai pas. Reusement.

Sinon pour ceux que ça intéresse (ou que ça afflige, au choix) je sais de source très très bien informée et donc sûre que Bayrou discute actuellement avec les deux perdants de l'investiture. D'où la dépêche de Bayrou qui dit que : non, non, non, jamais, au grand Dieu jamais, il ne comploterait en cachette.

Quelle idée aussi de vouloir faire confiance à un mec de droite...

Sinon, je voudrais demander pardon pour avoir affirmé à peu près un million de fois sur ce blog et d'autres que Fabius était de gauche. Bah, non, il était de droite. Comme Ségo.

A partir de maintenant, on va dire qu'ils sont tous de droite, ce sera plus simple, et j'aurais l'air moins con

Des volontaires pour une bonne randonnée à l'aventure dans les bois le 22 avril ?

Écrit par : Anne | 19/02/2007

Comment pouvait-il en être autrement ?
N'y a-t-il pas un peu de naïveté à croire que c'eut pu être quelqu'un d'autre ? Par quelqu'un d'autre j'entends les acteurs du système médiatique dominant dont FOG n'est qu'un exemple parmi tant d'autres...
Celui-là étant peut-être pire que les autres car n'hésitant pas à succéder à Dudu après le bruit dans le Landerneau médiatique que sa double suspension a causé.
Une seule solution : boycott d'Europe 1, RTL, France-Inter, RMC...

Écrit par : j3m | 19/02/2007

Ah, moi non plus je regarderai pas.
Et j'écoute jamais la radio.
Comme ça...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

A toute.
"Soyez sages".
(Taishen Sarkozimaru)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

et si... la langue cirageuse de FOG fourchait RTL pourrait toujours le remplacer par...

Laurent/Mouchard Joffrin et si...par...
Serge Raffy et si....par...
Jean Michel Thenard....et si par....

ils sont tous formidablement interchangeables

ça s'appelle la conformation -( Régis Debray)

Écrit par : tgb | 19/02/2007

"Dites au revoir à Felix Lechat."

This is not a love song...
This is not a love song...
This is not a love song...
This is not a love song...
This is not a love song...
This is not a love song...
This is not a love song...
This is not a love song...
This is not a love song...
This is not a love song...
This is not a love song...
ad lib.

PIL poil ;0)

Zgur

Écrit par : Zgur | 19/02/2007

Allez, à la niche Félix.

Si les juifs n'ont pas été inquiétés en Algérie, comme dans tous le Maghreb, ce n'est pas en raison de l'attitude de Vichy qui, au contraire, avait demander à Darlan de procéder au recensement systématiques des juifs arabes et d'étudier les moyens logistiques nécessaires à la mise en œuvre de transports de masse. Dans le sens colonies-métropole et non l'inverse.
Seul obstacle, c'est le sultan du Maroc, Mohammed V, qui s'est violemment opposé à Vichy en refusant d'appliquer le statut des juifs au Maroc. Affirmant que ces derniers étaient sous sa protection, et étendant de facto son "aman" à l'ensemble des juifs présents dans les colonies françaises en Afrique du Nord.


En attendant, dès 1940, Vichy fit ouvrir des camps d'internement dans le Sud algérien (un peu torride mais l'air y est pur) pour y envoyer tout ce que le territoire colonial comptait de baltringues : étrangers, communistes, frans-maçons, pédés, juifs. Ces camps étaient souvent gérés par des membres du Service d'Ordre Légionnaire, véritable milice fasciste au plein sens politique du terme.
Après le débarquement américain, les alliés choisirent de laisser l'amiral collaborateur Darlan (puis Giraud) régenter les colonies, avec pleine et continuelle application des lois racistes de Vichy. Les camps furent maintenus jusqu'en juin 43, notamment pour y enfermer les conscrits juifs que l'on ne souhaitait pas voir participer au combat parmi les troupes alliées.

Sur Papon, Christophe Barbier m'a surpris
http://lexpress.fr/idees/debats/dossier/editobarbier/dossier.asp
(c'est aussi un "à la niche felix" bis)


M'est avis que les éditos d'Imbert, FOG et Rioufol sont à suivre ces prochains jours au sujet de Papon.


Et sinon, pour rigoler bêtement : "Delarue plus fort que Samy Naceri et Joey Starr"
http://lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=9163

Écrit par : Pescade | 19/02/2007

Allez, à la niche Félix.

Si les juifs n'ont pas été inquiétés en Algérie, comme dans tous le Maghreb, ce n'est pas en raison de l'attitude de Vichy qui, au contraire, avait demander à Darlan de procéder au recensement systématiques des juifs arabes et d'étudier les moyens logistiques nécessaires à la mise en œuvre de transports de masse. Dans le sens colonies-métropole et non l'inverse.
Seul obstacle, c'est le sultan du Maroc, Mohammed V, qui s'est violemment opposé à Vichy en refusant d'appliquer le statut des juifs au Maroc. Affirmant que ces derniers étaient sous sa protection, et étendant de facto son "aman" à l'ensemble des juifs présents dans les colonies françaises en Afrique du Nord.


En attendant, dès 1940, Vichy fit ouvrir des camps d'internement dans le Sud algérien (un peu torride mais l'air y est pur) pour y envoyer tout ce que le territoire colonial comptait de baltringues : étrangers, communistes, frans-maçons, pédés, juifs. Ces camps étaient souvent gérés par des membres du Service d'Ordre Légionnaire, véritable milice fasciste au plein sens politique du terme.
Après le débarquement américain, les alliés choisirent de laisser l'amiral collaborateur Darlan (puis Giraud) régenter les colonies, avec pleine et continuelle application des lois racistes de Vichy. Les camps furent maintenus jusqu'en juin 43, notamment pour y enfermer les conscrits juifs que l'on ne souhaitait pas voir participer au combat parmi les troupes alliées.

Sur Papon, Christophe Barbier m'a surpris
http://lexpress.fr/idees/debats/dossier/editobarbier/dossier.asp
(c'est aussi un "à la niche felix" bis)


M'est avis que les éditos d'Imbert, FOG et Rioufol sont à suivre ces prochains jours au sujet de Papon.


Et sinon, pour rigoler bêtement : "Delarue plus fort que Samy Naceri et Joey Starr"
http://lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=9163

Écrit par : Pescade | 19/02/2007

Delarue "avait cette fois aussi insulté le commandant de bord et frappé les passagers avec un saumon de plusieurs kilos qu’il avait acheté avant son départ. Il n'avait échappé à l'incarcération que sur l'intervention de son hôte."

ENORME!

Le Combat au Saumon devrait être homologué comme sport olympique...

Écrit par : blob | 19/02/2007

FOG, le type un peu brumeux à la télé, là? Il remplace Duhamel sur RTL? C'est tant mieux, ca me donne une raison supplémentaire d'écouter FIP ou Nova.

Sinon, pour Delarue, huhuhuhuhuhuhuhuhuhu. C'est la poilade au boulot.

ps: @ félix lechat > arouar.
pps: @lafouine > le cross-posting est une pratique fortement déconseillée. Le HS aussi soit dit en passant.

Écrit par : Pomme | 19/02/2007

FOG ou brouillard c'est la même chose non?

@ Anne
Nous serons au moins deux ce jour là. Espérons qu'il fera beau!

Joffrin :Papon n'est pas antisémite.
Félix le chat: Pétain a sauvé 75% des juifs.
on peut continuer à jouer:
Bush améne tous les jours un peu plus la démocratie en Irak.
Grâce au capitalisme la pauvreté diminue dans le monde.
Total est une entreprise écologique
Jean Pierre Perneau est un journaliste
BHL est un philosophe.
Sarko a changé
et moi je vais finir par voter Ségo tellement on peut dire n'importe quoi!

Écrit par : henri | 19/02/2007

Prochaines Joffrinades :
- François Bayrou n'a jamais été balladurien,
- François Bayrou n'a jamais voulu modifier la loi Falloux.

Écrit par : j3m | 19/02/2007

Un peu en retard mais...
Le noir et blanc comme alternative chromatique appliquée à l'histoire ne me va pas. J'ai cru un instant (hier, tard) que je pourrais trouver quelques circonstances atténuantes au (triste) sire Lechat. L'histoire de l'Algérie française, des pieds noirs, des harkis, de l'OAS aussi, ne me semblait pas réductible à la question « fasciste ou pas ? ». En cela j'aurais pu entendre le questionnement du Felix.
Las.
Voici que Vichy, par l'armistice qu’il demanda, fut une chance pour les juifs.
Pescade a répondu à sa façon sur l'Afrique du Nord, dégainant comme souvent ses connaissances et ses références plus vite que Lucky Luke sa pétoire.
Rappeler, en sus, au matou de caniveau que le premier statut des juifs fut promulgué dès octobre 1940, le second pas plus tard qu’en juin 1941, et qu’en guise de protection ils furent 12000 dont 350 enfants internés dès février 41 au camps de Gurs, dans la boue et le froid et bientôt la famine, pourrait le laisser indifférent.
Je tenterai donc de gerber sur un terrain qui devrait le trouver plus sensible, celui de la défense de ce qu’on nomme, selon l’envie pays, nation ou patrie. Mon vomis lui rappellera qu’en implorant un armistice que les Allemands ne songeaient pas encore à exiger, Pétain se rendit coupable d’une haute trahison envers une France qui si elle s’était déjà battu bien plus qu’on ne le dit, pouvait encore espérer s’appuyer sur ses alliés, sa marine et… ses colonies (on n’en sort pas) ; et que le crime contre la République était au vrai longuement prémédité. Quitte à dégobiller encore je lui signalerai à mon tour qu’il n’est pas indifférent au fond que Pétain et sa clique aient proposé un armistice qui ne leur avait pas été demandé, puis appliqué leur propre programme antisémite avant même de relayer celui de l’occupant.
Voilà. Tu peux miauler maintenant.
Sur Papon, je ne vois pas bien quel procès on fait ici à Joffrin. Il n’a pas été établi que Papon avait agi par zèle idéologique antisémite, mais bien par un terrifiant mélange d’aveuglement consenti nourri d’ambition et d’indifférence, bref en « criminel administratif ».
Sur la chronique de Barbier relayée par Pescade, je crains que l’« amertume » qu’il évoque ne puisse prêter à trop d’interprétations. Le malaise laissée par le procès Papon comme frustration de l’absence d’un procès Bousquet ? Oui. Papon, « gibier de consolation » ? Non. Pas plus que Touvier n’eut été un gibier de consolation de Barbie. Un accusé de complément, simplement. Papon accusé idéal d’un procès d’Octobre 61 ? Oui. Mais pas par opposition au procès de Bordeaux qui a aussi permis que les ratonnades soient évoquées dans une enceinte de justice, et l’accès aux archives quelque peu accéléré.

Écrit par : Actu75 | 19/02/2007

@felix le chat &héhé

Proverbe africain: Le miel (vivelefeu) attire les abeilles (Pescade, Anne, Ajamais, etc...) mais aussi les mouches à merde (felix le chat & héhé)

vivement le retour de Seb pour faire le menage...

Écrit par : allaxe | 19/02/2007

Je me demande si il y a encore quelqu'un dans le Libé de BHL et Joffrin pour signaler que Georges Cipriani est bcp plus malade que Papon l'était quand il fut libéré pour raison de santé et qu'il croupit en prison depuis maintenant 20 ans d'agonie. Mais je ne lis plus Libé alors j'en sais rien...
Sinon, des news ici :
http://marseille.indymedia.org/news/2007/02/8178.php

Écrit par : Onésime | 19/02/2007

Allaxe,

- Pourriez-vous me dire lequel de mes messages vous a paru merdique ?
- Pourriez-vous me dire si vous savez ce qu'est l'humour au second degré ?
- Pourriez-vous me dire si ma réaction à votre post est aussi grossière que la vôtre ?

Merci d'avance.

Onésime, la seule personne de Libé (à ma connaissance) qui se souciait (sous les insultes) du sort des gens d'AD était Dominique Simonnot. Elle est partie au Canard Enchaîné.
Les gens d'AD (dont je ne partage ni les idées sur l'avant-garde des luttes ni les choix meurtriers) eurent deux torts :
- Etre de condition sociale modeste.
- S'en prendre à du gros.
Papon
- était "de la haute"
- et ne s'en prit qu'à du gosse et du bougnoul.
(Humour, Allaxe, humour !)

Écrit par : Héhé | 19/02/2007

J'ai oublié de dire : acord avec Actu75. Ça c'est du texte. Entre autres, je suis soulagé de voir que je ne suis pas seul à voir autre chose que de l'anti-sémitisme dans le comportement indigne de cette chauve-souris de la politique.

Écrit par : Héhé | 19/02/2007

@ Actu75
Tu ne comprends pas ce qui est reproché à Joffrin. Et bien c’est que notre directeur-éditorialiste s’inscrit directement dans le courant de pensée initié par Hannah Arendt et qui postule que les responsables nazis de l’extermination des Juifs ont agi comme des fonctionnaires animés par le désir de remplir leur mission avec zèle plutôt que par conviction idéologique.
Agir avec zèle, ce qu’Arendt a appelé la « banalité du mal » au moment du procès d’Eichmann, était effectivement indispensable à la mise en œuvre de la mort à l’échelle industrielle. Mais cela oublie qu’Eichmann était aussi un SS, tout comme Rudolf Hoess, le commandant d’Auschwitz-Birkenau de mai 40 à décembre 43, véritable inventeur de l’extermination de masse avec la systématisation des chambres à gaz.
Finalement, cette interprétation d’Hannah Arendt aboutit à la négation de la spécificité de l’idéologie nazie, réduisant le nazisme ainsi à un totalitarisme banal ce qui permet de l’assimiler au communisme.

Écrit par : j3m | 19/02/2007

Dix minutes que j'essaie de me connecter sur cette putain de plateforme 20minutes.
Je fais le ménage, en effet.
Désolé pour l'humoriste du jour: je ne ris pas.
Je gerbe.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

Plus léger mais incongru :

"L'amitié entre Nicolas Sarkozy et Martin Bouygues, principal actionnaire de TF1, ne joue "en rien sur l'information"
- Nicolas Sarkozy s'entretient avec Robert Namias (24 novembre 2004) - AFP / François Guillot -
Cliquez ici pour voir en grand
Nicolas Sarkozy s'entretient avec Robert Namias (24 novembre 2004) - AFP / François Guillot

C'est ce qu'a affirmé au micro de RMC lundi le directeur de l'Information de TF1, Robert Namias, qui a fait également savoir que les attaques de François Bayrou sur le sujet l'avaient "blessé"."
http://info.france2.fr/medias/28432476-fr.php

Pauv chou! et gros menteur...
Mwaaarfff.

zgur

Écrit par : Zgur | 19/02/2007

Curieux comme je suis hermétique au fameux "second degré" (dont le dos parfois est si large).

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

@ Zgur
Le mieux, en l'espèce, est quand même la double du "Monde", ce soir, où le spécialiste maison de Nicolas Sarkozy raconte sa vie quotidienne avec ledit.
C'est un assez gigantesque moment de journalisme, dont je ne doute pas qu'il ira nourrir un prochain numéro du "Plan B".

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

@ Seb
Je viens de lire le Ridet. Ca vaut effectivement son paquet de cacahouètes !
Encore mieux que sa prestation à Arrêt sur images du 11 février.
Bel exemple de journalisme couché, embedded.

Écrit par : j3m | 19/02/2007

@ Séb

De mémoire :

Comment ne pas dire "tu" à celui qui vous tutoie ?...

Avec Nicolas, il n'y a jamais de "off"...

Un ami de Franz-O peut-être ?

Les mecs se relisent-ils ?

Écrit par : Anne | 19/02/2007

Voyons si vous allez trouver le passage qui, entre tous, me réjouit dans "le Ridet"?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

@Héhé
« Il n’a pas été anti-sémite, il a été pire (oui, c’est possible). Parce que l’anti-sémitisme (…) c’est une conviction, un idéal. »
Monsieur HéHé puisque vous soulignez être d’accord avec moi, permettez moi de ne pas l’être (du tout) avec vous. Le romantisme idéologique du Waffen SS très peu pour moi. Comme il est des sujets dont on ne peut rire qu’à la condition qu’on rie bien de la même chose, comprenez que j’observe à vos vannes («pays de negros », «wagon de balles de ping pong ») un devoir de franche réserve.
@j3m
Est-ce l’analyse du totalitarisme d’Hannah Arendt que tu rejettes ou l’interprétation que Joffrin, in fine, en ferait ? Les deux seraient recevables mais le lien établi m’apparaît tortueux. Papon serait donc forcément antisémite parce qu’affirmer le contraire permettrait d’assimiler nazisme et stalinisme ? Mieux vaut considérer le cas du secrétaire général de la préfecture de la Gironde sans vouloir régler d’autres comptes. Et constater que si il peut avoir en commun avec Eichmann d’illustrer à sa mesure la banalité du mal, il ne fut pas loin s’en faut adhérent de la SS. Refuser à priori qu’on puisse dire qu’il n’était pas antisémite, outre que cela relève d’une conception dogmatique de l’histoire, revient aussi à refuser de comprendre les mécanismes qui ont pu favoriser sa longue impunité.

Écrit par : Actu75 | 19/02/2007

SF : se pourrait-il que le second degré, dont vous faites assez fréquent usage, vous soit réservé ?

Par ailleurs, on ne peut pas, aujourd'hui et sur Papon en tout cas, limiter Libé au seul Joffre. Ce que met Annette Lévy-Willard à Papon est assez gratiné. Cinq Pages, c'est autre chose que la colonne de J., fût-elle éditoriale.
Extraits : "dérapage antisémite... carrière très réussie de respectable salaud (2 fois)... carrière de superflic de la répression... carrière de menteur et de salaud... mentuer quand il affirme avoir sauvé des juifs... mentir sur son état de santé... piteuse fuite en Suisse".

Elle n'oublie rien de l'ensemble de son parcours, elle n'oublie rien de Bousquet, elle n'oublie rien de Mitterrand le silencieux.

Moi non plus, je n'oublie pas. Je n'oublie pas mon courrier publié par Libé lorsque l'affaire a éclaté, ou je pointais le double langage de Papon collabo et résistant en même temps.

SF, quelqu'un a dit un jour que l'humour était la politesse du désespoir. Voyez-vous, ma marraine a fait quinze mois de Rawensbruck. Quand mon père est allé la chercher à la gare, il ne l'a pas reconnue car elle avait maigri de moitié. Elle n'a jamais voulu parler de là-bas. Jamais. Quand on insistait, elle se fâchait et disait : vous ne pourrez pas comprendre.
Alors, voyez-vous, j'ai le droit de faire de l'humour sur ça, ne serait-ce que pour exorciser ce "ça", ne serait-ce que pour ne pas devenir comme cet ami, dépressif à vie (et maintenant mort, maintenant en paix avec ses cauchemars) parce qu'enfant il avait habité Rue Lauriston, et que de sa chambre d'enfant, on entendait ce qui se passait dans la chambre d'à côté, et je ne vous ferai pas l'injure de croire que vous ignorez ce qui s'y faisait, Rue Lauriston.
J'ai le droit de faire de l'humour sur ça. Et si on me le refuse, je le prends quand même.

Voilà. En ce qui me concerne pour ce sujet, fin de la partie. Coupez* ça si vous voulez, il suffit pour moi de l'avoir dit et que vous, SF, l'ayez lu.

* J'ai mis "couper", non "censurer" qui n'est pas la même chose. Un blogue appartient à son auteur, qui fait ce qu'il veut.

Écrit par : Héhé | 19/02/2007

@ Séb

C'est pas facile, facile, je pense que cet article est à encadrer.

Moi, j'aime beaucoup ce passage :

Tour à tour flattée, séduite ou douchée, la presse écrite retrouve avec lui une relation sans pathos, neutre et dépassionnée, dans la pratique de l'entretien. Attendus, ces rendez-vous ont été préparés par le candidat-ministre et ses conseillers. Cette fois les mots sont pesés. Etalant parfois devant lui plusieurs pages de notes, il commence à chaque fois par un propos liminaire sur le sujet à traiter. Il précise : "Je vous dis ça pour que vous me compreniez bien. Après vous présenterez le tout comme vous voudrez." Ce n'est qu'une fois cet exercice terminé qu'il répond aux questions. Les entretiens qu'il a accordés au Monde ont été peu corrigés. Ils contiennent en général ce qu'il faut de phases courtes pour pouvoir fabriquer "accroches" et éléments de titre. S'ils venaient à manquer, M. Sarkozy est prêt à fournir, sur simple demande, jusqu'à quelques minutes du bouclage. Cette réputation de professionnel des médias, il y tient. Il porte ses scores d'audience comme des médailles et le chiffre des ventes des journaux dont il a fait la "une" lui sont une réassurance permanente sur ses capacités de séduction. Confondant volontiers les Français avec l'Audimat, il s'est fabriqué un statut, inédit chez les politiques, de "producteur-animateur". D'abord, il crée l'actualité, ensuite, il la commente. Il faut pour cela avoir le sens aigu des "sujets qui marchent" - il l'a - et connaître les contraintes et le lectorat de chaque média afin d'adapter son message - il connaît.

Allez, je file m'enivrer.

Allez, les amis.

Tout à l'heure, surtout...

On ne regarde pas la Une.

On ne se laisse pas tenter.

On sélectionne par avance son DVD préféré si besoin.

On ne fait pas semblant d'aller se coucher pour aller rallumer après.

On prend ses dispositions pour ne pas rire bêtement en écoutant une pauvre femme faire semblant d'être de gauche.

On s'abstient.

Écrit par : Anne | 19/02/2007

C'est du lourd, aujourd'hui, mon bon Seb.
On aurait pu rester avec FOG, se resservir une lampée en dodelinant de la tête et en commisérant ensemble: " c'est pas vrai qu'ils nous prennent A CE POINT pour des cons..."
Mais Papon vint, suivi de Félix Le Chat, qui fit ses besoins bien en-dehors du bac pourtant bien garni.
La puanteur envahit l'appartement.

La théorie, si commode, du glaive et du bouclier.
Si commode, qu'avec le temps ces cons réussiront à en persuader d'autres que c'est hyper-tendance, d'y faire référence. Tu verras... Tu vois déjà...

Écrit par : Christian Lehmann | 19/02/2007

Les médias parlent de l'humaniste Papon mais oublient étrangement çà (Je m'excuse pour ceux qui l'ont déja vu et les autres lisez..):

L'appel des résistants

Au moment où nous voyons remis en cause le socle des conquêtes sociales de la Libération, nous, vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France Libre(1940-1945), appelons les jeunes générations à faire vivre et retransmettre l'héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle. Soixante ans plus tard, le nazisme est vaincu, grâce au sacrifice de nos frères et soeurs de la Résistance et des nations unies contre la barbarie fasciste. Mais cette menace n'a pas totalement disparu et notre colère contre l'injustice est toujours intacte.

Nous appelons, en conscience, à célébrer l'actualité de la Résistance, non pas au profit de causes partisanes ou instrumentalisées par un quelconque enjeu de pouvoir, mais pour proposer aux générations qui nous succéderont d' accomplir trois gestes humanistes et profondément politiques au sens vrai du terme, pour que la flamme de la Résistance ne s'éteigne jamais :

Nous appelons d'abord les éducateurs, les mouvements sociaux, les collectivités publiques, les créateurs, les citoyens, les exploités, les humiliés, à célébrer ensemble l'anniversaire du programme du Conseil national de la Résistance (C.N.R.) adopté dans la clandestinité le 15 mars 1944 : Sécurité sociale et retraites généralisées, contrôle des ” féodalités économiques ” , droit à la culture et à l'éducation pour tous, une presse délivrée de l'argent et de la corruption, des lois sociales ouvrières et agricoles, etc. Comment peut-il manquer aujourd'hui de l'argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes sociales,alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période où l' Europe était ruinée ? Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie.

Nous appelons ensuite les mouvements, partis, associations,institutions et syndicats héritiers de la Résistance à dépasser les enjeux sectoriels, et à se consacrer en priorité aux causes politiques des injustices et des conflits sociaux, et non plus seulement à leurs conséquences, à définir ensemble un nouveau “Programme de Résistance ” pour notre siècle, sachant que le fascisme se nourrit toujours du racisme, de l'intolérance et de la guerre, qui eux-mêmes se nourrissent des injustices sociales.

Nous appelons enfin les enfants, les jeunes, les parents, les anciens et les grands-parents, les éducateurs, les autorités publiques, à une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation marchande, le mépris des plus faibles et de la culture, l'amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous. Nous n'acceptons pas que les principaux médias soient désormais contrôlés par des intérêts privés, contrairement au programme du Conseil national de la Résistance et aux ordonnances sur la presse de 1944.

Plus que jamais, à ceux et celles qui feront le siècle qui commence, nous voulons dire avec notre affection : ” Créer, c'est résister. Résister, c'est créer “.

Signataires :

Lucie Aubrac, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Daniel Cordier, Philippe Dechartre, Georges Guingouin, Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Lise London, Georges Séguy, Germaine Tillion, Jean-Pierre Vernant, Maurice Voutey.

Article 35. Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.
Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen 24 juin 1793

Écrit par : Chevillette | 19/02/2007

Prochain billet à 00.00: "Les Dictons Cons De La "Gauche" Qui Pense".

Quand je pense qu'il y en a qui vont regarder MSR chez les marchands de temps de cerveau, alors qu'il tant de bonnes et belles choses à faire.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

Test.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

@ Sébastien

Je n'aime pas beaucoup attaquer les gens sur leur patronyme mais là quand même, le Ridet me fait immanquablement penser à bidet, cette autre spécialité française qui fait marrer les étrangers et leur rappelle le passé péripatéticien de bien des hotels où ils font connaissance pour la première fois avec cet ustentile d'hygiène.
De là à dire que des journalistes sont des p****, ah non!
Pour la plupart ils font ça gratos.

Zgur

Écrit par : Zgur | 19/02/2007

Trouvé cette perle sur le blogue "le conservateur", et je vous jure que ce n'est pas du second degré :

"..., "A droite toute" d'Eric Dupin et la pseudo-enquête sur "l'extrême droite française" de la libertaire gauchiste Fiammetta Venner "Extrême France"."

"la libertaire gauchiste Fiammetta Venner" : dis, tonton Seb', pourquoi tu tousses;-)

Écrit par : D | 19/02/2007

Il faut aller voir le portail de ce blogue, mais attention, n'oubliez pas votre Confiance Plus, car c'est à se pisser partout. Vous le trouverez en allant chez Dupin.

Écrit par : D | 19/02/2007

Juste pour rire, un pétage de plomb de Doc Gynéco, sur Oui FM (qui jadis était une radio rock) :

http://www.dailymotion.com/video/x18x2z_doc-gyneco-pete-les-plombs

Écrit par : Oui-Oui | 19/02/2007

Perle trouvée sur lemonde-de-Philippe-Ridet.fr (note en cours sur le BBB, grands éclats de rire en perspective) :

"En 1992, lorsque la chaîne est sanctionnée par le CSA parce qu'elle ne diffuse pas son quota de productions françaises, Nicolas Sarkozy, au nom de l'opposition, vient condamner sur TF1 "la réglementation absurde" et promet que, si la droite l'emporte aux législatives de 1993, elle reviendra sur ces mesures."

Quoi ? Nicolas Sarkozy ? Sarkozy Nicolas ? Permettre de passer moins de productions françaises ? Il aurait fait ça, lui que "la France tu l'aimes ou tu la quitte" ? On m'en aurait menti ? Oh là là... (Heu, humour au second degré !)

Écrit par : Héhé | 19/02/2007

Plutôt que regarder la nullité blanche du Poitou, on peut aussi lire la dernière livraison des éditions Raison d'Agir.
"On achète bien les cerveaux" de Marie Benilde.

Comme toujours, c'est concis, bien écrit et bien documenté

Écrit par : leopold trepper | 19/02/2007

Ca déconne à répétition, les blogs 20minutes, ce soir.

@ leopold trepper

Le dernier que j'ai(e) lu, c'était "Quelque chose de pourri au Royaume-Uni".
Ravissant.
Comme toujours, en effet.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

Ca déconne à répétition, les blogs 20minutes, ce soir.

@ leopold trepper

Le dernier que j'ai(e) lu, c'était "Quelque chose de pourri au Royaume-Uni".
Ravissant.
Comme toujours, en effet.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 19/02/2007

Bon, je me sauve en courant juste après avoir posté mon message, avant de me faire lapider, mais je ne l'ai pas trouvée mauvaise ce soir.
Zouuuuuuuuuuuuuuuuu, j'suis déjà parti et je cours trop vite pour vous ;-)))

Écrit par : Olivier Bonnet | 19/02/2007

Honte à toi, Olive DBDBDBonnet.
Nouveau billet.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 20/02/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu