Avertir le modérateur

21/02/2007

"Kommandantur" (Une Saloperie De Philippe Val)

medium_honte.jpg

Après avoir, la semaine dernière, on l'avait relevé ici, humblement supplié Nicolas Sarkozy de toucher sa bosse, Philippe Val, patron de "Charlie Hebdo", lèche ce matin d'une langue frénétique, dans un éditorial odieux, l'avantageux postérieur d'Alain Duhamel, qui "est marrant, (...) fait partie des bons intervieweurs, (...) est tenace, et, sur le tard, devient même pugnace".

Fermez le ban.

La raison de ce brame hivernal est bien évidemment la vraie-fausse éviction d'Alain Duhamel de l'antenne d'une radio périphérique et d'une télé de service public, après son aveu qu'il voterait pour François Bayrou à la présidentielle.

Philippe Val, dont nulle dignité n'entrave les tristes prêches, renifle, dans ce burlesque épisode, des relents d'hitlérisme.

"Cette affaire, qui arrive après celles de Béatrice Schönberg et de Marie Drucker, est très intéressante", écrit-il.

Car au fond, "quel inconvénient y a-t-il à ce qu'une ou un journaliste ait une liaison avec tel ou telle" homme ou femme politique?

Aucun, évidemment, assure Philippe Val.

Puisque, rappelle-t-il dans l'un de ces pudiques raisonnements qui souvent le caractérisent: "Hannah Arendt couchait avec Heidegger, elle n'était pas inscrite au parti nazi pour autant..."

C'est, déjà, formidable de lumineuse intelligence.

Mais vous allez voir: la suite est mieux encore, où Philippe Val, toute vergogne bue, crache tout soudain son venin sur Guy Birenbaum, coupable d'après lui d'avoir "mis sur son blog" la "vidéo volée" où Duhamel confessait, devant une maigre assemblée, son intention de voter Bayrou.

Philippe Val écrit: "Guy Birenbaum a fait jouer à l'Internet un de ses rôles favoris: la Kommandantur pour tous".

...

Philippe Val, qui fait métier de vendre des mots, semble ignorer qu'ils ont un sens - qu'ils sont porteurs, notamment, d'une charge émotive. (Ou peut-être le sait-il - auquel cas il aurait sciemment fait le choix de ne pas s'en formaliser.)

"Kommandantur", par exemple, nous parle très distinctement d'un temps, point si ancien, où la règle n'était certainement pas l'éviction d'un chroniqueur politique de centre-droit, mais plus directement la torture, l'assassinat, la déportation, le crime.

Contre l'humanité.

Rien d'exactement anodin, n'est-ce pas?

Mais rien non plus qui puisse arrêter Philippe Val, dans son affreux délire.

Guy Birenbaum, qui est mon éditeur et mon ami depuis dix ans, serait donc, je le découvre aujourd'hui, quelque chose comme un Feldgendarme - et je vais vous dire: l'insulte qui lui est ici infligée me fait d'autant moins rigoler, que je connais un peu l'histoire de sa famille, où l'on a très chèrement payé naguère le droit, pour Philippe Val, de vomir aujourd'hui ses dégueulasseries.

Le patron de "Charlie Hebdo" joue ici avec des réalités qui le dépassent - de très loin.

Ce n'est pas la première fois: il nous a déjà, hélas, habitué(e)s à voir Staline un peu partout.

Mais ça devient très, très, très incommodant.

Commentaires

Preum's !
Enoooooooooooooorme, premier post sur le blog et un preum's, un !!
Veni, posti, vinci...

Keep going Seb, et take it easy. C'est toujours un plaisir de te lire, je suis pas toujours d'accord mais VLF est un passage obligé de mon surf quotidien

Écrit par : Habibine | 21/02/2007

"La raison de ce brame hivernal est bien évidemment la vraie-fausse éviction d'Alain Duhamel "

Je penche plutôt pour 2 livre à vendre

Écrit par : gyhelle | 21/02/2007

Well done, Habibine.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

Du Val tout craché : l'ennemi est nazi, tout faire pour le décrédibiliser.

On a le droit de ne pas être d'accord avec le choix de Birenbaum et des arguments qu'il a développés ensuite, mais le voir traité de nazi est gerbant.

Déjà qu'il traduisait "World Wide Web" par "Je suis partout"...

Qu'est ce qu'ils en pensent, les autres journalistes de C.Hebdo?

Je me pose la question car le journal compte nombres de bosseurs, d'acharnés de la lutte anti facho, anti totalitaire, anti intégrisme, des gens estimables, pas toujours faciles, pénibles parfois, mais des gens biens.

Charb, Cabu, Caroline Fourest, par exemple, qu'est ce qu'ils en pensent ? Juste une sale habitude du patron ou un vrai glissement idéologique ?

C'est peut-être le moment de penser à un vrai débat avec Val. Sinon, la suite des opérations va vraiment ressembler à un champ de bataille.

PS. Du coup, "facho", hum, faut que j'arrête avec ce mot...

Écrit par : Olivier | 21/02/2007

Philipe Val fait partie de ces s****** de gauche qui rêvent d'être reconnus par l'establishment. Les medias qui mentent nous infligent de plus en plus la parole de ce cuistre, c'est le signe qu'il est en train de parvenir à ses fins. A quand la légion d'honneur pour le rédac chef de Charlie (remise par Sarkozy bien sûr) et un portrait dans "Les Echos" ?

Écrit par : Foxapoildur | 21/02/2007

Je persévère.
Je reviens user ma langue sur votre postérieur
Monsieur Fontenelle :
voilà encore un très bon billet
comme je les aime -

oui da.

Mon pied reste disponible pour le céant du Val.

Écrit par : titi | 21/02/2007

et puis :

"Le patron de "Charlie Hebdo" joue ici avec des réalités qui le dépassent - de très loin."

mais c'est son fonds de commerce
à Val
que de jouer avec des réalités qui le dépassent :
cf ses citations incessantes de Spinoza, Montaigne, Arendt...

Il est foncièrement à l'écart des réalités
fors son inconséquent nombril.

Écrit par : titi | 21/02/2007

"Tout ce qui n'est pas de droite est nazi" : le postulat est clair et ne devrait pas, cher Sébastien, te surprendre, puisque l'antiracisme, ce "communisme du XXIeme siecle", est par nature antisémite, pour cette nouvelle droite si odorante...

Écrit par : Bruno Lamothe | 21/02/2007

"Tout ce qui n'est pas de droite est nazi" : le postulat est clair et ne devrait pas, cher Sébastien, te surprendre, puisque l'antiracisme, ce "communisme du XXIeme siecle", est par nature antisémite, pour cette nouvelle droite si odorante...

Écrit par : Bruno Lamothe | 21/02/2007

@ Foxapoildur
Agad les jolies petites nétoiles.
******.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

Euf j'ai posté 2 liens y a un moment, ils sont pas passé ?

Écrit par : Gyhelle | 21/02/2007

Apparemment pas.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

Bon je les ai repostés. Au cas ou ça foire aussi, c'était pour rappeller que c'était pas la première fois que Val parlait de Kommandantur pour internet et je donnais 2 liens sur uzine.net facilement retrouvable en cherchant "val kommandantur" dans google

Écrit par : Gyhelle | 21/02/2007

Val la forte tête des gentils libéraux


Val a une théorie simple sur son journal : il ne doit pas être coupé de l'établishement, même s'il ne vend pas beaucoup.

Il gère Charlie Hebdo comme, je vais tenter une image, le bronco du troupeau, l'animal à forte tête qui rue dans les brancards, asticote les gars du ranch, mais reste toujours dans l'enclos.
Il peut même donner l'illusion aux autres bêtes qu'elles bénéficient d'un peu plus de liberté.
De ce fait, en bon élève de la théorie libérale mais un peu chahuteur, Val force le trait là ses sages collègues se contente d'un tacle.

Ce qui donne chez Jean-Michel Aphatie : Birenbaum = inélégant

Chez Philippe Val : Birenbaum = Kommandantur

Écrit par : Olivier | 21/02/2007

Ha zut j'aurais dû écrire "socialopes", c'est plus concis et ça ne risque pas la censure , non ? si ?

Écrit par : Foxapoildur | 21/02/2007

Val, c'est pas un métro sans pilote mais avec de la pansée partout, et c'est pour ça qu'il reste maigre. Val est donc Un anorexique du lobe gauche. Mais il y a pire. Vals lui ce sont les deux lobes.

Écrit par : martingrall | 21/02/2007

Comme disait quelqu'un au sujet de VAL : "Ce type est d'une ignorance crasse ".

L'ennui, c'est qu'il a réussi à se faire admettre dans le cercle des brailleurs cathodiques. Ses hautes considérations sur l'islam y sont évidemment pour beaucoup.

De SPINOZA et d'ARENDT, il ne connaît que le nom, n'ayant lu aucun de leur ouvrage . Et devrait-il les lire, qu'il ne comprendrait pas.

Ce n'est plus la brosse avec la boîte de cirage ; VAL est décidément "funestement "dangereux.

Écrit par : CHAREL | 21/02/2007

C'est Louis de Funeste?
(Ok, je sors...)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

CHAREL

Et bonjour le dommage colatéral sur le travail des journalistes de Charlie qui ont gardé la tête sur les épaules...

Écrit par : Olivier | 21/02/2007

@Olivier
Ceux que tu cites, parmi les collaborateurs de C.H.,
(Charb, Cabu, Caroline Fourest)
me paraissent être ceux qui sont le plus en accord avec ce qu'écrit
l'endormeur du Val.

Écrit par : titi | 21/02/2007

Hello Titi

Charb et Cabu, sur le ton de l'humour, oui, sûrement.

Caroline Fourest, non, pas son genre.

Écrit par : Olivier | 21/02/2007

Ca me rappelle les années 70 où un jeune beauf de mes relations m'expliquait fièrement pour démontrer sa largeur d'esprit, qu'il lisait à la fois Minute et Charlie Hebdo.
Aujourd'hui, il n'aurait qu'un journal à acheter.

Écrit par : Rocky | 21/02/2007

Titi again

Plus généralement, le boulot que fait Fourest, collègue de Val, est complêtement décrédibilisé par les éditoriaux de ce dernier.

C'est sûr qu'elle doit se sentir seul depuis son travail sur l'intégrisme, mais il faut qu'elle mesure que le glissement idéologique de Val est à des années lumière de ses idées et va la plomber.

Écrit par : Olivier | 21/02/2007

titi

D'accord avec vous au moins pour ce qui concerne Caroline FOUREST.

Patrick FONT, l'un des meilleurs amis de VAL a été condamné par la justice.
Après placement en détention provisoire dudit ami, VAL déclarait : "Patrick FONT c'est qui ? j'connais pas moi"...

Comment appelle-t-on ceux qui agissent ainsi ?... Ah oui ! des salauds ..!

Écrit par : CHAREL | 21/02/2007

"Guy Birenbaum a fait jouer à l'Internet un de ses rôles favoris: la Kommandantur pour tous".

c'est incroyablement inquiètant de voir à quel point les références aux horreurs du nazisme sont devenues monnaie courante.

outre le total manque de respect aux victimes que cela témoigne, c'est très symptomatique de la montée d'un nouveau fascisme que certains appellent probablement de leur voeux car ils en parlent sans cesse.

Val aimerait certainement entendre claquer les talons des bottes pour bouter hors de france tous les périls qu'il imagine.

la haine progresse irrésistiblement, entraînant la peur qui rendra le citoyen docile et malléable, un bon esclave que le pire patronnat pourra exploiter à sa guise.

en plus c'est de Charlie Hebdo, de Charlie Hebdo !!!!! qu'émanent ces horreurs.

qui a mon âge s'en souvient du Charlie Hebdo, né d' Hara kiri, du Professeur Choron et de Cavanna;

déception? le mot est faible.

solidarité à Guy

Écrit par : céleste | 21/02/2007

Au fait, j'ai vérifié pour Amsterdam.
hébé, t'aurais absolument pas du te permettre: c'est bien de celui de Parabellum qui déchire sa mère, pas la resucée anonante du KS.

Ca commence comme ça
"Dans le port d'Amsterdam
Y a des junkies qui se cament
Qui se shootent et qui se reshootent
Les bras couverts de croutes
etc, etc"

Écrit par : leopold trepper | 21/02/2007

"C'est incroyablement inquiètant de voir à quel point les références aux horreurs du nazisme sont devenues monnaie courante."
En effet.
Ca porte un nom: banalisation.
C'est, de mon point de vue, le prémice (prémisse) de la révision/négation.
Mais ça n'engage que moi.
Ce qui est aussi incroyablement stupéfiant, c'est que ça vient des mêmes qui généralement poussent des cris d'orfraie quand ils entendent: "Sarko facho".
Beurk.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

@foxapoildur
"socialopes" est un mot qui revient couramment sous la plume de... Siné, qui se pouille régulièrement avec Val dans les colonnes du même journal. Donc pas de problème, tu peux y aller ;-)

Écrit par : Veig | 21/02/2007

À la sortie de nos délits d'initiés, BHL a comparé mon livre à une "rafle". Val est à la hauteur. Merci à seb et à tous ceux qui savent comment même un cuir tanné peut parfois subir l'entame de trop.

Écrit par : g.b. | 21/02/2007

@ céleste : pas mieux, tout pareil que toi. Maintenant dès qu'on affirme qqc qui déplaît, ou qui sort juste de l'ordinaire, hop! aussitôt ça dégaine, nazi, antisémite, IIIeme reich.
ça revient à sortir le bazooka pour dégommer une mouche, nos plumes des Grands Médias ne peuvent plus exprimer leur désaccord sans toutes ces références à 39/45...

Écrit par : fanny | 21/02/2007

@Olivier

concernant Caroline Fourest, je suis d'accord avec Monsieur Charel.

Ce n'est pas la première fois que Val fait des amalgames pitoyables
et jamais, à ma connaissance, elle ne s'en est offusquée.

Quelque chose me dit que jamais elle ne s'en prendra à la Belle Défense de La Liberté d'Expression du Grand Républicain Val.

Écrit par : titi | 21/02/2007

Hello Guy

La prochaîne fois à On refait le monde, refais-lui la tronche ! (kidding)

Écrit par : Olivier | 21/02/2007

Caroline Fourest est bien trop occupée par ses délires islamophobes pour s'indigner des propos de Val

Écrit par : gerard | 21/02/2007

Nous avons là ce que Pierre-André Taguieff (qui lui non plus ne dédaigne pas se réclamer hâtivement d'Arendt) appelle le "reductio ad Hitlerum".
Le problème, c'est que jamais il ne le dénonce quand il vient de ses copains néo-réacs.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

@ Olivier once again

elle a tout de même rendu de grands services
à cette très belle et généreuse et très percutante idée :

"l'extrême gauche
et l'extrême droite
c'est kifkif marmelade"

appelée aussi le concept "kifkif".

Écrit par : titi | 21/02/2007

Titi

T'as raison et c'est bien regretable.

Entre la gauche qui sourit aux islamistes et la droite intégriste, son boulot est compliquée, c'est peu être le temps pour elle de larguer les amares.

Écrit par : Olivier | 21/02/2007

Je vous l'avais bien dit ce matin (avant preum's et avant même le billet ;0)) que ça promettait le caca nauséeux (plutôt que nerveux, finalement) de Val.

Mais il doit rosir de satisfaction d'être enfin cité dans les revues de presse matinales.

Comment disait PLPL ?

Ah oui.
Le Kim Il Sung de la rue Turbigo!


Zgur

Écrit par : Zgur | 21/02/2007

"Kif-kif marmelade".
:-D

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

Gérard

Elle n'est pas dans le délire, non, Val oui. Cette proximité n'a pas de sens.

Parfois elle en fait de trop, elle renie un peu trop vite, mais elle bosse, elle tape ou ça fait mal.

Moi aussi, j'ai vu des copains gaucho me parler de jihad avec des lumières dans les yeux. Ca ne m'a pas fait rire.

Écrit par : Olivier | 21/02/2007

Enfin, je ne voulais pas bloquer sur Caroline Fourest, la question était plus large : qu'en pensent les autres à Charlie ?

Écrit par : Olivier | 21/02/2007

Guy me dit: "Tu devrais aller regarder le billet du jour, sur le blog d'Aphatie".
J'en reviens.
Merci, Guy: j'ai mon billet pour demain.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

Ce n'est pas la première fois que pour val internet est une "kommandantur"

voir :
http://www.uzine.net/article442.html
http://www.uzine.net/article447.html

Écrit par : Gyhelle | 21/02/2007

Bon, je refait :

Ce n'est pas la première fois que val nous fait le coup de la kommandatur :

http://www.uzine.net/article46.html
http://www.uzine.net/article447.html

Écrit par : Gyhelle | 21/02/2007

Hé, les deux messages précédent c'est pas ma faute, je les ai posté il y a longtemps (avant et juste après le message ou je dit "Euf j'ai posté 2 liens y a un moment, ils sont pas passé ?"

Écrit par : Gyhelle | 21/02/2007

Dieu que tout ça est zarbi.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

ces références de plus en plus nombreuses aux heures les plus sombres, pour illustrer le premier dérapage venu sont abjectes. Merci de le rappeler, Sébastien.
De plus, je n'avais jamais envisagé ça sous cet angle, mais je suis d'accord avec toi quand tu dis que c'est une forme de négationnisme.
Comparer un crime contre l'humanité à une pécadille de cour de récré revient à niveller par le bas les évènements, et donc, d'une certaine façon, à nier l'évidence de ce crime.

Val, et les autres, auraient du se contenter de dire que vouloir se payer à tout prix une icone, par n'importe quel moyen, sans réfléchir aux conséquences, n'était pas bien glorieux.

Écrit par : xolotl | 21/02/2007

Pour sûr xolotl. Et vous, vous êtes dans mon cerveau pour savoir ce que j'ai "voulu faire". Vous êtes "glorieux" pour le coup...

Écrit par : g.b. | 21/02/2007

*** PAUSE ***


Je ne voudrais pas m'imposer dans un débat entre intellectuels, mais un auteur avait annoncé la couleur des attaques de Val et consorts de la "nouvelle droite" contre ceux (assez souvent de gauche au surplus), qui oseraient ne pas etre d'accord avec leur vision binaire du monde : il s'agit de... Attendez, je cherche...

Sébastien Fontenelle, dans son ouvrage "La position du penseur couché", ouvrage paru en janvier chez privé et encore disponible dans les bonnes (et moins bonnes librairies) au prix, somme toute modique, de 16 euros.

Je vous conseille de vous précipiter pour le lire, si ce n'est pas déja fait.


*** FIN DE LA PAUSE ***

Écrit par : Bruno Lamothe | 21/02/2007

@seb

effectivement, une forme de négationisme, particulièrement pervers

Écrit par : céleste | 21/02/2007

Désolé Guy, mais c'est quand même l'impression que tout ça laisse.
Un pro des médias comme vous devait bien imaginer l'emballement que pouvait provoquer le fait de relayer cette video, non ?

Dans un monde idéal, vous auriez du pouvoir communiquer l'info que vous déteniez, et Duhamel aurait du pouvoir continuer son job, sans que sa crédibilité n'en soit entamée.

Mais le monde "médiatique" étant ce qu'il est, et vous le connaissez mieux que moi (facile, je ne le connais pas), le buzz autour d'un supposé ralliement à un candidat d'un éditorialiste supposé neutre casse l'image d'impartialité de cet éditorialiste, et conduit à son éviction.
Imparable.

Écrit par : xolotl | 21/02/2007

Vous continuez à compter les points Godwyn ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin ) de P. Val, vous? Notez aussi la corollaire de Huygens. Je cite : "La probabilité qu'un intervenant cite Hitler ou Nazi dans une discussion sans rapport direct et à fort contenu idéologique ou passionnel est inversément proportionnelle à sa capacité de défendre son opinion par des arguments recevables." Vous en concluez ce que vous voudrez.

Écrit par : Pomme | 21/02/2007

@ xolotl
Guy s'est déjà - longuement - expliqué chez lui sur tout ça.
Et nous sommes bien d'accord, je suppose, que de toute façon, quelle que soit vos perceptions respectives de l'épisode, les propos de Val sont imbuvables.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

Non les soi-disant zarbireries techniques n'en sont pas.
Elles sont une preuve.
Elles révèlent à tous que ce blog a sombré sous l'influence de forces obscures, qu'il est sous domination de l'empire du Mal.

Des gens, appartenant au Bien, ne tarderont pas j'espère à dénoncer ce lieu de perdition.
Car, oui, il faut dénoncer. Tout. Tout le temps. N'importe comment.
La seconde guerre mondiale - référence absolue de la lutte du Bien contre le Mal - n'est pas finie, pas plus que ne l'est l'éternelle bataille du Bien contre le Mal.

Prosternez-vous mécréants !
Val et les forces du Bien un jour s'occuperont de vous.
Et ce jour-là, en vérité je vous le dis, chacun reconnaîtra les siens.

Non mais.

Écrit par : IznoPreum's | 21/02/2007

Exact, Sébastien

Écrit par : xolotl | 21/02/2007

Pourquoi diable tant de lecteurs continuent-ils à payer 2€ (ou 3?) pour lire cette misérable publication?
Trop jeune pour avoir connu le prétendu mythique CHPCC (Charlie Hebdo du Professeur Choron et Cavana) j'avais essayé un temps car j'aime les petits mikeys. Mais le procédé à l'oeuvre dans le rédactionnel m'a vite découragé. Val est un âne, ça ne fait pas un pli mais les autres ne sont pas mieux. En général ils choisissent une victime et lui collent l'origine de toutes les nuisances du siècle: en vrac: les arabes sont antisémites, les fumeurs des tueurs en puissance, les chasseurs des destructeurs de la nature, les scientifiques des fous furieux, les antiracistes des racistes qui s'ignorent etc.
Bref CHRVA (Charlie Hebdo Rente de Val et ses Amis) même pas pour s'essuyer.

Écrit par : murakaba | 21/02/2007

clap! clap! clap! Seb.

Ça fait du bien de te lire... T'es un bon.

J'vais d'ce pas chez gébé lui laissé post-soutien...

Écrit par : allaxe | 21/02/2007

Bon, mais c'est quand même pas nouveau chez Val les élucubrations injurieuses et idiotes... Il en pond 10 comme ça chaque semaine, le superdupond spinozien.

Xolotl n'a pas tort quand il suggère que GB fait un peu le faux-naïf sur ce coup.
L'échange (presque) fictif entre DS et GB posté par le regretté matthieu avait déjà trés bien synthétisé la tendance à la posture de notre ami NRV.

Et puis quand je lis des trucs comme "Merci à seb et à tous ceux qui savent comment même un cuir tanné peut parfois subir l'entame de trop", je me dis qu'il faudrait le mettre en musique...

Écrit par : leopold trepper | 21/02/2007

Il y a quelqu’un qui éditorialise dans Charlie quand Val n’est pas là, c’est Gérard Biard. Val peut partir plus souvent. Et même totalement.

« Les moi d’abord »

Ça s’est passé en Grèce. La semaine dernière, le ministère des Affaire étrangères a défendu publiquement le statut dérogatoire de la minorité musulmane de Thrace, statut établi en 1923, qui autorise l’application partielle de la charia en matière de droit familial. Pour le Douste-Blazy local, ce statut « est une confirmation du respect de l’Etat grec pour les références culturelles de la minorité». Respect qui avait conduit, par exemple à ne pas intervenir lorsqu’en 2004 une fillette de onze ans avait été mariée de force à son violeur par un mufti. Heureusement, le mariage fut par la suite annulé en Allemagne où le « couple » s’était installé.

Certes, la Grèce n’est pas la France. Mais c’est l’Europe. Et le prurit communautariste qui gratte de plus en plus les candidats à l’Elysée en cette période de campagne n’est pas un indice rassurant pour l’avenir. De gauche à droite, on se livre à un véritable morcellement ethnique du corps électoral et l’on tartine copieusement de pommade tous les « particularismes culturels ». Même Le Pen s’y donne à fond. Après avoir fait l’éloge du poète martiniquais Aimé Césaire — qui n’en demandait sûrement pas tant — chez Franz-Olivier Giesbert, on l’a vu, vendredi dernier dans la Somme, visiter un cimetière de coolies chinois morts pendant la guerre de 14-18.

Cela devrait donner matière à réfléchir à tous ceux qui misent sur les communautés pour redonner de la consistance à un ciment social qui s’effrite. Car si le chef du Front National semble tout à son aise dans sa drague éhontée des Noirs et des Chinois, c’est qu’elle n’est pas en contradiction avec son programme : le communautarisme fait un merveilleux engrais pour le racisme et n’est pas incompatible avec le principe du « Français d’abord». Au contraire.

Lutter par tous les moyens contre les discriminations et les inégalités est vital pour une démocratie. Or, fragmenter les citoyens d’un pays en groupes distincts et les encourager à se définir exclusivement en fonction de leur appartenance à ces groupes ne peut que favoriser la discrimination — voire la légitimer puisque le premier critère retenu est la différence.

Cet engouement pour le communautarisme intervient ironiquement au moment où, en Grande-Bretagne, on commence à s’interroger sérieusement sur les résultats de cette politique. Il y a quelques semaines, une étude révélait que de plus en plus de jeunes musulmans britanniques étaient favorables à la charia et aux écoles confessionnelles. Et que 74% d’entre eux veulent que les femmes portent le voile en public.

La rapporteuse de l’étude conclut ainsi : « L’émergence d’une identité musulmane forte en Grande-Bretagne est, en partie, les résultat des politiques multiculturelles mises en place dans les années 1980, qui ont mis l’accent sur al différence au détriment d’une identité nationale partagée et ont divisé les gens selon des lignes de partage ethniques, religieuses et culturelles. »

Bref, les Anglais commencent à entrevoir l’évidence : l’intérêt communautaire n’a pas grand-chose à voir avec l’intérêt général Il est même, le plus souvent, son exact opposé.

Écrit par : Pff | 21/02/2007

Cela fait un bail que Val fait partie de cette catégorie de penseurs de "gauche" dont l'imputation d'antisémitisme fait office d'argument rhétorique.
Une variante intéressante est la disqualification de la pensée de personnes ayant fait l'objet d'accusations non-fondées d'antisémitisme sur des sujets n'ayant pas de rapport direct. Essayez, c'est assez intéressant. Edgar Morin? Fustigé pour des propos dithyrambiques sur le foot. Pascal Boniface? Critiqué grossièrement à propos d'un article sur le conflit en Irak. Daniel Mermet? Villipendé à propos de son émission fin 2005 sur le bouquin de Robert Fisk.
Je ne lis plus Charlie depuis plus d'un an mais je suis sûr qu'on pourrait trouver d'autres exemples.

Écrit par : Frédéric Supiot | 21/02/2007

Ce qui est flagrant, c'est qu'une bonne partie des rédacteurs en chef, éditorialistes et autres patrons de presse des grands médias a détesté le geste de Guy Birenbaum. Ils l'ont dit du bout des lèvres.

C'est là qu'intervient Charlie Hebdo, ex-revue anar libertaire convertie au libéralisme et désormais enfant turbulent du mainstream politique, auréolée de son procès médiatique et sur les caricatures.. Son rôle : insulter Birenbaum, dire tout haut ce que les grosses têtes pensent tout bas.

En sa qualité d' homme des basses oeuvres de la pensée capitaliste, Val va continuer ses allusions nazies contre tout ceux qui lui déplaisent, protégé qu'il est dans la belle forteresse.

Écrit par : Olivier | 21/02/2007

En suivant le "raisonnement" de Val, su Guy, c'est la Kommendatur, France Television qui le vire, c'est quoi ?

Ah mais là, c'est le manche, bas oui, et Val se teint de ce côté là.

Écrit par : Olivier | 21/02/2007

@ Frédéric Supiot : Val, "penseur" "de gauche" ??? De gauche ? Je ne suis pas certain...

Écrit par : Bruno Lamothe | 21/02/2007

D'où les guillemets.

leopold trepper, ton mauvais esprit trouve généralement à mieux s'exercer.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

@SF
C'est pas du mauvais esprit, c'est juste de l'esprit critique.
Je me demande si tu te rends compte que parfois, tu mélanges grand combat pour la liberté et solidarité de comptoir.
On fait tous ça, mais quand les piliers (de comptoir) se la jouent Marie Adjani, on a le droit de sourire.

Écrit par : leopold trepper | 21/02/2007

Val se laisse entraîner par son allégresse de plume, mais ce n'est pas un mauvais bougre, ce n'est en particulier pas quelqu'un de méchant (je le connais pas mais ça se voit) : pas la peine de lui cogner méchamment dessus...

Écrit par : antennerelais | 21/02/2007

Léopold si tu veux que je t'explique pourquoi ça me touche c'est volontiers mais ailleurs. Tu as mon mail, on peut en parler.

Écrit par : g.b. | 21/02/2007

"Je me demande si tu te rends compte que parfois, tu mélanges grand combat pour la liberté et solidarité de comptoir."
Je le formulerais autrement: j'ai quelques bons potes, ouais.
Avec lesquels je ne suis pas nécessairement d'accord sur tout.
Mais des bons potes.
Des amitiés qui justifient en effet une solidarité de comptoir.
L'esprit critique n'induit pas forcément que la bonne foi d'autrui (de g.b. en l'occurence) soit trop systématiquement interrogée - surtout, me semble-t-il, sur des sujets "un peu" douloureux.
Je dis ça, je dis rien.

@ antennerelais
Vous portez merveilleusement bien votre pseudo, l'ami(e).

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

@ leo
Voilà: je pense que tu devrais accepter l'invitation de Guy, sur ce coup-là.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

PS:
Quant au "regretté matthieu", c'était aussi un casse-couilles de compète, qui trichait quelque peu avec la réalité pour mieux fonder ses anathèmes, comme l'a prouvé son dernier commentaire ici, où il me faisait dire et faire ce que je n'avais ni dit ni fait.
Nuance!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

@ Seb : Mais, et je l'espere, meme si Djibee n'était pas ton ami, tu serais tout autant ulcéré par cette énorme saloperie pondue par Val...

Ce n'est donc pas une solidarité de comptoir. Enfin si je puis me permettre de déposer mon modeste avis.

Écrit par : Bruno Lamothe | 21/02/2007

@ Bruno
Voui.
(Mais leopold va te dire que "tu ne te permets rien du tout", etc. :-))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

@ leopold trepper
Je veux dire qu'avec un pseudo comme le tien, tu devrais SUREMENT écouter Djibi.
Toi plus qu'un(e) autre.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

Allez zou:

d'habitude, quand tu fais ton papier hebdomadaire sur Val, je trouve que tu abuses un peu, en lui reprochant surtout de ne pas etre d'accord avec toi (avec talent et mauvaise foi).

Mais la, j'ai pas lu l'edito, mais d'apres ce que tu en dis, je suis completement d'accord avec toi. Y'en a marre de mettre les nazis a toutes les sauces! Et de dire n'importe quoi.

Solidarite avec birenbaum!

Écrit par : David T | 21/02/2007

@gb
Je crois que tu as le mien aussi ;)
On pourra peut-être entamer une correspondance passionante sur pleins de sujet, mais sur celui du moment, je doute.

Entendons-nous bien, je suis persuadé que Val est un abruti, Apathie un hypocrite, et Duhamel une purée froide et que tu n'as rien à voir, ni de prés ni de loin, avec l'appareil de répression nazi.

Cela étant dit, mon post pointait juste un petit travers que SF et toi partagent avec les ennemis de classe susnommés: le nombrilisme clanique.

Écrit par : leopold trepper | 21/02/2007

@ leopold trepper

"le nombrilisme clanique."
Voilà ce que j'appellerai(s): une gigantesque connerie.
Si tu permets.
Il est où, camarade, mon clan?
Juste comme ça, pour voir?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

C'est mes potes, mon "clan"?
Alors ouais, j'assume assez qu'on puisse éventuellement se garder les un(e)s les autres.
Nema problema.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

Houulaaa! Y'a du sport le vlf...

Les paris sont ouverts...

10 contre 1 sur le boss! ;-)

Écrit par : allaxe | 21/02/2007

Houulaaa! Y'a du sport sur le vlf...

Les paris sont ouverts...

10 contre 1 sur le boss! ;-)

Écrit par : allaxe | 21/02/2007

Hallucinant le coup d'Hannah Arendt. C'est proprement hallucinant. Quant au coup de la kommandantur… que dire… les masques re-re-re-retombent.
Comme disait Kassowitz, «Le plus important, c'est pas la chute, c'est l'atterrissage»

Cette espèce de néomaccarthysme flamboyant relève du vrai délire psy.


Par contre sur Fourest faut pas s'illusionner, même délire complotiste que Val, mêmes fièvres obsidionales. A mon avis, ils sont sur une même et totale longueur d'onde, en complète harmonie.
Comme le souligne Mona Chollet (qui sur le sujet Val est assez pointue), "La tentation obscurantiste" de Sœur Caroline est «consacré à l’épuration de la gauche telle qu’elle la rêve. 168 pages avec que des listes de noms, un livre garanti sans l’ombre du début d’une idée dedans !»

Écrit par : Pescade | 21/02/2007

J'oubliais, pour ce soir ça sera une spéciale dédicace à Guy Birenbaum
http://www.dailymotion.com/video/xuuc5_blaguounette

Écrit par : Pescade | 21/02/2007

Finalement, Aphatie, j'ai pas le courage: et du coup je n'ai AUCUNE idée de bullet pour demain.
J'envisage donc de ne rien foutre.
Angh.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

A l'instar de Finkie, Val est un malade. Malade de notoriété, de m'as-tu-vu, de plateaux télé.

Pour cela et montrer sa tête de clergyman tatchérien, il entre perversement mais en conscience dans l'outrance. C'est une technique de marketing. Il va se vendre lui ou ses livres.

De plus, chez Val il y a le jeu de l'ambiguïté avec l'image de Charlie. Contre emploi, contre image, blanc et noir.

De cette outrance, on en parle. On l'analyse. On la pèse. On la malaxe. On la justifie. On la rejette
Elle devient fait de société. On en fait des débats de société. On en parle dans des émissions radios, télés...
On invite les auteurs de ces dits, de ces mots. Ils se justifient, en rajoutent , deviennent des visionnaires, des penseurs, des philosophes, des vendeurs de bouquins de philosophes, des briseurs de tabous.

Et le tour est joué. Le présentateur, l'animateur ami présente à la caméra (c'est la bonne!!) le dernier ouvrage important du diseur d'outrances.

Produit empaqueté, vendu.

De la s******** en barre, de la m****.
C'est à vomir.
Des mecs comme ça, je leur pis** à la ra**.

Enfin, ils sont dangereux car, comme Val, ils se sentent de plus en plus investis d'une mission sacrée.
Ce sont des fous.
Et nos journalistes de salon leur servent en permanence la soupe. Ca peut servir. A charge de revanche.

Écrit par : GPMarcel | 21/02/2007

GPMarcel envoie les Yougos!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

Pour le plaisir, un petit papier de Serge Halimi

http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2007-02-21-Les-intellectuels-eternels

Il manque que Val. M****!

Écrit par : GPMarcel | 21/02/2007

Au temps pour moi qui voulais buller: j'ai trouvé mon sujet.
Rencard ici, à 00.00.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

@SF
Tu vois, dès qu'on te parle de ça, tu t'ennerves :)
Le problème n'est pas que tu soutiennes ton pote (ce qui t'honore), mais c'est que tu sois infoutu de t'apercevoir que tu dézingues nos ennemis communs pour les mêmes renvois d'ascenseur.

En fait, c'est même pas un problème.

Je disais ça comme ça, parce que c'est rigolo, c'est comme le nez au milieu de la figure et il faut pas en parler.

Écrit par : leopold trepper | 21/02/2007

@Pescade

grandiose le lien...
"Les cons ça ose tout.....etc" Audiard

zyva GPMarcel!

Écrit par : céleste | 21/02/2007

Bonsoir tout l'monde.

Au-delà de leur méchanceté foncière - qui n'est à vrai dire guère surprenante, la méchanceté tendant de plus en plus, chez Val, à remplacer la plus élémentaire argumentation -, ce qui me frappe, moi, dans les propos de Val, c'est leur ahurissante connerie.
Que G.B., ( que je ne connais pas, je dis ça pour devancer les accusations de copinage que pourrait formuler Léopold Trepper...) ne soit pas trop blessé par le mot "kommandantur".
Val ayant sans doute lu Hannah Arendt dans Okapi, voila ce que ça donne...

Écrit par : Clarence | 21/02/2007

Serait-ce la notule en bas de page de l'article de Serge Halimi, linké par GPMarcel, qui t'a donné ton sujet Seb ?

Écrit par : Pescade | 21/02/2007

@ leopold trepper
Il est où, le renvoi d'ascenseur?
Non mais quel rapport, sans déconner?
Un gars, coutumier de ce genre de divagations, se pointe, se met à traiter un de tes meilleurs copains de nazi (je raccourcis), et tu vas t'abstenir de réagir, parce que ça aurait l'air d'un renvoi d'ascenseur?

Alors je vais t'en parler, du renvoi d'ascenseur: une fois dans ma vie j'ai chroniqué un bouquin publié par Djibi, dans "Rolling Stone", il y a trois ans, si je me rappelle bien.
Et à la fin de mon papier je signalais qu'il publiait aussi mes livres.
Début et fin de l'histoire.

Ca va?

C'est pas trop scandaleux?

(Grrr...)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

@ Pescade
Nan.
C'est une découverte, il y a quelques minutes, sur le vaste web.
Ca va pas révolutionner l'histoire de la pensée, hein?
Ca va juste nourrir une de mes petites manies!
Patience: je balance le truc dans plus très longtemps.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

Sous réserve de lecture de l'original, d'accord avec David T. Certains sujets ne doivent pas être évoqués en vain. Je crois cependant que Val a lu bien autre chose qu'Okapi (publication pour laquelle je garde une profonde affection).
Sinon ça fait quand même un peu clan les blogs en général et VLF en particulier. C'est probablement pourquoi il y fait chaud.
Dovidjena

Écrit par : Actu 75 | 21/02/2007

Yep, Seb. Incontestable : la comparaison est déplacée.

Mais finassons.

1° De quelle comparaison s'agit-il ?
D'Internet avec la Kommandantur. Pas de GB avec icelle. Il lui reproche d'avoir mis cette vidéo sur son blog, et conséquemment, d'avoir transformé Internet en Kommandantur.
2° Déplacée, excessive et d'un goût douteux, la comparaison veut dire quelque chose. Que dit le texte, si on le débarasse de la figure ?
Qu'en l'affaire, une vidéo diffusée sur le Net a contribué à la mise à pied d'un homme - qu'il soit bon ou mauvais dans son boulot n'a strictement rien à voir ici.
3° Ce que dit le texte est-il correct ?
Oui.
4° Ce réel est-il critiquable ?
Oui. Pour plein de raisons.
La première, qui a déjà été moultement moulinée ici ou là, est que voilà bien beaucoup d'hypocrisie de la part des médias concernés. Que je sache, Catherine Nay est toujours éditorialiste à Europe 1.
La seconde est détaillée par Val : "Les images prises clandestinement (...) ne devraient avoir aucune conséquence pour les personnes piégées, sauf en cas de délit graves ou de crimes. Que tout le monde aujourd'hui puisse rendre publiques des images volées transforme la société en nid de dénonciateurs (...). Quand on virera des salariés des entreprises au terme de procédures étayées par des arguments de même nature (...), on rigolera moins." Certains hurleront peut-être au complotisme ; ceux-là doivent garder en tête que le flicage des salariés par leurs collègues, l'espionnage et la dénonciation, sont encouragés dans moult entreprises - cf. l'avant-dernier Plan B, je crois, qui faisait état d'une note ahurissante de je ne sais plus quelle boutique allant dans ce sens.
5° Ce qui est dénoncé en profondeur, derrière la surface de l'image outrancière, est donc la tentation de la dénonciation tous azimuth. Ce qui pose cette question, fondamentale : où commence la dénonciation et où finit l'information ? Cette question n'est pas posée par Val, qui met toutes formes de "voilà ce qu'il a dit, ce qu'il a fait" dans le même sac : celui de la dénonciation. D'où l'image de la Kommandantur et, plus loin, celle de Pétain : " Si revenait l'époque où Papon était préfet, on serait mal !"
6° Mais cette dernière phrase n'est-elle pas, par ailleurs, juste ? L'Internet ne faciliterait-il pas de nouvelles formes de dénonciation auprès de son préfet préféré ?
7° C'est pas parce que les couteaux peuvent tuer qu'on en interdit la vente. Tout est dans l'usage.
8° On revient au 1°. Val fait, dans l'autre sens, un peu la même confusion que Seb : là où Seb confondait l'Internet et son usager (GB) dans la comparaison avec la Kommandantur, Val fait de même en blâmant l'outil sans poser la question de son usage et l'intention de cet usage.

Reste que le coup de langue à Duhamel est ahurissant. Heureusement, en tournant la page, Stéphane Bou fait entendre un autre son de cloche.

Écrit par : Nonosse | 21/02/2007

@ Nonosse
"Val fait, dans l'autre sens, un peu la même confusion que Seb : là où Seb confondait l'Internet et son usager (GB) dans la comparaison avec la Kommandantur".

Je te rappelle que la phrase de Val est: "Guy Birenbaum a fait jouer à l'Internet un de ses rôles favoris: la Kommandantur pour tous".
Alors désolé, mais, non, je ne pas avoir "confondu"...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

Mais il est trés bien ton billet
D'ailleurs, tu remarqueras que je n'ai rien dit de mal sur ton billet.

J'ai juste commenté, en approuvant, un commentaire de Xolotl qui évoquait la possibilité d'un léger cabotinage de gb.

Mais là, je reconnais que, sans m'en rendre compte, j'ai franchi la ligne (jaune) qui sépare le commentateur korrekt du troll fascisant.

Écrit par : leopold trepper | 21/02/2007

Ca ne s'arrange pas, hein, trepper?
Tu nous fais, pour t'en sortir, le coup du "fascisme"?
A la Philippe Val?
On t'a traité de "troll fascisant"?
Qui?
Où?
Qu'on sévisse!

(PS: Pour ce qui est du "léger cabotinage", je ne peux que te répéter que tu es pour le coup assez mal tombé, et que tu aurais dû répondre à l'invitation (cordiale) de mon copain...)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

@ Seb
Désolé, mais je ne pense pas que :
"Guy Birenbaum a fait jouer à l'Internet un de ses rôles favoris: la Kommandantur pour tous."
et :
"Mon éditeur est un Feldgendarme."
soient synonymes.
La première parle avant tout de l'outil (c'est l'Internet qui est qualifié) ; l'autre de l'usager (c'est GB qui est qualifié).

Mais je peux aussi concéder que j'ai sacrifié à la tentation rhétorique de boucler le topos en renvoyant au 1°. Si ça t'ennuie, balaye la comparaison des "confusions". C'est pas le fond de ce que je veux dire.

Écrit par : Nonosse | 21/02/2007

Bon texte de Lançon sur les caricatures. Extrait :

...On peut imaginer de tout On peut aussi en rire. L’un ne va sans doute pas sans l’autre. Surtout lorsqu’on a la sensation d’être en présence de personnages pour qui souffrance et frustration seront toujours les meilleures sources de l’existence humaine. Un nouveau prophète: Marxomet ? Un nouveau slogan : « Debout, les damnés du cimeterre » ? Mieux vaut l’imaginer, oui, et puis en rire. C’est ce qu’a su faire Philippe Sollers, à la veille de la Saint-Valentin, dans l’émission nocturne de Frédéric Taddeï sur France 3. Il y a longtemps que Sollers, en son ordinaire télévisé, n’avait pas été aussi inspiré.

Une créature anti-caricatures l’y aide: Houria Bouteldja. On la voit sur les plateaux, la porte-parole des « indigènes de la République ». Sa beauté brune et trentenaire donne du chien à leur combat. Les partis et les groupes extrémistes sécrètent souvent ce type de pasionaria : la violence du verbe se fait chair. Leurs harangues semblent destinées à fouetter les hommes qui les écoutent. Un mélange d’accablement, d’ennui et de désir anime ces esclaves consentants.

Ce soir-là, Houria Bouteldja est vêtue de noir et de rouge. De fines dreadlocks coiffent son visage sensuel, loin au-dessus d’une bouche écarlate et ronde. Une dentelle de laine noire, rappelant une danseuse espagnole, recouvre sa chevelure. « Je suis constamment interrompue, dit-elle c’est quand même incroyable! » Mais la caméra ne la quitte pas et il n’y a quelle qui parle. Sa voix est celle d’un personnage joué par Agnès Jaoui dans un film avec Jean-Pierre Bacri. Un geste vertical de la main, doigts serrés, rythme ses discours. Elle a potassé ses arguments ses exemples, sa logique.
L’idée est simple et ordinaire : les caricatures sont racistes et « islamophobes »; elles « stigmatisent » une population « opprimée », «réprimée» : « la stigmatisation en France de l’islam depuis le 11 septembre est un sport national ». Au début, Sollers tente de débattre sérieusement : « Mais la stigmatisation du catholicisme en France depuis deux siècle est un sport national, attendez,.. Qu’est-ce que vous êtes en train de me raconter? » Il comprend vite que c’est inutile et, surtout, inefficace. Comment faire ?
Elle prend un exemplaire de Libération du 7 février, consacré au procès des caricatures et créé en collaboration avec Charlie Hebdo. En page 4, une caricature de Tignous. Le dessin ne se moque ni des musulmans ni des islamistes : il caricature ceux qui ne comprennent rien aux caricatures — qui les prennent pour des discours réalistes. C’est pour eux, selon eux, qu’Houria Bouteldja le décrit. Tout ce qu’elle dit est vrai, mais tout ce qu’elle dit est faux : la perspective humoristique a disparu. « C’est une démonstration imparâââble, déclame soudain Sollers. Ce dessin est de l’inquisition et Libération est un organe du Vatican. Ils sont stipendiés! La guerre des religions reprend, Madame. Elle reprend ! »
Il agite ses bras de haut en bas, comme elle, mais plus qu’elle, vieux cardinal sans religion, se levant légèrement du fauteuil, enflé d’absurdité volontaire et parodiant l’appel à la croisade, « il faut bien voir que les chrétiens vont se battre contre les musulmans, que les Juifs vont se battre contre les chrétiens et les musulmans, et nous sommes enfin dans la vérité. Il n’y a pas de conciliation possible ! Libération est un journal stipendié par le Vatican ! J’en ai les preuves ! il faut qu’on se voie. Que je vous apprenne des choses... » À cet instant, la caméra saisit quelque chose d’inattendu sur la pasionaria : un sourire. Très léger, imperceptible, comme jailli malgré elle sous la chatouille du burlesque, du grotesque, d’un faux discours rappelant la caricature à ses devoirs et à ses droits. À cet instant, le rire a gagné."

Écrit par : Pff | 21/02/2007

Vois, Nonosse: j'ai changé le titre.
Ca te va mieux comme ça?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

@SF
"Pour m'en sortir" !?
C'est bien ce que je dis, tu prend ça trop à coeur...

Écrit par : leopold trepper | 21/02/2007

@ Seb
;-))

Écrit par : Nonosse | 21/02/2007

Prochain billet dans 52 minutes.
(Gros, gros teasing, ce soir.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

@ Nonosse
Pour finir, je pense que tu aurais aussi pu et dû relever la conclusion du papier de Val: "Il y a tout un pan de ce qui circule sur Internet qui doit absolument être considéré comme virtuel, sans aucune valeur de témoignage. Et toute utilisation ayant conséquence dans la vie réelle - notamment le licenciement des victimes - devrait être sévèrement punie par la loi".
S'agissant d'une vidéo que g.b. a présentée sous le titre "Info ou intox?", et dont le principal intéressé (Duduche) n'a pas contesté la véracité, je trouve cette exhortation un peu curieuse...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

Un vilain corbeau a plané sur le cercueil de Papon, pour donner la bénédiction catholique au cadavre du vieux "respectable salaud" (Annette Lévy-Willard dans Libé) : le prêtre Michel Lelong.

Il a plané aussi sur le procès de Charlie, pour soutenir la plainte contre les caricatures.

Doit y avoir un lien.

Écrit par : Pff | 21/02/2007

Je m'interroge sur l'ortographe de Monsieur Trepper (si tu permets que je me pose des questions sur tes amis, Seb) : pourquoi le commentateur est-il "korrekt", versions allemande, et pas "correct", version francophone ?

Écrit par : Bruno Lamothe | 21/02/2007

Tiens nonosse, Houria est une lectrice régulière de VLF. Ça va la faire rire ton truc. Mais, comme disait Bedos épelant les premières pages du bottin, "Je ne suis pas certain qu'on rit des mêmes choses".

Écrit par : Pescade | 21/02/2007

@ Bruno & others
Bon.
Tout le monde redescend.
Moi compris.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

"Apprenant qu’une équipe de France 3 avait eu l’audace de tourner un sujet sur l’un de ses salariés opposé à son oui-ouisme, Val fit un scandale et réclama de visionner les images avant diffusion. « On était sidérés, raconte au Plan B une source proche de la chaîne. C’était la première fois qu’un directeur de journal téléphonait chez nous pour censurer un reportage sur l’un de ses collaborateurs. Il n’avait aucun droit à cela, mais il a fait un tel foin que la journaliste a fini par lui envoyer la cassette. » Val exigea des coupes, le sujet passa à la trappe, personne ne protesta.

"
Source:
http://lille.indymedia.org/spip.php?article7621

Bonne nuit de la part d'Yngwie.....ça rime en plus!

Écrit par : yngwie | 21/02/2007

""Quand j'entends l'expression "les médias", suivie de la rhétorique du mépris et du ressentiment, ça me fait le même effet que certains propos anti-américains ou antisémites."
Philippe Val, "Charlie Hebdo", 21.02.2007.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

@bruno
c'est vrai que j'avais pas remarqué que commentateur rime aussi avec collaborateur...

hihihi

Écrit par : leopold trepper | 21/02/2007

@ Seb
Me suis pas fait comprendre. Mon commentaire n'avait nullement l'intention de défendre Val - bien au contraire. Mais de "finasser", et de dépasser la simple opposition de principe : bouh, comparaison pas bien, gerbons et tournons la page. Et de poser la question de la frontière entre information et dénonciation - que ne pose pas le pauvre papier de Val. Car je trouve cette question fondamentale (comme celle de la différence entre dénonciation et témoignage). Je suis peut-être le seul. Mais n'y vois aucune Valolâtrie (Dieu m'en garde... merde, il existe pas... un autre, alors... !)

@ Pescade
Moi pas comprendre. Qui est Houria ? De quoi rit-elle ? ris-tu ? ris-je ?

Écrit par : Nonosse | 21/02/2007

«Philippe Val est tellement ignorant des autres cultures qu’il n’imagine pas qu’on puisse être “civilisé” autrement qu’en lisant Spinoza avec ses chats sur les genoux»
Mona Chollet

Écrit par : Pescade | 21/02/2007

@ Nonosse
J'avais bien compris.
Et je crois que Pescade t'a confondu avec Pfff...
(Et le fait est qu'entre tous ces pseudos qui tuent, on s'y perd! ;-))

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21/02/2007

yes, excuse nonosse

Écrit par : Pescade | 21/02/2007

@ Seb
Samck ;-). Je trouve d'ailleurs que cette conclusion va dans mon sens : non content de mélanger info et dénonciation, Val mélange dénonciation et témoignage.

@ Pescade
Smack itou ;-)

Écrit par : Nonosse | 21/02/2007

Hop.
Nouveau billet.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 22/02/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu