Avertir le modérateur

24/02/2007

Renaud Camus, "Sans Crainte Des Tabous"

medium_lanausee.jpg

(Si vous avez l'estomac fragile: prévoir, avant lecture, des sacs en papier.)


1.
Renaud Camus vient de publier un "pamphlet", dont l'éditeur estime que "Renaud Camus est l'un des plus grands écrivains de sa génération".
Déjà, c'est pas rien.
Mais le mieux, c'est quand même que Renaud Camus écrit "sans crainte des tabous".
C'est une sérieuse garantie d'iconoclasme: ça devrait lui valoir au moins une critique élogieuse dans "Le Point".

2.
Ce pamphlet se présente sous la forme d'un recueil de textes - quatre, en tout.


3.
Le premier texte a pour titre: "La deuxième carrière d'Adolf Hitler".
C'est mignon.
Il s'agit, en résumé, d'une mise en pièces de ce que Renaud Camus appelle, avec l'élégance des vrais poètes, "la société ultra-antiraciste post-hitlérienne".
C'est, si vous préférez, une longue imprécation anti-antiraciste, qui permet à Renaud Camus de lâcher, par exemple, ces menus propos sur l'urbanisme des banlieues:

"Construirait-on à Clichy-sous-Bois comme on construit avenue Paul-Doumer, de toute façon, je ne suis pas sûr, pour ma part, qu'après quatre ou cinq ans ce ne soit pas l'aspect boumedieno-bouteflikien qui l'emporte; et que les ascenseurs, sociaux ou pas sociaux, fonctionnent tout à fait comme il faudrait".

C'est joli, hein?
C'est un assez bon début, pas vrai?
J'aime beaucoup, pour ma part, "l'aspect boumedieno-bouteflikien".
Mais vous allez voir: la suite n'est pas mal non plus.


4.
Deuxième texte (qui donne son titre au recueil): "Le communisme du XXIe siècle".
Extrait:

"Une bonne chose qui restera de la pénible "affaire Finkielkraut" du début de l'année 2006, c'est l'heureuse expression de Finkielkraut lui-même selon laquelle l'antiracisme serait - sera, est déjà, sans doute - "le communisme du XXIe siècle". Cette métaphore polémique, je la trouve pour ma part extrêmement éclairante et féconde, et j'en suis très reconnaissant à son auteur, comme de nombreux autres bienfaits".

Quand deux penseurs de renommée interplanétaire se rencontrent, que font-ils, d'après vous?
Ils se lèchent, et comptent les (dizaines de) millions de morts que l'antiracisme fera dans le siècle.
Passons.


5.
Troisième texte: "Que va-t-il se passer?"
Là, je vous préviens: on attaque le dur.
Le très, très lourd.
Le très, très gerbant, également.
(J'essaie de ne pas trop commenter, parce qu'il me semble que la prose dégueulasse de Renaud Camus se suffit à elle-même.)
Ca commence comme ça:

"Au lendemain des événements du 11 septembre 2001 on vit beaucoup à la télévision française un prêcheur musulman du (...) "Londonistan", qui déclarait à qui voulait l'entendre (...) que la Grande-Bretagne allait devenir un pays musulman (...) Ces déclarations retentissantes produisirent un certain effet, sur le moment, mais à titre de provocation (...) Avec quelques années de" recul, cependant, elles ne paraissent plus si dépourvues de vraisemblance - mais ici je ne pense pas spécialement à la Grande-Bretagne: plutôt à l'Europe en général, et bien sûr à la France".

Les ami(e)s, nous voilà prévenu(e)s: la France et l'Europe seront bientôt des terres musulmanes.
Explication (accrochez-vous):

"L'islamisation progressive est d'abord portée par la démographie, dans un double aspect: l'immigration d'une part, les taux de reproduction inégaux d'autre part. L'islam, très imparfaitement bien sûr, mais assez étroitement tout de même, est lié à certains groupes ethniques ou nationaux qui fournissent depuis trente ans les plus gros contingents de l'immigration. Les musulmans représentent donc, en proportion, une partie sans cesse croissante (mais jamais sérieusement évaluée) de la population. Or cette proportion croît d'autant plus, et d'autant plus vite, que selon toute apparence (même si c'est impossible à vérifier) leur taux de reproduction est plus élevé, voire beaucoup plus élevé, que celui de la plupart des autres parties de la population".

Le musulman, on l'aura compris, se reproduit comme un lapin, et nous submergera bientôt: cela, bien sûr, justifie que Renaud Camus vomisse des considérations abjectes.
Il écrit, par exemple, que:

"Des pans entiers et sans cesse s'élargissant de la France et de l'Europe ressembleront de plus en plus et ressemblent déjà à ce qui s'observe dans les contrées où l'islam est traidtionnellement implanté; et tout particulièrement, bien sûr, s'agissant de la France, dans celle de ces contrées (à prédominance arabe (ou berbère), d'où sont originaires la plus grande part des populations transplantées".

Renaud Camus précise, pour le cas où nous aurions mal compris son message:

"C'est le rapport "arabo-musulman" à l'espace, (...) à la ville, à l'immeuble, au hall d'immeuble, à la tuyauterie, au trottoir, au regard, à la salive, à l'objet, au détritus, au travail, à la femme pour l'homme, à l'homme pour la femme, au corps, à la vie humaine, à la sexualité, à l'homosexualité, à la politique, à la loi, à la parole, au pacte social et ainsi de suite, qui s'imposera de plus en plus largement. Des villes comme Alger ou Gaza, des pays comme l'Algérie, la Tunisie ou la Palestine, des scènes de rue comme celles qui s'observent à Ramallah ou à La Mecque, des systèmes économiques et d'économie parallèle, des taux de chômage, des répartitions de l'aide publique tels qu'en connaissent le Maroc ou la Jordanie, des modes de gouvernement comme ceux de la Syrie, de l'Egypte ou encore une fois de l'Algérie, peuvent sans doute nous donner une beaucoup plus juste idée de ce qui va advenir en France que l'étude attentive et docte du "modèle danois" ou du "paradigme blairien"".

Avouez que j'ai bien fait de vous conseiller de vous munir de sacs en papier?
Gardez-les: ça continue crescendo.
Rien ne semble pouvoir limiter Renaud Camus, dans ses hideuses divagations.


6.
Quatrième et dernier texte: "Pire que le mal".
Renaud Camus estime là que certain(e)s de ses compatriotes ont, comme lui, entrevu que:

"Le peuple français, ou du moins ce que naguère on appelait de la sorte, pourrait bien devenir un peuple sans Etat, comme les Tibétains ou les Kurdes, et peut-être un peuple soumis".

Soumis, j'espère que vous avez suivi, aux Arabo-musulmans.
Ces compatriotes sont parfois tentés, toujours d'après Camus, de se tourner vers des "remèdes" inefficaces.
Par exemple:

"Faire beaucoup d'enfants".

(Comme les Arabo-musulmans, qui, rappelez-vous, se reproduisent à la vitesse du son.)
Mais c'est une mauvaise médication, nous révèle Renaud Camus, car:

"Ceux qui soutiennent ou préconisent les politiques natalistes avec l'espoir de contribuer ainsi à la défense des caractères spécifiques du peuple français oeuvrent en fait, à leur corps défendant, pour le résultat exactement inverse, puisque ces politiques sont et ont été de longue date l'un des plus puissants incitatifs qui soient à l'immigration de masse et à la contre-colonisation".

Notez cela.
"Contre-colonisation".
N'est-ce pas joli?
Lancé, Renaud Camus restitue alors, sous une forme condensée, vingt ans de propagande frontiste.
Et crache:

"Les populations des autres continents n'en reviennent pas d'apprendre qu'il est en Europe des pays, et notamment la France, où l'on est - disons le mot, car c'est à peu près ce qu'elles comprennent, et elles n'ont pas tort - payé pour faire des enfants; et plus on en fait plus on est payé, en allocations directes d'une part mais aussi en avantages de toute sorte".

L'Arabo-musulman se reproduit comme une bête pour nous piquer notre pognon.
Renaud Camus continue:

"Et ces populations lointaines sont bien plus surprises encore de se voir révéler que ce système merveilleux n'est en aucune façon réservé par la France (qui n'en aurait pas le droit) aux citoyens français, mais que tout le monde peut en bénéficier, à condition d'avoir un permis de séjour, et encore n'est-ce pas strictement indispensable, bien loin de là: faire des enfants sur place, au contraire, peut grandement faciliter l'obtention de documents administratifs et ouvre déjà, en soi, de nombreux droits, ne serait-ce que pour les enfants eux-mêmes, pour commencer. Comment ces populations ne rêveraient-elles pas d'accourir vers pareil inimaginable Eldorado, et tout spécialement lorsque leurs traditions culturelles, religieuses et familiales, les portent à des fratries de huit, dix, douze, quand ce n'est pas quinze ou vingt enfants? Quitte à avoir de toute façon des progénitures de pareille ampleur, mieux vaut, indubitablement, tâcher de les mettre au monde et de pourvoir à leurs besoins en France plutôt qu'en Algérie, au Togo, au Mali ou au Burkina-Faso".

Soufflez.
Renaud Camus, qui ose tout, s'empresse de préciser, après avoir ainsi erré, que Le Pen est, lui aussi, un remède "impossible".
Le Pen, certes, "est peut-être (...), hélas, l'homme politique français des trente dernières années qui, globalement, a eu le plus souvent raison".
Explique Renaud Camus.
Mais pour autant, avec Le Pen, ça va pas être possible.
Alors que, par exemple, Philippe de Villiers ne serait "pas impossible".
(Ca change tout.)
Cependant Camus l'avoue: certain(e)s de ses ami(e)s auraient préféré un candidat "plus proche".
Par exemple: "Alain Finkielkraut".
Las: il ne s'est pas manifesté...

Commentaires

!!!!

Écrit par : Marie-France G-TOURRE | 24/02/2007

J'ai gagné ?

Écrit par : Luc | 24/02/2007

non

Écrit par : Marie-France G-TOURRE | 24/02/2007

hi hi hi hi

Écrit par : Marie-France G-TOURRE | 24/02/2007

En réalité, vous balancez des comms AVANT même d'avoir lu les billets, hein?
Trrrrricheurs.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

Il faut dire Prem's

"Prem's"

Écrit par : Chevillette | 24/02/2007

Mardi, c'était gras.
Aujourd'hui, on n'est pas le 1er Avril.
D'ailleurs, ce serait pas drôle.
Mais avoue : tu les as inventées ces citations ??

Écrit par : zaireetvoltaire | 24/02/2007

Ah ben là au moins, (chai pas comment l'appeler parce que Renaud, j'ai encore une tendresse pour un max de ses chansons, et Camus c'est Albert, point, alors...) Chose, on va pas pouvoir le taxter d'antisémitisme (humour, les mecs, humour)

Écrit par : DD | 24/02/2007

J'ai lu trés vite le billet. En gros le camus, aprés avoir compté les juifs sur FQ, ayant vu que c'était pas le bon créneau et tuyauté par Finkielmachin et Val(dingue) se rattrape en comptant les musulmans en france, c'est ça ? j'ai bon ?

Écrit par : Marie-France G-TOURRE | 24/02/2007

C'est en effet assez vomitif.....je commence en avoir ras le BIP BIP BIP que l'on stigmatise les musulmans,ou arabes,ou magrebins,ou beurs,ou d'origines d'Afrique du nord!!!!
FOUTEZ LEURS LA PAIX!!!!!!!!
Merci Monsieur Fontenelle:vous étes un gars bien.

Écrit par : yngwie | 24/02/2007

Je veux dire…
On le voit monter l'anti-tabou du « racisme anti-racisme » etc.
Mais du lapin berbère à la « bite des noirs » (et s'agissant même pas du kamasutra), les alliances objectives se dessinent.
C'est effarant.

Écrit par : zaireetvoltaire | 24/02/2007

En gros il péte un cable et prend le virage à droite de Finkie and co!

Y a plus le communisme, il fallait bien inventer un nouvel "ennemi" pour faire peur au bourgeois...Sinon plus besoin d'intellectuels de cour!

Écrit par : Chevillette | 24/02/2007

J'ai rien inventé.
Ce n'est qu'un florilège.
Y en a comme ça beaucoup d'autres.
Et pour ce qui est de compter des juifs, DD, comme tu sais: Renaud Camus a déjà donné.
Il varie les plaisirs, ce brave homme...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

C'est tout à fait ça, zairetvoltaire.
Et, yngwie, moi aussi, je commence à en avoir, disons: ras-le-bol.
Grave.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

«Renaud Camus est l'un des plus grands écrivains de sa génération»

C'est en tout cas le seule qui soit parvenu à faire publier son PQ, et chez toi ******* !
(…puisque c'est son éditeur qui écrit ça).

C'est même plus amusant.
Le côté «briseur de tabou de compétition», on avait Finkie, on rigolait bien.
Là, le fond de l'air effraie…

Écrit par : zaireetvoltaire | 24/02/2007

'tain, ça me chier, pour le dire clairement, que le mec sache en plus très bien qu'on va lui sauter dessus, et que son éditeur se prépare déjà à nous sortir un marketing nauséabond de «pour la liberté d'expression», «contre la censure», «iconoclasme qui dérange».

(éditeur qui l'a récupéré après le comptage de juif qu'avait moyennement goûté Gallimard, si mes souvenirs sont bons… *******).

Écrit par : zaireetvoltaire | 24/02/2007

L'éditeur si admiratif n'est pas cité, ou ça m'a échappé ?

Écrit par : valdo lydeker | 24/02/2007

Bluuuurrrrrpppp !

Zut.

J'ai oublié le sac en papier.

Va falloir que je nettoie maintenant.

Écrit par : Judex | 24/02/2007

Ce cacam(o)us il serait pas le résidu d'une union post mortem entre l'ânesse fallacci et le bourin Finkielcrotte des fois ? un bardot, ça s'appelle, nan ?

Écrit par : Marie-France G-TOURRE | 24/02/2007

Camus, "l'homme politique français des trente dernières années qui, globalement, a eu le plus souvent raison".

Pourvu qu'il n'ai pas les 500 signatures,le jean-marie!!!!
Cela ferai tellement pleurer certains!!!

Écrit par : yngwie | 24/02/2007

@ SF :
et oui, mais pour aligner des points d'exclamation ou écrire "j'ai gagné" c'est pas indispensable de lire, non. Cela dit, j'ai honte de participer à ce jeu idiot, mais vu l'ambiance qui règne sur VLF depuis hier, faut le temps de décompresser.

@Marie-France G-TOURRE :
Je t'ai reconnue : tu es Marie-France Garaud. Pierre Juillet va bien ?

@ Tous :
on peut laisser des commentaires sur le bouquin de R. Camus sur le site de la "Société des lecteurs de Renaud Camus" : http://www.renaud-camus.org/wiki/wiki/Le%20Communisme%20du%20XXIe%20si%C3%A8cle
On aurait tort de se gêner, je trouve.

Écrit par : Luc | 24/02/2007

@ zaireetvoltaire
Non.
Ce n'est pas (à ma connaissance) l'éditeur habituel de Camus, qui est toujours publié, si je ne m'abuse, chez Fayard.
Et j'ai mis des étoiles à la place de c*****.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

L'éditeur c'est "TENIA". C'est très approprié, non ?

Écrit par : Luc | 24/02/2007

Là, tu viens de doubler le nombre de ses lecteurs au Céline des BBR...

Il y en a un qui a beaucoup plus d'audience, qui profère le même genre d'insanité dès qu'il en a l'occasion et que personne ne dénonce jamais (à part ce ****** de Soral...): l'*** Dantec.

Écrit par : leopold trepper | 24/02/2007

Agence Fantômas Presse

Vendredi 24 février 2007 - 00 : 18

Alors que M. Renaud Camus vient de faire son outing islamophobe, le club de Torcello qui, nous le rappellons pour les demi-cervelles fontenellolâtres qui l'auraient oublié, regroupe les groupies du Duce nain candidat à la magistrature suprême, le club de Torcello, donc, a décidé à la quasi-unanimité d'offrir une place à ce nouveau briseur de tabou qui a su si bien reconvertir son anthipathie pour les juifs pour un racisme anti-musulman beaucoup plus raisonnable et responsable.

Nous prévenons M. Camus que le carton d'invitation devra être retiré place Beauvau ou, à défaut, 10 rue de Turbigo (demandez le spinoziste couillu, Val comprendra).

L'éventualité d'offrir un poste de chroniqueur permanent à "Répliques" est également à l'étude (mais Alain F. hésite, de peur de devoir affronter une trop forte concurrence).

Nyark ! Nyark ! Nyark ! Nyark !

Et pendant ce temps, cette lavette de Judex essuie ses saletés...

Re-Nyark ! Re-Nyark ! Re-Nyark ! Re-Nyark !

Écrit par : Fantômas | 24/02/2007

"Et pour ce qui est de compter des juifs, DD, comme tu sais: Renaud Camus a déjà donné."

Oh oui je sais. Ce genre de type doit toujours avoir peur et faire peur. Je viens d'envoyer un courriel à Philippe Lançon, qui adore cet écrivain (et c'est réciproque, googlez ces deux noms) pour l'informer de la parution de ce - ben oui, on appelle ça un livre.

Écrit par : DD | 24/02/2007

@ Luc

Naaan, l'éditeur, c'est Xénia.
PAS Ténia!
Et par ailleurs: autant ça me fait marrer d'aller rigoler un peu avec FOG, autant je n'ai aucune envie de faire à R.C. l'aumône d'un commentaire.
Désolé: je ne débats pas.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

@ leo
Agade: toi aussi tu as tes ****.
Dantec est justement l'exemple que j'avais en tête en supposant (je suis même prêt à parier) que R.C. allait avoir droit à une critique élogieuse dans "Le Point".
Je pourrais presque te l'écrire, au mot près!



@ Luc (pour finir)
Puis comme je disais: l'invasion bloguesque ne vaut qu'à doses homéopathiques.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

@leopold trepper
Dantec....Dantec....Dantec?????
Cet étre étrange venu d'un autre monde que le mien?
Un autre sac pour vomir please:
http://www.youtube.com/watch?v=KnWNMmJRrd4

Écrit par : yngwie | 24/02/2007

L'âne de Buridan ou l'âne Dantec?

Écrit par : leopold trepper | 24/02/2007

Ces écrits de R. Camus ont ceci d'inquiétant que l'on a l'impression que la folie pure et simple peut désormais avoir pignon sur rue (et déjà pour commencer trouver éditeur). Avec des specimens comme Sarkozy, Finkielkraut, il avait déjà fallu s'habituer à ce que des demi-fous circulent librement sur le territoire, et même à ce qu'un certain crédit leur soit ouvert : mais là effectivement on attaque le très lourd. J'espère que ce RC n'est pas, véritablement, ami avec Fink (comme certains passages peuvent le laisser présumer), sans quoi je pense qu'il y a risque un jour de se retrouver cernés...

Écrit par : antennerelais | 24/02/2007

Je me dis que je dois un peu vous les briser à revenir toujours sur ce même sujet, alors je rappelle, pour les celles et ceusses qui ne suivent pas, là, au fond, que je suis en train de terminer mon prochain bouquin: "Les Briseurs de tabous".

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

Pardon pour mon langage peu châtié.
Pour le coup, ça m'a échappé, je suis pas chez moi, merci d'avoir fait le ménage.
J'ai perdu mon p'tit sac de vue…
Je le retrouve, je réalise, je sors ce qui reste à sortir et je reviens tout sage…

Écrit par : zaireetvoltaire | 24/02/2007

@ antennerelais
Rien de neuf.
Cf., par exemple, Fallaci.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

Rien à voir (sauf le comptage, pitêtre ?) mais l'apathie est mis à nu par son henrimaler même, ici http://www.acrimed.org/article2564.html

ç'te branlée ! un régal...

(hé! zaïreetvoltaire : 2-0)

Écrit par : Marie-France G-TOURRE | 24/02/2007

@ SF
Connais pas Fallaci, de quoi traitera "Les Briseurs de tabous" ?

Écrit par : antennerelais | 24/02/2007

Encore un peu?
"Les politiques natalistes (...) ont (...) pour conséquence (...) d'encourager et d'accélérer et d'augmenter l'immigration, et donc de réduire toujours davantage, en proportion, au sein de la population de la France, le poids des Français d'origine française, qui bientôt seront minoritaires dans leur propre pays, comme leurs enfants le sont déjà dans leurs écoles, très souvent, et comme les Tibétains le sont maintenant au Tibet du fait de l'installation massive de colons chinois"...

On manque d'adjectifs, là, hein?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

Passer de POL à Fayard puis à XEnia , pas trés flatteur...
Encore le syndrôme de la repentance.
J'ai rencontré et interviewé il y a quinze ans environ l'écrivain précieux qui publiait chez POL et dont le combat pour la pureté se limitait à cellede la langue française. - et qui par ailleurs exposait Boltanski, plasticien obsédé par la Shoah,dans son château gersois, ce qui m'avait fait apparaitre incompréhensible l'histoire du comptage des Juifs...
Gerbant, mais aussi triste, la dégringolade à ce pont là. Sénilité précoce?

Écrit par : valdo lydeker | 24/02/2007

http://www.youtube.com/watch?v=KnWNMmJRrd4

J'avais jamais vu les images... certains enregistrements radiophoniques sont encore plus décomplexés.

Écrit par : leopold trepper | 24/02/2007

@ SF : je ne pensais pas à débattre, mais à insulter, à vomir, à conchier...
Mais finalement, t'as raison, c'est inutile.
Bon enfin, c'est quand même toi qui en as parlé, de ce bouquin de merdre,...

Écrit par : Luc | 24/02/2007

@ antennerelais
Des briseurs de tabous!
En résumé: de tous ces grands penseurs qui dissimulent une complète allégeance aux discours dominants (réactionnaires / libéraux) sous un iconoclasme de pacotille, et dont "Le Point" et "Charlie Hebdo" sont les bulletins de liaison hebdomadaires.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

@ SF
Mon Dieu tu ne vas pas encore taper sur Val...

Écrit par : antennerelais | 24/02/2007

Monsieur Fontenelle, ce billet plein d'engagement sincère vouée au respect du plus grand nombre et des valeurs d'humanité vous honore. En ces temps d'obscurantisme nazi revigoré, vous êtes à la liberté d'expression ce que l'hirondelle est au printemps... et je vois en vous l'héritier de Jaurès, Garcimore, et...
Ah pardon on me dit dans l'oreillete que je m'a trompé d'blog... toutes mes confuses...

Rapport à ce sinistre Camus, je ne le connaissais pas. Compte t'il aux nombres des intellectuels parisiens dont d'autres intellectuels non moins parisiens s'enorgueillissent que la france possede en son sein ?

Sérieusement, ils font peur ces ***s.

Et je trouve aussi le "boumedieno-bouteflikien" très... subtil. Digne d'une bonne vanne de Le Pen à sa tribune, devant ses bruns fans riant de toute leur haineuse bêtise et leur crasse ignorance ('tain ça soulage).

Écrit par : Royka de Saint-Youki | 24/02/2007

@ leo
J'avais pas vu non plus: j'ai tenu trois minutes et sept secondes.
Après, ça devient une espèce de vrai calvaire.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

Attention, il ne fait pas que de la géopolitique: il s'intéresse aussi à la sociologie

http://www.youtube.com/watch?v=kYvGtRlpUww

Écrit par : leopold trepper | 24/02/2007

@ leopold
Je me suis quand même fadé EN ENTIER (alors qu'il n'y a pas la moindre image) le dernier volume de son "journal" - après avoir lu dans "Le Point" le brame admiratif d'une journaliste dont il chante d'ailleurs les mérites dans ledit journal.
Comme on dit: c'est rond.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

En faisant une recherche "Renaud Camus" sur google, j'ai trouvé ceci : http://marcalpozzo.blogspirit.com/archive/2005/09/06/errance-s.html#comments

De quelqu'un qui écrit : "Pourtant l’étroitesse de mon existence se rappelle à moi d’heure en heure. Sans doute je voyage, je voyage sans cesse, mais en un autre sens je vais nulle part. Je suis libre, mais je n’ai pas les moyens de ma liberté. J’ai rarement ressenti si fort l’impression de l’échec, dans tous les domaines, et non pas seulement d’un ou de plusieurs échecs particuliers, mais d’un échec général, absolu." On ne pourra s'étonner des pensées qui sont aujourd'hui les siennes.

Écrit par : JP | 24/02/2007

@ SF
pourquoi avoir fermé le sujet précédent, s'il y en a certains que cela amuse de continuer à poster des commentaire trollesques en telle ou telle direction ?

Écrit par : antennerelais | 24/02/2007

@ antennerelais
C'est mon nouveau jeu depuis début janvier: quand je balance un billet je femre les comms sur le précédent, sinon tu comprends bien qu'on en sort plus.
Mwârf.
C'est de la flemme, quoi.
(Au fait: VLF! ferme dimanche matin pour une (longue) semaine d'exil cévenol.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

@SF
Non mais le vrai dantec, c'est en live qu'on en receuille la substantifique diarrhée

A propos, un petit quizz pas si hors sujet que ça:
qui a dit "la connerie, c'est une décontraction de l'intelligence"

Écrit par : leopold trepper | 24/02/2007

'Cune idée.
(Et c'est tout sauf hors-sujet! ;-D)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

non ils n'ont peur de rien .invitez le donc a une petite ballade a marrakech ou tanger ah oui tanger ça redemarre!.feuilleter donc les derniers magazines "couleurs" "medina" DM(du maroc ) j'ai cherchée longtemps D M ?latraduction? je ne suis pas tres fine avec toutes les stars and co.. on s'en fout mais ils investissent tellement de fric qu'ils n'ont vraiment pas peur de l'arabe.. donc organisez une petite virée avec rencontres d'editeurs a la clef "au passage on pourrai passer voir etc .. c'est jouable suffit de foutre le nez la de dansbon bref c'est vrai que cela devient tellement tendance .le type il sera a l'avance pour pas rater l'avion ah oui merde j'oubliais bernard -henry ah bernard henry il paraitrait qu'il ose se promener comme cela seul dans la medina entouré de ses dangereux musulmans quelle bravitude!

Écrit par : valerie | 24/02/2007

>Lepold Trepper

Michel Audiard?

Écrit par : blob | 24/02/2007

Ayé.

Le vomi est nettoyé.

@ yngwie et leopold trepper.

J'ai vu la vidéo indiquée en lien... et quelques autres en supplément.

Heureusement que j'avais déjà l'estomac vide...

C'est dingue comme nos "Briseurs de tabous" (je n'oublie pas le copyright, grand mamouchi SF) ont tendance à se décomplexer un max en ce moment. On se demande même comment des animateurs télés dignes de ce nom peuvent inviter des c******* pareil pour qu'ils puissent s'exprimer à l'antenne.

J'en viens de plus en plus à penser que les Dantec, Camus, Finkie-beau-sourire ne sont que des symptômes d'un problème de plus en plus général : comme dans les années 30, on dirait que nos sociétés pourrissent par la tête et que nos prétendues élites sont en train de pêter des plombs graves.

Cela me donne même des idées d'exercices pour mes élèves :

Sujet : "A partir des documents contemporains suivants, décortiquer les mécanismes qui ont permis de banaliser le nazisme et l'antisémtisme dans les années 30."

Corpus documentaire : une interview de Dantec ; une péroraison de Finkielkraut ; un édito de Val ; un extrait du dernier Renaud Camus.

Etonnat, non ?

Écrit par : Judex | 24/02/2007

"Michel Audiard?"
Même sur VLF, on ne prête décidemment qu'aux riches...

Non, c'est pas du Audiard, c'est du Bernie Bonvoisin.
Et c'est dans "Les Démons de Jesus"

Écrit par : leopold trepper | 24/02/2007

Passer du rire (billet précédent) à la rage en lisant les morceaux choisis par vous, Seb F, des écrits abjects de ce type (excusez mon ignorance, mais je ne le connais pas et apparemment je ne rate rien... ), il y a de quoi vomir effectivement.

Mais, face à toute cette confrérie de penseurs haineux, il faudrait "qu'en face" des intellos, des vrais, se mobilisent un peu plus pour leur clouer définitivement le bec, et surtout, qu'ils se fassent entendre (les laisse-t-on s'exprimer ?), parce que ça devient une véritable surenchère dans le rejet systématique de tout ce qui ne leur ressemble pas.

C'est vrai aussi qu'on est un certain nombre à ne pas être dupe de toute cette propagande (votre dernier livre, votre blog et d'autres, comme certaines émissions radios nous y aident bien...).

Bonne nuit à tous

Écrit par : Meli-Melo | 24/02/2007

@ valerie

Ils n'ont aucun courage à se balader dans Marrakech au milieu des hordes barbares.

Ils ne font que revivre le bon temps des colonies : l'indigène fait partie du paysage, il n'existe pas en tant que tel.

N. B.: notre grand BHL a, si ma mémoire est bonne, fait murer une rue pour assurer sa tranquilité loin des braillements des autochtones.

Écrit par : Judex | 24/02/2007

Exact.
Bernie B.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

Il est tard, hein?
Que la nuit vous soit douce.
Nous passons pour quelques heures en mode modéré, comme sur le blog de FOG.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

je le sais mais j'insiste quand meme qu'est ce qu'ils y foutent? si quelqu'un a une reponse?

Écrit par : valerie | 24/02/2007

Waw. Bravo Sébastien.

Et comme d'habitude, on voit très clairment que l'islamophobie n'est pas du tout du racisme. Du tout, du tout. Rien à voir.

Dis Sébastien, m'en voudras-tu si je dis, encore, que ce climat médiatique a quand même furieusement à voir avec celui d'il y a trois quarts de siècle ?

Écrit par : Pescade | 24/02/2007

En tout cas, là, il est incontestable que les tabous de la haine raciale, et de l'incitation à la chose, ont bel et bien sautés depuis on bon petit bout de temps.

Écrit par : Pescade | 24/02/2007

Que ce genre de livres soient écrit, et éventuellement trouve preneurs (je me demande si je préfère ou pas savoir à quel nombre ils se vendent :-( ), et ce de plus en plus fréquemment depuis quelques années me semble t-il, faut plus que froid dans le dos.

Je serai prêt à parier ma main droite que quelques années avant l'accession d'Hitler au pouvoir, on trouvait ce genre de livres et de thèses (l'ennemi intèrieur etc..) qui circulaient.

Et à chaque fois qu'un tel livre est lu, le climat général devient plus perméable à l'indicible, une petite dose à la fois, jusqu'à..quoi? Est ce qu'un jour, en plus des "ratonnades" qui existent déja et du racisme ambiant, on va avoir le reste?

On se demande que faire, en plus de le dénoncer. Est ce que ce livre ne mérite pas un procès, puisque la on n'est même plus dans le droit de dire des conneries ou de faire des suppositions, mais dans le ciblage précis avec objectif de haine et l'assignation de caractéristiques injurieuses à toute une partie de notre population?

Écrit par : Incanus | 24/02/2007

@ Sébastien F.

Bonsoir.
En effet, il n'y a plus de quoi rire.
Du tout.

Une seule question, concernant la chute de ton billet : la pirouette qui fait passer Camus de Le Pen & C° à Finkie, elle est de Camus ?
Ou de toi ?
Si elle est de Camus, un bout de la citaztion exacte serait le bienvenue.

Night night...

Écrit par : Clarence | 24/02/2007

je pense que bientot vous verrez le meme genre de texte avec les pauvres les chomeurs etc
on va vivre une epoque ou les classes superieures assument leur refus du partage de la solidarité en le disant haut et fort
du genre" dans la vie il y a les gagnants et les perdants .......alors laissons faire la nature qui regule tout....."

Écrit par : stan06 | 24/02/2007

Je n'avais pas la pêche pour attendre ton billet à minuit.

Au jardin toute la journée j'avais les bras et dos en compote et surtout je pouvais rêver aux grands vols de grues remontant vers le nord.
La Gironde est un merveilleux couloir de passage.

Et elles criaient: " le printemps revient".

Ce matin, après avoir lu ton texte sur un gonze dont je n'écrirai pas le nom de peur de salir Albert, des mots hurlent dans ma tête : " les loups reviennent " comme dans le texte de Reggiani.

Je ne voudrais pas être les branches que je vais scier ce matin...car ma scie va devenir agressive et méchante. Pourquoi ai-je ce besoin de défoulement soudain ?

On va dire, comme les enfants, qu'il "serait un joueur gallois et que les rugbymen dans une folle mélée lui parlent du pays " comme Abel Bennazzi (pour ceux qui connaissent!!). Quelquefois, il est sain d'avoir des punitions d'hommes.

Ce mec est une injure, comme beaucoup, à l'humanité...mais aussi à la liberté d'écrire. (faut pas débattre, il ne le mérite pas et son nom serait trop souvent écrit)

Bonnes vacances cévenoles.

Écrit par : GPMarcel | 24/02/2007

"(Au fait: VLF! ferme dimanche matin pour une (longue) semaine d'exil cévenol.)"

Et comment je vais faire moi tous les matins !!!!! tu auras ma mort sur la conscience !!!

Écrit par : known dwarf | 24/02/2007

A l'allure où sortent de terre les briseurs de tabous, le livre éponyme pourrait bien être, dès sa sortie, amputé de noms prestigieux comme le mal nommé ci-dessus.

L'anti anti-racime, en voilà une idée qu'elle est bonne. Avec ça, on a l'adhésion d'un maximum de gogos et on peut faire une politique bien bushienne avec les classes possédantes et tout le reste en esclaves.

merci à SF de dénoncer inlassablement les impostures de ces catalyseurs de haine et ces encenseurs de guerres, qui servent docilement les pouvoirs les plus dangereux en faisant mine de les fustiger.

Quant à Dantec, bien gerbant (j'ai admiré dans la vidéo le stoïcisme des participants pendant qu'il développait ses thèses nauséeuses et qu'il leur expliquait qu'au Québec, ils avaient faux). Un minable dans tous les sens du terme.

Écrit par : emcee | 24/02/2007

Le commentaire de S. Pinoval annoncé ici même hier pour pulbication sur le FLOG est passé. Il y est!
Incroyable.

Celui de Clarence aussi ("ça n’est pas au directeur de « Le Point » que vous êtes que j’apprendrais à briser des tabous comme celui-ci";0)

Franchement,

Je suis de bonne, bonne, bonne humeur ce matin.

;0DDD

Zgur

Écrit par : Zgur | 24/02/2007

Comme quoi avoir le même patronyme qu'un grand écrivain est insuffisant pour se prévaloir du talent. Le seul point commun entre les deux, c'est qu'Albert a écrit "la Peste" et que Renaud la propage.

Écrit par : henri | 24/02/2007

Je ne sais pas si il y a besoin de faire la publicité de ce genre de torchon. J'aimerais être sûr de sa confidentialité.

En cherchant à me renseigner sur Renaud Camus, je suis tombé sur ça : 11 pages (!)de discussion avec Marc du Saune (que je ne connais pas non plus, inculte que je suis).
Par moment ça ressemble à une consultation psychiatrique, et le propos de Renaud Camus n'est quasiment que consternant, et il faut louer la patience et la rigueur de son intervieweur.

Ceci dit, des abrutis pareils me semblent bien plus révélateurs du déclin de la FFfrrrannce que ni'mporte quelle analyse sur l'islamisation de la France, le coude sur le comptoir...

Écrit par : vpl | 24/02/2007

M'a l'air sympa ce Renaud Camus ! J'ai rien lu d'aussi novateur, censé, original et pour tout dire salvateur, depuis, disons, "la rage et l'orgueuil" d'Oriana Fallacci ! Une vrai bouffée d'air frais, qui nous console des gérémiades antiracistes à la mode, qui ont fait tant de mal à l'intelligence française...

Écrit par : Phillipe Vil | 24/02/2007

"la connerie, c'est une décontraction de l'intelligence"

Je l'ai entendu par Gainsbourg, qui concluait par "Je me permets d'être con de temps en temps..."

Écrit par : Nelson Melody | 24/02/2007

Premièrement ne plus jamais parler de Renaud Camus.
Le vomitif c'est de faire du fric avec la haine. Ce qui me choque de plus en plus c'est que cette merde soit autorisée parce que se dissimulant derrière une philosophie un discernement, une maturité, une sagesse, un jugement, une raison. Leur seule raison d’être, une merde.

Écrit par : martingrall | 24/02/2007

Et ensuite bien sur rions.

Écrit par : martingrall | 24/02/2007

Fontenelle, je suis étonné tu as raté la nouvelle d'hier sur le Arno Klarsfeld : http://marc.vasseur.over-blog.com/article-5772441.html

Écrit par : marc | 24/02/2007

Il faut que les gens qui vont voter Sarkozy sachent que ce genre de ***** raciste va mettre le même bulletin qu'eux dans l'urne! Ils doivent le savoir! Loic le Meur doit pouvoir regarder ces citations! Et ensuite on verra s'il assumera toujours de voter Sarko.

Écrit par : Dudule | 24/02/2007

la connerie, c'est une décontraction de l'intelligence = Gainsbourg

Écrit par : Marie-France G-TOURRE | 24/02/2007

Pendant que c'est fermé, vous pouvez continuer à balancer des trucs sur les autres blogs, genre blog de Libé (celui sur l'Europe est pas mal fréquenté), le BBB, ou celui d'apathie qui est assez tarte aussi.., mais y a du monde, faudra se faire remarquer, c'est pas du petit Flog...

Écrit par : Cecil | 24/02/2007

Juste pour me vanter.

Mon post débile chez FOG a été validé.

Champagne ?

Bon, d'accord, je sors...

Écrit par : Judex | 24/02/2007

Coucou.

@ Judex
Nous avons les honneurs de "Libé", ce matin.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

Faisons entendre une tonalité quelque peu dissonnante.

J'avoue avoir du mal à comprendre l'intensité gerbogène du billet et l'unanimité des réactions. Et je m'en explique : si seulement nous vivions dans un monde de bisounours dans lequel l'entente entre tous les humains était parfaite, et que soudain, un écrivain prestigieux et universellement reconnu publiait un ouvrage coup de tonnerre qui cassait cette belle harmonie et introduisait la discorde et la haine sur terre, il y aurait effectivement de quoi se lamenter.

Or en l'occurrence, de quoi s'agit-il ? Un écrivaillon de troisième zone, récidiviste de surcroit, et dont la notoriété, importante dans la communauté intellectuello-blogosphérique, est proche du zéro absolu dans la population "normale", qui tient par écrit des propos certes gerbiques dans l'absolu, mais qui ne sont après tout qu'une resucée de ce que l'on peut entendre, et depuis des années, dans les dialogues de tous les jours, au boulot, en famille... etc

C'est en gros ce qu'un célèbre candidat arrivé au deuxième tour en 2002 (non, pas celui du "bruit et de l'odeur" : l'autre) vocifère sur toutes les télés depuis plus de 20 ans avec un certain succès. C'est aussi le sujet unique d'un livre écrit par un autre candidat de 2007, qui essaie en vain de piquer le fond de commerce du précédent. Et n'est-ce pas notre futur probable président de la république, qui il y a quelques semaines à peine, en prime-time sur la chaîne la plus "populaire" a stigmatisé les égorgeurs de mouton ?

Le vrai scandale, il est quotidien et rampant. C'est le racisme que subissent les "arabo-musulmans" dans leur vie quotidienne, pour trouver du boulot, pour louer un appart, pour entrer en boîte, ou simplement en voyant leur reflet dans le regard d'un Dupond-Lajoie.

Les flatulences de M. Camus ne devrait être prises que pour ce qu'elles sont.

Écrit par : SuperNo | 24/02/2007

@ Cecil
Je répète qu'à mon avis, les vannes bloguesques doivent rester ponctuelles, et spontanées.
C'est ce qui est à hurler de rire, avec le blog de FOG.
Si ça devient systématique, ça va très vite devenir chiant, je crains.
Je dis ça, je dis rien.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

@ Clarence
Y a qu'à demander!

"Il n'y a sans doute pas de très puissantes raisons de voter pour Philippe de Villiers; mais il n'y a absolument pas de raison, si la défense de l'identité française n'a pas de représentant qui nou semble préférable, ou qui nous inspire plus d'immédiate sympathie, de ne pas voter pour lui.
Maintenant, bien sûr, si d'autres personnalités qui nous paraissent plus proches, non seulement de nos idées, mais de nos goûts, de notre esprit, de notre conception de la Cité, acceptaient nos suffrages, nous les leur apporterions avec enthousiasme. Le parti de l'Innocence a avancé le nom d'Alain Finkielkraut, sans recevoir d'écho, pas même du principal intéressé. La démarche en témoignait, nous ne demandons pas nécessairement un homme politique".
(Renaud C.)

@ Pescade
You're right.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

@ Marc
C'est vrai que c'est croquignolesque. Mais le petit-Arno-à-son-papa-à-sa-maman peut être finalement considéré comme un spécialiste de la question : ne se déplace (déplaçait ?) -t-il pas en roller ? Ou alors c'est parce qu'il a des fins de mois difficiles -il paraît qu'il n'a pas beucoup de clients en tant qu'avocat- et que tonton Nicolas lui file un petit coup de pouce.
Pour en revenir à Camus on comprend mieux pourquoi Finkielkraut le soutenait mordicus il y a quelques années...

Écrit par : j3m | 24/02/2007

1 au TOP
(la caricature a été prise ici, via le forum France5/asi. Elle est appartient à un certain Feurbach©)
Chaque lundi, Monsieur Daniel Schneidermann répond aux internautes lors d'un "tchat" sur le site de Libération. En général, la retranscription est en ligne le lendemain, mais assez curieusement, celui d'hier est absent. Peut-être n'était-il pas assez intéressant ? Toujours est-il qu'il était bien plus amusant qu'à l'accoutumée.
Alors que je me trouvais sur le tchat en question (j'avais intelligemment choisi le sobriquet "arak nez")(

Écrit par : mat | 24/02/2007

Sarkozy le mal-aimé des jeunes de banlieue :

http://www.dailymotion.com/visited/search/bov%C3%A9%2Bbanlieue/video/x1adw5_bove-sur-la-dalle-dargenteuil

Écrit par : Reivilo | 24/02/2007

1 au TOP
(la caricature a été prise ici, via le forum France5/asi. Elle est appartient à un certain Feurbach©)
Chaque lundi, Monsieur Daniel Schneidermann répond aux internautes lors d'un "tchat" sur le site de Libération. En général, la retranscription est en ligne le lendemain, mais assez curieusement, celui d'hier est absent. Peut-être n'était-il pas assez intéressant ? Toujours est-il qu'il était bien plus amusant qu'à l'accoutumée.
Alors que je me trouvais sur le tchat en question (j'avais intelligemment choisi le sobriquet "arak nez")(

Écrit par : mat | 24/02/2007

à gerber bien sûr.

Tout concourt à préparer le lit d'une dictature: la stigmatisation des minorités, la libéralisation de la parole raciste, sous l'obscène intitulé "anti anti-racisme", la montée des religions sous leur forme la plus obscurantisme et contraignante, le mépris des pauvres, la peur des jeunes générations
le citoyen, prié de travailler dur pour permettre aux grands chefs de prospérer est infantilisé, exploité, ses droits sont déniés et sa parole étouffée.

La Fallaci avait ouvert la porte, depuis, d'autres s'engouffrent dans la brêche.

c'est très triste, car flatter les plus bas instincts donne toujours les pires résultats.
c'est imbécile, si le fascisme et l'antisémitisme ont pu s'étendre dans les années trente en allemagne, la société d'alors était bien différente, aujourd'hui les informations circulent, particulièrement sur le web, et les positions se radicalisent.
c'est criminel, car la situation pourrait devenir explosive.


Renaud Camus, Dantec, et consorts, des minables haineux, qu'un rien effraie et qui sont prêts à tout pour jouir d'une petite notoriété de chiottes.

à mépriser!

Écrit par : céleste | 24/02/2007

@ Seb

Merci (si j'ose dire...) pour la citation.
Du coup, je suis allé voir sur le site du Parti de l'Innocence (???), ou plutôt de l "'In-nocence", puisque tel est le terme choisi par Camus pour baptiser son machin.
C'est du grand n'importe quoi, mais du n'importe quoi toxique !
Je vous signale en passant qu'il y a des forums, sur ce truc.
Et que la plupart des posts, qu'ils soient écrits par Camus ou par ses adeptes, sont du même tonneau que la prose que Seb retranscrit ci-dessus.
Tout y passe : l'immigration, de Villiers, le rap,...
Alors je suggère qu'un jour où nous n'aurons rien de mieux à faire, quand nous aurons fini de nous amuser avec Fog,...

Écrit par : Clarence | 24/02/2007

@ Clarence
Je répète: pas la même chose (de mon point de vue).
Aller sur les forums de ces mecs-là, c'est déjà, d'une certaine manière, entériner leurs sinistres "débats".
Sans moi!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

C'est pas faux de dire que si ça devient systématique, ça risque d'être chiant.
Mais comme le disent d'autres, quand c'est utile, et tant que ça reste rigolo, faire ce qui vient de se faire avec le Flog, autant le faire.
Il y a tellement de pompeux cornichons dans la blogosphère...
Comme celui de ce post-ci...

Écrit par : Cecil | 24/02/2007

Salut, Sébastien.

N'oublie pas de te procurer ce livre (voir lien), avant de t'en aller loin.

Écrit par : Hyppogriffe | 24/02/2007

Critiquer Renaud Camus, c'est un peu tirer sur une ambulance, non?
En revanche écouter Caroline Fourest, c'est plus intéressant et ça fait avancer
la réflexion. Ses questions pertinentes et lucides permettent de comprendre pourquoi on en est arrivé là...

http://www.gabrielperi.fr/fourest/

Écrit par : marc | 24/02/2007

T'es gentil, Fontenelle.


Si, si, j'insiste.

Derrière ta posture fuck society-no future-london calling, t'es un gentil garçon.

T'as un bon fond, humaniste, et tout et tout.

Mais il y a quand même un gros problème.

Tu fais fi, à chaque fois, de la plus élémentaire prudence.

Un post pareil, ça ne se lit pas avec pour seule vague recommandation la consigne de se munir d'un sac en papier.

Parce que sans une intraveineuse de métoclopramide (dénomination commune internationale de Primpéran), un grand nombre de tes lecteurs va finir déshydraté aux urgences et embouteiller le couloir du bureau de Patrick Pelloux.

Et foutre en l'air les bons comptes de la Sécu que Xavier Bertrand vient de certifier, dans l'attente de l'élection de Sarkozy, et en attendant le lendemain du second tour, où on t'annoncera que le trou de la Sécu est re-abyssal, et qu'il faut encore sabrer les remboursements ( technique dite du "tu l'as vu mon trou? tu l'as vu, tu l'vois plus, tu l'as dans l'...")

La prochaine fois que tu abordes un sujet à haut risque médical, appelle un vrai professionnel. En bas de chez toi, chez l'épicier qui reste ouvert tard, lui, il y a des cartes pour appeler direct à Bolivarland. Evite juste de me réveiller en pleine nuit, tu sais que les gamines dorment. Hasta luego, Seb.

Écrit par : christian lehmann | 24/02/2007

Je vomirai après avoir écrit ce comm... j'veux pas salir !
D'autant que j'adore la phrase juste au dessu de la cas à commentaire "NB : les commentaires de ce bog sont modérés".... ñes commentaires oui, mais pas les extraits de Camus...
J'aime beaucoup le délicat "taux de reproduction"...
En ce moment justement à Valpo il y a une superbe exposition de photo sur les immigrés des pays arabes en Amérique du Sud... aux antipodes des phrases de Camus...

Écrit par : bertranD | 24/02/2007


c'est moins drôle d'un coup.

Le médecin vient de repartir.
Il me recommande d'arrêter
soit la cigarette, l'alcool et la nourriture grasse
soit la lecture de ce blog lorsque (je le cite)
"les billets sont de nature à provoquer chez vous, monsieur Titi, des crises de rage à quoi s'ajoute, simultanément, un profond abattement".

Écrit par : titi | 24/02/2007

Pour me remonter un peu :
est-ce que celui qui a comparé FOG à Saint-Simon peut se signaler par ici
que je lui baise la fesse ?

Écrit par : titi | 24/02/2007

super le commentaire sur le Blog de FOG. y en a assez des journalistes veules avec le pouvoir et les grands patrons, ça encombre la démocratie. quand on voit ce qui se passe visiblement au Point en ce moment avec l'arrivée de Gattegno et la karcherisation de la redac (le mot n'est pas innocemment choisi), ça mérite réflexion... et peut-être un peu d'enquête.
bonne continuation!

Écrit par : paris14 | 24/02/2007

Personnellement, je lis différemment ce genre de texte depuis l'aventure du commando "anti-FOG".

Celle-ci m'a en effet fait découvrir un nouveau sentiement : celui du lâchage total, abolissant les limites, et offrant, hors les carcans d'une réflexion qui veut se mener, une libération absolue de la plume, qui devient logorhérique, accumulant les adjectifs, les jolis mots, installant le style bien au dessus d'un fond absent. Si j'en juge par la longueur des "posts-pirates", je ne suis pas le seul à avoir éprouvé cela : l'abandon nourrit l'abandon. La fange appelle le vautrage.

Je ne suis donc pas surpris par la prose camusienne. L'auteur abolit les bibelots (Mallarmé), et, au-delà de la frontière qu'impose la stricte rigueur d'une pensée à peu près canalisée, s'abandonne dans l'espace ainsi ouvert. La bêtise ouvre une brêche, qui stimule une plume, qui elle-même élargit la brèche, et abîme la bêtise. Ou le cercle assez peu vertueux d'un bris de tabou pamphlétaire.

Écrit par : Nonosse | 24/02/2007

Ce que j'aime chez RC c'est son goût de la précision et la vérification de ce qu'il avance. Exemple :
"selon toute apparence (même si c'est impossible à vérifier) leur taux de reproduction est plus élevé, voire beaucoup plus élevé, que celui de la plupart des autres parties de la population..."

Notez "selon toute apparence (même si c'est impossible à vérifier)" ; "plus élevé, voire beaucoup plus élevé" ; "la plupart des autres parties "

Son souci de nuance l'honore n'est-ce pas ? Et le "même si c'est impossible à vérifier", n'est-il pas délicat ?

En fait il dit l'inverse de toutes les donées démographiques actuellement disponibles (cf. site INED).

J'attends avec impatience de lire le commentaire d'un grand admirateur de RC, qui est aussi un des plus grands faux cul après Finkelkraut au sujet de RC : Sollers.

Histoire de voir si la sauce Mao au col remonté jusqu'au Rotary lui permet de digérer aussi ça !

Écrit par : Juliette | 24/02/2007

On me dit que je fais confusion, ce n'est pas Sollers qui avait défendu la liste faite par RC des juifs travaillant à France Culture mais Agazinscki. Désolée.
La question demeure... pour elle du coup.

Écrit par : Juliette | 24/02/2007

T'as raison Seb, c'est à gerber!
Il ne reste plus à Renaud Camus qu'à compter les pédés qui occupent tous les postes-clés dans le domaine de la Culture (théâtre, arts plastiques, littérature, mode, etc...) et la boucle sera bouclée.

Écrit par : e t ro | 24/02/2007

Hier j'ai posté ce mot doux sur le blog de votre maître à penser... publié, est-ce nécessaire de le préciser!

"Monsieur Giesbert,

Votre plume permet de combattre "L'IGNORANCE", qui, comme l'a si justement écrit Platon dans Gorgias:
"est le pire des maux".

MERCI d'avoir le courage de tremper votre plume dans le sang de l'humanité pour écrire l'histoire et élever nos consciences.

Une fidèle lectrice du Point et aujourd'hui, de votre blog!

Sincèrement,
sonia"

en lisant vos commentaires sur VLF ce matin vers 12h37, j'ai vu vos yeux s'embuer à l'idée de ma sincérité... je suis des vôtres, une fraîche convertie qui néanmoins a tenté de mettre fin à ses jours en lisant votre billet du jour cher Fontenelle...

Certes la santé passe par la parole mais à quel prix...

Pour la peine, corvée de citation!!!

"Et voilà. Cela me frappe dans le calme de cette campagne, de cette maison qui m'aime, que j’habite seul, en ce mars 1947, après une longue, longue attente. J’en pleurerais. Pas de ma maison, ni de l’avoir attendue. D’avoir trop dit de choses à dire et pas assez de celles à ne pas dire. En fin de compte, tout s’arrange, sauf la difficulté d’être, qui ne s’arrange pas."
La Difficulté d’Etre. Jean Cocteau

Écrit par : sonia | 24/02/2007

Bonsoir Mr Giesbert,

Enfin un blog où la parole circule librement, je me régale à vous lire ainsiq que les commentaires inspirés de vos fans!

Merci!

A trés bientôt

Rédigé par: Aziz Tana | le 23 février 2007 à 22:05

Alors là, je n'en reviens pas! Je l'avais posté hier soir sans trop de conviction, et je découvre que le FOG l'a publié, décidemment on aura tout vu, le modérateur ne lis rien apparemment..

AZIZ TANA vous vous rendez compte et le truc passe..AZIZ TANA!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Chevillette | 24/02/2007

Mrpf.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

"Libé", ce matin, donc:

"Une histoire
Blog: F.O.G. dans la brume
Par Raphaël GARRIGOS, Isabelle ROBERTS
QUOTIDIEN : samedi 24 février 2007

0 réaction
Franz-Olivier Giesbert, patron du Point , vient d'ouvrir son blog, «Deux ou trois choses vues», (lepoint.typepad.fr/fog). Mauvais esprit patenté, le journaliste Sébastien Fontenelle raille sur son propre blog (vivelefeu.20minutes-blogs.fr) les débuts de F.O.G. qui, dans ses trois premiers billets, parvient à dire du bien du Point , de Ségolène Royal, de Jack Lang, de Nicolas Sarkozy et d'Alain Duhamel. Un exploit que les habitués du blog de Fontenelle sont allés saluer sur celui de F.O.G. à grands coups de déclarations enflammées à peine exagérées : «Vous êtes un des derniers phares dans la brume médiatique» , «Je suis heureux de voir un homme tel que vous, n'ayant pas peur de s'attaquer à tous les tabous sclérosant notre belle France, tenir enfin un blog» , «Je vois en vous un bel héritier de MM. Revel (paix à son âme) et Imbert, deux des plus belles plumes françaises, éprises de liberté, amoureuses de notre patrie» ... Sur le blog de F.O.G., les commentaires n'apparaissent qu'une fois approuvés par l'auteur. Et F.O.G. n'y a vu que du feu : il a validé toutes ces louanges. Dire du bien de F.O.G., quoi de plus normal, après tout?"

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

Chevillette dans Libé on aura tout vu....

«Vous êtes un des derniers phares dans la brume médiatique» , c'est de moi, çà..enfin d'erwann de Saint-Pons, un de mes compagnons de Squash!

MDR!!

Écrit par : Chevillette | 24/02/2007

Sébastien, vous avez tiré plus vite que moi ;-)

J'ignore si cet article fait suite au mail que j'avais envoyé à Raphaël Garrigos, donnant les liens de VLF et du blogfog.

Mais je lui en ai envoyé un deuxième pour lui suggérer d'aller voir de quelles couleurs sont les joues du FOG... et les fesses du modérateur qui n'y a vu que du feu, un feu pourtant bien vif !

Sérieusement, qui peut aller demander à Giesbert comment il se sent ? Il ne manque pas de journalistes sur ce blogue, non ?

Écrit par : Pff | 24/02/2007

Laissez tranquille ce pauvre monsieur Giesbert, qui a déjà bien du souci avec son blog.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

Salut Seb,

Je viens de faire mon tour de la semaine sur ton blog (le temps manquant en semaine) : toujours très drôle, très pertinent. Je suis curieuse de la réaction de FOG.. Quant à renaud Camus, je m'étonne que tu perdes encore ton temps à lire sa prose.
Bonnes vacances... avant de partir tu penses à RS ?
Laurence

Écrit par : Laurence | 24/02/2007

Ils ont peurs!
Ils sont nostalgiques d'un temps qui n'est plus et d'un monde naissant ou des solidarités nouvelles sont à inventer.
Mais je ne pense pas que vomir fasse progresser la réflexion, c’est un peu court.

Écrit par : olivier de melgueil | 24/02/2007

Mais môssieur Melgueil, je vomis si je veux!
C'est tout de même un monde, ça.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

Nouveau billet.
(Où les commentaires sont fermés: il s'agit d'un simple post-it, pour celes et ceux qui ne sauraient pas quoi faire ce soir à Paris.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

Pour le moins gênants et ambigus, les premiers commentaires, Sébastien.

De DD : Ah ben là au moins, (chai pas comment l'appeler parce que Renaud, j'ai encore une tendresse pour un max de ses chansons, et Camus c'est Albert, point, alors...) Chose, on va pas pouvoir le taxter d'antisémitisme (humour, les mecs, humour)

Oui, humour, d'accord, mais que Camus s'émeuve du nombre de juifs dans les médias ou qu'il s'excite contre le nombre d'Arabo-musulmans en France, l'esprit reste bien le même. Il n'y a pas radicalisation, il y a continuité. Donc : continuons à le traiter d'antisémite, aussi bien que de gros con de raciste.

De Marie-France G-TOURRE : J'ai lu trés vite le billet. En gros le camus, aprés avoir compté les juifs sur FQ, ayant vu que c'était pas le bon créneau et tuyauté par Finkielmachin et Val(dingue) se rattrape en comptant les musulmans en france, c'est ça ? j'ai bon ?

Humour, là encore? Ni Alain Finkielkraut, ni, encore moins, "les juifs" ne font la pluie et le beau temps dans ce qui se dit ou se publie en France. A moins de penser, à l'instar de Le Pen, Dieudonné ou Camus, qu'ils sont partout.

Écrit par : Hyppogriffe | 24/02/2007

@ Hyppogriffe
D'accord avec toi évidemment, de A jusqu'à Z.
Mais, pour les connaître un peu (ça fait un moment qu'ils traînent dans le coin!), je crois pouvoir t'assurer que DD et Marie-France pensent exactement la même chose que toi / nous.
(Si, d'ailleurs, il y avait la moindre ambiguïté, ils ne seraient pas / plus là.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 24/02/2007

Je commence à en avoir un peu beaucoup passionnément à la folie marre de tomber sur des gens qui crient que, dès qu'on précise "humour", on est dans l'ambiguité. Ce n'est pas la première fois qu'on me fait le coup.

Je n'ai strictement, totalement et définitivement aucune sympathie pour MM Finkielkraut, Le Pen, Camus (Renaud), Dieudonné, Dantec, Soral, Sevran (pro-pédo, de plus).

Cela vous suffit-il, Hyppogriphe ?

(Par ailleurs, j'attends une preuve précise de collusion entre Val et Camus.)

Écrit par : DD | 24/02/2007

Ouah, on parle de Fontenelle sur Europe1 !

Écrit par : Lancelot | 24/02/2007


ça devient un blog nouvelobs
par ici
avec toutes ces pubs !

o

Écrit par : titi | 24/02/2007

oé c'est dev'nu modéré maintenant le VéLèF...?
Bon alors...

Monsieur Fontenelle,

votre prose et votre pensée sont une bouffée d'air frais dans la blogosphère envahie par les médias dominants. Vos billets d'humeur sont toujours chargés d'intelligence et de pertinence.

Pour le bien commun,
je vous en prie
continuez !

Vive la France.

(ça devrait marcher c'coup-ci)

Écrit par : titi | 24/02/2007

@ Hyppogriffe
Tu as du rater le post d'un certain E T RO (lire "hétéro", je suppose), là, un peu plus haut.
Cà devrait te plaire, il dit qu'il ne reste plus à Camus qu'à compter les pédés qui sévissent dans la "culture".
Moi, je trouve çà plutôt ambigü, qu'en penses-tu ?

Écrit par : etc... | 24/02/2007

Mon cher Seb,
Sur le conseil de ce bon monsieur Birenbaum, je suis allé jeter un coup d'oeil sur le site de cet homme intègre que le monde entier nous envie, j'ai nommé Didier Balkany. Et, stupeur, j'ai découvert qu'il y avait bien peu de commentaires en réponse à ses billets. Est-ce normal, je te le demande à toi et à tes amis si prompts à célébrer les éditorialistes de talent? Quelques mots suffiront à faire un heureux.

Écrit par : Serge Faubert | 24/02/2007

Renaud Camus... Ohhh, mon Dieu, rien que de lire son nom, je n'ai pas que la nausée, mais bel et bien des ennuis de violence physique.

Camus et les "nouveaux penseurs" de la "droite/gauche décomplexée" ne me font plus rire. Ils me font peur, parce que leurs immondes propos et pensées transpirent désormais dans tous les médias qui se précipitent sur eux comme des mouche sur... du miel.

Écrit par : Bruno Lamothe | 24/02/2007

alors, on passe à la radio du mouton ?!
http://www.dailymotion.com/visited/search/elkabbach%2Bmouton/video/x18rzx_elkabbach-royal-ovin

http://www.europe1.fr/antenne/references.jsp?id=2840

et on prévient pas? (merci le podcast)
:))

Écrit par : rep ban | 24/02/2007

jacquotte remercie charles-henri de saint friacre!
fog n'en a pas voulu! le bougre.........

Écrit par : jacquotte | 24/02/2007

Bah non c'est malin! Maintenant il va se douter de quelque chose!

http://www.liberation.fr/actualite/medias/237133.FR.php

Écrit par : Dudule | 24/02/2007

IMMENSE texte de Pascale Ferran lu à l'instant lors de la Cérémonie des Césars ! J'espère bientôt en ligne.

Écrit par : Nonosse | 24/02/2007

Désolé de ramener ça, SF, mais c'est trop drôle, cette perle sur libe.fr, à la suite du billet des Garroberts :

"oui ce F O G est un vrai phare de la pensée moderne, une lumière éblouissante au milieu de cette grisaille. Un phare où viennent tourner toutes les phalènes d'un jour. En bref un phare a .ons".

Écrit par : Pff | 24/02/2007

@ SF

Merci pour la reproduction de l'article de Rothschild Matin (aka Libération)

Cela fait drôle de voir que nos conneries les intéresse...

Mais bon, je ne vais pas me plaindre : ils n'ont pas publié un extrait de ma prose, qui n'était pas encore validée au moment de la rédaction de l'article.

Ouffff ! Mon honneur est sauf...

Hé ! Hé ! Hé ! Hé !
(rire moqueur, voire ironique)

PS : comme Dany la teigne (aka Shneidermann) a évoqué notre petit jeu, je me suis permis, comme de brave Titi, de lancer quelques conneries en réponse à son message. Elles ont été validées !

Il a vraiment de l'humour, Schneidy !

Écrit par : Judex | 24/02/2007

jacquotte remercie charles-henri de saint fiacre pour son commentaire chez m.onfray!

Écrit par : jacquotte | 24/02/2007

Nouveau billet sous (très) peu.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 25/02/2007

@ jacquotte
coucou c'est la galerie des glaces entre tel et tel site !

Écrit par : antennerelais | 25/02/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu