Avertir le modérateur

04/03/2007

Un Sujet De Réflexion...

medium_arton806.jpg

"Appel pour le vingtième anniversaire de l'arrestation des militants d'Action Directe" (extrait):

"Cet Etat, si prompt à tourner la page de la collaboration avec l'occupant nazi et qui amnistia les parachutistes tortionnaires, le quarteron des putschistes d'Alger, les terroristes de la Cagoule et ceux de l'OAS..., cet Etat nous rend un bel hommage en nous considérant, encore et malgré les décennies de cachot, comme de redoutables ennemis impossibles à libérer tant le danger que nous représentons "à l'air libre" serait grand pour lui et ses sbires!"

Ca donne à réfléchir, hein?

Commentaires

Preum's.

Nanereu

Écrit par : IznoPreum's | 04/03/2007

La (triste) vérité, voulez-vous que je vous dise: c'est que, depuis que j'essaie d'arrêter de fumer, je mets trois heures à écrire un pénible demi-feuillet.
Franchement?
Je préférais quand je toussais.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 04/03/2007

J'ose esperer que ce n'est pas la campagne de bien-pensance actuelle qui vous a poussé a arrêter de vous faire plaisir avec une chtite clope... ;)

Le traitement des prisonniers politiques français est évidement différents selon qu'ils soient de gauche ou de droite, et selon qu'ils aient (comme certains collaborationnistes) exercé des fonctons au sein de l'état, même quand celui-ci était fasciste (après tout ce n'était qu'une parenthèse...)

Sinon no limit aussi en politique etrangère : les Etats-Unis s'inquiètent de l'augmentation du budget de la défense chinois... ça m'a fait penser à FOG qui dénonce "le copinage"...
Les hopitaux n'ont vraiment plus aucun respect pour la charité!

Écrit par : Royka | 04/03/2007

Collaborer avec l'occupant, torturer au nom de l'etat, "putsher", tuer, "charonner"...c'est toujours jouer avec les mêmes cartes. Un les colonnels, deux les Pinochets, trois le RPR, quatre le PS...

Les gars et filles d'Action Directe voulaient, eux, changer la donne, jouer à un autre jeu en démolissant le premier, d'autres cartes. Hors Jeu!

Ca, c'est pas permis. On n'a pas le droit de changer les règles. Danger. Anarchie.

Nous, ordre, acceptons les syndicats et autres partis de "Gauche" car ils s'assoient à la table des négociations. Ils sont représentatifs. Ils sont les forces vives de la nation. Ils sont des nôtres, ôtres, ils ont bu leur verre comme les autres, autres.

Écrit par : GPMarcel | 04/03/2007

Nous aussi, tu étais plus vif !

Écrit par : Bruno Lamothe | 04/03/2007

Ma position, sur le sujet, est difficile a tenir.

Je ne voudrais pas passer pour un réac' mais lorsque l'on assassine des policiers, ou Georges Besse, lorsque l'on est "activiste", on accepte d'en payer les conséquences. Ils ont été condamnés il y a 20 ans.

20 ans seulement, 20 ans déja.

Le travail des magistrats n'est pas si simple qu'on veut bien nous le présenter. Il ne s'agit pas que d'un combat politique, mais de crimes.

Et, j'en suis désolé, je ne justifie pas le crime. Aucun crime. Ni le terrorisme. Meme politiquement assis.

Concernant Nathalie Ménigon, la question ne se pose meme pas : elle doit bénéficier, compte-tenu de son état de santé, du dispositif de la loi Kouchner.

Concernant les autres, l'heure est venue d'oublier, en effet. L'heure est venue de présenter des demandes de libération conditionnelle. Comme pour tout détenu.

Je suis contre les régimes "spéciaux" de détention, comme le DPS, l'isolement, ou le 7. Il faut donc que les demandes soient examinées ordinairement. Qu'on ne demande pas aux condamnés d'exprimer des remords par exemple, alors que ce n'est nullement une exigence "normale".

Je supplie les un(e)s et les autres de croire que je ne suis pas un fachiste. J'essaye juste d'avoir une attitude juste.

Écrit par : Bruno Lamothe | 04/03/2007

il n'y avait donc pas d'homonymie Sébastien......heureux de te retrouver.....conserves-tu des liens avec d'anciens condisciples de l'institut???
Pour ceux que cela intéresse Pierre Carles présentera son dernier film VOLEM RIEN FOUTRE AL PAIS au sémaphore de Nimes le 9 mars à 20h30......

Écrit par : frederic loudeche | 04/03/2007

@ GPMarcel : Pour ma part je n'accepterais pas plus que les assassins du Prefet Erignac soient libérés sur injonction politique.

Ils ont été condamnés, pour un crime, ils doivent "purger" leur peine ni plus ni moins que des détenus ordinaires, et doivent bénéficier, si leur comportement est acceptable, des memes dispositifs que les autres.

Écrit par : Bruno Lamothe | 04/03/2007

Un endroit fort plaisant, le "Sémaphore", soit dit en passant.

PS: Jamais tu relèves tes mails, Frédéric?
PS2: Je rappelle que nous sommes passés, comme parfois, en mode modéré - inutile donc de renvoyer plusieurs fois le même commentaire en gueulant que putain cette saloperie de blog ne marche pas: je les valide quans je suis dans les parages!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 04/03/2007

"Pour ceux que cela intéresse Pierre Carles présentera son dernier film VOLEM RIEN FOUTRE AL PAIS au sémaphore de Nimes le 9 mars à 20h30......"

et à l'Alhambra de Calais le 27 mars

(un endroit pas désagréable non plus (demandez à Jean-Sylvain à la caisse du Sémaphore…) y'a pas de raison, hein ?)

et franchement, donner la parole aux déserteurs du marché du travail
dans un coin ou le chômdu fait dans les 40%…
j'vous l'dit, c'est pas gagné !

@Bruno

l'État voudrait revendiquer leur statut de "prisonniers politiques" qu'il ne s'y prendrait pas autrement. Passque tous les criminels dits de droit commun ne bénéficient pas d'une telle rigueur dans l'application de leur peine.

précision : non-violent convaincu, "le bleu marine me fait gerber", pas au point d'en rêver la mise à mort !

Écrit par : julius puech | 04/03/2007

il y a des soucis.....je n'ai rien reçu.....

Écrit par : frederic loudeche | 04/03/2007

@ Julius : Nous sommes d'accord. Et en plus, c'est totalement contre-p[roductif, puisque les "persécutions" dont font l'objet les militants d'AD ne font que renforcer leur "prestige", y compris au sein de la population carcérale...

Écrit par : Bruno Lamothe | 04/03/2007

Bonjour.
Rassurez-vous, Fontenelle : avec ou sans fumée, vous ne savez tout simplement pas écrire.
"Les gars et filles d'Action Directe voulaient, eux, changer la donne, jouer à un autre jeu en démolissant le premier, d'autres cartes. Hors Jeu!" Bin voyons, quitte à flinguer celles et ceux qui leur déplaisaient, beau brelan d'as...
Que ces chiens crèvent, à très petit feu, dans leurs geôles : après tout mes gentils tartuffes, vous devriez vous souvenir des paroles d'Ezra Pound disant que toute personne (de droite comme de gauche) qui n'était pas prête, pour défendre ses idées, à aller jusqu'au bout, quitte à être emprisonnée, n'était rien d'autre que ce que vous êtes, des petits clowns apeurés, des petits révolutionnaires virtuels qui s'entrelèchent l'anus en rêvant de monter sur une barricade pas plus haute qu'un siège pour bébé.
Pathétique le niveau de ce merdailleux blog.

Écrit par : Stalker | 04/03/2007

Pour arrêter de fumer quand on a pas ma volonté ;-) prendre R-V pour une séance spéciale d'acupuncture anti tabac à l'hosto (un tout petit truc de rien du tout dans l'oreille), ça marche assez bien.

Pourquoi diable tu modères tes commentaires sur un tel papier ? T'as peur que quelqu'un appelle au meurtre de Parisot ?

Voir le docu de Pierre Carles très intéressant "Ni vieux ni traîtres" (tout est sur dailymotion en plusieurs volets). Un extrait que j'aime bien :

http://www.dailymotion.com/visited/search/pierre%2Bcarles/video/x13iyv_ni-vieux-ni-traitres-pierre-carles

Séb, j'espère que tu as vu Finkie, BHL, Minc, et Jean Daniel chez Durand vendredi soir. Un grand moment. Pour comprendre pourquoi dans l'émission Onfray ne dit rien (c'est pas trop son genre a priori de pas se la péter), lire sur le blog d'Onfray comment France 2 a coupé au montage tous les propos d'Onfray pour donner tout le temps de parole aux sarkozystes refoulés, j'ai nommé BHL et Finkie au top de la déconnade.

Le blog d'Onfray est un blog de l'Obs, je crois. Allez lire l'épisode "Esprits libres", c'est marrant.

Écrit par : Anne | 04/03/2007

allez....une proposition de vote pour les jeunes soces-dems encore épris de justice sociale....http://www.patate2007.org

Écrit par : frederic loudeche | 04/03/2007

Un mail minimaliste qui ne doit rien à l'état de vos bronches.
Les commentaires modérés en sont une preuve.
Vous êtes Border-Line Boss!

Écrit par : olivier de melgueil | 04/03/2007

Ha ben t'es là. Ils t'ont laissé quitter tes pentes de haute sécurité. Vive Guigou. Y avait pas de neige, t'as rien de cassé et des poumons tout neufs. La vie est belle.

Écrit par : martingrall | 04/03/2007

Action directe fut créée sur le principe d’une élite guidant le peuple. Déjà ça, le peuple vu d’en faut, ooppss. Ses dirigeants voulurent réaliser une utopie, et on sait trop ce que peut devenir une utopie. Imaginez une seconde (non, en fait ça demande un peu plus de réflexion) que ces gens aient accédé au pouvoir : que serions-nous devenu ? Cambodgiens exterminés ?

Mourir pour des idées, si ce sont les autres qui doivent mourir, non. Erignac, abattu de dos en Corse, pays de l’honneur, sans doute parce que ses tueurs ne le considéraient pas comme un homme. Philippe Bidart, qui sort de prison sans un mot pour les familles de ses victimes.

Mais cela ne justifie en aucun cas l’acharnement judiciaire dont ses membres sont l’objet, tant dans leurs conditions d’incarcération que dans le refus de tout dispositif de clémence.

AD a contre lui deux grosses différences avec Papon : ils ont tué des VIP, lui n’a fait tuer que des enfants, des vieux et des Arabes. Eux n’étaient et ne sont que de simples citoyens, lui était de la nomenklatura.

PS1 : SF, pour stop-fume-crève : courage, c'est long mais à la fin c'est bon.

PS2 : Jamais vous répondez aux mails, SF ? (Bon, allez, aux miens...)

Écrit par : Pff | 04/03/2007

Je soussigné Christian Lehmann, docteur en médecine, certifie que le sieur Fontenelle Sébastien peut recommencer à fumer.
Un petit sacrifice pour lui, un grand pas pour la blogosphéroboule.

;-)

Écrit par : christian lehmann | 04/03/2007

Don't feed the troll.
Thanks.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 04/03/2007

Je ne trouve pas ça borderline. A Action Directe ils ont simplement le tort d'avoir assassiné sans l'aval de l'Etat.

Ils se la jouent grave aussi : "... le danger que nous représentons..." et ta soeur?

(Dis donc, il t'aime pas le gars Stalker. D'ailleurs, en règle générale, il a pas l'air d'aimer les gens qui s'entrelèchent l'anus. Il ne sait pas ce qu'il perd.)

Écrit par : S. | 04/03/2007

Je me demandais aussi pourquoi SSStalker n'était pas encore venu ici :
- pondre sa crotte sur le boss et ses bosseurs.
- faire la pub pour son site (oui, monsieur ne blogue pas : pour avoir le droit de commenter ses dires il faut avoir son aval, et prouver qu'on est digne de l'admirer.)
Pas grave !

Et si ça se trouve, SF, c'est ça la gloire : se faire compisser par la mobylette*.

*Un Stalker, c'est un scooter, qui plus est, 50 cm3.

Écrit par : Pff | 04/03/2007

SSStalker,

C’est le type qui passe son temps à vouloir prouver aux gens qu’il a :
- un gros cerveau
- une grosse culture
- et un gros quiqui (« vous êtes, des petits clowns apeurés, des petits révolutionnaires virtuels qui s'entrelèchent l'anus en rêvant de monter sur une barricade pas plus haute qu'un siège pour bébé »
alors que moi, hein...)

Cerveau enflé et culture pléthorique, j’dis pas non. On peut lire ses textes, mais avec le doliprane par loin car il tient absolument à ce qu’on voie comme il sait écrire, et ça donne une surcharge stylistique à faire péter le viaduc de Millau.
Mais gros quiqui...

Écrit par : Pff | 04/03/2007

M'ouais, le romantisme crypto-révolutionnaire autour d'AD me laisse assez froid. Ce qui n'empêche pas le dégoûtage à l'égard de leurs conditions carcérales et le soutien à leur appel. Mais je suis curieux de connaître les analyses et bilan personnels qu'ils font aujourd'hui de leur trajectoire.

Sans doute voulaient-ils "changer la donne". Pourtant il fallait se fourrer singulièrement et profondément le doigt dans l'œil pour estimer "pré-révolutionnaire" la société française de la fin des années 70 et des années 80. En quoi l'itinéraire et l'histoire d'AD a-t-elle contribué au mouvement social ? La revendication officielle par AD de l'assassinat de Besse était la "punition" du commanditaire de licenciements collectifs. On mesure, vingt ans plus tard, toute la pertinence et l'efficacité de cette action "politique". A commencer par le bilan des licenciements survenus chez Renault depuis cette époque.
J'aimerais assez savoir ce que que les trois d'AD en pensent aujourd'hui.

J'aimerais aussi savoir jusqu'à quel degré ils reconnaissent n'avoir été que les pions du rapport de force Téhéran-Paris dans l'assassinat de Besse et d'Audran.

Écrit par : Pescade | 04/03/2007

si je ne me trompe pas, la première action d'Action Directe, fut, en 1979 de mitrailler le siège du patronat, et la suite nous a prouvé (si nous ne le savions pas encore) que les grands patrons n'étaient pas une bande de joyeux philantropes.
ensuite, la dérive a conduit AD aux assassinats.
Je ne veux en aucun cas cautionner AD mais l'acharnement judiciaire dont ils sont encore victimes est nettement exagéré.
ils ont été jugés, condamnés, normal.

Mais tout le monde a le droit de tourner la page, d'autres ont eu la possibilité de mourir dans leur lit, chez eux, avec leurs familles.

deux poids deux mesures.

En ce qui concerne le tabac, pas question que je me prive de quelques cigarettes quotidiennes, je résiste vaillamment à la pression, chez moi, tranquille, loin des pisse-froids. Non mais!

Écrit par : céleste | 04/03/2007

"M'ouais, le romantisme crypto-révolutionnaire autour d'AD me laisse assez froid. Ce qui n'empêche pas le dégoûtage à l'égard de leurs conditions carcérales et le soutien à leur appel."

Pareil.
(C'est ce qui est bien, avec Pescade: il n'intervient jamais en vain.
C'est plaisant.)

Céleste, un de ces quatre, va falloir qu'on parle des "nouvelles BR", parce que ce que je lis là-dessus (dans "L'Espresso" et "La Repubblica", il est vrai) me fait totalement halluciner.
Un incroyable ramassis de conneries.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 04/03/2007

J'ai franchement du mal a comprendre les insultes gratuites entre intervenants, mais je suis sans doute trop stupide pour comprendre.

@ Celeste : Bravo

Écrit par : Bruno Lamothe | 04/03/2007

Tiens j'ignore si tous parmi ont vu le film mais Jacques des GARI est un chic type !

Écrit par : frederic loudeche | 04/03/2007

Le "deux poids, deux mesures", c'est jamais bon.
Sur cette grande pensée, bonne journée à tous, je vais me recoucher ;-)

Écrit par : Olivier B. | 05/03/2007

L'Etat - ou plutôt ceux qui le représente - se protège de ceux qu'il craint... les collabos, l'OAS ne représentent pas une menace pour la société actuelle basée sur la consommation décérébrée.

Par contre, si on libère les militant d'Action Directe, ça pourrait donner des idées à des anarcho-communistes de l'espèce de SF.

;-)

Écrit par : Peubi | 05/03/2007

Salut à tous,

AD est l'histoire tristement banale de jeunes idéalistes embringués dans une histoire qui les a dépassés, sans possibilité de faire marche arrière, jusqu'aux dérapages incontrolés terribles que l'on connait.

On ne fait pas la révolution à 4, dans la clandestinité, dans une ferme.

Ce n'était pas des crimes politiques (rien à voir avec les nationalismes corse ou basque), c'est du droit commun. Pour cela, les règles communes de fin de peine devraient s'appliquer.

Écrit par : xolotl | 05/03/2007

Rien à voir , j'ai toujours un billet de retard ...

Un petit dessin pour illustrer l'indignation de N.S. suite aux revelations du (vilain) petit Canard ;)

http://idata.over-blog.com/0/16/72/01/dessins/sarko-vs-canard.jpg

Terrible ! :)

Écrit par : Alain | 05/03/2007

Dites Fontenelle,
plutôt que vous apitoyer sur le sort pénal de cette bande de salopards (qui nous ont quand même privés d'un général marchand d'arme et d'un patron dégraisseur), vous pourriez vous émouvoir un peu plus de l'abominable cavale judiciare dont est victime cet agriculteur, militaire à la retraite et employeur de clandestins, qui, en état le légitime défense, a abattu dans le dos deux inspecteurs du travail.

Écrit par : leopold trepper | 05/03/2007

@ leopold, mon bon.
Ne soyez pas vil.
Cet homme était, "Libé" nous l'enseigne, à bout de patience.
Il a pour ainsi dire tiré en état de légitime défense.
Urgh.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/03/2007

par Noël Godin
Cette fois, ce n’est plus seulement à un bricolage séditieux, sympa, tonique, boyautant et malicieusement rentre-dedans que nous avons affaire, c’est à un chef-d’œuvre-surprise du cinéma de combat radicalement jouissif. Souffrant fort bien la comparaison avec les plus éperonnantes fictions anarcho-utopistes des années-barricades (La Salamandre, La Fianceé du pirate, Bof et Themroc, les Mocky écrits par Alain Moury…) dont il retrouve le punch dialectique jubilatoire et le jusqu’auboutisme pyromanesque ouvrant sur tous les possibles, le documentaire-manifeste Volem rien foutre al païs s’avère être, de par son existence même, une terrible catastrophe pour le monde du travail décerveleur. A nous de le montrer partout sans vergogne ! A nous, mis à feu par lui, de tout-tout-tout faire péter pour tout-tout-tout réimaginer !

Écrit par : mister rédemption | 05/03/2007

Nouveau billet.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 05/03/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu