Avertir le modérateur

07/03/2007

Le Safari Banlieusard De "Charlie Hebdo": Petit Peuple, Incendiaires De Voitures, Gogos En Survet

medium_banlieues.jpg

Le mépris de classe, on le sait, met parfois un peu de temps à s'imposer pour ce qu'il est.

Tel n'est cependant pas le cas ce matin dans "Charlie Hebdo", où un certain Jean-Baptiste Thoret crache longuement le sien (de mépris), dans un papier sidérant de brutale connerie.

Titre: "Pourquoi la "racaille" préfère Sarkozy à Royal".

Sous-titre: "La banlieue vote à gauche, mais préfère Sarkozy. Tel est le passionnant paradoxe qu'a révélé le 3 février dernier un sondage BVA".

Nous sommes, dès l'abord, prévenu(e)s: la banlieue, c'est la "racaille" (les guillemets (hypocrites) n'y changent rien).

Même Sarkozy n'ose plus l'énoncer aussi nettement.

Nous voilà, aussi, informé(e)s de ce qui "passionne" aujourd'hui l'hebdomadaire de Philippe Val: "un sondage BVA".

Dudit sondage, sur lequel pourtant il prétend appuyer son "raisonnement", il n'est curieusement question nulle part, dans l'article de Thoret.

On ne sait donc absolument pas sur quoi il portait, au juste, ni ce que les sondé(e)s ont répondu - mais pour tout dire, on s'en fout un peu: il n'y a plus guère que "Charlie Hebdo", pour trouver de l'intérêt aux tripotages de BVA e.a.

Nous sommes donc prié(e)s de croire Thoret sur parole, quand il affirme avoir découvert là un "passionnant paradoxe" - dont le principal mérite, nous l'allons voir, est de lui offrir l'occasion de se délester de sa bile.

Ce que nous avons là n'est pas le commentaire d'un sondage dont les résultats ne sont, je le répète, jamais cités, mais l'interminable délire d'un pauvre type qui, se lâchant, débite les sinistres clichés à deux balles qui lui rongent l'intelligence.

Ca commence comme ça: "Que le petit peuple banlieusard terrorisé par les incendiaires de voitures et les "Yo! Men" des cages d'escalier se prononce en faveur de l'actuel ministre de l'Intérieur n'a rien d'étonnant. Mais qu'en est-il des incendiaires eux-mêmes? Considèrent-ils le ménestrel de l'UMP plus en phase avec leurs problèmes concrets, mais, animés d'une force contraire, se prépareraient-ils à voter majoritairement à gauche?"

Matez le cauchemar: la banlieue, vue par le voyagiste "Charlie Hebdo", c'est, d'un côté, le "petit peuple banlieusard", et, de l'autre, "les incendiaires de voitures" (avec leurs "Yo! Men" de cages d'escaliers), qui, non contents de se comporter en terroristes, envisagent au surplus d'aimer Sarkozy.

Et pour cause: "L'adhésion politique, en banlieue ou ailleurs, est d'abord une question d'identification, et la schizophrénie apparente des électeurs du 93 révèle [...] une évidence qui fâche: si Royal semble les défendre, Sarkozy leur ressemble".

Nous progressons, vous l'aurez certainement relevé, dans une plus juste définition de ce que représente la banlieue dans l'esprit d'un salarié de "Charlie Hebdo": il s'agit, essentiellement, du "93" - de la Seine-Saint-Denis, comme on dit chez nous.

Vous aurez aussi retenu que l'électeur, "en banlieue ou ailleurs", est un être simple, et pour tout dire assez uniment con, puisqu'il vote sans vraiment réfléchir, non pour un programme et/ou un projet, mais par "identification".

(Le QI du banlieusard culmine décidément à 12: heureusement que "Charlie Hebdo" est là pour nous le signaler.)

Or, je vous le demande, à qui s'identifie la racaille des faubourgs?

A Nicolas Sarkozy.

Et cela, nous explique Thoret, pour une simple et bonne raison: le banlieusard (et singulièrement le banlieusard du "93") est, "au fond", et par procuration, un criminel de la pire espèce.

Tony Montana, pour ne pas le nommer.

Sous la plume de Thoret, ça donne cette "démonstration", extraordinairement lumineuse: "Au fond", Marie-Ségolène Royal représente "un repoussoir naturel pour une génération rétive à toute forme d'autorité, amatrice de rap et placée sous perfusion constante d'une imagerie "gangsta" qui vante les mérites d'une réussite clinquante et arrogante (strings, dollars et "guns" dans la boîte à gants), et dont le "Scarface" de Brian De Palma constitue le modèle absolu".

Car, Thoret l'a noté: "Logotisée partout, placardée, remakée dans les clips, tatouée sur les corps et les "pantalons patates", la trogne cicatrisée d'Al Pacino brandissant virilement une AK-47 fait figure d'icône".

(Je ne commente pas.)

Or - et c'est là que Thoret brille véritablement de mille feux conceptuels: "Le Scarface de l'élection présidentielle, celui qui en réfléchit le mieux l'image, s'appelle Nicolas Sarkozy".

Dès lors, c'est plié, nous annonce l'ahurissant Thoret: la "racaille", en effet, préfère Sarkozy à Royal.

Car, "dans tout bon film de mafia, on respecte celui qui ne pense qu'à vous écraser".

Mieux: "On admire secrètement ceux qui vous déclarent la guerre, ceux qui vous disputent un territoire et mettent la dose de Kärcher pour vous en déloger".

Notez-le, s'il vous plaît, sur un pense-bête: la banlieue est "un bon film de mafia".

Ou plutôt: les jeunes des banlieues sont tellement abrutis, qu'ils sont absolument incapables de faire la différence entre la réalité de leur vie quotidienne, et un blockbuster de Brian De Palma.

En outre, ils adorent, "au fond", qu'on les conchie: plus tu les brutalises, mieux ils te respectent!

Ah ça, pour des sombres cons...

Notez aussi le "secrètement": Thoret, c'est avéré, a une taupe de compétition dans l'inconscient des banlieusards, et cette gorge profonde l'informe régulièrement de ce que ces pauvres connards pensent "secrètement".

C'est du (très) grand journalisme d'investigation: vive "Charlie Hebdo".

Thoret, cependant, continue: "En traitant [...] de "racaille" tous ces gogos en survet qui frétillent au moindre refrain antiflics, en brandissant sans cesse la massue répressive, Sarkoface feint de prendre au sérieux la menace qu'ils incarnent et leur confère ainsi une identité qui, bien que fictive (qui les craint?), se conforme à leurs désirs de puissance".

C'est dit clairement: l'incendiaire de voiture (dont les motivations ne sont, bien sûr, pas envisagées une seule fois) est aussi, merci Thoret, un gogo en survet qui frétille au moindre refrain antiflics - comportement d'autant plus débile que la police est toujours, comme on sait, d'une exquise urbanité avec les jeunes des banlieues.

N'est-ce pas, Zyed Benna?

N'est-ce pas, Bouna Traoré?

Thoret conclut: "Règle d'or: dans "Scarface", on ne dézingue que les puissants, jamais les faibles. Stratégie retorse mais diablement efficace qui oppose à la compassion de gauche l'agression comme forme perverse de respect".

Bon.

Et pour ce qui serait des formes primaires de crasse vilenie journalistique?

Commentaires

Prem's !

On est deja demain ?

Écrit par : Bruno Lamothe | 07/03/2007

deux's..............

Écrit par : allaxe | 07/03/2007

Nan, mais puisque c'était fait, autant le balancer - hmmm?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

Je viens de finir ma lecture.

Je suis stupéfait. Je pensais que la bétise crasse de Charlie Hebdo s'arreterait un jour. Ben non, chaque semaine, on repousse les limites.

Aujourd'hui on carricature les banlieues. Je ne sais pas dans quelle mauvaise série ces gens ont vu ca, mais franchement, si ce n'était pas grave, j'en rirait.

On dirait les reportages de TF1, c'est dire...

Écrit par : Bruno Lamothe | 07/03/2007

ça enquille !

Écrit par : Gyhelle | 07/03/2007

Mépris de classe. Oui. C'est exactement cela. Poncifs à la pelleteuse et analyses au marteau-pilon.

Classes laborieuses, classes dangereuses, on n'en sort pas.

Écrit par : Pescade | 07/03/2007

A la demande (presque) générale, ou disons à la demande de Zgur (:-)), je rouvre les commentaires sur les deux billets précédents.
C'est chiant, la démocratie...

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

Dans le genre "mépris de classe", il faut aussi regarder la proposition de bayrou. la coalition voulue par bayrou est une coalition du "oui". Si on en juge par la base sociale de bayrou et de cette future coalition, c'est à dire où les aisés sont surreprésentés, alors l'analyse post-referendaire de "vote de classe" reprendrait tout son sens.
attention à ce que cette stratégie bayrou ne soit pas vécue comme l'ultime tentative de la pensée unique pour éviter de tenir compte de la gueulante populaire.
la-dessus:
http://sauce.over-blog.org/article-10013869.html

Écrit par : Martin P. | 07/03/2007

Pas eu le temps de répondre à SF à propos de son apostrophe précédente, que déjà, vu le rythme endiablé auquel les fils se succèdent, il est trop tard...

Deux mots, quand même...

Au prétexte que je fais malgré tout une différence entre Ségolène Royal, que je n'aime guère, et le nain maléfique, que j'exècre, et puisque j'osais dire que non !, le PS ne s'est pas rangé en bloc derrière Villepin lors de la promulgation de l'état d'urgence à l'automne 2005, me voici, en bout de message, taxé de "ségolâtrie" [ je cite : " @ Clarence. Ne dis pas n'importe quoi. (...) Arrêtez, ségolâtres, de nous prendre pour des cons ].
Bien.
Me voici donc ségolâtre, et, du coup, probablement aussi sarko-lepéniste, puisque tout ça se vaut, et privatise larga manu, et trahit à qui mieux-mieux la classe ouvrière, le prolétariat, la Révolution, les lendemains qui chantent (rayez, s'il y a lieu, les mentions inutiles...).
Tant il est vrai qu'il n'existe donc que deux camps :
- celui qui regroupe Seb Fontenelle et ceux qui sont à sa gauche,
- les autres.

Bon, il n'est pas l'heure de répondre plus avant (puisque nouveau fil que je m'excuse de parasiter ici...), mais franchement, l'introduction dans des analyses aussi binaires de quelques rares nuances ne saurait nuire...

@+

Écrit par : Clarence | 07/03/2007

Tant il est vrai qu'il n'existe donc que deux camps :
- celui qui regroupe Seb Fontenelle et ceux qui sont à sa gauche,
- les autres.

Je suis d'accord avec cette analyse

Écrit par : Gyhelle | 07/03/2007

@ Gyhelle

"Je suis d'accord avec cette analyse"

Eh bien vous n'avez pas fini de vous abstenir !
Ou de voter Bayrou, comme tant d'autres incorruptibles adeptes de l' "explosion du système"...
;o)

Écrit par : Clarence | 07/03/2007

"Aujourd'hui on carricature [sic!] les banlieues."

Elles le font bien toutes seules, allez...
Tiens, je vais me refaire un voyage en Skybloguie...

Écrit par : Blugu | 07/03/2007

Seb,

Je l'ai trouvé ton sondage...
C'est là :
http://www.bva.fr/pdf/BVA%20Actu%20Les%20quartiers%20popualires%20et%20la%20pr%E9sidentielle070206.pdf
A ouvrir avec Adobe Reader, donc...

Pour ceux qui n'ont pas l'outil, quelques précisions :
1. Il est fait sur un échantillon représentatif des habitants des Zones Urbaines
Sensibles. 806 personnes âgées de 15 ans et plus ont été interrogées du 19 au 24 janvier 2007 par téléphone.
Sachant tous qu'un sondage n'a quasiment aucune valeur en-dessous de 1000 personnes...

2. Pour des raisons qui m'échappent, les 2/3 du sondage sont effectués non plus sur 806 personnes mais sur 600 personnes inscrites sur les listes électorales.
Là, ça devient hautement comique parce qu'effectivement, demander à des mômes de 15 à 18 ans moins 1 jour pour qui ils vont voter, c'est du sondage de haute volée.
Mais on peut au moins en déduire que sur les 806 personnes, 206 étaient des mômes qui ne PEUVENT pas aller voter... ceux qui crâment des des transformateurs, par exemple...

3. Pour ce qui est des résultats qu'utilise le peigne-cul de Charlie-Hebdo, ils sont les suivants :

Parmi les candidats suivants, dites moi lequel prend le mieux en compte les problèmes des banlieues et des quartiers populaires ?
Ensemble | Sympathisants gauche | Sympathisants droite | Sans proximité
partisance
Nicolas Sarkozy 27 19 58 18
Ségolène Royal 23 35 14 11
Olivier Besancenot 6 12 - 1
Arlette Laguiller 5 6 4 4
Marie-George Buffet 4 6 1 -
François Bayrou 3 2 9 -
Dominique Voynet 1 2 - -
Philippe de Villiers 1 - 2 1
Jean-Marie Le Pen 1 1 3 1
Corinne Lepage - - - -
(Aucun) 11 7 5 23
(Autres) 1 - 1 1
(NSP / Ne veut pas répondre) 17 10 3 40
Total 100 100 100 100

Alors ne pas relever que l'addition des "Aucun" et des "Ne sait pas ou Ne veut pas répondre" fait plus encore que Sarkozy (soit, 28% des interrogés), ça en dit encore plus long sur le peigne-cul et son torchon.

4. Les "interrogés" ne disent pas qu'ils préfèrent le Kanichabouch (relire la question originale au point .3)

5. les 600 "interrogés" qui votent répondent ceci :

Lors de la prochaine élection présidentielle, pensez-vous plutôt voter pour un candidat de gauche ou plutôt pour un candidat de droite ?
Base : 600 personnes inscrites sur les listes électorales
Plutôt pour un candidat de gauche : 45
Plutôt pour un candidat de droite : 19
(Ni de gauche ni de droite) : 7
(S’abstiendra / N’ira pas voter) : 3
(NSP) : 26
Total 100

A part ça le délire du peigne-cul de ce qui fut un jour Charlie-Hebdo a autant de valeur qu'une chiure de mouche sur les traces étronesques d'un troupeau d'éléphants.

Bonjour chez vous.

Écrit par : Grabuge | 07/03/2007

"Yo! Grabuge!"

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

Merci pour ce repérage de papier crasseux... Sans ce genre de billets aucune chance pour moi d'être mis au courant des nouveaux modèles de la collection printemps/été 2007 de la haine de classe tant je fuis lla presse de Droite.
Gamin j'étais persuadé que Charlie Hebdo était à nos côtés et vomissait l'injustice et les brimades que nous vivions nous p'tits enfants d'immigrés (arabes de surcroît... désolé Val). Aujourd'hui j'ma'aperçois que derrière son côté potache charlie hebdo a le fond idéologique du figaro: on parle de cul et on y dit des gros mots sans rétention mais on a regarde le peuple à travers la lorgnette des puissants de ce monde comme dans une corpo d'étudiants de droit et de droite.
Que charlie en finisse avec son déversement de haine hebdomadaire et devienne le supplément ado pipi-caca du figaro (sortie le mercredi)!

Charlie Hebdo est mort!
Vive Charlie ado figaro!

Écrit par : fartass | 07/03/2007

@ blugu : je n'ai qu'un gout tres modéré pour la blogoboule (© Fontenelle 2007), et je ne crois pas avoir dit que les blogs étaient représentatifs de la banlieue...

Comme les vaches normandes ne sont pas représentatives de la "province"...

Écrit par : Bruno Lamothe | 07/03/2007

Allez, rien à voir avec le sujet, mais j'ai trouvé ça dans les commentaires d'un article sur le blog de raffarin (eh oui, je n'avais rien à foutre de mieux) :

"Monsieur le Premier Ministre,
Cher Jean-Pierre,

Après tout ce que vous avez pu faire pour nous lors de vos années de gouvernement, nous tenons à vous remercier de votre nouveau livre.

Celui-ci est une mine inépuisable d'informations, d'anecdotes, dans laquelle nous creusons religieusement.

Bien à vous."


Alors, je me suis dis, tiens, ce coup de langue-là me rappelle les saillies de MM Melgueil et Titi.
Etes-vous totalement blancs dans cette affaire ?
Monsieur Fontenelle, quelle est votre part de responsabilité dans cette attaque du blog d'un honorable picto-charentais ?

Écrit par : xolotl | 07/03/2007

Boycottant Charlie-abdo (de Val), je n'ai pas pu lire l'article en entier. A la lecture des extraits proposés, je suis surpris de ne pas trouver d'allusion à l'islam.
Si c'est le cas, tu n'a pas rempli le cahier des charges, Thoret.
Tu me copieras ... fois : "quand j'"écris" un "article" sur la banlieue (le 9-3), je dois obligatoirement faire mention de l'islam."

Écrit par : j3m | 07/03/2007

@ j3m : oui, je m'inquiete aussi. Mais peut-etre est-ce Caroline Fourest, qui est de garde, pour scruter l'avancée de l'invasion islamiste ?

Écrit par : Bruno Lamothe | 07/03/2007

c triste, révoltant, écoeurant...

mais malheureusement, qu'attendre d'autre d'un hebdo dirigé par M.Val?


moi je suis prof dans un quartier de Mulhouse qui n'est pas des plus favorisé et où j'habite, et je me sens insulté, encore une fois.

vraiment, comment peut-on parler des gens comme ça?...

ce n'est pas demain que je rachèterai Charlie!

Écrit par : nicogé | 07/03/2007

Tiens, il ne traite personne de fasciste non plus...

Écrit par : Bruno Lamothe | 07/03/2007

Seb, je ne peux pas allez voir ma libraire, je pense que tu t'es trompé d'hebdo c'est France hebdo que tu as lu. Ouais celui où val sévit. pas le Charly de Cavanna. C'ets bien Charly Dassault. Ouf. Un jour il faudra bien pouvoir assigner les journaux pour incitation à la haine raciale. Et dire que Michel Onfray s'est fait crevé deux pneux de sa superbe voiture parce qu'il a avoué sous la torture que Staline était stalinien. car le monde est en change 1962 et c'est déjà jourd'hui.

Écrit par : martingrall | 07/03/2007

par rapport au sujet du jour, le problème avec ce journaliste, comme avec plein d'autres, d'ailleurs, c'est leur tendance à généraliser.
Il existe sans doute des jeunes comme il les décrit, fascinés par Sarko par que c'est celui qui tape le plus, y compris sur eux, alors que Ségo, en tailleur blanc, version ordre juste et famille, n'est pour eux qu'une pouff.
Mais la banlieue n'est pas que ça.
D'ailleurs la banlieue, c'est quoi ?
Déjà, on généralise. Montesson, c'est la banlieue, mais ça vaut le 19e, non ?
Et puis, Paris, c'est la banlieue de Créteil, pour celui qui habite Créteil.

Cette propension à généraliser est-elle due à une volonté de simplifier au max, pour que nous, pauvres cons de lecteurs que nous sommes, puissions y comprendre quelque chose ?
Est-elle la conséquence de la pauvre capacité de synthèse du journaliste, équivalente à celle d'une moule à marée basse ?

Écrit par : xolotl | 07/03/2007

Complément d'information de cet inépuisable source de rigolade qu'est le-dit sondage et explications sur le fait que le peigne-cul de Val n'a pas pu placer le couplet "l'islam c'est pas bô"...

Quel est parmi les thèmes suivants celui qui pèsera le plus dans votre vote lors de l’élection présidentielle de 2007 ? En premier ? Et en second ?
Base : 600 personnes inscrites sur les listes électorales
En premier | Total citations
Le chômage 23 40
L’école et l’éducation 8 22
L’immigration 3 9
Les impôts et les taxes 6 12
L’insécurité 7 16
L’environnement 5 10
L’assurance maladie et les retraites 6 15
Le pouvoir d’achat 12 22
La dette publique de la France 2 4
La pauvreté et la précarité 17 29
La politique étrangère 2 4
La croissance économique 5 7
(Aucun / Autres) 2 4
(NSP) 2 2
Total 100 *
* Total supérieur à 100 car plusieurs réponses possibles

Et c'est là qu'on se fêle une côte à trop se bidonner...
Parce que sur les 12 sujets "retenus", l'insécurité n'arrive qu'en 5ème position en tant que premier choix comme en total (très loin derrière les 4 premiers qui sont dans l'ordre le chômage, la pauvreté et la précarité, le pouvoir d'achat, l'école et l'éducation.
Et quasiment à égalité avec l'assurance maladie et les retraites...
Sûr que l'insécurité des ethnies à casquettes a l'air d'être le top de leurs angoisses...

A noter également que nulle part n'apparait (ni en premier ni en autre choix, le communautarisme des ethnies à barbichettes à grenades dans les poches...

Écrit par : Grabuge | 07/03/2007

PMB, tu réponds à ce billet sur le commentaire d'à côté!
J'en étais sûr, que ça serait le bordel.
Anarchistes.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

(Désolé, je me suis trompé de note. SF, si vosu voulez retirer mon post de la note précédente, n'hésitez pas ;-))

Dans Charlie, j'ai lu bien d'autres articles intéressants : celui de Biard, déjà mentionné dans la note précédente sans que personne ne réagisse, celui de Venner sur Moubarak l'embastilleur de blogueur (qui a au moins un point commun avec Val, il n'aime pas internet), la double page de Bou avec Elisabeth Roudinesco, les chroniques de Lançon et Cavanna

Donc, je continue à lire Charlie, et n'ai pas l'intention de me mettre à lire Le Figaro.

j3m, si vous êtes "surpris de ne pas trouver d'allusion à l'islam" dans le dernier Charlie, lisez le texte de Biard. Si vous ne voulez pas acheter Charlie, je peux le scanner et le mettre ici. Plus rapide, allez, je me cite citant Biard qui commente le jugement faux-cul de la Cour Internationale de Justice de La Haye avec 7000 musulmans massacrés, oubliés par les Occidentaux qui « via la justice internationale, ont raté une occasion de respecter vraiment les musulmans » (« vraiment », en italique dans le texte de Biard).

Ecrit par : PMB | 07.03.2007

Écrit par : PMB | 07/03/2007

Grabuge est de retour ! Grabuge iz back!
Ça va saigner.

Tu vois Zgur (cf. billet précédent) : il suffisait de demander.

Pour ce qui est des sondages, je reste étonné que nos instituts s'emmerdent toujours à interroger 600 à 800 personnes. Que de boulot, que de boulot pour des résultats voués à ne durer qu'un jour, en attendant le nouveau sondage du lendemain.
Il y a des gisements d'économies à exploiter. Il faut ra-tio-na-li-ser (moi je dis).
Un bon p'tit sondage sur un échantillon représentatif de 10 potes serait largement suffisant. On pourrait dès lors :
1/ Délaisser le préhistorique rythme quotidien pour passer aux sondages horaires (le sondimat - évolution heure par heure des opinions ; le top),
2/ Afficher que 95% des Français pensent que Nicolas Sarkozy est le meilleur candidat, qu'il va gagner, et que ce serait quand même mieux si on le nommait directement roi.

Écrit par : IznoPreum's | 07/03/2007

A Clarence :

Pour l'abstention : certe...
Pour Bayrou : y faut pas réver non plus !

Écrit par : Gyhelle | 07/03/2007

Finalement, PMB, t'es pas trop anarchiste.
Ca va.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

Merci de nous tenir au courant des sales articles de Charlie Hebdo.
Mais que font(ait) le(s) journaliste(s) de gauche dans ce journal de droite ?

Siné, c'est de toi que je parle, quand est-ce que tu vas arrêté de donner une caution morale à ce torchon ?

Car tous les autres (à part peut-être Charb) sont des pourris. Un des pires étant peut-être "le dessinateur fayot Riss".
Ce n'est pas moi qui le dit c'est CQFD (http://www.cequilfautdetruire.org/article.php3?id_article=1296).


Le bordel, c'est qu'il est difficile d'expliquer aux gens que ce journal n'a plus rien à voir avec les idées progressistes de la gauche.
On nous prend rapidement pour des extrémistes qui ne racontent que n'importe quoi !!!

Écrit par : Philippe, Paris | 07/03/2007

Bon, allez, à mon tour de dire du mal de Charlie sinon j'vais pô être comme les autres. Et pi ptêt que SF i va pas m'jarter ;-)

C'est un article d'Agathe André sur la gentille Véronique Vasseur que les messants UMP i font rien qu'à niquer pasqu'elle a accepté, à l'invitation des mêmes pourtant, de se présenter aux zélections, histoire d'avoir une-qu'a-l'air-de-gauche pour aguicher le bobo parigot.

Mais, ma Gagathe, tu pouvais pas dire à la Véro qu'elle avait qu'à pas ?

Écrit par : PMB | 07/03/2007

* Sur le sondage :
Bon. Si je lis bien, qui de Sarko/Ségo prend le mieux en compte les préoccupations des banlieurs ? Réponses : 27/23 %.
=> sont-ce des intentions de vote ? Non. A la question des intentions de vote, 45 % penchent pour un candidat de gauche.
=> 1er résultat : SR mobilise moins bien que NS son électorat sur cette question.
=> 2ème résultat : l'électeur de banlieue sondé, quand il vote, ne pense pas qu'à la banlieue et à son petit nombril. Ce qui me le rend d'emblée sympathique. Et fait de lui quelqu'un de plutôt intelligent.
=> 3ème résultat : 27/23 %, c'est, peu ou prou, l'équivalent des statistiques nationales, en terme d'intentions de vote. N'y aurait-il pas là un effet d'influence ?

* Sur l'article
- Dire que la banlieue "vote à gauche, mais préfère Sarkozy" est juste. C'est l'analyse qui déconne : l'explication du paradoxe n'est pas dans Scarface, mais dans les stratégies du choix électoral. Cf. ci-dessus : on peut penser que X prend mieux en compte les problèmes des banlieues, mais voter Y parce que y'a pas que les banlieues dans la vie - même quand on habite en banlieue. C'est la beauté stupide des réductions identitaires : toi, t'es un banlieusard. Point. Sauf que le banlieusard est aussi plein d'autre choses : consommateur, fan de Beethoven, cyclotouriste, handicapé, fumeur, myope, déteste les Chocapic etc. Ca me fait songer - référence filmique pour référence filmique - à Pierrot le Fou (3ème séquence du film) : Marianne et ferdinand dans la voiture, la radio qui parle de 115 maquisars tués, et Marianne qui dit : c'est qui, ces 115 maquisards ?, critiquant leur globalité (ils ne valent pas que comme groupe de 115) et que comme maquisards (mais aussi comme père, mari etc.)
- Thoret est un (plutôt bon) critique de cinéma, pas politologue. Son paradigme, c'est le cinoche, et de manière générale, les images qui bougent. J'ai même tendance à croire qu'il ne vit guère que devant un écran, et que le monde lui est assez inconnu. Il avait livré il y a quelques temps un papier montrant tout ce que les clips de rap devaient à Scarface. Plutôt juste et intéressant. Là, il tente de connecter cet article ancien et une info nouvelle (le sondage) : ça fait flop, dans un article vaseux. Autant tenter de coreller le nombre d'accidents de vélo en Corrèze en 1976 et le nombre d'amendements votés à l'Assemblée Nationale la même année.

* Sur le journal
Qui a écrit ceci ?
"En faisant du retour en banlieue de Sarkozy un événement, un défi pour le candidat UMP, les journalistes et les autres candidats se rendent-il compte de l'image qu'ils donnent de la banlieue et d'eux-mêmes ? (...) Il aura suffi que Sarkozy mette un peu longtemps à revisiter une banlieue "difficile" pour que le fait de pénétrer dans une cité devienne un acte de bravoure exceptionnel. (...) En agissant de cette manière, les concurrents du ministre de l'Intérieur se montrent aussi méprisants et odieux que Sarkozy, qui avait résumé les problèmes de la banlieue aux exactions de la "racaille". (...) On dirait que tout est fait pour conforter le banlieusard dans l'idée qu'il ne vit pas dans un endroit ordinaire puisqu'il est manifestement extraordinaire que des gens aussi exceptionnels que Madame Royal s'y rendent. (...) Il y aurait une France standard, et puis la banlieue. Quand je dis "la banlieue", il faut bien évidemment comprendre la "banlieue difficile". (...) Sans ces banlieues, la Franc serait un pays homogène. C'est évidemment faux, mais les politiques, aidés par les médias, font en dorte de rendre ce préjugé réalité."
Sébastien Fontenelle ?
Niet.
Charb.
Dans Charlie Hebdo.
De cette semaine.
Que cite Seb dans son billet.
Mais pas à la même page... !

* Conclusion
C'est intéressant, la critique des médias, mais encore faut-il prendre garde :
- à s'outiller pour savoir de quoi on parle (aller chercher le sondage)
- à se demander d'où parle le journaliste - ses compétences, ses incompétences, ses hypothèses (c'est celà qu'il s'agit de critiquer)
- à ne pas généraliser un article à l'ensmble du canard.
Et puisque nous sommes dans un lieu où l'o se fait taxer de ségolâtrie quand on (Clarence) dit que l'on préfère à tout prendre SR à NS, je précise : je ne suis pas Charlieôlatre, tant s'en faut.

Écrit par : Nonosse | 07/03/2007

Ce qui est intéressant, avec le minable papier de Thoret-pas-cent-balles, c'est qu'il ne fait que plagier, sur le mode finkielkrauto-gogol désormais si apprécié des derniers lecteurs de Charlie Hebdo, les analyses autrement plus puissantes contenues dans un excellent essai de Mehdi Belhaj Kacem, "La Psychose française" (Gallimard, 2006). Dans ce petit livre écrit après les émeutes de novembre 2005, Kacem commente notamment un article paru dans Technikart en été 2005 qui, déjà, comparait Sarkozy à Tony Montana. Extrait :


"Je soupçonne que le ministre de l'Intérieur avait lu l'article dont je parle. J'imagine même la scène : ses conseillers en communication, qui lisent tout ce qui paraît, lui amènent l'article ; ils rigolent un bon coup ; et, en secret, le ministre se prend au jeu, et pour le rôle, qu'il croit soudain taillé sur mesure. Rivalité mimétique, dirait René Girard. On connaît la suite : quand il a mis le feu aux poudres, c'était frappant dans son maintien, tenant haut la tête et dodelinant nerveusement. On aurait dit les imitations de Robert de Niro que faisait, avec grand talent, il y a quelques années, le comique français José Garcia : "You fuck my wife ?" "Vous en avez marre de cette racaille, hein ?" Il se croyait dans un western spaghetti, c'était Al Pacino dans Scarface, : "You know what is a haza, Frank ? It's the one that don't go straight." "Eh bien, je vais vous en débarrasser. Au Kärcher, motherfuckers !" Imaginons maintenant la tête des lascars quand ils voient ça à la télévision, dans leurs immeubles sordides : "Ok, il veut jouer au dur ?" On a vu la suite. Sarko carbonisé."


Dans son bouquin, Kacem décortique la façon dont le racisme social - qui inclut le racisme tout court – s'est propagé à gauche par les thèses sécuritaires. La prodigieuse idiotie d'un Thoret, pleine de rance mépris pour les parias d'outre-périphérique, confirme point par point ses analyses.


A l'instar de Kacem, on imagine combien l'article de Charlie Hebdo a dû ravir le staff de Sarkozy. Il est vrai que l'hebdomadaire "satirique" (utiliser des guillemets en béton armé) voit désormais dans le Conducator de Neuilly un garant des valeurs républicaines. Se souvenir qu'après le soutien de Sarko à Charlie dans l'affaire des caricatures, Val lui avait léché les roustons en ces termes : “Nous acceptons ce soutien et nous nous en réjouissons, car il prouve que dans une démocratie la gauche et la droite s’affrontent sur la base de valeurs qui ne se discutent pas, et qu’elles partagent clairement”.


En somme, Charlie Hebdo reproche au Jeune de Banlieue (JDB, marque déposée) de faire ce qu'il fait lui-même, à savoir : partager "clairement" les valeurs du ministre de l'Intérieur.


On peut tout dire du JDB, le traiter de "racaille", de "sauvageon", de "voyou", de "bande ethnique". Mais l'accuser d'être con au point de suivre les conseils de Philippe Val, ça, c'est vraiment insultant.

Écrit par : pouyoul | 07/03/2007

Hélas, Martin, hélas, le Charlie de Val est bien celui de Cavanna aussi. Manifestement, Reiser a aspiré avec lui l'âme du rital.
http://www.acrimed.org/article2561.html
(6e paragraphe)


Ce qui est en revanche très con pour JC Thoret, c'est qu'il y a eu les cahiers de doléances d'AC Le Feu remis aux parlementaires le 25 octobre dernier. 114 propositions issues de 20 000 témoignages à travers 120 villes françaises. Mais bon, sûrement moins "scientifique" qu'un sondage BAV-mon-voisin-m'a-dit
http://aclefeu.blogspot.com/
Doléances exprimées par ordre de priorité :
1. L'emploi
2. Le racisme
3. Le logement et le cadre de vie
4. La justice
5. Les pratiques policières
6. L'éducation et la culture
7. La religion
8. La répartition des richesses
9. Citoyenneté et politique
10. La santé
11. Les femmes

C'est con, ils ne parlent pas de rap

Écrit par : Pescade | 07/03/2007

Bonjour Grabuge, content.

"Vraiment, à part Point de Vue- Images du Monde, j'ai arrêté de lire ces hebdomadaires gauchistes voire anarchistes, surtout le Point et Charlie Hebdo.
Aucune rigueur, aucune enquête sérieuse.

Un peu plus de thé au jasmin, baronne!
Impossible de trouver un jardinier qui n'ait pas lu Marx en verlan.
Un désastre mon amie, un désastre.
Il devient quoaaaaaaa Ballâdur! "

Écrit par : GPMarcel | 07/03/2007

Ce n'est pas la première fois que j'apprécie les contributions de Nonosse. (contribution= fait de donner. Ici, donner à réfléchir, pas seulement à s'énerver.)

Mais c'est la première fois que je le dis.

Quant à "l'âme du rital", je la trouve plutôt vivante.

pmbourdaud@wanadoo.fr

Écrit par : PMB | 07/03/2007

salut Grabuge

Écrit par : martingrall | 07/03/2007

Libérez Maurice et Patapon !

Écrit par : Pescade | 07/03/2007

Je précise, parce que je suis passé dessus un peu vite, et que c'est en fait le plus important :
* que Scarface structure les représentations de certains rappeurs, voilà qui constitue ce que JBT peut apporter à la réflexion, en tant que cinéphile.
* que ces représentations structurent leur conduite sociale, voilà déjà une articulation qu'il faudrait étudier avec une autre minutie que l'hypothèse de comptoire - et il ne nous faut plus un cinéphile, mais un sociologue.
* que ces rappeurs soient tous les rappeurs, j'en suis pas sûr...
* que ces rappeurs soient toutes les "racailles", j'en suis encore moins sûr...
* et que ces "racailles" soient tous les banlieusards, alors là, je me mordille la barbichette de doute...
* qu'en conséquence, l'attitude électorale des banlieusards s'explique à la lumière de Scarface, je n'en dors plus de perplexité...

Écrit par : Nonosse | 07/03/2007

@ PMB
Mais vous en êtes un autre...
(gaffe à la fogisation de ce blog... ;-) )

Écrit par : Nonosse | 07/03/2007

Enfin, après ce qui concerne l'article, ce qui concerne Charlie.

C'est sa schyzophrénie qui pose problème.

Val et Siné dans le même journal.
Thoret et Charb.
Fourest et Polac.
Maurice et Patapon ;-).

Deux lectures possibles :
- un journal ouvert à plusieurs regards, qui n'hésitent pas à se castagner par articles interposés. Pas de verrouillage, ça circule, ça dit des conneries, mais pas que, et chacun fait son marché.
- un journal qui bouffe à tous les rateliers, dont on ne sait plus à qui il croit et à il donne caution au cas où. Qui dit tout et son contraire.

J'avoue que je ne sais pas vers quelle conviction balancer. Et que je me raccroche à un truc avec lequel je suis d'accord avec moi-même : leurs dessins me font le plus souvent excessivement marrer. Ce qui fait que je lis, quand même, et quoiqu'il arrive.

Écrit par : Nonosse | 07/03/2007

Le coin "tranche de vie":

Ma mère s'est fait voler sa vieille caisse pourrie la semaine dernière. Cette semaine elle a reçu un coup de fil de la gendarmerie lui informant qu'on avait retrouvé sa voiture ... brûlée au Mirail. Elle a du aller l'identifier (formalité, car en fait le numéro de série du moteur a permis aux hommes en bleu de l'idenfitier pour elle). Ca n'a pas été facile (apparemment toutes les caisses brûlées se ressemblent).

Bon, il faut dire qu'elle n'a absolument pas les moyens de se racheter une voiture, même d'occasion. Et il faut dire qu'elle n'aime pas trop les cons, qu'ils soient jeunes, banlieusards, u racaillu ou pas. Il faut aussi dire qu'elle a déjà habité au Mirail, à l'époque où les voitures y brûlaient bien moins, qu'elle n'y habite plus, et qu'elle n'a pas l'âme d'une Sarkozyste.

Fin de la tranche de brie.

Tranche devis numéro deux:

Sinon j'ai commencé mon boulot au collège, les enfants de gens du voyage sont complètement fascinants. Ils ont un temps de concentration de max 1 seconde (mais ça ne les empêche pas d'être motivés à apprendre à lire et écrire - et à apprendre les maths de base), et sont un peu perçus comme des extra-terrestres par les autres gamins. Le sont-ils? Je ne sais pas, mais je les trouve adorables. Il y en a un qui a tout pour fasciner: il est jongleur dans un cirque familial. D'ailleurs il est fascinant: je le vois pendant une pause déjêuner, il se promène seul dans la cour, avec un ballon. Je lui demande "tu ne joues pas au foot avec les autres?". Il me répond: "ouais bof non j'ai un peu arrêté de jouer avec les autres, parcequ'on bout d'un moment je finis par les taper".

Fin de la tranche de vie numéro deux.

Et sinon ben ravi de revenir un peu sur les blogs, Mr Fontenelle le tien est toujours privilégié dans mes moments de surfs! Et le mien reprendra de l'active bientôt. Avec moult anecdotes. Là, il est dans le coma.

Écrit par : glomp | 07/03/2007

Pas amusant ce post... Y a pas débat, cet article est con comme la lune. Dommage.

Écrit par : ZaraA | 07/03/2007

@ Nonosse
Comprends pas ton commentaire.
En quoi devrais-je aller chercher chez Charb (entraînez-vous à répéter "chercher chez Charb") de quoi éventuellement justifier l'affreuse divagation de Thoret?
Tu dois être bien seul à ne pas avoir compris dans quel sens le vent soufflait, à "Charlie", depuis quelques années.
Que Charb (qui ne déteste pas lécher Val quand "Le Monde" (si mes souvenirs sont bons) lui en donne l'occasion) reste à bord de cette (sinistre) galère: fort bien.
Grand bien lui fasse.
Mais de grâce: ne pas nous le présenter comme une caution.
Alors oui, bien sûr, je "généralise un article à l'ensemble du canard", parce que ça fait maintenant une (bonne) paye que "Charlie" est, au mieux, une déclinaison du "Point" avec (un peu) plus de poil autour.
Autre chose, pour vot'service?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

Monsieur fontenelle, mon message précédent à été effacé : erreur ou non ?

Écrit par : Gyhelle | 07/03/2007

@ ZaraA

Mais pourquoi y aurait-il débat et sur quoi ?
L'amusant dans l'histoire, c'est de voir un peigne-cul se comporter comme... un peigne-cul (pour plus de précisions sur la définition de peigne-cul, adressez-vous à Asko).
C'est-à-dire prendre un sondage (au demeurant bidon), lui faire dire ce qu'il ne dit pas, en particulier que la violence et l'insécurité serait bien les pôles aimanteurs, les Charybde et Scylla du vote des so call "banlieues" et de leurs so call "habitants".
Puisque précisément, l'insécurité, de l'aveu-même des interrogés est loin d'être leur priorité en l'affaire.
Et là-dessus un peigne-cul brode sans talent sur les "Yo Man", les casquettes, les baggys, les bagnoles qui flambent et la mafia qui terroriserait le bon petit peuple...
Du peigne-cul pur sucre de canne, labellisé AOC.

@ les Z'otres

Grabuge n'est pas reviendue.
Grabuge est cassée, mourue, foutue. La blogoboule cloaquesque récemment bayroutiste et puissamment saloparde lui ayant fracassé le crâne en bousillant quelques écrits intimes auxquels elle avait la bêtise de tenir.
Grabuge est juste venue prendre des nouvelles de son copain pyromane et le voyant se poser des questions existentielles sur BVA et se souvenant qu'il est en plein sevrage tabagique, elle a eu pitié et est allée lui chercher la soluce à ses interrogations...
Voilu.
Mais salut quand même...

Écrit par : Grabuge | 07/03/2007

@ Gyhelle
J'ai rien effacé du tout.
Promis, juré.
Rrrrrrien.

@ Grabuge
Yo-bis.
Tu auras noté qu'il y a dans les parages pas mal de gens qui pensent à toi.
Perso, je trouve ça plaisant.
Je partage assez (de plus en plus, en fait) ton avis sur la blogo-de-mes-deux-sphère, mais.
MAIS.
Y a aussi des Pescade, GP, leopold, et tant d'autres.
La Linea Del Frente!
(Qui ne connaît pas Kortatu ne connaît rien, proverbe basque.)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

@ Seb

"En quoi devrais-je aller chercher chez Charb (entraînez-vous à répéter "chercher chez Charb") de quoi éventuellement justifier l'affreuse divagation de Thoret?"

Justifie-je ?

"Mais de grâce: ne pas nous le présenter comme une caution."

Présente-je ? Et caution de quoi ?
De ça, peut-être :

"ça fait maintenant une (bonne) paye que "Charlie" est, au mieux, une déclinaison du "Point" avec (un peu) plus de poil autour."

Le "poil", c'est, par exemple, cet article de Charb, qu'on ne trouverait pas dans Le Point. Ca ne veut pas dire que ça suffit, que ça fait de CH un hebod exemplairemenr de gauche, ça veux juste dire que quoiqu'on en dise, et quoique Val l'égolatre fasse tout pour ça, CH ne se résume pas à Val.

[Scolie.
"Tu dois être bien seul à ne pas avoir compris dans quel sens le vent soufflait, à "Charlie", depuis quelques années."
C'est Val qui fait souffler le vent. Ne lire dans CH que ce qui dans le sens du vent soufflé par Val, c'est aller dans le sens de Val.]

Et qu'à vouloir à très juste titre ne pas vouloir tout mettre dans tout (le fascisme à toutes les sauces), CH n'est pas Le Point. Car il y a le poil. Et que couper le poil (i.e.g. couper l'article de Thoret de celui de Charb), c'est un peu comme couper une citation.

Écrit par : Nonosse | 07/03/2007

Quelle finesse ! J'hésite... Je me demande si c'est beau comme du Soral, ou bouleversant comme du Dantec. Peut importe finalement, quand y a la qualité, on en profite et pis c'est tout !

Y a une autre intox dans le genre, en se moment, qui consiste à faire croire que les banlieue vont massivement voter Le Pen pour "faire péter le système". C'est le nouveau fantasme des "penseurs" du Front : "On a retourné les banlieues". Le Pen en est persuadé depuis qu'il serré la louche à cette grosse nouille de Dieudonné.

Les banlieues sarko-lepéniste, ça va être le nouveau bourrage de crâne de cette fin de campagne !

Écrit par : Lulu | 07/03/2007

@ Nonosse
Cessons-là ce dialogue de sourds!
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

@ Lulu
" a une autre intox dans le genre, en se moment, qui consiste à faire croire que les banlieue vont massivement voter Le Pen pour "faire péter le système"."
Voui.
Tecknikart, mensuel grotesque, vient même d'en faire des tonnes là-dessus.
La bouffonerie de ces mecs-là est sans limite(s).

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

A sébastien,

Pourtant je l'ai vu affiché ce message. C'était rien du tout, juste une petite taquinerie pour zaraa. Mais peut être y a t il des robots qui parcourent le web et efface les messages avec "segolatre" et "fraude fiscale" dedans ? mystère....

Écrit par : Gyhelle | 07/03/2007

Nonosse* écrit : un journal ouvert à plusieurs regards, qui n'hésitent pas à se castagner par articles interposés. Pas de verrouillage, ça circule, ça dit des conneries, mais pas que, et chacun fait son marché.

Ben moi, je comprends ça. Charb n'a pas à justifier Thoret, et vice-versailles. Je lis, je prends ce qui me plaît, point barre.

(Au passage, édito assasin sur Sarko dans le Canard, non signé ce qui est rare et veut dire que tout l'hebdo s'y engage. Avec une phrase encore plus assassine : "Heureux pays où les candidats, choyés par une presse indolente, s'abrite sous le vaste parasol de la hauteur de vues." Indolente, pas insolente : ce n'est pas une coquille, au Canard on sait écrire...

* Rassurez-vous, je ne suis pas très clapclapeur !

pmbourdaud@wanadoo.fr

Écrit par : PMB | 07/03/2007

Désolée de me répéter pour les habitués de VLF, je crois l'avoir déjà signalé,mais j'ai lu un article de P. val dans Charlie sur le musée des arts premiers que n'aurait pas renié Rioufol (à peine écrit plus finement) dans le style: l'étui pénien ce n'est quand même pas la Joconde". Un article tellement pénétré de la supériorité occidentale qu'il me ferait presque défendre défendre ce musée chiraquien né des pillages (y compris du pillage du musée de l'Homme!)
Il faut dire que cette brillante démonstration commençait par "je n'ai pas visité ce musée..."

A propos de chirac et résolument hors-sujet, le gag du jour:
Selon le journal Le Monde, le porte-parole de Jacques Chirac, Jérôme Bonnafont, s'apprête à devenir ambassadeur en Inde. Le chef de l'Etat envisagerait aussi de nommer ambassadeur au Honduras Laurent Dominati, récemment relaxé dans l'affaire des faux électeurs du IIIe arrondissement.

Interrogé sur toutes ces nominations, le porte-parole du gouvernement Jean-François Copé a assuré que le "critère premier" était celui de la "compétence".

Écrit par : valdo lydeker | 07/03/2007

En tout cas, moi j'ai frisé l'apoplexie avec le Canard de ce matin.

Kikadi :
« C'est toi que je soutiens, Nicolas. […] Ta météo personnelle est comme celle de la Bretagne, il fait beau plusieurs fois par jour […] Tes performances de jogger rivalisent avec celles de Dominique de Villepin. […] Tu sais être adorable et amusant quand tu te détends. »

Indice : ce n'est pas extrait de Groland, et l'auteur n'est pas breton. Et ce n'est pas parodique mais très, très sérieux.



Au fait, quand est-ce que Arnaud M. sort du purgatoire ? J'ai l'impression que la mise au piquet durant un mois s'est achevée depuis belle lurette, non ?

Écrit par : Pescade | 07/03/2007

Sacré Raff.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

je viens de trouver dans le Canard l'auteur de la superbe citation donnée par Pescade... non ce n'est pas Brave patrie! ça ressemble aux posts des fidèles de VLF sur le blog de FOG, sauf que c'est du premier degré...

Écrit par : valdo lydeker | 07/03/2007

Hé hé

J'ai cru un moment que le bon coté de la force était averc moi.
Puisqu'il suffit de demander parfois ;0)

Alors dans l'ordre :
Merci Sébastien
Bonjour Grabuge
Libérez Maurice et Patapon

Et pour achever tout le monde, je signale à Sébastien que Spinoval a droit à 2 pages d'interview dans la revue bolcho-patronale Enjeux-Les Echos alors que François Ewald partage quatre pages d'interview avec Finkelkraut

Oserais-je citer la Une de cette auguste publication ?

TOUS REAC ?
(notez le point d'interrogation ;0))

Et quelques détails du sommaire :

EN COUVERTURE
16. Tous réacs ?
Ordre, travail, patrie… nous vivons un retour en force des valeurs traditionnelles, sensible jusque dans les discours des candidats
à la présidentielle. Comment nous en sommes arrivés là.
24. Travail, famille, patrie
Des chômeurs et des salariés jugés paresseux, une école condamnée
pour son laxisme, la famille portée aux nues, la patrie encensée…
Partout, la réaction est à l'œuvre.
26. Salariés, chômeurs : " Tous des fainéants ! "
32. Education à l'ancienne et retour de la famille
38. La patrie, valeur refuge d'une France assiégée
42. Réac, pas réac ?
Dans les grands débats de société, morale, éthique et idéologie s'entremêlent,
au point que chacun devient le " réac " de l'autre. Pas si simple. La preuve
en six questions.
44. A la recherche d'une véritable égalité des chances
48. Le numérique, à la fois libertaire et liberticide
52. Les anti-OGM, hérauts de la société du risque zéro
54. Un corps sain, obsession d'individus inquiets
58. La famille bousculée par l'évolution des mœurs
62. Entretien. Philippe Val
" Etre réac, c'est être contre le politiquement correct. "
64. De la réaction au progrès
Alors que le clivage gauche-droite vole en éclats et déstabilise même les intellectuels, des germes de progressisme poussent discrètement entre les pavés réactionnaires.
66. Aux ouvriers désenchantés, le Front reconnaissant
74. Quel sens donner aux mots de la réaction ?
80. Les intellos dans le bouillon réactionnaire
84. En marge de la réaction, le progrès couve à feu doux

IDÉES

90. ENTRETIEN. François Ewald et Alain Finkielkraut
"Avant de récuser Mai 68, il faut prendre acte de son triomphe."
Professeur au Cnam et chroniqueur à Enjeux, François Ewald préside le conseil scientifique de la Fondation pour l'innovation politique et dirige l'Ecole nationale d'assurance. Alain Finkielkraut enseigne la philosophie à l'Ecole polytechnique, produit et anime l'émission "Répliques" sur France Culture.
94. PASSION. Impossibles anticonformistes
98. MOTS CROISES. Nostalgie


Bonne lecture ;0)

Zgur

Écrit par : Zgur | 07/03/2007

Ah: je vais, de ce pas, m'acheter "Enjeux-Les Echos".
Pour la première fois de ma vie, je dois dire.
T'es fier de toi, Zgur?
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

Heu... Salut Grabuge, je suis nouveau sur ce blog, mais vous avez l'air d'être une star, donc respect.
Sinon je pige pas bien, vous répètez en plus long dans votre post ce que j'ai maladroitement écourté dans le mien...

Écrit par : ZaraA | 07/03/2007

Je suis abonné depuis ce numéro
;0)

gratoche
;0))))))))))))

Zgur

Écrit par : Zgur | 07/03/2007

Et on n'avancera pas d'une ligne tant qu'on n'aura pas pris conscience que c'est notre société qui, par son processus même de socialisation, sécrète et continue de sécréter tous les jours cette discrimination inexorable dont les immigrés sont les victimes désignées, mais non les seules. Baudrillard.

Écrit par : martingrall | 07/03/2007

Il est bien, ce martingrall.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

Commentaire trouvé à l'instant sur le DEL et qui me semble raccord avec le billet du jour :

Annes-Sophie Mercier sur I-Télévision:

"l'affaire révélée par le Canard risque d'etre saignante pour Royal".
La meme disait que l'affaire sur Sarkozy n'avait pas d'importance...Et elle est à Charlie Hebdo...C*******!!!

Ecrit par : manu b | mercredi, 07 mars 2007 19:40

Plutôt d'accord avec Manu b.

Zgur

Écrit par : Zgur | 07/03/2007

Comment peut-on tenter de nous faire croire que JBT est un (plutôt bon) critique de cinéma alors qu'il n'est pas foutu de faire la différence entre UN AK-47 et le M16 avec lance-grenade de 40mm, M203 de son petit nom, qu'Al Pacino brandit effectivement dans le (pas si bon) film et sur les produits dérivés.
AK47= armes des bronzés à accents, méchants d'Holywood (voir Lord of War), Ben Laden aussi fait semblant de savoir tirer avec dans "le best of de Ben Laden sur CNN".
M16= armes des gentils soldats étatsuniens, de Tsahal (depuis qu'ils ont laissé tomber le Uzi) et des paramilitaires sudaméricains.

Vous sentez le poids du symbole? Erreur de JBT voulue ou inconsciente?

Écrit par : Webster | 07/03/2007

Rendez-vous à ici 00.00: nous rigolerons un peu (jaune, certes, mais un peu) avec l'appartement de Nicolas Charkeuziy.

Salut @ toi, Webster!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

@seb fontenelle

Je t'ai répondu chez moi!

Bonne soirée

Écrit par : claude askolovitch | 07/03/2007

c'est freudien

Écrit par : Pescade | 07/03/2007

@ Webster

Ca, c'est, si je puis dire, l'argument qui tue.
Le M16, il le tient dans la main gauche ou droite?

Autant être précis quand on peut.

@ claude askolovitch

Si on dérange, on peut aller se coucher...

J'ai une humeur taquine, ce soir. La tempête qui souffle encore sur le SO et un Angleterre-France qui se prépare.

Écrit par : GPMarcel | 07/03/2007

C'est rien: c'est juste Asko qui raconte n'importe quoi sur son blog, sur les affaires Nicolas et Pimprenelle.
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

Oh, je sens qu'on va pas attendre 00.00 pour le prochain billet.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

Oh ce n'est pas n'importe quoi : il dit seulement que ce qui dans d'autres pays comment dire, démocratiques, ferait tomber de cheval nos candidats n'a autrouducune* importance.

*Merci Béru.

Écrit par : PMB | 07/03/2007

SF, j'ai trouvé sur un blogue : Nicolas et Péronelle ;-)

Écrit par : PMB | 07/03/2007

Pour revenir sur l'excellente devinette de Pescade (kikadi ?) à laquele personne n'a répondu, j'ai le regret de vous annoncer, chers amis de VLF que vous êtes dépassés. Enfoncés.
Je fais allusion aux 48 heures désopilantes où vous- nous, j'y ai très modestement contribué
- nous sommes escrimés à un concours de flagorneries sur le blog de FOG.
mais même aux prix d'efforts surhumains dans le léchage de bottes et la la cornichonnerie pompeuse du style, (et je reste pudique) nous n'avons pas réussi à inventer des formules telles que :
"Tu caches ton sens du tragique de la vie... Il te faut sortir de l'immédiateté de la réponse aux questions d'actualité pour vertébrer le futur"(sic)
' le président a le devoir de s'asseoir sur la berge... Dans la vie, il y a beaucoup de mort"

On est de petits joueurs, je vous dis!
Si avec ça, vous n'avez pas trouvé l'auteur, une piste: c'est le même qui disait, il n'y a pas si longtemps: "il faut créer des emplois pour lutter contre le chômage"... (CQFD)

Écrit par : valdo lydeker | 07/03/2007

Avant que Val, Fourest et les autres théoriciens de la malfaisance congénitale des crouilles n'accomodent cette recherche à leur sauce nauséabonde, voici un extrait d'une brève publiée aujourd'hui dans Nature :

"Scriptural violence can foster aggression
Elements of religious texts seem to inspire bad behaviour.

There once was a man and his concubine from the Israeli tribe of Ephraim who were travelling in the land of Benjamin, another Israeli tribe. As the couple dined in the city of Gibeah, a mob assembled outside and pounded on the door. The mob captured the concubine, then raped and beat her to death. The man collected her corpse the next day and travelled home. The other tribes of Israel were outraged at the crime, assembled an army and razed several Benjamite cities, killing every man, woman, child and animal they could.

Around 500 students recently read a version of this story, which is based on a passage from the Old Testament, as part of a psychological study. For half of the participants the tale contained an additional passage: when the man returned home, his tribe prayed to God and asked what they should do. God commanded the tribe to "take arms against their brothers and chasten them before the Lord".

After reading the story, the students participated in another exercise intended to measure aggression. About half of the study participants came from Brigham Young University, a religious university in Provo, Utah, and almost all were members of the Church of Jesus Christ of Latter-Day Saints. The other half came from the Free University in Amsterdam. Only 50% of the Dutch group believed in God and 27% in the Bible. But for both groups — whether the students were based in the Netherlands or the United States, and believed in God or not — the trend was the same: those who were told that God had sanctioned the violence against the Israelite were more likely to act aggressively in the subsequent exercise(...)"

Je sens qu'on va encore nous reparler du Coran et nous omettre la Genèse...

Écrit par : leopold trepper | 07/03/2007

C'est pas pour me vanter, Valdo.
Mais ça fait un moment que j'ai donné la réponse!
Nouveau billet dans moins d'une minute.
A vous Cognacq-Jay.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

Hop.
Ayé.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 07/03/2007

putain, ils on repris la publication de "je suis partout" .....mamy bordel de merde , tu les a foutu ou, mes grenades à manche et ma sten !!!!!!!

Écrit par : les marques | 08/03/2007

c'est si commode de diaboliser les autres.

Je (re)lis Charlie depuis un peu avant le référendum sur le TCE. J'y ai apprécié une chose RARE : la rédaction était partagée, à peu près moitié-moitié pour le oui et pour le non.

Val était pour le oui, avec des arguments intelligents qu'on ne lisait nulle part ailleurs. Siné pour le non avec son style de grande gueule. Je continue à trouver dans cet hebdo des gens qui ont des idées variées. Je suis loin d'être toujours d'accord, mais au moins les points de vue s'expriment.

J'ai l'impression qu'avec l'affaire des caricatures et la position tranchée de Val sur le sujet il y a eu un braquage et que certains ont décidé de balancer tout le journal dans les poubelles de l'islamophobie et du racisme de classe.

Fervent défenseur de la laïcité, je n'approuve pas tout ce qu'écrit Charlie, mais ils ont au moins le mérite de tenir un discours qu'aucun politique ne tient (apparemment, c'est trop risqué électoralement).

J'ai néanmoins plaisir à l'acheter le mercredi et encore plus s'il me fait réagir, voire, horresco referens !, réfléchir.

PS Sarko en caïd de banlieue, désolé, mais ça le fait !

Écrit par : simplicissimus | 08/03/2007

Je m'étonne que ce journal n'ai pas fait faillite. Ses lecteurs sont sont, soi masos (car de gauche), soi de droite.

Écrit par : bruno | 08/03/2007

G pensé en lisant ce commentaire : Quel est nom de ce p'taing de groupe de zic qui avait fait un clip où on voyait un comando de djeuns écolo aborder la banlieue à coup d'ampoules à économie d'énergie et de multiprises qui évitent les mises en veille ???
Quelqu'un peut-il rafraichir ma mémoire de banlieusarde ?
Car après tout, et si la banlieue était le bon lieu pour un vivre ensemble respectueux de l'environnement ?
Bizzzzzzz
Louyse B.
"Penser global, agir local"
Rien ne sert de CRIER dans le cyber-espace,
personne ne vous entendra... !

Écrit par : Louyse | 08/03/2007

Monsieur fontenelle, au début je trouvais votre blog marrant, voire pertinent. Mais de plus en plus vos interprétations laissent penser que vous prenez des substances pour produire un billet par jour.
Dommage, j'aime bien le style. Un peu d'aggressivité en moins et d'objectivité en plus seraient bienvenues.

Écrit par : Défenseur | 08/03/2007

Le patronat et l'Etat ne peuvent et veulent plus payer. Personne ne pense à l'idée qu'ils peuvent disparaitre.Les enfants des cités,ces Palestiniens du Spectacle triomphant,savent,eux,qu'ils n'ont rien à perdre ni rien à espérer du monde tel qu'il devient.........Mieux vaut une bonne guerre civile qu'une paix pourrie !!!

Écrit par : frederic loudeche | 08/03/2007

C'est au moins un article qui propose une these originale ..
Vous etes que des censeurs ! Des politiquement corrects de Banlieue ..

Écrit par : Numero 6 | 08/03/2007

et toi ***** la perception que tu as de la banlieue tu la dois à Charles de Villeneuve?

Écrit par : frederic loudeche | 08/03/2007

Bordel.....prenons d'assaut l'Ile de la Jatte...!!!!

Écrit par : frederic loudeche | 08/03/2007

Euh...
Frédéric?
Peut-être que Numero 6 faisait du deuxième degré?
Evitons de grâce les noms d'oiseaux!
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 08/03/2007

appelle- moi pour m'instruire.....je suis un individu monolithique,niais et sans aspérités......mais qui a renoncé au port de l'uniforme LONSDALE.....arrfff !

Écrit par : frederic loudeche | 08/03/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu