Avertir le modérateur

10/04/2007

Eugène Sarkozy Osera-T-Il Aussi, Nonobstant La Racaille Compassionnelle, Instaurer Dans Nos Maternités Un Rigoureux Tri Sélectif?

medium_images.2.jpg

Eugène Sarkozy a, comme on sait, récemment observé, dans un entretien avec un philosophe lecapitalismeestunexistentialismiste, que le monde est rempli de nouveaux-nés pervers, rongés (notamment) par une ferme intention de violenter des mineur(e)s.

Eugène Sarkozy, lorsqu'il régurgite ainsi de hideux fantasmes eugénistes, ne peut ignorer, sauf à confesser une crasse inculture, qu'ils ont notamment eu, naguère, la faveur d'un Autrichien moustachu, du côté de Berchtesgaden.

Mais ce minuscule détail n'est pas de ceux qui pourraient dissuader Eugène Sarkozy: le gars parle "sans tabous", sous les applaudissements nourris d'une poignée de penseurs à deux balles - cependant que la presse (qui ment) lui passe entre les fesses une langue chargée d'amour.

Pour Eugène Sarkozy, la fin justifie les moyens - même (très) dégueulasses.

Eugène Sarkozy, en théorisant que les criminels sont ce qu'ils sont dès l'instant où ils deviennent autre chose qu'un spermatozoïde errant, fait aux rascals néo-libéraux la promesse, implicite, que si Eugène Sarkozy prend le pouvoir, leur pognon (qui n'est jamais que la somme de nos économies) ne sera bientôt plus dilapidé en coûteux programmes sociaux et/ou médicaux - autant d'inutiles gouffres, puisque, rappelez-vous, le voleur et le violeur sont nés mauvais.

(Cette dernière considération ne semble cependant pas s'appliquer au maire UMP d'une ville de la proche banlieue parisienne qui, affligé du gène de pillage, n'a cessé, des années durant, de piquer l'argent des vieilles mémés qui avaient eu l'imprudence de voter pour lui: Eugène Sarkozy a pour cet ami beaucoup de sympathie.)

Les bétonneurs milliardaires qui font à Eugène Sarkozy la grâce d'être ses potes auront compris que leur avenir, sous le règne du misérable rodomont de l'UMP, aurait la forme d'une gigantesque tirelire, où le blé gaspillé par la vermine compassionnelle dans de somptuaires altruismes leur serait plutôt versé, pour qu'ils bâtissent, demain plus qu'hier, de grosses prisons où le crime serait, dès le berceau, contenu.

La "nouvelle" théorie de l'inégalité génétique parmi les hommes du trouillard de la Croix-Rousse est donc aussi porteuse d'une promesse de schlague: Eugène Sarkozy nous annonce, de façon à peine subliminale, qu'il pourrait bien cogner grave, sitôt qu'élu, sur la natural born racaille qui ne cesse de le ridiculiser en lui interdisant de se rendre, en banlieue(s), dans les soi-disant "zones de non-droit" où il prétendait rétablir un "ordre" nouveau.

En les posant a priori, un peu comme cela se faisait dans les démocraties populaires, comme d'irrécupérables canailles dont nulle médication (fût-elle, surtout, sociale) ne saurait juguler une appétence pour le Mal inscrite au fin fond de leur(s) code(s) génétique(s), Eugène Sarkozy s'ouvre la possibilité, classique, de traiter les délinquants, réels ou supposés, comme des nuisibles.

Eugène Sarkozy, quand il vomit sa bile, ne flatte pas seulement la grasse croupasse d'une population basse du Front dont les démagogues haineux et menteurs n'ont toujours eu qu'à se féliciter: il rassérène encore le capitalisme décomplexé, dont nous savons depuis lurette qu'il s'accomode plutôt (beaucoup) mieux de l'extrême droite que de, mettons, Salvador Allende.

Nous avons, dans le discours d'Eugène Sarkozy, l'esquisse (ou la promesse) d'un gouvernement de flics et d'actionnaires, dont l'inspiration, dans le meilleur des cas, serait à Washington.

A l'aune de cette promesse, le fait que son effroyable délire eugéniste soit, aussi, du point de vue de la science, une monstrueuse hérésie, ne doit pas surprendre: l'irrationnel a toujours été la roue de secours de l'autoritarisme.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu