Avertir le modérateur

17/04/2007

Horrible Tuerie Sur Un Campus De Bagdad

medium_hp_scanDS_69821225735.4.jpg

Un tordu abat rituellement quelques dizaines d'étudiants sur un campus étatsunien, c'est devenu un gimmick de la vie quotidienne chez l'Oncle Sam, et, tout de suite, nos journaleux à deux balles (se) posent, à grands coups d'envoyés spéciaux, les mêmes (graves) questions qu'à chaque fois qu'un tordu abat rituellement quelques dizaines d'étudiants sur un campus américain - avec dans la voix ce trémolo si particulier des grands soirs où l'actu est si formidablement spectaculaire, qu'on est quand même bien contents de faire à vingt heures ce beau mais si exigeant métier, pas vrai, coco?

Ca donne des commentaires de (très) haut niveau, type rappelons-tout-de-même-Jean-Pierre-que-la-libre-circulation-des-armes-fait-débat-aux-Etats-Unis-où-la-NRA-puissant-lobby, etc.

Des millions de tarés se baladent avec un arsenal de guerre, et ça fait "débat".

Imaginons, trois secondes, que le tordu ait gueulé des versets du Coran, pendant qu'il massacrait ses congénères?

Là, croyez-moi, le Yankee aurait vitement disparu derrière le musulman (fanatique).

On en prenait pour quinze jours de commentaires à la con sur le choc des cultures, et de communiqués victorieux de l'Amicale des ami(e)s du si fin Redeker.

Tandis que là?

Non.

Il est communément admis que le massacre annuel de quelques poignées de jeunes Etatsunien(ne)s relève, comme de juste en démocratie, d'une sévère mais courtoise confrontation intellectuelle entre, d'une part, Charlton Heston, et de l'autre, la fraction éclairée du Parti démocrate - mais ne remet pas (du tout) en question un modèle de civilisation auquel nous devons tout de même, faudrait pas l'oublier, Steven Seagal et Romain Goupil.

De sorte que certaines questions ne sont jamais posées - comme celle-ci, par exemple: qu'est-ce qui différencie, au fond, le flingueur de Blacksburg du Pinocchio de la Maison Blanche?

Réponse: régulièrement, le POTUS décide que Dieu lui a donné pour mission de massacrer en Bougnoulie quelques milliers de civils - et se met à faire de la purée d'Afghans, ou d'Irakiens.

Le malade qui a buté hier une trentaine d'innocent(e)s a fait la même chose - en plus artisanal.

Faut se mettre à la place de ce pauvre taré qui, frustré de ne pouvoir envoyer de gros navions hacher menu des peuplades exotiques, a dû se contenter de mener sa blitzkrieg préventive contre des keufs de Virginie: il a dû trouver ça un peu vexant.

Mais nonobstant la modestie de son arsenal, son périple était d'une scrupuleuse orthodoxie bushiste.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu