Avertir le modérateur

30/04/2007

La Victoire De La Pensée

medium_penseur_rodin.jpg

Nicolas Sarkozy a donc tenu meeting, à Paris, devant un large parterre d'intellectuels de gros calibre où se comptaient notamment Jean-Marie Bigard, Michèle Alliot-Marie, Didier Barbelivien, et bien sûr Alain Finkielkraut, reconnaissable entre tou(te)s aux regards mi-inquiets, mi-effarés qu'il n'a cessé de lancer en direction de Rachi2dati.

Un correspondant étranger, responsable du bureau parisien d'un grand quotidien étatsunien (qu'un vigile appliqué a pris d'abord, cocasse quiproquo, pour "un des 450 millions d'Africains rendus fous par la faim et la peur qui se massent à nos frontières") a d'ailleurs été frappé, non par ledit vigile (bien qu'il s'en soit fallu de fort peu), mais par la "densité des intelligences" qui se pressaient autour du Chef Suprême de l'UMP: "C'est dingue, même André Glucksmann et Gilbert Montagné sont là, mais il lui reste qui, à Royal?"

(Le vigile, cela vaut d'être précisé, a profondément "regretté" d'avoir envisagé de "latter la gueule du nègre", faisant valoir pour sa défense que "si l'équipe rédactionnelle du grand quotidien étatsunien était un peu moins black-black-black, aussi, on y verrait quand même plus clair".)

Dans le carré VIP (very important penseurs), un mot d'esprit chassait l'autre, chacun(e) espérant secrètement s'attirer, par un trait affiné, l'attention et les grâces, éventuellement nourricières, du Chef Suprême.

Bigard, à Finkielkraut: "Et tiens, si je sortais ma bite?"

Finkielkraut, à Montagné: "Qui est la jeune banlieusarde, près du Chef Suprême?"

Montagné, à Finkielkraut: "Ben comment tu veux qu'je l'sache?"

Hallyday, à Glucksmann: "Ringo, putain, ça faisait un bail!"

Bigard, à Barbelivien: "Et si tout le monde montrait ses couilles?"

Et ainsi de suite.

(Ce fut "positivement délicieux", comme devait le relever l'envoyée spéciale de "Le Journal du Dimanche" - dont le propriétaire faisait hurler de rire celui de TF1 en lui racontant la fois où Nicolas Sarkozy avait lancé, outré: "Moi, des accointances dans les médias???")

A l'applaudimètre, c'est toutefois l'essayiste basque Michèle Alliot-Marie qui a remporté le plus vif succès, en vom... En lâchant à l'adresse de Ségolène Royal: "Nous n'avons pas besoin de quelqu'un qui change d'idées aussi souvent que de jupes".

Cette extraordinaire saillie lui a valu d'être longuement ovationnée.

L'envoyé spécial de "Le Monde", Philippe Ridet, notait alors dans son petit calepin que: "Michèle Alliot-Marie, et moi aussi, je dois dire".

(Comprenne qui pourra.)

Transporté par la rare euphorie des moments de vraie communion intellectuelle, Nicolas Sarkozy hurlait alors: "Au cul, 68!"

(Extatique, la foule reprenait: "Gay-Lussac, pédé génétique!")

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu