Avertir le modérateur

25/05/2007

La Déontologie Est Sauve

medium_20070308.WWW000000521_18480_1.jpg


Ouf.

La déontologie est sauve.

Je puis bien vous l'avouer à présent: j'ai eu (très) peur.

J'ai craint que France 2, qui s'est toujours caractérisée par son extrême impertinence, ne devienne tout soudain une espèce d'antichambre du nouveau régime, où des femmes de ministres, mesdames Borloo et Kouchner pour ne pas les nommer, auraient continué à présenter, comme si de rien n'était, l'une, son jité, l'autre, son émission.

Fort heureusement: rien de tout cela.

Béatrice Borloo a - crânement- renoncé à réintégrer son 20 heures, estimant, je cite, que "de toute façon, avec David (Pujadas), les intérêts de Jean-Louis (Borloo) et de ses copains ne sont pas menacés".

(Comme c'est finement observé.)

Béatrice Borloo animera donc "une émission".

Ouf.

Christine Kouchner, de son côté, a d'abord annoncé qu'il n'était "foutre pas question (qu'elle) abandonne son heure et demie dominicale de propagande".

La "reine Christine", comme disent les journaleux à la con, avait, certes, prévu de sauver les apparences: "Quand Bernie sera invité, je laisserai ma place à Béatrice Borloo, histoire de pas non plus trop mélanger les genres, moi aussi j'ai mes principes, me faites pas dire ce que j'ai pas dit".

Mais la directrice de l'information de France 2, Arlette Chabot, dont l'extrême droiture n'est plus à démontrer, a finalement renoncé, au motif que: "Je viens d'avoir Nicolas, il pense qu'il faut la jouer plus fine".

Résultat: au lieu de continuer à présenter son émission, Christine Kouchner présentera "une émission".

(Voilà qui change tout.)

Et même, une "émission de société" - où elle abordera (librement) des sujets qui "passionnent à mort les Français", genre l'immigration choisie, le service minimum, l'immigration choisie, l'identité nationale, l'immigration choisie, ou encore la maladie d'Alzheimer.

(Et bien sûr: l'immigration choisie.)

La rigueur éthique des bosses de France 2 me ravit, et devrait durablement fermer le clapet des médisant(e)s qui allaient répétant: "Arlette Chabot ment, Arlette Chabot ment, et Pujadas est dégoûtant".




NB: Serge July, après avoir un temps pesté contre "la misérable défection de Christine", a finalement choisi de prendre en mains son destin.

On le voit ici négocier "une émission (de société) pour lui tout seul" avec le nouveau Chef Suprême de France 2:

medium_image4.2.jpg


Les deux hommes seraient tombés d'accord sur un programme "de type soviétique", destiné à vanter (notamment) les joies de la flexisécurité.

Yves Montand, pressenti pour le rôle (burlesque) du passe-plats, "comme au bon vieux temps", a posé une condition: "Je pourrai venir à bichycleeeeetteuh?"

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu