Avertir le modérateur

31/05/2007

BHL Rit De Se Voir Si Beau En Ce Miroir

medium_gal-81446.2.jpg

BHL avait tout bon, ou presque, dans son fameux romanquête: "Qui a tué Daniel Pearl?"

Ce n'est pas moi qui le dis: c'est BHL, dans "Le Point" de ce matin.

Et pourquoi se gêner?

Il écrit, tranquillement: "Depuis la parution, au printemps 2003, de mon livre sur les circonstances et les raisons de (la mort du reporter Daniel Pearl), il y a un certain nombre d'éléments qui sont venus prolonger, enrichir ou, simplement, confirmer mes conclusions".

Comme je dis toujours:; faut d'énormes c******* de toro andalou pour oser balancer ainsi, comme si la réalité n'existait pas, de gigantesques énormités.

Parce que bon.

Dans la vraie vie, ce qui s'est vraiment passé, depuis la parution de son bouquin sur Pearl, présenté, rappelez-vous, comme un "romanquête" (sic), c'est que la propre épouse de Pearl, pour ne citer que cet exemple (confondant), a pris ses (très longues) distances avec cet ouvrage, expliquant notamment: "J'ai décidé de ne pas parler de mon expérience avec l'animal pour des raisons de dignité effectivement et parce qu'il s'agit de mon mari. BHL ne m'intéresse pas. C'est un homme dont l'ego détruit l'intelligence et je ne trouve pas utile d'en parler dans le cadre de ce qui est arrivé à ma famille (...)"*.

Les journalistes Nicolas Beau et Olivier Toscer observent, dans l'excellent ouvrage qu'ils ont consacré au système BHL, que "la thèse du "Pearl" de Bernard-Henri Lévy ne tient la route pour aucun des proches du journaliste assassiné"*.

Par exemple, "Judea, le propre père de Daniel Pearl, s'en est (...) démarqué publiquement: "Sa principale conclusion est fausse (...)", a-t-il confié au "Los Angeles Time". Et même le "Wall Street Journal", l'employeur du reporter américain, a jugé bon de publier un communiqué se dédouanant du travail de l'écrivain français en précisant que le quotidien "n'avait pas été impliqué de quelque façon que ce soit dans la préparation du livre""*.

Vaines protestations: "Tout le génie" de BHL, relèvent Beau et Toscer, "tient à ce que les démentis des proches, de ceux qui savent - la femme, le père, l'employeur - n'aient jamais été relayés en France, où l'intelligentsia a salué la sortie du livre dans "un climat littéraire de type nord-coréen". Qu'importe si la famille et le journal qui employait Pearl n'accordent aucun crédit au romancier-enquêteur, la presse française lui fait un triomphe. L'aveuglement et le nombrilisme du système médiatique hexagonal trouvent là une belle illustration"*.

Un an après la publication du livre de Beau et Toscer, l'"imposture" (comme ils disent) continue: c'est ce qui permet à BHL de saluer ce matin dans "Le Point", avec sa retenue coutumière, l'exceptionnel talent de BHL...



* Source: "Une imposture française", par Nicolas Beau et Olivier Toscer, éditions des Arènes, 2006.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu