Avertir le modérateur

04/06/2007

Clapclapclapclapclapclapclap! (Vive Claude Bonneault!)

medium_applaudissements.gif

"Libération", quotidien néo-patronal, publie ce matin, au courrier des lecteurs, une lettre d'un certain Claude Bonneault, que je ne connais pas, mais dont le propos me ravit au plus haut point, puisqu'il affirme, notamment: "Je suis effectivement antisarkozyste primaire".

Moi aussi!

Mais ce n'est pas tout: Claude Bonneault, qui est un antisarkozyste cohérent, observe surtout qu'il ne supporte plus (du tout) le burlesque pitre barbichu qui dirige "Libération" - et c'est goûtu.

Il écrit d'abord: "Il y a à peu près quatre ans, j'ai cessé d'acheter "Le Monde" (...) parce qu'il devenait trop sarkozyste à mon goût. Je suis alors devenu lecteur de "Libération", auquel je me suis habitué (...)."

Mais: "Il en va tout autrement depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, concernant les éditoriaux ou les articles de Laurent Joffrin".

Ulcéré par les affligeantes mais (quasi) quotidiennes divagations de Barbiche, Claude Bonneault a pris sa décision: "J'ai (...) décidé, comme d'autres amis, je dois vous le dire, d'abandonner la lecture de ce journal".

Bravo!

Claude Bonneault explique: "Ce ne sont pas les grandes déclarations social-démocrates de M. Joffrin qui me dérangent, non! Ce qui m'est insupoortable, c'est d'être régulièrement insulté dans un journal que j'achète tous les matins".

(C'est une tradition ancienne, inaugurée en son temps par le navrant July.)

Claude Bonneault, qui a décidément pris l'exacte mesure du talent joffrinique, détaille: "Par exemple, je n'ai guère apprécié d'être traité d'"opposant pavlovien à Sarkozy". Je suis effectivement antisarkozyste primaire, comme de nombreux lecteurs de "Libération" je suppose, mais pourquoi cette insulte? Ne trahit-elle pas une admiration secrète pour Sarkozy?"

Excellentes questions, Claude Bonneault!

Joffrin (qui tutoie Sarkozy et s'en vante), dirige, c'est son dilemne, un quotidien (qui se prétend) "de gauche" - mais cependant ne veut pas insulter l'avenir: de sorte qu'il fait mine de s'opposer au nouveau chanc... Au chef de l'Etat, mais que dans le même temps il n'hésite jamais, lorsque se présente une occasion, à lui pourlécher les parties basses.

Claude Bonneault remarque: "La bienveillance, sinon l'admiration, pour Sarkozy (...) est évidente".

Claude Bonneault relève un exemple spécialement répugnant (et au passage se fout très ouvertement de la gueule de Barbiche): "Ce qui me choque le plus, ce ne sont pas les félicitations adressées au Président pour l'initiative qu'il a prise concernant la lettre de Guy Môquet, et je suis persuadé que le fait de qualifier Sarkozy, à cette occasion, d'homme tolérant, relève de l'ironie. Non! Ce qui me choque vraiment, c'est ce qui est tu: à savoir, le fait de passer sous silence la simulation des larmes pendant la lecture de cette lettre, lors de la cérémonie du Bois de Boulogne - car cette simulation est abjecte. (...)"

Pour Claude Bonneault: clapclapclapclapclapclapclap!

Pour la ou le responsable de la page courrier de "Libé", qui a publié cette lettre: clapclapclapclapclap!

A mon avis, Laurent Joffrin n'est pas que populaire, au sein de sa propre rédaction...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu