Avertir le modérateur

16/06/2007

Allons-Nous Tolérer Que Daniel Schneidermann Soit (Brutalement) Réduit Au Silence Par L'Immonde Caudillo De Caracas?

medium_patrick-de-carolis.jpg

L'immonde caudillo de Caracas, je veux parler bien sûr du répugnant Hugo Chavez (photographié ici pendant ses dernières vacances en Corée du Nord), n'en finit décidément plus (jamais) de s'imposer pour ce qu'il est: un clone (brutal) de Иосиф Виссарионович Джугашвили (Joseph Vissarionovitch Djougachvili), dit Сталин (Staline).

Un dictateur assoiffé, non seulement de sang, mais - plus grave - du sang des hommes et des femmes qui ont fait à l'information (libre et indépendante et déontologique) le don de leur personne: les Journalistes.

(Avec un "J" majuscule, comme dans: "Moi aussi Je soutiens Robert Ménard".)

Le mois dernier, rappelez-vous, Hugo Chavez, dans son abominable délire maoïste, a décidé, unilatéralement, de ne plus reconduire le bail concédé à un canal de televisión libre, con informaciones y entretenimiento (une chaîne de télévision démocratique et rigolote): RCTV.

Depuis, force est de le constater (avec l'envoyé spécial du "Monde" en Amérique latine): Hugo Chavez n'a plus cessé de violenter, avec une sauvagerie absolument terrifiante, les hommes et les femmes qui ont fait à l'information (libre et indépendante et déontologique) le don de leur personne.

Hugo Chavez a, je le rappelle, censuré, dans un grand hebdomadaire dominical, un article révélant que son épouse, Huguette Chavez, n'avait pas voté, au second tour de la dernière élection présidentielle.

Ce n'est, certes, qu'un exemple, mais ô combien révélateur d'une intention liberticide - vite confirmée, d'ailleurs, par la censure, itou, mais cette fois-ci dans un (remarquable) journal gratuit (et déontologique) du matin, d'un article "déshonorant pour les Unités Anti-Roms de nos Fières Et Démocratiques Fuerzas Armadas" (dixit Hugô Chi Minh).

Et là, qu'apprenons-nous-je?

Que la même brute infecte qui a déjà muselé (garrotté, devrais-je dire) les salariés du senor Lagarderas et du senor Bolloras veut désormais réduire au silence Daniel Schneidermann!

Aaaaaaaaa(aaaaa)h, l'infâme tyran!

Il use, pour ce faire, du même procédé (abject) qui lui a si bien réussi le mois dernier, quand il a exterminé RCTV: il "oublie", pour maintenir à sa décision (atroce) un semblant de vernis démocratique (mais ça ne trompe absolument personne, et surtout pas Robert Ménard), de renouveler (à vie) le bail d'"Arrêt Sur Images".

C'est donc, aujourd'hui, une absolue certitude: Hugo Chavez, rongé par sa folie homicide, entend interdire tout ce qui pourrait de près ou de loin ressembler à des informaciones libres et à de l'entretenimiento populaire.

Pouvons-nous le supporter?

Pouvons-nous tolérer que disparaisse le dernier "trublion du PAF" (comme l'appelle joliment "Télérama"), qui avait, seul, osé remettre à sa place, avec un stupéfiant courage, cette, je cite: "Vieille pleureuse paléo-bolchevique à la con de Pierre Bourdieu"?

Allons-nous laisser commettre sans réagir cette sommitale scélératesse?

"Bien sûr que non, pauvre connard: tu voudrais pas non plus qu'on lèche le cul de Martin Bouygues?"

Nous a répondu le boss de Reporters Sans Frontières, le légendaire Bobby Ménard.

"Crois-moi, je vais pas le rater, cet e***** de sa maudite m*** de Chavez", nous a (quant à lui) certifié l'envoyé spécial du "Monde" en Amérique latine.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu