Avertir le modérateur

07/09/2007

Un Grand Moment D'Obscénité: Rama Yade A Aubervilliers

medium_N1GE03C_20070619_apx_470_w_ouestfrance_.jpg

1.
Hier, donc, les 150 sans-logis du camp de la Maladrerie, à Aubervilliers, sont évacués par de (courageux) fonctionnaires, de bleu vêtus.



2.
Je ne sais pas si vous avez eu la chance de voir à la télé des images de ce grand moment de convivialité: on en ressort pétri d'une vive admiration pour la "police républicaine".

("Libé" rapporte par exemple cette aimable saynète: "Une femme, un enfant dans les bras et un autre dans le dos, veut forcer le cordon de CRS. "Mon enfant! J'ai un troisième enfant dans ma tente! Laissez-moi passer!" Un policier perd patience, l'envoie au sol. Elle tombe en partie sur le dos. Pour l'enfant qu'elle porte, plus de peur que de mal, mais l'accrochage fait monter la tension".)



3.
C'est la mairie d'Aubervilliers qui a fait donner la troupe.

Il paraît que la mairie d'Aubervilliers serait une mairie "communiste".

Le "communisme" francilien a ceci de particulier, qu'il n'hésite jamais à employer de grands moyens, pour bouter l'immigré.

Tantôt à coups de bulldozer(s), façon Robert Hue période bleue, tantôt à coups de keufs.



4.
Alors bon, tout ça est déjà incroyablement obscène, mais ce n'est en réalité qu'un début.

Car soudain, voilà que Rama Yade, secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme de Nicolas Sarkozy, déboule à Aubervilliers.

"Je ne pouvais rester sourde".

Explique Rama Yade, secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme de Nicolas Sarkozy.

"Ce n'est pas bien que des enfants assistent à des scènes pareilles".

Ajoute Rama Yade, secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme de Nicolas Sarkozy.

Et ce n'est pas bien, en effet.



5.
Mais ça nous permet au moins d'établir une fois pour toutes, à quelque chose malheur est bon, que pour soigner sa com(munication), Rama Yade ose tout - et que c'est même à ça qu'on la reconnaît.

Parce qu'enfin, si Rama Yade, secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme de Nicolas Sarkozy, était sincère.

Si Rama Yade, secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme de Nicolas Sarkozy, pensait vraiment ce qu'elle dit, quand elle affirme "ce n'est pas bien que des enfants assistent à des scènes pareilles".

C'est tout simple: Rama Yade ne serait plus secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme de Nicolas Sarkozy.

Elle aurait depuis longtemps démissionné avec fracas - pour ne plus siéger dans le même gouvernement que le gars qui, jour après jour, planifie "des scènes pareilles".

Je veux parler bien sûr de Brice Hortefeux.

Si vraiment Rama Yade, secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme de Nicolas Sarkozy, avait une once de considération pour les petits nenfants dont elle a hier prétendu protéger l'innocence en terrain "communiste", elle dégueulerait à la seule perspective de bosser pour le mec, Nicolas Sarkozy, qui a planifié la chasse aux "clandestins".

Sur un tel sujet, Rama Yade, secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme de Nicolas Sarkozy, devrait soigneusement éviter de la ramener.

Parce que ça fait trois mois qu'elle "reste sourde" aux cris des enfants (et de leurs parents) expulsés.

Dans la vraie vie, ça ne la dérange absolument pas, Rama Yade, secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme de Nicolas Sarkozy, que des enfants subissent quotidiennement des "scènes" dégueulasses où des policiers viennent les chercher pour les virer...

Dans la vraie vie, elle trouve même ça plutôt normal, Rama Yade, secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme de Nicolas Sarkozy, qu'on traque ainsi des gosses.

Evidemment, qu'elle trouve ça plutôt normal.

Sinon, vous pensez bien qu'elle ne resterait pas sourde.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu