Avertir le modérateur

10/09/2007

"Quand Sarkozy Et Fillon Déféquer Sur Gueule Salarié, "Socialiste" Applaudir" (Proverbe Chinois)

medium_sarkohollandeey5.jpg

Donc, François Fillon le confirme (et "Le Monde" s'en réjouit): c'en sera bientôt fini "des régimes spéciaux de retraite".

(Pan dans ta gueule, salarié de la SNCF, de la RATP, d'EDF/GDF: la droite, qui est une vieille s***** vindicative et qui n'a toujours pas digéré 1995, espère tenir enfin sa revanche.)

Le Parti "socialiste", aussitôt, applaudit.

A tout rompre.

Car le Parti "socialiste" pense, exactement comme l'UMP, que "la réforme des régimes spéciaux" ne doit pas être "un tabou".

C'est le pauvre Michel Sapin, député "socialiste", qui le dit.

Un autre "socialiste", Manuel Valls, dont la reptation trace dit-on de profonds sillons dans les moquettes roses (et grasses) de la rue de Solferino, jure ainsi qu'il "faudra aligner les régimes spéciaux sur le régime général; c'est une question d'équité et une question financière".

C'est, au mot près, ce que François Fillon ne cesse de répéter - mais il est vrai que le "petit Valls", comme on l'appelle (affectueusement) à Matignon, a plusieurs fois confessé qu'il rêvait de faire un bout de chemin avec la droite de gouvernement.

Arnaud Montebourg, encore un "socialiste", voit pour sa part dans ce très nécessaire alignement "un moyen de traduire dans les faits" la "rénovation du Parti socialiste" - et se félicite par conséquent de la prochaine "harmonisation des régimes spéciaux".

("Alignement", "harmonisation": le "socialiste", ce hideux renégat, aime à euphémiser, quand il encourage la droite à sodomiser le salariat.)

Jean-Marc Ayrault, qui préside le groupe "socialiste" à l'Assemblée nationale, est lui aussi complètement d'accord avec François Fillon pour considérer que "la réalité" des régimes spéciaux justifie la réforme, et se dit même transporté par la "prise de conscience des Français".

François Hollande, premier secrétaire du Parti "socialiste", enfin, a "mis en garde" le gouvernement contre toute "précipitation", et contre toute "brutalité".

Décryptage: d'accord pour la "réforme" (comme dit "Le Monde"), mais avec tout de même un peu de vaseline.

Je sais pas vous, mais moi, franchement, il y avait looooooongtemps que je n'avais rien vu d'aussi abominablement laid qu'un "socialiste".

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu