Avertir le modérateur

16/09/2007

Dominique Sopo (SOS Racisme): "Le Colonel Hortefeux N'Est Pas Grand, Mais Il Est Vaillant - Sluuuurp"

medium_04qpetain.jpg

Il y a ce matin, dans le "Journal du dimanche", propriété du frère de Nicolas Sarkozy*, outre le désormais classique éditorial où Jacques Espérandieu, "directeur de la rédaction", lèche d'abondance le frère de son employeur, un long portrait du colonel Brice Hortefeux, ministre de l'Immigration et de l'Identité naz... Nationale.

J'ai découvert des trucs, dans ce portrait.

J'ai découvert, par exemple, que Brice Hortefeux est colonel (de réserve, dans l'armée de l'air).

Je l'ignorais.

Ca ne m'étonne pas, notez.

Pas plus tard que la semaine dernière, je disais encore à un pote: "Ce Brice Hortefeux a quand même une sacrée gueule de colonel".

Mon pote m'a répondu: "C'est cé qué j'arrêté pas dé mé diré, ma couillé".

(Mon pote a un léger accent: il est grec.)

J'ai découvert, aussi, que le colonel Brice Hortefeux a des admirateurs qu'on ne lui soupçonnait pas.

(Enfin si, un peu quand même.)

Par exemple, Dominique Sopo, digne "président de SOS Racisme", trouve que le colonel Brice Hortefeux "est clairement à droite", c'est vrai, mais que pour autant, le colonel Brice Hortefeux: "N'est pas un psychopathe de l'expulsion".

Oh ben non, alors.

Je n'en espérais bien sûr pas moins du boss d'un mouvement qui a donné au monde l'incroyable Malek Boutih - mais on a beau avoir l'habitude, la triste et flagorneuse divagation de Sopo fait tout de même un peu mal au cul.

Même le "JDD", qui n'est pas exactement, on l'aura compris, un fanzine antigouvernemental, reconnaît que le colonel Brice Hortefeux "répète", c'est son atroce mantra, que "tout étranger en situation irrégulière a vocation à quitter le territoire".

Le colonel Brice Hortefeux justifie par ces mots cette obsession dégueulasse: "Sinon, ça veut dire "venez tous"".

Le colonel Brice Hortefeux est l'inventeur de la Bricekrieg, nouvelle guerre-éclair à base de rafles, dont l'idée même ne peut que faire vomir.

Le colonel Brice Hortefeux est l'iconoclaste courageux qui lâche sa troupe sur des enfants (et leurs parents) jusque sur des corniches, et qui, s'ils tombent et se blessent, voyez Ivan, leur accorde six mois de sursis - avant que de les (r)envoyer à leur enfer.

Le colonel Brice Hortefeux est le digne anticonformiste qui affirme n'avoir "aucun tabou" - et qui par conséquent se pâme, quand un sinistre élu de sa glauque majorité propose un test ADN pour les immigrés.

(L'Histoire nous l'enseigne: les personnages qui n'ont aucun tabou sont, dans le meilleur des cas, horriblement dangereux - suivez mon regard.)

Mais pour Dominique Sopo, dont la langue fait ici comme un tapis rouge, le colonel Brice Hortefeux n'est "pas un psychopathe de l'expulsion".

Il paraît pour finir que le colonel Brice Hortefeux est "vite coléreux".

Que le colonel Brice Hortefeux "accepte difficilement la contradiction et le sarcasme formulé à son encontre".

Et ça, franchement, c'est pas de chance, quand on fait un si laid métier...





* Je veux parler, bien sûr, d'Arnaud Lagardère.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu